Vous êtes sur la page 1sur 12

LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise

Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)

Sommaire :
Chapitre 3 : les métiers du génie civil
1. Le génie civil, définitions 1
2. Les domaines d’application 1
3. La projection dans le génie civil 2
Les phases de construction 2
Les étapes de réalisation 4
4. Les Sources documentaires 4

Chapitre 3 : les métiers du génie civil


5. Les différents métiers du génie civil 5
6. L’ingénieur BTP 8
Fonctions à assurer 8
Qualités requises 8
A. Les compétences 8
B. Les capacités 8
C. Les aptitudes 8
Différence entre ingénieur BTP et ingénieur Génie Civil 9
7. L’ingénieur Génie Civil 9
Mission du métier de l’Ingénieur GC 9
Qualités requises de l’Ingénieur GC 10
Compétences à avoir 10
Evolution de carrière 10
8. Exemple d’interview d’un ingénieur Génie Civil 11

Objectifs :
 Arriver à se faire une idée globale sur le génie civil et des différentes définitions qu’on
peut rencontrer en accompagnant un projet de sa phase d’étude à sa concrétisation
finale ;
 Se faire sa propre idée des métiers d’ingénieur avec toutes les similitudes et différences
qu’ils peuvent comporter.

Travail demandé :
‡ Faire une recherche d’une (01) à deux (02) pages sur l’un des mots (concept ou
définition), de votre choix, encadré en rouge.
‡ Le mot choisi doit être rapporté à sa signification dans le domaine du BTP.

‡ Dernier délai, le jeudi 14 mai 2020.

Notation :
 Bien lire le document ;
 Apport personnel (faire votre rédaction) ;
 Recherche et créativité ;
 Individualité du travail.

Pour vos questions :


Envoyer un email rédigé avec soin à l’adresse figurant en pied de page.

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 0/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)

1. Le génie civil, définitions :


 Le Génie : Arts et techniques de l'ingénieur.
 Le Génie Civil : art des constructions ; ensemble des ingénieurs civils.
Le génie civil représente l'ensemble des techniques de constructions civiles. Les ingénieurs civils ou
ingénieurs en génie civil s’occupent de la conception, la réalisation, l’exploitation et la réhabilitation
d’ouvrages de construction et d’infrastructures dont ils assurent la gestion afin de répondre aux besoins de la
société, tout en assurant la sécurité du public et la protection de l’environnement. Très variées, leurs
réalisations se répartissent principalement dans cinq grands domaines d’intervention :
 Les structures ;
 La géotechnique ;
 L’hydraulique ;
 Le transport ;
 L’urbanisme et l’environnement.
Les aspects liés à la stabilité des constructions : l'ouvrage sur le sol où il est implanté doit résister durant sa
construction et tout au long de sa vie aux diverses sollicitations (le poids propre de l'ouvrage, les charges
d'exploitations, les charges climatiques, les charges accidentelles telle que les séismes, etc.) ;
Le confort des usagers le cas échéant :
 Thermique : compromis entre étanchéité thermique et circulation de l’air ;
 Visuel : en adaptant l'éclairage à l'usage ;
 Acoustique : isolation des bruits extérieurs et correction acoustique de l'ambiance intérieure ;
 Renouvellement de l'air : l'utilisateur doit avoir suffisamment de dioxygène (O2) pour vivre même si
le bâtiment est suffisamment étanche pour éviter les déperditions thermiques.

2. Les domaines d’application :


Le génie civil concerne pratiquement l’ensemble des activités humaines et les deux principaux domaines
sont le bâtiment et les travaux publics appelés, plus communément, dans le jargon par le BTP (bâtiment et
Travaux Publique). Il pourra entre autre intervenir dans des disciplines comme :
 Les constructions industrielles : usines, entrepôts, réservoirs, etc. ;
 Les infrastructures de transport : routes, voies ferrées, ouvrages
d'art, canaux, ports, tunnels, etc. ;
 Phases de construction
 Les ouvrages hydrauliques : barrages, digues, jetées, etc. ;
 Les infrastructures urbaines : aqueducs, égouts, etc.
Avant de passer à la réalisation, il est essentiel de ben respecter les étapes de conception, qui vous
permettra d’avoir une vue d’ensemble sur le déroulement de votre projet et de bien prendre en compte le
suivi :
L’étude de faisabilité du projet
Etapes de la phase préparation, durant laquelle a lieu la rencontre du maître d’œuvre (propriétaire du
bâtiment) avec l’architecte (concepteur du bâtiment, de l’ouvrage). Les deux parties vont étudier les
besoins du maitre d’œuvre et les solutions du maitre d’ouvrage dans les meilleures conditions afin d’établir
le dossier de demande du permis de construire.
La conception des plans détaillés
Préparation des plans détaillés de l’élévation du bâtiment par l’architecte, et ce, dans les moindres détails.
L’architecte pourra conseiller le maître d’œuvre sur les bureaux d’études techniques destinés à les
accompagner dans la réalisation des travaux (étude et suivi).

