Vous êtes sur la page 1sur 105

Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ETUDE D’INGENIERIE D’UN BÂTIMENT R+5 A USAGE


COMMERCIAL.

MEMOIRE POUR L’OBTENTION DU

MASTER D’INGENIERIE EN GENIE CIVIL


------------------------------------------------------------------

Présenté et soutenu publiquement le [Date] par

Tahirou TRAORE

Travaux dirigés par : Adamah MESSAN


Dr en STRUCTURE
UTER ----

Jury d’évaluation du stage :


Président : Prénom NOM

Membres et correcteurs : Prénom NOM


Prénom NOM
Prénom NOM
Promotion [2011/2012]

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

REMERCIEMENTS/ DEDICACES
Je tiens à remercier mon père Mr TRAORE Oussayni à l’UO, ma très chère mère Alizêta au
reste de ma famille et ami qui de près ou de loin m’ont accordé leur soutien indéfectible.
Je tiens à exprimer ma très grande reconnaissance à Monsieur Oscar COMPAORE directeur
général de BETICO pour le sujet qu’il m’a proposé ainsi que tout le temps qu’il m’a consacré
et les nombreuses explications qu’il ma données pour la réalisation de mon travail.

Mes remerciements vont également à tout le corps professoral et administratif de 2ie pour leur
attention à l’égard de tous les étudiants.
Enfin je tiens remercier Monsieur Adamah MEESAN qui fut mon responsable au sein de
l’école pour les nombreux échanges que nous avons pu avoir.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

RESUME
L’étude qui nous a été donnée dans le cadre de notre mémoire est un R+5 à usage
commercial. Cette étude a été faite par BETICO pour le compte de Mr Noufou Compaoré.
La structure porteuse du bâtiment est en BA reposant sur un ensemble de semelles isolées
capable de recevoir deux poteaux.
Nous nous sommes référés aux règles BAEL 91 révisée 99, DTU P18-702, le cahier des
prescriptions techniques (CPT) et les normes françaises NF P06-004, NF P06-001.
Nous avions eu pour objectif de faire sortir les différents plans d’exécution permettant la
réalisation du bâtiment.
En ce qui concerne la DDC nous l’avions fait au logiciel et prendre une partie quelconque
pour du bâtiment, faire une DDC manuelle.
Ce qui nous permis de confronter le résultat manuel au résultat du logiciel donc de tirer une
conclusion.
Le choix du type de fondation qui était très minutieux a concevoir, c’est-à-dire deux poteaux
arrivant sur la semelle nous a permis d’éviter de justesse le radier général.
Mots Clés : 1-béton armé ; 2-DDC ; 3-fondation ; 4 étude ; 5 plan

SUMMARY
The study which was given to us within the framework of our memory is R+5 with regular
commercial practice. This study was made by BETICO for the account of Mr. Noufou
Compaoré.
The structure carrying the building is in BA resting on a whole of spread footings able to
receive two posts.
We referred to revised rules BAEL 91 99, DTU P18-702, the technical specifications (CPT)
and French standards NF P06-004, NF P06-001.
We had aimed to make leave the various plans of execution allowing the realization the
building. With regard to the DDC had done us it with the software and to take an unspecified
part for building, to make a manual DDC.
What enabled us to confront the manual result with the result of the software thus drawing a
conclusion?
The choice of the type of foundation which was very meticulous A to conceive, i.e. two posts
arriving on the sole enabled us to avoid accuracy the main floor.

Key Words: armed 1-concrete; 2-DDC; 3-foundation; 4 study; 5 plan

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

LISTE DES ABREVIATIONS

E L S : état limite de service.

E L U : état limite ultime


B A E L : béton armé aux états limites
H A: haute adhérence
MPa : méga pascal
Art: article
N F P : norme française relative aux marchés de travaux de bâtiment.
F P P: fissuration peu préjudiciable
G: charges permanentes
Q: charge d’exploitations
B A: béton armé
RDC: Rez de chaussée
MN: mega newton
KN: kilo newton
D T U: document technique unifié
T N: terrain naturel
L N B T P: laboratoire national des bâtiments et des travaux publics
Fc28: résistance à la compression a 28 jours d’âge
Ft28: résistance à la traction a 28 jours d’âge.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

SOMMAIRE

LISTE DES TABLEAUX ...................................................................................................... III

LISTE DES FIGURES ........................................................................................................... IV

INTRODUCTION GENERALE ............................................................................................. 1

I. CONTEXTE GENERAL DU PROJET .......................................................................... 1

1 / présentation du projet et hypothèses de base .................................................................... 1

a / présentation du projet ......................................................................................................... 1

b / description du batiment à etudié.......................................................................................... 1

c / hypothèses de base ............................................................................................................... 2

2 / identification des éléments à dimensionner ....................................................................... 2

a / le plancher .......................................................................................................................... 3

b / les escalier .......................................................................................................................... 3

c / les poutres ........................................................................................................................... 3

d / poteaux .............................................................................................................................. 3

e / les semelles ......................................................................................................................... 3

3 / caracteristiques mécaniques des materiaux ....................................................................... 3

a / l'acier ................................................................................................................................. 3

caracteristiques des aciers employés ...................................................................................... 4

b / le béton ............................................................................................................................... 4

résistance à la compression ...................................................................................................... 4

résistancs à la traction ............................................................................................................. 4

contraintes limites à la compression......................................................................................... 4

contraintes limites à la compression......................................................................................... 4

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page i


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

II. CONCEPTION, MODELISATION DESCENTE DE CHARCHE ................................ 5

conception ................................................................................................................................. 5

modelisation............................................................................................................................... 5

descente de charge..................................................................................................................... 5

III. PREDIMENSIONNEMENT ET DIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS............... 6

planchers (nervures type N 29) ................................................................................................. 6

poutres .................................................................................................................................... 10

poteaux.................................................................................................................................... 17

semelles .................................................................................................................................... 21

escaliers ................................................................................................................................... 27

IV / DEVIS ESTIMATIF DES GROS OEUVRES .............................................................. 29

V. DISCUSSION ET ANALYSES ...................................................................................... 31

VI. CONCLUSION............................................................................................................ 31

VII. BIBLIOGRAPHIE ...................................................................................................... 31

VIII. ANNEXES ................................................................................................................... 33

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page ii


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1 : caractéristiques des aciers utilisés
Tableau 2 : représentant la DDC et le calcul de ferraillage des nervures
Tableau 3 : sollicitation de la poutre file E
Tableau 4 : récapitulatif des sections d’aciers de la poutre file E
Tableau 5 : ferraillage de la poutre file E
Tableau 6 : combinaison des actions du poteau type P1

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page iii


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

LISTE DES FIGURES


figure 1 : courbe du module d’elasticité longitudinal de l’acier

figure 2 : diagramme des contrainte deformation de l’acier

figure 3 :diagramme deformation longitudinale du beton

figure 4 : diagramme contrainte deformation sous sollicitation de compression du béton

figure 5 :plan d’execution du nervure

figure 6 : representation simplifiée de la poutre file E

figure 7 :courbe des moments isostatiques

figure 8 :courbe des momets en travée et sur appuis

figure 9 :courbe des efforts tranchant

figure 10 :coupe longitudinale de la poutre

figure 11 : coupe transversale de la poutre

figure 12 :representation de la surface d’influence du poteau type P1

figure 13 : representation de la semelle S4

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page iv


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Introduction
Les principales étapes de l’étude ont été les suivantes :

En ce qui concerne la superstructure


• Analyse et recherche documentaire sur la problématique
• Modélisation et exploitation des résultats
• Dimensionnement des différents éléments de structure (poutres, poteaux, planchers, escalier)
• Elaboration des plans d’exécutions
En ce qui concerne l’infrastructure
• Conception du radier et étude de faisabilité
• Modélisation et exploitation des résultats
• Dimensionnement
• Elaboration des plans d’exécutions

1 CONTEXTE GENERALE DU PROJET.

1 / présentation du projet et hypothèse de base

A/ présentation du projet
Dans le cadre du développement des infrastructures au Burkina, Mr COMPAORE Noufou promoteur de
l’ouvrage a décidé de réaliser à Ouagadougou une structure destinée à être un centre commercial afin de
contribuer un tant soit peu à l’émergence de l’économie Burkinabè.
Le bâtiment R+5 se divise en trois parties essentielles :
Le Rdc constitué de boutiques et de magasins. Le R+1, 2 ,3 sont constitués de bureaux et de salles de
réunions et enfin le R+4, et 5 sont des habitations (voir annexe)

B/ descriptions du bâtiment a étudié


Le bâtiment étudié dans le cadre de ce projet de fin d’étude est un R+5 de type commercial. C’est une
structure réalisée en béton armé d’une complexité assez grande.
Les principales dimensions sont : 22.98 x 34.60 au sol avec une hauteur totale de 29.10m. La structure
est constituée de poutres de poteaux de planchers des escaliers et d’un ascenseur.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 1


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

C/ hypothèses de bases
Pour le calcul des différents éléments de notre projet nous nous sommes posé les hypothèses suivantes :
Pour le béton
- Le dosage est de 350kg de ciment par mètres cube (350kg/m3)
- Le poids volumique est de 25KN/m3
- L’enrobage est de 2.5 cm pour tous les éléments de la superstructure et de 3 cm pour ceux de
l’infrastructure.
- Fc28 est de 25 MPa pour tout ce qu’on appelle béton armé.
- Ft28 est de 2.1 MPa
- La tenue au feu est de : 1h
-
En ce qui concerne les règlements nous nous sommes référées au :
- BAEL 91 révisées 99
- Cahier des prescriptions techniques (CPT)
- NF P06-004
- NF P06-001
- DTU P 18-702

Pour les aciers


- HA Fe E=400Mpa

Pour le sol
- Selon le rapport du LNBTP la contrainte admissible est de 0.15 MPa à l’ELU
- La profondeur d’encrage est de 1.30m par rapport au TN

2 / identification des éléments destinés au dimensionnement


Comme tout ouvrage en béton armé nous pouvons constatés qu’ils sont divisés en deux parties :
- Une partie enterrée (enfouillée dans le sol) exposée aux phénomènes provenant du sol.
- Et une partie hors du sol, exposée à tous les phénomènes atmosphériques.

• la partie exposée à l’atmosphère

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 2


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Pour la partie exposée aux phénomènes atmosphériques c’est dire la superstructure on a :


- a/ Les planchers
La destination de l’ouvrage et l’économie visée nous a imposé un système de plancher a corps creux
c’est-à-dire des hourdis de 16cm associer à une dalle de compression de 4cm soit l’appellation de 16+4.
Ce système se justifie par le fait qu’il est aisé à mettre en œuvre et le poids est léger.
- b/ Les escaliers
L’escalier est un ouvrage de génie civil qui permet d’accéder un niveau supérieur ou inférieur comme
dans les bâtiments par exemple. Dans notre projet nous ferons un escalier a volet droit.
- c/ Les poutres
Les poutres dans ce cas précis sont des éléments horizontaux en béton armé servant à supporter les
planchers et leur charge. Elles peuvent aussi supportés les charges venant des poteaux au cas où ils
démarrent sur celle-ci.
- d/ les poteaux
On appelle poteau toute structure ou élément vertical en béton armé servent à reprendre les charges et
surcharges venant des poutres. Mais il arrive qu’il y a des poteaux qui soient libre et ne reprenant
aucune charge c’est genre de cas sont dus aux contraintes architecturales.
- e/ les semelles
B/ en ce qui concerne la partie enfouillée dans le sol nous avons :
- f/ les semelles
Les semelles sont des éléments de la structure en contact direct avec le sol. Elles sont destinées à
reprendre toutes les charges venant des poteaux pour les transmette au sol d’assise.

3 / caractéristiques mécaniques des matériaux


- a / acier
Caractéristiques des aciers employés
Les aciers sont des matériaux (alliage fer et carbone) caractérisés par les bonnes résistances en traction.
Les diamètres utilisés sont les suivants :
HA 6 ; HA 8 ; HA 10; HA 12; HA14; HA16; HA20;HA25 (en mm)

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 3


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

NUANCE Limite Allongement à Résistance a Coefficient de Coefficient


d’élasticité Fe la rupture en % la rupture Fr scellement ψs de fissuration
en MPa en MPa ƞ

Fe E 400 400 480 14 1.5 1.6

TABLEAU1 CARACTERISTIQUE DES ACIERS UTILISE


b/ Le béton

- La résistance à la compression
Dans la réalisation des projet de construction et surtout dans les cas les plus courant, on définit le béton
par la valeur de sa résistance a la compression à 28 jours d’âge. Ce terme est dit dans le jargon technique
« résistance caractéristique a la compression ( fc28).
Nous avons cette valeur suivant le BAEL 91 Art 2-1-11. Mais dans ledit projet nous prendrons
fc28=25MPa du faite que la plus part de nos entreprises ne disposent pas de matériels adaptés pour
produire du béton de plus de 25 MPa, le chantier fera l’objet d’un contrôle régulier suivant les normes
BAEL.

- La résistance à la traction (ft28)


Cette valeur étant fonction de la valeur de fc28, elle est alors de 2.1MPa
Les contraintes limites

- la contrainte limite à la compression


La contrainte limite à compression est définie par l’Art 4.3.4 du BAEL 91 on a :
.

 = 
Ce qui nous donne la contrainte limite de compression = 14.16 MPa

- la contrainte limite de cisaillement


La contrainte limite de cisaillement est définie (A -5.1.21 BAEL 91)
Pour fc28 =25MPa ; γb=1.5 et ϴ=1 donc Ʈs=3.33MPa

- Déformation longitudinale

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 4


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Sous des contraintes normales d’une durée d’application inferieur à 24h sauf dans le cas de mesure on
n’admet que le module de déformation longitudinale instantané du béton
Eij=11 000. fcj1/3.

II/ CONCEPTION, MODELISATION ET DESCENTE DE CHARGE

Conception

La conception en un premier temps est le tout premier travail effectue par l’ingénieur. C’est un travail de
grande réflexion et de bon sens exigent une méthodologie bien appropriée.
Son objectif est de faire ressortir la position des poutres et des poteaux afin de d’assurer la stabilité
structurale et à long terme du bâtiment.
Cette méthodologie de positionnement des éléments de stabilisation du bâtiment ne doivent pas dénaturé
la conception de l’architecte. Ce qui rend notre étude plus complexe.
La conception a été faite niveau par niveau de la manière suivante :
- Le plan de niveau du r+1 a été superposé à celui du RDC et de proche en proche avec les autres
niveaux nous avons fait sortir le passage des poutres et de poteaux. Dans les endroits où nous ne
pouvons pas faire passer des poteaux soit on fait le système de poutres primaires et secondaires
pour diviser les forces de réception soit nous faisons naitre des poteaux sur des poutres.

