Vous êtes sur la page 1sur 8

En bref

IS :
• L’excédent d’impôt versé, au titre d’un exer-
cice donné est imputé sur les acomptes
provisionnels, dus au titre des exercices
suivants.
Loi de Finances 2015 • Les mesures d’encouragement en faveur
des contribuables nouvellement identifiés
Mesures fiscales et qui exerçaient des activités dans l’infor-
mel ainsi que l’avantage relatif à l’apport du
patrimoine professionnel d’une ou de plu-
Les mesures fiscales intro- Cette loi de finances a élargi
sieurs personnes physiques à une société
duites par la loi de finances l’application du régime fiscal
passible de l’I.S, ont été prorogés jusqu’au
2015 s’inscrivent dans le cadre des sièges régionaux ou inter-
31 décembre 2016.
des orientations du Gouverne- nationaux aux bureaux de re-
ment et de la mise en œuvre présentation des sociétés non IR :
des recommandations des résidentes ayant le statut de
• Les contribuables forfaitaires doivent
Assises Nationales sur la Fis- CFC.
conserver les pièces justificatives des
calité organisées en 2013.
Ces bureaux bénéficient ainsi, achats qu’ils effectuent lorsque les droits
Elles visent essentiellement
du taux réduit de 10% à comp- en principal qu’ils acquittent dépassent
l’encouragement de l’investis-
ter du premier exercice d’octroi 5 000 dirhams.
sement favorisant la création
de ce statut.
de l’emploi, l’élargissement • Les taux d’abattement applicables au mon-
de l’assiette pour un renfor- En outre, et sous réserve de tant brut des retraites sont de 55% pour
cement de l’équité fiscale, la l’application de la cotisation le montant brut annuel inférieur ou égal à
poursuite de la réforme de la minimale, la base imposable 168.000 dirhams et 40% pour le surplus.
TVA et l’amélioration des rela- des bureaux de représentation
• Le référentiel des prix des transactions im-
tions entre l’administration et ayant le statut de Casablanca
mobilières pour la ville de Casablanca a été
les contribuables. Finance City, est égale :
publié par la Direction Générale des Impôts.
• en cas de bénéfice, au Il s’agit de prix minima retenus par l’adminis-
Mesures spécifiques à l’Im- montant le plus élevé résul- tration pour liquider les droits et taxes lors
pôt sur les Sociétés tant de la comparaison du des cessions de biens immeubles.
Les mesures spécifiques à l’im- résultat fiscal avec le mon-
Droits de timbre :
pôt sur les sociétés peuvent tant de 5% des charges de
être résumées comme suit : fonctionnement de ces bu- • Les entreprises dont le chiffre d’affaires an-
reaux ; nuel est égal ou supérieur à deux millions
1- Institution d’un régime fiscal spé- (2.000.000) de dirhams doivent payer les
cifique pour les bureaux de re- • en cas de déficit, au mon-
droits de quittance sur déclaration. Les droits
présentation ouverts, par les en- tant de 5% des charges de
perçus au titre d’un mois sont versés avant
treprises non résidentes ayant le fonctionnement de ces bu-
l’expiration du mois suivant au receveur de
statut de Casablanca Finance City reaux.
l’administration fiscale compétent.
2

