Vous êtes sur la page 1sur 8

LA LETTRE

DU CTC CENTRE N°47 - JUIN 2006

Maintien de la certi- “Les ponts en zone sismique”


fication iso 9001 Séminaire les 6 et 7 juin
pour le CTC Centre
Un séminaire de deux jours sur la La partie algérienne ayant,

A u terme d’un audit effectué du 19 conception des ponts en zones consécutivement à sa récente
au 21 mars dernier au niveau de la sismiques sera organisé les 6 et 7 politique financière, renoncé au prêt,
direction générale et de certaines juin par le CTC Centre en la BEI a maintenu le financement, sous
agences, l’organisme international de association avec SGI Ingénierie S.A. forme de don, des honoraires des
certification SGS a conclu à l’efficacité Luxembourg et l’Université de Liège animateurs et leur billets de transport.
du Système de Management de la (SGI/ULG) Belgique. L’organisation didactique du
Qualité mis en oeuvre au sein de CTC Les thèmes retenus seront animés programme est assurée par SGI/ULG,
Centre et a décidé le maintien de sa par MM. ALAIN CAPRA et DARIUS AMIR une association du bureau SGI
certification. MAZAHERI sous la direction du Pr. Ingénierie S.A. Luxembourg et de
Le Système de Management de la ANDRE PLUMIER. l’Université de Liège, à sa tête le
Qualité du CTC Centre est certifié Professeur PLUMIER.

C
depuis trois ans. ette formation qui qui fait partie La réalisation du programme, elle, est
La certification n’étant pas une fin en d’un programme de séminaires confiée à la structure de formation du
soi, naturellement, l’entreprise spécialisés prévus au profit des CTC Centre qui coordonnera les
s’appuie sur ce référentiel en faisant ingénieurs des organismes de contrôle contributions financières symboliques
évoluer continuellement son technique notamment et autre des participants au séminaire pour le
organisation, sa culture de travail, ses communauté universitaire était financement des charge liées à la
relations avec les clients et le inscrite à l’origine dans le chapitre logistique et l’organisation.
développement de ses performances. assistance technique accompagnant le Elle assurera par ailleurs, la mise en
le projet de reconstruction et ligne via un forum Internet en temps
A suivre en page 8 d’amélioration des infrastructures réel des travaux et communications
publiques endommagées par le séisme des experts.
de Boumerdes en 2003 financé, à
travers un prêt, par la Banque Programme détaillé des autres
séminaires à suivre en page 7
Européenne d’investissement.
Dans ce numéro...
Ouverture du capital des CTC conformément au chahier des charges
définissant la période d’engagement
O Vie d’entreprise
Décision tranchée des parties prenantes, la décision
clôturant l’opération sera connue d’ici
O Matériaux de construction:
les sables de concassages d’ici fin juin fin juin quant à la cession partielle ou
totale ou l’infructuosité de l’offre de
vente.
O Actualitéréglementaire
Les nouvelles parutions de S uite à l’appel à manifestation
d’intérêt lancé par la SGP Genest “Nous ferons de l’ouverture
normes internationales
en octobre dernier, trois groupes du capital de l’entreprise une
internationaux ont manifesté leur
intérêt pour une prise de capital dans opportunité de développement”
O Programme de formation l’entreprise CTC Centre.
BEI/FEMIP L’ouverture publique des offres Propos du P DG du CTC Centre
financière a eu lieu le xx avril et à suivre en page 3

www.ctc-centre.org Plus de 50 000 requêtes enregistrées sur le site durant 2005 !


