Vous êtes sur la page 1sur 4

teledoc le petit guide télé pour la classe

2006
2007

La Chambre 11
Chez Maupassant (7)
Un téléfilm de Jacques Santamaria Deux adaptations de Maupassant s’insinuent cette
(2008), scénario de Jacques Santamaria,
semaine dans les alcôves : La Chambre 11, réalisé
avec Clotilde Courau (Clarisse/Marguerite),
Vincent Martinez (Varengelles), Laurent par Jacques Santamaria, voit la vie double d’une
Gerra (Bouchalois). jeune collectionneuse d’amants bouleversée par la
55 min
découverte dans son lit du cadavre d’un homme ;
Au bord du lit
Un téléfilm de Jean-Daniel Verhaeghe
Au bord du lit, réalisé par Jean-Daniel Verhaeghe,
(2008), scénario de Jean-Charles est une farce sur la vie de couple dans laquelle
Tacchella, Gérard Jourd’hui et Jacques une femme admet le retour de son mari volage…
Santamaria, avec Françoise Gillard (la
comtesse), Denis Podalydès (le comte). moyennant compensation financière.
30 min

FRANCE 2
MARDI 25 MARS, 20 h 50
Les femmes, les maris et les amants…
Français, troisième et seconde

La nouvelle: La Chambre 11 L’avancement de M. le Président


La Chambre 11 La double vie de Marguerite > Où l’ironie de l’avancement du Président réside-
Marguerite mène une double > À quelle place le narrateur met-il le spectateur t-elle ?
vie. Femme vertueuse du et en quoi sommes-nous omniscients ? La nouvelle de Maupassant s’ouvre sur cette
président du tribunal le Le film de Jacques Santamaria relève du genre exclamation : « Comment ! Vous ne savez pas
jour, elle se transforme la comique tant il se complait dans le comique pourquoi on a déplacé M. le premier président
nuit venue en Clarisse qui de mots à travers les sous-entendus et les Amandon ? » Plutôt que de choisir le flashback
retrouve ses amants, choisis expressions à double sens. Le spectateur, pour nous conter la raison de l’avancement du
parmi les soldats de la témoin de la double vie de Marguerite, est à Président, le réalisateur a préféré mettre l’ac-
garnison, dans une discrète même de savourer les jeux du langage. Il par- cent sur la chute, ce qui donne davantage de
auberge de province. tage avec Marguerite un savoir d’où les autres poids à la morale de ce conte. Alors que
Lorsque la vérité éclate, elle sont exclus, ce qui le rend également com- Clarisse se transforme en Marguerite, elle se
est étouffée pour préserver plice des infidélités de madame Amandon, dit pour elle-même que « le jeu en vaut la
les susceptibilités des dont le nom préfigure les intentions ! chandelle ». Ainsi, les infidélités répétées de
notables de la ville. Le Lorsqu’elle rentre chez elle après avoir vu son sa femme permettront au président du tribunal
Président, dupe jusqu’au amant et qu’elle se dit fatiguée, son mari de se voir attribuer une mesure compensatoire
bout, est promu et muté. compatit en lui répondant : « Les émotions dont il ne connaîtra jamais la raison. Sans le
fortes, ça creuse l’appétit. » Cette phrase n’a vouloir, Marguerite a donné un coup de pouce
Le conte : Au bord du lit pas le même sens pour nous que pour lui. Le à la carrière de son mari. On a probablement
Après treize ans de mariage, Président n’en paraît que plus pathétique dans pensé « en haut lieu » qu’il fallait éviter un
la comtesse repousse les sa candeur et sa totale confiance en sa scandale pour préserver les apparences. Ainsi,
avances de son mari qui, femme. Mais il s’agit d’une illusion, sa femme cette décision a le mérite de fermer les yeux
trop souvent, l’a trompée. n’a pas une âme de sainte et ce n’est pas aux sur les appétits sensuels de Marguerite, d’en
Elle a décidé de prendre un pauvres qu’elle dévoue sa vie mais à ses appé- être complice et même de les favoriser en l’en-
amant à moins que son mari tits sexuels. Les apparences sont trompeuses voyant à Besançon, célèbre cité militaire.
n’accepte le marché suivant : et Marguerite a fait de sa vie un empire du
elle sera sa maîtresse s’il la mensonge. Ses secrets partagés avec le spec- Au bord du lit
paye tous les mois comme il tateur placent celui-ci dans une toute-puis- L’argent
rétribue ses « cocottes ». Le sance délicieuse car nous ne pouvons pas > Étudier le thème de l’argent, au cœur de ce
mari accepte les termes du nous identifier à ceux qui passent pour des film bref, tant du côté des serviteurs que du
marché et le couple peut, à sots, au contraire, nous nous sentons supé- côté des maîtres.
ce prix, filer des jours rieurs, dans les secrets des dieux parce que Le court récit Au bord du lit se situe vers 1880,
heureux. nous détenons la vérité. dans la toute jeune III e République, grande
Clarisse/Marguerite est maîtresse dans l’art période de développement économique qui a
du mensonge. Elle ment à ses amants, faisant fait de l’homme d’affaires un héros et de l’ar-
croire à chacun qu’il est le seul dans sa vie gent un dieu. Contempteur de cette nouvelle
et qu’à son départ elle retournera auprès de « religion » qu’est l’argent, Maupassant nous
son mari, qu’elle rendra la chambre 11, bref livre dans ce court récit sa vision pessimiste
que dans ses bras ce fut une passion singu- de cette société au seuil de la « Belle
lière. Elle ment à l’aubergiste en se faisant Époque ». Pourquoi a-t-il intitulé la nouvelle
passer pour une femme de chambre qui doit se Au bord du lit ? Tout simplement parce que
cacher de ses maîtres pour vivre ses amours, c’est l’endroit où se scelle le marché entre
elle ment à son mari en lui disant qu’elle s’oc- M. le comte et Mme la comtesse !
cupe d’œuvres de bienfaisance. Elle ment à L’argent, il en est question tout au long du
toute une société de notables qui découvre film de Jean-Daniel Verhaeghe. Les serviteurs
avec colère qu’ils auraient pu profiter des « carottent » leurs maîtres, c’est-à-dire qu’ils
Rédaction Barbara Velasco, professeur de charmes de la Présidente. Sa discrétion est les escroquent en prélevant une somme sur
lettres modernes sa botte secrète, c’est ce qui fait le charme l’argent destiné aux achats. Ils amassent de
