Vous êtes sur la page 1sur 182

 

UNIVERSITE  FRANCOIS  RABELAIS  


Faculté  de  Droit,  d’Economie  et  des  Sciences  Sociales

Institut  d’Administration  des  Entreprises  –  IAE  de  Tours


 

ème
Mémoire  de  3  cycle  en  vue  de  l’obtention
Du  MASTER  Sciences  du  Management
Management  des  PME  et  Entrepreneuriat

Promotion  2012/2013  Formation  Continue

 
Création  et  stratégie  de  développement  et  distribution              
des  produits  de  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  (Z&O)  

  Rédigé  et  soutenu  par  :  Edgardo  KOESTINGER

  Responsable  pédagogique  :  Mme.  Véronique  des  Garets


 

  CONFIDENTIEL  jusqu’au  
31/12/2016
 

L’Université   n’entend   donner   aucune   approbation   ni   improbation   aux   opinions   émises   dans   le  
mémoire  :  ces  opinions  doivent  être  considérées  comme  propres  à  leur  auteurs.    

MASTER  MPME  2012-­‐2013   2  


 

SOMMAIRE  
 

REMERCIEMENTS  

INTRODUCTION  

PREMIÈRE  PARTIE  :  PROJET  DE  CRÉATION  D’ENTREPRISE  

A.  La  genèse  du  projet  ……...  ..............…….............................................................................................  10    

1.1  La  positivité  de  la  crise  ………………………………………………………………………...10  

1.2  Mes  motivations  profondes  et  mes  objectifs  ………………………………………….12  

1.3  Mon  expérience  et  ma  reconversion  professionnelle  ……………………………    13  

1.4  Interviews  des  chefs  d’entreprise  sur  le  sens  et  la  démarche  pour    

             entreprendre  .........................................................................................................................  27  

1.5  Trouver  une  idée  d’entreprise  face  à  la  crise  ………………………………………...  38  

1.5.1  La  tradition  artisanale  et  l’identité  artistique  du  Mexique  …….....    40  

1.5.2  La  genèse  et  création  de  la  marque  Zéphyr  et  l’Olivier  (Z&O)  …..    44  

B.  Evaluation  du  marché  envisagé  ……………………………………………………………………….    46  

1.6  L’Étude  du  marché  …………………………………………………………………………......    46  

1.6.1  L’évolution  et  les  tendances  du  marché  de  la  mode  ………………...    47  

1.6.2  L’analyse  du  macro-­‐environnement    ……………………………………....    53  

1.6.3  L’intensité  concurrentielle  et  les  FCS  ……………………………………....  63  

1.7  La  matrice  SWOT  ……………………………………………………………………………......    65  

1.8  Étude  prévisionnelle  …………………………………………………………………………....  68  

1.9  La  création  de  la  SARL  Zédeo  France  et  sa  vocation  étique  et  esthétique        71  

1.10  Conclusion  de  la  première  partie  ………………………………………………………..  74  

DEUXIEME  PARTIE  :  LA  QUESTION  DE  LA  DISTIBUTION  DES  PRODUITS    Z&O  

A.  La  stratégie  de  développement  ………………………………………………………………………...  77  

2.1  Approche  commerciale  et  marketing  mix  ……………………………………………..  82  

2.1.1  Plan  de  communication  …………………………………………………............  84  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   3  


 

2.1.2  Evolution  de  l’offre  ………………………………………………………………...  92  

2.1.3  Partenariats  envisagés  …………………………………………………………...  93  

B.  Quel  mode  de  distribution  pour  les  produits  de  la  marque  Z&O  ?  ………………………  95  

2.2  Analyse  du  circuit  de  la  distribution  des  accessoires  de  mode  ……………….  96  

2.3  Les  produits  Z&O    ……………………………………………………………………………......  99  

2.3.1  Produit  …………………………………………………………………………………..  99  

2.3.2  Prix  …………………………………………………………………………………….....  100  

2.3.3  Promotion  ……………………………………………………………………………..  102  

2.3.4  Distribution  ………………………………………………………………………......  103  

2.4  Conclusion  de  la  deuxième  partie  …………………………………………………………104  

LISTE  DES  ANNEXES  …………………………………………………………………………………………..  106  

BIBLIOGRAPHIE  ………………………………………………………………………………………………....  107  

RÉFÉRENCES  SITES  INTERNET  …………………………………………………………………………...  109  

RÉFÉRENCES  FICHES  APCE  ………………………………………………………………………………....  111  

TABLE  DES  MATIÈRES  ………………………………………………………………………………………...  112  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   4  


 

REMERCIEMENTS  

Je   remercie   ma   famille,   spécialement   mon   épouse   Stéphanie,   qui   m’a   soutenu   pendant   cette  
année  d’études.    

Je  remercie  mes  enfants  :  Eugénie,  Armand,  Victoire  et  Joséphine  pour  leur  compréhension.  

Je  remercie  aussi  ma  famille  au  Mexique,  en  particulier  ma  sœur  Margarita.  

Je  remercie  l’ensemble  des  professeurs  et  des  collègues  du  Master  Sciences  du  Management,  
pour  leur  présence,  leur  encouragement  et  pour  les  bons  moments  passés  ensemble.    

Ils  sont  été  pour  moi  les  témoins  d’une  nouvelle  étape  dans  ma  vie,  très  importante.    

MASTER  MPME  2012-­‐2013   5  


 

“Le  fait  de  savoir  que  je  vais  mourir  un  jour  est  la  chose  la  plus  importante,  et  cela  m’aide  à  
prendre  de  grandes  décisions.  Parce  que  absolument  tout  —  les  attentes  du  monde,  la  fierté,  la  
peur  d’être  gêné,  ou  même  l’échec  –  toutes  ces  choses  disparaissent  avec  la  mort,  et  ne  laissent  
place  qu’au  plus  important.  Se  rappeler  que  l’on  va  mourir  un  jour  est  la  meilleure  manière  que  
je  connaisse  pour  éviter  le  piège,  ce  piège  qui  dit  que  l’on  a  quelque  chose  à  perdre.  Vous  êtes  nus,  
vous  n’avez  rien.  Il  n’y  a  aucune  raison  de  ne  pas  suivre  votre  cœur,  Rester  curieux,  rester  naïf.”  

Steve  Jobs  (1955-­‐2011)  

"Les  espèces  qui  survivent  ne  sont  pas  les  espèces  les  plus  fortes,  ni  les  plus  intelligentes,  mais  
celles  qui  s'adaptent  le  mieux  aux  changements."  
 
Charles  Darwin  (1809-­‐1882)  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   6  


 

INTRODUCTION  

La   création   d’une   entreprise   est   toujours   le   résultat   d’un   concours   de   circonstances   qui  
finalement  donnent  place  à  la  volonté,  et  la  volonté  est  guidée  par  le  cœur.    

Pour   moi,   c’est   le   résultat   d’un   cheminement   de   plusieurs   années   pleines   d’émotions,   de  
changements,  de  contraintes,  et  paradoxalement,  pleines  d’opportunités.    

Ce  mémoire  décrit  le  démarrage  d’une  entreprise  et  étudie  la  façon  de  distribuer  et  vendre  ses  
produits.   C’est   la   synthèse   d’un   cheminement   qui   a   débuté   il   y   a   plusieurs   années   et   qui  
continue  à  travers  ce  Master  2  en  Management  des  PME  et  entrepreneuriat  à  l’IAE  de  Tours.  

Dans  mon  cas,  la  création  d’une  entreprise  est  la  réponse  naturelle  aux  facteurs  de  la  réalité  
qui   ont   marqué   ma   vie   ces   dernières   années.   D’une   part   l’impossibilité   de   ne   pas   avoir   trouvé  
du   travail   dans   une   entreprise   à   mon   arrivée   en   France   il   y   a   3   ans,   et   d’autre   part,   l’envie  
d’indépendance  qui  grandissait  en  moi  lors  de  mes  activités  en  tant  que  salarié  dans  plusieurs  
entreprises.  

J’écris   dans   ce   Mémoire   mes   objectifs   et   mes   motivations,   et   j’essaie   de   bien   identifier   et   de  
mettre   en   évidence   mes   atouts   et   mes   faiblesses   pour   mettre   en   jeu   le   savoir-­‐faire  
entrepreneurial   et   managérial   que   j’ai   véritablement.   J’espère   également   qu’avec   l’aide   du  
Master  je  pourrai  compléter  les  compétences  techniques  et  managériales  qui  me  manquent,  et  
dont  j’ai  besoin  pour  augmenter  les  probabilités  de  développer  positivement  mon  entreprise.    

L’environnement  économique  actuel  est  très  instable,  et  la  capacité  des  entreprises  est  mise  à  
l’épreuve   pour   faire   face   à   la   crise.   En   fait,   la   crise   économique   est   devenue   plutôt   une  
mutation   de   l’économie   à   l’échelle   mondiale.   Je   crois   que   lors   d’un   durcissement   des  
conditions  économiques,  le  facteur  humain  peut  toujours  répondre  aux  changements  avec  une  
capacité  inouïe  d’adaptation  et  de  créativité.      

Après   une   période   de   chômage   que   j’ai   vécu   en   Espagne   puis   en   France,   et   à   travers   un  
cheminement   personnel   d’introspection   et   réflexion   pédagogique   sur   mes   capacités,   mes  
talents,   et   mes   motivations   profondes,   la   création   d’entreprise   est   devenue   la   réponse  
naturelle  à  mes  besoins  personnels  et  professionnels.    

Après  la  recherche  infructueuse  de  travail  en  tant  que  salarié  dans  une  entreprise,  et  la  réalité  
qui  me  montrait  le  chemin,  je  peux  dire  aujourd’hui  que  j’ai  fait  de  cela  un  véritable  choix  de  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   7  


 

vie,  et  que  je  suis  devenu  entrepreneur  par  conviction.  

Je  suis  convaincu  maintenant  que  j’ai  eu  le  désir  d’entreprendre  depuis  toujours,  et  cela  s’est  
reflété   dans   les   résultats   que   j’ai   obtenus   dans   tous   les   postes   et   fonctions   que   j’ai   eu   la  
possibilité  d’exercer  dans  ma  vie  d’employé  en  entreprise.  

Je   suis   Mexicain   né   d’une   mère   Mexicaine   et   d’un   père   Autrichien.     Actuellement   j’ai   45   ans   et  
j’habite  avec  mon  épouse  française  et  nos  quatre  enfants  à  Tours  depuis  octobre  2010.  

C’est   un   choix   de   vie   qui   nous   a   amené   à   Tours   pour   faire   face   aux   circonstances   de   la   vie  
après  avoir  vécu  au  Mexique,  à  Séville  et  à  Madrid.    

J’ai   connu   ma   femme   française   au   Mexique,   sur   la   plage   des   caraïbes   en   1992.   Depuis   cette  
date  là,  une  histoire  entre  le  Mexique  et  la  France  est  née,  et  maintenant  cette  histoire  donne  
naissance  à  une  marque  d’accessoires  de  mode  :  Zéphyr  &  l’Olivier.  

Je   parle   de   mon   passé   et   de   ma   vie   personnelle   dans   le   Mémoire   parce   que   cela   fait   partie  
intégrale   de   mon   projet   de   création   d’entreprise,   et   aussi   pour   donner   une   meilleure  
compréhension  de  mon  parcours  en  tant  qu’entrepreneur  et  étudiant  du  Master.    

Le   fait   d’écrire   ce   Mémoire   en   français   est   un   défi   de   plus,   étant   donné   que   ce   n’est   pas   ma  
langue  maternelle.  Je  me  suis  mis  au  français  depuis  que  nous  habitons  en  France,  et  comme  je  
ne  suis  pas  au  jour  le  jour  dans  un  environnement  franco-­‐français,  mon  apprentissage  de  la  
langue   française   est   parfois   limité.   Aussi,   le   Master   est   pour   moi   une   aide   à   ce   point   de   vue   et  
je  remercie  beaucoup  les  professeurs  et  collègues  pour  leur  patience  !    

Dans  ce  Mémoire  je  veux  répondre  à  la  problématique  de  définition  et  mise  en  œuvre  d’une  
stratégie  de  distribution  pour  vendre  mes  produits  grâce  à  une  analyse  méthodologique  avec  
l’aide   des   outils   et   des   compétences   étudiées   dans   le   Master.   Aussi,   je   justifie   le   modèle  
d’entreprise   et   le   secteur   que   j’ai   choisi,   en   décrivant   la   démarche   commerciale   et   les   réseaux  
que  je  pense  devoir  intégrer  pour  développer  une  stratégie  de  distribution  efficace.  

Grâce   à   mon   expérience   professionnelle   multiculturelle   avec   des   entreprises   de   plusieurs  


nationalités  j’ai  eu  la  chance  de  garder  contact  avec  mes  ex-­‐collègues  dans  plusieurs  pays.  Cela  
m’a  permit  de  faire  grâce  à  eux,  l’évaluation  enquête  360º,  pour  mieux  connaître  mes  atouts  et  
faiblesses,   et   surtout   mon   identité   managériale   en   vue   de   créer   ma   propre   société   avec   une  
perspective  plus  complète.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   8  


 

J’ai   formalisé   ce   projet   de   création   d’entreprise   en   décembre   dernier,   à   l’issue   de   plusieurs  


mois   d’importation   de   produits   du   Mexique,   qui   m’ont   amené   à   me   diriger   plutôt   vers   la  
création  de  produits  fabriqués  pour  la  plupart  en  France.  

Il  y  a  un  chapitre  du  Mémoire  où  je  parle  de  la  vocation  artistique  du  Mexique  pour  justifier  
mon  choix  d’entreprise  et  aussi  pour  expliquer  la  provenance  des  designs.  Je  suis  heureux  de  
faire   connaître   mon   pays   naturellement   plein   du   soleil,   de   couleurs   et   d’une   richesse  
artisanale  et  esthétique  formidable.  Il  est  une  source  inépuisable  d’inspiration.  

J’essai  également  de  répondre  et  de  trouver  une  solution  à  la  problématique  de  la  distribution  
des  produits  de  ma  marque  «Zéphyr  &  l’Olivier  (Z&O)»,  et  j’explique  la  genèse  de  celle-­‐ci.    

Aussi  je  crois  que  créer  quelque  chose  qui  nous  dépasse  est  la  preuve  tangible  que  nous  avons  
utilisé  notre  temps  et  nos  talents  de  la  meilleure  façon  possible.      

Finalement,   je   crois   que   si   nous   faisons   les   choses   ordinaires   de   façon   extraordinaire,   notre  
vie  est  une  valeur  ajoutée  aux  vies  des  autres  parce  qu’une  vie  touche  beaucoup  de  vies.  

Alors,   j’essai   de   suivre   mon   intuition   à   tout   moment   et   de   construire   ma   vie   avec   ces   deux  
devises.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   9  


 

PRÉMIERE  PARTIE  :  PROJET  DE  CRÉATION  D’ENTREPRISE  


 

A.  La  genèse  du  projet  

L’idée   de   créer   une   entreprise   a   vu   la   lumière   en   2010   car   à   l’époque   nous   habitions   en  
Espagne,  à  Madrid,  et  la  circonstance  économique  était  très  difficile.  L’entreprise  d’ingénierie  
et   paysagisme   pour   laquelle   je   travaillais   en   tant   que   Directeur   Commercial   a   due   fermer   à  
cause  de  la  crise.  

Plusieurs   projets   m’ont   été   proposés   mais   pour   la   même   situation   difficile   en   Espagne   ceux-­‐ci  
n’ont  pas  pu  se  concrétiser.  Le  fait  de  me  retrouver  sans  travail  dans  un  pays  où  ni  ma  femme  
ni   moi   n’avions   des   attaches   familiale   nous   a   poussé   à   aller   en   France.   Ce   retour   au   source   ne  
pouvait  être  que  bénéfique  pour  mon  épouse  graphiste  et  peintre,  et  je  pensais  que  le  fait  de  
parler   l’espagnol   et   l’anglais   en   plus   de   mon   expérience   internationale   pouvait   être   mis   à  
profit  dans  une  entreprise  en  France.  

L’idée   de   commencer   un   projet   de   création   d’entreprise   qui   unissait   le   Mexique   et   la   France   a  


commencé   à   surgir   lorsque   nous   nous   sommes   installés   à   Tours,   indépendamment   de   la  
possibilité  de  peut-­‐être  trouver  un  travail  en  France.    

Après,  il  fallait  trouver  la  combinaison  des  talents  et  compétences  propices  pour  commencer  à  
faire  réalité  l’idée.  

1.1  La  positivité  de  la  crise  

La   crise   dans   sa   nature   plus   profonde   peut   être   aussi   une   opportunité.   Je   crois   que   c’est  
l’opportunité   de   changer,   de   quitter   obligatoirement   notre   zone   de   confort   et   de   faire   des  
contraintes,   soucis   et   obstacles   que   nous   expérimentons,   le   moyen   pour   nous   pousser   à  
trouver   des   solutions   pour   faire   les   choses   d’une   meilleure   manière.   Aussi,   au   moment  
d’expérimenter   une   crise   économique   nous   prenons   conscience   de   la   véritable   valeur   des  
choses.  Nous  prenons  conscience  de  la  vraie  valeur  de  l’argent,  du  sens  profond  du  travail  en  
tant   que   moyen   de   se   construire   soi-­‐même   comme   professionnel   et   surtout   en   tant   que  
personne.    
 
Il   est   connu   qu’en   temps   de   guerre   les   pays   développent   beaucoup   plus   le   secteur   de  
recherche   et   technologie,   malheureusement   pour   but   de   se   défendre   de   l’ennemi   ou  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   10  


 

l’attaquer,   mais   c’est   un   exemple   réel   de   comment   la   nécessité   nous   pousse   à   réagir  
rapidement  avec  un  critère  de  survie.  
 
Le  Professeur  de  l’Université  de  Stanford  et  Membre  de  l’Académie  Française  Michel  Serres,  
parle   dans   son   essai   philosophique   «Petites   Poucettes»1  de   comment   les   périodes   de   crise,  
accompagnés   des   mutations   politiques   et   sociales   deviennent   aussi   l’opportunité   de  
réinventer   une   nouvelle   manière   de   vivre.   Il   dit   que   la   situation   économique   actuelle   nous  
pousse   à   «inventer»   notre   propre   travail,   et   que   nous   devons   nous   adapter   très   rapidement  
aux   nouvelles   technologies   étant   donné   la   révolution   cognitive   que   nous   vivons   à   cause  
d’internet.  
 
Dans   le   livre   «The   Global   Achievement   Gap»  2  du   Professeur   Tony   Wagner,   fondateur   du  
Change   Leadership   Group,   spécialiste   de   l’enseignement   et   membre   du   Technology  
&  Entrepreneurship   Center   et   Innovation   &   Education   Fellow   de   l’université   de   Harvard,   il  
identifie  et  explique  dans  le  chapitre  nommé  «  Les  7  compétences  essentielles  pour  survivre  
dans   le   monde   du   travail   actuel  »,   en   anglais  :   The   new   world   of   work   and   the   seven   survivals  
skills.    
 
Les  7  compétences  sont  :  La  pensée  critique  pour  la  résolution  des  problèmes,  la  collaboration  
à  travers  le  réseaux  et  le  leadership  à  travers  l’influence,  l’agilité  et  l’adaptabilité,  l’initiative  et  
l’esprit   entrepreneurial,   la   communication   orale   et   écrite   efficace,   l’accès   et   l’analyse   de  
l’information  et  finalement  la  curiosité  et  l’imagination.    
 
En   résumé,   le   Professeur   Wagner   dit   que   notre   bagage   de   connaissances   devient   moins  
important   que   notre   capacité   à   exploiter   ce   que   nous   savons.   Après   avoir   découvert   le   livre  
j’ai   pris   contact   avec   le   Professeur   Wagner   pour   approfondir   dans   l’exercice   des   7  
compétences  car  j’ai  trouvé  et  qui  sont  très  utiles  pour  moi,  pour  affronter  la  situation  de  crise  
à  cause  de  mon  chômage.  Alors,  j’essai  de  me  «réinventer»  moi  même  et  d’avoir  en  tête  les  7  
compétences  pour  les  faire  opérationnelles  dans  ma  vie  quotidienne.      
 
                                                                                                               
1  SERRES  M.  (2012)  :  «  Petites  Poucettes  ».  Éditions  Le  Pommier.  

2  WAGNER  T.  (2008)  :  «The  Global  Achievement  Gap,  Why  even  our  best  schools  don’t  teach  the  new  survival  skills  
our  children  need  and  what  we  can  do  about  it  ».  Basic  Books.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   11  


 

Un  jour  j’ai  écouté  dire  à  mon  ancien  Directeur  que  les  chinois  peuvent  écrire  «crise»  et  lire  
«opportunité»   avec   le   même   pictogramme.   Quelques   années   plus   tard   j’ai   demandé   à   mon  
collègue  chinois  si  c’était  vrai  l’affirmation  de  mon  ex-­‐patron,  pendant  un  voyage  que  j’ai  fait  à  
Shanghai   invité   à   donner   une   conférence   sur   l’agriculture   bio   en   Europe.     L’affirmation   n’était  
pas   complètement   exacte,   mais   curieusement,   j’aimais   l’idée   de   pouvoir   imaginer   un  
problème   comme   une   sorte   de   solution   à   long   terme   si   nous   utilisons   une   grille   de   lecture  
positive  et  une  optique  différente  et  encourageante.    
 
J’adoptais  cette  «philosophie»  pour  ma  vie.    

1.2  Mes  motivations  profondes  et  mes  objectifs  

Le   travail   est   l’expression   de   l’être.   C’est   la   façon   de   nous   exprimer,   de   contribuer   à   la   société,    
et   c’est   le   moyen   de   vivre   dignement.   Tous,   nous   nous   construisons   en   tant   que   personne   à  
travers   le   travail,   et   c’est   bien   sûr,   la   façon   de   créer   des   choses   pour   améliorer   notre  
entourage.  

Le   travail   m’a   donné   de   grandes   satisfactions,   et   c’est   là   où   j’ai   trouvé   le   plus   de   sens   et   de  
signification  au  bonheur  de  la  récompense  d’un  travail  bien  fait  avec  des  résultats  concrets.  

J’ai   vécu   avec   l’exemple   de   mon   père   que   c’est   possible   de   bâtir   une   entreprise   qui   fonctionne  
bien,   qui   permet   de   nourrir   une   famille   nombreuse   (je   suis   le   dernier   d’une   famille   de   dix  
enfants),   et   qui   dépasse   l’existence   humaine   du   fondateur   et   continue   jusqu’à   nos   jours   à   être  
une  source  de  travail  et  de  bien-­‐être,  bien-­‐faire  et  bien-­‐avoir  pour  tout  le  monde  qui  travaille  
dedans.    

Etant   père   de   famille,   j’ai   le   devoir   de   répondre   aux   besoins   de   ma   propre   famille   comme  
priorité  absolue  en  disposant  de  tous  les  moyens  possibles  pour  les  pourvoir  des  meilleures  
conditions  de  vie.    Mon  objectif  au  moment  d’avoir  perdu  mon  travail  à  Séville,  puis  à  Madrid  
était  de  trouver  un  modus  vivendi    plus  solide  et  durable.  

Au   moment   d’être   «touché»   par   la   crise   en   Espagne,   ma   femme   a   pensé   que   c’était   le   bon  
moment  pour  aller  en  France.  Après  17  ans  loin  de  la  France,  elle  avait  de  la  nostalgie  pour  
son  pays.  Pour  ma  part,  et  étant  donné  que  je  ne  parlais  pas  un  bon  français,  je  pensais  que  
c’était  mieux  de  rester  à  Madrid.  
 

MASTER  MPME  2012-­‐2013   12  


 

La  réalité  a  donné  raison  à  ma  femme.  Le  besoin  de  sécurité  financière  était  le  critère  à  suivre.  
L’autre   option   aurait   été   de   rentrer   au   Mexique   où   nous   avions   une   maison,   ma   famille  à   6  
heures  de  route…et  où  j’aurai  pu  recommencer  à  chercher  du  travail.  
Cela  me  fait  penser  à  l’exemple  de  mon  père  qui  est  arrivé  seul  à  l’âge  de  19  ans,  dans  un  pays  
si  lointain  comme  le  Mexique  depuis  l’Autriche,  sans  parler  l’espagnol,  20  ans  plus  tard,  avec  
son   esprit   d’entrepreneur   il   avait   fondé   une   entreprise   qui   donne   un   soutien   économique,  
encore  aujourd’hui  à  beaucoup  de  familles.  

En  fait,  cela  est  une  de  mes  profondes  motivations,  que  mon  entreprise  puisse  perdurer  dans  
le   temps   de   telle   manière   qu’elle   puisse   être   un   soutien   et  une   activité   possible   pour   mes  
enfants   et   petits   enfants  !   Je   voudrai   aussi   avoir   la   possibilité   de   payer   les   études   de   mes  
enfants   pour   leur   donner   toutes   les   possibilités   de   réussir   dans   leurs   vocations   en   utilisant  
leurs  talents  naturels  si  possible  dans  un  travail  qu’ils  aiment.    

1.3  Mon  expérience  et  ma  reconversion  professionnelle  

L’expérience   professionnelle   la   plus   importante   que   j’ai   eu   était   mon   travail   dans   l’ECOM  
Coffee  Group  (ECOM  Agroindustrial  Corporation  Ltd.)3.  J’ai  travaillé  5  ans  dans  le  négoce  de  
matière  première  (café  dans  tous  ses  états  jusqu'à  la  torréfaction  et  exportation),  puis  5  ans  à  
la   direction   de   cette   même   entreprise.   Paradoxalement,   après   avoir   expérimenté   le   stress  
créatif  et  l’adrénaline  que  comporte  le  changement  permanent  des  prix  et  des  conditions,  on  
commence  à  aimer  le  challenge  de  trouver  des  solutions  à  des  situations  très  compliquées  car  
dans   le   négoce   du   café   on   devient   un   espèce   de   «troubleshooter»   (spécialiste   appelé   pour  
résoudre   des   problèmes)   en   permanence.   Un   bon   management   des   risques   est   le   synonyme  
d’une  bonne  performance.        
   
Il   est   évident   que   les   difficultés   nous   aident   à   développer   notre   créativité   et   notre   capacité  
d’agir   face   aux   obstacles.   Dans   mon   cas   spécifique,   le   fait   d’avoir   travaillé   plus   de   10   ans   dans  
l’ECOM  Coffee  Group,  une  entreprise  multinationale  et  multiculturelle  avec  un  environnement  
très  agressif  et  compétitif  avec  des  enjeux  commerciaux  et  financiers  très  complexes,  m’a  aidé  
à   développer   une   capacité   de   réaction   et   d’adaptation   aux   changements.   La   volatilité   de   la  
bourse  du  café  ne  laisse  à  personne  la  possibilité  de  s’ennuyer  !  
 
Après   10   ans   passés   avec   l’ECOM   Coffee   Group,   et   grâce   à   ma   participation   dans   le   conseil  
                                                                                                               
3  http://www.ecomtrading.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   13  


 

d’administration   de   l’association   Organic   Crop   Improvement   Association   International   Inc.  


(OCIA,   Int.   Corp.)4,   j’ai   été   sélectionné   pour   m’occuper   de   démarrer   la   branche   européenne  
d’OCIA  à  Séville,  Andalousie.    
 
OCIA  est  une  des  plus  grandes  associations  de  producteur  bio  et  avait  à  l’époque  l’objectif  de  
procurer   un   label   de   certification   bio   à   partir   de   l’Europe   à   des   producteurs   qui   voulaient  
exporter   leurs   produits   bio   aux   marchés   plus   importants,   notamment   vers   les   États-­‐Unis  
d’Amérique.   À   l’époque   florissante   des   labels   bios,   le   label   d’OCIA   était   le   plus   reconnu   et  
nécessaire  pour  pénétrer  le  marché  bio  des  Etats-­‐Unis  et  aussi  de  Japon  avec  l’équivalence  JAS  
(Japan  Agriculture  Standards).    
 
Malheureusement,  «La  Junta  de  Andalucía»  (Gouvernement  local)  voulant  garder  le  monopole  
des   producteurs   Bio,   le   changement   de   Lois   Européennes   et   du   Conseil   d’Administration   de  
OCIA  ont  fait  que  le  projet  en  Europe  a  pris  fin.    
 
Après  mon  passage  à  Madrid,  comme  je  le  commentais  plus  haut,  Nous  avons  donc  choisi  de  
nous   installer   à   Tours   en   Août   2010   pour   la   proximité   de   Paris,   le   coût   de   la   vie   plus  
économique,  l’accueil  des  écoles  même  si  nos  enfants  n’avaient  jamais  étudié  auparavant  dans  
un  système  français  et  la  proximité  de  mes  beaux  parents  devenant  plus  âgées.  
 
Mon  assurance  chômage  espagnole  n’était  pas  reconnue  auprès  de  Pôle  Emploi,  et  en  même  
temps  j’avais  le  devoir  de  suivre  une  formation  faite  pour  la  réinsertion  professionnelle  avec  
la  société  Proactive  RH5.  Pendant  ce  temps,  je  ne  recevais  aucune  allocation  au  chômage  à  part  
le  RSA.  
 
Après  quelques  mois  d’habiter  à  Tours  je  me  suis  inscris  à  l’association  «La  Maison  des  Cadres  
d’Indre  et  Loire»6  à  Joué-­‐les–Tours  pour  commencer  à  construire  un  réseau  professionnel  et  
aussi   pour   avoir   un   accompagnement   dans   ma   recherche   de   travail.   Je   faisais   partie   de   leur  
«candidatèque».   Aussi,   je   me   suis   inscrit   pour   participer   à   la   première   expérience   de   Pôle  
Emploie  de  Tours  avec  les  CV-­‐vidéo.  C’était  une  expérience  très  didactique  car  j’ai  suivi  une  
formation   d’une   semaine   pour   arriver   à   exprimer   et   à   proposer   mon   expérience  
                                                                                                               
4  http://www.ocia.org  
5  http://groupeproactiv.com/site/  
6  http://www.maisondescadres.com/  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   14  


 

professionnelle  en  1  minute  devant  une  camera,  et  j’ai  eu  l’honneur  d’avoir  été  choisi  comme  
le  CV-­‐vidéo  «exemple»,  grâce  au  fait  que  j’ai  su  intégrer  une  bonne  combinaison  de  phrases,  
gestes  et  langage  en  plusieurs  langues.        
 
À  travers  plusieurs  entretiens  et  le  contact  avec  plusieurs  cabinets  de  recrutement  à  Paris,  je  
me   suis   aperçu   très   vite   qu’en   France   dans   le   plus   part   des   cas,   le   recrutement   est   fait   part  
rapport   au   diplôme   et   non   pour   l’expérience   et   les   compétences   acquises.   J’ai   eu   aussi   des  
entretiens  par  des  contacts,  dans  le  domaine  du  café,  mais  malheureusement  il  n’y  avait  pas  
de  postes  disponibles  à  ce  moment  là.  
 
L’option   du   «plan   B»   (créer   ma   société),   est   donc   apparu   de   plus   en   plus   comme   une   option   à  
considérer  de  plus  près  et  le  «plan  A»  à  continuer  suivre  en  parallèle.  
 
Le  plus  dur  à  vivre  dans  un  crise  à  cause  du  manque  de  travail  et  des  problèmes  économiques,  
est   de   récupérer   la   confiance,   d’abord   en   soi-­‐même   et   après   dans   la   «positivité»   de   la  
situation.  J’ai  pris  du  temps  à  faire  remonter  la  confiance  en  moi  car  les  derniers  mois  dans  
l’entreprise   à   Madrid   étaient   très   durs   humainement   et   financièrement.   La   relation   à  
l’intérieur  de  l’entreprise  n’était  pas  bonne  et  il  y  avait  un  sentiment  de  défaite  très  négatif.  Ce  
sentiment   de   défaite   professionnel   m’avait   suivi   plusieurs   mois   même   après   avoir   quitté  
l’entreprise.      
 
Depuis   toujours,   dans   tous   les   emplois   que   j’ai   eu   j’ai   cherché   un   sens   de   transcendance   et  
d’humanité  dans  le  travail.  
 
J’ai  aussi  une  passion  pour  la  stratégie  du  résultat  grâce  à  la  performance  par  le  bon  sens.  À  
travers   les   diverses   postes   que   j’ai   eu,   j’ai   appris   à   créer,   intégrer,   maintenir   et   donner   une  
impulsion   constante   et   pédagogique   à   des   équipes   diverses   et   multiculturelles   dans   un  
environnement  agressif,  exigeant  et  concurrentiel,  et  j’aimerai  mettre  mes  capacités  et  talents  
en  jeu  dans  ma  propre  entreprise.  
 
Cela  implique  de  mettre  en  œuvre  un  travail  de  prospection  pour  mettre  en  cohérence  mon  
projet   d’entreprise   avec   ce   que   je   suis,   en   ciblant   un   secteur   et   une   activité   où   je   pourrai  
m’exprimer  avec  mes  talents  naturels  avec  ma  compréhension  des  tâches  de  l’entreprise  pour  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   15  


 

avoir  plus  de  chance.    

1.3.1    Évaluation  personnel    

Pour  faire  une  évaluation  personnelle  j’ai  profité  de  l’utilisation  de  mon  réseau  professionnel  
LinkedIn7  et  du  système  des  enquêtes  automatiques    Survey  Report.8    
 
Je   crois   qu’une   bonne   connaissance   de   soi   est   essentielle   pour   s’améliorer   en   tant   que  
professionnel,   et   surtout   en   tant   que   personne.   L’avis   des   autres,   et   surtout   si   ce   sont   des  
collègues,   ex-­‐collègues,   ou   des   connaissances   faites   le   long   de   notre   parcours   professionnel  
c’est  l’idéal  car  ce  sont  les  personnes  qui  nous  connaissent  le  mieux  «dans  l’action»  et  dans  les  
situations  réelles.  Ce  sont  eux  qui  peuvent  très  bien  identifier  les  traits  qui  définissent  notre  
personnalité.    

1.3.1.1    Évaluation  360º    

C’est  une  règle  basique  pour  mesurer  les  choses  pour  les  améliorer,  et  dans  cette  démarche  
j’ai  demandé  à  mes  contacts  professionnels  sur  le  réseau  LinkedIn  de  répondre  à  une  enquête  
du   type   360º   pour   mieux   connaître   mes   atouts   et   faiblesses   au   travail.   L’évaluation   á   360º,  
utilisée   très   fréquemment   en   matière   de   gestion   des   ressources   humaines   et   des  
compétences,   est   un   outil   d’évaluation   qui   correspond   à   l’identification   du   capital   de  
compétences   et   d’employabilité.   Les   réponses   sur   le   comportement   au   travail   sont   données  
par  les  collègues  de  façon  anonyme  et  sur  des  situations  réels  et  courantes.      
 
Cet   outil   d’évaluation   peut   devenir   un   outil   d’évolution   grâce   aux   réponses   et   au   plan  
d’amélioration    personnel  qui  doit  suivre  l’analyse  des  résultats  
 
J’ai   lancé   l’évaluation   à   250   personnes   grâce   au   logiciel   Survey   Report   en   connexion   avec   la  
liste  de  mes  contacts  LinkedIn.  La  plupart  sont  des  ex-­‐collègues,  des  relations  professionnelles  
avec   lesquelles   j’ai   travaillé   dans   différents   pays.   J’ai   eu   79   réponses   avec   23   commentaires  
sur  mes  compétences,  mon  style  de  travail  et  des  recommandations  pour  améliorer  ma  façon  
de  travailler.    
 
L’évaluation  360º  de  Survey  Report  pose  six  questions  sur  différents  aspects  :    
                                                                                                               
7  http://www.linkedin.com  
8  https://www.surveyreport.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   16  


 

 
1. Quel   est   votre   type   de   personnalité   dominant   au   travail  ?   (Matrice   RIASEC   du  
Professeur  John  L.  Holland)  
2. Personnalité  et  environnement  du  travail  compatible    
3. Quel  est  votre  pourcentage  de  prescripteurs  et  détracteurs  ?  (Net  Promoter  Score  ®  du  
Professeur  Fred  Reichheld)  
4. Quels  sont  vos  traits  de  caractères  les  plus  marquants  ?  
5. Quel  est  le  sentiment  de  votre  réseau  sur  la  perspective  de  votre  entreprise  ?    
6. Quel  est  le  sentiment  de  votre  réseau  sur  la  perspective  de  votre  carrière  ?  
7. Dans  quoi  pouvez-­‐vous  vous  améliorer  ?    
   
Voici  les  questions  et  les  résultats  aux  six  questions  :  

Question  Nº  1  :  Quel  est  votre  type  de  personnalité  dominant  au  travail  ?    

Le   psychologue   Américain   Mr.   John   L.   Holland,   Professeur   Emérite   de   l’Université   John  


Hopkins  aux  États  Unies  a  identifié  six  différents  types  de  personnalité  au  travail.  Il  distingue  
les   types   suivant   dans   sa   matrice   RIASEC,   aussi   connu   comme   les   Codes   ou   la   typologie  
d’Holland.  
1. Réaliste    /  Realistic  (Doers)    
2. Investigateur  /  Investigative  (Thinkers)    
3. Artistique  /  Artistic  (Creators)    
4. Social  /  Social  (Helpers)      
5. Entreprenant  /  Entreprising  (Persuaders)  
6. Conventionnel  /  Conventional  (Organizers),    
 
Le  résultat  à  partir  des  votes  des  79  réponses  est  :  
 
Social  :  28  votes    
Artistique  :  15  votes  
Entrepreneur  :  15  votes  
Réaliste  :  10  votes  
Investigateur  :  8  votes  
Conventionnel  :  3  votes  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   17  


 

Le   résultat   à   partir   des   votes   montre   un   type   de   personnalité   «social»   prédominant,   c’est   à  
dire,   quelqu’un   qui   aime   aider   les   autres,   qui   s’intéresse   pour   les   personnes   et   pour   leur  
émotions.   C’est   un   type   de   personne   qui   s’exprime   et   communique   facilement.   Sur   le  
graphique   suivant   nous   pouvons   observer   la   prédominance   sociale   comme   type   de  
personnalité   au   travail,   avec   une   tendance   similaire   vers   l’entrepreneuriat   et   l’aspect  
artistique.  
     

Question  Nº2  :  Personnalité  et  environnement  du  travail  compatible    

A   partir   du   résultat   du   type   de   personnalité   prédominant   au   travail   selon   les   réponses,   la  


personnalité   «sociale»   est   identifiée.   Ce   type   de   personnalité  a   un   environnement   du   travail  
compatible   avec   l’entrepreneuriat   et   les   travaux   artistiques,   et   moins   compatible   avec   un  
environnement  réaliste,  c’est  à  dire,  avec  un  environnement  qui  exerce  des  activités  pratiques,  
constantes  et  minutieuses  avec  des  tâches  concrètes  et  beaucoup  moins  de  contact  humain.  

Question   Nº3  :   Quel   est   votre   pourcentage   de   prescripteurs   et   détracteurs   ?   (Net   Promoter  
Score  ®  du  Professeur  Fred  Reichheld)  

Le   Net   Promoter   Score   ®   est   un   outil   de   recherche   développée   par   le   Professeur   Fred  
Reichfeld,   professeur   émérite   à   Harvard   avec   le   cabinet   de   conseil   Bain   &   Company,   et   c’est  
une  marque  déposée  par  Bain  &  Company  Inc.  Le  Net  Promoter  Score  permet  de  mesurer  le  
pourcentage  en  numéro  de  personnes  qui  sont  prêts  à  recommander  votre  travail  (ou  votre  
produit  dans  le  cas  d’un  étude  sur  un  produit),  et  le  numéro  de  détracteur  ou  des  personnes  
qui  ne  le  recommanderont.  À  un  niveau  personnel  le  Net  Promoter  Score  ®  c’est  un  indicateur  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   18  


 

de  la  perspective  qui  ont  peux  avoir  sur  notre  carrière  professionnel,  car  le  pourcentage  des    
«prescripteurs»   nous   donne   une   idée   des   personnes   qui   parlent   bien   de   nous   et   qui   sont   prés  
à  recommander  notre  travail.    

Les  réponses  sont  données  dans  une  escale  de  o  à  10  points  et  les  pourcentages  sont  divisés  
en  trois  groupes.  De  0%  à  50%  c’est  la  partie  des  détracteurs,  c’est  à  dire,  les  personnes  qui  
ont  une  perception  négative  de  notre  travail,  de  51%  à  80%  c’est  la  partie  des  personnes  qui  
ont   une   performance   moyenne   au   travail   et   qui   ne   reçoivent   aucun   recommandation  
extraordinaire   car   ils   sont   passives   au   travail.   De   81%   à   100%,   cela   correspondant   aux  
personnes   qui   ont   une   opinion   favorable   de   notre   performance   et   comportement   au   travail.  
Ils  ont  une  perception  positive  et  nous  recommanderons  car  ils  perçoivent  que  nous  avons  la  
possibilité  d’avancer  dans  notre  carrière  professionnelle.    

Le   pourcentage   du   résultat   de   cet   évaluation   est   un   indicateur   très   clair   de   comment   nous  
sommes  perçus  au  travail.  

Sur  une  base  de  79  réponses  j’ai  eu  un  score  positif  de  89  %    

MASTER  MPME  2012-­‐2013   19  


 

Question  Nº  4  :  Quels  sont  vos  traits  de  caractères  les  plus  marquants  ?  

Les  réponses  données  par  les  répondants  peuvent  être  multiples  et  peuvent  être  choisies  de  
manière  ample.  Elles  montrent  les  traits  plus  reconnus  de  notre  personnalité  et  nous  donnent  
la  perception  de  notre  façon  d’être  au  travail.  Aussi,  ces  réponses  sont  le  reflet  de  nos  atouts  
naturels.    
 
Les  résultats  sont  les  suivants  :  
1. Amical,  sympathique  :  58  votes  
2. Crée  la  confiance,  crédible  :  42  votes  
3. S’adapte  au  changement  rapidement  :  35  votes  
4. Se  communique  clairement  :  35  votes  
5. Fiable,  fait  le  suivi  des  choses  :  30  votes  

Question  Nº  5  :  Quel  est  le  sentiment  de  votre  réseau  sur  la  perspective  de  votre  entreprise  ?    

C’est  une  mesure  sur  le  sentiment  de  l’avenir  de  notre  entreprise  avec  une  perspective  de  une  
année.  L’escale  va  de  1  à  5  pour  un  sentiment  négatif  de  pertes  et  des  échecs,  de  5.1  à  8  pour  
une   réussite   modéré   avec   une   possibilité   de   stabilité   et   peut-­‐être   d’expansion.   De   8.1   à   10  
signifie  une  expectative  de  croissance  et  de  réussite  au  long  terme.  

Le  résultat  c’est  de  :  8.7      

Question  Nº  6  :  Quel  est  le  sentiment  de  votre  réseau  sur  la  perspective  de  votre  carrière  ?    

Le   résultat   de   cette   mesure   est   le   sentiment   de   vos   collègues   et/ou   connaissances   sur   l’avenir  
de   votre   carrière   avec   une   perspective   d’une   année.   L’escale   va   de   1   à   5   pour   un   besoin  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   20  


 

évident  d’amélioration  dans  votre  façon  de  travailler  car  la  performance  est  médiocre  et  est  
en-­‐dessous   de   la   moyenne.   De   5.1   à   8   la   perspective   de   votre   carrière   est   très   stable   selon  
votre  réseau  mais  vous  devez  essayer  d’améliorer  votre  performance.  De  8.1  à  10  vous  êtes  
au-­‐dessous   de   la   moyenne   avec   une   performance   qui   vous   assure   un   avancement   et   une  
progression  dans  votre  carrière.    

Question  Nº  7  :  Dans  quoi  pouvez-­‐vous  vous  améliorer  ?    

Les   réponses   des   79   personnes   sur   les   aspects   à   améliorer   donnent   une   idée   claire   sur   les  
actions  à  prendre  en  compte  pour  avoir  une  meilleure  performance  au  travail  à  travers  une  
meilleure  attitude.  

Les  résultats  sont  :  

36.7  %  :  Pas  très  sûr  

12.7  %  :  Écouter  les  autres  

11.4  %  :  Mise  au  point  

8.9  %  :  Améliorent  compétences  

6.3  %  :  Faire  le  travail  

6.3  %  :  Fiabilité  

5.1  %  :  Compétence  sociales  

 
Les   23   commentaires   et   recommandations   que   mes   contacts   ont   fait   dans   le   cadre   de  
l’évaluation   360º   pour   améliorer   mon   travail   et   pour   commenter   l’idée   de   créer   ma   propre  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   21  


 

entreprise,   sont   disponibles   dans   l’évaluation   complète  à   la   section   des   annexes   de   ce  


Mémoire.        