tant des cotisations, dans la limite


de 10%, de son revenu global im-
posable.
Il est à préciser à ce titre que la dé-
duction dans la limite de 10% n’est
pas cumulable avec celle prévue
pour les régimes de retraite pré-
vus par les statuts des organismes
2- Simplification des obligations décla- sur le revenu qui souscrivent des marocains de retraite, constitués et
ratives des sociétés à prépondérance contrats d’assurance retraite, in- fonctionnant conformément à la lé-
immobilières cotées en bourse dividuellement ou collectivement gislation et à la réglementation en
sous forme de contrats d’assurance vigueur en la matière.
Dans le cadre de la simplification
groupe pour une durée égale au Ces changements sont applicables
des obligations déclaratives des so-
moins à huit ans, auprès des socié- aux contrats conclus à compter du
ciétés à prépondérance immobilière,
tés d’assurances établies au Maroc, 1er janvier 2015.
la loi de finances pour l’année 2015
dont les prestations sont servies aux
a supprimé l’obligation pour ces so- 2. Imposition des avances accordées au
bénéficiaires à partir de l’âge de 50
ciétés, de produire la liste nomina- contribuable dans le cadre des contrats
ans révolus selon les cas suivants :
tive de l’ensemble des détenteurs d’assurance retraite
de leurs actions ou parts sociales. Ainsi lorsqu’un contribuable dispose :
Les avances dont bénéficie l’assuré
3- Imputation de l’excédant d’impôt versé • uniquement de revenus sala- avant le terme du contrat d’assu-
en matière d’impôt sur les sociétés, riaux, il peut déduire, dans la li- rance retraite et/ou avant l’âge de
au titre d’un exercice donné, sur les mite de 50% de son salaire net1 cinquante ans sont considérées
acomptes provisionnels, dus au titre imposable perçu régulièrement comme des rachats imposables à
des exercices suivants au cours de son activité, le mon- l’impôt sur le revenu par voie de re-
tant des cotisations correspon- tenue à la source opérée par le débi-
La loi de finance 2015 a accordé aux
dant à ses contrats d’assurance rentier concerné, au taux du barème
sociétés le droit d’imputer automati-
retraite ; en vigueur au moment de la percep-
quement l’excédant d’impôt sur les
sociétés versé au titre d’un exercice • de revenus salariaux et de reve- tion du montant de l’avance, sans
donné sur les exercices suivants, nus relevant d’autres catégories, il aucun abattement et sans préjudice
sans limitation de délai. a la possibilité de déduire le mon- de l’application des majorations pré-
tant des cotisations soit dans la vues par le code général des impôts.
Cette mesure s’applique aux ex- limite de 50% de son salaire net
cédants d’IS versés par les socié- Toutefois et avant son imposition,
imposable perçu régulièrement au le montant de l’avance doit être ré-
tés au titre des exercices ouverts à cours de son activité, soit dans la
compter du 1er janvier 2015. parti à parts égales sur quatre ans ou
limite de 10% de son revenu glo- sur la période effective de souscrip-
bal imposable2, le montant des tion, si celle-ci est inférieure à quatre
MESURES SPECIFIQUES A L’IMPOT cotisations ;
SUR LE REVENU ans. Cette opération permet d’obte-
• de revenus autres que salariaux, il nir le montant de l’impôt annuel. Il
Des changements importants ont a la possibilité de déduire le mon- convient ensuite de multiplier l’impôt
concerné l’impôt sur le revenu au
titre de la loi de finances pour l’an-
née 2015 à savoir :
1. Limitation et relèvement des taux de
la déduction des primes ou cotisations
se rapportant aux contrats d’assurance
retraite
La loi de finances 2015 a révisé les
taux de déduction des primes ou
cotisations pour garantir un trai-
tement fiscal équitable entre les
contribuables assujettis à l’impôt

1
Le salaire net imposable concerné comprend aussi bien les rémunérations mensuelles que les compléments perçus en cours d’année.
2
Par revenu global imposable, il faut entendre la somme des revenus nets catégoriels déterminés suivant les règles propres à chaque catégorie
3

