Vous êtes sur la page 1sur 5

INTRODUCTION

Il me semblait intéressant de savoir que pensent végétariens de nous, les


omnivores et quels sont leurs arguments pour nous convaincre à un régime végétarien.
D’autre part c’est intéressant de connaître par quels arguments les végétariens ont
convaincu tant de Français, peuple connu dans le monde comme gourmand.
Ce dossier contient des données concernant l’alimentation des Français, leur
façon, de se nourrir et, bien sûr les avantages d’une alimentation végétarienne. Il y a
plusieurs catégories de végétariens et aussi des semi -végétariens qui consomment une
gamme limitée d’aliments et peu succédanée de la viande. Les végétariens nous
donneront leurs arguments, qui sont assez nombreux : d’ordre éthique, écologique et
humanitaire. Mais l’argument le plus convaincant c’est celui de la santé. Le végétarisme a
diminué les risques d’hypertension de maladies cardio-vasculaires, de diabète etc.

I. LE PHÉNOMÈNE EST PRÉSENT EN FRANCE

La croissance continue des problèmes environnementaux, des préoccupations de


chacun au sujet de sa santé et de la visibilité des pratiques utilisées lors de l'élevage
amènent de plus en plus de personnes à cesser la consommation de viande.
Si l'homme peut normalement manger de tout, certains refusent de consommer
de la viande. À condition de respecter certaines règles, un régime végétarien ne présente
pas de danger. Il n'en existe d'ailleurs pas un mais plusieurs types, selon les aliments
d'origine animale exclus.
De plus en plus des Français se déclarent maintenant végétariens en
reconnaissant les effets bénéfiques du végétarisme. Les végétarisme sont plus actifs,
conservent un poids santé, s’abstinent de tabac, des boissons alcoolisées, des drogues,
autant d’effets bénéfiques sur la santé. En général tout le monde est d’accord que
l’alimentation est déterminante dans certaines maladies. Les recherches ont montré que
l’homme peut rester en pleine forme un an ou plus avec une alimentation de pommes
des terres et graisse et six mois ou plus avec une alimentation d’orge et de graisse.
Beaucoup de Français sont convaincu que l’alimentation végétarienne garde leur santé.

1
I.1 Les arguments des végétariens

Il y a plusieurs bonnes raisons d’éviter de manger des produits dérivés des


animaux.
Causes éthique: pourquoi faire souffrir inutilement des animaux? Il est possible
d’avoir une alimentation complète sans ingérer des produits animaliers. Les plantes ne
sont pas dotées de quelque chose ressemblant à un système nerveux, elles ne souffrent
pas.
Causes écologique:la production du bétail demande beaucoup plus d’énergie que
la production d’aliments végétaux. Elle est aussi plus polluante.
Causes humanitaires: dans le tiers-monde le gens crèvent de faim alors que des
champs entiers sont détournés de la production d’aliments destines à la consommation
locale pour être utilises pour produire de la nourriture aux bestiaux. Ces animaux sont
consommés par les habitants des pays riches alors que la population des pays du tiers
monde souffre de famine. Si on arrêtait de détourner la production agricole de cette
façon, on réduirait considérablement la famine dans le monde.

I.2 Le végétarisme et ses effets

I.2.1 Les maladies cardio-vasculaires

Les régimes végétariens semblent favoriser la santé cardiaque et une pression


artérielle inférieure. On observe des taux de cholestérol total de lipoprotéines de faible
densité plus faibles chez les végétariens, ainsi qu’une agrégation plaquettaire et une
coagulation sanguine diminuée. Cela peut résulter d’une alimentation plus faible en
matières grasses et en gros saturés et plus riche en fibres solubles.
Une consommation abondante de phytostérols, de soja ou de niveau de stress est
des facteurs qui peuvent avoir affecté d’avantage les lipides sanguins que les facteurs
diététiques.

2
I.2.2 Les risques pour les adolescents

Plus 80% de adolescents de toutes catégories accusent des apports énergétiques


inférieurs à la moyenne ce qui a rendu plus difficile un apport nutritionnel adéquat,
surtout chez les végétariens. Prés de 20% des adolescents accusent des carences de
calcium. Un pourcentage important (26% des LOV ,47% de SV, et 24 % de OM) accuse
des apports inadéquats en fer et une forte proportion (surtout chez les LOV et SV)
présente également un risqué d’apport inadéquat de zinc. Les éliminations de produits
carnés doivent s’accompagner d’un régime bien planifié et diversifié.

