Vous êtes sur la page 1sur 12

PDT-GLE 31/08/05 17:42 Page 3

Le grand livre de
l’ électricité

Thierry GALLAUZIAUX
David FEDULLO

© Groupe Eyrolles, 2005,


ISBN 2-212-11535-0
Les mises en œuvre

Les mises
en œuvre

N
ous abordons à présent la partie pratique et technique de cet ouvrage. Cette
première section présente l'outillage nécessaire, le matériel à utiliser et les
petits tours de main qui vous seront indispensables pour la réalisation d'une
installation électrique. Les mises en œuvre présentées sont conformes aux dispositions
de la norme NF C 15-100. Respectez-les quelle que soit la nature de votre projet (neuf,
rénovation, extension). Ne commencez pas la réalisation de votre installation sans
en avoir établi au préalable le plan architectural et de distribution, comme expliqué
dans la deuxième partie.

une bonne partie. Des outils plus sophis-


Avant de tiqués sont utiles pour les installations
encastrées. Leur coût ne se justifie pas
commencer pour une seule installation, aussi il est
judicieux de les louer.
L'outillage
L'outillage de base, propre aux travaux
d'électricité, se compose comme suit :
L'outillage nécessaire pour réaliser une • un jeu de tournevis plats en bon état
installation électrique de base est simple et de tailles diverses, impérativement
et tout bon bricoleur en possède déjà à manche isolé (figure 184) ;

217

GLE_p216-298.id 217 31/08/05, 23:40


Le grand livre de l'électricité

Couteau d'électricien
pour dénuder les
conducteurs et les
Tournevis câbles
d'électricien à
manche et lame
isolés

Pince à
dénuder en
bout

Dénude-câbles

Utilisation du
dénude-câbles

Figure 184 : Les outils spécifiques de l'électricien

218

GLE_p216-298.id 218 31/08/05, 23:41


Les mises en œuvre

• au moins deux tournevis Pozidriv ou de mesurer la prise de terre, de vérifier la


Phillips en diverses tailles ; continuité du conducteur de protection,
• un tournevis testeur ; de tester le seuil de déclenchement des
• une pince universelle à manche dispositifs différentiels à haute sensibilité
isolé ; et de tester la résistance d'isolement de
• une pince coupante en diagonale à l'installation. Le testeur d'installation est
manche isolé ; un appareil polyvalent de prix élevé que
• une pince à dénuder isolée ; seuls les professionnels peuvent rentabi-
• une pince à bec étroit à manche liser. Par conséquent, faites appel à un
isolé ; électricien pour effectuer ces mesures ou
• un couteau d'électricien ; adressez-vous à un loueur spécialisé.
• un marteau de menuisier (le marteau
dit d'électricien était parfait lorsque Pour une installation apparente sous pro-
les moulures étaient en bois mais il filés en plastique, il est nécessaire de se
est désormais un peu trop léger) ; munir du matériel suivant :
• au moins un ciseau à bois de taille • une boîte à onglets avec scie à dos
moyenne ; plat ou une scie d'encadreur, très pra-
• un mètre ; tique si les coupes ne sont pas à 45° ;
• un crayon à papier ; • du matériel de fixation pour la mou-
• un niveau à bulle ; lure, à savoir des clous de 30 x 1 mm
• une lime et une râpe à bois ; (pour la fixation dans le plâtre) ou
• une scie à métaux ; une agrafeuse électrique (figure 186)
• un traceur à cordeau (qui pourra et de la colle spécifique. Pour les
servir de fil à plomb). matériaux durs (béton, briques plei-
nes, pierre), utilisez des vis et des
Cela constitue la panoplie de base mais, chevilles ou des chevilles à fixation
selon le type d'installation que vous immédiate ;
désirez réaliser, d'autres outils sont • du matériel de fixation pour appa-
nécessaires. Vous aurez certainement reillage (vis et chevilles). N'utilisez
besoin d'un multimètre électrique mul- pas de vis trop grosses ; des vis de
tifonction (figure 185). Cet appareil per- taille 4 x 20 et 4 x 30 permettent de
met de vérifier la présence ou l'absence fixer bon nombre d'appareillages (des
de courant. Il permet aussi d'effectuer vis de taille trop importante pour-
des tests de continuité pour tester des raient endommager l'appareillage et
lignes ou identifier des conducteurs. Les des vis trop petites n'assureraient pas
appareils présentés sont professionnels, une bonne fixation). Vous pouvez
il existe des modèles plus simples dans utiliser des vis VBA (vis bois agglo-
des gammes de prix abordables. méré) qui sont très performantes.
Pour de telles vis, des
Un autre appareil de mesure est requis : chevilles de diamètre 6 ou 8 mm
le testeur d'installation électrique (voir suffisent.
figure 288, page 338). Son utilisation est Pour une installation encastrée, il est
rendue nécessaire par la norme. Effec- nécessaire de s'équiper de :
tivement, pour obtenir l'attestation de • divers ciseaux et pointerolles de
conformité, il est désormais obligatoire maçon ;

