Vous êtes sur la page 1sur 28

RAPPORT DE STAGE

AGENCE SEFROU VILLE

NOTRE MONDE EST CAPITAL


Réalisée par : MOSTAFA ABOUABDALLAH
Remerciement

• Avant de commencer mon rapport de formation je veux vous


exprimer mon bonheur et ma fierté d’avoir effectué cette formation
au sein de la BMCE le domaine ou j’ai envers lui un amour de métier.
Je tiens de remercier toutes les personnes qui ont contribué au
succès de ma formation et qui m’ont aidé lors de la rédaction de ce
rapport.

• Tout d’abord, j’adresse mes remerciements à Mr. Mohamed


MNIMEN BERRADA Directeur du groupe FES-EXTENSIONS et Mlle.
ZOUAOUI Lamia Directeur d’agence SEFROU- Ville ainsi que tous
l’ensemble du personnel de l’agence, pour leur accueil, leur
encadrement durant cette période de formation, leur collaboration
et tous les efforts pour m’aider à accomplir ce travail ainsi leurs
conseils.

Avec toute ma reconnaissance, je souhaite que ce travail atteigne


l’objectif souhaité.

RAPPORT DE FORMATION 2
INTRODUCTION GÉNÉRAL....................................................................................................................4
SECTION 1 : BMCE-BANK...................................................................................................................4
I. La banque en général.............................................................................................................4
II. Présentation de la BMCE-BANK..............................................................................................5
1. Historique de la BMCE........................................................................................................5
2. Valeurs du groupe..............................................................................................................6
3. Organisation de la BMCE-BANK..........................................................................................6
SECTION 2 : PRÉSENTATION DE L’AGENCE DE STAGE.......................................................................8
I. L’organisation de l’agence SEFROU-VILLE...............................................................................8
II. Fiche signalétique de l’agence SEFROU-VILLE.........................................................................9
Section 1 : Les principaux comptes BMCE.......................................................................................10
I. Le compte chèque :...............................................................................................................11
II. Le compte sur carnet............................................................................................................11
SECTION 2 : Les opérations guichet.................................................................................................13
I-Traitement des opérations.........................................................................................................13
II-Les moyens de paiements  :.......................................................................................................21
2.2.1 Les Chèques :.................................................................................................................21
2.2.2 Les Effets :......................................................................................................................22
2.2.3 La carte bancaire.............................................................................................................22
2.2.4 Les Mises à Disposition :..............................................................................................22
1-Produits monétiques  :....................................................................................................23
2-Packs  :..............................................................................................................................23
3-Produits d’épargne  :.......................................................................................................23
4-Produits d’assurance  :....................................................................................................24
5. Les crédits :.....................................................................................................................26
6. Autres services  :.............................................................................................................26
7. Tâches effectuées :.........................................................................................................27
CONCLUSION........................................................................................................................................27

RAPPORT DE FORMATION 3
INTRODUCTION GÉNÉRAL
Le secteur bancaire représente un pilier de l’économie nationale, son évolution constatée
est le résultat de la concurrence accrue entre les différents établissements, dont figure en
leader la BMCE BANK avec une expérience qui dépasse 50 ans.
Dans le but d’approfondir mes connaissances dans le domaine bancaire, et d’affiner mes
acquis en finance que j’ai eu l’opportunité d’effectuer ce stage dans une agence de la BMCE
BANK.
Ce rapport établit une synthèse de toutes les tâches effectuées durant mon stage et les
enseignements données par les employés de l’agence SEFROU-Ville.
Pour cela, je vais tout d’abord donner d’une part une présentation de la BMCE BANK en
mettant l’accent sur son histoire et son organisation. De l’autre part, essayer d’expliquer le
fonctionnement de cette agence à travers les opérations, les produits et services.
Je vais vous présente trois chapitres.

Chapitre I : Présentation du groupe BMCE- BANK


SECTION 1 : BMCE-BANK
I. La banque en général
Une banque est une institution financière qui s'occupe des dépôts d'argent et des moyens
de paiement, collecte l'épargne des clients, accorde des prêts et offre des services financiers.
Au sens juridique, c'est une institution financière qui dépend du Code monétaire et financier.
Une banque fonctionne généralement sous forme d'agences, constituant ainsi un réseau.
Aux termes de l’article 1er du décret royal du 21 Avril 1967 : « est considérée comme
banque toute entreprise qui exerce une profession habituelle de recevoir du public , à titre
de dépôt ou autrement, des fonds qu’elle emploie ; soit pour son propre compte, soit pour
le compte des clients ou des tiers désignés par ceux-ci en opérations financières, de crédit,
de bourse ou de change ».
Au Maroc, l’activité bancaire a vu le jour au début du 20ème siècle avec l’établissement de la
banque d’Etat du Maroc en 1906 et l’installation de succursales de banque étrangères a la
zone internationale de Tanger et sur les territoires sous protectorat.
L’objectif de la loi bancaire de 1993 est d’améliorer l’intermédiation financière en renforçant
la concurrence interbancaire.
La nouvelle loi définit : comme un établissement de crédit toute personne morale qui
effectue à titre de profession habituelle, l’une des opérations suivantes :
- Réception des fonds du public.
- Distribution des crédits.

RAPPORT DE FORMATION 4
- Mise à la disposition de la clientèle tous les moyens de paiement ou leur gestion.
Cette même loi distingue enter deux familles d’établissements de crédit :
Les banques : seules habilitées à recevoir du public des fonds à vue ou d’un terme inférieur
ou égal à deux ans.
Les sociétés de financement : non autorisées par la loi à collecter les dépôts à vue ou à court
terme.
La nouvelle loi a enrichi le champ d’activité bancaire car, en plus d’une nouvelle définition
des activités bancaires, elle permet aux établissements de crédit d’effectuer des opérations
connexes telles que les opérations de change, le placement, souscription, achat ou gestion
des valeurs mobilières ou tout produit financier ; et de prendre des participations dans les
entreprises existantes ou en créations.

II. Présentation de la BMCE-BANK

BMCE Bank (anciennement Banque marocaine du Commerce extérieur) est une banque
commerciale marocaine,a réussi à présenter une banque multi-métiers, c'est la troisième
banque du pays en termes de résultat et produit net bancaire. En 2015, le nombre
d'agences a dépassé 1230 agences dans 31 pays, dont 697 agences au Maroc et près de 560
agences en Afrique subsaharienne.

