Vous êtes sur la page 1sur 109

REPUBLIQUE TUNISIENNE

***

Mémoire de projet de fin d’études

Cycle d’Ingénieur National

En génie civil

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local commercial


et une crèche
à Versailles

Préparé par
Nadhem Fehri

Encadré par

M. Hichem Fradi (ENGINEERIUM)

M. Abdelaziz Kraiem (ESPRIT)

Décembre 2016
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Dédicaces
Je dédie ce travail

A mes parents Ridha et Neila, grâce à leur présence, leur amour et leur soutien, je n’aurai jamais
arrivé à cette étape, je tiens à exprimer mes sincères sentiments de gratitude pour leurs conseils
et leur générosité durant ce parcours.

A mon frère Hamza

A ma tante Amel

A toute ma famille

A tous mes amis et proches qui ont participé de près ou de loin à contribuer à ce travail

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local


ii
commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Remerciements
Au terme de ce travail, c’est avec enthousiasme que je tiens à remercier et témoigner toute ma
reconnaissance à mes encadrants.
Du bureau d’études Engineerium
M. Fradi Hichem
De m’avoir accepté d’effectuer ce stage et pour ses qualités humaines et ses conseils dont il m’en
a fait part.

Ainsi aux membres du bureau, ingénieurs et dessinateurs projeteurs, spécialement à


M. Ben Abdeljlil Anis, ingénieur structures.

Et de mon école supérieure privée d’ingénierie et de technologies Esprit


M. Kraiem Abdelaziz

Pour leurs aides et conseils durant la période du stage que j’ai découvert la diversité des
responsabilités d’un futur métier d’ingénieur.

J’adresse mes remerciements et mes reconnaissances également au département génie civil


d’Esprit et aux enseignants grâce aux informations acquises durant ces trois ans.

Enfin, j’ai le plaisir à remercier les honorables membres de jury d’avoir accepté d’évaluer ce
travail.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local


iii
commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Résumé
Le but de ce projet de fin d’études consiste à modéliser et à réaliser la structure en béton armée
d’un ensemble de 59 logements dont 15 sociaux, un local commercial et un locale à usage de
crèche situés à 12, 14 et 14 bis rue Saint-Médéric et 15 rue de l’orient à Versailles (78000) en
France.
En respectant les limitations imposées par l’aspect architectural de la structure, les lois des
résistances des matériaux et le calcul du béton armé, on a opté pour un système voile-dalle
pleine qui est le plus fréquent en France et en Europe globalement pour des raisons climatiques,
sismiques et notamment pour la facilité et la rapidité d’exécution
La conception et la modélisation de la structure ont été réalisés à partir du logiciel Arche
ossature, le dimensionnement des différents éléments de la structure a été réalisé par les modules
Arche également (Arche poutre, Arche dalle, Arche plaque, Arche semelle, Arche voile, Arche
paroi fléchie, Arche poteau).
Certains éléments de la structure ainsi que la fondation ont été dimensionnés manuellement tout
en respectant les règles BAEL.

Abstract

The aim of this graduation project is to model and implement the reinforced concrete structure
of a set of 59 homes including 15 socials , commercial space and a nursery. These are all
located in 12, 14 and 14 bis Saint-Médéric street and 15, l'orient street in Versailles (78000) in
France.
Respecting the limitations imposed by the architectural aspect of the structure, the laws of
material strenghts and the calculation of reinforced concrete, we opted for a sailing full-slab
system which is the most frequently used in France and Europe for climatic and seismic reasons
and especially for the rapidity and facility of execution. The design and modeling of the structure
were realized using « Arche ossature » software, the sizing of the structure's different elements
was also made by Arche modules ( Arche beam, Arche slab, Arche plate , Arche sole, Arche sail,
Arche bent wall, Arche pole). Some elements of the structure as well as the foundation were
sized manually while respecting the BAEL code.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local


iv
commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Sommaire

INTRODUCTION GENERALE .................................................................................... 1


CHAPITRE I PRESENTATION DU PROJET ............................................................ 2
1. Présentation de l’organisme d’accueil ............................................................................... 3
2. Présentation architecturale du projet .................................................................................. 3
CHAPITRE II CONCEPTION ET MODELISATION STRUCTURALE......................... 9
1. But de la conception structurale ....................................................................................... 10
2. Etapes de la conception structurale .................................................................................. 10
3. Modélisation structurale................................................................................................... 14
CHAPITRE III HYPOTHESES DE CALCUL ET EVALUATION DE CHARGES......... 16
1. Règlement de calcul ......................................................................................................... 17
2. Caractéristiques des matériaux ........................................................................................ 17
3. Evaluation des charges ..................................................................................................... 19
CHAPITRE IV ETUDE D’UNE DALLE PLEINE .................................................... 21
1. Hypothèses de calcul........................................................................................................ 22
2. Calcul de la dalle pleine ................................................................................................... 26
CHAPITRE V CALCUL D’UNE POUTRE CONTINUE ............................................ 31
1. Évaluation et prédimensionnement de la poutre .............................................................. 32
2. Choix de la méthode des calculs de moments ................................................................. 37
3. Calcul des sollicitations ................................................................................................... 41
4. Calcul de ferraillage de la poutre ..................................................................................... 50
CHAPITRE VI ETUDE DES VOILES .................................................................... 64
1. Descente de charge du voile ............................................................................................ 65
2. Calcul d’un voile contre terre .......................................................................................... 73
CHAPITRE VII ETUDE D’UN POTEAU ............................................................... 82
1. Hypothèses de calcul........................................................................................................ 83
2. Calcul du poteau .............................................................................................................. 85
CHAPITRE VIII CALCUL D’UN ESCALIER ........................................................ 88
1. Présentation de l’escalier étudié....................................................................................... 89
2. Caractéristiques d’une volée ............................................................................................ 90
3. Calcul des charges permanentes ...................................................................................... 90
4. Calcul des sollicitations ................................................................................................... 91
5. Calcul de la section d’acier .............................................................................................. 91
CHAPITRE IX ETUDE DE FONDATION .............................................................. 93
1. Etude d’une semelle isolée............................................................................................... 94
2. Etude d’une semelle filante .............................................................................................. 97
CONCLUSION ...................................................................................................... 100
BIBLIOGRAPHIE .................................................................................................. 101
ANNEXES............................................................................................................. 102

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local


v
commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Liste des tableaux


Tableau 1: Surface des étages ......................................................................................................... 4
Tableau 2: Caractéristiques géométriques du projet ....................................................................... 5
Tableau 3: Dimensions des voiles sous-sol ..................................................................................... 7
Tableau 4: Dimensions des voiles RDC+étages ............................................................................. 8
Tableau 5: Avantages et inconvénients des murs voiles ............................................................... 12
Tableau 6: Avantages et inconvénients des dalles pleines ............................................................ 13
Tableau 7: Caractéristiques d’acier ............................................................................................... 18
Tableau 8: Charges permanentes pour un plancher sous-sol en dalle pleine ................................ 19
Tableau 9: Charges permanentes pour un plancher intermédiaire en dalle pleine ........................ 19
Tableau 10: Surcharges d’exploitation .......................................................................................... 20
Tableau 11: Caractéristiques et charges des panneaux ................................................................. 33
Tableau 12: Expression de charges équivalentes triangulaires ..................................................... 33
Tableau 13: Détermination des charges triangulaires transmises sur la poutre ............................ 33
Tableau 14: Expression de charges équivalentes trapézoïdales .................................................... 34
Tableau 15: Détermination des charges trapézoïdales transmises sur la poutre ........................... 34
Tableau 16: Chargement total sur la poutre .................................................................................. 34
Tableau 17: Variation de la poutre ................................................................................................ 35
Tableau 18: Chargements et moments sur la poutre (Prédimensionnement) ................................ 36
Tableau 19: Détermination des moments sur appuis (Prédimensionnement) ............................... 36
Tableau 20: Détermination de la hauteur minimale (Prédimensionnement) ................................. 36
Tableau 21: Vérification de la flèche admissible (Prédimensionnement) ..................................... 37
Tableau 22: Détermination de la largeur b .................................................................................... 37
Tableau 23: Détermination de la méthode de calcul ..................................................................... 38
Tableau 24: Calcul du centre d’inertie de chaque travée .............................................................. 40
Tableau 25: Moments sur appuis en (kN.m) à l’ELU ................................................................... 42
Tableau 26: Moments sur appuis en (kN.m) à l’ELS .................................................................... 42
Tableau 27: Moments en travées à l’ELU ..................................................................................... 46
Tableau 28: Moments en travées à l’ELS ..................................................................................... 47
Tableau 29: Efforts tranchants maximaux aux appuis à l’ELU .................................................... 48
Tableau 30: Efforts tranchants maximaux aux appuis à l’ELS ..................................................... 49
Tableau 31: Récapitulatif de calcul ferraillage sur appuis ............................................................ 55
Tableau 32: Récapitulatif de calcul de flèche ............................................................................... 56
Tableau 33: Choix des armatures de peau ..................................................................................... 58
Tableau 34: Vérification de l’effort tranchant............................................................................... 60
Tableau 35: Détermination des espacements ................................................................................ 60
Tableau 36: Caractéristiques géométriques du panneau au niveau du 3ème étage ....................... 66
Tableau 37: Caractéristiques géométriques des panneaux au niveau du 2ème étage ................... 66
Tableau 38: Caractéristiques géométriques des panneaux au niveau du 1er étage ....................... 67
Tableau 39: Caractéristiques géométriques des panneaux au niveau du RDC ............................. 68
Tableau 40 : Tableau récapitulatif des Nu des voiles.................................................................... 68
Tableau 41: Longueur de flambement d’un voile ......................................................................... 69
Tableau 42: Moment fléchissant à l'ELS selon x du voile ............................................................ 75
Tableau 43: Moment fléchissant à l'ELU selon x du voile ........................................................... 76
Tableau 44: Récapitulatif de calcul du poteau .............................................................................. 87
Tableau 45: Calcul des charges appliquées sur la volée ............................................................... 91
Tableau 46 : Calcul des moments sur la volée .............................................................................. 91
Tableau 47: Calcul de la section d’acier ....................................................................................... 91

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local


vi
commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Liste des figures


Figure 1: Vue aérienne de l’emplacement du projet ....................................................................... 3
Figure 2: Façade sud sur cour ......................................................................................................... 5
Figure 3: Façade nord sur cour ........................................................................................................ 6
Figure 4: Façade est sur rue Saint Médéric ..................................................................................... 6
Figure 5: Façade ouest sur rue de l’orient ....................................................................................... 6
Figure 6: Façade rue Saint Médéric 3D .......................................................................................... 7
Figure 7: Exemple de lecture du plan d'architecture niveau 1 ...................................................... 10
Figure 8: Perspective du modèle en 3D sur Graitec Arche ........................................................... 15
Figure 9: Schéma de calcul de la dalle .......................................................................................... 23
Figure 10: Caractéristiques géométriques de la dalle.................................................................... 26
Figure 11: Diagramme des moments et des efforts tranchants de la dalle pleine selon lx ............ 29
Figure 12: Diagramme des moments et des efforts tranchants de la dalle pleine selon ly............ 30
Figure 13: Ferraillage de la dalle................................................................................................... 30
Figure 14: Position de la Poutre étudié ......................................................................................... 32
Figure 15: Charges transmises sur la poutre (méthode des lignes de rupture) .............................. 33
Figure 16: Coupe longitudinale d’une poutre en T ....................................................................... 35
Figure 17: Schéma statique de la poutre étudiée ........................................................................... 35
Figure 18: Caractéristiques géométriques d’inerties ..................................................................... 39
Figure 19:Les différents cas de charges définissant le moment maximal ..................................... 41
Figure 20: Diagramme enveloppe des moments fléchissant de la poutre à l’ELU ....................... 47
Figure 21: Les différents cas de charges correspondant aux efforts tranchants sur appuis .......... 48
Figure 22: Diagramme des efforts tranchants de la poutre à l’ELU ............................................. 49
Figure 23: Détails et ferraillage de la poutre A109 ....................................................................... 57
Figure 24: Détails et ferraillage de la poutre A110 ....................................................................... 57
Figure 25: Détails et ferraillage de la poutre A111 ....................................................................... 58
Figure 26: Disposition des armatures de peau .............................................................................. 59
Figure 27: Coupe transversale d'armatures de peau ...................................................................... 59
Figure 28: Coupe longitudinale de la première travée de la poutre .............................................. 61
Figure 29: Coupe longitudinale de la deuxième travée de la poutre ............................................. 62
Figure 30: Coupe longitudinale de la troisième travée de la poutre.............................................. 62
Figure 31: Effet du poinçonnement ............................................................................................... 62
Figure 32:Coupe transversale du voile extérieur étudié ................................................................ 65
Figure 33: Voile étudié au niveau du 1er étage ............................................................................. 71
Figure 34: Disposition constructives du voile ............................................................................... 73
Figure 35: Coupe et charges du voile contre terre ........................................................................ 74
Figure 36: Diagramme des moments fléchissant à l'ELS selon x du voile ................................... 75
Figure 37: Diagramme des moments fléchissant à l'ELU selon x du voile................................... 76
Figure 38: Ferraillage du voile contre terre ................................................................................... 81
Figure 39: Position du poteau étudié ............................................................................................. 85
Figure 40: Coupe longitudinale du poteau .................................................................................... 87
Figure 41: Coupe transversale du poteau ...................................................................................... 87
Figure 42: Coupe longitudinale de l’escalier étudiée .................................................................... 89
Figure 43: Charges appliquées sur une volée ................................................................................ 91
Figure 44: Schéma de ferraillage de la volée d’escalier ................................................................ 92
Figure 45: Semelle posée directement sur le sol ........................................................................... 94
Figure 46: Schéma de ferraillage de la semelle isolée .................................................................. 96
Figure 47: Emplacement du voile étudié....................................................................................... 97
Figure 48: Caractéristiques de la semelle filante .......................................................................... 97
Figure 49: Schéma de ferraillage de la semelle filante ................................................................. 99

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local


vii
commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Introduction générale

Dans le cadre de la formation en cycle d’ingénieurs en génie civil à Esprit, je suis amené à
réaliser ce projet de fin d’études afin de mettre en valeur les connaissances acquises durant ces
trois ans, le but est d’être confronté à une situation professionnelle concrète et réelle.

