Vous êtes sur la page 1sur 4

I-LA BOUCHE

La bouche, ou cavité buccale, est composée de plusieurs structures, c’est la première cavité du
tube digestif. Elle est tapissée à l’intérieur par une muqueuse protectrice. Elle s’ouvre par les
lèvres qui sont séparés par une fente orale. Elle est limitée latéralement par les joues,
Caudalement par le toit de la bouche qui est formé du palais osseux et du palais mou qui
mènent à l’arrière de la langue et aux amygdales (deux masses symétriques de tissu
lymphatique qui font partie du système immunitaire de l’organisme). Ventralement, elle est
limitée par le plancher de la bouche sur lequel repose la langue.et Dorsalement par le palais
moue. Elle est reliée au plancher par le frein de la langue, un petit repli de la muqueuse qui
limite son mouvement vers l’arrière. La bouche renferme les mâchoires inférieures et
supérieures, sur lesquelles prennent place les gencives et les dents.

Rôle et physiologie de la bouche

La fonction première de la bouche est de constituer la porte d’entrée des aliments afin de
commencer le processus de digestion. La nourriture est broyée et mastiquée par les dents et
mélangée à la salive qui contient des sucs digestifs. La langue participe à ce mélange et
pousse les aliments dans le pharynx : c’est la déglutition.

La langue est également recouverte à sa surface de papilles qui sont impliquées dans le goût.
La cavité buccale permet les interactions sociales grâce aux grognements ou à des pratiques
comme mordre. La respiration est également permise en partie par la bouche.

II-LE PHARYNX

Le pharynx est un conduit musculaire et membraneux subdivisé en trois segments:

 Partie supérieure : Le nasopharynx, ou rhino-pharynx, qui communique avec les


cavités nasales. Il est également relié aux oreilles par la trompe d’Eustache, ou trompe
auditive.
 Partie centrale : L’oropharynx, ouvert vers la cavité buccale, prolonge le nasopharynx
et communique vers le bas avec le laryngopharynx.
 Partie inférieure : Le laryngopharynx, ou hypopharynx, qui relie le larynx et se rétrécit
en forme d’entonnoir vers l’œsophage.

Présence de tonsilles. Connues sous le terme d’amygdales, les tonsilles sont impliquées dans
le système de défense immunitaire de l’organisme. Le pharynx abrite plusieurs paires de
tonsilles dont les plus importantes et visibles depuis la bouche sont les tonsilles palatines
situées au niveau de l’oropharynx, à droite et à gauche de la luette.

Rôle et physiologie du pharynx

Rôle dans la déglutition. L’action de différents muscles au niveau du pharynx assure le


transit des aliments ou des liquides ingérés de la bouche vers l’oesophage. Afin d’empêcher
leur passage dans les voies aériennes, la luette et l’épiglotte vont respectivement fermer
l’accès aux fosses nasales et au larynx.

Rôle respiratoire : Le pharynx permet le passage de l’air entre les fosses nasales et le larynx.

Rôle dans la phonation : L’émission de son vocal est due à la vibration des cordes vocales,
situées au niveau du larynx. Le pharynx, la cage thoracique, les cavités buccale et nasale
jouent un rôle d’amplification et de résonance.

Rôle de défenses immunitaires : Abritant les tonsilles, autrement connues sous le nom
d’amygdales, le pharynx joue un rôle essentiel dans la défense immunitaire, au carrefour des
voies aériennes et digestives.

Rôle d’audition : Relié à la caisse du tympan par la trompe d’Eustache, le pharynx permet
d’aérer l’oreille moyenne.

3-L’OESOPHAGE

L’œsophage est un organe du tube digestif qui s’étend du pharynx à l’estomac en traversant le
diaphragme. C’est un conduit d’une longueur d’environ 25 cm et de 2 cm de diamètre
composé de trois segments :

 L’œsophage cervical : il fait directement suite au pharynx. En avant se trouve la


trachée, en arrière la colonne vertébrale et sur les côtés la glande thyroïdes et les gros
vaisseaux carotides et jugulaires.
 L’œsophage thoracique : il chemine dans le thorax et se termine en traversant le
diaphragme.
 L’œsophage abdominal : il s’abouche à l’estomac.

À chaque extrémité se trouve un sphincter, le sphincter supérieur et inférieur de l’œsophage.


