Vous êtes sur la page 1sur 52

F R ANg -R Ê V E UR

Lefanzine alternatif dej.u de rôles


!ûtrméro 2 - février/Mars 20 Francs

Scénars :
Château
Falkenst,ein

San Francis i
by night,

Des News

Et plus encorê. . .

ISSN: 1267-6934
rdito
alutationsFrancs-Rêveurs
!
Nousrevoilàaurendez-vous ! Avecun petitpeude retard,et sanscouverture
couleur.L'importantc'esrle ùcrciË:^::res rout,mais
un iourviendra...

Vous trouverez dans ce numéro 2 la suite de notre volet sur la création Française: Mathieu Gaborit nous donne son pornt ce rue Mais
ce volet aurait dû être un peu plus conséquentavec notammentle début de nos enquêtessur les éditeurs(c'est pas serieur. Jules !)
Nous avons dû repousserau prochain numéro ce dossier.Profitez-en donc pour n<rrsenvoyervos questions,nous les pos€ronsdansla
foulée. Notre objectif est de vous permettrede découvrir le mode de fonctionnementdes pros. leur façon de voir le JDR Pasde
débat sur des points de règlespar exemple.Dans I'ordre (alphabétoaproximati0 Asmodee.Délires SARL, Descartes,Heragonal,
Ludis, Multisim, Oriflam, S.P.S.R.
Nous passeronsun à deux éditeurspar numéro, en fonction du temps et de la coursedes aoiles. Pasde quartier, nous comptons poser
de bonnesquestions,rien à péter du politiquement correct. mais nous vous inritons a la cq.rtcisie c la politesse.

Je vous rappelle que la vocation de Franc-Rêveurest de développer et d'encouragerles creariqrs de lans.r Ê-ançaiseen marièrede
JDR. Aussi, faites nous connaîtrevos idées,vos questions,vos poins de we et vos esporrs Lne ruirrque esl,;æsree a cda
Nous comptons en outre nous rendre au Salon du Jeu et de la Maquene (Avril) à Paris.pate de Versailles Ccca:ez-anrs s \c\.rs
voulez nous rencontrer.

Ah ! Nous n'avons pas reçu de courrier de notre chèreMireille Dumas. Certes,le contraireeu ete etormam i:-r5 'e := r :--. .---\.
choses:
- Qui ne dit mot consent.
- Le meilleur moyen de faire raisonnerune cloche,c'est d'y taperdessus(Proverbe\ain I

llrrstrs&rmus

Mesdames,Messieurs,

Nous ne sommes ni des voleurs. ni des assassins.ni des anarchistes.ni des sociopaûres-ni des

u2
! sectateurs.Nous voulonsjuste faire partagernotre passion(et donner du boulot à Jules pour plus qui
nous embête).Alors, faites un beaugeste : signezun chèque! Abonnez-r'ous!!l!
É
o
Bulletin à retournerà
NI r Franc-Rêveur,
o t'
c/oJ.C.CUBERTAFON,85rue NicolasChorier,38m0Grenoble
É
É :
o I Jedésire:
A
,4
I

: tr pourun an (six numeros)à compterdu numéro3 I00 francsrpon compns)


m'abonnerà Franc-Rêveur
: f] numéro0 avecplein de chosesdedans(ardede jcu Rêre dc Dragonpar DenisGerfaud.
receloir Franc-Rêveur
a ...).20 francs(portcompris).
sénar Vampire/Changeling.
a I
Tâ I tr recevoirFranc-Rêveur
numéroI avecencoreplusde chosesdedanslaidcde;eu Rêr'ede Dragon,scénarMage,
É 1 - lère partie-.dossierédiæurs,...) 20 francslport compris)
sénar ChâteauFalkenst€in
o I
I
I

Ël I Ci-jointun chéquede francs(calculeztousseuls)libellé à I'ordre "AssociationLes Arènes


o 1 Ludiques".
É I
I
É I

go t Nom:
I
Prénom:
,4 I Adressecomoléte:
I

t, (facaltatifl
Age : . Profession:
L ---
Franc-Rêvanr - tsimestriel - Numéro 2 -
FérnerÂv{an I 996 - 20 frs
Adresse : c/o Jean{'hristophe Cubertafon
85 rue Nicolas Choner
38000 (irenoble
Tél : 76 49 62 00

Directeur de la publication : Llerv'éSchneider


Rédacteur en chef : Jean{hristophe Cubertatbn
Couverturc : Nicolas lrlarkovic
Illustrateurs : Nicolas Markonc, Olivier Roulin.
Denis Cuinat-(iuenaz
Maquette : .lean{hnstophe Cubertatbn
Ont participé à oe numéro : Mathieu Gaborit.
Sorrrmaire
Jean-PierreCurtet. Olive er Toph. Pat et Tic.
.lean-PieneSanti. Bruno f antrn. Dominioue
".r-ostra<iomus"Figuet. Karl "Drn
Karliio"
(,hrchet.Philhpe Schneidcr.Ronald Locatelli.
.tean{hristoph e ".Tules"Cubcrratbn AcrueLrrÉs
lmpnme en F'rancepar I B S REPRO DESIGN.
Astroludiques
Prévisions 2
(irenoble
16. rue de Strasbourg3tlOCt0

Franc-Rêleur numero 2 cst édité par I'association


D IS S E CT I O NS
loi l90l "LcsArènes Ludiques" (c/o Hené Wraith: le Néant 6
Schneider,l7 nre Marçian. 38100(henoble)
Nisht Prowler 7
A propos des jeur cités . ('hûteat Falkenstein est, ll était une fois
edité en rf par Jeux I)escartcssous licence
8
R Talsonan (iames. (-onrme r/fnrt / est edité par
R Talsonan (iames, l'ampire : la,\lascarale est
editeen rlpar flexagonalsouslicenceWhrte
C ON TES ET L É CE N DE S
\\irlt. ()rangelilg : the Dreeiline, lnnortal SanFranciscoby night - l/3
E)es : the I.ovbox, Il'orld of Darkness sont édirés
çnr \\hite Wolf. Lc 'llondc dcs I'ënéhres estune
pour Vampire : la Mascarade l0
marquc déposeeçrarWhite Woll La venteaux enchères de la collectionvonUrtaû
Remerciements : Mathicu (iatxrrir. lonton Gillcs pour ChâteauFalkenstein 28
et l'equpe dc Ludis Intemational.Cath1. Dom
fbmbre.'lnstan L homme. Startlgùter.The Shan-
non Pub (souttenmassil'etliqurde Bière i). les Au-DELÀ DU M IRo IR
boutrquesçi ont acceptéde nous distribuer
I c'nsembledcs ciditcursliançais ct toute l'équipe Lescoulisses
du ieu 38
Je Reçno Design

Dépôt legsl: I;érncr 1996 P o n T R AIT S


ISSN : l167{ 93 4 Le magicien 40
Commission paritÀirr : [:n cours

i)(rur tout cncan pubilcitaire. contactcr la rédaction


U T I DIM ANcHE A LA cAM PAGNE
Gros plan : MalefosseII 42
Brêvede backeroud 42
Actualité: la FFJDRGN 43

CnÉnrroN
La bibliothéque 44

L , E S P RIT L Ie Re
Tempêtesurneurones 47
L'ultimejeu derôles 48

Avertissement
Les thèmesabordésdansce numéros'adressentà deslecteursmatures.Ils peuventdonc
heurterla sensibilitéde certains.
Lesjeux de rôles mettenten scénedes situationset des personnages
fictifs dansle seul
'-'n 'oulletrn
d'abornement se trouve en deuvème de but de divertir. Ils n'encouragenten rien des comportementsou des idées que la loi
a.)u\elnlre réprouve.

I
/.uliquespolrTlostrq6omus
Wéxnsiotrs tehgfeux,Astrofu6ologne

Nouvelleannée,nouvelles(bonnes)résolutions,nouveauxprojetset nouveauxjeux.Quelquepart,une nouvellepage


setournedansle GrandPlanningde ParutionsRégulières.A défautde I'avoir sousla main,j'observe du hautde ma
tour, I'oeil rivé à ma lunette,les étoiles qui continuentleur ballet céleste.C'est ainsi que, nuits aprèsnuits, cette
rubriquece construit Mais je tiens ici à remercierles éditeursde leur collaborationprécieusequi, il faut le dire, me
facilite grandementles choses Puissecetteannéese poursuivresousd'aussibon auspices
Après le catalogueDescartes,celui de PassionJeu de Rôle est sorti Il est agréablementbien fait JDR info a changé
de maquette(désormaisJDR news).J'ai étéun peusurprisde trouverun billet d'humeurqui m'a quelquepeuchoqué:
Cela ressembleà un défoulementdontj'ai du mal à cernerl'utilité ici
Ga-Gral,mon familier chargéde I'enquêtesur la présenced'un agentde la ParutionAléatoireen notre sein. a été
incapabledelameneràbien Eneffet,unlégerrefroidissementlelaisseactuellementalité,malgrémessoinsinten

Notes : dansun souci de simplicité,lorsquerien n'est indiquéaprèsl'annonced'une parution,c'est que celle ci esr
parue De même seulsles titres litigieux se verront affublésd'un (Vo) / (Vf) Quant aur produitsen retard,ils sonr
annoncés par le symbole.t

PLANESCAPE
c Planes o/'conJlict
o Something u'ild. (F6 )
c Uncaged:/itces of Sigtl (Mars) Who's sho
de la cité
CHATEAUF.{,LKENSTEIN
RAVENLOFT
o (iothic Earth gazzetter o Lost notehookol l.eonardoda l'inci
o Neither man nor heast. Ar enture o .! Book o/sr,ql1s(Nor )
o | [;orged ofdarLness (Jan). o L âge clelo vaperrr I Atr )
c Bleakhouse (Mars) Unc grosscmarsonhan- o Sixguns& Sorc'en' (Fér ) Descnption dc
rée l'Amérique du Nord
Voir page32 notrc suiæScénar
ROYAUMESOUBLIES
Aulourd'hui392"*t jour sansnouvellesde la CHIMÈRES
boitedc basecn français
o ll'izards & RoguesoJrheRealns Le roman prér'u est repousséaprès lc deuxième
c ' W'ariorsandpriestol therealms(Jan) trrmestrc9(r ll cst possiblcqu'un supplémcntdc
c l"atths& watars (Mars) Dc bonnesinfos lond voit lc jour cn coursd'anncc
pourlcs prêtres
CONSPIRATION
SOLEILSOMBRE
o ll'indriclerso.lrheiaggedc'li"lJi o lvlvh ol sell.
o l' Mind lordsol the lasrsea (Jan) o ('onspiranon . l'écran sansla descnptioncic
Venige Navrant!!!

AMBRE
Il est risiblemcnttrès délicatde saror ce quc CTHULHU
prér'oitTSR cn Français Ricn Ne scrait-ilpasintéressant
dc tradurelcs
o Rupturedc I 'écranAD&D tropraresAmberzines 'l a Socrementdu Mal (Fét \
o Manuel complet des F.(ès a In the shadow.r.(Mars) Aventurcs.
r Enc)'clopédiamagica IV (Vo) a (hnri aslèt (Mars). Campagrrcpour 1990
ARS MAGICA
o Shaman (Yo) a Cthttlhu /rve (Mars) CD du grand conce:
. Night below the Llnderdark cetmpaign o Ecran de jcu en rupnre donné à R'lveh. au profit de la collecte d-
c Annual monsîrouscompendiumII. o Ars magica Jrh editrcn (Mars 'l) En théone bonsd'essence.en prévisionde l'apocalvps
o Cleric chalenge II c om po s é e d e 4 l i r r e s : C o d e x A c t o r i s Plus sérieusemenl matos pour MJ
o ;Ù The silver Key advenmre (Jan) (,oueur). Codex Anium hcrmetrcarum(ma- Londongddebook (Mars).
c Den oJ the thieves (Mars) Le monde des gie). Codex Narratons(conteur).Codex Eu-
rope M1 thicae (monde)
voleursest décnt dansce supplément
. Contedine nurt d'h:er (Mars)
BIRTHRIGHT Vor Miles Christi.
o Book ofnagecraft. (Fév )
o Bisanda donain (Fév.\
o Sword of Roele. (Fév.'). CYBERPUNK
o Cities oJ'theSun
c Warlock oJ'theStone Crows. c Ecran dejeu ànouveau dispo

2
o 2 Northwestpassoge.(Jan). Avennre en EMPYRIUM o Trësorsdestetes du milieu.(Avr.)
Alaslia-ou "les pwchocl'borgsfont du ski"
o ChroneIII. (Mars).(Vf). Sivousmanquezde NouveaujeudeSFenfrançais(enfin!)dispospar
Resteà voir ce qu'il y a de-
correspondance. KULT
gadgetsc1'ber,d'armesgrobset de blindage
dans...NousesÉronspouvoirle dissequer pro-
phildar-kehar.allezy' ! o Mërropolissourcebookestêpuisé.
Dammed!
charnement.
.\ continuercommecela.vous finirez neuneu- Quelsuccés! Traductionpréluepouravril
punli ! Fuck ! o Légtondesténèbres(Fév)
.l'en arrivemêmeà me demanders'il exisæde GURPS o LesAngesDécftusdevraitêtredispoenmars.
rrai suppléments (US) avecl'esprit cvberpunk
Srvousavezdesnn'au)Lfaiæsle moi savoir.je o Cntrpspeuples imaginaires
Èrarscirculerl'info. o Gurps Greece et Garps I MEKTON Z
t Live and drrect (Fér ) Supplémentsur les Celtic M))th sont parus
o Mekton Z-le jeu de rôle sur les combatsde
medias C'est très beau! Vive-
mentla raductiondu Ccl- robots (toulours hic l). Et bicn du retard donc.
tlc mais il devrait être dispos ml-mars
CYBERGENERATION o GurpsVampire(V0 Ac- o Earthsiege : Mekton ZBattle-booktl (F6 )
crochezvous.il esttermi- Scénariossur l' invasion Kalderian
. Cybergeneration /'d ed. (Yo)
né depuisun bon boutde o Starblade sag,a : Mekton worldbook : I
o ISAsourceboo (Fér ) (Fér )
temps.et mêmesuperbe.
c Freefronr (Fet )
glâce notammentaux il-
o (jeneration Cap (Mars)
lustrationsreprisesde MILES CHRISTI
WhiteWolf. mais Steve
E.{RTHDAWN Jackson n-cstpluscopain Jeu de cartes à jouer (Fér ) Redessinéà la
a \ e c c e s derni ers D u façon dc Miles et reprenantlcs personnagcs
. Mag,ic an manual o/ mystic arts (Mars) coup. plus qucstionde célèbrcs dcs croisades (fuchard Coeur dc
garderles bellesillustra- Lion. Saladrn.)
ECRYME tions D-autantplus que Malleous Malrcannt (lc marteau dcs sor-
S J v e u t mettre l es cières)(Alr ) Supplémentgéncnqucqui s'a.
Après moult retard.l'édiæur Délires SARL. an- siennes.maislà. Asmodéen estpasd'accord dresseautantau loueursdc Miles qu-à ceur
noncelinërance pour lc dcbut Fér'rrer Une autre (r u qu'ellessont moches.cela enlèr'eraitune qui ér'oluentdansune époquesimilaire (Ars
ertensionder rait suivre mi-mars Ce 1eu qui à belle part d'esthétrqueau produit !) Asmo- Magica. Pendragon ) Le suietetantle Mal
mon sensalait connu un débutpoussif(r'.p c + déer a donc négocicr le fart dc pouvoir mettc De Rentm Bel//. Repoussésansdate ll r a
d'autresproblèmes)avait finalementdécolléun ses propres illustraûons auprès de Whiæ dé.;àpasmal de matosparupour cejcu récent.
petitpeu ll me sembleque l'éditeura un peutrop Wolf. la suitc au procharn épisode ct S P S R'reut ér'rtcrunc saturatron
galèrèpour sortir cettc extension.maisj'espèrc c !!, Gwps martial art 2th edirion (Jan)
quc la barre seraredresséc En attendant-le nou- c Gurps ulrra-tech 2nd ed revlsecl (Bords
tcau Bollon-Posrc vous fcra patientcr Blancs?) (Fér )
MONDEDESTENEBRES
o (hrps psionitlue Mars)
o (ittrps super (Mars) (Vo) (Réeditron)
o Gtrp.s place.s of Mysterel' (Mars) Stonc-
henge.Atlantrs.Xanadu
o Gurps Magtc 2nd ED (Mars) Du maros en
plus: Matériel-Sorts CHANGELING
. Autumn people
HAWKMOON o Nobles: the shininghosl
o 't' (-antnps (Fét )
Réédition des règles pour luin/septembre96 Le o Immorral eyes: Shadou,son rhe hill (Mars)
gros changementconsiste en fait à l'adaptation o Toltbox Roman
du sr sGmeaveccelui d'Elric
o Règles en français pour Septembre/Octobre

INS/]UV LOUP GAROU


t Red talons tibebook
c Rtgor Morns
o Le Livre du l'er. (Mus)
o Chronicle of the black labynnth (Mars)
JRTM
MAGE
JRTM ld editlor. Effectivementplus claire c Mage lhe ascension2nd ed Mise à1our dcs
quela premrèreédition.avecun petitq'sæme
addrtionnelles
pourlimiterl'usageabusifet Mauvarsde la o Mage screen 2'd ed.
ELRIC magle.
. Desfiny s price
Mirlovood. No\.
o Technocrafie:Progëniteurs (Vf) (Fér )
Ecranpour Elric (Fér') SUPERBE! ! ! Et en
o Technocrac-y:l'oid engineers.(Fér.)
plus1'a un scénar
Atlasoftheltounghngdomdevraitêuenaduit
MIND'S EYE THEATRE
en 96.Il estannoncéen Vo pourMars(un an è o Elder's revenge (Mars)
de retard) Il seradisséquéavecun scalpel
démonl"* editionrouillédésréception
VAMPIRE
YoungKngdom Bestia4, ldem
o Clanbook Tàn i^sce.Bravo pour le packaging
peu convenhonnel,qui cacheune illustration
d'un goût douteux.mais qui prouveque . Ecran avec le détail d'un quartier : Q G, c Gaide de la tnloge
Whiæwolf saitvendresesproduits. auberge. . Cargos interstellaires
Livre du clan Bruiah. Attention. couverture o Un recueilde petitsscénarsest prétu pour . Heroes and rogues
fragrle Mars. ainsi qu'un supplernent
sur une ville o Star llars advlournal !8
a Milwaukeeby nighr(Yl. (Samarande ?) pourAvril o Eclaireur (Fét )
a l'ampire: TheDark Ages (Fer ). A$enuon. o Kathol outback (Fer ) Supplémentpour la
celas'annonce commeunjeu à partentièrect campagneDarkstryder
PENDRAGON
non commeun supplément. Celanousem- o Truce at Bakura sourcebook (Fév \
mèneaux temps(bénis1))oir la Camarilla c Au-delàduMur . Star wars advenrurejoumal =9 (Fév )
n'exrstaitpas Le lien arecArs magicasera Voir MilesChristi. o Imperial entaglements(Mars)
peut-êtreamusantà faire.Dissecûonau pro-
Lejeu dc carte à collec-1ouer.aprèsmoult rctard
charnnuméro
o Princesprimer (Mars) Toutce qu'm prince RAOÛL est dispos.
doit savoir Uneextcnsion
doit toujoursroir lejour pourcc
must THOAN
WRAITH
o llraith-Le néant c{ paru La coul'erture à Dirers problèmeslaissantpenser de sombres
lisiblement impressionnéWW. et serapeut- nÊvr DE DRAGoN chosesont bouler erséle planning de parution de
ce jeu Que ceux qui l'ont acquisse rassurent
être utiliséc pour la secondeédiuon du 1eu c L'OiseattOracleJ (Mus) Arvor un scénarioen deus partics. qui pourront
o Guildhook Ari/icers
Ah ! La sortiederomanssurRdD signéGerlaud sejouer indépendamment.de\rait paraître (pour
o '! Gùldbook: sandmen(Jan\ n cst pasabandonnécUne premièremouturca le premrcr tomc) cn Arril Après Ia deuxrème
o L ëcran (Fer ) Compilatlondu Gamc Mas- ru le jour (deuxourrages!) et maintenantle parttc. (lrzen est pre\u Notez pour votre info.
ter Packet du Plarcrs' Kit Arec un lesrquc Maîtrecomgcet peauhne quc l'autcur s'cst dcplacéaux U S A afrn d'ob-
Mondc des Ténèbrcs Puisseles \ents Onrriqucslui ponernos meil- tenir les drois sur le.jcuauprèsde P.J Farmer
c Dark hngdom of .jade adventures (Mus) leursvoeux!
o Le lir re du joueur (Ar r )
TOON
RIFTS
MUTANT CHRONICLE c Silencaon 'lutn Recueils paro-
descénarios
t Rilis llB 9 . sottrhaménca II drantIc JDR Cùulhu.INS.ADD
o (.apitol (Vl). (Fer ) c ' Oame master companion (Jn \
c Ri/is index vol / (Mars)
. Rtft.;wb l0 : Juicer l?risrr.g (Mars)
WARHAMMER
NEPHILIM
o Old ones 2nd ed. (Mars) o Pour lo g,loirecl Ulric Ce supplémentdiable-
c Le livre noir. mcnt attenduest enfin paru Pour ceux qui ne
c I-e pacte de pierre Romur l'aurait pasencorecompris.l'auteurest donc
c
ROLEMASTER
Secretsocierier (Vo) le présidentde l'assocqui édite le zine quc
o Sbrrsle signe d'Arthrrr (Mars) Mais ou est . Arcane companiotl vous êtes cn train de lire Si vous arez des
donc passéle Graal ! A mon ar is.je connars c \ (lurse o/ kabis (Dec ) remarquesà lui faire. écnvez nous ! Sachez
quelquesnephilimsqui ne vont pas chômer c Rolemasrercompanion /l' (Mars) (Vf) qu'il rar aille d'anachepicd à la suite-et que
Et si r ous pensezêtre peinardsparcequc\ ous la proridence a placé sur sa route un Fan
ér'oluezen cettefin de siecle.m'est avis que Frénétrqucqui lui à foumi 2-53kg dc bonne
vous allez aroir une drôle de surpnse.. RUNEQUEST doc Vous trour erezdansce supplémenlou-
o Hermès Trimëgtstei Pasde nout'elles tre unc campagnebren ficelée se déroulant
Quclesamateurs dccc tcufabuleuxquinc lisent
o 'l (-hronicle o/ the awakening (Déc ) Ba- pasla languedc Shakcspearc deux ans aprèsI'L,mpireen f'lammes.le cuhs
seréjouissent:La
ckEound de Khaine.de Handrich.une descriptionde
traduction
dc DorastorcstpréruepourFérricr
o ''! SerpentMoon (Déc ) Campagne Manenbourg et une aide dc ieu bien docu-
Lo Riwèredesberceatadcrrait sunrc (pasdc
mentéesur la nar igation maritime
dateprécise)
rggwLER
NIGTTT
SCALES
Le Croc nouveau
est arri\'é D'une Nature encorerepousséen Mars Ce supplément
premrèreapproche clos lc ieu Lc roman (ln regard vertical sera
ag ré a b le.bonne rcimprimé. Si Ious nc lc connaissezpas.je nc
miseen page.des- peu\ que vous le recommanderr ivement Il sera
sursq mpas.elfort suir i d'm autr.e. Le stlenceest d'Or
sur de petitesnou-
velles.le jeu seré-
v è l e c om plc t S}IADOWRUN
(heureusement. r'u . Rupture sur le glrfule de Seattle
le nombredepages o Awakenings Neu, magic in 2056
!) Jen-aipaseule o
couragede le lue '!: Calfornia liee state (Déc )
o 1: Runnmg short (Jan ).
en entier(i'ai bute
o Elven Frre (Vf) (Fér.)
contre la section
combat).mais1'ai étéimpressionné par le riche c Super ruesda)t (Mæs)
bestiaircet e{ïra1éparla magic En touscas.il r
abeaucoup dematoset laconstructiondujcu doit STARWARS
permettre pasmald'interactions.
Voir dissecuon
page8 . Rupturesurlemanueld'inst duGën Craken

4
o [)-ring o/ the light. Mint-cantpagneautour de pour cette année Toujours chcz cet édiæur.
\lanenbourg . de son port et de l'Oeuf Lu- les romans Magic devraient voir le jour à
compterde ce mots

\EWS NE\ry COIN DES PROS!


c Hidden invasion RPG Je[ezun coup d'oeil à En exclusirité.pour vous. ici. r.rnerérélation
cettecuriosité! Mais oui. aprèss'êtreéchap- fracassante de Tonton Gillcs. trréede la Let-
pe de chez JacquesPradel. l'ertraterresre de rre-lnfo de Ludis
" Les Sorcrcrs de la (-ôte (boursière) ont
Rosnell rer ient et à fait son JDR
t ('onçpirat!'-X Rulebook Recommandési tlëcidë que yux de r(tle'; eÎ ieux de plateata
rous êtcsfan de l'exccllcnteséric Attr l'-ron- n ëtaientpas rentahleset tlsont renvovèsbttl
rrere; du Rëel qui passesur M(r (lc samedi le sto/f de mëchants crëanJs inunles er coti-
sorr) (Fér ) teux. A la place. il.sonr embauchéspleins de
. FRUP Annoncé pour octobrcpar Hogshcad ,gennlscommerciaux.gestionnatresel autres
Publishing.cc jcu qui promct d'ôlrc délirant financters de chez Parker. Mattel et compa-
Jcr rart sorur cn mars gnie Il paraîtrait que la prochaine exten.sion
t ProiectA-KO (Mars) Les fansd'animé r ont Magtc pounait s appeler Barbrc contrc lc
Minotaure orr Barbie ct Ken risitcnt Domi-
Lpu\ oir tout fairepéterar ec cejeu de rôle (sur
lcs combat dc h céennescn pctites culottes nla-
" SteveJackson Oames va nous tortir le
qui blastcntdc gros aliens-bicn mcmbrés'l-)
c l-heLnd. (Mars) Un JDR post-jugcmcntdcr- premrcr rcu de c'arteeronque
nrcr qui scmblebicn trash C'est vieux comme lc mondemais le cul se
o Iite I:nd luclge'sscreen eL,4tlanta('on-lède- rcnds tourours Pour unc boîtc achctée.un
/(?/r0,? Kleener offert
sont prér us dansla lbuléc
o Vu dans Jdr News. gazettcd'info Passion
Jcuxdc Rôlcs.
\ot !'EAt'TÉsNouvnllgs ' 1996 Heragonal promet de sorttr au
"
notnt I 5 nouveoilxprodutt:; Incrorablc
( itttldacsl Ic nourcautcu médiéral ltntasti-
non ! Vloi qui crorais quc tout Ic mondc
quc qul dcrrait roir lc jour cn arril. chcz pionçaitdansccttc boîtc !
\lultrsim Ar cnturc.décourcrtc. cxploratron
:t conquôtcscrontlcs thèmcsdominaltts Lcs
sl\ nationsquc comptc lc urondcapprcnncnt
qu un nou\cau contlncntr icnt d'ôtrc décou-
rcn La mmcur \cut qu'il sort apparupar
maqrc.ct qu'il soit dcjà pcuplc Christophc \ECROLOGIE
Colonrb cn hcrbc- a ros barqucs.prôts ra- . GDW a I'crmcscs portcscnjanricr Ccttc
nrcz ! Lc srstèmc dc jcu quant à lut scra
nourcllcn'attristcra ccrtaincmcnt paslc nou-
srmplc.basésurcaracténstiquc + compétcncc
rcaux.joucurs.mais plus d'un --grandan-
- lD(r ar cc un niveaudc difficulté à ancindrc
crcn" sc rappcllcrala sortic de'l'raveller cn
L n cl'fort particulicra été apportcà la gcstron
7ll Pourla prcmrèrclbis. un 'icu dc simula-
dcscombats Disscctiondanslc ftrturnuméro
tion" s'échappaitdc la trinité prèce/mons-
\ notcrqu'un romansignéStéphanc Marsant
trc/trésorpour ou\rir à nos rcur incrédulcs
dans cct unircrs dcrrait ôtrc disponrblccn
un unrrcrscomplct.gigantcsquc. danslcqucl
iirncr ct qu'wr jcu dc cartc à collcc-1oucr
maîtrcsdc.lcur ct loucursétaicnttotalcmcnt
trcnsdonc ! ) cst préru
librcsI )Un arraprèssasorlic.'l'rtwellerétaiL
\smodéc Editionsa cn projct la crcatrond'un lc.lcu dc rôlcs Ic plus rcndu aprcs/)r('D Il
irou\callnragazincJDR généralrstc. a\cc un conscna ccttc position dc leadcrjusqu'au
ion insolcnt.rcnouantun pcu a\ cc l'cspntdu rnrlicu dcs annécstlO Alors. un grandmcrci
|r'crctté (' hrontques d' outre- moncle l' Iasma (bicn tnstc) à GD\! pour a\oir '-inrcnté'-lc
.'stdonctombé ! Scrait-ccsa( brèrc ) nour cllc r rai jcu dc rôlc ct our crt la 'roic à tous ccux
lirrmulcqui l'a tué 'l Dommagcpour lcs ama- qui ont surri Rcstrn pcace
tcursdc lcux Siroz o Tamiseproducuon: FranceTélécomregrcttc
SPSR prcparc Soiréeslinquôtcs- dc pctttcs dc ne pouroir donner suite à mon appel .
\lurdcr-partrcsclés cn main. sous lbrmc dc Bizarrc I Patnck Durand Pcrrollcs aurart-il
i-rcutsli\rcts d'unc cinquantaincdc pagcs.à rcplongé après ôtre rcssortrdcs oubliettcs.
trn prir nrodiquc Scrie notre à I encre rouge avoir fait paraitrcun supplémcntpovr Empire
scralc premicrà paraitrccn ar ril Un ccrrrain et D',nctsriet.ct un D,co des longuesEl,fiques
cclèbreriunit dansson îlc quclquesamrs tl'ol I)

R O}IANS CONCLUSION
I t'stlanseursde Lorgol. (Fet') Surtedc.Sbr/- Je vous l'arais donc dit. beaucoupde bonnes
'i't' iour par Maùieu Gabont (Iicryne) sort chosessontdonc annoncées en ce débutd'année
chcz Mnémos (Multrsim) Autant rous dirc Il nousresteà pner pour quela ParutronAléatoire
dc suitc quele r ais le dér'orer nous épargnc tous Jc \ous rappelle quc \ous
Dcs bruts de couloirs en provenancede Pas- pouveznousécnre.Ga-Gralpasserasaconvales-
sron JDR annoncentla rééditiondes romans cenceà dépouillerlc coûer.
Dagonlanceen Français.chez Fleuve Noir. ..-ï,
I{RÀITH 3 IJE NEAM

vec ce quatrièmejeu consacréau Monde des nevousentendent pas.Essayezde lestoucher.votre


Jean-Pierre Ténèbres,on assisteà un changementde main lestraversera(ce qui esttrèsdouloureuxpour
SANTI taille Vous n'évoluezolus sur le monde vous).Il en va de mêmepour les objets,il vous est
gothique-punkdes vivants mais dansI'environne- impossiblede les saisir,vous pouveztraverserles
ment funéraire et sordide des treDasses Oufre- murs, une voiture arrivantsur vous vous passeraà
Monde. travers Tout vous ignore. même les oblets Par
contre,à chaquefois qu'on vous traverseraou que
Outre-Monde: passezde I'Autre Côté vous traverserezune chose ou un vivant. votre
enveloppespirituelleseraaffectéeet endommagee
Pour comprendrecet universil faut êtrefamiliarise
Il eri ste pl usi eursautresdi men sionsd'O ut r e-
avec le conceptd'Umbra Que ce soit dans les
\londe La Tempêtepeuts'abattreet vousentraîner
traditions chamanistes,dans la théologiechre-
dansle \éant La Tempêten'est pasune sone ie
tienneou dansles autresreligions,I'hommea de
phenomeneclimatiqueou élémentairedu moi.;e
tout tempscru en un mondespirituel.une dimen-
desmons.c'estplusun étatd'esprit Lorsque-.-'-s
sion mystérieuseà laquelleon accèdeaprèsnotre
êtesdansla Tempêterous glissezdansun L:.'. =-!
mort, dans nos rêves ou en entrant en transe au
horribleet cierez aùrontervos plusgrandeslei:i--
coursde rituelsprimitifs. White Wolf a repriscela
afin d'en sonir .\ moinsbiensûr que vousn a'.Èz
en lui donnantforme C'estI'Umbra,la contrepar-
quelquepouroir \ ùrs perrneftantde trou\er \ !-::È
tie spintuellede notreunivers(à moinsque notre
cheminet de la tia\ ersersansheurt Sn gia es: *:
universne soit la conséquence matériellede I'Um-
endroi tqui n' estpas.e i e:i erd' uner ille m one. . e
bra) Notre mondepossèdebeaucoupd'aspectsspi-
c' estl e coeurdu monoe:es :ci ïs C'estr ci t ue . : :
ri tu e l s l a re a l i té des choses derri ère l es
la Hiérarchie.lesOmb,res :ei:3:: s-: : ::.-nie ies
apparences, Iesrêves,lesendroitsmythiquesayant
mortset l ui di ctanrsesi o s Les R: i <. L. ': : t a: r es
marquénotreimaginaire On trouvemême,pro-
sontdéjàplus légendairesCenarnesO:rrres. i :-
tbndémentenfbuidanscenedimensionspirituelle.
on, ont réussià quitterOutre-\lonoesanssombre
la contrepartie despensees. une sortede versiondu
dansle Néantet setrou!eralentsurcesm\ steneu\
mondedesidéescherà Platonet aux poètesroman- "rivages"
tiques Ces lieur ne sont paseloignésgéographr-
quementde notre quotidien.il sont superposés
Jouer une Ombre
Tousexistenten mêmetempset au mêmeendroit
Y pénétrerestpar contretrèsdifficile et ne peutse Jouer une Ombre n'est pas de tout repos Des
tàirequepardesmoyensaussimystiques querares Moissonneurs veulentvotreâme(tout ce qui reste
Outre-l\{onde fait partiede I'Umbra;c'estI'aspect de vousà présent) carc'estIe seulmateriauqui sorr
mortuairede notreunivers C'estici que "vivent" palpablepour les Ombres(on en tire de I'ar-een
les Ombresque vousincarnerez desobjets ) Les Legionsde la Hiérarchierôdern
Outre-Mondelui-mêmeest constituéde plusieurs dansles Nécropolespour imposerleur ordrefàce
dimensions. de différentes "couches" La première aux Renégats qui s-élèvent contreSt,vgiaDes He-
est le N{ondedes Ombres.reflet particulièrement rétiquesse battentpour déf-endreleur religion c
sinistred'un universgothique-punk(qui est déjà leur vision de la Transcendance et du Néant Les
uneversionpessimiste et sombrede notresocieté) Spectres(Ombresmalefiqueset redoutables)han-
dnsi. si vousvouspromenezà Paris.non pasavec tentla TempêteMais ce n'estpasle plus dur poul
lesvivantsmaisdansla dimensiondesmortsqu'est vous.Vousn'êtespasuneOmbrepar hasard.C'e{
le Monde des Ombres,vous y verrezles mortels une vie ratée,gâchéequi empêchel'âme d'un cie
porterleur mon sur leur visageet des immeubles funt de reposeren paix (ou de disparaitredans
rongésparle poidsdeleursannéesRienn'estbeau, Néant?) Quelquechosede fort vous lie par-dela
tout y estvu sousI'anglede la mort,de la décrépi- mort au mondedesvivants On appellecesliensd
n:de De ce fait, certainesconstructionstrès ré- Entraveset les Passionsou'elles suscitentsont
c e n te s p e u v e n t n e pas avoi r (encore) de qui vous permet de resteren Outre-Monde S
contrepartiedansle mondedes morts (danslequel elles,votreexistencen'auraitplusaucunsens,r
on trouveraà leur placece qui existaitauparavant) n'auriez olus la force de lutter et finiriez enel
et à I'inverse des edificeschargésd'histoireet dansle gouffre du Neant,détruit à tout jamais
toujoursprésentsdansI'esprit desvivants demeu- souffrantmille tourmentspour l'étemite Qui p
reront réels pour les Ombres. Dans le Paris des le savoir? Malgré leur existencetragiqueet sordi
trépassés, la Bastille est toujourslà Vous évoluez les Ombresse cramponnentpathétiquementà
donc dansune versionétrangeet glauquede ce qui car elles redoutentce qui pounait leur arriver
fut votre monde Vous pouvez entrer dans une ellessombraientdansI'oubli
maison et côtoyer les vivants, mais ne croyez pas Aucun des autres ieux de la gamme n'offre
que vous puissiezfacilement interagir avec eux vision particulièrementlégère et joviale de n
Poureux vous n'existezpas,ils ne vousvoient pas, univers,mais Wraith est le plus sombredes ci