V I E D ’ E N T R E P R I S E

Ouverture du capital des entreprises de


contrôle technique des constructions

Quelles perspectives !
Les entreprises de contrôle L’ouverture sur l’environnement y
technique de la construction compris dans sa dimension
devraient ouvrir leur capital sous internationale, à travers le partenariat
peu. Dans un domaine ayant notamment, constitue une opportunité
de développement déterminante.
évolué dans un cadre public depuis
Nos salariés se sont déclarés
1971, c’est une véritable majoritairement favorables au projet et
M.A. MOHAMED CHERIF
révolution. P dg du CTC Centre
en ont manifesté leur entière adhésion.
Du coup les avis sont partagés Notre objectif est de renforcer leur
quant à l’opportunité de libéraliser position dans la nouvelle configuration
cette activité mais surtout au sujet car nous exerçons un métier qui repose Qui fera quoi, où, comment… ?
de l’impact de cette privatisation. essentiellement sur la matière grise. Ce sont autant de question que cette
Sur le plan stratégique, Nous oeuvrons à commission aura naturellement à
Quelques éléments de réponse du faire de ce changement un cadre de identifier avec précision.
Président Directeur Général du CTC développement de l'entreprise et de Si ce n'est donc l’opportunité de
Centre ci-après. l’activité en associant à son organisation restructurer cette dernière en vue de
un partenaire étranger. Ceci rendra l'adapter au nouveau contexte, il n'y a
possible l'accès à l'expertise rien qui se profile comme une

E n ce qui nous concerne, la décision


des pouvoirs publics d'ouvrir le
capital de l'entreprise coïncide avec un
internationale et aux techniques
avancées.
Ceci est valable pour le devenir de notre
contrainte aussi bien pour le projet que
pour l’activité en général.
Il est certain que les uns et les autres
besoin vital d'expansion de l'entreprise. entreprise. ne se font pas la même idée de ce
Sans cette perspective, notre stratégie Celui de l'activité de contrôle ne devrait changement et n’en expriment pas les
managériale aura été limitées à terme pas susciter de réserves outre mesure. mêmes appréhensions.
par le cadre qui nous régit D'abord les parties en charges du dossier
actuellement. d'ouverture du capital ont arrêté un Au CTC Centre, nous demeurons
Le contexte économique actuel exige cahier des charges qui ne retiendrait convaincus, et nous le vérifions tous les
souplesse de gestion et savoir-faire et que les partenaires ayant la jours, que les exigences de la
innovation constamment renouvelé. qualification professionnelle avérée. rentabilité et les impératifs du métier
Nous sommes ainsi rassurés d'avoir dans se conjuguent parfaitement lorsqu' ils
notre entreprise un ou des opérateurs sont encadrés par des valeurs morales
LA LETTRE DU CTC CENTRE engagé professionnellement . et des règles professionnelles
rigoureuses et intransigeantes.
Mensuel professionnel édité
par le CTC CENTRE Nous assumons avec succès l'autonomie
Organisme National de Contrôle Technique Il est vrai par ailleurs que la cession, de l'entreprise depuis de longues
de la Construction partielle ou totale du capital des années tout en concevant un
Siège social: 1, rue Kaddour Rahim entreprises de contrôle technique, développement durable et partagé
Hussein Dey Alger
Tél: 021 49 54 93 à 95 correspond à la privatisation, de fait, avec notre environnement.
Télécopie: 021 49 55 30 de l’activité de contrôle. Une démarche Nous resterons une entreprise
pareille aura nécessité la mise en place citoyenne et engagée qui croit que
www.ctc-centre.org d'une espèce d'autorité de régulation or, l'agrément des pouvoirs publics à
cette structure existe bel et bien depuis exercer cette activité doit se mériter
ISSN 1111 - 7605 1986. C'est la commission technique par la compétence et le
Président Directeur Général permanente CTP instituée par le décret professionnalisme mais aussi et surtout
Directeur de la Publication 86/213 du 19 août 1986. par l'effort de contribution à l'élan de
M.A. MOHAMED CHERIF Entre autres missions assignées à cette développement de cette activité.
Rédaction - PAO commission: “l'élaboration des
Brahim Mezioud modalités d'exercice du contrôle par la Nous avons de nombreux projets pour
fixation des mesure tendant à la cette nouvelle étape et nous sommes
Diffusion gratuite par abonnement aux
professionnels de la construction définition des méthodes appropriées persuadés de franchir d’autres pas vers
dans ce domaine". l’excellence