1. Historique de la BMCE

L’accession du MAROC à l’indépendance et l’extension de la législation bancaire à l’ancienne


zone nord puis à Tanger, conduisent un certain nombre de banques à cesser leurs activités
ou à les transférer à l’étranger. C’est dans ce contexte qu’il faut replacer les initiatives prises
par l’Etat dès les années 1959- 1960 pour restructurer le secteur bancaire.
La création de l’institut d’émission et la mise en place des quatre plus importants
établissements financiers qui sont la CDG, la BNDE, la CNCA(crédit agricole) et le CIH(secteur
immobilier et hôtelier) avaient pour but de renforcer les circuits de collecte de l’épargne en
vue de la canaliser vers l’investissement dans les secteurs prioritaires.
Parallèlement à cette action, les pouvoirs publics allaient prendre l’initiative de créer la
banque marocaine du commerce extérieur et de réorganiser profondément le crédit
populaire du MAROC.

Ces établissements devaient être investis respectivement d’une mission spécifique, la


promotion du commerce extérieur pour la BMCE et le développement de la petite et
moyenne entreprise pour le crédit populaire.

RAPPORT DE FORMATION 5
Il faut se rappeler qu’au début des années 60, les informations sur les marchés extérieurs
n’étaient pas toujours disponibles et les moyens de financement appropriés des
exportateurs et importateurs limités à un moment ou les pouvoirs publics marquaient leur
volonté de diversifier le partenariat étranger.
Les banques commerciales en place dont le capital restait encore pour la plupart entre les
mains des maisons mères à l’étranger mettaient peu d’empressement à participer
activement à la mise en œuvre de ces objectifs.
La BMCE fut donc créée par les pouvoirs publics le premier Septembre 1959, ses statuts au-
delà de l’activité bancaire traditionnelle qui constitue unepart importante de son action se
sont fixés pour l’objectif de concourir au développement du commerce extérieur du Maroc
et de réaliser toutes opérations de banque à cet effet.
Cependant, on peut relever dès le départ la volonté de l’Etat à la fois autorité de tutelle et
actionnaire de doter cette institution de la plus large autonomie en matière de gestion.
Une telle approche visionnaire pour l’époque n’est pas étrangère à l’adoption d’une formule
de contractualisation des droits et obligations de la BMCE vis à vis de l’Etat (convention du
1er Septembre 1959).
Pour répondre à des objectifs, la banque s’est donné les structures appropriées qui lui
permettent de remplir au mieux sa mission en s’insérant parfaitement dans la stratégie de
développement du pays. Aujourd’hui, la BMCE est plus que jamais profondément engagée
au service de l’économie marocaine pour la réalisation des objectifs nationaux.

2. Valeurs du groupe

Aux premiers rangs des banques marocaines, le Groupe BMCE Bank s'impose comme acteur
de référence au Maroc et à l'international avec un large réseau national de 630 agences dont
27 centres d'affaires et une agence Corporate de 12 000 collaborateurs de par le monde.
L’ambition du Groupe BMCE Bank est de renforcer son positionnement à l'international, tout
en prônant des valeurs fortes et partagées de proximité, transfert de savoir-faire, de
transparence, de synergies intra-groupe, et de citoyenneté ; comme en atteste, son
engagement résolu dans la responsabilité sociétale et environnementale.

3. Organisation de la BMCE-BANK

La BMCE-BANK est une structure constituée principalement des entités suivantes :


- Réseau clientèle Maroc : RCM
Investissement et marché clientèle
- Engagement et risques

RAPPORT DE FORMATION 6
- Direction des affaires financières
- Pole et support
- Contrôle général
- Ressources humaines
- Etudes et documentation

La mission de chaque entité peut se résumer comme suit :

 Réseau clientèle Maroc : RCM

La mission de RCM est de participer au développement commercial, d’assainir le portefeuille


crédit et d’améliorer la productivité de la banque. Par le développement commercial, le RCM
vise l’augmentation des dépôts globaux, des crédits et d’équiper la clientèle des cartes
monétiques. Le RCM a accordé également une attention particulière aux produits de la
bancassurance qui constituent actuellement un pôle important prometteur et encourageant.
L’assainissement du portefeuille se traduit par le suivi des comptes à risque, la mise en place
des auditeurs internes du groupe et la sensibilisation à l’assainissement. Quant à
l’amélioration de la productivité, elle ne peut être réalisée que par la réduction des frais
généraux et la mise en place des tableaux de bord ayant pour objectif le contrôle des
dépenses et le développement des ressources humaines.

 Investissement et marché clientèle

La mission de cette unité se traduit par la sensibilisation des agences du réseau sur la
commercialisation des produits d’investissement, le développement des relations avec les
institutions chargées de l’investissement et le suivi des grands projets. Pour cela plusieurs
actions de formation ont été menées surtout en matière du droit des sociétés et relation
banque-entreprise, négociation commerciale et technique de vente, présentation des
produits BMCE, bureautique et opérations du commerce extérieur.
 Engagement et risques

La mission tracée pour cette entité est de maîtriser le risque : automatisation des taches de
gestion et du suivi du rating clientèle et une autre pour centraliser les garanties détenues par
la banque.

RAPPORT DE FORMATION 7
 Direction des affaires financières
La direction a pour mission de fournir la direction générale et aux responsables
opérationnels des outils de pilotage relatifs aux différents compartiments de l’activité de la
banque. Dans ce contexte, la direction financière a participé activement à l’élaboration du
plan comptable des établissements de crédit.
 Pole et support

La mission de ce pôle est d’assurer une amélioration de la productivité de la qualité du


service et de la rationalisation des moyens de la banque.

 Contrôle général

Cette entité a pour fonction d’organiser des missions dans les agences, les services et
départements centraux ainsi que les filiales et le réseau extérieur. Ces missions peuvent
revêtir un caractère thématique d’audit informatique ou de passation en agence.
 Ressources humaines

La mission attribuée à cette entité consiste à développer une politique de recrutement


efficace, mettre l’accent sur la formation comme action nécessaire à tout développement et
favoriser les affaires sociales au profit du personnel de la BMCE.
 Etudes et documentation

La mission de base de cette entité consiste à préparer et éditer des publications touchant
différents domaines et secteurs.

SECTION 2 : PRÉSENTATION DE L’AGENCE DE


FORMATION
I. L’organisation de l’agence SEFROU-VILLE
Le personnel de l'agence est reparti comme suit :
- Chef d'agence : S'occupe en premier lieu de la commercialisation, de l'octroi de crédit, de la
gestion de l'agence, de la coordination avec le groupe et avec la direction régionale.
- Chargé clientèle : Est responsable de la demande et de la remise des cartes guichets, de la
délivrance des carnets de chèque, de l'ouverture des comptes et la souscription en bourse,
souscription des Dépôts à Terme (DAT),crédit consommation, crédit immobilier.....

