Vous êtes sur la page 1sur 6

B6 Cas densemble ECART poly à trou Enoncé et corrigé.

docx

Cas d’ensemble : étude de l’écart sur résultat.

L’usine MERTA de Dannes produit de délicieuses saucisses sous sachets, qu’elle revend aux cantines scolaires
de la région.
Les saucisses A sont vendues en packs de 6 (pack A), les saucisses B sont vendues en packs de 4 (pack B).
Vous avez la responsabilité d’étudier et d’analyser l’écart sur résultat.
La responsable de la production, Madame Petit, vous donne les coûts standards de production ainsi que leur
détail. On appelle standard, ou norme, la décomposition unitaire de chaque charge grevant un produit. Un
coût standard est forcément unitaire. Il résulte de la multiplication d’une quantité standard par un prix
standard.

STANDARDS ET PREVISIONS :
Coût standard pack A Coût standard pack B
Q. CP Q.s CP
stand Px Stand. Stand tand Px Stand. Stand
C. D. MP_1 0,60 4 2,40 C. D. MP_1 0,80 4 3,20
C. D. MOD 0,30 12 3,60 C. D. MOD 0,20 12 2,40
C ind Emballage 2 UO 1 2,00 C ind Emballage 1,50 UO 1 1,50
8,00 7,10

Le coût standard des packs A et B sont donc respectivement de 8 et 7,10 Euros.


C’est à partir du coût standard qu’est construit le coût budgété.
Madame Petit, vous informe que l’entreprise souhaitait produire et vendre 1 000 packs de saucisses A (au prix
de 12 Euros) et 1 000 packs de saucisses B (au prix de 10 Euros).
Les charges diverses budgétées sont estimées à 1 400 Euros.
Ces informations suffisent pour bâtir le CA budgété, le CP budgété et le résultat budgété :

Packs A Packs B Total


QB
PxB
CA b
CP b
CD b
Résultat B

REEL :
Les résultats pour la période sont les suivants :
Quantités vendues Prix de vente CA réel
Pack de 6 A 1 200 11,80 14 160,00
Pack de 4 B 900 9,95 8 955,00

Informations concernant les achats et les charges réelles :


QR pour A QR pour B Q Réelles totales Px R CP Réel
MP_1 730 725 1 455 kg 4,15 6 038,25
MOD 355 182 537 heures 12,10 6 497,70
Emballage 2350 1320 3 670 UO 1,02 3 743,40
16 279,35

Par ailleurs, les charges diverses réelles se sont élevées à 1 500 Euros.

1
B6 Cas densemble ECART poly à trou Enoncé et corrigé.docx

Réel
Packs A Packs B Total
QR
PxR
CA r
CP r
CD r
Résultat R

Schéma général de l’analyse :

Ecart sur Prix

Ecart de marge sur Ecart de


coûts préétablis composition
(CAr – CPp) –
(CAb – CPb) Ecart sur
Volume global

E / Px
Ecart sur CD 1
E / Qt
E/R
Ecart sur coût de E / Px
Ecart sur CD 2
Rr - Rb production E / Qt
- (CPr – CPp) Puis sur CD 3…
E / Budget
Ecart sur CI,
E / Activité
centre 1
Puis sur CI 2… E / Rendement
- Ecart sur charges
diverses Pas de méthode spécifique
- (CDr – CDb)

Première étape : calcul de l’écart sur résultat

Ecart sur résultat : Résultat Réel – Résultat budgété.


Il ne faut surtout pas oublier de le qualifier (favorable ou défavorable).

Résultat réel : Ecart :


Résultat budgété :

2
B6 Cas densemble ECART poly à trou Enoncé et corrigé.docx

Seconde étape : décomposition de l’écart sur résultat en trois sous-écarts.

L’écart sur résultat va être décomposé en trois-sous écarts, chacun de sous-écarts renvoie à un service
spécifique.
E/R=
Ecart de marge sur coûts préétablis – Ecart sur coût de production – Ecart sur charges diverses.