Crédits photo France 2 / Jean Pimentel
Édition Émilie Nicot et Anne Peeters
des provinciales : « La provinciale est dis- l’argent : « On dépasse les 17 000 francs ! » dit
Maquette Annik Guéry crète » et encore : « Les provinciales font ce Félix, ce qui donne, d’ailleurs, de la vigueur
qu’elles veulent, avec qui elles veulent, sans à leur désir. Et lorsque M. le comte voudra
Ce dossier est en ligne sur le site
de Télédoc. se faire remarquer » nous dit le journaliste reconquérir sa femme en restant avec elle les
www..cndp.fr/tice/teledoc/ parisien. après-midi, il enverra Félix à la banque à sa
place, ce qui arrangera les affaires du servi- au-delà des comptes faits de leurs fortunes ? La prostituée et le
teur qui verra ses gains augmenter. En somme, En y pensant, ils n’osent imaginer les consé- mouvement réaliste
plus le comte sera l’amant de sa femme, plus quences qu’aurait eues une disparité écono-
Félix et Zoé s’enrichiront ! Et ils ne seront pas mique entre les deux familles. De manière Le réalisme a permis à des
les seuls bénéficiaires de ce profit puisque la implicite, il nous est dit qu’un écart trop écrivains de décrire des
comtesse arrondira ses mois de coquettes som- important d’argent aurait remis en cause leur personnages sous-
mes payées par son mari. mariage. Si le compte est bon, alors on peut représentés jusqu’alors afin
Bafouée pendant des années par un mari s’aimer. Ainsi, l’argent envahit la sphère privée de témoigner d’une réalité
volage, Marguerite, « sainte femme » aux dires voire intime et ordonne au sentiment d’être souvent sordide. L’un de ces
de son mari et de sa chambrière, souhaite ou de ne pas être. En achetant les faveurs de personnages est celui de la
dorénavant une compensation, c’est-à-dire sa femme, le comte croit peut-être acheter prostituée qui témoigne de
être payée : « Il n’y a plus rien de gratuit, mon son amour par la même occasion et faire d’une la misère de l’individu et
ami ! » lui déclare-t-elle. Elle avoue sans émo- pierre deux coups : la belle affaire ! Dans l’é- d’une société d’où l’amour
tion n’être plus amoureuse de lui, ce qui lui pilogue, il dira : « L’amour conjugal n’est pas est exclu.
permet aisément de lui proposer un marché. donné (…) il est bon que le sentiment l’em- Chez Maupassant, on
Qu’est-ce qu’un marché ? C’est échanger un porte. » Mais, s’il est dupe, nous ne le sommes retrouve le motif de la
bien contre un autre. En l’espèce, il s’agit pour pas et savons que le sentiment est ici un leurre prostituée dans des
le mari de donner de l’argent pour recevoir, et que seul le prix l’emporte. La valeur quali- nouvelles comme La Maison
en contrepartie, les faveurs érotiques de sa tative se substitue à la valeur quantitative et Tellier, Mademoiselle Fifi ou
femme. Ainsi, Marguerite quitte sa position s’énoncerait ainsi : combien m’aimes-tu ? Boule de suif. Zola nous
de femme chaste, pure et innocente et devient M. le comte se fait des illusions sur la conte le destin de Nana, de
une marchandise que l’on peut acquérir en y confiance qu’il peut avoir en son fidèle Félix, sa gloire à sa chute. De son
mettant le prix. Et si l’acquéreur est content il s’illusionne également sur ce qu’il croit avoir côté, Huysmans écrit
de sa marchandise, son prix augmentera. Ce préservé en acceptant les termes du marché Marthe, histoire d’une fille,
sont les lois du marché, les lois de l’offre et de avec sa femme, ce qu’il nomme « l’essentiel ». qui multiplie les amants
la demande. Marguerite devient alors ce que Certes sa réputation vis-à-vis de la société est jusqu’au dégoût. Balzac,
les féministes appelleraient une femme-objet sauve car sa femme n’ira plus se faire courti- dans Splendeurs et misères
ou une prostituée pour son mari, sorte de ser en dehors du domicile conjugal, mais il des courtisanes, met en
client légitime. D’ailleurs, si le prix est élevé, doit gérer cette nouvelle dépense sur un livre scène la prostituée juive
c’est parce qu’elle est « sa femme devant de comptes où figurent pêle-mêle la nourri- Esther. Enfin, le roman
Dieu ». Ces mises en parallèle entre la religion ture et sa femme. C’est la raison pour laquelle d’Octave Mirbeau Le Journal
et l’argent ne sont pas innocentes si l’on le plan final s’attarde sur le coffre-fort, sym- d’une femme de chambre
considère avec Maupassant que l’argent a en bole d’un cœur qui gouverne les corps. Cette établit le parallélisme entre
quelque sorte remplacé Dieu. scène finale nous révèle également le sourire la domesticité et la
Pire, à l’heure des tendres souvenirs de l’é- du mari bienheureux et nous pouvons donc prostitution.
poque des fiançailles, Marguerite lui rappelle considérer, de façon ironique, qu’il s’agit d’un
que seule l’égalité de leurs fortunes person- happy-end.
nelles a compté pour se lier l’un à l’autre par… La nouvelle de Maupassant est très pessimiste
le contrat de mariage. Cette lucidité et ce car l’être humain devient une marchandise.
cynisme de la comtesse sont les échos de ce Quant à l’amour, il n’est plus un sentiment
que Maupassant nommait ses « illusions du gratuit mais un objet de transaction. Rien d’a-
monde », en d’autres termes la vérité même normal qu’avec une telle vision du monde
du monde. « Sans marché, point de salut » Maupassant soit devenu fou, mais n’est-ce pas
semble être la morale qui dirige la société ! plutôt le monde qui est devenu fou ?
„
L’illusion des sentiments
> Quelle vision de l’amour nous est proposée
par Maupassant ? Pour en savoir plus
Marguerite a rappelé à son mari que leur • L’association des amis de Guy Maupassant met en
mariage était vénal et l’on ne saura pas si les ligne ses œuvres complètes numérisées.
sentiments qui les animaient à l’époque de http://maupassant.free.fr/
leurs fiançailles étaient réellement exempts • BECKER Colette, Lire le réalisme et le naturalisme,
des considérations économiques. S’aimaient-ils Nathan Université, coll. « Lettres Sup », 2000.
« Elle n’avait pas d’amour, elle avait des sens »
Fiche de travail

