Vous êtes sur la page 1sur 8

Fiche Technique

Production Développée en Languedoc-Roussillon

Filière Arboriculture
Septembre 2008 Rédigée par :

Raisin de table Alain SORBIER


Chambre d’Agriculture de l’Hérault

Production, à retenir…
Potentiel des marchés
Production mondiale (BRM, 2006) :
- 1e Chine : 6,2 M tonnes
 Production - 2e Turquie : 1,8 M tonnes
Principaux pays producteurs - 3e Italie : 1,6 M tonnes
Les deux plus gros pays producteurs en - 9e Espagne : 0,3 M tonnes
tonnage (Chine et Turrquie) ne sont pas - 16e France : 0,062 M tonnes
leaders sur le marché mondial du produit
frais, en raison d’une forte auto Bassin de production français :
- Sud Est - 41 400 tonnes - AOC Muscat
consommation ou d’un débouché
du Ventoux
particulier (fruits secs, industrie - Sud Ouest - 16 000 tonnes - AOC
agroalimentaire). Chasselas de Moissac

Les principaux concurrents de la France En Languedoc-Roussillon :


sur son marché intérieur sont l’Italie - 3 900 tonnes pour 1 000 ha en 2006
(2/3 des importations), l’Espagne (14%) - 3 variétés principales : Chasselas,
et l’Afrique du Sud (6%). Muscat de Hambourg, Alphonse Lavallée
Le marché mondial est dominé par des
variétés à gros grain et à fort
rendement. Des variétés traditionnelles (hors serre). Les producteurs peuvent
sont également produites en masse et donc, en théorie, bénéficier de prix
des variétés apyrènes (sans pépins) attractifs en début de campagne, mais
voient un développement rapide. subissent ensuite une baisse des cours
consécutive à l’arrivée sur le marché de
Production en France productions étrangères à partir de la mi-
La production française commercialisée août. Ils sont parfois également victimes
en 2006 s’établit à 62 000 tonnes. Le de l’encombrement du marché par
niveau moyen des exportations s’établit d’autres espèces fruitières type « fruits
à 18 500 tonnes en 2005, alors que le d’été ».
volume importé est d’environ 145 000
tonnes. La production française couvre La période actuellement couverte par la
moins d’un quart de la consommation production régionale commence la
intérieure (BRM, Douanes). dernière semaine de juillet et s’étend
jusqu’à la mi-septembre.
En Languedoc-Roussillon, ancien
grand bassin de production au niveau L’une des principales caractéristiques de
national, le raisin de table est en déclin cette culture en région est d’être
régulier depuis plusieurs décennies. majoritairement pratiquée par des
vignerons, au contraire des deux grands
Le Languedoc-Roussillon se caractérise bassins de production Français où les
par une forte précocité qui le positionne producteurs sont le plus souvent des
en début de calendrier de récolte pour arboriculteurs. De ce fait, la récolte du
toutes les variétés cultivées en France raisin de table - production annexe de la

Synthèse régionale « Alternatives Agricoles à l’arrachage de la vigne » 1


Parte 2 : Fiche Raisin de table
vigne de cuve en Languedoc-Roussillon – Du fait de l’inorganisation de la filière et
y est souvent concurrencée puis de l’importance des circuits courts non
interrompue par le début des vendanges. documentés, il est très difficile d’établir
La région s’est donc en partie spécialisée des éléments de prix fiables.
sur des variétés précoces ou de première Le prix moyen à l’expédition sur 2005-
partie de saison, et surtout sur des 2006 varie entre 0,50 et 0,70 € HT/kg
variétés à double fin, tout en jouant sur (Hérault). En région, il est issu d’une
la précocité de ses terroirs afin forte variation entre le Muscat de
d’enchaîner les vendanges sur le raisin Hambourg précoce (maximum 1.5 €/kg)
de table. et l’écroulement des cours consécutif à
l’arrivée sur le marché de l’Italia italien à
Cette dualité vin/raisin est, d’une part, à partir de la mi-août.
l’origine d’un manque de couverture L’apport à la cuve pour les double fins
d’une partie de la saison, mais (raisin de table et/ou de cuve) est
également d’un manque de spécialisation rémunéré au prix plancher du vin de
des producteurs qui ont tendance à tables.
reporter leurs efforts sur la vigne de
cuve, beaucoup plus mécanisable,
quand le marché n’est pas porteur.  Synthèse
Le raisin de table bénéficie d’une bonne
image auprès du consommateur et sa
 Organisation commerciale consommation est en augmentation
La filière est déstructurée ; aucune constante au niveau national. Son
Organisation de Producteurs (OP) n’étant marché est toutefois dominé en France
dédiée au raisin de table en Languedoc- par des importations de masse à bas prix
Roussillon. (type Italia), par des productions haut
Trois expéditeurs travaillent toujours sur de gamme associées aux deux AOC
la moyenne vallée de l’Hérault. Certains Françaises et par des productions de
producteurs Gardois peuvent apporter à contre-saison en développement
des OP spécialisées du Vaucluse. Dans (hémisphère sud). Ce marché est
l’Aude, les ventes ne se font qu’en circuit extrêmement concurrentiel et sujet à des
court. crises conjoncturelles.

