Vous êtes sur la page 1sur 5

ISET GAFSA ETUDE DE COUPE

DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS

CHAPITRE VII: ETUDE DES DISPRESIONS ET DES COTES DE


REGLAGE
I. Dispersions dimensionnelles

I.1. Concept

Soit à usiner une série de pièces de longueur L avec le même outil de coupe. Lors de
l’usinage, on constate qu’il y a une variation dimensionnelle des pièces successivement
usinées. Cette variation des longueurs est incluse dans une zone ABCD appelé «zone de
dispersion des dimensions».

Zone de dispersion des dimensions

Dérive de la valeur moyenne


des dimensions

Valeurs successives
des dimensions

C
Ds

D Ds
Dt

Longueur moyenne en fin de


α B
Da

Longueur moyenne en début de

A
L max

production
L min

production

n° d’ordre N
Pièce

Fig. 7.1. Dispersions dimensionnelles.

I.2. Etude des dispersions

L’étude des dispersions est relative a une durée de vie pratique de l’outil de coupe ou à une
production entre deux réglages.

I.2.1. Dispersion globale Dt

25 NCIRI RACHED
ISET GAFSA ETUDE DE COUPE
DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS
Après l’usinage de N pièces de longueur Li (1≤i≤N), la dispersion dimensionnelle globale
Dt s’écrit,

Dt=Ln-L1=Ds+Da

avec,

Ds est la dispersion systématique.

Da est la dispersion aléatoire.

I.2.2. Dispersion systématique Ds

La dispersion systématique est une variation dimensionnelle due essentiellement à l’usure


de l’outil entre la première et la dernière pièce produite. Ce type de dispersion engendre une
dérive de la valeur moyenne des dimensions qu’on modélise par une droite de dérive linéaire.
La dispersion systématique se calcule par,

Ds=a.N

avec,

a=tan(α) est le coefficient directeur de la droite de dérive de la valeur moyenne des


dimensions.

N est le nombre des pièces.

I.2.3. Dispersion aléatoire Da

Ce type de dispersion est aléatoire vu qu’il englobe plusieurs phénomènes, relativement


complexe à évaluer :

• Les écarts de mise en position successives des pièces dans leur montage.

• Le manque de rigidité des montages.

• Le manque de fidélité des butées de fin de course.

• Les déformations de la pièce dues au dispositif de maintien en position (serrage).

• Les déformations de la pièce lors de son usinage dues à la variation des efforts de
coupe (variation de la surépaisseur d’usinage d’une pièce à l’autre).

26 NCIRI RACHED
ISET GAFSA ETUDE DE COUPE
DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS
Vue la complexité des phénomènes cités, la dispersion aléatoire Da ne peut être qu’estimé,

Da=±3,09.Sa=6,18.Sa

avec,

Sa est l’écart type de la dispersion aléatoire.

II. Cotes de réglage

II.1. Concept

Dans le cadre de la fabrication en série, la position de l’outil de coupe, par rapport au


support de la pièce à usiner, est définie par une cote de réglage Cr. Cette cote doit être
calculée dans le but d’obtenir le plus grand nombre possible des bonnes pièces, tout au long
de la durée de vie pratique d’un outil de coupe. Dans un souci de facilité de réglage, la
tolérance sur la cote de réglage doit être la plus large possible.

Butée d’appui appartenant au support


Sens d’avance

de pièce

Cr min Tolérance
de réglage
Cr max

Fig. 7.2. Réglage d’un outil à dresser.

II.2. Calcul d’une cote de réglage

On se propose de calculer la cote de réglage pour un outil à dresser droit (l’usure de l’outil
augment les dimensions). Si on suppose que les défauts géométriques de la machine sont
négligeables, les dimensions obtenues sur les pièces successives d’une série dépendent de :

• Dispersion aléatoire Da.

• Dispersion systématique Ds.

II.2.1. Effet de la dispersion aléatoire (Ds=0)

27 NCIRI RACHED
ISET GAFSA ETUDE DE COUPE
DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS
On se met dans le cas où l’usure de l’outil de coupe est négligeable (faible longueur de
coupe). Pour un réglage donné, les dimensions obtenues des pièces, usinées successivement,
varient dans un intervalle de largeur Da centré par rapport à la coté théorique de réglage.
Da Da

Pièce

Cp min

Cr min
Cr max

Fig. 7.3. Effet de la dispersion aléatoire.

De ce fait,

= +
2

II.2.2. Effet de la dispersion systématique

On se met dans le cas où les dispersions aléatoires sont négligeables. L’usure de l’outil
aura pour effet l’augmentation des dimensions des pièces (outil droit), produites
successivement, d’une valeur maximale Ds.

Cp max
Ds

Pièce

Cr max

Fig. 7.4. Effet de la dispersion systématique.

28 NCIRI RACHED
ISET GAFSA ETUDE DE COUPE
DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS
De ce fait,

= −

II.2.3. Effet cumulé

Le plus grand des pièces bonnes est obtenu en ayant une cote de réglage aussi près que
possible de la cote minimale de la pièce.

= +
2

L’usure de l’outil et la dispersion aléatoire font que la cote de réglage ne pourra être
supérieure à,

= − −
2

Cp max

Cp min Tolérance Tp

Da Da Ds

Pièce

Cr min Tolérance Tr
Cr max

Fig. 7.4. L’usure de l’outil augmente les dimensions.

29 NCIRI RACHED