2 LA LETTRE DU CTC CENTRE JUIN 2006


V I E D ’ E N T R E P R I S E

MR Oukaci Boumediène Des antennes de Un cycle d’audit


Directeur général contrôle technique à interne pour mai/juin
adjoint du CTC Centre Azzazga et à Annaba
Mr Oukaci Boumediène, directeur de
Deux nouvelles antennes implantées à
D eux direction centrales, en charge
de la gestion des ressources, ainsi
que six agences de contrôle seront
l’agence de Tipaza, est nommé
Azzazga et annaba sont venues depuis auditées entre le 30 mai et le 4 juin en
depuis mars dernier général adjoint.
quelques mois, déjà, renforcer vue de vérifier et déterminer
Avec cette nomination, le P dg
respectivement les capacités l’efficacité de leur système de
étoffe la direction générale dans la
d’intervention des agences de Tizi management de la qualité.
perspective des objectifs de
Ouzou et de Constantine. Le programme d’audits met l’accent
développement et d’expansion
Dotées des équipements techniques et sur les processus relatifs à l’activité de
planifiés.
d’ingénieurs, ces unités sont mise en contrôle, aux éssais et analyses de
Cette promotion qui couronne le
place pour répondre efficcacement aux laboratoire, l’écoute client et la
parcours de 15 années au CTC
besoins des clients dans le cadre des maîtrise documentaire.
Centre ouvre à ce dernier la voie à
projets liés notamment au programme Astreintes à des exigences
de multiples challenges dans une
de 1 million de logements initié par les d’amélioration continue, les structures
entreprise qui n’arrête pas
pouvoirs publics. centrales tout comme les agences
d’évoluer relevant à chaque fois la
Celles-ci concrétisent, d’autre part, la opérationnelles doivent continuell-
barre de ses performances.
stratégie de proximité et d’expansion de ement, donner la preuve d’une
Nous lui souhaitons beaucoup de
l’entreprise. amélioration concrète en matière de
succès.
satisfaction des client et de la
Contacts réalisation des objectifs.

Antenne de Azzazga
(agence de Tizi Ouzou) Avis aux abonnés des
Immeuble Younes Chaouche publications techniques
Bd. Haddag Med Amokrane Azzazga éditée par le CTC Centre
Tél: 020 66 10 20

Antenne de Annaba Soucieux de contribuer à la


(agence de Constantine) vulgarisation des techniques et de
Ciyé Rym, escalier 10 la réglementation de la
Tél: 038 51 69 31 construction, le CTC Centre
Tél/fax: 038 51 83 92 distribue gracieusement depuis de
longues années, aux professionnels
et aux universitaires, une panoplie
La bibliothèque de documents techniques édités et

EDITION
du CTC Centre diffusés à sa charge.
La demande se faisant de plus en
consultable en ligne plus croissante, engendrant un
Un numéro spécial de travail énorme de routage d’une
La bibliothèque centrale du CTC Centre est part, et dans le sillage des actions
la revue “Pathologie accessible aux employés par Internet depuis d’amélioration tous azimuts, nous
du Bâtiment” sur les début janvier.
Les utilisateurs pourront désormais
informons les abonnées et
utilisateurs de nos publications
problèmes d’humidité consulter le fichier bibliographique à qu’à partir du mois de mai, celles-
distance. Un bulletin sommaire, en cours de ci seront consultables (et
Dans son numéro à paraître, on line, en numérisation, permettra pour sa part de téléchargeables) exclusivement sur
juin, la revue Pathologie du Bâtiment rechercher et ou d’identifier les chapitres internet.
éditée par le CTC Centre traitera de de l’ensemble des ouvrages et périodiques. Cette formule nous permet par
l’humidité: causes, pathologies, Une base de donnée dediée à la ailleurs, d’augmenter le volume et
traitement... réglementation technique et normes le nombre de ces ducuments.
régissant la construction est, par ailleurs,
Date précise de publication et sommaire à www.ctc-centre.org
consulter sur Internet www.ctc-centre.org en cours de développement.

LA LETTRE DU CTC CENTRE JUIN 2006 3


D O S S I E R T E C H N I Q U E

Q U A L I T E D E S M AT E R I A U X

SABLE A BETON
Les sables calcaires de concassage
Par : M. Mourad IKEDJI - Ingénieur CTC Centre A- Selon la grosseur des grains on distingue :