Modélisation

Les deux model ont été générer sous robot qui est un logiciel CAO/DAO. Pour se faire nous avons
défini là les différents axes des différents niveaux et élément par élément saisis nous sommes arrivé à
faire sortir le model comme vous le constater dans la figure qui suis.
Nous pouvons constater que le model sous robot est assez aisé à concevoir. La modélisation se fait sur
deux dimensions et la troisième dimension est automatiquement générée.
Pour faire la modélisation de notre bâtiment nous avons procéder de la manière suivante :
- Paramétrage du logiciel (définition de la profondeur d’encrage, de la tenue au feu, de la
contrainte du sol, des matériaux, des unités de calcul, des différents hauteurs de niveau, du type
de matériaux
- Saisie des différents axes c’est-à-dire la grille de la structure permettant de ressortir facilement
tous les autres éléments du bâtiment.
- Définition des cas de charge et introduction des valeurs correspondants.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 5


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

- Pour la création du niveau suivant des étages concerné on fait une copie des différents éléments
du niveau inférieur vers le niveau supérieur, ensuite on ajoute ou on supprime les éléments dont
on a besoin.
- Dans la modélisation les charges des poids propres sont générer directement à partir de la
géométrie de la structure définie sous robot.

Descente de charge

• à la main
Quand on parle de charge dans les bâtiments nous savons immédiatement que ce sont les forces qui sont
appliquées aux différents éléments de l’ouvrage. Leur détermination est très importante car c’est au bout
de leur valeur que nous pouvons dimensionner les différents éléments de la structure. Nous allons mieux
apprécier le principe de la DDC dans la partie suivante c’est-à-dire celle concernant le
dimensionnement.

• au logiciel robot
Robot est un logiciel qui permet d’effectuer une descente de charge qui nous permettant de ressortir les
notes de calcul et les plans d’exécution des éléments de structure.
En ce qui concerne la DDC nous avons pris en compte que la descente de charge statique. Les cas de
charges pris en compte dans notre modèle de DDC sont :
- Action de poids propre G
- Action des poids permanente G’
- Action des charges variables Q

III/ PREDIMENSIONEMENT ET DIMENSIONNEMENT DES


ELEMENTS DU BATIMENT

1/ PLANCHER (NERVURES TYPE N29 VOIR PLAN DE POSE ANNEXE 11)

Pré-dimensionnement
Pour ces types de planchers on détermine leur hauteur de sorte que les flèches ne soient pas supérieure a
la flèche admissible que peut développer l’élément pendant son exploitation. Et la plus part du temps ces
flèches sont dues aux charges qu’elle supporte ainsi que son propre.

ℎ ≥ . Avec L : représente la portée de la nervure et h la hauteur.
La nervure a été calculée à l’ELU en utilisant les formules suivantes dont leur valeurs ont été résumées
dans le tableau suivante :
Pu= 1.35G+1.5Q
 
Mo = Pour la valeur du moment fléchissant.

 
Mt = 0.85( 
) Pour la valeur du moment en travée.
 
Ma = 0.50(  ) Pour la valeur du moment sur appuis.
Z= 0.81 h pour la valeur du bras de levier.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 6


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

A = ! б Pour le calcul des sections d’acier.


#$

Calcul de la nervure N29


Section N1= 12*20 Linf=0,60m
h= 0,2 m L= 7,37 m
descente de charge
Eléments Charges daN l h résultats
Hourdis 285 0,6 171
Nervures 2500 0,12 0,2 60
Revêtement 110 0,6 66
Plafond 75 0,6 45
Cloisons 75 0,6 45
G 387 daN/ml
Q 250 0,6 150 daN/ml
Pu 747,45 daN/ml
DIMENSIONNEMENT
Moment fléchissant Mo= 0,050749 MN,m
Moment en travée Mt= 0,043137 MN,m
Moment sur appuis Ma= 0,025374 MN,m
Z= 0,162 m
Section d'acier en travée Ast= 7.651592 cm²
Section d'acier sur appuis Aa= 4.5009364 cm²
CHOIX DES SECTIONS D’ACIER EN TRAVEE Ast= 3HA20
CHOIX DES SECTIONS D’ACIER SUR APPUIS Aa= 2HA0

Tableau n°2 représentant la DDC et le calcul de ferraillage des nervures

- CALCUL DES ARMATURES TRANSVERSALES (A 7 2 2/ BAEL 91)

Le diamètre des armatures transversale se calcul de la manière suivante :


 '
Фt= min (% , ' , 1) = 0.57 cm.
Nous adopterons des HA 6 pour les étriers.

Dans le BAEL Art.A.5.1.22 on fixe pour les espacements St= 15cm

- Vérification des conditions de non fragilité suivant (Art.A.B6.4 du BAEL 91)

Armature en travée : Amin=1.41cm2 < At=1.57 cm2. La condition est vérifiée.


Armature en travée : Amin=0.26cm2 <Aa=1.57 cm2. La condition est vérifiée.

- Ancrage dans les barres


Ʈs=0.6Ψ2 fc28= 2.84 MPa
La longueur de scellement droit est de 40 cm (Ls=40cm)

- Calcul de la dalle de compression :


Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 7
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

D’une épaisseur de 4cm, la dalle de compression est en béton armé avec des aciers de haute adhérence.
Elle est coulée sur place. L’espacement des aciers de la dalle est défini dans le BAEL A 8 2 4 :
30cm pour les armatures parallèles aux poutrelles.
20cm pour les armatures perpendiculaires aux différentes poutrelles

• Calcul des armatures perpendiculaires aux poutrelles


*  *,-
A┴ =

+
= * = 0.6 /02/03
L désigne la distance entre axes des poutrelles (L=60cm)

Nous prendrons 4HA6 (1.13cm2) esp de 20cm.


• Calcul des armatures parallèles aux poutrelles
4┴
A//= = 0.57/02/03

Nous prendrons 4 HA 6(1.13cm2) esp de 20cm.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 8


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 9


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

FIGURE N° 1 plan d’exécution des nervures


2/ POUTRES (FILE E TROIS TRAVEES VOIR ANNEXE 9)

POUTRES (FILE E TROIS TRAVEES)

L1=3.3m L2=4.5m L3=4.8m

1 2 3 4

Figure : 2 représentations simplifiées de la poutre FILE E

pré-dimensionnement

Dans le Pré-dimensionnement des poutres continues nous savons qu’il doit obéir aux règles suivantes :
6
et b≥
b≥ 0.4 h
6
h≥78 à 9:

La poutre étant subdivisée en trois travées avec les dimensions suivantes,


L1=3.3m
L2=4.5m
L3=4.8m
Ce qui nous permet d’avoir h=30cm et b=20cm
les différents calculs effectués avec ces valeurs pré-dimensionnés nous a confronté a des acier
comprimés et comme le coup de l’acier est élevé, afin d’évité nous sommes passé de 5 cm a 5 cm sur la
hauteur de la poutre.
Nous avons eu comme hauteur de poutre h=50cm et b=20cm nous permettant d’éviter les aciers
comprimés.

Dimensionnement

Largeur d’influence (Linf= 2.79m)


DDC :
- Charge permanente G
Plancher terrasse : 5.85 KN/m2 x 2.79 = 16.33KN/ml
Poids propre de la poutre : 25KN/m3 x 0.20 x 0.5= 6.25 KN/m
G=22.58
- Charge d’exploitation Q
Q=2.50KN/ml x 2.79=7 KN/ml

Apprêt DDC
G=0.0241 MN/ml et Q=0.007MN/ml

Combinaison de charges

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 10


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ELU : 1.35 G+ 1.5 Q =>PU= 0.043MN/ml


ELS : G + Q => Ps=0.03MN/ml

La méthode forfaitaire est applicable car les conditions du (BAEL B.6.2.210) sont vérifiées :

2@
Q ≤? Q=2.5KN/m2 < 5KN/m2 et inferieur encore à 2G=24KN
5000A/0²

Les portées successives sont dans un rapport comprit entre 0.8 et 1.25

La fissuration est peu préjudiciable ou non préjudiciable

- Calcul des moments isostatiques

M0 = (Pu L2) / 8
M01= 0.043 x 3.32 / 8 == M01=0.06 MN.m
M02= 0.04.3 x 4.52 / 8 ==M02=0.11 MN.m
Mo3= 0.043 x 4.82 / 8 ==Mo3=0.124 MN.m

- Calcul du rapport α
α = G / G+Q === 2407.11 / 2407.11 + 697.5
α = 0.008

- Calcul des moments sur appuis


M1=M4=0 MN.m
M2=0.5 Max [ M01 ; M02 ] = 0.5 Max [0.06 ; 0.11] =M2=0.055 MN.m
M3=0.4 Max [ M02 ; M03 ] = 0.4 Max [0.11 ; 0.124] =M2=0.05 MN.m

- Calcul des moments en travée


Mt1=travée 1
Mt1 ≥ ((1 + 0.3 α ) / 2) M01 = Mt1 >= ((1 + 0.3 x 0.008 ) / 2) x 0.06
Mt1 ≥ 0.03 MN.m
Mt1+ ((0 + 0.055)/2)) ≥ Max [1.05 x 0.06 ; (1+0.3 x 0.008) x 0.06]
Mt1 + 0.0275 ≥ max [ 0.063 ; 0.06]
Mt1 ≥ 0.063 – 0.0275
Mt1= 0.04 MN.m

Mt3=travée 3
Mt3 ≥ ((1 + 0.3 α ) / 2) M03 = Mt3 >= ((1 + 0.3 x 0.008 ) / 2) x 0.124
Mt3 ≥ 0.062 MN.m
Mt3+ ((0 + 0.05)/2)) ≥ Max [1.05 x 0.124 ; (1+0.3 x 0.008) x 0.124]
Mt2 + 0.025 ≥ max [ 0.13 ; 0.124]
Mt2 ≥ 0.025 – 0.13
Mt2= 0.106 MN.m

Mt2=travée 2
Mt2 ≥ ((1 + 0.3 α ) / 2) M02 = Mt2 ≥ ((1 + 0.3 x 0.008 ) / 2) x 0.11

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 11


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Mt ≥ 2> 0.055 MN.m


Mt2= 0.06 MN.m

- Calcul des armatures en travée


Travée 1
Mt1= 0.04MN.m
Calcul du moment reduit uu
Uu= Mt1/ b d2+ x fbu
Uu= 0.04/(0.2 x (0.9 x 0.5 )2 x 11.33
Uu = 0.080 < uAB ok

Calcul du paramètre de déformation α


α= 1.25 x (1- (1-2uu) 1/2) == α= 1.25 x (1- (1-2 x0.080)1/2)=0.10
Calcul du bras de levier Z
Z= d (1-0.4 α) = Z= (0.9 x 0.5) x (1-0.4 x 0.1)=0.432m

Calcul des sections d’aciers


Ats= M / Z бst
En travée 1
Ast = 0.04 /( 0.432 x 348)
Ast1=2.66 cm2 choix 1er lit 2 HA 10 et 2e lit 2 HA 12

En travée 2
Ast = 0.06 /( 0.432 x 348)
Ast = 4.06 cm2 choix 1er lit 2 HA 12 et 2e lit 2 HA 12

En travée 3
Ast = 0.062 /( 0.432 x 348)
Ast1=4.2 cm2 choix 1er lit 2 HA 10 et 2e lit 2 HA 12

Calcul des sections d’aciers sur appuis :


Appuis 1 =appuis 4
Ast 1 = Ast 4 et dans ce calcul on prend M=0.15 Mo
Ce qui nous donne 0.009 MN.m
Et Ast1 =0.58 cm2

Appuis 2
Ast2= 4.06 cm2 choix 1er lit 2 HA 12 et 2e lit 2 HA 12
Appuis 3
Ast2= 4.06 cm2 choix 1er lit 2 HA 12 et 2e lit 2 HA 12

Effort tranchant
Dans la travee 1 on a :
C '
Vu1= 
Vu1=(0.043 x 3.3) / 2=0.071MN

C 
Vu2=


Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 12


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Vu2= (0.043 x 4.5) / 2=0.09675MN

C %
Vu3=

Vu3= (0.043 x 4.8) / 2=0.10MN

Nous allons vérifier l’effort tranchant selon les règles BAEL 91-99 A 5-1-2
DEF, .' , ' 
ƮU= = ƮU= 1.11MPa
 , G * , 
La fissuration étant peu préjudiciable
JJJJ
ƮU = min ( 0.13 fc28 ;5 MPa) = min ( 0.13 x 25 ; 5)
JJJJ=3.25 MPa
ƮU
Nous remarquons que ƮU=1.11MPa < ƮU JJJJJ=3.25 MPa

Nous allons vérifier l’ancrage des barres


Ʈs = 0.6 Ψ2 ft28 = 0.6 x 1.5 2 x 2.1 = 2.84 MPa

La longueur de scellement droit


∅ ,
+ * , ∅
Ls= = = 35.27 Ф
* , ƮL * , .*
On prendra Ls= 35.27 cm

La section des aciers transversaux est de :


∅ '
∅t= % = % =4 mm nous allons adopter des ∅t= 6mm
At = 4 brins de ∅6=1.13 cm2
Calcul de l’espacement des aciers transversaux ( St)
4M ƮOP.%.Q .RST
≥ VW avec la valeur de k=0 ( par ce que nous avons une reprise de betonnage) et
 . NM .U . .(LYZ∝\]^L∝)
X#
α=90°
4M ƮOP.%.Q .RST
En ce moment nous aurons :  . NM ≥ VW
.U .
X#

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 13


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

.U 4M .U , '.'% .'de


St_
ƮO . `L . a^
bc = St_ '.'' f '.' f . . 400 = 0.16 m
Espacement maximum selon les règles BAEL
4$ ,
+ *. , 'de , *
St_ 0.9 h; 40 /0;  _ 0.9 k 50; 40 /0 ;
.* .j .* , .%
St_ 16 /0
Dans la disposition des cadres le premier se place a St/2 soit 8cm

CALCUL DES MOMENTS


Figure : 3 courbes des moments isostatiques ( les valeurs sont résumées dans le tableau N°3)

1 2 3 4

MO1
MO2 MO3

Figure : 4 Courbe des moments en travée

1 2 3 4

MT1 MT2 MT3

Figure : 5 Courbe des efforts tranchants

1 2 3 4

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 14


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

TABLEAU N°3 SOLLICITATIONS DANS LA POUTRE

ELEMENT MO (MN.m) MT(MN.M) MA(MN.m) TF ( )


TRAVEE 1 0.06 MN.m 0.040 - ≈
TRAVEE 2 0.11MN.m 0.060 - ≈
TRAVEE 3 0.124MN.m 0.062 - ≈
APPUI 1 - - 0.00 -0.05260
APPUI 2 - - 0.055 0.08929 -89375
APPUI 3 - - 0.050 0.10412 -0.117
APPUI 4 - - 0.00 0.07592
CALCUL DES SECTION D’ACIER

ELEMENT AST(cm2) CHOIX


TRAVEE 1 2.66 2 HA 10
2 HA 12
TRAVEE 2 4.06 2 HA 12
2 HA 12
TRAVEE 3 4.20 2 HA 12
2 HA 12
APPUI 1 0.58 2 HA 10
APPUI 2 3.70 2 HA 12
2 HA 10
APPUI 3 3.35 2 HA 12
2 HA 10
APPUI 4 0.58 2 HA 10

TABLEAU 4 : RECAPITULATIF DES SECTIONS D’ACIER DE LA POUTRE

PLAN D’EXECUTION

FIGURE 6 : COUPE LONGITUDINALE

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 15


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

FIGURE 07 : COUPE TRANSVERSALE

TABLEAU N°5 MODEL DE FERAILLE DE LA POUTRE


CONCLUSION
Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 16
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Lorsque nous analysons les deux dimensionnements c’est-à-dire au logiciel et à la main nous remarque
seul le choix des sections d’acier sont les même donc le logiciel robot est fiable dans les résultats quand
les paramétrages sont correctes. Voir annexe 4 pour le détail de calcul et la comparaison avec le
logiciel.