Concernant le travail demandé au sein du bureau Engineerium, je suis amené à concevoir,


modéliser et dimensionner la structure d’un ensemble de logements à Versailles composé d’un
bâtiment R+6 , un bâtiment R+3, deux bâtiments R+1 et une crèche.
Les données qui ont été fournis au sein du bureau sont les plans d’architecture, les plans de
façades et de paysage, le rapport géotechnique et le CCTP.

Le rapport comporte neuf chapitres. Le premier chapitre sera consacré à une présentation
globale du projet. Le deuxième, fera l’objet de la conception et la modélisation structurale qui
sont été réalisé par les logiciels Autocad et Arche. Le troisième chapitre présentera les
hypothèses de calcul et l’évaluation des charges. Dans la suite des chapitres, nous trouverons les
calculs manuels des différents éléments structuraux du projet.

Ce rapport est accompagné comme annexe par un cahier de ferraillage du plancher haut sous-sol
ainsi que les plans de coffrage du projet.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 1


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

CHAPITRE I
Présentation du projet

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 2


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Introduction

Dans ce premier chapitre on se propose de présenter l’organisme d’accueil du stage de fin


d’études en premier lieu et une présentation générale du projet en second lieu.

1. Présentation de l’organisme d’accueil


ENGINEERIUM est un bureau d’étude offshore spécialisé en bâtiment, fondé en 2012,
l’organisme d’accueil est une filiale de la société française EMBTP (Etudes et méthodes en
bâtiment et travaux publics), l’effectif du bureau contient 4 ingénieurs dont le gérant M Fradi
Hichem, ingénieur conseil, et 10 dessinateurs projeteurs.
Tous les projets du bureau sont réalisés en France, parmi eux on cite, Romainville, Créteil,
Châtenay-sur-seine, Louveciennes, Saint pierre, etc.

2. Présentation architecturale du projet


Le projet, sujet de notre étude est un ensemble de 59 logements à usage d’habitation dont 15
sociaux, 1 local commercial et une crèche.

Le site s’inscrit au centre ville de la commune de Versailles (78000), dans le quartier de Saint
Louis, au 12,14 et 14Bis rue Saint Médéric et 15 rue de l’Orient.

Figure 1: Vue aérienne de l’emplacement du projet

Sur un terrain de 2812,50 m² il est prévu de répartir le projet en 4 blocs :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 3


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Bloc A : un immeuble de logements de type R+6 sur un niveau de sous sol donnant sur la rue de
l’Orient à l’ouest. La circulation entre les étages est assurée par deux ascenseurs et deux
escaliers.

Bloc C : un immeuble de logement de type R+3 sur un niveau de sous sol donnant sur la rue de
Saint Médéric à l’est.

Blocs B et D : deux bandes de logements R+1 au niveau de sous sol et ceintureront le site sur les
cotés nord et sud

Une crèche sans sous sol sera réalisée également sur le coté nord du site.

a. Surface des étages

Tableau 1: Surface des étages

Etage Surface (m²)

6ème 379,03

5ème 395,57

4ème 397,70

3ème 789,98

2ème 789,34

1er 1400,18

RDC 2812,50

Sous sol 2561,90

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 4


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

b. Caractéristiques Géométriques du projet

Tableau 2: Caractéristiques géométriques du projet

Bloc Niveau Hauteur Nombre Nombre


(m) d’appartements d’ascenseurs,
ou autre escaliers et duplex
Sous sol 3.4 116 places 2esc+3asc
(parking)
A RDC 2.85 RDC: 4ap +1 RDC: 3esc
1 au 6ème
er
2.75 magasin 1er : 2esc+asc
chacun 1er :7 ap 2ème : 2ec+asc
2ème :7 ap 3ème :2esc+asc
3ème :6 ap 4ème : 2esc+asc
4ème :7 ap 5ème :6+2esc+asc
5ème :6 ap 6ème:6 dup
5ème :5 ap
6ème :6 ap
B RDC+1 2.75 RDC :3 ap RDC: 3dup
étage chacun 1er :4 1er :4dup

C RDC 2.90 RDC: 4ap RDC: 1dup+


1 au 3ème
er
2.75 1 local vélo 2esc+asc
chacun 1er :4 ap 1er :4esc+asc
2ème :6 ap 2ème :6dup+3esc
3ème :6 ap 3ème :6dup

D RDC+1 2.75 RDC: 4ap 1er :6dup


étage chacun Crèche : Crèche : 2dup
184,6m² RDC: 4 dup
1er :4ap Crèche : 1dup
Crèche: 129m²
Patio: 26,5m²

c. Façades du projet

Figure 2: Façade sud sur cour

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 5


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 3: Façade nord sur cour

Figure 4: Façade est sur rue Saint Médéric

Figure 5: Façade ouest sur rue de l’orient

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 6


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 6: Façade rue Saint Médéric 3D

En France, il est d’usage de disposer d’un assez grand nombre de mur qui portent collectivement
une bonne part de la charge verticale et qui sont surdimensionnées pour des raisons d’ordre
architectural. Ils sont en outre généralement disposés dans deux directions orthogonales et liées
entre eux.
L’architecture retenue du bâtiment présente une irrégularité en plan et en élévation, l’ossature est
faite en voiles portiques (système de contreventement mixte).

Tableau 3: Dimensions des voiles sous-sol

Etage Voile Epaisseur (cm)


RDC + étages Voile de contreventement 20

Voile extérieur 16

Voile intérieur 18-20

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 7


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Tableau 4: Dimensions des voiles RDC+étages

Etage Voile Epaisseur (cm)


Sous-sol Voile de contreventement 20
Voile extérieur 25
Voile intérieur Variable
(poteaux voiles)

Conclusion

La description générale du projet, l’architecture ainsi que le site nous donne une idée sur les
systèmes porteurs qui vont être adoptés pour la conception.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 8


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

CHAPITRE II
Conception et modélisation structurale

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 9


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Introduction

La conception de la structure est la phase la plus importante dans un projet de bâtiment. Elle doit
obéir aux règles et aux critères de résistance, et doit être toujours au service de l’architecture et
de l’aspect économique. Le choix des éléments de la structure doit être judicieux mettant en
relief tout l’ensemble de ces contraintes.

1. But de la conception structurale


Le but de la conception structurale doit respecter :
- Les plans d’architecture.
- L’emplacement des éléments de structures
- La nature du terrain et les caractéristiques du sol.
- Le choix du type de fondation.

2. Etapes de la conception structurale


a. Lecture et compréhension des plans architecturaux
C’est la première étape qui permet de découvrir et comprendre le projet, ses composants et ses
différentes fonctionnalités.

Problèmes rencontrés:
La non-conformité de la cotation et de certains murs lorsqu’on passe d’un niveau à un autre.
En effet on observe des décalages par rapport à des repères fixes.
Certains éléments identiques ne possèdent pas le même calque.

Figure 7: Exemple de lecture du plan d'architecture niveau 1

Solution:
Afin de résoudre ce problème, l’ingénieur m’a guidé à isoler les calques des éléments
secondaires (exemples : équipements sanitaires et murs épais de 7 cm) et à conserver seulement
les calques des voiles et les ouvertures des portes, fenêtres, gaines, escaliers et ascenseurs.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 10


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

b. Choix d’emplacement des joints


Les joints de dilatation et de rupture sont nécessaires pour éviter le phénomène de fissuration, ils
sont destinés à découper verticalement une construction de grandes dimensions en plusieurs
parties.
Le cas de ce projet est divisé par 4 blocs (A, B, C et D) qui entourent une cour et un jardin. Pour
ceci on a opté à placer des joints de rupture de 2 cm entre les blocs afin d’éviter les tassements
différentiels et vu la différence de hauteur entre les bâtiments accolées et la différence
importante dans les surcharges et les sollicitations auxquels sont soumis les bâtiments.
L’écart d’emplacement des joints est de 33,95 m entre les joints 1 et 3 et de 33,79m entre les
joints 2 et 4.

c. Choix du système porteur


Pour ce projet, on a opté pour un système voile-dalle pleine qui est le plus fréquent en France et
en Europe globalement.

Ce choix se résume pour :


- Une facilité et une rapidité d’exécution.
- Un gain de main d’œuvre.
- Tenir compte des zones sismiques.
- Eviter les poutres retombés qui peuvent nuire à l’aspect esthétique de la structure.
- Le coût d'aciers qui n’est pas cher par rapport au pays du projet.

d. Eléments de la conception
Voiles :
Les voiles et murs sont des éléments ayant deux dimensions grandes par rapport à l’épaisseur,
généralement verticaux et chargés dans leur plan.
Dans notre cas, les voiles jouent le rôle de poteaux et de murs car la nature de région du projet
nous oblige principalement de construire des structures en voile.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 11


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Avantages et inconvénients des murs voiles :

Tableau 5: Avantages et inconvénients des murs voiles

Avantages Inconvénients

Participer au contreventement de la Procédé cher (couramment utilisé dans les


construction façades et pour assurer le contreventement)

Reprendre les charges permanentes et Il demande beaucoup de la matière première


d’exploitation apportée par les planchers

Assurer une isolation acoustique entre deux


locaux

Servir de cloisons de séparation

Résiste bien aux incendies

Bandes noyées (BN) :

On peut les appelé également, poutres noyées ou poutres plates. Elles permettent de reprendre les
charges de murs sur un plancher puisque ce genre de charges est linéaire suivant la largeur du
mur, elles ont une hauteur égale à l’épaisseur de la dalle et une largeur supérieure ou égale à la
largeur du mur qu’il supporte.

Elles peuvent jouer le rôle d’un raidisseur car ce dernier est un élément qui permet de réduire la
déformation de l’élément principal d’où elles aussi peuvent réduire la déformation de la dalle.
Elles servent aussi à éviter les dalles avec des grandes portées.

Poteaux :

Les poteaux sont les éléments verticaux de la structure permettant la transmission des charges à
la fondation.

Les poteaux sont généralement soumis aux charges verticales centrées, ils sont donc
dimensionnés à la compression simple. D’autres poteaux peuvent être soumis en plus des
charges verticales à des moments de flexion et sont donc dimensionnés à la flexion composée.
Dans notre cas, tous les poteaux sont soumis à des charges verticales centrées.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 12


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Généralement, les poteaux reçoivent leur poids propre, l’effet du voile au-dessus et les réactions
des poutres de l’étage en question.
Dans ce projet tous les poteaux porteurs sont implantés au niveau du plancher haut sous-sol. On
n’a pas le droit de modifier leurs dimensions car elles sont imposées par l’architecte afin de
respecter les normes de parking.

Poutres :

La conception de la poutre exiges des problèmes selon son rôle comme un élément porteur dans
la structure sans influe sur l’aspect esthétique dans notre projet. A partir de cette loi on a essayé
de les relier avec les poteaux et les voiles.
Pour des raisons d’esthétique, on à intérêt à ne pas voir des retombés apparents dans les locaux
des étages courants (chambre, séjour…). Ce fait nous a conduits à réviser les directions des
poutres et leurs croisements dans les sous sol sans modifier l’emplacement des poteaux.

Poutres voiles (PV) :


Les poutres voiles constituent des éléments de parois fléchies dans leur plan moyen, de portée
inférieure à trois fois sa hauteur pour lesquels la méthode des bielles et tirants selon l’Eurocode 2
est applicable pour leur justification.