-Sable fin : 0.08 à 0.315 mm


-Sable moyen : 0.315 à 1.25 mm
-Sable grossier : 1.25 à 5.00 mm

La norme XP P 18-540 : Définition, conformité, spécifications,


On appelle sable, le mélange meuble de grains de 0,08 à indique la terminologie usuelle des granulats selon leurs dimensions :
5,00 mm (4,00 mm), désigné par 0/D, et peut résulter de
l'altération naturelle des roches massives ou meubles et/ou - Fillers 0/D : D < 2 mm avec au moins 70 % au passant
de leur concassage ou de traitement thermique des roches à 0.063 mm
ou par recyclage des matériaux. - Sablons 0/D : D 1 mm avec au moins 70 % au passant
à 0.063 mm
Le sable est dit naturel : s'il est issu des roches meubles ou massives - Sables 0/D : 1 < D 6,3 mm
d'origine minérale, n'ayant subi aucun traitement ou transformation - Gravillons d/D : d > 1 mm ; D < 125 mm
autre que mécanique. - Graves 0/D : D > 6,3 mm
- Ballast d/D : d 25 mm; D 50 mm
Parmi les granulats naturels, les plus utilisés pour le béton
proviennent de roches sédimentaires siliceuses ou calcaires, de
roches métamorphiques telles que les quartz et quartzites, ou de 2mm 6.3mm 25mm 125mm
roches éruptives telles que les basaltes, les granites, les porphyres.

Le sable est dit artificiel : s'il provient de la transformation à la fois Sables Gravillons
Fillers Sablons
thermique et mécanique de roches ou de minerais (ex :schiste
expansé, argile expansé).
Le sable est dit recyclé : s'il provient de la démolition (matière
inorganique) d'ouvrage ou lorsqu'il est réutilisé. Graves
Ballasts
Les définitions données par les nouvelles normes européennes (EN
12620, 13043, 13139 et 13242.) sur les granulats :
Sable : Appellation donnée aux plus petits granulats de dimension d
égale à 0 et D inférieure ou égale à 4 mm.
Un granulat est caractérisé du point de vue granulaire par sa classe
Note : à titre d'exemple un granulat de classe granulaire 0/4 est un d/D, d et D étant respectivement la plus petite et la plus grande
sable. dimension des grains.

Cette définition unique est proposée, compte tenu des différentes Lorsque d est inférieur à 2 mm, le granulat est désigné 0/D.
définitions données par certaines normes.
B- Selon leur masse volumique, on classe les sables
Fines : Fraction d'une classe granulaire passant au tamis de 0,063 en trois catégories :
mm.
Filler : Granulats dont la majeure partie est constituée par des - Sables légers : masse volumique < à 2000 kg/m3
fines, et qui font l'objet d'exigences spécifiques. ex : perlite, vermiculite, argile expansé, laitier granulé ou expansé
Filler mixte : Filler d'origine minérale, auquel a été ajouté de - Sables courants : masse volumique comprise ente 2000 et 3000
l'hydroxyde de calcium. kg/m3
Filler d'apport : Filler d'origine minérale produit en usine suivant un ex : silice , quartz, calcaire, dolomie ect.
processus contrôlé, par opposition au filler présent à l'état - Sables lourds : masse volumique > à 3000 kg/m3
défraction dans toute autre classe granulaire. ex : limonite, corindon, baryte, pyrite, grenailles et riblons.

4 LA LETTRE DU CTC CENTRE JUIN 2006


D O S S I E R T E C H N I Q U E

C- Parmi les variétés des sables on distingue : Exemple :


- Certaines roches trop micacées qui s'effritent,
- les sables de mer - Sables contenants des sulfates de calcium sous forme de gypse qui
- les sables d'oued ou de rivière altère les ciments CPA (formation de l'éttergite) .
- les sables de dunes - Il faut se méfier de certains sables provenant des roches amorphes
- les sables de laitier granulé ou concassé. (silex, chert, calcédoine, opale, calcaires dolomitiques) susceptibles
- les sables d'argile expansé. être attaquées par des alcalis (Na2O et K2O) provenant du ciment ou
- les sables de tuileau ou de brique etc. d'autres sources (l'eau, adjuvant).
- Les sables de recyclage Les sables granulats utilisés doivent être classés comme étant non
réactifs vis à vis de la réaction alcali-silice.
En présence de l'humidité (taux d'humidité relative > 75 %), il en