3/ POTEAUX (type p1 voir annexe 9 pour la position de l’élément concerné)

2.300

30 x30

2.735

Figure 8 : représentation la surface influençant le poteau à dimensionner

Dans le dimensionnement des poteaux nous allons prendre celui du RDC le dimensionner afin de
l’harmoniser avec les autres poteaux.
Ceci étant nous allons le faire de la manière suivante :
- Un poteau de rive sera dimensionné et harmoniser avec les autres poteaux de rive.
- Un poteau de l’intérieur sera dimensionner et harmonisé avec les autres poteaux intérieurs
- Le poteau circulaire aussi.
Le dimensionnement pour le rapport ne va concerner que le poteau de rive afin de voir la procédure de
calcul.
DDC
- La surface et la longueur d’influence que reçoit le poteau :
S= 2.735 x 2.3 = 6.3m2
L=2.735+2.3 = 5.035 m
- Le poids propre des poutres
Gp=0.20 x 0.5 x 25 x 5 = 12.50 KN
- Le poids de la maçonnerie et des enduits
Pour la maçonnerie de 20 cm d’épaisseur
Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 17
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

GM = 2.85 x 3.7 x 5= 52.73 KN


Pour les enduits nous allons prendre une épaisseur de 2cm de part et d’autre de la face du mur
GE = 0.24 x 2 x 2 x 3.7 x 5 =17.76KN
GM + GE = 70.5
- Le poids du plancher
Plancher corps creux: G pl = 2.85 x 2.735 x 2.3 x 4 = 71.76 KN
- Le poids propre des poteaux :
Gpp= 0.3 x 0.3 x 25.20 x 25 = 56.7 KN

• Le récapitulatif des poids permanentes G


G= 12.5+ 52.73+17.76+71.76+56.7 =227 .45KN

- La charge d’exploitation :
Q= 2.5 x 6.3 x 4= 63 KN

Après la DDC nous avons le récapitulatif dans le tableau suivant:

CHARGE (MN) COMBINAISON ELU COMBINAISON ELS


1.35G + 1.5 Q G+Q
G 0.227 0.395 0.29
Q 0.063

TABLEAU N°6 : COMBINAISON DES ACTIONS

Calcul des dimensions du poteau :


- Le petit côté est de :
.
α= ʎ avec ⋋= 35
'\.( )²
mn
α= 0.71 avec cette valeur nous pouvons calculer a
a= (Lf x 12/⋋) avec Lf=0.70 Lo
Lf=0.7 x 4.20
Lf= 2.94m=== a= (2.94 x 12) / 35
a = 0.30m donc 30cm
Calcul de la valeur de b :
'.% q
b ≈ r
 FP.) + 0.02
'.% , .%U
b ≈ .t' ,  .%P.) + 0.02 = 0.110
Suivant les normes du BAEL 91 – 99 :
Si b<a nous adoptons un poteau carré de dimension a x a donc b prend la valeur de a
Donc a=30cm et b=30cm.
- Calcul du périmètre u de la section
u= (2 x a) + (2 x b)== u = (2 x 0.3) + (2 x 0.3)
u= 1.20 m
- L’aire de la section
B= a x b===B= 0.3 x 0.3
B= 0.09 m2
- L’aire de la section ôtée de 2 cm (section réduite)

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 18


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Br= (0.3-0.02) x (0.3-0.02)


Br=0.0784m2
- La longueur de flambement :
Lf= lo car nous sommes dans le cas d’un poteau de rive
- Le rayon de giration
i= ( I.mini / B ) ^1/2 == i= ( 0.000675 / 0.3 ) ^1/2
i= 0.0866m
- L’élancement l est :
L= lf/i=== L=4.20/0.0866
L= 48.50 nous remarquons l’élancement est < 70 donc le contrôle est vérifié
- Calcul de la section théorique d’acier :
A= [(Nu / a) - ((Br x Fc28) / 1.35)] x (1.15 / Fe)
A= [(0.395 / 0.3) - ((0.0784 x 25) / 1.35)] x (1.15 / 400)
A = -23cm2
- La section maximale d’acier est :
Amax= 5%B = Amax=0.05 x 0.09
Amax=45 cm2
- La section d’acier minimal
Amin= max [0.2%B ; 4 x u ; A] == Amin =max [0.0018 ; 4.8 ; -23.25]
Amin=4.8cm2
On remarque que Amin<Amax donc la relation est vérifiée.

Choix : 4 HA 14 totalisant (6.16 cm2)


- La section d’acier transversal
Фl=Фt/3== Фl=14/3= 4.67mm nous adopterons des sections de 6mm pour des raisons
d’accessibilité.
- Espacement des aciers transversaux :
Amin<Amax alors l’espacement st= min (a+10cm ; 40cm)
St=min (40cm; 40cm) donc st=40cm
- La longueur de recouvrement:
Lr =24 Фl
Lr =24 x 1.4=33.6cm
PLAN D’EXECUTION
TABLEAU 7 : MODEL DE FERRAILLAGE DU POTEAU P1

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 19


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Figure 9 : Plan d’exécution de la poutre.

Conclusion : lorsque nous comparons nos résultats aux résultats de robot que nous pouvons bien voir
dans l’annexe 5(avec les détails de calcul), nous nous rendons compte que seul l’espacement des cadres
diffères aussi nous avons un cadre de plus que robot.
.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 20


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

4/ SEMELLES (VOIR ANNEXE 10 POUR LA POSITION)

Dans le dimensionnement des semelles la DDC des éléments du bâtiment sur les semelles nous a
conduit à des semelles dont la majorité s’entrecroise.
Cette première étape nous a fait penser immédiatement au radier mais après que nous ayons analysé le
coup et la mise en œuvre du radier nous avons cherchés une situation plus économique consistant à
concevoir des semelles recevant deux poteaux.
Nous dimensionnerons la semelle type S 4 (recevant 1 poteau) et la semelle type S5 (recevant 2
poteaux) pour plus détailler.

SEMELLES S4 (VOIR ANNEXE 7 POUR LE DETAIL DE CALCUL)

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 21


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Figure 10 : vue en plan et coupe de la semelle

Figure 13 Représentation de la semelle S4

M12
1.06m 1.06m

1.4m
M1 M2

Figure 11 : modélisation de la semelle en poutre

P1 : G=0.272 MN Q=0.079 MN Nu1=0.4857MN/ml


P2 : G=0.209MN Q=0.056MN Nu2=0.3662MN/ml
Nu=0.85185MN/ml

THONIER nous indique la méthode suivante pour le dimensionnement des semelles recevant deux
poteaux :
- La semelle se comporte comme one poutre :
q
La charge par mètre linéaire :nu=
4
Nu=0.852/4.03
Nu=0.21MN/ml
Calcul des moments :
Pour raison de symétrie la valeur de M1=M2
F '.-
M1=-pu  = 0.21  = -0.12 MN.m
M1=M2= -0.12 MN.m
F  '.- '.*
M12= - pu  + pu  = - 0.21 
+ 0.21 
= -0.07MN.m
M12= -0.07MN.m

On calcul la section des aciers que l’on doit placer a la partie supérieure de la semelle et parallèle au
côté A et pour cela on utilise le moment M12 :
'
Ast=! бuM
Z=d(1-0.4α)
α = 1.25 (1 - √(1 – 2uu))
' .t
uu =  G
 = ' .U ''.%% = 0.008 nous remarquons que cette valeur reste inferieure a la valeur uAB donc
pas d’acier comprimé.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 22


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

α = 1.25 (1 - √(1 – 2 x 0.008)) = 0.01


Z=d(1-0.4α)= 0.9 x 1(1 – 0.4 x 0.01) = 0.9m
.t
Ast= = 2.25 cm2+/ml choix 3 HA 12 esp 34 cm
.U , %*

Passons au calcul de la section d’acier que nous allons placer a la partie inferieur de la semelle toujours
dans le sens de A mais dans la partie inferieur de la semelle
.'
.Ainf = = 4 cm2/ml choix 4 HA 12 esp = 20 cm
.U , %*

Pour des questions de disposition nous allons déterminer des aciers de répartition et pour cela nous
allons prendre le maximum de la charge qui arrive sur la semelle et avec la méthode des bielles
déterminer la section de ces aciers :
 4PF . P.%)
Asr=  G бuM =  , .U , %* =3.29 cm2 choix 4 HA 12 esp 20 cm

Figure 12 : PLAN D’EXECUTION DE LA SEMELLE

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 23


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

DIMENSIONNEMENT DE LA SEMELLE TYPE S 5


Voir annexe 9 pour la position de l’élément considéré et l’annexe 7 pour le détail de calcul)

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 24


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

3.2

P1 3.2

FIGURE 13 REPRESENTATION DE LA SEMELLE S5


Après DDC on a :
G=0.448 MN
Q=0.117 MN
Nu=1.35G+1.5Q
Nu=0.78MN
Pser=0.565MN
Les dimensions de la semelle :
La surface S approchée est :
S=Nu/q sol= 1.25/0.15= 5.13 m2
Comme nous avons une semelle a débord homothétique alors
A1 = (S x (a / b)) 1/2 et B1 = (S x (b / a)) 1/2
Comme b=a alors A1 = B1
A1 = B1 (5.13 x (0.3 / 0.3)) ½
A1 = B1=2.27m
Pour les vraies dimensions nous allons prendre A=2.40m et B=2.40m
Déterminons la hauteur de la semelle :
h = max [(B-b)/4; (A-a)/4]+0.05
Donc la hauteur h= (2.40-0.3)/4 + 0.05
h=0.60m ou 60 cm
La hauteur utile d est : d=h-5cm=== d=60-5=55cm

Vérifions la contrainte admissible du sol :

- L’air S de la surface portante :


S=A x B === S=2.40 x 2.40=5.76m2
Le poids propre Pp de la semelle :
Pp= S x h x 0.025====Pp= 5.76 x 0.6 x 0.025

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 25


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Pp=0.0864 MN

- La charge totale arrivant sur le sol est:


N=Nu + Pp=== N=0.78 + 0.0864
Nu=0.8564MN

- La contrainte de travail du sol q’ est de :


q’= N/S=== q’=0.8564/5.76
q’ = 0.149 MPa
Nous remarquons que la contrainte de travail du sol est inferieur a la contrainte admissible du sol.

Détermination des sections d’aciers :

Ft28=2.10 MPa
La section d’acier de la nappe inferieur (parallèle a b)
Ax= (Nser/8) x ((B-b) / (d xuM ))= Ax= (0.56/8) x ((2.40-0.30)/(0.55 x 348)) x10 000
Ax= 13.26 cm2 choix 9 HA 14 esp de 31.4cm
La section d’acier de la nappe supérieur (parallèle à a)
Ay= (Nser/8) x ((A-b) / ( d x uM ))= Ax= ( 0.56/8) x ((2.40-0.3)/(0.55 x 348)) x10 000
Ax= 13.26 cm2 choix 9HA 14 esp de 31.4cm

Figure 14 : PLAN D’EXECUTION S4

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 26


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

CONCLUSION :
Quand nous comparons ces résultats avec ceux de robot nous remarquons que robot a 20 cm de plus sur
les sections de la semelle par rapport aux notre. Mais dans l’exécution nous nous sommes imposé les
résultats de robot pour être dans les marges sécuritaires.