RAPPORT DE FORMATION 8
-Chargé d’appui commercial : Est responsable de Traiter et assurer la bonne exécution des
opérations de guichet, proposer et informer le client sur l'offre produits et assurer la vente
et la prévente des produits monétiques et bancassurances pour les clients grand public,
informer et orienter le client vers le conseiller de clientèle.
-L'arrière guichet : assure la bonne exécution des opérations achats/ventes, import/export.

II. Fiche signalétique de l’agence SEFROU-VILLE


Banque BMCE
Groupe FES EXTENSION
Dénomination SEFROU-VILLE
Date d’ouverture 30/06/1971
Code agence 28101
Directeur d’agence ZOUAOUI Lamia
Effectif 14
Guichet automatique bancaire 2
Horaire d’ouverture 8h15—16h
17, AVENUE MOHAMMED V
Adresse
SEFROU
Téléphone 0535660114
Fax 0523392928

L’enseigne de la banque

Organigramme de l’agence

D.A

RPM RCP

CAC
CC CCP
RAPPORT DE FORMATION 9
Chapitre 2 : Les opérations effectuées au sein de
l’agence
Section 1 : Les principaux comptes BMCE
Le compte bancaire est ouvert par une banque au nom d'un particulier ou d'un commerce
pour permettre à ce dernier de faire diverses opérations financières, soit, généralement,
déposer, retirer ou emprunter de l'argent, faire des chèques, etc.la composition de
n’importe quel compte BMCE respecte la formule suivante :

BMCE VILLE FIXE DEVISE AGENCE CATEGORI ANNEXE RACINE CLE


E DE
COMPTE
011 281 00 00 01 200 00 05432 63

- 011 : code attribué par BAM à BMCE-BANK (code banque).


- xxx : code ville (281 = ville de SEFROU)
- 0000 : code devise
- xx : code agence (01 = agence SEFROU-VILLE)
- xxx : catégorie de compte (200 = comptes cheque)
- 00 : compte annexe
- xxxxx:racinedonnéeautomatiquementparmachineparordre croissant(5432)
- xx : chiffre clé calculé par la machine(66)

I. Le compte chèque :

C’est un compte qui peut être ouvert par toute personne physique majeure nationale ou
étrangère, résidant non frappé de mesures d’interdiction chéquier et de clôture de compte
et conformément aux normes de revenus mensuels arrêtés en la matière.
L’ouverture d’un compte cheque impose le respect des conditions suivantes:
- CIN en cours de validité
- Création du tiers sur l’applicatif réservé pour

RAPPORT DE FORMATION 10
- Édition des contrats et du spécimen signature à scanner dans TYESIN.
- Signature sur le document GED et sur le spécimen cartonné
- Désigner les personnes habilitées à faire fonctionner le compte.
- Scanner la CIN et les spécimens de signature
- Communiquer le numéro du compte au client
- Effectuer le 1er versement ou remise du chèque

II. Le compte sur carnet


Le compte sur carnet est un compte d’épargne rémunéré à 2% l’an déduction faite des 20%
des impôts retenus à la source sous forme de taxe destinée au trésor de l’Etat, il permet de
constituer au rythme du client une réserve d’argent souple et disponible à tout moment. Il
se caractérise par :
Une épargne maximum de 400000 DHS qui ne peut être ramenée à moins de 100DH au cas
où les intérêts rendaient le total supérieur à ce seuil le bénéficiaire est appelé à retirer ses
intérêts.

- Une rémunération qui se fait chaque trimestre


- Un retrait et un versement libre dans l’agence du client
- Un versement qui peut être fait dans n’importe quelle agence du réseau BMCE-BANK
- Un retrait qui peut aller jusqu’à 5000dhs par semaine dans toute agence BMCE
implantée hors de la ville de résidence
- L’ouverture d’un seul et unique compte d’épargne dans tout le système bancaire
L’ouverture de ce compte nécessite de :

- CIN en cours de validité


- Création du tiers sur l’applicatif réservé pour
- Édition des contrats et du spécimen signature à scanner dans TYESIN.
- Signature sure le document GED et sur le spécimen cartonné à scanner dans
SOFISIGNA.
- Désigner les personnes habilitées à faire fonctionner le compte.
- Scanner la CIN et les spécimens de signature

RAPPORT DE FORMATION 11
- Signer sur le carnet
- Saisir les éléments qui identifient le client sur le carnet à savoir : (Le numéro de
compte, date d’ouverture des comptes, Nom et prénom, Nom et prénom)
- Finalement le responsable de l’ouverture des comptes dirige son vers le service caisse
en vue de faire le premier versement et pour que le fonctionnement normal commence.

 Le fonctionnement des comptes en banques


Les comptes en banques enregistrent généralement :
Au crédit :
• Tous les versements effectués par le client ou à sa faveur : versements d'espèces,
réception de virements, remises de chèques et d'effets ;
• Toutes les opérations ayant trait aux services et aux crédits bancaires éventuels :
opérations d'escompte, d'avances en compte…
Au débit :
• Tous les retraits réalisés par caisse ainsi que les paiements par chèques, virements ou
effets ;
• Tous les règlements exécutés dans le cadre des services et crédits bancaires :
règlements des intérêts bancaires, des ordres passés en bourse, des domiciliations
d'importation …

Le bon fonctionnement d'un compte en banque résulte du respect des obligations


incombant à chacune des parties. Le client doit à cet égard :
• Se cantonner lors des règlements et tirages à ses possibilités de compte
(autorisations de crédits et versements) ;
• Se conformer aux exigences bancaires relatives au contrôle d'identité et à la
transmission de certains documents ou pièces nécessaires au dossier juridique ou au
dénouement des opérations accomplies en réalisation de ses ordres.
La banque a également des obligations vis-à-vis de son client. Celles-ci consistent-en :
• La délivrance de chéquiers ;
• L'exécution des ordres du client notamment les opérations de recouvrement ou de
paiement régulier des chèques, des effets et des virements ;
• L'information afférente aux possibilités de financement, aux services bancaires,
différentes mesures prises par l'Etat concernant les différents secteurs d'activité (exemple :

RAPPORT DE FORMATION 12
mesures d'encouragement aux exportations et aux investissements, protocoles d'accords
avec d'autres pays …).
 Limites au fonctionnement des comptes

Les limites au fonctionnement d'un compte en banque sont tous les événements ou
incidents susceptibles d'entraver ou d'arrêter sa marche normale.
Il s'agit principalement :
• Des oppositions au paiement ;
• De l'incapacité ou du décès du titulaire ;
• De la clôture du compte.