1.3.1.2    Test  d’Intelligence  Emotionnelle      

J’ai   aussi   fait   un   test   d’Intelligence   Émotionnel   avec   le   système   de   Survey   Report.  
L’intelligence   émotionnelle   c’est   la   capacité   de   comprendre,   contrôler   et   identifier   nos  
émotions   et   aussi   celles   des   autres.     C’est   le   psychologue   Américain   Daniel   Goleman   qui   a  
popularisé   cette   forme   d’intelligence   à   travers   la   publication   de   son   livre   «Emotional  
Intelligence  :   Why   it   can   matter   more   than   IQ»9,   d’auprès   les   études   de   Peter   Salovey   de  
l’Université  de  Yale  et  John  D.  Mayer  de  l’Université  de  New  Hampshire.      
 
Le  test  de  Survey  Report  est  basé  sur  le  Test  de  Reconnaissance  des  Visages  (Face  Recognition  
Survey)  du  Dr.  Paul  Ekman10,  et  c’est  fait  à  travers  la  reconnaissance  de  gestes  sur  les  photos  
des   visages   d’une   série   des   personnes   qui   expriment   différentes   émotions.   Le   test   ce   fait   dans  
un  temps  très  limité  pour  répondre  de  façon  intuitive  et  immédiate.  C’est  un  test  simple  qui  
permet   de   reconnaître   et   de   mesurer   notre   capacité   à   utiliser   l’intuition   et   l’intelligence  
émotionnelle  pour  gérer  des  situations  au  travail  à  travers  la  «lecture  intuitive»  des  gestes  et  
du  langage  de  corps.    
 
Le  résultat  est  :  17/20  
 

ÉMOTION   EXACTITUDE  

Négative  
Crainte,  Colère,  Gêne,  Dégoût,  Mépris,  Tristesse,   88  %  
Honte,  Douleur    
Positive  
Amour,  Désir,  Amusement,  Compassion,   100  %  
Charmeur,  Bonheur  
Neutre  
Politesse,  Intérêt,  Orgueil,  Surprise   100  %  
 
 
 
 

                                                                                                               
9  GOLEMAN  D.  (1995)  :  «Emotional  Intelligence».  Bantam  Books  
10  http://www.paulekman.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   22  


 

Crainte   P   Mépris   P Intérêt   P


Bonheur   P Dégoût   P Tristesse   P
Colère   O   Charmeur   P Désir   P
Gêne   P   Douleur   P Honte   P
Fierté   P   Compassion   P Politesse   P
Surprise   P   Amusement   P Amour   P
     

1.3.1.3  Compatibilité  et  correspondance  au  travail  


 
D’après  les  résultats  de   l’évaluation  360º,  l’identification  des  traits  plus   marquants  de  notre  
personnalité,  et  la  reconnaissance  des  nos  atouts  et  nos  faiblesses,  il  est  possible  d’identifier  
les  secteurs  d’activité  plus  adaptés  à  notre  profil  professionnel  selon  nos  talents  naturels.    
 
Avec   l’aide   d’un   questionnaire   créé   pour   identifier   nos   réponses   à   des   situations  
hypothétiques   au   travail,   nous   obtenons   une   idée   plus   précise   de   comment   nos   talents  
naturels   agissent   face   aux   problèmes   professionnels.   Cela   nous   permet,   d’établir   un   spectre  
des   secteurs   économiques   dans   lesquels   nous   pouvons   avoir   une   performance   remarquable  
plus  facilement  grâce  à  nos  talents  naturels.      
 
Le  résultat  de  mon  questionnaire  donne  une  compatibilité  et  une  correspondance  au  travail  
plutôt   réaliste   et   sociale,   avec   une   tendance   naturelle   à   exercer   des   activités   managériales  
avec  côté  humain  important.    

MASTER  MPME  2012-­‐2013   23  


 

 
 
Dans  la  conclusion  de  l’évaluation,  selon  les  réponses  données  par  les  79  personnes  de  mon  
réseau   professionnel   de   LinkedIn   avec   l’aide   du   logiciel   de   Survey   Report,   le   trait   plus  
prédominant   de   ma   personnalité   au   travail   est   le   côté   humain,   et   cela   s’est   reflété   dans   les  
résultats  qui  donnent  la  partie  social  du  travail  comme  ma  tendance  naturel.    
   
Le   résultat   du   questionnaire   sur   la   façon   de   réagir   face   à   des   situations   hypothétiques,   donne  
une   compatibilité   et   une   correspondance   au   travail   plutôt   réaliste   et   sociale,   avec   une  
tendance  naturelle  à  exercer  des  activités  managériales  avec  coté  humain  très  important.    
 

MASTER  MPME  2012-­‐2013   24  


 

 
 
1.3.2  La  reconversion  professionnelle  réussie    
 
Après  avoir  fait  le  cheminement  personnel  et  professionnel  que  j’ai  décris  précédemment,  je  
suis  prêt  pour  commencer  à  développer  une  activité  professionnelle  propre.  Aussi,  grâce  aux  
différentes  tests,  j’ai  identifié  clairement  le  travail  de  vigilance  intérieur  que  je  dois  faire  sur  
moi-­‐même  pour  améliorer  ma  performance  professionnelle  en  minimisant  mes  faiblesses  et  
en  accentuant  les  aspects  positifs  de  ma  personnalité.  
 
J’ai  identifié  avec  l’aide  des  résultats  et  commentaires  des  ex  collègues,  que  mon  intérêt  sur  
l’aspect   humain   dans   l’entreprise   est   bien   perceptible   aux   collaborateurs,   et   que   le   trait  
«social»  prime  dans  mon  travail  quotidien.      
 
En  sachant  que  les  conditions  de  travail  ne  seront  pas  faciles  car  avoir  une  propre  entreprise  
est   plus   exigeant   et   financièrement   beaucoup   plus   périlleux,   j’ai   obtenu   l’adhésion   et  
l’acceptation   de   cette   nouvelle   condition   de   vie   dans   mon   entourage   familial.   Maintenant,   le  
prochain   pas,   est   de   commencer   à   clarifier   mon   modèle   d’entreprise,   mes   objectifs,   les  
moyens  pour  les  atteindre  et  traduire  l’intention  en  un  plan  d’action  concret.  
 
Pour   m’aider   à   mesurer   le   fait   de   vouloir   devenir   entrepreneur,   j’ai   répondu   au   questionnaire  
du   livre   «Rework,   Change   the   way   you   work   forever»11,   de   Jason   Fried   et   David   Heinemeier  

                                                                                                               
11  FRIED  J.  &  HEINEMEIER  HANSON  D.  (2010)  :  «Rework».  Random  House  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   25  


 

Hansson.   Le   questionnaire   propose   8   questions   sur   la   vraie   importance   de   faire   les   choses  
comme  on  est  en  train  de  les  faire  :  
1. Pourquoi  faut-­‐il  faire  ça  ?  
2. Quel  est  le  problème  que  on  essaie  de  résoudre  ?  
3. Est-­‐ce  que  c’est  vraiment  utile  ?  
4. Sommes-­‐nous  en  train  d’apporter  de  la  valeur  ?  
5. Est-­‐ce  que  nous  allons  changer  des  comportements  ?    
6. Y  a-­‐t-­‐il  une  voie  plus  facile  pour  le  faire  ?  
7. Que  pourriez-­‐vous  faire  au  lieu  de  cela  ?    
8. Cela  vaut-­‐il  la  peine  ?  
 Toutes  mes  réponses  signifiaient  une  confirmation  sur  le  fait  d’entreprendre.      
 
Pour   commencer   à   démarrer   une   activité   je   me   suis   inscrit   sous   le   statut   juridique   d’Auto-­‐  
entrepreneur. 12  Préalablement   à   mon   inscription   comme   auto-­‐entrepreneur   j’ai   fait   une  
recherche   sur   le   site   web   de   l’Agence   pour   la   Création   d’Entreprise   (APCE) 13  pour  
comprendre   la   démarche   administrative   à   faire   et   identifier   la   meilleure   façon   de   commencer  
mon  entreprise.  Le  site  web  de  l’APCE  est  très  pratique  et  facile  de  naviguer  pour  étudier  les  
options  et  commencer  à  construire  le  projet  de  création  d’entreprise.    
   
Alors,   après   avoir   étudié   les   options   je   me   suis   inscrit   comme   auto-­‐entrepreneur   pour  
formaliser   l’activité,   avoir   une   crédibilité   vis   à   vis   des   clients   potentiels,   et   j’ai   commencé   à  
faire  les  premières  tentatives  d’importation  en  France  de  différents  produits  mexicains.      
 
Le   statut   juridique   d’auto-­‐entrepreneur   offre   au   créateur   d’entreprise   des   avantages   fiscaux  
qui    permettent  de  démarrer  une  activité  économique  nouvelle  pour  satisfaire  leur  initiative  
entrepreneuriale.   Elle   s’exerce   en   forme   d’entreprise   individuelle   (EI),   et   est   dispensée  
d’Immatriculation   au   Registre   du   Commerce   et   des   Sociétés   (RCS),   ou   au   Répertoire   des  
Métiers  (RM)  et  se  bénéficie  du  régime  microsocial  simplifié.  Les  cotisations  et  contributions  
sociales  sont  calculées  et  déclarées  par  l’auto-­‐entrepreneur  lui-­‐même  en  appliquant  un  taux  
forfaitaire   au   chiffre   d’affaire,   et   en   l’absence   de   chiffre   d’affaire   aucune   déclaration   n’est   à  
effectuer.    

                                                                                                               
12  http://www.lautoentrepreneur.fr  
13  http://www.apce.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   26  


 

 
J’ai   commencé   à   importer   et   vendre   des   sacs   et   corbeilles   tissée   à   la   main   à   Oaxaca   au  
Mexique,  faits  avec  des  rubans  plats  plastifiés  que  produit  l’entreprise  que  mon  père  a  fondée  
en  1949.  J’ai  commencé  à  construire  mon  aventure  entrepreneuriale.  
 
Il   est   évident   que   les   entrepreneurs   ont   tous   le   même   caractéristique   psychologique   de  
percevoir   le   risque   comme   une   opportunité,   et   cela   devient   le   moteur   ultime   de   la   motivation  
car  la  poursuite  d’un  projet  entrepreneurial  révèle  aussi  une  dimension  existentielle.  Même  si  
la  quantité  de  travail  pour  un  entrepreneur  est  beaucoup  plus  importante  que  pour  un  emploi  
salarié,   la   possibilité   d’élaborer   soi-­‐même   la   stratégie   et   organiser   soi-­‐même   son   temps   selon  
les  priorités,  la  poursuite  d’autonomie  et  de  liberté  créative  et  décisionnelle  valent  la  peine.  

1.4  Interviews  des  chefs  d’entreprise  sur  le  sens  et  la  démarche  pour  entreprendre  

Pour  une  entreprise,  et  même  pour  une  personne,  l’acquisition  et  l’application  de  l’expérience  
transformée   en   plan   opérationnel   de   jour   en   jour,   est   un   des   avantages   compétitifs   le   plus  
importants.  

Dans   ce   sens   et   avec   cette   perspective,   j’ai   fait   la   démarche   de   demander   l’avis   et   conseil   à  
plusieurs  entrepreneurs,  chefs  d’entreprise  et  académiciens  que  j’ai  connu  dans  ma  vie,  et  qui  
je   pense,     peuvent   me   donner   un   avis   précieux   dans   ma   recherche.   Mon   intention   était   de  
demander   une   question   selon   le   style   de   management,   le   secteur   d’activité,   ou   l’expérience  
acquise  dans  certains  domaines  intéressants  pour  le  développement  de  ma  propre  entreprise.  

Pour   le   déroulement   des   questions   &   réponses   j’ai   suivi   une   séquence   conceptuelle   plus   ou  
moins  cohérente  selon  mon  concept  personnel  de  l’entreprise  et  la  démarche  que  je  veux  faire  
comme  entrepreneur  :    

à  Homme  /  Travail  (construction  de  soi  à  l’entreprise)    


  Mr.  François  Michelin  /  Michelin  
à  Famille  /  Education  (La  famille  comme  premier  lieu  d’éducation)  
  Mme.  Pauline  Chandon-­‐Moët  /  Château  de  Ferrand  et  société  BIC    
à  Entreprise  /  Société  (Coresponsabilité  pour  l’avenir  des  deux  entités)    
Mr.   James   E.   Austin   /   Professeur   émérite   de   l’Université   de   Harvard,   et  
Président  de  l’Initiative  HBS  Social  Enterprise  
àCommunication   (Interaction   de   l’entreprise   avec   à   travers   les   moyens   de  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   27  


 

communication  :  Journal  &  Internet)    


  Mr.  Nicolas  Corneau  /  Directeur  Général  du  Groupe  La  Nouvelle  République    
  Mme.  Clara  Gaymard  /  Présidente  de  GE  France  et  VP  du  GE  International    
à  Distribution  (Distribution  dans  le  secteur  mode  et  luxe)  
  Mr.  Loïc  Le  Borgne  /  PDG  de  Groupe  Go  Sport  
à  Secteur  d’activité/  Luxe  (Conceptualisation  du  luxe)    
  Mr.  Lorenz  Bäumer  /  Joaillier  et  Directeur  Artistique  de  Vuitton  Joaillerie  

1.4.1  L’expérience  humaine  dans  l’entreprise    

En   2004   j’ai   lu   le   livre   «Et   pourquoi   pas  ?»   de   François   Michelin   (Edition   espagnole  
d’Ediciones   Encuentro   imprimé   par   la   Compagnia   delle   Opere   -­‐   Espagne) 14  qui   est   un  
interview   de   Ivan   Levaï   et   Yves   Messarovitch   au   célèbre   patron   de   l’entreprise   française  
leader   de   fabrication   de   pneumatiques     Michelin.   La   lecture   du   livre   a   été   pour   moi   très  
fascinante.   La   pensée   claire,   simple   et   pleine   de   sens   commun   du   Monsieur   Michelin,   et   en  
même   temps   très   clarifiant   sur   la   dimension   fondamentale   du   travail   humain   au   sein   de  
l’entreprise,  était  pour  moi  une  lumière  et  un  guide.    

J’ai   été   très   impressionné   de   lire   sa   conception   simple   et   pleine   de   bon   sens   sur   le   client  
comme   axe   de   tous   les   efforts   de   l’entreprise.   Lorsque   j’ai   lu   dans   son   livre   que   la   quête   du  
sens   de   la   vie   devait   être   aussi   au   sein   de   l’entreprise,   c’était   pour   moi   «comme   un   coup   de  
tonnerre  dans  un  ciel  bleu».  

À   cette   époque   là,   j’étais   coordinateur   d’une   équipe   de   chefs   d’entreprise   de   l’organisme  
mexicain   Unión   Social   de   Empresarios   de   México,   A.C.   (USEM) 15  adhèrent   à   l’Union  
Internationale  des  Associations  Patronales  Catholiques  (UNIAPAC)16  et  j’ai  voulu  présenter  le  
livre   de   Monsieur   Michelin   dans   une   université   au   Mexique,   sponsorisé   par   l’USEM.   Alors,   à  
travers  la  nièce  de  Monsieur  Michelin,  amie  de  mon  épouse,  j’ai  pu  prendre  contact  avec  lui.  
Finalement   nous   avons   parlé   par   téléphone   et   je   lui   ai   proposé   de   présenter   son   livre   au  
Mexique,   il   était   d’accord   et   en   même   temps   très   surpris   que   quelqu’un   de   l’autre   côté   de  
l’océan    s’intéresse  au  contenu  de  son  livre.  

Quelques   mois   plus   tard   nous   nous   sommes   rencontré   personnellement   dans   son   bureau   à  
                                                                                                               
14  http://www.cdo.org  
15  http://www.usem.org  
16  http://www.uniapac.org  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   28  


 

Paris   pour   parler   de   la   présentation   du   livre   au   Mexique.   J’ai   enregistré   notre   interview   et   j’ai  
fait  une  présentation  en  Power  Point  pour  les  membres  de  l’équipe  des  chefs  d’entreprise  de  
l’USEM.    

En  plus  de  toutes  les  questions  sur  le  travail  et  l’entreprise  que  je  lui  ai  faite,  je  lui  ai  demandé  
une   question   qui   me   tenait   à   cœur.   Ma   question   était   comment   trouver   l’équilibre   entre   la  
dimension   humaine   fondamentale   de   l’entreprise   et   le   souci   de   la   rentabilité   face   à   des  
licenciements  (cette  année  là,  j’ai  licencié  plus  de  40  personnes  dans  l’entreprise  au  Mexique),  
et  je  garde  sa  réponse  comme  un  souvenir  très  spécial  :  «devenez  ce  que  vous  êtes».    

Dans   le   cadre   de   ce   mémoire   j’ai   pensé   à   lui   pour   une   question   sur   l’aspect   humain   de  
l’entreprise.   J’ai   pris   contact   avec   lui   en   espérant   le   rencontrer   à   nouveau   personnellement,  
mais  à  cause  de  son  âge    avancé  nous  avons  uniquement  parlé  par  téléphone.  

L’interview   téléphonique   le   03   juillet   à   duré   32   minutes,   et   pour   résumer   l’interview   je  


mentionne  uniquement  quelques  phrases  à  partir  de  ses  réponses  à  mes  questions.    

Tout  d’abord  j’ai  dit  à  Monsieur  Michelin  que  j’étais  en  train  de  faire  le  mémoire  d’un  Master  
en   management   et   que   pour   moi,   le   fait   que   nous   avions   commencé   le   cours   de   marketing  
avec  une  de  ses  phrases  sur  l’importance  du  client  était  très  significatif,  puisque  c’était  ce  qui  
m’avait  tant  marqué  dans  son  livre  «Et  pourquoi  pas  ?».  

Il  m’a  répondu  simplement  en  parlant  sur  le  client  :  «La  question  qu’il  faut  se  poser  c’est  :  qui    
paye  les  salaires  ?»  

Je   lui   ai   dit   aussi   que   dans   le   cadre   de   mon   Master   j’étais   en   train   d’écrire   mon   mémoire   et   sa  
réponse  a  été  :    

«Vous  devez  parler  de  votre  expérience,  de  la  vie  de  tous  les  jours…  parler  de  votre  cœur,  c’est  ça  
qui  compte  le  plus…  l’important  c’est  que  les  gens  connaissent  l’expérience  que  vous  avez  tirez  de  
vous  même,  l’expérience  tirée  de  la  réalité…  Le  livre  «Et  pourquoi  pas  ?»  c’est  le  témoignage  de  
mon  expérience  et  c’est  pour  cela  que  c’est  intéressant  !!  Les  personnes  qui  liront  les  choses  que  
vous  écrirez  seront  touchées  par  cela…  les  gens  connaitront  ce  que  vous  avez  vécu  et  l’expérience  
que   vous   avez   tiré   de   vous   même…   Le   livre   «Et   pourquoi   pas  ?»   C’est   le   témoignage   d’une  
expérience  personnel  à  partir  de  petites  paraboles,  de  petites  histoires,  c’est  infiniment  plus  fort  !  
Il   faut   que   les   choses   que   vous   écriviez   aient   une   valeur   personnelle   parce   que   c’est   ce   qui  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   29  


 

compte.  Ce  qui  compte  est  l’authenticité  de  la  réalité  qui  vous  a  touchée  !»  

Après  nous  avons  parlé  sur  comment  les  hommes  se  construisent  eux-­‐mêmes  en  même  temps  
qu’ils  construisent  l’entreprise  à  travers  leur  travail.  Ses  commentaires  ont  été  :  

«Si   vous   devez   embaucher   quelqu’un,…   si   vous   avez   quelqu’un   pour   faire   un   travail…   si   vous  
voulez  faire  réfléchir  les  gens  ..,  vous  devez  amener  les  gens  à  réfléchir  sur  leur  expérience  !…,  il  
faut  leur  donner  les  idées  pour  une  réflexion  personnelle…  Il  faut  que  ce  soit  notre  expérience  qui  
parle…»  

Ma   question   suivante   était   sur   comment   était-­‐il   possible   de   trouver   le   juste   milieu   entre   la  
«financiation»  de  l’économie  et  la  gestion  de  l’entreprise  de  la  façon  la  plus  humaine  possible.  

«Quand   vous   aurez   réexaminé   tout   ce   qui   vous   aura   frappé....   Si   j’ai   bien   compris   vous   n’êtes   pas  
opposés  à  la  doctrine  sociale  de  l’église….,  après  vous  pouvez  chercher  des  références  parce  que  
vous  changerez  de  plan  et  vous  entrerez  dans  le  plan  réel  qui  est  l’homme  à  l’image  de  Dieu,…  et  
si  ça  sort  de  votre  cœur  ça  servira  à  beaucoup  plus  de  choses  que  si  vous  y  pensiez  !!…  Demandez  
au  Saint  Esprit  de  vous  éclairer…  Ça  sera  beaucoup  plus  utile  pour  les  gens  qui  sont  autour  de  
vous,…  s’ils  veulent  que  tout  ce  que  vous  avez  vécu  ait  une  valeur  pédagogique  formidable…  Si  
vous  lisez  Rerum  Novarum  de  Leon  XIII,  ou  Centesimus  Annus  et  vous  analysez  dans  l’entreprise  
qu’est-­‐ce  que  veut  dire  la  notion  du  péché…  Si  vous  voyez  ce  que  veulent  dire  les  gens  qui  dans  
une  entreprise  ont  une  responsabilité  et  peuvent  conduire  à  la  dictature,…  c’est  des  choses  toutes    
simples  mais  qui  doivent  être  éclairées  de  l’intérieur…»  

Je  peux  dire  que  pour  moi  la  pensée  et  la  personnalité  simple,  directe,  et  pleine  de  bon  sens  de  
Monsieur   François   Michelin   mes   sert   toujours   de   guide   pour   ma   démarche   humaine   et  
entrepreneuriale.   La   possibilité   d’échanger   à   nouveau   avec   lui   est   possible,   et   si   j’ai  
l’opportunité   je   lui   rendrai   volontiers   visite   à   Clermont-­‐Ferrand.   Aussi,   il   est   possible  
d’écouter  l’interview,  car  je  l’ai  enregistrée.  

1.4.2  L’entreprise  et  la  famille      

Pour  moi  la  famille  est  le  premier  lieu  d’éducation  pour  la  vie,  et  alors,  c’est  avec  l’exemple  de  
nos  parents  et  de  notre  vie  en  famille  que  nous  avons  les  premiers  outils  pour  commencer  à  
construire  notre  avenir  professionnel.    Moi-­‐même  j’ai  eu  l’exemple  du  travail  de  mon  père  et  
de  la  vie  de  famille  avec  mes  parents  et  mes  frères  et  sœurs.    

MASTER  MPME  2012-­‐2013   30  


 

Dans   ce   sens,   je   garde   l’heureux   souvenir   d’avoir   écouté   Pauline   Chandon-­‐Moët   (née   Bich)   au  
Mexique,  lors  d’une  de  ses  visites  chez  nous  à  Oaxaca.  Elle  nous  a  raconté  l’importance  vitale  
de   l’expérience   d’avoir   vécu   la   façon   de   travailler   de   son   père,   Monsieur   Marcel   Bich,   co-­‐
fondateur  de  l’Entreprise  Bic.    

J’étais   très   impressionné   de   l’exemple   de   travail   et   volonté   qu’un   père   pouvait   ainsi  
transmettre  à  ses  enfants,  et  nous  avons  échangé  sur  ce  sujet  car  ça  m’avait  beaucoup  marqué.  
Le  fait  que  j’ai  perdu  mon  père  à  l’âge  de  14  ans  quand  j’étais  loin  du  Mexique  étudiant  dans  
un   collège   militaire   aux   États   Unies,   à   été   néanmoins   un   manque   dans   ma   vie   d’étudiant   et  
professionnelle.      

Pauline   et   Philippe   Chandon-­‐Moët   sont   viticulteurs   et   propriétaires   du   Château   du   Ferrand.  


Pauline   travaille   aussi   comme   administrateur   de   l’entreprise   familiale,   et   forme   partie   du  
Conseil  d’Administration  de  la  société  Bic.  

Pour  mieux  comprendre  la  forte  personnalité  d’entrepreneur  du  Baron  Bich,  j’inclus  dans  ce  
mémoire   comme   annexe   la   lettre   de   Marcel   Bich   à   ses   actionnaires   en   juin   1973   lors   de   la  
rentrée  de  la  société  Bic  à  la  Bourse  de  Paris.    

1.4.3  Le  rôle  de  l’entreprise  dans  la  société      

Je  crois  que  le  rôle  de  l’entreprise  est  décisif  pour  l’avenir  de  la  société  et  de  même  façon,  pour  
la  société,  la  création  de  richesse  des  entreprises  est  vitale  pour  l’équilibre  socioéconomique  
de   la   société.   La   relation   symbiotique   qui   existe   entre   les   des   deux   constitue   un   des   sujets   qui  
personnellement  m’intéresse  beaucoup.    

Au   moment   de   quitter   l’Espagne   pour   venir   nous   installer   en   France   j’ai   fait   un   accord   de  
collaboration  avec  l’entreprise  mexicaine  Concepto  Total  S.A.  de  C.V.17  pour  travailler  comme  
consultant   associé   à   distance,   via   internet   à   travers   les   logiciels   www.skype.com   (pour   les  
vidéoconférences)  et  www.basecamp.com  (pour  la  gestion  des  projets).      

Mon   travail   en   tant   que   consultant   concernait   les   entreprises   mexicaines   qui   avaient   besoin  
de  mettre  en  œuvre  un  programme  de  Responsabilité  Sociétale  des  Entreprises  (RSE),  ou  qui  
suivaient  les  lignes  directrices  de  l’organisation  Global  Reporting  Initiative  ™  (GRI)18  pour  le  

                                                                                                               
17  http://www.conceptototal.com.mx/clientes.html  
18  https://www.globalreporting.org/Pages/default.aspx  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   31  


 

«reporting»   développement   durable   de   ses   activités,   car   l’entreprise   mexicaine   était   partie  
prenante    (organizational  stakeholder)  de  l’organisation  GRI.  Le  cadre  de  référence  à  mesurer  
dans   l’entreprise   dans   le   système   du   GRI   contemple   les   quatre   piliers   du   développement  
durable,  c’est  à  dire,  le  domaine  économique,  environnemental,  sociétal  et  de  gouvernance.    

Pour   ma   question   sur   le   lien   entre   l’entreprise   et   la   société   j’ai   contacté   Monsieur   James   E.  
Austin 19 ,   Professeur   Emérite   de   l’Université   d’Harvard,   et   co-­‐fondateur   et   Président   de  
l’Initiative  HBS  Social  Enterprise.    

J’ai  connu  James  E.  Austin  en  2002  quand  nous  avons  travaillé  dans  deux  projets  de  RSE  au  
Mexique.   Un   projet   de   recherche   pour   l’Instituto   Tecnológico   y   de   Estudios   Superiores   de  
Monterrey  (ITESM)20  et  un  projet  du  RSE  pour  la  Fundación  Comunitaria  Oaxaca  A.C.21  Aussi,  
il  a  visité  l’entreprise  d’exportation  de  café  car  il  faisait  à  l’époque  une  étude  sur  la  mise  en  
œuvre   d’un   partenariat   stratégique   entre   le   torréfacteur   américain   Starbucks   et   l’ONG  
Conservation   International,   et   l’entreprise   Ecom   Coffee   Group,   principal   partenaire   pour  
l’approvisionnement  de  café.  

J’ai   lu   son   livre   «The   Collaboration   Challenge  :   How   Nonprofits   and   Business   Succed   through  
Strategic  Alliances»22  que   j’ai   trouvé   fascinant,   et   je   lui   ai   proposé   que   nous   présentions   son  
livre   ensemble   afin   de   parler   aussi   de   notre   projet   de   café   avec   Starbucks   et   Conservation  
International.  Nous  avons  fait  la  présentation  avec  le  concours  de  la  Chambre  de  Commerce  
dans  la  Fundación  Rodolfo  Morales,  à  Oaxaca  au  Mexique.  

Dans   le   cadre   de   ce   Master   j’ai   contacté   à   nouveau   Monsieur   James   E.   Austin   pour   clarifier  
l’aspect   de   RSE   que   je   veux   développer   dans   mon   entreprise.   Je   lui   ai   demandé   quel   était   le  
lien  idéal  entre  l’entreprise  et  la  société,  et  comment  il  est  possible  de  le  construire.    

Je   transcris   ici   sa   réponse   traduite   en   français  :   «Le   meilleur   lien   c’est   la   collaboration  
intersectorielle   que   l’entreprise   peux   et   doit   construire   pour   la   co-­‐création   de   valeur  
économique,     sociétale   et   environnementale   pour   les   organisations,   les   individus   et   la  
société.»  

 Aussi   il   m’a   envoyé   ses   deux   publications   récentes   sur   la   création   de   valeur   à   travers   la  
                                                                                                               
19  http://www.hbs.edu/faculty/Pages/profile.aspx?facId=6413  
20  http://www.itesm.edu/wps/portal?WCM_GLOBAL_CONTEXT=  
21  http://www.fundacion-­‐oaxaca.org  
22  AUSTIN  E.  J.  (2000)  :  «  The  Collaboration  Challenge  »,  The  Drucker  Foundation  -­‐  Jossey-­‐Bass  Publishers,  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   32  


 

collaboration  (Collaborative  Value  Creation).  

Pour  donner  un  exemple  de  la  meilleure  façon  d’intégrer  l’entreprise  et  la  société,  j’inclus  ici  
le  tableau  «The  Collaboration  Continuum»  du  livre  de  Monsieur  James  E.  Austin,  et  plus  tard,  
dans  un  autre  chapitre  je  parlerai  sur  la  vocation  étique  de  mon  entreprise.    

1.4.4  L’entreprise  et  les  medias    

Le  groupe  Nouvelle  République,  basé  à  Tours,  est  un  groupe  qui  se  déploie  sur  le  numérique,  
la  télévision  et  la  presse.  Le  groupe  édite  des  quotidiens  régionaux  (La  Nouvelle  République  et  
Centre  Presse),  l’hebdomadaire  gratuit  Tours  ma  ville  (TMV)  et  il  est  aussi  actionnaire  de  la  
télévision  locale  TV  Tours.23  

Pour  la  question  sur  les  médias  j’ai  demandé  à  Monsieur  Nicolas  Corneau,  Directeur  Général  
de   la   Nouvelle   République   Centre   Ouest   (NRCO)   quels   sont   les   facteurs   clés   d’une   bonne  
stratégie  média.    

Sa  réponse  est  la  suivante  :    

«Pour  la  place  et  le  rôle  de  la  stratégie  de  communication  de  la  marque  la  stratégie  media  joue  
un   rôle   déterminant   puisque   sur   elle   va   reposer   l’impact   maximum   de   la   communication  

                                                                                                               
23  http://www.lanouvellerepublique.fr  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   33  


 

auprès   des   bonnes   personnes.   Pour   trouver   le   bon   «  territoire   d’expression   media  »   pour   la  
marque   il   faut  chercher   l’adéquation   optimale   entre  :   le   message   à   délivrer,   la   cible   à   toucher,  
la  présence  dans  le  temps  et  le  budget  disponible.    

Ce  choix  ne  peut  pas  être  fait  dans  l’absolu  car  il  correspond  à  la  problématique  d’une  marque  
à  un  instant  précis.  Les  principaux  éléments  y  participant  sont  :  la  capacité  à  toucher  la  cible  
analysée   au   travers   des   sources   d’information   (études),   les   coûts   d’utilisation   des   médias  
(chaque  media  varie  avec  la  proximité  avec  la  cible),  l’adéquation  avec  le  fond  et  la  forme  du  
message,   et   la   réponse   aux   contraintes   liées   aux   objectifs  :   saisonnalité,   visualisation   du  
produit,  argumentation,  mouvement,  délais  de  mise  en  œuvre…».  

Sa   réponse   m’a   servi   pour   mieux   comprendre   le   rôle   des   medias   pour   la   promotion   d’une  
marque  et  sa  stratégie  media.  

1.4.5  La  communication  de  l’entreprise  à  travers  les  nouveaux  réseau  sociaux    

Pour   mieux   comprendre   la   démarche   de   communication   à   faire   dans   les   nouveaux   réseaux  
sociaux   (Facebook,   Twitter,   LinkedIn,   Viadeo,   Instagram,   Pinterest,   Tumblr,   etc.),   j’ai   contacté  
Mme.   Clara   Gaymard,   Présidente   de   General   Electric   France   et   Vice-­‐présidente   de   GE  
International.24  Elle   est   pour   moi   une   inspiration   de   leadership   entrepreneuriale   et   aussi  
humaine,  et  elle  est  aussi  une  des  seules  directrices  d’entreprise  du  CAC  40  qui  utilise  Twitter  
et   Facebook.   Aussi,   elle   fait   partie   de   la   Mission   «Marque   France»,   qui   vise   à   améliorer   la  
réputation   et   le   dynamisme   de   l’économie   française   à   travers   une   stratégie   de   marque  
nationale.   La   mission   consiste   à   mettre   en   lumière   les   enjeux,   les   voies   et   les   moyens   qui  
existent   pour   mettre   en   œuvre   une   stratégie   de   marque   nationale   fondée   sur   un   marketing  
pays.      

Je  lui  ai  posé    la  question  suivante  :  Les  réseaux  sociaux  telles  que  Facebook  ou  Twitter  sont  
en  train  de  changer  la  façon  de  se  communiquer  auprès  de  l’entreprise.  A  votre  avis,  et  selon  
votre   expérience   d’utilisatrice   de   ces   outils   de   communication,   quelle   est   la   meilleure   façon  
d’intégrer   stratégiquement   les   réseaux   sociaux   dans   la   politique   et   la   démarche   de  
communication  de  l’entreprise  ?  

Sa  réponse  est  la  suivante  :    

                                                                                                               
24  http://www.ge.com/fr/company/leadership/bios/Clara_Gaymard.html  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   34  


 

«Aujourd’hui   les   réseaux   sociaux   sont   devenus   incontournables   dans   notre   vie   de   tous   les  
jours.   Au   sein   de   l’entreprise,   seule   une   poignée   d’initiés   voient   le   véritable   potentiel   des  
médias  sociaux  comme  un  nouvel  espace  stratégique  pour  la  performance,  la  croissance  et  le  
leadership.  Cette  tendance  tend  à  se  généraliser  et  à  irriguer  toutes  les  parties  prenantes  de  
l’entreprise.  En  termes  de  communication  le  numérique  représente  pour  un  dirigeant  le  mode  
d’irradiation  et  d’expression  le  plus  large.      
 
Pour  une  intégration  optimale,  la  compréhension  des  cibles  est  primordiale.  Les  utilisateurs  
de   ces   médias   étant   avides   d’interactions   et   de   conversations,   il   faut   éviter   l’écueil   de   la  
diffusion  unilatérale  et  de  la  langue  de  bois.  
 
Pour   relever   ce   défi,   il   est   aussi   nécessaire   de   savoir   qui   l’on   est   et   quel   sens   l’on   veut   donner  
aux   messages.   Encore   faut-­‐il   que   le   message   émane   du   cœur   de   l’entreprise   et   des  
collaborateurs.   L’authenticité   du   message   dépend   fortement   du   collectif,   qui   à   termes   devient  
le  medium  du  discours.  
 
C’est  pourquoi  chez  GE,  nous  avons  développé  un  réseau  social  interne  «Colab»  qui  possède  
toutes   les   fonctionnalités   de   Facebook  :   messagerie   instantanée,   connexion   avec   leurs  
collègues   et   même   la   coordination   avec   des   personnes   extérieures   à   leurs   services.   Les  
employés   peuvent   alors   à   tout   moment   trouver   une   expertise   interne   et   partager   leurs  
compétences.  Ce  réseau  interne  s’est  créé  dans  un  souci  de  faire  converger  tous  les  outils  de  
collaboration  déjà  existants  chez  GE.  En  dehors  du  bureau,  les  réseaux  sociaux  fonctionnent  
souvent   en   silos,   les   jeunes   et   les   moins   jeunes   se   mélangent   rarement.   L’entreprise   a  
cependant   besoin   de   cette   interaction   intergénérationnelle.   C’est   pourquoi   chez   GE   nous  
l’encourageons  et  nous  à  la  cultivons  avec  Colab.    
 
Par  ailleurs,  pour  répondre  aux  aspirations  des  nouveaux  publics,  l’entreprise  doit  adopter  un  
langage  de  qualité  et  de  vérité.  La  qualité  est  l’assurance  de  diffuser  un  message  fidèle  à  son  
projet,   à   ses   collaborateurs,   à   sa   philosophie.   La   communication,   c’est   avant   tout   la   mise   en  
commun.   Il   faut   constamment   s’assurer   que   tout   message   véhiculé   par   l’entreprise  
correspond   au   sens   défini   en   interne   avec   ses   collaborateurs.   Avec   les   réseaux   sociaux  
aujourd’hui,  il  n’est  pas  envisageable  de  tenir  un  double  discours.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   35  


 

La   vérité   souvent   perçue   comme   une   contrainte   ne   l’est   plus   vraiment   tant   l’information   s’est  
libéralisée   avec   le   numérique.   La   moindre   approximation   est   sanctionnée   de   manière  
immédiate  par  un  public  exigeant.  En  réalité  cet  impératif  recouvre  bien  plus  des  notions  de  
justesse  et  de  cohérence  qu’un  diktat  de  la  transparence.  Les  utilisateurs  des  réseaux  sociaux  
et  la  société  en  général  sont  plus  réceptifs  à  un  discours  synthétique  et  argumenté.  
 
Ainsi  pour  répondre  à  ce  besoin  d’authenticité  sur  les  réseaux  sociaux  internes  et  externes,  il  
convient   de   mobiliser   bien   au-­‐delà   de   la   simple   Direction   de   la   communication.   Chaque   strate  
de   l’organisation   (RH,   Marketing,   Finance   etc.)   doit   servir   et   nourrir   la   communication   de  
l’entreprise.   Cette   dernière   sera   d’autant   plus   efficace   si   l’entreprise   et   les   dirigeants  
incarnent  ce  qu’ils  prétendent  être  sur  ces  réseaux  sociaux.»    
 
Définitivement   l’utilisation   des   réseaux   sociaux   telles   que   Facebook,   Twitter,   LinkedIn   ou  
autres  est  incontournable  pour  l’entreprise  aujourd’hui.  Je  parlerai  plus  tard  de  ce  sujet  dans  
la   partie   consacrée   à   la   façon   dans   laquelle   je   ferai   la   communication   de   mon   entreprise   en  
utilisant  les  nouveaux  réseaux  sociaux.    
 
1.4.6  La  Distribution    

La   distribution   est   une   fonction   clé   de   la   gestion   des   entreprises,   l’analyse   et   le   choix   d’un  
canal  de  distribution  a  une  importance  majeure.  De  là,  dépendent  la  réussite  ou  la  faillite  de  la  
commercialisation  de  leurs  produits.    

Pour   mieux   comprendre   les   enjeux   de   la   distribution   et   pour   mieux   identifier   les   choix   à  
mettre   en   place,   j’ai   contacté   Monsieur   Loïc   Le   Borgne.25  Je   lui   ai   demandé   quels   sont   les  
facteurs   clé   d’une   bonne   stratégie   de   distribution   pour   des   accessoires   de   mode   dans   le  
secteur  du  luxe.  Monsieur  Le  Borgne  a  une  expérience  de  30  ans  dans  la  distribution.  Après  
avoir  passé  21  ans  chez  Auchan  notamment  comme  Directeur  d’hypermarchés,  Directeur  en  
centrale   d’achats   et   Directeur   Régional,   il   a   rejoint   le   groupe   de   distribution   Kiabi   de   mode  
prêt-­‐à-­‐porter   en   tant   que   Directeur   International   et   Responsable   des   activités   France.  
Actuellement  il  est  Président-­‐directeur  général  de  la  société  Go  Sport  26(distribution  d’articles  
de  sport,  en  bourse  GSP).  

                                                                                                               
25  http://www.filieresport.com/tag/le-­‐borgne/  
26  http://www.go-­‐sport.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   36  


 

Les  facteurs  clés  d’une  bonne  stratégie  de  distribution  selon  son  avis  sont  :  

• Identifier  la  clientèle  et  nourrir  la  notion  de  cross-­‐canal  ou  omni-­‐canal  
• Identifier  le  circuit  (magasin,  corner,  site  vitrine  ou  site  marchand…)  
• Générer   l’expérience   client   différenciant   selon   le   point   de   vente   choisie   pour   créer   une  
forme  de  fidélisation    
• L’expérience   client   doit   être   au   service   du   produit   pour   générer   la   rareté,   la   notion  
d’appartenance  et  l’attachement  émotionnel  
•  Développer  une  stratégie  de  la  collection  (dans  le  luxe  en  cas  de  non  vente  les  produits  
ne  sont  jamais  soldés,  mais  plus  tôt  détruits)  
• Définir  le  rôle  du  site  web    
o créer  un  site  institutionnel  pour  informer  sur  la  société  
o créer  un  site  marchand  pour  nourrir  le  positionnement  et  l’envie  de  venir  à  la  
boutique      

La  conversation  avec  Monsieur  Le  Borgne  confirme  que  le  e-­‐commerce  a  modifié  les  modes  de  
fonctionnement   des   réseaux   de   distribution.   Maintenant,   à   cause   de   la   pression   des  
consommateurs   les   entreprises   doivent   modifier   leur   stratégie   vers   l’expérience   client,   à  
partir  de  l’image  que  l’entreprise  donne  sur  internet  en  privilégiant  les  sensations  sensoriales  
que  le  client  perçoit  sur  internet.  

1.4.7  Le  Luxe    

Dans   les   chapitres   suivants   je   parlerai   plus   du   luxe   car   les   produits   que   je   veux   développer  
appartiennent  à  ce  secteur,  mais  j’ai  voulu  vérifier  avec  un  professionnel  et  artisan  du  luxe  la  
partie  conceptuelle  et  philosophique  qui  me  fascine  du  luxe.    

Pour   ce   sujet   j’ai   parlé   avec   le   joaillier   Lorenz   Bäumer27.   Il   a   travaillé   de   1988   à   2007   en  
dessinant  les  collections  de  la  maison  Chanel,  il  a  crée  sa  propre  maison  depuis  1992,  en  2009  
il   a   commencé   à   travailler   en   tant   que   Directeur   Artistique   de   Vuitton   Joaillerie   en   parallèle  
avec   ses   propres   créations.   Il   a   dessiné   la   tiare   de   mariée   de   la   princesse   Charlène   de   Monaco  
en   2011,   et   depuis   2009   il   fait   partie   du   Comite   Colbert,   qui   est   l’association   qui   fait   depuis  
1954  la  promotion  du  luxe  français.    

                                                                                                               
27  http://lorenzbaumer.com/fr/home  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   37  


 

Ses  créations  se  déclinent  en  trois  univers  :  poète,  architecte  et  jardinier,  et  à  partir  de  juillet  
2013,   il   ouvre   sa   propre   magasin   de   400   m2   à   19   Place   Vendôme,   Paris,   à   côté   de  
l’emblématique  Hôtel  Ritz.    

La  question  que  je  lui  ai  posée  est  :  

Le  luxe  dans  sa  conception  et  nature  la  plus  profonde  fait  partie  du  désir  humain  de  beauté  et  
d'excellence.  Aussi,  le  luxe  est  un  instrument  de  distinction  sociale  et  un  ensemble  de  valeurs  
immuables.  Selon  votre  avis  et  expérience,  le  luxe  est-­‐il  plus  près  de  l’être  que  de  l’avoir  ?  

Sa  réponse  :    
 
«Le  vrai  luxe  est  celui  de  l'être,  le  seul  qui  compte  vraiment  car  il  est  immatériel.  À  chacun  sa  
définition   (d’auprès   son   Dictionnaire   égoïste)  :   Mon   luxe   à   moi   ?   Ce   qui   me   fait   rêver  :   le  
temps,   l’espace.   La   liberté…   Plus   concrètement  :   un   après   midi   de   surf   avec   les   amis,   une  
tartelette   au   chocolat,   un   très   bel   objet   porteur   d’une   histoire,   un   livre   dans   un   hamac,   un  
grand   vin,   un   coucher   du   soleil…   Le   luxe   n’est   pas   lié   à   l’argent,   c’est   une   expérience.   Sans  
doute  le  plus  grand  luxe  est-­‐il  de  pouvoir  se  créer  un  luxe  à  soi…»    

La  réponse  de  Lorenz  Bäumer  confirme  très  bien  que  le  luxe  est  ontologiquement  beaucoup  
plus   près   de   l’être   que   de   l’avoir,   et   que   le   luxe   est   un   élément   éphémère   plutôt   qu’un   bien  
matériel.  En  fait,  c’est  plutôt  l’idée  que  chacun  se  fait  de  lui  qui  rend  le  luxe  si  attirant  car  le  
luxe  s’adresse  à  l’homme  dans  sa  totalité,  et  fait  partie  de  sa  nature  pour  vivre  et  survivre.  