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 1/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)
L’organisation de la construction
Mise au point définitive de la conception, on pourra alors passer à l’exécution technique du projet. Cette
phase sera entamer par la consultation des entreprises pour recevoir les devis et faire la sélection de
l’entrepreneur.
La réalisation du chantier
Maintenant que l’entreprise est choisie en fonction des critères convenus par l’architecte et le maître
d’ouvrage, les travaux de construction vont pouvoir commencer. Le bureau technique, autant que le
maître d’œuvre, va participer à la mise en œuvre et à l’organisation du chantier pour assurer une
exécution conforme des travaux.
Livraison du bâtiment au maître d’ouvrage
À la fin des taches de réalisation, le bureau technique en concertation avec et le maître d’œuvre (le
concepteur) vont contrôler l’ensemble des travaux et attester la conformité de l’édifice par rapport à la
conception certifiée par le permis de construire ainsi qu’aux normes et règles de bonne exécution. Une fois
l’ensemble des travaux validés, une fois les travaux terminés, le bureau technique procédera à la réception
des travaux et à la livraison de l’édifice à son propriétaire (le maitre d’ouvrage).

3. La projection dans le génie civil :


3.1. Les phases de construction
Ce que nous allons présenter maintenant n’est qu’une chronologie sommaire des phases de l'acte de
construction :
A. La programmation : consiste à l’élaboration d’esquisses architecturales, les premiers plans
sommaires produits par l’architecte pour résumer les attentes du maitre de l’ouvrage.
B. L’Avant-Projet (AVP)
 Avant-Projet Sommaire (APS) : production d’une notice descriptive sommaire (ligne directives
sans détails)
 Avant-Projet Définitif (APD) : production d’un descriptif des ouvrages (comprenant l’essentiel
des détails)
C. Le PROJET (PRO)
C’est la constitution d’un dossier complet qui encadrera la totalité des aspects technico-
économique de la projection définitive :
 Spécifications Techniques Détaillées (STD) ;
 Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) général ou par lot de réalisation ;
 Dossier de Consultation des Entreprises (DCE) avec Acte d'engagement ;
 Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP) comprenant CCTP, délais, Planning …
D. La Consultation des Entreprises
 Assistance Marché de Travaux (AMT) ;
E. Les Travaux
 Ordonnancement, Pilotage, Coordination (OPC)
F. Le Contrôle Générale des Travaux (CGT)
 Organismes chargés de la sécurité (Protection civil, Direction de travail, bureau de contrôle
indépendant HSEQ (Hygiène, Sécurité, Environnement et Qualité). Etc.
 Organismes de contrôle technique : Bureau d’Etude Technique chargé de l’étude ou de la
réalisation, BET du maitre de l’œuvre (de l’édifice), organisme indépendant ou étatique CTC
(contrôle technique de la Construction) ou bien par des laboratoires agréés LTPO (laboratoire de
travaux publique de l’Ouest). Etc.

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 2/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)
G. La Réception et les Décomptes des Travaux (RDT)
 Les Décomptes :
 Attachement et Situation périodique (généralement mensuel) ;
 Décompte Général Provisoire (DGP), pourra intervenir à durée intermédiaire (pour
comparaison de l’avancement financier par rapport à l’avancement des travaux)
 Décompte Générale Définitif (DGD), interviendra en fin des travaux pour la clôture
générale des comptes.
 Les Réceptions :
 Réception Provisoire (RP) suite à la levée de réserves majeures ;
 Réception Définitive (RP) suite à la levée des totalités des réserves et après
l’écoulement de la période de garantie contractuelle ;
H. L’Elaboration du Dossier d’Ouvrage Exécuté (DOE)
 A transmettre pour la réception de l’ouvrage, et devra accompagner l’exploitation de l’ouvrage
comprenant :
 L’ensemble des spécifications technique (matériaux, équipement, normes. Etc.)
 L’ensemble des plans d’exécution avec détails et surtout les plans « as-built »
comprenant les modifications approuvées par le maitre de l’ouvrage (le propriétaire)
apportées aux plans de « bon pour exécution ».

