Vous êtes sur la page 1sur 9

Transfer de chaleur par Convection forcé

Master 1

1-/ introduction :

Ce mode de transfert est basé sur le fait qu’il y a déplacement de matière : il ne


concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction
où le transfert de chaleur se fait « par contact », dans le fluide, la possibilité de
déformation sous l’effet de la température permet de mettre en oeuvre des
mouvements de ce fluide plus ou moins importants. Ces mouvements sont dus à
des différences de pression et/ou des différences de température.

Dans le premier cas, l’écoulement est du a des forces extérieures (pompe,


ventilateur….). On est alors dans des conditions de convection forcée. C’est ce
mode qui est généré lorsque l’on veut améliorer c’est à dire augmenter l’échange
thermique.

Dans le second cas, l’écoulement se fait naturellement : il est du à la différence


de densité des différentes zones du fluide. Ce phénomène est très courant et
s’appelle convection naturelle.

Le chapitre consacré à ce mode transfert est principalement subdivisé en


deux parties : la convection forcée et la convection naturelle. Il est fait
appel à différents nombres adimensionnels (Reynolds, Nusselts.…)
indispensables pour une bonne résolution des problèmes.

1
Transfer de chaleur par Convection forcé
Master 1

 Coefficient d’échange par convection :

2/ objectif :
L’objectif de ce Tp est la mise en évidence et la détermination de l’effet de la
convection forcée sur le transfert de chaleur a partir de la surface d’un cylindre a des
vitesses d’air et des températures de surface variables.

Ceci nous permettra de démontrer entre-autres la relation entre la vitesse de l’air et


la température de surface pour un cylindre soumis a la convection forcée.

3/ méthodologie :
Mesurer la température de surface d’un cylindre horizontal soumis a des pertes de
chaleur par rayonnement et par convection forcée

4-/résultats obtenus :
Pour chaque puissance de chauffage fourni on prend les mesures suivant :

- Vitesse d’air corrigée Uc [m/s]


- Vitesse d’air Ua [m/s]
- L’intensité du courant I [A]
2
Transfer de chaleur par Convection forcé
Master 1

- La température de l’air environnant T9 [°c]


- Température de la surface T10 [°c]

Propriétés de la paroi
ξ F D [m] L [m] As [m²]
0,95 1 0,01 0,07 0,002198

Grandeurs
g [m/s²] σ [W/m²K4]
9,81 5,67E-08

 Le tableau suivant contient les résultats obtenus  :

Grandeurs mesurées
Essais U [v] I [A] Ua [m/s] Uc [m/s] T9 [K] T10 [K] Tfilm [K]
1 20,1 3,2 0,51 0,6222 304,45 711,15 780,8
2 20,1 3,2 1 1,22 303,35 677,75 763,55
3 20,1 3,2 2 2,44 300,85 621,45 734,15
4 20,1 3,2 3 3,66 299,55 582,55 714,05
5 20,1 3,2 4 4,88 298,75 552,35 698,55
6 20,1 3,2 7 8,54 297,25 495,25 669,25

5-/ analyse théorique

 Corrélation pour la convection naturelle :


 Perte de chaleur totale : Qtot = Qfm +Qrm
 Perte de chaleur due a la convection forcée : Qf =Hfm * A*(Ts-Ta)
 Perte de chaleur due au rayonnement : Qr = Hrm * A*(Ts-Ta)
 Section de transfert de chaleur : A=π*D*L

Les coefficients de transfert de chaleur Hfm et Hrm impliquant respectivement la


convection forcée et le rayonnement peuvent être calculés en utilisant les relations
suivantes :

Ou :
3
Transfer de chaleur par Convection forcé
Master 1

 σ[W/m²K4] : la constante de Stefan Boltzmann σ = 5,67E-08W/m²K4


 ξ : émissivité de la surface
 Ts : température de surface du cylindre (K)
 Ta : la température ambiante (K)

Ou :

K = conductivité de l’air[W/mK]

D= diamètre du cylindre (m)

 La formule empirique pour calculer la valeur de Num :

Ou :

 Uc : vitesse d’air corrigée Uc = 1.22 * Ua [m/s].