SECTION 2 : Les opérations guichet


I-Traitement des opérations
Le service caisse (guichet) est le service le plus mouvant au sein de l’agence, ce service se
charge à effectuer des opérations de type de versement, retrait, mise à disposition, virement
ou encore remise.
Un contactdirect avec le client exige une rapidité extrême pour servir celui-ci dans les
meilleurs conditions, et une concentration suprême afind'éviter toute erreur qui peut
engendrer des problèmes pour l'agent, qui détient ce poste, et dont la gravité peut aller
jusqu'à la sanction de peine de prison.
Donc, chargé d’appui commercial doit être très attentif en respectant toutes les procédures
imposées par la BMCE, mais avant toute opération de paiement du client, il y a lieu
d'observer les dispositions suivantes : Procéder aux vérifications d’usage, procéder à
l’authentification de la signature du client.
Le retrait espèce déplacé pour les comptes courants n’est plafonné ni au montant ni au
nombre d’opérations. Toutefois, tout retrait dépassant 30 000 DH doit faire l’objet d’une
soumission à OVO pour validation, et le retrait espèce déplacé peut être effectué
uniquement par le titulaire du compte, dans ce cas, la présentation de la CIN par le titulaire
du compte est obligatoire
En cas de provision insuffisante sur le compte d'un client BMCE tiré, un retrait par chèque
peut être déclaré en incident de paiement si le bénéficiaire en émet la demande.
Les versements d'espèces reçus de la clientèle doivent faire l'objet d'un comptage en
présence du client, toutefois Le comptage différé en agence n'est autorisé que si le client en
accepte par écrit les conditions, notamment l'accord de subir les manquants constatés.
Tout versement inhabituel sur le compte d'un client BMCE doit être déclaré à la cellule
Contrôle du Devoir de Vigilance.

RAPPORT DE FORMATION 13
La commission sur chaque opération de versement espèces s'élève à 1 MAD. La somme des
commissions sur les versements espèces sera directement prélevée sur le compte du client à
chaque fin de mois.
Une commission de 1 MAD sur le versement CNSS est exigible immédiatement et sera
enregistrée lors de la saisie de l'opération.

Une commission de 1 MAD sur le règlement de facture est exigible immédiatement et sera
enregistrée lors de la saisie de l'opération.
Je vais essayer d’expliquer quelque opération que passe le CAC :

 le retrait espèce par le titulaire du compte

Suite à une demande de retrait espèce, le CAC procède à l'accueil clientèle. Il identifie le
Tiers en saisissant ses données via TAG (traitement des opérations guichet), à savoir : sa
pièce d'identité (CIN / Passeport / carte de séjour).
Si le signataire n'est pas le titulaire du compte, le CAC vérifie la procuration dans le dossier
du client. Il vérifie notamment la signature du signataire.
Le CAC saisit l'opération de retrait en mentionnant le montant, le nom et le prénom du
signataire dans les champs prévus à cet effet.
Une fois l'opération de retrait validée dans TAG, une pièce de retrait espèces est
automatiquement édité en 2 exemplaires puis remis au signataire pour signature. Un
exemplaire est classé dans les archives de l'agence et le second dans le voucher comptable.
En ce qui concerne les comptes sur carnet, l'édition se fait en trois exemplaires qui sont
soumis à signature par le signataire. Un exemplaire est remis au client, le second est classé
dans les archives de l'agence et le troisième dans le voucher comptable.
Une fois les pièces de retrait signées par le signataire et remis au CAC, celui-ci remet les
espèces au Tiers après avoir procédé à leur comptage.
Le CAC classe ensuite un exemplaire de la pièce de retrait espèce dans les archives de
l’agence et le second exemplaire dans le voucher comptable.

 Le retrait par chèque ou LCN

RAPPORT DE FORMATION 14
Le chèque est un moyen de paiement écrit par lequel le titulaire d’un compte (le tireur)
donne l’ordre à sa banque (le tiré), de payer à la personne nommément désignée (le
bénéficiaire ou porteur), sur présentation de cet écrit, une somme déterminée, lui
appartenant et disponible.
Le chèque diffère de la lettre de change car il est payable à vue et surtout le tiré ne peut être
qu’une banque, un établissement financier, un agent de change, un receveur des finances.
Evidemment le client doit avoir une provision disponible pour que le chèque soit honoré. Le
bénéficiaire ne peut être payé que si le montant du chèque ne dépasse pas le solde créditeur
du compte. Cependant, la banque peut accorder des découverts en payant plus que la
somme portée au crédit du compte et cela si le client satisfait à un certain nombre de
conditions et surtout son degré de solvabilité concernant l’usage du chèque.
Les mentions obligatoires d’un chèque sont les suivantes : la dénomination chèque, L’ordre
de payer une somme d’argent déterminée en chiffre et en lettre, Le nom du tiré (la banque),
Le lieu où le paiement doit être effectué, la date de création, La signature du tireur.
Il ne s'agit pas d'une mention obligatoire mais pour des raisons pratiques évidentes, la
banque fait figurer le numéro de compte bancaire sur les formules du chèque.
Il existe plusieurs types de chèques je cite le chèque certifié, il est dit « certifié» si la banque
procède au blocage de la provision correspondant à la somme figurant sur le chèque. Le
bénéficiaire est ainsi garanti de la réalité de la provision et du paiement de la banque.

Le chèque de banque est un chèque émis et signé par une banque à l'ordre du vendeur, pour
le compte d'un de ses clients acheteur. Elle permet au vendeur de s'assurer d'être payé
puisque c'est la banque émettrice elle-même qui se trouve débitée après l'encaissement du
chèque.
Contrairement au cheque Une lettre de change est un document écrit sur lequel une
personne, appelée le tireur (le fournisseur), donne à son débiteur, appelé le tiré (le client),
l'ordre de lui payer une somme d'argent déterminée, à une date déterminée (l'échéance).
Pour le retrait par chèque ou LCN dans des agences BMCE BANK et suite à une demande du
client, le CAC effectue un contrôle de conformité du chèque / LCN selon la procédure en
vigueur « Traitement des chèques et LCN reçus », Une fois la conformité du chèque/ LCN
vérifiée, le CAC saisit le numéro de compte du client tiré figurant sur le chèque / LCN sur
l’applicatif appropriée
« TAG », ensuite Le CAC saisit le détail du retrait par chèque ou par LCN et notamment
l’identification du bénéficiaire. Dans le cas où la provision est suffisante est < 30 000 DH le
CAC :
Assortir les supports de retrait du cachet ‘’Bon pour acquit’’, remet les espèces au
bénéficiaire, Envoie le chèque ou LCN via l’enveloppe TAG pour archivage dans le voucher
comptable.

RAPPORT DE FORMATION 15
Dans le cas où la provision n’est pas suffisante ou le montant est > 30 000 DH, la valeur est
soumise automatiquement à OVO pour validation. En cas de validation, le CAC confirme sur
le système et remet les espèces au client. En cas de refus et sur demande du bénéficiaire, le
CAC valide la déclaration d’incident de paiement.

