Vous êtes sur la page 1sur 7

O1 – Les homonymes grammaticaux

O1a a/à
a (verbe avoir) avait
Il a un cahier rouge. Il avait un cahier rouge.

à (préposition) ne se remplace pas par avait


Il va à la plage.

O1b et / est
et (préposition) et puis
Je me lave les mains et je vais manger. Je me lave les mains et puis je vais manger

est (verbe être) était


Il est dans sa chambre. Il était dans sa chambre.

O1c on / ont
on (pronom indéfini) nous
On regarde la télévision. Nous regardons la télévision.
Important : la terminaison du verbe après on est la même qu’après il.
(On regarde – Il regarde)

ont (verbe avoir) avaient


Ils ont une faim de loup. Ils avaient une faim de loup.

Important :
On a froid – On en veut d’autre. J’ entends la liaison, mais je n’écris pas n’.

On n’a pas froid – On n’en veut plus. Ce sont des phrases négatives, j’écris n’.

O1d son / sont


son (déterminant) sa, ses
Son crayon est tombé. Ses crayons sont tombés.

sont (verbe être) étaient


Ils sont en retard. Ils étaient en retard.

O1e se / ce
se devant un verbe
Il se trompe de page.

ce (déterminant) ces, cette


Ce crayon est à moi. Ces crayons sont à moi.

O1f ses / ces


ses pluriel de son ou sa
Il range ses crayons. Il range son crayon.

ces pluriel de ce ou cette


Il range ces livres. Il range ce livre.
O1g s’est / c’est
s’est il peut se remplacer par je me suis
il est toujours suivi d’un participe passé
Il s’est perdu. Je me suis perdu.
PP PP
c’est il peut se remplacer par cela est
il est suivi d’un nom, d’un adjectif ou d’un adverbe
C’est magnifique. Cela est magnifique.
adj adj

O1h ou / où
ou (conjonction de coordination) ou bien
Je viendrai lundi ou mardi. Je viendrai lundi ou bien mardi.

où (adverbe) indique le lieu : l’endroit où, là où


Je sais où il habite. Je sais l’endroit où il habite. - Je sais là où il habite.

O1i mais / mes


mais (mot invariable) cependant , par contre
J’aime le thé, mais je n’aime pas le café. J’aime le thé, par contre je n’aime pas le café.

mes (déterminant) tes, ses


Mes crayons sont tombés Tes crayons sont tombés.

O1j tout / tous / toute / toutes


Tout le jour
Tous les jours tout est dans un groupe nominal, il fonctionne comme un adjectif
Toute la nuit qualificatif : il s’accorde
Toutes les nuits

Tout est beau.


Tous s’amusent bien. tout placé devant un verbe est un pronom : il s’accorde
Toutes s’amusent bien.

Des fruits tout abîmés tout peut être remplacé par tout à fait : il ne s’accorde pas,
Des chaussures tout usées sauf devant un adjectif féminin commençant par une
consonne : Laura est tout étonnée.
Laura est toute surprise.

O1k on / on n’

On a froid – On en veut d’autre. J’entends la liaison, mais je n’écris pas n’.

On n’a pas froid – On n’en veut plus. Ce sont des phrases négatives, après le verbe,
j’entends pas, plus, rien , personne : j’écris n’.

O1l ça / sa
ça (pronom démonstratif en langage familier) cela
Qu'est-ce que ça m'énerve ! Qu'est-ce que cela m'énerve !

sa (adjectif possessif) féminin de son


Il joue avec sa chienne. Il joue avec son chien. Il joue avec ma chienne.
O1m leur / leurs
leur devant un nom adjectif démonstratif : s'accorde avec le nom
Ils écrivent à leur mère. Ils écrivent à leurs parents.

leur devant un verbe pronom personnel complément pluriel de lui : mot invariable
Ils lui écrivent. Ils leur écrivent.

O1n quel / quelle / quels / quelles


L’adjectif quel s’accorde avec le nom qu’il évoque :

 Quel énorme gâteau ! Quel est ton nom ?

 Quelle grosse voiture ! Quelle heure est-il ?

 Quels sont les gagnants du concours ? Quels enfants turbulents !

 Quelles places avez-vous réservées ? Quelles sont les revues que tu as commandées ?

De même, on écrit en accordant au nom : lequel, laquelle, lesquels, lesquelles.


O2 – Graphèmes particuliers

O2a m devant m, b, p
Devant m, b, p, on, an, en, in s’écrivent om, am, em, im.
Un nombre – la jambe – trembler – simple

Exception : des bonbons

O2b s - ss
La lettre -s- entre deux voyelles se prononce [z].
Rose – peser – mesurer

Les lettres -ss- entre deux voyelles se prononce [s].


