Vous êtes sur la page 1sur 3

Generalité Le développement durable :

Définition 1

Le développement durable est :

« Un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans
compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

Définition 2

Développement durable : Le développement durable est un mode de


développement économique cherchant à concilier le progrès économique et social et la
préservation de l'environnement, considérant ce dernier comme un patrimoine à
transmettre aux générations futures.

Le principe du développement durable consiste à développer ses activités en tenant


compte de leurs impacts à court, moyen et long terme sur l'environnement, les conditions
sociales et l'éthique et ce, au niveau mondial.

Ce concept repose sur la nécessité de préserver les ressources pour les générations
futures tout en maintenant un objectif de croissance.

Définition 3

Le développement durable, c’est la gestion rationnelle des ressources humaines,


naturelles et économiques qui vise à satisfaire les besoins fondamentaux de l’humanité.
Le développement durable implique plusieurs conditions : la conservation de l’équilibre
général, le respect de l’environnement, la prévention de l’épuisement des ressources
naturelles, la diminution de la production des déchets et enfin la rationalisation de la
production et la consommation d’énergie.

En fait, ce concept est né de deux constats : la fracture Nord/Sud et la recherche d’un


développement humain, ainsi que la crise écologique accompagnée de l’urgence de
sauvegarder l’environnement.

(une crise écologique se produit lorsque le milieu de vie d'une espèce ou d'une
population évolue de façon défavorable à sa survie).

Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent


sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.
Le développement est un processus conduisant à l'amélioration du bien-être des
humains. L'activité économique et le bien-être matériel demeurent essentiels mais la
santé, l'éducation, la préservation de l'environnement, l'intégrité culturelle par exemple le
sont tout aussi.
L'adjectif durable insiste sur la notion de temps c'est-à-dire pour une amélioration sur
le long terme du bien-être de tous.
Le développement durable est conçu comme une rupture avec d'autres modes de
développement qui ont conduit, et conduisent encore, à des dégâts sociaux et écologiques
considérables, tant au niveau mondial que local.
Pour être durable, le développement doit concilier trois éléments majeurs :
l'équité sociale, la préservation de l'environnement et l'efficacité économique.
Enfin, un projet de développement durable s'appuie nécessairement sur un mode de
concertation plus abouti entre la collectivité et ses membres.
La réussite d'une politique passe ainsi par le respect d'exigences de transparence et de
participation des citoyens

Schéma du développement durable

Le schéma classique place le DD à l’intersection des sphères et des activités des champs
social, environnemental et économique. La partie centrale doit augmenter au fur et à
mesure de l’intégration des différentes composantes du développement.
Pour être durable, le développement doit concilier trois éléments majeurs :
l'équité sociale, la préservation de l'environnement et l'efficacité économique.

Ces 3 aspects doivent pouvoir répondre à l'objectif de construire le développement durable


aussi bien pour les collectivités que pour les entreprises. Autrement dit, ce schéma devrait
répondre aux caractéristiques suivantes :
* Le développement durable: l'être humain est au centre des préoccupations économiques,
sociales et environnementales. Lui seul est capable d'agir sur ces tenants et permettre ainsi la
pérennité de notre planète.
• Le développement viable : cela signifie que les facteurs économiques et
environnementaux doivent être pris en compte ensemble, c'est-à-dire permettre à long
terme et de façon autosuffisante une croissance économique basée sur les ressources
renouvelables.
(Viable, adj qui peut vivre, qui peut aboutir, durer).
• Le développement vivable : il s'agit de prendre en compte les facteurs
environnementaux et sociaux, c'est-à-dire d'assurer un cadre de vie acceptable. Cela
revient notamment à l'idée de réduire les inégalités entre pays du Nord et du Sud.
• (vivable, adjectif: Où l’on peut vivre).
* Le développement équitable : l'objectif est d'allier la croissance économique tout en
respectant les droits de l'homme, de parvenir à une plus grande équité notamment dans le
commerce mondial. Ce point est d'ailleurs le tenant du commerce équitable.(équitable: adj.
Juste).
En pratique 
D'un point de vue économique, l'efficacité du système actuel doit être amélioré en favorisant
une gestion optimale des ressources humaines, naturelles et financières. Concrètement, cela
devrait amener l'ensemble des acteurs économiques (état, entreprises, consommateurs) à
modifier leurs comportements et habitudes mais aussi à adopter les outils appropriés comme
le principe du pollueur/utilisateur payeur, éco fiscalité, utilisation de ressources renouvelables
et propres, achats responsables, etc.
Concernant l'environnement, l'objectif n°1 est de préserver notre planète. Autrement dit,
chacun des acteurs devrait rechercher comment il peut maintenir la diversité et la viabilité des
écosystèmes naturels. Des mesures écologiques ont certes été mises en place, mais il s'agit
maintenant que tous se sentent concernés et participent activement à leur application.
Quant à l'aspect social, il consiste à mettre en œuvre l'équité aujourd'hui entre les pays, mais
également demain entre les générations.