La commercialisation directe est La possibilité de viser les circuits courts


fréquemment pratiquée par des est un avantage certain pour les petits
producteurs, que ce soit pour certains en producteurs, et des débouchés existent
marché de gros (Châteaurenard), en toujours pour les productions plus
négoce, sur le circuit de Grandes et importantes. Dans les deux cas, cette
Moyennes Surfaces, ou plus production demande spécialisation et
fréquemment en circuits courts pour des technicité afin de se positionner sur des
tonnages moins importants. créneaux de qualité rémunérateurs. A ce
titre par exemple, l’homologation
récente d’une variété apyrène
 Prix intéressante (centennial seedless),
Comme pour toutes les spéculations produisant entre Chasselas et Lival, est
fruitières, les prix sont sujets à de une opportunité certaine au niveau
rapides et fortes variations sur la régional. Sur le long terme, la
campagne, en liaison avec le volume de restructuration de la filière est toutefois
la production mondiale, les conditions de indispensable.
l’arrivée sur le marché des productions
concurrentes (notamment Italia produit
en Italie, principal concurrent du
Languedoc-Roussillon) mais également
d’autres productions fruitières (fruits
d’été). Les campagnes alternent donc
avec des résultats commerciaux inégaux.

Synthèse régionale « Alternatives Agricoles à l’arrachage de la vigne » 2


Parte 2 : Fiche Raisin de table
Impact environnemental Exemple fréquent : les apports annuels
sont souvent de 40 à 60 mm/an, en 2 à
 Impact des intrants 3 apports.
Ils sont similaires à ceux liés à la L’excès d’eau est toutefois préjudiciable
viticulture (fongicides, insecticides, à la qualité du produit et aux conditions
fumure). Les traitements phytosanitaires de travail (trop forte vigueur,
appliqués en végétation sont raisonnés entassements de végétation, plus forte
de façon à limiter au maximum le sensibilité phytosanitaire).
nombre d’interventions. Leur nombre est
donc variable selon les situations et les
campagnes :  Impact sur les paysages
Similaire à celui de la vigne. La culture
Minimum Maximum en lyre apporte de l’originalité dans un
Fongicides 7 14 vignoble fréquemment uniforme, et la
Insecticides 0 5 présence de haies brise-vent autour de
la parcelle peut générer un effet de
Acaricides 0 1
cloisonnement appréciable. La culture en
terrasse limite la déprise agricole sur des
Soient en général 7 à 20 apports
terres difficilement valorisables par
d’intrants et phytosanitaires maximum,
certaines cultures.
en 7 à 12 applications.

