Vous êtes sur la page 1sur 4

Université d’Oran

Faculté de médecine
Département de pharmacie
Laboratoire de Botanique Médicale

Les tissus conducteurs d’origine primaire

Généralités :
- Ils sont spécialisés dans la conduction de la sève. Il s’agit du xylème (tissu ligneux) qui
transporte la sève brute (sève ascendante) et du phloème qui transporte la sève élaborée (sève
descendante) .Ces deux types de tissus sont toujours associés.
- Ces deux tissus comprennent des éléments conducteurs et des éléments non conducteurs qui
assurent des fonctions annexes (photosynthèse, réserve, soutien)
I- le xylème :
Tissu complexe, composé de différents types de cellules vivantes ou mortes. Fondamentalement, on
distingue :
- Les éléments conducteurs : trachéides et trachées (vaisseaux parfaits)
- Les éléments non conducteurs : les fibres, le parenchyme
I-1 Les éléments conducteurs :
En fin de différentiation, ils sont dépourvus de protoplasme.ils sont morts. Ils ont des parois rigides
lignifiées et sont donc de longs tubes conducteurs sillonnant la plante. Ces éléments communiquent
entre eux et avec les cellules avoisinantes à l’aide de ponctuations.
Il existe deux types d’éléments conducteurs : Les Trachéides et les trachées « Vaisseaux parfaits ».
A- Les trachéides ou vaisseaux imparfaits :
Les trachéides sont de cellules allongées longitudinalement, à extrémités effilées. Ce sont des
éléments séparés pourvus de cloisons transversales en formant par conséquent une file continue.
Les ponctuations bien développées dans leurs parois favorisent les échanges intercellulaires et le
passage de la sève brute (sève ascendante). Dans le xylème de ces plantes primitives, il n’y pas de
fibres ni de parenchyme associés aux trachéides. Leur xylème est homogène et qualifié d’homoxylé.
❖ Les différents types de trachéides :
Chez les ptéridophytes et les gymnospermes, le protoxyléme est composé de trachéides annelés et
spiralés. Le métaxyléme est composé de trachéides à ponctuations scalariformes pour les premiers et
à ponctuations aréolées pour les seconds.
- Les trachéides à ponctuation annelées ou spiralées :
✓ Trachéide annelée : la lignine se dépose sur la face longitudinale en épaississements
disposées en anneaux.

Page 1
Tissus conducteurs d’origine primaires

✓ Trachéide spiralée ou hélicoïde : la lignine se dépose sur la face longitudinale en


épaississements disposées en hélice.
- Les trachéides à ponctuations scalariformes :
Elles sont à sections polygonales. Chaque face du polygone à l’aspect d’une échelle dont les barreaux
correspondent aux ponctuations. Les parois transversales de ces trachéides sont en biseau. Ces
trachéides se rencontrent chez les Ptéridophytes.
- Les trachéides à ponctuations aréolées :
Ces trachéides se rencontrent chez les Gymnospermes (éléments du métaxyléme)

B- Les vaisseaux :
- Un vaisseau résulte de l’empilement de quelques cellules dont les parois (ou cloisons)
transversales ont disparu. Les vaisseaux sont disposés l’un sur l’autre pour former une longue
file.
- Les vaisseaux que l’on rencontre chez les angiospermes différents par leurs diamètres et leurs
degrés de lignification.
- Les premiers vaisseaux qui se différentient dans les organes très jeune sont annelés et
spiralées grâce à leur faible degré de lignification (anneaux ou spire de lignine seulement) ;
ils peuvent poursuivre leur élongation en même temps que la croissance de l’organe qui les
contient. Ces vaisseaux constituent le Protoxyléme ; ils sont de faible diamètre
- Les vaisseaux qui se différencient plus tard sont rayés, réticulés et ponctués. Ils sont très
lignifiés et ont un diamètre important. Ils constituent le Métaxyléme.
Remarque :
- Comme les vaisseaux sont toujours associés à des fibres et des parenchymes vasculaires, leur
xylème est hétérogène et qualifié d’hétéroxylé.
I-2 Les éléments non conducteurs :
a- Les fibres
Elles peuvent être disposées de façon très variées. (Revoir le cours des tissus de soutiens)
b- Les parenchymes
Ce sont des cellules qui entourent les éléments conducteurs et qui constituent le parenchyme ligneux .
Dans le protoxyléme, leur parois sont cellulosiques. Dans le métaxyléme, leurs parois sont le plus
souvent lignifiées. Elles forment alors le parenchyme ligneux lignifié.

Dr Khitri.W Page 2/4


Tissus conducteurs d’origine primaires

II- Le phloème :
- Tissu complexe, composé de différents types de cellules vivantes ou mortes.
Fondamentalement, on distingue :
➢ Les éléments conducteurs : tubes criblés
➢ Les éléments non conducteurs : les fibres, le parenchyme
II-1 Les éléments conducteurs du phloème :
- Ces éléments conducteurs sont chargés de véhiculer la sève élaborée (sève descendante).
- Les pores ou cribles (interruption de la paroi primaire et de la lamelle moyenne) sont petit à
petit, obstrués par le dépôt d’une matière de nature glucidique appelée callose. Lorsque
l’élément vieillit, la quantité de callose augmente, provoquant finalement l’étranglement
complet des bandes protoplasmiques.
- En fin de différentiation, ils sont vivants bien qu’ayant perdu un grand nombre d’organites
cellulaires. Leur paroi est cellulosique, il en existe deux types : Les cellules criblées et les
tubes criblés.
- Dans les deux (2) cas, ce sont de longues cellules disposées en files. Leurs parois transversales
sont riches en cribles. Elles permettent la circulation de la sève élaborée d’une cellule à l’autre
d’une même file.
- Les parois latérales de ces éléments présentent des pores qui dans les cellules criblées ont le
même diamètre que ceux des parois transversales. Les cellules criblées se rencontrent chez les
ptéridophytes et les gymnospermes. Les tubes criblés ont des pores latéraux plus étroits que
ceux des parois transversales. Les pores latéraux permettent la communication entre deux
éléments de deux files contigües. Les tubes criblés se rencontrent chez les Angiospermes.
II-2 Les éléments non conducteurs : Généralement au nombre de trois
- Les cellules compagnes : aident étroitement les tubes criblés à la circulation de la sève. Elles
n’existent que chez les Angiospermes.
- Le parenchyme phloémien cellulosique : c’est l’équivalent du parenchyme ligneux.
- Les fibres phloémiennes cellulosiques ou lignifiées
N.B : Il existe un protophloéme et métaphloéme difficile à distinguer dans les organes ayant achevé
leur élongation.
IV- Le faisceau cribro-vasculaire :
Faisceau vasculaire et faisceau criblé vont généralement de paire. Ils sont soit superposés (l’un sur
l’autre) comme dans les parties aériennes ; soit alternes (l’un à coté de l’autre) comme dans les
racines. Ils constituent ainsi une entité dite faisceau Cribro-vasculaire.

Dr Khitri.W Page 3/4


Tissus conducteurs d’origine primaires

Différence entre trachéide et vaisseau Différents types de trachéides

Coupe longitudinale de tubes criblés

Coupe transversale d’un tube criblé


Dr Khitri.W Page 4/4