Vous êtes sur la page 1sur 12

Aspect

accompli/inaccompl
i
terme de grammaire

Cet article est une ébauche concernant


la linguistique.

Vous pouvez partager vos


connaissances en l’améliorant
(comment ?) selon les
recommandations des projets
correspondants.

L'aspect accompli envisage le procès


d'une action au-delà de son terme.
L'aspect inaccompli envisage le procès
en cours de réalisation[1].

L'opposition accompli/inaccompli
dépend des auxiliaires être et avoir, et
des semi-auxiliaires venir de.

Il s'agit d'une opposition systématique en


français (ce qui n'est pas le cas dans
toutes les langues). De fait, cette
différence d'ordre sémantique recoupe
une différence d'ordre morphologique :
les formes composées des temps du
français indiquent toujours l'aspect
accompli, tandis que les formes simples
indiquent l'aspect inaccompli.

Par exemple, dans il chante, il chantera, il


chantait, il chanta, qu'il chantât, le procès
dénoté par le verbe est perçu dans un
déroulement inaccompli. Le fait que
l'action soit passée, ou qu'elle paraisse
courte, n'a aucun rapport : ce sont
d'autres aspects.

Bien sûr, d'un point de vue externe au


procès, il chanta dénote une action
achevée, alors que il chante dénote une
action en cours de réalisation. Mais il
s'agit là d'un point de vue extérieur à
l'action, dont rendent compte les
tableaux de conjugaison (il chanta est du
passé simple, tandis que il chante est du
présent) ainsi que d'autres aspects (il
chanta indique l'aspect non-sécant, il
chantait l'aspect sécant). D'un point de
vue cette fois interne à l'action, il n'y a
pas de différence entre il chanta, il
chantait, il chante, il chantera : il s'agit
toujours d'une action en train d'être
réalisée.

Bien au contraire, il a chanté, il avait


chanté, il aura chanté indiquent d'un point
de vue toujours interne que l'action est
terminée. L'aspect est accompli pour
toutes les formes composées.

Un petit test pour mieux comprendre


cette différence : il faut se mettre à la
place de celui qui fait l'action. Par rapport
à lui, l'action est-elle achevée ou en
cours ? On voit alors que par rapport à ce
personnage, l'action est achevée dans il
aura chanté, même si par rapport au
locuteur l'action se trouve dans l'avenir.
Dans après le concert, quand il aura
chanté, une admiratrice ira le voir dans sa
loge, au moment où l'admiratrice va voir
l'artiste dans sa loge, le chanteur a déjà
fini de chanter.

Classement
L'aspect accompli/inaccompli est un
aspect grammatical dans la mesure où il
dépend de la conjugaison (comme
l'aspect sécant/global). Mais si l'on
considère les semi-auxiliaires comme
des lexèmes comparables aux auxiliaires
utilisés dans la conjugaison, alors
l'aspect accompli est un aspect lexical,
car il dépend d'un lexème coverbal, tout
comme les aspects indiqués par les
innombrables semi-auxiliaires ou
auxiliaires de mode finir de, s'apprêter à,
continuer de, etc. (Il semblerait alors que
accompli soit synonyme du terme
extensif de Gustave Guillaume).

Terminologie
Pour parler du perfektum slave, on a
pendant très longtemps employé le
terme perfectif. Cet aspect est tellement
important en slave qu'on peut en parler
en français sans même connaître les
aspects du français, en traduisant
logiquement perfektum par perfectif
(faux-ami). Mais depuis quelques
années, la notion de perfektum en slave
recouvre deux notions en français, d'une
part l'accompli (qui est un aspect
grammatical) et d'autre part le perfectif
(qui en français est un aspect lexical et
qui ne correspond pas tout à fait au
perfektum slave). Nombre de travaux en
français donnent d'ailleurs encore le mot
perfectif comme synonyme[2] de
accompli (deux notions différentes en
français).

Exemples
Exemples de syntagmes verbaux
français indiquant l'aspect accompli :
Il a déjà fini de chanter.
Dans trois jours, il aura déjà fini de
chanter.
Dès samedi, il avait fini de chanter.
Il n'a pas encore chanté.
Il n'a pas terminé sa chanson.
Aujourd'hui, à l'heure où je vous parle, il
a déjà achevé son livre.

Exemples de phrases indiquant l'aspect


inaccompli :

Aujourd'hui, à l'heure où je vous parle, il


achève son livre.
Il termine sa chanson.
Il chante déjà.
Dans trois jours, il sera en train de
chanter.
Samedi dernier, il finissait son travail.

L'inaccompli en philosophie
Didier Cartier, Vie ou le Sens de
l'Inaccompli chez Nicolas Grimaldi, coll.
« La philosophie en commun »,
L’Harmattan 2008,
(ISBN 978-2296059009)
Sylvie Coirault-Neuburger, Penser
l’inaccompli, coll. « Rue des écoles »,
L’Harmattan, 2004,
(ISBN 2-7475-6282-4)
Liens externes
Pierre Chantraine, Histoire du parfait
grec , Champion 1926

Notes
1. Source de la définition suivante de
ces aspects, sauf pour les tests et
exemples : Martin Riegel, Jean-
Christophe Pellat, René Rioul,
Grammaire méthodique du français,
Paris, Presses universitaires de
France, coll. « Linguistique
nouvelle », 1999, 5e éd., XXIII-646 p.,
23 cm (ISBN 2-13-050249-0).
2. Par exemple, dans l'Encyclopédie
Larousse 2006 sur CD-ROM.

Portail de la linguistique

Ce document provient de
« https://fr.wikipedia.org/w/index.php?
title=Aspect_accompli/inaccompli&oldid=166165
584 ».

Dernière modification il y a 3 mois par 91.199.11.15

Le contenu est disponible sous licence CC BY-SA


3.0 sauf mention contraire.

Vous aimerez peut-être aussi