Vous êtes sur la page 1sur 11

Département génie mécanique

Matière :
Soudage

Compte rendue :
TP soudage à l'arc à électrode enrobée:
enrobage rutile
Réalisé par :
Medini Mohamed Ali
Jouini Emna
Sallemi Hamouda
1AGM1
Groupe2
Objectif :
On va essayer de manipuler le soudage à l’arc avec
électrode enrobée de type Rutile avec un courant
continue et un courant alternatif
On va voir les caractéristiques de ce type de ce
soudage et les réglages nécessaires pour réaliser un tel
type de soudage.

Généralité:
Le soudage à l'arc à l'électrode enrobée (SAEE),
soudage manuel ou soudage à la baguette, est le plus
connu des procédés de soudage.
Lorsque l'on approche l'électrode enrobée des pièces à
assembler, il se crée un arc électrique qui dégage un
fort pouvoir calorifique qui provoque la fusion de
l'électrode.

1)Principe:
Le soudage à l’arc consiste à créer un court-circuit qui provoque
un arc électrique et un très fort dégagement de chaleur (4000 à
4500°C). L’électrode (le métal d’apport de même nature que la
pièce à souder) fond et permet de réaliser la soudure.
2)Poste de travail:
Le poste à souder est un transformateur électrique
alimenté par un réseau en courant 230 volts (ou 380
volts monophasé). Il fournit un courant de voltage plus
faible (45 à 50 volts) mais avec une forte intensité (100
à 170 ampères).
L’une des bornes du poste est reliée à la pièce à souder
par la pince de masse. L’autre est constituée d’une
électrode fixée sur le porte-électrode.
exemple:
Pour calculer la valeur de l'intensité il faut appliquer la
formule suivante qui prend comme paramètre le
diamètre de l'électrode:

Voici un tableau qui donne la valeur de l'intensité en


fonction du diamètre:
VALEURS MOYENNES DU COURANT DE SOUDAGE (A)
Diamètre
électrode 1,60 2,00 2,50 3,25 4,00 5,00 6,00
(mm)
Électrode - - -
100-150 120-190 170-270 240-380
acide
Électrode
30-55 40-70 50-100 80-130 120-170 150-250 220-370
rutile
Électrode
20-45 30-60 40-80 70-120 100-150 140-230 200-300
cellulosique
Électrode
50-75 60-100 70-120 110-150 140-200 190-260 250-320
basique

Le tableau suivant nous indique comment nous pouvons


choisir l'électrode la plus adéquate:
  Aspect de Productivité Position de Caractéristiques
cordon soudage particulières
SAFER Correct Normale Toutes positions Peu sensible à la propreté et
G 48 N à la préparation des pièces
SAFER Correct Normale Toutes positions Par rapport à SAFER G 48 N :
G 53 (moins adaptée fusion plus douce, moins bien
que SAFER G 53 en
en  verticale verticale descendante, plus
descendante) sensible à la propreté et à la
préparation des joints.
SAFER Très bon Normale Surtout à plat. Utilisable en automatique
G 47 N Pas pour manuel, très facile d’emploi.
verticale
descendante
SAFER Très bon Normale Toutes positions Peu de fumées, bonne
GTi résilience, idéale pour
soudage
de tubes en toutes positions,
conseillée surtout aux bons
soudeurs.
SAFER Très bon Normale Surtout verticale Verticale descendante type.
L 51 descendante
 SAFER Excellent Excellente Toujours à plat Electrodes à haut
GF 160 rendement.
Fusion extrêmement douce,
laitier
parfaitement autodétachable
et
cordon de très bel aspect.
SAFER Excellent Excellente Toujours à plat Electrodes à haut
GF 180 rendement.
Fusion extrêmement douce,
laitier
Parfaitement autodétachable
et
cordon de très bel
aspect.
AFLEX Correct à Normale Toutes positions Haute sécurité du métal
C 44 très bon sauf verticale fondu utilisable en soudage 
descendante toutes positions.
FLEXAL Correct Normale Surtout verticale Electrodes cellulosiques type
60/70 descendante E6010/7010 pour le soudage
de
tube en 1re passe (CC –) et
en remplissage (CC +).
Produit
agréé GDF.

3)Electrode enrobée:
Les électrodes sont composées :
- d’une âme en fil métallique de même nature que le
métal à souder, c’est le métal d’apport.
- de l’enrobage disposé comme une gaine autour de
l’âme et jouant le rôle des décapants.

*Rôle de l'enrobage:
-Rôle électrique:
Les éléments chimiques de l'enrobage facilitent
l'amorçage, la stabilité et le maintien de l'arc
-Rôle mécanique:
-Dirige l’arc par la formation d’un cratère à son
extrémité.
-Permet le soudage en différentes positions.
-Le laitier produit par la fusion de l’enrobage
influence la forme et l’aspect du métal de l’âme
fondu.
-Rôle métallurgique:
En fondant, l'enrobage apporte des éléments d'alliage
indispensables à la formation d'une soudure saine et de
qualité.