SABLE A BETON résulte une réaction d'expansion (formation d'un gel silico-calco-
alcalin qui fixe un grand nombre de molécule d'eau) pouvant
provoquer la détérioration du béton, d'ou il faut prendre les
précautions suivantes:
Les granulats pour bétons (norme de définition XP P 18- -limiter la teneur totale en alcali du béton.
540 : Définition, conformité, spécifications) sont des grains -Les sables naturels issus, en particulier de roches feldspathiques ou
minéraux classés en fillers, sablons, sables, gravillons, de schistes sont interdits. De même les laitiers de haut fourneau
graves ou ballasts, suivant leurs dimensions comprises présentant des défauts dus à la chaux ou au fer sont prohibés
entre 0 et 125 mm. -utiliser un ciment ayant une faible teneur en alcali.
-changer le sable limiter le degré de saturation de béton.
Selon un concept traditionnel, les granulats constituent le squelette
du béton. QUALITES REQUISES D'UN
Le mélange ciment/eau forme la pâte de ciment durcie. La pâte de SABLE A BETON
ciment et le sable forme le mortier, celui-ci se lie avec les gros
granulats pour former un conglomérat solide appelé béton. Les spécification auxquelles doivent satisfaire les sables à béton sont
La nature des liaisons qui se manifestent à l'interface granulat/pâte précisées dans la nouvelle norme XP P 18-540 (Octobre 1997) qui
de ciment, conditionne les résistances mécaniques du béton. remplace les normes P18-101 (décembre 1990) et la P 18-541 (mai 1994)
La valeur d'un sable s'estime par sa courbe granulométrique, de la forme
Les granulats, qui sont généralement moins déformables que la et la propreté des grains, de sa nature chimique, de l'altérabilité, de la
matrice de ciment, s'opposent à la propagation des microfissures dureté et la fragilité des grains.
provoquées dans la pâte par le retrait. Ils améliorent ainsi la Les documents normatifs concernant les granulats (sables) indiquent
résistance de la matrice. clairement un certain nombre de limites admissibles qui peuvent être
Le choix d'un granulat est donc un facteur important de la extrêmement important vis-à-vis de la durabilité du béton.
composition du béton, qui doit toujours être étudiée en fonction des
performances attendues. GRANULARITE : La mesure de la granularité, souvent appelée
granulométrie, a pour objet la détermination de la distribution
Le sable est l'élément qui à sur le béton, selon ses qualités, une dimensionnelle des grains (l'échelonnement des dimensions des grains),
influence prépondérante, il participe à la résistance, il donne la exprimée en pourcentage de masse, passant au travers d'un ensemble ou
cohésion du mélange, du mortier ou béton. série de tamis spécifiés à mailles carrées. Elle consiste à tamiser le
Il doit être dense provenant des roches chimiquement inertes tels granulat (sable) sur une série de tamis à mailles carrées, de dimensions
que : d'ouverture décroissantes et à peser le refus sur chaque tamis.
Les calcaires durs, les granits les porphyres et les quartzites, et Les spécifications aux tamis 0,63d, (d+D)/2 et 1,58D sont remplacées
stables, c'est-à-dire inaltérables à l'air, à l'eau et au gel. Il ne doit respectivement, aux tamis de 0,5d, D/1,4 ou D/2 et 1,4D.
pas contenir d'éléments nuisibles (matières organiques, argiles, sels Les ouvertures carrées des tamis sont normalisées et s'échelonnent de
solubles etc...) en quantité tels qu'ils pourraient porter préjudice à 0,08 mm à 4 mm.
la durabilité du béton ou provoquer une corrosion des armatures.

Il faut souligner l'importance de la propreté des granulats sur la Nota : Les tamis utilisés à partir de la dimension 4 mm incluse sont
qualité du béton qui influe autant sur sa mise en œuvre que sur ses désormais en tôle perforée.
performances finales, en abaissant l'adhérence pâte de Les ouvertures carrées des tamis sont normalisées et s'échelonnent
ciment/granulats. Il faudra donc être particulièrement exigeant sur de 0,08 mm à 4 mm.
cette caractéristique, et au respect des spécifications la concernant. La courbe granulométrique exprime les pourcentages cumulés, en
D'autres impuretés sont susceptibles de nuire aux qualités du béton. poids, de grains passant dans les tamis successifs
Il s'agit de particules organiques qui peuvent perturber son La granularité est le plus souvent représentée par une courbe
durcissement, de sels tels que les sulfates ou les sulfures, qui sont à granulométrique
l'origine de phénomènes de gonflement ou de taches.