Toutefois, la précocité de la production


 Impact sur la biodiversité
en région limite encore ces interventions
Peu d’impact, si ce n’est par les haies
pour les variétés les plus précoces. Par
ailleurs, la recherche de résidus étant quand elles existent (refuge pour la
faune) et par l’enherbement naturel s’il
plus facile sur le raisin que dans le vin
est pratiqué.
(produit transformé), les producteurs
sont d’autant plus tenus de respecter les
bonnes pratiques agricoles. Enfin,
 Synthèse
certains produits phytosanitaires sont
inutilisables sur raisin, en raison des L’impact environnemental global du
risques de brûlure ou de marquage sur la raisin de table est pour l’instant
pellicule très sensible de ce fruit négligeable en Languedoc Roussillon du
(également sensible aux dégâts fait de la faiblesse des surfaces et de
d’oiseaux). leur dilution dans la zone viticole.
Son intérêt principal réside dans la
La fumure de fond avant plantation est limitation de la déprise agricole,
une correction dépendant de l’analyse de l’originalité de son aspect cultural dans
sol pratiquée. un océan de vignes uniformes et le
La fumure d’entretien doit également maintien de diverses variétés de vitis
être raisonnée en fonction des vinifera.
disponibilités du sol, du type de verger
et des objectifs commerciaux. Elle peut
être appliquée au sol en une intervention
ou par fertirrigation, des applications
foliaires pouvant compléter ces apports.

 Impact sur la ressource en eau


Besoins en eau : 400 à 600 mm
réguliers sur la campagne.
L’irrigation est souhaitable entre la
floraison et la véraison pour l’obtention
d’une production régulière et de qualité.

Synthèse régionale « Alternatives Agricoles à l’arrachage de la vigne » 3


Parte 2 : Fiche Raisin de table
Contraintes agronomiques et Calendrier de production
techniques Mars / Avril Plantation

 Type de sols Nov à Février Taille


Mars / Avril Fertilisation
Pas de condition stricte dans la majorité Désherbage
des cas. Les conditions d’implantation
rejoignent celles, plus générales, de la Mai à Juillet Traitement
vigne. Palissage
Irrigation

Les caractéristiques du sol (fertilité, Août / Sept Récolte


profondeur, ressources hydriques)
doivent être évaluées par des profils de
sol et une analyse de terre afin d’évaluer
la vigueur conférée au futur verger. Les Le choix important du système de
sols bien exposés et peu vigorisants conduite doit être effectué entre le plan
favorisent une production précoce et de vertical et la lyre, principaux systèmes
qualité. de conduite utilisés en France.

Les principaux facteurs limitants sont la La plantation en plan vertical est


sécheresse (zones sans irrigation), similaire à celle de la vigne de cuve
l’excès d’eau et les zones gélives. conventionnelle et opte pour des
densités de 2,5 à 2,25 m d’écartement
inter-rang et de 1,20 à 1 m sur le rang,
 Topographie soit des densités réelles (hors 10% de
Pas de condition particulière, mais une tournières) allant de 3 à 4 000 pieds/ha.
adaptation de chaque parcelle à un
objectif commercial particulier. La conduite en lyre (ou en « V » du fait
Ex : plateau ou terrasse bien exposés au du double palissage ouvert) suppose une
sud + terres légères pour variétés densité inférieure de plantation mais
précoces et/ou colorant difficilement ; également le dédoublement de chaque
plaines et bas de pentes pour une pied pour permettre une double taille.
production plus importante de milieu ou (écartements de 3,5 à 2,5m, distances
de fin de saison à coloration plus facile. sur le rang de 1,5 à 1,2 m, soit des
densités réelles de 1 700 à 3 000
Le vent pouvant être préjudiciable à la pieds/ha, et une équivalence en
qualité du produit (bris de sarment, production de 3 400 à 6 000 pieds/ha).
dégâts sur grappes), il est souhaitable Ce type de conduite demande une
de planter en zone abritée des vents technicité particulière, des investis-
dominants ou d’utiliser des haies brise- sements plus importants, une irrigation
vent. obligatoire et retarde la vraie production
à la quatrième année.
En contrepartie, il autorise des
 Adaptation au climat rendements plus importants, facilite
D’une façon générale, très bonne certaines opérations (notamment la
adaptation au climat local. Eviter les récolte) par la meilleure accessibilité du
zones gélives. raisin et surtout améliore la qualité du
produit pour des raisons de meilleur
ensoleillement et position des grappes.
 Implantation de la production
Même si de nombreuses parcelles Dans tous les cas, il est souhaitable de
traditionnelles de ce type subsistent, la procéder à une analyse de terre et de
conduite en gobelet est maintenant procéder à un examen de profils de sol
abandonnée pour les plantations avant plantation.
nouvelles.