6
Votre personnage estun êtrebanal,quelqu'unde la deuxgrandesonginalités.Tout d'abordil n'y apas
vie de tous lesjours mais qui n'a paseu de chance de Clans,de Tribus,de Traditionsou de PeuplesIl
A un moment quelquechoses'est brisé Le passé y a des factionspolitiquesmais pas de catégories
de votre personnagesera "simplement" I'histoire "raciales" pour les Ombres Enfin le Côté Sombre
de quelqu'un ayant raté sa vie Vous pouvez bien est un aspectvraiment intéressant,il a sa propre
entenduchoisir un individu plus original (un agent feuille de personnage,sesspécificitéet pouvoirs,sa
secrettrahi par son propre gouvernementet ne personnalitéet il évolueavecle personnage
trouvantpas le reposdansI'Au-delà) mais ce n'est
pas très intéressant Yotre aller ego aura bien plus Wraith est un jeu spécialementsombre qui s'a-
de force s'il incarneà l'extrêmevos peursquantà dresseà desjoueursayantenvie"d'explorer" leur
I'avenir ou s'il ressembleà quelqu'un que vous personnagePersonnellement, je trouve que I'am-
connaissezet dont vous déformerezI'histoire pour bianceesttrop lourdeetje ne croispasqu'on puisse
la rendretragique En cela I'ambiancede Wraith f'airepasserI'atmosphèrede Wraith surcommande
est particulièrementnoire parfois même déran- tous les samedissoirs. il faut être dansun certaln
geanteVotre Ombre seraun personnage tourmenté etatd'esprit Il me sembledonc que ce n'est pasun
sebattantdésespérément pour réparerce qu'il a fait, universdanslequel beaucoupde joueursvoudront
finir cequ'il a laisséen plan,fairece qu'il n'ajamais fréquemmentévoluermais qu'on y fera plutôt des
osercommencer.Mais la mort n'a rien de facile Le incursionsplus poncruelles(ce qui ne signifie pas
Voile le séparedu monde des vivants et seulsses forcémentrarissimes)lorsqueI'humeurs'y prêtera
Arcanos(pouvoirssurnaturels)peuventlui permet- Même si on peut toujours trouver des chosesà
tre une interactiondiffrcile En outre.il se trouvera redirequandon les cherche,il faut cependantsou-
\ \ R{ITH : LE NE A NT plongedansla politiquemachiavélique de I'Outre- ligner que la traductionest particulièrementagréa-
esteditépar Ludis Interna- Monde,serala proie des Spectresou desMalféens bleà lire et qu'ellereproduitbienI'ambiance dujeu
:ional sous licence White Mais il estun ennemiplus redoutableencore:lur- La mise en page est claire et plus plaisanteque
\\ olt même On retrouvelà un thème cher a Vampire. I'orignale (on appréciera notammentla possibilité
! )o rtr l e s am at et t s de touteOmbrea un côtésombre.unesorted'antithèse de faire des photocopies exploitablesdes t-euilles
,rtt t rttle.t .som h rc.s. ntui.s
de sa personnalite. une petite voie qui la pousse Côté Sombre) La version fiançaiseest donc très
.rlors lres lrè:; somhrc.\. lentementvers le Néant réussietant au point de vue du contenantque du
t )ptimistes s'tthstertir.A contenuLes fins de moisvont êtredifficiles!
i. r lëc'o n se iller at r x plt t s .,
I
lesrègles.on restenaturellement
En cequi concerne
I tcilnc\.
sur le systèmedes autresjeur de la gammeavec

NIGHT PROT^ILER

e Croc nouveauest arri\é | Et quel choc ! je sais ça tàit mal Vous allez me di:,e" Gul
Jean-Christophe Night Prowler est un énormepave de 360 damnecl' I.à, ('t't>t,| \'e.\tpqs lr()pcassë " Mais,
CTIBERTAFON pagesà la couverturengide Je vois avec avouezqu'il fallaity penserEt puis.lesmeilleures
délectationvos mines interrogatricesQu'est-ce idéessontsouventlesplus simplesVoila doncun
que le plus prolifiquedes auteurstiançaisnousa thèmequi passepour évidentpour toutJoueurqu1
encoreconcocté? Jeu de rôlesjetable ? Coup de serespecte et qui,pourtant,n'a pratiquement jamais
génie t Examinonsdonc le bebé de cetteéquipe été traité depuis que le jeu de rôle existe (à part,
désormaismvthique . Ze Siroz Dream Team I'excellent-mais introuvable-Thieves' World de
Une fois n'est pascoutume.je vais tenterde faire Chaosiumbasé sur le monde du même nom de
preuved'objectiviteSi Croctut maintesfois décrié RobertAspnn et quelquesvaguesmauvaissupplé-
cesdernièresannées,il faut quandmêmelui recon- mentspour AD&D basessur le ('!'cle desEpëesde
naîtreun senscertain du marchéjeux de rôlesque Fritz Lieber) Bien revenonsà nos moutons Night
(pour ceux qui pensaientencore que notre petit Prowler est donc un médiéval-fantastique urbain
monden'était qu'unejoyeusecommunautéanar- Urbain?! Phénomenede mode? Peut-être Après
chique,il esttempsd'ouvrir lesyeux Ne vousfaites avoir erploré en long, en large et en traversd'im-
plusd'illusions,le jeu estsoumisaux impératifsdu mensescontrées,lesj oueursont tendancea recher-
capitalismeet du marketingcommetout produit; tl cherun universplus restreint Qui dit plus restreint,
possèdeune ne dit pas moins riche Bien au contraire,un tel
sorted'inruitionqui lui permetdesoftir
le jeu au moment opportun. Night Prowler n'é- univers.la ville, seracertainementmieux détaillé
chappepasà la règle,que sesoit au niveaudu thème en une centainede pagesqu'une planèteavectous
ou du traitement sescontinentsUne viile estun concentréde civili-
sation,il existeentresesquartiers,seshabitantsdes
Night Prowler abordela vie passionnanteet très relationsd'une grandecomplexité.Jouerdansune
du voleur, au senstrès large du terme. ville. c'est s'offrir un universextrêmementricheet
aventureuse
dansun mondemedieval-fantastique urbain Jesais. complexe,aux possibilitésd'interactionsinfinies.

7
un universsouventpassionnant, plus passionnant meneurdejeu que peu.detravailde réflexionou
quen'importequelleétenduesauvage oùlesparties C'estfort dommage...
d'imagination.
se limitent à exterminerdes hordesde monstres
errantsoudetribusdegobelins. Deplus,il fautbien Gardonsla têtefroide et analysons.En fait, Night
admettrequenoussommesplushabitués à la vie Prowler estunjeutrèsreprésentatif du moment.Le
citadinequ'àla surviedansla forêtamazonienne ce débutdesannées nonante fut l'époquedesjeuxtrès
qui,pointpositif,permetunemeilleureinterpréta- ouverts,plus bâtis sur des conceptsque sur des
tion despersonnages. Et enfin,Ia ville excitetou- universtrèsdétaillés.L'accentfut surtoutmis sur
j o u rs n o tre c u ri o s i té le rôle, la richessede
ma l s a i n e Q u i n ' a j a - tels jeux n'était assurée
mais rêvé de savoir ce pratiquementque par la
qu'il se tramait derrière ri chesse des per son-
ces façades si respect- nages et de leur inter-
ables? Nousavonstous, prétation Nous avons
rôlistes, un petit côté un peu perdu,il estvrai.
voyeur Night Prow- l e côté hér oï que des
ler est le JEU citadin.Il jeux qui avaient berce
vous offre cet univers si notrejeunesseJustere-
ri c h e s u r u n p l a te a u tour deschoses,nombre
d'argent Il serait dom- dejoueurs,lasséspar un
mage de ne pas en pro- froleplo-," i ntensi f, se
fiter. : tournentà nouveauvers
Après la brosse à re- i des j eu x plus "f lam -
luire,la débandade... Si .?boyant s",plus "cine-
le thème est passion- 3matogr aphiques"
n a n t. s o n tra l te m e n t 'iAttention. ne faites pas
laisse,à mon goùt,désirerCertesje ne suispasle diren'importequoi,Night Prowler permetbiensùr
référenceen la matière (et ne cherche pas à le ce roleplay intensif,maisje ne suis pascertainque
devenir)et je préfèrede loin les règlessimpleset ce soit savocationpremière Autre signedestemps.
lesuniversouverts Alors, forcément.j'ai un regard les jeur sortis au début de cette décenniene sont
quelquepeucritique.. J'éviterailesattaquesfaciles réellementintéressants quejoués en campagne. Je
sur la forte ressemblance entre les règlesde Night pensenotammentà Nephilim, Chimèresou toute
Prowler avec cellesd'un vénérablejeu Ce serait la gamme White Wolf Là encore, nombre de
lâcheet peuconstructif(e suisde surcroîtpersuadé joueurs veulent pouvoir faire des partiesrapides.
que Croc n'attendque çà ) Bien, sachezsimple- histoire de trancheravec le quotidien Et dans ce
ment que ces dites règlesfonctionnentplutôt bien, sens,Croc et son équipeont réussileur pari et ont
sauf peut-êtrepour les combats(mais un voleur ne sorti un jeu excellent Il permet à un meneur de
sebatjamais,c'estbienconnu ) Et si ellene vous préparerune partieen quelquesheures(unefois les
plaisentpas,changez-lesDe toutefaçon.ce ne sont 360 pagesdigerées)
paslesrèglesqui font unjeu, maisbienlesjoueurs
Le gros problèmeest que tout, mais alorstout, est Sur un ton digne du cinéma hollywoodien,Night
detaillé Cela va du systèmejuridique (usque là, Prowfer exalteI'ambiancedu ('y'cledes L)péesde
)'{IGHT P RO W LE R e s t 'lhieves'
tout va bien, vousjouez des hors-la-loiaprèstout) Fritz Lieber, de Iùorld de Robert Aspnn
éditépar AsmodéEditions aux rencontres(aïe l) en passantpar une immense (dont. à ma connaissance, il n'existemalheureuse-
Pour purties raprdes sctns liste de sorts(lorsqu'on sait que la magien'est pas ment aucunetraduction),des aventuresde Cugel
se de têle. I.e:; membres accessibles aux pjs, çà laisseun tantinetrêveur ) (Jack Vance)ou de Conanavantqu'il ne devienne
d u ('.( ' . A . 1) . ( ' . ( ( ' luh d e Certes,certainsélémentsne sont pas inutiles,ils gros-bill Pour tous les a.ficiotndosdu genre,c'est
('ettx tltti AimentI)d.\('t'oc)
apportentune descriptionexhaustiveà I'universde un réel plaisir...Précipitez-vous, vous ne serezau-
devraient év'iler. jeu Mais c'est bien là le reproche.Il ne resteau cunementdéçus.,'-,.

IL ETAIT T'NE FOIS

I était une fois... une guerre.Une guerreque les bre Donjons & Dragons Ce qui avait ouvert la
Jean-Pierre Maîtres Secretsse livraient avec ragepour faire voie, pour desmillions de Dormeurs,à unesortede
CURTET triompherleurs convictions Le contrôlede I'i- théâtrede I'imaginaire Mais aprèsdeux décennies
maginationcréativen'en était pas le moindre des de retard bureaucratique,la Technocratie,une fac-
fronts L'avant dernier coup desMystiques,une des tion rivale, prit sa revanche.fuchard Garfreld, un
factions en guerre,avait été d'influencer un dénom- Homme en Gris du Nouvel Ordre Mondial, diffu-
me Gary Gigax afin qu'il publie le désormaiscélè- sait un jeu de cartesà jouer et collectionner,plus

I
facile mais moinsambitieuxque les jeux de diffrcile de I'improvisationà partir d'une situation
rôleset qui devait,à terme,lesanéantiret aveceux, donnée,ce qui jusque là était (hélas !) le domaine
l'éveil desDormeursà leursdonscréatifs. réservé des MJ, mais en plus ils apprendront à
La contre-attaque desMystiquesnesefit pasatten- trouver descompromisenrichissantune chronique,
dre,ils choisirentcommeoutil uneentepriseamé- entre leurs raisonsde vouloir mener brièvement la
ricainedunomd'AtlasGamesqui étaitpourtanttrès partie (souvent à I'avantagede leurs personnages)
par
disputée lesdeux factionspuisqu'elle publiaità et les raisons pour lesquellesle MJ dresse des
la fois Over the Edge,le jeu de rôle,et On the obstaclessur la route de leurs alter ego.
Edge,un jeu de cartesà...etc...etc. C'est ainsi J'espèrebien que ce petitjeu de cartesympathique
qu'ils ressucitèrentOnceUponThe Time, un jeu pousseradesjoueurs de plus en plus nombreux à
de cartesqu'il estinutilede collectionner maisqui oser expérimenterces jeux comme Chimère ou
stimuleI'imaginationde ceuxqui y jouent.Pour Theatrix (voir Franc-Rêveurnol) où la frontière
conforterleurvictoire,lesMystiquesfirenttraduire entrejoueur et MJ s'estompe.Pratique"avancée"
ce jeu en françaispar HalloweenConcept(avec (sic l) du jeu que Greg Stafford(Chaosium)propo-
Over the Edge,voir Franc-Rêveur noI ) sousle nom sait déjà 1l y a 7 ans dansPrince Valiant (le petit
d'tr Etâit Une Fois. frère dujeu de rôlesPendragon),c'est dire ! Quant
Il nefautpasplusde l0 minutespoursavoirjouer aux plus hardis,on sedemandece qui les empêche
à Il Etait Une Fois.Chaqueparticipant reçoitune d'adopter cette façon de jouer même quand leurs
carte"dénouement"sur laquelleil est écrit une jeux favoris ne la proposentpas "offrciellement".
phrasecomme"et ils vécurentheureuxet eurent Chacunest certesseuljuge de ce qu'il lui plaît de
beaucoup d'enfants",ainsiqu'un certainnombre faire, mais peut-onjuger ce qu'on n'a pas pratiqué
-fonctiondu nombredejoueurs-de canes"inter- soi-même? Pour terminer,ne serait-cepasjustice
ruptions"et "il étaitunefois" qui représentent des qu'unjeu de cartescontribueà inverserla tendance
personnages, objets,événements .. empruntes ànos que ces demi-frères-du-chaos-à-collectionneront
contesde fées.Mention trèsbienpourles illustra- amorcée? C'est pourquoije lance un appel à tous
tionsde Sophie Mounier. les joueurs de Magic (pour simplifier !) qui ont
Le plus jeune ou le plus âgé ou le plus barbu encore,quelquepart au fond de leur coeur,la nos-
commence d'un traditionnel "il étaitunefois .. " à talgie des partiesautour d'un paravent Inspirez-
conterunehistoireà sespetitscamarades émerveil- vous d'Everway (voir Franc-Rêveurnol), revenez
lés. Chaquefois qu'il intègredansson conteun jouer m,ec vos carles, dont le graphisme pourrait
élémentprécisqui estfigurésurunede sescartes stimulerI'imaginationdetous,vousserezaccueillis
"il étaitunefois", il la défausse avecdélectation commeI'enfant prodigue!
Si un autrejoueurpossèdealorsunecarte
"intemrption" correspondante, elle lui
sert à prendresauvagementsa suite Ce
qui est aussipermis à celui qui possède
une carte"il étaitune fois" où estfiguré
l'élément précisque I'actuel conteurest
en train d'évoquer Naturellement, le
premier joueur qui se débarrassede
toutessescarteset clos le conte par son
propredénouementgagnela partie
Selon le nombre de participants,leur
motivation et la direction du vent, une
panie dure entre 30 minutes et deux
heures.J'ai remarquéquelesjoueurs,les
pen'ersasociauxmis à part. cherchentun
compromis entre détoumer considéra-
blement le cours du conte au profit du
dénouementqu'ils ont tiré et conserver
un minimum de cohérenceà I'histoire
qui se crée Car si sa structure devient û{E sy{Axfxfonf ?'uB
trop chaotique,tout le plaisir de jouer
disoaraît. Irish Pub - Live Music
Ce qui fait de Il Était Une Fois un en-
traînementà lafois appropriéet agréable Ouvert de l6H à 02H
IL ETAIT UNE FOIS est à desjeux de rôle commeChimère (voir
édité en françaispar Hallo- plus loin) qui donne la chance aux Happy Hour de 16H à l9H
ween Conceptsouslicence joueurs de mener la partie un bref mo-
Toutesles bièrespression
Atlas Games ment à la place du MJ "en chef'. Non à l lF le demi et 22F lapinte
Un grand beoujeu. Les rô- seulementils feront I'expériencede I'art
listes et les aficionados des t 4 rueFantinLatour- 38000Grenoble
vontenfinse rëcon- 7644 52 t7

9
SartTrartcisco 6y nigftt
Jeour Tamyire : fa Sr4ascara{e
Idée et Texte
ien qu'en partie inspiréedes romans présentspartoutet infiltrent toutesles coteriesde
GONZO éditéspar White Wolf. cetteversion sa ville Il a donc elaboréun stratagèmeafin de
de San Franciscon'est nullementfi- débusquer cesbarbareset leséliminerun par un
Illustrations dèle à leur contenu Ici, Vannevar
Il y a environ 40 ans, Addam Bullock, alors
Nicolas Thomasn'estpasle Princede la ville
Prince,a fait croireà samort Il avaitetépourtous
et vous ne retrouverezaucun de ses
MARKOVIC detruit par un pack du Sabbat Son fils, Michael
gentils amis Néanmoins,tous les vampires de
Bullock, lui succesdatCe dernierétablitune po-
SanFransiscodécritsdansles suppléments édités
litique bien plus souple et fut même une des
parWhite Wolf ont étéintégrésdanscetteversion.
figures de proue du mouvementhippie Il fit en
Il seraitdonc souhaitablede possederles supplé-
sorteque SanFransiscosoit une ville à la disci-
ments I World of l)arkne.r'.set Immortal lj'es :
pline très souple et ou la confianceet la bonne
['he Toyboxpour(-hungelitrg De plus.vous pour-
'[he humeurrègnent Cetteconfianceacquise,le nou-
rez trouver dansImmortal E1,es: Toyhox une
veauPrincefrt la connaissances deplusieurs vam-
descriptioncomplètede SanFransiscoPourceux
piresAnarchsqui se cachaient de sonsire Ils lui
qui ne possèdent pascetouvrage,je vousconseille
faisaientmême en partie confianceet trouvaienr
d'acheterun guide touristiquepour vous donner
sonregnejustepar rappona bien d'autresPrinces
une idéede l'ambianceparticulière de ceneville
desEtats-Unis. Mais depuisquelquesannées.les
L'idée de réaliserSan Fransiscoby night vient chosescommencent a changer
*t-
du désir d'avoir une ville dans le lvlonde des
'l'énèbres En et-fet.I'ancienPrincea commenceà mettreson
ou toutesles créaturestàntastiques
sont
i tj*r:',: plan a exécution Grâce aux connaissances ac-
, présentesLesChangelings ontdéjàétédecritsJe
i
:
.:.! li: 4
J ''.''''ll
.:1:i quisespar sonfils. il peutmaintenantnettoverla
; .,:!. v ?);. passedonc le relaisaux auteursdésireuxde conti-
ville de toutela raclureAnarchqui v rèune Mais
"tr sr .i{ r x.!;iej.
?i.>ùÉ (4a:
::42!j
nuer ce gtand oeuvre J'attendsavec impatience
avecle tempset la reclusion.il a perdule sensde
la descriptiondes Mages. des Garous et des
la realité ll considèrela moitiédesParentsde la
Wraithsde SanFransisco
ville commedesAnarchset I'autremoitiécomme
Dans cettepremièrepartie.r'ous pourreztrouver étant presquedéfinitirementperdueà causede
la descriptiondesvampireslesplusimportants de leursmauvaises fréquenutionsIl y a décidémen:
la ville Dans le prochainnumérode Franc-Rê- quelquechosede pouni a SanFransisco
veur, vous découvrirezune introductionà une
chroniquedestinéeà êne joué par des Anciens
(personnagescréés avec les reglesd'lily'seum)
Enfin, dansune troisièmepartie.v'ousaurezdroit Les coteries
a la description
desautresParentsde la ville ainsi
qu'à plusieursidéesde scénariopour I'antpireou
CertainsParentscitesdansce paragraphe seron:
(-hatryeling
décntsultérieurement

Le Primogen
San Francisco Anciennement.les relationsentre les différen:=
membresdu Primogenetaientplutôt détendue:
San Franciscoest une ville plutôt sous-peuplée Chacun essayaitde faire en sorte que la vii.:
par rapportau ratio de Parents/Mortels defini par prospèretout en gardantson coté "village syn:-
la Camarilla Seuleunecinquantaine devampires pa" intact Mais les chosescommencentà s*
résidentdanscetteville. maisde nombreuxautres gàter En effet, ces demieresannées,chacun i
ont déjà terminé leur étemité de façon tragique connula perted'une personnechère De plus,ur;
D'après la plupart des Parents,ces nombreuses crise, doubléed'une guerreéconomique,se prc-
morts ou disparitions sont dùes à Ia présence file à I'horizon L'avenir ne s'annoncepasrose
étonnammentélevée.de créaturessumaturelles
autresquedesvampires(garous,mages,féerieset Membres:GregDiamond/ Dalton Reeve/ Emii:--
wraiths) Bien quecela soit vrai danscertainscas, Santos/ Vilobos/ Emilia/ OscarWilde / Mish=
la vérité est tout autreet bien plus tenible
Le dirigeantvéritablede cetteville est un Parent La confrérie desneurones
devenu paranoiaque face aux Anarchs de Los
Angeles,sesvoisins directs.Il pensequ'ils sont Groupede libres penseurs,elle comptele Prince
commemembred'honneur Sonbut estde mer:

l0
en commun les réflexionsde chacunsur des sujetsles plus variés Le club des nostalgiques
Ce sont des philosophesen herbe qui aiment à se retrouver afin de
parler du monde actuel. de ses tendances Mais souvent leurs Ce clubs'estforméil y a environ40 ansen réponse à la politique
réunions sont aussimotifs à des fêtes épiques. du nouveauPrince.Les membresde cettecoteriepenseque ce
dernierest bien trop laxisteet qu'il dewait êtreremplacési I'on
Dans cette confrérie, on a même vu le Prince une ou deux fois
souhaite queSanFransisco nedevienne pasuneville Anarchou un
débattrede I'anarchie et de son avenir avec des pro-Anarch Cela
bastion du Sabbat.Actuellement, ils sontà la recherche
denouveaux
ne choque pas à San Fransisco.Quiconque peut se revendiquer
alliés afin de pouvoirun jour défier ouvertement I'autoritédu
Anarch dansl'âme du momentqu'il suit les raresrèglesdictéespar
Prince.
le Prince
Mishra/ T J Mc Millan
Dirisecnils:
Dans ce groupeaussi,I'ambiancechangesuiteaux morts récentes
de certains de leurs membres.Une aura de méfiance mutuelle Piotts:8-ball/ MarillaDi Castilla(encours,Elle a seulement
des
s'installe,lesfêtesne sontplusce qu'ellesétaient avecT.J.Mc Millan)/ Emilia(maisMishrasedouteàjuste
contacts
titrequec'estuneinformatrice
dePetrodon, le JusticarNosferatu
Dirigeanls: Greg Diamond / Perry Commons
De cefait,Emilian'estpastenuau courantdetouteslesdécisions
Membres:Betty Bunerfly / Colt / Susie/ Dalton / William Burry / du club)
OscarWilde / Tex R. Cainen/ Loeon / Michael Bullock / Dementia

La communauté
L'églisede la grandecommunion
Fondépar Betty Butterfly, cettecoterien'a d'autresbuts offrciels
Ce petit groupeestdirigé par un Malkavian, le Grand Ordonnateur que I'entraideet la fête Faire partie de ce petit groupe permet de
Vilobos Ce derniera instauréune sortede culte dont le dogmeest rencontrerde nombreux Parentstous désireuxde s'amuseret se
le suivant Le mondeest peupléde bien d'autrescréaturesfantasti- divertir Des reunions,motifs à de grandesfestivités,sont réguliè-
quesque lesvampires Et si I'on souhaitevivre en harmonieavecle rementorganisées. On n'y vient paspour discutersérieusement ou
monde.il faut aussivivre en harmonieaveccescréatures.Il a donc pour parlerpolitique,mais pour sedétendreet oublier momentané-
imagine des céremoniesdans lesquelschacun peut exprimer son ment sesproblèmes
respectet sondésirde vivre en harmonieaveccesêtres.Ce Malka-
Plusrarement.Betryorganiseaussiquelquesréunionsplus sérieuses
vian athrme avoir de nombreuxcontactsavecdesgarous.desmages
où l'on débat de problèmesgravestouchantla communauté Ces
et mêmedesfées
dernierstemps,le sujet principal de préoccupationest bien sùr la
Cette eglise a connu un boom récent Beaucouppensentque les disparitionou la destructionde plusieursmembresde la communau-
morts de Parentsrécentessontdûesà cescréaturesfantastiques.Il te
seraitdonc plus saged'essayerde les amadouerplutôt que de les
Betty n'a pasfondé ce groupeseulementpour s'amuserC'est aussi
affronter Cettecroy'ance a étérenforcéepar I'ancienPrincequi agit
un excellentmoyenpourelle d'êtreinfbrméde ce qu'il sepassedans
dansI'ombre Ce demiera fàit en sortede nejamaiss'attaqueraux
la société vampirique de San Fransisco Elle s'est fait par cer
membresde cene eglise,cela afin de renforcerla croyanceselon
intermédiairede nombreuxalliés,voire desamrs
laquellese seraitbien cescréaturesqui s'attaquentaux vampiresde
SanFransisco Membrcs:DocteurMarvelous/ Dementia/ Logon / Le gangRasta-
fari / Vandetta
Initiës: Emilio Santos/ The Mask / Dementia/ 8-ball / Beth / Bart
Voegger(surordred'Emiliaafin d'enquêtersur cetteéglise)
Le l4ème clan
Lesnettoyeurs Dalton Reeves'estfait un devoir de rassemblerles Caitiffs soussa
bannière Il sièged'ailleurs au Primogenen tant que représentanr
Ce groupeestdirigepar I'ancienPrincede SanFranciscoIl utilise
des sans-clans.ou du quatorzièmeclan comme il aime à dire Ir
sesmembrespourrecueillirdesinformationset éliminerles Parents
possèdeausside nombreuxcontactsavecdesCaitiffs d'autresville
qui sont,selonsonjugement,des Anarchs Tous les membresde ce
Il souhaiteraitd'ailleurs organiserun rassemblementannuel des
groupelui sont liés et lui vouentune obéissance sansfaille Une
Caitiffs à San Fransisco.Autant dire que cela n'est pas au goût de
puissantedominationleur interdit de révélerquoi que ce soit sur ce
tout le monde
groupeet sesobjectifs
Membres: Chris O'Flaherty (lié à Dalton) / Vendetta(par simple
Membresactits : Lt Hammilton/ Ernaldo/ Maguy
curiosité)/ Alice (liée à Dalton) / Beth
Pions : Emilio Santos(suggestionde protégerAddam et Michael
Bullock) / Michael Bullock (presquetotalementla marionnettede
son père)/ Emilia et par son intermédiairetous sesenfants(domi- LesAnarchs
nationrégulièreet par intérêt.Si Addam parvientà éliminertousles Ce groupe,dont le maîtreà penserest Colt, se revendiqueofficiel-
vampiresqu'il considèreAnarch, il ne resteraplus que quelques lementcommeanarchistebien que la plupartde cesmembresaienr
vampires que les Nosferatuset Addam poulront facilement diriger) étéprésentéau Prince Ce sontles plus vindicatifsdesrebellesde la
/ T J Mc Millan (suggestionde protégerAddam et Michael Bul- ville et ils ne manquentpas une occasionpour causerquelques
lock) problèmesà Michael Bullock. Ils seraientprêtà instaurerI'anarchie
à SanFransiscosi ils étaientplus nombreuxet plus puissants.Mais
c'est loin d'être le cas,d'autantqu'ils ont subitplusieurspertesces

n
Jemierstemps lls sont donc à la recherched'alliés puissantsqui Russian hill : Mishra
prêtsà les aider dansleur lutte Pacific height : Visconzi
-raient Financial district : Michael Bullock
\[cmbres: Colt / DocteurMarvelous/ Dementia/ Vendetta
Union square: T J Mc Millan
Civic center : Michael Bullock
Japen town :

Le contrôlede P resi di o:
Central Park : Emilio Santos

SanFransisco Haight Ashbury : Betty Butterfly


SoMa (south of Market) : OscarWilde
Missiondistrict : Emilio Santos
Ce pent paragrapherésumebrièvementqui contrôle quoi tout en Oakland : Colt
:estantplusévasifquandil ne s'agitpasd'un contrôleopérépar un Berkeley: Greg Diamond
i amplre

Lesinstitutions Les vampires


\lairie : Addam et Michael Bullock et aussiinfluencépar des
::ages
Justice: Addamet MichaelBullock
Brujah
Police Idem
Greg Diamond (8eme)
Pompier: l\'lishra
Gregestné en Angleteneou il passales cinquantepremièresannées
\rmée: Influencéepar Michael Bullock. quelquesmageset la
de sa vie vampirique Son sire était un anarchistelibre penseurqui
Technomancie
l'éduquaet lui donnala plupartde sesconnaissances philosophiques
S1-ndicats : DaltonReeveet faiblementColt
et sociologiquesMais duranttout ce tempsqu'il étudia.il ne passa
Hôpitaux : la Technomancie
jamaisà I'action.son sire lui disantque I'heuren'étaitpasencore
v'enue Lassé de tout cela. il finit par partir aux Etats-Unis,ou
Lestransports disait-on.I'anarchien'estpasseulemenlun rêve Il commençapar
se rendreà Chicagoou il vécu environ cinq ans Il découvritce
\éroport : Contrôlépar Garous qu'étaientles vraisanarchs,mais il decouvritaussique I'anarchie
Cheminsde fer : Addamet lvlichaelBullock se compteausslen morts et que tous les anarchistes n'étaientpas
\ c ti ri té por t uair e: W illi a m B u rry
..i*'
|
VAMPIRE-{*
-t^r-nY nF
I

Les moyensde communications Grca Dirmond


Brujrb - Slmo générrtion
Quotidien AIîa (-olifornia : Addam et \{ichael Bullock
Quotidien,SunFransiscochronicle: Addamet MichaelBullock PhyrlquG Sæid Matd
QuotidienS.F. Duily Etaminer: .{ddamet MichaelBullock Fos
Dcnâhé
aaa0O
aaaOO
Cbaic
Mmipuidid
aaaOO
aaaOO
Pcrcsprio
Inælli!@
aaOao
aaaaO
Journal The Oracle (reflet des grands courants spirituels des C@uiod aaOOO Appcr.. aaaoo A,@ aaaoo

communautés): Betw Buttertly


Trlcoc Compâao Couisuq
Cmédic OOOOO Anim! SOOOO SlMic aOOOO

Le crime vigilæ
spo6
BNgm
aaaoo
aOOOO
aOOOO
Piloog.
Etiq@
MéLÊ
aO,JOO
aOOOO
;iOOoO
lnfotûilE
Fi@
tL6dsd@
aOOOO
aaOOO
aaOOO
frqùiiliOooO Aru À fa OOaOO Li aOOOO
Gangs: Colt au 2/3 EoÉhi. aaaaO MBiqÈ aOOOO tâgts aaOOO
lrdmlôdoD COOOO RépGrim 0OOOO MédÀiæ OOOOO
\lafia : Lutle entreColt. AddamBullock.DaltonReeveet T J Nlc Comnnds OOOOO S&uié ,-OOOO O€itis aaOOO
aaaoo
\lillan pour ce qui est de la mat'iaeuropéenneContrôlede Lorus c@
EûdÀ
È aOOOO
aaaao
Dlséti@
srrtc
OOOOO
IOOOO
Potdry
Sdc ooooo
ooooo ;oooo ooooo
surIestriades ooooo ;oooo ooooo
ooooo -ioooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
Les territoires de chasse Avrnbtct
Dtrdpltr6 HùbrtqBC Vcrl1
Il n'existepas vraimentde territoiresde chasseoffrciels Néan- ha.. aaaaO coooo Crre.iæ aaaOO
moins.certainsParentss€sr'" plusinvestisdanscertainsquartiers. c.t&il
PqissE
aaaoo
aaOOO
ooooo
ooooo Mrtuùc & ri IOOIO
soit parce que leur havre y est situé soit parce que I'ambiance ^rryGx
aOOOO
aaOOO
ooooo
ooooo
DùdEuùEid corrgc aaaOO
correspondà leursaspirationsDe ce tàit, ils en sontplus ou moins ooooo JOOOO
ooooo
otÏciellementdevenules responsables Si quelqu'uncommetune ooooo EurniL SrC
ooooo CdEi@ a
violation de la Mascaradedans un de ces territoires. c'est son ooooo o
oooooooooo BldE Xsiæ -l
propriétairequi devraavec lejuger avecI'accorddu Prince Dls ûyæ.1 o
Po|lù dG Sût Volonta Blææ !ilc -2 o
oooaoooaoo tfd.e -z o
Jacksonsquare : MichaelBullock T-t r ts IDftEné .5 o
PùEr 3 oErrrtr'ctctE o Innldné o
Chinatown : Lotus
\orth beach : The mask
\orthen Waterfront: William Burry
Nob hill : MichaelBullock

13
des idéalistesresponsables de leurs actes.En fait, il commença marginaux qui trouvaient leur
même à douter que I'anarchiesoit une bonne solution Il décida inspiration dans la marijuana,
finalementde se rendreà San Fransiscooù une espècede semi-a- I'opium et entre les jambes de
narchie semblait régner. Il voulait en savoir plus; est-ceque la Betty. Une espècede communau-
solutionétait danscetteville ? té hippie avant l'heure. Elle fut
Il y a l0 ans Greg arriva à San Fransisco.Il commençaalors une crééeafin d'infiltrer le milieu ar-
lutte d'influence afin de devenirPrimogenBrujah de la ville En tistique de la ville et contrer la
effet, quel meilleur moyen d'observercetteville qu'en étantdirec- domination des toréadors de la
tement dans le centre décisionaire.ll parvint à ses fins grâce au ville. Elle participaà la création
soutiende Perry Commonsavec lequelil se trouva desaflinités. des Etats-Anarchs,mais n'étant
pasunefemmede tenain, elle eut
Gregn'estpasappréciedetouslesbrujahs Il passeunpeupourun
la chance de ne pas se faire
pied tendre,et bien d'autresvampiresde sonclan I'aurait déjàdéfié
connaîtrecomme Smiling Jack,
si il n'avait pas Perry commeami C'est lui qui a crééla confrérie
Mac Neil ou Salvadorpar les di-
des neurones
rigeantsde la Camarilla.
Greg est plutôt du style à écouterqu'à parler Il considèrequ'il a
Lorsque le mouvement hippie
encore beaucoupà apprendresur la société vampirique D'une
commençaà naîtreà SanFransis-
cenainefaçonon peutmêmedire qu'il estassezfacilementinfluen-
co, elle décidade s'intéresserde
çable Par contrece qui est sùr,c'est qu'il a toujoursce rêve d'une plus près à ce nouveau mouve-
sociétéidéaledans laquelletous pourraientvivre en paix et selon
ment qui était tout à fait à son
sesconvrctlons
goût.Depuis,elle a réussià infiltrer ce milieu et contôle le quartier
Description Cheveuxbrunsen brosseavec le front assezdégarni
de Haight Ashbury Mais elle n'a pas oublié sesobjectifs : I'anar-
Yeux vens aftentifs La quarantaineavec quelquespremiersche-
chie Elle est toujours en contact avec cenains Anarchs de Los
veux grisonnantsEn genéralhabille en costumeun peu rétro.
Angelesqu'elle tient informés régulièrementBien que I'attitude
(7eme) laxistedu Princelaisseà penserqu'une révolteAnarch seraitfacile
PerryCommons
a SanFransisco,elle n' a pascetavis Certains i ndiceslaisseà penser
\toir InrnrorlalI'.ves: l'he lltvbox
que le Princepossededes alliéstrès puissants, et elle est une des
Perryestau serviced'un ancienBrujahen torpeurdanscetteville
seulsparentsà penserque I'ancienPrinceesttoujoursactifet qu-il
Il lui permetde decouvrirla sociétéactuelle
manipuleencoresonfils (le rituel I)elecl uttlhorl4r'esttrèsutile pour
ce genrede chose) Dansquelsbuts,elle ne le sait pasencore,mais
<.*"
| .7 ^ r r h r .- n
VAMPIRE "{+
I
ellecomptebienle découvrirPourI'instantellerestedoncdansune
::
Pcrry Commons
Brojeh - 7ènG thêrrtion
*.'
Pbydqrc
Aatributg
Scld Matrl
..i.*
|
VAMPIRE-{*
-7^rrnY nn
I