4
Transfer de chaleur par Convection forcé
Master 1

 Méthode expérimentale :
Après la mesure des températures de l’air ambiant (T9) et du cylindre (T10)
qui corresponde a la vitesse d’air et pour chaque cas on calcule les flux de
transfert de chaleur convectif (Qf) et radiatif (Qr) et ainsi le flux total :
Qtot=Qf +Qr

6-/Mesures expérimentales :

Le tableau suivant résume les résultats de mesures et de calculs faites par un


méthode expérimentale :

Coefficients d'échange en [W/m²K] et Flux de chaleur en [W]


Hf m Hr Qf Qr Qf-Qr Qin Qtot Qin-Qtot
16,240 64,3
18,16759 32,7369677 29,26445 -14,5693777 45,5049382 18,8150618
5 2
20,631 64,3
25,071145 29,1380273 23,97859 -4,06688235 44,6104192 19,7095808
8 2
24,852 64,3
35,2682086 23,6828458 16,6888 11,5853629 41,5415583 22,7784417
8 2
26,901 64,3
43,2480752 20,3881416 12,68212 22,8599336 39,5838905 24,7361095
8 2
27,915 64,3
50,080236 18,0784163 10,07714 32,0018197 37,9925053 26,3274947
4 2
29,132 64,3
66,9396157 14,2420069 6,198178 52,6976088 35,3305669 28,9894331
4 2

7-/Mesures analytique :

Cette méthode comme la précédente se base sur les mesures de températures


expérimentales.

Le tableau suivant résume les résultats de calculs obtenus en utilisant la méthode


analytique (calculons v, K et Pr par interpolation selon les températures du film
mesurés) :

Tfilm [K] Pr k [W/mK] ν [m²/s]


780,8 0,68 0,04659 0,0000513
5
Transfer de chaleur par Convection forcé
Master 1

4
0,0000513
763,55 0,68 0,04659
4
0,0000513
734,15 0,68 0,04659
4
0,0000513
714,05 0,68 0,04659
4
0,0000513
698,55 0,68 0,04659
4
0,0000513
669,25 0,68 0,04659
4

 Comparaison entreQtot et Qin :

Qin Qtot Qin-Qtot


64,32 45,5049382 18,8150618
64,32 44,6104192 19,7095808
64,32 41,5415583 22,7784417
64,32 39,5838905 24,7361095
64,32 37,9925053 26,3274947
64,32 35,3305669 28,9894331

 Graphe de Qin et Qtot en fonction de T10 :

Qin=f(t10) et Qtot=f(T10)
70
60
50
40 Qin
Qin et Qtot 30 Qtot
20
10
0
T10 [K] 711,15 677,75 621,45 582,55 552,35 495,25
T10

6
Transfer de chaleur par Convection forcé
Master 1

 Comparaison entre Qf et Qr :

Qf Qr Qf-Qr
16,2405 29,2644462 -14,5693777
20,6318 23,9785918 -4,066882352
24,8528 16,6887993 11,58536287
26,9018 12,6821173 22,85993356
27,9154 10,0771407 32,00181974
29,1324 6,19817839 52,69760878

 Graphe de Qt et Qr en fonction de Re :

Qf=f(t10) et Qr=f(T10)
35
30
25
20 Qf
Qf et Qr 15 Qr
10
5
0
T10 [K] 711,15 677,75 621,45 582,55 552,35 495,25
T10

 Remarque :

 On remarque dons les erreurs expérimental que la variation de coefficient de


transfert Hfm par convection forcée est croissant en fonction de l’augmentation de
la vitesse d’air, de et le contraire par le coefficient de transfert par rayonnement
Hrm.
 La même variation pour les pertes de chaleur due à la convection forcée Qf et
au rayonnement Qr. car les pertes Qf et Qr dépondant respectivement des
coefficients Hfm et Hrm.
 les pertes de chaleur totale est diminue en fonction de l’augmentation de la
vitesse d’air.

7
Transfer de chaleur par Convection forcé
Master 1

 la température de surface T10 est diminue avec l’augmentation de vitesse d’air.

 la valeur de la puissance Qin et constante car la tension v et le courant I ne


change pas, par contre la perte de chaleur total Qtot et diminue par l’influence de
la vitesse d’air à la température T10.
 le coefficient de transfert par la convection forcée Hfm est augment à couse
Hfm déponde de Nombre de Reynolds Re et déponde de la vitesse d’air et le
coefficient de transfert par rayonnement Hrm et diminue car la température de
surface T10 diminue par l’influence de la
vitesse d’air.

 Graphe de NUm en fonction de Re :

Nu m=f(Re)
16
14
12
10
Num 8 Nu m
6
4
2
0
1 2 3 4 5 6
Re

 Traçage de la température de surface en fonction de la vitesse


d’air : 
8
Transfer de chaleur par Convection forcé
Master 1

T10=f(Uc) et T10=f(Ua)
800
700
600
500
T10=F(Uc)
Uc et Ua 400 T10=F(Ua)
300
200
100
0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
T10

Analyse du graphe :

On distingue que la température de surface T10 est décroissant en fonction de


L’augmentation de la vitesse d’air Uc.

9-/conclusion :

-la méthode de calcul empirique sur estime les calcul, alors c’est à éviter dans le cas
de petits travaux, mais plus rapide et assure un gain du temps pour les cas ou
l’exactitude est moins importante.

-l’élimination de la conduction sous-estime les valeurs de la chaleur transférée

Vous aimerez peut-être aussi