Enfin, les corps étrangers (lignites ou scories) sont à proscrire


- En général, il faut éviter les sables provenant de certaines roches
Suite en page 6
tendres, friables et altérables sous l'action de l'eau et de l'air ,

LA LETTRE DU CTC CENTRE JUIN 2006 5


D O S S I E R T E C H N I Q U E

Suite dossier du SABLE A BETON de la page 5 - Série ASTM : 0,15 - 0,3 - 0,6 - 1,18 - 2,36 - 4,75 - 9.5 mm.
- Série européenne EN 933-1 : 0,125 - 0,25 - 0,50 - 1 - 2 - 4 mm.
Granularités des Sables : C'est un terme important à considérer dans En moyenne, les résultats obtenus sont majorés de 0,35 point environ Ex
l'établissement d'une formulation de béton notamment pour les : MF français = 2,40 équivalent à MF européen = 2,75.
paramètres suivants : - Mf compris entre 1.8 et 2.2 : sable un peu trop fin : Nécessite une
-module de finesse Mf : 1.8 à 3.2 quantité importante d'eau qui serait au détriment de la résistance.
-continuité et régularité de la granularité - Mf compris entre 2.2 et 2.8 : sable moyen (sable préférentiel Mf =2,5)
La granulométrie d'un sable est d'une grande importance pour la qualité L'optimum qui donnera le meilleur compromis résistance - maniabilité -
des bétons. Les grains d'un sable doivent être de dimensions différents maintien de l'homogénéité
pour assure un volume minimal des vides afin de diminuer la - Mf compris entre 2.8 et 3.2 : sable un peu trop gros : risque de
consommation en ciment et d'obtenir des bétons compacts. ségrégation
Une bonne continuité de la courbe granulométrique est nécessaire pour Le module de finesse est d'autant plus petit que le granulat est riche en
obtenir un béton maniable. éléments fins.
Le module de finesse (Mf) est un coefficient permettant de caractériser
l'importance des élément fins dans un granulats et donne une assez
bonne indication de la granularité d'un sable. DOSSIER COMPLET AVEC IMAGES DISPONIBLE SUR NOTRE SITE INTERNET
www.ctc-centre.org
La norme XP P 18-540 définit : le module de finesse d'un sable qui
caractérise sa granularité comme le 1/100 ème de la somme des refus,
exprimés en pourcentages, sur les différents tamis de la série suivante :
0,16 - 0,315 - 0,63 - 1,25 - 2,5 - 5,0 mm.

ACTUALITE REGLEMENTAIRE

Normes internationales Actualité réglementaire (2006) nartionale et internationale


récemment publiée complète sur notre site www.ctc-centre.org

REFERENCES TITRES
Matériaux de construction
NF A35-010 01.09.2005 Aciers pour l'armature du béton. Aciers soudables pour béton armé. Généralités

NF C73-851 01.09.2005 Appareils électrodomestiques et analogues. Sécurité. Partie 2-51 : règles particulières pour
les pompes de circulation fixes pour installations de chauffage et de distribution d'eau

NF C73-888 01.09.2005 Appareils électrodomestiques et analogues. Sécurité. Partie 2-88 : règles particulières pour les humidificateurs
destinés à être utilisés avec des appareils de chauffage, de ventilation ou de conditionnement d'air

NF P18-325-1/A2 01.10.2005 Béton. Partie 1 : spécification, performances, production et conformité

NF P18-502-1 01.09.2005 Fumée de silice pour béton. Partie 1 : définitions, exigences et critères de conformité

NF P18-662 01.10.2005 Granulats. Guide d'utilisation des normes NF EN 13383-1 et NF EN 13383-2.

FD P18-663 01.10.2005 Granulats. Modalités d'application des normes NF EN d'essai sur les granulats.

NF P18-711-1 01.10.2005 Eurocode 2. Calcul des structures en béton. Partie 1-1 : règles générales et règles pour les bâtiments

NF P19-211 01.10.2005 Produits préfabriqués en béton. Règles générales pour le contrôle de la production en usine de béton de fibres
métalliques.

NF P21-712-1 1.09.2005 Eurocode 5. Conception et calcul des structures en bois. Partie 1-2 : généralités - Calcul des structures au feu

NF P72-400-1 01.10.2005 Plâtres et enduits à base de plâtres pour le bâtiment. Partie 1 : définitions et prescriptions

XP X46-023 01.10.2005 Diagnostic amiante. Éléments de cartographie du repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante dans
les immeubles bâtis

Essais
EN 1425/prA1 01.08.2005 Bitumes et liants bitumineux - Caractérisation des propriétés sensorielles Attention: Prévu comme amendement à
EN 1425 (1999-10).