1.5  Trouver  une  idée  d’entreprise  face  à  la  crise  

Avec   les   réponses   compilées   à   partir   de   l’expérience   de   plusieurs   personnes   dans   le   point  
précèdent,   j’ai   davantage   d’éléments   pour   identifier   les   enjeux   de   mon   initiative  
entrepreneuriale.          

J’aime  imaginer  la  parabole  d’un  guerrier  aventurier  (l’entrepreneur),  qui    doit  se  battre  jour  à  
jour  pour  défendre  ses  idéaux,  principes  et  domaine  (son  idée,  son  produit  et  son  entreprise).  
Peut-­‐être  cette  idée  c’est  un  peu  romanesque  mais  l’image  n’est  pas  très  loin  de  la  réalité  car  
le  monde  de  l’entreprise  est  très  semblable  à  un  monde  de  conquêtes,  défaites,  stratégies  et  
batailles  où  l’on  doit  se  remettre  toujours  en  question.  

Je   crois   que   pour   affronter   de   façon   permanente   et   avec   détermination   un   environnement  


économique   plein   de   contraintes   et   d’obstacles,   nous   avons   besoin   d’identifier  notre   idéal  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   38  


 

pour  «nous  battre».  Cela  fait  partie   de  notre  vocation,  et  est  proche  de  notre  cœur  car  c’est  là  
où  nous  mettons  notre  affection,  notre  temps  et  notre  argent.    

Pour   trouver   une   idée   d’entreprise   «idéal»   selon   notre   conception   de   la   vie,   et   avec  
l’espérance   d’avoir   la   récompense   future   de   la   réussite   entrepreneuriale   et   la   réalisation   de  
soi,   comme   disait   Honoré   de   Balzac,   c’est  :  «Avoir   ça   passion   comme   métier,   voilà   le   vrai  
bonheur  !».  Pour  cela,  j’ai  fait  un  inventaire  des  choses  que  j’aime  pour  identifier  quel  métier  
je   pouvais   exercer   comme   modus   vivendi   de   façon   plus   naturel,   en   y   mettant   mon   cœur.   Et  
c’est   comme   ça   que   l’idée   de   faire   une   entreprise   d’accessoires   de  mode   et   d’import   et   export  
a  surgi.  

D’un   côté,   j’avais   la   possibilité   d’avoir   la   matière   primaire   pour   faire   fabriquer   facilement   des  
cabas  et  paniers  à  partir  des  produits  provenant  de  l’usine  que  mon  père  a  fondé,  et  de  l’autre,  
mon   expérience   précédente   dans   le   négoce   et   l’exportation   était   un   premier   indice   pour  
choisir  l’activité  à  développer.  

Cette   aventure   entrepreneuriale   est   aussi   une   aventure   familial   car   l’adhésion   à   ce   projet  
impliquait   l’acceptation   d’une   nouvelle   manière   de   vivre   en   famille.   Pour   cela,  
l’accompagnement  de  mon  épouse  était  vital.  Nous  confrontions  ensemble  chaque  décision,  et  
son  avis  et  guide  est  toujours  une  lumière  dans  mon  chemin.  

Aussi,  l’expérience  de  mon  épouse  dans  le  monde  de  la  mode  en  travaillant  trois  ans  en  tant  
que  graphiste  chez  Jean  Paul  Gaultier28,  lui  a  donné  une  vision  sur  l’industrie  de  la  mode.  C’est  
un  atout  à  mon  projet  d’entreprise,  qui,  devenant  un  projet  à  deux,  a  plus  de  chance  de  réussir.  
Mon   épouse   a   donné   la   thématique   et   le   graphisme  à   certains   défilés   de   mode,   dessiné   des  
motifs   pour   tissus,   foulards   et   cravates   et   a   mis   en   dessin   les   idées   de   costumes   que   lui  
donnait  Jean  Paul  Gaultier,  notamment  pour  le  film  de  Luc  Besson,  le  5ème  élément.    

Avec   la   connaissance   que   j’ai   maintenant   de   la   France,   et   grâce   à   ma   double   nationalité  


(Mexicain  et  Français),  je  peux  dire  que  comme  les  Mexicains  ont  le  génie  d’être  chaleureux,  
les  Français  ont  le  génie  du  raffinement  et  du  luxe.  

En  habitant  en  France  et  avec  l’image  de  raffinement  et  du  luxe  que  donne  la  France  au  reste  
du   monde   à   travers   les   entreprises   françaises   du   luxe,   qui   bien   sûr   sont   parmi   les   plus  
prestigieuses  au  monde,  on  à  eu  l’idée  de  revaloriser  l’énorme  richesse  et  valeur  artistique  du  
                                                                                                               
28  http://www.jeanpaulgaultier.com/fr  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   39  


 

Mexique  à  travers  des  accessoires  de  mode  d’inspiration  mexicaine  fabriqué  en  France.  

1.5.1  La  tradition  artisanale  et  l’identité  artistique  du  Mexique  

Le   Mexique   est   un   pays   très   chaleureux,   plain   de   soleil,   de   couleur   et   de   contrastes.   Comme   le  
dit   Jacques   Soustelle   de   l’Académie   Française  :   «Le   Mexique   n’est   pas   seulement   un   pays  
comme  les  autres  :  c’est  un  monde».  

Le   Mexique   a   un   attrait   incomparable   car   nulle   part   ailleurs   il   s’est   créé   une   telle   synthèse  
entre  l’Europe  chrétienne  et  la  civilisation  ancienne  pleine  de  mysticisme  (l’Anahuac  aztèque)  
pour  construire  la  modernité  d’un  pays.      

Cette   synthèse   englobe   le   langage,   la   religion,   la   cuisine   et   les   mœurs   qui   ont   imprimé   la  
mentalité   et   la   vie   quotidienne   du   Mexicain.   Pour   décrire   mon   pays   d’origine   j’aime   utiliser   la  
description  qui  fait  du  Mexique  le  grand  poète  chilien  Pablo  Neruda  :    

«Il   n'existe   pas   sur   notre   continent,   ni   peut-­‐être   sur   notre   planète,   un   pays   plus   profondément  
humain  que  le  Mexique.   A  travers  ses  réussites  lumineuses,  mais  aussi  ses  erreurs  gigantesques,  
on  aperçoit  le  même  chaîne  de  générosité  grandiose,  de  vitalité  profonde,  d'histoire  inépuisable,  
de  germination  sans  fin.»  

Après   l’arrivée   des   conquistadors   en   1517   au   sein   de   ce   «nouveau   monde»   que   Christophe  
Colomb   venait   à   peine   de   découvrir,   les   espagnols   sont   impressionnés   par   l’existence   de  
brillantes  civilisations  dont  les  plus  anciennes  remontent  à  vingt-­‐cinq  siècles  ou  davantage.    

En   marge   des   hautes   civilisations   qui   allaient   désormais   coexister   ou   se   succéder   sur   le  
territoire   mexicain   jusqu’à   la   conquête   espagnole,   la   première   fut   olmèque,   la   seconde   fut  
celle  de  Teotihuacán,  après  toltèque  et  la  dernière  Aztèque.  Les  Olmèques  mirent  au  point  le  
système   théocratique   qui   allait   devenir   le   fondement   de   toute   civilisation   en   Amérique  
centrale,   ainsi   que   des   ébauches   d’écriture   et   de   calendrier,   que   les   Mayas   porteraient   plus  
tard  à  sa  perfection.    

Sur  le  plain  artistique  les  Olmèques  étaient  très  illustres  dans  le  domaine  de  la  sculpture  car  
les  artisans  ont  su  ciseler  avec  une  maîtrise  incomparable  de  délicats  objets  en  pierre  dure.  Ils  
ont   influencé   artistiquement   les   hautes   civilisations   de   l’Amérique   centrale.   À   partir   des  
origines  olmèques,  les  sociétés  de  plus  en  plus  complexes  donnent  naissance  au  phénomène  
urbain.    

MASTER  MPME  2012-­‐2013   40  


 

Teotihuacán  est  la  première  grande  métropole  aux  temples  et  pyramides  associés  au  palais  et  
maisons   plus   modestes   destinées   aux   serviteurs   et   artisans.   La   plupart   des   bâtiments   sont  
habillés  de  fresques  polychromes  et  glyphes.  Les  dimensions  imposantes  de  ces  constructions  
donnent  les  mêmes  mesures  pharaoniques  que  les  pyramides  d’Égypte.          

Déjà  évident  au  moment  de  la  conquête  espagnole,  le  peuple  mexicain  est  très  centré  sur  l’art.  
Au  temple  des  «Danzantes»  à  Oaxaca,  la  taille  de  pierre  est  un  échantillon  de  la  maitrise  et  la  
perfection   de   la   technique   architecturale   acquise   par   les   indiens   zapotèques.   De   leur  
sculpture,   malgré   les   destructions   perpétrées   par   les   Espagnols,   il   reste   suffisamment   de  
pièces   pour   démontrer   la   maîtrise   des   artisans.   Le   «calendrier   aztèque»   est   l’une   des   plus  
célèbres   car   c’est   un   disque   de   basalte   de   3,60   m   de   diamètre   couvert   de   hiéroglyphes  
résumant   l’ensemble   des   conceptions   cosmologiques   et   chronologiques   des   anciens  
Mexicains.    

Aztèques,  Zapotèques,  Mixtèques  et  Mayas  expriment  aussi  leur  vision  du  monde  au  moyen  de  
fresques,  et  cela  a  affirmé  l’héritage  culturel  des  grandes  civilisations  précolombiens,  reprise  
aussi  les  peintres  muralistes  mexicains  (Diego  Rivera,  David  Alfaro  Siqueiros,  José  Clemente  
Orozco,  etc.)  qui  ont  retracé  tous  les  événements  majeurs  de  l’histoire  du  Mexique.    

La   musique   aussi   en   s’appuyant   sur   le   goût   des   indiens   pour   la   fête   a   une   présence   très  
importante   dans   la   vie   sociale.   Chaque   région   du   Mexique  à   sa   propre   manière   différente  
d’exprimer  son  folklore  particulier  à  travers  une  formation  musicale  locale,  et  les  pittoresques  
Mariachis     (du   français   mariage),   qui   ont   apparus   au   moment   de   l’intervention   française   de  
1861,  sont  une  des  symboles  plus  connus  de  la  Mexicanité.    

Comme   la   musique   mexicaine   qui   est   très   variée   selon   les   régions,   chaque   région   a   une  
spécialité   d’artisanat   locale,   souvent   très   riche   en   expression   artistique   résultant   de   l’art  
ancestral  précolombien.  L’utilisation  des  matériaux  et  la  maîtrise  des  techniques  ont  été  mis  
au   point   il   y   a   des   centaines   d’années   et   parfois,   l’artisanat   est   la   seule   source   de   revenues  
pour  des  populations  indiennes  marginalisées.    

La   réalité   au   Mexique   peut   choquer.   André   Breton,   l’écrivain   et   poète   français,   un   des  
«concepteurs»   du   surréalisme,   décrivait   le   Mexique   comme   «Le   lieu   surréaliste   par  
excellence»29  après   son   voyage   initiatique   au   Mexique   grâce   à   l‘invitation   de   Diego   Rivera  

                                                                                                               
29  http://recherche.univ-­‐montp3.fr/iriec/images/stories/speer_olivia.pdf  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   41  


 

dans  les  années  30’s.    

Un   aspect   du   surréalisme   mexicain   est   la   manière   de   fêter   le   Jour   des   morts   (la   Toussaint).  
Cela   peut   choquer   très   facilement   les   esprits   plus   cartésiens   car   la   fête   pendant   plusieurs  
jours   est   une   combinaison   des   rites   précolombiens   et   traditions   catholiques   très   joyeuses,  
plein   des   festins,   des   musiques   et   mysticismes,   et   en   même   temps,   un   moment   de  
«communion»  et  «convivialité»  avec  les  morts  de  la  famille.  

Ce  qui  est  très  caractéristique  au  Mexique  c’est  la  couleur  et  la  chaleur,    les  formes  et  l’énorme  
variété  de  l’artisanat.  Les  couleurs  qui  sont  utilisés  dans  sa  manufacture  est  le  reflexe  d’une  
conception  de  la  vie,  vécu  avec  plein  de  chaleur  et  de  couleur.  Les  motifs  traditionnels  et  les  
formes   sont   pleins   de   symbolisme   qui   remonte   au   Mexique   des   temps   très   anciens,   et   dans  
l’artisanat  se  mêlent  objets  de  décoration,  objets  de  la  vie  quotidienne  et  objets  rituels.    

Le  peuple  mexicain  compte  parmi  les  plus  hospitaliers  et  chaleureux  du  monde  par  son  sens  
de   l’accueil,   sa   générosité   et   son   humeur.   Je   suis   très   attaché   à   mon   pays   d’origine   et   le   fait   de  
ne  plus  y  vivre  accentue  l’intérêt  que  j’ai  pour  participer  en  son  développement  et  promotion.  
C’est   pour   cela   que   j’ai   fait   à   Tours   en   compagnie   d’autres   Mexicains   et   Mexicaines  
l’Association   Franco-­‐Mexicaine   de   la   Touraine   (AFMT),   association   loi   1901  
(www.mexiqueentouraine.org),   et   je   fais   partie   à   Paris   du   conseil   d’administration   de  
l’Association   des   Amis   du   Mexique   en   France   (www.amisdumexiqueenfrance.org).    
Appartenir   au   milieu   associatif   mexicain   en   France   m’a   donné   aussi   l’opportunité   de   faire   des  
bons  contacts  pour  le  développement  de  mon  entreprise.  

L’artisanat  mexicain  est  une  source  inépuisable  d’inspiration,  et  pour  moi,  pouvoir  utiliser  et  
adapter  les  motifs  typiques  mexicains,  en  adaptant  les  couleurs  et  les  formes  au  goût  français,  
c’est  l’occasion  parfaite  de  revaloriser  un  travail  et  savoir  faire  ancestral,  avec  la  fabrication  
de  qualité  et  savoir  faire  français  d’excellence.      

Les  couleurs  de  nos  produits  sont  choisies  avec  beaucoup  d’attention  pour  plaire  au  marché  
français,   et   le   design   des   accessoires   de   mode   est   fait   à   partir   de   motifs   mexicains   qui   ont  
toute  une  histoire  esthétique  et  historique.    

L’art   populaire   mexicain   est   la   conjugaison   d’un   passé   très   riche   plein   d’une   cosmovision   et  
une   approche   esthétique   à   partir   des   mythes   préhispaniques,   et   une   modernité   qui   se  
construit   jour   à   jour   à   travers   les   traditions   populaires,   les   fêtes   religieuses   et   l’influence  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   42  


 

d’autre   pays.   Dans   les   années   1900’s   à   travers   la   fascination   pour   la   France   du   président  
Porfirio   Díaz   et   la   présence   européenne   de   Maximiliano   de   Habsburgo,   le   Mexique   a  
développé  dans  son  art  un  goût  pour  le  style  Louis  XV  très  accentué  dans  son  architecture  et  
son  esthétisme.    

Après,   en   1922,   le     peintre   Gerardo   Murillo,   connu   sous   le   pseudonyme   de   Docteur   Atl,   publia  
le  livre  «Les  Arts  populaires  au   Mexique»  et  le  Syndicat  des  peintres,  sculpteurs  et  graveurs  
révolutionnaires   proclama   dans   son   manifeste  :   «Tout   surgit   de   l’origine,   non   seulement   le  
travail   noble,   mais   encore   la   moindre   expression   spirituelle   et   physique   de   notre   race   (en  
particulier   l’indienne).   Son   talent   admirable   et   particulier   pour   créer   la   beauté  :   l’art   du  
peuple  mexicain  est  l’expression  spirituelle  la  plus  saine  qu’il  y  ait  au  monde  et  sa  tradition  est  
notre  bien  le  plus  cher».30  

Pour  la  première  collection  d’accessoires  j’ai  choisie  les  designs  des  tisserands  de  Tenango  de  
Doria   dans   l’Etat   de   Hidalgo   au   Mexique.   Cette   communauté   indienne   de   l’ethnie   «otomí-­‐
tepehua»  a  commencé  à  faire  de  la  broderie  son  modus  vivendi  car  il  y  eu  une  famine  à  cause  
de   la   sécheresse.   L’idée   de   faire   de   la   broderie   a   commencé   parce   qu’il   y   avait   des   animaux  
rupestres   dans   une   grotte   et   un   paysan   très   connu   dans   le   village   aimait   les   dessiner   sur  
papier.   Un   jour   une   femme   du   village   a   commencé   à   broder   à   partir   de   ses   dessins   sur   des  
chemises  pour  elle  et  pour  vendre  dans  le  marché  du  village.  Peu  de  temps  après,  et  grâce  au  
fait  qu’il  y  avait  des  gens  qui  venaient  au  village  pour  acheter  son  artisanat,  toutes  les  femmes  
commencèrent  à  broder  les  mêmes  types  des  dessins,  principalement  pour  le  linge  de  maison,  
les  coussins  et  les  couvre-­‐lits.        

                                                                                                               
30  CHEVALIER  F.,  GOUBY  H.  (1989)  :  «  Mexique,  un  pays  à  aimer,  à  comprendre,  à  connaître  ».  Éditorial  Larousse  -­‐  
Monde  et  Voyages  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   43  


 

Les  produits  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  veulent  reproduire  la  magie  des  couleurs  et  la  tradition  du  
savoir   faire   artisanale   du   Mexique.31  Je   veux   raconter   une   histoire   entre   le   Mexique   et   la  
France,   grâce   à   un   design   et   graphisme   français   de   haute   qualité   à   partir   de   motifs   mexicains,  
en  combinaison  avec  le  savoir  faire  artisanal  maroquinier  et  d’impression  sur  soie  française.    

1.5.2  La  genèse  et  création  de  la  marque  Zéphyr  et  l’Olivier  (Z&O)  

Avec  la  nécessite  et  l’idée  de  venir  nous  installer  en  France  grâce  à  l’aide  de  la  famille,  le  projet  
de  création  d’une  entreprise  qui  unissait  le  Mexique  et  la  France  a  vraiment  vu  la  lumière.    

Grâce  à  l’expérience  de  ma  femme,  artiste  peintre,  qui  a  travaillé  chez  Jean  Paul  Gaultier,  ainsi  
que   mon   expérience   dans   le   négoce   et   le   commerce   international,   nous     avons   décidé   de   nous  
lancer  et  travailler  dans  ce  projet  de  création  d’accessoires  de  mode  d’inspiration  mexicaine  
et  de  savoir-­‐faire  français  de  grande  qualité.    

Le   nom   «Zéphyr   &   l’Olivier»   a   une   origine   complètement   inattendue,   c’est   le   fruit   de   la  
séréndipité.   Mon   épouse   et   moi   nous   étions   en   train   d’imaginer   des   centaines   de   noms  
possibles,  et  après  une  association  d’idées,  le  nom  «Zéphyr  et  l’Olivier»  a  surgit.    

Zéphyr   est   un   vent   doux   qui   vient   de   l’ouest   et   symbolise   notre   venue   du   Mexique   vers  
l’Europe,  et  l’Olivier  notre  étape  en  Andalousie,  à  Séville,  où  nous  vivions  entouré  d’un  grand  
champ  d’oliviers.  

Le   logo   représente   la   vie   qui   naît   d’un   cœur.   Son   traité   est   libre   et   enlevé,   plutôt   artistique,  
reflétant  ainsi  un  travail  artisanal,  exclusif  et  vivant.  

Tous,   nous   avons   les   mêmes   exigences   profondes   du   cœur.   Nous   avons   besoin   d’amour,   de  
beauté,  de  vérité,  de  justice  et  de  sens  positif  de  la  vie.  

Notre   logo   veut   signifier   tout   ça,   une   idée   d’un   logo   symbolique,   l’intention   de   lier   le   Mexique  
et  la  France.  C’est  notre  histoire,  une  histoire  entre  le  Mexique  et  la  France.  

                                                                                                               
31  http://www.visitmexico.com/fr/art-­‐et-­‐artisanat-­‐au-­‐Mexique  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   44  


 

Las   marques   et   les   logos   sont   avant   tout   une   sensation.   C’est   un   phénomène   complexe   de  
combinaison   de   couleurs,   de   formes   et   de   messages.   Chaque   couleur   possède   une  
personnalité   perçue   de   façon   variable   selon   le   caractère   propre   de   chaque   individu   qui   le  
regarde.   Les   effets   de   couleurs   exercent   une   influence   sur   le   plan   physiologique   et  
psychologique  et  nos  prises  de  décisions.    

Néanmoins,  le  choix  du  logo  de  Zéphyr  &  l’Olivier  (Z&O)  en  noir  et  blanc  est  pour  évoquer  une  
image   pleine   de   sobriété   et   élégance.   L’idée   de   ce   logo   est   de   se   faire   repérer   très   rapidement  
avec   une   image   facile  à   mémoriser,   et   qui   par   sa   forme,   évoque   un   lien   émotif   immédiat   au  
public  cible.  

Selon  les  études  de  Philip  Kotler  et  Bernard  Dubois  dans  le  livre  «Marketing   Management»32,  
les  cinq  critères  pour  la  création  d’une  marque  sont  :  

• Unique  :  c’est-­‐à-­‐dire  originale  et  créative  

                                                                                                               
32  KOTLER  P.,  DUBOIS  B.  (2001)  :  «  Marketing  Management  ».  Publi  Union.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   45  


 

• Spécifique  :  propre  à  la  personnalité  de  l’entreprise  


• Cohérente  :  applicable  à  toute  la  communication  
• Déclinable  :  sur  tous  les  supports  
• Durable  :  pour  résister  aux  phénomènes  de  mode  

Aussi,  d’après  leurs  études,  quelques  définitions  s’imposent  :  

• La   marque   est   un   nom,   un   terme   où   toutes   combinaisons   de   ces   éléments   servent   à  


identifier   les   biens   ou   services   d’un   produit,   et   permettent   de   le   différencier   de   ses  
concurrents.  
• Un  nom  de  marque  est  l’élément  de  la  marque  qui  peut  être  prononcé  et  qui  est  verbal.  
• Un   emblème   ou   un   logo   est   l’élément   de   la   marque   qui   est   reconnaissable,   mais   qui  
n’est  pas  prononçable  :  un  symbole,  un  dessin,  des  couleurs  ou  un  graphisme  distinctif.  

La  marque  comme  élément  de  la  stratégie  produit  doit  porter  le  message  du  produit  et  aussi  
contribuer  à  augmenter  sa  valeur  et  doit  être  gérée  avec  soin  et  être  protégée  en  raison  de  son  
caractère   de   propriété   exclusive.   La   marque   Zéphyr   &   l’Olivier   (Z&O)   est   déjà   une   marque  
déposée  auprès  de  l’Institut  National  de  la  Propriété  Industrielle  (INPI)  33  

B.  Evaluation  du  marché  envisagé  

1.6  L’Étude  du  marché    

Avec   la   possibilité   d’avoir   facilement   des   sacs   et   corbeilles   tissés   à   la   main   faite   avec   la  
matière  première  (fibre  plastique),  de  la  fabrique  de  ma  famille  au  Mexique,  j’ai  commencé  à  
vendre  des  sacs  et  corbeilles.  Le  premier  client  qui  voulait  revendre  les  sacs  et  corbeilles  était  
l’Association   Tchapoulines.34  C’est   une   association   française   (loi   1901)   qui   à   travers   ses  
initiatives   commerciales   et   culturelles   aide   financièrement   un   organisme   de   soutien  
psychopédagogique  à  des  enfants  au  Mexique  à  travers  un  programme  de  parrainage  éducatif  
à   Oaxaca,   Mexique.   Cela   m’a   servit   pour   constater   à   travers   les   ventes   de   l’association,  
l’acceptation   des   produits   créés   à   partir   de   la   fibre   plastique   colorée.     Aussi,   j’ai   vendu   en  
même   temps   des   sacs   en   toile   cirée   et   sacs   et   trousses   confectionnés   à   partir   d’emballages  
récupérés.    Actuellement  j’ai  laissé  ses  produits  sous  une  autre  marque  aussi  déposée  auprès  
de  l’INPI  nommée    Corazón Mexicano  ®      

                                                                                                               
33  http://www.inpi.fr  
34  http://tchapoulines.fr  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   46  


 

Le  fait  d’inclure  ces  produits  sous  une  autre  marque  obéit  au  besoin  de  séparer  les  produits  
par   leur   qualité,   car   les   sacs   très   colorés   et   les   sacs   et   trousses   en   toile   cirée   ou   matériel  
recyclée,  sont  bas  de  gamme.  

Une   fois   que   nous   avons   étudié   la   gamme   des   couleurs   tendance   proposée   au     salon   Première  
Vision;35  premier   salon   mondial   des   tissus   d’habillement,   nous   avons   recréé   une   nouvelle  
gamme   de   couleur   pour   nos   sacs   à   l’aide   de   nouveaux   pigments.   L’idée   étant   d’adapter   les  
couleurs  aux  tendances  tout  en  gardant  une  belle  harmonie  selon  le  style  de  notre  marque.  

Nous  avons  fait  plusieurs  ventes  privées  à  Paris  et  à  Tours  pour  tester  la  gamme  de  produits  
Zéphyr  &  l’Olivier  ®  et  avons  pu  constater  une  bonne  acceptation.  

La  première  gamme  d’accessoires  de  mode  Zéphyr  &  l’Olivier   ®  comprend  des  sacs  en  cuir  et  
coton   enduit,   sacs   en   fibre   plastique   tissés   à   la   main   au   Mexique   et   foulards   en   soie   imprimés  
avec  des  motifs  inspirés  par  des  broderies  du  village  de  Tenango  de  Doria  au  Mexique.    

1.6.1  L’évolution  et  les  tendances  du  marché  de  la  mode  

Le  secteur  de  l’habillement  répond  d’abord  à  des  besoins  primaires  (se  protéger  du  froid  et  se  
couvrir)   qui   sont   partagés   par   l’ensemble   des   consommateurs,   et   la   dimension   sociale   de   la  
mode  (besoin  d’auto  expression)  intervenant  à  un  second  niveau.    

La  tendance  la  plus  importante  dans  le  domaine  de  la  mode  prêt-­‐à-­‐porter  actuellement  est  le  
prix  bas.  En  Europe,  et  en  France  en  particulier,  étant  donné  la  chute  du  pouvoir  d’achat  les  
conséquences   économiques   poussent   les   marques   de   prêt-­‐à-­‐porter   et   aussi   les   marques   de  
luxe  à  s’adapter  au  marché.  Voici  l’exemple  de  la  ligne  destinée  aux  hommes  et  aux  femmes  
«K»  de  Karl  Lagerfeld  ;  ce  sont  des  pièces  «androgynes»  vendues  dès  70  euros  le  tee-­‐shirt  en  
passant   par   des   jeans   à   120   euros   jusqu’à   450   euros   le   manteau   ainsi   qu’une   gamme  
d’accessoires  bon  marché.    

Le  produit  qui  gagne  du  territoire  face  au  luxe  est  le  produit  «chic  pas  cher»  comme  dans  la  
restauration,  que  est  envahi  d’offres  «  mini-­‐prix  et  maxi-­‐saveur  ».  L’idée  étant  de  proposer  des  
accessoires   aux   couleurs   «hyper   flashy»   faciles   à   utiliser   pour   séduire   une   cible   jeune   et  
urbaine,  surement  moins  fortunée  que  des  gens  plus  âgée,  mais  aussi  avec  des  exigences  de  
rénovation   d’habillement   en   permanence.   Cela   avec   des   vêtements   qui   donnent   une  

                                                                                                               
35  http://www.premierevision.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   47  


 

satisfaction  et  un  sentiment  d’appartenance,  et  de  suivre  d’une  certaine  manière  la  dernière  
tendance  de  la  mode.  

Néanmoins,   la   France   est   identifié   internationalement   comme   étant   un   pays   d’une   industrie  
de   mode   très   dynamique   et   liée   à   la   haute   couture   et   au   luxe.   En   fait,   l’importance   de   la   mode  
nait   du   fait   que   le   luxe   en   France   était   au   XVI   siècle   un   moteur   puissant   de   découvertes  
techniques   et   artistiques,   et   était   au   centre   des   débats   économiques,   moraux,   religieux   et  
philosophiques,   en   plus   de   signifier   la   stratification   sociale.   L’habillement   et   la   dépense  
vestimentaire  des  élites  et  de  leurs  manières  d’être  contrastaient  beaucoup  avec  l’habillement  
des  classes  inférieures  et  surtout  paysannes.    

Après,   entre   1700-­‐1800,   avec   la   diffusion   des   nouveaux   textiles   et   des   nouvelles   modes,   la  
société   française   est   animée   par   le   changement   vestimentaire,   et   dans   la   garde-­‐robe   des  
femmes  du  peuple,  la  soie,  jusqu’alors  réservée  à  la  Cour  et  aux  notables,  apparaît  largement  
diffusée.   Au   cours   des   siècles,   et   grâce   au   cadre   naturel,   géographique   et   culturel,   la  
valorisation  des  activités  du  luxe  et  la  spécialisation  de  certains  terroirs  ont  donné  à  la  France  
un  rayonnement  unique  au  monde.  Les  meilleurs  artisans  français  ont  su  pérenniser  au-­‐delà  
de   leur   vie   leurs   entreprises   et   donner   lieu   à   des   grandes   «  Maisons  »   qui   avec   un   savoir-­‐faire  
hérité  du  passé  on  su  créer  une  véritable  «  marque  »  incarnée  par  leur  identité  visuelle.      

Certaines  entreprises  du  luxe  ont  passé  du  stade  artisanal  au  stade  industriel  sans  perdre  leur  
aptitude  à  faire  rêver  avec  leurs  produits  car  le  luxe  appartient  à  l’essentiel  de  l’homme  et  sert  
à  mettre  de  la  beauté  dans  la  vie.  Face  à  l’ampleur  du  phénomène  de  la  globalisation,  le  luxe  se  
globalise   aussi   et   la   «  création   à   la   française   »   montre   universellement   son   caractère  
séduisant.      

L’histoire  de  la  règlementation  des  activités  du  luxe,  montre  que  selon  un  décret  du  29  janvier  
1945,  la  création  de  l’office  professionnel  des  industries  et  métiers  d’art  et  de  création,  portait  
une   liste   de   17   activités   allant   de   la   création   de   mode   en   passant   par   la   bijouterie   et   la  
joaillerie  jusqu'à  la  haute  couture  et  le  prêt  à  porter  de  luxe.  

Dans   les   années   90’s,   le   secteur   du   luxe   en   France,   selon   la   Direction   Générale   de   la  
Compétitivité   de   l’Industrie   et   des   Services   (DGCIS)36,   à   partir   d’une   étude   ancienne   mais  

                                                                                                               
36  http://www.dgcis.gouv.fr  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   48  


 

fondatrice  réalisée  par  le  cabinet  expert  du  conseil  en  management  Mac  Kinsey  &  Co.37  pour  le  
Comité   Colbert,   identifiait   un   total   de   35   secteurs   d’activité   susceptibles   de   comporter   des  
marques  de  luxe  agroupée  en  trois  domaines.  La  personne,  englobant  à  la  fois  l’habillement,  
les   accessoires   de   mode,   les   chaussures,   les   parfums   et   cosmétiques   et   la   maroquinerie,   la  
maison  avec  les  arts  de  la  table,  de  l’ameublement,  des  luminaires,  et  finalement  les  sorties,  
voyages  et  fêtes  qui  englobent  l’hôtellerie,  la  restauration  et  aussi  les  vins  et  spiritueux.  Les  
modes   de   transport   luxueux   (yachts,   jets   privés,   voitures   de   luxe…)   font   aussi   partie   de  
l’univers  du  luxe.  

Le   Comité   Colbert38  fondé   en   1954   à   l’initiative   de   Jean   Jacques   Guerlain   (créateur   des  
parfums),  est  une  association  loi  1901  qui  rassemble  actuellement  78  maisons  de  luxe  et  14  
institutions   culturelles,   soucieuses   de   promouvoir   et   partager   en   France   et   à   l’étranger   les  
valeurs  communes  de  l’industrie  française  du  luxe,  à  savoir  :  du  savoir-­‐faire  et  de  la  création,    
de  l’histoire  et  de  l’innovation  et  l’alliance  de  la  tradition  et  de  la  modernité.  

Le  nom  du  Comité  vient  de  Jean-­‐Baptiste  Colbert,  qui  était  intendant  des  finances  de  Louis  XIV  
en   1661,   et   puis   surintendant   des   bâtiments   du   roi,   arts   et   manufactures,   et   a   fondé   la  
renommé   du   savoir-­‐faire   français   à   travers   le   monde   encourageant   la   création   de  
manufactures  et  l’exportation.  

Une   des   actions   les   plus   importantes   du   Comité   Colbert   est   de   promouvoir   le   luxe   comme  
secteur   d’avenir   et   affirmer   les   atouts   du   luxe   dans   le   monde.   Comme   le   luxe   est   un   facteur  
important   dans   la   préservation   et   transmission   des   savoir-­‐faire   et   joue   un   rôle   sociétal  
significatif,   l’UNESCO,   a   donné   au   Comité   Colbert   le   statut   consultatif   dans   le   cadre   de   la  
convention   pour   le   patrimoine   immatériel   de   l’humanité.   Comme   résultat   des   travaux   de  
réflexion  pour  réactiver  le  sentiment  de  fierté  nationale  dans  l’après-­‐guerre,  le  Comité  Colbert  
avait  identifié  six  valeurs  qui  fondent  l’attractivité  du  luxe  :  l’humain,  l’audace,  le  savoir  faire,  
la  qualité,  la  culture  et  le  rayonnement  économique.  

Actuellement  il  y  a  un  débat  sur  la  question  sémantique  du  luxe  qui  fait  l’objet  de  discussion  
entre  le  Comité  Colbert  et  la  Fondation  Altagamma39  (sa  contrepartie  italienne).  Ils  parlent  de  
trouver  un  nouveau  terme  pour  parler  du  luxe,  car  certainement  une  chose  peut  être  luxueuse  

                                                                                                               
37  http://www.mckinsey.com  
38  http://www.comitecolbert.com  
39  http://www.altagamma.it  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   49  


 

mais  pas  excellente  et  vice  et  versa,  et  le  terme  «super  premium»  commence  à  s’imposer  en  
Italie.    

Gilles   Lipovetsky   et   Jean   Serroy,   enseignants   à   l’université   Grenoble   3,   dans   leur   livre  
«L’esthétisation   du   monde,   vivre   à   l’âge   du   capitalisme   artiste»40  parlent  de  l’hybridation  entre  
l’art  et  l’industrie.  Ils  montrent  comme  plus    l’exigence  de  rationalité  du  capitalisme  s’impose  
et   plus   celle-­‐ci   donne   une   importance   en   premier   lieu  ?   plan   aux   dimensions   émotionnelles,  
intuitives  et  créatives  pour  rendre  les  produits  et  les  services  plus  désirables.  

Aussi,  ils  parlent  de  l’hybridation  dans  la  mode,  c’est  à  dire,  comme  Karl  Lagerfeld  a  crée  une  
collection   pour   H&M   (marque   de   l’habillement   mixte),   Cartier   lance   une   montre   avec   un  
bracelet   en   plastique,   Vuitton   demande   à   Pharrel   Williams   (stat   du   hip-­‐hop)   de   composer   des  
lignes   de   lunettes   et   de   joaillerie   Ce   phénomène   d’hybridation   dans   la   mode   obéit   à   l’âge  
hypermoderne   et   contemporain   du   développement   des   créations   croisées   pour   plaire   à   un  
marché  et  une  clientèle  plus  large.    

Cette   stratégie   d’associer   une   marque   de   grande   consommation   à   un   créateur   prestigieux  


porte   aussi   le   nom   de   «masstige»   qui   vient   des   mots   anglais   «mass»   et   «prestige»   qui  
désignent   littéralement   la   possibilité   des   consommateurs   à   accéder   à   des   produit   prestigieux.  
Le   terme   «masstige»   était     définit   pour   la   première   fois   dans   l’article   «Luxury   for   the   Masses»  
publié  dans  la  Harvard  Business  Review  en  2003  par  Michael  Silverstein  et  Neil  Fiske.    

Le  paradoxe  de  la  consommation  contemporaine  dépend  de  l’évolution  des  mentalités.  Dans  
quelques  pays  émergents  le  «fast»  est  à  la  mode  car  la  population  recherche  le  statut  social,  et  
dans  des  autres  pays  le  «slow»  est  en  train  d’émerger  parce  qu’il  y  a  une  recherche  de  sens  
autour  de  la  consommation  car  les  gens  se  demandaient  «est-­‐ce  que  j’ai  vraiment  besoin  de  
ceci  ou  cela  ?».  

Le   désir   de   renouvellement   fait   tourner   le   monde   de   la   mode   et   paradoxalement   le   luxe   porte  


des   valeurs   sûres   qui   sont   durables   et   perdurables.   Jean-­‐Noël   Kapferer,41  l’expert   français   des  
marques,  reconnu  mondialement  comme  un  des  tous  premiers  spécialistes  du  sujet  et  l’un  des  
plus  influents,  et  professeur  à  HEC  Paris  sur  le  management  des  marques  de  luxe,  mentionne  
que  c’est  le  «made  in  France»,  qu’on  vient  chercher  en  France.  Pour  lui,  le  «made  in  France»  
repose  sur  trois  piliers  :  la  créativité,  le  fait  que  ce  soit  fabriqué  en  France  et  le  culte  de  l’objet.        
                                                                                                               
40  LIPOVETSKY  G.,  SERROY  J.  (2013)  :  «L’esthétisation  du  monde».  Gallimard  
41  http://www.kapferer.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   50  


 

Monsieur  Kapferer  mentionne  deux  aspects  de  la  stratégie  de  la  Maison  Hermès,42  pour  eux  
les  produits  ne  sont  pas  chers  mais  plus  tôt  ils  sont  coûteux  à  fabriquer,  et  quand  un  produit  
se  vend  trop,  ils  arrêtaient  de  vendre  le  produit  pour  éviter  la  massification.  Pour  Mr  Kapferer  
le   luxe   aujourd’hui   est   beaucoup   plus   une   industrie   culturelle   dans   la   sphère   de   l’élévation  
qu’une  industrie  uniquement  dans  le  marché  pur  et  dur.  

J’ai  contacté  Mr.  Jean-­‐Noël  Kapferer  pour  lui  poser  cette  question  sur  le  luxe  :  

Le  luxe  dans  sa  conception  et  nature  la  plus  profonde  fait  partie  du  désir  humain  de  beauté  et  
d'excellence.  Aussi,  le  luxe  est  un  instrument  de  distinction  sociale  et  un  ensemble  de  valeurs  
immuables.  Selon  votre  avis  et  expérience,  le  luxe  est-­‐il  plus  près  de  l’être  que  de  l’avoir  ?  

Et  ça  réponse  est  :  «Le  luxe  est  de  l’avoir  qui  permet  d’être,  du  tangible  qui  permet  d’accéder  à  
de   l’intangible,   du   prix   sacrificiel   pour   accéder   à   une   forme   d’élévation   culturelle,   sociale,  
hédonique.»  

Actuellement   nous   sommes   en   contact   parce   que   j’essai   à   lui   aider   à   trouver   une   maison  
éditoriale  au  Mexique  pour  éditer  son  livre  «Luxe  Oblige»43  en  espagnol.      

Madame  Nelly  Rodi,  la  fondatrice  de  l’agence  de  style  


internationale   Nelly   Rodi44  est   une   des   spécialistes  
des  tendances  plus  importantes  et  elle  parle  aussi  de  
la   «rareté   réelle»,   c’est   à   dire,   de   la   façon   avec  
laquelle   Hermès   investit   dans   la   lenteur,   le   capital  
humain   et   la   pérennité.   Comme   exemple,   elle   dit   que  
pour   commander   un   fameux   sac   modèle   «Kelly»  
d’Hermès  il  faut  avoir  beaucoup  de  patience  !!  

Un   exemple   de   cette   tradition   de   savoir   faire   et   de   la  


«rareté  réelle»  est  le  «carré  Hermès».  Ce  foulard  est  

Photo  du  premier  Carré  Hermès     devenu   la   référence   en   matière   de   foulard   de   luxe  
depuis   sa   conception   en   1937.   Le   premier   carré  
Hermès   s’appelait   «  Jeu   Omnibus   et   Dames   Blanches  »   et   représente   des   personnages   de   la  

                                                                                                               
42  http://www.hermes.com  
43  KAPFERER  JN.,  BASTIEN  V.  (2008)  :  «  Luxe  oblige  ».  Groupe  Eyrolles  
44  http://nellyrodi.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   51  


 

Belle   Époque.   Il   y   avait   une   douzaine   des   couleurs   pâles,   et   les   couleurs   n’étaient   pas  
harmonieuses  et  le  dessin  n’était  pas  fin  comme  les  futures  créations,  mais  suivait  le  goût  de  
l’époque.  

La   politique   de   diversification   d’Hermès   faisait   naître   un   foulard   de   soie   dans   un   atelier   de  


cuir,  et  seulement  les  foulards  qui  ont  su  trouver  leur  public  avaient  la  possibilité  de  continuer  
dans   leur   catalogue.   Au   fil   des   années   le   carré   deviendra   un   «  marque   produit  »   qu’identifiera  
la   qualité   Hermès   et   deviendra   le   signe   des   «Happy   few»   car   son   utilisation   et   prix   (de   75  
francs   françaises   en   1937   à   environ   350/400   euros   actuellement),   assure   lui-­‐même   sa  
promotion   grâce   à   son   succès   au   sein   des   familles   d’une   certaine   classe   sociale   et   est  
considéré  par  une  clientèle  fortunée.    

Après,   dans   les   années   50’s   et   à   la   fin   des   70’s,   le   carré   est   passé   du   symbole   mythique   à   celui  
d’un   produit   du   luxe   accessible   sans   baisser   le   prix,   car   il   n’a   pas   su   conquérir   la   nouvelle  
génération   de   la   même   façon,   car   les   filles   ne   veulent   pas   mettre   le   carré   de   leurs   mères,   mais  
en  tout  cas,  au  delà  des  différences  de  l’habillement  entre  les  générations,  le  carré  Hermès  est  
déjà  le  synonyme  parfait  du  produit  de  luxe  atemporel.  

Pour   la   confection   des   produits   Zéphyr   &   l’Olivier   ®   je   veux   utiliser   les   meilleurs   matières  
possibles.  C’est  à  travers  la  qualité  et  la  finition  haut  de  gamme  et  nos  designs  originaux    que  
nos  produits  pourront  se  démarquer  de  la  concurrence  dans  un  marché  très  agressif  avec  un  
très  grand  nombre  d’acteurs.  

Les   sacs   en   cuir   et   coton   enduit   Zéphyr   &   l’Olivier   ®,   et   les   anses   en   cuir   des   sacs   en   fibre  
plastique  tissés  à  la  main  au  Mexique  sont  fait  avec  cuir  français  de  la  meilleur  qualité.  Pour  
apprendre  sur  la  qualité  du  cuir  je  suis  allé  deux  fois  au  salon  du  cuir  «Cuir  à  Paris»45  qui  est  
l’évènement  incontournable  pour  les  maroquiniers  présentant  400  exposants  internationaux  
positionné  sur  le  haut  de  gamme.  Il  y  a  des  tanneurs,  fourreurs  et  fabricants  de  textiles  pour  
les  accessoires  et  c’est  un  salon  étroitement  liée  au  calendrier  d’achat  et  approvisionnement  
des   industriels   car   a   lieu   au   même   temps   que   le   salon   Première   Vision   Pluriel   (Expofil,  
Première  Vision,  Indigo,  Modamont  et  Zoom  y  Fatex).46  

L'industrie  française  du  cuir  comprend  :  les  activités  de  tannage  et  de  corroyage  des  peaux,  la  
fabrication  d'agglomérés  de  cuir,  les  opérateurs  de  finissage  du  cuir  (NAF  191Z),  ainsi  que  la  
                                                                                                               
45  http://www.cuiraparis.com  
46  http://www.premierevision-­‐pluriel.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   52  


 

fabrication   d'articles   de   maroquinerie,   d'articles   de   voyage   et   d'articles   divers   en   cuir   ou  


autres  matières  (NAF  192Z).    Les  gants  et  vêtements  de  cuir  (partie  de  NAF  182J)  sont  classés  
dans  l'habillement.  

La  décision  de  positionner  les  sacs  en  cuir  et  coton  enduit  de  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  dans  le  haut  
de  gamme  est  dû  au  fait  que  c’est  la  cible  que  j’ai  choisi  en  fonction  des  produits  que  j’aime  
vendre.  C’est  une  motivation  importante  car  c’est  évident  que  pour  vendre  un  produit  il  faut  
croire   en   ses   attributs   et   qualités.   En   plus   les   sacs   sont   confectionnés   dans   des   ateliers   qui  
travaillent   pour   les   grandes   marques   (Hermès,   Goyard,   Gucci,   Chanel,   Jean   Paul   Gautier,  
Maison  Thomas…).    