Linteaux :

Les linteaux sont des éléments architecturaux, qui servent à soutenir horizontalement les
matériaux du mur au-dessus d'une baie, d'une porte, ou d'une fenêtre.

Les planchers :

Le choix du type de plancher dépend de plusieurs facteurs qui sont liés à la répartition
architecturale des espaces et des longueurs des travées des poutres, il peut être imposé par des
raisons de sécurité contre le feu.
Dans ce cas on a utilisé des planchers en dalles pleines continues au niveau de tous les étages.

Tableau 6: Avantages et inconvénients des dalles pleines

Avantages Inconvénients

Charges et surcharges très importantes. Procédé cher (couramment utilisé dans les
façades et pour assurer le contreventement).
Portée importante.
Demande beaucoup de matière première.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 13


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Permet une bonne isolation acoustique Poids important.

Construction coupe feu. Coffrage compliqué

Forme irrégulière

e. Choix du système de fondation


Le cas de ce projet présente une diversité au niveau du sol selon le rapport géotechnique car les
contraintes limites du sol sont variables.

Au niveau du bâtiment R+6 la valeur de contrainte limite du sol et au niveau du


bâtiment R+3 la valeur de contrainte limite du sol , pour ceci on a opté à un
choix économique :
- Semelles isolées sous les poteaux
- Semelles filantes sous les murs voiles.

D’autre part, pour la zone entourée par les bâtiments on a opté au choix d’une dalle portée et des
micro-pieux sous les poteaux travaillant à l’arrachement vu la présence d’une grande surpression
d’eau.

Les micros pieux sont reliés par des semelles filantes

3. Modélisation structurale
Après avoir effectué la conception et le pré-dimensionnent de la structure, on est passé à la
modélisation de notre ossature. En effet, la définition des emplacements et des dimensions des
éléments porteurs nous délivre un modèle assez complexe sur plan et la portance de ce dernier
vers un logiciel de calcul nous permet d’obtenir un modèle plus simplifié et visible en 3D ainsi
que d’avoir des résultats de descente des charges automatiques qui nous permettra de vérifier le
calcul manuel.

Le logiciel pour lequel on a opté n’est autre que le célèbre Arche, produit de la marque
GRAITEC® dans sa version de 2015, il s’est imposé comme le logiciel de référence pour la
conception et le dessin de bâtiments en béton armé. A partir d’un modèle 3D de bâtiment
composé de dalles, poutres, poteaux, voiles et fondations, Arche analyse la stabilité globale de
l’ouvrage et produit automatiquement tous les plans de ferraillage. Arche est une suite logicielle
dédiée à la conception, l’analyse et la production de plans de ferraillage en béton armé. Le
module Arche ossature permet de modéliser en 3D le bâtiment et de mener une descente de
charges jusqu’aux fondations. Il suffit par la suite d’exporter un ou plusieurs éléments de

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 14


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

structures (Poutres, Poteaux, Voiles, Dalles, Fondations…) vers le module de ferraillage


correspondant pour produire automatiquement les plans d’exécutions.

Figure 8: Perspective du modèle en 3D sur Graitec Arche

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 15


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

CHAPITRE III
Hypothèses de calcul et évaluation de charges

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 16


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Introduction

Avant de commencer le calcul des éléments de structure il faut prendre en considération un


certain nombre d’hypothèses concernant :

- Les règlements de calcul


- Les caractéristiques mécaniques des matériaux
- Les aciers ; dont les caractéristiques doivent être conformes aux textes réglementaires
- Les charges et les surcharges de calcul

1. Règlement de calcul
Béton armé : BAEL 91
Les charges d’exploitation seront conformes à la norme NF P06-001.

2. Caractéristiques des matériaux


a. Caractéristiques du béton
Poids volumique du béton armé :
Dosage en ciment : 350 Kg/m3.
Classe du ciment : CPA45.
La résistance caractéristique à la compression à 28 jours : fc28 =25Mpa
Fissuration peu préjudiciable (FPP)
Enrobage :
-Etage courant ; e=3cm
-Sous sol ; e=4cm
Coupe feu :
-Etage courant →1h
-Sous sol →2h
Le coefficient partiel de sécurité pour le béton:
Ainsi on peut définir les paramètres suivants :
- La résistance caractéristique à la traction du béton à 28 jours :
f  0.6  0.06  f  2.1MPa
t 28 c28
- La résistance de calcul de béton (à l’ELU):
f c 28
fbu  0.85  14.17 MPa
 b

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 17


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

- La contrainte limite de compression du béton (à l’ELS):


 bc  0.6 fc 28  15 MPa
- Le coefficient de poisson du béton :
 Pour le calcul des sollicitations à l’état limite ultime ELU et à l’état limite de
service ELS : 0
 Pour le calcul des déformations à l’état limite de service ELS   0.2
- Le coefficient prenant en compte la durée d’application des charges :
  1 si t  24 heures

b. Caractéristiques d’acier
Tableau 7: Caractéristiques d’acier

Nuances Fe( Mpa) Fe ∕γs = fed εse α lim μ lim


d’acier
FeE 500 500 435 2, 174 0,617 0,372

Aciers destinés aux armatures longitudinales


Pour ce type, on prévoit des aciers à hautes adhérences à nuance FeE500

- La limite d’élasticité garantie : f e  500MPa


- Le coefficient partiel de sécurité des aciers:
γs = 1.15 (On ne tiendra pas compte des combinaisons accidentelles)
- Le coefficient de fissuration :

Aciers destinés aux armatures transversales


Pour ce type, on prévoit des aciers à haute adhérence à nuance FeE500

- La limite d’élasticité garantie : f et  235MPa

- Le coefficient partiel de sécurité des aciers:  s  1.15


- Le coefficient de fissuration :

c. La résistance de calcul
À l’Etat Limite Ultime (ELU) :
fe
 s  fed 
s
À l’Etat Limite de Service (ELS) :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 18


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

2 
- Dans le cas de fissuration préjudiciable :  s  inf  f e , 110 f t 28 
3 
1 
- Dans le cas de fissuration très préjudiciable :  s  inf  f e , 90 f t 28 
2 

- Dans le cas de la fissuration peu préjudiciable :  s  fe

3. Evaluation des charges


En France, les planchers les plus courants sont en dalle plaine vu leurs bonnes caractéristiques
d’isolation thermique et phonique ainsi que leur facilité d’exécution et leur bonne resistance au feu .
Le choix du type de plancher dépend de plusieurs paramètres parmi lesquels on cite :

- la longueur moyenne des travées,


- la répartition architecturale des espaces,
- les moyens de travail et de mise en œuvre sur chantier,
- le type d’isolation demandé ou exigé,
- le facteur économique du projet

a. Charges permanentes
Plancher en dalle peine recevant un parking :

Tableau 8: Charges permanentes pour un plancher sous-sol en dalle pleine

Produit Epaisseur (cm) Poids volumique Poids (kN/m²)


(kN/ )
Dalle B.A e 25 25 x e

Revêtement bitume 2 22 0,45

Isolation acoustique 4 0,35

Décaissé 0,65

Total G [kN/m²] =1,45 + 25 x e

Plancher intermédiaire en dalle peine :

Tableau 9: Charges permanentes pour un plancher intermédiaire en dalle pleine

Produit Epaisseur (cm) Poids volumique Poids (kN/m²)


(kN/ )
Dalle B.A e 25 25 x e

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 19


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Revêtement bitume 2,5 22 0,55

Isolation acoustique 4 0,45


BA13
Décaissé 0,75

Carrelage (25x25) 5 17 0,85

Total G [kN/m²] =2,6+ 25 x e

Tableau 9: Charges permanentes pour un plancher intermédiaire en dalle pleine

La charge permanente du jardin = e×γ ; avec γ = 1,8 (terre sec)

2 (terre mouillé)

Remarque : selon les plans du paysagiste, l’épaisseur des dalles du jardin peut être variable
(différence de niveaux en tenant compte de la hauteur des plantes ou des banquettes)

b. Charges d’exploitation
Pour les charges d’exploitation dans notre projet, on prendra les valeurs données dans la norme
française NF P 06-001:

Tableau 10: Surcharges d’exploitation

Nature Q [kN/m²]
Logement d’habitation 1,5
Circulation interne (couloir) 3,5
Escalier collectif 2,5
Parking 2,5
Rampe (parking) 2,5
Local commercial 5
Jardin 1,5
Local vélos 2,5

Locaux techniques (ventilation, 1,5 + poids d’équipements


chaufferie et fibre optique)
Local poubelles 5

Charpente en bois 1

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 20


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

CHAPITRE IV
Etude d’une dalle pleine

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 21


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Introduction

Une dalle est un élément, généralement rectangulaire, dont une dimension (épaisseur) est faible
vis-à-vis des deux autres (dimensions en plan).

Dans ce chapitre on s’intéresse à calculer un panneau de dalle pleine du bloc C (Bât R+3) qui se
situe au plancher haut sous sol.
Fonctionnement mécanique des dalles pleines :
- Dalle reposant sur deux côtés :

La dalle fléchie suivant un seul sens, elle est calculée comme une poutre et peut être soit
isostatique (deux appuis) ou hyperstatique (dalle portant sur plus de appuis)
Le calcul permet de déterminer la section d’armatures à disposer suivant le sens de flexion.
Une section forfaitaire d’armatures et disposée dans l’autre direction
- Dalle reposant sur 4 côtés :

La dalle est calculée en considérant les deux sens, autrement dit comme une poutre dans les deux
sens.

1. Hypothèses de calcul
a. Prédimensionnement

 Élancement du panneau α:

On pose :   l x  longeur du petit côté de la dalle


ly longeur du grand côté de la dalle

 Épaisseur de la dalle :

L’épaisseur h0 de la dalle est déterminée forfaitairement en fonction des conditions suivantes :


- Si   0,40 : La dalle porte dans un seul sens.

l
h  x : Pour les panneaux isolés.
0 20

l
h  x : Pour les panneaux de dalles continues.
0 25

- Si   0,40 : La dalle porte dans les deux sens.

l
h0 x : Pour les panneaux isolés.
30
l
h0 x : Pour les panneaux de dalles continues.
40

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 22


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 9: Schéma de calcul de la dalle

b. Calcul des sollicitations


Le calcul se fait à l’ELU et à l’ELS
1
x 
3
8(1  2,4 )
1
 y   2 [1  0,95(1   2 )] 
4
 Moments dans les dalles articulées sur leurs contours (M0x) :

1er cas :   0,40 ;

M 0x   x Pl x 2 ; M 0y   y M 0x

2éme cas :   0,40 ;


2
M 0y  0 ; M 0x 
Pl x
8

 Moments dans les dalles partiellement encastrées :

Pour une bande de 1m de largeur parallèle à lx :

M tx  0,75M 0x ; M ax  0,50M 0x

Pour une bande de 1m de largeur parallèle à ly :

M ty  0,75M 0y ; M ay  0,50M 0y

 Valeurs minimales à respecter :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 23


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

M tx
En travée : M ty 
4
Sur appuis : M ay  M ax

c. Calcul béton armé


f e = 500 MPa  lu  0,372
0.85  f c 28 0.85  22
f bu    14,16MPa
1.5 1.5
fe
f SU   435MPa
1.15

 Section d’acier calculée :


- En travée :

Sens lx :
M tx
 bu 
b 0f d2
bu
- Si bu  lu  Pas d’aciers comprimés.

- Si  bu  0.275  Formules simplifiées


M tx
Z
b
 d(1  0,6 
bu
)  A tx 
Z fsu
b

Sens ly :
M ty
 
2
bu
b f d
0 bu
M ty
Z
b
 d(1  0,6 
bu
)  A ty 
Z fsu
b
- Sur appui:

M tax
 bu 
b0f d2
bu
M tx
Z  d(1  0,6 )
b bu
 A ax 
Z f su
b

 Section minimal d’acier :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 24


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

(3   )
A  A
xmin 2 ymin

A
ymin

 Min 12h ; (8h : FeE400); (6h : FeE500)
0 0 0

 Espacement des aciers :
- En travée :

- Sens lx: s  min  


3h 0 ;33cm  .
t  

- 
Sens ly: s t  min 4h ;45cm .
0

- Sur appui :
s t  33cm .