EN 13286-48 01.08.2005 Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques
- Partie 48: Méthode d'essai pour la détermination du degré de pulvérisation

ISO 8655-7 01.09.2005 Appareils volumétriques à piston - Partie 7: Méthodes non gravimétriques pour l'estimation de la performance
d'équipement

ISO 10381-7 01.09.2005 Qualité du sol - Échantillonnage - Partie 7: Lignes directrices pour l'échantillonnage des gaz du sol.

6 LA LETTRE DU CTC CENTRE JUIN 2006


F O R M A T I O N

Suite de la page 1

Séminaire sur “Les ponts en zone sismique”


Le séminaire fait partie de quatre actions programmées dans
en zone sism ique
le même cadre et qui portent respectivement sur les thèmes
hè m e: Bâ tim en ts en béton armé
suivants : T
Durée: 5 jours
mbre 2006
Thème: Ponts Date: 9/13 déce
en zone sism
Durée: 2 jou ique
rs - Date:
6/7 juin 200
6 Thème: Le matériau béton
Durée: 5 jours
s
Thème: Sols, sites et fondation Date: Janvier 2007
embre 2006
Durée: 3 jours - Date: 18/22 nov

Dossier complet sur le montage du programme, les axes des séminaires et les modalités de participation
disponible sur notre site www.ctc-centre.org

Séminaire “ponts en zone sismique” du 6 et 7 juin


P R O G R A M M E (susceptible de modifications)

Journée du 6 juin Journée du 7 juin


08 : 50 Accueil des participants 09 : 00 Réponse réglementaire aux problèmes,
Présentation du programme dispositions constructives selon Eurocode 8.
A. AMIR MAZAHERI
09 : 00 Allocution d’ouverture par Monsieur le Dr.
Amar Ghoul, Minsitre des travaux publics 10 : 30 Pause café

09 : 15 Rappels théoriques: caractérisation de 10 : 45 Dispositifs parasismiques spéciaux: appuis,


l’action sismique, déplacement, spectre de coupleurs, amortisseurs, butées.
réponse, prise en compte des non linéarités, 11 : 00 ALAIN CAPRA
analyse par Pushover. A. AMIR MAZAHERI
12 : 30 Pause déjeuner
10 : 45 Pause café
13 : 45 Ponts sur le Tage à Lisbonne : 5 exemples de
11 : 00 Retour d’expérience, problématique et conception parasismique possibles.
classification des problèmes, les conceptions ALAIN CAPRA
possibles. A. AMIR MAZAHERI
15 : 00 Pause café
12 : 30 Pause déjeuner
15 : 15 Modélisation numérique des ponts,
13 : 45 La théorie des rotules plastiques, adéquation entre modèles et exigences.
dimensionnement capacitif, coefficient de A. AMIR MAZAHERI
comportement. ALAIN CAPRA
16 : 00 Critères de ruine
15 : 15 Pause café ALAIN CAPRA

15 : 30 Conséquence du calcul plastique sur la 16 : 45 Débats


conception des ponts et la forme des piles. Clôture de la 2e journée
ALAIN CAPRA
Les travaux des deux journées sont
16 : 30 Débats - Clôture de la 1ère journée dirigés par le Pr. ANDRE PLUMIER

LA LETTRE DU CTC CENTRE JUIN 2006 7


Le CTC Centre est heureux d'annoncer à l'ensemble de ses clients
et partenaires, la confirmation de l'efficacité et la pertinence de
son Système de Management de la Qualité selon le référentiel
ISO 9001/2000, suite à l'audit de suivi effectué du 19 au 21 mars
par l'organisme international de certification SGS.
La Direction félicite son personnel pour l’effort soutenu en vue de
la réalisation des objectifs d'amélioration de ses processus et des
prestations.
Elle saisit également cette opportunité pour renouveler à ses
clients et partenaires son engagement constant à oeuvrer
continuellement à la satisfaction de leurs exigences.

8 LA LETTRE DU CTC CENTRE JUIN 2006

Vous aimerez peut-être aussi