FG aaaaOo cbdc aaOOOO PæEftio aaOOOO


Drxtâid OaaaOO MmiErldo aaOOOO hlrliSæ aaOOOO
Brlty Buttêrfiy
CMBioB aaaa0O Âre aaaOOO tu aaaOOO Brujû - l0èuc gêuêntiou
.*.' Crpecltês .* Atttibuls æ
TdÈa! Compétaq C0rdsr6 PhyCquc Sodd Matd
Codrédic JOOOOO tui@ aaOOOO 8ffii. OOOOOO Foe aaOOO Chri@ aaaOO P@dio aaa0O
\riailrE aaaOOO Pi.loEsc OOOOOO tDf@hE OOOOOO ociarité aaaoo Meipùlûio aaaoo InE[ig.@ aaaoo
Spoc aaOOOO Pùqrc OOOOOO Fl!q. aaaaoo Cdirdd aaOOO ApFæ aaaaa Atu aaaoo
Br8æ laOaOO vèlé. aaaOOO Inv{ierkn aaOOOO
Esuivc aaOOOO .w à fcu IOOOOO hi aOOOOO ** Ctpecitês ..*
PnFrbic COOOOO VuiqE OOOOOO LegE COOOOO Trlcots Coupétcro Colnisuq
Iltidddion aaaOOO RtltÉioo OOOOOO M&lccim aaOOOO
Comédlc aaOOO AÀiEu aaaoo 9rrruradc OOôOO
Codoards OOOOOO slcEic OOOOOO Occuhi@ aaOOOO
vigil@ aaaoo Pilot gÉ aOOOO lrfdBiqE aaaoo
Com E aaaOOO Dreradon aaOOOO PoIdqÉ OOOOOO
Spo6 aaOOO Edqrc OOOOO Fi@ OOOOO
Blrdr aaOOOO Swi. aaOOOO Scicæ OOOOOO
Brgre aOOOO MêL. OOOOO l!v6d!d6 aaaoo
cooooo oooooo oooooo ÊlqrdE aOOOO AtG I fcù aaOOO t4i OOOOO
clloooo oooooo oooooo Fqrsl aaaOO MU+r aaOOO tÆgu aaOOO
oooooo oooooo oooooo OOOOO COOOO
bdôudoû R4pûdd Médocilc OOOOO
cooooo oooooo oooooo
CoddldÉ OOOOO SéqûiÉ aaOOO Occulti@ aaOOO
oooooo oooooo oooooo
C@ È aaaOO DisÉtlm aaaa0 Poltdqu OOOOO
BùdÀ aaaao Srdlc aOOOO Sctæ COOOO
*> avutrSôs æ S.ôÉio aaaaO OOOOO OOOOO
Dlrdpllnc Elsaorhrc vdtr! ooooo ooooo ooooo
Célarita aaaOOO Mffi aaaao Cæi(æ aaOOO ooooo ooooo ooooo
Pui@ aaOOOO Co@ aaOOO ooooo ooooo ooooo
Fæ dlæ aaaOOO Rrc aOOOO lr{alrise de si OIOOO ooooo ooooo ooooo
Èorca aaaaaO OOOOO

oooooo ooooo Dbdplhé Ubaodqrc Vdtr


oooooo
oOOOOo Eu.Dit SùU k aaaoo AtltÉ aaaoo C@i@G aOaOO
oooooo q Cllarné aaaOO OOOOO
Cd6ioc
oooooo aaOOO OOOOO I,bnrt!. d. si aaaao
aooaoooooo Blæ légà. -l o ^Dldr|G
nsoûfh aaaOO OOOOO
Bld@ @yGæ -l o ooooo ooooo Courgc aaaOO
Pohtr d. Sû3 VolDraa BhgW gBE :2 o ooooo ooooo
oooooao.]no tfrldc+ -2 o ooooo
IoneË -5 o ooooo Erulltl Srta
OOEElOdOftfft IÂvdidh4 o ooooo
".i-'-'. ooooo ...ooooooo o
n
iffi ff_* .i o
PoLù dt Sùt Vololit ll4E !il. '2 o
.o.ao.oooo lH:3 ': o
rôr, 13 o
CfffffftÊftd ffi o
Betty Butterfly' Papillon' (lOeme) "î*,,
Betty étaituneartisteavant-gardistedu siècledernieràLos Angeles
Elle dirigeait un petit groupede poètes,musiciensplus ou moins

I4
Dosition attentiste, accumulant les informations et renforçant ses trouver Peteret à le détruire.Le Primogendécidade laisseren vie
contactsau sein de la ville. Colt malgré les protestationsde Addam
BetN estavanttout une bonnevivante Ellejouit de la vie et essaye Colt a reprit les idéesanarchistesde son sire.Mais il utilise d'autres
de faire parlager cette passion à ceux qui I'entoure Elle est très moyenspour la metfieen place.Il compteutiliser lesgangs,comme
;ommunicative,voir mêmeaguicheuse. Contrairementà la plupart à Los Angeles, pour prendre le pouvoir. A ce jour, il contrôle
Jes vampires.elle peut encoreboire, mangeret ressentencoredu directementou indirectementplus de deuxtiersdesgangsde la ville.
claisir lorsqu'ellefait I'amour Le fait qu'elle sachequ'elle ne peut Colt aurait déjà lancé depuislongtempsla révolte si il n'avait pas
ètre liée n'arrange pas les choses Un petit échangede sangavec un était délaissépar de nombreuxvampiresalliés lorsquele nouveau
rampire qui lui plaît ne I'effraie pasdu tout. Tout cela fait qu'elle Princefut nommé En effet, il avait réussià réunir soussoninJluence
easseun peu pour une déluréequi utilise son cul pour se faire des nombre de parentsqui pensaientque la loi du Prince était trop
allies Cependanlelle ne cacheà aucunde sespartenairesvampires pesanteMais la politiquetrès laxistede Michael les firent changer
.e qu'est le lien du sanget les risquesencourus. d'avis
MaintenantColt attendson heure Comme il aime le dire "tel sire,
Colt (9eme) tel fiIs". Il penseque N{ichaelmène sa ville avecla mêmemain de
Colt fut créé il y a une soixan- fer que son sire, il est simplementplus subtil et plus fin manipula-
:aine d'années par un Brujah teur. Mais lui aussifera une erreuret à ce moment là, il seraprêt à
anarchistedu nom de PeterWil- intervenir.Les demièresdispantionssontpeutêtrele signequeColt
'rams attendait Si il pouvait prouverou faire croire aux autresvampires
Ce derniervenaitjustede
rerdre son tlls dansles affronte- queMichaelestderrièretout cela,il retrouveraitsesalliéset pourrait
rents du Bloody Sunday Peter enfin assouvirsa vengeancecontrele Prince
etaitun despiresennemisde Ad- Son surnomvient du fait qu'il ne se séparejamaisd'un vieil colt
:am Bullock Il avaità de nom- navy.
: re u se s r epr is es c ont e s té l e
rluvoir du Prince et était très Docteur Marvelous( I leme)
:.-tif dansle milieu syndicaliste DocteurMarvelousestvampiredepuisenviron30 ans Il fut remar-
C'estaussiPeterquirenseigna le qué par Betty Butterfly pour sestalentsen toxicologie Il contrôlait
Sabbatsur la localisationdu ha- un laboratoireclandestindont il était le chimiste Il était surtout
i re de Addam Après avoir éte se,à l'époque.dansle L S D . mais sesconnaissances
speciali sesont
.ibere. Addam fit en sorte que maintenantétendues à toutesles droguesque I'on peuttrouversur
Petersoit reconnucoupablede le marché
ra trahisonet condamnéà mort par le Primogen Une chasseau sang Marvelousestun créateurmaisaussiun consommateurIl senounit
rut decrété C'est Michael Bullock aide de qoulesclui réussità presqueexclusivement sur des personnes défoncées à une drogue

I
--l-- VAIVIPIRE *J.- ..1-- VAMPInn-*l*
Colt Doctcur Mrncloos
Brojeb - 9èmc aénêntion Brujrh - llème gËucrrtion

*.. Atfibuts ..æ


Phydquc SæilI Motrl Physiquc Sæid Motd
FoEG OaOaO Cb.ri@ aaaaO Pcrccptioo aaOOO Forcc aaooo cbai@ aa.Joo PtMFio aaOOO
Dcrârna aaaaa MuiDuirid aaooo lnÉlligFæ aaaoo Dcnéihé aaOOO Meipul{kn aoaao InÉlli3cæ aaaaO
CoNuio aaaaa AFdæ aOaOO A@ aaaoo Cmimio aaOOO Àf'pdæ aoOOO A@ aaaao

*.' Ctpecitê -s
Trlctrts Coopétac Courùruq TrlcoB CoBDétroq CourbsuG
Comadic OOOOO AnitD8 OOCOO BllMic OCOOO C@édi. aOOOO Ani,w aOCO: D@Er.dG OOOOO
vigrl@. aOOOO Èlobgc aOaOO lnfMqw 'IOOOO ViSilEt aaOOO Piloegc aùOCa Inf@i4æ OOOOO
SpoG aaaoo Etiq@ OOOOO FiDæ OOOOO Spo6 ooOOO Ericl@ oocco Fi@ OOOOO
Bagft aaaoo Mèlé. aoooo llvdttfdo aoooo B|gr aOOOO Mêléc aoOOO hveldrdm aaOOO
lreuiw aaaoO Aræ À fa aaaaO tli OOOOO Esquirc aOOOO AE6 À fo aaaOO l.i aOOOO
E-lilbi. OOOOO Mr.dqu OOOOO LÆgu6 aOOOO EEpdbf! aOOOO !{siqE OOOOo lÆ$Ë aOOOO
lndmidsdon aaaoo RépNd OOOoo Médêcle aOOoO lndEtdrdon oOOOO Rép@i@ oOCOO Méiêd$ aaaoo
Conurdcr aOOOO SécEré OOOOO oclultis. aOOOO Comurda OOOOO Sêuité aOOOO Occdù@ aOOOO
C@ È aaaaa Dlsadd aaOOO Poltdqu aOOOO C@É aaaOO Dlsétim aOOOO Polntqu! OOOOO
B{.d aaaoo srrt. aoooo sdæ ooOOO B{rd! aaaoo sFtc OOaCO Sclæ aaaoo
ooooo ooooo ooooo OOOOO COOOO Chtmi. aaaaO
OOOOO OOOOO ToËologL aaaaa
ooooo ooooo ooÔoo ooooo cocoo ooooo
ooooo ooooo 00000
ooooo ooooo ooooo ooooo ooooo ooooo

Dbdplha Elôtlqrc Vutr Dbdpu!6 Hlttorlquc Vcttt


h6r. aOaOO Alli& aaaoa C(rei@ aaooo H.6.. aaaOO 0OOOO Clreiæ aaOOO
céLrtÉ aaaao coffi aaarro Ctlé(u aaOOO OCOOO
tui!rc aaOOO Sal@ aaaaa M.ltsi* è d aaaoo PuIrc aaOOO COOOO Maittg rl. ol IOOOO
Fre d'læ aOOOO lreupau aOaOO Ttu@trgi. aOOOO OCJOO
Ploæ aaaOO OOOOO Coù|!Ê aaaao OOOOO OOOOO CoE{r
ooooo ooooo ooooo cccoo
ooooo ooooo
OOOOO Ernmtta Sria oOOoO Hrmulta S.rta
ooooo CdûC6 o OOOOO Corrdôi o
ooooo .l n ooooo BIdæ læ -l o
aooooooooo Blæ
gls
|.sic
ryæ o Bls ùyæ -l o
-l
Vololaa DL.qæ !nê -2 o Pobtr dc Sut Voloila Bldæ !Fê -2 o
PoLtr & Stt n
ooaooaoooo llEd.e -2 o oaaooaoooo HûdLe -2
o Tôl t 12 Ilnml!é -5 o
Tôl r la
trrrrrrrrlo
l!€oltÉ -5
n crrrrtcrrrtc o

"f"
Pù @r2 lnqlldlÉ Pùmrl

r
t5
quelconque.Il connaîtparfaitementle milieu destoxicomanes,et si
tl
il le désire,nombred'entreeux seraientpresà faire n'importe quoi
pour quelquesdoses.
Y
-+---VAi\IPIRE
a 'a
rt
-i*
Delton Rccvc
Il contrôle indirectementla quasitotalité du marchéde la drogue sur Cdtr jàêredor
- llètlc
San Fransiscogrâce à un accord passéavec Colt. Ce dernier lui
perrnet d'opérer sur son territoire et lui foumit quelques intermé- Phydquo So.ùl Matrl
diaires,en échangeMarvelouslui verseunepartie desbénéfrces Fuç
Dcnartté
aaaOO
aaOOO
Ctd@
ù{!ùtrbdd
aaaaO
aaaao
Pctctado
lm[i!æ
aaOOO
aaaao
Marvelousa su aussise faire apprécierpar le Princeen lui donnant c@drdo aaaoo AF aaooo Arb aaaoo

gratuitement des informations concernantdes personnalités CePrcità {!æ


consommantdessubstances illicites. 1d6tl Cupâas CouLre
C@adic OOOOO Anitu OOOOO Brmic aOOOO
Par contre, ses relations avec Betty se sont détériorées Bien que Vtdlæ aOOOO Ptldt OOOOO btuDdqtr OOOOO
Sp6 aOOOO Ed4É aOOOO Fiæ aOOOO
celle ci soit une bonne vivante qui aime parfois se nourrir sur un Brgw aOOOO Mêlée aOOOO lÀvdrd@ OaOOO
humain "chargé", elle trouveque Marvelousest allé fiop loin dans Elquiw
F trrb
OOOOO
aaOOO

Mtd4E
I f@ aaaOO
OOOOO
Li
tÆ!|s
aOOOO
aaOOO
la défonce D'autantplus que ce demier commenceà expérimenter lûdnlddd aOOOO Répcdû aOOOO
OOOOO
Médæbc OOOOO
Conurta aaOOO Sécûtté Oc.uld@ aaOOO
de nouvellesdroguesplus particulièrement adaptéesaux vampires c@ô È aOOOO Dircr{d@ aaooo Poltrhu aaaoo
E.rd aaaao Stryt OOOOO Sd@ OOOOO
Il a mêmedansI'idée de trouverunedroguedontI'addictionpourrait ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
rivaliseravecun lien du sang ooooo ooooo ooooo
Marvelous est actuellementsous I'emprise des Sétitesaprès les ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
avoir combattu pendantde longuesannées.Il y a une vingaine
d'années,il a réussià démasquerun Sétiteet à reprendrele marché Dtudpltr.! Hborlqu. V.FtÉ
quece dernieravaitmis en place Cesdemiers,plutôtquede choisir Préso. aOaOO OOOOO C@iæ aaooo
Doûildo aaaO0 OOOOO
un affrontementdirect, décidèrentd'utrliser ce jeune Parentafin Aurpd aaaOo OOOOO Mrltig dc oi aaaoo
Fæ d'lo aaOOO OOOOO
d'infiltrerla ville Il réussirentà le domineret à le prendresousle ooooo ooooo Coqgc aoaoo
ooooo ooooo
pouvoir de leur corruption En modifiantsessouvenirs,ils lui firent ooooo
OOOOO HrnillL Sutt
croire que Démentiaétaitsonenfantdonnantainsià cetteSétiteune ooooo Cdnsfo 3
couvertureidéale : enfàntd'un Brujah qui s'étaitillustredans la ooooo OOOOOOOOOO BLrE légiæ -l o
Blsæ @y@ -rO
guerrecontre leur clan lls comptentbien utiliser les talentsde Polrt rlc Sùt Vobûta Bldræ gEvc .2O
Hdica .2O
chimistedu docteurafin de créerde noul'ellesdroguesqui pour- oooooooao:. lofrElÉ
il*, t CrrrrrtÉtÉtÉtO Invdldhé c
raientafTecter pluseflcacementlesvampires
Description: Visagerond et toujourssouriant Cheveuxcolorés
blondsmi-longs Lunettesde soleil 'Rayban' Aime les tenusdé-
contractés et colorés En qénéral.chemisebarioleeet oantalonde
to i l e
..f. VAMPIRE .l*
Caitiff Chrb O'Fbhcrty
Ceitifi - l2ènc Aênârtion

Dalton Reeve(l leme)


Phydquc Socid Matd
Creépar des Anarchsde passage à SanFransisco en 1934,Dalton Fos aaaOo Cbai@ aaaOO PcGFbo aaaOO
D.xtêha aaaao ttftdpnl.tld aaOOO Incllig@ aaOOO
etait un dockersyndicalisteIl fut vite repérépar les hommesdu Cdiuid aaaaa aaOOO A!@ aaaoo
Princeet emmenéder,antlui Ce demiereutdansl'ideede I'utiliser
æ Crpecités ..*
contreColt atrnde reprendre en mainlessvndicats aprèslesémeutes Ticott Coupâaq Conuisuq
de I 934 Pendantplusde I 0 ans.il servitAddamBullockaveczèle. Comadic OOOOO Anitld OOOOO Bllt@ic aOOCO
vigll@ aaaao Piloqg. aOaOO lnf@iqrr aOOOO
apprenantles ficellesde la politique Le Princecommençaita lui sæG aaOOO Edq@ OOOOO Fi!@ OOOOO
srû@ aaaoo MêLÊ aOaOO llvcdgdd aOOOO
tàirecontlance, jurant de safidélitépar la dominationqu'il ererçait Iilqurc aaaOO AÉ I fd aaaaO t4i aOOOO
Eoprùi! OOOOO MûCE OOOOO IÆ$6 aOOOO
sur lui N'laisc'était comptersansla volontéhors du commun de ItrtiEid{id aaOOO Rlgrldd aaOOO MédÊcbc aOOOO
aaOOO aaaoo
Dalton Profltantd'une baissede populantédu Prince,et s'alliant Conurda
C@ E OOOOO
Séqrl!é
Dls{tl@ aaOOO
Occulti@
Polidqu
OOOOO
aOOOO
avec Colt qui revenaità la chargeà la tête des premiersgangs BârdÀ OOOOO
OOOOO
Swvtc
D(oohdo
aaOOO
aOaOO
Sct@ OOOOO
OOOOO
organisés.il quitta la sen'iced'Addam pour se mettreà son propre ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
compte ll luttapendantune dizained'annéessousla bannièredes ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
Anarchs Puis Addam disparuet son fils prit sa successionVoyant
le vent de Ia rebelliontomber tàce à ce nouveauPrince bien plus
Dbdplhé Hbottqrc YG?i!
cool,il s'alliaavecce dernier Depuis.il a su faireacceptersa place c/tr''na aaaoo CM aaaoo c@i@c aOOOO
Dooildoo aOOOO OOOOO
au Primogenen tant que représentant dessansclans. Au+.r aaOOO OOOOO l,|rtËitc d. Ft aaaoo
Dalton Reeveest en fait un rebelledansl'âme Pour lui. les seuls F@ dl@Ê OaaOO
OOOOO
OOOOO
OOOOO Co63c aaaaa
vraisrebellesde la sociétévampiriquesontles Caitiffs,car même ooooo ooooo
ooooo
lesBrujahsserallientà leursAncienset sontsousleur influence Il ooooo H|nÙtaa
ooooo Cd6 O
pense aussi que le seul moyen de vaincre les dirigeants de la ooooo OaOOOOOOOO Bl{æ létà! -l O
Bl4rc@yæ O
Camarillaestd'utiliserleurspropresrègleset non d'essayerde les Pobù d. S.!t yolotta Bldæ tnc
-l
-2 O
attaquerpar Ia force ou de s'en mettreen marge Il fait donc tout ce aooaoooo?: ltTd'T -2 o
T-l I lt
ffi;;# 53
qui est en son pouvoir pour rassemblerles Caitiffs derrièrelui et Prbrl ffi
faire en sortequ'ils deviennentune force suffrsammentimportante
pour avoir leur mot à dire dansles hautessphèresde la Camarilla.
Dalton a réussien partiesonpari en obtenantunevoix au Primogen,

t6
:ars cela n'a pas été sansse faire des ennemis Colt et Addam se
.rl'iennent encorede sa trahison De plus, nombred'Anciens ne
rient pasd'un bon oeil qu'un Caitiffsiègeau Primogend'uneville
J*
Emllb Srntor
::..e que SanFransiscoet seraientdonc heureuxde voir disparaître Grngrcl - tême gËotntion
--.e reile aberration
Jaiton vient juste d'a'u'oirson premier contact avec un scout du Phphuc Sodd Metd
S:bbatqui lui a parlé desPanders(lesPanderssontdesCaitiffs qui F@ aaaoo Cb4i@ aaaoo Pccpdo aaOOO
Dcrtarhé aaaao l4riD|dûhr aaOOO Inclligæ aaOOO
:ct reussi à obtenir un statut de clan) Il est très intéressépar cette Codudo OaOaO Ap!!æ aOOOO AiE aaaoo

:3cou\ erteet il hesiteactuellementà devenirun membredu Sabbat * CrPecit&


Description : Visageaquilin toujourssérieux Tenu d'ouvrier avec Tdatr Compêtcno Coud$rc
Cmédic OOOOO AÀidu aaaao gl|tMi. OOOOO
:'souene Regardnoir et déterminé. vigit@ aaOOO Pllûgc OOOOO bfdùdCû OOOOO
Spoc aaaao Eti.r@ OOOOO Fi!@. OOOOO
B.gæ aaaaa MèléÊ aaaaa IÀv€dlrdo aOOOO
Chris. O'Flahert,v(12eme) E4uiE
F6FIL
aaaoo Aæ | fa aOOOO Loi
l6gq
OOOOO
OOOOO Muicu OOOOO aOOOO
-:ns estle seulfils encorevivant de DaltonReeves,I'autreayant ldinidrdo aaaoo RÉffii@ |OOOO Médæhe aaOOO
Cmmndrr OOOOO S&Eité OOOOO Ocdrld@ aOOOO
=-ir detruit par Addam lors d'un conflit Prince/Anarch Il est Cte u OOOOO Discradm aaaoo PoltdqE OOOOO
Ddia aOOOO Swvie lOaaa OOOOO
.:.npire depuisunequinzained'annéesC'étaitun soldatdescom- ooooo ooooo
Scicg
ooooo
-:andos marines à la retraite Il a eu une carrière exemplaireet ooooo ooooo ooooo
ooooo
:,:ssedeencorede nombreuxcontactset amis au Présidioet dans
: :urresbasesmilitaires Daltonen frt songardedu corpspersonnel
--:e æ Avrntrgcr
tois adaptéà sa nouvellevie d'immortel,Daltonessayad'uti- Dùdpurc. Hlrtoflquc VGraI
:er sescontactsdans l'armée Mais aprèsquelquesannées,sans céudé aaaoo ooooo Ctriæ aOOOO
aaaoo OOOOO
-=i succès,ils abandonnèrent ce projet apress'être aperçusqu'ils ^ûiEtic
PFh aaaaa OOOOO Meitls dc oi OOOOO
F@ d'lo. aaaao OOOOO
- :raientpasseulssurce coup D'autrespuissances oeuvraientdans hÉc. aaOOO COOOO counge aaaaa
ooooo coooo
-.nrbreet touteslestentativesde contrôlefurentcontréesBien vite ooooo
-:ns n'eut plus un ami influentdansI'armée ooooo Hrmùitê Srta
ooooo Cffiim o
-:ns est lié au sanga Daltonet il tient doncaveczèleson rôle de ooooo aaOOOOOOOO BIÉ'æ lésiæ
glcasw @y@
-lo
-l C
::rde du corps Quandil n'estpasoccupéà cettetache,il s'occupe Polrtr de Su! VOlOnl4
gl*w g6vc -2 O
:e l'entraînement desgoulesde Dalton Il n'a aucunloisir et ne se Tobl: 15 aaoo.o..oo Ygf-+ -5 O
.erarejamaisde sonaniruded'officiermilitaireconsciencieux Pùt@t3 ocEctitctrrcrcroffin o
Description : Garde quasi en permanenceson ancien uniforme
:iitaire Chauve Visaeef-erme
"T"
moinsà sefairesut'fisamment remarquerpourqu'un théurgeUktena
Gangrel prennecontactaveclui par I'intermediairede sesrêves Ainsi, ce
dernierpouvaitlui dicterles désirsdesgarous,empêchant que les
Emilio Santos(8eme) aglssements desvampiresde la ville n'entrenten conflit avecles
Emilio Santosf-utcree intérêtsdesgarous Emilio est le représentant Gangrelau Primogen
:.lorsqu'il se rendaita
et un allié appréciédu Prince
SanFransisco attirépar Emilio est I'imagedu mericain desu c.r/enr.r spughcttill estexu-
a rueeversI'or qui r e- bérant,bruyant,bon viv'ant ll fume le cigarillo et parleavecun fbrt
:,laittout juste de com- accentmexlcaln
lrencer C'est donc un
JespremiersParents de WilliamBurry (lOeme)
San FransiscoAddam William étaitun passionne d'océanbien avantd'êtreun vampire Il
Bullock sut setàire ap- avait participe à de nombreusesexpeditionsmaritimesde re-
rre ci e r d ' E m ilio en le chercheset d' exploration ll fut embrassépar un Gangrelde passage
so u te n ant dans s es qui pensaitlui aussique les océansétaientencorebien trop mécon-
co n l i cti o nsde f air ede ' ,' nus Une fois sesmarquesprisentdansla societévampiriquede San
Sa nFra ns is cune o v ille Fransisco. William se mit en devoirde s'occuperpersonnellement
chaleureuseet proche de tout ce qui toucheà I'océanographiedanscetteville Le Prince
de la nature Lorsque I'aida grandementdanscettetàche et il lui est donc redevableEn
.\ddam était Prince. il échange,il lui a dejà fourni un ret'ugesous-marin(ce n'est pas son
influença I'urbanisme refugepnncipal) commelui-mêmeen possèdeun
de la ville pour lui faire William ne fait pasde politique et serangegénéralement du cotédu
co n se rv er s e c ac nel
grand village" si par-
sË Prince
Description: Visage allongé tanné par la mer Cheveux blonds
dculierà SanFransiscoEmilio considérait doncAddamcommeun coiffés vers I'arrière Jean. chemisecanadienneet chaussuresde
ami. ne comprenantpasque les actionsdu Princeétaientseulement marche
dictéespar le desir de se faire comme allié un des meilleurs com-
banantde la ville Addama mêmeplacéquelquessuggestions dans
son esprit afin de s assurersa protectionet sa loyaute enversson
fils
Emilio tenta à de nombreusesreprisesde prendrecontactavec les
garousdes environs.mais cela sansgrand succès 11réussinéan-

L7
VAMPIRE:ryJ.- :
Wl[rE BEry LG Grrd (Hourtar Vtl,oboc
Grqrrl - l0ènc alnlntion Mdlevi[ - tlLcc gcuÈrtion

Phyrlquc So.td Motd PhydqrG Sodrf Matrl


F@ aaOOO Ctsloc aaaOO FcErFdm aaaoo FdE aaOOO cbalt aaaOO PGEDdæ aaOOO
Dcna.ité aaaoo MdtDrl.dôo aaOOO IræUiræ aaaao D.râité aaOOO Mdtirbdo aaaaa lnËlll!æ aaOOO
c@dud@ aaaoo AFGE aaooo AltE aaOOO Cdrtûrùû aaOOO Afoc aaOOO Arbr aaaoo

æ CrPecit4r {!æ CrPecittr <t->


TrLltt Compâae Cooarùruq Trlab Cmpâaq Couire
Cmédlc OOOOO AniN aaaao BlMrrdc OOOOO C@édtc aaaao AÀi@ OOOOO BlMi. OOOO0
viil@ OOOOO PildSG û'OOO bfdudCE aOOOO viCt@ aOOOO Pilôlo aOOOO lDf@lIE OOOOO
sPoÊ aaaao Ed4|æ OOOOO Fi!e. OOOOO spc OOOOO Edeæ OOOOO F@ OOOOO
B.!G aaOOO Mêlée OaOOO lûvcdldo aOOOO B.rre oOOoO Mêb aoooo l!vcd!d6 aoOOO
ElqEiE aOOOO Aræ À fa aOOOO bi OOOOO ElqdE ooOOO Aæ I f6 aoooo Loi ooOOO
Eoprtù. OOOOO Mud4u OOOOO tÆrs aOOOO Edbb aaOOO Md4E aaOOO IÆsE aaOOO
Indmldrdon OOOOO Ramdû aOOOO M{dælæ aOOOO IûdElôd@ aaaoo RID.do OOOOO Médæhc aOOOO
Condrda OOOOO SéqEié OOOOO Oc.dti@ OOOOO CoEûda aOOOO séoûté OOOOO Occulti@ aaaao
C@ ru OOOOO Dlstloa aOOOO Poùdqu OOOOO C@ ru OOOOO Dbctatta aaaaO Polldqæ OOOOO
Da.ù aaOOO Srwlc aaaoo Sct@ aaaoo D.rdr aaaOO Swtc OOOOO Sdæ OOOOO
OOOOO Pl6tê aaaaO aaaaO ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo ooooo ooooo ooooo
coooo ooooo ooooo ooooo ooooo ooooo
#è Avrntat6
Dbctpurê Hlrtor{qr. V.nal DlrdDUr6 Hbdqr. Vartr
ProE aOaOO OOOOO C@iæG aaaoo Arltd aaaOo OOOOO Cogi@ aaaOO
AdBliG aaaao OOOOO Dldoulnid aaaaO OOOOO
F@ d'lm aaOOO OOOOO M.itis d. $t aaaoo Hae aaaOO OOOOO Mritis & or OfOOO
,loooo ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo Congc aaaoo ooooo ooooo Coqrgc aaaOO
ooooo oooo0 ooooo ooooo
ooooo ooooo
OOOOO Ermltt Srta ooooo S.raa
,loooo Cffiim c ooooo Cdtd6 o
DOOOO
aoaoaooooo Bldæ LSi[ -l o ooooo Bk!.æ I4iæ -l n
BhrE @y@ -l o Bls@ myæ -l o
PolDt! d. Sù3 Volonaa Bl*E gdc -2 o Polr6 dGSDt VolorL BIM gflc -2 o
oooooooooo tfddice -z o oaoooaoooo HlDdicq -2
n

"r
Tobl : 13 InftEtd a Tobl r 13 InfrEiÉ q
crrrtr'crtctcro -5

.T"
-5

*1" Pùtoû: I octErtcrtÊrtcto o a

"5<)
I
Pù aN; I o

I'affirmait et un Tremereenvovéoar le Chantrvafin de savoirsi


Malkavian y avait vraimentquelquechosede fàntastiquederrièrecetteégli
Puis Ies disparitionsde vampirecommencèrentCertains
Son Excellence.
le Grand OrdonnateurVilobos
commencèrent à sedire qu'il seraitintéressant dejeter un oeil
( l O em e ) attentifsur ceneéglise Le nombrede pratiquantsaugmentacon
Vilobosestle grandgou- dérablement Certainsremarquèrent aussiqu'aucunevictimen'
ro u d e l' E glis e de l a membrede cetteéglise,et on commençamême à se demander
Gra nde Com m unio n I être membrede cetteéglisen'apportaitpasune réelle protection
e st p er s uadé que l e En fait. Vilobos n'a aucunrapportréel avecdesmages,des
mo n de es t peuplé d e ou des féeries.Il imagine tout cela, se créant des personnas
n o mDr eus esc r ealu re s tàntastiques aveclesquelsil dit pouvoircommuniquerNéanm
fa n ta s t iques qui o n t cetteannée,cesagissements ont attiré I'attentiond'un vrai féene
to u te s un r ôle dan s l e un SluaghunseelieCe derniersedemandes'il ne seraitpasi
Grand Tout Ces crea- sant d'utiliser cette église pour faire en sorte que les vampi:
hrresdoivent être véné- s'attaouentaux noblesseeliesde SanFransisco
réessi I'on souhaitevivre Les cérémoniespratiquéespar Vilobos sont très variées Il eri
e n h ar m onie av ec l e plusieurscérémoniespour chaquetype de créaturecelébréeAin
mondeet un jour attein- auxgarous,
pourrendrehonneur il fautrendrehommage
auxes
dre la plénitudeque I'on de la nature,la cérémonieseterminantpar deshurlementsà la
appelGocoldum(unedé- Pour s'attirerles faveursdes satyres,une orgie est plus
formation de ce que cer- alorsque pour montrerson respectaux démons,il est bon
tain appelleGolconde) pratiquer humain(cegenredecérémonie
un sacrifice n'estréaii
Il estarrivéa SanFransis- qu'aveclesplusferventscroyants
de l'église)
co il y a l0 ans, attiré, Vilobos esttoujoursaccompagnéde Silvester,une de sesgoules
d'aprèssespropresdires.par les forcescosmiquesqui règnentsur estaussile grandofficiant de l'église Ce dernierlui esttotalern
cette ville Depuis, il prêche pour son eglise. Au début, elle ne dévoué.Il esttoujoursprêtà répondre
à sesmoindresdésirsC
connut pas un franc succès,tout le monde étant persuadéque aussilui quiannoncesonExcellencechaquefoisqu'il serendà
Vilobos etait complètementfou (ce qui est le cas) Tout au plus, réceptionou une réunion du Primogen En effet, Vilobos es
quelquesvampiresvinrentassisterà une ou deux de sescérémonies représentantMalkavian au Primogen
afin de voir ce qu'il en retournait A cette époque,son église ne
comptaitque deuxfidèles: Emilio qui voulaitsavoirsi Vilobos était
vraiment capabled'entrer en contact avec des garous comme il