I.2.3 La carence de vitamine B12 chez le nouveau né de mère végétarienne

La vitamine B12 existe sous plusieurs formes moléculaires. Pour former la vitamine
B12 l’organisme a besoin de cobalamine qui est absente du régime végétal. Les
coquillages en contiennent des quantités notables et le lait de vache. Chez les femmes
enceintes le taux de vitamine B12 diminue au cours de la grossesse. Dans le lait de
femme, la B12 est essentielle pour le petit enfant.
Chez les enfants des mères végétariennes la carence en vitamine B12 ne se
manifeste pas cliniquement avant les trios à quatre premiers mois de vie. À la naissance
la vitamine B12 est dans les limites normales mais leurs stocks sont insuffisants. Les
carence profondes en vitamine B12 conduisent l’enfant vers l’anémie, l’arrêt du
développement psychomoteur, une léthargie et irritabilité, le développement staturo-
pondéral se ralentit st s’arrête. Ces manifestations chez les enfants sont beaucoup plus
fréquentes chez les enfantes des mères végétariennes.

I.2.4 Quelques effets positifs du végétarisme

Les taux de mortalité relies à toutes les formes de cancer semble plus faible chez
les végétariens que chez les non - végétariens. De nombreuses recherches démontrent
qu’une consommations abondante de fruits de légumes et de fibres accompagnée d’une
réduction de l’apport énergétique et des matières grasses diminue les risqué de
nombreux cancers. Le soja pourrait également y jouer un rôle.

3
On observe moins d’obésité et une amélioration de la tolérance au glucose chez
les végétariens. Le végétarisme peut aider à stabiliser le diabète non insulinodépendant
en améliorant la sensibilité à l’insuline et en aidant au contrôle du poids et de la
glycémie.

II. QUELQUES SOLUTIONS POUR ÉLIMINER LES EFFETS NÉGATIFS

Le végétarisme présente quelques effets négatifs du point de vue de la santé du


public végétarien. Mais les adeptes de ce phénomène ont trouvé des solutions pour les
problèmes en ce qui concerne les carences de vitamines.

II.1 Comment procéder?

Un végétarisme équilibré est possible. Il suffit de compléter un aliment protidique


par un ou plusieurs autres. En associant ainsi, dans un même plat ou un même repas,
une céréale avec du Tamari ou de la levure maltée, ou avec une légumineuse, un
oléagineux, ou encore des sous-produits animaux, le risque d’assimiler incomplètement
les acides aminés est totalement écarté.
Ce genre d’associations assure la présence en suffisance de la lysine, du
tryptophane et de la méthionine, indispensables à la bonne assimilation des autres acides
aminés.
Le problème des protéines résolu, le végétarien devra s’assurer un apport
suffisant des trois nutriments suivant :
 La vitamine B12, qui est présente dans les laitages et les oeufs, mais aussi dans
les graines germées, la levure de bière, le malt et les algues marines (et notamment la
spiruline)... et si besoin dans un complément nutritionnel.
 La vitamine D, qui se trouve également dans les oeufs et certains produits laitiers
(Emmenthal, beurre, Brie, et lait), mais aussi dans le cacao, les algues marines et le
germe de blé. Toutefois, les sources végétales de vitamine D peuvent quelquefois
s’avérer insuffisantes, surtout dans les régions peu ensoleillées, et il faudra alors faire
appel aux compléments nutritionnels spécialisés, généralement à base d’extraits d’huile
de foie de poisson.

4
 Le zinc, qui est contenu dans le jaune d’œuf, mais aussi dans le germe de blé, les
algues marines, le pollen, les lentilles, la farine complète, le pois cassé, le flocon
d’avoine, le soja, la noix, la carotte, le chou, l’amande, la noisette, l’ail et la betterave
rouge. Mais là encore, il peut y avoir nécessité de faire appel, de temps à autre, à des
compléments nutritionnels.

II.2 Organisations végétariennes

Alliance végétarienne initie de nombreuses actions afin de faire découvrir le


végétarisme au plus grand nombre, dans un esprit de tolérance et d'ouverture.
La distribution de tracts, la tenue de stands dans des Salons orientés Bio ou
Écologie, les tables de Presse, l’organisation en France, chaque année, des Journées
Mondiales Végétariennes (JMV), communiqués de Presse, participation à des
manifestations de défense animale, pétitions, ce sont quelques unes des actions des
végétariens qui ont comme but de soutenir leur cause.
La Journée Sans Viande est une campagne internationale destinée à aider la
population à évoluer vers un régime non violent et équilibré à base de fruits, de légumes
et de céréales. L’objectif est de communiquer au public les joies et vertus d’une
alimentation végétale tout en faisant la promotion du large choix d'alternatives à la
viande et aux produits laitiers disponibles.
Avec l’arrivée du printemps, des milliers de personnes végétariennes à travers le
monde organiseront à l'occasion de la Journée Sans Viande 2007, le 20 mars ou alentour
du 20 mars, des actions de sensibilisation au végétarisme.
À l'occasion de cette journée de sensibilisation, à caractère totalement laïque, des
conférences, des actions de rue, des repas en public, des cours de cuisine, des
dégustations de délicieuse nourriture végétarienne/végétalienne, des distributions de
tracts ainsi que des stands d’information/sensibilisation et de dégustation seront
organisés partout dans le monde pour faire découvrir ce mode d'alimentation - et de vie
- motivé par la compassion.