Dès la transmission du DOE et la signature de la RD l’ouvrage est sous la responsabilité du maitre de


l’ouvrage

Définitions :
 Le maitre de l’ouvrage : c’est le propriétaire, le commanditaire (le créancier) du projet, c'est lui qui
définit le cahier des charges et par conséquent les besoins, le budget, le calendrier prévisionnel
ainsi que les objectifs à atteindre. C’est la personne (physique ou morale) à l'origine de la décision
de construire. Il prendra possession et responsabilité de l'ouvrage lors de la réception, origine des
garanties. C'est également la personne qui paie le maître d'œuvre, le bureau de contrôle, les
entreprises, et plus généralement tous les intervenants concourant à l'acte de construire qu'il a
missionné ;
 Le maitre de l’œuvre : de son côté, est la personne ou l'entreprise (un architecte, un bureau
d'études ou un artisan par exemple. Etc.) chargé de la conception du projet. Il assure l’exécution et
le suivi des travaux et la coordination des différents corps de métiers. C’est lui qui élabore un projet
(l'œuvre) à la demande du maître d'ouvrage.

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 3/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)
3.2. Les étapes de réalisation (le cas d’une habitation)
Le promoteur (ou le bureau technique), pour faire construire un immeuble, a la possibilité de faire appel à
une entreprise générale (qui prendra en charge la totalité des opérations de réalisation), ou bien encore
réaliser le chantier en corps d’état séparés.
Un chantier devra s’articuler sur les trois étapes essentielles suivantes, à savoir :
 la préparation du terrain ;
 la réalisation de la structure (gros œuvre) ;
 le second œuvre et enfin la livraison.
A. LE TERRASSEMENT DE LA CONSTRUCTION
La phase de préparation du terrain, soit le terrassement, consiste à mettre le terrain au niveau souhaité, en
l’aplanissant pour construire.
B. LE GROS ŒUVRE
Cette étape concerne la réalisation de l’ossature portante de la structure comprenant :
 l’infrastructure : qui est la partie en relation avec le sol et qui sont les fondations de la
construction. L’infrastructure c’est toute la structure « en-dessous » du niveau 0 ;
 la superstructure : est la partie visible au-dessus du sol.
Cette phase, réalisée par une entreprise de gros œuvre, permet de construire le plancher et les murs
porteurs de chaque étage. Il faut tenir compte ici des aléas climatiques : lorsqu’il fait trop froid, ou lorsqu’il
pleut trop, le béton ne peut être coulé. Dans certaines régions, un chantier peut donc connaître des
décalages.
Le gros œuvre en général, quel que soit le type de construction ou de bâtiment recouvre deux catégories
distinctes :
 Le dimensionnement d'une structure nouvelle,
 La réhabilitation d'une structure existante, appelé aussi conservation d'ouvrages existants (expertise
et/ou projet d'intervention) ;
C. LE SECOND ŒUVRE ET LA LIVRAISON DE L’IMMEUBLE
La phase de second œuvre réunit les corps d’état en vue d’aménager et de terminer l’immeuble et
comprendra les finitions diverses, à savoir :
 les murs de séparation et les différents revêtements ;
 les menuiseries : portes, fenêtres ;
 les différentes alimentations et réseaux : électricité, plomberie, évacuations. etc.
 sécurité, peinture, chauffage…
Le maître d’ouvrage (le propriétaire) se doit de bien coordonner tous les corps de métier, d’optimiser coûts
et délais, selon un planning logique d’enchainement des tâches.
Enfin, la livraison est effective lorsque le chantier est achevé. Rien n’est terminé pour autant si l’acquéreur
émet des réserves liées aux défauts éventuels observés lors de la remise des clés.

