Vous êtes sur la page 1sur 4

Câblage des caméras IP

Juin 2007 : Création


5 mai 2013 : Mise à jour générale
27 mai 2013 : Ajout de quelques précisions
22 aout 2013 : correction des liens et ajout du répéteur Nitek
4 nov. 2013 : correction câbles Patch

Conus Daniel

Distribution d'Équipement et de Matériel d'Alarme - DEMA SA


Chemin de la Vendée 27 Alte Steinhauserstr. 19
CH-1213 Petit-Lancy CH-6330 Cham
t +41 22 879 69 00 t +41 740 69 00
f +41 22 879 69 10 f +41 740 69 03

info@dema.ch
www.dema.ch
Caméras IP PoE
Les caméras IP sont de point à point jusqu'au Switch PoE. C’est-à-dire que la caméra est relié directement à son
Switch PoE par un câble patch qui n'est pas partagé avec un autre appareil. A partir de là, c'est du multipoint.

Voici ce qui doit être respecté pour bien choisir ce câble informatique.
Les quatres points à respecter sous peine de problèmes de connexion

1) Utiliser un câble au minimum cat.5e S/UTP de section AWG26. Cat6e conseillé.

Câble Patch
Dénomination Dénomination officielle Blindage du toron Blindage chaque paire
UTP U/UTP Non Non
STP U/FTP Non Oui
FTP F/UTP Oui Non
FFTP F/FTP Oui Oui
SFTP SF/UTP Oui & tresse Non
SSTP S/FTP Tresse Oui

2) La longueur du câble ne doit pas dépasser les 100m

3) La connexion doit respecter la norme Patch et utiliser les 4 paires




RD - 


RD+ 
TD - 
TD+ 

4) L'alimentation PoE doit être de la classe adéquate à la puissance de la caméra


Classe 1 Classe 2 Classe 3 Classe 4 / High PoE
… < 3.8 W 3.8 … 6.5W 6.6 … 13W 13 … 30W
Réutiliser un câblage existant, ou aller au-delà de 100m sans fibrer.
Pour certaines installations, on doit pouvoir réutiliser du câblage existant, ou même, aller à plus de 100m sans
interruption et sans fibrer.

Mx2Wire de Mobotix permet l'utilisation de plusieurs types de câbles avec des performances inégales pour le
transport de la communication IP et du PoE (ou pas).
Son grand avantage est de ne nécessiter aucune alimentation (pour lui-même) et de permettre le transport de
l'alimentation donnée par le switch PoE.

Le VR124coax de Nitek permet d'aller jusqu'à 750m@60MBps en utilisant un câble coax et une paire
émetteur/récepteur alimentés. Le PoE n'est pas transmis.
Les problèmes de la transmission IP
Coupures – décrochages Ethernet
Lorsque la caméra semble se déconnecter / reconnecter, il peut y avoir plusieurs raisons :
- La caméra est connectée à plusieurs postes (trop), et non que au serveur. Son processeur sature.
Utiliser un logiciel serveur et se connecter sur celui-ci, au lieu de se connecter directement à la caméra.
- Le réseau du client a lui-même des problèmes. Un exemple rencontré était des adresses IP en doublons, voir
triplés, ce qui provoquait une charge d'appel en tous sens qui a saturé tous les modules IP du réseau.
- Réseau surchargé :
La bande passante sur le Switch atteint ses limites. Refaites le calcul
de tous les éléments, un par un, et vérifier la bande passante du
Switch pour chaque ports, ainsi que sa bande passante globale.
Attention aux valeurs full duplex (limite valable pour les deux
directions indépendamment) et semi-duplex (limite pour la somme
des deux directions). Cette surcharge se trouve généralement entre
le Switch et le serveur vidéo, car cette ligne véhicule les données de
toutes les caméras IP vers le serveur, plus les données du serveur
vers les clients (éventuellement).
Faire 'CTRL'+'Alt'+'Del' pour appeler le gestionnaire des tâches.
Cliquer sur l'onglet 'Mise en réseau' et observer le trafic :
Ici, c'est l'exemple d'un poste client Symphony (1%=10 MB/s) qui a
affiché pour quelques minutes une fenêtre multi-view de 4 caméras
(env. 35 MB/s). Ne pas oublier que le serveur envoie ses 35MB/s sur ce seul poste, en plus des autres, et qu'il
reçoit les données des caméras. Ça débite très fort.
- On atteint les limites du câble IP. Vérifier la distance des tronçons entre chaque appareil. Pas plus de 100m.
- Le câble lui-même a un problème. Raisons fréquentes de problèmes au niveau des câbles :
- Faux-contact dans les connecteurs (surtout si fabrication maison)
- Partie dénudée trop longue au niveau des connecteurs mâles et/ou femelles (surtout en GBits)
- Câble trop long. Le maximum autorisé est de 100m.
- Câble dont la classe ne correspond pas avec l’utilisation souhaitée
- Angle de courbure trop petit
- Défaut de raccordement des blindages (si blindage)
- Erreur dans les attributions des paires
- Câble défectueux
- Utilisation de câble non blindé dans un environnement perturbé ou avec une caméra Mégapixel

La caméra ne se connecte pas


Il peut y avoir plusieurs raisons. Vérifier les points ci-dessous dans l'ordre.
- La caméra n'est pas alimentée. Vérifier que l'alimentation arrive bien sur 
la caméra. 
- La caméra n'est pas connectée au Switch. Vérifier sur le Switch que la RD - 
LED indiquant le port utilisé s'allume lorsque la caméra est connectée. 
- Vérifier également la confection du câble réseau qui doit être 
absolument comme indiqué dans ce tableau : RD+ 
Une paire pour TD et une paire pour RD. Respecter l'ordre des
TD - 
couleurs.
TD+ 
- La plage IP de la caméra n'est pas la même que celle du serveur. Vérifier
que les trois premiers chiffres de l'adresse IP soient semblables sur la carte réseau utilisée par le serveur et les
caméras.
Ex. 192.168.1.xxx. les trois xxx indiquent l'adresse de chaque appareil sur le réseau dit local et doit être unique.
- Les appareils PoE utilisent les mêmes 2 paires 'TD' et 'RD' et y superposent la tension d'alimentation. Les paires
brunes et bleues restent inutilisées. Cela implique que la section des fils doit être suffisante, AWG26 minimum.