18
MèreSophia(8eme)
| I
Mère Sophiaest la "Mère Theresa" de San Fransiscoaussibien
pour les vampiresque pour les humains C'est aussiune espècede
-}=--}-e}IPIIIE-:1*
-' ^r,.-Y -rn
Lotrs
Ghandiqui tentede lutter contretous les problèmesd'injusticesde Norfcrltu - 8ènc a&êntion
ce monde.Le Prince,qu'elle prend pour un hommede bien, lui a æ Attrlbuts
permit de s'occuperd'une soupepopulaireet d'un refugepour les Pùydquc Soùl Mor.l
F@ aaOOO Cbai@ aaOOO Pceodo aaaoo
plus démunis Il lui fournit aussi régulièrementdu sang humain Dcnlrtté aaaoo Mdipul.dm aaaaa |rElit@ aaaoo
(détournédes hôpitaux de la ville) afin qu'elle puisses'occuperet coldrdd aaooo Apfs aaaaa A!ùe aaaoo

recueillir des vampiresdans le besoinde nourritureou d'un havre Crprcités


pour unejournée lrhls Corpâcaq Courùms
C@adic aaaaa tuiffi aaOOO Brgu.rdc aOOOO
Mère Sophia passe sa vie à s'occuper des nécessiteuxet plus vtgilôe aaaoo Pilogc OOOOO Infdûrd4lr OOOOO
sp@ aOOOO Edq@ aaaoo FiD@ aOOOO
personnene met en doute sa bonnevolontéet son réel désird'aider Et're OOOOO MéL. OOOOO I!YGd!d6 aaaOO
Esquiw OOOOO Aræ | ftû aaOOO t i aOOOO
sonprochain Eqb! aaaoo MdcÉ aaaoo tÆsË aaOOO
IniEtddm aaOOO RaNd@ OOOOO Médochr aaOOO
Description : Visage ovale assezharmonieux Lévres charnues Coomda aOOOO S&Eité OOOOO Occùlri@ aaaao
Coo È aaaaO DtlcrÉtt!û aaaaO Poùrl4r aOOOO
Grandyeux noisettesampliesde bonté et de compassionCheveux B.rdÀ aaaao Srwt aOOOO S{i@ OOOOO
noirs longs laissésen liberté Quand elle n'est pasen bonnesoeur, ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
s'habilleun peu commeune poupée ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
++"
|
VAMPIRE
- v ^ r- n Y.- n
I
-{<} Avantr!ct
:: Dbdpha HlrbrlqEC VcFar
Mêrc Sophir AùdùoG aaOOO sffi aaaao C@i@c aaaoo
MdLrvirl Dtdnuldo aaaaa coffi aaaoo
- 8èmc aênéntion Puhrc aaOOO OOOOO ÉlÈie d. ot aaaoo
Chln Gy aaaao ooooo
OOOOO OOOOO Con!ê
Phy.lquc Sætd Motd ooooo ooooo
F@ OOOOO Chric aaaOO Psrrrdm aaoao ooooo
Dcrrarité aaOOO Mmigulrdm aaaoo InElilp@ aaaoo OOOOO Ermrnita SrC
Cmiuio aaaoo AFæ aaaoo A3ùre aaOOO UUUUU C@i6 o
ooooo aaaOaOOOOO BlGsæ lérèæ -l n
*D crpecités ..* BIM ndy@.1 o
Pohts d. Sù3 Vololta BlæE Fdc -2 o
Tdar Cmpétcao Couirue
oo..ooooo: YPfT 'a o
Cmédlc OOOOO Anit@ OOOOO BlMic OOOOO Tod r 15 o
vi8ilee aaaao Pil@gc OOOOO |rf@rthtæ OOOOO
â
Pùbûr3 crctctooctcrooo ffi; o
spon aOOOO EtiqtÆ OOOOO Fi@ OOOOO
B|{m OOOOO Mélé. OOOOO lrvrdrd@ OOOOO
E{dE OOOOO Aæ t f@ oOOOO l4i oOOOo
Earrhb aaaO0 Muicu aaaaO tags OOOOO
Intinidrdon OOOOO Rldûûi6 OOOOO Médêciæ aaaaa
Comdnda aOOOO Sécwha OOOOO Occuld@ aOOOO
Coa ru OOOOO Disétim aaOOO Polfilæ aOOOO
B.Éd! aaaao Srwtê OOOOO Sdæ visage (masquedes milles lr.sage.r),elle osa enfin se présenterà la
aOOOO
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo communautévampirique.Elle se fit passerpour une vampire asia-
ooooo
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo tique afin de ne pas révélerqu'elle était Nosferatu,chosedont elle
ooooo
ooooo ooooo ooooo
a honte Mais sa dissimulationne trompapas Addam Bullock, le
Avrntrgc| .* Princedu moment Ellele suppliade nejamaisrévélersonclan.cela
Dtrdpur6 Htutorlquc v.rlrs
Auç.x aaaaa S<@ aOOOO clæiæ aaaao bien évidemmenten échanged'un service Avant de disparaître,
Dildguldi@
Domiui{h
aaaaO
aaOOO
Rffi aOOOO
OOOOO MÂiti* d. ei aaOOO
Addam cédace serviceà sonfils Lotus estdonc toujoursredevable
,f,oooo ooooo enversle Princeactuel
ooooo ooooo
aoooo ooooo Lotus apprit à encoremieur camouflersa véritable apparenceen
,loooo
OOOOO Humroitt SrDia apprenant('himestry grâceà un Ravnosde passage(elle est donc
loooo Crruid o aussi redevableenversles ravnos de la région) Néanmoins.elle
'loooo ooooaaaooo BL.ræ légir -l
Bl€s My@ -l o restetrès paranoïaqueenversles vampirespouvant posséderÆls-
Poirtr dc Sùt Volontt glsE Ewc -z o
tlEdtc+
o o o a o o o o o o IDftEIÉ -2 o per Jusquelà, elle a fait tout ce qui esten son pouvoir pour éviter
ToÉl r 15 t)
PrtrtS ocrrroocrrro Invdidhé o les Toréadors,Tremereset Malkaviansde la ville.
<.{*. 'i.-
Lotus contrôleChinatownainsique tous sessous-solsElle possède
Y I
de nombreuxcontactsdansles Triadeset a mêmeréussià placeren
leur sein certainesde sesgoules,ce qui en fait une personnetrès
dangereuse
\osferatu Lotus est obsédéepar sa beautéperdue.Elle aime séduire,se faire
dire qu'elle est belle, tout cela afin d'essayerd'oublier la triste
Lotus (8eme) réalité C'est une personnequi souffreintérieurement.Peutêtreque
Lorusétaitcomédiennedansljne petitetroupede théâtretraditionnel quelqu'unl'aimant pour ce qu'elle estet non pour ce qu'elle parait
:ninois Elle étaittrèsrespecteepar la communautéchinoisecar son pourra lui faire comprendre que la vraie beauté est intérieure, et
-xrcleétaitI'un desdirigeantsdesTriadesimplantéesà SanFransis- enfin mettrefin à soncalvaire(on dirait du Walt Disney !).
:o Elle fut embrasséepar un Nosferatudésireuxd'infiltrer China- Description : Lotus soussafausseapparenceest I'image mêmede
:..*r Satransformationfut un choc Elle avaitperduce qu'elle avait la beautéasiatique.Grand cheveux longs noirs en liberté. Yeux
:e plus remarquable: sa beaute Renduefolle, elle fit détruireson marronsd'une grandedouceur Habitsasiatiquesde grandstanding
sire par des tueursdes Triades.Une fois sa vengeanceaccomplie, en majoritéen soie Préféreen généraldescouleurspastels.
eile resta,pendantde nombreusesannées,à Chinatown sansêtre
:.esentéeau prince ou à d'autresvampires Elle utilisa ce temps à Mort (9eme)
:jfermir soncontrôledesTriadeset à développerdesdisciplinesqui Yoir Immortal Eyes : The Toybox
:ounait lui redonnersa beauté.Lorsqu'elleretrouvaenfin son vrai

r9
Mort espèrepouvoir créer une organisationde protectionpour les
Parentsde la ville. Cetteorganisationauraitpour but de protégerles *i*,-\-AIIPIRE
| .t^r r nYn'! |

vampires,mais aussid'enquêtersur tous les événementsétranges


f,nlltr
1*
qui pounaient représenterune menace Un des premiersobjectifs Norfcrrtr - 7ènc aêntntion
de ceffeorganisationseraitd'enquêtersur les récentesdisparitions
Atûibuts
Pour cela, Mort espèrebien former un petit groupe de Parentssùrs PhFlquo Sodd Matrl
qui posséderaient les disciplinesapproprieesà une telle enquête(un Fæ aaaOOO Chrloc aaaaoo lrctr.d6 aaaaao
Dqta.t!é aaaOOO f,(E@rb a....O lnElitæ aaaaoo
ou deux combattants et des Parents avec Domination, Au.spexet c6drd6 aaaooo oooooo ArùE aaaaoo

Thaumaturgie) Les candidatsparfaits seraientles Tremeres,mais ClPrcitA æ


il se méfie de ce clan trop ténébreux Il a commencerà prendre Trbtl Cmpâas Coubqrs
c@édtc aaOOOO Ani@! aaaaaa gwic OOOOOO
quelquescontactsavec Perry, Oscar Wilde et Michael Bullock VrSilæ aaaaao Pilo!. OOOOOO tnfmuùp OOOOOO
Sp6 aOOOOO EÈ4'æ aaaOOO FiD@ OOOOOO
Mais son projet n'en est qu'au debut et tout le monde ne serapas Bâ!re OOOOOO MêL. OOOOOO lr€dgliû aaOaOO
enclin à faire confianceà ce Nosferatunouvellementarrivé SlqrdF OOOOOO Aæ | fa OOOOOO Lol OOOOOO
Edç.hb aaaaOO Mtd4E OOOOOO L&rs aaOOOO
IndÉH"doù aaaaOO Rlpdim OOOOOO Médæiæ OOOOOO

..f-- vAMPIRE -.{*


Co@rda
Cæ. ru
Erdr
OaaaOO
OOOOOO
aaaaoo
S&ûié
Dtrqid@
$Ftr
OOOOOO
aaaaOO
aaOOOO
Oc.dti@
Poltdqu
Sdæ
aaaOOO
aaaaOO
OOOOOO

Mort oooooo oooooo oooooo


Norfcntu - 9ènc aénëntioo oooooo oooooo cooooo
oooooo oooooo oooooo
oooooo oooooo oooooo
Phy.huc Scirl M6td
AvÙtrt6 æ
FoM Oaaaa Cbsls. aaOOO Pcrccptio aaaoo
Dcrrlrtré aaaoo Molpuldd aOOOO IrGlligæ aaOOO Dbdpur6 RbÉqEG Vcrau
cdrdEdo aaaaa AFæ coooo Aæ aaaoo Antû&6. aaaaoa OOOOO Cil$iæ! aOOOO
DtrJouldo OIOOOO ooooo
P|rlrrc aaOOOO ooooo Itûiti!. d. si aoaaa
Aup.r aaaaoO ooooo
Cmpâcao Couiuq Doôilda aaaOOO ooooo Coq|lc aaaoo
C@adic aaaoo ,{Àiro aOOOO 9uqgdc OOOOO oooooo ooooo
viilæ aaaoo Ptld!ê aaOOO bfcudCE OOOOO oooooo
spd! aaaao Etiqræ OOOOO I|@ UUWU OoOOOO Eurrlt Srta
B.gn aaOOO Mêlê aOaOO IÀGildd aaOOO oooooo Corui6 o
Ëlquw aaOOO Affi À fd aOOOO Loi OOOOO oooooo aoaooooooo Blæ léSiæ -l
Eoilhi. OOOOO Maieu COOOO tÆat6 OOOOO 9lesw uyæ -l o
lnûmdrM aaaoo RéDsrim JOOOO Médociæ
(EÛM
aOOOO PoLar d. Sùt volonta glsn
!nv. -2 o
CmurdË OOOOO Sécùté iOOOO OUUUO HEdic+ -2 n
oaoooaaaoo

"r
Cm ru aaaOO Di!.rlhiu aOaOO PoliliqE aaOOO Tôt r 20 IÀftEiÉ -5 a
Bmiô aOOOO SEvl. aOOOO Sciæ OOOoO pùEr! CfffiOOCtO lnv.lidiré o
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo

Dùclp[r6 Hlôrtq!. Vcrar N'laintenant Emilia est devenuune piècemaîtressedansle Jyhac


Atrioil@ aOOOI Torpa! aaaoO C@iæ aaaao qu'il livre Non seulement c'estune sourcede renseignements non
DisiEuLdm aaaoo cô@ aaaOO
tubte. aOOOO coooo Mrilis d. *t aaaoo négligeable,mais elle fournit aussià Addam er à sesnertoydrrsla
Fæ dl@ aOOOO ooooo
Célé.ité aaaoo ooooo cor|lc aaaaa protectiondes égouts(le havre princrpald'Addam se trouve dans
ooooo ooooo
ooooo leségouts,connuseulement d'Emilia et de lui-même)
HrDr!ila Srta
OOOOO
ooooo Cormla
Emilia ne sortjamaisdeségoutsexceptépour serendreau Primogen
O
,lo,loo
oooooaoooo Blê.8 légqE -l O ou dansdesElyseums Néanmoins,on peut la rencontrerà sa cour.
Bl& @y@ -l C
PoLtr d. SrDt Volonta BldE gm -2 O situéedanslessous-sols du FerrvBuildingdu FinancialDistrict La
Tûl : la
o o o o o a o a o o tldic4
IÀftEid
-2 O
.5 Q courd'Emilia estun endroittrèsparticulierC'estunevastesalleou
Pû tr:, ocrnoooccto lne.tdha O
les nombreuxtuyaux éventrésfont naîtreune multitude de petites
..;. 't<) cascadesLa décorationmurale est composéede lourdestentures
I I
rouges et noires ainsi que de tableaux aux thèmes sombrese:
lugubres Une lourdeodeurd'encenscouvre les odeursdes égours
Em i lia( 7 e m e ) sanslesmasquercomplètementUn bruitconstantde clapotisd'eau
Emilia eriste depuisplus de 500 ans Elle est originairede Paris sefait entendre camouflantà peinelescris desenfantsd'Emilia qu:
Vers les années1800,elle partita la recherched'une v'illeou elle ont osé la décevoiret qui sontmaintenantemmurésvivantsdans
pourrait elle-mêmegérer entièrementle monde souterrain Après cettesalle En plus d'une grandeestradeoù se trouve son trône.Ia
avoirvoyagédansplusieursvillesde I'Est desEtats-Unis déjàsous salleestcomposéd'une douzainede petitssalonsrépartisdanstoure
l'influence d'autresNosferatus,elle finit par s'arrêterà San Fran- la pièceet d'un petitmur de télevision(il s'agitd'un amoncellemenr
sisco Depuis,auxfi ls desans,elleorganise etrègnesurlessous-sols d'une cinquantainede téléviseursqui passentIa plupartdeschaînes
et sapopulationEl le eutde nombreuses foi s à rivaliseravecd'autres américaines)La lumièreprovientuniquementde bougiessituéssur
Nosferatus qui souhaitaienteux aussi s'installerdans les égouts. six grandslustresou répartiedansune multitudede petitesniches
Mais tous sesrivaux furent éliminés ou durentfuir Elle renforça Emilia est la doyenneet la Primogendu clan Nosferatu
son influence au sein du clan Nosferatuen devenantil y a une Emilia est une froide calculatriceElle aime se donnerune aurade
cinquantained'années une agent de renseignementdu Justicar mystère,être crainteet respectée. Elle est particulièrementterriro-
PetrodonElle créaausside nombreuxenfants,encorevivantspour riale et veille jalousement sur son terrain de chasse Bien que
la plupart pouvant se montrer d'une compagnie agféable avec quelqu'un
Emilia fit néanmoinsune erreur qui lui fut fatale Elle vendait à qu'elle apprécie, elle déteste les gens moyens et ceux qui échouenr
Addam Bullock des renseignements et le rencontraitdonc reguliè- Envers ces personnes, elle se montre d'un dédain et d'une cruaure
rementen têteà tête Ce demierréussià la dominerpuisà la lier peu rare.
de tempsavantde disparaîtreet cédersontitre de Princeà Michael.

20
Barth Voegger(8eme) d'entretenir les sptrwttingpools (mare de sangvampirique destinée
Barth est le premier enfant d'Emilia. Créé en 1880, c'était un à transformer les animaux alentour en goules)
architecteassezrenommé.Mais étant de natureplutôt volage, il fut Description : Habillé d'un grandmanteaude foumrresdiverseset
aneintde la vérole. Vers la fin de sa carrière,alors que la maladie variées (loup, rat, lynx, ect. ). Forte odeur animale et d'égout
commençait à gagner, il avait développé une architecture plutôt Machoire déformée et protubéranteavec un alignement de dents
roire et baroquequi séduisitEmilia complétementchaotique Yeux rouges qui laisse échapperen per-
Barth serendit très utile aprèsle grandtremblementde tene de 1906 manenceun liquide rougeatre,mélangede sanget de pue Sesjoues
Il mit en place un nombre de structuressouterrainesassezimpres- sont donc recouvertesd'une espécede croute rougeatreoù logent
sionnant,profitant de la reconstruction des bâtiments en surface quelquesparasites.
sour cacher ses proprestravaux Barth est I'enfant d'Emilia qui I
;onnaît le mieux les sous-solsde la ville. Au fils des années,il est
aussi devenu le responsablesécurité. Non seulementil a équipé
\.-AIIPIRE-__i* a
:I
Lc VcDG[r
:outesles pièces sensiblesavec des systèmesde surveillancede Nosfontu - 8ènc aàêndoa
pointe,mais il a aussiréussià détoumerla quasitotalitédu réseau Attributr
ie telesurveillanceurbain. ce qui permet aux Nosferatusd'être très Phydquc Sodrl MEtd
Fæ aaaOO Cbal@ aoaaO Pcrc.pdm aaaOO
rien informés de ce qui se passeà la surface Dcn&hé aaaoo MdiDûLdd aOOOO ItrElieæ aaaoo
Barthestquelqu'und'assezdiscret Il aimela solitude,lessous-sols C6!dtd@ aaaao Appræ OOOOO A!b. aaOOO

c a mêmedéveloppéuneagoraphobieassezprononcéeIl considère Crpecit&


F-rniliacommeune doyennerespectable et efficace.Commetousles lalcrt' Compétcnc ConnrLrus
coE.drc OOOOO Aliro aaaaa DlMEdc OOOOO
Èril-ants d'Emilia- il estlié à elle vlgll@ aaaao Piloogr aOOOO hfmrdsE OOOOO
Sp@ aOOOO Edc@ OOOOO Fi!æ OOOOO
Ihscription : Barth est I'image du Nosferatula moins répugnante B.gæ aaaaO MêË! aOOOO llvrdldo aaaOO
ErqElc OaaOO AlË À fd aaOOO ljl OOOOO
:-;e I'on puissese faire (visageassezlissesanstrop de pustulesou FçFhb OOOOO MtdcÉ OOOOO IEss aOOOO
IÀtialdrdd aaaao Réoûd6 aOOOO
:roses de ce genre).Habillé en généralstyle cadreexecutif. CoErdd aOOOO Sadrté OOOOO
Mûrêchc
Oc4ùld@
aOOOO
aaOOO
C@r æ aaOOO Disûiù aaaOO Poldqu OOOOO
DùdÀ aaOOO Swte aaaoo Sctc OOOOO

+- vAMPIRE ooooo
ooooo
ooooo
ooooo
ooooo
ooooo
ooooo
ooooo
ooooo
ooooo
ooooo
ooooo
Brrth voct:cr
Nosfcrrtr - tèoc aénéndon
ooooo ooooo ooooo
Avantrgcr
PhFtqrc Sæld M6trl It&dpU!s Htubdqrc Vrrh!
F@ aaOOO cxdoc aaaoo Por.tdd aaaoo AniDlÈæ aaaaa ooooo Coelæ aOOOO
DeF&iÉ aaOOO MdiFlhid aaaao Inbllirw aaaao DksiEjd@ aaOOO ooooo
Cffiitd@ aaaoo À!'p.t@ OOOOO A@ aaaoo Pui!@ OaaOO ooooo Maitls dc oi OIOOO
ooooo ooooo
æ
ooooo o0000 coEsgc aaa..
CePecil& ooooo ooooo
TdÉar Conpâos CorDltlrq ooooo
CoEédt :OOOO kiEq aaOOO Bl|Éxrdiê aaooo 00000 Hmrûlta Srt
v|!il@ aaOOO PiloEaÉ OOOOO IÂf@i4E aOOOO ooooo Corûd6 o
Spors aOOOO Elt$æ OOOOO Fl@ aOOOO ooooo EL.re lé3èc -l u
8|gæ aOOOO MlléG OOOOO tnvdig.tbn aOOOO Elsw @y@ -l o
Esquiw OOOOO Aæ | feu aOOOO bi aaOOO Polnt do Sst Vololta BldE gilc -2 o
ErnFth. aOOOO Muiqe OOOOO LrDûs OOOOO oooooaoooo tlEdl,c+ -2 o
lntinirlrdo OOOOO RlFdio aaaoo LLdæ-bc OOOOO Toûl r 15 IDû@lé .5 o
C@Eed6 COOOO Sé€ùXé aaaaO O@uh@ aOOOO Pùtùr 3 ctctctcrtcErrto o
C@ É aOOOO Dildérid aaOOO PoUthÉ aaOOO
BÛdr aOaOO swir OOOOO Sciæ aaaOO
OOOOO aaaao Aæùiffi aaaao
JOOOO OOOOO OOOOO
00000 00000 00000
JOOOO OOOOO OOOOO
loooo ooooo ooooo
Hellhound (8eme)
Dlsciplinc Eilaoùlc v.riri Hellhound est un anciensoldatdu Vietnam Comme beaucoupde
Anib|lis aaaoo OOOOO C@stæ ses confrères,il eut un retour assezdiffrcile. Il ne réussit pas à
aaOOO
Di*imuilim aaaao ooooo
Puisæ aaaOO Malti$ iL si aaaao
OOOOO trouver du travail. Il commençaune vie de sansdomicile fixe, ses
coooo ooooo
COOOO OOOOO Cohsr aaOOO malheurs étant encore aggravéspar des crises de paludisme Il
ooooo ooooo
ooooo devint irascible,brutal et semblaiten vouloir à tout le restede la
Sùta
OOOOO
ooooo
Ennrnia!
planète,à tous cesgensqui sourient,qui semblentheureuxde vivre
CdNt@ o
coooo Bl.r@ légËæ -l o et tellementégoistesdansleur petit bonheurpersonnel.
Dkw ooy€@ -l o
Po|rb d. S[! Voloraé BLæ inE -2 0 Emilia le créa pour ses capacitésphysiques Hellhound est une
ooaaaaoooo Hrndqp :2 o
Tobl r 15 IDfltDité -5 o anomaliede la nature ll mesureplus de 2 mètres,pèseplus de 150
Prrtu;, crrrttocrEcrt o a
kilos et sembletaillé dansdu roc.Depuis,il lui sertde gardedu corps
et de gros bras.
Hellhound prend particulièrementplaisir à dégoutterde la vie ses
congénères. Quandil n'estpasà garderEmilia, songrandplaisirest
I-e Veneur (8eme) de dénoncerles maris ou les femmesinfidèles à leur conjoint. de
Le Veneurestun ancienvacher.Il fut embrasséen 1946par Emilia briserlesfaussesespérances et lesrêvesde chacun.Il en va de même
qui souhaitaitencoredévelopperson influencesur les animauxde pour les Parents, et il est prêt à cédergratuitementtoute information
la ville. Elle choisitdoncune personneparticulièrement douéepour qui pourrait détnrire moralement son client.
les contactsavec les animaux Le Veneur fut éduquédansle but de Description : Visage de cadavre avec apparition des os à certains
devenirle responsable du réseauxd'informationset de surveillance endroits (paumettes, nez) Habillé assez"classe" et cagouléquand
animalier Il ne sort quasiment jamais à la surface,parcourantles il est avec Emilia dans des réunions de Parents Sinon habillé
égoutsaccompagnéd'une petite horde de rats goules.Il s'occupe oara-militaire.

2L
a Mike Hamilton "Cyrano" (8emel
t
. Mike Hamiltonestle demierenfantd'Emilia.C'étaitun gossedes
-+a+ a
H.lIHoûDd
rues-auphysiquedéjà repoussant. Il trouvait son plaisir dansla
Norfcr|tu - 8a[c tààrtlo! poésieetdanssafréquentation depetitestroupesd'artistes.Sesamis
venaientsouventle voir poursesconseilssurlesmoyensdeséduire
lesfemmespar le verbe.Nombrede déclarations sesontfaitesau
aaaaa CHæ aaaOO ttccrdo aaaoo
F@
Dên/dté aaOOO MEtD|rldm aaOOO hbu!æ aaooo traversdesmotsjudicieusement souméspar Mike. Il passaitson
Cdurû aaaaa AFco. oOOOo A!@ aoooo tempsà voir des couplesse former, prenantplaisir à voir les
étincelles dejoiequi brillaientdanslesyeuxde cesjeunes amants
Co6édb OOOOO AiiN
CEpaûa€
aOOOO
Courfsrs
A@tEdc OOOOO
maismaudissant la naturequi I'avezdélaissé.
vtSll@ aaOOO Ptl@gc aaOOO ltrfmd$r OOOOO Il avaitdoncun réseaude connaissances assezdéveloppé et c'est
sp6 aaOOO Eûnæ OOOOO FrDæ. OOOOO
Bl|r r. aaoaO Mêlé. aOOOO OOOOO pourcetteraisonqu'il fut choisiparEmilia.Ce qu'ellene pouvair
ElCuiE aOOOO Atæ I fo aaaaO Loi OOOOO
E6p.bb OOOOO MTCCE OOOOO IillH aOOOO prévoir,c'estquece dernierneressentirait pasleseffetsdu liendu
Idiûlôdo aaOOO Raeûrid OOOOO MâLde aaOOO
C@d OOOOO SécEÉ OOOOO Oc€ltl@ OOOOO sang.Mike estdoncle seulenfantd'Emiliaqui n'estpassoussoû
C@ È aOOOO
aOOOO
Dbcradæ
Swic
aaaoo
aaaoo
PoltttaE
Sdæ
OOOOO
OOOOO
emprisedirecte.Il continuenéanmoinsà la serviraveczèle crai-
ooooo
ooooo
ooooo ooooo gnantde finir commeles autresenfantsd'Emilia qui ont eu le
ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo mauvais goûtde la décevoir(c'est-à-dire emmurés vivantsdansla
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo courd'Emilia).
AvJrtrtct
Cyranoestun douxrêveur.Il continuetoujoursd'êtrefascinéparla
DbdpUr6 Ilbriq!c poésieet lesgrandes histoiresd'amour.Cesdemierstemps,il s'es
Altoli@ aOOOO OOOOO CGtæ. aaOOO
Dkdoul,tid aaaOO ooooo prit d'affectionpour Betty Butterfly Il n'oseencoresemontrerà
Pui!@
Célarné
aaaaO
aOOOO
OOOOO
ooooo
Mrtde è si aaOOO elle,maiscettedemièrea déjàreçude nombreuxmotsd'amour
ProE aaOOO
ooooo
OOOOO
ooooo
Coq& anonymes. Ellea mêmeuneou deuxfoisentendu au loin unevoir
ooooo murmurant desversdepoésies lui etantdédiée.Il s'estaussimit en
ooooo Frildta Srta
ooooo CcmJo O devoird'aiderT.J Mc Millanafinou'il séduise MarillaDi Castilla
ooooo aooooooooo Bb.c légiF -l O
BLlsæ @y@ -l O
Pobt! d. S$! Vobnta Blgæ gwc -2 O

Toùl : 15
oaaooooooo Ildtc+
IDûmlÉ
-2
-5
O
O Toreador
PùEr3 trErrrrrrtct lnhlidhé O
:
T- -t<>
I Oscar Wilde "SébastienMelmoth" (6eme)
Yoir lVorld o.fdarkness
Oscar Wilde était un allié appréciéde Addam Bullock Il en
toujours de même pour son fils. bien qu'il se demandesi
politiqueaussilaxistene risquepas de mettrela ville en danger
rapport aux Anarchs et au Sabbat Néanmoins,le ton un peu i
Ml}c Heoilton "Clnno"
pectueux,rebelleaux traditionsdu Princen'estpaspour lui déplai
NoilGrrtu - 8èmG:€nËrrtion
Il continuedonc toujoursà soutenirMichael.
Phydquc -Attriblt!
so.id Oscar Wildeestle représentant
Toreador quiseti
auPrimogen
FoM aaOOO Cbei@ aaaOO PcEFbr aaaoo d'ailleurs
souvent ('lub
danssonclub: le tr'ampire
D.rtlrhé aaaoo MdiFiùid aaaao lnæUigæ aaaoo
C@iui@ aaOOO AFûæ OOOOO ArtE aaaao
Tex R. Cainen (8eme)
Ceprcit&
TrlGDtr Cmpâcaq Couire Yoir llorld of dorhress
g|wdc
Cmadt€
visil@
OOOOO
aOOOO
Adffi
Pilo4.
aaOOO
OOOOO
OOOOO
OOOOO
Texconnaissait
BettyButterflyà Los AngelesJusqu'àprésenr
Spoo
B.gæ
aOOOO
aOOOO
Edqlæ
Mêlê
OOOOO
OOOOO
Flæ
Irvcldrd@
OOOOO
aaaOO
ont bien gardé leur secret.Il existe entre ses deux vampires
tsCujrc OOOOO AlG I fa OOOOO f.i ooooo ententemutuelle.Chacun aidant I'autre en cas de problème
Fitihb aaaoo MElqe aOOOO to$E OOOOO
hdnldrdd OOOOO RaDeld@ OOOOO Médêds aOOOO avoir pour toile de fond deséchangesde services.Betty a déjà
Co@dÉ OOOOO S&ùi!é OOOOO Oclnlti@ aOOOO
C@ È aaaOo Dtrcr{dd aaaOO Polltæ OOOOO a Tex des soupçonsquant à la présencede I'ancienpnnce derri
aaOOO Srwtc OOOOO Sd@ OOOOO
EçÉbb aaaao OOOOO OOOOO les disparitionsde vampires
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo RolandStoltzfus(l2eme)
ooooo ooooo ooooo
Yoir Immortal Eyes : The Toybox
Dltdplhr. Ebrtq!. VGrnr
Arirti@ aaOOO OOOOO C@iæ aaaaO Logon (lleme)
D|lùouhrm aaaaO OOOOO Logonestle fils deRainbowunToreador
hl@ aOOOO OOOOO l{rlttæ d. bl aaaOo
disparu.Sonsireétair
ooooo ooooo des plus grandstaggersdes Etats-Unis.Considérécomme
OOOOO OOOOO Couæ
ooooo ooooo Anarch par Addam, il fut un des premiers Parents à disparai
ooooo
ooooo Euraiil Sraa Logon travaillait dansune boite d'informatiquede Silicon Val
ooooo CffiO
ooooo OOaOOOOOOO Dldæ Lflc .l O spécialisée
dansl'imagedesynthèse RainbowremarquaLogon
Pobir dc Suj
BlæEoyæ-l
Blægm
O
O
seulement poursestalentsindéniables
degraphiste,
maisaussi
Vololta -2

TÉl I 13
oooooaoooo Iled.+
Iffi-5O
-2 O sestalentsen informatique.Rainbowétaitpersuadé
quecette
a l P rrru tJ
crrrrrrrr'o lDvrBd!é O velle technologie pouvait prendre une place primordial dans
Jvhad.
Logonestvampiredepuisseulement trois ans Il ne vécutqu'
annéeen compagniede sonsire,avantquecelui-cine disparar

22
Osclr WlHc ullcbrrth Mchoûù"
Torcedor - 6lmc ahârdon

Phtdqrô So.td Mdl


Fqæ aaOOOOO CbEt@ aaaaaOO PæpdE aaaaaOO
Ircrr/rlté aaaOOOO MÀlDobd@ aaaaaao lrel$æ OOOOOIO
Codtnq aaaOOOO aaaOOOO A!@ aaaaaaa

Crpâac Courùrlq
Cooad. OOOOOOO Aliul OOOOOOO ErËEd. aaOOOOO
viribG aaaaOOO Ptlo!! OOOOOOO IDf@.dAtr OOOOOOO
spm OOOOOOO Edq'æ aaaaOOO F|@ aOOOOOO
B|!E OOOOOOO MéLÊ OOOOOOO llvcdrÉo OOOOOOO
E CdF OOOOOOO Affi I f.s OOOOOOO Lol aaOOOOO
E6pdr aaaaOOO MdcE OOOOOOO lÆss OOOOOOO
Idûrddo OOOOOOO R4ûd6 OOOOOOO À,ttldc OOOOOOO
Comeda aaaaOOO Séqté OOOOOOO Ocsrld@ aoaaaaO
C@ È OOOOOOO Db.!&lo OOOOOOO PoDùqE aaOOOOO
D{ah aaaaOOO Sralc OOOOOOO S{t@ OOOOOOO
Eq!.do aaaaaoo EstE! aaaaaoo ug.. @ùe aaaaOOO
DUod. axoooo h Êbùc Oaaaooo r4. û.0. aaaOOOO
h.|3t aaaaOOO Dah aaaaOOO S€ctâ SF. aaaaOOO
séffio aaaaooo F.b! h ûÈr aaaaooo Llntdrc aaaaaoo
Dai @. aaaOOOO Jo|Dltc OOOOOOO C@. SF. aaaOOOO

Ilhdplhcc Ehorlçc V.rnt


A4d aaaaaOO AIXâ OaaaaaO C@dæ. aaaaO
ca&il aaOOOOO c@ aaaaaao
Doddo OOaaOOO S@ ..aaOOO Mdùtr d. st OaOOO
Pra.d. aaaaaaO P!.dr. aaaiaaOO
OO0OOOO OOOOOOO Conrc
ooooooo ooooooo
ooooooo
ooooooo Elnùira
ooooooo
ooooooo OOaOOOOOOO glæLrù!
-l O
glrqæ @y@ O
-l
Pohù dc Sùt Volmra BlÉræ gwc -2 O
HEdE O
T-l r 30
oaoaoaoooo rfrH
-2
-s O
I Prb.rla ffià iffi
Iosrlldhé o .t^
a

al
IV

Depuis,Logon a su se faire une place dansla sociétévampirique. Il

:
- V.${PIRE
V,
offre aux plus offrants sestalents de pirate informatique, bien qu'il
est tendanceà préférer travailler pour des Anarchs plutôt que pour
Crnon Lougbrr3b "Tcr R Ceboo"
Tortrdor - tènc ahéndon
des anciensde la Camarilla Tous les contactsavec sesclients se
font au L'ompire (lub
Phydquo Sodrl Mairl Logon a demièrement réussi à pirater une partie des fichiers du
Fce aaaOO ch@ aaaa0 PcE4iù OaaOO Prince pour son propre compte. Il continue, en effet, à enquêtersur
IÈrté.té aaaoo aaaoo IiEII!æ aaaoo
cddtdc aaaoo Afo. aaaao A!@ aaaao la disparitionde son sire.Danscesdossiers,il atrouvéde nombreux
Ceprcit&
renseignementsconcernantles autresParentsde la ville, et il a aussi
Trlotr Cmp.iclq Coudlrrc pu serendrecompteque le Princes'interrogetout commelui surles
c@ldb aOOOO Ad@ OOOOO BrMEdc aaaoo
vigil@ aaOOO Pilût! OOOOO lDfdûd4tr OOOOO disparitions.
Sport aOOOO Ed4tÉ aaaaO Fi@ OaaaO
Br!re aaOOO Mêlé. aOOOO lÀÈdldm OOOOO
Il a découvert que Lotus était une Nosferatu obsédéepar sa beauté
Elqùiæ aaaOO Alu I fq OOOOO Lol aaOOO
OOOOO
perdue.Fascinépar ce cas,il a eu I'idée de créerpourelle un masque
Er@ aaaOO M'd4E aaaaa I45
!ffitr aoooo FJ?-do ooooo Méd.e ooooo holographique qui pourrait lui redonner un visage même pour les
Cmrda OOOOO Sa.ûtté OOOOO Oc.!hl@ aaLo
C@ æ aaOOO Dilstio OOOOO Polld+p aOOOO parentsqui possèdentAuspex. Il alla parler de son idée à Lotus qui
D.!dÀ aaOOO Srwb OOOOO s.n@ OOOOO
E!çGri@ aaaoo DtBc aaaoo C@ Sr. aaaao aprèsréflexion fut fort intéressée Ils firent un accord : Logon ferait
Ixpt@d! aaaoo Piclçocft aaOOO C@ L"q" aaaoo
hrrttuc aaOOO JÉ aaaoo l.lg EûFùo aaaoo un nouveau visage à Lotus, et Lotus en échangelui permettrait de
aaaao cotrdo aOaOO s6 s.F. aaaoo
cbd
DlL @ aaOOO oOOOo ulamre aoooo vivre à Chinatown sous sa protection et celle des Triades.

Eltbdq!. Vcrnr
Chevalier Visconzi (7eme)
Ur4Ur
Au?a aaoaO A'IIA aaaaa cdd@ aaaaa Visconzi a consacrétoute son étemitéà sa passion: I'escrime
@atié aaOOO cffi aaaoo
ÊÉ.oc. aaaaa s@ aOOOO M.tùlr. è tol Oaaoo ancienne.Il étaitun maîtred'armesréputéen Italie au débutde la
ooooo ooooo Renaissance. Une fois étreingil ne changeâtrien à sonmétieret
ooooo ooooo continuaà enseigner I'escrimeauxParentsdesdifférentesvilles où
ooooo
OOOOO
OOOOO
E!rulta
Cdo
Srd il habita.Il choisitlui-mêmesesélèveset seulement si ils lesjuge
O
ooooo OaOOaaOOOO næ l|.b .l O dignede recevoirsonenseignement. En tantquemaîtred'armes,il
Blæ@- l O
Poh dc 6ùt vdd Sfsrm -2 O estsévèremaisjuste et un Princeseratraitéaussidurementqu'un
lted.e O
T.bl r ll
aaaaaooooo Iffi- 5q
-2 jeunenéophyte.Il s'occupetout au plusde4 ou 5 élèvesen même
l, P{ t r t t crrrrrrrrto tempset les placessontfort demandées. Sescourssontplusparti-
culièrementpriséspar les Ventnresqui pratiquentencoreles duels
traditionnelsà la rapière ou au fleuret. Il possèdede nombreux
contactsdansce clan.