4. Les sources documentaires :


https://fr.wikipedia.org/wiki/Génie_civil
https://www.constructeur.pro/etapes-de-conception-construction-dun-batiment/
https://www.lesmaconsparisiens.fr/batiment/phases-de-construction-dun-immeuble/

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 4/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)

5. Les différents métiers du génie civil :


Les métiers en génie civil se classe le plus souvent selon les compétences ou bien le niveau de formation,
pour vous donner un exemple sur les différent métiers suivant les paliers standards de formation nous
allons essayer de les classer suivant le niveau et le nombre d’année et cela selon le site
https://www.orientation.com/metiers.
Tout d’abord vient les étiers découlant directement de la formation professionnelle (centre et institut de
formation professionnel)
 Le Climaticien : spécialisé dans les appareils qui diffusent ou qui assurent la circulation de l’air,
qu’il soit conditionné ou non, c’est celui qui garantit au bâtiment un air sain nécessaire au confort
des usagers ;
 Le Coffreur : est un métier incontournable dans le domaine du Bâtiment et des travaux publics.
C’est lui qui est en charge du coffrage, c’est-à-dire de l’élaboration du moule provisoire conçu pour
contenir le béton. On distingue cependant deux types de coffreur : le coffreur-bancheur et le
coffreur-boiseur ;
 Le bétonneur : chargé de superviser les étapes de la confection (préparation suivant une
composition validée), du cheminement (transport) et de mise en place (coulage) du béton, il
intervient la plupart du temps sur les chantiers de construction. Il se charge de la réalisation
d'édifices les plus variés comme les écoles, les usines, les bureaux, les magasins, les habitations, etc.
Il construit aussi des infrastructures telles que les routes, les ponts, les pistes d'aéroport, les
barrages ... Sur les chantiers de bâtiment et de construction, le bétonneur réalise essentiellement
des fondations, des murs, dalles, des escaliers, les planchers… Les secteurs en quête d'un bétonneur
sont principalement le secteur des bâtiments et des travaux publics, le secteur du génie civil, le
transport et même l'aéronautique.
 Le coordonnateur SPS (Sécurité Protection de la Santé) est celui qui, sur un chantier, fait en sorte
que les règles de prévention soient respectées conformément à la réglementation du code du travail.
Dès que deux entreprises (minimum) sont présentes sur un chantier, son intervention est obligatoire.
Elle a pour objectif d’éviter qu’un risque apportée par une entreprise ne se répercute sur une ou
plusieurs autres entreprises.
 Le conducteur de travaux est le seul maître à bord sur un chantier de construction (route, pont,
bâtiment). Ce professionnel confirmé coordonne et dirige l’ensemble des activités du chantier sur
les plans technique, commercial, financier, juridique ou humain.
 Le plâtrier : Aménagement, isolation, décoration des espaces intérieurs... Le plâtrier est un artisan
spécialiste du second œuvre, qui intervient juste après le menuisier et le maçon dans la préparation
des plafonds et des murs d'une construction. Il réalise des plafonds et cloisons et assure l'isolation
thermique et acoustique.
Le plâtrier réalise des enduits de plâtre lisses et décoratifs manuellement ou mécaniquement.
Ensuite, il se charge de la pose de cloisons en intégrant des isolants thermique et acoustique tout en
respectant la réglementation.
 Le constructeur en ouvrages d’art est un professionnel du coffrage. Sa particularité, Il exerce ses
compétences dans la construction d’édifices particuliers et imposants comme les ponts, viaducs, les
châteaux d’eau, les barrages et même les centrales d’énergie.
Ce manuel exerce un métier pointu qui réclame des connaissances en résistance des matériaux et en
géométrie. Un métier qui a su s’adapter aux impératifs du développement durable. Le métier de
constructeur en ouvrages d’art fait partie du secteur des travaux publics.
 Le métreur chargé d'affaire est un métier stratégique du monde du BTP. En effet, c'est un poste clé,
le métreur chargé d'affaire réalise aussi de l'analyse du besoin du client que de la mise en place de
la meilleure offre pour y répondre.
 Le techniverrier fabrique et installe tout élément en verre sur des châssis : fenêtres, baies vitrées,
cabines de douche, portes automatiques, vérandas, verrières, vitrines…
 Le coordinateur technique est garant de l’organisation technique d’un chantier jusqu’à
l’achèvement des travaux. Il est rattaché au responsable des travaux.
 Le chargé de l’étude technique Employé d'un bureau d'études dans le domaine du BTP, il réalise
les études qui permettront de déterminer les conditions de réalisation d'un ouvrage (bâtiment,
hôpital, logement, centre commercial, etc...) pour le compte de collectivités, d'industriels ou de

