N°13 – Août 2010

Actuel
Le rapport d’activité 2009 du CPS est disponible au secrétariat. Le rapport du CCF concernant la facture sociale 2009 est à disposition des communes qui en feront la demande au BIC, info.bic@vd.ch.

Sommaire
Dans sa séance du 22 juin, le Conseil a exercé la compétence que lui confère la loi sur l’organisation et le financement de la politique sociale (LOF) en matière de vérification de la facture sociale. Sur la base du rapport établi par le CCF, il estime la facture sociale 2009 conforme. Il a aussi commencé l’étude des subventions qui seront versées aux organismes en milieu ouvert en 2011. Il a poursuivi cette tâche dans sa séance du 6 juillet et a décidé du montant de ces subventions. Dans cette même séance, il s’est également prononcé sur le bouclement définitif des comptes 2009 pour la prestation Phare Adultes, sur la mise à disposition d’outils développés dans le cadre du programme cantonal de prévention du surendettement, ainsi que sur les nouveaux régimes qui composeront la facture sociale dès 2011. Avec CPS info, le Conseil entend renforcer le dialogue avec les autorités communales dans les différents domaines qui relèvent de sa compétence. La rubrique questions / réponses reste inutilisée dans ce numéro. Le Conseil vous encourage vivement à en faire usage à l’avenir. Vos questions peuvent être adressées au secrétariat du Conseil.

Agenda
Dernières séances du CPS : 2 février, 23 mars, 27 avril, 22 juin et 6 juillet 2010 Prochaines séances du CPS : 28 septembre et 30 novembre 2010

Contacts
Présidence Jean-Claude Christen, jc.christen@bluewin.ch Représentants des communes Jean-Christophe Bourquin, directeur de la sécurité sociale et de l’environnement de la Ville de Lausanne, jean-christophe.bourquin@ lausanne.ch Jean-Michel Clerc, président du Comité directeur de l’Association régionale de l’action sociale Chablais - Paysd’Enhaut, jmiclerc@bluewin.ch Laurent Wehrli, président du Conseil des régions RAS, wehrli.laurent@bluewin.ch Représentants de l’État Anne-Catherine Lyon, cheffe du DFJC, anne-catherine.lyon@vd.ch Pierre-Yves Maillard, chef du DSAS, pierre-yves.maillard@vd.ch Jean-Claude Mermoud, chef du DEC, jean-claude.mermoud@vd.ch Secrétariat Georges Piotet, responsable des affaires sociales Secrétariat général du DSAS, georges.piotet@vd.ch

N°13 – Août 2010

Décisions du CPS
Séance du 22 juin 2010 Vérification de la conformité des dépenses et revenus faisant partie de la facture sociale
Le Conseil a pris connaissance du rapport d’audit du Contrôle cantonal des finances (CCF) sur la facture sociale 2009. Sur cette base, il estime la facture sociale 2009 conforme. Le Conseil a notamment pour compétence de vérifier la conformité des dépenses et revenus faisant partie de la facture sociale. Il exerce cette compétence chaque année, sur la base d’un rapport élaboré par le CCF. En conclusion de son rapport portant sur la facture sociale 2009, le CCF constate : • « l’adéquation du processus d’établissement de la facture sociale 2009 et de son système de contrôle interne ; • la conformité à la LOF et à son règlement d’application des rubriques comptables intégrées dans la facture sociale ». Le CCF relève par ailleurs dans son rapport que « nos contrôles effectués par sondage, quant à la mise en œuvre de la directive FS, à l’exactitude des imputations comptables et plus particulièrement en ce qui concerne les subventions octroyées aux organismes en milieu ouvert, ne relèvent pas de problèmes significatifs particuliers ». Le Conseil a examiné ce rapport et a pris acte que les axes d’amélioration identifiés par le CCF seront suivis d’effets. Sur cette base, il estime la facture sociale 2009 conforme. Parallèlement, le Conseil d’Etat a autorisé la diffusion de ce rapport aux 2 associations faîtières des communes et décidé de le mettre à la disposition des communes qui en feraient la demande.