5 ESCALIERS

En ce qui concerne les escaliers nous avons fait le calcul manuel compte tenu du fait que robot ne prend
pas en compte le calcul des escaliers.
(La terminologie est détaillée dans l’annexe 8 et nous permet de suivre le calcul de l’élément
considéré)
- Détermination des différents bêlements caractéristiques de l’escalier
D’après la relation de blondel

14≤h≤18.
2h+g=64
Prenons h=17.5cm comme hauteur de contre marche
Alors le giron g devient alors 29cm
Le nombre de marche
w
nc= x
nc=420/17.5=24
La longueur de la paillasse
Lp=√〔 (largeur occupée par les marche de la volée)²+ (nombre marche d’une volée*épaisseur
de marche)²]
Lp=2.03m
La longueur du palier

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 27


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Lpl= Longueur paillasse + largeur palier


Lpl=3.80m

Épaisseur paillasse
ep ≥ Lp/20 ce nous conduit à avoir ep ≥ 2.03/20=0.1015m
Nous allons prendre ep=12cm

Détermination du ferraillage :
H=4.20m pvd=5KN/m3 fc28=25MPa
Nc=24 feE=400MPa nombre de contremarche concerné n=7
La fissuration est peu préjudiciable
La hauteur à franchir correspondant Hf=1.225m
L’épaisseur moyenne de la volée (e’)
e = ep + h/2 donc e’=20.75cm
L’angle moyen d’inclinaison α’
α’= inv (tan (l’ / l))
α’=31.11°
Détermination des charges :
G= (pvb / cos a’) x e' x b
G= (25/cos 31.11)*0.2075*11
G=6.7 KN/ml

Q=5*1.1
Q=5.5KN/ml
Détermination des efforts:
Pser=6.7+5.5=12.20 KN/ml
Pu = 1.35*6.7+1.5*5.5=17.30 KN/ml

Détermination des moments :


Mser=(12.20*2.032)/8
Mser=6.3KN.m

Mu= (17.3*2.032) / 8
Mu=8.9KN.m

Le coefficient de sollicitation ᵧ
ᵧ= Mu / Mser
ᵧ= .U
't.%

La hauteur utile (d) de la vole


d= (ep-3) = 12-3=9cm
Fbu = (0.85 x Fc28) / 1.5
Fbu=14.17MPa
La contrainte de calcul de l’acier Fsu
Fsu = (Fe / 1.15)= (400 / 1.15)=348MPa

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 28


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Fsu =348 MPa


Le moment réduit ultime :
µµ= Mu / (b x d² x Fbu)
µµ=8.9/(1.1*0.0922 x348=0.071 et comme la valeur de µl=0.39 nous remarquons que cette valeur est
très inferieur a 0.39 donc pas d’acier comprimé.
Nous allons déterminée le coefficient de fibre neutre α
α= 1.25 x (1 - (1 - 2 µµ)^ ½
α=0.092
Calcul du bras de levier Z
Z= 0. 9(1-0.4 x 0.092)
Z=8.7cm
La section d’acier filant
Ax= Mu / (Zb x Fsu)
Ax=8.9/(0.087x348)
Ax=2.96cm2 choix (5 HA 10 ml)
Ay= Ax/4 = 0.75cm2/ml choix 3HA8 ml

Figure 15 : PLAN D’EXECUTION

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 29


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

IV / DEVIS ESTIMATIF DES GROS ŒUVRES

PRIX ESTIMATIF DES GROS ŒUVRES

DESIGNATION VOLUME m3 % PRIX UNITAIRE PRIX TOTAL

SEMELLES 479,06 32,37 195 000 93 416 700

POTEAUX 204,89 13,84 195 000 39 953 550

POUTRES 151,03 10,2 195 000 29 450 850

ESCALIER 28,6 15,54 195 000 5 577 000

DALLES 415,11 28,05 195 000 80 946 450

TOTAL HORS TVA 249 344 550

TVA 18% 44 882 019

TTC 294 226 569

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 30


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

V / DISCUSSION ET ANALYSES

Quand nous analysons profondément les résultats de notre dimensionnement, nous remarquons que les
valeurs que nous avons après les calculs à la main sont plus économiques que ceux de robot mais cela ne
concerne que la partie fondation.
En ce qui concerne les autres parties de l’ouvrage nos valeurs ne sont pas aussi loin des valeurs de robot.
Aussi dans l’exécution nous nous proposons de prendre les résultats obtenus par robot du faite de la
marge de sécurité qu’il nous propose.
L’économie est bien mais la sécurité est mieux.

VII / CONCLUSIONS
Cette étude de dimensionnement faite à la main d’une part et d’autre part au logiciel nous a permis de
faire ressortir les différents plans d’exécutions.
Mais nous avons remarqué que bien avant cette étape, nous avons fait la conception qui est un élément
très important dans l’ingénierie car elle permet une grande économie lorsqu’elle réussit.
L’utilisation de logiciel dans l’étude nous a permis de savoir et de comprendre un tant soit peu son
fonctionnement, et de mettre en confrontation le travail manuel et le travail programmé.
Ces deux méthodes montrent que robot fait des surdimensionnements contrairement au calcul manuel.
Nous pouvons dire que robot met l’ingénieur dans une grande marge sécuritaire, donc l’ouvrage aussi.
Le logiciel apparait en ce moment indispensable dans le travail de l’ingénieur car il nous permet d’aller
plus vite dans les calculs et facilité l’employabilité des ingénieurs que nous sommes.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 31


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

VIII/ Bibliographies
- BAEL 91 revises 99
- Cours de BETON ARME 2ie et mémoires des promotions passées.
- EUROCODE 2 BRUNO COUSIN DU 20 mars 2007
- Conception et calcul des structures de bâtiment HENRY THONIER

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 32


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

IX / ANNEXES

Annexe 1 : description du projet (plans architecturaux)


Annexe 2 : conception structurale sur robot
Annexe 3 : dimensionnement des nervures
Annexe 4 : dimensionnement des poutres
Annexe 5 : dimensionnement des poteaux
Annexe 6 : dimensionnement de la semelle type S4
Annexe 7 : dimensionnement de la semelle type S5
Annexe 8 : dimensionnement des escaliers
Annexe 9 : position des éléments dimensionnés
Annexe 10 : plan de fondation
Annexe 11 : plan de pose des nervures
Annexe 12 : dimensionnement du voile

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 33


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 1 : DESCRIPTION DU PROJET

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 34


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

FIGURE N° PLAN ARCHI DU RDC


Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 35
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

FIGURE N° PLAN ARCHI R+1 ET 2


Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 36
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

FIGURE N° PLAN ARCHI R+3

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 37


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

FIGURE N° PLAN ARCHI R+4


Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 38
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

FIGURE N° PLAN ARCHI R+5

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 39


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 2 : CONCEPTION

MODELISATION FAITE AU LOGICIEL ROBOT

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 40


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 41


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 3 : DIMENSIONNEMENT DES NERVURES

PLANCHER (NERVURES)
Redimensionnement
Pour ces types de planchers on détermine leur hauteur de sorte que les flèches ne soient pas supérieure a
la flèche admissible que peut développer l’élément pendant son exploitation. Et la plus part du temps ces
flèches sont dues aux charges qu’elle supporte ainsi que son propre.

ℎ≥ Avec L : représente la portée de la nervure et h la hauteur.
.
La nervure a été calculée à l’ELU en utilisant les formules suivantes dont leur valeurs ont été résumées
dans le tableau suivante :
Pu= 1.35G+1.5Q
 
Mo = Pour la valeur du moment fléchissant.

 
Mt = 0.85(  Pour la valeur du moment en travée.

 
Ma = 0.50(   Pour la valeur du moment sur appuis.
Z= 0.81 h pour la valeur du bras de levier.
A = ! б Pour le calcul des sections d’acier.
#$

Calcul de la nervure N29


Section N1= 12*20 Linf=0,60m
h= 0,2 m L= 7,37 m
descente de charge
Eléments Charges daN l h résultats
Hourdis 285 0,6 171
Nervures 2500 0,12 0,2 60
Revêtement 110 0,6 66
Plafond 75 0,6 45
Cloisons 75 0,6 45
G 387 daN/ml
Q 250 0,6 150 daN/ml
Pu 747,45 daN/ml
DIMENSIONNEMENT
Moment fléchissant Mo= 0,050749 MN,m
Moment en travée Mt= 0,043137 MN,m
Moment sur appuis Ma= 0,025374 MN,m
Z= 0,162 m
Section d'acier en travée Ast= 7.651592 cm²
Section d'acier sur appuis Aa= 4.5009364 cm²
CHOIX DES SECTIONS D’ACIER EN TRAVEE Ast= 3HA20
CHOIX DES SECTIONS D’ACIER SUR APPUIS Aa= 2HA0

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 42


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Tableau n°2 représentant la DDC et le calcul de ferraillage des nervures


- CALCUL DES ARMATURES TRANSVERSALES (A 7 2 2/ BAEL 91)

Le diamètre des armatures transversale se calcul de la manière suivante :


z {
Фt= min ( , , Фt
% '
 '
Фt= min ( , , 1) = 0.57 cm.
% '
Nous adopterons des HA 6 pour les étriers.

Dans le BAEL Art.A.5.1.22 St≤ min (0,9d, 40 cm)


St≤ min (0,9 x 20, 40 cm)
on fixe pour les espacements St= 18cm

- Vérification des conditions de non fragilité suivant (Art.A.B6.4 du BAEL 91)


En travée :
.% ,  , G ,
M 
Amin=

+
.% , - , ' , .'
Amin= =1.30 cm2
*

Amin=1.30cm2 < At=9.42cm2. La condition est vérifiée.

Sur appuis :
.% ,  , G ,
M 
Amin=

+
.% , ' , ' , .'
Amin= *
=0.26 cm2

Amin=0.26cm2 <Aa=6.28 cm2. La condition est vérifiée.

- Ancrage dans les barres


Ʈs=0.6Ψ2 ft28
Ʈs=0.6 x 1.152 x 2.1= 2.84 MPa
La longueur de scellement droit est de :
Ф ,
+
Ls=
* , ƮL
' , *
Ls=* , .* = 35.21/0
Ls=40cm
- Calcul de la dalle de compression :
D’une épaisseur de 4cm, la dalle de compression est en béton armé avec des aciers de haute adhérence.
Elle est coulée sur place. L’espacement des aciers de la dalle est défini dans le BAEL A 8 2 4 :
30cm pour les armatures parallèles aux poutrelles.
20cm pour les armatures perpendiculaires aux différentes poutrelles

• Calcul des armatures perpendiculaires aux poutrelles


*  *,-
A┴ =
+ = * = 0.6 /02/03
L désigne la distance entre axes des poutrelles (L=60cm)

Nous prendrons 4HA6 (1.13cm2) esp de 20cm.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 43


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

• Calcul des armatures parallèles aux poutrelles


4┴
A//= = 0.57/02/03

Nous prendrons 4 HA 6(1.13cm2) esp de 20cm

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 44


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

FIGURE N° 5 plan d’exécution des nervures

ANNEXE 4: DIMENSIONNEMENT DE LA POUTRE

POUTRE DIMENSIONNEE MANUELLEMENT

POUTRES (FILE E TROIS TRAVEES)

L1=3.3m L2=4.5m L3=4.8m

1 2 3 4

Figure : 6 représentations simplifiées de la poutre FILE E

pré-dimensionnement

Dans le Pré-dimensionnement des poutres continues nous savons qu’il doit obéir aux règles suivantes :
6 6
h≥ à et b≥
b≥ 0.4 h
78 9:

La poutre étant subdivisée en trois travées avec les dimensions suivantes,


L1=3.3m
L2=4.5m
L3=4.8m
Ce qui nous permet d’avoir h=30cm et b=20cm
les différents calculs effectués avec ces valeurs pré-dimensionnés nous a confronté a des acier
comprimés et comme le coup de l’acier est élevé, afin d’évité nous sommes passé de 5 cm a 5 cm sur la
hauteur de la poutre.
Nous avons eu comme hauteur de poutre h=50cm et b=20cm nous permettant d’éviter les aciers
comprimés.

Dimensionnement

Largeur d’influence (Linf= 2.79m)


DDC :
- Charge permanente G
Plancher terrasse : 5.85 KN/m2 x 2.79 = 16.33KN/ml

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 45


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Poids propre de la poutre : 25KN/m3 x 0.20 x 0.5= 6.25 KN/m


G=22.58
- Charge d’exploitation Q
Q=2.50KN/ml x 2.79=7 KN/ml

Apprêt DDC
G=0.0241 MN/ml et Q=0.007MN/ml

Combinaison de charges

ELU : 1.35 G+ 1.5 Q =>PU= 0.043MN/ml


ELS : G + Q => Ps=0.03MN/ml

La méthode forfaitaire est applicable car les conditions du (BAEL B.6.2.210) sont vérifiées :

2@
Q ≤? Q=2.5KN/m2 < 5KN/m2 et inferieur encore à 2G=24KN
5000A/0²

Les portées successives sont dans un rapport comprit entre 0.8 et 1.25

La fissuration est peu préjudiciable ou non préjudiciable

- Calcul des moments isostatiques

M0 = (Pu L2) / 8
M01= 0.043 x 3.32 / 8 == M01=0.06 MN.m
M02= 0.04.3 x 4.52 / 8 ==M02=0.11 MN.m
Mo3= 0.043 x 4.82 / 8 ==Mo3=0.124 MN.m

- Calcul du rapport α
α = G / G+Q === 2407.11 / 2407.11 + 697.5
α = 0.008

- Calcul des moments sur appuis


M1=M4=0 MN.m
M2=0.5 Max [ M01 ; M02 ] = 0.5 Max [0.06 ; 0.11] =M2=0.055 MN.m
M3=0.4 Max [ M02 ; M03 ] = 0.4 Max [0.11 ; 0.124] =M2=0.05 MN.m

- Calcul des moments en travée


Mt1=travée 1
Mt1 ≥ ((1 + 0.3 α ) / 2) M01 = Mt1 >= ((1 + 0.3 x 0.008 ) / 2) x 0.06
Mt1 ≥ 0.03 MN.m
Mt1+ ((0 + 0.055)/2)) ≥ Max [1.05 x 0.06 ; (1+0.3 x 0.008) x 0.06]
Mt1 + 0.0275 ≥ max [ 0.063 ; 0.06]
Mt1 ≥ 0.063 – 0.0275
Mt1= 0.04 MN.m

Mt3=travée 3

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 46


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Mt3 ≥ ((1 + 0.3 α ) / 2) M03 = Mt3 >= ((1 + 0.3 x 0.008 ) / 2) x 0.124
Mt3 ≥ 0.062 MN.m
Mt3+ ((0 + 0.05)/2)) ≥ Max [1.05 x 0.124 ; (1+0.3 x 0.008) x 0.124]
Mt2 + 0.025 ≥ max [ 0.13 ; 0.124]
Mt2 ≥ 0.025 – 0.13
Mt2= 0.106 MN.m

Mt2=travée 2
Mt2 ≥ ((1 + 0.3 α ) / 2) M02 = Mt2 ≥ ((1 + 0.3 x 0.008 ) / 2) x 0.11
Mt ≥ 2> 0.055 MN.m
Mt2= 0.06 MN.m

- Calcul des armatures en travée


Travée 1
Mt1= 0.04MN.m
Calcul du moment reduit uu
Uu= Mt1/ b d2+ x fbu
Uu= 0.04/(0.2 x (0.9 x 0.5 )2 x 11.33
Uu = 0.080 < uAB ok

Calcul du paramètre de déformation α


α= 1.25 x (1- (1-2uu) 1/2) == α= 1.25 x (1- (1-2 x0.080)1/2)=0.10
Calcul du bras de levier Z
Z= d (1-0.4 α) = Z= (0.9 x 0.5) x (1-0.4 x 0.1)=0.432m

Calcul des sections d’aciers


Ats= M / Z бst
En travée 1
Ast = 0.04 /( 0.432 x 348)
Ast1=2.66 cm2 choix 1er lit 2 HA 10 et 2e lit 2 HA 12

En travée 2
Ast = 0.06 /( 0.432 x 348)
Ast = 4.06 cm2 choix 1er lit 2 HA 12 et 2e lit 2 HA 12

En travée 3
Ast = 0.062 /( 0.432 x 348)
Ast1=4.2 cm2 choix 1er lit 2 HA 10 et 2e lit 2 HA 12

Calcul des sections d’aciers sur appuis :


Appuis 1 =appuis 4
Ast 1 = Ast 4 et dans ce calcul on prend M=0.15 Mo
Ce qui nous donne 0.009 MN.m
Et Ast1 =0.58 cm2