 Le versement espèces

Pour effectuer une opération de versement le CAC demande l'identité du client afin de
répondre aux contraintes réglementaires et saisit les données dans les champs appropriés,
juste après le CAC demande le numéro de compte pour lequel le client veux verser l’argent.
Le CAC procède au comptage des espèces remises par l’ordonnateur de versement.
Le CAC saisit l'opération de versement espèces. La validation de l'opération crédite
automatiquement le compte du client.
Une fois l'opération de versement validée dans TAG, un ticket de versement espèces est
automatiquement édité en 3 exemplaires que le signataire devra signer. Le premier
exemplaire est remis au client, le second est classé dans les archives de l'agence et le
troisième est classé dans le voucher comptable.
 Le versement CNSS

Le CAC procède au comptage des espèces remises par le client ordonnateur, saisit les
données du bordereau de versement CNSS sur TAG.
Une fois les données du bordereau CNSS saisies dans TAG et les espèces remises par le client
ordonnateur, le CAC valide l'opération de versement CNSS dans TAG. Un ticket de versement
CNSS est alors édité en 3 exemplaires.
Les 3 tickets de versement CNSS sont signés par le client ordonnateur qui en garde un
exemplaire pour lui.
A la réception des tickets de versement CNSS signés par le client ordonnateur, le CAC classe :
un exemplaire du ticket et une copie du bordereau CNSS dans les archives de l’agence,
l’original du bordereau et un exemplaire du ticket de versement dans le voucher comptable.

 Le règlement de facture

RAPPORT DE FORMATION 16
A la réception de l’ordre et du montant de la facture de l’ordonnateur, le CAC : compte les
espèces saisit l’identité de l’ordonnateur concerné par l’opération : nom, prénom et CIN,
numéro de téléphone, calcule la commission et valide l'opération de règlement sur TAG. Un
ticket de règlement de facture est alors édité en 3 exemplaires.
Les 3 exemplaires du ticket de règlement de facture sont signés par le signataire qui en
garde un exemplaire pour lui, à la réception des tickets de règlement signés, le CAC classe un
exemplaire dans les archives de l’agence et un exemplaire dans le voucher comptable.
 Le règlement des différentes mises à disposition

Une Mise A Disposition est une opération par laquelle le titulaire d'un compte demande le
transfert de fonds dans une autre agence ou chez un banquier correspondant. Cet envoi
peut bénéficier au titulaire du compte (ou son mandataire) ou à des tiers. L'opération peut
se faire auprès de n’importe quelle agence de la banque. Plusieurs types de MAD sont gérés
à la BMCE. Il s’agit de : MAD agence, MAD de masse, MAD DH Express.
Le paiement de la MAD ne peut se faire que sur présentation par le bénéficiaire d'une pièce
d'identité (CIN).

L'agence où s’effectue le règlement de la MAD est tenue obligatoirement de garder une


copie de la CIN du bénéficiaire de la MAD au niveau du voucher comptable. Le bénéficiaire
d’une MAD CNSS, d’une MAD DH Express doit obligatoirement communiquer au CAC la
référence de la MAD.

Le règlement des MAD agence, de masse, CNSS :

Le CAC saisit l'opération de règlement de la MAD dans TAG, la saisie de la référence MAD
CNSS est obligatoire. La validation de l'opération entraîne l'édition automatique d'un ticket
d'opérations en 2 exemplaires. Les tickets d'opération sont remis au bénéficiaire pour
signature. Le CO récupère les 2 exemplaires du ticket d'opération, donne les espèces au

RAPPORT DE FORMATION 17
client, il classe le premier exemplaire du ticket dans les archives de l'agence et le second est
envoyé à la Comptabilité Générale.
Le règlement des MAD DH Express :

L'organisme ordonnateur à l'étranger saisit les ordres des MAD DH Express au niveau du
système DH Express, le CAC consulte la MAD au niveau du système de DH Express sur la base
du code de paiement de la MAD présenté par le client bénéficiaire. Ensuite il saisit le
règlement de la MAD au niveau du système de DH Express et ce, en vérifiant les éléments
suivants : Nom, Prénom, N° de la pièce d'identité et adresse du client bénéficiaire, sur la
base de la pièce d'identité présentée par ce dernier. En cas de règlement en espèce, éditer
l'avis de règlement MAD DH Express à partir du système de DH Express (3 exemplaires).
Sur la base de l'avis de règlement MAD DH express édité et des autres pièces justificatives (la
pièce d'identité et le code de paiement), le CAC saisit le règlement de la MAD au niveau de
l'application TAG Les tickets d'opération sont remis au bénéficiaire pour signature. Les
tickets d'opération sont remis au bénéficiaire pour signature. Le CAC récupère les 2
exemplaires du ticket d'opération. Il classe le 1er exemplaire du ticket dans les archives de
l'agence et le second est envoyé à la Comptabilité Générale.

 Ordre de Virement et mise à disposition

Un virement est une opération qui consiste à débiter un compte pour en créditer un autre.
L'ordre de virement peut être donné par écrit sur un papier libre, mais il est généralement
donné conformément au modèle de document délivré par la Banque. Le virement peut être
simple, c'est à dire ordonné pour une seule opération, il peut être permanent c'est à dire
ordonné pour des opérations périodiques à condition que, dans ce cas, le montant ne varie
pas.
Une mise à disposition est une opération par laquelle un client de la banque ordonne à sa
banque de débiter son compte et mettre à la disposition d'un bénéficiaire qu’elle soit cliente
ou non de la Banque un montant fixé par le client.
Lors de l'exécution d'un ordre de virement Le débit du compte du client ordonnateur et le
crédit du client bénéficiaire de BMCE vers BMCE s'effectuent immédiatement, La
compensation d'un virement destiné à un confrère s'effectue on line au niveau du
Département Traitement des Valeurs via le SIMT.
Les ordres de virement dont les ordonnateurs sont des sociétés doivent comporter
obligatoirement le cachet et la ou les signatures des personnes habilitées de la société. Lors

RAPPORT DE FORMATION 18
de l'exécution d'un ordre de MAD, le débit du compte ordonnateur s'effectue
immédiatement. Le paiement de la MAD ne peut se faire que sur présentation par le
bénéficiaire d'une pièce d'identité : CIN pour les Marocains, Réf MAD cas CNSS. L'agence du
bénéficiaire est tenue obligatoirement de garder une copie de la CIN du bénéficiaire de la
MAD au niveau du voucher comptable. Les frais et commissions relatifs à l'exécution des
virements et des MAD sont comptabilisés le lendemain. Les conditions spéciales sont prises
en compte avant la comptabilisation de ces frais et commissions.

