Vous êtes sur la page 1sur 5

Chap 5 : COMPORTEMENT D’UN SOLIDE DEFORMABLE Jemii HOUCINE

Leçon 2

Torsion Simple
I. Mise en situation
Système : Clé de mandrin (figure 1)
La clé de mandrin est utilisée pour maintenir une pièce entre les mors d’un mandrin lors d’une
opération d’usinage, l’opérateur agit en tournant avec ses mains sur les …………….. bras de la clé, tout
en exerçant une …………….. sur chaque bout du bras. La …………………. de la tige de la clé dans un sens ; ou
dans l’outre, entraine le serrage ou le desserrage de la pièce.

F F
Bras

Tige de la clé

Figure 1

Problème : On cherche à vérifier la résistance de la tige de la clé………………………………………….


Hypothèse : -On suppose que la tige est assimilée à une poutre cylindrique pleine.
x
-Le poids de la tige est négligeable.
B
Modélisation : On considère le modèle suivant :

y
Section
…… ……
A Tige de la clé B
A

Analyse : z
¾ Les mains de l’opérateur génèrent un couple…………………….., noté Cm.
¾ Le mandrin exerce sur la tige un couple……………………………..., noté Cr.
¾ La tige soumise à l’action de deux ……………….. portés par l’axe (A,x).
Conclusion :
La tige est soumise à ses deux extrémités à des actions mécaniques qui se réduisent à deux
……………………….. égaux et opposés dont les moments sont portés par la ligne moyenne .On dit
qu’elle est sollicitée à la ………………………………………………..
y …………………………

-Mt Mt x

Mt :………………………………….…….
z Figure 2
1
II. La torsion simple

-1- Hypothèses : voir manuel de cours page 295

-2- Définition : Une poutre est sollicitée à la torsion simple lorsqu’elle est soumise à ses
deux extrémités à des actions mécaniques qui se réduisent à deux couples égaux et opposés
dont le moments sont portés par la ligne moyenne.(voir figure 2)

III. Etude expérimentale

-1- Essai de torsion

Mt [N.mm]
• Dans la zone (OA) Mt ≤ MA :
La courbe est linéaire, l’angle de rotation α B
MA A
est proportionnelle au couple appliqué.
⇒ Le comportement est donc………………………
• Dans la zone (AB) Mt ≥ MA :
L’angle de rotation devient permanent
après la suppression du couple de torsion. α[rd]
⇒ Le comportement est donc……………………… O αA
• Lorsqu’on atteint le point B, il y a
rupture de l’éprouvette d’essai
Notation : α angle de torsion ou déformation (déviation) angulaire exprimé en [rd]
-2- Etude des déformations
α
• Calculer θ [téta] pour chaque longueur, avec θ =
l
α1 α2 α
= = ..... = cte
l1 l2 l
α α : Angle de torsion en [rd]
On appelle cette constante θ d’où : θ =
l L : Longueur de l’éprouvette en [mm]
Notation : θ [téta] angle unitaire de torsion exprimé en [rd/mm]
-3- Etude des contraintes

τ = G. ρ.θ

• On constate que la contrainte tangentielle varie……………………………..en fonction de……..


(G et θ étant des constantes).
• Représenter la répartition des contraintes tangentielles τ sur une section droite de
la poutre.

2
• La contrainte tangentielle τ en y
un point de la ligne moyenne est
………………….

z
• La contrainte tangentielle τ est
G
………………… au point le plus
éloigné de la fibre neutre. Si (s)
ρmaxi=……..

IV. Equation de la déformation élastique


-1- Relation moment de torsion Mt – angle unitaire de torsion α

Mt = G. θ. Io ⇒ θ = Mt / G. Io

¾ Mt : moment de torsion en [N.mm]

¾ G : module de Coulomb en [N/mm2]

¾ I0 : moment quadratique polaire en [mm4]

¾ Θ : angle unitaire de torsion en [rd]

• Moments quadratiques polaires :

I0 = ∏. d4/ 32 I0 = …………………………..
-2-Condition de rigidité
Pour certains pièces de transmission, on doit limiter les déformations de torsion pour assurer

une rigidité convenable, on impose alors une limite à l’angle unitaire de torsion :

θ ≤ θ max

3
V. Condition de résistance
-1- Relation moment de torsion Mt – contrainte tangentielle τ
On a τ = G. ρ.θ et θ = Mt / G. Io
De ces deux équations nous pouvons déduire

τ = ………………………

Si ρmax = R alors τmax =…………………………

Notation : Io/R module de torsion en [mm3]


¾ Mt : moment de torsion en [N.mm]
¾ τ : contrainte tangentielle en [N/mm2] ou en [MPa]
¾ I0 : moment quadratique polaire en [mm4]
¾ R : distance de la fibre neutre et la fibre la plus éloignée en [mm]

-2- Condition de résistance


Un composant sollicité à la torsion simple peut résister en toute sécurité à cette
sollicitation si :

τmax ≤ τp avec τp = τe /s

¾ τp ou Rpg: résistance pratique au glissement en [N/mm2]


¾ τe ou Reg : limite élastique au glissement en [N/mm2]
¾ s : coefficient de sécurité
VI. Applications

-1- Vérification de la résistance de la clé de mandrin


La tige de la clé de mandrin est sollicitée à la torsion simple, L’opérateur génère avec ses
deux main un couple C=15N.m, sachant que le diamètre de la tige d= 10mm :
• Vérifier la résistance de la tige à la torsion simple, si le matériau choisi est
l’acier
(τe (acier) =300 MPa)
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
• Vérifier la résistance de la tige à la torsion simple, si le matériau choisi est un
alliage de cuivre (τe (cuivre)=180 MPa)
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
N.B (On adoptera pour les deux nuances de matériau, un coefficient de sécurité s = 3)

4
-2-Boite de vitesses de tour parallèle (étude de l’arbre d’entrée(1) et la broche(22)
Manuel d’activités page 244)
-3-Agitateur de peinture (étude de la tige porte hélice)
• Présentation du système : manuel de cours page 294
• On suppose que : Le couple se fait à une vitesse constante de 630 tr/min.
: La puissance transmise est de 1400 W.
: La résistance pratique au glissement du matériau de la tige est
τp=5daN/mm2.
: La longueur de la tige L= 500mm.
a)- Calculer le couple de torsion appliqué sur la tige.
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
b)- Déterminer le diamètre minimal d1min de la tige.
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
c)- Calculer l’angle de torsion entre les deux sections extrêmes de la tige en prendra
(G=80000 N/mm2).
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
d)- Calculer le diamètre minimal d2min de la tige ; dans le cas où l’angle unitaire de torsion
ne doit pas dépasser la valeur de 1.745 10-6rd/mm.
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
e)- Déduire le diamètre d minimal de l’arbre qui répond aux deux conditions (de résistance et
de rigidité).
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
f)- Représenter la répartition de contraintes tangentielles sur une section droite de la tige
et déduire la valeur de la contrainte en point A situé à 10 mm de la ligne moyenne.
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Echelle : τ 1 N/mm2 10 mm
d 1 mm 2 mm

τA=………………………