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 5/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)
sociétés de promotion immobilière. Il fait également le chiffrage des projets. Il est spécialisé dans un
domaine particulier (matériaux, modélisation, etc...).
 le Charpentier Métallique son rôle est primordiale, c’est à lui que revient la délicate responsabilité
de fabriquer ou assembler les structures en acier constituant la charpente des ponts, des immeubles,
des pylônes ou des bâtiments.
 Le dessinateur-projeteur en bâtiment est chargé de concrétiser le projet de l’architecte, en y
intégrant les calculs des ingénieurs d'études. A l'aide de plans ou d'images en trois dimensions, il
définit l'architecture d'un édifice afin qu'il puisse être construit avec le plus de précision et de
pertinence possible.
 Le charpentier en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions
neuves (logements individuels ou collectifs, bâtiments industriels, locaux commerciaux...). Le métier
de Charpentier en béton armé fait partie du secteur du gros œuvre qui désigne les travaux de
structure d’une construction : fondations, murs porteurs, planchers et toiture…
 Le préparateur en démolition s’occupe, à l’aide de machines adaptées, des travaux préparatoires à
la démolition d’un équipement, bâtiment ou édifice, quelle que soit sa nature. Avec cette nuance de
plus en plus présente dans la définition même du métier qui a évolué puisqu’il s’agit surtout de «
déconstruire » plus que de « démolir ».
 Un projecteur, notamment en technique du bâtiment, est chargé de concevoir, dessiner les plans à
partir desquels seront planifiés les installations. C’est un métier artisanal, technique, complet qui
demande aussi de bien assimiler les nouvelles technologies.
 Le Maçon a un rôle très important puisque dans les métiers du bâtiment, c’est le premier à
intervenir sur le chantier. Il se charge du gros œuvre : de poser les fondations du bâtiment à
construire et de monter les éléments porteurs (murs, cloisons, dalle, etc.). Le maçon réalise des
travaux sur tous les types de bâtiments : logements individuels, bâtiments industriels, locaux
commerciaux...
Le maçon peut intervenir aussi bien en gros œuvre qu’en second œuvre et en fonction du chantier, il
a recours à des techniques modernes ou traditionnelles.
 Le plaquiste est le roi du plâtre. Avec lui, les plafonds, sols et murs sont agencés, achevés,
bichonnés. Il assure l'isolation thermique et acoustique et la protection contre l'incendie. Cet expert
de la finition pare tout type de surface de cloisons ou de plaques (briques et plâtre), utilisant des
machines spécifiques. Le plaquiste intervient principalement à l'intérieur des bâtiments sur des
chantiers de construction, de réhabilitation ou de rénovation.
 L'économiste de la construction est chargé d'évaluer le prix de revient d’une future construction et
de faire en sorte, tout au long des travaux, que son budget soit bien respecté. C’est un profil que
s’arrachent entreprises du BTP, bureaux d’études et cabinets d’architectes.
Le site https://www.orientation.com/metiers recense plus de quatre-vingt-dix (90) métiers de base qui
évoluent autour du BTP, vous êtes vivement invités à le visiter afin de mieux vous préparer ou
appréhender le domaine, très vaste, du BTP.
Vient par la suite les métiers dits « plus académiques » nécessitant en générale une formation universitaire
de technicien supérieur, de licencié de master ou bien d’ingénieur :
 Le chef d’opérations techniques est garant de la bonne gestion technique (et administrative) des
opérations inhérentes à de gros travaux de chantier et ce de la conception à la livraison de
l’ouvrage. C’est un poste qui demande un vrai savoir-faire organisationnel et techniques.
 Le maître d’œuvre en bâtiment est chargé de la bonne exécution d’un chantier de construction pour
le maître d’ouvrage, à savoir le commanditaire des travaux ou encore le client. Ce professionnel est
un architecte si la surface à construire est supérieure à 170 m². Dans les autres cas, il s’agit d’un
professionnel du bâtiment qu’on qualifiera de technicien supérieur.
 L’ingénieur BTP est en charge de la gestion des différentes tâches, de la réalisation des plans à la
construction finale. Il doit donc veiller à la qualité du travail effectué, du respect des normes et du
bon fonctionnement de l’ensemble des opérations effectuées pour réaliser l’ouvrage. Les projets
confiés à l’ingénieur BTP peuvent varier en fonction du secteur ou de la taille du chantier.
Immeubles, routes, centres commerciaux, chantiers ferroviaires… la routine n’a pas le temps de
s’installer.