A titre exceptionnel pour un client, les demandes de virement ou mise à disposition peuvent
être envoyées par scan to mail d’une agence émettrice vers l’agence du client ordonnateur.
L’agence émettrice envoie par mail la demande de virement ou de MAD scannée, dès
réception du mail accompagné de la demande scannée du virement ou de la MAD, l’agence
de l’ordonnateur doit procéder à la vérification d'usage du virement ou de la MAD
notamment l'authentification de la signature du client.
L’Agence de l’ordonnateur doit s’assurer de la conformité des signatures des responsables
des bureaux émetteurs ou des agences, l’Agence de l’ordonnateur doit confirmer par
téléphone et retour de mail de tout ordre de virement à l’Agence émettrice avant
l’exécution, l'original doit être par la suite transmis à l'agence de l’ordonnateur (avec
mention «confirmation » pour éviter les double emplois), qui le classera dans la journée
concernée.
À la présentation du client en agence muni de l'ordre de virement ou de MAD, l'agence de
l'ordonnateur récupère l'ordre et procède aux contrôles suivants :
- Vérification des informations relatives au client ordonnateur (Numéro de compte,
Nom et Prénom).
- Vérification des informations relatives au client bénéficiaire (Nom, Prénom du
bénéficiaire, RIB).
- Authentification de la signature du client ordonnateur (Cas des sociétés: signature
autorisée et cachet de la Société).
Une fois ces contrôles effectués, l'agence horodate l'ordre et l'assortit du cachet de l'agence.
Si l'ordre de virement ou de MAD est reçu par mail de l'agence émettrice, l'agence de
l'ordonnateur effectue les opérations suivantes :

- procéder aux vérifications d'usage du virement ou de la MAD notamment


l'authentification de la signature du client.
- S’assurer de la conformité des signatures des responsables des bureaux émetteurs ou
des agences.

RAPPORT DE FORMATION 19
- Signer l'ordre par 2 personnes autorisées au niveau de l'agence et l'accompagner du
cachet de l'agence.
L'agence de l'ordonnateur saisit les informations relatives au client ordonnateur et les
informations relatives au client destinataire au niveau de l'applicatif désigné pour. Si l'ordre
est un virement permanent, l'agence de l'ordonnateur saisit les informations relatives aux
virements permanents au niveau de l’applicatif. Ces virements se déclenchent
automatiquement le jour de leur exécution.
 Recharge de carte prépayée

Une carte prépayée en service peut être rechargée et déchargée en espèces sur tout le
réseau des agences BMCE BANK. En revanche, une recharge par virement ne peut se faire
que dans l’agence où est domicilié le compte du client. L’utilisateur qui réalise la recharge ou
la décharge d’une CPP en espèces doit obligatoirement être affecté à une caisse espèces. La
décharge d’une CPP ne se fait que par un retrait espèces.
Pour recharger une carte prépayée le CAC identifie le souscripteur de la carte prépayée,
demande s’il souhaite recharger sa CPP par virement ou en espèces, si le client choisit de
recharger la carte en espèces le CAC perçoit en espèces le montant de la redevance et de la
recharge. Le CAC accède au menu recharge de carte prépayée dans TAG puis saisit le
numéro de la carte à recharger. Le CAC saisit le montant de la recharge puis valide
l'opération. Un ticket de versement espèces est automatiquement édité en 3 exemplaires. Le
Client signe les tickets de versement et en garde un exemplaire pour lui. Le CAC classe un
exemplaire du ticket de versement dans les archives de l'agence et le second est envoyé à la
comptabilité générale.
Lorsque le Tiers se présente pour décharger sa carte prépayée, le CAC accède au menu
décharge de carte prépayée dans TAG puis saisit le numéro de la carte à décharger. Il doit
également mentionner s’il s’agit d’une décharge totale ou partielle de la carte prépayée. Le
CAC saisit le montant de la décharge puis valide l'opération. Un ticket de retrait espèces est
automatiquement édité en 2 exemplaires. Le client signe les tickets de retrait et les remet au
CAC, il classe un exemplaire du ticket de retrait dans les archives de l'agence et le second est
envoyé à la comptabilité générale.
 Service change

Le change manuel est effectué par le CAC, le change manuel est un service qui s’occupe de la
vente est achat des devises tout en respectant les cours de change communiques par Bank-
al-Maghreb.
- Achats des devises:

RAPPORT DE FORMATION 20
Le CAC doit s’assurer de l’authenticité des billets présentés et de l’identité du client vendeur.
Apres ces vérifications il doit remplir la liaison d’achat qui indique : la nature et le montant
des devises, Le cours d’achat et la contre-valeur en dirhams
- Ventes des devises :

La vente des devises est soumise à l’autorisation de l’office des changes (O.C). Ce dernier a
instauré des restrictions en matière d’octroi des dotations. Apres vérification de l’identité du
client le CAC passe l’opération dans l’applicatif réservé, imprime la liaison de vente de devise
qui indique le montant en DH le cours de vente et la contre-valeur en devise.

II-Les moyens de paiements :


Ceux sont des instruments permettent à toute personne de transférer des fonds, quel que
soit le support ou le procédé technique utilisé.

2.2.1 Les Chèques :


Les genres de chèque utilisés sont les suivant :
 Le chèque au porteur : versé à toute personne qui a remis ce chèque.
 Le chèque barré : Ce chèque ne peut être versé que dans un compte et ne peut en
aucun cas être encaissé en espèce.
 Le chèque non endossable : ne peut être versé que pour celui dont le nom figure sur
ce chèque bénéficiaire.
 Le chèque certifié et chèque de banque : Sont des chèques non endossables et
portant le nom du bénéficiaire, garantie par la banque.
 Les chèques auto : Sont des chèques pour règlement des dépenses véhicules
(Carburant, graissage, lavage...) d'une valeur de 100DH par chèque, octroyés généralement
aux clients à engagement.

Pour être valide, un chèque doit comporter 6 mentions obligatoires : Le montant en chiffre
et en lettre, le nom du tireur et du bénéficiaire, la signature, la date et le lieu.
Lors de la remise en en compte d'un chèque par un client, ce dernier n'est crédité du
montant du chèque qu'après 48 heures.

NB : Le client peut être crédité le jour même à condition de bénéficier d'un escompte
chèque.

RAPPORT DE FORMATION 21
En cas d’incident de paiement le client émetteur de chèque sans provisions est interdit de
chéquier.
Pour régulariser cet incident de paiement, l’agent commercial avertit le client pour qu’il
règle son compte le plus tôt possible. Si le client règle sa dette le problème est réglé, sinon il
devra payer une pénalité qui est de 5% de la valeur pour le 1ere incident, 10% pour le 2éme
et 20% pour le 3eme, ainsi que le tireur est interdit de chéquier et d'effets jusqu'à
régularisation de l'incident.