De   même   pour   les   foulards.   Je   crois   en   l’atemporalité   de   la   beauté   d’un   produit   séduisant  
comme  une  foulard  en  soie  avec  un  dessin  élégant  et  artistique  qui  peut  réveiller  une  émotion  
et  un  lien  affectif,  juste  comme  un  enfant  qui  aime  son  doudou.  Mon  plus  grand  désir  est  de  
développer   la   marque   Zéphyr   &   l’Olivier   (Z&O)   ®   à   travers   une   gamme   de   produits   «  cultes  »  
qui  évoquent  le  meilleur  du  Mexique,  qui  donnent  envie  de  connaître  le  pays,  et  qui  à  travers  
les  dessins  et  les  matières  se  positionnent  comme  des  accessoires  atemporels  «must  have»  au  
delà  des  tendances  de  mode.  Cela,  grâce  à  leur  caractère  propre  et  facilement  identifiable  par  
sa  qualité  et  identité  visuelle.    

Les   produits   Zéphyr   &   l’Olivier   ®   doivent   raconter   une   histoire   entre   le   Mexique   et   la   France,  
et  une  fois  achetés,  doivent  raconter  une  histoire  entre  l’accessoire  et  son  propriétaire.  

1.6.2  L’analyse  du  macro-­‐environnement    

La   crise   est   une   réalité   qui   affecte   le   secteur   de   la   mode,   que   est   selon   les   chiffres   que   vous  
verrez  à  continuation,  un  secteur  très  important  et  stratégique  pour  l’économie  de  la  France.  

Comme  je  disais  dans  les  chapitres  précédents  la  mode  actuelle  a  une  tendance  au  «masstige»,  
et  en  même  temps  le  luxe  est  toujours  une  valeur  sûre.  Je  me  souviens  avoir  été  présent  à  une  
conférence  de  l’IAE  en  décembre  dernier  à  l’Hôtel  l’Univers  à  Tours  avec  le  thème  «Les  PME  
face   à   la   crise».   L’intervenant   en   parlant   des   perspectives   futures   pour   les   PME   a   dit   qu’il   y  
avait   de   moins   en   moins   de   juste   milieu   car   les   produits   et   les   services   deviennent   ou   «low  
cost»  ou  «luxe»,  et  ça  c’est  la  tendance  dans  la  mode  aussi.        

1.6.2.1  L’environnement  politique  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   53  


 

La   visite   du   Ministre   de   Redressement   productif   Arnaud   Montebourg   à   l’atelier   du   groupe  


LVMH   (leader   mondial   du   luxe)   dans   la   région   parisienne   d’Asnières   le   15   juin   2013,   après  
une   période   de   relation   tendue   entre   le   gouvernement   et   Bernard   Arnault   (PDG   du   groupe  
LVMH)   à   cause   de   sa   demande   d’obtention   de   nationalité   belge,   est   la   preuve   tangible   de   la  
préoccupation  du  gouvernement  par  le  secteur.      

Le   message   du   Ministre   était   très   clair   quand   il   a   dit  :   «La   France   a   besoin   de   vous,   surtout  
dans   cette   période   où   les   Français   n’osent   pas   suffisamment   croire   en   eux.   Félicitation   au  
groupe  LVMH,  continuez  à  aller  encore  plus  vite  encore  plus  loin,  nous  ne  nous  porterons  que  
mieux.   Les   résultats   que   vous   affichez   en   forte   progression   montrent   à   quel   point   la  
locomotive  que  vous  êtes  continue  sur  sa  vitesse  et  c’est  un  point  important  pour  notre  pays.  
Vous   jouez   un   rôle   moteur,   alors   que   la   France   doit   reconstruire   des   filières   qui   ont   été  
abîmées  par  la  crise.  Vous  pouvez  être  fiers,  vous  faites  rayonner  la  France.  Je  n’avais  jamais  
vu  un  sac  Vuitton  parce  que  je  m’intéresse  peu  à  ces  produits,  mais  c’est  éblouissant  !».  

Le   Ministre   était   accompagné   du   Ministre   de   l’Artisanat   et   du   Tourisme   Sylvia   Pinel,   et   il   était  


reçu   par   Antoine   Arnault,   fils   du   PDG   Bernard   Arnault   et   Patrick   Louis   Vuitton,   arrière-­‐
arrière-­‐petit-­‐fils   du   fondateur   de   la   première   marque   de   luxe   mondial.   Mr.   Bernard   Arnault  
n’était  pas  là.  

Le  message  du  Ministre  Montebourg  montre  l’importance  stratégique  du  secteur  du  luxe  pour  
l’économie   française,   et   la   reconnaissance   tacite   de   son   succès   de   la   part   du   gouvernement.    
Cela  signifie,  grâce  à  sa  condition  de  moteur  économique  un  panorama  positif  et  prometteur  
pour  le  secteur.  

Le   9   avril   2013,   à   la   Cité   de   la   mode   et   du   design   s’est   réuni   le   comité   stratégique   de   la   filière  
des   industries   de   la   mode   et   du   luxe   pour   identifier   la   vision   partagée   du   secteur,   et   pour  
garantir  l’avenir  de  l’industrie  de  la  mode.  Les  cinq  axes  clés  qu’ils  avaient  identifiés  sont  :  

1. Consolider  et  préserver  chacun  des  maillons  de  la  chaine  industrielle  du  textile,  de  la  
mode  et  du  luxe,  surtout  les  plus  fragilisés.  
2. Faciliter  les  recrutements  afin  de  pourvoir  aux  besoins  des  entreprises  en  valorisant  la  
filière  auprès  des  jeunes.  
3. Améliorer  la  sous-­‐traitance  en  diffusant  les  bonnes  pratiques  pour  consolider  les  liens  
entre  donneurs  d’ordre  et  sous-­‐traitants  en  promouvant  les  actions  d’excellence.  
4. Préparer   l’avenir   notamment   sur   le   plan   financier   en   améliorant   la   lisibilité   des  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   54  


 

dispositifs   offerts   pour   le   développement   des   nouveaux   créateurs   et   des   nouvelles  


marques  en  consolidant  les  outils  de  financement.    
5. Valoriser   le   Fabriqué   en   France   en   encourageant   le   développement   des   collections  
fabriquées  en  France  en  engageant  une  action  d’éducation  tous  publics.    

1.6.2.2  L’environnement  économique  

Dans  une  étude  publiée  en  juillet  2013  par  la  Fédération  française  de  la  Couture,  du  prêt-­‐à-­‐
porter   des   Couturiers   et   des   Créateurs   de   Mode, 47  nous   pouvons   mesurer   le   poids  
économique   des   marques   qu’elle   regroupe   et   leur   impact   sur   la   filière   grâce   aux   résultats  
obtenue  par  l’Institut  Français  de  la  Mode.48  En  France  30  marques  réalisent  (hors  parfums)  
un   chiffre   d’affaires   cumulé   de   15   milliards   d’euros   et   emploie   directement   35,000   personnes  
dans  le  monde.    

De  ce  chiffre,  la  maroquinerie  représente  le  61,6  %  et  le  reste  c’est  la  haute  couture,  le  prêt-­‐à-­‐
porter,  les  chaussures  et  les  accessoires  et  textiles  divers.  Cela  donne  une  idée  du  grand  poids  
de  la  maroquinerie  dans  le  secteur  de  la  mode.  

La   Fédération   Française   de   la   Couture   du   Prêt-­‐à-­‐Porter   des   Couturiers   et   des   Créateurs   de  


Mode  issue  de  la  Chambre  Syndicale  de  la  Haute  Couture  créée  en  1868,    regroupe  la  Chambre  
Syndicale   de   la   Haute   Couture,   la   Chambre   Syndicale   du   Prêt-­‐à-­‐Porter   des   Couturiers   et   des  
Créateurs   de   Mode   présidés   par   Ralph   Toledano   (société   Jean   Paul   Gaultier),   et   par   la  

                                                                                                               
47  http://www.ctc.fr  
48  http://www.ifm-­‐paris.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   55  


 

Chambre  Syndicale  de  la  Mode  Masculine,  présidée  par  Pierre  Cardin.  Toutes  les  sociétés  qui  
la  composent  sont  des  marques  de  notoriété  internationale  fortement  exportatrices.      

En   France   les   leaders   indiscutables   sont   Hermès,   Louis   Vuitton   (LVMH)   et   Kering   (ex-­‐PPR).  
Pour  donner  des  chiffres  d’une  des  maisons  les  plus  prestigieuse,  Hermès,  il  faut  mentionner  
que   le   rythme   de   sa   croissance   est   insensible   au   ralentissement   du   luxe   car   l’année   2012  
affiche   l’une   des   meilleures   performances   avec   des   ventes   de   1,767   milliards   d’euros   et   une  
marge   moyenne   de   32,1%.   La   Maison   Hermès   a   vu   ses   ventes   augmenter   de   15,4%   dans   le  
premier   semestre   et   s’accélérer   à   16%   le   deuxième   semestre   2012.   La   croissance   a   progressé  
plus  vite  dans  la  soie  (+13%),  le  prêt-­‐à-­‐porter  (+21%)  et  les  parfums  (+20%),  mais  pas  dans  
l’horlogerie   qui   a   un   recul   de   1%   sous   l’effet   de   ralentissement   en   Chine.   Aussi,   le   groupe  
dirigé  par  Patrick  Thomas  et  Axel  Dumas  ouvrira  deux  boutiques  en  Chine  et  1  boutique  au  
Japon.   Le   cours   de   l’action   d’Hermès   selon   Bloomberg,   était   de   €   281,95   le   1er   janvier   2012  
versus  €  262,45  le  18  juillet  2013,  après  une  baisse  au  milieu  de  l’année  de  €  209.  

Selon  Sophie  Bouhier  de  L’Ecluse,  journaliste  et  rédactrice  en  chef  du  Journal  du  Textile  dans  
le   numéro   2178   du   27   août   2013,   confirme   que   la   maison   Hermès,   pour   répondre   à   la  
demande   croissante   pour   ses   produits   grâce   au   dynamisme   du   secteur   du   luxe   et   à   sa  
performance  économique  en  2012,  a  décidé  de  monter  la  puissance  de  ses  deux  manufactures  
en   Isère   et   en   Charente-­‐Maritime.    Aussi,  la  maison  Hermès  a  annoncé  qu’elle   ouvrirait   d’ici   à  
fin  2015  deux  nouveaux  ateliers  de  maroquinerie  dans  le  Doubs  avec  près  de  400  emplois.    

MASTER  MPME  2012-­‐2013   56  


 

Le   groupe   LVMH49  a   renforcé   son   leadership   mondial   avec   un   chiffre   d’affaires   au   premier  
semestre   2013   de   13,695   milliards   d’euros   (+8%),   2,712   milliards   d’euros   de   résultat  
opérationnel   (+2%),   et   1,577   milliards   d’euros   de   résultat   net   (-­‐6%),   selon   le   communiqué  
presse   du   groupe.   La   principale   raison   de   sa   progression   est   son   implantation   dans   le   marché  
chinois,   et   la   bonne   performance   est   tirée   par   la   croissance   de   ses   activités   de   distribution  
avec   Sephora,   boutiques   d’aéroports   et   grands   magasins   pour   touristes.   Aussi   le   groupe   a  
fait    d’importants  investissements  dans  les  enseignes  Céline,  Kenzo  et  Fendi.    Aussi,  en  juillet  
2013   le   groupe   LVMH   a   pris   80%   des   actions   de   Loro   Piana,   la   maison   italienne   de   six  
générations  leader  en  produit  de  laine  et  cashmere  en  Italie.    

L’autre   acteur   important   c’est   Kering50  (ex-­‐PPR  :   Pinault-­‐Printemps-­‐Redoute).   Les   marques  


du  groupe  Kering  pour  le  luxe  sont  :   Gucci,  Bottega  Veneta,  Saint  Laurent,  Alexander  McQueen,  
Balenciaga,   Brioni,   Christopher   Kane,   Stella   McCartney,   Sergio   Rossi,   Boucheron,   Dodo,  
Girard-­‐Perregaux,   Jean   Richard,   Pomellato   and   Weelin.   Pour   le   sport   et   lifestyle  :   Puma,  
Volcom,  Cobra,  Electric  and  Tretorn.  

Le   nom   du   groupe   Pinault-­‐Printemps-­‐Redoute   a   changé   à   Kering   à   cause   de   sa   stratégie   car  


Kering   se   prononce   «  caring  »,   en   anglais,   et   c’est   la   façon   de   symboliser   la   manière   avec  
laquelle  il  prend  soin  de  ses  marques,  ses  collaborateurs,  ses  clients,  ses  parties  prenantes  et  
l’environnement.  

Selon   le   communiqué   des   résultats,   les   marques   de   luxe   de   Kering   le   chiffre   d’affaires   au  
premier   trimestre   est   de   4,678   milliards   d’euros   (+2,3%),   avec   846   millions   d’euros   de  
résultat   opérationnel   courant   (+2,3%),   et   582   millions   d’euros   de   résultat   net   (+4,1%).     La  
croissance   de   Kering   est   due   à   Bottega   Veneta   et   Yves   Saint   Laurent.   Le   résultat   du   pôle   sport  
et  lifestyle  à  reculé  27,5%  et  le  pôle  luxe  a  augmenté  8,6%.      

En  relation  au  cuir,  selon  le  Livre  Blanc  de  la  Filière  Cuir  édité  en  2012  par  le  Conseil  National  
du  Cuir,  la  filière  représente  un  total  de  8.000  entreprises  (hors  élevage)  et  80.000  personnes  
avec  un  chiffre  d’affaires  stable  de  15  milliards  d’euros.  Le  Conseil  national  du  Cuir  est  divisé  
en  4  groupes  :  Production,  Transformation,  Fabrication  et  Distribution  englobant  un  total  de  2  
confédérations,  8  fédérations,  6  syndicats,  2  chambres  et  1  union.    

Indiscutablement   la   France   est   leader   mondial   de   l’industrie   du   luxe   comme   le   signale   une  
                                                                                                               
49  http://www.lvmh.com  
50  http://www.kering.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   57  


 

étude  de  Bain  &  Company  mentionne  dans  la  note  de  Chrystelle  Baba,  publié  le  31  juillet  2013  
dans   le   site   web   du   Ministère   des   Affaires   Etrangères.   Elle   dit   que   la   clé   de   la   réussite   est  
l’aptitude  des  industries  françaises  à  s’adapter  aux  marchés  internationaux,  car  actuellement  
12  %  des  recettes  réalisées  par  les  maisons  françaises  s’effectuent  sur  le  marché  chinois.    

Selon  le  Rapport  Annuel  2012  du  Comité  Colbert,  le  chiffre  d’affaires  global  du  secteur  luxe  est  
estimé  à  plus  de  440  milliards  d’euros,  ce  qui  représente  le  3%  du  PIB  de  l’Europe.  L’évidence  
de   ces   bons   résultats   dans   un   contexte   de   crise   économique   sévère,   montre   le   poids   de  
l’industrie  du  luxe,  et  le  modèle  de  développement  positionné  sur  la  qualité  en  tant  que  seul  
avenir  possible  pour  l’industrie  européenne.    

Ainsi,   ces   chiffres   montrent   le   dynamisme   et   l’importance   économique   du   secteur.   Aussi,   ils  
démontrent   que   même   dans   un   scenarii   de   crise   et   chute   du   pouvoir   d’achat,   la   décision   de  
consommation  dans  ce  secteur,  n’est  pas  conçu  comme  une  dépense,  mais  plutôt  comme  un  
investissement   en   fonction   de   notre   recherche   de   bonheur   dans   la   vie,   grâce   à   la  
consommation  motivée  par  notre  exigence  ontologique  de  beauté.    

1.6.2.3  L’environnement  sociodémographique  

La   France   est   le   deuxième   pays   le   plus   peuplé   d’Europe   derrière   l’Allemagne,   avec   une  
population   estimée   au   1er   janvier   2013   à   65,5   millions   d’habitants,   dont   33,8   millions   de  
femmes.    

Je  n’ai  pas  trouvé  de  statistique  fiable  et  officielle,  mais  selon  le  livre  «Sacs   à   main»  de  Judith  
Miller51,  elle  mentionne  que  chaque  femme  dans  sa  garde-­‐robe  a  en  moyenne  6  sacs  à  main  
minimum.  Cela  donne  une  idée  du  marché  des  sacs  à  main,  et  aussi  de  l’attachement  au  sac  à  
main,  pas  uniquement  comme  moyen  pour  transporter  les  objets  quotidiens  basiques  quand  
les   femmes   sortent   de   leur   maison,   mais   surtout   comme   signe   d’identité   suivant   leur  
personnalité.  Si  nous  multiplions  les  33,8  millions  des  femmes  qu’il  y  a  en  France  par  la  moitié  
du   moyen   minimum   des   sacs   par   femme,   nous   obtenons   une   quantité   de   101,4   millions   de  
sacs  par  an  comme  minimum  de  production  hypothétique  de  sacs  en  France  par  année.  

Jean-­‐Claude   Kaufmann,   sociologue   français   du   Centre   de   recherche   sur   les   liens   sociaux   –  
CNRS,  dans  son  livre  «Le  Sac,  un  petit  monde  d’amour»52,  fait  une  étude  sur  cet  objet,  qui,  loin  

                                                                                                               
51  MILLER  J.  (2007)  :  «  Sacs  á  main  ».  Gründ  
52  KAUFMANN  JC.  (2011)  :  «  Le  Sac  ».  Éditions  Jean-­‐Claude  Lattès  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   58  


 

d’être  un  simple  accessoire  de  mode,  le  sac  est  le  lieu  où  se  crée  l’identité  des  femmes  et  où  se  
révèle   leur   rôle   social.   Dans   son   livre,   Monsieur   Kaufmann   fait   le   parcours   de   l’histoire   du   sac  
depuis  l’ancienneté  en  passant  par  une  classification  sociologique  et  la  description  du  «  coup  
de  foudre  »  chez  la  vitrine  du  maroquinier,  pour  arriver  jusqu’au  chapitre  «Le  sac  et  le  soi»,  
qui  conclut  avec  une  description    très  illustrative  de  la  dépendance  psychologique  des  femmes  
à  son  sac  à  main.    

D’après   une   étude   du   cabinet   Ipsos   Media   sur   le   marketing   de   luxe   et   la   typologie   de  
comportement  vers  le  luxe  réalisé  par  les  éditions  Condé  Nast  (magasine  de  mode  VOGUE)  en  
2006,  il  y  a  trois  directions  essentielles  à  suivre  pour  les  marques  de  luxe  :  

1. Rendre   visible   la   marque   par   ses   actes   et   surexprimer   ses   codes   identitaires   pour  
pérenniser  la  vision  de  la  marque.    
2. S’intéresser   à   son   client   comme   un   initié   faisant   partie   du   cercle,   et   non   uniquement  
comme  un  acheteur.  
3. Faire   de   l’acte   d’achat   un   plaisir   passant   par   l’émotion   et   les   sens,   comme   un   voyage  
initiatique  en  investissant  dans  le  point  de  vente.  

Les  8  typologies  de  consommateurs  du  luxe  parmi  les  Français  les  plus  riches  sont  :  

1. Les   Libérées   (14%)   Des   femmes   principalement,   très   autonomes   qui   ne   veulent   ni   vie  
de  famille  ni  vie  de  couple.  Elles  sont  prêtes  à  dépenser  généreusement.  
2. Les  Technopodes  (13%)  Pour  la  plupart  ils  ont  moins  de  35  ans  et  ils  ne  portent  pas  
une  attention  particulière  à  la  mode  vestimentaire  mais  ils  aiment  le  chic  décontracté.  
3. Les  Serial  Shoppers  (7%)  Plus  jeunes  que  les  libérées  et  surtout  d’un  profil  féminin,  
elles  ont  3  leitmotivs  :  nouveau,  beau  et  original  et  pour  elles  le  luxe  est  synonyme  de  
plaisir  personnel.  
4. Les  Flamboyants  (8%)  Pour  eux,  majoritairement  avec  plus  de  25  ans,    la  marque  est  
au   cœur   de   leur   consommation.   Leurs   achats   sont   leur   façon   d’exprimer   leur  
appartenance  sociale,  et  en  même  temps,  c’est  cela  qui  leur  permet  de  se  différencier  
des  autres.    
5. Les   Intellos   Rayonnants   (13%)   Ce   sont   les   plus   riches   de   la   typologie   mais   ils   ne  
veulent   pas   être   assimilés   à   un   monde   consumériste.   Ils   aiment   le   commerce   équitable  
et  ils  sont  à  la  recherche  de  produits  originaux  et  exclusifs.  Ils  sont  très  concernés  par  
l’actualité  culturelle,  le  design,  l’art,...  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   59  


 

6. Les   Seniors   sereins   (14%)   Ils   profitent   pour   voyager,   se   cultiver,   pour   découvrir   et  
pour   pratiquer   des   loisirs.   Ils   ont   du   temps,   ils   sont   adeptes   des   vacances   dans   des  
lieux   d’exception   et   ils   sont   attirés   par   les   valeurs   sûres   et   plutôt   par   les   petites  
marques  qu’ils  connaissent  bien.    
7.  Les  Casaniers  (18%)  Ce  sont  les  moins  riches  de  la  typologie  et  ils  ont  environ  50  ans.  
Le   luxe   est   pour   eux   quelque   chose   de   rare   dont   ils   se   sentent   exclus.   Ils   sont   très  
centrés  sur  leur  sphère  privée.  
8. Les   Nantis   (13%)   Leur   tenue   vestimentaire   illustre   leur   style   de   vie  :   classique,  
soignée   et   adaptée   à   leur   milieu   social.   Pour   eux,   le   luxe   est   une   tradition   qui   se  
perpétue  de  famille  en  famille.  

L’étude  apporte  des  données  de  consommation,  de  comportement,  d’opinion  et  de  style  de  vie  
qui   montrent   la   vision   sociologique   des   différents   consommateurs,   afin   d’appréhender   leur  
globalité  aspirationnelle  et  comportementale.    

1.6.2.4  L’environnement  technologique  

Le   salon   du   cuir   fonctionne   comme   le   lieu   de   rencontre   pour   les   professionnelles   du   cuir.     Il   y  
a  des  ateliers  et  des  conférences  sur  les  nouveaux  matériaux  dans  le  marché.  Comme  chaque  
année   il   y   a   un   stand   du   Syndicat   Général   des   Cuirs   et   de   Peaux.   Aussi,   les   ateliers   des  
associations   sont   très   importants   pour   apprendre   sur   la   filière   cuir   en   général,   et   sur   les  
derniers  progrès  technologiques  présentés  dans  le  salon.    

Dans  ma  dernière  visite  au  salon  du  Cuir  à  Paris  j’ai  visité  les  stands  de  diverses  associations  
pour  chercher  de  l’information  sur  la  qualité  et  le  réseau  que  je  dois  intégrer  pour  avoir  accès  
à  l’information  sur  les  avancements  technologiques  en  tannage  et  finition.  

Première   Vision   est   le   salon   incontournable   pour   connaître   les   tendances   en   couleurs   et   le  
progrès  en  matières  et  techniques  de  production.  Dans  ce  salon  international  il  est  possible  de  
connaître  l’utilisation  que  les  designers  plus  avant-­‐garde  font  des  matériaux  plus  innovants.  Il  
y  a  des  ateliers  et  conférences  pour  connaître  les  tendances  en  couleurs,  matières  et  formes  
d’utilisation,   aussi,   la   grande   quantité   d’exposants   permet   d’acquérir   un   grand   carnet  
d’adresses.  C’est  à  ce  salon  que  j’ai  connu  les  fournisseurs  potentiels  pour  les  accessoires  de  
mode  Zéphyr  &  l’Olivier  ®.  

1.6.2.5  L’environnement  écologique  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   60  


 

Le  choix  des  matériaux  pour  la  fabrication,  exemple  :  coton  bio  au  lieu  du  coton  classique,  le  
traitement   du   tissu,   les   emballages,   et   tout   traitement     de   la   matière   et   les   déchets   font   partie  
des  enjeux  écologiques.  

Je  décrie  à  continuation  quelques  exemples  qui  montrait  la  préoccupation  des  maroquiniers  
pour   chercher   des   matériaux   innovants   et   pour   confectionner   des   sacs   avec   des   critères   de  
commerce  équitable  ancrés  sous  la  responsabilité  sociétale  des  entreprises.    

Les   grands   maroquiniers   sont   préoccupés   pour   leur   futur   approvisionnement   des   peaux  
exotiques.  Ils  développent  un  stratégie  d’intégration  des  fournisseurs  qui  les  permettront  de  
s’assurer  de  la  matière  première  pour  la  confection  des  sacs  faits  avec  des  peaux  exotiques.  

En   mars   2013   la   maison   Gucci   a   commencé   à   associer   glamour   et   éco-­‐responsabilité   parce  


que  pour  la  première  fois  une  maison  reconnue  de  maroquinerie  a  utilisé  du  cuir  provenant  
de   fermes   certifiées   Rainforest   Alliance.53  Le   cuir   utilisé   par   cette   nouvelle   ligne   de   sacs  
provient   des   fermes   d’élevage   situées   dans   l’état   de   Mato   Grosso   dans   l’ouest   brésilien.   Le  
label   Rainforest   Alliance   certifie   le   bon   traitement   des   animaux   et   de   bonnes   conditions   de  
travail  pour  les  ouvriers  de  la  ferme.  La  certification  a  permis  de  réduire  la  déforestation  et  de  
protéger  les  habitats  naturels  de  la  faune  sauvage.      

Aussi,   en   2011   la   maison   Gucci   a   déjà   fait   un   projet   pour   produire   le   sac   à   main   en   édition  
limité   «Mamma   bag»   pour   collaborer   avec   l’UNICEF   dans   l’achat   et   répartition   des  
médicaments   aux   mères   affectées   par   le   VIH/SIDA   à   Malawi.   Le   «Mamma   bag»   était  
uniquement  disponible  deux  mois  en  vente  exclusive  sur  le  site  web  de  Gucci  avec  un  prix  de  
790  euros.  Egalement  en  2011  la  marque  des  sacs  de  luxe  Yves  Saint  Laurent  a  travaillé  avec  
l’association   Gafreh   des   femmes   de   Burkina   Faso   avec   l’aide   de   l’association  Les   Filles   de  
Facteur54  pour   produire   le   sac   artisanal   «Muse   Two  Artisanal   Recycled»   à   partir   du   coton  
commerce  équitable  recyclé.  Le  prix  du  sac  était  de  1.296  euros  et  a  été  vendu  à  New  York,  
Paris  et  Hong  Kong  uniquement.  

La  croissance  durable  de  la  maroquinerie  ne  peut  être  assurée  qu’en  continuant  avec  la  mise  
en   œuvre   de   stratégies   de   recherche   d’innovation,   et   aussi   de   l’assurance   de  
l’approvisionnement  de  matière  première.  Pour  cela,  comme  mentionné  plus  tôt,  les  grandes  
maisons  essaient  de  racheter  leurs  fournisseurs  de  cuir  haut  de  gamme,  et  surtout  des  belles  
                                                                                                               
53  http://www.rainforest-­‐alliance.org/fr/newsroom/news/gucci-­‐devient-­‐éco-­‐responsable  
54  http://fillesdufacteur.typepad.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   61  


 

peaux  recherchées  pour  leur  rareté  et  exotisme.      

Le   groupe   LVMH   pour   ses   marques   Louis   Vuitton,   Céline   et   Fendi   a   acquis   en   2012   les  
tanneries   Roux   dans   la   Drôme,   et   aussi   a   pris   une   participation   majoritaire   dans   la   société  
Heng  Long  International  à  Singapour,  une  des  tanneries  plus  importantes  au  monde  pour  les  
peaux  de  crocodile.    

Pour   les   marques   Bottega   Veneta,   Gucci   et   Saint   Laurent,   le   groupe   Kering   a   pris   la  
participation   majoritaire   dans   la   société   Croco,   qui   est   une   des   principales   tanneries  
spécialisées  dans  le  traitement  de  peaux  de  crocodile  en  France.55    

Pour   les   textiles,   l’organisme   Eco   Tlc.56  a   collecté   en   2012   la   quantité   de   150.000   tonnes   de  
produits,   générant   ainsi,   depuis   5   ans   d’opérations   300   emplois   avec   57   centres  
conventionnés   de   tri   industriel.   Sur   l’ensemble   31   %   des   textiles   sont   recyclés,   9   %   sont  
éliminés,  et  le  reste  est  réutilisé  pour  une  nouvelle  vie  après  la  réparation  et  transformation.  
L’organisme   Eco   Tlc   est   une   société   de   droit   privé   sans   but   lucratif   qui   a   pour   mission   de  
percevoir   les   contributions   de   5.000   entreprises   (95   %   du   secteur   textile   et   de   chaussures)  
rendues  obligatoires  depuis  la  loi  de  2006  du  Code  de  l’environnement.  

Eco   Tlc   met   en   place   des   campagnes   d’information   auprès   du   grand   public   qui   est   invité   à  
déposer  ses  textiles  usagés  dans  un  des  27.000  conteneurs.  En  amont,  Eco  Tlc  s’engage  aussi  
en   soutenant   des   projets   de   recherche   et   développement.   Comme   exemple,   il   faut   noter   le  
projet   qui   transforme   les   textiles   usagés   en   matériau   d’isolation   phonique   intégré   dans   le  
béton.  

1.6.2.6  L’environnement  légal  

La  commercialisation  des  produits  du  cuir  en  France  est  encadrée  par  le  décret  Nº  2010-­‐29  du  
28   janvier   2010.   Sont   concernés   par   le   décret   les   matières   premières,   produits   semi-­‐
manufacturés  et  manufacturés,  dont  tout  en  partie  est  en  cuir  ou  présente  l’aspect  du  cuir,  mis  
en   vente,   vendus,   détenus   en   vue   de   la   vente   ou   de   la   distribution   à   titre   gratuit.   Le   décret  
défini   le   cuir   comme   étant   obtenu   de   la   peau   animale   au   moyen   notamment   d’un   tannage.  
Pour   éviter   les   tromperies   sur   la   désignation   de   l’animal   ou   la   qualité   de   sa   peau,   le   texte  
prévoit  de  donner  la  priorité  à  l’espèce  plutôt  qu’au  nom  de  l’animal.    

                                                                                                               
55  http://www.lsa-­‐conso.fr/kering-­‐acquiert-­‐france-­‐croco,140529  
56  http://www.ecotlc.fr  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   62  


 

C’est  important  d’appliquer  les  règles  du  droit  de  la  distribution  concernant  l’étiquetage.  Les  
organismes   compétents   informant   sur   des   changements   éventuels   dans   la   législation   ou   dans  
les   aspects   légaux,   sont   la   Fédération   Française   de   la   Maroquinerie,   le   Centre   Technique   du  
Cuir,  et  le  Conseil  National  du  Cuir.    

1.6.3  L’intensité  concurrentielle  et  les  FCS  

La   concurrence   dans   le   secteur   de   la   mode   et   la   maroquinerie   en   France   est   très   forte   et  


agressive.  Le  marché  est  plein  d’acteurs  et  c’est  un  marché  très  concurrentiel  en  grande  partie  
en  raison  du  renom  international  des  sociétés  opérant  sur  le  segment  du  luxe.  La  preuve  de  la  
bonne  image  à  l’international  de  la  maroquinerie  française  est  le  fait  que  le  Président  Nicolas  
Sarkozy  a  donné  comme  cadeau  à  son  homologue  des  États  Unis  Barack  Obama,  un  sac  de  golf  
Hermès,  et  aussi  un  sac  de  voyage  Louis  Vuitton  aux  initiales  B.O.  lors  de  sa  visite  officielle  aux  
États  Unis  en  2011.57  

Le  cabinet  d’études  Xerfi58  dans  son  étude  sur  le  marché  de  la  Maroquinerie  en  France  pour  
les  prévisions  en  2012  mentionne  que  la  crise  du  pouvoir  d’achat,  l’inflation  et  la  montée  du  
chômage   incitera   les   ménages  à   ajuster   leurs   dépenses   d’habillement   drastiquement,  
néanmoins,  il  prévoit  une  croissance  dans  l’activité  de  la  maroquinerie  même  si  modeste.  Cela  
est  dû  à  la  bonne  résistance  du  marché  malgré  le  contexte  conjoncturel  de  crise.    

En  fait  à  cause  du  recul  du  marché  du  luxe  en  France,  les  principaux  groupes  du  secteur  du  
luxe   cherchent   à   s’implanter   dans   les   pays   émergents   car   c’est   là   qu’ils   trouveront   leur  
croissance.  En  France  les  touristes,  notamment  les  chinois,  américains  et  japonais  sont  un  des  
moteurs  des  ventes  de  sacs.  Plusieurs  entre  eux  font  et  vivent  leur  voyage  à  Paris  autour  de  
leur  passage  à  un  des  magasins  «  mythiques  »  des  Champ  Elysées  ou  de  la  rue  Saint  Honoré.    

Malgré  le  fait    que   la  maroquinerie  française  est  le  synonyme  de  l’excellence  du  savoir-­‐faire  
français,  actuellement  à  cause  de  la  concurrence  des  produits  asiatiques  bas  de  gamme  mais  
d’aspect  similaire,  certaines  entreprises  travaillent  également  le  milieu  haut  de  gamme  et/ou  
bas   de   gamme   pour   concourir   dans   tous   les   marchés.   Ils   suivent   une   stratégie   de  
diversification  avec  la  création  de  sous-­‐marques  destinées  à  une  clientèle  beaucoup  plus  large  
et  moins  fortunée  beaucoup  plus  sensible  au  rapport  qualité  prix.  

                                                                                                               
57  http://www.huffingtonpost.com/2013/04/26/obama-­‐sarkozy-­‐gifts_n_3164048.html  
58  http://www.xerfi.fr/XC2013_WEB/FR/XerfiResearch-­‐Marché_de_la_maroquinerie_en_France_1DIS48.awp  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   63  


 

Aussi,  le  phénomène  de  la  location  par  jour  ou  même  par  heure  des  sacs  à  main  des  grandes  
marques,  les  ventes  d’occasions  par  internet  et  la  contrefaçon  promue  par  les  consommateurs  
participait  au  durcissement  du  contexte  concurrentiel.    

Le  secteur  du  cuir,  et  en  particulier  la  maroquinerie  est  caractérisée  par  le  fait  que  la  plupart  
des   entreprises   sont   des   PME.   Selon   les   chiffres   sectoriels   de   l’Institut   National   de   la  
Statistique   et   des   Études   Économiques   (INSEE) 59 ,   la   quantité   d’entreprises   dédiée   au  
commerce  de  détail  de  maroquinerie  et  d’articles  de  voyage  (Code  NAF/APE  4772B)  était  de  
2,451  entreprises  avec  une  surface  de  vente  de  221,442  m2  en  4,627  magasins  avec  un  chiffre  
d’affaires   de     €   1   797   milliards   d’euros   en   2010.   Cela   montre   l’énorme   concurrence   qui   existe  
dans  le  secteur,  et  aussi  son  important  potentiel  de  développement.  

Les  50  marques  de  sacs  à  main  plus  recherchées  pour  les  consommateurs  de  maroquinerie  de  
luxe  d’après  le  World  Luxury  Index  Report  201260  sont  :      

 
Voici  la  concurrence  directe  de  Zéphyr  &  l’Olivier  :  

• Entreprises  d’accessoires  de  mode  de  l’Amérique  latine,  notamment  Mexique,  Pérou,  
                                                                                                               
59  http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?reg_id=0&ref_id=esa-­‐commerce-­‐2010&page=donnees-­‐
detaillees/esa/esa-­‐commerce/esa-­‐commerce-­‐2010/fiche4772B.html  
60  http://luxuryinstitute.com/luxury/products-­‐services/luxury-­‐industry-­‐data/  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   64  


 

Venezuela  et  Colombie.  


• Entreprises  de  Thaïlande  et  Indonésie  qui  présentent  une  offre  de  produits  avec  des  
couleurs,  broderies  et  motifs  similaires  
• Entreprises  en  Philippines  qui  tissent  des  sacs  et  paniers  avec  la  même  technique  et  un  
matériel  similaire      
• Entreprises  de  l’Inde  qui  commercialisent  en  France  des  foulards  très  bon  marché  avec  
des  motifs  similaires  dû  aux  coûts  de  fabrication  très  faibles  
• Entreprises  françaises  qui  fabriquent  et  commercialisent  des  accessoires  de  mode  sous  
le  style  «  ethno-­‐chic  »    

Il   est   important   de   mentionner   que   le   style   «ethno-­‐chic»   est   très   «tendance»   selon   le  
«Trendsetter»  (guide  des  tendances)  publié  chaque  année  par  l’équipe  commerciale  du  salon  
Who’s   Next   Prêt-­‐à   Porter   Paris,   à   partir   des   cahiers   des   tendances   décryptées   par   l’agence   clé  
de  style  international  Nelly  Rodi.  

 1.6.3.1  Les  FCS  de  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  

L’analyse  du  marché  par  rapport  aux  produits  de  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  nous  permet  
d’identifier  les  facteurs  suivants,  clés  du  succès  :    

⇒ L’ADN   mexicain   de   la   marque   comme   différentiation   grâce   à   la   conceptualisation,  


design   et   confection   des   produits   sous   une   image   de   marque   évocatrice   d’un   univers  
d’accessoires  liant  la  France  et  le  Mexique  
⇒ Connaissance   d’éléments   esthétiques   de   l’artisanat   et   du   design   mexicain   pour  
favoriser  le  déclinaison  dans  le  design  textile  
⇒ La  possibilité  de  faire  un  renouvellement  constant  de  l’offre  
⇒ L’appui  d’un  réseau  international  de  contacts  et  connaissances      
⇒ La  possibilité  de  multiplication  de  points  de  vente  et  circuits  de  distribution  
⇒ Un  site  web  attractif    et  évocateur  d’esthétique  adéquat  à  la  gamme  des  produits  
⇒ L’utilisation  d’internet  en  interaction  avec  les  nouveaux  réseaux  sociaux  comme  outil  
de  fidélisation    des  clients  

1.7  La  matrice  SWOT    

Strengths  

• Possibilité  de  diversification  à  travers  des  activités  en  parallèle  à  la  création,  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   65  


 

distribution  et  vente  d’accessoires  de  mode  :    


o Import-­‐export  France-­‐Mexique  
o Conseil  et  développement  de  projets  auprès  de  l’agence  commerciale  de  
l’Ambassade  du  Mexique  en  France  et  autres  clients  particuliers  
• Vente  de  produits  de  différente  gamme  à  travers  deux  marques  :    
o Zéphyr  &  l’Olivier  ®  pour  les  accessoires  de  mode  haut  de  gamme  
o Corazón Mexicano  ®  pour  les  produits  milieu  bas  de  gamme  et  l’importation  de  
produits  agroalimentaires    
• Connaissance  et  sensibilité  artistique  pour  l’identification  des  motifs  mexicains  
adaptables  au  goût  européen  
• Capacité  de  production  des  sacs  et  cabas  au  Mexique  à  travers  l’entreprise  familiale  
• Capacité  de  développement  de  nouveaux  matériaux  au  Mexique  pour  l’élaboration  de  
matière  première  exclusive  
• Expérience  professionnelle  personnelle  dans  le  commerce  international,  le  commerce  
équitable  et  le  développement  des  projets  internationaux  ancrée  dans  la  responsabilité  
sociétale  des  entreprises  
• Contacts  et  réseau  géographiquement  élargi  pour  établir  une  présence  internationale  
et  une  promotion  permanente  dans  plusieurs  pays          
• Capacité  de  travail  trilingue  et  habitude  aux  ambiances  multiculturelles  

Weaknesses  

• Peu  d’expérience  dans  le  secteur  de  la  distribution  et  vente  d’accessoires  de  mode  
• Dépendance  de  sous-­‐traitants    
• Faible  connaissance  de  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  dans  les  circuits  de  mode  
• Manque  d’expérience  dans  la  gestion  financière        
• Financement  propre  faible  et  en  conséquence  une  trésorerie  serrée  
• Dépendance  économique  familiale  élevée    
• Manque  de  magasin  ou  espace  de  vente  propre  

Opportunities  

• L'attrait  des  pays  étrangers  pour  la  maroquinerie  française  et  le  «  Made  in  France  »  
• Le  positionnement  du  Mexique  comme  pays  en  France  est  généralement  positif  
• La  mode  mexicain  ou  d’inspiration  mexicaine  est  actuellement  tendance  «  ethno-­‐chic  »  
• Croissance  mondiale  de  la  population  aisée    (High  Net  Worth  Individuals)    
• Contexte  favorable  aux  différents  modes  de  consommation  :  ventes  éphémères,  ventes  
privées  et  ventes  directes  d’accessoires  de  mode      
• Forte  croissance  du  e-­‐commerce  pour  les  produits  de  luxe  
• Forte  croissance  des  ventes  aux  enchères  par  internet,  exemple  :  www.lotprive.com,…    
• Forte  croissance  des  ventes  de  produits  de  luxe  d’occasion,  exemple  :  
www.instantluxe.com,…  
• Possibilité  de  faire  partenariats  stratégiques  dans  le  secteur  de  la  mode  et  le  luxe  
• Activités  du  conseil  et  développement  des  projets  auprès  de  l’agence  commerciale  de  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   66  


 

l’Ambassade  du  Mexique  en  France  

Threats    

• Crise  du  pouvoir  d’achat  et  ralentissement  de  l’économie  française    


• Forte  concurrence  des  produits  similaires  d’origine  asiatique  bas  de  gamme  
• Contrefaçon  croissante  (très  forte  au  Mexique)  
• Coût  de  la  production  très  élevé  en  France  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   67  


 

1.8  Étude  prévisionnelle  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   68  


 

MASTER  MPME  2012-­‐2013   69  


 

MASTER  MPME  2012-­‐2013   70  


 

1.9  La  création  de  la  SARL  Zédeo  France  et  sa  vocation  étique  et  esthétique    

Pour   avoir   de   la   crédibilité   vis   à   vis   de   mon   activité   professionnelle,   et   surtout   dans   un  
environnement   où   le   commerce   international   peut   se   développer   de   façon   parallèle,   j’ai  
besoin  d’une  forme  juridique  plus  adaptée  à  une  vision  à  long  terme  de  l’entreprise.    

Je   suis   allé   voir   un   notaire   pour   vérifier   les   statuts   d’entreprise   que   j’ai   fait   moi-­‐même   avec  
l’aide   de   l’APCE.   À   l’époque   j’avais   pensé   créer   une   SAS   (Société   par   Actions   Simplifiée)   car  
j’avais  envie  d’inviter  plusieurs  amis  au  Mexique,  en  Espagne  et  en  France  à  faire  partie  de  la  
société  que  je  voulais  créer,  et  aussi  en  investissant  financièrement  en  elle,  car  je  n’avais  pas  le  
moyens  financiers  pour  créer  la  société.  

Je  suis  partie  au  Mexique  avec  ma  famille  en  février  2012  et  nous  avons  vendu  notre  maison  là  
bas.   Cela   nous   a   permis   d’investir   dans   une   première   collection   des   sacs   à   main   et   foulards  
pour   avoir   une   collection   d’accessoires   de   mode   et   d’avoir   en   même   temps   le   capital   social  
pour  créer  une  entreprise  sans  besoin  d’investissement  extérieur.    

Comme  je  recevais  le  RSA  (Revenu  de  Solidarité  Active),  je  devais  avoir  un  suivi  mensuel  du  
Réseau  d’Initiatives  Locales  pour  l’Emploi  –  Rile  Touraine  (actuellement  Boutique  de  Gestion  
des   Entreprises   -­‐   BGE   Touraine) 61  pour   m’aider   avec   le   démarrage   de   mon   initiative  
entrepreneuriale.     Ils   m’ont   recommandé   de   chercher   un   expert-­‐comptable   pour   travailler  
dans  le  prévisionnel  et  démarrer  mon  activité,  et  j’ai  trouvé  le  cabinet  RMA  à  travers  un  ami  
qui  fait  la  vente  par  internet.  

Après   avoir   étudié   le   prévisionnel   avec   l’expert-­‐comptable   selon   les   résultats   obtenus  
préalablement   nous   avons   choisi   de   créer   une   Société   à   Responsabilité   Limité.   La   SAS   était  
une  structure  très  lourde  fiscalement  pour  commencer,  et  en  plus,  j’avais  grâce  à  une  SARL  de  
famille  la  possibilité  d’inclure,  si  nous  le  souhaitons,  l’activité  professionnelle  d’artiste  peintre  
de  mon  épouse.      

Les  poids  des  charges  salariés  sont  toujours  très  significatives,  et  pour  optimiser  ces  charges  
au  maximum  nous  avons  opté  pour  le  régime  de  travailleur  non  salarié  (TNS)  avec  l’option    de  
l’impôt  sur  les  revenus  (IR)  et  pas  sur  le  société  (IS).      