annuel par quatre ou par le nombre


d’années effectives de cotisations, si
celui-ci est inférieur à quatre ans.
Lorsque chaque part nette du capi-
tal est inférieure au seuil imposable,
le débirentier ne retient aucun impôt.
Néanmoins, si le contribuable dis-
pose d’autres revenus, il doit sous-
crire une déclaration annuelle du
l’indemnité de stage à 24 mois au cruté dans le cadre d’un contrat
revenu global pour chacune des
lieu de 36 mois selon les conditions de travail à durée indéterminée ;
quatre années d’étalement, en vue
suivantes :
de régulariser sa situation fiscale • le recrutement doit être effectué
d’ensemble. • les stagiaires doivent être inscrits dans les deux premières années
depuis au moins six (6) mois à à compter de la date de création
Ces dispositions sont applicables
l’Agence Nationale de Promotion de l’entreprise.
aux avances accordées à compter
de l’Emploi et des Compétences
du 1er janvier 2015. 6. Institution de la progressivité au niveau
(ANAPEC) ;
des taux d’abattement applicables au
3. Régime de l’auto-entrepreneur
• les mêmes stagiaires ne peuvent montant brut des retraites comme suit
La loi de finances 2015 a prévu deux bénéficier deux fois de cette exo-
mesures en faveur de l’auto-entre-
• 55% sur le montant brut annuel
nération ;
inférieur ou égal à 168 000 di-
preneur, à savoir :
• l’employeur doit s’engager à pro- rhams ;
• l’exclusion par voie réglementaire céder au recrutement définitif d’au
de certaines professions, activi-
• 40% pour le surplus.
moins 60% de ces stagiaires.
tés et prestataires de service du 7. Taxation des profits de cession à titre
Cette exonération concerne l’in-
bénéfice du régime de l’auto-en- onéreux d’actions ou parts sociales
demnité de stage mensuelle brute,
trepreneur ; des sociétés à prépondérance immo-
plafonnée à 6.000 dirhams, pour la
bilière cotées en bourse
• l’institution de l’obligation de télé- période allant du 1er janvier 2013
déclaration et de télépaiement en au 31 décembre 2016, versée au Afin d’encourager les sociétés à
faveur des contribuables soumis stagiaire lauréat de l’enseignement prépondérance immobilière à s’in-
à l’I.R. au titre du revenu profes- supérieur ou de la formation pro- troduire en bourse, la loi de fi-
sionnel déterminé selon le régime fessionnelle, recruté par les entre- nances pour l’année 2015 a
de l’auto-entrepreneur. prises du secteur privé. prévu de soumettre :
Il est à rappeler qu’avant le 1er jan- • les plus–values résul-
vier 2015, cette exonération était tant de la cession
accordée au stagiaire pour une pé- des actions des
riode de 24 mois, renouvelable pour sociétés à
une durée de 12 mois en cas de re- prépondé-
crutement définitif. rance
5. Exonération du salaire mensuel brut
plafonné à 10.000 dirhams pour une
durée de 24 mois à compter de la date
4. Limitation du délai du bénéfice de
de recrutement du salarié, versé par
l’exonération de l’indemnité de stage
une entreprise créée durant la période
En vue d’harmoniser les disposi- allant du 1er janvier 2015 au 31 dé-
tions fiscales relatives à l’exonéra- cembre 2019, dans la limite de
tion de l’indemnité de stage avec les 5 salariés selon les condi-
mesures d’encouragement aux en- tions suivantes
treprises organisant des stages de
formation-insertion professionnelle,
• le salarié doit
être re-
la loi de finances pour l’année 2015
a limité la période d’exonération de
4