Séances des 22 juin et 6 juillet 2010 Subventions 2011 aux organismes en milieu ouvert
Le Conseil a décidé du montant des subventions aux organismes en milieu ouvert qui seront versées en 2011 et qui relèvent de la facture sociale. Il l’a fait sur la base des préavis donnés par les services et des avis exprimés par les représentants des communes au sein du Conseil. Les organismes en milieu ouvert sont des organismes privés qui offrent des prestations à une clientèle autonome et qui vit à domicile. Avec l’entrée en vigueur de la LOF en 2005, les subventions cantonales à ces organismes qui offrent des prestations au niveau cantonal font partie de la répartition financière entre l’Etat et les communes. Celles-ci paient donc la moitié de ces subventions par le biais de la facture sociale. Si le Conseil de politique sociale le décide, cette même règle peut aussi s’appliquer pour les subventions versées à des organismes qui

2

N°13 – Août 2010
offrent des prestations au niveau régional ou qui n’offrent pas de prestations directes aux bénéficiaires. Les demandes faites par les services pour 2011 se traduisaient par une augmentation très substantielle du montant total de ces subventions par rapport à l’exercice en cours. C’était plus particulièrement le cas de celles relevant du Service des assurances sociales et de l’hébergement, qui avait déjà informé le Conseil de ses intentions lors de la séance du 27 avril 2010 (CPS info no 12). Dans sa séance du 22 juin, le Conseil a exigé que des coupes très importantes soient faites afin de contenir les augmentations demandées et que les subventions relatives au transport des personnes à mobilité réduite soient dans toute la mesure du possible retirées de la facture sociale et transférées à l’AVASAD. Les services ont tenu compte de ces exigences et présenté des demandes revues à la baisse lors de la séance du 6 juillet. Les principales augmentations acceptées par le Conseil concernent notamment Pro Senectute Vaud, afin de combler le découvert que la mise en œuvre de la nouvelle répartition des tâches entre la Confédération et les cantons (RPT) a contribué à creuser, les services de relève des familles qui s’occupent d’un proche handicapé à domicile et le transport des personnes à mobilité réduite. En favorisant le maintien à domicile, ces deux dernières prestations permettent de diminuer notablement les coûts dans d’autres secteurs (hospitalisation, hébergement). Faisant suite à la demande du Conseil, une partie des subventions pour le transport des personnes à mobilité réduite a été transférée à l’AVASAD, pour quelque 1.26 million, allégeant la facture sociale de la moitié de ce montant. L’augmentation du budget de l’AVASAD qui résultera de ce transfert sera par ailleurs amputée de Fr. 300'000.-. L’Association devra compenser cet écart en puisant dans d’autres postes de son budget pour offrir les prestations commandées. Le Conseil a également accepté des augmentations dans différents domaines de prévention de la précarité sociale relevant du Service de prévoyance et d’aide sociales : gestion de budget, famille, subsidiarité RI, informations/orientations/écoute/conseils, violence et handicap. Il a enfin accepté d’augmenter la subvention versée à Appartenances pour couvrir les frais effectifs de l’interprétariat dans le cadre des consultations psychothérapeutiques pour migrants.

Séance du 6 juillet 2010 Bouclement définitif des comptes 2009 de Phare Adultes
Le Conseil a accepté de régulariser la subvention versée à Phare Adultes. Les décisions du Conseil en matière de subventions aux organismes en milieu ouvert fixent le montant maximal de celles-ci, que les services doivent impérativement respecter. Elles ne constituent toutefois pas une obligation de dépenser. Ainsi, un exercice donné, la subvention versée à un organisme peut être inférieure à celle décidée par le Conseil lorsque les frais effectifs de cet organisme sont moindres que ceux qui avaient été prévus. Tous les organismes n’ont pas bouclé leurs comptes lorsque l’Etat boucle ceux de l’exercice précédent à fin janvier. Les services doivent donc parfois se fonder sur les indications qui leur sont transmises par les organismes à cette date pour procéder aux écritures comptables nécessaires. Or ces indications peuvent s’avérer erronées. C’est ce qui s’est passé avec la prestation de relève à domicile Phare Adultes, dont les comptes

3

N°13 – Août 2010
2009 se sont finalement avérés légèrement plus élevés que ce que Pro Infirmis avait annoncé au service en janvier. Afin de régulariser la situation, le service a demandé au Conseil de majorer la subvention versée pour Phare Adultes en 2010. Le Conseil a donné suite à sa demande et accordé un dépassement de Fr. 2'259.- de cette subvention. Il s’agit d’une opération technique, qui n’a pas pour conséquence de majorer le montant global de la subvention pour Phare Adultes décidé par le Conseil pour les 2 exercices 2009 et 2010 pris ensemble.