Ainsi,   en   optant   pour   une   SARL   de   famille   et   en   me   nommant   comme   Gérant   majoritaire   et  

                                                                                                               
61  http://www.bge.asso.fr  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   71  


 

avec   un   capital   social   de   €   5.000   euros   la   société   Zédeo   France   est   né.   Après   avoir   imaginé  
plusieurs   noms   pour   la   société,   nous   avons   pensé   à   la   nommer   Zédeo   France,   parce   que  
«Zédeo»   c’est   le   résultat   phonétique   de   la   prononciation   des   lettres   «Z   et   O»   et   ce   sont   les  
sigles  de  Zéphyr  et  l’Olivier.    

Plus  tard,  s’il  y  a  besoin  d’avoir  une  forme  juridique  aussi  au  Mexique,  comme  par  exemple,  
pour   demander   des   subventions   ou   aides   financières   aux   organismes   gouvernementales  
d’aide  aux  sociétés  exportatrices,  ou  pour  avoir  la  possibilité  de  participer  aux  foires  et  salons  
à   travers   l’aide   financière   du   gouvernement   mexicain,   c’est   toujours   possible   de   créer   la  
société  Zédeo  México  S.  de  R.L.    

Ci-­‐joint  un  extrait  des  statuts  avec  le  Titre  II  sur  les  Apports  en  capital  y  parts  sociales  de  la  
Sàrl  Zédeo  France  :  

TITRE II - APPORTS - CAPITAL - PARTS SOCIALES

Article 8 - Apports

Les soussignés font apport à la société, savoir : Monsieur Edgardo KOESTINGER apporte à la
Société la somme de ...................................................................................................... 3 000 euros

Madame Stéphanie KOESTINGER apporte à la Société la somme de ........................ 2 000 euros

Soit une somme totale de................................................................................................ 5 000 euros


correspondant à 500 parts d'un montant de 10 euros chacune, souscrites en totalité et entièrement
libérées.

Cette somme de 5 000 euros correspondant à la totalité du montant des apports a été déposée
conformément à la loi au crédit d'un compte ouvert au nom de la Société en formation, à la banque
CIC OUEST TOURS BERANGER, 14 boulevard Béranger BP 51715 – 37017 TOURS CEDEX 1,
ainsi qu'il résulte d'un certificat délivré par ladite banque le 29 novembre 2012, annexé au
présente acte.

Le retrait des fonds ainsi déposés s'effectuera par la gérance sur présentation du certificat du
greffier attestant l'immatriculation de la société au registre du commerce et des sociétés.

Aucun associé n’étant marié sous le régime de la communauté des biens, les dispositions de
l’article 1832-2 du Code Civil n’ont pas trouvé application.

Article 9 - Capital social

Le capital social est fixé à la somme de CINQ MILLE (5 000) euros, divisé en CINQ CENTS (500)
parts sociales de DIX (10) euros chacune, numérotées de 1 à 500, intégralement libérées et
attribuées aux associés en proportion de leurs apports, savoir :

A Monsieur Edgardo KOESTINGER à concurrence


de............................................................................................................... 300 parts sociales portant
les numéros 1 à 300.

MASTER  MPME  2012-­‐2013   72  


 

A Madame Stéphanie KOESTINGER à concurrence


de............................................................................................................... 200 parts sociales portant
les numéros 301 à 500.

Total égal au nombre de parts composant le capital social .................................. 500 parts sociales

Les   activités   principales   de   la   société   à   responsabilité   limitée   Zédeo   France,   née   le   10  


décembre  2012  selon  l’extrait  de  Registre  du  Commerce  et  des  Sociétés  sont  :    

• Création,  conception,  design  et  commercialisation  d’accessoires  de  mode  et  objets  de  
décoration.  Négoce,  import-­‐export  de  tous  produits  et  prestation  de  conseil  en  matière  
commerciale.    

1.9.1  La  vocation  étique  de  Zédeo  France  Sàrl  

La   vocation   étique   de   Zédeo   France   Sàrl   est   le   résultat   d’une   conviction   personnelle   sur   le    
sens  profond  du  travail  comme  construction  de  soi-­‐même,  et  comme  construction  d’un  monde  
plus  juste,  solidaire  et  humain.    

À   travers   mon   expérience   professionnelle   dans   le   café,   j’ai   travaillé   dans   plusieurs   projets  
encadrés   dans   la   responsabilité   sociétale   des   entreprises   (RSE)62  à   tous   les   niveaux.   Cela  
m’aide  à  prendre  conscience  de  l’énorme  contribution  que  peuvent  faire  les  entreprises  face  
aux  enjeux  sociaux  et  environnementaux.    

C’est   pour   tout   cela   que   je   veux   à   travers   Zédeo   France,   associer   à   la   démarche  
entrepreneuriale  une  logique  économique,  sociale  et  environnementale.  

Evidemment   la   première   fonction   d’une   entreprise   c’est   d’y   être   rentable   et   de   procurer   un  
modus   vivendi   aux   personnes   que   travaillent   en   elle.   Mais   selon   les   possibilités   et   les  
circonstances,  je  voudrais  verser  une  contribution  économique  à  l’une  de  ces  trois  «causes»  :    

-­‐ La   congrégation   religieuse   Petites   Sœurs   des   Pauvres  à   Tours,   qui   sont   engagés   dans  
l’action  caritative,  l’accueil  et  le  soin  des  personnes  âgées  pauvres  et  isolées.  
-­‐ Les   enfants   des   tisseurs   des   sacs   au   Mexique   pour   leur   donner   une   aide   à   sa  
scolarisation.  
-­‐ L’association   Tchapoulines   à   travers   la   vente   des   produits   de   la   marque   Corazon
Mexicano  ®  

                                                                                                               
62  http://www.developpement-­‐durable.gouv.fr/Qu-­‐est-­‐ce-­‐que-­‐la-­‐responsabilite.html  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   73  


 

J’ai   choisi   ces   trois   «causes»   car   je   connais   la   précarité   et   les   difficultés   économiques   des  
tisseurs  des  sacs  au  Mexique  et  de  certains  enfants  à  Oaxaca  au  Mexique.  Aussi  parce  que  je  
connais  de  très  près  l’action  des  Petites  Sœurs  des  Pauvres  à  Tours.  La  modalité  et  la  quantité  
de   l’aide   économique   sera   choisi   selon   la   capacité   de   Zédeo   France   à   s’engager,   et   si   c’est  
possible,  de  façon  régulière.  

J’ai   vécu   des   grandes   satisfactions   à   travers   des   projets   de   RSE   grâce   aux   résultats   obtenus,   et  
c’est  pour  cela  que  je  veux  développer  cette  façon  d’agir  dans  ma  propre  entreprise  pour  un  
monde  plus  humain.    

1.9.2  La  vocation  esthétique  de  Zédeo  France  Sàrl  

La   conception   et   production   d’accessoires   de   mode   est   une   recherche   de   beauté   constante,  


exemplifie  à  travers  la  forme,  les  couleurs,  la  proportion,  la  combinaison  et  la  confection  des  
matériaux.  J’espère  de  tout  mon  cœur  que  chaque  accessoire  de  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  
(Z&O)   ®   accomplie   une   fonction   esthétique   transcendante   pour   celui   qui   l’achète.   J’ai   la  
prétention  de  que  comme  ultime  finalité,  la  ligne  des  accessoires  de  mode  Zéphyr  &  l’Oliver  
doivent  être  capable  de  pouvoir  un  peu  de  bonheur  dans  la  vie  de  celui  qui  les  achète.                

Pour   cela   je   crois   que   c’est   très   importante   que   tous   les   accessoires   Zéphyr   &   l’Oliver   ®  
remplissent  au  même  temps  trois  critères.  Ils  doivent  être  :  chic,  basique  et  pratique.  Ça  ce  la  
synthèse  et  la  formule  esthétique  de  Zéphyr  &  l’Olivier  :  Z&O  =  chic  +  basique  +  pratique.  

1.10  Conclusion  de  la  première  partie    

Les  chapitres  antérieurs  parlent  du  cheminement  fait  depuis  la  période  de  chômage  jusqu'à  la  
création   d’une   société.   Cela   a   été   le   résultat   de   la   combinaison   des   compétences   acquises   à  
travers   l’expérience   professionnelle   et   le   concours   des   circonstances   que   la   vie   m’a   imposé  
pendant  les  dernières  années.    

J’ai   vécu   une   reconversion   professionnelle   et   j’ai   valorisé   et   identifié   mes   motivations  
profondes   et   l’objectif   poursuivi   d’indépendance   économique.   Aussi,   après   d’avoir   vécu   un  
processus  créatif  en  compagnie  de  mon  épouse,  la  décision  de  mettre  en  valeur  le  meilleur  et  
les   choses   que   j’aime   du   Mexique   en   les   utilisant   comme   source   d’inspiration   s’est   présenté  
comme  une  chose  évidente  à  développer.  

Pour  commencer  à  pénétrer  le  marché  avec  la  gamme  des  différents  produits  créés  et  devenir  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   74  


 

vraiment  opérationnel,  la  création  d’une  structure  juridique  adaptée  à  mes  besoins  était  le  pas  
logique  à  suivre.  J’ai  une  tendance  naturelle  à  promouvoir  mon  pays  et  toutes  les  choses  que  
j’aime   de   celui-­‐ci   et   pour   cela,   ma   nationalité   mexicaine   est   un   atout,   et   me   positionne   comme    
bon  commercial  et  promoteur  né  pour  représenter  les  produits  de  ma  propre  marque.  

Grâce   aux   ventes   privées   et   à   la   participation   dans   le   salon   international   de   mode   prêt-­‐à-­‐
porter  Who’s  Next,  le  potentiel  commercial  des  produits  a  été  vérifié.  De  bons  contacts  se  sont  
créés  à  ce  salon,  auprès  de  certains  professionnels  de  la  mode.  

Maintenant,  pour  continuer  avec  le  processus  de  développement  commercial  il  est  important  
de   choisir   le   canal   de   distribution   le   plus   adapté   pour   les   produits   de   la   marque   Zéphyr   &  
l’Olivier   ®.   La   problématique   qui   se   pose   c’est   d’identifier   la   meilleure   façon   de   pénétrer   le  
marché  efficacement  à  travers  un  canal  de  distribution  adapté  à  l’image  de  marque.    

J’essayerai   d’identifier   les   options   existantes   dans   le   secteur   de   la   mode   dans   la   deuxième  
partie   du   mémoire   pour   faire   un   choix,   et   répondre   ainsi   à   la   problématique   de   développer  
une  stratégie  de  distribution  adapté  à  notre  besoin.    

MASTER  MPME  2012-­‐2013   75  


 

  DEUXIEME  PARTIE  :    
 

 
 
 
LA  QUESTION  DE  LA  
 

 
DISTRIBUTION  DES  
  PRODUITS    Z&O  
 

MASTER  MPME  2012-­‐2013   76  


 

DEUXIEME  PARTIE  :    

LA  QUESTION  DE  LA  DISTRIBUTION  DES  PRODUITS    Z&O  


A.  La  stratégie  de  développement  

Pour   faire   face   à   la   problématique   de   la   distribution   des   produits   de   la   marque   Zéphyr   &  
l’Olivier   ®,   et   mettre   en   œuvre   une   stratégie   de   développement,   il   faut   bien   identifier   la  
nature  des  produits  et  les  circuits  de  distribution  existants  pour  ce  type  des  produits.  

La   distribution   a   une   importance   stratégique   car   elle   comprend   plusieurs   disciplines  


managériales  que  le  flux  des  produits  justifie.  Elle  comprend  la  gestion  logistique,  la  gestion  
des   systèmes   d’information,   la   gestion   de   ressources   humaines   et   financières,   le   marketing   et  
le  management    stratégique.  C’est  la  distribution  qui  lie  toute  l’activité  de  l’entreprise.  

La  stratégie  de  distribution  peut  être  intensive,  en  distribuant  les  produits  dans  un  maximum  
de   points   de   vente   différents,   sélective,   en   distribuant   les   produits   en   fonction   des   critères  
tels   que   les   services   offerts,   l’équipement   et   la   formation   du   distributeur,   ou   exclusive,   qui  
permet   un   contrôle   facile   de   la   commercialisation   et   la   garantie   du   respect   de   l’image   de  
marque   grâce   au   choix   sélectif   des   distributeurs.   Cette   dernière   stratégie   est   la   plus   utilisée  
pour  les  produits  haut  de  gamme  ou  de  luxe,  mais  a  une  couverture  plus  faible  du  marché,  et  
les   distributeurs   doivent   être   choisis   avec   attention   par   rapport   à   l’image   de   marque   qu’il  
transmettront.  63  

Le  processus  de  distribution    implique  des  réseaux  plus  ou  moins  complexes  d’un  marché  et  il  
combine  deux  composants  :  le  canal  et  le  circuit  de  distribution.  Le  canal  désigne  un  groupe  
d’agents   présentant   des   caractéristiques   commerciales   identiques   en   distribuant   un  
assortiment   de   produits   complémentaires   ou   de   la   même   nature,   et   le   circuit   est   une   filière  
d’agents  utilisés  pour  transférer  les  produits  jusqu’au  consommateur  final.  C’est  à  dire  que  le  
circuit  regroupe  des  canaux  interdépendants.  64  

Opter   pour   un   canal   de   distribution   dépend   de   l’aptitude   des   canaux   à   couvrir   la   clientèle  
cible  visée.  Une  étude  comparative  sur  le  choix  de  canaux  de  distribution  nous  montre  trois  
options  :  

 
                                                                                                               
63  FILSTER  M.,  DES  GARETS  V.,  PACHÉ  G.  (2012)  :  «  La  Distribution,  organisation  et  stratégie  ».  Éditions  EMS.  
64  VERNETTE  E.  (2012)  :  «  L’essentiel  du  marketing  ».  Eyrolles.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   77  


 

Canaux  de  
Avantages   Inconvénients  
distribution  
Canal  direct   -­‐  Contrôle  total  de  la   -­‐  Coût  de  mise  en  place  de  la  
  distribution   distribution  (points  de  vente,  
Pas  d’intermédiaire.   -­‐  Contact  direct  avec  les   logistique).  
  consommateurs   -­‐  Maitrise  parfois  difficile  des  
Vente  directe  au   -­‐  Connaissance  rapide  des   fonctions  de  la  distribution  
consommateur  ou  à   réactions  du  marché  aux   (assortiment,  stockage,  magasin,  
l’utilisateur  final.   changements  du  marchéage.   etc.).  
-­‐    Pas  d’intermédiaire  à    
contrôler  et  à  rémunérer.  
Canal  indirect  court.   -­‐  Couverture  plus  large  du   -­‐  Le  rapport  de  force  n’est  pas  
  marché  (cible,  zone   toujours  en  faveur  du  producteur  
Un  seul  niveau   géographique).   (central  d’achat).  
d’intermédiaires.   -­‐  Bonne  connaissance  des   -­‐  Nécessité  d’une  force  de  vente  
intermédiaires.   performante.  
-­‐  Contrôle  facilité.  
-­‐  Contact  correct  avec  la  
clientèle  finale.  
-­‐  Coût  raisonnable  de  la  
distribution.  
Canal  indirect  long.   -­‐  Possibilité  de  cibler  un  marché   -­‐  Difficulté  du  contrôle  et  de  
  très  large.   l’évaluation  de  la  distribution.  
Plusieurs  niveaux   -­‐  Transport  et  stockage  pris  en   -­‐  Perte  de  contact  avec  le  client  
d’intermédiaires   charge  en  partie  par  les   final.  
intermédiaires.   -­‐  Coût  élevé  de  la  distribution.  
-­‐  Problème  des  conflits  entre  les  
différents  intermédiaires.  
Source  :  La  Distribution,  D.  Barcwyk,  R.  Évrard,  (1997)  Page  46  

Selon   la   typologie   des   produits   identifiés   par   Melvit   T.   Copeland   les   caractéristiques   du  
produit   déterminent   la   manière   de   les   vendre,   car   les   caractéristiques   influencent   le  
processus  de  décision  de  l’acheteur.    

Copeland,   comme   mentionné   dans   le   livre   «La  distribution,  organisation  et  stratégie»   de   Filser  
M.,  Des  Garets  V.,  et  Paché  G.  (2012),  fait  la  différence  des  trois  types  :  

1. Produits   de   commodité   (convenience   goods)  :   sont   des   produits   sans   aucun   temps  
consacré  à  l’achat,  banales,  et  achetés  sur  la  base  des  besoins  identifiés  et  spécifiques.  
Exemple  :  carburant  pour  la  voiture.  
2. Produits   de   comparaison   (shopping   goods)  :   sont   des   produits   où   il   existe   des  
différences   entre   l’offre   des   producteurs   en   termes   de   qualité   et   de   prix.   L’acheteur  
consacre   plus   de   temps   à   l’achat   car   il   perçoit   l’utilité   de   rechercher   la   meilleure  
option.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   78  


 

Exemple  :  électroménager.    
3. Produits   de   conviction   (specialty   goods)  :   sont   des   produits   où   la   marque   est   la  
principale  différenciation  et  critère  d’achat.  L’acheteur  prend  beaucoup  plus  de  temps  
pour  effectuer  l’achat  car  il  recherche  une  catégorie  de  produit  donné.  
Exemple  :  parfum      

Les   types   de   produits   conditionnent   le   type   de   point   de   vente,   et   si   nous   transposons   cette  
typologie   de   produits   aux   magasins,   selon   ce   que   Louis   P.   Bucklin   décrit   dans   son   livre  
«Classification   des   produits   et   stratégie   de   vent   au   détail»   en   anglais  :   Retail   strategy   and  
classificaiton  of  consumer  goods  (1963),  le  magasin    pour  vendre  les  produits    de  la  marque  
Zéphyr  &  l’Olivier  ®  devrait  être  un  magasin  de  conviction  (specialty  store).    

Cela   veut   dire   que   le   magasin   est   choisi   automatiquement   pour   la   clientèle   ayant   comme  
vecteur   la   marque   et   l’offre   des   produits   supérieures   par   rapport   à   l’offre   des   concurrents.  
Aussi,  la  fidélisation  de  la  clientèle  est  le  résultat  du  statut  de  magasin.  

Pour   l’instant,   et   face   à   l’impossibilité   d’avoir   un   magasin   uniquement   consacré   à   la   vente   des  
produits  de  la  marque  Zéphyr  &  Olivier  ®,  nous  devons  nous  concentrer  dans  la  vente  sans  
magasin   propre.   Même   si   ce   type   de   vente   en   France   n’est   pas   aussi   important   qu’aux   États  
Unis   ou   au   Mexique,   selon   le   supplément   du   journal   Le   Parisien   d’octobre   2012   sur   la  
Fédération  de  la  Vente  Directe  (FDV),  en  France  la  vente  directe  ne  connaît  pas  la  crise.  

La   vente   directe   est   la   mise   en   relation   d’un   vendeur   et   d’un   consommateur   hors   d’un   lieu  
destiné   au   commerce,   c’est   à   dire,   le   vendeur   n’attend   pas   le   client   mais   il   va   vers   lui   et   lui  
propose  son  produit.    Jacques  Cosnefroy,  Délégué  Général  de  la  FVD,  commente  que  la  vente  
directe   représente   un   potentiel   de   création   d’un   million   d’emplois   et   c’est   une   des   sorties   à   la  
crise.   D’autant   que   l’expérience   et   le   diplôme   n’est   pas   nécessaire   et   l’âge   n’est   pas   une  
conditionnant  pour  exercer  le  travail.  

La   vente   directe   actuellement   représente   120.000   salariés,   40.000   indépendants  


professionnels  et  300.000  indépendants  occasionnels.    Au  départ  la  vente  directe  concernait  
surtout   l’électroménager,   mais   actuellement   aussi   des   entreprises   du   prêt-­‐à-­‐porter   comme  
Captain  Tortue65  de  L.  Capital.  Le  groupe  LVMH  est  devenu  actionnaire  majoritaire  en  2011.  

Une   des   maisons   de   maroquinerie   de   luxe   réputée   pour   vendre   de   manière   directe   hors  
                                                                                                               
65  http://fr.captaintortuegroup.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   79  


 

magasin,   c’est   la   Maison   Renouard66  fondée   en   1891.   La   marque   Renouard   cinq   boutiques  
(Paris,  Lille,  Dinard  et  Plancoët),  une  boutique  en  ligne  par  internet  et  aussi  ils  font  des  ventes  
appelées  «  Événement  Exposition  et  vente  Renouard  »  de  1,  2  ou  3  jours  de  duration  dans  des  
hôtels   prestigieux   dans   différentes   villes   de   France   pendant   toute   l’année,   et   même   à   Paris  
dans  l’hôtel  Lutétia  en  plus  de  ses  deux  boutiques  parisiennes.  

Les  produits  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  ont  été  vendu  déjà  dans  des  ventes  privées,  et  nous  avons  
constaté  que  la  possibilité  de  vente  directe  est  une  des  options  viable  de  distribution.  

                                                                                                                                                                                               

 
VENTE  PRIVÉE  À  L’HOTEL  DE  L’UNIVERS  TOURS  

                                                                     

 
VENTE  PRIVÉE  À  PARIS  
  CHEZ  MME.  EDMÉE  CHANDON-­‐MOËT    

 
VENTE  PRIVÉE  À  PARIS    

NEUILLY-­‐SUR-­‐SEINE    RUE  DELABORDÈRE    

                                                                                                               
66  http://www.maroquinerie-­‐renouard.com/fr/accueil.html  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   80  


 

Vincent  Bastien  est  Professeur  Affilié  de  Marketing   à   HEC   Paris   où   il   enseigne   les   Stratégies  
Marketing   du   Luxe.   Il   est   aussi   ancien   PDG   de   Louis   Vuitton,   ancien   Directeur   Général   de  
Lancel   et   auteur   avec   Jean-­‐Noël   Kapferer   du   livre  «Luxe   Oblige»67  (en   français),   en   anglais  :  
The   strategy   of   Luxury.   Ce   livre   pourrait   possiblement   être   édité   en   espagnol   au   Mexique   à  
travers   Random   House   Mondadori   grâce   à   mon   intervention,   car   j’espère   présenter  
prochainement   une   proposition   au   directeur   de   la   maison   d’édition   Roberto   Banchik   en  
coordination  avec  les  auteurs  du  livre.    

J’espère   faire   réalité   l’accord   d’édition   entre   Vincent   Bastien,   Jean-­‐Noët   Kapferer   et   Roberto  
Banchik   à   travers   Zédeo   France   Sàrl.   Cela   me   permettrai   d’entrer   en   contact   avec   les  
principaux   acteurs   du   luxe   au   Mexique   lors   de   la   présentation   du   livre,   et   aussi   j’aurai   la  
possibilité  de  présenter  les  produits  de  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  à  des  magasins  de  luxe  
là  bas.  

Federico   Caniato,   du   Politecnico   di   Milano   et   Ruggero   Golini   de   l’Università   degli   Studi   di  


Bergamo,   dans   leur   étude   «La   chaîne   d’approvisionnement   dans   l’industrie   du   luxe  :   une  
première  classification  des  entreprises  et  ses  stratégies»,  en  anglais  :  Supply  chain  management  
in   the   luxury   industry  :   A   first   classification   of   companies   and   their   strategies,   édité   en   mai  
2011  par  les  Éditions  Elsevier,  identifient  3  clusters  d’entreprises  dans  l’industrie  du  luxe  et  
leur  processus  de  distribution  centré  sur  la  construction  de  la  marque  :  

§ Fashion   Goliaths  :   entreprises   internationales   avec   des   marques   fameuses   et   une  


position   et   réputation   dominante   et   symbolique,   centrée   sur   la   création   d’un  
attachement  émotionnel  envers  les  marques.  
o Stratégie  de  distribution  :    
§ Magasin  propre  avec  une  «  expérience  client  »  centrée  sur  l’émotionnel  
(Directly  Operated  Store  (DOS),  concept  store  mono-­‐brand  point  of  sale)  
§ Franchise  (en  privilégiant  une  relation  à  long  terme  avec  les  revendeurs  
officiels)  
§ Corners  (shop-­‐in-­‐shop  model)  dans  les  grands  magasins  de  luxe  
§ Quality   Davids  :   Entreprises   plus   modestes   avec   production   plus   réduite   mais   une  
réputation  technique  et  un  service  de  qualité  supérieure.    
o Stratégie  de  distribution  :  

                                                                                                               
67  KAPFERER  JN.,  BASTIEN  V.  (2008)  :  «  Luxe  oblige  ».  Groupe  Eyrolles.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   81  


 

§ Centrée  sur  le  produit  avec  un  aspect  secondaire  pour  la  construction  et  
l’attachement  émotionnel  sur  la  marque  
§ Corners  (shop-­‐in-­‐shop)  
§ Techstige  :  Grandes  entreprises  avec  un  vente  de  volumes  réduits  de  produits  divers.  
La  réputation  de  la  marque  est  basée  sur  la  symbolisme  et  la  performance  technique.  
Le   terme   «techstige»   c’est   la   combinaison   de   «technology»   et   «prestige».   Ce   groupe  
d’entreprises   est   centré   sur   le   style   de   vie   (lifestyle),   l’exclusivité   et   l’innovation   et  
n’ont  aucune  préoccupation  sur  le  pays  d’origine  des  produits  ou  de  la  fabrication.    
o Stratégie  de  distribution  :  
§ Magasins  propres  
§ Magasins  multi-­‐marques  

Avec   les   éléments   décrits   au-­‐dessus,   je   peux   commencer   à   identifier   quel   pourrait-­‐être   la  
stratégie   de   développement   et   le   canal   de   distribution   le   mieux   adapté   aux   produits   de   la  
marque  Zéphyr  &  l’Olivier  ®.  

2.1  Approche  commerciale  et  marketing  mix    

Les  quatre  éléments  du  mix  marketing  sont  les  moyens  d’identifier  au  sein  de  l’entreprise  les  
actions  concrètes  qui  peuvent  être  utilisées  pour  mieux  vendre  leurs  produits  sur  le  marché.  
Ces   moyens   d'actions   sont   :   le   produit,   le   prix,   la   promotion   (communication)   et   la  
distribution   (la   vente).   Le   produit   et   le   prix   répondent   aux   besoins   des   clients,   et   la  
communication  et  la  distribution  ont  pour  objectifs  d'accroître  les  ventes  et  de  faire  connaître  
les  produits  ou  services.  

Dans  sa  présentation  vidéo  sur  les  fondements  de  la  stratégie  du  Luxe  disponible  sur  iTunes  
U,   Vincent   Bastien68  explique   qu’il   faut   oublier   le   marketing   classique   et   traditionnel   pour  
réussir  dans  le  luxe  à  cause  de  plusieurs  constatations  :  

• Le  luxe  ne  vise  pas  tous  les  client  car  le  luxe  ne  cherche  pas  à  pénétrer  tout  le  marché  
• Dans  le  luxe  il  faut  avoir  des  clients  et  des  admirateurs  
• La   notoriété   est   beaucoup   plus   forte   que   la   pénétration   de   marché   (l’inéquation   du  
rêve)  
• Le   marketing   traditionnel   est   fait   pour   vendre   des   produits   à   tout   le   monde,   et   le   luxe  

                                                                                                               
68  https://itunes.apple.com/fr/itunes-­‐u/la-­‐strategie-­‐du-­‐luxe/id546354932?mt=10  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   82  


 

ne  se  vend  pas  à  tout  le  monde.  


• Le  marketing  traditionnel    se  nourrit  d’abondance  et  le  luxe  se  nourrit  de  rareté  

Les  concepts  clés  des  «4P»  pour  le  marketing  de  luxe  selon  Vincent  Bastian  sont  :  

  Produit      ⇒    Part  de  rêve  


  Prix    ⇒    Mystère  
  Distribution    ⇒    Garder  le  lien  
  Communication    ⇒    Nourrir  le  rêve  
 
Il  différencie  la  stratégie  de  marketing  de  luxe  en  trois  approches  pour  le  marché  de  Luxe  :  

Ø Luxe  :  héritage,  initiation,  exclusivité  ou  fait  main  


Ø Mode  :  éphémère,  différence,  tendance,  imitation  
Ø Premium  :  sérieux,  fonctionnalité,  qualité/prix  

Aussi,  il  répond  à  la  question  étique  cruciale  que  pose  le  Luxe  aujourd’hui  :  Comment  faire  la  
démocratisation   du   Luxe   tout   en   évitant   la   vulgarisation  ?   La   réponse   est   créer   un   produit  
ordinaire   pour   gens   exceptionnels,   qui   soit   aussi   un   produit   exceptionnel   pour   gens  
ordinaires.  

Finalement,   Vincent   Bastien   assure   que   c’est   le   luxe   qui   fait   le   prix   et   pas   le   prix   qui   fait   le  
luxe,  et  aussi  que  la  marque  n’est  pas  dominée  par  le  client,  mais  c’est  la  marque  (de  produit  
de  Luxe)  qui  domine  le  client.    

Pour   mieux   comprendre   la   dimension   de   la   distribution,   ses   enjeux   et   champs   d’application  


pratique,   j’ai   approfondi   également   dans   le   marketing   de   distribution   pour   étudier   les  
dernières  tendances  de  l’approche  commerciale  de  la  distribution.    

Dans   la   vidéo   et   présentation   du   cours   «  Le   Marketing   de   Distribution  »   de   Michel   Polski69,   de  


l’École  de  Management  de  Grenoble  disponible  sur  i  Tunes  U,  il  définie  la  distribution  comme  
le  mot  marketing  pour  le  commerce,  et  aussi  comme  la  mise  à  disposition  du  produit  fini  du  
fabricant  à  l’acheteur.  

Michel   Polski   montre   les   évolutions   des   trois   différents   domaines   du   Marketing   de  
Distribution  :  

                                                                                                               
69  http://deimos3.apple.com/WebObjects/Core.woa/Feed/grenoble-­‐em.com-­‐dz.7911895581.07911895583  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   83  


 

• Le  marketing  du  fournisseur  envers  ses-­‐clients  consommateurs  (Channel  marketing)  


o La  distribution  est  un  levier  marketing  pour  les  marques  
§ Les  marques  gèrent  la  distribution  pour  optimiser  leur  marketing  :  
• Choix  d’une  formule  de  vente  
• Construction  d’un  réseau  de  distribution  
• Gestion  et  stimulation  de  la  force  de  vente  
• Le  marketing  du  distributeur  envers  ses  clients-­‐consommateurs  (Retail  marketing)  
o Des  enseignes  «marketées»  comme  des  marques  
§ Les  enseignes  de  distribution  utilisent  des  techniques  marketing  pour  se  
vendre  comme  des  marques  à  l’aide  de  :  
• Géomarketing  
• Marques  de  distributeurs  
• Publicité  in-­‐store  et  out-­‐store  
• Relations  publiques…  
• Le  marketing  conjoint  entre  fournisseurs  et  distributeurs  (Trade  marketing)  
o Des  marques  «marketées»  pour  les  distributeurs  
§ Les   distributeurs   sont   les   1er   clients   des   fournisseurs   et   elles   doivent  
donc  être  aussi  adaptées  à  leurs  besoins  en  matière  de  :  
• Category-­‐Management  
• Merchandising  
• Animations  commerciales  
• Communication  
• Aides  diverses  à  la  vente…  

Le   cours   des   principes   fondamentaux   de   la   stratégie   marketing   et   ses   aspects   opérationnels  


(les   4   P’s)   est   très   intéressant,   spécialement   la   partie   sur   la   mise   en   marche   de   la   politique   de  
distribution  de  Christine  de  Gaudemaris70  (École  de  Management  de  Grenoble),  car  il  montre  
que   la   politique   de   distribution   choisie   par   l'entreprise   est   cruciale.   Le   choix   du   circuit   de  
distribution  engage  l’entreprise  à  très  long  terme.  

Elle   mentionne   que   les   autres   éléments   du   marketing   mix   (produit,   prix   et   communication)  
sont   des   éléments   que   l’on   peut  varier  et   que   l’on   peux   ajuster   plus   facilement   dans   le   temps,  
mais  lorsque  l’on  a  mis  en  place  nos  produits  sur  le  circuit  choisi  de  distribution  on  ne  peut  
pas  changer  facilement  notre  choix  sans  nuire  les  ventes.      

2.1.1  Plan  de  communication  

Faire   connaître   les   produits   et   commencer   à   construire   l’image   de   la   marque   Zéphyr   &  
l’Olivier  ®  est  vital.  Pour  cela  j’ai  choisi  plusieurs  axes  :    

                                                                                                               
70  http://deimos3.apple.com/WebObjects/Core.woa/Feed/grenoble-­‐em.com-­‐dz.7912746587.07912746589  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   84  


 

⇒ Site  web  :  http://www.zephyretlolivier.com    

La   communication   sur   internet   est   actuellement   le   moyen   le   plus   dynamique   et   instantané   de  


faire  connaître  les  produits  d’une  marque.    

Une   preuve   de   la   forte   influence   d’internet   et   des   réseaux   sociaux   pour   la   communication   des  
marques   de   mode,   c’est   le   fait   que   des   grandes   marques   ont   des   millions   de   fans   sur   le  
réseaux   social   Facebook   (12   millions   de   fans   pour   Dior,   13   millions   pour   Louis   Vuitton,   15  
millions  pour  Burberry,…).    

Pour  les  entreprises  c’est  très  important  de  définir  la  stratégie  digitale  et  de  la  déployer  sur  le  
site  web  pour  faire  connaître  l’histoire  de  la  marque,  son  savoir-­‐faire,  ses  attributs  uniques,  et  
les  services  liées  à  la  marque.  Grâce  au  dynamisme  de  la  communication  sur  internet,  ce  sont  
les   directeurs   de   la   stratégie   digitale,   en   lien   avec   la   direction   de   la   communication   et   du  
marketing,  qui  doivent  être  à  côté  du  «community  manager»  (celui  qui  gère  la  présence  de  la  
marque   et   est   responsable   de   la   création   d’une   communauté   des   fans   ou   «followers»  
(personnes  affiliés  à  la  communication  online  de  l’entreprise)  sur  les  réseaux  sociaux).  

De   plus   en   plus   les   marques   jouent   leurs   avenirs   dans   le   Web   car   les   marques   se   sont  
retrouvées   face   à   des   personnes   qui   créaient   des   groupes   de   fans,   et   cela   suppose   que   les  
marques   doivent   interagir,   maîtriser   leur   image,   et   surtout   maîtriser   leur   réputation,   car   la  
communication  est  très  dynamique  et  instantané.  71  

Le   fondateur   de   l’agence   Ykone72  Olivier   Billon   commente   dans   un   article   de   Morgane   Miel,  
apparu  dans  le  magazine  Figaro  Madame,  qu’il  est  nécessaire  d’avoir  une  équipe  de  «  poètes  »,  
«  pirates  »,   concepteurs,   rédacteurs   et   aussi   de   développeurs   et   hackers,   pour   cibler   le   bon  
public,   neutraliser   les   attaques   et   détruire   les   messages   gênants   qui   peuvent   faire   du   mal   à   la  
marque.   Olivier   Billon   est   community   manager   et   responsable   de   gérer   la   e-­‐réputation  
(réputation   sur   internet)   des   marques   sur   les   réseaux   sociaux   tels   que  :   Nina   Ricci,   Chanel,  
Bottega  Veneta,  Vuitton…    

Comme   l’explique   Vincent   Dutot73  de   la   ESG   Management   School   –   Pôle   ESG   de   Paris   du  
Département  Management  du  Luxe  dans  son  cours  ouvert  sur  iTunes  U  «  e-­‐Commerce  pour  le  
                                                                                                               
71  SOLIS  B.  (2011)  :  «  Engage!:  The  Complete  Guide  for  Brands  and  Businesses  to  Build,  Cultivate,  and  Measure  
Succes  in  the  New  Web  «.  John  Wiley  &  Sons.  
72  http://www.ykone.com    
73  https://itunes.apple.com/fr/course/e-­‐commerce-­‐et-­‐luxe/id591390684  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   85  


 

luxe  »   (diapositive   Nº   25),   il   existent   3   dimensions   du   commerce   électronique  :   traditionnel,  


partiel  et  pure.  

LES  TROIS  DIMENSIONS  DU  COMMERCE  ÉLECTRONIQUE      

Dans  le  cas  de  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  la  stratégie  pour  faire  la  vente  en  ligne  serait  centrée  sur  le  
commerce  électronique  de  mode  partiel.  C’est  à  dire  que  les  produits  seront  vendus  en  ligne  
avec  une  attention  personnalisée,  et  dans  des  boutiques  selectes.    

Loïc   Le   Borgne,   PDG   de   groupe   Go   Sport   dans   la   section   antérieure   dans   l’interview   m’a  
recommandé   de   créer   un   site   institutionnel   pour   informer   sur   la   société   et   un   autre   site  
marchand   pour   nourrir   le   positionnement   de   la   marque   et   donner   envie   de   découvrir   le  
produit  par  internet  ou  dans  une  boutique.      

Vincent  Bastien  explique  avec  le  tableau  suivant  la  différence  entre  les  attentes  d’un  client  des  
produits   de   luxe   et   l’utilisation   d’Internet   pour   un   produit   premium   dans   son   cours   sur   les  
fondamentaux  de  la  stratégie  du  Luxe  sur  iTunes  U  :  

Le  luxe  demande  :   Le  digital  est  :  


Du  calme   Bruyant  
De  l’élégance   Clinquant  
De  l’espace   Entassé  
Un  contact  humain   Automatisé  
De  choisir  pour  le  client   Un  choix  par  le  client  
De  la  création   Crowdsourcing  
Un  héritage   Récent  
L’intemporalité   Immédiat  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   86  


 

  La  stabilité   Mobile  
La  rareté   Accessible  
  Une  distribution  contrôlée   Open  market  place  
Un  vrai  prix   Gratuit  
  Pas  de  soldes   Bonnes  affaires  
La  confidentialité   Transparent  

Cécile   Ducourtieux,   dans   son   article   «  Les   maisons   de   luxe   se   convertissent   peu   à   peu   à  
internet  »,   apparu   dans   Le   Monde   le   01/17/2007,   parle   du   tabou   brisé   pour   les   grandes  
maisons  du  luxe  comme  Louis  Vuitton,  Hermès  et  Dior.  Jusqu'à  maintenant  la  vente  en  ligne  
était   considérée   comme   un   canal   de   distribution   trop   grand   public.   Nicolas   Boulanger   de   la  
société  d’études  Eurostaf  dis  dans  la  même  note  :  «Ces  changements  de  stratégie  ont  crée  un  
précédent.  La  plus  part  des  professionnels  du  luxe  songent  à  s’y  mettre  à  leur  tour».  À  partir  
du  moment  où  les  maisons  du  luxe  françaises  décident  de  vendre  par  internet,  leurs  chiffres  
de  vente  ont  augmenté.  La  présence  en  ligne  des  grandes  marques  est  très  positive,  car  elle  
aide  ainsi  à  faire  face  aux  contrefacteurs  qui  prolifèrent  sur  eBay.  

Parmi  les  pionniers  était  le  magasin  américain  Neiman  Marcus  et  la  marque  Ralph  Lauren  qui  
après   son   entrée   dans   le   e-­‐commerce   avait   incrémentée   significativement   son   chiffre  
d’affaires.    

Les   modèles   de   développement   d’un   site   e-­‐commerce   divergent   sur   internet.   Selon   la   fiche   E-­‐
commerce  de  l’APCE,  les  sites  de  vente  en  ligne  vont  du  plus  simple  au  plus  complexe  :  

• Site  institutionnel  et  site  vitrine  


• Site  axé  sur  le  contenu  avec  des  conseils,  des  fiches  et  des  échanges  d’information  
• Site  catalogue  avec  liste  des  produits  et  services  
• Site  de  réservation  des  articles  en  ligne,  le  retrait  s’effectuent  après  en  magasin  
• Site  e-­‐commerce  proprement  dit,  plus  ou  moins  sophistiqué  selon  le  type  de  services  
après  vente,  la  livraison  proposé,  la  vente  sur  mobile,  etc  

L’ambiance   que   j’aimerai   créer   sur   la   page   web   de   Zéphyr   &   l’Olivier   ®   est   sobre,   simple,  
élégante  et  évocatrice.    

Dans   un   premier   lieu,   la   vente   des   produits   ne   se   fera   pas   automatiquement   en   ligne,   car  
j’aimerais   qu’elle   privilège   le   contact   humain   versus   la   vente   automatisé,   et   aussi   la  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   87  


 

distribution  contrôlée  versus  le  «open  market  place».    

La  stratégie  de  vente  par  internet  de  Zéphyr  &  l’Olivier  serait  de  «choisir  par  le  client»,  en  lui  
montrant  l’héritage  culturel  du  Mexique  et  la  valeur  de  la  création  «Made  in  France»  à  partir  
des  motifs  mexicains.  Le  but  c’est  de  mettre  l’accent  sur  la  rareté  et  originalité  des  produits  
pour  accroître  la  partie  de  rêve  et  désir  plutôt  que  le  besoin  du  produit.  

Voici  la  page  d’accueil  actuelle  :  

La  construction  de  la  page  web  a  été  faite  en  équipe  à  travers  le  travail  créatif  «familial»  de  
mon  épouse,  mon  fils  et  moi  avec  l’aide  du  logiciel  Webacapella,  mais  après,  les  services  d’une  
web   agency   seront   nécessaires   pour   la   mise   en   marche   d’un   site   web   marchand   avec  
multiples  fonctionnalités  audiovisuelles.    

⇒ Page  Facebook  :  

https://www.facebook.com/pages/Zéphyr-­‐lOlivier/310408279070093  

Le  développement  de  la  page  Facebook  est  essentiel  pour  la  communication  par  Internet  car  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   88  


 

c’est   le   réseau   social   incontournable   pour   créer   une   communauté   auprès   de   la   marque.  
L’utilisation  de  Facebook  est  un  «booster»  (accélérateur)  pour  la  promotion  de  la  marque.  

⇒ Compte  Facebook  connecté  à  Twitter  et  Instagram    

Il   est   très   important   d’interagir   avec   les   applications   Twitter   (micro-­‐blogging)   et   Instagram  
(photo),  pour  développer  la  connaissance  de  la  marque.    

Comme   par   exemple   la   capacité   d’impact   visuel,   voici   deux   photos   prises   par   moi   même  
pouvant  être  mises  sur  la  page  Facebook  de  façon  instantanée  à  travers  le  logiciel  Instagram.  

Foulard  et  pochette  modèle  Tomates     Foulard  modèle  Multicolore  Tenango  

Vincent  Bastien  dit  dans  son  cours    sur  la  stratégie  du  Luxe  dans  les  «anti-­‐lois»  du  marketing  
des   produits   de   luxe   que   le   rôle   de   la   publicité   n’est   pas   de   vendre,   qu’   il   faut   oublier   le  
positionnement,  le  seul  compte  l’identité  étant  de  marque.  Dans  ce  cas  la  publicité  doit  faire  
rêver.  

⇒ La  quantité  des  applications  et  logiciels  dans  l’univers  des  réseaux  sociaux  est  énorme.  
Dans   l’infographique   «Le   prisme   de   la   Conversation»,   en   anglais  :   The   Conversation  
prism 74 ,   il   est   possible   d’identifier   la   quantité   d’applications   et   possibilités   de  
communication   qui   donne   Internet.   L’infographique   est   faite   par   le   consultant   en  
communication   Brian   Solis75,   CEO   du   Altimeter   Group   et   auteur   du   livre   «Engage!:  The  

                                                                                                               
74  http://www.theconversationprism.com  
75  http://www.briansolis.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   89  


 

Complete  Guide  for  Brands  and  Businesses  to  Build,  Cultivate,  and  Measure  Succes  in  the  
New   Web»   en   français  :   Engage-­‐vous  !  :   Le   Guide   Complet   pour   les   Marques   et   les  
Affaires  pour  construire,  cultiver  et  mesurer  le  succès  dans  le  nouveau  web.  (2001)  
 
⇒ Commentaires  des  blogueuses  de  mode  sur  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  
o Dans   la   mode   en   France,   comme   aux   États   Unis   et   le   Royaume   Uni,   l’influence  
des   blogeuses   (majoritairement   des   femmes)   qui   parlent   de   la   mode   et   qui  
nourrissent   un   public   féminin   très   avide   de   faire   la   découverte   des   produits  
innovants  est  très  importante  pour  faire  «le  buzz»  autour  d’une  marque.  
Les  principales  blogs  de  mode  en  France  sont  :    
§ http://www.thecherryblossomgirl.com  
§ http://www.marionrocks.fr  
§ http://www.carolinedaily.com  
§ http://www.leblogdebetty.com  
§ http://www.larevuedekenza.fr  
§ http://www.marieluvpink.com  
§ http://www.punky-­‐b.com  
§ http://www.paulinefashionblog.com  
§ http://www.leblogdelamechante.fr  
§ http://www.whosnextblog.com  
§ http://www.enmodefashion.com  

Pour  la  participation  dans  le  salon  Who’s  Next  summer  session  2013,  j’ai  invité  la  blogueuse  
tourangelle   «Laurette».   Elle   a   mis   dans   son   blog   de   mode   une   note   sur   la   marque   Zéphyr   &  
l’Olivier  ®,  et  aussi  un  post  Vine  (vidéo  de  6  seconds)  avec  les  images  des  produits  :    

http://ameta-­‐remedemode.fr/fashion-­‐choc/whos-­‐next-­‐pretaporter-­‐paris-­‐juillet-­‐2013/  

https://vine.co/v/hWxU3ODFjWr  

⇒ Note  de  presse  dans  les  revues  spécialisées  :  

Dans   un   seconde   étape,   une   fois   que   la   publicité   par   internet   donne   une   certaine   notoriété   de  
marque,  j’inclurai  des  notes  presse  dans  les  principales  revues  de  mode  en  France  :    

o http://www.vogue.fr  
o http://www.elle.fr  
o http://www.lofficielmode.com  
o http://www.fashionmagazine.com  
o http://www.marieclaire.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   90  


 

http://www.glamourparis.com  
o
http://madame.lefigaro.fr  
o
http://www.gqmagazine.fr  
o
http://www.numero-­‐magazine.com  
o
http://purple.fr  
o
http://www.crash.fr  
o
http://wadmag.com  
o
http://www.editionsjalou.com/category/marques/lofficiel/  
o
http://www.ouimagazine.net  
o
http://www.tendances-­‐de-­‐mode.com  
o
http://www.journaldutextile.com  
o
 
⇒ Catalogue    

J’ai   constaté   que   de   plus   en   plus   de   clients   acheteurs   dans   les   salons   utilisent   des  
catalogues   électroniques   pour   faciliter   le   partage   de   l’information   et   de   photos.   Un  
catalogue  sera  imprimé  sur  papier  pour  faire  la  promotion  via  ce  moyen.    

