Vous êtes sur la page 1sur 51

QRM Dossier progressif 1

Une jeune femme de 22 ans se plaint de céphalées survenant par


crises 1 à 2 fois par mois. Quels arguments retenez vous pour une
migraine ?
A. le caractère unilatéral
B. le caractère pulsatile
C. une durée < 4 heures
D. la majoration de son intensité avec l’exercice physique
E. La normalité de l’examen clinique pendant la crise
QRM

A. le caractère unilatéral
B. le caractère pulsatile
C. une durée < 4 heures
D. la majoration de son intensité avec l’exercice physique
E. La normalité de l’examen clinique pendant la crise
QRM

Elle signale dans la ½ heure avant la céphalée une amputation du


champ visuel, vous considèrerez qu’il s’agit d’une aura migraineuse si:

A. elle peut ne pas être suivie de céphalée


B. elle peut coïncider avec le début de la céphalée
C. elle dure au minimum 20 minutes
D. elle dure au maximum 60 minutes
E. plusieurs symptômes peuvent se succéder
QRM

A. elle peut ne pas être suivie de céphalée


B. elle peut coïncider avec le début de la céphalée
C. elle dure au minimum 20 minutes
D. elle dure au maximum 60 minutes
E. plusieurs symptômes peuvent se succéder
Aura visuelle (la plus fréquente):
Le scotome scintillant est le plus fréquent des symptômes visuels : point lumineux dans une partie du
champ visuel des deux yeux, persistant les yeux fermés, s'élargissant sous forme d'une ligne brisée (ligne « crênelée) et
laissant place à un scotome central, lui-même de régression progressive.
L’hémianopsie latérale homonyme est également fréquente, apparaissant en quelques minutes, parfois
précédée de taches colorées ou lumineuses dans le même hémichamp
Aura visuelle (la plus fréquente):
Le scotome scintillant est le plus fréquent des symptômes visuels : point lumineux dans une partie du
champ visuel des deux yeux, persistant les yeux fermés, s'élargissant sous forme d'une ligne brisée (ligne « crênelée) et
laissant place à un scotome central, lui-même de régression progressive.
L’hémianopsie latérale homonyme est également fréquente, apparaissant en quelques minutes, parfois
précédée de taches colorées ou lumineuses dans le même hémichamp
QRM

Concernant la migraine:

A. il s’agit d’une pathologie peu fréquente


B. cela concerne plus les femmes que les hommes
C. l’absence d’antécédent familial exclut le diagnostic
D. des facteurs environnementaux sont impliqués
E. les formes avec aura sont les plus fréquentes
Concernant la migraine:

A. il s’agit d’une pathologie peu fréquente


B. cela concerne plus les femmes que les hommes
C. l’absence d’antécédent familial exclue le diagnostic
D. des facteurs environnementaux sont impliqués
E. les formes avec aura sont les plus fréquentes
QRM

Parmi les propositions suivantes, quelle(s) est(sont) celle(s) qui peuvent


représenter des facteurs déclenchants de migraine:

A. le chocolat
B. le jeûne
C. le stress
D. le repos
E. certains médicaments
QRM

Parmi les propositions suivantes, quelle(s) est(sont) celle(s) qui peuvent


représenter des facteurs déclenchants de migraine:

A. le chocolat
B. le jeûne
C. le stress
D. le repos
E. certains médicaments
QRM

Vous retenez le diagnostic de maladie migraineuse


Que lui prescrivez-vous en 1ere intention?

A. un AINS
B. un triptan par voie orale
C. un triptan par voie sous-cutanée
D. tout dépend de la fréquence et de l’intensité des crises
E. toutes les propositions ci-dessus sont fausses
QRM

A. un AINS
B. un triptan par voie orale
C. un triptan par voie sous-cutanée
D. tout dépend de la fréquence et de l’intensité des crises
E. toutes les propositions ci-dessus sont fausses
QRM
Pour confirmer votre diagnostic vous prescrivez les examens
complémentaires suivants:

• Une tomodensitométrie cérébrale + angio-scanner


• Une ponction lombaire
• Un fond d’œil
• Un EEG
• Aucune exploration complémentaire
QRM
Pour confirmer votre diagnostic vous prescrivez les examens
complémentaires suivants:

• Une tomodensitométrie cérébrale + angio-scanner


• Une ponction lombaire
• Un fond d’œil
• Un EEG
• Aucune exploration complémentaire
QRM

Les AINS sont inefficaces, vous décidez de prescrire un triptan.

A. il n’existe aucune contre-indication à ce type de traitement


B. il peut être pris pendant l’aura pour éviter la céphalée
C. le patient est limité dans la fréquence de ses prises
D. le mode d’action repose sur son effet vasodilatateur
E. il peut être associée à une prise d’AINS
QRM

Les AINS sont inefficaces,vous décidez de prescrire un triptan.

