Vous êtes sur la page 1sur 3

On remarque dons les erreurs expérimental que la variation de coefficient

de transfert Hfm par convection forcée est croissant en fonction de


l’augmentation de la vitesse d’air, de et le contraire par le coefficient de
transfert par rayonnement Hrm.

- la température de surface T10 est diminue avec l’augmentation de


vitesse d’air.
-
- la valeur de la puissance Qin et constante car la tension v et le
courant I ne change pas, par contre la perte de chaleur total Qtot et
diminue par l’influence de la vitesse d’air à la température T10.
- le coefficient de transfert par la convection forcée Hfm est augment
à couse Hfm déponde de Nombre de Reynolds Re. Re et déponde de
la vitesse d’air et le coefficient de transfert par rayonnement Hrm et
diminue car la température de surface T10 diminue par l’influence de la
vitesse d’air.
 Graphe de NUm en fonction de Re :

Nu m
12

10

8
Nu m
6

0
 Traçage de la température de surface en fonction de la
vitesse d’air : 

800

700

600

500

400 T10=F(Ua)
T10=F(Uc)
300

200

100

0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

On distingue que la température de surface T10 est décroissant en fonction


de L’augmentation de la vitesse d’air Uc.

9-/conclusion :

la méthode de calcul empirique sur estime les calcul, alors c’est à éviter dans
le cas de petits travaux, mais plus rapide et assure un gain du temps pour les
cas ou l’exactitude est moins importante.

-l’élimination de la conduction sous-estime les valeurs de la chaleur


transférée