23
Visconzi aime voyageret resterarementplus de 100 ans dans la
ll
\:.I\IPIRE
Y.fl-Ivrr .f-lw
...i* même ville. Il s'est déjà rendu à Rome, Venise. Paris, Berlin.
i Washingon, Chicagoet est arrivé à SanFransiscoil y a l5 ans.
Logon
Tortrdor
Bien que possédantun caractèrede "Gascon", il n'est pas Anarch
- llèmc aênéndon
Il penseque la structurede la Camarillaestnécessaire bien que son
Pbychuc Sodd Metd rôle devraitse limiter a appliquerla Mascaradeet à éviter les excès
Poe OOOOO chd@
Meipuldi.n
aaaOO
aaaoo
PcÊFd6
Inæilt@c
aaaaO
aaaoo
de jeunesvampiresimpulsifset irréfléchis
Dcnên4 aaOOO
Cdrsdùdo aaOOO ApF@o. aaOOO A!@ aaaoo

æ
Trlats
CtpecitA
Coopétao Couius

Tremere
Comadic OOOOO AniN OOOOO 9tm!.tdc OOOOO
viSil@ aOOOO Pilûgê aOOOO hfdtdqE aaaaa
SpoE OOOOO Eù[æ aOOOO Fi@ aOOOO Mish ra Tcheskovski(8eme)
Brgm OOOOO MêLÊ 0OOOO lÀv6tl!d@ aaOOO
ElqùE OOOOO A@ À fe aaOOO tji aOOOO Mishra est originaire de Russie Il y fut créé et y passases 50
Eqr.bi! aaaOO Mud4r aOOOO tsgu aOOOO
IndDtddid OOOOO Répûai@ aOOOo Médælrc OOOOO premleresanneescomme
C@ûsdË OOOOO Séctié aaOOO Ocauld@ aOOOO
Co ru OOOOO Dttcr{d@ aaOOO Polhlq|t OOOOO immortel Pendanttoutes
BfaËa aaOOO Srwlc DOOOO Scle6 aaaoo ces années.il continuaà
Cr{rd@ É aaaao ldogrçhic aaaao OOOOO
ooooo ooooo ooooo surveillersafamillequ'il
ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo protégeaitet aidait Il fai-
ooooo ooooo ooooo
sait cela non seulement
Avatrtatcs parceque safamille mor-
Dtrdpltla Hlrûortquc
Au+cx aaaoo Co@ aaaoo Cddæ aaOOO telle était son petitjardin
céléric aaaoo Rw aaaao
OOOOO OOOOO Mirie d. si aaaoo secret, son moment de
ooooo
OOOOO
ooooo
OOOOO corsgc aaOOO
détente,mais aussiparce
ooooo ooooo qu' i l uti l i sai t l eur i n-
ooooo
ooooo Humrnlié Sratt fluence politique auprès
DOOOO Corui6 O
,loOOO
aOOOOOOOOO BlaG lésiæ -l O du Tsar De plus. de ge-
Blèæ @y@ -l C
Volontt gwc -2 o nération en genération.
Polrb de Sù! I41æ
-2 o l es fi l l es de l a fami l l e
;t"i.*'l,
oooo..ôôôô
;ffi;ffi; ffi.n '5 l
semblaientposséderdes
"k- dons de médium remar-
I quables
Mais un ennemide Mi-
shra fit en sone oue la
lYl famille Tcheskovskitombe en disgrâcepar rapport au Tsar. La
+?- 17
V A,\'IPIRE i*
a famille fut donc obligée de s'expatrier Mishra fit alors part au
?t
Chcvrlicr Visconzi conseilde Viennede son désirde quitter la Russieet d'être affecte
Torérdor - 7èmc aénéntion
à une autre ville Ces demiersacceptèrent,mais ils décidèrentde
I'affecter à San Fransisco,une ville dangereuseou les Tremeres
Physiqrc
Fo@ aaaOOO Cbadsæ aaaaOO Pceptioo aaaaaO eurentde nombreuses fois à entreren conflit avecdesmages A cene
Dcxrâité aaaaaa Mmip'ndi@ aaaOOO Inrclligæ aaaOOO
cffiiuin aaaaoo ApFùæ aaaaoo Atu aaaaaa époque,le Princede cetteville étaitun Tremere Le rôle de Mishra
étaitde surveilleret d'étudierlesactivitésdesmagesde la ville Ils
Trldt! CoopÉtcre Conuisue
firent aussibien comprendreà Mishra qu'un nouvel échecà San
Comédic COOOOO tuituu OOOOOO Euttarmic COOOOO Fransiscone seraitpas acceptable
viSiloe aaaaoo Piloag. JOOOOC Irf(MiCE OOOOOO
SFN aaaOOO Etiq@ aaaOOO Fi@ OOOOOO Mishra partit donc suivi de sa famille Au fils des années,Mishra
Brgæ aaOOOO Mélé. aaaaaa l!v6d!dd aOOOOO
tsurc aaaaaO Am6 | fo iC'OOOO Loi OOOOOO ne connutpasde grandssuccèsdansson étudedes mages.Le clan
EepdÀi. OOOOOO MwhE aOOOOO tÆs6 aaaaOo
IndûlddoE aoOOOo RaDûûi@ cooooo Médælnc aOOOOo Tremeresubitmêmeunegrandedéfaitelorsquele Princepérit dans
Co|@ndd
c@ È
C,OOOOO
OOOOOO
Sécùité
Db.r{dm
ûCOOOO
aOOOOO
Occulti@
Polhiquc
aOOOOO
aaOOOO
le grand tremblementde terre Mishra craignantpour sa vie si le
Eûd aaaOOO
oooooo
Sulvt. OOOOOO
oooooo
Scicrg OOOOOO
oooooo
conseil Tremereapprenaitson échectenta le tout pour le tout en
oooooo oooooo oooooo faisant appel aux forces des ténèbrespour I'aider dans ses re-
oooooo oooooo 01.]0000
cherchesIl commençaà se plongerdansIa démonologie Mais au
oooooo oooooo oooooo
fils du temps,il devint le jouet de sesnouveauxalliés
Actuellement,Mishradirigele Chantryde SanFransiscoIl estaussi
Dtrdpur6 Hlstorlqrc vcrù!
ÂùTGr aaoaaa OOOOO C@i@ aaOOO le doyenet le représentant Tremereau Primogen Il continueà faire
C4ldrié aaOaao OOOOO régulièrementdes rapportsau conseilde Vienne. en faisantcroire
H€c. aaOOOO OOOOO ùûlÈls d. si aaaaa
Pui!rc aaOOOO COOOO que ses étudesavancentrégulièrement,ce qui n'est qu'en panie
F@ d'lû. aOOOOO OOOOO coû.8r aaaaa
oooooo ooooo exact. Si le conseil de Vienne venait à apprendreque Mishra les
oooooo
ooOOOO Hruultt Silil trompe,ce dernierrisquede subir une fin plus que tragique.Il est
OOOOOO C@!6 O
vrai néanmoinsque Mishra commencea connaitrequelquessucces
BI$fr myæ .l B
Volonta rEv' -2 O
dans son étude des magesde San Fransisco,cela grâce à I'aide
Polrù dG Sùt 9['qE
'2 o apportépar sesalliés démoniaquesMais leur fréquentationet les
Ir*'-i,
oooooaoaoî
;ffiô;#;
lt'yb-
ffi# '5 r pactesqu'il a fait aveceux lui ont coûtécher.Bientôt ce dernierne
a

sera plus qu'une marionnettepour eux Il a déjà commencé a


instauréun culte démoniaquecomptantune cinquantainede mem-
breshumains.

24
I
-i* VAMPIRE
-r^r r . ^Y. ^n -t -
I
*1. = =','VAMPIRE
Mlshn Tchcskovski Adrm Bnllock
Trcmcrc - 7èmc aêlêndon Vcntne - 6ènc ahéndon

AtHbut!
Physlquc Sodd M6td Physhuc Socùl Motd
FoM aaaOOO chsùe aaaaaO PerËcpdm aaaaaO Fæc aaaaOOO Cbârlhc aaaaa0O P@pd@ aaaOOOO
Dcnadré aaaOOO Matpulsim aaaaoo InGliSEæ aaaaoo Dcrâhé aaaOOOO Metpul{id aaaaaoo IncUiBc@ aaaaaoo
Côlsdûdo aaaaoo App@E aaOOOO Asuæ aaaOOO Coldui@ aaaaaOO aaaOOOO Aste aaaOOOO

CrPrcités ræ CePrcités +
Trlob Compétau Corariruq Tdott Coopétcnc Couùsuq
C6édic OOOOOO Aailw OOOOOO B@Erdc aOOOOO Comédic aOOOOOO Anittlm aOOOOOO Brmie aaaaOOO
VtSilEæ aaOOOO Pilob€c aOOOOO Infm.dqtæ OOOOOO Vigtlr@ aaaaOOO Piloug. OOOOOOO lrfmrdG aOOOOOO
spotù OOOOOO Eti4@ aaaOOO Fi!@r aaaOOO SpoÊ aOOOOOO Etiqt@ aaaaOOO Fi!@ aaaaaoo
Bagm OOOOOO Mêlê OaaOOO l!v6drd@ aaaaOO Drg@ aaOOOOO Mêlê aaOaOOO hv.rû!d@ aaaOOOO
F:squiE oOOOOO Affi I fa aaoooo Loi OOOOOO Bquivc aOOOOOO À@ | fa aaOOOOO Loi aaaOOOO
Eûedhie aOOOOO Mud4E OOOOOO lÆs6 aaaaOO EsDÉldc OOOOOOO Mud4E OOOOOOO tÆsE aaaaOOO
Intlnrldrdor aaaOOO Rémi@ OOOOOO Médæile aOOOOO lntiûlddo aaaaOOO Répûsim OOOOOOO MédêclÀe aOOOOOO
Comtrnd.r aaaaao Sécùié OOOOOO Occuldsm aaaaaO CohrErdd aaaaaoo Séqrté OOOOOOO Occùltisc aaOOOOO
C@ ru OOOOOO Dis(d@ OOOOOO Potdquc aaOOOO Con u OOOOOOO DircrÉtl@ aaOOOOO Polhtqu aaaaaOO
Dùadtr aaaaOO Swlc OOOOOO SciM OOOOOO Ber.dt aOaaOOO Swetc aaOOOOO Sdc4 OOOOOOO
oooooo oooooo oooooo ooooooo ooooooo ooooooo
oooooo oooooo oooooo ooooooo ooooooo ooooooo
oooooo oooooo oooooo ooooooo ooooooo 'loooooo
oooooo oooooo oooooo ooooooo 0000000 0000000
oooooo oooooo oooooo ooooooo ooooooo ooooooo

AYântrgca
DtdpUtr6 Ilùtodqm Valu Dtclpun6 Hbtoriquc Vcr|[r
AUTGx aaaaoO Trcr46u aaaaa c(@i@. aOOOO Au+Gr aaaaOOO OOOOOOO Cæiæc aOOOO
Dooi@ion aaaaaO coffi aaaao DttBiEil]ûi@ aaaOOOO OOOOOOO
ÎllMgic aaaaao Rerro aaaaO Maitis d. si OaOOO Doniuion liOlfOO OOOOOOO Meiùi$ d. si aaOOO
- Télébtr&i. aaOaOO ooooo PrÉæc: aaaaaaO OOOOOOO
- TcEp6 aaaOOO ooooo cousge aaaao Fo@ d'AEe aaaaOOO OOOOOOO Coûsge aaaaO
- ComaiwOtOOOO ooooo ooooooo ooooooo
- T(fu aaOOOO ooooooo
- SaDc aaaaaO Humrtrlla Srota OOOOOOO Hurnlté Srntt
oooooo Cm6io t ooooooo Contui@ O
oooooo oooooooooo Bt€.rw légèE -l O ooooooo oooooooooo BlsE légèæ -l Q
BIMmoy@ -l Û Blsc tuyæ -l J
Bl@ gEvê -2 O gldw gnvc
Polnts dc Sùt Volonaa PolDt de Sùt Volonta -2 O
HsDdiqp -2 O Hrodic4
Toùl : 20 ooaoaooooo Infmlé -5 tr ToÈl 30
ooooooaooo loftrlÉ
-2 O
0
-5
tctEoctoEooo
*f.. oocrooooooo
'
Pù t oû! 5 Invalldhé O
a I Pùbu:6 Invâùdlté O

+&- 'k>
I I

\t;shraest aussimembredu club desnostalgiquesUn de sespires En quelquesmots.sonplanestle suivant:


::nemis estle BrujahPerryCommonsqui estinten'enulors d'une Tout d'abord. il fit croire à sa destructionpar un autre pack du
:.\ocationd'un démonmineur Il lui à tàit croire qu'il s'agissait Sabbat Il fit en sorteque sont'ilsdeviennePrincede SanFransisco
:'une expériencequi avait mal tourné.mais il comptebien le faire Puis.il I'influençapour que ce dernier"apprivoise"les Anarchs
definitivementau cas ou il sauraitplus de chosesqu'il veut ailn de mieux les connaîtrePendantde longuesannées,il ne fit que
-ire
r:e n l e dir e collecterle plusd'informationspossiblessurcesderniersUne fois
convaincude connaîtretous les Anarchsde sa ville, il commençaà
fàire Ie ménage,à les éliminerun par un Mais pastrop vite et de
\-entrue fàçon a ce que personnene découvresesagissementsLa phasede
nettoyagea commencédepuistrois ans,et ce n'estqu'un début .
\ddam Bullock (6eme) Addam n'estplus le mêmehommequ'avant Il estcomplètement
\idam vit depuisplus de centcinquanteansà San Fransisco. il a obsédépar sa\.engeance et il ne sedonneplusde limite Si personne
.r cetteville naître,grandir Il a aidecetteville à devenirce qu'elle ne I'anête,il estprêt à éliminerplus de la moitiédesParentsde la
iir maintenant, et pour lui. c'estsa ville Il devintPrincea la suite ville, et encoredanssesbonsjours
:3 la mort de I'ancienPrinceTremerequi perit dansles incendies
::o\ oquéspar le tremblementde terrede 1906(certainesmauvaises llichael Bullock (7eme)
::isuesdisentqu'il auraitun peuaidécenefin) Il fut Pnncependant \4ichael est le véritable petit fils de Addam Lorsqu'Addam lui
=:riron cinquanteans durantlesquelsil dut à de nombreuses re- donna la chancede devenirun vampire, il ne refusapas Emballé
:rses affronter des packsdu Sabbatou desmouvementsAnarchs par sa nouvelle existence.il aida Addam à gouvemer sa ville,
:- fut finalement capturépar un pack du Sabbat Il dut subir les reconnaissantdu don que lui avait fait ce demier (d'autant plus
:-lrruresde ces dernierspendantplus de deur nuits avant qu'il ne reconnaissant qu'il est lié au sang)
:oit secourupar d'autresParentsde la Camarilla Il reprit sa place Mais petit à petit Michael commençaà déchanterLes responsabi-
:e Prince,maisil n'etaitplusle même. non seulement il avaitsubi lités de plus en plus nombreusesI'accaparaientet I'empêchaientde
es pirestorturespendantdesheures,mais il avait de plus perdu sa profiter de son immortalité comme il pensaitpouvoir le faire Il
:here compagne,une Ventrue avec laquelleil etait mutuellement devint petit à petit plus blasé.cynique mais continuanéanmoinsà
.:e.lors de sonenlèvement.En enquêtant.il découvritque le Sabbat servir aveczèle son sire C'est grâceà lui que le Princefut secouru
:r'ait étaitinformé parun Brujah Anarchdu nom de PeterWilliams lorsqu'il fut capturépar le Sabbat
, n'en fallut pasplus pour déclencher en lui une haineinésistible Puis son sire fut détruit, du moins, il le pense.Ce demier I'avait
ies Anarchs Mais Addam estun hommede tête et non un homme preparéà lui succéderet grâceaux alliéstoujoursfidèlesà Addam,
:'action Il décida donc de préparerune vengeanceimplacable ce fut assezfacilement SousI'influence de son sire,il commençaà
erversles Anarchsqui étaientla causede tout cela La chutede Los etablir une autoritébien plus laxiste et relâchée I1 se fit apprécier
\ngeles aux mainsdesAnarchsne fit rien pour arrangerles choses par quelquesBrujahs,et devint mêmeI'ami de certainsAnarchsles

25
| |

VAMPIRE 4-'-!-A1\IPIRF-i* ^rhrnÉ

l|llctrcl Bulhcl Mrdfr dl Crdlr


Vcùlrlc - 7ènc aéa&rdon VorÛro - tloo 3&tndon

Ptyd4uc Sodrl M.ûf Mq6 S.dI Md


Fqe aaaaO0 ctd@ aaaaaO Pqtçdo aaaaOO FdE OaOOO ctd@ aiaaao tl..Édo aaaoo
D.nAtÈ aaaaoo rroipoledo aaOOOO lftuf@ aaaOOO D.detia aaaoo ù{EiDddG a.aaa larllltæ aaaao
cddtrh aaoaoo Aræ aaaaoo Albr aaaooo cdûdo oaaoo ArÛoo aaaao A!@ aaOOO

Cepecitb
ldotr Cupâras Goubuq Tdr6 Copdus ColuLlus
Cdadb aaaOOO Aûtur OOOOOO B|MEdÊ aaaOOO Cda.t aaaoo AdM! OOOOO DtE!.td! aaOOO
vtlrl@ aaaaoo Pilûle aaaOOO lDfadStt aaOOOO w|læ aaOOO Ptlôlp aOOOO lafmdqtr OOOOO
spd aaaOOO EdqÉ aaaaoo Fhô. aaaaoo sF6 ooooo EdF a..oa Fb@ aaaoo
B{tæ OOaaOO ù(êléÊ aOOOOO In4drÉû OaOOOO BrtrÉ OOOOO r,ra!. aOOOO tlrEdtd8 aaaao
ElCdve aOOOOO AÉ | fo aaaOOO t4l aaOOOO EqdF OOOOO AtDltu aaOOO |....l aOOOO
Eopdb aaOOOO l{udsu aaOOOO lsgtn aaaOOO EdFaS! aaaaO !ftd4! aOOOO !n!Er aaOOO
tddddo aaOOOO Ra?-d6 OooOOO ltâldûê aoOOOO hdddo aaOOO Ra9rdc oOOOO MédldE OOOOO
Coolda aaaaaO Sa@té OOOOOO Ocdhl@ aOOOOO C@ aaaao Saqfta OOOOO Ocqld@ aOOOO
Cæ. ù aOOOOO DbcÉto OOOOOO Politqtr OaaOOO c@. ù OOOOO Dù6âa OOOOO Pondq|& aaaoo
Bnù aaaaao SrFtG OOOOOO Sdæ aOOOOO Dûrh aaaao swtt OOOoo sdæ OOOOO
oooooo oooooo oooooo ooooo ooooo ooooo
oooooo oooooo oooooo ooooo ooooo ooooo
oooooo oooooo oooooo ooooo ooooo ooooo
oooooo oooooo oooooo
oooooo oooooo oooooo ooooo ooooo ooooo

Avrtrtrlt'
Dt!41h.. Eldo|{qu. Vcihr Dt4lL6 Ebrlq!. Vrnt
Ar.çd aOOOOO ooooo Cddoo aaa@ Ar4q aaaOO OOOOO Cddæ aOOOO
Do6lrd6 aaaOOO ooooo Dodldo aaaaa ooooo
CéLrtlé aaOOOO ooooo Mdl|r d. æt aaaao Hao. OaaaO OOOOO }lrltls & sl OOOIO
ho aaaaaa ooooo Foçdlo aaaOO ooooo
Fæ dbc aaaaoo ooooo cN.!ç aaaao Ihoûlj|. aaOOO OOOOO Cotnle aaa00
oooooo ooooo - Sla aaOOO ooooo
oooooo ooooo
OOOOOO Hlmrita Srûa OOOOO Eunttt Srûa
oooooo Cd6 o ooooo Cdi@ O
oooooo oooooooooo BIælé!ù! -l o ooooo ooaooooooo Blru LtÈæ .l O
BlsÊ rtæ -l o 9l@ Eo,,@c .l O
Polrù d. Sù! Yoloila Bbltæ ldc -2 o Pobù d. S.!t Volotta Bkoæ gre .2
.2
O
t||DdL+ u Iledlo O
Tôl | 20
aaoaaooaao IDôotra
-2
o Ttl r 13
oaooooaaoo IotolÉ .5Ql
P ù tn rts crrrrrrrrro Invildila
-5
o !
a
PùaEr3
-- -- -- CffEEfffftO h"'rtr o '^ aa

tt
IV

moins vindicatifs.A SanFranciscotout est permit du moment que


I'on respecteles lois élémentairesde la Mascaradeet que I'on reste *1"-VAMP
respectueuxdes autres.
TJ. Mrc Milhn
Malgré ce laxisme, Michael conserveune autorité certaine sur la Valrnc - tèmc gàêrrûon
ville et les Parentsqui y résidentgrâceaux alliés puissantsqu'il a
su se faire. Citons entre autresGreg Diamond, Emilio Santos,Oscar Pùtdqu Sodd MÀtd
Wilde Fqc OaaOO Ctaln aaaOO FdEcDdù aaaOO
Dqd!é aaOOO MEltdddl artaao hæl$æ aaaoo
Michael est le genre de Prince à recevoir les nouveaux venus les Cdrdc aaaoo Aæ S..OO Aæ aaOOO

pieds sur son bureauen train de lire un comics Il sait s'adapterà Crpecit{s
tout et il semble aussi bien à I'aise dans une réunion mondaine Tdab Cupéias Coudsrq
Cæad. OOOOO Altro OOOOO Euugd. aaaaa
Toreador que dans uîe rcue Brujah. Il est fier de ce qu'il a réussi à vtclæ aoooo P|ldæ aaooo IDtuùdcE aoooo
Sp6 OOOOO EdcÉ aaaOO F@ aaaOO
faire à SanFransiscoet ne sedoute pasdu tout que son sire estencore Bgrrc aaOOO ùlêlb OOOOO trydldd aOOOO
aoooo L.t aaaoo
derrièretout cela Pour résumersa mentalité, "Soyez toujours cool, EscdE
Ed.
aoooo
aaOOO
AtË I Èr
t'{'d4E OOOOO tosE aaOOO
mais ne vous laissezpasmarchersur les pieds". Idddo aaOOO
aaa00
Rlt d6
Saqté
OOOOo
aOOOO
Médde
Ocdlri@
OOOOO
OOOOO
C@d6
Cæ. ù OOOOO DL..tl6 OOOOO PoUd$E aaOOO
Dd! aaaoo Swtt OOOOO sd@ OOOOO
Marilla Di Castilla (8eme) ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
Marillas'estinstallé
àSanFransisco
depuis unmoisElle
seulement ooooo ooooo ooooo
estenvoyéeparle clanVentrueafin d'évaluerla situationactuelle ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
de cetteville et de serenseigner sursonPrinceet sesobjectifs.En
effet,Michaels'estvu de nombreuses fois rappeléà I'ordrepardes Dt4ùh.. E bùlqrc vcrb
Anciensdu clan Ventruequi considèrent que sonattitudene peut CAId4 OOOOO OOOOO Cotd@ OaaOO
DoddÉ aaaaO OOOOO
que renforcerles Anarchset faciliter une prise de la ville par le Èas. aaaoo OOOOO Mdù|, d. æl aaaoo
Fcedb aaOOO OOOOO
Sabbat.Michael,sousI'influencedesonsire,atoujoursmépriséces OOOOO OOOOO CoE3r aaOOO
ooooo ooooo
avertissements. Ne désirantpasperdreuneville commeSanFran- ooooo
OOOOO ErDila S..fa
sisco,les Ventruesont doncdécidéd'envoyerun de lew représen- ooooo Cdo o
tânt enquêtersurplace: Marilla. Samissionconsisteà déterminer ooooo OOOOOOOOOO Dl-ElrÀ!
Blæ Eoy@
.l o
q
-l
les diversespuissancesen place (Anarchs,Sabbat,loyaliste au Pofù tb Sot Vddla Dlælm -2 o
aaaoaaoooo IlEd4 -z o
Prince,etc),à décotrvrirlesvéritablesmotivationsdu Princeet" si TdrlS ffi-5 o
celasemblenécessaire, préparerla destructiondeMichaelqui devra P.rhr5 crrrrrrrrrt o
êtreremplacéparun PrinceVentnre,fidèlesujetdu clan.
Marilla commence juste sesinvestigations,maisellea déjàréussià
séduireT.J. McMillan, qui lui est maintenanttout dévoué.Son

2g
rterêtseportemaintenantsurLogon qu'elleespèrepouvoircontrô-
er afin d'utilisersestalentsde pirateinformatique Elle comptebien
:ouvoir aussiinfiltrer les Anarchs.peut être par I'intermédiairede
+,-vAMprRE--=J.-
lan Whitc "&Bell"
-ogon ou un desenfantsde Colt Vcotnc - 9èloc aàlretion
\ noter que le clan Ventrue lui a donné un délai de un an avant
Attribuis
:'avoir despremiersrésultatsnotablesdanssa mission Ptyriquc So.td Motrl
Foe aaaOO Chûls! aaaOO PcEd6 aaOOO
MojDulIio
T.J. McMillan (8eme) Dcxtlrtté
cNiuki
aaaao
aaaoo ApFEoc
aaOOO
aaOOO
InEUiBæ

aaaoo
aaooo
I J McMillan est le fils de Michael Ce dernier le créa afin de le Crpecltés
lorsqu'il accédaau titre de Prince Michael, influencépar Tdæ$ Compâaq ConDLurs
'econder Coûadic COOOO tuitru OOOOO
\ddam, ne lia pasTJ qu'il réussità prendresoussa domination viiler aaOOO Pilogc aOOOO
Drntrlglic
tafoorOqu
aOOOO
OOOOO
\u débutT J restaloyalà Michael.apprenant lesficellesdu métier Seoô
B.!e
OOOOO
aaaoo
Eriq@
Mêb
OOOOO
aaaoo
Fiæ OOOOO
ooooo
\près cinq ans d'apprentissage, T J exprima le désir de ne plus E{rdE
FitrhL
aaaaO Aæ | fa aaaOO Loi aOOOO
aOOOO M'rdcu OOOOO le$s aOOOO
.en'ir le Prince.mais d'avoir lui aussila possibilitéde bâtir son lndÉud@ aaaoo Réprrid OOOOO Méd.ciæ OOOOO
C@sÈÀ aaOOO S&ûié aaOOO Ocoldc OOOOO
:ropre empire N{ichaelaccepta Cæ æ aaaOO Dir.râi@ aaOOO Polht@ aOOOO
BùedD OOOOO Survtc COOOO Sci@ OOOOO
T J commençadonc à construireun petit empire économiqueen ,loooo coooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
rrenant garde de ne pas s'attaquerouvertementaux intérêts du ûoooo ooooo ooooo
Pnnce Il créaavecMishrale club des nostalgiquesIl tentaaussi ooooo ooooo ooooo
ooooo ooooo ooooo
:e lutter contre les Anarchset plus particulièrementcontre Colt
Pourcelail créaS-ball,un hommede la rue,qui seraitplusapteque Dtldpur6 Hlttorlqlc Vcr'aù
,ui à prendrele contrôledesgangs Mais cela fut plutôt un échec Cllé'j,l aaOOO A,llié. aaaoo C-e*! aaaoo
Dooiuim aaOOO Coffi aaOOO
T J estissud'unetàmillede la hautebourgeoisie de SanFransisco ftr6e aOOOO Ræ aOOOO tÉiti! d. s{ aaaoo
hi!æ aaaoo M@r aaaoo
''-'nde sesplusgrandrêveseraitd'êtreacceptédansle milieu de la ,loooo ooooo Cowrgc aaaaO
,loooo ooooo
roblessecommel'un desleurs Il prit de nombreuxcoursd'étiquette tæoo
3î de savoirvivre. maisrien n'v fit Il ne pouvaitse débarrasser de TCOOO Ernuita Sraa
ioooo Coûsiort
.on espritbourgeoisbien trop terre à terre et mesquinpour la vraie .c r 3oo aaooaaaOO O Bldw |éfiæ -l o
Bldr Myæ -l o
roblesse fuis arriv'aMarilla Elle avait toute la majestéd'une Pobt! dc Sut VoloDta 916@ gfle -2 o
damenoble Et contrairement auxautresnobles.elleaccepta ooooooaooo Hanicq -2 o
_:rande Tool r la Ilfmlé .5 a
::es facilementsa compagnie.semblentmême I'apprécrerT J Pùtr:2 ocEEcttc,ctoo n

:etrouvaen lui ce qui pouvaitêtrede I'amour


T J estquelqu'undetrèsinstableactuellementIl estnon seulement
les effetsd'une dominationd'Addam et d'une dominationde
'ous
\larilla. maisen plusil redécourre le véritableamour Pourcouron-
I
:er le tout. une crise économiques'amorceet I'empire de T J
\lcMillan commenceà chanceler
*|--VAMPIRE----1-
^
r/rri Y Tl rr I

Dcucntir
Suivrot dc Scth - tèBG thérrtion
8-ball " Léon White " (9eme)
Yoir Intmtrlal f,t'es: '[he'litvhtx
Physiquc Sæid Mutd
FoM OaOOO Cbeiw aaaaO PcIqid aaaOO
Dcxtarhé aaOOO MùiDuhim aaaao InælliBæ aaaoo

Suivantsde Seth CNuion


aaOOO Àppd4. OaaOO Atu aaaao

Cepecilés *
Tdcot! CoEpêttqq Courùsuq
Démentia(8eme) ComédÈ aaOOO AniN IOOOO Brmud. OOOOO
vigilae aOOOO t\lotrCc rOOOO lnfduilr OOOOO
Dementiaest charseepar son clan d'infiltrer et de corromprele SæÊ IOOOO Etiq@ aaOOO FlD@ OOOOO
Bs!re :COOO Mél{Ê COOOO l!v!d!d6 aaaoo
:rrlieurampiriquede SanFransiscoOf-liciellement- c estune Bru- !{uivc aoOOO Aæ | f@ oaooo tii OOOOO
ah. enfantde DocteurN4an'elousElle s'occupeaveclui de gérer F-Éhh
Irtihtdrd@
aaOOO
aOOOO
MBicE
Rémio
aaaoo
COOOO
LÆsrs
Médoclæ
aaOOO
aOOOO
e marchéde la drogue de San Fransisco Elle s'occupeaussi Comunda a IOOO S&ùté IOOOO Occultiæ aaOOO
Cm. È IaOOO Dis{ti@ aaaOo Pollli@ aOOOO
i int-rltrerle milieu artistiquede San Fransiscoen tentantde lui Bùdû aaaao Sur,lc COOOO Sd@ aaOOO
aoooo ooooo ooooo
lonner une inspirationplus morbide et nihilisteet en prônantla coooo ooooo ooooo
ioooo ooooo ooooo
.onsommationaccruede drogueat-rnde développersessensations ccooo ooooo ooooo
:nistiques Elle s'occupeplus particulièrement ooooo ooooo ooooo
de developperle
mouvementdespoupees de sang(goths)qu'ellecomptecontrôler
Dù{rplbé Hlraorlq[c V.rbt
c4ti''4 aaaoo ooooo CæiR. aOOOO
S€teqù aaaaO OOOOO
Èara.. aaaoo OOOOO Mri!|s & sl
a Dbdoulrid aaaoo
coooo
OOOOO
ooooo CorqF
aaaao

aaaOO
toooo coooo
ûoooo
ooOOO ErDrdla Sria
ooooo C.Ed6 o
,l oooo o
aaoooooooo Blsn légÈÉ -l
BL.ræ @yæ .l o
Pobtt dc Sùt Vololta Blaæ lFc -Z o
ooooofaaoo lildsp -2 o
T6t r t5 IDfratÉ o
Pù@r3 ctctctctctooooo Invdldlta o

27
de l,qCollecriorrVorrUnrnû
Ln VenrEAUxErrchènes
pouRCkÂrenuFllksnsrein

i;iiilf-#ffiffiÉ'iffi
ors de la rédactionde la première cription de Arthur Pencroftestdonnéeau docker,
parue de ce scénario,je n'avais en ce dernierindiqueraquecethommea bienembar-
ma possession que le recueiltraduit qué sur I'Albatross Le docker préciseraencore
par Jeux Descartesde ('hâteau F'al- que Mary Boyle portait un sac assezlourd et
kerstein Or depuisj'ai pu acquérir qu' elle refusaitsystématiquementque quelqu'un
chez mon revendeurhabituel I'ex- I'aideà le porter.
cellenteextension(-ontmeil.faut Que ne fut pas
Nos héros ont dorénavantde bonnesraisonsde
ma surpriselorsqueà la page6l de ladite erten-
s'embarquerpour Londress'ils veulentavoir une
sion, je découvris sur la carte intitulée "Train
chancede retrouverI'ouvragede FrèreLibert Un
schedules and maps" que Leipzig n'étaitpasun
bateaules embarquerarapidement(au moins un
port de la mer Intérieure Tom Olam ne doit pas
bateau par jour part de Francfbn pour aller à
être un excellentcanographe
Douvres) De Douvres ils devront emprunterle
Un changement s'imposedonc pour coller à la cheminde fer qui lesdéposeraà WaterlooStation.
"réalité" de la NouvelleEurope; Arthur Pencroft en plein coeur de Londres Le voyage en bateau
aliasAndrewPacketta pns le train pour Francfort durera selon la saisonentre deux et trois jours
ou il a attenduMary Boyle qui l'a rejoint le Quoi qu'ils fassent.ils ne trouveront pas de
lendemain Ensemble.ils ont embarquésur le moyende locomotionplusrapide(il n'existeau-
Steamer"Nbatross" pour Londresvia Douvres cunelignerégulièrede dingeable)Le trajetDou-
vres- Londresprendenvirontrois heuresen train
Londresestune ville recouvertepar le brouillard
Pnoloque et la fumée qui s'échappedes nombreusesfabri-
quesqu'elle abrite Avant d'arriver à Waterloo
etrouvonsnos hérosfburbus.blesséssi ce
Station. le train traverserales crasseusesban-
n'est physiquement. du moins dans leur
lieuesdu Sud de la capitale,puis longerala Ta-
amour-propre.d'avoir laissé filer I'ou-
mise et le Park ArchbischopLe centreville est
vrage qu'ils convoitaientLa seulepiste qu'ils
beaucoupplus agréableDe nombreuxflracreset
doivent posséderest que le voleur (Arthur Pen-
automotivesparcourentleslargesavenueslondo-
croft) et le commanditairedu vol (N{arv Boyle)
niennes,desgentlemenserendentà leursatïaires.
sont des suletsde sa très gracieuseMajesté Vic-
ou dans leur club favon, Big Ben garde Wes-
toria, Reine d'Angleterre Leurs recherchesvont
tminsterBridgeet tàit régulièremententendreson
donc les menerdansla PerfideAlbion, af-rnde
carillon
récupérerI'ouvragetant désiréet éclaircir.du
moinsle croient-ils.Ie mystèrequi entoureMary N'hésitezpasà décnrela ville de Londres,mu-
Boyle.tàussecomtesse de Danmoor nissez-vouséventuellement d'un guide. faites
sentirà vosjoueursqu'ils sontdansunedesvilles
qui marquentla NouvelleEurope une ville à
C h n p i r nIr: Où r o s h Én o s, deux visages,partagéeentre I'industrialisationà
outrancede Ia penpherieet le charmedésuetdu
r nls
d ' i n i v e s r i cn r io rn r ch r n ch r s centreville
D R E N N E[n
NTvoir de LqVÉnir É. Nos hérosharassés par un long v'ovagevont partir
à larecherche d'un hôtel Il enexistede nombreux
i nos hérosont etébrillants (ou si vous avez au centrede Londres,dont les plus côtéssont le
été particulierementmagnanime),ils ont dû GrandHôtel situéà deux pas de la Gare de Cha-
suivre la trace de Mary Boyle et d'Arthur ring Crosset de ScotlandYard, le St JamesPalace
Pencroftjusqu'aupoft de Francfort Là, ils pour- qui possèdeune vue superbesur St JamesPark,
ront apprendre à la Capitainerie, ou encore I'hôtel Métropole en plein coeur du
s'ils s'adressent
que Ie Steamer"Albatross" appartenant au Capi- Londres artistique,en face de Colent Garden
taine Morstein et baséà Francfort, a étéaffrété par Mais peut-êtrequ'ils preférerontle calmediscret
Mme Mary Boyle et qu'il a appareilléen direction d'un Bed and Breakfc* (sorte de pension de
de Londres famille à I'anglaise)tenupar une de sesinimita-
En fréquentantlesbarsdu port,leshérosdevraient bles gr and-mo ther.s anglai ses
pouvoir rencontrerun dockerqui a aidé au char-
gementde "L'Albatross"; Ce demier leur indi-
quera contre une ou deux chopines que six
hommesaccompagnaient Mary Boyle Si la des-