219

GLE_p216-298.id 219 31/08/05, 23:41


Le grand livre de l'électricité

Pince
ampèremétrique
multifonction

Multimètre
numérique

Testeur de
tension à
diodes

Multimètre
analogique

Figure 185 : Les appareils de mesure de l'électricien

220

GLE_p216-298.id 220 31/08/05, 23:41


Les mises en œuvre

Agrafeuse électrique pour


la pose des socles de
moulures

Agrafeuse à main pour


les câbles téléphoniques
et de télévision

Figure 186 : Les agrafeuses de l'électricien

• un ciseau à briques ; trement, il existe des scies cloche adap-


• une massette ; tées aux matériaux durs et utilisables avec
• un vieux ciseau à bois qui sera très un perforateur. Il existe aussi des scies
utile pour les encastrements dans les cloche pour matériaux tendres comme les
cloisons ; plaques de plâtre ou le bois, utilisables
• des clous pour maintenir les conduits avec une perceuse (figure 187).
dans les saignées. Pour réaliser des saignées dans les pa-
Pour réaliser les trous de boîtes d'encas- rois, il est pratique d'utiliser des appareils
m
2 -9 / 1 6
65 . 0 m

Scie cloche munie de dents


au carbure pour percement
des trous de boîtier dans les
Scie cloche en acier pour percement des
matériaux durs (pierre, brique
trous de boîtier dans les matériaux tendres
pleine…) avec percussion, ou
comme les plaques de plâtre, les doublages
pleins (sans percussion) comme
ou le bois.
les carreaux de plâtre ou le béton
cellulaire.

Figure 187 : Les scies cloche

221

GLE_p216-298.id 221 31/08/05, 23:41


Le grand livre de l'électricité

Appareils électroportatifs pour la réalisation des saignées d'encastrement

Figure 188 : Les rainureuses

222

GLE_p216-298.id 222 31/08/05, 23:41


Les mises en œuvre

spécialisés : les rainureuses à fraise ou Le matériel


à disque en diamant (figure 188). Les
premières conviennent pour les maté- Afin d'offrir une bonne qualité et de pré-
riaux tendres ou peu durs (carreaux de senter de bonnes performances en toute
plâtre, béton cellulaire, brique creuse), sécurité, le matériel doit être conforme à
les secondes sont destinées à tous les la norme européenne EN ou aux normes
types de matériaux, y compris le béton. françaises et être estampillé du logo NF
Attention, ces machines engendrent une ou NF USE (figure 189). Il existe un logo
quantité impressionnante de poussière pour chaque type de matériel (luminaire,
fine. Il est impératif de les raccorder à alarme, matériel électrique, appareil de
un aspirateur spécial. Le coût d'une rai- chauffage).
nureuse ne justifie pas son achat pour Le marquage CE atteste de la conformité
un projet unique. Il est préférable de la d'un produit aux dispositions de la direc-
louer dans un magasin spécialisé. tive Basse Tension et / ou de la direc-
Si vous avez peu de saignées à réaliser tive Compatibilité Electromagnétique en
dans un matériau dur, vous pouvez opter matière d'environnement électromagné-
également pour une gouge montée sur tique. Le marquage CE ne garantit pas
un perforateur burineur. que les produits ont été préalablement
Pour faire du plâtre, il faut posséder au testés en laboratoire et n'atteste pas
minimum : d'un niveau de performance, ni de son
• une truelle de plâtrier ; aptitude à la fonction, contrairement à
• une langue de chat ; la marque NF.
• une truelle Berthelet ;
• une auge de maçon.

Il est également indispensable de se mu-


nir d'une perceuse à percussion ou d'un
marteau perforateur (si vous devez effec- ÉLECTRICITÉ LUMINAIRES
tuer des percements dans le béton).
Vous devrez posséder des forets à ma-
tériaux de taille adaptée aux chevilles
et d'autres plus gros adaptés au dia-
mètre des conduits que vous aurez à
passer (pour les traversées de murs, par
exemple).
Figure 189 : Les logos NF
D'autres appareils électroportatifs peu-
vent se révéler utiles. Une visseuse élec-
Les conducteurs
trique, par exemple, facilite le travail.
Une agrafeuse électrique est pratique
pour fixer les profilés. Le rôle des conducteurs est de transporter
Cette liste peu sembler importante pour l'énergie électrique vers les divers points
un néophyte, mais elle représente le mi- d'utilisation. Leur choix se fera donc en
nimum nécessaire pour réaliser une ins- fonction de nombreux critères :
tallation dans les meilleures conditions. • quantité d'énergie à transporter ;