A. il n’existe aucune contre-indication à ce type de traitement


B. il peut être pris pendant l’aura pour éviter la céphalée
C. le patient est limité dans la fréquence de ses prises
D. le mode d’action repose sur son effet vasodilatateur
E. il peut être associée à une prise d’AINS
QRM

Elle a tendance à prendre plusieurs triptans par semaine et des AINS.


Quels sont les risques d’une sur-consommation?
1. Un accident ischémique transitoire
2. Une céphalée chronique quotidienne
3. Une addiction médicamenteuse
4. Un ulcère duodénal
5. Une hémorragie méningée
QRM

Quels sont les risque d’une sur-consommation en traitement


antalgique chez un patient migraineux?
1. Un accident ischémique transitoire
2. Une céphalée chronique quotidienne
3. Une addiction médicamenteuse
4. Un ulcère duodénal
5. Une hémorragie méningée
QRM
Dans les années qui suivent, la patiente a tendance à faire 4 à 5 crises par
mois qui l’obligent à rester couchée 24h et à être absente au travail. Parmi
les molécules ci-dessous, quelle(s) est(sont) celle(s) que vous prescrivez en
première intention?

A. la carbamazepine
B. l’amitriptyline
C. le topiramate
D. le propranolol
E. l’oxetorone
F. le metoprololol
QRM

Dans les années qui suivent, la patiente a tendance à faire 4 à 5 crises par
mois qui l’obligent à rester couchée 24h et à être absente au travail. Parmi
les molécules ci-dessous, quelle(s) est(sont) celle(s) que vous prescrivez en
première intention?

A. la carbamazepine
B. l’amitriptyline
C. le topiramate
D. le propranolol
E. l’oxetorone
F. le metoprololol
QRM

Quelles sont celles qui ne sont jamais utilisées comme traitement de


fond?

A. la carbamazepine
B. l’amitriptyline
C. le topiramate
D. L’almotriptan
E. l’oxetorone (AMM)
F. l’ibuprofene
QRM

Quelles sont celles qui ne sont jamais utilisées comme traitement de


fond?

A. la carbamazepine
B. l’amitriptyline
C. le topiramate
D. l’almotriptan
E. l’oxetorone
F. l’ibuprofene
QRM
• Elle vous signale que les crises sont plus fréquentes dans les 2 jours
qui précèdent les règles:
A. Vous concluez à une migraine cataméniale
B. Dans cette hypothèse, vous lui prescrivez une hormonothérapie 3
jours par mois
C. Vous ne changez pas son mode de prise en charge
D. Vous l’informez que les crises menstruelles risquent d’être plus
sévères et moins sensibles aux triptans.
E. Vous instaurez un traitement de fond
QRM

• Elle vous signale que les crises sont plus fréquentes dans les 2 jours
qui précèdent les règles:
A. Vous concluez à une migraine cataméniale
B. Dans cette hypothèse, vous lui prescrivez une hormonothérapie 3
jours par mois
C. Vous ne changez pas son mode de prise en charge
D. Vous l’informez que les crises menstruelles risquent d’être plus
sévères et moins sensibles aux triptans.
E. Vous instaurez un traitement de fond
QRM
• Elle souhaite prendre une pilule oestro-progestative car elle a peur des
risques des anti-migraineux pour l’enfant. Elle fume 15 cigarettes par jours
depuis 11 ans.
A. Vous la rassurez sur le risque de la prise de triptans sur une éventuelle
grossesse
B. Vous l’informez du risque accru d’AVC ischémique chez la femme jeune
en cas de tabagisme associé
C. Ce risque est accentué en cas de crise avec aura
D. Les crises avec aura augmentent le risque cérébro-vasculaire même en
l’absence de tabagisme associé ou de prise d’OP.
E. Vous ne pouvez pas prescrire un progestatif seul
QRM

• Elle souhaite prendre une pilule oestro-progestative car elle a peur des
risques des anti migraineux pour l’enfant. Elle fume 15 cigarettes par jours
depuis 11 ans.
A. Vous la rassurez sur le risque de la prise de triptans sur une éventuelle
grossesse
B. Vous l’informez du risque accru d’AVC ischémique chez la femme jeune
en cas de tabagisme associé
C. Ce risque est accentué en cas de crise avec aura
D. Les crises avec aura augmentent le risque cérébro-vasculaire même en
l’absence de tabagisme associé ou de prise d’OP.
E. Vous ne pouvez pas prescrire un progestatif seul
QRM
Elle se présente aux urgences avec une céphalée aigue
inhabituelle: quelles étiologies sont envisageables ?