 Effort tranchant :

1er cas : α 0,4

Pu l x P l
Vux  , Vuy  u x .
 3
2(1  )
2
2éme cas : α 0,4
P l
Vux  u x , Vuy  0 .
2

 Vérifications :

Vu f
u   0,07 c28
d 
b
 Longueurs des barres :

M l
l  Max ( l ;0,25[0,3  1 ]l x ) . l  Max ( l s ; 1 ) .
1 s M 2 2
0
 Vérification de la flèche :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 25


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

2. Calcul de la dalle pleine


a. Prédimensionnement

Figure 10: Caractéristiques géométriques de la dalle

l 3.86
 x   0.70  0.40
ly 5.5

On isole le panneau vu que la continuité n’est pas identique avec les autres panneaux
L’épaisseur de la dalle sera évaluée selon la relation suivante :

 h0  l x  h0  3.86  0,12 m ; Soit h0= 0,23 m


30 30

G= 7,2 N/m² ; Q= 1,5 kN/m²


ELU: Pu= (1,35 x 7,2) + (1,50 x 1,5) = 11,97 kN/m2.
ELS: PS= 7,2 + 1,5 = 8,7 kN/m2.

b. Calcul des sollicitations


Moment fléchissant pour le panneau articulé sur son contour :

  0,70  0,40 : Le panneau porte dans les deux sens

Pour une bande de 1 m de largeur:


1
x   0.068
8(1  2,4 3 )
M  x  P  l ²  0.068  11,97  3,86²  12,12kN.m / m
0x x

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 26


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

 y   2[1  0,95(1   2 )]  0,25


M  y  M  3,03kN.m / m
0y 0x

Moments dans les dalles partiellement encastrées :


Pour une bande de 1m de largeur parallèle à lx :

Pour une bande de 1m de largeur parallèle à lY :

Valeurs minimales à respecter :


M tx
En travée : M ty  = 2,27 kN.m/m (égalité)
4

Sur appuis : M ay  M ax  -

c. Calcul béton armé

 Section d’acier calculée :


d  h0  enrobage
d  0.23  0.03
 d  0.20m
Sens lx :

En travée :

M tx 9,09  10 3
bu    0,016
b0d ²f 1 0.2²  14.16
bu
bu   lim  Pas d’aciers comprimés
 bu  0,372 (FE500)  Formules simplifiées.

Z  d(1  0,6 )  0.198 m


b bu
M tx 9,09  1002
A tx    1,05cm ² / m
Z fsu
b 0.198  435  103

A tx  1,05cm² / m
fe 500
f    434.78  435MPa
eu s 1.15

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 27


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Sur appui :
Max 6,06  10 3
bu    0.0107
b0 d² f 1 0.2²  14.16
bu
Z  d(1  0,6 )  0.198 m
b bu

Max 6,06  1002


Aax    0.70m² / m
Z fsu 0.198  435  103
b
Aax  0.70cm ² / m

Sens ly :

En travée :
M ty 22,27  10 3
bu    0.004
b0d ²f 1  0.2²  14.16
bu

bu  lu  Pas d’aciers comprimés


 bu  0.27  Formules simplifiées.
Z  d(1  0,6 )  0.199 m
b bu
M ty 2,27  1002
A ty    0,26cm ² / m
Z fsu 0.199  435  103
b
A ty  0,26cm ² / m

Sur appui :
May 1,51 10 3
bu    0.0026
b0f d 2 1 0.2²  14.16
bu
Z  d(1  0,6 )  0.199
b bu

May 1,51 1002


Aay    0,17cm ² / m
Z fsu 0.199  435  103
b
Aay  0,17cm ² / m

 Section minimal d’acier :

12h0 : Rond lisse 


 
Ay min  8h0 : FeE 400 
6h : FeE 500 
 0 
FeE 500  Ay min  6  0,23  1,38 cm 2 / m

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 28


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

3  3  0,7
Ax min   Ay min  1,38  1,58cm 2 / m
2 2
 Choix des aciers :

Le mode de ferraillage employé est en treillis soudé suivant la norme (NF A 35-080-2)

Aty<A (y min)  on choisit Ay min = 1.38 cm²/m

Donc on obtient une section de 1.42 cm²/m qui correspond à ST 15C

Atx<A (x min)  on choisit Ax min = 1.58 cm²/m

Donc on obtient une section de 1.89 cm²/m qui correspond à ST 20


NB : On n’a pas besoin de calculer les espacements entre les barres pour les treillis soudés

 Effort tranchant:
P l 11,97  3,86
Vux  u x   15,40kN / m
3 3

Pu l y 11,97  5,5
Vuy    24,38kN / m
  0.7 
2(1  ) 2  1  
2  2 

 Vérification:

V 2438,33  10  5
u  u   0.121MPa
d 0.20
f 25
 lim  0,07 c28  0.07   1.16MPa
b 1.5

< Donc la section de béton est bien vérifiée

d. Diagramme des sollicitations

Figure 11: Diagramme des moments et des efforts tranchants de la dalle pleine selon lx

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 29


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 12: Diagramme des moments et des efforts tranchants de la dalle pleine selon ly

e. Vérification de la flèche
Vérifiée

  Vérifiée

Figure 13: Ferraillage de la dalle

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 30


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

CHAPITRE V
Calcul d’une poutre continue

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 31


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Introduction

Les poutres sont des éléments de structure généralement horizontaux et dont les sections sont
rectangulaires ou en té. Elles supportent leurs poids propres, le poids du plancher et les éléments
de façade (murs extérieures, acrotère, vitrage… etc.).

1. Évaluation et prédimensionnement de la poutre


L’étude dans ce chapitre consiste une poutre continue de 3 travées avec une charge concentrée,
située au plancher haut sous-sol du bloc C (bâtiment R+3).
La poutre étudiée qui appartient au plancher haut sous sol est la poutre A (109-110-111)

Figure 14: Position de la Poutre étudié

a. Évaluation des charges


Charge permanente de la Dalle (GD)
Plancher en dalle pleine au sous sol : GD = 7,2 kN/m²
Charge d’exploitation de la Dalle (GD)
Il s’agit d’un logement : QD = 1,5 kN/m²
Poids propre de la poutre:

= 0,7×0,7×25 = 12,25 kN/m² (lors de la modélisation sur arche on a pris b=0,7m et h=0,7m

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 32


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 15: Charges transmises sur la poutre (méthode des lignes de rupture)

Tableau 11: Caractéristiques et charges des panneaux

panneau ly Lx lx/ly charge répartie


équivalente
D1 4,58 3,86 0,84 trapézoïdale
D2 3,86 2,24 0,58 triangulaire
D3 3,86 1,66 0,43 triangulaire
D4 5,52 3,86 0,70 trapézoïdale
D5 4,58 1,04 0,23 trapézoïdale
D6 2,24 1,04 0,46 trapézoïdale
D7 1,66 1,04 0,63 trapézoïdale
D8 5,52 1,04 0,19 trapézoïdale

Sur les dalles D2 et D3, les charges sont triangulaires d’où :

Tableau 12: Expression de charges équivalentes triangulaires

Charge Equivalente (P= GD ou QD) Expression

Pv
Plx/4
Pm
Plx/3

Tableau 13: Détermination des charges triangulaires transmises sur la poutre

D2 D3
PG(v) 4,03 2,99
PQ(v) 0,84 0,62
PG(m) 5,38 3,98
PQ(m) 1,12 0,83

NB : Il faut tenir compte que les charges triangulaires transmises à la 2ème travée sont dues à la
somme des charges des panneaux D2 et D3.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 33


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Sur les dalles D1, D4, D5, D6, D7 et D8 les charges sont trapézoïdales d’où :

Tableau 14: Expression de charges équivalentes trapézoïdales

Charge Equivalente (P= GD ou QD) Expression

Pv
(1- )Plx/2
Pm
(1- )Plx/2

Tableau 15: Détermination des charges trapézoïdales transmises sur la poutre

D1 D4 D5 D6 D7 D8

lx 3,86 3,86 1,04 1,04 1,04 1,33

ly 4,58 5,52 4,58 2,24 1,66 5,52

α 0,84 0,70 0,23 0,46 0,63 0,24

PG(v) 8,04 9,04 3,32 2,87 2,57 4,21

PQ(v) 1,68 1,88 0,69 0,60 0,54 0,88

PG(m) 10,61 11,63 3,68 3,47 3,25 4,70

PQ(m) 2,21 2,42 0,77 0,72 0,68 0,98

Chargement total sur la poutre (avec poids propre) :

Tableau 16: Chargement total sur la poutre

Travée1 Treavée2 Travée3

PG(v)(KN/m) 23,61 24,72 25,50

PQ(v)(KN/m) 2,37 2,60 2,76

PG(m)(KN/m) 26,54 28,34 28,58

PQ(m)(KN/m) 2,98 3,35 3,40

b. Prédimensionnement

Il s’agit d’une poutre de plancher en dalle pleine donc elle travaille comme une poutre en T :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 34


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 16: Coupe longitudinale d’une poutre en T

=23 cm (épaisseur de la dalle pleine).


Détermination de b (Pratique BAEL page 126) :
b- /2 = Li/10 ; avec Li portée entre deux appuis successifs mesurée entre nus .

Figure 17: Schéma statique de la poutre étudiée

Tableau 17: Variation de la poutre

Ai Li(cm) Li /10
(cm)

i=1 483 48.3

i=2 460 46

i=3 560 56

Moment réduit :
µbu= Mu/b0.d².fbu ≤ µ lim =0,37 (feE500) (1)

avec fbu = =14,17 Mpa (contrainte de calcul du béton)

0,3.d≤ b0≤ 0,5.d :(2)


Avec : d=0,9.hp :(3)

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 35


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

On détermine pour chaque travée le chargement ultime qui donne les moments équivalents et les
moments isostatiques ultimes :
- Pu=1,35.Gm+1,5.Qm
- Mou= Pu.L²travée/8 (poutre soumise à une charge uniformément répartie)
- Mou= Pu.a.b /Ltravée + p.a.b /2 (poutre soumise à une charge uniformément répartie et
une charge concentrée)

Tableau 18: Chargements et moments sur la poutre (Prédimensionnement)

Travée(i=) 1 2 3
Portée(i)(m) 4,83 4,6 5,6
G m (kN/m) 26,54 28,34 28,58
Q m (kN/m) 2,98 3,35 3,40
G concentré (T) - 68,2 -
en a=2.59m

Q concentré (T) - 11,8 -


en a=2.59m

Pu (kN/m) 40,29 43,29 43,68


p(kN) - 1097,7 -
Mou (kN.m) 117,49 2960,25 171,22

Pour les poutres en T, la section de pré-dimensionnement c’est la section sur appuis puisque le
moment sur appuis est négatif donc la table est tendue alors on suppose que la section de la
poutre est rectangulaire.
On détermine forfaitairement les moments sur appuis : Mu= Ma = 0,5. M0u
Tableau 19: Détermination des moments sur appuis (Prédimensionnement)

Travée 1 2 3
Mu(kN.m) 58,75 1453,12 85,61
D’après (2) et (3) : on prend b0=0,4*0,9.hp (*) ; b0=0.36.hp
(*) et (1)→ Mu/0,4*0,9ᶟ.hp.fbu≤ 0,37 ; avec fbu = 14.16 MPa
Alors : hp≥ hp min =

Tableau 20: Détermination de la hauteur minimale (Prédimensionnement)

Travée 1 2 3
Mu(kN.m) 58,75 1453,12 85,61
hpi min (m) 0.33 0.98 0.38

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 36


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Conditions d’élancement de poutre (flèche admissible): Poutre continue: hpi min ≥ (Portée i/16) :

Tableau 21: Vérification de la flèche admissible (Prédimensionnement)

Travée(i=) 1 2 3
Portée(i)(m) 4.83 4.6 5.6
Portée i/16 0,30 0,28 0,35
Flèche admissible vérifiée vérifiée Vérifiée

Pour des raisons constructives (facilité de coffrage et économie de temps) on prend hp constante
sur les 3 travées soit :
= 100cm
= 70 cm

Tableau 22: Détermination de la largeur b

Ai Li Li /10 b=0,7+2*(Li/10)
(m) (m) (m)
i=1 4,83 0,483 1,66

i=2 460 0,46 1,62

i=3 560 0,56 1,82

2. Choix de la méthode des calculs de moments


Quatre conditions sont prises en compte pour choisir la méthode de calcul :
a) La méthode s’applique aux constructions courantes :
Q ≤ 2G ou Q ≤ 5KN/m²
b) Les moments d’inertie des différentes travées sont identiques :
c.à.d. b et h sont constants.
c) Les portées successives sont dans un rapport compris entre 0,8 et 1,25 :

0,8 < < 1,25

d) La fissuration ne compromet pas la tenue de la structure :

c.à.d. fissuration peu préjudiciable.


1) Les quatre conditions a, b, c et d sont vérifiées → on utilise la méthode forfaitaire.
2) La condition a n’est pas vérifiée → on utilise la méthode de Caquot.
3) La condition a est vérifiée mais la condition b ou c ou d ou les trois en même temps ne
sont pas vérifiées → on utilise la méthode de Caquot minorée.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 37


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Remarque : si les quatre conditions sont vérifiées, il est toujours possible d’utiliser la méthode
de Caquot minorée qui conduit à un ferraillage mieux dimensionner que celui obtenu avec la
méthode Forfaitaire, même si la méthode de Caquot est plus longue que la méthode Forfaitaire.