Le  catalogue  serait  envoyé  à  une  première  liste  des  boutiques     des  produits  de  tendance  
«ethno-­‐chic»  :  

o ALEXANDRE  DE  LAIGUE  –  8  rue  monsieur  Le  Prince,  Paris  6ème  –  France  
o ATELIER  LAURENCE  MORZUCK  –  26  rue  Paul  Seramy,  Fontainebleau  –  France  
o BLANC  D’IVOIRE  –  2  et  18  bid  Louis  Blanc,  Saint  Tropez  –  France  
o CARAVANE  –  6  rue  Pavee,  Paris  4ème  –  France  
o CÔTE  BLANC  –  17  rue  Chanpalbert,  Aubenas  –  France  
o GAGO  –  20  rue  Fabrot,  Aix  en  Provence  –  France  
o GAMBS  CONCEPT  STORE  –  60  Boulevard  Beaumarchais,  Paris  11  –  France  
o HOME  AUTOUR  DU  MONDE  –  8  rue  des  Franc-­‐Bourgeois,  Paris  3  –  France  
o LA  BOUTIQUE  AUTOUR  DE  LA  RUE  –  18  rue  Frances  de  Pressense,  Paris  3  –  France  
o LA  FACTORY  –  24  rue  de  la  Scellerie,  Tours  –  France  
o LE  CLUB  55  –  43  bd  Patch,  Ramatuelle  –  France  
o LE  COMPTOIR  DE  L’ILE  DE  RE  –  2  Avenue  Victor  Bouthiller,  Saint  Martin  de  Ré  –  FR  
o LE  JARDIN  D’OLARIA  –  5  rue  Medicis,  Paris  6  –  France  
o LES  JARDINS  DE  VAN  GOGH  –  28  Bd  Mirabeau,  Saint  Remy  de  Provence  –  France  
o MERCI  –  111,  boulevard  Beaumarchais,  Paris  3  –  France  
o OUSTAU  DE  BAUMANIERE  –  Les  Baux  de  Provence  –  France  
o SECRET  MAISON  –  17  rue  des  Quatre  Vents,  Paris  –  France  
o VICTOIRE  –  16  rue  de  Passy,  Paris  16  –  France  
o VOLUBILIS  –  1  rue  St.  Dominique  Bonifacio  –  France  
o XOCO  DEKO  –  Chemin  Chourio,  Ascain  –  France  
 

MASTER  MPME  2012-­‐2013   91  


 

⇒ Plaquette  commerciale  

Pour  la  promotion  via  la  poste  vers  les  boutiques  qui  demandaient  à  avoir  de  l’information  
par   ce   moyen,   il   y   aura   une   plaquette   commerciale   qui   contiendra   la   principale  
information  sur  la  marque.  

⇒ Évènements,  défilé  (catwalk)  pour  le  lancement  de  nouvelles  collections  

Il  y  aura  un  lancement  de  produits  à  travers  un  défilé  dans  un  endroit  emblématique  à  Paris,  
une  fois  que  la  marque  aura  une  notoriété  suffisante  pour  convoquer  du  public.  

2.1.2  Evolution  de  l’offre  

Quand   l’offre   des   produits   sera   suffisamment   reconnue   et   sa   commercialisation   sera   stable,  
j’espère   développer   une   déclinaison   des   produits   en   fabricant   du   linge   pour   la   maison   avec   le  
même  style  et  identité  visuelle  d’inspiration  mexicaine.  

Comme   une   stratégie   de   diversification   j’ai   commence   à   prendre   contact   avec   les   différents  
châteaux  de  la  région  du  Val  de  Loire  parce  que  je  crois  qu’il  y  a  la  possibilité  de  vendre  des  
foulards  à  travers  les  boutiques  des  châteaux.    J’ai  pris  contact  avec  le  Comte  et  la  Comtesse  
Louis-­‐Jean   de   Nicolaï   pour   la   vente   des   foulards   au   château   du   Lude76  et   actuellement   les  
foulards  peuvent  être  acheté  dans  leur  boutique.  

Dans  le  XV  Festival  de  la  Tomate  le  château  de  la  Bourdaisière  a  mis  le  Mexique  à  l’honneur  
avec   le   concours   de   l’Association   Franco-­‐Mexicaine   de   la   Touraine   (AFMT).   Pour   l’occasion,  
j’ai   fait   une   petite   collection   de   pochettes   et   foulards   à   partir   d’aquarelles   de   tomates   qui    
peuvent  être  acheté  actuellement  dans  la  boutique  du  château.    

Il   est   aussi   prévu   de   faire   de   la   petite   maroquinerie   en   utilisant   des   textiles   du   Mexique.  
J’espère   pouvoir   faire   différents   produits   de   décoration   à   partir   de   l’inspiration   du   Mexique  
selon   l’acceptation   des   produits,   ou   comme   dans   le   cas   des   foulards   pour   le   Prince   Louis  
Albert   de   Broglie,   propriétaire   du   château   de   la   Bourdaisière77,   faire   des   foulards   avec   un  
design  spécifique  pour  un  client  particulier.  

                                                                                                               
76  http://www.lelude.com/en/index.php  
77  http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-­‐et-­‐Loire/Loisirs/Fetes-­‐
festivals/n/Contenus/Articles/2013/09/08/La-­‐mexicanite-­‐de-­‐la-­‐tomate-­‐au-­‐chateau-­‐de-­‐la-­‐Bourdaisiere-­‐
1604512  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   92  


 

Pour   les   sacs   tissés   à   la   main   avec   des   anses   en   cuir   modèle   il   y   aura   une   déclinaison  
importante  due  à  sa  couleur  transparente.  Nous  pensons  inclure  des  pochettes  à  l’intérieur  de  
plusieurs  couleurs  pour  élargir  la  variété  des  couleurs  et  formes.    

2.1.3  Partenariats  envisagés  

Grâce   à   mon   implication   dans   le   milieu   associatif   mexicain   en   France,   j’ai   au   le   chance   de  
proposer  certains  services  à  l’entreprise  WSN  Développement78  Lorsque  j’ai  su  que  le  salon  de  
prêt-­‐à-­‐porter  WHO’S  NEXT79  mettait  le  Mexique  à  l’honneur,  j‘ai  pris  contact  avec  eux  et  leur  
ai  proposé  de  m’occuper  de  la  décoration  en  y  mettant  vraiment  en  avant  la  culture  mexicaine.    

WSN   Développement   est   l’entreprise   qui   organise   les   salons  :   Who’s   Next,   Première   Classe,  
Paris  sur  mode  Atelier,  The  Box  Paris  et  le  salon  Atmosphères  Paris.  Son  Directeur  général  est  
Xavier  Clergerie.80  Il  est  aussi  Président  de  Paris  sur  mode,  qui  est  l’organisme  collectif  de  24  
salons  et  évènements  de  mode  à  Paris.  Le  salon  Who’s  Next  accueille  2  000  marques  et  a  une  
moyenne  de  45  000  visiteurs  par  édition.  

Ma  participation  au  salon  Who’s  Next,  à  travers  une  convention  de  partenariat  devait  mettre  
en   avant   la   culture   Mexicaine   dans   un   stand   de   60   m2   au   parc   des   expositions   Porte   de  
Versailles.   Comme   contre-­‐prestation,   et   grâce   au   fait   qu’un   des   sacs   à   main   de   la   collection   de  
Zéphyr   &   l’Olivier   ®   ait   été   sélectionné   comme   produit   recommandé   par   l’équipe  
commerciale   du   salon,   j’ai   eu   la   possibilité   d’avoir   un   stand   de   6   m2   dans   la   section  
d’accessoires    à  moindre  prix.    

Pour  l’occasion,  et  comme  le  Mexique  était  le  pays  mis  à  l’honneur,  j’ai  invité  l’Ambassadeur  
du   Mexique   en   France   Monsieur   Agustín   García-­‐López   Loaeza   à   visiter   le   salon,   avec   les  
représentants  en  France  de  l’agence  commerciale  de  l’Ambassade  du  Mexique  en  France.  

Ce  partenariat,  en  plus  de  la  visite  de  Monsieur  l’Ambassadeur,  a  été  très  stratégique  pour  le  
développement   de   mon   entreprise.   Maintenant   j’ai   la   possibilité   de   présenter   un   dossier   pour  
amener  un  cluster  d’entreprises  mexicaines  de  mode  et  design  pour  le  prochain  salon  Who’s  
Next   en   2014,   avec   le   concours   financier   du   gouvernement   mexicain   à   travers   l’agence   de  
promotions   des   exportations   de   Mexique   ProMéxico 81 ,   qui   est   l’équivalent   français  
                                                                                                               
78  http://www.wsndeveloppement.com  
79  http://www.whosnext.com  
80  http://archives.lesechos.fr/archives/2013/SerieLimitee/00118-­‐040-­‐SLI.htm  
81  http://www.promexico.gob.mx/es_mx/promexico/home  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   93  


 

d’Ubifrance.  

Pour  mettre  en  œuvre  le  cluster  j’ai  pris  contact  avec  les  organisateurs  du  forum  de  tendances  
(Trend   Zone)   et   le   coin   des   designers   (Designer   Corner)   du   salon   de   mode   international   le  
plus  important  du  Mexique  :  Intermoda82.  Actuellement  nous  sommes  en  train  de  nous  mettre  
d’accord  parce  que  le  11  octobre  2013  nous  aurons  une  réunion  à  Paris  avec  les  responsables  
de  ProMéxico  pour  définir  le  projet  de  participation  du  cluster  dans  le  salon  Who’s  Next  2014.  
Ils  ont  déjà  donné  leur  accord  préalable  pour  le  financement.  A  cette  occasion  je  présenterai  le  
projet   d’évènement   «  Paris   MexFest  »   à   l’agence   «  Marque   pays  México  »,   en   cohérence   avec  
les  objectifs  du  Conseil  Stratégique  Mexique-­‐France.83  

Monsieur  l'Ambassadeur  du  Mexique  en  France  Agustín  García-­‐López  Loaeza,                                                                                                                                            


Monsieur  Edgardo  Koestinger  et  Monsieur  Xavier  Clergerie  PDG  du  salon  WHO'S  NEXT  

J’envisage  aussi  un  partenariat  avec  l’association  mexicaine  «  El  Camino  de  los  Altos  »  qui  est  
une   association   civile   mexicaine   crée   par   l’association   française   «  El   Camino84  ».   Ils   travaillent  
auprès  des  tisserandes  mayas  au  Chiapas,  Mexique.  Ce  partenaire  me  permettra  de  faire  une  
collection     de   sacs   en   cuir   avec   des   textiles   faits   à   partir   de   techniques   ancestrales   de   très  
haute  qualité.      

                                                                                                               
82  http://intermoda.com.mx/im/index.php  
83  http://lemexique.org/?p=2217  
84  http://www.el-­‐camino.fr  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   94  


 

Un  autre  partenariat  important  est  mis  en  place  avec  l’association  Tchapoulines.  L’association  
est   intéressée   dans   la   vente   des   sacs   et   corbeilles   très   colorés,   tissés   au   Mexique.   Je   leur   ai  
proposé  d’utiliser  une  autre  marque  parce  que  la  gamme  de  produits  est  différente  à  celle  de  
Zéphyr  &  l’Olivier  ®.  Pour  cela  j’utiliserai  la  marque  Corazón Mexicano  ®  

Dans  le  salon  Who’s  Next  j’ai  connu  Patricia  Lerat85.   Elle  a  une  expérience  de  20  ans  dans  la  
mode,   d’abord   comme   directrice   commerciale,   puis   comme   directrice   générale   du   salon  
Première   Classe86.   Elle   a   trouvé   que   les   produits   Zéphyr   &   l’Oliver   ®   ont   la   qualité   et   la  
capacité   pour   se   développer   beaucoup   plus,   et   pour   cette   raison,   elle   a   invité   la   marque  
Zéphyr   &   l’Olivier   ®   a   être   présente   comme   exposante   dans   le   premier   marché   de   Noël  
(Christmas   Market)   qu’elle   organise   dans   la   Cité   de   la   Mode   à   Paris   à   travers   l’entreprise  
Designers   de   Mode87  avec   la   participation   de   110   marques   françaises   et   internationales  
sélectionnées.   En  plus  de   la  participation  au  Marché  de  Noël  en  novembre  2013  comme  une  
opportunité   commerciale,   j’envisage   un   partenariat   avec   l’accompagnement   nécessaire   pour  
la   stratégie   de   développement   et   la   stratégie   produit   due   à   l’intérêt   qu’elle   porte   à   nos  
produits.    

B.  Quel  mode  de  distribution  pour  les  produits  de  la  marque  Z&O  ?  

Le   cœur   du   sujet   de   ce   mémoire   est   la   distribution   des   accessoires   de   mode   de   la   marque  


Zéphyr  &  l’Olivier  ®.  Pour  nos  produits  il  s’agit  d’une  question  majeure,  car  la  distribution  est  
le  vecteur  pour  l’image  de  la  marque.    

Définitivement,  la  façon  de  distribuer  nos  produits  est  fondamentale  car  elle  peut  affecter  ou  

                                                                                                               
85  http://www.plcconsultingparis.com/fr/#/patricia-­‐lerat/  
86  http://www.premiere-­‐classe-­‐tuileries.com  
87  http://www.designersdemode.fr  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   95  


 

bénéficier  l’image  de  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  ®.    

Après  l’analyse  des  circuits  de  distribution  d’accessoires  de  mode  dans  le  chapitre  suivant,  et  
en   tenant   compte   de   toutes   les   données   précédentes,   je   justifierai   et   expliquerai   mon   choix  
stratégique  concernant  le  circuit  de  distribution  dans  le  marketing  mix.    

De   la   stratégie   de   distribution   et   du   choix   correct   du   canal   de   distribution  dépendra   le   succès  


de  la  sàrl  Zédeo  France  !!  

2.2  Analyse  du  circuit  de  la  distribution  des  accessoires  de  mode  

Les  grands  magasins  et  le  réseau  exclusif  constituent  la  norme  pour  la  vente  des  accessoires  
de  mode.  Néanmoins  la  plupart   des   fabricants   préfèrent   opter   pour   la   création   de   leur   propre  
réseau  de  distribution  car  les  avantages  sont  beaucoup  plus  nombreux  que  les  difficultés.  

L’avantage  d’un  réseau  de  distribution  propre88  (distribution  intégré)  est  :    

• Protéger  l’image  de  la  marque  


• S’assurer  de  la  qualité  jusqu'au  consommateur  final  
• Garder  le  contrôle  de  la  politique  commerciale  :  prix  public,  service,  communication,  …  
• Faire  de  l’économie  grâce  à  ne  pas  avoir  à  payer  la  marge  du  distributeur  
• Eviter  la  banalisation  des  produit  à  cause  d’une  distribution  tous  azimuts…  
• Eviter  les  problèmes  de  coordination  entre  distributeurs  différents  
• Conserver  les  données  des  clients  pour  actions  potentiels  marketing    
• Connaître  mieux  ses  clients  pour  connaître  leurs  attentes  

Les  inconvénients  et  difficultés  de  la  mise  en  place  d’un  réseau  intégré  sont  :  

• La  nécessité  de  se  former  aux  taches  de  la  distribution  car  c’est  un  métier  très  complet  
qui  comprend  :  présentation  des  produits,  négociation  et  prise  de  contact  avec  le  client  
final,  gestion  des  stocks,  actions  de  communication,  …  
• Le   coût   d’investissement   très   élevé   pour   mettre   en   place   un   réseau   des   points   de  
ventes  propre  
• Le   temps   pour   s’assurer   d’avoir   une   couverture   géographiquement   élargie   qui  
permettra  le  retour  d’investissement…  

En  principe,  pour  animer  la  vente  de  façon  optimale,  les  points  de  vente  d’un  réseau  propre  
sont   implantés   dans   des   endroits   stratégiques   avec   beaucoup   de   passage   et   de   trafic   des  
clients   potentiels,   Aussi,   ils   proposent   les   produits   de   la   marque   en   exclusivité   avec   une  
attention  particulière  à  l’image  de  marque  et  sa  promotion.  

                                                                                                               
88  BARCZYK.  D,  ÉVRARD.  R.,  (1997)  :  «  La  Distribution  ».  Éditions  Nathan.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   96  


 

La  prépondérance  des  détaillants  spécialisés  dans  les  circuits  de  distribution  des  produits  de  
maroquinerie  est  évidente  selon  le  tableau  ci-­‐dessous  :  

CIRCUIT  DE  DISTRIBUTION   PART  DU  VOLUME  


Spécialistes    maroquinerie  /voyage   54,7  %  
Grand  magasins   17,6  %  
Spécialistes  de  l’habillement   8,7  %  
Spécialistes  des  chaussures   8,2  %  
Grandes  surfaces  alimentaires   4,2  %  
Commerce  hors  magasin   4,1  %  
Autres   2,5  %  
Source  :  Xerfi,  août  2011,  données  2010  

Comme  je  l’ai  mentionné  précédemment,  actuellement  il  n’est  pas  possible  de  développer  une  
stratégie   de   distribution   intégrée   car   l’ouverture   d’un   point   de   vente   propre   n’est   pas  
envisageable   pour   le   moment   à   cause   de   l’investissement     financière   nécessaire,   même   si   la  
distribution   intégrée   serait   un   atout   pour   la   marque   Zéphyr   &   l’Olivier   ®.   Ce   n’est   pas  
possible  à  court  terme  mais  fait  partie  de  la  stratégie  de  développement  à  long  terme.    

Laurent   Raoul 89 ,   professeur   permanent   à   l’Institut   Français   de   la   Mode   et   chargé   de  


l’enseignement   de   management   de   la   chaîne   d’approvisionnement,   accompagne   les  
entreprises   dans   l’amélioration   de   leur   performance   logistique   à   travers   son   cabinet   de  
conseil   XLc.   Il   a   des   clients   tel   que   DPAM,   Hermès,   Jean   Paul   Gaultier,   Louis   Vuitton,   Etam,  
LVMH,  Kenzo,  etc.  

Dans   son   cours   d’avril   2013   «Les   fondamentaux   de   la   chaîne   d’approvisionnement   de  


l’industrie  de  mode  et  luxe»,  en  anglais  :  Supply  Chain  Management  basics  for  the  Fashion  &  
Luxury  Industry,  du  Postgraduate  program  Design  &  Luxury  management  visible  sur  iTunes  
U,  déploie  3  options  de  vente  et  distribution  pour  une  entreprise  d’accessoires  de  mode.  90  

1. Une  marque  qui  n’a  pas  de  magasin  et  vend  ses  produits  à  des  magasins  au  détail  
a. Wholesale  à  Brand  only  (uniquement  marque)  B  to  B      
2. Un  magasin  qui  achète  la  marque  et  vend  à  des  grands  magasins  et  franchises    
a. Independent  /  Pure  retail  à  Stores  only  (uniquement  magasins)  B  to  C  
3. Une  marque  avec  ses  propres  magasins    
                                                                                                               
89  http://www.ifm-­‐paris.com/fr/enseignement-­‐mode/ifm/executive-­‐mba/corps-­‐professoral-­‐
intervenants/item/133-­‐laurent-­‐raoul.html  
90  https://itunes.apple.com/fr/course/supply-­‐chain-­‐management-­‐basics/id640118200  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   97  


 

a. Integrated  Retail  à  Directly  owned  stores  (magasins  propres)  B  to  C  

En   résumé,   la   troisième   option   est   sa   recommandation   pour   les   marques   de   luxe.   Même   si  
cette   troisième   option   demande   un   investissement   majeur,   elle   permet   aussi   une   flexibilité   et  
le   contrôle   de   la   marque.   Par   contre,   la   première   option   est   beaucoup   plus   adaptée   pour  
l’exportation  des  produits  de  la  marque  et  nécessite  un  investissement  inférieur.  

Après  l’expérience  faite  dans  le  salon  international  de  prêt-­‐à-­‐porter  Who’s  Next,  j’ai  constaté  
que   la   présence   dans   un   salon   c’est   un   «booster»   (accélérateur)   pour    la   marque.   Très   vite   les  
produits   sont   repérés   par   des   acheteurs   et   professionnels   de   la   mode   de   divers   pays,   et   un  
potentiel  de  développement  commercial  devient  tangible  et  prometteur.    C’est  pour  cela  que  
la   participation   de   Zédeo   France   dans   les   salons   clé   de   la   mode   en   France   fond   partie   de   la  
stratégie  de  distribution.    

L’évolution  de  la  distribution,  surtout  face  à  internet,  montre  actuellement  une  tendance  à  la  
«désintermédiation».  Cela  permet  une  souplesse  sur  la  gestion  de  la  distribution,  un  contact  
directe   avec   le   client   et   un   contrôle   plus   efficace   sur   l’image   de   la   marque.   Ce   qui   est  
finalement  l’actif  le  plus  précieux  pour  une  entreprise  de  produits  de  luxe.    

La   vente   par   internet   a   révolutionné   le   commerce   au   détail.   Son   développement,   la   possibilité  


de  mettre  en  contact  directe  l’acheteur  avec  le  fabricant,  et  sa  croissance  rapide  a  changé  le  
comportement  du  client  vers  son  comportement  d’achat.  

Aujourd’hui,   en   utilisant   un   smartphone   avec   accès   internet   et   l’application   de   lecture   des   QR  


Codes  (Quick  Reference  code),  nous  pouvons  dans  n’importe  quel  endroit  ou  moment,  avoir  
accès   à   toutes   sortes   d’informations.   Celles-­‐ci   sont   disponibles   en   ligne   sur   le   produit,  
l’entreprise  et  les  «followers»  (les  adeptes).  Il  est  également  possible  de  cliquer  avec  le  doigt  
sur   l’écran   de   notre   smartphone   pour   recommander   le   produit,   le   déconseiller,   ou   même  
l’acheter.  

C’est   ne   pas   par   hasard   que   Jeff   Bezos91,   le   PDG   d’Amazon   et   patron   du   premier   groupe  
mondial  d’e-­‐commerce,  déclare  que  sa  réussite  repose  sur  la  première  valeur  d’Amazon,  qui  
est  «  l’obsession  du  client  ».    

 Évidemment   la   vente   en   ligne   ne   supplantera   pas   les   magasins   car   il   y   a   différentes   fonctions  

                                                                                                               
91  http://www.superception.fr/2012/12/30/lunique-­‐mentalite-­‐damazon/  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   98  


 

des  canaux  lors  de  la  réalisation  d’un  achat  comme  l’indique  le  tableau  suivant.      

  Arbitrage  entre  canaux  


  Canal  physique   Canal  virtuel  
Recherche  
Recherche  
d’information  sur  
d’information  en  
Internet  :  sites  de  
Recherche   magasin  :  contact  
marques,  
d’information   avec  le  produit,  
d’enseignes,  
consultation  des  
comparateurs,  
Phase  du  processus   vendeurs  
forums  de  discussion  
d’achat  
Achat,  
Achat,  
éventuellement  
éventuellement  
paiement  en  ligne,  et  
Transaction   commande,  avec  
choix  du  mode  de  
livraison  différée,  et  
mise  à  disposition  du  
paiement  en  magasin  
produit  
Source  :  La  Distribution,  M.  Filster,  V.  des  Garets,  G.  Paché,  2012,  page  72    

À   cause   de   l’intrusion   d’internet   et   des   entreprises   comme   Amazon   avec   une   stratégie   de  
vente  uniquement  sur  internet  (all  click),  les  détaillants  qui  ont  un  magasin  traditionnel  sans  
vente  par  internet  (brick  and  mortar),  doivent  s’adapter,  selon  la  nature  de  leur  commerce  aux  
nouveaux  enjeux  de  la  distribution.    

La  plupart  des  grands  acteurs  de  la  mode  et  du  luxe  développent  une  stratégie  de  ventes  par  
internet  en  s’appuyant  sur  un  réseau  de  magasins  traditionnels  (click  and  mortar).    

C’est   important   de   mentionner   qu’actuellement   la   distribution   des   marques   internationales  


est   centrée   sur   les   pays   émergents   car   en   Asie,   Inde,   Amérique   latine   ou   Europe   de   l’Est,   la  
consommation  des  produits  de  luxe  est  le  signe  de  différenciation  sociale.      

2.3  Les  produits  Z&O    

Les   produits   de   la   marque   Zéphyr   &   l’Olivier   ®   sont   des   produits   de   conviction   (specialty  
goods),  c’est  à  dire,  que  ce  sont  des  produits  associés  à  l’image  de  la  marque  car  la  marque  du  
produit  est  le  principal  vecteur  et  critère  de  choix  d’achat.    

La  gamme  des  produits  actuels  est  une  première  collection  de  sacs  à  main  et  foulards.  

Nous  avons  en  attente  plusieurs  prototypes  de  sacs  de  voyages  et    petite  maroquinerie.  

2.3.1  Produit  

Les   produits   de   la   marque   Zéphyr   &   l’Olivier   ®   sont   des   accessoires   de   mode  :   sacs   et  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   99  


 

foulards.    

⇒ Sac  à  main  en  cuir  de  haute  qualité  et  coton  imprimé  et  enduit  modèle  «  Tenango  »    
⇒ Sac  tissé  à  la  main  au  Mexique  en  fibre  plastique  avec  des  anses  en  cuir    
⇒ Foulards  de  100  %  soie  en  plusieurs  tailles    
o 30  x  30  cm  
o 45  x  45  cm  
o 70  x  70  cm  
o 90  x  90  cm  
o 180  x  70    cm  
⇒ Foulard  de  70  %  laine  et  30  %  soie    

A    l’exception  du  cabas  modèle  Margarita  tissé  à  la  main  au  Mexique,  tout  le  reste  des  produits  
sont  fabriqués  en  France.    

Pour  montrer  graphiquement  les  différents  produits  j’inclus  l’image  de  la  collection  sur  le  site  
web  :    

   
2.3.2  Prix  

Les   prix   des   produits   son   basés   sur   la   moyenne   des   prix   de   produits   similaires   avec   les  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   100  


 

marges  utilisées  dans  le  secteur.  

Sur   le   coût   de   revient   je   multiplie   par   un   facteur   de   1,8   pour   obtenir   le   prix   distributeur,   et  
après  par  un  facteur  de  2  ou  2,5  (selon  le  distributeur)  pour  obtenir  le  prix  de  vente  public.    

Liste  des  prix  des  produits  de  la  marque  Z&O  :  

Cela   permet   de   pénétrer   le   marché   à   travers   une   distribution   sélective   selon   le  


positionnement   haut   de   gamme   de   la   marque   Zéphyr   &   l’Olivier,   et   en   même   temps   être   dans  
la  moyenne  des  prix  pour  les  produits  de  qualité  similaire.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   101  


 

Laurene   Sherman,   analyste   du   journal   The   Business   of   Fashion,   dans   sa   note   du   02   août   2013  
«  L’Inflation   de   la   Mode  :   Pourquoi   les   prix   augmentent-­‐ils   très   vite  ?   En   anglais  :   Fashion  
Inflation  :   Why   are   prices   rising   so   fast  ?92,   décrit   les   éléments   qui   provoquent   l’actuelle  
augmentation  vertigineuse  des  prix  des  produits  du  luxe  :  

• Le   coût   de   la   matière   première   (cuir   pour   les   sacs   et   coton   pour   l’habillement)   à  
augmenté  en  moyenne  de  13  %  dans  la  dernière  année  à  cause  de  la  demande  chinoise  
de  matière  première.  
• Le   coût   du   travail   en   Chine   (où   beaucoup   des   marques   de   mode   fabriquent   leurs  
produits)  a  augmenté  14  %  en  Chine  en  2012    
• En  France  en  2013,  selon  l’OCED,  le  coût  du  travail  serait  un  des  plus  élevés  
• La  raison  la  plus  importante  de  l’augmentation  des  prix  pour  les  produits  de  luxe,  est  le  
fait   qu’il   y   ait   beaucoup   plus   de   personnes   avec   des   grands   revenus.   Le   numéro   des  
HNWIs   (High-­‐net-­‐worth   individuals)   dans   le   monde   a   augmenté   de   9,2%   en   2012   à   12  
milliards   de   personnes   avec   un   revenu   combiné   de   $   46.2   trillions   de   USD   selon   le  
rapport  du  cabinet  de  management  Capgemini.  
• Les   États   Unis   est   le   pays   avec   le   plus   de   HNWIs   avec   3.73   millions   de   personnes,   11.5  
%  en  plus  avec  un  total  de  $  12.7  trillions  en  actifs.  
• La   région   d’Asia-­‐Pacifique   a   augmenté   aussi   9,4   %   avec   3.68   millions   des   personnes  
avec  des  actifs  de  $  12  trillions  de  USD.  

2.3.3  Promotion  

Les  axes  de  la  promotion  et  communication  pour  les  produits  de  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  
®  sont  les  suivants  :  

⇒ Site  web  :  http://www.zephyretlolivier.com    


⇒ Page  Facebook    
⇒ Compte  Facebook  connecté  à  Twitter  et  Instagram    
⇒ Commentaires  des  blogueuses  de  mode  sur  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  
⇒ Note  de  presse  dans  les  revues  spécialisées  :  
⇒ Catalogue    
⇒ Plaquette  commerciale  
⇒ Évènements,  défilé  (catwalk)  pour  le  lancement  de  nouvelles  collections  
                                                                                                               
92  http://www.businessoffashion.com/2013/08/fashion-­‐inflation-­‐why-­‐are-­‐the-­‐prices-­‐of-­‐designer-­‐goods-­‐rising-­‐
so-­‐fast.html  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   102  


 

Le  budget  de  promotion  est  mentionné  dans  la  partie  besoin  en  fonds  de  roulement  du  plan  
de  financement.      

2.3.4  Distribution  

La  distribution  des  produits  de  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  à  travers  plusieurs  canaux  de  
distribution  est  désormais  un  impératif  pour  réussir  à  optimiser  la  vente  de  nos  produits.  

Cela   veut   dire   que   nous   devons   développer   une   stratégie   multi-­‐canal   (en   utilisant   et  
multipliant  les  canaux  de  distribution),  avec  une  tendance  dans  la  mesure  de  nos  possibilités  
de   production   et   de   distribution   à   évoluer   vers   une   stratégie   cross-­‐canal   (gérer   de   façon  
commune  plusieurs  canaux).93    

La   gestion   de   la   synergie   des   différents   canaux   de   distribution   serait   l’axe   qui   nous  
permettrait   de   développer   une   stratégie   trans-­‐canal  (tous  les  canaux  partageant  des  moyens),  
ou  encore  omni-­‐canal  (tous  les  canaux  interconnectés).  

Selon   une   étude   sur   le   comportement   des   consommateurs   envers   une   stratégie   de  
distribution   multi-­‐canal   (magasin   +   e-­‐commerce)   de   Kantar   Media94  le   comportement   des  
consommateurs   développe   de   plus   en   plus   une   attitude   ROPO   (Research   Online,   Purchase  
Offline)  en  français  :  rechercher  sur  le  web,  achat  en  magasin.  

• 55  %  des  individus  déclarent  vouloir  essayer,  toucher  ou  sentir  un  produit  
• 47  %  refusent  de  payer  des  frais  d’envois  
• 35  %  veulent  posséder  immédiatement  le  produit  
• 34  %  déclarent  vouloir  dialoguer  avec  un  vendeur  
• 30  %  des  consommateurs  déclarent  rechercher  des  produits  sur  internet  et  les  acheter  
ensuite  en  magasin  
• 25   %   des   consommateurs   déclarent   rechercher   des   produits   en   magasin   et   les   acheter  
sur  internet  

Une   boutique   serait   toujours   un   espace   de   découverte   permanent   pour   les   clients,   plein  
d’expériences   sensorielles   et   émotionnelles   au   delà   du   mode   virtuel.   Et   en   même   temps,   nous  
voulons   accéder   au   plus   grand   public   possible   en   gardant   les   éléments   haut   de   gamme   de   nos  
produits.  
                                                                                                               
93  CHOUKROUN  M.  (2012)  :  «  Les  Dynamiques  du  succès  de  la  distribution  ».  Dunod,  page  95.  
94  http://www.kantarmedia.com  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   103  


 

L’axe   de   tous   nos   efforts   et   point   focal   de   la   marque   Zéphyr   &   l’Oliver   ®   est   la   satisfaction   du  
client.   Aussi,   comme   partie   de   notre   ADN,   nous   voulons   partager   avec   nos   produits   notre  
histoire  entre  le  Mexique  et  la  France.    

Le   choix   de   notre   stratégie   de   différenciation   à   travers   nos   designs   d’inspiration   mexicaine  


impose   une   pédagogie   vers   les   clients.   Nous   voulons   lui   montrer   l’identité   esthétique   et  
artistique  du  Mexique,  et  lui  apprendre  à  aimer  le  pays  à  travers  nos  produits.  

Nous  aimerions  vendre  du  bonheur  à  travers  l’acquisition  des  produits  de  la  marque  Zéphyr  &  
l’Olivier  ®.  

La  stratégie  que  Zédeo  France  Sàrl  doit  mettre  en  œuvre  pour  la  distribution  et  vente  de  ses  
produits  est  la  suivante  :    

Ø Distribution  sélective  avec  des  accords  verticaux  


Ø Canal  direct  et  canal  indirect  court  
Ø Vente   par   internet   (commerce   électronique   partiel   avec   des   accords   pour   le  
développement  d’une  stratégie  Click  and  mortar  avec  des  boutiques  sélectionnées)  
Ø Création  des  corners  (shop-­‐in-­‐shop  model)  dans  les  grands  magasins  de  prestige  
Ø Vente  de  collection  exclusive  à  concepts  stores  de  tendance    
Ø Vente   à   clients   revendeurs   spécifiques   pour   le   développement   des   collections   avec   des  
thèmes  particuliers  (magasins  des  châteaux  du  Val  de  Loire)    
Ø Participation  aux  salons  de  mode  adaptés  aux  marques  Zéphyr  &  l’Olivier  ®  et  Corazón
Mexicano  ®)  
Ø Vente  aux  enchères  d’accessoires  de  luxe  sur  internet  
Ø Vente  privée  (showroom  éphémère)  au  moment  de  Noël  
Ø Ventes  au  Mexique  à  travers  les  magasins  de  prestige  

2.4  Conclusion  de  la  deuxième  partie  

Dans   le   chapitre   «Comment  trouver  votre  place  dans  le  marché»   en   anglais  :  Finding   your   place  
in   the   market,   du   livre   Handbag   Designer   101   de   Emily   Blumenthal95,   elle   présente   les   5  
points  clé  pour  développer  une  entreprise  de  maroquinerie.    

Le   premier   des   fondamentaux   de   la   stratégie   globale   de   développement   est   d’identifier   les  

                                                                                                               
95  BLUMENTHAL  E.  (2011)  :  «  Handbag  designer  101  ».  Voyageur  Press.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   104  


 

clients   et   leurs   attentes,   après   il   faut   protéger   la   marque   et   les   designs,   choisir   la   structure  
d’entreprise,   faire   le   business   plan,   et   finalement,   le   cinquième,   c’est   d’identifier   les  
possibilités  de  distribution.  

Aujourd’hui,  l’entreprise  Zédeo  France  Sàrl  est  justement  au  cinquième  stade  des  points  clés  
de  développement.    

C’est  pour  cela  que  la  rédaction  de  ce  Mémoire,  en  plus  de  toute  l’année  passée  de  formation  a  
été  très  importante  pour  moi.    

Après   le   parcours   vécu   jusqu’à   ce   jour,   en   passant   par   notre   arrivage   en   France   jusqu’à   la  
création   d’entreprise,   j’espère   avoir   identifié   les   facteurs   clé   du   succès   et   la   façon   optimale   de  
distribuer  les  produits  Z&O.  

Je  peux  m’aventurer  à  dire  que  le  développement  futur  de  mon  activité  professionnelle,  et  par  
conséquent,  le  modus  vivendi  que  j’essaie  de  mettre  en  œuvre,  passe  par  ce  texte.    

De   tout   mon   cœur   mexicain,   j’espère   pouvoir   partager   le   bonheur   de   vivre   une   histoire  
d’amour  entre  le  Mexique  et  la  France.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   105  


 

Annexes  

Annexe  1  :  CV  

Annexe  2  :  Evaluation  360º  

Annexe  3  :  Test  d’Intelligence  Émotionnelle  

Annexe  4  :  Rapport  sur  la  compatibilité  au  travail  

Annexe  5  :  Information  Statut  juridique  Auto-­‐entrepreneur  

Annexe  6  :  La  lettre  de  Marcel  Bich  à  ses  actionnaires  en  juin    

Annexe  7  :  Note  Le  Figaro,  26/04/2013  :  Un  patron  d’entreprise  doit-­‐il  se  mettre  au  Twitter  ?  

Annexe  8  :  Catalogue  Corázon Mexicano  ®  (Cormex)  

Annexe  9  :  Catalogue  Zéphyr  &  l’Oliver  ®  (Z&O)    

Annexe  10  :  Le  poids  économique  des  marques  de  création  en  France  

Annexe  11  :  La  France  :  leader  mondial  de  l’industrie  du  luxe  

Annexe  12  :  Annual  Report  2012  LVMH  

Annexe  13  :  K-­‐Bis  Zédeo  France  SARL  

Annexe  14  :  The  Conversation  Prism  

Annexe  15  :  Convention  de  partenariat    

MASTER  MPME  2012-­‐2013   106  


 

Bibliographie  

SERRES  M.  (2012)  :  «  Petites  Poucettes  ».  Éditions  Le  Pommier,  84  pages.  

WAGNER  T.  (2008)  :  «The  Global  Achievement  Gap,  Why  even  our  best  schools  don’t  teach  
the  new  survival  skills  our  children  need  and  what  we  can  do  about  it  ».  Basic  Books,  314  
pages.    

MESSENGHEM  K.,  SAMMUT  S.  (2011)  :  «  L’entrepreneuriat  ».  Éditions  EMS,  241  pages.  

GOLEMAN  D.  (1995)  :  «  Emotional  Intelligence  ».  Bantam  Books,  354  pages.  

FRIED  J.  &  HEINEMEIER  HANSON  D.  (2010)  :  «  Rework  ».  Random  House,  279  pages.  

LEVAÏ  I.,  MESSAROVITCH  Y.  (1998)  :  «  François  Michelin  –  Et  pourquoi  pas  ?  »  Grasset,  217  
pages.  

AUSTIN  E.  J.  (2000)  :  «  The  Collaboration  Challenge  »,  The  Drucker  Foundation  -­‐  Jossey-­‐
Bass  Publishers,  206  pages.    

BÄUMER  L.  (2007)  :  «  Lorenz  Bäumer  –  Le  Dictionnaire  Égoïste  ».  Éditions  La  Martinière,  
285  pages.  

MARSEILLE  J.  (1999)  :  «  Le  Luxe  en  France,  du  siècle  des  «  lumières  »  à  nos  jour  ».  
Association  pour  le  développement  de  l’histoire  économique  (ADHE),  324  pages.  

ALBRECHTSEN  N.  &  SOLANKE  F.  (2011)  :  «  Foulards  et  carrés  de  soie  ».  Thames  &  Hudson,  
303  pages.  

CASTARÈDE  J.  (2007)  :  «  Histoire  du  luxe  en  France  ».  Eyrolles,  393  pages.  

CHEVALIER  F.,  GOUBY  H.  (1989)  :  «  Mexique,  un  pays  à  aimer,  à  comprendre,  à  connaître  ».  
Éditorial  Larousse  -­‐  Monde  et  Voyages,  158  pages.    

MUSEO  DE  ARTE  POPULAR  :  (2006)  :  «  Arte  del  pueblo  manos  de  Dios  ».  Landucci  S.A.  de  
C.V.,  606  pages.  

GAYET  S.,  BEROUJON  P.,  DEWEBER  P.,  NAVIA  J.  (2008)  :  «  Mexique  ».  Chêne,  272  pages.  

DEHAU  E.,  MATAMOROS  F.,  BOSSERELLE  S.  (2005)  :  «  Mexique  Vision  de  l’Empire  des  
Dieux  ».  Éditions  Hermé,  239  pages.  

KOTLER  P.,  DUBOIS  B.  (2001)  :  «  Marketing  Management  ».  Publi  Union.  

LIPOVETSKY  G.,  SERROY  J.  (2013)  :  «L’esthétisation  du  monde».  Gallimard,  496  pages.  

DEVISMES  P.  (2005)  :  «  Packaging,  Mode  d’emploi  ».  Dunod,  229  pages.  

KAPFERER  JN.,  BASTIEN  V.  (2008)  :  «  Luxe  oblige  ».  Groupe  Eyrolles,  471  pages.  

MARKETLINE  (2012),  «  Company  profile  LVMH  Moet  Hennessy  Louis  Vuitton  S.A.  :  overview,  
key  facts  and  SWOT  Analysis  ».  Marketline  Datamonitor  business,  9  pages.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   107  


 

MARKETLINE  (2012),  «  Company  profile  Christian  Dior  S.A.  :  overview,  key  facts  and  SWOT  
Analysis  ».  Marketline  Datamonitor  business,  9  pages.  

MILLER  J.  (2007)  :  «  Sacs  á  main  ».  Gründ,  448  pages.  

KAUFMANN  JC.  (2011)  :  «  Le  Sac  ».  Éditions  Jean-­‐Claude  Lattès,  234  pages  

FILSTER  M.,  DES  GARETS  V.,  PACHÉ  G.  (2012)  :  «  La  Distribution,  organisation  et  
stratégie  ».  Éditions  EMS,  393  pages.  

CHOUKROUN  M.  (2012)  :  «  Les  Dynamiques  du  succès  de  la  distribution  ».  Dunod,  215  
pages.  

BARCZYK.  D,  ÉVRARD.  R.,  (1997)  :  «  La  Distribution  ».  Éditions  Nathan,  127  pages.  

VANDERCAMMEN  M.,  JOSPIN-­‐PERNET  N.  (2010)  :  «  La  Distribution  ».  Éditions  De  Boeck  
Université,  544  pages.  

DIOUX  J.,  DUPUIS  M.  (2009)  :  «La  Distribution,  Stratégies  des  réseaux  et  management  des  
enseignes  ».  Pearson  Education,  326  pages.      

VERNETTE  E.  (2012)  :  «  L’essentiel  du  marketing  ».  Eyrolles,  488  pages.  

BLUMENTHAL  E.  (2011)  :  «  Handbag  designer  101  ».  Voyageur  Press,  160  pages.  

SOLIS  B.  (2011)  :  «  Engage!:  The  Complete  Guide  for  Brands  and  Businesses  to  Build,  
Cultivate,  and  Measure  Succes  in  the  New  Web  «.  John  Wiley  &  Sons,  Inc.,  307  pages.    