2.2.2 Les Effets :


L'effet est un moyen de paiement qui n'est opérationnel qu'après une échéance précisée.
Il obéit aux mêmes règles de validité que le chèque en y ajoutant le nom du bénéficiaire et la
date d'échéance. Tous les effets remis par les clients sont scannés et envoyé au Centre de
Traitement National (CTN) pour une compensation par SIMT en cas de lettre de change
normalisée(LCN).
Pour traiter un effet LCN, on doit tout d'abord le visualiser afin de vérifier les mentions
obligatoires.
Les clients peuvent demander un escompte afin d'encaisser leurs effets avant échéance.
Et ainsi et chaque jour, le responsable administratif consulte l’état des chèques et effets
reçus par la compensation afin de pouvoir prendre la décision vis-à-vis de ces derniers.

2.2.3 La carte bancaire :


La carte bancaire est un moyen de paiement prenant la forme d’une carte émise par un
établissement de crédit et permettant à son titulaire, conformément au contrat passé avec
sa banque, d’effectuer des retraits ou des paiements.

2.2.4 Les Mises à Disposition :


Cette opération a lieu lorsque le client demande à sa banque de mettre à la disposition du
bénéficiaire une somme d’argent.

Chapitre 3 : Produits  Services BMCE BANK


1-Produits monétiques   :
Opale : carte à débit immédiat, permet de réaliser vos transactions au quotidien en toute
autonomie par plafond de 6000dhs par jour.
Azur : carte de retrait dans les guichets BMCE ou autres, et de paiement à débit immédiat
avec des limites plafonnés à 4000dhs par jour.
Voyage : carte à l’international uniquement avec un achat en devise.

RAPPORT DE FORMATION 22
Fast-Pay : carte prépayé retrait et achat en dhs, émise en deux versions au choix du client :
carte anonyme (stock disponible en agence) ou Carte nominative (souscription sur Pacweb à
l’image des cartes liées aux comptes des clients).
Gold : carte à débit différé avec retrait et achat national et international, plafond de retrait
journalier 10000dhs.
Platinum : carte à débit différé avec retrait et achat national et international, plafond de
retrait journalier 20000dhs.
Infinit : carte à débit différé avec retrait et achat national et international, plafond de retrait
journalier 30000dhs.
Jeune campus 
Business 
Tawfir : carte privative de retrait compte sur carnet permet à son détenteur d’effectuer des
retraits d’espèces auprès de tous les guichets automatiques BMCE.
Platimium Business

2-Packs  :
 Forfaits Premium
 Dawli plus.
 Hissabi.
 Pro.
 First MRE.
 TPE.
 Forfait classique.
 Forfait Elite.
 Jeune Campus.

3-Produits d’épargne   :
L'épargne est un moyen de garantir ou préconiser un capital futur. Les produits d'épargne
proposés par la BMCE sont les suivants :

 BMCE Epargne Pro :est une épargne progressive permettant la constitution d'une
retraite principale ou complémentaire. Ce produit est destiné aux :

Clients particuliers locaux et MDM pour leur compte ou le compte d'une tierce personne ;
Entreprises pour le compte de leur personnel.

RAPPORT DE FORMATION 23
 Dépôt à terme : Le compte dépôt à terme (D.A.T.) est destiné aux clients désirant
bloquer une somme d’argent pour une durée fixée à l’avance. Ce compte produit des
intérêts en fonction de la durée du blocage. Les sommes déposées sont remises à la
disposition du client à l’expiration du délai de blocage.
BMCE Crescendo : est un placement dont le rendement est garanti par un taux minimum
annuel garanti. En choisissant vos options de versement, vous constituez progressivement
un capital adapté à vos projets dont vous pouvez disposer selon deux options :
L’option Capitalisation : vous permet de récupérer votre épargne augmentée des plus-
values au terme du contrat, L’option distribution : vous donne accès chaque année aux
rendements investis sur votre compte épargne avec BMCE Crescendo Plus.
Plan Epargne Logement : Au bout de 3 ans d’épargne, le client peut retirer partiellement ou
en totalité les économies en vue de financer une avance pour l’achat ou la construction d’un
logement. Si le client emprunte un montant pour compléter la somme dédiée à l’achat de sa
première résidence, il bénéficie d’un taux préférentiel.
Epargne Education : afin de garantir le financement des frais scolaires ou de la formation
professionnelle de vos enfants, quel que soit le cycle d’enseignement, ce produit BMCE offre
l’avantage d’une épargne à long terme rémunérée et défiscalisée. Grâce aux versements
périodiques d’un montant contractuel, le client bénéficie de taux créditeurs bonifiés en
fonction de la régularité de ses dépôts.

4-Produits d’assurance   :
BMCE ASSUREPARGNE : est un produit d’assurance dont l’objet est de garantir en cas de
décès ou d’invalidité absolue et définitive de l’assuré le versement d’un capital dont le
montant est lié au solde du compte sur carnet.
Toute personne physique titulaire d’un compte sur carnet BMCE-BANK peut bénéficier de
cette assurance à condition qu’elle a un âge moins de 65 ans. Mais lorsque le compte sur
carnet est ouvert par un parent, ou un tuteur au profit d’un enfant mineur, la garantie porte
exclusivement sur la personne du parent ou du tuteur qui a ouvert le compte sur carnet.
Le minimum du capital assuré est de 5000 DH et le maximum est de 300000 DH, le capital
assuré est égal au montant du solde du compte sur carnet arrêté a la date du décès ou de
l’invalidité absolue et définitive de l’assuré.
En cas de décès le capital assuré est payable au bénéficiaire désigné sur le bulletin
d’adhésion, à défaut aux ayants droit. Mais en cas d’invalidité totale le capital assuré est
payable au profit de l’assuré lui-même.
La garantie prend effet le lendemain de la signature du bulletin d’adhésion, sous réserve de
paiement de la première prime. L’adhésion est valable pour une année et renouvelable par
tacite reconduction au 1er janvier de chaque année et peut être résilié à l’échéance annuelle
avec un préavis d’un mois.
Les primes sont payables selon les modalités suivantes :

RAPPORT DE FORMATION 24
Pour la garantie d’un capital minimum de 5000 DH, la prime est payable d’avance pour la
période allant de la date d’effet de l’adhésion au 31 Décembre de la même année, lorsque
l’adhésion intervient en cours d’année, la prime due est déterminée selon le barème
suivant :
- 30 DH Pour toute adhésion entre le 1er Janvier et le 31 Mars.
- 22,5 DH Pour toute adhésion entre le 1er Avril et le 30Juin.
- 15 DH Pour toute adhésion entre le 1er Juillet et le 30 Septembre.
- 7,5 DH Pour toute adhésion entre le 1er Octobre et le 31 Décembre.
Au renouvellement la prime annuelle fixée à 30 DH sera automatiquement prélevée sur le
compte de l’assuré. Au début de chaque trimestre, le solde moyen en date de valeur
concernant le trimestre écoulé sera arrête par BMCE. Si le solde du CSC est inférieur ou égal
au montant de la garantie minimale 5000 DH, aucun complément de prime ne sera exigé, si
le solde est supérieur à 5000 DH, un complément de prime calculé à raison de 0,10 pour cent
du montant du solde dépassant 5000 DH sera prélevé sur les agios servis sur le compte de
l’assuré au titre du trimestre écoulé. La régularisation de la prime du trimestre au cours
duquel a eu le décès ou l’invalidité de l’assuré se fera sur la base de 0,10 pour cent du capital
à servir.