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 6/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)
 L’architecte : Que ce soit dans le domaine public ou privé, pour une grosse infrastructure ou une
maison individuelle, l’Architecte intervient de la conception du projet jusqu’à la fin du chantier. Fin
dessinateur, il se doit d’être polyvalent et de savoir à la fois négocier et chiffrer un chantier, mais
aussi maîtriser certaines règles de physique ou encore utiliser l’outil informatique.
 Le constructeur de maison bioclimatique : Voilà un métier dans l’ère du temps. Au cœur des
problématiques environnementales, le constructeur de maisons bioclimatiques a pour particularité
de concevoir des projets immobiliers dont l’originalité réside dans sa configuration écologique.
 Le BIM manager intervient sur des projets de construction de bâtiments et d’infrastructures.
BIM est l’acronyme de Building Information Modeling, modélisation des données du bâtiment en
français.
Le BIM manager est en charge de veiller à la bonne application des techniques et normes
environnementales inhérentes à un projet de construction en utilisant des méthodes de travail
s’appuyant sur des maquettes numériques paramétriques 3D contenant des informations
intelligentes. Un métier en pleine expansion, respectueux du développement durable, permettant une
meilleure coordination et une prise de décision plus efficace sur un projet immobilier.
Un BIM manager peut s’appeler également gestionnaire de projet BIM ou responsable de maquette
numérique.
 Le géotechnicien est un expert de la composition de l'écorce terrestre et de ses constituants solides,
liquides ou gazeux. Sa mission est de vérifier la stabilité et la résistance des sols avant l’érection
d’éléments architecturaux (habitations, commerces, gymnases, bâtiments administratifs…) ou
d’infrastructures (pose de pylônes, construction de conduites de gaz ou de canalisations d’eau...).
Une véritable mission de sécurité publique.
 L’ingénieur en génie civil est chargé de la construction et de la réhabilitation des bâtiments et
infrastructures dont il est en charge. Il intervient sur des édifices comme les gratte-ciels, les ponts,
les immeubles, les routes, les tunnels, les chemins de fer ou encore les aéroports.
 Les Ingénieurs en Génie Urbain occupent des métiers transverses (conception, construction, suivi)
dans le domaine de l'aménagement durable des villes. Capables d’intervenir sur des dossiers très
variés, ils sont très prisés par les entreprises pour leurs qualités de chefs d'orchestre. Un métier
d’avenir, avec l’essor croissant des préoccupations environnementales. Selon l’Agence nationale
pour l’habitat, à l’horizon 2040, en France, le déficit d’Ingénieurs en Génie Urbain devrait
atteindre 10 000 par an.
 Le Chef de Projet BTP est chargé de la supervision et de la réalisation des études liées à la
construction d'un ouvrage réalisé par une entreprise. Son intervention détermine les procédés
techniques à utiliser, ainsi que les conditions de réalisation d'un chantier.
 Responsable de maintenance des installations ferroviaires : En lien avec la direction générale, le
responsable de maintenance des installations ferroviaires coordonne toutes les activités liées aux
installations ferroviaires, de la préparation à l’encadrement, en passant par la surveillance et la
sécurité du site.
 Chef de service travaux : Placé sous l’autorité du directeur des travaux, le chef de service
travaux est chargé d’organiser et de planifier les activités de son équipe.
 L’ingénieur commercial BTP est un technico-commercial B to B (business to business) de haut
niveau, chargé de trouver de nouveaux clients pour une entreprise de bâtiment. Une double
casquette pour un profil très porteur.
 L’ingénieur en architecture possède deux qualités : Il est à la fois ingénieur et architecte.

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 7/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)

6. L’ingénieur BTP :
Comme nous l’avons défini précédemment c’est le maillon essentiel qui doit veiller, à la fois, sur
l’ensemble des taches relevant de l’achèvement des travaux en temps voulu et avec la qualité requise.
6.1. Fonctions à assurer :
 Réaliser des études de marché ;
 Analyser les besoins de ses clients et leur apporter une offre sur mesure ;
 Élaborer les devis ;
 Négocier les contrats ;
 S’informer des délais de fabrication et de disponibilité ;
 Contrôler les stocks ;
 Assurer le suivi des commandes ;
 Assurer la mise en place du matériel ;
 Former les utilisateurs ;
 Garantir l’efficacité du service après-vente ;
 Assurer la maintenance, si besoin est ;
 Gérer un portefeuille de clients ;
 Prospecter de nouveaux clients ;
 Fidéliser sa clientèle ;
 Assurer une veille technologique sur son marché ;