disposition ou inscrits en compte


du bénéficiaire ou sur présenta-
tion par le contribuable concerné,
d’un document contenant cer-
taines informations permettant
cette retenue.
Les intermédiaires financiers doi-
vent adresser par lettre recomman-
immobilière non cotées en bourse employeurs, pour l’imposition de dée avec accusé de réception ou
des valeurs à l’I.R. dans la caté- leurs traitements, émoluments et remettre, contre récépissé, à l’ins-
gorie des profits fonciers ; salaires : pecteur des impôts du lieu de leur
siège social, de leur principal éta-
• les plus-values résultant de la • soit au taux libératoire de 20% ; blissement au Maroc, avant le 1er
cession des actions des sociétés avril de chaque année, la déclara-
• soit au taux du barème progres-
à prépondérance immobilière co- tion des revenus et profits susvisés,
sif prévu par le code général des
tées en bourse des valeurs à l’I.R. sur ou d’après un imprimé-modèle
impôts.
dans la catégorie des profits de établi par l’administration.
capitaux mobiliers. 10. Changement du mode de recouvre-
ment et institution des obligations de 11. Abrogation de l’obligation de tenue de
8. Révision du mode de détermination du registre pour les contribuables dont le
déclaration pour les revenus et pro-
profit net imposable des obligations et revenu professionnel est déterminé
fits de capitaux mobiliers de source
autres titres de créance selon le régime du bénéfice forfaitaire
étrangère
A compter du 1er janvier 2015, le La loi de finances 2015 a abrogé
• Pour les revenus et profits de
prix de cession et d’acquisition des toutes les mesures concernant
capitaux mobiliers de source
titres de créance détenus par les l’obligation pour tous les contri-
étrangère, générés par des titres
personnes physiques s’entend du buables soumis au régime du bé-
non inscrits en compte auprès
capital du titre, y compris les inté- néfice forfaitaire, de tenir un registre
d’intermédiaires financiers ha-
rêts courus et non encore échus visé par un responsable relevant
bilités, teneurs de compte titres,
aux dates de ces cessions et acqui- du service d’assiette et sur lequel
l’impôt dû est déclaré d’après
sitions. devaient être enregistrées toutes
un imprimé modèle et versé
9. Octroi du choix du mode de taxation spontanément avant le 1er avril les sommes versées, au titre des
des traitements, émoluments et sa- de l’année suivant celle au cours achats et des ventes appuyés de
laires bruts, versés aux salariés des de laquelle ces revenus et pro- pièces justificatives.
sociétés ayant le statut de Casablanca fits ont été perçus, mis à dispo-
Finance City sition ou inscrits en compte du
bénéficiaire, auprès du receveur
La loi de finances pour l’année 2015
de l’administration fiscale du
a stipulé que les salariés des socié-
lieu du domicile fiscal du cédant
tés ayant le statut de Casablanca
ou bénéficiaire des valeurs mo-
Finance City peuvent opter de ma-
bilières et autres titres de capital
nière irrévocable, auprès de leurs
et de créance.
• Pour les revenus et profits de
capitaux mobiliers de source
étrangère générés par des titres Cette abrogation concerne égale-
inscrits en compte auprès d’in- ment le contrôle et la taxation suite
termédiaires financiers habilités, au contrôle de ce registre.
teneurs de compte titres, ainsi Par ailleurs, cette abrogation
que ceux déclarés auprès des concerne les contribuables exer-
banques, l’impôt dû est versé par çant leur activité professionnelle
voie de retenue à la source par les dans le cadre du régime de l’auto
intermédiaires et banques avant entrepreneur.
le 1er avril de l’année suivant celle
au cours de laquelle les revenus 12. Institution de l’obligation de présen-
et profits ont été perçus, mis à tation de pièces justificatives des
5

achats pour les contribuables dont le • les éléments d’apport doivent Mesures spécifiques à la taxe sur
revenu professionnel est déterminé être évalués par un commissaire la valeur ajoutée
selon le régime du bénéfice forfaitaire aux apports, choisi parmi les per-
et dont le montant des droits en prin- sonnes habilitées à exercer les Suite aux recommandations des
cipal dépasse 5 000 dirhams au titre fonctions de commissaire aux Assises Nationales sur la Fiscalité,
de ce revenu comptes ; tenues en 2013, la loi de finances
pour l’année 2015 a poursuivi la
Dans le cadre de l’amélioration du • cet apport doit être effectué entre réforme de la TVA :
régime du forfait, la loi de finances le 1er janvier 2015 et le 31 dé-
pour l’année 2015 a institué pour le cembre 2016. 1. Application du taux réduit de 10% aux :
contribuable dont le revenu profes- • opérations de crédit se rappor-
14. Prorogation jusqu’au 31 décembre
sionnel est déterminé selon le ré- tant au logement social ;
2016 des mesures d’encouragement
gime du bénéfice forfaitaire et dont
en faveur des contribuables nouvelle- • chauffe-eaux solaires ;
le montant des droits en principal
ment identifiés et qui exerçaient des
dépasse 5 000 dirhams au titre de • œuvres et objets d’art ;
activités dans l’informel
ce revenu : • engins et filets de pêche.
• Une obligation de tenir des pièces 2. Application du taux normal de 20% :
justificatives des achats ;
• aux farines et semoules de riz et
• Un droit de constatation pour aux farines de féculents ;
l’Administration.
• au thé en vrac ou conditionné ;
13. Prorogation jusqu’au 31 décembre
2016 de l’avantage relatif à l’apport • au péage dû pour emprunter les
du patrimoine professionnel d’une ou autoroutes.
de plusieurs personnes physiques à 3. Prolongement de la durée d’exonéra-
une société passible de l’I.S. tion des biens d’investissement
Pour permettre aux entreprises in- La loi de finances pour l’année bud-
dividuelles d’adapter leur structure gétaire 2015 a prolongé la durée
juridique aux exigences des mu- d’exonération des biens d’investis-
tations économiques et renforcer sement de 24 à 36 mois à compter
leur compétitivité, la loi de finances de la date du début d’activité pour
pour l’année 2015 a prorogé le ré- les entreprises créées à comp-
gime fiscal en faveur des opérations ter du 1er janvier 2015.
d’apport du patrimoine profession-
nel d’une ou plusieurs personnes Toutefois et à titre transi-
La loi de finances pour l’année 2015
physiques à une société passible de toire, ce prolongement
a prorogé jusqu’au 31 décembre
l’impôt sur les sociétés, tout en ren- du délai d’exonéra-
2016 la mesure d’encouragement
forçant sa neutralité fiscale. tion concerne éga-
en faveur des contribuables per-
lement les en-
Ainsi, les personnes physiques qui, sonnes physiques exerçant une
treprises qui
au 31 décembre 2014, exercent à activité passible de l’impôt sur le
n’ont pas
titre individuel, en société de fait ou revenu qui s’identifient pour la pre-
épui-
dans l’indivision, une activité pro- mière fois auprès de l’administra-