Dans la nouvelle « Elle donnait un bal… »


La Chambre 11, Relevez les critères mélioratifs et péjoratifs des trois soldats sur lesquels Marguerite Amandon
Maupassant écrit à a fait son premier choix et qu’elle évalue au cours du bal.
propos de Marguerite Les prétendants Éléments positifs Éléments négatifs Note obtenue
Amandon qu’elle « a un
truc formidable, une Commandant
invention géniale » Lebeau
pour se trouver des
amants qui ne lui Commandant
causeront pas de préju- D’Antraigues
dice. Afin de préserver
ses relations secrètes, Commandant
Marguerite doit mentir Varengelles
continuellement à tout
le monde. Enfin, elle se
laisse aller à dévoiler
ce qu’elle pense du
mariage et de la condi- Les mensonges
tion des femmes à Pour protéger ses relations avec ses amants, Marguerite doit sans cesse mentir, ce qu’elle
fait avec un grand naturel. Relevez les mensonges qu’elle fait à ses différents interlocuteurs.
cette époque.
Destinataires Les mensonges

Son premier amant

L’aubergiste

Son mari

Sa couturière

Le colonel
Bouchalois
Le commandant
Varengelles

Une épouse honnête


Quels arguments Marguerite utilise-t-elle pour justifier ses relations extraconjugales auprès
du commandant Varengelles au cours du pique-nique ?