Ecart de marge sur coûts préétablis => (CA r – CP Préé) – (CA b – CP b)


C’est l’écart relatif aux performances commerciales.
Toutes les informations sont facilement retrouvables, à l’exception du coût de production préétabli.
Le coût de production préétabli est le coût que l’on aurait dû constater si les quantités réellement produites
l’avaient été au coût de production prévu (CPUnitaire budgété, ou CP standard).

CALCUL :

CA r CP préé CA b CP b Ecart :

-- Marge dite « réelle » -- -- Marge budgétée --

- Ecart sur coûts de production => CP r – CP préé


Ecart relatif aux unités de production.

CP r CP préé Ecart : Vérification :

- Ecart sur charges diverses => CD r – CD b

CD r CD b Ecart :

Commentaires :
L’écart sur résultat est globalement défavorable mais son analyse nous apprend que l’écart imputable aux
commerciaux est favorable, donc bonne performance des équipes commerciales. A l’inverse, l’écart sur coût de
production implique de mauvais résultats des équipes de production.
L’écart sur charges diverses est également défavorable.

Troisième étape : étude et décomposition de l’écart de marge sur coûts préétablis.

Pour mieux comprendre l’écart relatif aux performances commerciales, une décomposition en trois sous-écarts
est possible. On utilise la méthode par bornes.
E de marge / Coûts préétablis = (CA r – CP Préé) – (CA b – CP b)
1ère borne Dernière borne
On intercale deux bornes entre les deux extrêmes :
- la marge préétablie, c’est-à-dire la marge que l’on aurait dû constater si les quantités réellement vendues
avaient générée la marge unitaire prévue,
- la marge fictive, ou borne 3, c’est-à-dire la somme des quantités réellement venues multipliées par la marge
moyenne budgétée.

3
B6 Cas densemble ECART poly à trou Enoncé et corrigé.docx

Marge dite « réelle »


(CA r – CP Préé) Ecart sur prix
Marge préétablie
Ecart sur compo
Borne 3
Ecart sur vol. glo
Marge budgétée
(CA b – CP b)
Calcul de la marge préétablie :

Calcul de la borne 3 :

Commentaires :
L’écart sur prix est globalement défavorable, les produits ont été vendus moins chers que prévu.
L’écart sur composition est favorable, le produit produisant la meilleure marge a été mieux vendu, en
proportion que prévu. Sur le budget on prévoyait de vendre 50% de A et 50% de B, les produits A (qui ont la
meilleure marge), réalise en volume 57 % des ventes.
L’écart sur volume global est favorable, on a vendu plus de produits (2100 contre 2000 budgétés).

Quatrième étape : étude et décomposition de l’écart sur coûts de production.

On récupère l’écart sur coût de production calculé à l’étape 2.


Ecart sur coûts de production => CP r – CP préé
Ecart relatif aux unités de production.
CP r CP préé Ecart :

On généralise cette analyse (CP réel – CP préétabli) pour chaque composant du coût de production.
Le réel est connu : ECARTS :
QR A QR B Px R CP Réel
MP_1 730 725 4,15 6 038,25
MOD 355 182 12,10 6 497,70
Emballage 2350 1320 1,02 3 743,40
16 279,35
Reste à calculer le préétabli. Le coût de production préétabli est le coût que l’on aurait dû
constater si les quantités réellement fabriquées l’avaient été en respectant les standards.
CP Préétabli
MP_1
MOD
Emballage

Calcul des Q préétablies de MP :

4
B6 Cas densemble ECART poly à trou Enoncé et corrigé.docx

Analyse des écarts sur charges directes.


Pour les MP : Ecart global =
278,25 Ecart sur prix = (PR – PB) * QR
DEF Ecart sur quantité = (QR – Qpréé) * PB
Pour la MOD : Ecart global =
17,70 Ecart sur taux = (PR – PB) * QR
DEF Ecart sur quantité = (QR – Qpréé) * PB
Commentaires :
Les matières premières ont été achetées plus cher que prévu, d’où un écart sur prix défavorable. On en a
consommé un peu plus que prévu (mais l’écart sur quantité est faible). L’écart relatif aux MP est de l’ordre de
+4,61% par rapport au préétabli.
L’écart sur MOD est défavorable mais presque nul (+0,27%). La MOD a été plus onéreuse que prévue, (écart
sur taux défavorable) mais l’on a eu besoin de moins d’heures que prévu (écart sur quantité favorable).