Synthèse régionale « Alternatives Agricoles à l’arrachage de la vigne » 4


Parte 2 : Fiche Raisin de table
 Conduite de la production Main d’œuvre à l’hectare pour une plantation
Comme toute production fruitière, la en année N (Chambre d’Agriculture du
conduite du raisin de table implique une Vaucluse) :
succession d’opérations saisonnières,
mais concentre trois pics d’activité N+1 N+2
Total
principaux : N 3 ans
Plan
199 h 123 h 142 h 464 h*
Vertical
 De novembre à février : la taille
Lyre 355 h 105 h 123 h 583 h
hivernale
 De mai à juillet : opérations en vert,
lourdes et concentrées (ébourgeonnage,
Main d’œuvre à l’hectare et par an pour la
égrappage, effeuillage, palissage, conduite et la récolte (CA 84) :
écimage) qui se conjuguent avec une
protection phytosanitaire qui doit être Total
Récolte
TOTAL
sans faille (critères encore plus stricts conduite annuel
Plan V qualitatif
que pour la vigne de cuve, cadences d’au 270 h 225 h 495 h
( 9 t/ha)
maximum 14 jours dans certaines Lyre qualitative
350 h 702h
situations) (14 t/ha)
352 h
 De fin juillet à septembre : la récolte, Lyre productive
500 h 852 h
principal poste de main d’œuvre avec la (20 t/ha)
ère
* 1 faible récolte en 3è année en plan vertical :
taille, doit impérativement être réalisée 130 h, soit un total réel de 594 h sur 3 ans en PV.
le matin ou en soirée afin d’éviter
l’échaudage. Les dates dépendent des
variétés, mais également de l’état de la Remarque :
demande (la possession d’un local Il convient de relativiser cette évaluation
frigorifique donne à ce niveau une de main d’œuvre qui doit être considérée
certaine souplesse). comme un maximum en Languedoc-
Roussillon. Plusieurs opérations en vert
sont susceptibles d’être limitées en
 Irrigation fonction du niveau qualitatif recherché,
Bien que la production soit possible en de la variété et de la productivité de la
sec sur des sols non limitants, les parcelle.
apports de 40 à 60 mm fréquemment Par ailleurs, la récolte de l’intégralité de
appliqués représentent une disponibilité la production d’une parcelle n’est pas
de 4 à 600 m3 entre la fin du printemps obligatoire (temps de récolte moyen : de
et l’été, avec des apports moyens de 30 à 40 kg/heure/UTH en plan vertical).
2mm/jour/ha, soit 20 m3/ha/jour. Les temps de récolte au kg augmentent
L’irrigation est actuellement un facteur de la lyre au plan vertical et de celui-ci
quasiment indispensable au au gobelet. Les écarts de tri (déchets)
développement d’un verger moderne. augmentent dans le même sens.

 Contrainte de main d’oeuvre  Contrainte foncière


Principal facteur limitant de cette Contrainte dépendant de la main
production, la main d’œuvre intervient d’œuvre et du matériel cultural
de façon importante dans les charges de disponibles.
production, d’autant que le personnel Un petit producteur commercialisant
doit être formé à certaines opérations directement peut exploiter une parcelle
particulières (taille, récolte). de 30 à 50 ares plantée en plusieurs
variétés échelonnées sans recours
important à la mécanisation et à une
main d’œuvre saisonnière pour la
récolte. Ces contraintes interviennent
pour des surfaces plus importantes (de 1
à 3 hectares fréquemment) et/ou des
plantations mono-variétales.