Une bosse – un poisson - casser

O2c La lettre g
Devant les voyelles a, o, u, la lettre g se prononce [g].
garçon – gorille

Devant les voyelles e, i, y, la lettre g se prononce [j].


nuage – girafe

Pour faire le son [g] devant e, i, y, il faut rajouter un u.


guidon – vague

Devant les consonnes l et r la lettre g se prononce [g].


glisser - grand

O2d La lettre c
Devant les voyelles a, o, u, la lettre c se prononce [k].
cartable – colle – cube

Devant les voyelles e, i, y, la lettre c se prononce [s].


cerceau – cible

Pour faire le son [s] devant a, o, u il faut rajouter une cédille.


leçon – français

Devant les consonnes l et r la lettre c se prononce [k].


classe - creuser

O2e Le son [j]


Le son [j] peut s’écrire de différentes façons.
 Avec la lettre -i- placée devant une autre voyelle.
bien, crier, un chiot, un avion
 Avec la lettre -y- placée entre deux voyelles.
un crayon, balayer, une rayure
 Avec les lettres -ill-.
la paille, la rouille, une bouteille
 Avec les lettres -il placées à la fin d’un mot :
un rail, le soleil, du fenouil
O2f Le son [in]
Le son [in] peut s’écrire de différentes façons.
 -in- ou -im-
un sapin, un timbre
 -un- ou -um-
lundi, un parfum
 -ein-
peindre, plein
 -ain-
le pain, un bain
Attention : certains mots qui finissent par -en se prononcent [in].
un moyen, le chien, rien

O2g La lettre x
 x se prononce [ks]
une expérience - extraordinaire
 x se prononce [gz]
un exercice - examiner
 x se prononce [s]
dix - six
 x se prononce [z]
sixième – dixième
 x ne se prononce pas : c’est une lettre finale muette
la voix – une croix – des chevaux
Attention : [ks] peut aussi s’écrire avec -cc-
un accident
O3 – Les accents

Il existe quatre sortes d’accents en français :

 L’accent aigu : comme dans écriture, école…

 L’accent grave : comme dans très, çà, là, voilà, où…

 L’accent circonflexe : comme dans allô, câble, tête…

 Le tréma, qui sert à séparer la prononciation de deux voyelles : comme dans Noël, maïs…

Attention : on ne met pas d’accent devant deux consonnes (dessin, presser, belle…)

O4 – Nom propre et nom commun

Les noms de personnes, de villes, de pays sont des noms propres. Ils désignent une chose
unique (il n’y a qu’un pays qui s’appelle la France). Ils s’écrivent avec une majuscule :
Paris – la France – Julie

Les noms communs désignent des catégories, il y a plusieurs choses de cette sorte. Les noms
communs ne prennent pas de majuscules.
crayon – souris - enfant

O5 – Genre et nombre des noms

Pour trouver le genre d’un nom, j’utilise un ou une.

poule un poule – une poule féminin

travail un travail – une travail masculin

Les noms au pluriel finissent par –s ou –x.


Attention : certains noms finissent toujours par –s ou –x (souris, gris, radis, prix, noix, perdrix).

O6 – Mettre un mot au féminin

En général, je rajoute –e : un ami une amie


Mots en –er , je remplace par –ère : un berger une bergère
Mots en –eur , je remplace par –euse : un danseur une danseuse
Mots en –teur , je remplace par –trice : un acteur une actrice
Mots en –f , je remplace par –ve : neuf neuve
Mots en –en, –on, je remplace par –enne, –onne : un chien une chienne; bon bonne

O7 – Participe passé en –é / infinitif en –er

Pour choisir entre –é ou –er, je remplace le V du 1 er groupe par un V du 2ème ou 3ème groupe.

J’ai mangé du gâteau. J’ai pris du gâteau.


Je n’ai rien à manger. Je n’ai rien à prendre.
O8 – Pluriel en s / pluriel en x

 Les mots en -au, -eau, -eu prennent un x au pluriel.


Exceptions : un pneu – des pneus
Un bleu – des bleus

 Les noms en -ou prennent un s au pluriel.


Exceptions : bijou, caillou, chou , genou, hibou, joujou, pou qui prennent x au pluriel

 Les noms et les adjectifs en -al font leur pluriel en -aux.


Exemple : un cheval – des chevaux
Animal - animaux
Exceptions : bancal, fatal, final, natal, naval qui prennent un s au pluriel.

O9 – Verbes commençant par app-

Les verbes qui commencent par app- prennent toujours deux “p”, sauf apercevoir et aperçu.

Exemples : apparaître, applaudir, apprendre, apporter, appeler, approcher, apprécier, appuyer,


approuver, appartenir, …

O10 – L’article contracté

Lorsque la préposition à est placé devant les Lorsque la préposition de est placé devant les
articles définis le ou les, on écrit au ou aux : articles définis le ou les, on écrit du ou des :
ce sont des articles contractés. ce sont des articles contractés.

Exemples : Exemples :
Les filles jouent à la poupée. Ils discutent de la partie.
Les garçons jouent au loup.(= à + le) Ils discutent du match.(= de + le)
Tout le monde joue aux billes. (= à + les) Ils discutent des matchs. (= de + les)

O11 – Passé composé : accord du participe passé

 Avec l’auxiliaire avoir : le participe passé ne s’accorde pas avec le sujet.

Elles ont mangé tout le gâteau.

 Avec l’auxiliaire être : le participé passé s’accorde avec le sujet.

Elles sont arrivées en retard.