Appuis 2
Ast2= 4.06 cm2 choix 1er lit 2 HA 12 et 2e lit 2 HA 12
Appuis 3

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 47


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Ast2= 4.06 cm2 choix 1er lit 2 HA 12 et 2e lit 2 HA 12

Effort tranchant
Dans la travee 1 on a :
C '
Vu1=

Vu1=(0.043 x 3.3) / 2=0.071MN

C 
Vu2=

Vu2= (0.043 x 4.5) / 2=0.09675MN

C %
Vu3= 
Vu3= (0.043 x 4.8) / 2=0.10MN

Nous allons vérifier l’effort tranchant selon les règles BAEL 91-99 A 5-1-2
DEF, .' , ' 
ƮU=  , G = ƮU= * ,  1.11MPa
La fissuration étant peu préjudiciable
JJJJ
ƮU = min ( 0.13 fc28 ;5 MPa) = min ( 0.13 x 25 ; 5)
JJJJ=3.25 MPa
ƮU
Nous remarquons que ƮU=1.11MPa < ƮU JJJJJ=3.25 MPa

Nous allons vérifier l’ancrage des barres


Ʈs = 0.6 Ψ2 ft28 = 0.6 x 1.5 2 x 2.1 = 2.84 MPa

La longueur de scellement droit


∅ ,
+ * , ∅
Ls= = = 35.27 Ф
* , ƮL * , .*
On prendra Ls= 35.27 cm

La section des aciers transversaux est de :


∅ '
∅t= = =4 mm nous allons adopter des ∅t= 6mm
% %
At = 4 brins de ∅6=1.13 cm2
Calcul de l’espacement des aciers transversaux ( St)
4M ƮOP.%.Q .RST
 . NM
≥ VW avec la valeur de k=0 ( par ce que nous avons une reprise de betonnage) et
.U . .(LYZ∝\]^L∝)
X#
α=90°
4M ƮOP.%.Q .RST
En ce moment nous aurons :  . NM ≥ VW
.U .
X#

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 48


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

.U 4M .U , '.'% .'de


St_
ƮO . `L . a^
bc = St_ '.'' f '.' f . . 400 = 0.16 m
Espacement maximum selon les règles BAEL
4$ ,
+ *. , 'de , *
St_ 0.9 h; 40 /0;  _ 0.9 k 50; 40 /0 ;
.* .j .* , .%
St_ 16 /0
Dans la disposition des cadres le premier se place a St/2 soit 8cm

CALCUL DES MOMENTS


Figure : 7 courbes des moments isostatiques ( les valeurs sont résumées dans le tableau N°3)

1 2 3 4

MO1
MO2 MO3

Figure : 8 Courbe des moments en travée

1 2 3 4

MT1 MT2 MT3

Figure : 9 Courbe des efforts tranchants

1 2 3 4

TABLEAU N°3 SOLLICITATIONS DANS LA POUTRE


Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 49
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ELEMENT MO (MN.m) MT(MN.M) MA(MN.m) TF ( )


TRAVEE 1 0.06 MN.m 0.040 - ≈
TRAVEE 2 0.11MN.m 0.060 - ≈
TRAVEE 3 0.124MN.m 0.062 - ≈
APPUI 1 - - 0.00 -0.05260
APPUI 2 - - 0.055 0.08929 -89375
APPUI 3 - - 0.050 0.10412 -0.117
APPUI 4 - - 0.00 0.07592
CALCUL DES SECTION D’ACIER

ELEMENT AST(cm2) CHOIX


TRAVEE 1 2.66 2 HA 10
2 HA 12
TRAVEE 2 4.06 2 HA 12
2 HA 12
TRAVEE 3 4.20 2 HA 12
2 HA 12
APPUI 1 0.58 2 HA 10
APPUI 2 3.70 2 HA 12
2 HA 10
APPUI 3 3.35 2 HA 12
2 HA 10
APPUI 4 0.58 2 HA 10

TABLEAU 4 : RECAPITULATIF DES SECTIONS D’ACIER DE LA POUTRE

PLAN D’EXECUTION

FIGURE 10 : COUPE LONGITUDINALE

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 50


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

FIGURE 11 : COUPE TRANSVERSALE

TABLEAU N°5 MODEL DE FERAILLE


Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 51
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

DIMENSIONNEMENT PROPOSE PAR ROBOT


1 Niveau :
• Nom : POUTRE
• Cote de niveau : ---
• Tenue au feu :1h
• Fissuration : peu préjudiciable
• Milieu : non agressif

2 Poutre : POUTRE 3 TRAVEE FILE E Nombre : 1


2.1 Caractéristiques des matériaux :

• Béton : fc28 = 25,00 (MPa) Densité = 2500,00 (kG/m3)


• Aciers longitudinaux : type HA fe = 400,00 (MPa)
• Aciers transversaux : type HA fe = 400,00 (MPa)

2.2 Géométrie :
2.2.1 Désignation Position APG L APD
(m) (m) (m)
P1 Travée 0,30 3,20 0,20

Section de 0,00 à 3,20 (m)


20,0 x 50,0 (cm)
Pas de plancher gauche
Pas de plancher droit

2.2.2 Désignation Position APG L APD


(m) (m) (m)
P2 Travée 0,20 4,45 0,20

Section de 0,00 à 4,45 (m)


20,0 x 50,0 (cm)
Pas de plancher gauche
Pas de plancher droit

2.2.3 Désignation Position APG L APD


(m) (m) (m)
P3 Travée 0,20 4,71 0,30

Section de 0,00 à 4,71 (m)


20,0 x 50,0 (cm)
Pas de plancher gauche
Pas de plancher droit

2.3 Hypothèses de calcul :

• Calculs suivant : BAEL 91 mod. 99


• Dispositions sismiques : non
• Poutres préfabriquées : non
• Enrobage : Aciers inférieurs c = 3,0 (cm)

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 52


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

: latéral c1 = 3,0 (cm)


: supérieur c2 = 3,0 (cm)
• Tenue au feu : forfaitaire
• Coefficient de redistribution des moments sur appui : 0,80
• Ancrage du ferraillage inférieur :
• appuis de rive (gauche) : Croisées
• appuis de rive (droite) : Auto
• appuis intermédiaires (gauche) : Auto
• appuis intermédiaires (droite) : Auto

2.4 Chargements :
2.4.1 Répartis :
Type Nature Liste X0 Pz0 X1 Pz1 X2 Pz2 X3
(m) (kN/m) (m) (kN/m) (m) (kN/m) (m)
répartie permanente 1 0,00 2,45 3,20 - - - -
1trapézoïdale permanente 1 0,00 1,44 0,80 9,18 - - -
1trapézoïdale permanente 1 0,80 9,18 1,60 11,28 - - -
1trapézoïdale permanente 1 1,60 11,28 2,40 9,91 - - -
1trapézoïdale permanente 1 2,40 9,91 3,20 1,94 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 1 0,00 0,64 0,80 4,08 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 1 0,80 4,08 1,60 4,99 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 1 1,60 4,99 2,40 4,40 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 1 2,40 4,40 3,20 0,87 - - -
répartie permanente 1 0,00 13,63 3,20 - - - -
répartie permanente 2 0,00 2,45 4,45 - - - -
1trapézoïdale permanente 2 0,00 1,94 0,89 11,96 - - -
1trapézoïdale permanente 2 0,89 11,96 1,78 14,91 - - -
1trapézoïdale permanente 2 1,78 14,91 2,67 14,71 - - -
1trapézoïdale permanente 2 2,67 14,71 3,56 12,36 - - -
1trapézoïdale permanente 2 3,56 12,36 4,45 2,21 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 2 0,00 0,87 0,89 5,33 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 2 0,89 5,33 1,78 6,61 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 2 1,78 6,61 2,67 6,52 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 2 2,67 6,52 3,56 5,49 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 2 3,56 5,49 4,45 0,98 - - -
répartie permanente 3 0,00 2,45 4,71 - - - -
1trapézoïdale permanente 3 0,00 2,21 0,94 10,69 - - -
1trapézoïdale permanente 3 0,94 10,69 1,88 12,55 - - -
répartie permanente 3 1,88 12,55 2,83 - - - -
1trapézoïdale permanente 3 2,83 12,55 3,77 11,28 - - -
1trapézoïdale permanente 3 3,77 11,28 4,71 1,61 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 3 0,00 0,98 0,94 4,73 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 3 0,94 4,73 1,88 5,56 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 3 1,88 5,56 2,83 5,58 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 3 2,83 5,58 3,77 4,99 - - -
1trapézoïdale d'exploitation 3 3,77 4,99 4,71 0,72 - - -
répartie permanente 3 0,00 13,63 4,71 - - - -

2.5 Résultats théoriques :


2.5.1 Réaction pour les cas simples

Appui V1
Cas Fx Fz Mx My
(kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
1 - 31,93 - -0,00
2 - 4,84 - 0,00
3 - -2,10 - 0,00
4 - 0,69 - 0,00

Appui V2
Cas Fx Fz Mx My
(kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
1 - 68,25 - 0,00
2 - 7,21 - 0,00

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 53


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

3 - 13,43 - 0,00
4 - -2,90 - 0,00

Appui V3
Cas Fx Fz Mx My
(kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
1 - 109,72 - 0,00
2 - -0,79 - -0,00
3 - 11,92 - 0,00
4 - 14,03 - 0,00

Appui V4
Cas Fx Fz Mx My
(kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
1 - 49,86 - -0,00
2 - 0,12 - 0,00
3 - -1,12 - 0,00
4 - 8,63 - 0,00

2.5.2 Sollicitations ELU

DésignationMtmax. Mtmin. Mh Mb Vh Vb
(kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN) (kN)
P1 41,40 -3,52 18,75 -35,77 51,40 -73,95
P2 26,11 -24,26 -35,77 -75,93 49,14 -70,40
P3 92,38 -0,00 -75,93 30,72 116,64 -80,44

2.5.3 Sollicitations ELS

DésignationMtmax. Mtmin. Mh Mb Vh Vb
(kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN) (kN)
P1 30,07 -2,43 13,66 -25,49 37,46 -53,82
P2 18,41 -17,35 -25,49 -54,81 35,07 -50,70
P3 67,24 -0,00 -54,81 22,38 84,97 -58,61

2.5.4 Sollicitations ELU - combinaison rare

DésignationMtmax. Mtmin. Mh Mb Vh Vb
(kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN) (kN)
P1 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
P2 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
P3 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00

2.5.5 Sections Théoriques d'Acier

Désignation Travée (cm2) Appui gauche (cm2) Appui droit (cm2)


inf. sup. inf. sup. inf. sup.
P1 2,75 0,00 1,48 1,08 1,08 2,36
P2 1,71 0,00 0,00 2,36 0,00 5,22
P3 6,47 0,00 0,00 5,22 2,31 1,08

2.5.6 Flèches
Fgi - flèche due aux charges permanentes totales
Fgv - flèche de longue durée due aux charges permanentes
Fji - flèche due aux charges permanentes à la pose des cloisons
Fpi - flèche due aux charges permanentes et d'exploitation
∆Ft - part de la flèche totale comparable à la flèche admissible
Fadm - flèche admissible

Travée Fgi Fgv Fji Fpi ∆Ft Fadm


(cm) (cm) (cm) (cm) (cm) (cm)
P1 0,0 -0,1 0,0 -0,1 0,1 0,6
P2 -0,0 -0,1 0,0 -0,0 -0,1 -0,9
P3 0,2 0,5 0,0 0,4 0,6 0,9

2.5.7 Contrainte dans la bielle comprimée

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 54


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Valeur admissible : 13,33 (MPa)

Travée Appui gauche Appui droit


(MPa) (MPa)
P1 2,06 4,93
P2 3,28 4,69
P3 7,78 3,22

2.6 Résultats théoriques - détaillés :


2.6.1 P1 : Travée de 0,30 à 3,50 (m)
ELU ELS ELU - comb. acc.
Abscisse M max. M min. M max. M min. M max. M min. A chapeau A travée A compr.
(m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (cm2) (cm2) (cm2)
0,30 18,75 -5,86 13,66 -4,26 0,00 0,00 1,08 1,48 0,00
0,62 30,28 -5,86 22,04 -4,26 0,00 0,00 1,08 1,99 0,00
0,94 37,92 -1,47 27,58 -1,06 0,00 0,00 1,08 2,51 0,00
1,26 41,31 -0,00 30,03 -0,00 0,00 0,00 0,00 2,74 0,00
1,58 41,40 -0,00 30,07 -0,00 0,00 0,00 0,00 2,75 0,00
1,90 41,40 -0,00 30,07 -0,00 0,00 0,00 0,00 2,75 0,00
2,22 41,40 -0,00 30,07 -0,00 0,00 0,00 0,00 2,75 0,00
2,54 38,10 -3,52 27,65 -2,43 0,00 0,00 1,08 2,52 0,00
2,86 30,39 -19,51 22,00 -13,66 0,00 0,00 1,27 1,99 0,00
3,18 18,33 -35,77 13,19 -25,49 0,00 0,00 2,36 1,19 0,00
3,50 3,76 -35,77 2,70 -25,49 0,00 0,00 2,36 1,08 0,00

ELU ELS ELU - comb. acc.