Synthèse régionale « Alternatives Agricoles à l’arrachage de la vigne » 5


Parte 2 : Fiche Raisin de table
Par contre, l’accessibilité de la parcelle Dispositif réglementaire auquel la
doit impérativement être aisée pour production est soumise
faciliter la récolte et le transport du
produit (fourrières larges, chemins
Les plantations des variétés strictement
d’accès carrossables). La parcelle doit
classées comme raisin de table sont
également se situer si possible en zone
libres (variétés monofin, exemples : ora,
irriguée.
prima, centennial seedless, carla,
ribol…).
 Mécanisation
Les plantations de variétés dites à
Matériel similaire à la viticulture, hormis
double fin (raisin de table et/ou de cuve)
récolte (petit matériel, véhicule
ne peuvent être réalisées qu’avec des
utilitaire). Local frigorifique utile.
droits de plantation viticoles en
portefeuille.
Les principales variétés (Muscat de
 Sensibilité au précédent vigne
Hambourg, Cardinal, Chasselas,
Comme tous les vitis vinifera, le raisin de
Alphonse Lavallée, Danlas et Lival) sont
table peut être atteint par différents
par exemple présents dans l’Hérault. En
virus (court-noué, enroulement) pouvant
général, elles sont autorisées en raisin
avoir infecté la vigne précédente et qui
de cuve (A). Elles peuvent en
limitent la productivité tout en rendant le
conséquence être vinifiées ou donner
produit non commercialisable. La
droit à la prime pour l’élaboration de jus
plantation sur un sol ayant porté une
de raisin, à condition de ne pas dépasser
vigne virosée est donc déconseillée en
35 hl/ha.
l’absence d’une désinfection du sol
La réglementation est toutefois
(onéreuse) ou d’un repos du sol de 7 à
susceptible d’une modification rapide
10 ans.
dans le cadre de l’adoption de la
nouvelle OCM.
En cas de présence de pourridié sur la
vigne précédente, la plantation est à
Comme pour d’autres productions
proscrire définitivement du fait de la
fruitières, les exploitations adhérant à
difficulté d’éradication de ce parasite
une OP reconnue peuvent bénéficier
mortel dans le sol.
d’aides à la rénovation variétale et à
certains investissements.
L’épuisement d’un sol doit être évalué
par l’analyse avant toute correction
éventuelle. Le stock d’éléments
minéraux est en effet souvent suffisant
dans le cas d’un précédent vigne et des
amendements organiques sont souvent
plus utiles qu’une fumure de fond.

Synthèse régionale « Alternatives Agricoles à l’arrachage de la vigne » 6


Parte 2 : Fiche Raisin de table
Risque financier et intérêt qualité de produit irréprochable, et
économique pour l’exploitant implique donc une spécialisation
fruitière.
 Résultats économiques et facteurs de
risque
 Besoins de trésorerie
En régime de croisière, les rendements
Pour une plantation en plan vertical (2,5
attendus peuvent être de 9 à 11
x 1,2 m), l’investissement est de l’ordre
tonnes/ha en plan vertical et de 14 à 20
de 27 000 €/ha dont 3 200 € de plants
tonnes/ha en lyre. Aux risques
et 5 300 € de palissage.
phytosanitaires s’ajoute les possibilités
d’accidents climatiques en tant que
Pour une plantation en lyre (3 x 1,2 m),
premier facteur de risque pour la
compter 31 500 €/ha, dont 2 600 € de
production, que ce soit en qualité ou en
plants et 12 500 € de palissage et
quantité.
d’irrigation (Chambre d’Agriculture de
Vaucluse, 2006).
La marge brute est extrêmement
variable selon la variété, la productivité,
Le verger rentre faiblement en
la qualité du produit, la date de mise en
production en 3ème année pour le plan
marché et le circuit commercial ; d’où
vertical, en 4ème pour la lyre et ne
une forte contrainte technique pour
commence à produire franchement que
maîtriser le volume, la qualité et la
l’année suivante.
disponibilité de sa production. Les cours
en circuit long fluctuent non seulement
d’une année sur l’autre, mais également
 Risque financier lié aux investissements
tout au long d’une même campagne.
En considérant le matériel cultural
comme similaire à celui de la vigne de
Le circuit court qui est une opportunité
cuve, les seuls matériels de conduite
intéressante mais non évaluable dans le
spécifiques sont liés à la récolte
Languedoc-Roussillon demande un
(ciseaux, brouettes, véhicule utilitaire
temps supplémentaire important de
type fourgonnette).
démarchage commercial, de logistique
Le palissage en lyre interdit la récolte
des livraisons et de présence éventuelle
mécanique en cas d’apport à la cuve
en points de ventes. Il impose également
d’une variété double fin.
une palette variétale souvent plus
importante et donc un étalement
A noter : arracher de la vigne à cuve
supérieur des temps de travaux ainsi
pour mettre en place un atelier « viticole
qu’une technicité importante.
fruitier » plus coûteux semble, à
première vue, une stratégie plutôt
Remarque : la possibilité d’apport à la
incertaine.
cuve en double fin pour les exploitations
viticoles a pour conséquence qu’une
partie importante du verger régional est
toujours constituée de parcelles
inadaptées à une réelle spécialisation
fruitière (conduite en gobelet fréquente,
densités inadaptées, défaut d’irrigation)
et qui ne sont récoltées pour la table que
lorsque le marché est porteur.
Leur système de conduite, s’il demande
des investissements inférieurs à celui
des vergers spécialisés, influe
négativement sur les rendements surtout
la qualité du produit (état sanitaire,
régularité, frais de récolte supérieurs).
L’investissement dans un verger doit
donc viser à l’optimisation du rendement
agronomique tout en assurant une