28
- Sonpoint de chutehabituelestle pub The Red
Fox au coeur du quartier de Soho
iE u AR O U EN . T
O U ' i IN 'E X i sTPEA sd E o Succèstotal :
- Toutesles informationsprécédente
mei[[eunr nqer,rce de - Le demier vol commis par Packett sur le
nrnseiqlremelrrs oueScorlnnd territoire britanniquea été perpétréau British
Museum de Londresou il a dérobéunetraduc-
tion originale en grec d'un livre égyptieninti-
tulé Le livre des ('alamités Ce forfait a été
cotland Yard au temps de la Nouvelle Eu- commisil v a six mois
rope est déjà montré en exemple pour le - Lestradeest parvenu à interpellerune fois
modemismede sesméthodeset la oualitéde Packett en flagrant délit de vol de bijoux à
i* i nvestigateurs C' estune sourcede renseigne- I'hôtel Claridge, à Londres L'un des plus
:ents qui ne devrait pasêtre négligée grandsavocatsde Londres,Sir ChristianDe-
: :ls suiventces judicieux conseils,nos hérosse lannay,payépar une mystérieuse femme,a fait
--dront donc dansles locaux de ScotlandYard, relâcherPackettsur un vice de procédure(si-
i :uresdansun quartieradministratifcomposédes gnature manquante dans un acte) Lestrade
:'-ieaux du Gouvemement.du Trésor.de I'Ami- ignoreIe nom de cettefemme Cesfaits remon-
=:rté et du ministèrede la Guene Ils serontreçus tent à un an Sir ChristianDelannayne donnera
:er un bobbl'de service fort serviable,qui les jamais le nom de cettefemmeà qui quece soit
:.riteraà indiquerles motifsde leur visite Si les o Succèsmagistral:
-erossontévasifsdansleursexplications.le hob- - Toutesles informationsprécédentes.
-. les éconduiraen leur précisantque Scotland - Packett tente actuellementde revendreun
':'rrd n'a pasde tempsà perdre livre rare.il s'agiraitd'une Bible
- Un informateur a appris à Lestradeque
-es hérospeuventaussi,s'ils ont de bonnesrela- Packettétait descendusousle nom de Pencrofi
- rns à Londresou dansla Police.prendredirec- à I'aubergedu Chien qui Fume dansI'Est de
i:nent un rendez-vousavec un officier Londres N'ayant rien à reprocherde sérieux
).relquesoit leur moyend'approche. si noshéros actuellementà Packett,Lestradele laissesans
::nt référenceà Arthur Pencroft.et seulementen sun'eillancen'ayantpasassezd'hommesà sa
:e cas,ils serontreçusparle toutjeunelnspecteur disposition
'e stra d e
Si desrecherchessur Mary Boyle sontenffeprises
'.\'illiamLestradeestun policierbnllantqui tente auprèsde Ia Policelondonienne. les hérospour-
:epuis plusieursannéesde confondrePackettsans ront apprendre qu'une ceftaine Mary Boyle a été
.uccès C'est un jeune hommed'environ25-30 interpellée en 1852 au pub The Red Fox pour
grandet mince qui porteune fine moustache racolageCondamnéeà une amende.elle n'a ja-
-rs.
,. ecoutetoujourstrèsattentivement sesinterlocu- maisfait parlerd'elle depuis
:eurs Il parlepeu et jamaispour ne rien dire,les Toutesles autresrecherches sur Mary Boyle s'a-
--uestions qu'ils posentsontpréciseset sesaffir- vérerontvaines.il sembleraitque cettepersonne
:atrons sontperemptorres ait totalementdisparue
-estradeécouteradonc I'histoirede nos héros:
aissez-lesracontervéritablement.et donnez-leur
.n malusôonusselonla qualitéde leur expose
iaites jouer ensuitele charismedu hérosayant
:acontéI'histoirecontreIe couragede Lestrade
RE MA RO L J EONT
UEI A I RÉ O UE NT A T I O N
,Bon) Si les hérosont étésincèreset ont dit tout dr ce n r n inpsu b slo Nd o r ie Ns
;e qu'ils savaient.augmentez de un le niveaude
.a reussiteLestradea un instinctinfàilliblepour
Jecouvrir les mensongeset il apprécied'autant
:lus la sincéritési raredansson métier Selonla PounIeunsnrrrrÉ.
qualitedu résultat,nos hérospourrontapprendre he Red Fox est une infâme taveme,située
Jecl : au coeur du quartierde Soho,au sud-estde
. Maladresse: Lestradepreridleshérospour des
Londres Cet établissement estexploitépar
complicesde Packett Il les fera suivrediscrè- un individudénomméJohn"Skipper" O'Donel-
tement et tentera de recueillir des preuves ly, un ancien marin aux antécédents judiciaires
contreeux plus longs que la Tamise C'est un personnage
o Echec: Lestradeéconduirarapidementles hé-
antipathique,rénophobe,misogyneet wlgaire
ros sansleur délivreraucuneinformation. C'est une montagnede graisse,au seinde laquelle
o Succèspaniel : ne semblebouger que deux petitsyeux porcins
- Arthur Pencroftest le pseudonymedont use
habituellementAndrew Packettlorsqu'il pré- Son établissementest le repairede tous les mau-
pareun mauvarscoup vais garçonsde Londres,et il sert volontiersde
- C'est un talentueuxcambrioleur.

29
boîtes aux lettres pour la pègre La taverne est dients, servant notamment de garçon de course
ouvertedu coucherau lever du soleil aux malandrinsde tout poil qui circulent dans
Soho.
Le quartierde Sohon' estpassûr (c'esturreuphé-
misme) et les bobbie.rne s'y aventurentqu'en Si nos hérossontsympathiques et généreuxavec
nombre Si nos hérosont la mauvaiseidée de se lui, il leur indiqueraqu'il peutles aider.Le prix
rendre dans ce quartier la nuit dans une tenue de son aide està négocieret Tommy est très dur
bourgeoise,ils risquentfort de se faire dépouiller en affaire : il ne négocierapassonrenseignement
au coin d'une ruelle sombre,par quelquessolides à moinsd'une livre Il expliqueraalorsqueO'Do-
malandrins(si vos joueurs semblentmanquer nelly, le patrondu Red Fox I'a envoyéporter un
d'action, n'hésitezpas à leur tendre une telle messageécrit à Packettqui setrouve dansI'hôtel
embuscade, celane les fera pasavancerdansleur du Chien qui Fume dansBahereStreet,au Nord
enquête,mais cela défouletoujours) Est de Londres.
L'entrée des héros au Red Fox ne passerapas Si on décrit Mary Boyle à Tommy, il admettra
inaperçue,dés le porchepassé,les conversations qu'il connaîtcette femme et qu'il I'a vu à plu-
s'arrêtentet les regardsde la vingtainede clients sieursreprisesau Red Fox Il préciseramême,et
présentsconvergentvers I'entrée La taverneest ce renseignement coùterade nouveauune livre,
enfumée,sale et parmi la racaille,cinq filles de qu'un jour qu'il setrouvaita PicadillyCircus,il
mauvaisevie tentent de vendre leurs charmes a vu cettefemmeprendreun fiacre et indiquerau
défraîchis O'Donelly refuserade servir à boire cocher qu'elle désirait se rendre 42 Belgrave
aux héroset les invitera à quitter prestementson Place Cela avaitchoquéle petit Tommv car Bel-
établissementS'ils n'obtempèrentpas, cinq ou grave Placeest l'un des quartiersles plus riches
six consommateurs sejoindront au tenancierpour de Londres
lesjeter dehorsmanu militari : " Ici on aime pas
les étrangerstrop curieux | "
Demanderdesrenseignements surPackettdansle
f.ql Red Fox n'estpasunebonneidée.un hommede
ij:,..:::j:
:i;1t,tt:
Mary Bovle s'v trouve en perrnanenceS'il ap- tl l

prendque desgenstententd'obtenirdes rensei- AU DOUTCE I.ELRDEI\E.


#; ''1lid,
â;lt;t*S j::.r':';
i','r I gnementssurPackettou sursonemployeur.il les
r;4t;
suivraou lestèra suil'rediscrètementIl s'arran- e 42 Belgrave Place est situé en face de
gerapourenleveravecquelquescomparses. un de Belgrave Square.un charmant petit parc
nosvaleureuxherosi solé.afin de lui extorquerles public, et à deux pas de I'Ambassadede
véritablesmotif'sde sesrecherchesLe malheu- Russie,dansun quartierriche constituéde petites
reux seraséquestredansun entrepôtau bord de la résidences
typiquementlondoniennes
Tamiseavantde disparaître (dansla Tamisejus- Si nos héros se renseignentauprèsdes services
tementou erpedieau châteaupour interrogatoire municipaux du cadastre,ils pourront apprendre
s?::r plus poussé ) que cettebelle résidenceappartientà Lady Mary
Si nos hérosparuiennent à çapturerI'homme de Stevens,veuvede feu Sir Nlalcolm Stevens
Mary Bovle. ce demier ne parlerapas et tentera La rencontredejournalistes mondainsou de per-
par tous lesmoyensde s'enfuirou. au pire,de se sonnesde la bonnesocietélondonienneperrnet.
suicider Sur lui on pourradécouvrirun billet de en comparantles descriptionsde Jllarv Boyle et
chemin de tèr pour Aberdeen et une carte de deMary Stevens, d'établirqu'il s-agitde la même
I'Ecossesur laquelleest entouréI'emplacement personneElle estconsidéréepar touscommeune
du châteaude Alford parfaitefemmedu mondequi vit reclusedansson
L a s o l u ti o n l a p l us l udi ci eusepour l ocal i ser veuvagedepuis prèsde cinqans On ne lui connaîr
Packettestd'indiquera O'Donelly qu'ils seraient aucune relation Elle s'estretiréedepuispeudans
acheteurs du livre que désire vendre Packett la propriétéécossaise de sonmari à Alford
O'Donelly sertde boîteà lenre à Packett Il fixera Si nos ingénieuxhérosserendentau 42 Belgrave
un rendez-vous pour le lendemainsoir dansson Place, ils seront reçus par un couple de vieux
établissement avecPackettet sehâterade contac- serviteursqui indiquerontque Ladv l\{ary Boyle
ter ce demier. qui a quelquesdifficultés à se est pour I'heure absente Si on insiste auprèsde
débanasserde cet encombrantouvrage ces bravesgens,ils préciserontqu'elle se trouve
Si nos héroseffectuentleurs recherchesdans le dans sa propriétéde Alford. en Ecosse.et qu'ils
quartierde Soho,plutôt que directementau Red ignorentla datede son retour
Fox, ils serontabordéstôt ou tard, aprèsde nom- ConnaissantI'insatiablesoif de connaissancede
breuxéchecs,parunjeunegarçond'une douzaine nos héros,il est possiblequ'ils désirentvisiter la
d'anneesprénomméTommy Tommy est un pur résidencelondoniennede Mary Bovle En fait il
produitde la banlieueouvrièrede Londres.il a le n'y a rien à découvnr,il s'agit d'une résidence
cheveuroux et ras,il lui manqueunedentsurdeux tout à fait normale,richementdécoréeet impec-
et est très débrouillard Son père et sa mère sont cablementtenue.En cas de visite clandestine.il
deux aicooliquesnotoireset il doit vivre d'expé- leur faudraprendregardecar la violation de do-

30
et le vol par effraction,sont sévèrement o La manière forte : Packettest très agile et il
-:cile
:-nis en Angleterre Une extrêmediscrétionsera connaîttrès bien Londres;tenter de I'enlever
:: mise, car de nombreux bobbies patrouillent lors de I'une de sesraressorties,ou le maîtriser
ce secteurprivilegie. dans sa chambre doit être difficile, mais pas
-ns impossible L'opérationdevra être conscien-
>: desrecherches sontentreprises surSirMalcolm
cieusementpréparéepour avoir une chance
!:er ens,les hérospourronttàcilementapprendre
d'aboutir
:; rl était I'unique héritierd'une puissantefa-
o La ruse: De loin la meilleuresolutionlndiquer
-rlle d'industrielsanglaisI1a fait prospérer l'af-
par exempleque I'on veut acquérirla Bible
::ire familiale et. il y a dix ans, a épouséune
mettraPacketten confianceDèsqu'il vena les
:.Jonnue.au passeassezmystérieux.nommée
\larv Boyle Cenejeunefille superbe,bien plus bank-notes.sa vigilanceserelâcherasérieuse-
ment,et il seraplus simplede le maÎtriser
::rne que lui, estalorsdevenueLady Mary Ste-
ens Ce mariagea eteconsidéré commeun véri- Quelquesoil la methodechoisie,il estimportant
::b l e s c andale par l a " b o n n e " s o c i é te de noter que Packettse rendradès qu'il sentira
,.ndonienneN{alcolmStevensest décédécinq que sa vie esten danger S'il estpris r,'ivant,il ira
:rs après ses nocesd'un srupideaccident,en chercherà la Banquela Bible desPremiersChré-
:rutant dansles escaliers de sa residence londo- tiens.si on la lui demande
-:enne Mary Bovle etaitI'uniquehéritièrede la
L'interrogatoire de Packett doit être un grand
:..nunede N'lalcolmStevensdepuisle decèsde
moment de role-playing (Packett est fourbe et
r-ancisStevens.tière de Malcolm décedédeux
parledu nez) Si noshérostrouventlesmotsqu'il
rns auparavantdansl'explosiond'une automo-
fautpourle persuader deparler"Police.impunite.
::re. alorsqu'il sonaitde son bureaulondonien
argent",ce dernierserabeaucouppluscoopératif
)es enquêtes de Policeont etédiligentées surces (ajouter niveauà la qualité la réussitesi les
un de
:eux décèset ont concluà desaccidents j oueursfont preuved'un bonrole-playing.ettrou-
\lalcolm Stevensetait connu pour être de son \ent des argumentssolides) En terme de jeu si
\ a n t un c ollec t ionn e udre l i v re se t d ' o b j e tsa n - I'interrogatoire estmenéde tàçonpsy,'chologique
-:e n s et
. un c has s eur pa s s i o n n é Il s ere n d a idt ' a i l - prenezen comptele charismedu personnageS'il
Èurstouslesetesdanssondomainede Alfbrd.en s'agitd'un intenogatoirephvsique( Aie I passur
Ecosse. pourv chasserla grouse(pluscommune- la tête l) utilisez le physiquedu personnaqe
:rent appeleesous nos latitudeslagopèded'E- Packettn'a à opposerqu'un courage" moven
;o sse ) Les héros pourront obtenir les renseignements
suivantsselonles résultats de I'intenogatoire
. Mal adresse psv-
: s' i l s' agi td' uni ntenogatoi re
chol ogi que.P acketti nvente un mensonse
pl ausrbl qui
e ri squede condui rel eshérosdans
ni so u r ^ rdrE uE nnE[i \ À [A pl us
un pi ège S ' i l s' agi t d' un i nterrogatoi re
muscl éP ackendecederapi dement d' unecri se
cardiaquesuiteaux coupsreçus.sansrien de-
\1( ) \T ErN [',A in. voi l er
a Echec Packenne donneaucuneréponse
om m e ont du l ' a p p re n d ren o s a s tu c i e u r a Réussitepartielle Packettindiqueque N{arv
héros.Andrerr Packett.alias ,A,rthur Pen- Boyle setrouveactuellement danssapropriete
c r ot t .es t des c e n dàu l ' h ô te ld u C h i e nq u i de Alfbrd. en Ecosse. et quel'ouvrage" Etude
Fu n re.un ét ablis s emednet d e u x i e meo rd res i tu é de la CulrureCelte" s'v trouveaussi Il preci-
d a n s B aher e S t r eet a u n o rd -e s td e L o n d re s seraque i\larv Boyle a commanditele vol de
Packettesttrèsprudentet ne restepasplLrsd'une ce Ii vre
semainedans le mêmehôtel Il se tene danssa Réussitetotale:
chambretoutelajournee.ne sortquasiment paset - Ce qui precède
prend ses repas sur place O'Donelly contacte - Packettreconnaîtle vol du livre desCalami-
Packetten lui enl or ant le DetitTommv tésau BritishMuseumpourle comptede Marv
Packettn'a pasIt Rthledes I'remiers ('hrétietr B oyl e
arec lui Il I'a prudemmertnlacéedansun coffre - ll preciseque Mary Boyle fàit des expe-
de la Banque Holder et Srevenson,sur Bread riencesthaumaturgiques danssapropriété.no-
Street.non loin de sonhôtel Il porte toujourssur tamment sur des corps humarns
lui la clef du cofTreainsiqu'un revolver Un fusil RéussiteN'lagistrale
à canonscié est cachésousson matelas.danssa - Ce qui précède
chambreIl possède encorecinqampoulesdu gaz - ll existeune pièce secrèteoù Mary Bovle
soporifiqueutiliséà \-ienneet tout le matérieldu effectue ses expériences L'entrée de cene
partàitmonteen l'air pièce est située dans la chambrede Mary
Boyle, et s'actionneen enfonçantun élément
Deur solutionss'offrent à nos courageuxhéros de la décorationde la cheminée
oour interceDter Packett

3I
Vous connaissezmaintenantla tragique histoire
de Mary Boyle Seulsnoshérossontencorecapa-
1 ..f.,
ADDRENNENT VERITE.
IA SINISTRE bles de I'anêter dans son sinistre projet, bien
qu'ils croientêtresimplementà la recherched'un
vant de s'aventureren Ecosse,il esttemps ouvragecontenantdu savoirthaumarurgiqueEn
de dévoilerà nos chershôtesles secretsde effet ce qu'ignore Mary Boyle, c'est que le sort
cetteténébreuseaffaire Comme vous I'a- d'infertilité est très fragile Le simple regard
vez apprisdansla premièrepartie de cetteoeuvre d'unevierge,ou, d'une personneaux intentions
superbe,Mary Boyle ou plus précisémentMary pures sur le réceptacledu pouvoir (en I'occur-
Stevensestdevenueune thaumaturgede tout pre- rence [e calice des sacrifiés)déliera le sort et
mier plan, affrliée au sinistreordre de la Golden détruiraI'artefactqui lui estassocie
Dawn Mary Stevensa eu une histoire mouve-
Il esttempspour vous de choisir qui seraI'Elu(e)
mentéeet cela I'a beaucoupperturbéepsycholo-
dont le seul regardest capablede briser la Male-
giquement Durant sajeunessetumultueuse,elle
diction Prenezen prioriteun personnage fëminin,
est tombéeenceintede I'un de ses clients Ne
et si possibledésignezlejoueur le plus effacédu
voulantpasgarderl'enfant elle s'estfaite avorter
groupe L'Elu(e) va avoir une grandeimportance
par un charlatande Soho N{alheureusement de-
pourIa suitedu scénarioChoisissez-ledoncavec
puis cet avortementclandestin.elle ne peut plus
soin (Gardezcetteinformationsecrète)
avoir d' enfant Si au débutcettesituationla satis-
tàisaitpleinement. elle a nourri ensuiteun com-
plexe. qui devint rapidementune névrose Elle a
doncdécidéque puisqu'ellene pouvaitpasavoir
Chnpirnr7 , Où nos hÉnosvor.,rr
d'enfant. pluspersonnen'en aurait
Ces recherchesthaumaturgiquesse sont focali-
séessur ce but Elle découvritdansle Livre Noir
de la Nécromancie,auquel ont accèstous les es recherches sur le châteaud'AlFordpeu-
membresde la GoldenDawn. qu'un ouvrageé- ventêtreentreprises à Londres(à la biblio-
gyptienLe livre des('ulttmite.rpermettaitde maî- .- thèqueMunicipaleou à la bibliothequedu
triserle pouvoirde la fertilité British Museumpar exemple) Les héros,après
E l l e c o n ç u t a l o rs son di abol i que pl an E l l e de longuesheuresde recherchespourrontappren-
connaissaitles talentsde Packett,et elle le fit dre cue :
libéreren lui payantle meilleur Ar,'ocatlondo- o Le châteaua étébâti aur environsde I'an Mil
nien Elle le chargeâtalorsde voler la traduction par le chefdu Clan Mc Stay,I'un desclansles
grecquedu livre descalamitesdétenupar le Bn- plus influentsde la régiondesGrampian(Sud
tish Museum Packetts'exécuta desHighlands)
o Le Clan Mc Stay a donnéde nombreuxguer-
Elle selançaalorsdansl'étudede cetouvrage,et riers à I'Ecosseet a toujours participeaur
compritrapidement quele pouvoirdemandépour lncessantes querres
ce sort étaitimportant Elle découvritalorsdans Le Châteaud'Alfbrd, nomméaussiChâteaudu
la collectionde son mari un artefàcttrèspuissanr Clan Mc Stay,estceinturépar deur brasde la
le "Calice des Sacrifiés" Cet objetestun calice rivière"Drver''. qui etablitde protbndsfossés
en métalusésansornementparticulier:c'estdans naturels ll estcomposede quatretourscarrées
ce caliceque les sorciersPictesrecueillaient le situéesà chaqueangle.reliéesenrreellespar
sangdessacrifrésqui permenait.seloneur d'aug- d'imposantsrempartsentouranrle bâtiment
menterleur pouvoir C'est un artefacttrèsancien central
et donctrèspuissantsonpou'"oirthaumaturgique E n I516,l e chefdu cl anMc St av,pr énom m e
e s tl ' é q u i v a l e ndt ' un as de P i que Groegan,epouseen première\oce une prin-
Mary Bovle a commencéà rassembler le pouvoir cesseAnglaise nommée Eléanorede Dan-
nécessairepour le lancementsur une grande moor Elle a eté la seuleanglaiseà résiderau
échelle(toutela Grande-Bretagne) de ce sortd'in- Château Cinq ans aprèsce mariage.Eléanore
fèrtilite,aprèsI'avoir expérimentesur quelques de Dartmoorfut jugée, et, reconnuecoupable
prostituésenlevéespar sessbires,puis en le lan- d'avoiradoréle Malin, ellefut miseau bûcher
çantvoici quatremois sur Alford Les ouvrageshistoriquesdonnentdeux expli-
cationsdifférentesà ces faits La premièreest
Le pouvoir nécessaire au son était quasiment
que Eléanorene donnantaucun descendanta
rassemblélorsqu'elle apprit que I'ouvragedu
Groegan,ce dernier inventa de toutespièces
Moine Libert allait être mis en venteà Vienne
cette affaire pour éliminer son épouse;la se-
Elle convoitaitcet ouvragedepuislongtemps,et
condeestque le peuple,mécontentde voir une
cettevente aux enchèreslui apparutcomme une
anglaiseau Château,aurait fait pressionsur
aubaineElle convoquaPackettet partità Vienne
GroeganMc Stay pour l'éliminer (cetteanec-
Vous connaissezla suite : Packeftvola la Bible
dote n'a rien à voir avec I'affaire qui nous
des PremiersChrétienspour son propre usage,
occupe,elle est simplementlà pour permenre
pensantpouvoir en obtenirun bon prix

32
3 nos imaginatifshéros de faire des spécula- petit faible pour les Français
:ions) (surtout pour les Françaises)
. Le Châteaudu Clan Mc Staya été vendu il y Taillé dansle granit,les traits
a vingt ans à Lord Malcolm Stevens,un riche anguleux, il a le teint rou- i'

Iondonien Cetteventea étépossible suiteà un geaud Il connaîttouteslesru-


problèmede succession, aprèsla mort de Colin m e u r s de l a vi l l e et de l a
\lc Stay, dernier Seigneurdu Château Un région C'est dans son au-
conflit opposales deux neveuxde Colin Mc berge que tous les soirs, de
Stav,qui ne purents'entendre,et le châteaudut nombreux hommesde la ville
ètrevendu Malcolm Stevensfit la plus grosse et de sesenvironsse rassem-
enchère.La venue d'un anglais comme Sei- blent pour boire, raconterdes
gneurdu Châteauprovoquaun vif émoi dans histoireset chanter Cetteau- '- a !i

ia population berge est une véritable mine ' tT'-'^,


\-a_----
.
:
de renseignements r'f"'^, i
-es héros,pour se rendreà Alford. devrontpren- ''J--..; I
:e le train de la gare de Liverpool Streetà Lon- Leshéros.s'ils sontsympathi- i
=es. jusqu'à Aberdeen Le voyage durera trois ques et s'ils ne sont pas an- i
srs, le train fera étapeà Newcastlepuis à Edim- glais, serontassezbien reçus l
:urgh (Unjour de voyageentrechaqueétape) S'ils paientdeuxou troistour- i
néesgénérales, ils serontalors ',

+:*
\berdeenest I'une desquatrevilles les plus im-
v é ri tabl ementaccuei l l i s,et
fortantesd'Ecosse.c'est un grandport de pêche
serontassaillisde questions
l'industrietextile,notammentla productionde
- sur leur présenceici et sur
:,.ile de jute, y est tres développeeAberdeenest
toutessortesde sujets
connu pour sa celèbreUniversité,fondée
-core
::l 1494 Selonleur comDortement les
héros oourront recueillir les
- Eco ss ees t r at t ac hé eà l ' An g l e te rred e p u i s
rumeurssuivantes(Distillezcesrumeursdansla
\cte d 'U nionde 1707.m a i sIa ré s i s ta n cceo n tre
conversationselonles questionsposéespar nos lri:t.
ts a n g l a ises tt oujour sliv a c e
héros):
Srnos hérostbnt desrecherchessur Alford et son r De nombreuxmoutonssontretrouvéségorges
:i à te a uà la bibliot hequdee I' U n i v e rs i té
d ' Ab e r- dansla landedepuisquelquetemps (Vrai.r oir
:een.ils découvrirontles renseienements décrits plus loin; Qwargusfait de veritablesrarases
:.u s h a ut s danslestroupeaux)
r L'anglaisedu chàteause promènenuedansla
.. n'eriste pas de ligne de chemin de fer entre
\berdeenet Alford Pour s'v rendreil faut em- lande(Faur. il s'agitdu fantasmede quelques
rrunterlesliaisonsjournalièresen t'iacre,ou louer bergers)
o Des bergersauraientv'u, la nuit tombee. un
;n tlacre ou une automotive Alfbrd est distant
j-une centainede kilomètresd'Aberdeenet la loup marchantsur deux pattesdansla lande
:outeestassezbonne Quel que soit le moyende On entendpartbisson hurlementsinistreles
::ansportchoisi,ie voyagedureunejoumée n u i tsde pl ei nel une (V rai . i l s' agi tde Q* ar-
gus)
'-e pavsagedécouvert par nos héros durant ce e Alford est sous le coup d'une malédiction
. !)\ ageestassezmonotone.fàit de basses
collines Depuisquatremoisaucunefèmmen'esttonr-
..erdoranteset de Iandesinterminables. couvertes bée enceinte.et cela commencea vralnrent
ie moutons La régiondesGrampian.qu'ils tra- i nqui éterl es bonsci toyensde l a vi l l e (\' rai .
\ersent.constituele suddesHighlands c'est le résultatdu sortd'infertilitélanceesur
\ltord estunebourgadede taillemoyenne.située l a vi l l e par Mary B oyl e)
ians une vallée entouréede bassescollinesou r Un anciendu village racontel'histoirede la
:aissentbienévidement, desmilliersde moutons. Dame du Lac d'Alford, qui soignaitles ma-
.alaineétantla principaleproductionde la région lades,et que I'on a tàit fuir (Voir plus loin)
La pedte ville s'est edifieeautourde la vieille . Le cimetièrea etéplusieursfoisprofané.et des
Eglise. et des bâtimentsneufs servantau traite- cadavresont disparu Une enquêtea éte ou-
ment de la laine ont été construitsen péripherie vertepar la Police,maislesauteursde cesactes
On aperçoitsur une collineau Nord d'Alford. la abominablesn'ont pas été découverts(\rrai,
silhouened'un châteaumassif;il s'agit bien en- c'est I'oeuvre de Qwargus,sur la demandede
tendudu châteaudu Clan Mc Stav Mary Boyle, qui avaitbesoinde cadavrespour
sesexpériences)
La seule Auberge digne de ce nom à Alford est
celle tenue par Peter Donnel ("La Grouse far- Plusieurspersonnagesimportantspourront ètre
ceuse") et se trouve situéesur la place centrale, rencontrésà Alford :
en face de l'église C'est un établissement qui o Le Docteur Elias Wood : Seul médecin du
accueilletrès peu d'étrangers village,il confirmeraqu'aucunefemme n'est
tombée enceintedepuis quatre mois dans la
PeterDonnel est un écossaisobrus:il détesteles ville, ce qui esttout à fait anormal Il n'appone
anglaiset tolère les autresétrangers,mais il a un

33
aucunecautionà cene histoirede malédiction
qui seseraitabamrePragmatique.il penseque
B : Où nos hÉnosvorur
ChnpirnE
celavient de I'eau ou d'un autrevecteur,mais
les analysesqu'il efTectuen'ont encore rien
donné. Il a prévenu les autorités médicales [ÉqEndE .
d'Aberdeen,qui ont envoyé des spécialistes;
èsla premièrenuit passéeà Alford. I'Elu(e)
leurs recherchesse sont avéréeselles aussi,
va faire un rêve étrange Dans ce rêve, le
vaines,et les causesde cette étrangemaladie
personnage arrive prés d'un lac. surmonté
n'ont pasencoreété découvertes
d'une tour à moitié détruite. Une t'emme.à la
GroeganMc Stay: C'est I'un desdeuxhéritiers
beautéinéelle, en sort et lui fait des signes Ce
du Clan Mc Stay;le second,RichardMc Stay,
dernierse sentirrésistiblementattiré puis se ré-
est parti à Londresavec sa part de I'héritage.
veille en sursautLe rêve se reproduiraà chaque
s:: Groegan exploite les terres qu'il a reçu en
il héntage ll occupeune grandeferme un peu à fois queI'Elu(e)s'endormira
'ir, .r":
:i, l'écart de la ville, Il est arrogantet fier, et ne Si I'Elu(e) donne la descriptiondu lieu à un
r:i supportepasqu'on lui parle du Châteaude ses habitant,ce demierlui indiqueraqu'il s'agit du
ancêtresObtenirsaconfiancerisquede s'avé- lac d'Alford, situé à un kilomèue au Nord de la
rer long et difficile, mais si nos héros sont ville, en contrebasdu château
patients,il accepterade leur parler Si des
Nos hérosintriguésparce rêvevont trèscertaine-
renseignements sur le châteaului sontdeman-
mentvouloirle découvrirA sarue, I'Elu(e)aura
dés, il en donneraune descriptionprécise Il
une sensationde dejà vu Si les hérosse rendent
indiqueraencorequ'il connaîtun passagesou-
à la tour en ruine.arrivésà une centainede mètres
terrain,qui mènede la tour à moitié effondrée
de celle-ci, ils venont en sortir la plus belle
au borddu lac d'Alford.jusqu'aucoeurmême
femmequ'ils aientjamaisvu De longscheveux
du château Il pourra préciserencore qu'il
d'or coulentsur sesepaules.sesveux immenses
existe une chambre secrètesous le château.
sont d'un vert profbnd. sa peau est d'albâtre.sa
dont I'accesse trouve dans Ia chambredu
tailleestfine et elleestvêtued'unerobeimmacu-
Seigneur;il fàut enfbncerun desélémentsde
lée
décorationde la cheminéede cettechambre
pour y accéder Elleferasigneaur hérosde s'arrêterpuiss'adres-
Le perePaulBanner: Jeuneprêtrede 25 ans, seraà eux.avecunevoir mélodieuse. oareilleau
il est intelfigentet utilise la "N{alédiction" chantd'unesource.
pour inciter les habitantsde Alford à venir " Je suis Erwaelle.Ia Dame de ces lieux Mon
encoreplus nombreuxà sesoffices Il pouna tempsparmi vous est compte.aussine m'inter-
confirmer.ou apprendre.que le Cimetièrea été rompezpas Vous croyezêtretous ici par hasard.
profanepar trois foi s. et que trois cadavresont a la recherche d' un savoir, de richesses
ou d'aven-
disparuIl a remarque, à chaquefois,destraces tures En fait vousêtesici parlejeu d'unevolonté
i';;'Ti de gnffes sur le sol du cimetière,mais il n'a qui vous dépasseUn desseinbien plus ternble
ih
parléà personnede cettedécouverte,craignant quevousne pouvezI'imaginer.setramedansses
: i:1
oit.ll? qu'on ne le prennepour un fou sombrescollines Vous êtesici pour laincre un
ir'::i i{iÉ.
La r,ieille Suzy O'Connor : Elle est la soi- adversaire maléhque,aucunerécompense ne doit
gneused'Alford. vivant a l'écan de la ville
être attendue.et \ous n'aurez a opposer a cel
dans une masuresansâge C'est une vieille adversaire que la puretede ros intentionsVotre
fèmme toujoursprête a colporterles légendes adversaire détientune puissanteet tenible reli-
de la région Si lespersonnages ont la patience que,et pourvaincreil faudrala detruire,Seul(e)
de l'écouter(elle est un peu gâteuseet répète le (la) plus pur(e)d'entrevous le pourra(à cet
souventla mème chose),ils apprendrontla instantErwaelledesignera du doigtl'Elu(e)),aus-
légended'Erwaëllela dame Faë du lac. qui
si sachezquevotre regardsur cet obiet maléfique
apportaitbonheuret prosperiteà la ville. mais suffiraà anéantirsonpouvoir Le destindu monde
qui a disparu.depuisquelquetemps,devantles passepar la destructionde cetterelique corrom-
vilainespensées deshabitantsd'Alford Suzy pue Jenepeuxagirmoi-même.étantliéele pacte.
penseque c'estErwaellequi a lancela Malé- mais sachezque je serai avec vous dans cette
diction surla vi I le, pour sevengerdeshabitants épreuve "
d'Alford Elle a vu le loup sur deux pattesqui
ene dansla lande D'aprèselle.c'estun Loup- Elle seretireraalors,en s'estompantprogressive-
Garou.et d'apresles légendes.la seulefaçon ment, marchantdans la direction de la tour en
de le vaincreet d'utiliser des armesen argent rulne
(ceci estpartiellementvrai, Qwargusn'est pas Erwaêllesentque saprésencesur cetteterren'est
un loup-garoumaisil craint bien la morsurede plus indispensable,
ni souhaitée. elle est lasseer
I'argent.voir plus loin) va bientôtretournerau seinde la cour lumineuse
Elle veut simplementaider une dernièrefois les
humainsen aidantà saborderle sinistreprojet de