fessionnelle passible de l’impôt sur tion fiscale, en s’inscrivant au rôle
le revenu, selon le régime du résul- de la taxe professionnelle à partir
tat net réel ou du résultat net sim- du 1er janvier 2015. Elles ne sont
plifié, ne sont pas imposées sur la imposables que sur la base des
plus-value nette réalisée à la suite revenus acquis et des opéra-
de l’apport de l’ensemble des élé- tions réalisées à partir de
ments de l’actif et du passif de leur la date de leur identifi-
entreprise à une société soumise cation.
à l’impôt sur les sociétés, qu’elles
créent entre le 1er janvier 2015 et le
31 décembre 2016 dans les condi-
tions suivantes :
6

de déclarations détaillées et esti-


matives, à souscrire par les parties
auprès de l’inspecteur des impôts
chargé de l’enregistrement dans le
délai de trente (30) jours, à compter
de la date de la cession.
2- Relèvement du taux applicable aux
cessions de valeurs mobilières.
le délai de 24 mois à la date du 31 Mesures spécifiques aux droits La loi de finances pour l’année 2015
décembre 2014. d’enregistrement a relevé le taux applicable aux ces-
4. Réduction du seuil des projets conven- sions de parts sociales et d’actions
Les changements opérés au niveau
tionnels d’investissement dans les sociétés à 4%, en harmo-
des droits d’enregistrement concer-
nisation avec le taux prévu pour les
Les biens d’équipement, matériels et nent :
cessions d’immeubles construits ou
outillages nécessaires à la réalisation 1. Régime des cessions de parts et d’ac- de terrains nus à construire ou à lo-
des projets d’investissement portant tions des sociétés à prépondérance im- tir.
sur un montant de deux cent (200) mobilière
millions de dirhams, dans le cadre Mesure spécifique au droit de
d’une convention conclue avec l’Etat, • Exclusion du champ d’application
des droits d’enregistrement pour timbre
acquis par les assujettis pendant une
durée de trente six (36) mois à comp- les sociétés cotées en bourse : La loi de finances pour l’année 2015
ter de la date du début d’activité, La loi de finances pour l’année a institué l’obligation de paiement
étaient exonérés de la TVA à l’impor- 2015 considère toutes les conven- des droits de quittance sur décla-
tation. tions portant cession d’actions ou ration pour les entreprises dont le
de parts des sociétés à prépondé- chiffre d’affaires annuel est égal ou
En vue d’étendre le régime conven- supérieur à deux millions (2.000.000)
tionnel au profit d’un plus grand rance immobilière cotées en bourse,
hors champ d’application des droits de dirhams en matière de droits de
nombre d’investisseurs potentiels, timbre.
la loi de finances pour l’année bud- d’enregistrement.
gétaire 2015, a prévu la réduction Ces cessions ne deviennent obliga- Toutefois, l’obligation de paiement
du seuil des programmes d’in- toirement soumises à l’enregistre- sur déclaration des droits précités
vestissement éligibles au régime ment que lorsqu’un acte sous seing n’est pas due lorsque le chiffre d’af-
conventionnel de deux cent (200) privé ou authentique est établi pour faires est resté inférieur au montant
millions à cent (100) millions de di- les constater. de deux millions (2.000.000) de di-
rhams. rhams pendant trois (3) exercices
• Assujettissement aux droits d’en- consécutifs.
Ce nouveau seuil d’investissement registrement pour les sociétés
est applicable aux conventions à si- non cotées en bourse : Mesure spécifique à la Taxe Spé-
gner avec l’Etat à compter du 1er jan- ciale Annuelle sur les Véhicules
Les conventions portant cession
vier 2015.
d’actions ou de parts des sociétés Automobiles (T.S.A.V.A.)
à prépondérance immobilière non
La loi de finances pour l’année 2015
cotées en bourse demeurent obli-
a taxé au même tarif que les véhi-
gatoirement assujetties aux droits
cules à essence, les véhicules à
d’enregistrement au taux de 6%,
moteur électrique et les véhicules à
qu’elles soient verbales ou écrites
moteur hybride (électrique et ther-
et quelle que soit la forme de l’acte
mique).
qui les constate, sous seing privé
ou authentique (notarié, adoulaire,
hébraïque, judiciaire ou extrajudi-
ciaire).
A défaut d’actes, les cessions d’ac-
tions ou de parts des sociétés à
prépondérance immobilière non co-
tées en bourse doivent faire l’objet
7