6.2. Qualités requises


D. Les compétences
 Vente ;
 Négociation de contrats ;
 Techniques (en fonction du produit ou du service commercialisé) ;
 Maîtrise des langues et surtout de l’anglais ;
 Maîtrise des outils informatiques.
E. Les capacités
 Capacité d’analyse ;
 Capacité d’écoute ;
 Capacité de compréhension ;
 Capacité de résistance au stress (liée aux objectifs à réaliser).
F. Les aptitudes
 Force de conviction ;
 Aisance relationnelle ;
 Diplomatie ;
 Dynamisme ;
 Sens de l’organisation ;
 Autonomie ;
 Disponibilité ;
 Ténacité.

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 8/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)
Différence entre ingénieur BTP et ingénieur Génie Civil :
L'ingénieur BTP est, entre autre, chargé de réaliser des études de marché, analyser les besoins de ses
clients et leur apporter une offre sur mesure, élaborer des devis, assurer le suivi des commandes, gérer des
portefeuille de clients, fidéliser sa clientèle ou encore assurer une veille technologique sur son marché.
Pour devenir ingénieur BTP le niveau minimum requis est bac+5, principalement en écoles d'ingénieurs
spécialisées.

L’ingénieur Génie Civil est chargé de surveiller et coordonne ces chantiers du début à la fin. Il s'occupe par
exemple des appels d'offres, des devis du chantier, de l'évaluation technique du bâtiment, de la définition
des moyens technologiques et environnementaux déployés pour la réalisation, de la réalisation finale.
Pour devenir ingénieur en génie civil il est recommandé d'effectuer un bac Scientifique (Science naturelle,
Mathématique, Technique…) pour ensuite intégrer les classes préparatoires (tronc commun) afin de
pouvoir être recruté par une faculté du domaine souhaité ou bien d’intégrer directement une école
d'ingénieurs proposant des formations en génie civil.
7. L’ingénieur génie Civil :
L'ingénieur en génie civil est une sorte de chef d'orchestre présent à toutes les étapes d'un projet
de construction d'un ouvrage. Appels d'offres, études d'avant-projet, répercussion sur l'environnement,
conséquences économiques sur le territoire, faisabilité du projet, planification de la construction...
L'ingénieur en génie civil planifie l'ensemble des phases d'un chantier et vérifie son bon déroulement. Qu'il
s'agisse d'immeuble, de gare, de pont, d'aéroport, de barrage, de tunnel ou encore de piste cyclable,
l'ingénieur en génie civil intervient pour toute construction civile répondant aux besoins de la population.
Son travail concerne aussi bien la conception, la construction que la réhabilitation d'ouvrages. Il procède à
une analyse du terrain, détermine les matériaux à utiliser, effectue les calculs de chiffrage, fait des
simulations... L'ingénieur civil supervise l'ensemble du chantier, tout en s'assurant du respect des
réglementations en vigueur notamment en matière de sécurité. Il veille également au respect des délais
et délivre au maître d’ouvrage ses comptes-rendus.
L'ingénieur en génie civil assure le bon déroulement des projets mis en œuvre sur les chantiers. En raison
de son implication dans toutes les phases du projet, on le compare parfois à un chef d'orchestre.
7.1. Mission du métier de l’Ingénieur GC :
Au stade premier, lors de la conception du projet, l'ingénieur en génie civil s'occupe des calculs et des
simulations.
 C'est lui qui choisit les matériaux à utiliser et qui définit les méthodes de travail.
 Pour cela, il tient compte des coûts de production et des délais de fabrication.
Au second stade, une fois que le projet est validé, l'ingénieur en génie civil dirige la réalisation des
travaux. Ses missions peuvent varier en fonction de la nature même du chantier, mais, dans l'ensemble,
c'est à lui de :
 Encadrer la conception du projet au sein d'une équipe ;
 Occuper la fonction de chef pendant la réalisation des travaux ;
 Veiller aux normes de sécurité pour le bien-être de intervenants et de l’entourage du chantier ;
 Faire avancer le chantier en tenant compte des impératifs des sous-traitants ;
 Diriger les réunions de chantier ;
 Informer le maître d'ouvrage.

