Vous êtes sur la page 1sur 1

L’ensablement est un phénomène environnemental qui correspond au dépôt et a l’accumulation de grains de sable

transportés par le vent. A Nowatera ce phénomène touche principalement les habitations et villages construit à
proximité des rivière le sable se déposant partout et causant des dégats aussi bien matèriels que socio-économique.
C’est pourquoi ils pensent à la création d’un rideau végétale afin de protéger le village de ce phénomène.
Le principale facteur d’ensablement a Nowatera est le vent. En effet, la vitesse du vent, supérieur à 5m/s,
favorise le soulèvement des particules du sol et leur transport devient possible. Le sable est transporté à partir de la
rivière ou des terres environnantes ou il a été préalablement stockés par érosion éolienne et sera transporté en
suspension dans l’air par le vent. ce mécanisme de transport implique de fines poussières qui sont emportées après
avoir été projetées dans l’air par des grains plus gros puis, une fois parvenues dans la couche turbulente elles
peuvent être soulevées à de grandes hauteurs pour les courants d’air ascendants et ainsi parcourir une grande
distance jusqu’à atteindre les habitations.
Le rideau végétale construit pour protéger le village est donc une solution idéale puisqu’il fournira une action
de filtre laissant passer un vent ralenti d’environ 40%; il repoussera en hauteur le vent violent et rapide transportant
le sable, sur une distance de 15 à 20 fois la hauteur de la j’ai ; il protège les habitations des graines de sable en
mouvement provenant des rivières sûrement ,lutter contre l’érosion des sols, permettra une hausse des rendements
agricoles et participera à l’assainissement des sols humides.
Toute fois , la création de ce rideau végétal peut être néfaste pour la protection de la biodiversité. En effet , ce
rideau doit avoir la particularité de se développer rapidement sans nuire à la population voisine et encore moins à
l’écosystème. C’est pourquoi il devra à la fois être conçu en intégrant quelques arbustes pour protéger les
habitations du vent et des espèces indigènes à définir car ces espèces peuvent devenir envahissantes et risque
d’éliminer plusieurs autres espèces également présente dans le milieu
Finalement, on retiendra que la protection des habitation contre l’ensablement par ce rideau végétal qui sera
constitué d’une association d’arbustes et d’arbres , tous d’origine indigène mais de taille différente dans le but de
valoriser la biodiversité. En ce sens les espèces gigaus , séphor er notak ont été retenues , les uns poussant
rapidement et les autres plus lentement , créant ainsi un d’idéaux efficaces.
 Lindzondzo Abigaëlle
 Hugues Norah
 Damas Pierre-Alfred

Quelques commentaires :
La présentation :
En rouge les fautes d’orthographe, il y en en beaucoup trop pour des élèves de seconde,
relisez-vous !
Ensuite, la présentation de votre devoir est à revoir ! Les noms figurent en tête de copie, la
matière, le nom de la mission sont à insérer.

Le contenu:
Le problème est présent et bien repéré, c’est bien.
Le terme rideau végétal est définit, présentant ses avantages et ses inconviants.

Il faut davantage expliquer les termes d’espèces envahissantes et indigènes, ainsi que le
concept de biodiversité (les différentes échelles).
En définissant avec précision ces termes, vous appuyerez, argumenterez votre choix
d’espèces pour le rideau végétal.

NOTE : 8/10
Le problème est compris. La méthode de l’argumentaire est respectée. Il manque quelques
arguments devant des experts.