1$,

34
\t-:n'Boyle,ensuiteellepourrarejoindre
lessiens parts, trois gardesarmés de
r.æ le plaisirdutravailaccompli réciprocateurs,surveillant
continuellementI' extérieur
du château.La végétation
densene leur a pas permis
-E\TER de voir d'éventuellesper-
de nnenne
finrÀ ulE vAsTE sonness'intéresserà cette
to u r en rui ne. 500m en
contebas. Ils ne surveillent
os hérosconnaissent p a s I' i ntéri eur i gnorant
le souterrain.s'ils ont
pu se lier d'amitié avec GoeganMc Stay l'existencedu passagese-
Il s'agit du meilleur moyen pour pénétrer cret.
-'rcrètement dans le château Une attaque en Dans Ia cour se trouvedeur
'::ce est suicidaire.la quinzained'homme qui automotiveset deuxfiacres.
rcompagne Mary Boyle sont très bien entraînés ainsi que huit chevauxdans
ont la puissancede feu d'un canonVerne. un enclos Seul le rez-de-
- chausséedu donjon a pu
)e plus Mary Boyle a invoqué magiquementun
=:e issude la Meute, il s'agit de Qwargus Cette ê tre vrai ment réhabi l i té
:--ominationa I'aspectd'un loup de deux mètres, Toutesles fenêtresdu don-
: a rch a n t s ur s es pat t e s a rri è re s c o m m e u n jon sont trop étroitespour
- rmme Il estdotéd'un odoratsurdéveloppé et ne perrnettreà un homme de
.i que pour la chasseIl ne sort en généralque la passer De plus, elles sont
-:it pour passerinaperçuSa seulefaiblesseest muniesde barreaux
:e craindreI'argent;toutearme en argentlui fait PièceNo| - Il s'asit du hall
: doubledesdégâtshabituelset I'oblige à s'en- d ' e n t rée. des panopl i es
'-ir il n'attaquera jamais un personnage muni d'armes anciennesornent
:'une telle arme Si I'on erceptecela,il est qua- l e sm urs
:.mentinvulnérable(voir sestalents) Qwargus PièceNo2 - La salleà man-
: amusebeaucoupde cettesituation Il estdévoué g e r C ' est l à que Mary
: \larv Bovle.qui lui a promisde le renvoyerdans Boyle prend ses repassauf
: \leute s'il ne la servaitpas consciencieuse- Iorsqu'elleesttropabsorbée
:ent Il sait encoreque si N{aryBovle meurt.il par sesrecherchesUne im- 70m
squede subirle mêmesort(le lien thaumaturgi- mensetable en chêne oc-
:ue les liant étanttrestbrt) cupe tout le centre de la piece Tout autour de
Si les hérosn'ont pu obtenirles renseignements celle-cise trouventdes vaisseliers.et des meu-
:e GoeganMc StaysurI'existencedu souterrain, bles, sur lesquelssont exposésles objetsde la
:€rmettez-leurquandmême de I'apprendrepar collectionde feu Sir Stevens
es rér'élations d'un vieux du village Il se sou- PièceN'3 - C'estdanscettepièceque les gardes
.ient que son rqrand-pere lui a indiquedans sa se relaient,il s'y trouvetoujoursau moins deux
Èu n e sse. I ' er is t enc ed' u n s o u te rra i n Si n o n . gardesarmés
reut-ètrequenoshérosirontd'eux mèmefbuiller PièceNo4 - Cuisineet réserve C'esrlà que sont
Jenetour en ruine.en l'oulantpar eremplesuivre entreposées toutesles réserr,'es
de nourriturené-
a dameFaë c e s sai aur
res habi tantsdu château U n des
hommes de Mary Boyle (un ancien cuisinier)
DecouvrirI'entréedu souterraindanscettetour à confectionne les repaspourtoutela troupe C'est
noitie detruiten'estpaschoseaisee:celademan- encore là que les gardes prennentleur repas
iera du tempset une bonneperceptionDés que (7H30 petit déjeuner.l2H dejeuner.19H30
.' ouvertureseradécouvene (il s'agitd' unesimple diner)
rrappe),les hérospourronts'y engagerIl s'aEt PièceNo5 - Le dortoir : c'est là que les hommes
d'un bovaude 1.50m de hautsur 80 cm de large; de Mary Boyle prennent leur repos Tous ces
a I'interieurcelasentle renferméLe conduitest hommessont dévouéscorpset àmesà leur em-
en assezbon état. bien qu'il soit effondrépar ployeur,et sont prêtsà mourir pour la défendre
endroits.et il faut effectuerquelquesreptations PièceNo6 - La Chambrede
Qwareus Qwargus
pour pouvoir progresserLe souterrain,long de y demeuretoutelajoumée.il n'en sortqu'à la nuit
500 metresenviron. aboutit au fond d'un vieux tombéepour se livrer à seschassesElle est très
puitsencoreen sen'ice Descreur dansla maçon- sommairementmeublée, une odeur atroce
i
neriepermettent d'arriverjusqu'à la margelle Il regne
tàudra donc grimper sur une bonne lrentainede PièceNo7 - Les appartements de Mary Boyle; ils
mètres A moins d'être particulièrementencom- sontcomposésde deux parties
brés.nos hérosne devraientpasêtre mis en difÏi- 7a : la chambreà coucherproprementdite : com-
culté par cefteascension poséed'un superbelit à baldaquin, d'une coif-
Les héros découvrirontalors I'intérieur du châ- feuseet de plusieursarmoirescontenantseseffets
teau lls pounont distinguersur les hauts rem- nersonnels

35
7b : une petite salle de travail, composéed'un dansI'incendiede la chambresecrète.Ils auront
bureauet d'une cheminée quandmêmerecueilliuneexperiencecenainequi
leur seraprofitablelors de nouvelleaventures.
La chambrede Mary Boyle ne recèlerien d'inté-
ressant,si ce n'est pour les personnesmatéria- S'ils ont pu récupérerZ 'Etudede ler('ulture (-elte
listes.une sommede 500 livres dansle tiroir du un thaumaturgepourra étudier le sort qu'il
bureau,toujours fermé à clef. contient(voir premièrepartie)
Il n'y a pas de feu dans la cheminée,si I'on L'Elu(e) pour sa part, a subi un grand choc lors
actionne un des omementsde celle-ci, le fond de la destructiondu calice.le trop plein de pouvoir
pivote et donneaccèsà une vingtainede marches contenudanscet artefacta brisé le lien thauma-
descendant vers une piècesecrète turgiquequedétientchaqueindividu.JamaisI'E-
ne pourra utiliser la thaumaturgie En
La piècesecrète: C'est là que Mary Boyle passe lu(e)
la plus grandepartie de son temps Au centrede contrepartie, elle est immuniseecomplètementà
toutes les sortesde thaumatursie
la pièce,sur un piédestal.se trouve le Calice des
sacrifiés:derrièrelui. une table et une chaise.Sur Le groupede héross'estfait un ennemiredoutable
la table sont entreposésdivers ouvragesdont /e en la personnede Mary Boyle. qui n'oublierapas
livre des('ctlqmitésetl,'linrle de la (-ullure ('elte. ce revers,mais aussiune alliée précieuse.Dame
ainsi que les notesde travail de Mary Boyle Dès Erwaëlle. qui pouna réapparaitredans de pro-
que I'Elue pénétreradans la salle et poserason chains scénarios Les héros masculins de cene
regardsurle "Calice desSacrifiés",celui-cicom- aventurerêverontencorelongemps de la beauté
menceraà rougiret un grondementénormesefera ineellede la Damedu Lac d'Alford
entendre. il s'entendra danstout le châteauL'E-
" Felix qui potuit rerum cognoscerecAusas"
lu(e)entendra alorsla voir d'Erwaêllequi lui dira
(Virgile)
de fuir prestementll resteraalors une quinzaine (Heureuxcelui qui a pu penetrerles causes
de secondesaux héros pour prendre ce qu'ils
secrètesdes choses)
désirentdans la salle secrète,s'ils le peuvenr
(laissez-leur le tempsde prendreI'Ltude de la
('ullttre ('e lte et quelquesouvragessansimpor-
tance) Si quelqu'untouchele calice,il sebrûlera
Pensor,r trncrsM,Anouq\rs
gravementet sa main serainutilisablepour quel-
Erwaelle.Damedu Lac d'Altbrd et Légende
quesjours
Vrvante
Au boutde sesquinzesecondes le caliceexplose- Erwaelleestune DaoïneSidhequi a f'uitla cour
ra causantun incendieet détruisanttout dansla lumineusepourvenir aiderles Humains Elle
pièce secrete Si des personnessont encoredans possèdeentreautres.le talenttout a tàit singu-
la piecelorsde I'erplosion.ils serontgrièvement lier de fairerêverles Humains Elle peututiliser
blessés.et devrontètre transportés ce talentsur tout humaindansun
rayonde l0 km
Dès que Marv Bovle seraalertée,elle invoquera
Agi I i té | ll0l,l I. At troc'Ii ort I l.-\-l'l,
Qwarguspour la defèndre,ce derniern'attaquera ('harismeI I;\7' l, ('hurnrc I l :\('
pas,mais la defendraen t'aisantbanageavec son I.
('ottrage lRONl, Llêlae ll:.il l.
corps Apresavoir invoquéQwarguselle tentera
I)i,;crétiotr lfJ()N l, lisc'rtmc f l:.11I.
de drainer la fbrce vitale d'un des héros Elle
.\lëdecine I IIY(' l. I)crc'eptiottI ll( )^-I. I'ir II:AI I,
choisiraen prioritecelui qui sembleêtre le plus
kn'cellerie ll:.11|
dangereur.ou celuiqui estle plus prèsd'elle.ou
celui qui sembleêtrele chef.
Qwargus.une SombreHorreur de "La Meute".
Le combatentreles héroset Mary Bovle et ses invoquépar Man' Boyle
sbiresdoit êtrehomenqueLeshérosdoivents'en Agilité ll':Y('1, Atrracriottf I:.11f,
sortirau moinsavecdesblessures, en ayantI'im- ('ourage I l'X(' l, lvlêlee I l:\P l,
pressiond'av'oiréchappéde peu à la mort Es- I)iscrëtion ll:YP I. l)h.tsitltte ll.:\-(' I,
sayezau possiblede laisserMary Boyle vivante, .\.ilédecine I I''AII, l'erc'eption I l.-Y'I'l.'I i r I I-'AII.
elle seraensuiteun ennemijuré,et pourraréappa- Sorcelleriell:.111
raîtredansdes scenariosultérieurs
ll seraitbon que le livre desCalamitésdisparaisse John"Skipper" O'Donellv.Tenancierde la
dansI'incendrede la sallesecrètepour éviterde taverne"The Red Fox" et corespondant
donnertrop de pouvoir aux héros privilégié de la pégre
Agilitë ll:AIJ, Ai.wncekriule ll:.411,
Attracriott I I:AI l, ('ouragc I RO^l I.
.l'i
Mê lée I I:.X(-I, Physique I ll( ) N l, r I I)0 Nl,
Epitoqur I.inancesfil)Nl
os hérosrisquentde sesentirfloués Iils ont
sauvéle Monde mais personnene le saura
jamais, les preuves ayant toutes brûlées

36
lhnûlW
Les Arènes Ludique$ en association Lesscénarios serontjugéssur lescritéressuiyants:
evec la M.J.C. Capuche de Grenoble,
organisent un grand concours de O Fidélitéà I'esprit
et l'équitibredujeu.
scénariosde jeux de rôles.
Les scénarios sélectionnés seront
O Originalitéet intérêtde I'intrigue.
joués durant le tournoi de la
g Dynamisme du scénario.
Conventio n " Jetly et Spectacles', le 27 O Qualitéde la rédaction.
evril. Les meilleurs seront primés g Originalitéet intérêtdesP.J.prétirésaccompagnant
tBons d'achats, Jeux et extensions)et le scénario.
publiésdans les prochainsnumérosde
Franc-Rêveur.
ïous pouvez créez un scénariooriqinal pour
'rttilzfi.lnii
:'importequelJeude Rôlesconnuet distribuéen
France Votre scénano doit obligatoirement
:sspecterles réglessuivantes: ù*t-fl
!
Excalibur
d'unevaleurde 300
3 Il doit être dactylographiéou rapé sur âs"" francset un
traitement de texte Les scénarios
rnanuscritsseront retusés(Les disquettes À rcr rlr abonnement à
format PC serontles bienvenues) C6ffilôr{9éÉedlt
\ Sa longueurdoit être compriseentre l0 et
Franc-Rêveur.
20 pages(taille des caractèresentre l0 et et de nombreuxautres
l 2 point s ) lots à gagner(jeux ;
\ Ce scénariodoit être prévu pour une partie extensions: abonnements :
d'une duréede 4 à 5 heuresdejeu etc...
5). Le scénario doit obligatoirement être
accolnpagnrhde la descriptioncomplète
(statistiques. description. historique,
personnalite)de 5 ou 6 personnages

Vos scénarios.
accompagnés du bulletinci-dessous, rempli,
p€uventêtredéposésau magasinExcalibur Grenoble et à la
M.J.C. Capuche.ou êtreenvovésà l'association
Les Arènes Ludiques :
(' O Hcn'éS('HNlill)l:R - I- ruelt,larquian3tll00 (;IU-NOIILE

CONCO1IRSDE SCENARIOST'RANC.RtrVtrUR

participe ainsi au concours de scénariosFranc-Rêveur J'autorise Franc-Rêveurà publier ce


scénario J'autoriseégalementles organisateursde la Convention "Jeux et Spectacles"à I'utiliser
dansle cadre du tournoi de Jeuxde Rôles.

N OM:
P ré n o m: Signature :
Adresse:
Téléphone(facultatif) :
f//
AtL-{efà 6nL mLT'OL7'
Les coufissesfu ieu
- La créatiorl v"tteyar lvtafhieu Çahorit -
-':li-=ï-'f=.;iïï

il*.nui.irmt,; t..tut.:En premierlieu,il s'agitdecoucherlesidées idéevousfrappe: elle està l'ous Déformez-


.,s+ii'æi,aei:.ffi* qui feront votre ouvrage Pour ma part,j'ai là pour en faire une véritable creation.La
:,.ffi e,r.dims:...1e..mtm 1du;;:i..euride...,rrô1æ;r.,.ee.,;
toujoursété guidé par trois règlesprécises: lecturedesautresestextraordinairement
rs1...,fiaUûoÈ*ÉrÈ$;ji'Ëë,.i$ûnf en-
,,ffi ii$iêriiiilÊ$1.*ffi :.
richissante Elle vous fait rebondir sans
i iàix..$ul.*rlr*S,foU *seÈi,.[a.r,n e..' I.e contre-pied
::::: :,,:,:,:,,:: :,,',::::::: Un ouvragefantastiquene peut réellement
::':::'::, cesseet stimulevotre imagination Person-
,ds,,vgtlv'im4giûâlitfti:
nellement.je n'ai jamais autant travaillé
rÊtettre,l
,.Nffi ,,âv.q{|s,,,1+,tSæiS.,:,dp:, es,:diffiûlr,: voir le jour sansune idée originale surtout qu'apresune lectureriche et surprenante
::,
;ænB:t:ætæf 9,,ft ,,,*sll,,ten,,,,eotttect; l si I'on décide de se consacrerà I'heroic
Da*S:,:,Iâ,
,. r€.dû.'ngs$b,Jd;;..hos,tdonnes'ffiêill,, fàntasy Ce genrea étélargementdécritpour
:lry.ryg1'sul..mm.,*l*a.,Fi:eu, ue.ralus1'i','. ne passesentirobliger de tenterde contour-
Naturellement,pour beaucoup.cestrois rè-
ner les grandesrèglesqui s'y rattachentEn
rd,ih.ul,,,Matfi;ieur,étanten porte-à-fauxavecles idéesreçues, gles sont naturellementacquises Il m'a
;N$uos,r,,,rêeè*otr.S,',,,auj.o
sab, ti,,11i'Estl;iïi:â ittsu Ê:: vousdonnezsubitementà votrecréationune
êUt,:iiis1lêc,,:,, semblépouftantqu'ellesméritaientd'être
,Vineent drEfiRËlW;i;;:$su:Lrmalh0urêu8ê-i dites Venons-endonc à I'essentielet sans
profondeurinsoupçonnée.Soyeztoujoursà
mtnf,rndûoltItUirqui:COilAâii dçS,:dtÉbilt$'Sifi, I'affût du lieu commun pour le transformer doutele plusdiflicile : l'écritureelle-même
flci{6,lnair,,g+ Voici donc quelquessuggesrionsperso-
i,.4ûË,sog,',âvenir,,san, et lui donner une nouvelle richesse Dans
plus rose., Matlrieu:etta*S*ir,e1,,s*1ot 1t Souffi'e-jour et Les l)anseurs cle Lorgol, je nelles
serai*-jeten# dë,,,dire.ilâst€uf,rds:::d€ux, me suis efforcé de nuancer les traditions Le plcut
iÙman$:r pAr:E :E itiouSi.:MnCmôS:,',; ranachéesaux grandesfigures de I'heroic
b,::âl*l{:::r J'ai lonutempsIutteà cor er a cn contrece
SOUFFRE|tûïffi ,,,,el, .,LES,,,,,DANSËURS'' t'antasvPrenonspar exemplele nain : en le mot barbare Et puis la douloureuseréalité
DE,:,LORG,OL; ,,. ,,, C ,:êtltt,ii all$ll tàisantarchitectede ville. vous restezsuffi- m'a rattrapéJ'ai lutteen l'ain le plan est
,qùi,$ÏoùVenttii*,rçe:lnctÈ ôn'fran*frisçi sammentprochede la tradition en fantasti- incontoumableSaufbien sùr à r ouloir ser-
eet,bien vivafttest'f,ortrichË.;.,' : :'' que (le nain en constructeuraverti) sans ir unecredibilitéà outranceet ecrirespon-
pour autantlui emboîterle pas. "tanément
du poi nt de r ue d'un seul
personnageLe lecteuraura. a iuste tire.
ranc-Rê'ueur a eu la delicatessede Letuëdibilitë
I' i mpressi on
de vi vre l ' é volut ionde I 'his-
m ' ouv r ir c es q u e l q u e sl i g n e s p o u r Seulement, il s'agit de justifier votre idée
toire en mème temps que son auteur Je
l'ous parler du processusde création C'est là le deuxièmeobjectifde votrecréa-
seraisincapabled'opererde la sorte Une
Dites-vousque cela n'ensageque moi Je tion : ètre crédible L'imaginationest tou-
jours plus enivrantelorsqu'elleefïleurela telle demarcheest extrêmen'lentdange-
fèraisechoa FrédéricWeil en repétantqu'il
reuse. \otre histoirerisqued'ètrebeaucoup
n'eriste pas de règlesd'écnture Chacun réalité Vous pouvezprêterà votre ouvrage
trop Iinéaire
d'entre rous possèdeun stvle qui lui est un réalismesaisissant qui convaincrale lec-
Il nousfautdoncun plan L'operationesten
propreL'obietde cetanicleestsimplement teuren distillantavecsoindesinformations
tin de comptebeaucoupplus aureablequ'il
de vous fàirepanagerma r isionde la crea- sur telle ou telle idée A ce propos,notre
n'v parait Vousla connaissez d'ailleurstrès
tion et peut-êtrede vous donnerquelques Histoire est un tbrmidable instrument En
bien . il s'agit d'ecrireun scenario.ou sv-
idéessur la tàçonde proceder rous plongeantdans le l\{oyen-age,vous
nopsrs
trouverezquantited'intbrmationssuscepti-
A I'originedetoutecréation.\ oustrouverez Pointn'estbesoinde detailler \Ion plan se
bles d'étaver'"'otrevision des choses Du
I'idée Un mot biencourtqui résumel'âme résumesouventà une seulepageoù figure
v o c a b ul ai rede l ' époque à l a vi e quoti -
de la creation.du moinsen fàntastiqueMais un brefrésumédespartiesJecroisqu'il faut
dienne.I'ouspiocherezici et là desdétails
mon regardestpartial: je croisque l'auteur pouvoirtrouvercejustemilieu entreun plan
qui enrichirontvotre ouvrage.Et sunout,au
fàntastiquedoit êtreun conteuravantd'être solideet sufïsammenttlou pour permettre
diablelesétatsd'âme : vousn'aurezjamais
romancier Votre ecriture doit sen'ir le d'improviseren coursde route Il n'estrien
de compte à rendre à un comité d'histo-
conte,jamaisI'inverse Votre srvledoit s'a- de plus odieux que d'être entèrmé par un
riens I Vous servezI'imaginaire,ne I'ou-
dapter a votre histoire Entendons-nous plan Il sert surtout à construire plusieurs
bliez pas.A ce titre,juxtaposerdesépoques
bien : le style restele fondementde l'écri- niveauxau seinde votre histoireafin qu'elle
n'a rien d'une trahison,bien au contraire
ture, Seulement. il ne doit pas devenirune n'obéissepasà une seuletrame En d'autre
Dans Suffic-Jour par exemple,la rapière
fin en soi mais plutôt le movctrde raconter terme, le plan vous perrnet d'dnlicipcr eT
côtoiel'épéeà deuxmains
votre histoire tout simplementde rendre cohérentevotre
La dë.formatiut histoire
Ma petite erpérienceappartientà I'heroic
C'est I'une des plus grandeslibertesd'un A ce titre. et j'en finis avec Ie plan,je me
fantasy C'est donc dans cefte perspective
auteurfantastique: tout peutvous êtreutile permetsun petit aparté: j'ai decouvertsur
queje me proposede vous livrer la manière
De nombreux auteurs fantastiques effleu- le tard I'intérêt saisissantde faire évoluer
dont ie construisun roman
rent sans le savoir une idée, résuméeen plusieurspersonnages. On n'imagine mal la
quelquesmots et laisséepour compte Cette richessede suivre plusieurs personnages

38
ine mêmehistoire.Vous modifiez le de vote idéevaut touteslesrecherchesd'un mesure Ainsi, lorsquevous décidezde dé-
: rision et le comportementde telle vocabulairetechnique.Utiliser vos propres crire une piècepar exemple,attachez-vous
oue votre écrirure s'en ressent et mots sansvouloir briller et votre écriture aux détailsquevous pensezutiles à I'atmo-
en originalité.J'ai tiré cette leçon de gagneraen.franchise. Par exemple,j'aurais sphère.Efforcez-voussanscessede visuali-
+e-1our vu uniquementau travers des pu, pour Sotffie-1our, me plonger dans ser cette pièce, imaginez-vousréellement à
:. i'.\gone Dans /e.sDanseurs de Lor- I'histoire du vêtement en usage dans les I'intérieur à la place du personnage.Vos
:n suivant parallèlementAgone. Ler- grandescoursdu Moyen-ageet du débutde yeux feront eux-mêmeet presqueincons-
i:n et Elios,je me suisdonnélesmoyens la Renaissanceafin de forcer la credibilité ciemmentle choix de ces détails qui font
--ouveler l'écrirure et de lui prêter,je du récit Maisj'auraisvolécesmots.j'aurais I'ambianced'unescène
. un secondsoufTleA mon avis. c'est trompéle lecteuren utilisantun vocabulaire
La relecture
:hose aussiagreablepour I'auteur que qui n'estpasle mien
Une franchisede l'écriture s'accompagne
.e lecteur Naturellement.cela ne veut pas dire qu'il
bienentendud'un grandtravail de relecture
faut condamnerla curiosité,atout éminem-
à'sLnptlotl Vous avezjeté votre histoire sur le papier,
ment précieux de I'auteur fantastique La
: sansdoute un asDectprimordial du il resteà lui donnerune forme définitive.La
ntttsiclttedes mots peut parfois suggérerau
surlequelj'ai un point de vue tout à relectureest un don précieux qu'il ne faut
lecteur autant qu'une descriptionfacile Il
: :aniculier Un professeurde français pas sous-estimerElle elargit votre regard
s'agit encore de faire la part des choses.
:.-.aitconfiéil ya longtempsqu'un mau- sur I' ensembl edu roman. ce qui vous
d'éviter l'écueil d'un langagetrop précieux
. ecrivainpêchaitpar impatienceet né- conduit souventà des modificationsd'im-
tout en jonglant avecdesmots porteursd'i-
: eai r Ie dét ail en s e pr e c i p i ta n tv e rs portance N'hésitezjamais à lire et à relire
maginaireSi je reprendsI'erempledu cos-
srentiel En d'autreterme.l'écrivainde- votre roman Mais attention! Vous pouvez
tume, je penseà Agone dans/es I)mtseur.s
: s'attacheraux détailset n'en omettre vous relire sansjamais être satisfait A un
de Lorgol vêtud'un camaïeude rouge J'au-
.-:n Je ne suis oasd'accord momentou à un autre,il faut avoir ce cou-
rai pu me contenterde cettecouleur Pour-
3 troDsouventaffairea desdescriptions. ragede cesserla relectureet d'admettreque
ta n t. j ' a i p re féré parl er de carmi n ou
-1 personnage ou o un oecor,qul se per- votreromans'achèveCe n'estévidemment
d'andrinople Dans ce cas précis, il m'a
: dansun jargon technique Une scène pastàcile
s e m b l éq u ' u n vocabul ai repl us " poi nti l -
par \os veux
': toujoursere ressenile leur" correspondaitparfàitementà l'état
,:rnis les quelquesnuancesattachees au
d'espnt d'Agone, préférantdes couleurs
:.:.rddu personnage qui obsen'ela scene "originales"au noir et au blancen vigueur Pour ceux qui aimeraitm'écrire afin d'ou-
s ..rusparlezàla premièrepersonne)J'é- vrir plus largementce débatet partagernos
dansle collègedu Souffre-jour
r.:cuaisci-dessus I'Histoireet lesenseigne- expériences.je vous laisse mon adresse.
En définitive.jepersistea croireque I'écri-
r ent sq u eI'onpeut ent ir er Ce n e s tp a s u n e MathieuGaborit.47 rue de Boulainvilliers,
ture doit restersDontanée dansune certaine
re:ie absolueSouvent. I'expression sincère 75016P ans

,,,,,1; r,: ; ,l i.j âj: '. :t;;:: : I, ii {:


j i l rti ' ' ' .:î.i
.7 :' ,,,' ' . , -'
(:'rf-x,{ii i:. t:i:: ';l:,J'l"
i;I..i:)
' tf.i.i' :,
,,, ?*st"..
{; :'fi
*i ,'r


",i ,(i{ii'.e ti ..\

i{"
R +.

!it*^'"'
,{- ',i!
,
T.)

FÊru'?-qi:q'iê('i{i rtâ
ç
it {t|,:ç:,v (*r'titie ;'1.-'
uîiirtl. i
for{ic*nirÉ
'84#*€-

39
PORTRANTS
, Le Magicien -

Por OÊlVe et COpF, portroitrobotologues.

avez-vousce que I'on murmure,le soir au d'héroismeet de fantaisie,n'a pas rencontré,cô-


coin du feu, quand la torpeur et la somno- toyé, voire interprété un digne représentantde
lence nous rendent moins méfiant, et que cettecasteprivilégiée? Enfin, digne estpeut être
I'alcool délie les langues? et bien,il paraîtque le un grand mot. Allez donc chatouillerun nécro-
Mont Ventoux, en Provence,ne seraitautre que mancien,et vous verrez de quelle dignité il se
le fameux "Mont Venteux" renducélèbrepar le chauffe
passaged'une certaine"Compagniede I'An-
Noir, Blanc, Gris, Brun, Bleu ou Multicolore. à
neau",il y a de celaquelquesmilliersd'années.
chapeaupointu (turlututu)ou sombrecapuchon,
Ca vousen boucheun coin, pasvrai ? Moi, en tout
armé d'un simple bâton ou d'une hallebardeac-
cas , je suis resté le cul par terre le soir ou ce
cumulatricede sorts,le Magrcienrevêtdesappa-
vieillard à I'accent chantantme t'it cette confi-
rences bi en dif f ér ent es Aussi
dence, dans une vieille auberge
changeantqu'il existe d'univers
quelquepart entreAvignon et Pier-
propresà I'accueillir, fervent de-
relatte
Et oui, il y a des lieux commeça
qui demeurent immuables, tout
chargésde souvenirsqu'ils sont
Mais si le Mont Venteuxest passe
à la postérité,c'est quand bien I stop : il estvital
mêmegrâceà cevieuxbonhomme.
Parfois maladroit. toujours pitto-
là,celuiqui fumela pipe Non,non.
resque,le magicienest pour beau-
pas Tolkien Lui il n'a fait que
coup d' entre nous la pr em ièr e
rapporter(fort bien.celadit) ce que
image que I'on ait eu du JDR, à la
les ancienslui avaient chuchote.certainssoirs
belle époquede nos premiers"Donjons et Dra-
dans de vieilles aubergesquelque part entre
gons".il y a de celaun siècleou dix ans,je ne sais
Orange et Pont Saint-Esprit Non. moi je vous
plus
parle de Gandalf le Gris, ce vieux i\{agicienque
I'on croyaittoutjuste bon à produiredesrondsde C'est pour toutesces petiteschoses.et plus en-
fumée et quelquesfeux d'artifice core, que le Magicien resteà nos coeursd'histo-
riciens Alors, la larme nostalgiqueau bord des
Ah, le Magicien Voila un personnage indisso-
yeux. perrnettez-nous de vous présentermainte-
ciabledu JDR Qui d'entre-vous.lorsd'uneextra-
nant un pornait de cet être unique,brosséau gre
ordinaire aventure en terre inconnue. pleine
de nos rencontres

Portrait,Robot
Nom : Merlin (ou quelquechosede similaire)
Age : Très vieux
Lieu de naissance: Tenu secret
Yeux : Bleus
Cheveux: Blancs
Signesparticuliers : Longuebarbeblanche.Regardplein de malice,
Nez crochuqui retombesur la bouche
Goûts vestimentaires: Le magicienaffectionneparticulièrementles
hautschapeauxpointus(noir avecquelquesétoilesjaunes)et porte
toujgurs une longue robe de toile grise
Attributs : Un grimoirerecouvertdecuir rouge,unebaguettemunied'uneétoileen sonbout,un
sacdepoudrede pinrlimpimpin (quifait de petitesétoilesscintillantes
lorsqu'onla sème)

40
V. : La boule de f... euh, oui, alors... la sphère
L'intefvi€W par Théophraste
le Rose, prismatique. Et une dague pour les combats
T apprenti-sorcier.
rapprochés (qu'il évite soigneusement).Et
-orter
--:ophraste : SalutVincent Peux-tute présen- son bâton !
-:- sour nos lecteurs? T : Le bâtonest souventperçu comme une re-
\lncent : Vincent D.,25 ans,informaticien, présentationphalliquepalliant à une incertitude
depuis l0 ans. sexuellelatente Qu'en penses-tu?
-i{iste
- Peux-tunousparlerde ton perso? Y. z (Silencegêné)Euh, oui... peut-être. En-
\. : Bien sûr. Galadhelest un magicien fin, cela dit, les avis sont partagés. Mais ça se
{D&D de 2lème niveau(i'en ai chié pour défend,oui...
-rmener jusque là). Je I'ai joué 6 ans T : Par delà sa robe vaporeuse.son bâton-phal-
rurant, il était mon seulperso d'AD&D, mon lus et sespulsionsdestructrices. Galadhelne ca-
lDmpagnondesjours gris, mon confident, cherait-ilDas une sensibilité exacerbée ?
uon frère... (sottire nostalgi- Y. : (llegard furti.f et it,cluisi-
.r i t Il a environ 75 ans au- leur) Je crois que c'est un peu
."rurd'hui.Il est passépar rapide comme conclusion.Di-
:rluslesstadesde I'alignement sonsque Galadhel n'a pâs
nant de trouver sa voie : la une enfancefacile.
rccherchefondamentaleen T . Penses-tuque Galadhelsoit
srcellerie cognitiveappli- une projectionde ta personnali-
luee, ! té ou un fantasmerefoulé ?
- Diable,tout un programme Y. : (lqs.çihule c'rois.scurle\La
\s-tu une petiteanecdote à questionest pertinente,et je
- :.ts raconter? dirais que oui, en effet.
\ . : Oh o ui ! Un jour . je m e T . Ce désirde puissance. à tra-
vers/lJls lv'lugica. n'estil pasle svmboled'une
- )u \ i e n sq u' il es tent r éda n s u n e ta v e rn ee t
t u'i l a co m m andéune c ho u c ro u teg a rn i e désagrégation desvaleurssocialesdansnotre
sociétepost-moderniste t
11e c u n b r oc d' hy dr om el ,c o mmeç a , à I' e m-
corte-pièce... V. : Mais qu'est-ceque c'est que cesques-
- Et alors? tions à la con ?! Tu te fous de ma gueuleou
\'. : Ben...rien. C'est tout. quoi ? Tu herchesà me rendre dingue,c'est
, ilettcc
) ç a , h e in ?! C ' est I' armée,c' esteux qui t' en-
. (sourte pr;/l) D'accord Quelleest la voient, pas vrai ?! C'est encorecettehistoire
::it'fe de Galadhelt de servicemilitaire que j'ai pas fait, hein ?
\'. : Un capuchon.ll porte une robe de magi- Hein ?!! Enfoiré. va !! Mais tu pourras leur
iien to u tes im ple.E nf in. ..e l l ee s t ma g i q u e dire que je craquerai pas...jamais ! Tu en-
bien sûr, mais sansprétention. te n d s!JA MA IIIS !!!!:
. Et sonarmede predilection. hormisla T : Euh.oui bon merci.Vincent
:.''ulede fèu ?

i'$ É;'
' "'
",ig-

:,,p''.'1,tÉ
ri:lir x(iit:d'-'ù,i , f;ï,:,i..Lti;;rT,ffi**tril: ii"H, ,ff,?,"
Alors qu'il a accornplisa dignemisston
Le magiciens'en va toujoursvers le couchant
En quêtede savoiret d'expérience...
Il nous a fait I'honneurd'être parmi nous
Mais il doit comme toujours retourner
A sestoutesmystiquesoccupations...
Au revoir à toi. maîtrede l'artifice I

4I
Un dimancheà la campagne
Don Karlito

ALEFOSSEII Voilà, voilà un


grandeurun GN historiquedansun
grandetbeauchâteau . grandesalle
de cérémonies,cheminées, petitsalon,lits a
baldaquin,douches,baignoireset salle de
bal De plus, MalefosseI fut une véritable
réussiteavecun réel efTondesjoueurspour
les costumes(ici pasde boue.de poussière
ou de scorpionsvorace !)
Un peu d'histoire: fàire un GN historique
estloin d'êtregênant.bien au contrairecar
cela demandedans un premiertempsune
plus grandeimplicationdesjoueurs(à vos qardd'unr certainr.lrrsoftne.-
livresd'histoire) Dansun deuxièmetemps, Qui /rrs est,IlJnsieur[e Granl a por[edrutJcstin['ourccs.rir,cc qui ncq,ictrrrien.
les intriguessont completeset véritable- extraitdu l.ive derqiwtt de DominieueMareuil
ment intéressantes Enfin. celaapporteune
prèsplusieursannéesde troubles,Richelieu. projetsne sont pas sansfàire de nombreux
ouvenureculturelleet une découvertedu
anciendisciplede Concini,vientaiderLouis mécontents
XVIl e m e( un G n int e l l i g e nqt u o i l )
au pouvoir Ce dernier,peuaimé.déjoueun
L'associationdu NAIN BOURRU avait
Ro i d e F r anc eà par t i rd e 1 6 1 0 ,L o u i s X III complotvisanta l'écarterlors de la journee
programméce G).i pour le l7 et l8 Février
règned'abordsousla regencede sa mère. des Dupes en 1630 La Francelutte alors
mais c'est avec un grand resret que nous
Marie de Medicis.qui laissele pouvoir à contre les protestants,les oligarchiesfëo-
avonsapprisle reportà une dateulteneure
Co n c ini A s s as s iné
en 1 6 1 7 i.l e s tre m p l a c é daleset tente d'amoindrirsesplus grands
(pour I'instantnon communiquee)Ce GN
parde Luvnes Les grandsserévoltentalors nobles Le Cardinalde Richelieusouhaite
doit sefaireparolede Don Karlittocarc'est
à nour.'eau. appuvespar la reine Une nou- queIe roi soit r eneréà I'intérieuret craintà
vraimentagréable dej ouer dansun château
velle guerrede religionéclateentrelespro- I'extérieurDe ce tàit, sapolitiqueestd'ins-
avecdesconditionsexceptionnelles et à une
testantset catholiques marqueepar le siege taurerune grandeflotte fiançaiseet substi-
époquequi varie du mediéral Fantastique
de l\'lontauban en 162I et celui de la Ro- tuer les pou"'oirs de la noblessepar un
Pour tout renseignementscontacter Mat-
chelleen 1627-28De nombreuses guerres ministariat \{alheureusement. ces beaux
thi euau 16 (l ) 42 37 74 89 Flandr eI - 49
ci vi l e sec lat entégal e me ndt a n sl e s u d A-
ruede Chatenav-92160Antony

pourle commerceet lesrelationsinternatio- en unesortede tire-laine-cambrioleur.