Mise à disposition d’outils de prévention du surendettement
Le Conseil a autorisé le Centre social protestant (CSP) à mettre à disposition d’autres milieux certains des outils utilisés dans les écoles dans le cadre du programme cantonal de prévention du surendettement. Dans ses séances des 6 et 20 mars 2007, le Conseil a étudié les propositions du CSP relatives au déploiement du programme de prévention du surendettement dans les écoles. La demande de subventionnement du CSP portait notamment sur des frais de conception, que le CSP a finalement accepté de prendre en charge pour une part. Depuis lors, le programme conduit dans les écoles a pris de l’ampleur et le Conseil s’est régulièrement prononcé sur son extension. Il a acquis aussi une certaine notoriété à l’extérieur des frontières cantonales. Ainsi, plusieurs demandes ont été récemment adressées au CSP par différents organismes qui souhaitent pouvoir utiliser certains outils développés dans le cadre du programme. Les demandes émanent du Département genevois de la formation, de 4 autres CSP romands et de Belgique. La création de ces différents outils a entraîné des dépenses de quelque Fr. 10'000.-. Le Conseil a accepté la proposition qui lui était faite d’autoriser le CSP à mettre ces outils à disposition des organismes qui en ont fait ou qui en feront la demande ultérieurement. Il a toutefois estimé qu’une modeste contrepartie financière devait être demandée aux cantons qui pourraient en bénéficier. Le Département de la santé et de l’action sociale interviendra auprès du département genevois concerné pour lui recommander de faire un don au CSP du canton de Genève.

Régimes composant la facture sociale
Le Conseil a pris acte des propositions du Département de la santé et de l’action sociale (DSAS) concernant la structure des régimes qui composeront la facture sociale à partir de 2011. Suite à l’adoption par le Grand Conseil des nouvelles péréquations intercommunales, le contenu de la facture sociale sera modifié dès 2011. Les régimes qui la composent doivent donc être redéfinis. Après consultation des services concernés, le DSAS propose de distinguer 6 régimes : 1. PC à domicile et hébergement : PC AVS-AI, aide LAPRAMS ; 2. assurance maladie : subsides aux bénéficiaires du RI et subsides partiels ; 3. RI + participation cantonale à l’assurance chômage : RI, mesures d’insertion sociale et professionnelle du RI, mesures du marché du travail de l’assurance chômage, frais de

4

N°13 – Août 2010
fonctionnement des CSR, certains frais de formation du Service de prévoyance et d’aide sociales, hospitalisation d’urgence ; 4. subventions et aides aux personnes handicapées : subventions aux institutions et aides individuelles relevant de la LAIH ; 5. prestations pour la famille et autres prestations sociales : avances sur pensions alimentaires, aide LAVI, allocation familiale aux non actifs, allocation de maternité, allocation pour mineur handicapé à domicile, subventions aux organismes en milieu ouvert ; 6. bourses d’études et d’apprentissage. Le Conseil a pris acte des propositions du DSAS. Le nouveau découpage de la facture sociale sera utilisé pour la première fois en septembre 2010, lors de l’envoi des prévisions 2011.

Le Bureau du Conseil

Distribution :

Conseil d’Etat (par son président) et Chancellerie Conseil des régions RAS (par son président), communes vaudoises, UCV , AdCV, Lausanne Région services concernés : SASH, SPAS, SSP, SG-DSAS, SDE, SPJ, SESAF, DGEP, SPOP, SPEN secrétariats généraux des départements concernés : DEC, DFJC, DINT préfètes et préfets Contrôle cantonal des finances centres sociaux régionaux et intercommunaux, Prospective et services privés

5