Vous êtes sur la page 1sur 2

-1, | ..

'l (

\{¡ .t
fil
^t/:
</¿¡ l.rs
Municipalité d'Oka

Le 1"'avril202A
\.

Madarhe Danielle McCann


'Ministre de la Santé et des Services sociaux
Éd¡t¡ce Catherine-De Longpré
1 07 5,, chemin Sqinte-Foy

15e étage.
Québec (Québeç) G1S 2M1

Objet : Mesures de contrôle des visiteurs extérieurs entre les Municipalités d'Oka
et de Saint-Placide

Madame la Ministre t

La présente est pour'vous faire part d'une situation qui mérite une attention particulière
et immédiate des instances gouvernementales,,pafticulièremeht celles des pouvoirs.des
services de la Sureté du Québec {ans la gestion des mesures de dibtanciation sociale
exigées þar nos gouvernements et par le fait même des contrôles röutieis.

Comme vous le savez, les territoirçs d'Oka, Saint-Placide et de Kanesatake Sont


intimement'liés par leur positionnement géographíque. Nos trois.communautés utilisent
les mêmes services et se côtoient quotidiennèment. La semaine dernière, le conseil
Mohawk de Kanesatake a reçu l'appui des commerçants de vente de cannabis et
autres, 'le tout dans un esprit de santé communautaire, et ces derniers ont fermé leur
cominerce

Même si Kanesatake a pris des rnesures importantes afin de contraihdre I'accès à leur
territoire, nous constatòns que le message ne s'étend pas aux-ùisiteurs en proveRance
de l'Ontario et d'autres régions. Nous sommes témoins quotidiennement de véhicules en
provenance de différentes destinations. À cet effet, nous avons fermé nos
stationnements et parcs munigipaux'afin d'essayer de dissuàder ces visiteurs de flâner
dans nos noyaui villageois, car une fois sur place ils en profitgnt pour'visiter les lieux.

' Nos inquiétudes s'étendent aussi à l'arrivée de la belle saison qui attire énormément de
'touristes et motocyclistes dans nos noyaux villageois.

Vous cornprendrez qu'en tant quq maires de municipalités, nos obligatiohs premières
sont de voir à la sécurité de nos concitoyens. Dahs cet esprit, il est particulièrement
difficile d'appliquqr les mesures édictées 'par- notre gouvernement alors que nos
communautés sont tributaires des agissemen(s d'une partie des membres de la

2
2

communauté de Kanesatake qui ne sont pas gouvernés par le mênie encadrement


gouvernemental.

Nous vous demandons donc, de mettre en place les mesures nécessaires afin de
sécuriser et,de protéger la santé des menfbres des communautés d'Oka à Saint-Placide
en instaurant des poi¡ts de contiôlé aux accès de nos territoires.

Voys pouvez compter sur notre entière collaboration, celle de nos conseils municipaux
et celle de nos éouipes municipales afin de vous soutenir dans les mpsures que vous
voudrez bien adopter.

Nous demeurons à votre entière disponibilité afin de mettre en place.les mesures qui
permettront de protéger les membres de nos communautés. )

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l'expression de mes sentimeñts les meilleurs.

'?"\*¡.åÅ"ó
Pascal Quevillon Richard Labonté
úire Ae Afrrfu¡icipalité d'Oka Maire de la Municipalité de Saint-Placíde

PQ/RL/md

c. c. Mme Geneviève Guilbault, ministre de la Sécuritá publique


Mme Sylvie d{mours, ministre'responsable la région des Laurehtides, ministre -
regponsable des Affaires autochtones
Cpt Jean-François Campeau, directeur du.centre de service de la Sûreté du
Québec à Lachute
Sgt Carlos Medeiros, responsable de poste de la Sûreté du Québec de la MRC
Deux-Montagnes
lnsp Patrick Després, eommandant de la Sûreté du Québec
M. Denis Martin, préfet de la MRC de Deux-Montagnes et maire de la Ville de de
Deux-Montagnes , -