223

GLE_p216-298.id 223 31/08/05, 23:41


Le grand livre de l'électricité

• longueur utilisée ; Les sections les plus utilisées sont :


2
• influences externes ; • 1,5 mm pour les circuits d'éclairage
• modes de pose ; et les prises de courant ;
2
• etc. • 2,5 mm pour les prises de courant ;
2
• 4 et 6 mm pour les circuits de
La norme a bien évidemment pris en puissance.
compte toutes ces conditions et le do- La norme impose un code de couleur. Le
maine d'emploi de chaque conducteur conducteur de protection, ou de terre,
est défini avec précision. doit être repéré par la double coloration
On rencontre deux types de conduc- vert et jaune. Le conducteur de neutre est
teurs : les conducteurs isolés et les toujours bleu clair. La couleur des autres
câbles. conducteurs est libre. Par convention,
on utilise le rouge, le noir ou le marron
Les conducteurs isolés pour le conducteur de phase. Les autres
Les conducteurs isolés (figure 190) se couleurs sont surtout utilisées pour le
composent d'une âme conductrice et repérage des circuits d'éclairage.
d'une enveloppe isolante. L'âme con-
ductrice est généralement en cuivre. Les câbles
Elle peut être massive (pour les petites Les câbles consistent en plusieurs fils iso-
2
sections jusqu'à 4 mm ), multibrins (en- lés de même section réunis sous une ou
semble de brins massifs de petite section) plusieurs enveloppes isolantes supplé-
2
pour les fils à partir de 6 mm , souple mentaires en fonction de leur domaine
pour toutes les sections. d'utilisation (figure 191).
L'enveloppe isolante, généralement en Il existe donc un vaste choix selon la
PVC pour les conducteurs utilisés dans section, le nombre de conducteurs, la
les installations domestiques, est de dif- rigidité et les diverses protections exté-
férentes couleurs afin de faciliter leur rieures. Il existe également des câbles
repérage. plus spécifiques destinés, par exemple,
à l'antenne de télévision ou au télé-
phone.

La dénomination
La dénomination sert, grâce à un code
établi, à préciser les caractéristiques
d'un conducteur électrique. Elle est dé-
finie par le CENELEC (Comité Européen
de Normalisation de l'Électrotechnique)
qui, comme son nom l'indique, vise à
l'harmonisation européenne des conduc-
teurs. Quelques câbles ont conservé une
dénomination nationale.

Les câbles sont désignés par un ensem-


ble de lettres et de chiffres. La première
Figure 190 : Bobine de conducteur isolé lettre indique l'étendue nationale ou in-

224

GLE_p216-298.id 224 31/08/05, 23:41


Les mises en œuvre

Fils et câbles domestiques

Type Schéma Constitution Sections

   isolant en PVC
H 07V-U U : de 1,5 à 4 mm2
 U : âme rigide en cuivre
R : de 6 à 300 mm2
H 07V-R R : âme rigide câblée en cuivre
K : de 0,75 à 95 mm2
H 07V-K K : âme souple en cuivre

A 05VV-U      enveloppe en PVC


A 05VV-R  gaine de bourrage U : de 1,5 à 4 mm2
ou  isolant en PVC R : de 4 à 16 mm2
FR-N 05VV-U  U : âme rigide en cuivre de 2 à 5 conducteurs
R : âme rigide câblée
FR-N 05VV-R

  
H 05VV-F  gaine en PVC
U : de 0,5 à 6 mm2
 isolant en PVC
A 05VV-F de 2 à 5 conducteurs
 âme souple en cuivre

   
 gaine en PVC
 gaine de bourrage élastoplastique De 1,5 à 240 mm2
U 1000 R 2V  isolant en PRC de 1 à 5 conducteurs
 U : âme rigide en cuivre

       gaine en PVC
 armature (deux feuillards d'acier)
De 1,5 à 120 mm2
 gaine d'étanchéité en PVC
U 1000 RVFV de 2 à 5 conducteurs
 bourrage élastoplastique
 isolant en PVC
 âme en cuivre

      gaine en PVC
 tresses de cuivre
 feuillard de cuivre Pour circuits d'antennes
COAXIAL
 isolant de télévision
 âme en cuivre

 gaine en PVC 0,6 mm2


CABLE     
 étanchéité de 1 à 56 paires.
 fils de continuité et de déchirement Type 4 paires pour
PTT 278  rubans hydrofuges installations
 isolant en polyéthylène téléphoniques
SYS SYT
 âme en cuivre domestiques