Abscisse V max. V red. V max. V red. V max. V red.
(m) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN)
0,30 51,40 41,96 37,46 38,74 0,00 0,00
0,62 42,53 41,12 30,93 32,21 0,00 0,00
0,94 31,65 33,65 22,97 24,25 0,00 0,00
1,26 18,96 21,20 13,71 14,99 0,00 0,00
1,58 5,55 7,79 3,94 5,22 0,00 0,00
1,90 -12,58 -10,27 -9,01 -7,73 0,00 0,00
2,22 -26,62 -24,31 -19,24 -17,96 0,00 0,00
2,54 -40,31 -38,00 -29,21 -27,93 0,00 0,00
2,86 -53,44 -50,88 -38,79 -37,51 0,00 0,00
3,18 -64,72 -58,63 -47,04 -45,76 0,00 0,00
3,50 -73,95 -59,49 -53,82 -52,54 0,00 0,00

Abscisse εa εac εb σa σac σb*


(m) ‰ ‰ ‰ (MPa) (MPa) (MPa)
0,30 10,00 0,00 -0,16 261,34 0,00 -2,27
0,62 10,00 0,00 -0,16 261,34 0,00 -2,27
0,94 10,00 0,00 -0,04 257,55 0,00 -1,08
1,26 10,00 0,00 -1,03 266,70 0,00 -6,25
1,58 10,00 0,00 -1,03 266,53 0,00 -6,25
1,90 10,00 0,00 -1,03 266,53 0,00 -6,25
2,22 10,00 0,00 -1,03 266,53 0,00 -6,25
2,54 10,00 0,00 -0,09 246,87 0,00 -1,64
2,86 10,00 0,00 -0,45 255,43 0,00 -3,88
3,18 10,00 0,00 -0,88 261,31 0,00 -5,62
3,50 10,00 0,00 -1,08 261,45 0,00 -6,27

2.6.2 P2 : Travée de 3,70 à 8,15 (m)


ELU ELS ELU - comb. acc.
Abscisse M max. M min. M max. M min. M max. M min. A chapeau A travée A compr.
(m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (cm2) (cm2) (cm2)
3,70 0,00 -35,77 0,00 -25,49 0,00 0,00 2,36 0,00 0,00
4,15 7,44 -33,58 0,51 -23,92 0,00 0,00 2,21 1,08 0,00
4,59 18,32 -12,67 12,43 -8,99 0,00 0,00 1,08 1,19 0,00
5,04 25,36 -0,00 17,94 -0,00 0,00 0,00 0,00 1,66 0,00
5,48 26,10 -0,00 18,41 -0,00 0,00 0,00 0,00 1,71 0,00
5,93 26,11 -0,00 18,41 -0,00 0,00 0,00 0,00 1,71 0,00
6,37 25,54 -9,22 17,91 -6,33 0,00 0,00 1,08 1,67 0,00
6,82 18,39 -24,26 12,26 -17,35 0,00 0,00 1,58 1,19 0,00
7,26 0,00 -44,47 0,00 -32,16 0,00 0,00 2,96 0,00 0,00
7,71 0,00 -72,96 0,00 -52,68 0,00 0,00 5,00 0,00 0,00
8,15 0,00 -75,93 0,00 -54,81 0,00 0,00 5,22 0,00 0,00

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 55


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ELU ELS ELU - comb. acc.


Abscisse V max. V red. V max. V red. V max. V red.
(m) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN)
3,70 49,14 46,47 35,07 36,50 0,00 0,00
4,15 43,67 44,87 31,11 32,55 0,00 0,00
4,59 33,71 35,70 23,94 25,38 0,00 0,00
5,04 20,84 22,83 14,69 16,12 0,00 0,00
5,48 6,65 8,65 4,49 5,93 0,00 0,00
5,93 -12,96 -10,85 -9,36 -7,92 0,00 0,00
6,37 -27,16 -25,06 -19,59 -18,15 0,00 0,00
6,82 -41,30 -39,20 -29,75 -28,32 0,00 0,00
7,26 -54,39 -52,29 -39,16 -37,73 0,00 0,00
7,71 -64,67 -61,73 -46,56 -45,13 0,00 0,00
8,15 -70,40 -63,39 -50,70 -49,27 0,00 0,00

Abscisse εa εac εb σa σac σb*


(m) ‰ ‰ ‰ (MPa) (MPa) (MPa)
3,70 10,00 0,00 -0,88 261,31 0,00 -5,62
4,15 10,00 0,00 -1,00 261,38 0,00 -6,03
4,59 10,00 0,00 -0,35 258,05 0,00 -3,41
5,04 10,00 0,00 -0,60 258,79 0,00 -4,56
5,48 10,00 0,00 -0,62 258,12 0,00 -4,62
5,93 10,00 0,00 -0,62 258,00 0,00 -4,62
6,37 10,00 0,00 -0,25 248,65 0,00 -2,76
6,82 10,00 0,00 -0,57 261,46 0,00 -4,49
7,26 10,00 0,00 -1,12 265,31 0,00 -6,49
7,71 10,00 0,00 -2,06 263,50 0,00 -8,78
8,15 10,00 0,00 -2,17 263,18 0,00 -9,00

2.6.3 P3 : Travée de 8,35 à 13,06 (m)


ELU ELS ELU - comb. acc.
Abscisse M max. M min. M max. M min. M max. M min. A chapeau A travée A compr.
(m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (cm2) (cm2) (cm2)
8,35 0,00 -75,93 0,00 -54,81 0,00 0,00 5,22 0,00 0,00
8,82 20,39 -68,35 14,82 -49,30 0,00 0,00 4,66 1,33 0,00
9,29 51,51 -21,76 37,47 -15,46 0,00 0,00 1,42 3,45 0,00
9,76 75,40 -0,00 54,86 -0,00 0,00 0,00 0,00 5,18 0,00
10,23 88,98 -0,00 64,75 -0,00 0,00 0,00 0,00 6,21 0,00
10,71 92,14 -0,00 67,07 -0,00 0,00 0,00 0,00 6,45 0,00
11,18 92,38 -0,00 67,24 -0,00 0,00 0,00 0,00 6,47 0,00
11,65 91,06 -0,00 66,28 -0,00 0,00 0,00 0,00 6,37 0,00
12,12 80,74 -0,00 58,78 -0,00 0,00 0,00 0,00 5,58 0,00
12,59 60,36 -11,05 43,96 -8,03 0,00 0,00 1,08 4,08 0,00
13,06 30,72 -13,01 22,38 -9,46 0,00 0,00 1,08 2,31 0,00

ELU ELS ELU - comb. acc.


Abscisse V max. V red. V max. V red. V max. V red.
(m) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN)
8,35 116,64 100,88 84,97 82,74 0,00 0,00
8,82 102,31 97,18 74,45 72,22 0,00 0,00
9,29 83,96 80,42 61,05 58,83 0,00 0,00
9,76 63,15 59,62 45,90 43,67 0,00 0,00
10,23 41,46 37,92 30,11 27,89 0,00 0,00
10,71 19,32 15,78 14,00 11,78 0,00 0,00
11,18 -4,69 -8,18 -3,35 -5,58 0,00 0,00
11,65 -26,53 -30,03 -19,25 -21,48 0,00 0,00
12,12 -47,76 -51,26 -34,71 -36,93 0,00 0,00
12,59 -66,39 -68,33 -48,30 -50,53 0,00 0,00
13,06 -80,44 -72,03 -58,61 -60,84 0,00 0,00

Abscisse εa εac εb σa σac σb*


(m) ‰ ‰ ‰ (MPa) (MPa) (MPa)
8,35 10,00 0,00 -2,17 263,18 0,00 -9,00
8,82 10,00 0,00 -1,89 263,62 0,00 -8,42
9,29 10,00 0,00 -0,51 259,47 0,00 -4,19
9,76 10,00 0,00 -2,15 265,34 0,00 -9,03
10,23 10,00 0,00 -2,69 263,84 0,00 -10,02
10,71 10,00 0,00 -2,82 263,46 0,00 -10,25
11,18 10,00 0,00 -2,83 263,44 0,00 -10,26
11,65 10,00 0,00 -2,78 263,62 0,00 -10,17

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 56


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

12,12 10,00 0,00 -2,35 264,92 0,00 -9,43


12,59 10,00 0,00 -0,30 263,83 0,00 -3,23
13,06 10,00 0,00 -0,36 264,40 0,00 -3,55

*- contraintes dans ELS, déformations dans ELU

2.7 Ferraillage :
2.7.1 P1 : Travée de 0,30 à 3,50 (m)
Ferraillage longitudinal :
• Aciers inférieurs
2 HA 12,0 l = 3,83 de 0,06 à 3,70
2 HA 12,0 l = 2,82 de 0,06 à 2,88
• Aciers de montage (haut)
2 HA 10,0 l = 3,54 de 0,03 à 3,57
• Chapeaux
2 HA 12,0 l = 1,52 de 0,03 à 1,36
Ferraillage transversal :
13 Cad HA 6,0 l = 1,28
e = 1*0,20 + 5*0,25 + 2*0,18 + 5*0,25 (m)

2.7.2 P2 : Travée de 3,70 à 8,15 (m)


Ferraillage longitudinal :
• Aciers inférieurs
2 HA 12,0 l = 4,69 de 3,58 à 8,27
2 HA 12,0 l = 4,65 de 3,60 à 8,25
• Aciers de montage (haut)
2 HA 10,0 l = 4,59 de 3,63 à 8,22
• Chapeaux
2 HA 12,0 l = 2,82 de 2,22 à 5,04
2 HA 12,0 l = 1,55 de 2,67 à 4,22
Ferraillage transversal :
18 Cad HA 6,0 l = 1,28
e = 1*0,20 + 8*0,25 + 1*0,11 + 8*0,25 (m)

2.7.3 P3 : Travée de 8,35 à 13,06 (m)


Ferraillage longitudinal :
• Aciers inférieurs
2 HA 12,0 l = 5,29 de 8,23 à 13,33
2 HA 12,0 l = 4,12 de 8,95 à 13,07
2 HA 12,0 l = 3,18 de 9,42 à 12,59
• Aciers de montage (haut)
2 HA 10,0 l = 5,05 de 8,28 à 13,33
• Chapeaux
2 HA 14,0 l = 3,84 de 5,93 à 9,76
2 HA 14,0 l = 2,34 de 7,03 à 9,36
2 HA 12,0 l = 1,40 de 12,12 à 13,33
Ferraillage transversal :
21 Cad HA 6,0 l = 1,28
e = 1*0,09 + 3*0,16 + 1*0,20 + 6*0,25 + 2*0,15 + 8*0,25 (m)

3 Quantitatif :
• Volume de Béton = 1,34 (m3)
• Surface de Coffrage = 16,03 (m2)

• Acier HA
• Poids total = 109,61 (kG)
• Densité = 82,04 (kG/m3)
• Diamètre moyen = 9,6 (mm)
• Liste par diamètres :

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 57


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Diamètre Longueur Poids


(m) (kG)
6,0 66,28 14,72
10,0 26,36 16,26
12,0 71,74 63,71
14,0 12,35 14,93

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 58


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

PLAN D’EXECUTION

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 59


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 5 : DIMENSIONNEMENT DES POTEAUX

A/ ROBOT
1 Niveau :
• Nom :2
• Cote de niveau : ---
• Tenue au feu :1h
• Fissuration : peu préjudiciable
• Milieu : non agressif

2 Poteau : P1
2.1 Caractéristiques des matériaux :

• Béton : fc28 = 25,00 (MPa) Poids volumique= 2500,00 (kG/m3)


• Aciers longitudinaux : type HA fe = 400,00 (MPa)
• Aciers transversaux : type HA fe = 400,00 (MPa)

2.2 Géométrie :
2.2.1 Rectangle 30,0 x 30,0 (cm)
2.2.2 Epaisseur de la dalle = 0,00 (m)
2.2.3 Sous dalle = 4,20 (m)
2.2.4 Sous poutre = 3,90 (m)
2.2.5 Enrobage = 3,0 (cm)

2.3 Hypothèses de calcul :

• Calculs suivant : BAEL 91 mod. 99


• Dispositions sismiques : non
• Poteau préfabriqué : non
• Tenue au feu : forfaitaire
• Pré dimensionnement : non
• Prise en compte de l'élancement : oui
• Compression : simple
• Cadres arrêtés : sous poutre
• Plus de 50% des charges appliquées : : après 90 jours

2.4 Chargements :

Cas Nature Groupe N


(kN)
G1 permanente 1 394,29
Q1 d'exploitation 1 61,78

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 60


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

2.5 Résultats théoriques :

2.5.1 Analyse de l'Elancement


Direction Y : Structure sans possibilité de translation
Direction Z : Structure sans possibilité de translation
Lu (m) K λ
Direction Y : 4,20 1,00 48,50 Poteau élancé.
Direction Z : 4,20 1,00 48,50 Poteau élancé.

2.5.2 Analyse à l'ELU


• Combinaison défavorable : 1.35G1+1.50Q1
• N = 624,95 (kN)

• Coefficients de sécurité
• global (Vmax/V) = 1,64

• Ferraillage - section théorique : A = 4,80 (cm2)

• Déformation du béton εb = -2,00 ‰


• Déformation de l'acier εs = 0,00 ‰

• Contrainte de l'acier :
• tendue σs = 0,00 (MPa)
• comprimée σs' = -348,17 (MPa)

2.6 Ferraillage :
Barres principales :
• 4 HA 14,0 l = 4,69 (m)

Ferraillage transversal :
• 22 Cad HA 6,0 l = 1,08 (m)
e = 3*0,16 + 16*0,21 + 1*0,41 + 1*0,43 + 1*0,03 (m)

3 Quantitatif :
• Volume de Béton = 0,35 (m3)
• Surface de Coffrage = 4,68 (m2)

• Acier HA
• Poids total = 27,93 (kG)
• Densité = 79,56 (kG/m3)
• Diamètre moyen = 9,5 (mm)
• Liste par diamètres :

Diamètre Longueur Poids


(m) (kG)
6,0 23,64 5,25
14,0 18,76 22,68

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 61


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

PLAN D’EXECUTION : poteau P1

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 62


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

B/ MANUEL
POTEAUX (type p1)
Le poteaux p1 ci-après commence depuis la fondation et se termine au plancher haut du r+5.

2.300

30 x30

2.735

Figure 12 : représentation la surface influençant le poteau à dimensionner

Dans le dimensionnement des poteaux nous allons prendre celui du RDC le dimensionner afin
de l’harmoniser avec les autres poteaux.
Ceci étant nous allons le faire de la manière suivante :
- Un poteau de rive sera dimensionné et harmoniser avec les autres poteaux de rive.
- Un poteau de l’intérieur sera dimensionner et harmonisé avec les autres poteaux intérieurs
Le dimensionnement des poteaux pour le présent rapport ne va concerner que le poteau de
rive du faite de son chargement (aussi c’est le cas le plus défavorable).

