Vous êtes sur la page 1sur 2

INSPECTION DE L'ECHANGEUR DE CHALEUR

Heat Exchanger Inspection

L'article Inspection de l'échangeur de chaleur vous fournit des informations sur l'inspection de
l'échangeur de chaleur et les tests de l'échangeur de chaleur pendant la phase de fabrication, ainsi
que sur l'inspection en service dans les unités opérationnelles. Vous voudrez peut-être revoir la
procédure d'inspection de l'échangeur de chaleur à coque et à tube et le plan d'inspection et d'essai
connexe.

Inspection des échangeurs de chaleur à coque et à tube


dans un atelier de fabrication :
Le code de construction pour les échangeurs de chaleur à coque et à tube est le code ASME Section
VIII, et il couvre les exigences minimales pour la conception, les matériaux, la fabrication, l'inspection,
les tests et la préparation pour la livraison initiale.

Après l’addenda de 2003 à la section VIII du code ASME, Div. 1, la conception de l'échangeur de
chaleur à coque et à tube doit être effectuée sur la base de la sous-section C, dans la partie UHX. La
conception basée sur TEMA ou tout autre code similaire pourrait être acceptée et répondant aux
exigences de la partie UHX.

L'échangeur de chaleur est toujours un récipient sous pression et toutes les exigences pour le
récipient sous pression ASME s'appliquent également à l'échangeur de chaleur. Nous allons éviter de
répéter ces exigences pour l'échangeur de chaleur. Vous pouvez consulter l'article d'inspection des
récipients sous pression pour ces exigences.

Il existe plusieurs exigences d'inspection qui ne s'appliquent qu'à l'échangeur de chaleur et non au
récipient sous pression ordinaire:

Inspection du tube (Tube Inspection) - Le diamètre extérieur, le diamètre intérieur, l'épaisseur et


l'ovalité du tube doivent être vérifiés avant la construction du faisceau de tubes. Vous devez vous
référer à la section II de l'ASME pour obtenir les tolérances d'acceptation.

Par exemple, si le matériau de votre tube est SA 179, vous devez vous référer à la SA 179 et cela vous
référera à la SA 450 (spécification pour les exigences générales pour les tubes en acier au carbone, en
alliage ferritique et en alliage austénitique) pour la tolérance d'acceptation. Vous devez utiliser votre
pied à coulisse, votre règle machiniste, etc. pour effectuer ces mesures et vous assurer que les
valeurs se situent dans la plage d'acceptation.

Inspection du faisceau de tubes (Tube Bundle Inspection) - La dimension du faisceau doit être
vérifiée sur la base du dessin approuvé. Le diamètre du déflecteur et la distance entre eux doivent
être contrôlés et respecter les tolérances d'acceptation du dessin.

L'étanchéité des boulons de support et des entretoises doit être contrôlée. La propreté de la coque
doit être vérifiée et assurez-vous que les soudures intérieures sont complètes et rectifiées
conformément aux exigences de dessin.
Inspection de la plaque tubulaire (Tubesheet Inspection) - La plaque tubulaire doit être inspectée
avant de souder à la coque. Le diamètre du trou, les dimensions des rainures, le schéma de perçage,
l'épaisseur de la plaque tubulaire et la finition de surface doivent être mesurés et vérifiés
conformément aux tolérances d'acceptation dans le dessin approuvé.

Inspection du roulement des tubes (Tube Rolling Inspection) - Le roulement des tubes doit être
vérifié en fonction des spécifications du client. La réduction de la paroi (après le laminage) et la
profondeur du rouleau doivent être mesurées et doivent répondre aux spécifications du client. La
réduction de la paroi ne doit pas être inférieure à 5% et ne doit pas dépasser 8% de l'épaisseur de la
paroi du tube.

Test de fuite de soudure de joint (tube à tube) (Leak Testing of Seal Weld (Tube to Tubesheet)) - si
le soudage de joint est envisagé, le test de fuite sera une exigence obligatoire. Le côté de la coque
sera soumis à la pression de l'air et une solution d'eau et de savon sera pulvérisée sur la plaque
tubulaire pour s'assurer que toutes les soudures du joint sont exemptes de défauts. La bulle sera
développée s'il y avait un défaut de soudage tel qu'une fissure, un trou d'épingle, etc.

Test hydrostatique côté coque (Shell side Hydrostatic Testing) - Une fois la fabrication terminée, le
côté coque échangeuse de chaleur sera soumis au test hydrostatique. La quantité de pression d'essai
doit être conforme à la valeur indiquée sur le dessin approuvé. Le temps d'attente doit être basé sur
la procédure d'essai approuvée par le fournisseur.

L'étalonnage et la plage des manomètres doivent être contrôlés. La plage du manomètre doit être
comprise entre 1,5 et 4 fois la pression d'essai. Le corps de la coque et les cordons de soudure
doivent être inspectés. La plaque tubulaire doit également être vérifiée. Aucune fuite n'est autorisée.

Le tuyau de la pompe d'essai doit être débranché et aucune chute de pression n'est autorisée. Le
résultat du test sera satisfaisant si aucune fuite n'est observée et qu'aucune pression n'est perdue
alors que le côté coque était sous pression.

Test hydrostatique côté tube (Tubeside Hydrostatic Testing) - Après avoir réussi les tests
hydrostatiques côté coque, les capots sont assemblés et le côté tube est soumis à un test
hydrostatique. De même, la quantité de pression d'épreuve doit être celle indiquée sur le dessin
approuvé. L'autre exigence est similaire au test Shell. Aucune fuite et chute de pression ne doivent
être observées lorsque le côté du tube est sous pression.