Tableau 23: Détermination de la méthode de calcul

(a) Charge d’exploitation ≤ 2 x charges permanentes :

Or on a 1,5 kN/m²< 2 x 7,3 kN/m² OK

Charge d’exploitation= 1,5 kN/m² < 5 kN/m²


(b) Inertie constante :
N’est pas vérifiée
Poutre en T d’inertie variable
(c) Rapport des portées successives compris entre 0,80 et 1,25 :

= 1.05 < 1,25 et = 0.95 > 0,8

OK
= 0.82 < 1,25 et = 1.21 > 0,8

(d) Fissuration peu préjudiciable OK

Les conditions (a), (b) et (d) sont vérifiées alors que (c) n’ est pas vérifiée, on applique donc :

La méthode de Caquot minorée

Elle consiste à prendre g’= 2/3


g pour calculer les moments sur appuis dus aux charges permanentes (etuniquement le calcul des
moments sur appuis, on prend la totalité de g ensuite pour le calcul des moments en travée).
Il s’agit d’une poutre en T à inertie variable donc pour chaque traavée on calcule le moment
d’inertie.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 38


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 18: Caractéristiques géométriques d’inerties

a. Calcul du centre d’inertie pour chaque travée


Calcul de yg :

yg = = v2

Avec:
S1= b0.h
S=S1+S2
S2 = (b-b0) h0
 Calcul de la 1ère travée :

S1 = 70 100 = 7000 cm²


S= 8932 cm²
S2 = (166.6-70) 20 = 1932 cm²

D’où yg = v2 = = 41,34
Donc v1 = h-v2 = 100 - 41,34 = 58,66
Calcul de IGz

IGz = + – (b-b0) .

IGz = + – (166,6-70) .

IGz = 8320304,43 cm4


 Calcul de la 2ème travée :

S1 = 70 100 = 7000 cm²


S= 8840 cm²
S2 = (162-70) 20 = 1840 cm²

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 39


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

yg = v2 = = 41,67

Donc v1 = h-v2 = 100 - 41,67 = 58,33

IGz = + – (162-70) .

IGz = 8225888,54 cm4

 Calcul de la 3ème travée :

S1 = 70 100 = 7000 cm²


S= 9240 cm²
S2 = (182-70) 20 = 2240 cm²

yg = v2 = = 40,3
Donc v1 = h-v2 = 100 – 40,30 = 59,7

IGz = + – (182-70) .

IGz = 8623151,6 cm4

Tableau 24: Calcul du centre d’inertie de chaque travée

Travée Section INERTIE I [cm4]

b=166,6cm ; b0=70cm
1 8320304,43
h=100cm ; ho=20cm
v1=58,66 ; v2=41,34

b=162cm ; b0=70cm
2 8225888,54
h=100cm ; ho=20cm
v1=58,33 ; v2=41,67

b=182cm ; b0=70cm
3 8623151,6
h=100cm ; ho=20cm
v1=59,7 ; v2=40,3

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 40


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

3. Calcul des sollicitations


a. Calcul des moments sur appuis
Les différents cas des charges correspondant aux Moments maximums sur appuis et à travées

Figure 19:Les différents cas de charges définissant le moment maximal

Pour chaque travée on détermine les portées fictives :- l’=l pour les deux travées de rive

- l’= 0,8. l pour les travées intermédiaires

Lorsque l’inertie de la poutre est constante dans une travée, mais variable d’une travée à l’autre,
les formules permettant de calculer les moments sur appuis sont modifiés comme suit.
Cas de charge réparties, les moments sur appui intermédiaires sont données par :

Ma = (1) ; avec =

Pour les charges ponctuelles, les moments sur appuis intermédiaires sont donnés par :

Ma = (2) ; avec k = et x= (a est la distance entre la force

concentrée et l’appui calculé)


Dans notre cas, le moment sur appuis est déterminé à partir de (1) et (2) :

Ma = +

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 41


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Avec la convention de signe utilisée, le moment sur appui est évidement négatif.

A titre indicatif, on détaille le calcule pour l’appui (2) dans le cas 1, et pour les autres appuis un
calcul identique est conduit, tous les résultats (ELU et ELS) seront résumés dans les tableaux ci-
dessous.
Pour l’appui 2 : cas1 : CCC

Pw= 1,35.G’w + 1,5. Qw

Charge permanente réduite :

G’w= . Gw = × 26,54 = 17,69 kN/m → Pw= 1,35 × 17,69 + 1,5 × 2,98 = 28,35 kN/m
Qw= 2,98 kN/m

Pe=1,35.G’w + 1,5. Qw

Charge permanente réduite :

G’e= . Ge = × 28,34= 18, 89 kN/m → Pe= 1,35 × 18,89 + 1,5 × 3,35 = 30,53 kN/m

Qw= 3,35 kN/m

l’w = lw : travée de rive → L’w = 4,83 m

l’e = 0,8 . le = travée intermédiaire → L’e = 0,8×4,6 = 3,68 m

a= = 0,70 (charge concentrée à droite)


k= = 0,13
= = 0,80
M2-rep = 49,10 kN.m
M2-conc = 7,93 kN.m
M2= -57,03 kN.m
Tableau 25: Moments sur appuis en (kN.m) à l’ELU

Appuis 1 2 3 4
Cas1: CCC 0 -57,03 -41,37 0
Cas2:DCD 0 -50,23 -37,81 0
Cas3:CDC 0 -54,76 -38,11 0

Tableau 26: Moments sur appuis en (kN.m) à l’ELS

Appuis 1 2 3 4

Cas1: CCC 0 -41,57 -30,14 0

Cas2:DCD 0 -37,03 -28,54 0

Cas3:CDC 0 -40,06 -26,84 0

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 42


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

b. Calcul des moments fléchissant en travées


L’expression du moment fléchissant dans la travée continue est donnée par :

µ : Moment fléchissant de la travée de référence

Pour une travée supportant uniquement une charge répartie : µ

Pour une travée supportant une charge répartie et une charge répartie et une charge concentrée :

pour x ≤ a

pour x ≥ a
Mi-1 : moment sur appui gauche de la travée considérée.
Mi : moment sur appui droit de la travée considérée.
La position du moment maximum en travée est obtenue en recherchant l’abscisse où la dérivée
de M(x) s’annule, soit dans le cas d’un changement symétrique sur la travée :

Dans la pratique, pour le calcul de on ne s’intéressera qu’au cas de charge qui conduit à
la plus grande valeur du moment en travée. Pour les travées paires c’est le cas de charge 2
(DCD), tandis que pour les travées impaires, c’est le cas 3 (CDC)qui conduit à la valeur
maximale du moment en travée.
Pour une travée supportant une charge répartie et une charge répartie et une charge concentrée :

pour x≤ a

x= Avec

pour x≥ a

i. Calcul des moments à l’ELU

Travées impaires :

Travée 1 :

l1=4,83m
= = 40,29 kN/m
kN/mx

Abscisse du moment maximal:

= = 2,13 m

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 43


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Le moment fléchissant en travée de référence:


µ (4,83-2,13) = 115,85 kN.m

Le moment fléchissant de la travée continue :

= 115,85– 54,76 × = 91,70 kN.m

→M u1max= 91,70 kN.m


Travée 3 :
L3= 5,6m
= = 43,68 kN/m
kN/mx

Abscisse du moment maximal:

= = 2,95 m

Le moment fléchissant en travée de référence:

µ (5,6-2,95) = 170,73kN.m

Le moment fléchissant de la travée continue :

= 170,73 – 38,11× ) = 134,38 kN.m

→M u3max = 134,38 kN.m


Travée paire :

Travée 2 :

L2=4,6m
= = 43,29 kN/m

kN/m

a= 2,59m
b=2,01m
Abscisse du moment maximal:

= 2,61 m ≤ a

xmax =

= 2,76 m ≥ a

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 44


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Le moment fléchissant en travée de référence:

µ =

1247,13 kN.m
Le moment fléchissant de la travée continue :

= 1247,13 – 37,81 × ( 50,23 × = 1201,86

kN.m
→M u2max= 1201,86 kN.m

ii. Calcul des moments à l’ELS

Travées impaires :

Travée 1 :

l1=4,83m
= = 29,51 kN/m
kN/m

Abscisse du moment maximal:

= = 2,13 m

Le moment fléchissant en travée de référence:

µ (4,83-2,13) = 84,85 kN.m

Le moment fléchissant de la travée continue :

= 84,85 - 40,06 × = 67,18 kN.m

→M ser1max= 67,18 kN.m


Travée 3 :
L3= 5,6m
= = 31,98 kN/m
kN/mx

Abscisse du moment maximal:

= = 2,94 m

Le moment fléchissant en travée de référence:


µ (5,6-2,94) = 125,04 kN.m

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 45


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Le moment fléchissant de la travée continue :

= 125,04 – 26,84 × ) = 109,84 kN.m

→M ser3max= 109,84 kN.m

Travée paire :

Travée 2 :

L2=4,6m
= = 31,69 kN/m

kN/m

a= 2,59m
b=2,01m
Abscisse du moment maximal:

= 2,61 m ≤ a

xmax =

= 2,76 m ≥ a

Le moment fléchissant en travée de référence:

= 1217,68 kN.m
Le moment fléchissant de la travée continue :

= 1217,68 – 28,54 ×( 37,03 ×

= 1184,04 kN.m
→Mser 2max= 1184,04 kN.m

Tableau 27: Moments en travées à l’ELU

Travée i x (m) (kN.m) M umax( kN.m)


1 2,13 115,85 91,70
2 2,76 1247,13 1201,86
3 2,95 170,73 134,38

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 46


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 20: Diagramme enveloppe des moments fléchissant de la poutre à l’ELU

Tableau 28: Moments en travées à l’ELS

Travée i x (m) (kN.m) M sermax( kN.m)


1 2,13 84,85 67,18
2 2,76 1217,68 1184,04
3 2,94 125,04 109,84

c. Calcul des efforts tranchants


Les efforts tranchants sont donnés par les formules suivantes :

Avec V0d et V0g sont les valeurs absolues des efforts tranchants à droite et à gauche sur l’appui
« i » des travées de référence.
L’expression de l’effort tranchant dans une travée isostatique est donnée par:
- Pour une travée supportant uniquement une charge répartie

- Pour une travée supportant une charge répartie et une charge concentrée :

Pour x< a

Pour x> a

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 47


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 21: Les différents cas de charges correspondant aux efforts tranchants sur appuis

i. Calcul des efforts l’ELU

Appui 1:
= = 97,29 kN/m
= 97,29 – =109,09 kN/m
Appui 2:
= -97,29 kN/m
= -97,29 = -85,48 kN/m
= = 579,20 kN/m
= 579,20 – =575,80 kN/m

Appui 3:
-579,20 kN/m
= -579,20 = -582,60 kN/m
= = 122,30 kN/m
= 122,30 – =114,91 kN/m
Appui 4 :
= = -122,30 kN/m
= -122,30– = -129,68 kN/m

Tableau 29: Efforts tranchants maximaux aux appuis à l’ELU

Appui « i » 1 2 3 4
droite gauche Droite gauche droite Gauche
V0(x) 97,29 -97,29 579,20 -579,20 122,30 -122,30
Vumax 109,09 -85,48 575,80 -582,60 114,91 -129,68

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 48


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 22: Diagramme des efforts tranchants de la poutre à l’ELU

ii. Calcul des efforts l’ELS

Appui 1:
= = 71,26 kN/m
= 71,26 – =79,86 kN/m
Appui 2:
= -71,26 kN/m
= -71,26 = -62,65 kN/m
= = 422,45 kN/m
= 422,45 – = 419,96 kN/m
Appui 3:
- 422,45 kN/m
= - 422,45 = - 424,93 kN/m
= = 89,54 kN/m
= 89,54 – =93,15 kN/m
Appui 4 :
= = -89,54 kN/m
= -89,54 – = -94,92 kN/m

Tableau 30: Efforts tranchants maximaux aux appuis à l’ELS

Appui « i » 1 2 3 4
droite gauche Droite Gauche droite Gauche
V0(x) 71,26 -71,26 422,45 - 422,45 89,54 -89,54
Vumax 79,86 -62,65 419,96 -424,93 93,15 -94,92

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 49


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

4. Calcul de ferraillage de la poutre


a. Calcul des armatures longitudinales
i. Armatures longitudinales en travée

A titre indicatif, on détaille le calcul pour la travée N°1, et pour les autres travées un calcul
identque est conduit, tous les résultats seront résumés dans un tableau récapitulatif
La fissuration étant peu préjudiciable, on procède par un dimensionnement à l’ELU, ensuite une
vérification à à l’ELS, ainsi qu’une vérification de la condition de non fragilité.
Travée 1 :
 Dimensionnement à l’ELU :