JOHNSON  G.,  WHITTINGTON  R.,  SCHOLES  K.,  FRÉRY  F.  (2011)  :  «  Stratégique  ».  Pearson,  
670  pages.  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   108  


 

RÉFÉRENCES  SITES  INTERNET  


 
http://www.tonywagner.com  
http://www.ecomtrading.com  
http://www.ocia.org  
http://groupeproactiv.com/site/  
http://www.maisondescadres.com/  
http://www.linkedin.com  
https://www.surveyreport.com  
http://osp.revues.org/700?lang=en  
http://danielgoleman.info/topics/emotional-­‐intelligence/  
http://www.paulekman.com  
http://www.lautoentrepreneur.fr  
http://www.apce.com  
http://www.cdo.org  
http://www.usem.org  
http://www.uniapac.org  
http://www.conceptototal.com.mx/clientes.html  
https://www.globalreporting.org/Pages/default.aspx  
http://www.hbs.edu/faculty/Pages/profile.aspx?facId=6413  
http://www.itesm.edu/wps/portal?WCM_GLOBAL_CONTEXT=  
http://www.fundacion-­‐oaxaca.org  
http://www.lanouvellerepublique.fr  
http://www.ge.com/fr/company/leadership/bios/Clara_Gaymard.html  
http://www.filieresport.com/tag/le-­‐borgne/  
http://www.go-­‐sport.com  
http://lorenzbaumer.com/fr/home  
http://www.jeanpaulgaultier.com/fr  
http://recherche.univ-­‐montp3.fr/iriec/images/stories/speer_olivia.pdf  
http://www.visitmexico.com/fr/art-­‐et-­‐artisanat-­‐au-­‐Mexique  
http://www.inpi.fr  
http://tchapoulines.fr  
http://www.premierevision.com  
http://www.dgcis.gouv.fr  
http://www.mckinsey.com  
http://www.comitecolbert.com  
http://www.altagamma.it  
http://www.kapferer.com  
http://www.hermes.com  
http://nellyrodi.com  
http://www.cuiraparis.com  
http://www.premierevision-­‐pluriel.com  
http://www.maroquineriefrancaise.com  
http://www.ctc.fr  
http://www.lemondeducuir.org  
http://www.lefigaro.fr/international/2013/04/26/01003-­‐20130426ARTFIG00376-­‐les-­‐
genereux-­‐cadeaux-­‐de-­‐nicolas-­‐sarkozy-­‐a-­‐barack-­‐obama.php  
http://www.xerfi.fr/XC2013_WEB/FR/Xerfifrance_xp-­‐
Marché_de_la_maroquinerie_en_France_1DIS48.awp  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   109  


 

http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?reg_id=0&ref_id=esa-­‐commerce-­‐
2010&page=donnees-­‐detaillees/esa/esa-­‐commerce/esa-­‐commerce-­‐2010/fiche4772B.html  
http://luxuryinstitute.com/luxury/products-­‐services/luxury-­‐industry-­‐data/  
http://www.modeaparis.com  
http://www.ifm-­‐paris.com  
http://www.hermes.com  
http://www.lvmh.com  
http://www.kering.com  
http://www.ambafrance-­‐gn.org/La-­‐France-­‐leader-­‐mondial-­‐de-­‐l  
http://www.rainforest-­‐alliance.org/fr/newsroom/news/gucci-­‐devient-­‐éco-­‐responsable  
http://fillesdufacteur.typepad.com  
http://www.lsa-­‐conso.fr/kering-­‐acquiert-­‐france-­‐croco,140529  
http://www.ecotlc.fr  
http://www.xerfi.fr/XC2013_WEB/FR/XerfiResearch-­‐
Marché_de_la_maroquinerie_en_France_1DIS48.awp  
http://www.bge.asso.fr  
http://www.developpement-­‐durable.gouv.fr/Qu-­‐est-­‐ce-­‐que-­‐la-­‐responsabilite.html  
http://fr.captaintortuegroup.com  
http://www.maroquinerie-­‐renouard.com/fr/accueil.html  
https://itunes.apple.com/fr/itunes-­‐u/la-­‐strategie-­‐du-­‐luxe/id546354932?mt=10  
http://deimos3.apple.com/WebObjects/Core.woa/Feed/grenoble-­‐em.com-­‐
dz.7911895581.07911895583  
http://deimos3.apple.com/WebObjects/Core.woa/Feed/grenoble-­‐em.com-­‐
dz.7912746587.07912746589  
http://www.ykone.com    
https://itunes.apple.com/fr/course/e-­‐commerce-­‐et-­‐luxe/id591390684  
http://www.theconversationprism.com  
http://www.briansolis.com  
http://www.altimetergroup.com  
http://www.lelude.com/en/index.php  
https://www.facebook.com/chateaudulude  
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-­‐et-­‐Loire/Loisirs/Fetes-­‐
festivals/n/Contenus/Articles/2013/09/08/La-­‐mexicanite-­‐de-­‐la-­‐tomate-­‐au-­‐chateau-­‐de-­‐la-­‐
Bourdaisiere-­‐1604512  
http://www.wsndeveloppement.com  
http://www.whosnext.com  
http://archives.lesechos.fr/archives/2013/SerieLimitee/00118-­‐040-­‐SLI.htm  
http://www.promexico.gob.mx/es_mx/promexico/home  
http://intermoda.com.mx/im/index.php  
http://lemexique.org/?p=2217  
http://www.el-­‐camino.fr  
http://www.plcconsultingparis.com/fr/#/patricia-­‐lerat/  
http://www.premiere-­‐classe-­‐tuileries.com  
http://www.designersdemode.fr  
http://www.ifm-­‐paris.com/fr/enseignement-­‐mode/ifm/executive-­‐mba/corps-­‐professoral-­‐
intervenants/item/133-­‐laurent-­‐raoul.html  
https://itunes.apple.com/fr/course/supply-­‐chain-­‐management-­‐basics/id640118200  
http://www.amazon.com  
http://www.superception.fr/2012/12/30/lunique-­‐mentalite-­‐damazon/  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   110  


 

http://www.businessoffashion.com/2013/08/fashion-­‐inflation-­‐why-­‐are-­‐the-­‐prices-­‐of-­‐
designer-­‐goods-­‐rising-­‐so-­‐fast.html  
http://www.kantarmedia.com  
 
 
RÉFÉRENCES  FICHES  APCE  
Prêt-­‐à-­‐porter  hommes,   Code  APE  47.71Z   Fiche  actualisée  en  janvier  
femmes  et  enfants   2010  
E-­‐commerce   Codes  APE  divers   Fiche  réactualisée  en  juillet  
e-­‐boutique   2010  
Fabrication  de  vêtements   Nouveau  Code  APE  14  13  Z   Fiche  réactualisée  en  avril  
Confection   2011  
Import  -­‐  Export   Codes  APE  divers   Fiche  réactualisée  en  février  
2011  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

MASTER  MPME  2012-­‐2013   111  


 

TABLE  DES  MATIÈRES  

PREMIÈRE  PARTIE  :  PROJET  DE  CRÉATION  D’ENTREPRISE  

A.  La  genèse  du  projet  ……...  ..............…….............................................................................................  10    

1.1  La  positivité  de  la  crise  ………………………………………………………………………...10  

1.2  Mes  motivations  profondes  et  mes  objectifs  ………………………………………….12  

1.3  Mon  expérience  et  ma  reconversion  professionnelle  ……………………………    13  

  1.3.1  Évaluation  personnelle  ...................................................................................  16  

    1.3.1.1  Évaluation  360º  ................................................................................16  

    1.3.1.2  Test  d’Intelligence  Emotionnelle  ..............................................  22  

  1.3.2  La  reconversion  professionnelle  réussie  ................................................  25  

1.4  Interviews  des  chefs  d’entreprise  sur  le  sens  et  la  démarche  pour    

             entreprendre  .........................................................................................................................  27  

  1.4.1  L’expérience  humaine  dans  l’entreprise  .................................................  28  

  1.4.2  L’entreprise  et  la  famille  .................................................................................  30  

  1.4.3  Le  rôle  de  l’entreprise  dans  la  société  ......................................................  31  

  1.4.4  L’entreprise  et  les  médias  ..............................................................................  33  

  1.4.5  La  communication  de  l’entreprise  à  travers  les  nouveaux    

                   réseaux  sociaux  ...................................................................................................  34  

1.4.6  La  distribution  ....................................................................................................  36  

1.4.7  Le  luxe  ....................................................................................................................  37  

1.5  Trouver  une  idée  d’entreprise  face  à  la  crise  ………………………………………...  38  

1.5.1  La  tradition  artisanale  et  l’identité  artistique  du  Mexique  …….....    40  

1.5.2  La  genèse  et  création  de  la  marque  Zéphyr  et  l’Olivier  (Z&O)  …..    44  

B.  Evaluation  du  marché  envisagé  ……………………………………………………………………….    46  

1.6  L’Étude  du  marché  …………………………………………………………………………......    46  

1.6.1  L’évolution  et  les  tendances  du  marché  de  la  mode  ………………...    47  

1.6.2  L’analyse  du  macro-­‐environnement    ……………………………………....    53  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   112  


 

  1.6.2.1  L’environnement  politique  .........................................................  53  

  1.6.2.2  L’environnement  économique  ..................................................  55  

  1.6.2.3  L’environnement  sociodémographique  ................................  58  

  1.6.2.4  L’environnement  technologique  ...............................................60  

  1.6.2.5  L’environnement  écologique  .....................................................  60  

  1.6.2.6  L’environnement  légal  ..................................................................  62    

1.6.3  L’intensité  concurrentielle  et  les  FCS  ……………………………………....  63  

  1.6.3.1  Les  FCS  de  la  marque  Zéphyr  &  l’Olivier  ...............................  65  

1.7  La  matrice  SWOT  ……………………………………………………………………………......    65  

1.8  Étude  prévisionnelle  …………………………………………………………………………....  68  

1.9  La  création  de  la  SARL  Zédeo  France  et  sa  vocation  étique  et  esthétique        71  

  1.9.1  La  vocation  étique  de  Zédeo  France  Sàrl  .................................................  73  

  1.9.2  La  vocation  esthétique  de  Zédeo  France  Sàrl  ........................................  74  

1.10  Conclusion  de  la  première  partie  ………………………………………………………..  74  

DEUXIEME  PARTIE  :  LA  QUESTION  DE  LA  DISTIBUTION  DES  PRODUITS    Z&O  

A.  La  stratégie  de  développement  ………………………………………………………………………...  77  

2.1  Approche  commerciale  et  marketing  mix  ……………………………………………..  82  

2.1.1  Plan  de  communication  ………………………………………………….............  84  

2.1.2  Évolution  de  l’offre  ………………………………………………………………...    92  

2.1.3  Partenariats  envisagés  …………………………………………………………...    93  

B.  Quel  mode  de  distribution  pour  les  produits  de  la  marque  Z&O  ?  ………………………    95  

2.2  Analyse  du  circuit  de  la  distribution  des  accessoires  de  mode  ……………….    96  

2.3  Les  produits  Z&O    ……………………………………………………………………………......  99  

2.3.1  Produit  …………………………………………………………………………………..  99  

2.3.2  Prix  …………………………………………………………………………………….....  100  

2.3.3  Promotion  ……………………………………………………………………………..  102  

2.3.4  Distribution  ………………………………………………………………………......  103  

MASTER  MPME  2012-­‐2013   113  


 

2.4  Conclusion  de  la  deuxième  partie  …………………………………………………………104  

LISTE  DES  ANNEXES  …………………………………………………………………………………………..  106  

BIBLIOGRAPHIE  ………………………………………………………………………………………………....  107  

RÉFÉRENCES  SITES  INTERNET  …………………………………………………………………………...  109  

RÉFÉRENCES  FICHES  APCE  ………………………………………………………………………………....  111  

TABLE  DES  MATIÈRES  ………………………………………………………………………………………...  112  

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

MASTER  MPME  2012-­‐2013   114  


LISTE DES ANNEXES
Edgardo KOESTINGER
45 ans
Marié, 4 enfants
Nationalité franco-mexicaine
edgardo.koestinger@gmail.com

72 rue Laponneraye, 37000 Tours / 8 Bis rue Delabordère, 92200 Neuilly-sur-Seine


Téléphone : +33 (0)2 47 61 41 45 Portable : +33 (0)6 78 83 63 79

Business developper, trilingue anglais, espagnol, français.


Développement commercial, Exportation de café, Création de partenariats.

Expérience Professionnelle

2009-Actuellement Zédeo France Sàrl en partenariat avec Paradeigma Management SA de CV


Gérant – Zédeo France Sàrl Développement commercial Mexique-France-Mexique
Consultant Associé - TCWN ► Importation et exportation des produits agroalimentaires
France, Espagne, Mexique ► Création et commercialisation des accessoires de mode d’inspiration mexicaine
fabriqué en France (sacs et foulards haut de gamme)

2008-2009 TIERRA, Ingeniería y Paisajismo, S.L.


Directeur Commercial Projets d’aménagements paysagistes et environnementaux en zone urbaine
www.tierra-ingenieria.com ► Développement commercial grands comptes et création de partenariats
Madrid, Espagne Résultat : Pilotage des projets (C.A. 1.3 Mio EUR) et implémentation LEED

2005-2007 OCIA International, Inc.


Regional Manager - Europe Certification biologique internationale (OCIA, NOP-USA, JAS, UE)
www.ocia.org ► Lancement, développement et management de la filiale européenne
Séville, Espagne ► Recrutement et encadrement d'inspecteurs (LATAM et EMEA) sous des systèmes
homologués OCIA et IOIA (International Organic Inspector Association)
Résultat : Homologation du système de qualité pour l’accréditation européenne

1995-2005 Négoce et exportation de café, partenariats bio et commerce équitable :

2000-2005 ECOM Agroindustrial Corp. Ltd. - AMSA de CV. Oaxaca, Mexique


Directeur de Filiale ► Responsable grands comptes export, gestion administrative, mise en œuvre des
www.ecomtrading.com programmes RSE, implémentation de certification bio et commerce équitable
► Création de partenariats commerciaux torréfacteurs/producteurs de café
(Max Havelaar, Rainforest Alliance, C.A.F.E. Practices Starbucks, etc.)
Résultat : Croissance de +400% des achats à coopératives des producteurs

1995-2000 ► Négoce, risk management et financements des récoltes à fincas et coopératives


Directeur des Achats ► Sélection et dégustation de café qualité export, torréfaction secteur CHR locaux
AMSA - C.A. 275 Mio USD Résultat : Développement de deux marques internationales de café vert et une de
café biologique. Achat en moyenne de 4.600 Tons café vert/année

1992-1994 Plástica Moderna S.A. de C.V.


Responsable Production et RH ► Gestion du personnel (<60 personnes dans 3 implantations)
México, D.F. Mexique ► Optimisation de la ligne de production et mise en place du contrôle qualité
Résultat : Mise en marche d’un nouveau système d’inventaire, de stockage, et
développement des KPI’s du personnel

1990-1992 Hotel & Restaurant La Perla


Responsable Marketing ► Comptabilité et Relation publiques auprès des agences de voyage
Riviera Maya, Mexique Résultat : Développement d’un destin éco-touristique de charme et bon mention
dans le Guide du Routard dans plusieurs éditions
Formation

§ Bac+5 Master 2 en Management des PME et Entrepreneuriat – IAE


Institut d’Administration des Entreprises – 2012/2013 (En cours)
§ Diplômé en Formation Sociale. Confédération USEM A.C. (UNIAPAC) 2002
§ Programme de Formation Continue - Administration et Gestion des Entreprises
Université Ibéro-américaine 2001
§ École de Sciences Humaines de l'Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM) 1984-1987

Langues
§ Espagnol : Langue maternelle
§ Anglais : Bilingue
§ Français : Bilingue

Compétences informatiques
§ Microsoft Office (Word, Excel, Power Point) Office Project
§ Outlook Express, Lotus Notes, Core FTP, Prezi et réseaux sociaux à niveau professionnel

Divers

§ Partenaire Fondateur - Bioax, S.C. 2004 Oaxaca, Mexique.


§ Conférencier invité à la foire « Organic and Natural Products Fair 2006 » en Chine. (Shanghai)
§ Président du comité organisateur du 1er et 2ème concours international du Café Biologique Certifié
(2002 et 2003)
§ Dégustation de café à niveau professionnel, qualités et exportation
§ Président Fondateur de l’Association Compañía de las Artes y las Letras (CdArt) à Madrid
§ Président Fondateur de l’Association Franco-Mexicaine de la Touraine (AFMT) à Tours
§ Membre du Conseil d’Administration de l’Association des Amis du Mexique en France (AAMF) à Paris
§ Fondation d’un jardin d’enfants et école primaire à Oaxaca, Mexique. (Collège Alecrim)
§ Percussionniste et batteur de jazz
§ Natation, gastronomie, littérature et poésie
360° Peer Evaluation Report

Edgardo Koestinger
Consultant Associé

1. Overview: 79 responses received

About the 360° Peer Evaluation Report

This Report is a 360° profile of your personality, skills and impact at your workplace as seen by your
colleagues and others in your network. It is a snapshot of your professional indicators. 360° reports
are used by thousands of companies and millions of professionals around the world to get an
objective, outside view of personal performance and progress. Others often tell you things more
objectively than you can see for yourself. Use this report to see how you are seen professionally by
others and to advance your career. This report is private and only visible to you.

We recommend at least 30 completed responses in order to get a statistically-valid picture of your


professional standing.

Report generated on 08:04 PM, 08/12/2013


2. Your Dominant Work Personality Type

Social x28

Co-operative, team player, best in group environments, helping hand.

Secondary Personality Types


Artistic: Imaginative, artistic, disorderly, emotional, original. x15

Enterprising: Competitive, persuasive, energetic, works well outside-the-box. x15

Realistic: Likes to get things done, practical, stable, results-oriented. x10

Investigative: Prefers strategy, thinking, organizing, analytical, curious. x8

Conventional: Precise, rule-oriented, orderly, works well in highly structured environments. x3

Natural-Fit Roles

As 'Social', you are better-suited based on your personality type at the following roles:
What is this?

Holland Occupational Themes (RIASEC), developed by the late psychologist John L. Holland, refers
to a theory of careers and vocational choice based upon personality types. Each letter or code stands
for a particular "type": Realistic (Doers), Investigative (Thinkers), Artistic (Creators), Social
(Helpers), Enterprising (Persuaders), and Conventional (Organizers). Holland's research shows that
personalities seek out and flourish in career environments they fit in. Holland also wrote of his
theory that "the choice of a vocation is an expression of personality”. This helps you determine what
personality others see you as, and what sort of professions or roles you may be naturally good at
based on your type.

Scale:

There are 6 personality types under Holland Occupational Themes (RIASEC). There is no “good” or
“bad”, or right or wrong answer. Every type is naturally better at certain roles than others. This does
not mean you cannot succeed at other roles. It shows areas where you have a natural advantage.

● Realistic: Likes to get things done, practical, stable, results-oriented.


● Investigative: Prefers strategy, thinking, organizing, analytical, curious.
● Artistic: Imaginative, artistic, disorderly, emotional, original.
● Social:: Co-operative, team player, best in group environments, helping hand.
● Enterprising: Competitive, persuasive, energetic, works well outside-the-box.
● Conventional: Precise, rule-oriented, orderly, works well in highly structured environments.
3. Personality Matches
4. Your Net Promoter Score %

What is this?

Net Promoter Score is a research tool that can be used to gauge how likely people are to recommend
you to their colleagues and friends. It was introduced by Reichheld in the 2003 Harvard Business
Review. 1% = lowest, 100% = highest. It is used as an indicator for word-of-mouth marketing,
repeat business and organic growth at a corporate level. At a personal level, it is used as an
indicator for career advancement prospects. The higher your number, the more likely others are to
help you advance your career by speaking of you positively, recommending you to their friends and
otherwise being conducive to your growth.

Scale:

Red (0 to 50%): BAD.


Others are not likely to help advance your career. You are viewed mostly negatively by your network.
You should attempt to connect better with others, foster deeper relationships and be positive. Treat
them as you would like to be treated yourself. Being more visible or prominent at the workplace will
also help.

Yellow (51% to 80%): OK

You are viewed as average by your network. Some people may help advance your career, while
others will not. This is where 60% of the population falls. You should focus on identifying those
individuals within your network that think very highly of you and forging deeper ties with them.
Work more closely with those that think highly of you. Continue to be more useful to others, and
more prominent at work. Ensure your efforts are noticed.

Green (81% to 100%): GREAT

You are viewed very positively by most of your network. Most people see you so favorably that they
will help advance your career with glowing recommendations, introductions and connections. They
speak of you well even when you are not there. Companies that achieve this score get new
customers simply through word-of-mouth buzz. You will similarly get job offers, partnership requests
or other new opportunities from your network from time to time. Keep doing what you are doing -
your work network loves you and values you highly!

Who uses it?

NPS is used by thousands of companies including Apple, GE, Intuit, Charles Schwab and American
Express. Companies use it to gauge customer satisfaction, as well as for employee feedback.

Accuracy

Net Promoter Score is one of the tools used in this report and contains a significant degree of error
based on how many people have responded to your survey, as well as your profession. Some roles
and professions are easier to rate than others. (eg. Sales exec vs. Fine Art). Take your NPS score in
relation to all the other metrics on this report. NPS is also no more statistically significant or
predictive than similar “How likely are you to...” questions, but is preferred due to its simplicity and
widespread use.
5. Your Most Well-Known Traits

1. Friendly, likeable (Voted 58 times)


2. Builds trust & credibility (Voted 42 times)
3. Adapts to change quickly (Voted 35 times)
4. Communicates very clearly (Voted 35 times)
5. Reliable, follows-through (Voted 30 times)

What is this?

These are your most-noticed characteristics by your professional network. These show your
strengths. For career advancement and specialization, it is generally a good idea to take up roles
and projects that play to your key strengths, also known as “swimming upstream”. This can also give
you a more objective assessment of what you’re good at, since self-evaluations are usually highly
biased.

Scale:

Respondents can pick from a large selection of traits, and can pick more than one. Traits that are
reflective of your professional profile will get shown here.
6. How your network feels about your company’s prospects

What is this?

This is a measure of how your network sees your company’s growth and financial prospects in the
next 12 months. It is an outsider’s opinion of how your company is doing. This is how people in the
industry and your network see the place you work at.

Scale:

1=lowest 10=highest

Red (1 to 5): Bad. Expect the company to shrink or suffer significantly. Commercial losses. Layoffs.
Re- structuring. Expect products to lose market share or fail. Possible bankruptcy, re-financing or
shutdown down the road unless things change. The company requires significant outside help to
improve or continue functioning. Might be time to start looking for another job.

Yellow (5.1 to 8): OK. Expect the company to grow modestly with limited successes. 70% of
companies are in this zone. Company will continue to do well and win in some areas. Compares
mostly favorably with competition. Modest hiring and expansion. Stable outlook. You can stay with
this company for several years if you’d like.

Green (8.1 to 10): Great! Expect the company to grow fast, gain market share from competitors very
quickly. Products are already doing superbly well. Winning key accounts. Great PR or
well-recognized brand. Will out- perform the industry or market it is in. Your career will get a huge
boost just by being at this company.
7. How your Network feels about Your Career prospects

What is this?

This is a measure of how your network sees your personal career prospects in the next 12 months. It
is an outsider’s opinion of how skilled, valuable and useful you are compared to others in your role
or profession. This rating may be influenced somewhat by prospects for your company or industry at
large.

Scale:

1=lowest 10=highest

Red (1 to 5): Bad. Your skills, usefulness and value are less than similar professionals in your field.
Your network thinks that you are lagging behind others, and over time, these differences will grow
larger and you will fall behind. Focus on the basics and try to figure out where you are lagging and
why. It’s never too late to start improving.

Yellow (5.1 to 8): OK. You are average or a little above-average compared to similar professionals in
your field. Your network thinks you compare favorably to others and will enjoy modest successes in
the next 12 months. Stable career advancement prospects. You are respected by your colleagues and
valued for your contributions. Focus on your key strengths to continue improving.

Green (8.1 to 10): Great! You are well above-average compared to similar professionals in your field.
Your colleagues think you will hit it out of the park and are a rockstar at what you do. You are very
well-respected in your industry or profession, perhaps even holding celebrity-like status. Getting to
the top is easier than staying at the top however, and you will need to keep working hard to stay
where you are.
8. What can you most improve upon?

Written Responses

Speaking less to ensure he is listening would be beneficial for Edgardo. Focus may be another
improvement area Edgardo could work on.
Worked Together but at different companies

Enjoyable coworker with a strong entrepreneurial and creative streak. Willing to the think out of
the box and provide creative, original solutions. Not afraid to take risks. Personality suited for
leadership role.
Co-Workers

Edgardo is a sincere and likeable person, i atke pride to have met him as a professional contact as
well as a person i would consult for a personal advise. His energy and warmth of his personality are
well matched with an impeccable professional attitude.
Professional Acquaintance
well directed work teams. Human effective leadership
Worked Together but at different companies

He could achieve any goal and would have the best chance to build a great enterprise.
Worked Together but at different companies

We participated putting up an elementary school in Mexico, Edgardo is a team leader and hard
worker. He always has the exact word to motivate others to achieve goals and have a personal
growth in the way. He is creative and optimist and has a wide view of business considerating both
the working team and the customer.
Co-Workers

Edgardo introduces an human atmosphere that permits other to develope at máximum their
particular skills
Worked Together but at different companies

Edgardo is a real creative and inovative guy . Thanks to his open mind he is ready to bring a project
far away.
Worked Together but at different companies

Edgardo is a wonderful and charming person, who communicates enthousiasm and motivation
easily and makes you want to follow him, work with him and spend time on porjects with him. He
has a high level of empathy, is a good listener and really cares for others around him. However, he
can also give an impression of slight lack of organization, of excessive improvisation, and
sometimes of a sort of naïve approach to complex problems (over optimistic?).
Professional Acquaintance

Edwas es un tipo extraordinario, con ideas claras y un excepcional sentido de la positividad.


Professional Acquaintance

I experienced him as someone who is very serious in his work and will do everything to do the job
right. Do not know him well enough to mention areas for improvement.
Worked Together but at different companies

I think you can improve being more attentive with your agenda at work.
Professional Acquaintance

Edgardo has long and great experience in a multicultural environenent. He has managed
multicultural and international team working in different countries and languages and driving both
operational and strategic business missions to improve bottom lines and ensure long-term goals. He
has been a key actor in our business.
Co-Workers

Eduardo has great experience in managing a multicultural and international team, working in
different countries and languages, driving both operational and strategic business missions to
improve bottom lines and ensure long-term goals. He has a focus on designing efficient results,
oriented processes and structures, motivating team members to take responsability. Stéphane A.
Forissier CEO Testariva European Corp.
Professional Acquaintance
Unusually gifted individual. Preferred choice to work with. Tough worker. Improvements: work
plans development
Worked Together but at different companies

Edgardo is a very sympathic person. It's a beautiful person. Very close from peolple 's problems. He
knows to listen. Very human. He's creative. He's open to the world.
Professional Acquaintance

Edgardo has a big experience from Mexico and he has a clear view of Corporate Social
Responsability like a line of development of companies. He has an important international network
and his knowledge in international trading is an important skill for him. France market could be an
area to improve althought he is living there for more than 1-2 years. I hope the best for Edgardo,
Juan José Domínguez 0034609135109
Professional Acquaintance

Edgardo is a friendly cooperative, reliable and resourceful professional. I had the chance to share
work and found him a very committed individual, task oriented and talented.
Worked Together but at different companies

I think what Edgardo is doing with his degree, he will acquire more professional knowledge that it
will help to reach his goals in shorter time.
Co-Workers

I only know him from a very specific task and he was very collaborative, helpful and diligent. thanks
Professional Acquaintance

He's a creative thinker with a huge opportunity working in the international field of trade or
anything on the international front for launching a new business.
Professional Acquaintance

Edgardo has a real sense of the free enterprise. He is very motivated by his project and possesses
all the associated skills to make it a success. He is extremely communicative, has great social skills,
and then manages to attract people around his project and to work with him. He proves to be also
visionary with his strategic choices, and very wise for his decisions. I would recommend Edgardo
for any endeavour.
Professional Acquaintance

Edgardo is a hard worker. He has a great capacity of enterprising, with a strong natural leadership.
He is very appreciated by his colleagues at work because of his great human qualities, and capacity
to listen to others , respect and encourage them. He is very imaginative and creative. Edgardo is
very easily adaptable to changes and has guts to face unexpected circumstances He gets stuff done
and can advance on various projects at the same time. Edgardo is someone entirely reliable
Co-Workers

What is this?

Nobody is perfect, not even Bill Gates or Steve Jobs. These are areas where your colleagues feel you
can improve. By focusing on some of these areas, you can significantly improve your life at work and
your relationships with your colleagues. This will help you become more well-rounded and balanced,
and address any “rough edges” that hamper your ability to work with others.
Emotional Intelligence Report for Edgardo Koestinger

1. Overview:

Your Score
was: 17 / 20

Your score indicates that you are competent at recognizing basic facial emotions. You are generally aware of
what people are feeling in many situations. When feeling troubled or upset, you can figure out why you are
feeling that way. In a group setting, you are aware of how people feel about others in the group. In
emotionally-charged situations, you may feel anxious or tense, but you know how to control yourself and act
appropriately. While you value solitude, you prefer to spend time with friends or getting to know new people in
familiar and comfortable environments.

At the workplace, you can get comfortable with new colleagues. New environments may seem difficult, but you
can adapt and learn. You can blend into a new group or company. When in meetings, you notice obvious body
language that shows whether someone is interested, bored, eager or hostile. You can detect positive or negative
attitudes in the tone of someone's voice, and intuitively decide to like or dislike that person.

We recommend taking this test again 2 - 3 times in order to practice recognizing basic emotional states. Take
more time to listen when interacting with people. Say less, watch more. Lean in and watch what is happening on
their faces. The more you practice, the more you will improve.
2. Emotional Detection Analysis

Breakdown on your responses by emotion:


EMOTION RESPONSE

Fear

Happiness

Anger

Embarrassment

Pride

Surprise

Contempt

Disgust

Flirtatiousness

Pain

Compassion

Amusement

Interest

Sadness

Desire

Shame

Politeness

Love
Breakdown by emotion type:
EMOTION ACCURACY

Negative
Fear, Anger, Embarrassment, Contempt, Disgust, 88%
Sadness, Shame, Pain

Positive
Love, Desire, Amusement, Compassion, Flirt, 100%
Happiness

Neutral
100%
Politeness, Interest, Pride, Surprise

You are best at detecting Positive emotions.


3. Quick Guide to Facial Emotions

Here is a quick guide that will help understand some important


work-place related emotions

Contempt

Happiness
Anger
Sadness

Disgust

Credits for pictures and research: University of Berkeley, CA


Job compatibility Survey - View Report 8/12/13 10:26 PM

 Survey Report Home 4 Surveys Settings Sélectionner une langue ​ ▼ 

Edgardo's job compatibility matches: Realistic & Social

1. Primary Match 

2. Secondary Match 
1 Primary Match: Realistic
3. Other Types 

Points: 7

Realistic

Artistic Social

Investigative Conventional

Enterprising
Job Compatibility Graph

You are naturally suited well towards the following roles:

Executive

You enjoy getting the job done whether it is delivering a shipment of supplies, finishing production on a key component, or meeting a
deadline. You also like to see real, tangible results of your efforts immediately. You will excel in executive roles that are about delivering a
measurable result and working with physical things - Operations, Production, Manufacturing, Sales etc. When combined with an Enterprising
personality type, you will make a solid C-level executive.

Law Enforcement

You see things as they are. As a law enforcement officer, lawyer or a judge, you will come across all sorts of people driven by unrealistic or
untrue ideas. You will know how to deal with them based on facts and reality. You can distinguish between fact and fiction, reality and drama.
When combined with an Enterprising type, you will be realistic and persuasive, making you an especially good lawyer or counsel.

Construction

The construction industry is about building real, tangible things with your hands. You will enjoy seeing a home or a building result directly
from your efforts. You will be effective here in most roles.

Agriculture

Of all the personality types, you are the best-suited towards agriculture. You understand the real important of food production, of being
close to real things, and working with your hands. You will enjoy seeing your crops grow. You will enjoy the direct result of your long,
disciplined efforts.

Manufacturing Manager

You hate working in industries or roles where people just talk and nothing gets done. In a well-run manufacturing organization, you will enjoy
producing your industrial supplies at the end of each day. You will be good at the details of manufacturing and industrial supplies. You will get
the job done, and move up the ranks quickly.

Editor, Journalism

Being an editor or a reporter in a news publication will appeal to you since it deals with real events and people. There are daily deadlines, real
problems, and real things to get done. You will enjoy being in close touch with events as they are happening, and stories as they are
unfolding. You will bring a no-bullshit attitude to finding the facts which most news organizations will value and appreciate.

Surgeon, Doctor

Your dispassionate focus on the facts and reality make you an adept surgeon or physician. You will be able to perform surgery without feeling
scared, nauseous or uncertain. When combined with the Social personality type, this will make you an excellent doctor. You'll build caring

https://surveyreport.com/quiz3/report Page 1 sur 5


Job compatibility Survey - View Report 8/12/13 10:26 PM

relationships with patients, and deal with their problems based on research and facts efficiently.

Executive Assistant

Your attention to detail, and your hard work ethic, will make you a good assistant. Whatever the items on today's list, you will get them done.
Because of that, others will learn to rely on you for getting the small things done quickly and without hassle.

2 Secondary Match: Social

Points: 7

You are naturally suited well towards the following roles:

Human Resources

You have an innate understanding of people. You are able to build a good rapport, listen to others, and know how to deal with them. You
build good relationships with people. This makes you an excellent fit for Human Resources - whether as a recruiter, counselor or manager.
People like talking to you. They feel they can trust you. And you use that trust wisely to help them.

Client Services

Client services is as much about relationships as the job itself. You understand that and excel at it. You can keep people interested and
engaged in you. Even if projects are performing badly, you can often use your superior relationship advantages to soothe things over and
solve problems.

Customer Support

When combined with a Conventional personality type, you make an excellent customer support rep. You understand how to work within
prescribed rules, and enjoy making people happy by solving their problems. You believe that people come first, and your customers can
notice that. You are likely to do well and be promoted quickly within a customer support role.

Nursing, Doctor

You make an excellent care-giver, whether as a nurse or a physician. Healing people requires love and understanding, and you have plenty of
both. You can build a relationship with your patients based on genuine empathy, which positively affects their healing. They will keep coming
back to you, and your practice will grow.

Sales, Consultant

You are a natural salesperson. Because people like you, they are often open to your ideas and what you are selling them. You first establish a
relationship, and then introduce your product or service. You may not want to hurt people, so you don't push too hard in selling. When
combined with an Enterprising personality-type, you can really excel at sales by being both relationship-driven and persuasive.

Education, Teacher

There is perhaps no greater joy for you than helping teach and mentor young minds. You are helping the next generation. You feel your
students are your children, and care deeply for them. When combined with an Analytical personality type, you can excel at teaching in higher-
education (college, university etc).

Charity & Welfare

This is your best-fit role. You are naturally good at relating with others, and excel at all sorts of welfare and charity work. You genuinely care
about people and this will show in your work. You are likely to perform well at charities.

3 Other Match: Conventional

Points: 6

You are naturally suited well towards the following roles:

Manager

You believe in the tried and tested way of doing things, and excel in structured environments. You are the nuts-and-bolts of an organization.
You keep the wheels turning with your disciplined, organized approach. Over time, this makes you invaluable to any organization since you
quickly and quietly get work done. Because of this you will rise up the ranks quickly and become a manager, supervisor or executive
overseeing your area of work.

Operations

You particularly excel at operations, logistics and the art of the mundane. Getting stuff co-ordinated, delivered, manufactured or supplied on
time and per schedule. You have the ability to take a set of procedures and streamline them to make them better. You also have the
discipline to be good at doing the same thing routinely, and pay attention to detail. When combined with a Realistic personality type, you will
be amazing at this role.

https://surveyreport.com/quiz3/report Page 2 sur 5


Job compatibility Survey - View Report 8/12/13 10:26 PM

Logistice & Supply chain

With any project, you are good at managing and executing the mundane. Whether it is managing a network of vendors and suppliers, or
organizing the tickets for a corporate event, you can get things done efficiently and quickly. When combined with a Realistic personality type,
you will be excellent at this role.

Finance & Accounting

When combined with an Analytical personality, this is your best-fit role. It takes some specialized training, but within the highly rule-based
world of finance and accounting you will excel. Numbers do not lie. Balance sheets are driven by a fixed set of rules. Because of your discipline
and stick-to-the-rules approach, you will be valuable in this role.

Project Manager

When a project comes in that has a list of requirements, deliverables and a deadline, you will do really well. When it is not defined, you will not
perform well. Since most projects are structured and defined, this is a role you are suited to.

Customer Service & Support

When combined with a Social personality type, there is perhaps no better customer service rep out there. You care for people, and you have
the ability to get their problems resolved within the rules and structure given to you by your organization.

Government

Government is built on a large set of rules and procedures. Most government departments have a sizable bureaucracy. You are content to
live by the rules, and when needed, know how to shortcut them to get your job done. Bureaucracy does not intimidate you. You will be a
good fit within most government jobs.

4 Other Match: Enterprising

Points: 6

You are naturally suited well towards the following roles:

Sales

You are well-suited towards sales roles since you are persuasive and often able to convince others of your ideas. When presented with an
obstacle, you often come up with out-of-the-box solutions. You can sell to others in innovative and creative ways. If a product is not selling,
you will often come up with new techniques to sell it that have not been tried before.

Marketing

You understand how to portray your ideas to make them appealing to others. Combined with some analytical skills, this would make you
phenomenal at marketing. Marketing is more art than science, and you thrive in areas with rules are not clearly defined.

Product Management

You like to take build things and pursue your own ideas. When given responsibility to manage a product, if you can believe that its yours and
given full responsibility for it, you will excel at the job. However if the role is presented to you as mechanical list of to-do items, you will treat
this as someone else's idea and not perform as well.

Executive

You are always looking for opportunities and ideas. In a mediocre organization that is very rigid, you will fail. However within the right
company that values innovation, disruption and new ideas, you will quickly rise to the top because of your enterprising nature. You are more
well-suited towards small businesses and start-ups that tend to be open and flexible.

Business Development

Similar to your prowess at sales and marketing, you will do well at building partnerships for your organization in a business development role.
You will thrive where the opportunities and role is less defined. You are the rainmaker for your organization, and will always keep trying to
bring in new opportunities and ideas. When paired with the Social personality-type, you will be a 5-star BD person.

Venture Capital

You believe in taking calculated risks with your time and your money. You would be well-suited towards venture capital (VC, Angel, Private
Equity) where you are making risky, ill-defined investment decisions in new and small businesses. Where the rest of the world sees
uncertainty, you see opportunity. When combined with an Analytical type, this would make you an ideal junior or mid-level manager. When
combined with a Social type, this would make you an excellent partner at a VC firm.

Entrepreneur

This is your best-fit role. You have had some experience organizing things - events, parties, charities or groups. You are naturally good at
organizing businesses. You are able to deal with your fear of failure and take calculated risks. All Enterprising types should try starting a
business at some point in their lives - even if it is just a small side- business. It will be a rewarding experience.

Inventor

https://surveyreport.com/quiz3/report Page 3 sur 5


Job compatibility Survey - View Report 8/12/13 10:26 PM

When combined with an Artistic or Analytical personality type, this makes you well- suited to being an Inventor. This also influences what kind
of products you will make as an inventor. You may already have thought of new products that are just waiting to be invented. You may also
have a patent to your name. When combined with an Artistic personality type, you will come up with the most creative inventions possible.

5 Other Match: Investigative

Points: 6

You are naturally suited well towards the following roles:

Academics, Teaching

You enjoy the life of the mind. Intellectual pursuit of knowledge can be an end in and of itself. There is great joy in dealing with complex ideas
and problems, and coming up with elegant solutions. You enjoy helping young minds experience and learn knowledge, and transferring on
what you have learnt. Your career in academia can be a life-long one. When combined with a Social or Artistic personality type, you will make
a 5-star teacher.

Researcher (all areas)

Being a Researcher in any area or discipline means being on the cutting edge of knowledge in that area. You enjoy pushing and expanding the
limits of knowledge. You scope out the problem, then devise the most probable method to get to a solution. With your highly-developed
analytical skills and insatiable sense of curiosity, you can keep researching hard problems until you come up with a solution.

Engineering

You can apply your analytical and problem-solving skills to be a very competent engineer. Whether it is building bridges, designing a circuit or
running an experiment, your attention to detail and analytical mind bring you clear advantages. You derive a sense of satisfaction from an
engineering task completed. When combined with a Realistic personality type, you will make a 5-star Engineer.

Computer Software

Similar to Engineering, you are very good at computers. Chances are you already know a lot about how to operate them efficiently. You are
good at math, at relationships between variables, and understand how software should run. You will be very strong in writing computer
code, designing software and architecting complex computing systems. When combined with an Enterprising personality type, you can be a
superb technology entrepreneur.

Strategy & Corporate Development

Strategic thinking requires analysis and advance planning. It requires an innate ability to understand cause-and-effect variables, and use that
to forecast likely future outcomes. You have the ability to perform well in strategic and corporate development roles at large organizations,
research institutions and government think-tanks. You can analyze and prepare a good strategic roadmap for an organization.

Money Management

Your deep analytical skills make you suitable for managing money and delivering better- than-market returns for investors. You can apply
your analysis to new investment ideas and show whether they are viable or not. Your understanding of abstract variables, probability and
likely outcomes allow you to invest better than average. You would fit in well within a hedge fund, private equity or mutual fund. When
combined with a Realistic personality type, you would make the best of investor - one not driven by emotions but by logic, and one with
patience.

6 Other Match: Artistic

Points: 6

You are naturally suited well towards the following roles:

Fine Arts

You believe work should be an outlet for creative expression. You believe in your individuality. You believe that we are here to build and
express new things, and that by doing so, we make the world a better place. our sensitivity allows you to see things that others often miss.
This can be both a blessing and a curse, but it makes you unique. You are a highly creative person, and would likely excel at all forms of Fine
Art - painting, sculpture, drawing and others. This is your best-fit role.

Actor, Theater

Your flair for expression, and desire for attention, makes you adept at the performing arts. When combined with the Social personality type,
you can relate to people on-stage with your facial expressions and body language. You have nuance, and your desire for the spotlight allows
you to excel at the performing arts.

Writer

https://surveyreport.com/quiz3/report Page 4 sur 5


Job compatibility Survey - View Report 8/12/13 10:26 PM

This is another common outlet for creative expression. You would derive satisfaction from writing, if that becomes your emotional outlet. To
excel at writing, it is best to separate personal and professional writing. Personal is what you write for yourself. Professional is what you write
for others. Focus professional writing on areas that you have an expertise in, and that are of strong interest to others.

Inventor

When combined with the Enterprising personality type, you can be a great inventor. Creativity does not always have to be expressed through
a paintbrush. It was shine through brilliant new products or services. You have the spark of creativity in you that shows you what is possible.

Graphic Designer, Advertising

Your master of color, speech or form allows you to craft marketing messages in attractive ways so that others will listen. Your are never out of
new ideas. This makes you very valuable to advertising agencies, ad networks and other companies involved in selling things.

Director, Film & Movies

Your flair for creative expression can dramatically enhance the art of story-telling in movies and television. We are drawn to good stories, and
you know how to make them special. When combined with an Enterprising personality type, you will have both the ability to tell good stories
via film, and to persuade others to help you make them a reality.

Music & Entertainment

You can recognize good talent. Your musical tastes are likely well-developed. You could be a good musician, composer or songwriter. Or you
could excel within the recording and entertainment industry as someone who recognizes and nurtures good talent.

About Team FAQs Privacy TOS Contact Us © Survey Report 20

https://surveyreport.com/quiz3/report Page 5 sur 5


Le point sur…
Le régime
Auto-entrepreneur

L
’activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut Attention : avant d’adhérer au régime auto-entrepreneur, il
être exercée à titre principal, par exemple, par un convient de vérifier que ce régime est adapté à votre situation.
chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre En effet certaines professions ne peuvent pas, par exemple,
complémentaire par un salarié du secteur privé, un fonctionnaire être exercées sous le régime auto-entrepreneur. Tel est le
ou un retraité qui a un projet de développer une activité annexe cas notamment des activités relevant de la TVA immobilière.
ou encore par un étudiant qui souhaite créer sa première activité Il en est de même des activités exercées dans le cadre d’un
alors même qu’il poursuit ses études. Ce régime permet, par lien de subordination pour lesquelles seul le salariat doit être
exemple, de débuter un projet d’entreprise. retenu. L’exercice d’une activité dans le cadre d’une société
ne permet pas de recourir à ce dispositif. Le chiffre d’affaires
Parmi les caractéristiques du dispositif on peut noter que les
ne doit pas dépasser cer tains seuils. Selon les cas, une
formalités liées à la création d’entreprise sont simplifiées (sur
qualification est obligatoire...
www.lautoentrepreneur.fr). Le régime auto-entrepreneur permet
d’anticiper le paiement des charges fiscales (sur option) et Aussi, nous vous invitons à bien vous informer sur le régime
sociales à partir d’un taux forfaitaire sur le chiffre d’affaires. auto-entrepreneur. Dans ce cadre, vous pouvez vous rapprocher
de votre Chambre de commerce et d’industrie, de votre
L’auto-entrepreneur peut bénéficier du statut de l’EIRL
Chambre de métiers et de l’artisanat ou de votre Urssaf.
(entrepreneur individuel à responsabilité limitée) en affectant à
son activité professionnelle un patrimoine spécifique séparé de Le présent document, volontairement synthétique vous
son patrimoine personnel. Il conserve toutefois le régime fiscal donnera les principales informations sur ce dispositif.
et social forfaitaire lié au régime de l’auto-entreprise.
BON À SAVOIR...
L’auto-entrepreneur bénéficie de l’exonération de la cotisation Nous vous rappelons que les formalités et informations relatives
foncière des entreprises l’année de la création et les deux années au dispositif sont accessibles sur www.lautoentrepreneur.fr
suivantes. Ce site est le seul portail officiel contenant les informations
relatives à l'auto-entrepreneur.
L’auto-entrepreneur qui obtient l’Aide aux chômeurs
Vous pouvez sur ce site assurer l'ensemble des formalités
créateurs ou repreneurs d’entreprise (Accre) bénéficie d’un relatives à l'auto-entrepreneur.
taux forfaitaire minoré.
Nous vous mettons en garde contre des organismes qui vous
réclameraient des frais d'inscription.