Ce dernier contrôle le passage du bol alimentaire (bouillie d’aliments broyés et entourés de
salive) dans l’estomac et prévient le reflux de l’estomac. La paroi de l’œsophage est
constituée de quatre couches de tissus, ou tuniques : la muqueuse, la sous-muqueuse, la
musculeuse, la séreuse. Cette paroi est douée de péristaltisme, c’est à-dire qu’elle est
parcourue d’ondes de contraction et de relâchement qui permettent la descente des aliments.
Le fonctionnement de l’œsophage est commandé par un système nerveux qui lui est propre
situé dans sa paroi.

Rôle et physiologie de l'œsophage

L’œsophage, au moyen de mouvements péristaltiques, permet d’acheminer la nourriture dans


l’estomac pour y débuter la digestion.
Le bol alimentaire passe dans l’œsophage au moment de la déglutition grâce à l’ouverture de
son sphincter supérieur. Puis il atteint l’estomac par l’ouverture du sphincter inférieur
Il permet de transporter les aliments solides et liquides déglutis vers l'estomac grâce au
péristaltisme, l'onde séquentielle de sa musculature. Il a une longueur de 25 à 30 cm.

4-L’ESTOMAC

L’estomac est un organe en forme de sac situé du côté gauche de la cavité abdominale. Limité
à sa droite par le foie et à sa gauche par la rate et la paroi costale, limité cranialement par le
diaphragme, limité ventralement par la parodie de l’abdomen et par les intestins caudalement.
Ses dimensions varient en fonction des individus et des repas mais en moyenne il mesure 25
cm de long, 10-15 cm de large et peut contenir jusqu’à 4L de nourriture.
Il fait partie du tube digestif : il est relié à son entrée à l’œsophage et à sa sortie à l’intestin
grêle.

Il est divisé en 5 régions :

 Le cardia est la zone dans la partie supérieure de l’estomac, près de l’œsophage. C’est
par l’orifice du cardia que la nourriture arrive dans l’estomac. A son niveau se trouve le
muscle sphincter cardial qui empêche le reflux gastrique vers l’œsophage.
 Le fundus correspond à la région en forme de dôme au-dessus du cardia. Les aliments
sont stockés temporairement à ce niveau.
 Le corps de l’estomac est la zone principale de l’organe, c’est à ce niveau qu’a lieu la
décomposition des aliments.
 L’antre pylorique fait suite au corps vers le bas de l’estomac. Zone rétrécie, elle stocke
les aliments décomposés en attendant qu’ils soient déversés dans l’intestin.
 Le pylore est la dernière partie de l’estomac qui fait la jonction avec l’intestin grêle.
En forme d’entonnoir, elle est fermée par le muscle sphincter pylorique qui contrôle la
vidange du contenu de l’estomac dans l’intestin grêle.
 La petite courbure, sur la face médiale concave,
 La grande courbure correspond à la face latérale convexe.

Deux courbures principales dessinent la forme de l’estomac :

 La petite courbure, sur la face médiale concave,


 La grande courbure correspond à la face latérale convexe.

Rôle et physiologie de l'estomac

L’estomac stocke temporairement la nourriture. Mais c’est également le siège de la


dégradation des aliments solides en une sorte de bouillie appelée « chyme ».

Lorsque la nourriture arrive dans l’estomac, elle est réduite en fragments. Cette étape est
rendue possible par la contraction du muscle de l’estomac, la musculeuse. Composée de trois
couches de fibres disposées de manière longitudinale, circulaire et oblique, elle mélange et
malaxe les aliments.
Puis commence la digestion chimique. Seule la digestion des protéines s’initie dans l’estomac.
La muqueuse contient des glandes qui secrètent des sucs gastriques. Dans des conditions
normales, la production de sucs est de 2 à 3 L par jour. De l’acide chlorhydrique et des
enzymes sont également produits par des cellules de l’estomac. Toutes ces substances sont
mélangées à la nourriture et la décomposent. Broyée, elle est transformée en liquide, le
chyme. A ce stade, le chyme se trouve au niveau du pylore. Il est ensuite propulsé petit à petit
dans l’intestin grêle par contraction de l’estomac. Généralement, l’estomac se vide en environ
4 heures après un repas équilibré et en un minimum de 6 heures pour un repas riche en
graisses.

Il est intéressant de noter qu’un mucus recouvre la muqueuse de l’estomac pour contrer les
effets corrosifs de l’acide chlorhydrique et des enzymes.

NB : les enzymes gastriques fonctionnent à pH acide (un pH < 7 est dit acide).