Mu1=91,70 KN.m

Mu1 ≤ Mtu =>dimensionnemet en section rectangulaire

µ = = 0.0114 < µ =0,372 => pas d’acier comprimé

α = 1, 25 (1 – µ ) = 1,25 (1- = 0,0143


= α d= 0,1043 0,9 = 0,0129 m
= d – 0,4 yu = 0,9 – 0,4 0,0129 = 0,894 m

= = ; avec  s = fe / γs = 435
s

= = 2,35 cm²

= max ( ; = 0,23. .b.d)

= 14,43 cm²
choisie = 14,43 cm² ; soit 2 7HA12= 15,84 cm²
 Vérification à l’ELS :
Calcul de :

= b

= 1,66-0,23² = 1,79 kN/m

=> Section en T

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 50


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

On détermine par cette équation :

= 0,14 m
Le moment d’inertie:

0,01² (0,9-0,14)² = 0,0152 m4

Les contraintes :
- Contrainte de compression du béton
= 67,18 kN.m

= 6,17 MPa

bc=0.6 =0.6 25=13.2 MPa


→ bc> bc (Vérifiée)
- Contrainte d’ouverture de fissures

= = 50,24 MPa

s = fe = 500 MPa (FPP)


→ s > s (Vérifiée)
- Condition de non fragilité :
Il s’agit d’une section en T :

v’²

v’ =

v = h-v
² ²
v’ = = 0,407

v = 1-0,407 =0,592

= 0,0841 m4

= 100² = 4,13cm² < = 14,43 cm²

La condition de non fragilité est vérifiée.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 51


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Tabeau 31: Récapitulatif de calcul ferraillage en travée


Travée 1 2 3

Mu[kN.m] 91,70 1201, 86 134,38

Mtu[kN.m] 4246,93 4144,59 4656,27


µ 0,0114 0,149 0,0167
≤ 1=0,372 OK OK OK

α
0,0143 0,203 0,0210
Dimensionnement à L’ELU

yu[m] 0,0129 0,183 0,0189


Z[m] 0,894 0,826 0,89
Au[cm²] 2,35 33,42 3,46
Amin[cm²] 14,43 14,08 15,82
[cm²] 14,43 33,42 15,82

Section choisie 2×7HA12 2×7HA12+4HA12 2×7HA12


Ast [cm²] réelle
15,84 34,3 15,84
Mser [kN.m]
67,18 1184,04 109,84
Vérification à L’ELS

Mtser [kN.m] 1,79 1,75 1,97


y1 [m] 0,14 0,2 0,14

[m4] 0,0152 0,0295 0,0153


[kPa] 617,05 8019,09 999,29
bc > bc OK OK OK
[MPa] 50,24 42,10 81,37
s > s OK OK OK
V’ [m] 0,407 0,410 0,396
V [m] 0,592 0,589 0,603

[m4] 0,0841 0,0833 0,0873


C.N.F

Amin [cm²] 4,13 4,09 4,29


Amin<AST OK OK OK

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 52


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

ii. Armatures longitudinales sur appuis

A titre indicatif, on détaille le calcul pour l’appui n°3 et pour l’appui n°, un calcul identique
est conduit, tous les résultats seront résumés dans le tableau .
La fissuration étant peu préjudiciable, on procède par un dimensionnement à l’ELU, ensuite une
vérification à à l’ELS, ainsi qu’une vérification de la condition de non fragilité.
Appui 3:
 Dimensionnement à l’ELU :
Il s’agit d’une section rectangulaire
Ma1 = 41,37 KN.m

= = 0,00514 < =0,372 => pas d’acier comprimé

α = 1, 25 (1 – µ ) = 1,25 (1- = 0,00645


= α d= 0,00645 0,9 = 0,00580 m
= d – 0,4 yu = 0,9 – 0,4 0,00580 = 0,897 m

= = ; avec  s = fe / γs = 435
s

= = 1,05 cm²

= max ( ; = 0,23. .b.d)

= 14,08 cm²
choisie = 14,08 cm² ; soit 2 5HA14= 15,40 cm²
 Vérification à l’ELS :
Calcul de :
= 30,14 kN.m

= b

= 1,62-0,23² = 1,75 kN/m

=> Section en T
On détermine par cette équation :

= 0,2 m
Le moment d’inertie :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 53


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

0,01² (0,9-0,2)² = 0,0156 m4

Les contraintes :
- Contrainte de compression du béton :

= 3,85 MPa

bc=0.6 =0.6 25=13.2 MPa


→ bc> bc (Vérifiée)
- Contrainte d’ouverture de fissures

= = 20,23 MPa

s = fe = 500 MPa (FPP)


→ s > s (Vérifiée)
- Condition de non fragilité :
Il s’agit d’une section en T :

v’²

v’ =

v = h-v
² ²
v’ = = 0,410

v = 1-0,407 =0,589

= 0,0833 m4

= 100² = 4,095cm² < = 15,40 cm²

La condition de non fragilité est vérifiée.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 54


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Tableau 31: Récapitulatif de calcul ferraillage sur appuis

Appui 1 2 3 4

Mu[kN.m] 0 57,03 41,37 0

µ 0,00709 0,00514

≤ 1=0,372 OK OK

α 0,00645
0,00890
yu[m] 0,00580
0,00801
Z[m] 0,897
0,896
Dimensionnement à L’ELU

Au[cm²] 1,05
1,46
Amin[cm²] 14,43 14,08

[cm²] 14,43 14,08

Section choisie 5HA20 2 5HA14

Ast [cm²] réelle 15 ,71 15,40

Mser [kN.m] 14,57 30,14

Mtser [kN.m] 1,79 1,75

y1 [m] 0,14 0,2


Vérification à L’ELS

0,0156
[m4] 0,0151
[kPa] 3,85
3,84
bc > bc OK OK
[MPa] 31,32 20,23
s > s OK OK
Amin [cm²] 4,13 4,095
C.N.F

Amin<AST OK OK

iii. Vérification de la flèche

La vérification de la flèche est une justiication vis-à-vis l’état limite en service. Elle devient
inutile si toutes les conditions sont satiisfaites :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 55


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

≥ Avec : M0 : moment de la travée de référence

≥ Mt : moment maximal en travée

A : section d’acier tendu en travée

Tableau 32: Récapitulatif de calcul de flèche

Travée « i » 1 2 3

h (m) 1 1 1

l (m) 4,83 4,6 5,6

h/l 0,207 0,217 0.178

Condition 1 vérifiée vérifiée vérifiée

Mt (KN.m) 67,18 1184,04 109,84

M0 (KN.m) 84,84 1217,68 125,04

0,1 (Mt/ M0)


0,07918435 0,0972374 0,0878439
Condition 2 vérifiée vérifiée vérifiée

A (cm²)
15,84 34,3 15,84
b0 (cm) 23 23 23

d (cm) 90 90 90

17,39 17,39 17,39


Condition 3 vérifiée vérifiée vérifiée

Vérification de la inutile inutile inutile


flèche

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 56


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 23: Détails et ferraillage de la poutre A109

Figure 24: Détails et ferraillage de la poutre A110

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 57


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 25: Détails et ferraillage de la poutre A111

b. Armatures de peau
Selon les règles BAEL, pour les poutres qui dépassent les 50 cm de hauteur, il faut disposer des
armatures longitudinales pour couvrir la partie qui se trouve entre les armatures supérieures de
montage et les armatures dans les nappes inferieures. Sans armatures de peau, il y a un grand
risque de fissurations et ruptures. Pour notre cas, le règlement exige une quantité de 3 cm²
d’armatures par mètre de parement.
Il faut donc calculer :
Périmètre de la poutre:

Section minimale des armatures de peau :

Tableau 33: Choix des armatures de peau

Périmètre de la 2,94
poutre
Section min des 8,82
armatures de peau
(cm²)
Choix des armatures 2×4HA12 (9,04 cm²)
de peau

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 58


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Le choix des armatures de peau a été réalisé en tenant compte de la symétrie et la réparation
correctes des aciers.

Figure 26: Disposition des armatures de peau

Figure 27: Coupe transversale d'armatures de peau

c. Calcul des armatures transversales


Calcul de l’effort tranchant réduit :

On calcule l’effort tranchant réduit par la formule suivante :

Tableau 34: Efforts tranchants réduits

Appui 1 2 3 4
droite gauche droite gauche droite gauche
Pu (KN/m) 40,29 40,29 43,29 43,29 43,68 43,68
Vumax (KN) 109,09 85,48 575,8 582,6 114,91 129,68
Vured (KN) 75,515 119,055 539,725 618,675 78,51 166,08

Vérificaton du béton vis à vis l’effort tranchant:


On doit vérifier que

avec : contrainte tangentielle conventionnelle du béton :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 59


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

: contrainte tangentielle admissible : (fissuration peu préjudiciable)

= = = 3,33

Tableau 35: Vérification de l’effort tranchant

Appui 1 2 3 4
droite gauche droite gauche droite gauche
(MPa) 0,53 0,41 2,78 2,81 0,56 0,63
(MPa) 3,33 3,33 3,33 3,33 3,33 3,33
vérifiée vérifiée vérifiée vérifiée vérifiée vérifiée

i. Détermination de la section d’acier des armatures transversales


 Justification de l’âme de la poutre :

 Section des armatures transversales :

 Espacement maximal entre les armatures d’âme

Tableau 36: Détermination des espacements

Appui
Travée1 App1 11.43 0,53 50,53 29,94 40 29
App2 14.841 0,41 50,53 38,23 40 38
Travée2 App2 8.554 2,78 50,53 5,66 40 5
App3 10.935 2,81 50,53 5,60 40 5

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 60


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Travéé3 App3 18.545 0,56 50,53 28,42 40 28


App4 14.522 0,63 50,53 25,18 40 25

ii. Détermination des espacements suivant la suite de Caquot


Hypothèses :
-Valeurs d’espacement : 7, 8, 9, 10, 11, 13, 16, 20, 25, 35, 40.
-Position du premier cours à une distance de l’appui.
-Nombre de répétition = Nombre entier de mètres dans la demi-portée+1
 Espacements dans la 1ère travée
appui gauche :
-Position du premier cours : 29/2 = 14,5 , soit
-Nombre de répétition :E(4,83/2)+1 = 3
appui droit :
-Position du premier cours : 38/2 = 19 , soit
-Nombre de répétition :E(4,83/2)+1 = 3

Figure 28: Coupe longitudinale de la première travée de la poutre

 Espacements dans la 2ème travée


appui gauche :
-Position du premier cours : 5/2 = 2.5 , soit
-Nombre de répétition :E(4.6/2)+1 = 3
appui droit :
-Position du premier cours : 5/2 = 2.5, soit
-Nombre de répétition :E(4.6/2)+1 = 3

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 61


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 29: Coupe longitudinale de la deuxième travée de la poutre

 Espacements dans la 3ème travée


appui gauche :
-Position du premier cours : 28/2 = 16, soit
-Nombre de répétition :E(5.6/2)+1 = 3
appui droit :
-Position du premier cours : 25/2 = 12.5 , soit
-Nombre de répétition :E(5.6/2)+1 = 3

Figure 30: Coupe longitudinale de la troisième travée de la poutre

d. Vérification de la poutre vis-à-vis le poinçonnement


Sous l’effet de la charge concentrée importante dans la 2ème travée, la poutre risque de subir le
phénomène de poinçonnement par excès de cisaillement qui induit une contrainte de traction
incliné de 45°.
La contrainte de traction principale , perpendiculairement à la fissure, en absence de
compression, vaut τ et la fissure incliné de 45° par rapport à l’horizontale.

Figure 31: Effet du poinçonnement

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 62


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

L’équilibre s’écrit : τ

Pour

Avec ; périmètre du cône à mi-épaisseur.

Travée 2 :
La poutre est vérifiée vis-à-vis le poinçonnement

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 63


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

CHAPITRE VI
Etude des voiles

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 64


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Introduction

Les voiles sont des parois verticales en béton armée. Ils jouent le rôle d’éléments porteurs dans
notre projet.