DDC
- La surface et la longueur d’influence que reçoit le poteau :
S= 2.735 x 2.3 = 6.3m2
L=2.735+2.3 = 5.035 m
- Le poids propre des poutres
Gp=0.20 x 0.5 x 25 x 5 = 12.50 KN
- Le poids de la maçonnerie et des enduits
Pour la maçonnerie de 20 cm d’épaisseur
GM = 2.85 x 3.7 x 5= 52.73 KN
Pour les enduits nous allons prendre une épaisseur de 2cm de part et d’autre de la face du mur
GE = 0.24 x 2 x 2 x 3.7 x 5 =17.76KN
GM + GE = 70.5
- Le poids du plancher
Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 63
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Plancher corps creux: G pl = 2.85 x 2.735 x 2.3 x 4 = 71.76 KN


- Le poids propre des poteaux :
Gpp= 0.3 x 0.3 x 25.20 x 25 = 56.7 KN

• Le récapitulatif des poids permanentes G


G= 12.5+ 52.73+17.76+71.76+56.7 =227 .45KN

- La charge d’exploitation :
Q= 2.5 x 6.3 x 4= 63 KN

Après la DDC nous avons le récapitulatif dans le tableau suivant:

CHARGE (MN) COMBINAISON ELU COMBINAISON ELS


1.35G + 1.5 Q G+Q
G 0.227 0.395 0.29
Q 0.063

TABLEAU N°6 : COMBINAISON DES ACTIONS

Calcul des dimensions du poteau :


- Le petit côté est de :
.
α= ʎ avec ⋋= 35
'\.( )²
mn
α= 0.71 avec cette valeur nous pouvons calculer a
a= (Lf x 12/⋋) avec Lf=0.70 Lo
Lf=0.7 x 4.20
Lf= 2.94m=== a= (2.94 x 12) / 35
a = 0.30m donc 30cm
Calcul de la valeur de b :
'.% q
b ≈ r
 FP.) + 0.02
'.% , .%U
b ≈ .t' ,  .%P.) + 0.02 = 0.110
Suivant les normes du BAEL 91 – 99 :
Si b<a nous adoptons un poteau carré de dimension a x a donc b prend la valeur de a
Donc a=30cm et b=30cm.
- Calcul du périmètre u de la section
u= (2 x a) + (2 x b)== u = (2 x 0.3) + (2 x 0.3)
u= 1.20 m
- L’aire de la section
B= a x b===B= 0.3 x 0.3
B= 0.09 m2
- L’aire de la section ôtée de 2 cm (section réduite)
Br= (0.3-0.02) x (0.3-0.02)
Br=0.0784m2
- La longueur de flambement :
Lf= lo car nous sommes dans le cas d’un poteau de rive
- Le rayon de giration

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 64


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

i= ( I.mini / B ) ^1/2 == i= ( 0.000675 / 0.3 ) ^1/2


i= 0.0866m
- L’élancement l est :
L= lf/i=== L=4.20/0.0866
L= 48.50 nous remarquons l’élancement est < 70 donc le contrôle est vérifié
- Calcul de la section théorique d’acier :
A= [(Nu / a) - ((Br x Fc28) / 1.35)] x (1.15 / Fe)
A= [(0.395 / 0.3) - ((0.0784 x 25) / 1.35)] x (1.15 / 400)
A = -23cm2
- La section maximale d’acier est :
Amax= 5%B = Amax=0.05 x 0.09
Amax=45 cm2
- La section d’acier minimal
Amin= max [0.2%B ; 4 x u ; A] == Amin =max [0.0018 ; 4.8 ; -23.25]
Amin=4.8cm2
On remarque que Amin<Amax donc la relation est vérifiée.

Choix : 4 HA 14 totalisant (6.16 cm2)


- La section d’acier transversal
Фl=Фt/3== Фl=14/3= 4.67mm nous adopterons des sections de 6mm pour des raisons
d’accessibilité.
- Espacement des aciers transversaux :
Amin<Amax alors l’espacement st= min (a+10cm ; 40cm)
St=min (40cm; 40cm) donc st=40cm
- La longueur de recouvrement:
Lr =24 Фl
Lr =24 x 1.4=33.6cm
PLAN D’EXECUTION

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 65


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Figure 13 : Plan d’exécution de la poutre.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 66


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 6 : DIMENSIONNEMENT DE LA SEMELLE S4

A/ ROBOT
1 Niveau :

• Fissuration : peu préjudiciable


• Milieu : non agressif

2 Semelle isolée : sel_1_18 Nombre : 1

2.1 Caractéristiques des matériaux :

• Béton : fc28 = 25,00 (MPa)


Poids volumique = 2447,32 (kG/m3)
• Aciers longitudinaux : type HA fe = 400,00 (MPa)
• Aciers transversaux : type HA fe = 400,00 (MPa)

2.2 Géométrie :

A = 3,30 (m) a = 0,30 (m)


B = 3,30 (m) b = 0,30 (m)
h1 = 0,75 (m) ex = 0,00 (m)
h2 = 0,50 (m) ey = 0,00 (m)
h4 = 0,05 (m)

a' = 30,0 (cm)


b' = 30,0 (cm)
c = 5,0 (cm)

2.3 Hypothèses de calcul :

• Norme pour les calculs géotechniques : DTU 13.12


• Norme pour les calculs béton armé : BAEL 91 mod. 99

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 67


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

• Condition de non-fragilité
• Forme de la semelle : libre

2.4 Chargements :

2.4.1 Charges sur la semelle :


Cas Nature Groupe N Fx Fy Mx My
(kN) (kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
G1 permanente 1 739,30 0,00 0,00 0,00 0,00
Q1 d'exploitation 1 146,89 0,00 0,00 0,00 0,00

2.4.2 Charges sur le talus :


Cas Nature Q1
(kN/m2)

2.5 Sol :

Contraintes dans le sol : σELU = 0.15 (MPa) σELS = 0.10


(MPa)

Niveau du sol : N1 = 0,00 (m)


Niveau maximum de la semelle : Na = 0,00 (m)
Niveau du fond de fouille : Nf = -1,30 (m)

Argiles et limons fermes


• Niveau du sol : 0.00 (m)
• Poids spécifique du sol humide : 2039.43 (kG/m3)
• Poids spécifique du sol sec : 2692.05 (kG/m3)
• Angle de frottement interne : 30.0 (Deg)
• Cohésion : 0.02 (MPa)

2.6 Résultats des calculs :

2.6.1 Ferraillage théorique


Semelle isolée :
Aciers inférieurs : Asx = 7,93 (cm2/m)
Asy = 7,93 (cm2/m)
As min = 7,93 (cm2/m)

Aciers supérieurs : A'sx = 0,00 (cm2/m)


A'sy = 0,00 (cm2/m)

Fût :
Aciers longitudinaux A = 4,80 (cm2) A min. = 4,80
(cm2)

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 68


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

A = 2 * (Asx + Asy)
Asx = 1,20 (cm2) Asy = 1,20 (cm2)

2.6.2 Niveau minimum réel = -1,25 (m)

2.6.3 Analyse de la stabilité

Calcul des contraintes

Type de sol sous la fondation: uniforme


Combinaison dimensionnante ELU : 1.35G1+1.50Q1
Coefficients de chargement: 1.35 * poids de la fondation
1.35 * poids du sol
Résultats de calculs: au niveau du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 411,89
(kN)
Charge dimensionnante:
Nr = 1630,27 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)
Contrainte dans le sol : 0.15 (MPa)
Butée de calcul du sol 0.15 (MPa)
Coefficient de sécurité : 1.00

Glissement

Combinaison dimensionnante ELU : 1.00G1


Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 305,10
(kN)
Charge dimensionnante:
Nr = 1044,40 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)
Dimensions équivalentes de la fondation: A_ = 3,30 (m) B_ = 3,30
(m)
Surface du glissement: 10,89 (m2)
Cohésion : C = 0.02 (MPa)
Coefficient de frottement fondation - sol: tg(φ) = 0,58
Valeur de la force de glissement F = 0,00 (kN)
Valeur de la force empęchant le glissement de la fondation:
- su niveau du sol: F(stab) = 740,00 (kN)
Stabilité au glissement : ∞

Poinçonnement

Combinaison dimensionnante ELU : 1.35G1+1.50Q1


Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
Charge dimensionnante:
Nr = 1523,48 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)
Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 69
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Longueur du périmètre critique : 3,56 (m)


Force de poinçonnement : 988,67 (kN)
Hauteur efficace de la section heff = 0,75 (m)
Contrainte de cisaillement : 0,37 (MPa)
Contrainte de cisaillement admissible : 0,75 (MPa)
Coefficient de sécurité : 2.02

2.7 Ferraillage :

2.7.1 Semelle isolée :


Aciers inférieurs :
En X :
23 HA 12,0 l = 3,58 (m) e = 0,14
En Y :
24 HA 12,0 l = 3,58 (m) e = 0,13
Aciers supérieurs :

2.7.2 Fût
Aciers longitudinaux

Aciers transversaux
7 HA 6,0 l = 1,08 (m) e = 1*0,23 + 4*0,20 + 2*0,09

2.7.3 Attentes
Aciers longitudinaux

3 Quantitatif :

• Volume de Béton = 8,21 (m3)


• Surface de Coffrage = 10,50 (m2)

• Acier HA
• Poids total = 157,54 (kg)
• Densité = 19,18 (kg/m3)
• Diamètre moyen = 11,8 (mm)
• Liste par diamètres :

Diamètre Longueur Poids


(m) (kG)
6,0 7,52 1,67
12,0 175,50 155,87

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 70


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

PLAN D’EXECUTION PROPOSE PAR ROBOT

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 71


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

B/ MANUEL
DIMENSIONNEMENT DE LA SEMELLE TYPE S 5

2.4

P1 2.4

FIGURE 15 REPRESENTATION DE LA SEMELLE S5


DDC
- La surface et la longueur d’influence que reçoit le poteau :
S= 2.28 x 4.10 = 9.35m2
L= 2.28 + 4.10 = 6.38 m

DESIGNATION G Q
- Le poids propre des poutres
Gp=0.20 x 0.5 x 25 x 6 = 15 KN
- Le poids de la maçonnerie et des enduits
Pour la maçonnerie de 20 cm d’épaisseur
GM = 2.85 x 3.7 x 5 x = 53KN
Pour les enduits nous allons prendre une épaisseur de 2cm de
part et d’autre de la face du mur
GE = 0.24 x 2 x 2 x 3.7 x 6 x 6.38 =21.30 KN
GM + GE = 84.6 KN
- Le poids du plancher
Plancher corps creux: G pl = 2.85 x 4.10 x 2.28 x 6 = 159.20 KN
- Le poids propre des poteaux :
Gpp= 0.3 x 0.3 x 25 x 25 = 46.70 KN
- Le poids de la semelle
Gs= 3.2 x 3.2 x 0.6 x 25 =153.6KN

- La charge d’exploitation :

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 72


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Q= 2.5 x 9.35 x 5 =117 KN

TOTAL 448.51 KN =117 KN

TABLEAU N°6 : COMBINAISON DES ACTIONS

• Le récapitulatif des poids permanentes G


G= 15 + 53 + 21.30 + 159.2 + 46.7 + 153.6 =

Après la DDC nous avons le récapitulatif dans le tableau suivant:

CHARGE (MN) COMBINAISON ELU COMBINAISON ELS


1.35G + 1.5 Q G+Q
G 0.448 0.78 0.565
Q 0.117

TABLEAU N°6 : COMBINAISON DES ACTIONS

avec les valeurs de la:


G=0.448 MN
Q=0.117 MN
Nu=1.35G+1.5Q
Nu=0.78MN
Pser=0.565MN
Les dimensions de la semelle :
La surface S approchée est :
S=Nu/q sol= 0.78/0.15= 5.2 m2
Comme nous avons une semelle a débord homothétique alors
A1 = (S x (a / b)) 1/2 et B1 = (S x (b / a)) 1/2
Comme b=a alors A1 = B1
A1 = B1 (5.2 x (0.3 / 0.3)) ½
A1 = B1=2.27m
Pour les dimensions nous prendrons A=2.50m et B=2.50m
Déterminons la hauteur de la semelle :
h = max [(B-b)/4; (A-a)/4] +0.05
Donc la hauteur h= (2.50-0.3)/4 + 0.05
h=0.60m ou 60 cm
La hauteur utile d est : d=h-5cm=== d=60-5=55cm

Vérifions la contrainte admissible du sol :


- L’air S de la surface portante :
S=A x B === S=2.50 x 2.50=6.25m2
Le poids propre Pp de la semelle :
Pp= S x h x 0.025====Pp= 6.25 x 0.6 x 0.025 x 1.35
Pp=0.13 MN
- La charge totale arrivant sur le sol est:
Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 73
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

N=Nu + Pp=== N=0.78 + 0.12


Nu=0.91MN
- La contrainte de travail du sol q’ est de :
q’= N/S=== q’=0.91/6.25
q’ = 0.1456 MPa
Nous remarquons que la contrainte de travail du sol est inferieur a la contrainte admissible
du sol.
Détermination des sections d’aciers :
Ft28=2.10 MPa
La section d’acier de la nappe inferieur (parallèle a b)
Ax= (Nser/8) x ((B-b) / (d xuM ))= Ax= (0.56/8) x ((2.50-0.30)/(0.55 x 348)) x10 000
Ax= 13.26 cm2 choix 9 HA 14 esp de 31.4cm
La section d’acier de la nappe supérieur (parallèle à a)
Ay= (Nser/8) x ((A-b) / ( d x uM ))= Ax= ( 0.56/8) x ((2.50-0.3)/(0.55 x 348)) x10 000
Ax= 13.26 cm2 choix 9HA 14 esp de 31.4cm

Figure 16 : PLAN D’EXECUTION S4

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 74


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 6 :DIMENSIONNEMENT SEMELLE S5

A/ ROBOT
1 Niveau :

• Fissuration : peu préjudiciable


• Milieu : non agressif

2 Semelle isolée : Semelle1 Nombre : 1

2.1 Caractéristiques des matériaux :

• Béton : fc28 = 25,00 (MPa)


Poids volumique = 2447,32 (kG/m3)
• Aciers longitudinaux : type HA fe = 400,00 (MPa)
• Aciers transversaux : type HA fe = 400,00 (MPa)

2.2 Géométrie :

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 75


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

A = 4,03 (m) a1 = 0,40 (m) a2 = 0,40 (m)


B = 2,00 (m) b1 = 0,40 (m) b2 = 0,40 (m)
h1 = 0,80 (m) e1 = 1,04 (m)
h2 = 0,45 (m) e2 = 1,65 (m) ey = 0,00 (m)
h4 = 0,05 (m)

a1' = 35,0 (cm) a2' = 35,0 (cm)


b1' = 35,0 (cm) b2' = 35,0 (cm)

c = 5,0 (cm)

2.3 Hypothèses de calcul :

• Norme pour les calculs géotechniques : DTU 13.12


• Norme pour les calculs béton armé : BAEL 91 mod. 99
• Condition de non-fragilité
• Forme de la semelle : libre

2.4 Chargements :

2.4.1 Charges sur la semelle :


Cas Nature Groupe Fût N Fx Fy Mx My
(kN) (kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
G1 permanente 1 1 272,00 0,00 0,00 0,00 0,00
2 209,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Q1 d'exploitation 1 1 79,00 0,00 0,00 0,00 0,00
2 56,00 0,00 0,00 0,00 0,00

2.4.2 Charges sur le talus :


Cas Nature Q1
(kN/m2)

2.5 Sol :

Contraintes dans le sol : σELU = 0.15 (MPa) σELS = 0.10


(MPa)

Niveau du sol : N1 = 0,00 (m)


Niveau maximum de la semelle : Na = 0,00 (m)
Niveau du fond de fouille : Nf = -0,50 (m)