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 9/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)
7.2. Qualités requises de l’Ingénieur GC :
 l'ingénieur en génie civil est à l'aise quand il s'agit de s'exprimer en public. Il peut parler de façon
claire et concise pour mieux piloter son équipe ;
 Il doit bénéficier d'abord de nombreuses connaissances techniques ;
 Il ne peut pas se permettre de faire n'importe quoi quand la vie des gens est parfois en jeu ;
 Il se doit d’être organisé et doté d'un grand sens des responsabilités ;
 Il sait tenir un planning et manager des gens ;
 Il doit avoir les qualités humaines et managériales nécessaire pour âtre à l'aise dans le relationnel
et la communication ;
 il est aussi toujours très prudent. En effet, il fait particulièrement attention à ce que les normes de
sécurité soient appliquées avec beaucoup de rigueur ;
 Il est appelé à gérer le stress et les imprévus.

C'est un homme d'action autant que de réflexion, capable d'agir vite et bien en toutes circonstances.

7.3. Compétences à avoir :


 Avoir des compétences techniques pointues ;
 Avoir une grande culture générale ;
 Maîtriser la gestion de projet ;
 Savoir gérer un planning, un budget et manager une équipe ;
 Savoir s'exprimer en public et avoir un bon relationnel ;
 Être rigoureux et organisé ;
 Faire preuve d'adaptabilité ;
 Avoir le sens des responsabilités ;
 Maîtriser les réglementations en vigueur et les normes de sécurité ;
 Savoir travailler en équipe ;
 Faire preuve de créativité ;
 Maîtriser des langues (l'anglais) ;
 Être mobile.
7.4. Evolution de carrière :
L'ingénieur en génie civil tient déjà un poste complet, à responsabilité et important. Il peut d'ailleurs s'agir,
pour certains, d'une fin de carrière. Il est pour autant toujours possible d'évoluer vers un poste de
gestionnaires ou de directeurs de projets ou d’entreprise avec des perspectives professionnelles assez
vastes. D’autre évolution peuvent être envisageable dans le domaine de l’enseignement et la recherche
comme le poste d’ingénieur-chercheur ou bien d’ingénieur-docteur.

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 10/11


LGC17-CAO Projet Professionnel & Gestion d’Entreprise
Chapitre 3 : les métiers du génie civil (suite)

8. Exemple d’interview d’un Ingénieur Génie Civil


Pour vous permettre d'en savoir un peu plus concernant le métier d'ingénieur en Génie Civil, le site
d’information sur les métiers d’ingénieur https://www.ingenieurs.com/ a rencontré un ancien élève,
devenu Ingénieur Projet Génie Civil.
 Pourquoi êtes-vous devenu ingénieur ?
C'est arrivé un peu par hasard, j'ai suivi la "voie royale" que les profs recommandent à tous les bons élèves!
J'ai fait Centrale Paris (une école d’ingénieurs). La formation commence en prépa ( école préparatoire)
(c'est le gros morceau bien sûr) où tu acquiers un excellent niveau scientifique, après l'école te forme plus
à la vie professionnelle elle-même (autonomie, initiative...).
Aujourd'hui, je suis Ingénieur Projet et Génie Civil, ce qui signifie que je participe à la construction de
grands ensembles industriels.
 Concrètement, en quoi consiste votre métier au quotidien ?
Ça dépend des phases du projet, en ce moment (avant-projet), c'est du travail en bureau surtout, on revoit
beaucoup de documents produits par le bureau d'étude, on étudie les grandes options.
Après, la phase réalisation est plus sympa : sur site, on contrôle les travaux, surveille les avancements,
contrôle le budget.
 Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?
Je suis amené à voyager beaucoup, ce qui me permet donc de rencontrer beaucoup de monde, et
d'apprendre à connaitre différentes cultures !
 Pour vous, qu’est-ce qu’un ingénieur ?
Vaste question ! Globalement, un ingénieur apporte à un projet une plus-value par des choix techniques
pertinents qui vont améliorer le rendement, le coût ou la sécurité du produit final. Il doit être autonome,
mobile, ingénieux, rapide…
 Dans quels secteurs vaut-il mieux devenir ingénieur selon vous ?
Plus sérieusement, il faut être dans un secteur qui nous attire, c'est tout !
 Quels défis pour les ingénieurs du 21ème siècle ?
Les grands défis généraux du monde, le principal étant bien sûr qu'on va atteindre les limites des
ressources naturelles de la planète.

Pour vos questions : mohaben.vac@yahoo.com UMBB-2019/2020 11/11