Dans ce chapitre, les voiles vont être étudiés à travers deux manières différentes, la première
partie comporte une descente de charge à partir du 3ème étage du bâtiment R+3 jusqu’au RDC,
la seconde partie consiste à étudier un voile contre la poussée des terres situé au niveau du sous
sol sans tenir compte des charges verticales
Le calcul et le choix de ferraillage sera de deux manières différentes également

1. Descente de charge du voile

Figure 32:Coupe transversale du voile extérieur étudié

a. Evaluation des charges du voile dans chaque étage


3ème étage :
Charge permanente :
Dalle pleine= e×25= 0,2×25= 5 kN/m²
Revêtement bitume = 0,55 kN/m²

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 65


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Isolation acoustique BA13 = 0,45 kN/m²


Décaissé = 0,75 kN/m²
Carrelage (25×25) = 0,85 kN/m²
G Total= 2,6+5=7,6 kN/m²
Charge d’exploitation :
Q = 1.5 KN /m2 ; il s’agit d’un logement

Poids propre du voile : Pp = h×e× = 2.75×0.2×25 = 13.75 KN/m

Tableau 37: Caractéristiques géométriques du panneau au niveau du 3ème étage

Panneau ly Lx lx/ly
1 9,21 7,5 0,81

α = 0.81 > 0.4 ; la dalle porte dans les deux sens

La charge transmise sur le voile à partir du panneau 1 est une charge trapézoïdale d’où :
Pv(G) = (1- ) = 16,95 KN/m

Pm(G) = (1- ) = 22,26 KN/m


Pv(Q) = (1- ) = 3.34 KN/m

Pm(Q) = (1- ) = 4.39 KN/m

Pvu = 1.35× Pv(G)+1.5× Pv(Q) =1,35×16,95+1,5×3,34= 27,89 KN/m


Pmu = 1.35× Pm(G)+1.5× Pm(Q) =1,35×22,26+1,5×4,39= 36,63 KN/m
Nu3= Pvu+Pmu+1.35×Pp = 27,89 +36,67+1,35×13,75= 83,08 kN/m

2éme étage :

Charge permanente :
G = 7,6 KN /m2
Charge d’exploitation :
Q = 1.5 KN /m2
Poids propre du voile : Pp = 2.75×0.2×25 = 13.75 KN/m

Tableau 38: Caractéristiques géométriques des panneaux au niveau du 2ème étage

Panneau ly Lx lx/ly
1 4.17 1.95 0.46
2 6,15 2,93 0,47

α = > 0.4 ; les panneaux des deux dalles portent dans les deux sens
La charge transmise sur le voile à partir du panneau 1 est une charge trapézoïdale

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 66


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

La charge transmise sur le voile à partir du panneau 2 est une charge triangulaire d’où :

Pv(G1) = (1- ) = 5,70 kN/m

Pm(G1) = (1- ) = 6,88 kN/m


Pv(Q1) = (1- ) = 1,12 kN/m

Pm(Q1) = (1- ) = 1,35 kN/m

Pv(G2) = (1- ) = 8,93 kN/m

Pm(G2) = (1- ) = 10,31 kN/m

Pv(Q2) = (1- ) = 1,68 kN/m

Pm(Q2) = (1- ) = 2,03 kN/m

Pv(Q1+Q2) =1,35×(5,70+8,93)+1,5×(1,12+1,68)= 23,95 kN/m


Pmu = 1.35× Pv(G1+G2)+1.5×Pm(Q1+Q2)=1,35×(6,88+10,31)+1,5×(1,35+2,03)
= 28,27 kN/m
Nu2= Nu3 +Pvu+Pmu+1.35×Pp = 83,08+23,95+28,27+1,35×13,75= 153,86 kN/m

1er étage :
Charge permanente :
G = 7,6 KN /m2
Charge d’exploitation :
Q = 1.5 KN /m2
Poids propre du voile : Pp = 2.75×0.2×25 = 13.75 KN/m

Tableau 39: Caractéristiques géométriques des panneaux au niveau du 1er étage

Panneau ly lx lx/ly
1 6.26 1.98 0.31
2 5.77 2.93 0.5

P(G1) = = =7,52 KN/m

P(Q1) = = = 1,48 KN/m

Pv(G2) = (1- ) = 19,48 KN/m

Pm(G2) = (1- ) = 10,20 KN/m

Pv(Q2) = (1- ) = 3,84 KN/m

Pm(Q2) = (1- ) = 0,71 KN/m

Nu1= Nu2 +1.35× (PG1+PvG2+PmG2)+1,5×(PQ1+PvQ1+PmQ2)+(1.35×Pp) =

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 67


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

153,86+1.35× (7,52+19,48+10,2)+1 ,5× (1,48+3,84+0,71)+(1,35×13,75)= 231,68 kN/m

RDC :

Charge permanente :
G = 7,6 KN /m2
Charge d’exploitation :
Q = 1.5 KN /m2 ; il s’agit d’un logement
Poids propre du voile : Pp = 2.75×0.2×25 = 13.75 KN/m

Tableau 40: Caractéristiques géométriques des panneaux au niveau du RDC

Panneau ly Lx lx/ly
1 7,53 6,23 0,82
2 7,53 2,90 0,38

Pv(G1) = (1- ) = 13,96 KN/m

Pm(G1) = (1- ) = 18,36 KN/m

Pv(Q1) = (1- ) = 2,75 KN/m

Pm(Q1) = (1- ) = 3,62 KN/m

P(G2) = = =11,02 KN/m

P(Q2) = = = 2,17 KN/m

Nu0= Nu1 +1.35× (PvG1+PmG1+PG2)+1,5×(PvQ1+PmQ1+PQ2)+(1.35×Pp) =


2 31,68+1.35× (13,96+18,36+11,02)+1,5× (2,75+3,62+2,17)+(1,35×13,75)= 321,56 kN/m

Tableau 41 : Tableau récapitulatif des Nu des voiles

Etage 3 2 1 RDC
Nu (kN/m) 83,08 153,86 231,68 321,56

b. Dimensionnement et ferraillage du voile (Henry Thonier Tome 3)


Selon la normalisation française les dimensions d’un voile doivent respecter les conditions
suivantes :
- La longueur du voile est au moins égale à 5 fois son épaisseur
- L’épaisseur du voile est au moins égale à 10cm
- L’élancement mécanique est au plus égale à 80
- La résistance caractéristique du béton est au plus égale à 40 MPa
- Justification des sollicitations normales

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 68


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

- Logeur de flambement
- Fonctions de la liaison voile-plancher, l’existence des raidisseurs ainsi que le type de
voile (armée ou non). Comme le montre les tableaux suivants.
i. Hypothèses de calcul

Longueur de flambement :

Tableau 42: Longueur de flambement d’un voile

Mur armé Mur non armé


verticalement verticalement
Mur encastré en tête et en pied :
Avec un plancher de part et d’autre 0,80 0,85
Avec un plancher d’un seul côté 0,85 0,90
Mur articulé en tête et en pied 1 1
b

Elancement mécanique :

λ= avec λ

Effort normal ultime :

Voile non armée :

Voile armée : + As ] avec :

a= épaisseur du voile
b= longueur du voile
= b(a-0,02) : section réduite ;
As= section d’acier éventuelle
α= coefficient de réduction donné en fonction de λ dans l’hypothèse ou plus de la moitié des
charges appliqués après 90 jour :
Voile non armé (As=0) ; α = λ

Voile armé : α = λ
si λ

α = 0,6 ( λ )² si λ

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 69


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Effort ultime et contrainte ultime


=

Armatures minimales :
Armatures verticales :
. ;
Espacement entre armature de même face :
St = min (2a ; 33cm) avec :

= max (0,001 ; 0,0015× ( : pourcentage de la bande la plus armé

1 si voile intermédiaire
Ɵ=
1,4 si voile de rive
Armatures horizontales :
. ;
St = min (2a ; 33cm) avec :
= max (2/3 0,001) : pourcentage minimal de la bande la plus armée.

Chaînage :

Il s’agit d’un acier minimum dans les volumes communs aux planchers et aux voiles. Ce
ferraillage minimal est utilisé dans le cas où un voile est en béton banché.
Pour la dalle pleine, on pourra disposer ces aciers dans la bander de planchers de longueur égale
à 4 fois l’épaisseur de part et d’autre du voile. On distingue les types de ferraillage ci-dessous.
Chaînage horizontal : CH= 1,8×L×

Renfort horizontal : RH= 1,5× au niveau des ouvertures

Chaînage vertical : CV= 1,8×L×

Renfort horizontal : RH= 1,5× au dessous des ouvertures

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 70


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

ii. Calcul du voile étudié

On va s’intéresser au calcul d’un voile du RDC au niveau du bâtiment R+3

Figure 33: Voile étudié au niveau du 1er étage

Longueur de flambement :

Cas d’un plancher arrivant sur le voile (d’un seul côté) : L’f=0,85×L=0,85×2,75 = 2,33m

L’f=2,33 m <b =9,23m

Donc L f =

Elancement (λ) :

λ=

→Coefficient de réduction (α) ;


α= λ = 0,68

Contrainte limite :

bna =α×

avec As=0.001×a=0.001×0.2=2cm²
= 9,23 (0,2-0,02) = 1,66m²

bna=0.68×

Vérification :
Au niveau de 1.375 m à mi hauteur; contrainte ELU:

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 71


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

u= =0,174 MPa < bna=

Condition vérifié
Au niveau de 2,75 m, le voile étant chargé sur un seul côté, on admet une répartition trapézoïdale
dues au plancher (épaisseur du plancher, h= 0.2m).

2= = 0,348MPa < =
α

Condition vérifié

Disposition constructive pour le voile à l’étage courant:

Chaînage horizontal :
CH= 1,8×L× = 1,8×9,23× = 13,29 cm²

Choix d’acier ;
Soit 9HA14 A réel=13,85 cm²
Renforts verticaux au dernier niveau(CV) :

CV=1.5× 1.5×

Choix d’acier ;
Soit 4HA8 A réel=2,01 cm²
Renfort horizontal(RH) :

RH=

Choix d’acier ;
Soit 2HA8 A réel=1,01 cm²
Avant dernier planché (AT) :

AT=

Choix d’acier ;
Soit 2HA8 A réel=1,01 cm²
Acier de peau :
Verticaux : = = 0,48 cm² soit HA6

Horizontaux : = =0,96 cm² soit HA6

Renfort horizontal (RH’) ;


RH’=2,35×

Choix d’acier ;

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 72


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Soit 4HA8 A réel=2,01 cm²


Chaînage correspondant ;
=Max
Soit 6HA20 A réel=18,85cm²

Figure 34: Disposition constructives du voile

2. Calcul d’un voile contre terre


a. Présentation du voile
Le voile étudié est situé au niveau sous-sol du bâtiment R+3, il est soumis à son poids propre, à
la poussée des terres et aux charges transmises par les dalles.
Le choix des aciers sera en HA.

b. Données de calcul
La hauteur du voile : 3.4 m
L’épaisseur du voile : e=0.20 m
Poids volumique de terrain : γ = 18 KN/m3
L’angle de frottement du sol ϕ = 30°

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 73


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

La cohésion c = 0
Surcharge au voisinage de mur : q = 4 KN/m²
Enrobage = 4cm

Figure 35: Coupe et charges du voile contre terre

Hypothèses
Le mur voile est soumis à la flexion composée
Le calcul est réalisé sur une bande de 1m

c. Calcul des sollicitations


Charges horizontales

Sollicitation due à la poussée de la terre

Qterre = γ × h ×b × ka = 18 × 3.4 × 1 × 0,33 = 20,19 KN/ml

Sollicitation de la surcharge d’exploitation

Qexploitation = q ka = 4 0.33 = 1,32 KN/ml

Effort normal

Zone d’influence

Charges permanentes

Charges d’exploitation

Combinaisons des sollicitations :

Poids propre du voile

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 74


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Effort normal au pied du voile :

Expression du moment fléchissant selon les charges :

Expression du moment fléchissant total :


A l’état limite de service (ELS)

A l’état limite ultime (ELU)

Détermination du moment fléchissant maximal

A l’état limite de service (ELS) :

Tableau 43: Moment fléchissant à l'ELS selon x du voile

Abscisse (m) 0 0,68 1,36 2,04 2,72 3,4


(KN.m) 0 5,01 7,62 6,04 -1,53 -16,88

Figure 36: Diagramme des moments fléchissant à l'ELS selon x du voile

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 75


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

A l’état limite ultime (ELU) :

Tableau 44: Moment fléchissant à l'ELU selon x du voile

Abscisse (m) 0 0,68 1,36 2,04 2,72 3,4


(KN.m) 0 6,89 10,45 8,27 -2,07 -22,99

Figure 37: Diagramme des moments fléchissant à l'ELU selon x du voile

Nous tiendrons compte alors de la valeur pour la détermination des


aciers.
Détermination du moment d’encastrement

A l’état limite de service (ELS)

A l’état limite ultime (ELU)

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 76


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Détermination des armatures longitudinales

Armatures intérieures

Moment de flexion :

Effort normal :

Excentricité du premier ordre :

Elancement géométrique :
La poutre représentative qu’on est en train d’étudier est encastrée d’un côté et articulée de l’autre

Calcul en flexion composée pour les sollicitations ultimes, en tenant compte de l’excentricité
du second ordre de façon forfaitaire.
Excentricité du second ordre :

e2 = * (2 + αφ)

Avec : α=1

φ=2

e2 =

Sollicitations corrigées pour le calcul en flexion composée

Sollicitations ramenées au centre de gravité des aciers tendus

Calcul du moment réduit limite ultime

Calcul du moment réduit de référence :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 77


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Calcul du moment réduit agissant :

La section est partiellement comprimée/tendue.