Autres mesures fiscales 3. Extension du bénéfice des logements 5. Institution d’une procédure en ma-
à faible valeur immobilière aux étran- tière d’accord préalable sur les prix de
1. Déductibilité des dons octroyés aux
gers résidant de manière régulière au transfert
associations artistiques en matière
Maroc
d’impôt sur le revenu et d’impôt sur les La loi de finances pour l’année 2015
sociétés La loi de finances pour l’année 2015 a institué une nouvelle procédure
a prévu la possibilité pour les étran- permettant aux entreprises ayant
La loi de finances pour l’année 2015
gers résidant au Maroc en situation des liens de dépendance avec des
a prévu que les dons en argent et
régulière d’acquérir des logements sociétés étrangères de conclure
en nature, accordés aux associa-
à faible valeur immobilière et des avec la DGI un accord préalable sur
tions reconnus d’utilité publique
logements destinés à la classe les prix de transfert conformément
qui œuvrent dans un but artistique
moyenne. au principe de pleine concurrence.
bénéficieront d’une possibilité de
déduction totale chez le donateur 4. Relèvement de la redevance locative Ainsi, les entreprises imposables au
personne physique ou morale, à du logement social et du logement à Maroc, ayant directement ou indi-
l’instar de ce qui est prévu pour les faible valeur immobilière et réduction rectement des liens de dépendance
associations reconnues d’utilité pu- de la durée d’exonération avec des entreprises situées hors
blique œuvrant dans un but chari- du Maroc, peuvent demander à
Pour diversifier l’offre en matière de
table, scientifique, culturel, littéraire, l’administration fiscale de conclure
logement et encourager les promo-
éducatif, sportif, d’enseignement ou un accord préalable sur la méthode
teurs à mieux s’investir dans la lo-
de santé. de détermination des prix.
cation de logements sociaux et de
2. Elargissement de l’obligation de télé- ceux à faible valeur immobilière, la Cet accord préalable sur les prix
déclaration et de télépaiement aux pe- loi de finances pour l’année 2015 a : de transfert ne doit pas dépasser
tites et moyennes entreprises quatre (4) exercices.
• relevé la redevance locative de
Dans le cadre de la poursuite de 700 à 1.000 DH pour le logement Les modalités de conclusion de ces
l’amélioration de la gestion fiscale, à faible valeur immobilière et de accords feront l’objet d’un texte ré-
et en vue de faire bénéficier les PME 1.200 à 2.000 DH pour le loge- glementaire.
des services électroniques, la loi de ment social ;
finances pour l‘année 2015 a élargi • réduit la durée de l’exonération
la télé déclaration et le télépaiement des revenus afférents à la loca-
selon le calendrier suivant : tion de 20 à 8 ans.
• A compter du 1er janvier 2016,
lorsque le CA réalisé est supérieur
ou égal à 10 millions de dirhams,
hors taxe sur la valeur ajoutée ;
• A compter du 1er janvier 2017,
lorsque le CA réalisé est supérieur
ou égal à 3 millions de dirhams,
hors taxe sur la valeur ajoutée.

Vous aimerez peut-être aussi