BMCE SALAMA est un produit d’assistance vous garantissant une protection optimale
partout, quel que soit votre pays de résidence, à un tarif très avantageux. BMCE SALAMA
vous fait profiter :
D’une assistance en cas de décès de l’assuré bénéficiaire ou de ses proches parents afin
d’aborder très sereinement toutes les situations compliquées auxquelles vous pourrez faire
face.
D’une assistance aux personnes en déplacement en cas de maladie ou d’accident. Ainsi, vous
pourrez vous déplacez sans vous soucier des imprévus liés à votre voyage.
D’une assistance technique aux véhicules assurés lors de vos déplacements.
D’une assistance juridique en cas de besoin, dans le cas d’un accident de circulation
impliquant le véhicule assuré, hors du pays de résidence.

5. Les crédits :
Les crédits servent surtout au financement des logements, de la consommation, et des
projets d'investissement.
Les types de crédits disponibles sont :

RAPPORT DE FORMATION 25
Crédit ‘Tamwil Auto’ : est un crédit professionnel spécialement dédié aux auto
entrepreneurs. BMCE Bank partenaire de la création d’entreprises au Maroc propose ce
crédit. Spécialement conçu pour aider au démarrage des auto-entrepreneurs, crédit
amortissable dont le remboursement s’effectue par mensualités. D’un montant maximal de
20000 dhs, c’est une solution de financement adossé au compte chèque.
Crédit‘Conso Pro’ : l’offre de ce crédit de consommation est diversifiée et complète, elle
s’adresse à des particuliers qu’ils soient salariés du public, retraités ou employés du semi-
public. C’est la solution idéale pour ajuster le prêt aux besoins tout en gérant au mieux les
modalités de remboursement souple par mensualités à échéances fixes.
Crédit Immobilier ‘SALAF DARI’ : est un crédit destiné à financer l’acquisition d’un logement
neuf ou ancien, la construction ou l’extension du logement, l’achat de terrain avec
construction d’un logement, et le rachat de crédits en cours auprès de confrères avec
possibilité de financer des travaux d’aménagements du logement tout cela avec possibilité
d’adapter le remboursement de prêt en fonction de votre situation financière.

6. Autres services   :

 Guichet AUTOMATIQUE
L’interface des guichets automatiques donne accès à des services bancaires et extra
bancaires d’une manière sécurisée 7j/7 et 24h/24, dans les différentes régions du Royaume.
Ce service permet de :
- Effectuer des opérations de retrait à hauteur de 5.000 DH par jour auprès de toutes
les banques de la place,
- Initier des virements du compte chèques au compte sur carnet,
- Recharger les cartes prépayées GSM IAM et MEDITEL,
- Payer les factures IAM (Mobile, fixe et Internet),
- Payer les factures de LYDEC,
- Commander le chéquier,
- Consulter le solde du compte,
- Editer le relevé des 10 dernières opérations bancaires,
- Changer le code confidentiel de la carte monétique

BMCE Direct : ce portail en ligne permet d’effectuer des transactions bancaires courantes
et en temps réel en toute sécurité sans limite de validité. Ce service permet de consulter la
situation bancaire à tout moment, mais aussi d’effectuer des virements de compte à compte
ou externes, de vérifier votre portefeuille et de recevoir des alertes illimitées, également
faire la demande de chéquier sans déplacement.

RAPPORT DE FORMATION 26
BMCE DABAPAY : offre une solution pratique et innovante d’opérations en ligne,
sécurisées, effectuées en temps réel et consultables 24h/24, elle présente un portefeuille
virtuel permet de réaliser les opérations de paiement et de transfert via une application
gratuite. Il suffit de saisir un numéro de téléphone ou scanner un QR code.

7. Tâches effectuées :
Au cours de la période de mon stage j’ai eu l’opportunité d’avoir des connaissances sur le
travail fait au sein de la banque.
Ceci m’a permet d’acquérir des qualités professionnelles très utiles entre autres :
La maîtrise de mes capacités humaines, capacité de mettre en œuvre des actions
commerciales, sens de l’écoute et dialogue, ainsi la maitrise du risque et souci de la
rentabilité…

Ainsi que l’exécution de diverses tâches :


• Le contact direct avec les clients (argumentaire commercial).
• La maitrise des outils de bureautique et messagerie
• Remplissage des remises de chèque
• La recherche des chéquiers
• Classement des carnets de chèque
• Scannage des spécimens de signature des clients dans un logiciel conçu spécialement
pour cette tâche, pour permettre aux agents de vérifier à chaque opération la conformité de
la signature avec celle qui a été déposée sur le spécimen lors de l'ouverture de son compte
• Comptages de l'argent
• Envoi de documents par mail aux différentes agences de la BMCE Bank.

CONCLUSION

Il est évident que cette période de formation m'a permis de consolider mes connaissances
en ce qui concerne la banque et d'acquérir de nouvelles techniques, grâce à tout ce que j'ai
observé au sein de l'agence SEFROU-VILLE.
Durant cette formation, j'ai été souvent amené à exploiter mes connaissances tant qu’un
charger d’appui commercial, ce qui m'a permis d'avoir une vision plus proche sur ce poste.

RAPPORT DE FORMATION 27
J’ai pu découvrir la mission la plus importante dans un établissement bancaire est de
communiquer avec les clients et répondre à leurs exigences.
Cette période m'a également permis de rencontrer des gens de différentes disciplines, et
avoir des contacts avec des personnes qui ont contribué à développer mes connaissances et
mieux connaître les enjeux du monde d’emploi dans de bonnes conditions. De même j’ai eu
l’occasion de rédiger ce rapport.
Pour conclure, j'ai remarqué que la banque est un environnement concurrentiel, pour cela il
faut toute banque doit améliorer ses services et ses conditions afin d'être plus rentable.
Dans ce modeste rapport j’ai essayé de regrouper toutes les tâches effectuées au sein de la
BMCE Bank.

RAPPORT DE FORMATION 28