Vous êtes sur la page 1sur 2

UNIVERSITE

 ABDELMALEK  ESSAADI                                                                                                                                                                   ‫ ﺍاﻟﺳﻌﺩدﻱي‬ ‫ ﺍاﻟﻣﺎﻟﻙك‬ ‫ ﻋﺑﺩد‬ ‫ ﺟﺎﻣﻌﺔ‬ 


FACULTE  DES  SCIENCES                                                                                                                                                                                                                                              ‫ ﺍاﻟﻌﻠﻭوﻡم‬ ‫ ﻛﻠﻳﯾﺔ‬             
TETOUAN                                                                                                                                                                                                                                                                                                                ‫ ﻥن‬ ‫ ﺗﻁطﻭوﺍا‬ 
   

TSE- M1- Semestre 2


Année : 2019-2020
TD Méthodes Numériques
Série N°1

Exercice 1 :
Utiliser les méthodes d’Euler implicite et explicite pour résoudre le problème de Cauchy

et vérifier que dans les deux cas la convergence est d’ordre 1.

Exercice 2 :
On considère le problème de Cauchy


Appliquer la méthode d’Euler explicite avec h = 1/100 et estimer le nombre de chiffres


significatifs exacts de la solution approchée à t = 1 (utiliser le fait que la solution exacte est
comprise entre −1 et 0).

Exercice 3 :
On considère l'équation de Matthieu amortie :
𝑦+b  𝑦+a(1+𝜀cos(t))y=0 t  ∈ 0  , 10𝜋
Où a, b et ϵ sont des paramètres. On prend comme conditions initiales y(0)=10−3 et 𝑦(0)=0.
En posant y1=y et y2=𝑦
On se ramène à la forme canonique :
 𝑦1=y2

𝑦2=−by2−a(1+𝜀cos(t))y1

Écrivons la fonction Matthieu définissant cette équation dans un fichier matthieu.m. Dans cet
exemple, les paramètres de l'équation devront être passés comme entrées de la fonction.
On donne : a =1, b=0.1, ϵ=1

Exercice 4 :
Résoudre numériquement, par le biais des méthodes de Euler et de Runge-Kutta d’ordre 4,
l’équation différentielle du premier ordre suivante :

   
PR.  ZUGARI  ASMAA   1  

 
-Afficher sur la même figure, la solution des deux méthodes.
-Analyser l’erreur en fonction du pas de discrétisation pour la méthode de Runge-Kutta d’ordre
4. 

-Connaissant la solution exacte de l’équation différentielle ci-dessous. Proposer une démarche
permettant la détermination de l’ordre de convergence de la méthode de Runge-Kutta.
On donne : 


La solution exacte est : 3 𝑒𝑥𝑝(−𝑡/2) + 𝑡 − 2


-Tracer le graphique donnant l’erreur relative, pour chaque pas de discrétisation, en fonction du
nombre d’itérations. 

-Tracer le graphique donnant le maximum de l’erreur relative en fonction du pas de
discrétisation. 


Exercice 5 :
Résoudre numériquement, au moyen de la méthode de Euler, l’équation différentielle du
second ordre.

Posons  

-Afficher sur la même figure, la solution numérique et la solution exacte, donnée 
par : 𝑡2 + 1.
-Afficher le graphe de la dérivée de la fonction 𝑦(𝑡).
-Appliquer le même code Matlab pour résoudre l’équation différentielle du troisième ordre
suivante : 


-Afficher sur la même figure, la solution 𝑦(𝑡) ainsi que ses premières et deuxièmes dérivées.

   
PR.  ZUGARI  ASMAA   2  

Vous aimerez peut-être aussi