Vous êtes sur la page 1sur 3

CANCER DE LA VESSIE

Le signe révélateur le plus fréquent des tumeurs de vessie est :

a. l’hématurie
b. la cystite
c. la dysurie
d. la pollakiurie
e. la rétention d’urine
A

Le risque le plus fréquent des tumeurs papillaires non infiltrantes de vessie est :

a. la récidive
b. l’obstruction du méat urétéral
c. l’insuffisance rénale
d. l’anémie
e. la dégénérescence maligne
A

La résection endoscopique en cas de tumeur de vessie :

a. fournit des renseignements concernant le nombre et le siège des tumeurs


b. permet de prélever la tumeur pour étude histologique
c. peut être le seul traitement en cas de tumeur superficielle à bas risque
d. se pratique sans anesthésie
e. toutes les réponses sont justes.
ABC

La gravité d’un cancer de vessie est proportionnelle à :

a. l’importance de l’hématurie
b. au nombre d’années de consommation d’alcool
c. la profondeur de pénétration tumorale dans la paroi vésicale
d. l’existence d’une dilatation urétérale au-dessus de la tumeur
e. l’âge du patient
C

Facteurs susceptibles de favoriser le développement d’un cancer vésical :

a. l’âge (plus de 45 ans)


b. le tabagisme
c. l’exposition prolongée aux amines aromatisées
d. des antécédents de bilharziose
e. tuberculose urinaire
ABCD
Les tumeurs de vessie sont plus fréquentes : (QCM)

a. Chez la femme
b. Chez l’homme
c. Chez les tabagiques
d. les sujets jeunes
e. en cas d’exposition aux amines aromatiques
BCE

Un carcinome in situ de vessie CIS (QCS)

a. A infiltré le muscle vésical


b. Est une lésion de haut grade
c. Est bourgeonnante
d. Ne s’accompagne que dans 10% des cas d’une tumeur primitive
e. a infiltré la graisse périvesicale

B
La résection endoscopique en cas de tumeur vésicale (QCM)

a. Est inutile en cas de tumeur de vessie superficielle


b. Est un acte diagnostique et thérapeutique
c. Permet de déterminer le stade et le grade anatomopathologique
d. se fait sans aucune anesthésie
e. se fait sous contrôle scannographique

BC

Quelles substances sont des carcinogènes vésicaux ?

a. Tabac
b. Alcool
c. Virus HPV
d. Amines aromatiques
e. Cyclosporine

AD

Quels sont les principaux facteurs de risque de progression d’une TVNIM ?

a. Le stade Ta
b. Le haut grade
c. L’antécédent de récidive
d. Le CIS associé
e. L’antécédent de tumeur du haut appareil

BD
Pourquoi faut-il réaliser un uroscanner après le diagnostic d’une TVNIM ?

a. Dans le cadre du bilan d’extension


b. Pour rechercher une tumeur concomitante du haut appareil
c. Dans le cadre du bilan pré-opératoire
d. Pour rechercher une complication de la RTUV
e. Pour déterminer l’intérêt d’instillation endovésicale de BCG

Quels sont les éléments du traitement d’une TVNIM ?

a. La cystectomie
b. La chimiothérapie néo-adjuvante
c. La radiothérapie
d. La RTUV
e. Les instillations endovésicales
DE

À quel stade correspond une tumeur de vessie T3 ?

a. À l’envahissement du muscle superficiel


b. À l’envahissement du muscle profond
c. À l’envahissement de la graisse péri-vésicale
d. À l’envahissement de la prostate
e. À l’envahissement des ganglions