À JOUR AU 1er janvier 2013


À qui s’adresse ce régime ?
Toute personne peut, sous conditions, Toutefois, cette activité doit être exercée Un auto-entrepreneur peut bénéficier du
devenir auto-entrepreneur. Que ce soit à sous forme d’entreprise individuelle et statut de l’EIRL.
titre principal pour, par exemple, un relever pour l’assurance vieillesse du Régime En affectant à son activité professionnelle un
chômeur qui veut se lancer ou à titre social des indépendants (RSI) ou de la Caisse patrimoine spécifique, il protège son
complémentaire pour un salarié du secteur interprofessionnelle de prévoyance et patrimoine personnel. La déclaration
privé, un fonctionnaire ou un retraité qui d’assurance vieillesse (Cipav). d’affectation peut s’effectuer sur :
souhaite développer une activité annexe en www.lautoentrepreneur.fr
Un entrepreneur individuel déjà en activité
complément de son salaire, de son
peut, sous certaines conditions, opter pour
traitement ou de sa retraite ou encore par
le régime auto-entrepreneur jusqu’au Pour en savoir plus : www.eirl.fr
un étudiant qui créé sa première activité
31 décembre 2013, s’il relève du RSI ou de
alors même qu’il poursuit ses études.
la Cipav pour son assurance vieillesse pour
une application au 1er janvier 2014.

Quelles conditions ?
L’entreprise individuelle doit relever du L’entreprise est en franchise de TVA (pas de Le régime auto-entrepreneur ne dispense
régime fiscal de la micro-entreprise, facturation, ni de récupération de TVA). pas de l’obligation :
c’est-à-dire réaliser un chiffre d’affaires qui - de l’obtention d’une qualification ou
Attention : certaines activités sont exclues du
ne doit pas dépasser pour une année civile d’une expérience professionnelle pour
régime fiscal de la micro-entreprise et par
complète en 2013 : des activités telles que les métiers du
conséquent du régime auto-entrepreneur.
- 81 500 € pour une activité de vente de Sont notamment concernées, les activités bâtiment, de l’automobile, de
marchandises, d’objets, de fournitures, relevant de la TVA immobilière (opérations de l’alimentaire, de la coiffure, de
de denrées à emporter ou à consommer marchands de biens, lotisseurs, agents l’esthétique… ;
sur place, ou pour des prestations immobiliers, opérations sur les parts de sociétés - de l’inscription au répertoire des métiers
d’hébergement, à l’exception de la immobilières), les locations d’immeubles nus (RM) pour les activités artisanales à titre
location de locaux d’habitation meublés à usage professionnel, certaines activités principal ;
dont le seuil est de 32 600 € ; commerciales ou non commerciales comme - de la souscription d’une assurance
- 32 600 € pour les prestations de services la location de matériels et de biens de professionnelle pour certaines activités,
relevant de la catégorie des bénéfices consommation durable. notamment pour le bâtiment.
industriels et commerciaux (BIC) ou des Le régime auto-entrepreneur ne peut pas Pour certaines activités artisanales (voir
bénéfices non commerciaux (BNC). être choisi lorsque l’activité est exercée dans annexe), l’auto-entrepreneur est tenu
le cadre d’un lien de subordination pour d'attester de sa qualification professionnelle
laquelle seul le salariat doit être retenu. lors de sa déclaration de début d’activité.
BON À SAVOIR...
Le chiffre d’affaires est à proratiser en fonction de la date de création de l’activité. Par exemple, pour une activité de prestations de services
commencée au 1er mars 2013, le montant maximum du chiffre d’affaires à ne pas dépasser est de (32 600 x 306) / 365 soit 27 330 euros.

Quelles spécificités ?
Lors de la création de l'entreprise, l'auto- Les agents commerciaux restent tenus de pas 26 420 € par part de quotient familial
entrepreneur est dispensé d'immatriculation s’immatriculer au régime spécial des agents en 2011, soit :
au registre du commerce et des sociétés (RCS) commerciaux auprès du greffe du tribunal - 26 420 € pour une personne seule ;
et au répertoire des métiers (RM). de commerce dans le ressort duquel ils sont - 52 840 € pour un couple ;
Toutefois, l'auto-entrepreneur qui crée domiciliés. - 79 260 € pour un couple avec deux
une activité artisanale à titre principal, L’auto-entrepreneur bénéficie du régime enfants.
doit s'inscrire au RM. Il est dispensé du micro-social simplifié. Ses cotisations et
stage préalable à l'immatriculation au RM. contributions sociales sont déclarées et BON À SAVOIR...
Il est également exonéré des frais liés aux calculées par lui-même en appliquant un
formalités d'immatriculation et, jusqu'à la taux forfaitaire au chiffre d’affaires ou aux
La demande d’option pour le
fin de la 2e année civile suivant celle de la recettes réalisés.
versement libératoire de l’impôt sur le
création de son entreprise, de la taxe pour
L’auto-entrepreneur est exonéré de la revenu doit se faire au plus tard le
frais de chambre de métiers.
cotisation foncière des entreprises dernier jour du 3e mois suivant celui de
Attention : l’année de la création de son entreprise la création pour une application
et les deux années suivantes. immédiate et avant le 31 décembre de
l’artisan ou le commerçant déjà en activité
l’année en cours pour une application
qui souhaite devenir auto-entrepreneur ne Il peut opter pour le versement libératoire
de l’impôt sur le revenu, à condition que l’année suivante.
peut pas bénéficier de la dispense
d’immatriculation au RCS ou au RM. le revenu de son foyer fiscal ne dépasse
Le versement libératoire est calculé en auto-entrepreneur. Dans ce cas, un taux de ces exonérations, il bénéficiera :
appliquant sur le chiffre d’affaires ou les spécifique pour le calcul des cotisations et - dans un premier temps de l’exonération
recettes un taux spécifique (1 % pour les contributions sociales est appliqué. applicable selon des modalités de
ventes, 1,70 % pour les prestations BIC et déclaration et de calcul de droit commun
Attention :
2,20% pour les prestations BNC). Il est payé (calcul des cotisations à titre provisionnel
en même temps que les cotisations et le cumul avec d’autres dispositifs
puis régularisation sur la base du revenu
contributions sociales. d’exonération (installation en zone franche
professionnel) ;
urbaine - ZFU, en zone de redynamisation
Le bénéficiaire de l’aide aux chômeurs urbaine - ZRU) n’est pas possible. - puis, au terme de l’exonération, du calcul
créateurs ou repreneurs d’entreprise (Accre) des cotisations sur le chiffre d’affaires à
peut bénéficier en même temps du régime Si l’auto-entrepreneur demande, au partir des taux forfaitaires applicables à
moment de la création de l’activité, l’une l’auto-entrepreneur.

Comment adhérer ?
! Dans le cas d’une création, le plus simple et le plus rapide est Dans le cas d’un entrepreneur individuel déjà en activité, le
de remplir le formulaire de déclaration d’activité spécifique auto- ! formulaire de la demande d’adhésion peut être également rempli
entrepreneur et de le transmettre en ligne sur et transmis en ligne sur www.lautoentrepreneur.fr.
www.lautoentrepreneur.fr, en joignant un justificatif d’identité.
À défaut, la demande d’adhésion peut être obtenue auprès :
À défaut, la déclaration d’activité peut être :
- du centre de paiement du régime social des indépendants (RSI)
- imprimée sur www.lautoentrepreneur.fr et transmise au ou de la caisse RSI pour les activités artisanales et commerciales ;
centre de formalités des entreprises avec un justificatif d’identité; - de l‘Urssaf ou de la caisse RSI pour les activités libérales.
- ou effectuée auprès du centre de formalités des entreprises.

Comment déclarer et payer ?


Au moment de l’adhésion, l’auto-entrepreneur choisit de déclarer Cette taxation peut entraîner, le cas échéant, une perte du bénéfice
et payer ses cotisations et éventuellement l’impôt sur le revenu du régime auto-entrepreneur.
mensuellement ou trimestriellement.
La déclaration et le paiement s’effectuent :
Il est conseillé à un demandeur d’emploi qui choisit de continuer
à percevoir mensuellement ses allocations de Pôle emploi de choisir - sur www.lautoentrepreneur.fr
le paiement mensuel afin de pouvoir justifier de ses déclarations Un guide « mode d’emploi » pour s’inscrire, déclarer et payer en
auprès de Pôle emploi. ligne est disponible sur le site / rubrique « documents utiles ».
- ou par voie postale auprès du centre de paiement du RSI pour les
L’auto-entrepreneur doit systématiquement compléter et adresser
artisans commerçants ou à l’Urssaf pour les professions libérales.
sa déclaration. En l’absence de chiffre d’affaires (CA), il doit
mentionner un CA nul, en inscrivant «0», pour la période concernée. BON À SAVOIR...
À défaut de déclaration, une pénalité d’un montant de 47 €
(en 2013) vous sera appliquée pour chaque déclaration manquante. Les cotisations sociales et les charges fiscales
Si vous n’avez pas régularisé votre dossier en fin d‘année, vous sont calculées à titre définitif et ne font,
serez taxé d‘office sur une base forfaitaire. en aucun cas, l’objet d’une régularisation.

Comment sortir du dispositif ?


L’auto-entrepreneur peut choisir de sortir du dispositif volontairement: restant inférieur à 89 600 euros pour le commerce ou
- en effectuant une déclaration de cessation d’activité sur 34 600 euros pour les services et les activités libérales) ;
www.lautoentrepreneur.fr ou auprès du centre de formalités - de dépassement des seuils de 89 600 euros ou 34 600 euros* ;
des entreprises (CFE) compétent ; - d’option pour un régime réel d’imposition ;
- en renonçant au régime micro social simplifié. - de déclaration d’une nouvelle activité hors champ du dispositif.
Attention, la sortie du dispositif est automatique en cas : * Dans ces deux cas, il bénéficie du régime micro-social simplifié jusqu’au
- de dépassement, l’année de la création, des seuils applicables au 31 décembre de l’année de dépassement, mais l’option pour le prélèvement
libératoire de l’impôt sur le revenu cesse rétroactivement au 1er janvier de
régime fiscal de la micro-entreprise (81 500 euros pour le commerce
l’année de dépassement.
ou 32 600 euros pour les services et les activités libérales)* ;
- d'absence de chiffre d’affaires pendant 24 mois civils ou Si l’auto-entrepreneur sort du dispositif, mais souhaite
8 trimestres civils consécutifs. Dans ce cas, l’auto-entrepreneur poursuivre son activité, il doit s’immatriculer, le cas échéant, au
perdra le bénéfice du régime et pourra éventuellement être radié Registre du commerce et des sociétés ou au Répertoire des métiers.
d’office ; Il ne bénéficie plus du régime micro-social simplifié et ses cotisations
- de dépassement pendant deux années consécutives des seuils sont calculées selon les règles de droit commun.
applicables au régime fiscal de la micro-entreprise (tout en
Quels sont les taux de cotisations et de l’impôt sur le revenu ?
Le régime micro-social simplifié permet de calculer et de payer les cotisations et contributions de protection sociale obligatoire et
éventuellement l’impôt sur le revenu en fonction du chiffre d’affaires ou des recettes. Des taux forfaitaires sont appliqués. Ils concernent
pour la partie sociale, les cotisations d’assurance maladie-maternité, d’indemnités journalières (excepté pour les professions libérales),
de CSG/CRDS, d’allocations familiales, de retraite de base, de retraite complémentaire obligatoire, du régime d’invalidité et de décès.
Il est à noter que l’auto-entrepreneur est également redevable de la contribution à la formation professionnelle.

Cas général

Régime micro-social simplifié


Organisme Exemple d’activités Régime micro-
Activités avec option pour le versement libératoire
de retraite concernées social simplifié
de l’impôt sur le revenu

Restaurateurs, opticiens,
Ventes de marchandises (BIC) magasins prêt-à-porter, 14,00 % 15,00 %
chaussures…

Coiffeurs, cordonniers,
RSI Prestations de service BIC 24,60 % 26,30 %
plombiers…

Agent commercial,
Prestations de service BNC exploitant d’auto-école… 24,60 % 26,80 %

Architecte, psychologue,
CIPAV Activités libérales (BNC) consultant… 21,30 % 23,50 %

Bénéficiaire de l’Accre
Si l’auto-entrepreneur bénéficie de l’Accre, le cumul de l’exonération et du régime micro-social simplifié se traduit par l’application
de taux spécifiques :

1ère période 2e période 3e période Au-delà


Jusqu’à la fin du 3 e

Organisme trimestre civil qui suit le Les 4 trimestres suivants Les 4 trimestres suivants
Activités
de retraite début de l’activité

Sans option Avec option Sans option Avec option Sans option Avec option
fiscale fiscale fiscale fiscale fiscale fiscale

Ventes de marchandises (BIC) 3,50 % 4,50 % 7,00 % 8,00 % 10,50 % 11,50 %

RSI Prestations de service BIC 6,20 % 7,90 % 12,30 % 14,00 % 18,50 % 20,20 %
Cf.
Cas général
Prestations de service BNC 6,20 % 8,40 % 12,30 % 14,50 % 18,50 % 20,70 %

CIPAV Activités libérales (BNC) 5,40 % 7,60 % 10,70 % 12,90 % 16,00 % 18,20 %

BON À SAVOIR...
L'option « auto-entrepreneur » est prise au moment de la déclaration de création d'activité ou jusqu’au dernier jour du 3e mois qui suit
cette déclaration. Une fois complété, votre dossier Accre doit être déposé auprès de votre CFE, en même temps que votre déclaration de
création d’activité ou au plus tard le 45e jour suivant ce dépôt.

Contribution à la formation professionnelle


Pour calculer cette contribution obligatoire, l’auto-entrepreneur doit appliquer à son chiffre d’affaires l’un des taux suivants en fonction
de sa catégorie professionnelle.

Catégorie Artisan Artisan


Commerçant Profession libérale
professionnelle (hors Alsace) (Alsace)

TAUX 0,10 % 0,30 % 0,17 % 0,20 %


Les prestations sociales

Maladie - maternité, allocations familiales

L’activité d’auto-entrepreneur est l’activité principale. L’auto-entrepreneur bénéficie :


- de l’assurance maladie-maternité, gérée par le RSI, pour les prestations maladie en nature identiques à celles des salariés
(médicaments, soins, hospitalisation…), le droit aux prestations indemnités journalières (uniquement pour les artisans et
commerçants) soumis aux conditions habituelles des travailleurs indépendants et les prestations maternité et paternité ;
- des allocations familiales, gérées par la Caisse d’allocations familiales (Caf), avec des prestations identiques à celles des
salariés.

L’activité salariée reste l’activité principale et l’auto-entrepreneur :


- reste affilié au régime salarié pour son assurance maladie-maternité (remboursements maladie, prestations
maternité/paternité et indemnités journalières salariées) ;
- bénéficie des prestations d’allocations familiales, gérées par la Caf ou la Mutuelle sociale agricole (MSA).

Retraite

L’activité d’auto-entrepreneur est l’activité principale : BON À SAVOIR...


l’auto-entrepreneur obtient des droits à la retraite de base et à la retraite
complémentaire, gérées par le RSI (artisans, commerçants) ou la Cipav Si vous exercez simultanément
(professions libérales). L’acquisition de droits relatifs à son activité une activité salariée et une activité d’auto-
d’auto-entrepreneur est fonction de son chiffre d’affaires. entrepreneur, la durée d'assurance prise
en compte pour la retraite de base ne
L’activité salariée reste l’activité principale : peut pas excéder, tous régimes de base
l’auto-entrepreneur acquiert également des droits de retraite de base et confondus, 4 trimestres par an.
de retraite complémentaire au RSI (artisans, commerçants) ou à la Cipav
(professions libérales) pour son activité d’auto-entrepreneur en fonction
de son chiffre d’affaires.

Montant de chiffres d’affaires (CA) à réaliser pour validation de trimestres


Quelle que soit la date de création d’activité, l’auto-entrepreneur doit réaliser un chiffre d’affaires minimum pour
valider 1, 2, 3 ou 4 trimestres de retraite.

Organisme Activités Validation Validation Validation Validation


de retraite 1 trimestre 2 trimestres 3 trimestres 4 trimestres

Chiffre d’affaires Chiffre d’affaires Chiffre d’affaires Chiffre d’affaires


minimum à réaliser minimum à réaliser minimum à réaliser minimum à réaliser

Ventes de marchandises
6 502 € 13 006 € 19 509 € 26 013 €
(BIC)

RSI Prestations de service BIC 3 771 € 7 543 € 11 315 € 15 087 €

Prestations de service BNC 2 857 € 5 715 € 8 572 € 11 430 €

CIPAV Activités libérales (BNC) 2 857 € 5 715 € 8 572 € 11 430 €


é flexe Internet : www.lautoentrepreneur.fr
r
Ayez le

POUR ADHÉRER :
- vous bénéficiez d'un accompagnement pour remplir votre
déclaration d'activité ;
- vous accédez directement au formulaire Accre ;
- vous avez immédiatement l'accusé de réception de votre
déclaration avec un numéro de dossier...

POUR DÉCLARER ET PAYER, pensez à vous inscrire


dès réception de votre numéro Siret

Réalisation : Acoss/Urssaf - NAT/ 2169 / janvier 2013 / Auto-entrepreneur - Impression : Rotocolor - Photo : © Goodshoot
- vous bénéficiez d'une aide en ligne ;
- les cotisations sont automatiquement calculées ;
- vous êtes prélevé à la date d'échéance
Pour vous accompagner dans ces démarches, consultez le guide « mode
d’emploi de la dématérialisation » sur www.lautoentrepreneur.fr
dans la rubrique « documents utiles ».
Lettre de Marcel BICH
à ses actionnaires

"Assemblée Générale
du 4 Juin 1973"

Messieurs les Actionnaires,

A l'occasion de la première Assemblée de notre Société, après son introduction à la Bourse de


Paris le 15 Novembre 1972, je désirerais vous dire comment je conçois sa conduite.

Cette conduite s'est forgée pendant les vingt dernières années où après avoir fondé la Société,
je l'ai dirigée. Elle n'est pas le fruit d'une formation reçue dans une business-school
américaine ou française, elle est la résultante de la dure école des affaires où je suis entré à
18 ans par la plus petite porte. Personne ne me contestera le titre de "money-maker", puisque
notre Société débutait en 1953 avec 10.000 nouveaux francs et a un capital nominal en 1973
de 150.000.000 de nouveaux francs par auto-financement. Cette progression représente à
quelque chose près le doublement du capital chaque année pendant vingt ans.

Ce développement est basé sur le risque ; le gain est proportionnel au risque ; plus vous
risquez, plus vous avez de chance de gagner… ou de perdre. Solution pratique : couvrir le
risque en totalité dès le départ, cela fait vous ne pouvez plus que gagner. Ceci vous explique
pourquoi dans nos bilans vous ne trouverez pas d'emprunt à long et moyen terme, chose rare
à notre époque où avec la dévaluation des monnaies la tentation est grande d'emprunter.

La deuxième base de notre affaire est de faire confiance à la responsabilité individuelle. Nous
sommes férocement anti-technocratiques. On ne tient pas le prix du bœuf en contrôlant les
bouchers, on tient le prix du bœuf en produisant du bœuf. La technocratie est le mal de notre
époque ; partie du plus haut (E.N.A.), elle gagne tous les échelons ; elle séduit
particulièrement les français – cartésiens de nature – elle aboutit à une pléthore de
gestionnaires, d'organisateurs, mais quand il s'agit de faire le "boulot" il n'y a plus personne.
Cette technocratie entraîne un coût de production élevé et ce qui est bien plus grave, elle
rend les gens moroses parce qu'ils s'ennuient dans leur travail sans initiative. Par la confiance
donnée à l'ouvrier, à l'employé, au cadre, tout se trouve simplifié. Contrairement à ce qui se
dit les chances de réussites de l'entreprise libre et indépendante sont plus grandes
aujourd'hui qu'hier. Pour vous en convaincre, il suffit de voir les difficultés de plus en plus
grandes dans lesquelles se débattent les grandes entreprises étatiques.

Par ailleurs, les affaires ne peuvent résister aujourd'hui qu'à l'échelle mondiale. Cette échelle
demande une entreprise puissante financièrement, industriellement et commercialement.

Cette puissance nécessaire et cette individualité nécessaire aussi sont diamétralement


opposées. Il y a là un problème difficile à résoudre. La Société BIC en recherche la solution
dans son action de tous les jours : "c'est la fonction qui crée l'organe".

Je vous prie d'agréer, Messieurs les Actionnaires, l'expression de ma considération distinguée.

SOCIETE BIC

Marcel BICH
Président Directeur Général
Un patron d'entreprise doit-il se mettre à Twitter ? 8/16/13 2:34 PM

SOCIÉTÉS

Un patron d'entreprise doit-il se mettre à Twitter ?

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/04/26/20005-20130426ARTFIG00369-un-patron-d-entreprise-doit-il-se-mettre-a-twitter.php

Mis à jour le 26/04/2013 à 14:10

Crédits photo : mediaphotos/Getty Images/iStockphoto

EN BREF

La plupart des patrons français ont «peur» de s'aventurer sur Twitter et les réseaux sociaux
Plus une entreprise est visible, plus les libertés du patrons sont amoindries

Sur Twitter, le patron s'adresse à la fois à ses collaborateurs et au public extérieur

Qu'ont en commun Clara Gaymard1, Serge Papin2, ou Alexandre Bompard3? Mis à part des fonctions respectives de patrons de grandes
entreprises, ils sont également des utilisateurs réguliers du réseau social Twitter. Tweets corporate, privés, ou en réaction à l'actualité, les
patrons sont de plus en plus nombreux à tweeter régulièrement. «Le sujet est très connu et débattu aux États-Unis, par exemple, mais il
est encore assez rarement abordé en France par les médias généralistes», remarque Stanislas Magniant4, directeur de Publicis Consultants
Net Intelligenz5.

Pour les chefs d'entreprise, tweeter permet de contribuer à la visibilité de la société, tout en inscrivant son patron dans l'ère du temps,
avec une présence sur le web. Cela permet aussi de marquer l'esprit et l'identité de l'entreprise concernée. «En revanche, on s'aperçoit que
plus l'entreprise est importante, plus le sujet est délicat. Pour le patron d'une entreprise du CAC 40 par exemple, la liberté est
amoindrie... Et cette marge de liberté se réduit à la mesure de l'exposition. Il peut parfois suffire d'un tweet pour qu'une action plonge en
Bourse!», explique Stanislas Magniant. À titre d'exemple, on peut se remémorer le post Facebook de Reed hasting, le PDG de Netflix, qui
avait publié les résultats de sa société avant la diffusion officielle6, et sans prévenir les actionnaires. Un cas qui a fait bouger les lignes,
puisque les États-Unis ont dès lors autorisé les entreprises américaines à afficher leurs bénéfices sur Twitter ou Facebook, tant que les
investisseurs seront prévenus.

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/04/26/20005-20130426ARTFIG003…un-patron-d-entreprise-doit-il-se-mettre-a-twitter.php?print=true Page 1 sur 4


Un patron d'entreprise doit-il se mettre à Twitter ? 8/16/13 2:34 PM

Aujourd'hui, seuls 6 patrons du CAC 40 sont sur Twitter !


Stanislas Magniant, directeur de Publicis Consultants Net Intelligenz

La plupart des patrons tweetent uniquement pour le compte de leurs entreprises. «On peut aussi se poser la question de savoir si, comme
pour un politique, c'est bien le patron en personne qui est derrière leur écran, et que ce n'est pas son équipe de communication», précise
Stanislas Magniant. «Lorsqu'un patron s'exprime sur un média social, il s'adresse à deux catégories de personnes: les internautes qui
suivent l'activité de son entreprise, bien sûr, mais aussi à l'ensemble de ses collaborateurs», souligne Emery Doligé7, expert en stratégie
digitale. Raison de plus pour un patron de rester prudent, et de bien peser ses mots, surtout à la vitesse - notamment sur Twitter - où se
divulgue l'information!

Clara GAYMARD Suivre


@Clara_Gaymard

Pour des engagements forts, j'ai signé la


@CharteDiversite pour @GE_FRANCE !
pic.twitter.com/fQOvkbb7lW
11:25 AM - 24 Avr 2013

3 RETWEETS 1 FAVORI

Un compte Twitter (@tweetbosses12) s'est même spécialisé dans la compilation de patrons qui tweetent. Cela permet aux internautes de
voir en temps réel les tweets des patrons de différentes sociétés. Parmi les dirigeants présents sur Twitter, on en distingue aussi un
certain nombre qui ne tweetent que très peu sur leur entreprise. C'est le cas d'Alexandre Bompard13, PDG de la Fnac, qui n'hésite pas à
partager ses points de vues sur l'actualité, ou sur sa vie privée.

Alexandre Bompard Suivre


@bompard

Philippe Chaffanjon était un professionnel hors pair et


un homme rare. Pensées émues pour ses proches et
les équipes de @Radiofrance.
7:36 PM - 24 Avr 2013

19 RETWEETS 4 FAVORIS

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/04/26/20005-20130426ARTFIG003…un-patron-d-entreprise-doit-il-se-mettre-a-twitter.php?print=true Page 2 sur 4


Un patron d'entreprise doit-il se mettre à Twitter ? 8/16/13 2:34 PM

Alexandre Bompard Suivre


@bompard

Ce #bayern là même avec des poteaux ronds je ne suis


pas sûr qu'il soit vraiment prenable #autreplanete
10:24 PM - 23 Avr 2013

10 RETWEETS 4 FAVORIS

«Alexandre Bompard (@bompard19) et quelques autres font partie de ces patrons qui font des «bons tweets» en alternant tweets
professionnels et tweets d'ordre plus privé... C'est en partie ce qui explique le nombre élevé (34.917) de followers qui suivent le PDG de la
Fnac. Il ne tweete pour son entreprise que lorsqu'il a des actualités vraiment importantes à annoncer», analyse Stanislas Magniant.

Président de Being Worldwilde et vice-président de TBWA Europe, Nicolas Bordas (@nicolasbordas20) est le principal initiateur de
@tweetbosses21. Il explique la «frilosité» des patrons français de se mettre à Twitter par la peur des réseaux sociaux. «Dans les années
qui viennent, cette frilosité bien française sera balayée! La présence sur Twitter des patrons représente une multitude d'atouts: la
proximité et la relation directe avec les internautes, une mine d'or d'informations... Cela permet aussi de renforcer le lien avec ses
collaborateurs: à TBWA par exemple, les systèmes de communication interne sont peu à peu remplacés par Twitter et Facebook»,
explique Nicolas Bordas. Pour en savoir plus, une conférence intitulée «les boss qui tweetent... et ceux qui ne tweetent pas»22 se
déroulera à l'école des Mines Paris Tech le 11 juin prochain.

La rédaction vous conseille :


Internet, e-mails, Facebook: ce qui est permis au bureau23

Attention aux courriels personnels envoyés du bureau24

Réseaux sociaux: les entreprises s'y mettent aussi25

Quentin Périnel
journaliste 30 abonnés

Liens:
1 https://twitter.com/Clara_Gaymard

2 https://twitter.com/sergepap

3 https://twitter.com/bompard

4 http://www.linkedin.com/pub/stanislas-magniant/0/2ba/700

5 http://www.publicis-consultants.fr/

6 http://www.bloomberg.com/news/2013-04-02/sec-approves-social-media-use-for-companies-material-disclosure.html

7 http://www.linkedin.com/pub/emery-dolig%C3%A9/0/269/b24

8 https://twitter.com/chartediversite

9 https://twitter.com/ge_france

10 http://t.co/fQOvkbb7lW

11 https://twitter.com/Clara_Gaymard/status/326990368056938496

12 https://twitter.com/tweetbosses

13 https://twitter.com/bompard

14 https://twitter.com/radiofrance

15 https://twitter.com/bompard/status/327113825797152770

16 https://twitter.com/search/%23bayern

17 https://twitter.com/search/%23autreplanete

18 https://twitter.com/bompard/status/326793738015870976

19 https://twitter.com/bompard

20 https://twitter.com/nicolasbordas

21 https://twitter.com/tweetbosses

22 http://www.media-aces.org/agenda/les-boss-qui-tweettent-et-ceux-qui-ne-tweettent-pas/

23 http://www.lefigaro.fr/vie-bureau/2013/03/08/09008-20130308ARTFIG00390-internet-e-mails-facebook-ce-qui-est-permis-au-bureau.php

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/04/26/20005-20130426ARTFIG003…un-patron-d-entreprise-doit-il-se-mettre-a-twitter.php?print=true Page 3 sur 4


Le poids économique des marques de création en France

La Fédération française de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers


et des Créateurs de Mode a confié à l’Institut Français de la Mode la
mission de mesurer le poids économique des marques qu’elle regroupe
et leur impact sur la filière.

30 entreprises membres de la Fédération ont répondu à cette enquête.


Ces 30 marques réalisent hors parfums un chiffre d’affaires cumulé
proche de 15 milliards d’euros et emploient directement dans le
monde près de 35 000 personnes. Cet échantillon est représentatif
puisqu’il correspond environ à 94% du chiffre d’affaires des entre-
prises membres de la Fédération.

1/ Des activités diversifiées

2/ Des entreprises fortement exportatrices

3/ Une forte dynamique de l’activité et de l’emploi

4/ Des marques emblématiques de l’image des produits français

5/ Des effets d’entraînement puissants sur la filière

Fédération française de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode


www.modeaparis.com
- juillet 2013 -
1/ Des activités diversifiées

Pour l’ensemble des entreprises interrogées, la Haute Couture, le prêt-à-porter femme, homme et
accessoires textiles représentent 25,8% du chiffre d’affaires global, soit près de 4 milliards d’euros.
La part de la maroquinerie et des autres accessoires non textiles est croissante avec la taille de
l’entreprise.

Chiffre d’affaires par activité

Pour les sociétés dont le chiffre d’af- Pour les entreprises affichant un Pour celles dont le chiffre d’affaires
faires est inférieur à 100 millions chiffre d’affaires compris entre 100 dépasse le milliard d’euros, la ma-
d’euros, le secteur du prêt-à-porter et 500 millions d’euros, la part du roquinerie génère 65% du chiffre
féminin, masculin et des acces- prêt-à-porter et des accessoires d’affaires, les activités textiles re-
soires textiles représente 80% du textiles s’élève à 41% du chiffre d’af- présentant 22% du chiffre d’affaires
chiffre d’affaires. faires. global.

2/ Des entreprises fortement exportatrices

Chiffre d’affaires par zone

87% du chiffre d’affaires des entreprises recensées est réalisé à l’exportation.


La répartition de l’activité par zones géographiques fait apparaître l’importance de l’Asie (46%
des ventes) et un relatif équilibre entre l’Europe (hors France) et le continent américain, 17%
pour chacun.Les grandes entreprises sont les plus orientées vers l’ensemble asiatique même si
les jeunes marques y rencontrent également un succès important notamment au Japon.

Fédération française de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode


www.modeaparis.com
- juillet 2013 -
3/ Une forte dynamique de l’activité et de l’emploi

L’ensemble des marques enquêtées connaissent une dynamique importante, tant en terme
d’activité que d’emplois. 79% des marques ont connu en 2011 une croissance à deux chiffres, et
55 % d’entre elles ont vu leurs effectifs progresser de plus de 10% par rapport à 2009.
Cette croissance des effectifs se rencontre particulièrement chez les leaders du secteur, mais
aussi chez les marques émergentes : 75% des entreprises réalisant un CA supérieur à 1 milliard
d’euros ont des effectifs en hausse de plus de 10% de même que 71% des marques réalisant un
CA inférieur à 1 million d’euros.

Evolution du chiffre d’affaires 2011 /2010 Evolution des effectifs employés 2011/2009

La majeure partie des effectifs liés à la


création, à la gestion et à l’administra-
tion ainsi qu’à la production demeure
localisée en France.

Ceci tient à la stratégie d’intégration


verticale complète, de l’amont à l’aval,
développée par la majorité des entre-
prises du secteur et en particulier par
les leaders.

En revanche, une forte proportion des effectifs liés à la commercialisation et à la communica-


tion est localisée à l’étranger reflétant ainsi le développement des réseaux de distribution à l’in-
ternational et l’importance des exportations dans la stratégie des entreprises. Au total, c’est près
de 16.500 salariés employés en France pour l’ensemble de l’échantillon.

Fédération française de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode


www.modeaparis.com
- juillet 2013 -
4/ Des marques emblématiques de l’image des produits français

Présentes dans des milliers de points de vente sur l’ensemble de la planète et dans les médias du
monde entier, elles véhiculent l’image de l’excellence et constituent, de ce fait, des ambassa-
deurs actifs pour les produits français.

5/ Des effets d’entraînement puissants sur la filière

Outre les emplois qu’elles génèrent en interne, les entreprises de la Fédération ont un impact
important sur les filières productives française et européenne (façonniers, sous-traitants). En
moyenne, elles sourcent 48 % de leur prêt-à-porter femme en France et 44 % dans le reste de
l’Europe. Les marques travaillent en moyenne avec 16 sous-traitants français dans l’habillement
et 2 dans la maroquinerie.
Si l’on estime le nombre d’emplois généré par les montants confiés en production, il est possi-
ble d’établir qu’au moins 41 % des emplois de la filière habillement sont liées aux com-
mandes en provenance des marques de création.

Quelle est la part dans votre offre


des produits…
(Réponses non pondérées par le CA)

Montant total investi en production


(en Millions €, estimation)

Fédération française de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode


www.modeaparis.com
- juillet 2013 -
The world’s leading luxury goods group Key strengths
 A unique portfolio of over 60 prestigious brands  Only group present  Strength of star brands
 An international retail network of 3,204 stores in all luxury sectors  Solid financial structure
 Total 2012 revenue: 28.1 billion €  Good geographic balance  Quality and creativity of teams
of revenue

A growing and profitable company 2012 Revenue by business group 2012 Revenue by region
In millions of euros

Revenue (organic growth %)


Selective retailing Others France
Profit from recurring operations and other activities Wines & Spirits
28,103 (+9%)
15% 10% 11%
23,659 (+14%)
27%
20,320 (+13%)
17,193 (+7%) 17,053 (-4%) Rest of 20% Rest of
28%
Asia Europe
Watches &
10% 35%
Jewelry
5,263 5,921
4,321 13% 8% 23%
3,628 3,352
Perfumes & Fashion & Japan United States
Cosmetics Leather Goods
2008 2009 2010 2011 2012

Store network 2012 Profit from recurring operations Net financial debt and free cash flow
at December 31, 2012 In millions of euros
€ million % of revenue
4,660
Wines & Spirits 1,260 30% 4,261
3,869
France 412
Fashion & Leather Goods 3,264 33%
2,994 3,073
Rest of Europe 910 2,678
Perfumes & Cosmetics 408 11% 2,474
2,205 2,177
US 644
Watches & Jewelry 334 12%
Japan 370 28% 1,331 20%
Selective retailing 854 11% 17%
15%
Rest of Asia 670
Other activities and 20%
(199) na
Other markets 198 eliminations Dec 31, 2008 Dec 31, 2009 Dec 31, 2010 Dec 31, 2011 Dec 31, 2012

TOTAL 3,204 Total LVMH 5,921 21% Net financial debt Free cash flow Gearing
WINES & SPIRITS FASHION & LEATHER GOODS
2012 revenue by geographic 2012 revenue by geographic
2011 2012
region of delivery region of delivery
Million of bottles In % In %
Sales in volume France EUR millions 2011 2012 France
Other markets Other markets
Champagne 55.5 56.8
7% Revenue 8,712 9,926 8% 8%
Cognac 63.5 67.1 15%
Profit from recurring operations 3,075 3,264 Rest of
20% Rest of Operating investments 437 579 19% Europe
EUR millions Europe Rest of 31%
Rest of Number of stores 1,246 1,280 Asia
Revenue 3,524 4,137 30%
Asia
Profit from recurring operations 1,101 1,260
22% 20%
Operating investments 159 182
6% United States 14% United States
Japan Japan

PERFUMES & COSMETICS SELECTIVE RETAILING WATCHES & JEWELRY


EUR millions 2011 2012 EUR millions 2011 2012 EUR millions 2011 2012
Revenue 3,195 3,613 Revenue 6,436 7,879 Revenue 1,949 2,836
Profit from recurring operations 348 408 Profit from recurring operations 716 854 Profit from recurring operations 265 334
Operating investments 150 196 Operating investments 215 332 Operating investments 117 136
Number of stores 1,368 1,466 Number of stores 327 347
2012 revenue by geographic 2012 breakdown of revenue
region of delivery by product category
In % In %
France
2012 revenue by geographic 2012 revenue by geographic
Other markets
region of delivery region of delivery
14% 13% 35% Cosmetics In % In %

Other markets France Other markets France


22% 17% Skincare products
Rest of 8% 6%
17% 15%
Asia 33% Rest of
Europe Rest of
Asia 27% 27% Rest of
6% 48% Perfumes 11% Rest of
12% Rest of Europe
Japan Europe 26%
Asia
United States
Japan 1% 12%
36% 14% United States
United States Japan
La France : leader mondial de l’industrie du luxe - La France en Guinée et en Sierra Leone 9/10/13 5:59 PM

La France : leader mondial de l’industrie du luxe

La France : leader mondial de l’industrie du luxe

Selon une étude de Bain & Compagny, cabinet de conseil en stratégie et management d’entreprise, le secteur
mondial du luxe a connu une croissance de l’ordre de 10% en 2012. Et les entreprises françaises, avec un quart
du chiffre d’affaires mondial, sont les plus dynamiques du secteur.

Le secteur du luxe fait preuve d’un dynamisme économique sans précédent, avec environ 210 milliards d’euros
de chiffre d’affaires mondial en 2012, dont un quart est généré par les industries françaises du luxe. Une étude
comparative de la Chambre de commerce et de l’industrie de Paris Ile-de-France révèle que sur 270 marques de
prestige, 130 sont françaises.

Cette position de leader se confirme à travers la progression exceptionnelle des ventes, tous départements de
luxe confondus (maroquinerie, joaillerie, vêtements, accessoires, vins et spiritueux, art de vivre). En 2012, le
groupe LVMH a connu une hausse globale de 19% de ses ventes, et réalisé un chiffre d’affaires record de 28,1
milliards d’euros. Autre exemple emblématique de cette réussite, toujours en 2012, la maison de luxe Hermès a
publié un chiffre d’affaires historique de 3,4 milliards d’euros, soit une progression de 22,6% de ses ventes.

Comme le souligne M. Bernard Arnault, président directeur général du groupe français multimarques de luxe
LVMH : « une marque se construit dans la durée et la patience ». Grâce au caractère intemporel des produits,
leur garantissant une authenticité prestigieuse, ainsi qu’à un savoir-faire d’exception « made in France » qui leur
confère exclusivité et rareté, les biens de luxe français jouissent d’une qualité artisanale identifiable.

Forte de son héritage historique et de ses produits symboles de qualité, l’industrie française du luxe affiche
actuellement une vitalité et un rayonnement international qui résulte également d’une stratégie cohérente et
adaptée aux réalités géoéconomiques.

Pour rester compétitifs, les acteurs du secteur ont choisi de jouer la carte de la solidarité. Emblème de cette
synergie, le Comité Colbert, qui regroupe 75 maisons françaises, constitue une plateforme d’échanges et de
propositions, et offre à ses membres des outils de développement. Le Comité participe pleinement au
rayonnement de l’image de la France. D’une part, l’incarnation du goût français se traduit à travers l’élaboration
d’une stratégie collective. D’autre part, les échanges de bonnes pratiques et de réflexions prospectives entre
membres permettent d’anticiper les marchés. Enfin, le Comité a la capacité d’intervenir directement auprès des
pouvoirs publics nationaux, mais également en Europe et dans le monde, il possède donc des capacités de
négociation significatives.

L’aptitude des industries françaises du luxe à s’adapter aux marchés internationaux constitue également une des
clés de leur réussite. Traditionnellement, les principaux clients du savoir-faire français sont les Etats-Unis, le
Japon et l’Europe. Mais les mutations économiques mondiales ont fait émerger de nouveaux pôles de
consommation de luxe. La Chine est devenue le deuxième pays consommateur de produits de luxe, derrière les
Etats-Unis mais devant le Japon. Les maisons françaises du luxe ont fait preuve d’une stratégie visionnaire qui a
permis de capter de nouvelles parts du marché dans le monde entier. Le Comité Colbert a publié des
statistiques tout à fait édifiantes : aujourd’hui, 12 % des recettes réalisées par les maisons françaises
s’effectuent sur le marché chinois. En 2012, elles ont enregistré une progression de 15% au Brésil et de 20% en
Inde, malgré les barrières tarifaires en vigueur.

Les clés de la réussite économique internationale des industries françaises du luxe se résument ainsi : des
entreprises françaises comme LVMH, PPR, Hermès ou Chanel mais également des PME de taille modeste ont
su tirer parti de leurs avantages comparatifs en termes de prestige, de savoir-faire et de qualité tout en élaborant
une stratégie collective conquérante, en adéquation avec les réalités géoéconomiques d’aujourd’hui.

Chrystelle Baba

http://www.ambafrance-gn.org/La-France-leader-mondial-de-l Page 1 sur 2


THEME  DU  MÉMOIRE  :  
Création  d’entreprise  et  développement  de  la  stratégie  de  distribution.  
 
TITRE  DU  MÉMOIRE  :  
Création  et  stratégie  de  développement  et  distribution  des  produits  de  la  marque  
Zéphyr  &  l’Olivier  ®  (Z&O)  ?  
 
NOM  DE  L’ENTREPRISE  :  
Zédeo  France  
 
FORME  JURIDIQUE  :  
Société  à  responsabilité  limitée  
 
ACTIVITÉ  DE  L’ENTREPRISE  :  
Création,   conception,   design   et   commercialisation   d’accessoires   de   mode   et   objets   de  
décoration.  Négoce,  import-­‐export  de  tous  produits  et  prestation  de  conseil  en  matière  
commerciale.    

PROBLÉMATIQUE  À  RESOUDRE  :  
Investiguer  les  différentes  canaux  de  distribution  pour  les  accessoires  de  mode  pour  
développer  et  mettre  en  œuvre  une  stratégie  efficace  de  distribution  pour  les  produits  
(accessoires  de  mode)  de  l’entreprise  Zédeo  France  Sàrl.  
 
MÉTHODE  DE  RESOLUTION  :  
-­‐ Réflexion  personnelle  sur  la  crise,  le  chômage  et  la  reconversion  professionnelle  
-­‐ Évaluation  360º  et  bilan  de  compétences    
-­‐ Interviews  à  chefs  d’entreprise  et  académiciens    
-­‐ Étude  de  marché,  analyse  PESTEL,  analyse  SWOT  et  mix  marketing  
-­‐ Étude  prévisionnelle  
-­‐ Analyse  des  canaux  de  distribution  des  accessoires  de  mode  
-­‐ Choix  stratégique  sur  le  circuit  de  distribution    
 
RÉSULTATS  :  
Définition  de  la  stratégie  à  mettre  en  ouvre  pour  la  distribution  efficace  des  accessoires  
de  mode  de  la  marque  Zéphyr  &  Olivier  ®  (Z&O).  
 
MOTS  CLÉS  :  
-­‐ Mexique  
-­‐ Crise  
-­‐ Reconversion  professionnelle  
-­‐ Expérience  des  chefs  d’entreprise      
-­‐ Mode  
-­‐ Design  
-­‐ Accessoires    
-­‐ Maroquinerie  
-­‐ Luxe  
-­‐ Distribution  
 
 

Vous aimerez peut-être aussi