Analyse des écarts sur charges indirectes.


Il est nécessaire de connaître d’autres informations sur le fonctionnement du centre de coût.
Activité standard (normale). L’activité du coût emballage se mesure en UO.
En situation normale, le centre de coût consomme 3 500 UO pour un coût total de 3 500 Euros.
1 400 Euros concernent des charges variables, et 2 100 des charges fixes.
Ces informations permettent de formuler le budget flexible et le budget standard du centre de charges
indirectes.

BF (A) = A étant un niveau d’activité en UO.


BS (A) =

L’activité normale est de 3 500 UO. L’activité réelle relevée est de :


L’activité préétablie est de :

Charges indirectes réelles


Ecart sur Budget
BF pour l’activité réelle
Ecart sur Activité
BS pour l’activité réelle
Ecart sur Rendement
BS pour l’activité préétablie

Commentaires :
L’écart sur budget est défavorable. Cela signifie que les charges variables unitaires ont été supérieures aux
prévisions. La charge variable standard par UO est de 0,40 Euro. On peut retrouver la charge variable réelle, en
effet :
Coût réel = 3 743,40 Euros et Activité = 3 670 UO.
Comme les CF sont de 2100 Euros, on peut conclure que les CV réelles sont de 1643,40 Euros, soit donc 0,448
Euros (au lieu de 0,40).
L’écart sur activité est favorable. D’habitude, le centre « tourne » sur 3 500 UO, il a tourné sur un niveau réel
de 3 670 UO. Par conséquent, les charges indirectes variables ont été réparties sur davantage d’UO et sont
donc davantage diluées.
L’écart sur rendement est favorable. L’activité réelle est de 3 670 UO, alors que l’activité préétablie s’élève à
3 750 UO. Le centre a donc été plus efficace dans son fonctionnement.

5
B6 Cas densemble ECART poly à trou Enoncé et corrigé.docx

Variante : étude et décomposition de l’écart sur coûts de production prévue.

Ecart sur coûts de production => CP r – CP budgeté


Ecart relatif aux unités de production.
CP r CP budgeté Ecart :

On généralise cette analyse (CP réel – CP budgeté) pour chaque composant du coût de production.
Le réel est connu : ECARTS :
QR A QR B Px R CP Réel
MP_1 730 725 4,15 6 038,25
MOD 355 182 12,10 6 497,70
Emballage 2350 1320 1,02 3 743,40
16 279,35
Reste à calculer le préétabli. Le coût de production préétabli est le coût que l’on aurait dû
constater si les quantités réellement fabriquées l’avaient été en respectant les standards.
QA PxA QB PxB CP budgeté
MP_1
MOD
Emballage

Calcul des Q budgetées de MP :


Analyse des écarts sur charges directes.
Pour les MP : Ecart total =
438,25 Ecart sur prix = (PR – PB) * QR
DEF Ecart sur quantité = (QR – Qbudg) * PB
Pour la MOD : Ecart total =
497,70 Ecart sur taux = (PR – PB) * QR
DEF Ecart sur quantité = (QR – Qbudg) * PB

Commentaires :
Les matières premières ont été achetées plus cher que prévu, d’où un écart sur prix défavorable. On en a
également consommé plus que prévu. Ceci est dû principalement à l’augmentation de la production par
rapport aux prévisions.
L’écart sur MOD est défavorable. La MOD a été plus onéreuse que prévue, (écart sur taux défavorable) et on a
besoin de plus d’heures que prévu (écart sur quantité favorable). Ceci est dû principalement à l’augmentation
de la production par rapport aux prévisions.

Vous aimerez peut-être aussi