Vous êtes sur la page 1sur 2

Semaine de la Jeunesse au Tabernacle de la Grâce Divine édition 2020

Thème : LA PUISSANCE DES JEUNES EN CHRIST

Prédication du dimanche 16 Février 2020 par Ruben Njanja

Thème : LE JEUNE : ENFANTS OU FILS ?

Texte : Galates 4 : 1-7

Bonjour bien-aimés, je bénis Dieu qui nous accorde le privilège d’être ici devant vous ; je remercie
l’Homme de Dieu pour la confiance qu’il m’accorde en me laissant parler sur son pupitre, je bénis
Dieu pour la vie des servantes de Dieu qui jour et nuit nous forgent dans le secret !

Pour entrer dans le vif du sujet nous allons d’abord définir les termes clef :

C’est quoi un héritier ? Un héritier est une personne qui reçoit quelque chose comme un don de la
personne qui la possédait avant elle

Un enfant selon la version du dictionnaire, est un jeune être humain en cours de développement,
dépendant de ses parents ou d’autres adultes ; le mot enfant nous vient également du latin ‘’in
farer’’ qui désigne ‘’celui qui ne parle pas’’ ; issu également du verbe grec ‘’phémi’’ qui signifie ‘’ celui
qui ne sait manifester sa pensée par la parole’’.

Un esclave est une personne qui est sous l’autorité et la dépendance exclusive d’une autre personne
qui est son maître.

Maintenant, pourquoi dit-on que si l’héritier est un enfant il n’est pas différent d’un esclave ? Alors,
voyons les caractéristiques d’un enfant et d’un esclave afin de ressortir les similitudes.

 Un enfant n’a aucune maturité et donc ne peut prendre de décision (Comme l’indique sa
définition, l’enfant ne peut exprimer sa pensée par la parole, qui est la capacité à aborder et
traiter un sujet)
 L’enfant est vulnérable dans la mesure où il est sensible à ce qu’il voit, ce qui le pousse à
agir selon son ressenti, ses émotions, donc sa chair
 L’enfant est égoïste et obstiné du coup, il refuse d’écouter lorsqu’on veut lui faire entendre
raison (Prov 15 :5 ; Héb 12 : 7-9 ; Deut 8 :5)
 L’esclave n’a aucun droit à la parole, il obéit juste à son maître
 Un esclave a le désir profond d’être libre, son regard convoite la liberté cependant il attend
soit l’affranchissement de son maître, soit que quelqu’un d’autre vienne payer son
affranchissement
C’est donc en ces points que l’on dit que l’enfant ne diffère en rien d’un esclave et ne peut
être gestionnaire d’un quelconque patrimoine.
Cependant, notons que dans les temps anciens c’est le parent qui fixait la majorité de son
enfant selon son jugement à lui ; par là nous comprenons que le père avant d’accorder la
majorité à son fils se basait sur certains critères autres que l’âge ; ainsi, pour mieux les
comprendre, étudions les caractéristiques d’un fils.
D’après la définition du dictionnaire, c’est un descendant direct mais pour Dieu, un fils est :
 Loyal, en ce sens où il protège la nudité de son père sans chercher à la regarder et/ou la
commenter (Gen 9 : 18-27)
 Le fils est celui-là qui maîtrise la vision de son père et est en mesure de jouer son rôle en
son absence sans inquiétude de la part du père (Matt 3 : 17, Jean 3 : 35)
 Le fils est celui-là qui est capable de voir en son père, et prendre en lui ; il est capable de
toucher son père (Matt 9 :22)
 Le fils fait ce qu’il voit son père faire (Jean 5 :19)

Maintenant, nous devons juste comprendre que ce qui nous dérange nous chrétiens, surtout les
jeunes, ce sont les régiments du monde dans lequel nous vivons, le style de vie mondain qui nous
influence parce que quelque part nous sommes encore des enfants, on ignore encore notre identité.
(Col 2 :8 ; Heb4 :15-16 ; Rom8 :5)

Cependant, ce que nous devons comprendre est que la naissance de Christ sous la loi et sa victoire à
ce régime ainsi qu’à la croix était également pour tous ceux qui le confessent pour nous libérer nous
tous. Alors, peu importe cette chose qui te soumettait à elle, peu importe ce péché ou ce défaut que
tu peines à laisser, saches que Jésus a été tenté par toutes ces choses et il a eu la victoire afin que
toi-même tu aies la victoire (col 2 : 20 ; rom 8 :1)

Parce que si tu as déjà confessé le seigneur Jésus-Christ ; tu as son esprit en toi et c’est par lui que tu
es désormais fils de Dieu et que tu peux aussi appeler Dieu ton père et c’est par son esprit en toi que
tu es victorieux, par son esprit en toi tu es déjà fils puisque qu’il a déjà fait ce parcours pour nous ;

En réalité tout ce dont nous avons besoin est de prendre conscience de qui nous sommes afin que la
puissance du fils de Dieu en nous entre en action, prenons conscience et agissons comme les fils que
nous sommes ! (Romains 8 :15,17 ; Ephésiens 1 : 11,12, Romains 8 : 11)