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 76


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Argiles et limons fermes


• Niveau du sol : 0.00 (m)
• Poids spécifique du sol humide : 2039.43 (kG/m3)
• Poids spécifique du sol sec : 2692.05 (kG/m3)
• Angle de frottement interne : 30.0 (Deg)
• Cohésion : 0.02 (MPa)

2.6 Résultats des calculs :

2.6.1 Ferraillage théorique


Semelle isolée :
Aciers inférieurs : Asx = 8,41 (cm2/m)
Asy = 8,41 (cm2/m)
As min = 8,41 (cm2/m)

Aciers supérieurs : A'sx = 8,41 (cm2/m)


A'sy = 2,10 (cm2/m)
Fût : 1
Aciers longitudinaux A = 6,40 (cm2) A min. = 6,40
(cm2)
A = 2 * (Asx1 + Asy1)
Asx1 = 1,60 (cm2) Asy1 = 1,60 (cm2)
Fût : 2
Aciers longitudinaux A = 6,40 (cm2) A min. = 6,40
(cm2)
A = 2 * (Asx2 + Asy2)
Asx2 = 1,60 (cm2) Asy2 = 1,60 (cm2)

2.6.2 Niveau minimum réel = -1,25 (m)

2.6.3 Analyse de la stabilité

Calcul des contraintes

Type de sol sous la fondation: uniforme


Combinaison dimensionnante ELU : 1.35G1+1.50Q1
Coefficients de chargement: 1.35 * poids de la fondation
1.35 * poids du sol
Résultats de calculs: au niveau du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 307,24
(kN)
Charge dimensionnante:
Nr = 1159,09 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = -54,11 (kN*m)
Contrainte dans le sol : 0.15 (MPa)
Butée de calcul du sol 0.15 (MPa)
Coefficient de sécurité : 1.01

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 77


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Glissement

Combinaison dimensionnante ELU : 1.00G1


Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 227,59
(kN)
Charge dimensionnante:
Nr = 708,59 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = -26,87 (kN*m)
Dimensions équivalentes de la fondation: A_ = 4,03 (m) B_ = 2,00
(m)
Surface du glissement: 8,05 (m2)
Cohésion : C = 0.02 (MPa)
Coefficient de frottement fondation - sol: tg(φ) = 0,58
Valeur de la force de glissement F = 0,00 (kN)
Valeur de la force empęchant le glissement de la fondation:
- su niveau du sol: F(stab) = 515,29 (kN)
Stabilité au glissement : ∞

Poinçonnement

Combinaison dimensionnante ELU : 1.35G1+1.50Q1


Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
Charge dimensionnante:
Nr = 1079,44 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = -54,06 (kN*m)
Longueur du périmètre critique : 7,41 (m)
Force de poinçonnement : 274,76 (kN)
Hauteur efficace de la section heff = 0,80 (m)
Contrainte de cisaillement : 0,05 (MPa)
Contrainte de cisaillement admissible : 0,75 (MPa)
Coefficient de sécurité : 16.19

2.7 Ferraillage :

2.7.1 Semelle isolée :


Aciers inférieurs :
En X :
15 HA 12,0 l = 4,31 (m) e = 0,13
En Y :
30 HA 12,0 l = 2,28 (m) e = 0,13
Aciers supérieurs :
En X :
15 HA 12,0 l = 4,31 (m) e = 0,13
En Y :
17 HA 8,0 l = 2,16 (m) e = 0,23

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 78


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

2.7.2 Fût

Fût : 1
Aciers longitudinaux

Aciers transversaux
7 HA 6,0 l = 1,28 (m) e = 1*0,23 + 4*0,20 + 2*0,09

Fût : 2
Aciers longitudinaux

Aciers transversaux
7 HA 6,0 l = 1,28 (m) e = 1*0,23 + 4*0,20 + 2*0,09

2.7.3 Attentes
Aciers longitudinaux

3 Quantitatif :
• Volume de Béton = 6,58 (m3)
• Surface de Coffrage = 11,08 (m2)

• Acier HA
• Poids total = 206,76 (kG)
• Densité = 31,40 (kG/m3)
• Diamètre moyen = 11,1 (mm)
• Liste par diamètres :

Diamètre Longueur Poids


(m) (kG)
6,0 17,84 3,96
8,0 36,68 14,48
12,0 212,04 188,31

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 79


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

PLAN D’EXECUTION PROPOSE PAR ROBOT

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 80


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

B/ MANUEL

Figure 13 Représentation de la semelle S4

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 81


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

M12
1.06 1.06

1.4
M1 M2

Figure 14 : modélisation de la semelle en poutre

DDC

POTEAU P1
- La surface et la longueur d’influence que reçoit le poteau :
S= 2.45 x 1.620 = 3.97m2
L= 2.45 + 1.620 = 4.07m

DESIGNATION G (KN) Q (KN)


- Le poids propre des poutres
Gp=0.20 x 0.50 x 25 x 6 x 4.07 61.00
- Pour la maçonnerie de 20 cm et l’enduit
d’épaisseur 2 cm 63.30
GM = 2.85 x 3.7 x 6 23.00
GE = 0.24 x 2 x 2 x 3.7 x 6 68.50
Plancher corps creux: G pl = 2.85 x 3.7 x 6
- Le poids propre des poteaux :
Gpp= 0.3 x 0.3 x 25.2 x 25 56.70
- Le poids de la semelle
Gs= 4.03 x 2.00 x 1.00 x 25 201.5
- La charge d’exploitation : 49.63
Q= 2.5 x 3.97 x 5

TOTAL 272.05 49.63

TABLEAU
DDC

POTEAU P2
- La surface et la longueur d’influence que reçoit le poteau :
S= 2.23 x 1.620 = 3.61m2
Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 82
Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

L= 2.23 + 1.620 = 3.85 m

DESIGNATION G (KN) Q (KN)


- Le poids propre des poutres
Gp=0.20 x 0.5 x 25 x 6 15 KN
- Le poids de la maçonnerie et des enduits
Pour la maçonnerie de 20 cm d’épaisseur
GM = 2.85 x 3.7 x 6 x 63.3KN
Pour les enduits nous allons prendre une
épaisseur de 2cm de part et d’autre de la face du
mur
GE = 0.24 x 2 x 2 x 3.7 x 6 23.0 KN
- Le poids du plancher
Plancher corps creux: G pl = 2.85 x 3.61 x 6 62 KN
Le poids propre des poteaux :
Gpp= 0.3 x 0.3 x 25.2 x 25 56.70 KN
- Le poids de la semelle
Gs= 4.03 x 2.00 x 1.00 x 25 201.5

- La charge d’exploitation : 45.13 KN


Q= 2.5 x 3.61 x 8

TOTAL 272.05 49.63

P1 : G=0.272 MN Q=0.049 MN Nu1=0.442MN/ml


P2 : G=0.209MN Q=0.04513MN Nu2=0.35MN/ml
Nu=0.8MN/ml

La partie semelle sous poteau dans le document THONIER nous indique la manière suivante pour le
dimensionnement des semelles pareilles :
- La semelle se comporte comme one poutre :
q
La charge par mètre linéaire :nu= 4
Nu=0.8/4.03
Nu=0.21MN/ml
Calcul des moments :
Pour raison de symétrie la valeur de M1=M2
F '.-
M1=-pu  = 0.21  = -0.12 MN.m
M1=M2= -0.12 MN.m
F  '.- '.*
M12= - pu  + pu  = - 0.21 
+ 0.21 
= -0.07MN.m
M12= -0.07MN.m

On calcul la section des aciers que l’on doit placer à la partie supérieure de la semelle et parallèle au
côté A et pour cela on utilise le moment M12 :
'
Ast=! бuM

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 83


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Z=d(1-0.4α)
α = 1.25 (1 - √(1 – 2uu))
' .t
uu =  = 
= 0.008 nous remarquons que cette valeur reste inferieure a la valeur uAB
 G
 ' .U ''.%%
donc pas d’acier comprimé.
α = 1.25 (1 - √(1 – 2 x 0.008)) = 0.01
Z=d(1-0.4α)= 0.9 x 1(1 – 0.4 x 0.01) = 0.9m
.t
Ast=.U , %* = 2.25 cm2+/ml choix 3 HA 12 esp 34 cm

Passons au calcul de la section d’acier que nous allons placer à la partie inferieur de la semelle
toujours dans le sens de A mais dans la partie inferieur de la semelle
.'
.Ainf = .U , %*= 4 cm2/ml choix 5 HA 12 esp = 20 cm

Pour des questions de disposition nous allons déterminer des aciers de répartition et pour cela nous
allons prendre le maximum de la charge qui arrive sur la semelle et avec la méthode des bielles
déterminer la section de ces aciers :
 4PF . P.%)
Asr=  G бuM =  , .U , %* =3.29 cm2 /ml choix 5 HA 12 esp 20 cm

Figure 14 : PLAN D’EXECUTION DE LA SEMELLE

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 84


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 85


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 8 :DIMENSIONNEMENT DE L’ESCALIER

ESCALIERS

En ce qui concerne les escaliers nous avons fait le calcul manuel compte tenu du fait que robot ne
prend pas en compte le calcul des escaliers.

La terminologie de l’escalier se présente comme suite

- Détermination des caractéristiques de l’escalier


D’après la relation de blondel

14≤h≤18.
2h+g=64
Prenons h=17.5cm comme hauteur de contre marche
Alors le giron g devient alors 29cm
Le nombre de marche
w
nc= x
nc = 420/17.5=24
La longueur de la paillasse
Lp=√〔 (largeur occupée par les marche de la volée) ²+ (nombre marche d’une
volée*épaisseur de marche) ²]

Lp=2.03m

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 86


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

La longueur du palier

Lpl= Longueur paillasse + largeur palier


Lpl=3.80m

Épaisseur paillasse
ep ≥ Lp/20 ce nous conduit à avoir ep >= 2.03/20=0.1015m
Nous allons prendre ep=12cm

Détermination du ferraillage :
H=4.20m pvd=5KN/m3 fc28=25MPa
Nc=24 feE=400MPa nombre de contremarche concerné n=7
La fissuration est peu préjudiciable
La hauteur à franchir correspondant Hf=1.225m
L’épaisseur moyenne de la volée (e’)
e = ep + h/2 donc e’=20.75xm
L’angle moyen d’inclinaison α’
α’= inv (tan (l’ / l))
α’=31.11°
Détermination des charges :
G= (pvb / cos a’) x e' x b
G= (25/cos 31.11)*0.2075*11
G=6.7 KN/ml

Q=5*1.1
Q=5.5KN/ml
Détermination des efforts:
Pser=6.7+5.5=12.20 KN/ml
Pu = 1.35*6.7+1.5*5.5=17.30 KN/ml

Détermination des moments :


Mser= (Pser x l²) / 8
Mser=(12.20*2.032)/8
Mser=6.3KN.m

Mu= ( Pu x l² ) /8
Mu= (17.3*2.032
Mu=8.9KN.m

Le coefficient de sollicitation ᵧ
ᵧ= Mu / Mser
ᵧ=.U
.U

La hauteur utile (d) de la vole

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 87


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

d= (ep-3) = 12-3=9cm
'Fbu = (0.85 x Fc28) / 1.5
Fbu=14.17MPa
La contrainte de calcul de l’acier Fsu
Fsu = (Fe / 1.15)= (400 / 1.15)=348MPa
Fsu =348 MPa

Le moment réduit ultime :


µµ= Mu / (b x d² x Fbu)
µµ=8.9/(1.1*0.0922 x348=0.071 et comme la valeur de µl=0.39 nous remarquons que cette valeur
est très inferieur a 0.39 donc pas d’acier comprimé.
Nous allons déterminée le coefficient de fibre neutre α
α= 1.25 x (1 - (1 - 2 µµ)^ ½
α=0.092
Calcul du bras de levier Z
Z=d (1-0.4 α) = 9(1-0.4 x 0.092)
Z=8.7cm
La section d’acier filant
Ax= Mu / (Zb x Fsu)
Ax=8.9/(0.087x348)
Ax=2.96cm2 choix (5 HA 10 ml)
Ay= Ax/4 = 0.75cm2/ml choix 3HA8 ml

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 88


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

PLAN D’EXECUTION DE L’ESCALIER

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 89


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 9 : POSITION DES DIFFERENTS ELEMENTS


DIMENSIONNES

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 90


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 91


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 10 : PLAN DE FONDATION

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 92


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 93


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 11 : PLAN DE POSE DES NERVURES

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 94


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 95


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

ANNEXE 12 : DIMENSIONNEMENT DU VOILE

CALCUL DU VOILE

La descente de charge du voile :

DESIGNATION G (KN) Q (KN)


poids de la dalle = 25 x 0,20 x 1 5
R+5
charge d'exploitation = 2,50 x 1 2,5
poids du voile = 25 x 4,2 x 0,15 15,75
R+4
charge d'exploitation = 2,5 x 0 0
poids du voile = 25 x 4,2 x 0,15 15,75
R+3
charge d'exploitation = 2,50 x 0 0
poids du voile = 25 x 4,2 x 0,15 15,75
R+2
charge d'exploitation = 2,50 x 0 0
poids du voile = 25 x 4,2 x 0,15 15,75
R+1
charge d'exploitation = 2,50 x 0 0
TOTAL 68 2,5
Nu= 1,35 G + 1,5 x Q 95,55

Le voile se comportant comme un poteau nous avons :


Calcul de la section réduite
Br= ( a-0.02m)= 0.15-0.02= 0.13m
Longueur de flambement : nous savons que Lf=0.85 h si mur intermédiaire si non 0.90 h
Lf= 0.85h = 0.85x4.20 =3.57m
L’élancement
λ=(Lf√12)/a= (3.57 x √12) / 0.15 =66.74
Effort ultime limite
Nulim = (α.Br.Fc28)/35= 0.62 MN et avec la valeur de α=0.26
Nu lim = 0.62 /ml
Nous pouvons remarquer que Nu<Nulim donc le mur est non armé.

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 96


Etude technique d’un bâtiment R+5 à usage commercial

Nu=0.074< Nulim= 0.71 alors le mur est non armé

Détermination du pourcentage minimal d’acier

La Contrainte ultime du béton


q .U-
σu = = =0.64MPa
F .'

la Contrainte limite ultime du béton


q}E .-
σulim= = =4.13MPa
F .'

le Coefficient t est de :
t=1.4 pour les murs internes si non 1

Section d’acier minimale verticale


Av=Max ( 0.001a ; (((0.6xaxt)/Fe)x (3 σu/ σulim)-1) = 1.5cm²/ml

Section d’acier minimale horizontale


Ah= Max ( 2/3 Av; 0.001a) = 1.5cm²/ml
Choix: 4HA 8 pour les aciers verticaux et 4HA8 pour les aciers horizontaux. Esp=20cm

Tahirou TRAORE PROMOTION 2011-2012 Page 97