Calcul des aciers en flexion simple :
-Section A’ d’aciers comprimés :

On n’a pas besoin d’aciers comprimés


-Section A d’aciers tendus :

Armatures extérieures
A l’état limite ultime (ELU)

Moment d’encastrement :

Effort normal :

Excentricité du premier ordre :

Elancement géométrique :
La poutre représentative qu’on est en train d’étudier est encastrée d’un côté et articulée de l’autre

Calcul en flexion composée pour les sollicitations ultimes, en tenant compte de l’excentricité
du second ordre de façon forfaitaire.
Excentricité du second ordre :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 78


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

e2 = * (2 + αφ)

Avec : α=1

φ=2

e2 =

Sollicitations corrigées pour le calcul en flexion composée :

Sollicitations ramenées au centre de gravité des aciers tendus :

A l’état limite de service (ELS)

Moment d’encastrement

Effort normal

Sollicitations corrigées pour le calcul en flexion composée

On remarque que
Sollicitations ramenées au centre de gravité des aciers tendus

Calcul du moment réduit limite ultime


Par la même méthode que pour les aciers intérieurs, on trouve que
Calcul du moment réduit de référence :

Calcul du moment réduit agissant :

La section est partiellement comprimée.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 79


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Calcul du moment par rapport aux armatures tendues :

Avec :

MPa

Flexion composée :
→soit 5HA12 (5,65 cm²)

→ soit 7HA14 (10,78 cm²)

Armatures de répartition :

At = → At =2,56 cm² → soit 5HA10 (3,39 cm²)

Espacement :

St = min → St = 20 cm

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 80


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Figure 38: Ferraillage du voile contre terre

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 81


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

CHAPITRE VII
Etude d’un poteau

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 82


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Introduction :
Les poteaux sont les éléments verticaux de la structure permettant la transmission des charges à
la fondation.
Ils sont généralement soumis aux charges verticales centrées et sont donc dimensionnés à la
compression simple

1. Hypothèses de calcul
 Longueur de flambement:

La longueur libre l0 d’un poteau appartenant à un bâtiment à étage multiple est comptée entre
faces supérieures de deux planchers successifs.
La longueur de flambement lf est évaluée en fonction de la longueur libre l0 des poteaux et de
leurs liaisons effectives.
La longueur de flambement lf d’un poteau est prise égale à :
- lf = 0,7 l0 si le poteau à ces extrémités est soit encastré dans un massifs de fondation, soit
assemblé à des poutres des planchers ayant au moins la même raideur (moment d’inertie)
- lf = l0 dans les autres cas.
 Elancement d’un poteau :

lf I
 Avec imin  : rayon de giration I : inertie du poteau
imin B
B : section du poteau
Cas d’une section carrée (a x b) :

b  a3 a l f  12
I imin = 
12 12 a

B =a×b

 Coefficient :
si

si non

 Section réduite :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 83


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

 Calcul béton armée :


- Section d’acier théorique :

- Section d’acier minimale :

- Section d’acier retenue :

- Espacement maximal entre les armatures longitudinales:

- Section des armatures transversales :

- Espacement maximal entre les armatures transversales en zone courante:

- Longueur de recouvrement :
(avec trois armatures transversales au minimum)

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 84


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

2. Calcul du poteau
Dans ce chapitre on s’intéresse à étudier le poteau numéro 64 de section rectangulaire (20×70) et
qui est implanté au niveau du sous sol.

Figure 39: Position du poteau étudié

 Descente de charge :

Nu = 1.35G+1.5Q = 2,23 MN
G=135,9 T ; Q=26,8 T (valeurs prises de Arche ossature)
Nser = G+Q=1,62 MN
 Pré dimensionnement :

La section de coffrage est imposée par l’architecte afin de respecter les normes de parking
- Longueur de flambement « Lƒ »

Lo =3,4 m
Lƒ = Lo = 3,4 m

Élancement : = = 16,82 < 50

λ < 50

= 0,81

Section réduite Br:


Br = (a – 2) (b – 2) =0,23 x 1,33 = 0,306 m2.
 Section d’acier théorique :

2,74 cm²

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 85


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

 Section d’acier minimal :

4U =4 0.2+0.7) 2] =7.2 cm2


Amin = sup

= =2.8 cm2

 Amin = 7.2 cm2


 Section d’acier minimal :

Ath = Amin = 7.2 cm2  soit Aréel =7.6 cm2 (4HA14+2HA12)


 Espacement entre les aciers longitudinaux :

e  min

e = 30cm
 Armatures transversaux :

l
   12 mm
3 t

6 ≤ t ≤ 12mm → soit t = 6 mm

 Espacement zone courante :

st min = min ; soit st= 15 cm

 Espacement zone de recouvrement:

On a lr = 0.6 x ls

Donc lr = 0.6 × 24×1.2 = 17,28 cm soit

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 86


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Tableau 45: Récapitulatif de calcul du poteau

Nu (MN)=1.35G+1.5Q 2,23
(m) 3,4
(m) 3,4

λ= 16,82

0,81

= (a - 0.02) (b – 0.02) (m²) 0,306


2,74
(cm²) > ( )

7,2

(cm²) 7,6
Acier choisi 4HA14+2HA12

Figure 40: Coupe longitudinale du poteau

Figure 41: Coupe transversale du poteau

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 87


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

CHAPITRE VIII
Calcul d’un escalier

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 88


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Introduction

Les escaliers constituent un ouvrage de circulation verticale composé d'une série de marches de
même hauteur permettant de monter ou de descendre d'un niveau de plancher à un autre.

Pour les différents types d’escaliers on considère les paramètres suivants :


h : hauteur de la contre marche, variant de 0.15 à 0.17m.
g : largeur de la marche, variant de 0.26 à 0.36m.
α: Inclinaison du volée.
H : hauteur de la volée.
L : longueur projetée de la volée.
e : épaisseur de la dalle (paillasse ou palier).
n : nombre de contremarches.

1. Présentation de l’escalier étudié


Tout d’abord, on note bien que tous les escaliers dans ce projet sont préfabriqués.

L’escalier à étudier se trouve au 1er étage du bâtiment R+3, il comporte une volée formée de
deux paillasses et un palier.
D’après le plan d’architecture :

Largeur de la paillasse = 1.15 m


Hauteur libre = 2.75 m

Vérification de la formule de BLONDEL:

Figure 42: Coupe longitudinale de l’escalier étudiée

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 89


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

2. Caractéristiques d’une volée

Hauteur de la paillasse:
Longueur de la paillasse :

Longueur projetée de la volée :

Épaisseur de la volée vérifie l’équation : , avec q=2.5KN/m

3. Calcul des charges permanentes


a. Charge permanente du palier
Poids propre :
Revêtements :
Mortier de pose :
Enduit sous paillasse :

b. Charge permanente du paillase


avec :

Poids propre
Revêtement sur marche
Revêtement sur contremarche
Revêtement en sous-face de la paillasse

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 90


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

4. Calcul des sollicitations

Figure 43: Charges appliquées sur une volée

Tableau 46: Calcul des charges appliquées sur la volée

ELU ELS
1.941 1.41
2.805 2.05

Tableau 47 : Calcul des moments sur la volée

ELU ELS
24.7 18.02
3.705 2.703

5. Calcul de la section d’acier


a. Armatures longitudinales

Tableau 48: Calcul de la section d’acier

Choix des aciers


0.121 0.162 33.67 21.09 7HA20/m 21.99
0.018 0.023 35.66 2.98 6HA8/m 3.02

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 91


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

b. Armatures transversales
Vérification du cisaillement

Ce n’est pas nécessaire d’introduire des armatures transversales.

c. Armatures de répartition
La section des armatures de répartition dans le sens de la largeur des escaliers est prise égale
au quart de la section d’armatures principales, ainsi on a :

Figure 44: Schéma de ferraillage de la volée d’escalier

Conclusion

Le calcul d’un escalier est nécessaire dans tout projet de bâtiment, vu que c’est un élément
indispensable pour la circulation verticale entre les planchers.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 92


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

CHAPITRE IX
Etude de fondation

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 93


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Introduction
Les fondations d’une construction sont constituées par les parties de l’ouvrage qui sont en
contact avec le sol auquel elles transmettent les charges de la superstructure, soit directement
(cas des semelles reposant sur le sol), soit par l’intermédiaire d’autres organes.
Dans ce chapitre, nous allons étudier deux cas de fondation superficielle.
En première partie, on va s’intéresser au dimensionnement de la semelle du poteau 64 qui est
posée directement sur le sol en tenant compte du béton de propreté comme indique le rapport
géotechnique.
La deuxième partie porte sur l’étude d’une semelle filante sous un mur voile.

1. Etude d’une semelle isolée


a. Hypothèses de calcul
La fissuration est considérée comme préjudiciable
La contrainte limite du sol : (valeur prise du rapport géotechnique)

b. Données de calcul
Dimensions du poteau :

La résistance de calcul à l’ELS :

c. Etude de la Semelle

Figure 45: Semelle posée directement sur le sol

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 94


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

 Détermination des dimensions de la semelle

 Contrôle de la contrainte sur le sol

 Vérification de non-poinçonnement

: Périmètre de la section du pyramideà mi-hauteur de la semelle

: Charge obtenue en déduisant de la part de réaction du sol agissant sur la base de la


pyramide de diffusion à 45° sous le poteau

 Calcul des armatures de la semelle:

Nappe inférieure // B :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 95


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Nappe supérieure // A :

La semelle étudiée dépasse les 50cm de hauteur, on doit ajouter une autre nappe dans la partie

supérieure de la semelle pour éviter les fissures dans cette partie où

Figure 46: Schéma de ferraillage de la semelle isolée

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 96


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

2. Etude d’une semelle filante


Dans cette deuxième partie de fondation, on va s’intéresser au calcul d’une semelle filante située
sous un mur voile du bâtiment (R+6), au niveau de l’entrée en parking :

Figure 47: Emplacement du voile étudié

a. Caractéristiques de la semelle

(Le calcul se fait par un mètre linéaire de longueur)


Dimensions du voile:

Figure 48: Caractéristiques de la semelle filante

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 97


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

b. Détermination des dimensions de la semelle

c. Contrôle de la contrainte sur le sol

d. Vérification de non-poinçonnement

: Périmètre de la section du pyramideà mi-hauteur de la semelle

: Charge obtenue en déduisant de la part de réaction du sol agissant sur la base de la


pyramide de diffusion à 45° sous le voile

Calcul des armatures de la semelle

Nappe inférieure // B :

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 98


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Nappe supérieure ┴ B :

car la section minimal des aciers


de répartition constituant le chapinage ; = 1,6 cm²/m Pour Fe 500

Figure 49: Schéma de ferraillage de la semelle filante

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 99


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Conclusion
Dans le cadre de ce projet de fin d’études je me suis intéressé à la conception, au
dimensionnement et à la justification des éléments structuraux d’un ensemble de logements
composé d’un bâtiment R+6, un bâtiment R+3, deux bâtiments R+1 et une crèche.
Tout d’abord, j’ai conçu la structure porteuse des différents bâtiments et ce, en déterminant la
variante adéquate qui m’a permis de choisir les éléments porteurs voiles-dalles pleines tout en
respectant les plans architecturaux. Ainsi, ce système permet d’ignorer toutes les poutres
retombées en employant des bandes noyées ayant la même épaisseur que les dalles.
Une grande partie de la conception de structure a été réalisé par le logiciel Arche ossature afin
d’être modélisé par le même logiciel.
Après le calcul automatique des différents éléments structuraux par les modules d’Arche, j’ai
préparé les plans de coffrage.
Ayant fini cette étape, j’ai réalisé un calcul manuel des différents éléments de la structure en
béton armée.
Durant cette première phase du projet, j’ai eu l’occasion de me familiariser avec l’utilisation des
règles générales de la conception des voiles et des planchers dalles pleine.
Au cours de ces cinq mois, j’ai pu me rendre compte de la complexité d’un calcul de structure et
à quel point chaque modification, si minime semble-t-elle, peut interférer sur d’autres aspects du
calcul (flèche, poinçonnement, contrainte, …).
Ce stage de fin d’études réalisé au sein du bureau m’a permis d’acquérir des nouvelles
techniques notamment à l’échelle française et de compléter mes connaissances acquises
auparavant, mais également d’éclaircir certaines notions qui n’étaient pas bien assimilées.

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 100


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Bibliographie
1- H. RENAUD, J. LAMIRAULT :

 Bâtiment et génie civil : béton armé, guide de calcul

 Précis de calcul béton armé

2- Jean Perchat et Jean Roux : Pratique du BAEL 91

3- Jean-Pierre Mougin : BAEL 91 modifié 99 et DTU associés

4- Henry Thonier : Conception et calcul des structures de bâtiment (Tome 3)

5- Norme Française NF P 06-001

6- Rapport géotechnique TECHNOSOL

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 101


commercial et une crèche à Versailles
Projet de fin d’études – FEHRI Nadhem

Annexes

Conception et calcul d’un ensemble de 59 logements, un local 102


commercial et une crèche à Versailles