De plus, après sa fusion, l'enrobage forme un liquide


plus léger que le métal en fusion ; il surnage, formant
ainsi une couche protectrice qui isole le bain de fusion
de l'air ambiant, tout en donnant au cordon de soudure
un bel aspect.

En se solidifiant, le liquide en question forme un dépôt


vitreux et dur à la surface du cordon. Ce dépôt, qu'on
appelle laitier, doit être enlevé à l'aide d'un marteau à
piquer une fois la soudure achevée.
*Enrobage Rutile:
-Leur enrobage est principalement composé d’un
minerai nommé rutile, composé à 95% de bioxyde de
titane, composant extrêmement stable assurant une
excellente stabilité de l’arc et une fluidité élevée du
bain, avec un effet esthétique appréciable sur la
soudure.
-Le cordon offre un bel aspect visuel régulier et de
bonnes propriétés mécaniques.
-La stabilité de l’arc est un avantage qui rend
l’utilisation de ce type d’électrode possible en
courant alternatif (CA) et en courant continu (CC) en
polarité directe.
-L’application est surtout utilisée avec les épaisseurs
réduites.

*Classification des électrodes:


*La courbe de caractéristique plongeante de l'intensité
et de la tension: Courbe caractéristique plongeante.
Les générateurs de soudage à l'arc à l'électrode
enrobée sont à caractéristiques plongeantes, c'est à
dire que lorsque la hauteur de l'arc électrique est
modifiée (par le mouvement de l'électrode par le
soudeur), l'intensité du courant est modifiée très
faiblement.
L'intensité du courant de soudage diminue lorsque la
longueur d'arc augmente. Inversement, lorsque la
longueur d'arc diminue, l'intensité augmente. 
Manipulation:

Dans ce TP on va réaliser des cordon de soudure avec


des baguettes d'enrobage rutile avec une poste à
courant continue et à courant alternatif

1)Sécurité et règle de base:


• Les pièces à souder doivent être propres et
débarrassées de trace de rouille. Les nettoyer à la
brosse métallique.
• Protéger les yeux par un masque de soudeur, les
mains par des gants, le corps par des vêtements épais
et un tablier de soudeur. Prendre une position stable.
• Choisir le diamètre approprié de l’électrode. (On
choisira Ø 2.5 mm), Engager la tête de l’électrode
dans la tête de la pince porte- électrode.
• Vérifier que l’électrode est bien serrée dans la pince.
Régler l’intensité de soudage en fonction du diamètre
de l’électrode utilisée. Dans notre cas l’intensité sera
réglée à 75A.
• Fixer la pince de masse sur les pièces à souder.
2)Amorçage de l'arc:

• Le visage protégé, frotter le bout de l’électrode sur la


pièce à souder sur 1 ou 2 cm, ce qui produit des
étincelles.

• Eloigner l’électrode de 4 à 5 mm pour établir l’arc


électrique.
• Rapprocher l’électrode de 2 à 3 mm de la pièce et
commencer le soudage.

3)Technique de soudage:

• La longueur de l’arc doit être


constante, à peu près égale au
diamètre de l’électrode.

• Souder en «tirant» l’électrode vers soi. Elle est


penchée à 60° par rapport au plan de soudage.

• Il faut régler le déplacement de


l’électrode afin d’obtenir une
largeur de cordon égale de 1,5 à 2
fois au diamètre de l’électrode. Un
bon cordon doit être légèrement
bombé, d’une largeur uniforme
et présenter des ondes régulières
et assez serrées.

• Réaliser le cordon de soudure en déplaçant


l’électrode assez lentement.

• Après soudage, piquer le cordon de soudure avec le


marteau à piquer pour éliminer le laitier qui forme une
croûte noirâtre sur la soudure.
4)Différence entre courant alternatif CA et courant
continu CC:
Stabilité de l’arc Amorçage Projection Fumée

CC stable facile moyen moyen


CA Peu stable moyen fort fort

Conclusion:
Au cours de ce TP on a réalisé 2 types de cordons : le
1er avec un courant continu et le 2eme avec un courant
alternatif. On a utilisé une baguette avec un diamètre
2.5 mm et on a réglé l’intensité à 75 A.
Les éléments de protections disponibles au cours de la
réalisation de ce TP sont : les gans en cuire, les tabliers
et les masques.
C'est une technique de soudage un peu difficile. En
effet, étant donné que l'électrode se consume
rapidement, il faut effectuer un mouvement
parabolique avec le bras qui nécessite beaucoup de
pratique avant d'être maîtrisé.
De plus, si l'on s'approche trop du métal, l'électrode s'y
« colle », et il faut forcer pour l'enlever, ou couper
l'alimentation.