Vous êtes sur la page 1sur 3

Physique

MECANIQUE DU POINT MATERIEL


EXERCICE D’ ORAL

-EXERCICE 14.2-

• ENONCE :
« Choc élastique non frontal entre 2 particules »

!
• Une particule ( M 1 ) de masse m1 est animée d’une vitesse v1 dans le référentiel du laboratoire
( R0 ) , supposé galiléen.
• Elle entre en collision avec une particule ( M 2 ) , de masse m2 , immobile dans ( R0 ) : le choc est
considéré comme élastique.
! !
• Après le choc, les vitesses des particules, notées v1' et v2' , font respectivement les angles
!
θ1 et θ 2 avec le vecteur v1 .
!
1) Déterminer la vitesse vG du référentiel barycentrique ( RG ) , ainsi que les vitesses dans ce
référentiel des particules avant et après le choc, en fonction des vitesses dans ( R0 ) : on notera
! ! !' !'
respectivement u1 , u2 , u1 et u2 ces vitesses.

2) En appliquant les relations de conservation dans le référentiel ( RG ) , calculer les modules de


!
ces vitesses en fonction de v1 = v1 .

3) On peut remarquer qu’il n’y a pas assez d’équations pour déterminer complètement les
! ! ! !
vecteurs v1' et v2' (ou u1' et u2' ) : il faudrait en outre « modéliser » l’interaction de contact des
particules ( M 1 ) et ( M 2 ) .
!' !
En revanche, on peut se fixer l’angle θ que fait la vitesse u1 avec u1 : exprimer alors θ1 et θ 2 en
fonction de θ .
4) Pour m1 = m2 , calculer la valeur de θ1 + θ 2 , qui représente l’angle que font entre eux les
vecteurs vitesses après le choc.

Page 1 Christian MAIRE  EduKlub S.A.


Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la
consultation individuelle et privée sont interdites.
Physique

MECANIQUE DU POINT MATERIEL


EXERCICE D’ ORAL

• CORRIGE :
«Choc élastique non frontal entre 2 particules »

1) Par définition du référentiel barycentrique, on a :


! ! ! ! m1 !
(m1 + m2 )vG = m1v1 + 0 ⇒ vG = v1
m1 + m2

• La loi de composition galiléenne des vitesses donne :


! ! ! m2 ! ! ! ! m1 !
u1 = v1 − vG = v1 (1) et u2 = 0 − vG = − v1 (2)
m1 + m2 m1 + m2

! ! !
Rq : on vérifie que l’on a bien m1u1 + m2u2 = 0 .
! ! ! ! ! !
• Par ailleurs : u1' = v1' − vG (3) et u2' = v2' − vG (4)

2) La conservation de la quantité de mouvement appliquée dans ( RG ) fournit :


! ! ! ! !
m1u1' + m2u2' = m1u1 + m2u2 = 0 (5)
• Le choc étant élastique, il y a également conservation de l’énergie cinétique, ce qui conduit
à:
1 1
(m1u1'2 + m2u2'2 ) = (m1u12 + m2u22 ) (6)
2 2
! m !
• La relation (5) permet d’écrire : u2' = − 1 u1' ; en reportant ce résultat, ainsi que les
m2
expressions (1) et (2), dans la relation (6), on aboutit après calculs à :
! m2 ! m1
u1' = u1' = u1 = v1 et u2' = u2' = u2 = v1
m1 + m2 m1 + m2

Rq1 : les modules des vitesses se conservent dans le référentiel ( RG ) .


1 1 1 mm
Rq2 : lors des calculs, on tombe sur : m1u12 + m2u22 = µ v12 , avec µ = 1 2 .
2 2 2 m1 + m2
On retrouve ainsi la notion de « mobile fictif » (animé dans ( RG ) de la vitesse relative des 2
! ! !
particules réelles, soit ici : v1 − 0 = v1 ) et de « masse réduite » µ : dans ( RG ) , le mobile fictif,
affecté de la masse réduite, a effectivement la même énergie cinétique que le système des 2
particules réelles.

!
3) On projette les relations (3) et (4) sur 2 axes : l’un parallèle à v1 , l’autre lui étant
perpendiculaire. On obtient les quatre relations suivantes :

Page 2 Christian MAIRE  EduKlub S.A.


Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la
consultation individuelle et privée sont interdites.
Physique

MECANIQUE DU POINT MATERIEL


EXERCICE D’ ORAL

 m2 m1  m1 m1
 m + m v1 × cosθ = v1 cos θ1 − m + m v1 − m + m v1 × cosθ = v2 cos θ 2 − m + m v1
' '

 1 2 1 2  1 2 1 2
 et 
 m − m
2
v × sin θ = v1' sin θ1 1
v × sin θ = v2' sin θ 2
 m1 + m2 1  m1 + m2 1
• On en déduit :
m2 sin θ sin θ
tan θ1 = et tan θ 2 =
m1 + m2 cos θ 1 − cos θ

4) Lorsque les masses m1 et m2 sont égales, il vient :


sin θ sin θ sin 2 θ π
tan θ1 × tan θ 2 = × = =1 ⇒ θ1 + θ 2 =
1 + cos θ 1 − cos θ 1 − cos 2 θ 2

⇒ après le choc, les vecteurs vitesses des particules sont perpendiculaires entre eux.

Page 3 Christian MAIRE  EduKlub S.A.


Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la
consultation individuelle et privée sont interdites.