Figure 191 : Les conducteurs électriques

225

GLE_p216-298.id 225 31/08/05, 23:41


Le grand livre de l'électricité

ternationale. A désigne un type national On trouve dans le commerce des câ-


2
reconnu, H, un type harmonisé, FR-N, un bles A 05 VV-U 3 G 1,5 mm (CE-
type national avec une désignation inter- NELEC) et des câbles U 1000 RVFV 2 x
2
nationale et U indique un type national 10 mm (UTE).
avec l'ancienne désignation UTE. La figure 191 illustre les conducteurs les
plus couramment utilisés dans les instal-
Exemples lations domestiques.
Un conducteur isolé apparaît avec la
dénomination CENELEC sous le code : Les profilés
2
H 07 V-U. 1,5 mm .
H indique que le conducteur est Le passage des conducteurs et câbles
harmonisé ; s'effectue souvent en apparent sous
07 indique la tension nominale (700 volts des profilés en plastique appelés mou-
maximum), lures, goulottes ou plinthes électriques
V indique la nature de l'isolant (PVC), (figure 192). Ils contribuent à assurer la
U indique une âme rigide massive (il protection des conducteurs.
est noté aussi R pour une âme rigide Les profilés les plus courants sont :
multibrins et K pour une âme souple). • les moulures en plastique (profilés
Pour un câble multiconducteurs on trou- de petite taille). Elles permettent le
vera les indications sur les conducteurs passage des câbles. Les conducteurs
à la fin du code, par exemple : ne sont admis que si les moulures
3 G 1,5 où : répondent à la norme NF C 68-104
3 indique le nombre de fils ; (Systèmes de profilés utilisés pour
G indique que l'un des conducteurs est le cheminement des conducteurs et
de couleur vert et jaune (pour la terre).
Pour un câble sans conducteur de terre,
on trouverait 3 x 1,5, 1,5 indiquant la
section des âmes des conducteurs.

Figure 192 :
Divers modèles de
plinthes électriques

226

GLE_p216-298.id 226 31/08/05, 23:41


Les mises en œuvre

câbles : règles), qui garantit une pro- crètes et décoratives. La figure 194 donne
tection mécanique suffisante et l'im- un aperçu des divers profilés et de leur
possibilité de démonter le couvercle domaine d'application.
sans l'aide d'un outil. Les moulures
respectant cette norme portent sa ré- Les conduits
férence. Pour respecter la continuité
du degré de protection IP imposé par Selon leur type, ils sont destinés à assu-
la norme, elles doivent être mises en rer la protection des conducteurs dans
œuvre avec leurs accessoires (tés, les montages apparents ou encastrés.
angles, etc.) ; Ils doivent être conformes à la norme
• les goulottes en plastique (moulures NF EN 50086-1 qui assure la protection
hautes et larges). Elles sont soumises homogène tout le long des conduits
aux mêmes exigences que les moulu- et la protection de leurs accessoires.
res en plastique et doivent répondre N'utilisez pas de conduits anciens ou de
à la norme NF C 68-102 ; récupération.
• les plinthes en plastique qui vien- Ils sont caractérisés par un marquage à
nent en remplacement des plin- leur surface qui indique leur conformité
thes traditionnelles et permettent le aux normes, leur diamètre extérieur et
passage des conducteurs électri- un ensemble de lettres et de chiffres.
ques (figure 193) ; La première lettre peut être I (Isolant),
• les plinthes, les moulures et les M (Mécanique) ou C (Composite). La
chambranles en bois. Ils ne sont deuxième lettre (ainsi que la troisième,
autorisés que dans les monuments si le marquage comporte quatre lettres)
historiques et doivent répondre à la peut être R (Rigide), C (Cintrable), T
norme NF C 68-091 (Plinthes, moulu- (Transversalement élastique), S (Souple).
res et chambranles en bois : règles et La dernière lettre indique l'aspect inté-
dimensions). rieur du conduit : A (Annelé), L (Lisse).
Une série de quatre chiffres après les
trois ou quatre lettres indiquent dans
l'ordre la résistance à l'écrasement, la
résistance aux chocs, la température
minimale d'utilisation et la température
maximale d'utilisation.

Exemple
ICTA 3422 correspond à un conduit iso-
lant, cintrable, transversalement élastique
à intérieur annelé avec une résistance
Figure 193 : Appareillage pour plinthe à l'écrasement de 750 Newtons (3), une
résistance aux chocs de 6 joules (4), une
température minimale d'utilisation de
Les moulures en plastique sont disponi- – 5 °C (2) et une température maximale
bles sous diverses formes. Par exemple, d'utilisation de 90 °C (2).
les fabricants proposent des goulottes en La figure 195 illustre les conduits les plus
quart de rond pour les angles, plus dis- fréquemment utilisés.

227

GLE_p216-298.id 227 31/08/05, 23:41