Synthèse régionale « Alternatives Agricoles à l’arrachage de la vigne » 7


Parte 2 : Fiche Raisin de table
Personnes ressources

Chambres d’Agriculture :
Nicolas SOURD, conseiller agricole - Chambre d’Agriculture de l’Aude - ZA de Sautes a
Trebes CARCASSONNE cedex 9
Gilles SUBE, conseiller agricole - Mas de l’Agriculture BP 48078 30 932 Nîmes Cedex9
Alain SORBIER, conseiller agricole - Mas de Saporta CS 10010 34 875 Lattes Cedex

Stations d’expérimentation :
Nicolas JEGOUIC, responsable raisin de table à la station expérimentale de La Tapy
(Domaine Expérimental La Tapy – 84200 Carpentras-Serres)
Daniel LAVIGNE, responsable raisin de table à la station du CEFEL de Moissac
(CEFEL – 49 chemin des Rives – 82000 Montauban)

Organisations professionnelles et interprofessionnelles :


Didier FAYOLLET – Contact Raisin de Table – BRM - Comité Économique Agricole du
Bassin Rhône Méditerranée - Bâtiment U — MIN 84000 AVIGNON - Nâturopole —
Bâtiment C 66350 TOULOUGES - www.brmfl.com

Administration :
Laurent MAYOUX, réglementation - VINIFLHOR - 22 rue de Claret 34070 Montpellier -
www.viniflhor.fr

Bibliographie
 Livre « Le raisin de table », CTIFL, 1993
 Brochure « Mise en place d’une lyre », La Tapy
 Brochure « Les nouvelles variétés de raisin de table », La Tapy
 Brochure « Risques de brûlure et de marquage sur raisin de table par les produits
phytosanitaires », La Tapy
 Brochure « La pourriture acide sur raisin de table », La Tapy
 Brochure « Présentation des variétés précoces de raisin de table », annuel, La Tapy
 Brochure « Présentation des variétés de saison et tardives de raisin de table », annuel, La Tapy
 Brochure « Protection phytosanitaire du raisin de table », La Tapy
 Brochure « Le dessèchement de la rafle sur raisin de table », C. Reynaud, La Tapy
 Brochure « Les opérations en vert sur le raisin de table », La Tapy
 Brochures « L’eau fertile (irrigation) », 1993-2005, Région Paca
 Dépliant « Raisins et variétés »,Interfel
 Article « L’effeuillage précoce en raisin de table », L’arboriculture fruitère N° 527
 Article « Bilan de la journée effeuillage», Vaucluse agricole, 16/07/04
 Article « L’irrigation sur raisin de table », Vaucluse Agricole, 27/05/05
 Article « Les clefs d’une longue conservation », Vaucluse Agricole, 11/08/06
 Circulaire DGPEI/SDCPV/2006-4057, Ministère de l’Agriculture / Viniflhor, financement de
certaines dépenses de rénovation du verger
 Comptes rendus « Bilan de campagne », annuels, BRM Section Raisin
 Compte rendus « Programme régional expérimentation en raisin de table », annuels, La Tapy
 « Guide de protection raisonnée raisin de table », BRM
 « Guide des vignobles Rhône Méditerranée », Supplément annuel aux bulletins d’informations
techniques, Chambres d’Agriculture LR et Paca

Synthèse régionale « Alternatives Agricoles à l’arrachage de la vigne » 8


Partie 2 : Fiche Raisin de table