BrEVe de nales De nombreusesdélégationsétran- plussuretj'apreciaussil'aspectercitantde
c'est

backgrorlnd gèresv séjournentArgentorest la citéedes


rencontres.deséchanges, complots.et vél-
la chose J'aime les defls Je suis à la fois
tétu et curieurxce qui ne m'apporteque des
Ieites guenières.des cultureset coutumes ennuisbien evidamentJe ne résistepas à
contiontées ['atraitd'un beaubijoux.dailleurs: tout ce
oici une nouvellerubriquepour les qui a de la l'aleur et qui peut rentrerdansma
Cnistes Ma petiteerpérienced'or- Notre b a c k g ro u n d pochey est.ce n'estpastoujoursvrais.mais
et sans
ganisateurm'a permi de constater je m'encourageJ'ai toujourseu horreurde
corrections la gardelocale(gardeDucale)et tantqueje
quequelques joueurs(lesplusmegalos)ve-
naient nous raconterleurs rêves les plus " UrukUklag,voleur, peux,je leur mene la r,'iedure Je viens
délirants Aussi, aprèsde long "fbu rire" d'arriver à Argentor en me faisant passer
Je suis originairedu Septentrion(Paysbar- pour un ranger J'ai un but precis : monter
avec le restedes organisateurs. j'ai décide
bareau Nord du Continent).et tréstôt dans unepetitetroupeet peut-êtrea I'avenir si les
de vous mettredansla confidence
majeunesse je volaisdéjàlesjouetsde mes
affairesmarchentbien une guilde
petits camaradesque je n'hésitaispas a
Contexte rouer de coupsen cas de desaccord.Je fus NB : En cas de mort, j'aimerais pouvoir
banide mon clanet me lançaisaussitôtdans rejouerle même personnagePour celaj'ai
Odeursd'encensse mêlentaux parfumsna-
une carrière de bandit de grand chemin penséà un anneaumagiquequi me ressus-
turels et partout, deci-delà.on va et vient
Mais I'expenencem'aprisbienvite quegé- citeraitsi celace produisait Bien evidament
dansla cite libre d'Argentor qui appartient
néralementon a tort de vouloir détrousser cet anneauperdraitson pouvoir des la ler
au Royaumede Mélianis La citée contitue
plus puissantque sois.Je me suisreconverti utilisation"
depuisquelquesannéesle centrestratégique
.l-"

42
GNeuses.GNeurs,

Ceci est un communiquéimportant(il convientdonc de le lire).


Apprendsdonc, si tu ne le saispasdéjà,qu'en I'an de grâce 1996,le l4janvier précisément,a été constiruépar un
Comité de SagesAimableset Bons.la F F J D R G N
Si
En destermesmoins obscurs.maisaussipeu réjouissants,il s'agit (sonneztrompettes)de la FedérationdesJeuxDe
RôlesGrandeurNature Vocabled'ailleurssi peu humain que I'engin a aussitôtété affectueusementsurnommé"la
Fédé", et il faut dire que ça sonnedéjàmieux
La Fédédonc. a vocationà rassemblerles associationset clubs de GN afin :
l- d'êtretouspôtes.
2- de disposerd'une instancecapable,par sa représentativité et sa structure,de servir de relaisentrele monde souvent
malmenédu GN et les pouvoirspublics,les médiaset. de manièreplus générale,le mondeextérieur(si tant est qu'il
fut si extérieurque ça, maisbon. c'estun autredébat)
3- de favoriserle développement d'une déontologiedu GN, certessouple.maisempreinted'une immémorialesagesse
Protégeonsles personnes, les siteset le matérielaussi(c'est importantle matériel)
4- de mettrepeuà peu en placeun cenainnombrede servicescommuns,notammentmailings,recensement dessites,
intbrmationsjuridiqueset comptables,machinbizarresrylecoopératived'achat
5- et tout le reste.puisquesi les bonnesvolontésne manquentpas,de nombreuses autresinitiativespounont être
soutenues
Le t ou tb i e n s û rd a n sl e ST R IC TR E SP E C TD E LA LIB E R TEQU ' A C H A C U N D E R E A LIS E RLE S G NS DE SO N
CHOIX? EN PARTICULIEREN ]\{ATIEREDE CREATIVITE
Alors,interesse(e) ?
Si non,retoumeà la premièreligne
S i oui,v o i c iq u e l q u e s i n fo rm a ti o n s u ti E l l essontsommai res.fautedetempsetdepl ace.nrai suncom pt er enduplus
l es
detaillene tardera pas à r'oir le jour
T r eiz e a s s o c i a ti o n s d e G N e ta i e n tprésentesoureprésentéesl orsdel ' assembl éegénéral econst l3et l4 edes
it uant
janvier demiers Ellesvenaientde regionsaussidiversesque Ia Bretagne.I'Alsace.le Nord.le Rhône-Alpes et la
En
r égion p a ri s i e n n e a u s e n s l a rg e l ' e spacededeuxj ournéesfortchargées. l espri nci paurobtecti f-sd elaFédéont
étépassésen revue.les statutsdefiniset conigés.le proletde charteanalyséet commentéet les administrateurs élus
En termesde structure. les instances de la Fédérépondentà un doubleobjectif
- I'efficacité,avecun bureauexécutifessentiellement parisien.pour d'évidentesraisonsde disponibilitéet de
proximitédesinstances nationalesIl assurela gestionaujour le jour de la fédération
- la représentativité. avecun comitéd'administration qui est I'organe"legislatif"'représentant I'ensembledu
territoire Son rôle est de déterminer les lignes principalesque le bureaudevra appliquer tout au lone de I'année
Pourassurerleur parflaite indépendance, les membresdu bureaude la Fedédoiventrenoncerà tout mandaterécutif
dansune association de GN
La représentationde Ia provinceestassuréede la manièresuilante Le territoireestdiv'iséen regions.d'une dizaine
de dépanements si possibleLes d'une regionelisent.sur le principeuneassociation
associations egaleunevoix, un
coordinateurregionalqui estmembrede droit du comitéd'administration et sertde relaisentrela Fédéet la région
A I'heure acnrelle.de nombreurpostesde coordinateursregionaur sont encoreà pourvoir et toutesles candidatures
sontlesbienvenues
Le bureauestlui-mêmeassistéde commissions. sortesde groupesde travailtrèslibresqui prennenten chargeun
aspectpaniculier de la gestionde la Fédération
Ainsi, a étéconstituéeune commission"sites". dont le rôle estde recenser les sitesutilisableset de déterminerles
contactsutiles.une commissionfinancière,présideepar le trésorier,qui s'intéresseà tout ce qui toucheà I'argentet
une commissionjuridique, qui a vocationà assurerle suivi juridique de la Fedeet de toutesles associationsqui en
manifesteraientle besoin De nombreuses autrescommissionsserontsansdoutecréesdansles mois à venir, en
fonction desbesoinsexprimés
De fait, le point essentielà retenirest que I'enthousiasmedesdébutsne serapaséternel La Fédéne seraviable que
lorsqu'ellerendrades servicesconcretsà sesmembres Pour cela,les idéeset lesvolontésles plus nombreusessont
nécessaires
La balle est dansvotre camp Sansvous,ce projet ne signifierarien Faitesqu'enfin le GN devienneadulte !

Sire
: BernardMENDIBIT'RU,8 sentierPolytechnique,91120Palaiseau
Pour tous renseignements
Il avait un peu plus de vingt-troisanslorsqu'il arriva dansla petite

La 6i6fioffièque ville et quelquesjoursde plus lorsqu'il acceptace postede biblio-


thécaire,vacantdepuisplusieursmois. Il découvritun lieu horsdu
temps,entretenuavecsoin Dansun bureauétroit. il mit la main sur
une photographiede son prédécesseur. Un vieillard au regard sage
et tranquille Il put constatercombienI'hommeavaittenuà respecter
MathieuGABORIT I'intimité desouvragesAu fur et à mesureque I'on s'avançait,que
I'on se perdait dans I'entrelacsdes lourdesétagères.la littérature
facile s'effaçaiL courbait l'échine pour céder la place à d'autres
petite ville de province ignorée, un cortège
lnagsnez une sortesd'ouvrage,plus signifiants.L'agencementde la bibliothèque
f d'hommeset de femmespâleset tristes.Une ville aux murs faisait écho à la ville, offrant à la velléité de quelqueslecteurs
I gnt et sans forme suintantla torpeur grinçantedes écrans désoeuvréssesouvragesracoleurset brillants Une muraille sour-
-é Mais imaginezaussi,au beaumilieu de ce four-
scintillants.
noiseet sucréequi les empêcheraitde progresserplus avant
millementbéat,dansles vestigesde la vieilleville, une découverte
Madimir avaitI'espoirde changerquelquechose,I'espoirde ne pas
d'une indiciblesubstance, reliefd'unehistoire
seplier aux imprécationsdu vieillardqui semblaitlui parlerà travers
Au détourd'unesombrevenelle,I'oeil sefixe inexplicablement sur
la photographieJugeantla dispositiondes lieux aristocratiqueet
une bâtisseflanquéede deux immeublessinistres L'architecrure.
malveillante,il voulut briserle carcanpoussiéreuxde cet élitisme
du seizièmesiècle,ne retientpas en soi I'attention.Ce sont les Animé
d'une foi naive,il s'échinaà seduireles lecteursde la ville
tènêtresqui capturentle regard Couvertesaux deux-tiersde croi-
Rien n'y fit Le vieillard. en égoïstepatenté,avait préservéIa
sillons t'erreux.on se prend à leur prèter la beautésévère d'un
bibliothèquede leur curiositéVladimirn'y pouvaitrien Trèsvite.
monocle.etrangeparadoxed'un plurielet d'un singulierPourtant.
la bâtisseretrouvaseshabitsde silenceet son gardiensolitaire
I'impressiondemeureque la bâtissevous observeau traversdu
Vladimir erradesj oursentiersentreles livres, s'abreuvantde leurs
verre,setarguantd'uneaustérité fragile Commesi elledésiraitd'un
formes sansjamais les lire Il reconstruisitun monde en deux
oeil ou d'une fènêtre supplier le promeneurde s'attarder,et de
dimensions, de papieret d'usure.ou il s'oublia
I'autre.le décourager
L'un d'eux s'approcheIl découvreunepancarte flrée sur Jusqu'aujour où le heurtoirde la porte brisa de nouveaule cristal
branlante
le mur "Bibliothequemunicipale",sanshorairesd'ouvertureou de de sa solitude L'inconnuinsistaplusieursfois avantque Madimir
ioursour rables Le titre.en cetteville. semblese suffireà lui-même ne consenteà venir lui ouvrir
commes'il deniaitimplicitementI'utilite de tellesprécisionsLa Une t'emme Aujourd'hui, il ne se souvientni de son visage,ni de
main du promeneurs'égarea la recherched'une sonnettequi soncorps Il a seulementà I'espritce cou lisse.cettecourburedivine
n'existepas En guised'annonceur, il denicheun petitheurtoir,une qui reliele visageau corps D'elle,il n'aurad'autresouvenirquece
tête de lion rugissante qui renouvelle cettemise en gardede la trait liant, cetteniche précieuse.
demeure Ils ne direntrien Aucunmotnevintentachercette soifdeleurimage
Un claquenrentsec.bronzecontrebois,et le bruit s'engoutlredans parcqu'ilsn'en avaientpas besoin L'instant avait sacraliséleur
la maison.caracoledanslesalléespourseperdreet s'éteindre on ne rencontre lls firent I'amour à mêmele carrelagefroid de la biblio-
saitou SilenceLe promeneurattend.bien curieuxmalgrélui Le thèque.Vladimir oubliera tous sesgestes,toutesles preuvessen-
tempss'etiremais personnene vient ouvnr Déçu,le promeneur suellesde leurunion pour ne sesouvenirquedu creuxde sonépaule
s'éloigne.soliloquantsur la paresse provinciale ou il enfouitsonvisagelorsqu'ilssefurentrassasiés l'un de I'autre
Elle partit sansqu'il la regarde Il restaune journée sansbouger,
observantdu coin de I'oeil les nervuresde buee qui dessinaient
Vladimir s'estréveillé.," ."*, et fatigué Un bruit insolite encoresur le carrelagela silhouettede cetteinconnue
l'a tire de son sommeil Il écoute "-,,eIl entend,lui, les battements Lorsquela conscience eutchassélesdemièrestracesde sonsouvenir
inquietsdu coeurdu promeneurUn sourires'étiresur seslèvres nocturne,il se redressapeniblementpuis se plongeacorps et âme
rêveusesIl saitdéjàque I'homme sedécouragera commelesautres danssa réalité.sa bibliothèque
Il dépliesongrandcorpsmaigreet baille Une nonchalanceoutrée, Il mit plusieursjours avant de remarquerle subtil changementqui
une forme de doléanceurbainepour signifier le pactequi le lie à affectait sa retraite Alors qu'il s'aventurait parmi les étagères
cette ville Il ouvre les yeux, dénonçantdans I'instant cet accord consacrées à la poésie,une trancheretint soudainson attention Un
tacite. ll a des yeux gris somnolentset humides,au pétillement livre, un seul, s'oflrait à lui, blesséet agonisant Du titre qu'il
sensibleet intriguant.A sesyeux, on sait qu'il n'est pasde ce petit connaissaitpour avoir follementaimé sa pudeur,il ne restaitque le
mondeglacé,qu'il s'estéchouédanscetteville bien malgrélui A mot "poète".L'ouvrage de Max Jacob,"Conseilà un jeune poète"
lesdétailler,on croirait seperdredansdeuxgrandscielsd'hiver, les avait été altéré par un inexplicablephénomèneLes mots avaient
pupillescomme nuages Un ciel gris chargéde pluie, en sommes, tout simplementdisparu,rappelésau néant.La ffancherevêtaitle
commesi Vladimir, à chaqueinstant,pouvaitfondreen larme. manteaud'une étrangevirginité
Il se lève puis gagne,I'esprit dormant,la petite porte qui accèdeà Vladimir se sentitécartelé,troublépar l'événement.Non pasqu'il
la bibliothèque Elle est bien là, sa bibliothèque,empeséede soli- souffrit réellementde ceftedisparitionmais il se croyait coupable
tude,survivante.Il déambuledansles alléescommechaquematin, Il avait aimé la bibliothèqueen surface,sansjamais partagerl'é-
caresseles tranches,s'attardesur les reliurestandisque son esprit treinte despages,préférantI'objet à soncontenu Il avait peur d'être
s'éveille.s'envoleet se souvient. la victime d'une forme de vengeance.la bibliothequerappelantà

44
ie des mots que son gardien avait ignoré enfantqui le fixait d'un regardespiègleet insistant.Madimir n'osa
Sescraintesse confirmèrent Au fil desjours, les titres disparurent, plus bouger.Il observaI'enfant,découvritun corpsgracile,nimbé
Esossantle lieu avec une effrayante rigueur en ne laissantque des d'une lumière pâle et vermeille
:='.eloppesmortes et blanches L'enfant s'avança Il avait de longs cheveux bruns et les yeux de
i-edimir souffrait. Il courait, s'époumonait,hurlant son impuis- Madimir Lorsqu'il eflleurason visageavec sa petitemain, Madi-
rsrçs. fn ouvrantles livres, il ne trouvait que despagesvides,des mir fut assaiI li par desémotionsdouceset chaudes.Il selai ssabercer
.-rees et des rectanglesmuets La tête lui tournait sanscesse; il par cette musique des sens.calme et fraîche Il ecouta et comprit
r-:bait, se raccrochantaux étagèrespour ne pas sombrer dans un L'enfant avait été engendré par la bibliothèque Il était là pour
;cmmeil ignorant Il pleurait aussi,noyant le gris de sesyeux avec rëvéIer Yladimi r Depuis longtemps,la bibli othequedépérissait Le
.es larmestransparentesElles s'écrasaient mollementsur le carre- prédécesseur de Vladimir, le vieillard, le savait.Il connaissaitIe
i_bÈeen traçant le chemin chaotique de I'homme ivre, accusation langagede la lune si bienqu'il avaitpu sauverles lieux du naufrage
u:r:ide de sa défaillanceet de sa tristesse Compulsant,feuilletantet étreignantsansjamais se lasserchacun
deslivres de la bibliothèque.il avait empêchéque le lien lunairene
'.ladimir finit par échouer,un matin, au pied des étagèresconsa-
s'étiole,faute d'un conractchamel
:res à la philosophie Il s'était recroquevillépour ne penserqu'à
Lorsque Vladimir I'avait remplacé,la bibliothèqueavait sombré
:<:te femme sans visage lorsqu'une penséeodieuseentachace
petit à petit, ignoréedeshommeset de son gardien La Lune avair
sn-enir qu'il eut voulu apaisant Il venait de faire le lien entre
rappeléà elle les mots et les penséesqu'elle avait inspiré Vladimir
flrange maladie dont souffrait la bibliothèqueet I'apparitionde
n'avait vu que I'agonie de la bibliothèquelorsqueles couvertures
:nconnueSoudain,il neressentitplusqu'un soulagement honteux
s'étaientéteintesune à une
:.rieétaitla causede ce dépérissement, elle avaitprovoquéIa colère
Alors, la bibliothèqueavait précipité une mort devenuecertaine
la bibliothèque lladimir était innocent
pour lenter de se sauver Elle avait consacrésesdemierssoufflesà
-:on desespoirse mua en appétitférocede comprendreet de lutter
la créationd'une femme Puisantaveuglementdansles romansIes
æur défendresabibliothèque.Malgré lui, il ne pouvaitserésoudre
descriptionspassionnées de femmesde touteslesépoques,elle avait
r rendreresponsable cettefemmequi avaittraversésavie.Il devinait
donnénaissanceà une femme incamantà elle seuleles rêveriesde
:r drameplus obscurdont elle étaitla clef. Mais quepouvait-ilfaire
' Il semit en quêted'un ouvrage,d'un seullivre qui eut résistéà ce milliers d'auteurs Vladimir ne pouvaity résisterDe leur union, la
bibliothèquepuisaen Madimir I'essencede I'enfant qui setenaitlà,
tal eflacant
si réel, en messagerde la Lune
L cherchadesjours.dessemainesentières,tournantinlassablement
A cet instant.I'enfant tressaillit.Son rôle allait bientôt prendrefin
ès pagesblanches Son esprit vagabondaittandis que ses doigs
mais avant,Vladimir devaitconnaîtrele langagede la Lune
;ontinuaientà feuilleterles livres morts sansquejamais,un mot ou
unelettre n'apparaisse " Chaque livre est relié à la Lune, murrnure I'enfant. Un lien
Et puis, un beaujour. le lisse renonça: une phrase,sublimesur la d'argent,un fil d'Ariane que seulesquelquespersonnesont appris
oageblanched'un livre inconnu,jaillit soussesyeux, délicieuse- à voir La Lune se nourrit de la chaleurhumaine,des doigts qui
mentmatérielle,gorgéed'encre et de substance toumentles pagesuneà une.Le vieillard, lui, voyait lesfils lunaires
' Qui parle le langagede la Lune parleraaux livres " et, pour pallier au désintéressement de la ville et de seshabitants,il
s'est improvisé lecteurinasasiable La Lune a appréciécet effort
\ladimir, désemparé, se persuadaque cettephrasen'était pasinno-
désespéré, elle a laisséles mots aux hommes.."
cente.La bibliothèque,en I'offrant à sonregard,attendaitde lui qu'il
Madimirgoûtait désormaisau spectacled'unebibliothèquerevélee
la fassesienne Mais Madimir, une nouvellefois, étaitincapablede
Partout, de minces traits d'argent fusaient à travers la pièce pour
déchiffrer le senscachéde cette phrase.
s'échapperpar la fenêtretandis que sesdoigts s'imprégnaientde
Un peu fou et très naïf, il attendit alors la nuit pour ouvrir toute
leur tressaillementsensuel
grandeles fenêtresafin de laisserpénétrerles rayonsde la Lune. Ils
Lorsqu'il reposales yeux sur I'enfant,il avait disparu
s'étirèrent lentement dans I a bibl iothèque, s'allongèrentj usqu'aux
Madimir connaissaitle langagede la Lune
livres mais rien n'y fit. Ils leur prêtèrentune phosphorescence
argentéemais les couverturesrestaientvierges, les pagesblanches. Depuis ce jour, Vladimir consacrasa vie à soignerla bibliothèque
Il commençapar réciter les poèmesà voix haute pour faire revivre
Mais soudain, Madimir sentit une présence,vivante et pleine,
la poésie.Les titres fleurirent sur les étagères,les pagesretrouvèrent
consciencetout juste ébauchée Il se précipita vers les romans où
leur couleur.Lentement,la bibliothèqueraffermit sesliens avecla
son coeur sentaitque I'intrus se cachait.A chaquepas,la pensée
Lune Aujourd'hui, les traits d'argentbrillent passionnément, nuit
nouvelleenflait et palpitait
etJour.
Un angle encore et Vladimir se figea. Devant lui se dressaitun (:ii

#
i:i#j.,i#{Èsù#r,..'

" Non, en fait, ce qui m'inquiète,c'esttous


Ter.apÊre " ... Les pseudospour les auteurs,c'est
sympa,maison aime bien savoirqui on doit les clubsde Jdr qui vont êtreboutésde leurs
insulterou encenserAlors pensezà mettre locaux par des maires responsablesde la
SUR NEU R O N E S quelquepart qui est qui.. " morale publiqueet des mèresresponsables
de la santémentalede leur progéniture
hben,on auramisletemps! Desmois C'esl chose.faile, voir l'ours (encadré en
à faire le pied de grue devant notre page 2 de couverture). " L'avertissementen page I est-il une
boitesaux lettrespourne reçevoirque boutade,une recherchede sensationnel, un
factureset des tracts publicitaires ; tant "politiquementcorrect"ou un désir sincère
r--- bien qu'on en étaitdéjà à la conception " L'édito Alors là,je dis BRAVO ! Une de prévention? Rayez les mentions inu-
'i publication qui ferait le lien entre les édi- ti l es.. "
: :ne conduite d'évacuationdirecte de la
::e boite vers le vide-ordures. Et un beau teurs et les joueurs. Bien vu ! Et surtout, (ht dësir sincère de prévention ? Simple-
:ur de janvier, not' Julesvint interrompre s u rto u t, u n e publ i cati on IN D E - menl utt peu d'mticipation ! Pi n'importe
débatsde la rédactionsur la grève des PENDANTE I Parce que Casus,Plasma, commenl,c'esl lafaute a.hlestMême Eù
:,rsres/ la dramatiquelenteurde distribution Tatoo, c'est bien gentil (certainsdiront in-
-
met çà au cqs que çà nousprendrait d'rou-
mais ne sont-cepasapréstout
-: tànzine/ I'informatiqueet le téléphone dispensables) loir nous dtfouler et dire n'importe quoi et
vont finir par tuer I'industrie du papier des "organes de presse" des éditeurs de
---i plein d'insanirës, bordel. bite, couille... I
:. .ettres/ etc Julesdonc,arrivantsoudain JDR ? Ceux qui répondrontoui pourront
i\EC tadadam DU COURRIER I alors avoir des doutesquant à I'objectivité
de leursélucubrations
f.rnc voilà, c'est parti ! Vous bénéficiez Pour Plasma,Tatoo & Co, là c'est clair I " Moi, quandje vois un nouveaufanzine,
; je me demandetoujourscombiende temps
::us d'un espaceréservépour exprimer tout re\ue = I éditeur,on peutdonnerle nom de
:3 quevousvoulez Et en plus,un numéro "supplément"à ces revues il va durer Avez-vousles reinssolides?
de Franc-Rêveurseragracieusementen- si vous comptezêtreun organede liaisonet
Quantà CasusBelli,je diraispourêtreclair jouer la transparence,il faudra bien que
royé tous les deux mois à I'auteur de la que s'il n'existaitpas,il faudraitI'inventer
lettre la plus brillante / intelligente/ déli- Casus est le seul magazineprofessionnel vousnousen disiezplus !
rante I intéressante/ etc. genéralistespécialisédansle Jdr, Jdp. war- Nousfaisons d'obord lotrl cela par plaisir
\ vos plumes ! Vous avez tous quelque- game et figurine en France (ouf ! Tout el on espère bien qrc çà vu durer long-
;hose à dire et à partager c à !? ) lemps ! En plus, ,tous cnons la chanced'a-
Franchement, j 'ai du mal à imaginerce que vtir accésà hetnrcoupd'infos xt le monde
seraitle paysageroliste sanslui, vous avez du jdr et égalementpas mal de c'ontacts
Lettre de Patrick. Paris, datée du une idee? parmi les professionnels...autanl en .faire
2I/I2ns. Par contre, ce que je ne trouve pas dans profiter les rôli:;les t Mais par dessustout,
I'oilà une letfi'e qtt'elle notts a.fait plaisir I Casus(mais est-cebien à lui de le faire ? I 'idée du .fanzineest d 'amenertoul ce peîil
.\eulemenlvoilà, otr pott'ait diffrcilement se Hélasnon !), c'estun courrierdeslecteurs. monde du ieu de rôles créaleurs, ëditettrs,
d e s d é b a ts non pas sur I' uti l i sati on de distrihrteurs) à se renconlrer, ëchangerdes
lrcrmettre deprblier l'intégralité desdouze,
rOUI, D0(lZL t1pages qui la composent. I'herbeà fumer dansla cuisinehobbite.ni idées, discuter, débaltre... bref, partager
.\lille excusesdonc ti Paftick pour mrtir du maniementcomparéde I'espadonet de urc passion commilne I N,ca,rs somme.s per-
:abrer dqns le vif... et à nos lecteurs qrri ne I'épéebatarde.maisbiende la placeoccupé suadësclue le "monde du jeu de rôles" e.st
hénéficieronspas de I'ittlëgralité cle I'oeu- par le Jdr dans notre emploi du temps,le tm milieu pqrticulièremenl riche, créariJ
Ire. joueur et la société,les politiquesd'éditions i maginatif el novqletr. Malhe ureusement.
des professionnels, bref, des sujetsplus gé- rien n'existe encore réellementpour partq-
nérauxou chacunpourraitapportersapierre ger, communiquer et profiter de celte ri-
" Cher vous, à l'édifice Et non pas forcémentlà jeter ! chesse. Nous espérons clue Franc-Rêveur
Car il y a critique et critique Le coté "obs- pourra tenir une partie de ce rôle-là. Dons
Etant moi-même joueur depuis 1985 et cur", on le voit beaucoupcesdernierstemps cette opfique, nous comptons aller Ie plus
ayant passé2 annéesd'efr:ics (dont quel- danscettepetite fenêtrequi estcenséereflê- loin possible,faisant entendrenolre voix et
quesnuitsblanchesdejdr) dansle chaudron ter notre réalité et qu'on appelle écran de celle de lous ceux clui 't,oudrontparnciper!
de Grenoble,j'ai cru y voir là un signe du télévision: émissionsà sensations, désinfor- Dés que nous en aurons les moyens,I'asso-
destinm'incitantà prendremafeuille laplus mation, stigmatisationde la gente rôliste, ciation compte bien emboucherun perma-
immaculée.mon Bic le moins baveux et à provocation, bref INTOX ! " nent cl ui crssurera un suivi plus
barbouiller I'une avec I'autre Suite à la professionneldu zine...
lecturedu Franc-Rêveur noO,le lobe gauche " Je voudrais tout de même mettre un
de mon zygomatique inférieur (celui qui bémol à cefte ire légitime. A mon sens,le
gouvernela verveverbeuse)s'estmis à fré- Jdr vivra et ce, pour une simple raisonbien
A propos des Chroniques subversivesde FR
: le Jdr se vend ! Et il fait
tiller;je me dépêchedoncpendantqu'il est de notre temps 0 sar Magic. " ...Cephénomèneme semble
vendre ! "
encore chaud significativement représentatifdu train de

47
vie auquel nous sommes soumis par la so- Evidemment, ce n'est qu'une descaractéris- de ce type. Et puis, ne cherchons pas de
ciété.Loin de moi I'idée d'écrireune étude tiques du phénomène, il y en a d'autres, fausses excuses. Le temps esl une fausse
sociologiquesur le joueur de Magic. Je pré- comme le plaisir de collectionneret d'é- excuse.Le jeu, duts son ensemble,est avant
fère me référerà ce quej'ai ftop souventvu, changer, I'esthétismedes illustations, la tout un hobby. A ce titre, un "pratiquanl"
entenduet vécu dans des clubs le samedi montée en puissancede son jeu. Pas grand sacrifera un Wu de sa vie famillial ou,
aprés-midi. genre : - "Bon, on fait quoi ?" - choseà voir, il est vrai, avecle Jdr..." professionnelle pour assouvir sa passion au
"J'ai un super scénar pour X, écrit par Y, même titre que n'imporle quel autre hobby.
" ...Et puis qu'est-ceque ça peut bien lui
paru dans2." - "Combiende tempspour le Regardezles sportifs, les collectiorupurs ou
foutre à Jean-Christopheque des joueurs
jouer ?" - "Ben, ce soir on devraitavoir fini les pëcheurs à la ligne. Il n'y a pas de
dépensentdes milliers de francs à acheter
la premièrepartie."- "Ca va pas,non ! Moi, culpabilité à mon a,is. Ou alors, lans les
descartes? Je ne vois pasla différenceentre
ce soir à l9 h, je vais au foot/barôoite/diner hobbyistes,quels Er'ils soient, sont coury-
acheterdescentainesde cartes.des dizaines
romantique!" " . Et puis machin n'arrive bles. Penser être coupable de pratiquer le
de Jdrs et supplémentsou le dernier modéle
qu'à 15 h" - "Bon. on se fait quoi ?" - "On 1dr, c'est sefaire l'écho de nos détracteurs.
de Porsche.S'il y en a une,je voudraisbien
se fait une belote?" Remplacezbelote par Non, Ie Jdr n'est pas un hobby moins poli-
qu'il me I'explique. Si non, et s'il considère
Magic et on y est quementcoffecl qu'utt autre !
toujours que c'est de la folie, alors c'est à
En fait, nous sommes soumis à une telle Pqrlons d'argenl. Bien évidemmenl qu'il
notre sociétéde consommationqu'il s'atta-
pression sociale, professionnelI e, famil i ale, n'existe qucurre diffërence entre se nriner
que et là,je lui souhaitebien du courage."
et tout, et tout, que nous n'avons guère le pour des cqrtes, des supplémentsJch ou le
temps de passerdes heuresà crapahuter Toutes ces remarques appellent Erclques dernier modële de Porsche. O'est toujours
dans des couloirs sombres.Oui, le temps. commenlaires. Bien Ere Magic soil souvenl de lafolie ! Et ffictivement, je suisparti en
Voilà le maîtremot ! Et qui entrainela cul- ci té dqts ma chroni Ete, i I està tilre d' exem- croisade conlre notre sociëté de consommq-
p a b ilit é; la c ulpab i l i té d e " p e rd re s o n ple, c'est Ie JEU de cartesà collec-jouer.Je tion. Sociélë lotalement déshumanisée. So-
temps" alorsque I'on "devrait"chercherdu mets I'ensemble des cartes dans le même ciélë où le portefeuille est plus important
boulot, passerla soiréeavec sa compagne panier. Certes,a,ec l'âge, Ie tempsdevienl epe l'individu, où la qualité d'un être se
ou en famille, bûchersonpartiel Et Magic un élémenl prëpondërant dqns la vie cl'utt mesureen lerme de rëussilesociale.El mer-
arrive ! Nors on se met dansun coin (plus joueur. Et si,je le reconnqis, une partie de ci, j'en ai hesoinde couragg I
t:),,
besoinde salle)et en une demi-heure,on se Magic est lerminée en unedemi-heure,c'est
torcheune partie.Voilà loin d'être le caspur nombred'autresjeux

les conséquences" Heureusementles in- Il existe,de ce côté-ci de la galaxie,quel-


L'ULT I M E stancessuprêmesont eu pitié de noscher(e)s quesjeuxqui tententd'approchercetteper-
mutant(e)squi s'incarnentdans notre plan fection: Fudge (Grey Ghost Game) a le
J E U DE N ô I - E S d'existence de bon matin derrière une mérite louabled'essayermais y arrive mé-
pour se dématérialiser
caisse-enregistreuse diocrementà mon goût et Aria (Last Uni-
Jean-PierreCURTET
aussimystérieusement vers les l9h corn) està la fois plus completet complexe
mais se limite aux époqueshistoriquesou
ansun voyageen Absurdiequeje fais En effet, jouer est désormaisremboursépar
fantastiques antérieuresà notre Renais-
quandje m'ennuie,j'ai imagrnésans la sécu,car les vertuspsychothérapeutiques
sance
complexequeje changeaisde sexe dujeu ont enfin été reconnues.En véritéles
euh.non ! ça c'est une autrede mes person- meneursdejeu sont payéspour exercerleur Déroutépar I'indigencedesessaistransfor-
nalités! J'ai imaginéqueje visitaisla fa- art ! Donc cessympathiquesentités-liées-à- mésdansce sens(maispeutêtreen connais-
meuseplanètedesjeux (itopia Isrlica, celle I a-Caisse-et-d'ailleurs-ont-elles-une-vi
e-a sez-vousde mieux faits ou est-ceI'Oeuvre
dont les coordonnéesgalactiquesne sont près-Elle-?ont retrouvéla passionde leur de votre Vie ? alors,de grâce,faitesle moi
divulguéesqu'à quelqueshappyfews fougueusejeunesse;jouer savoirvia Franc-Rêveur), j'appris une nou-
velle plus terrible encore,si faire se peut:il
Sur Utopia Ludica a été conçu LE jeu de Ce jeu, dont je vous parlaisil y un instant,
paraîtraitque le JeuLlltime d' (ltopia Ludica
rôles suprême:celui qui est à la fois, la est universel et générique.certes,mais au
peutpénétrerles penséesles plus secrètesde
compilation, la synthèseet le résumé de lieu de proposer des regles complèteset
celui qui le lit, jusqu'à sesfantasmesludi-
TOUS les autres;celui dontAUCUN joueur figées.il proposetous lesoutils pour conce-
quesles mieux cachéset comme un camé-
n'est mécontent. . Comme quoi tout il est voir ses propres règles. Comme votts les
léon, s'adapteraux désirs de son lecteur
possiblesur ce monde ! En plus il estmême avez conçues, ce sont naturellementles
pour lui en présenterune version totalement
bon marché.c'est tout dire ! meilleures.Et en sus de vous ressembler,
personnelle.
elles sont vraiment adaptéesà I'univers de
Hélas.il a sonnéle glasde I'industriedujeu
jeu qui vous passionne Donc, si VOUS avez eu un aperçu,un rêve
de rôles.Mais commevousle dirait d'expé-
ou une vision du Jeu Parfait. faites la nous
rience Léto II, un bon pôte à moi : " quod
partager
on désire l'utopie, ilfaul en asxrmer loules (.lâ

48
ix partenaires
s'unissent
our fêter,fairevivreet fairedécouvrir
le mondedu Jeu de Rôlesà Grenoble:
Nous lanconsà tous,joueursou non, cette
invitationau jeu, à la découverte et au
spectacle.
lo,ll,/,0,
1of,trk
Par cette conventionà I'ambiancefestive
et médiévale, nous voulons ouvrir le
monde du jeu de rôles à un plus large
^hJem/u,a
public.
Par I'information. le débat et le
!e,tlna!,t/rp
divertissement,il s'agit de présenteret
,,'il'.:..i
découvrirun loisir encore trop peu cr
iri:i::r
i,:,,',,,i.t
O"t les médias comme par I'entou
familialet socialdes joueurs.
iiri...,,.i.
Mais le jeu, ce n'est que justice, reste
i:i:i::iii
noi de la fête, pour le plaisir et le lJ , r I tl, l, d
i,,...i1'.'
:i,ii,,,il
6iu"n'rsement
detousI '/ul,I I /)^
(2 vw
tel elllûmu

,4æ
-oO

Artisansmédiévaux
Nombreusesanimations(escrimemédiévale;
jongleurset acrobates; scénesde G.N. ; etc . )
Aubergemédiévale
Conférencesi débatssur le théme des jeux de rôles
Présentationde I'universdes jeux de rôlesgrandeurnature
lnitiationaux jeux de rôles,jeux de plateauxet jeux de stratégie
Tournoide jeu de rôles
Partieslibresde jeux de plateauet jeux de rôles
Jeux-concours...

Et en soirée: sur inscriptionuniquement

GRANIIE ngfg UÉOÉVALE : Animations,banquetà I'aubergeet bal

: La Convention "Jeux et Spectacles"se déroulera le 27 zvril ù


r G ren Oblg f U lieu prëci.s serapræhainemenr ftxé défirritivementet communiquë)
ousdesirezplusd'informations? Vousavezune idée,unesuggestion
ou un
projet à noussoumettrepour cetteconvention?
Ecrivezrapidementà Franc-Rêveurqui transmettra!
r

Vous aimerez peut-être aussi