1. Hémorragie méningée
2. Méningite aigue
3. HTIC aiguë
4. Poussée hypertensive
5. Sinusite aiguë
6. crise de migraine.
1. Hémorragie méningée
2. Méningite aigue
3. HTIC aiguë
4. Poussée hypertensive
5. Sinusite aiguë
6. crise de migraine.
L’examen neurologique ne montre pas de signes de
focalisation, vous retenez malgré tout un diagnostic de
migraine en présence des caractères suivants

1. Un scanner + angio scanner normaux


2. Présence de vomissements et de fièvre
3. Présence d’une phonophotophobie
4. Une douleur très intense apparue en moins de 4 minutes
5. Un syndrome confusionel
L’examen neurologique ne montre pas de signes de
focalisation, vous retenez malgré tout un diagnostic de
migraine en présence des caractères suivants

1. Un scanner + angio scanner normaux


2. Présence de vomissements et de fièvre
3. Présence d’une photophobie
4. Une douleur très intense apparue en moins de 4 minutes
5. Un syndrome confusionnel
Dossier progressif 2
Vous recevez aux urgences un patient de 25 ans qui a présenté il y a
une heure des troubles visuels importants à type d’hémianopsie, non
suivis ou accompagnés de céphalée.
Ces troubles ont duré 15 minutes.
Il est asymptomatique au moment où vous le voyez.

Pas d’antécédent hormis consommation tabac et cannabis.


Dossier progressif - QRU

Quel est l’examen complémentaire que vous allez demander en


priorité?

A. aucun
B. une IRM cérébrale
C. une TDM cérébrale
D. une TDM cérébrale avec angio TSAO des troncs supra-aortiques
E. un EEG
Dossier progressif - QRU

Quel est l’examen complémentaire que vous allez demander en


priorité?

A. aucun
B. une IRM cérébrale
C. une TDM cérébrale
D. une TDM cérébrale avec angio TSAO des troncs supra-aortiques
E. un EEG
Dossier progressif - QRM

A ce stade, quel(s) est(sont) le(s) diagnostic(s) à évoquer?

A. un AVC ischémique sylvien gauche


B. une crise partielle d’épilepsie
C. une aura migraineuse
D. Un trouble psychogène
E. toutes les réponses sont vraies
Dossier progressif - QRM

A ce stade, quel(s) est(sont) le(s) diagnostic(s) à évoquer?

A. un AVC ischémique sylvien gauche


B. une crise partielle d’épilepsie
C. une aura migraineuse
D. Un trouble psychogène
E. toutes les réponses sont vraies
Dossier progressif
Vous apprenez après coup qu’il ne s’agit pas du 1er épisode.

Il a déjà présenté de nombreux autres épisodes similaires, suivis ou pas


de céphalées pulsatiles, uni ou bilatérales, temporales, intenses, avec
nausées et photophonophobie. La céphalée dure environ 4 heures.
Sa mère et sa sœur ont les mêmes symptômes.
Dossier progressif - QRM

Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont justes:

A. les critères de migraine avec aura sont remplis


B. vous évoquez plutôt des céphalées de tension
C. vous le laissez partir avec une ordonnance d’AINS
D. vous annulez votre imagerie cérébrale
E. vous maintenez votre imagerie cérébrale car aura atypique
Dossier progressif - QRM

Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont justes:

A. les critères de migraine avec aura sont remplis


B. vous évoquez plutôt des céphalées de tension
C. vous le laissez partir avec une ordonnance d’AINS
D. vous annulez votre imagerie cérébrale
E. vous maintenez votre imagerie cérébrale car aura atypique
Dossier progressif - QROC

Quel antécédent personnel survenu dans l’enfance pouvez-vous


rechercher pour conforter votre diagnostic de migraine?
QRM
Quel antécédent personnel survenu dans l’enfance pouvez-vous
rechercher pour conforter votre diagnostic de migraine?

A. Des vomissements cycliques


B. Des épisodes de vertiges
C. Des tics
D. Un mal des transports
E. Un déficit attentionnel avec hyper activité
QRM

Quel antécédent personnel survenu dans l’enfance pouvez-vous


rechercher pour conforter votre diagnostic de migraine?

A. Des vomissements cycliques


B. Des épisodes de vertiges
C. Des tics
D. Un mal des transports
E. Un déficit attentionnel avec hyper activité
Dossier progressif
Vous le revoyez un mois plus tard.

Il se présente de nouveau aux urgences car il présente depuis 2 heures


une céphalée intense, inhabituelle. Il est prostré, nauséeux. Il décrit des
douleurs volontiers postérieures, cervicales.
Il a pris son triptan comme prescrit précédemment, mais rien n’y fait.
Dossier progressif - QRM

Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont justes:

A. vous évoquez un état de mal migraineux


B. vous évoquez une céphalée mixte, avec céphalée de tension
intriquée
C. vous évoquez un abus médicamenteux
D. vous évoquez une céphalée de tension
E. toutes les propositions sont fausses
Dossier progressif - QRM

Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont justes:

A. vous évoquez un état de mal migraineux


B. vous évoquez une céphalée mixte, avec céphalée de tension
intriquée
C. vous évoquez un abus médicamenteux
D. vous évoquez une céphalée de tension
E. toutes les propositions sont fausses
QRM
Quel est l’examen complémentaire que vous prescrivez en priorité?

A. aucun
B. une IRM cérébrale
C. une TDM cérébrale
D. une TDM cérébrale avec angio TSAO des troncs
supra-aortiques
E. un EEG
QRM

Quel est l’examen complémentaire que vous prescrivez en priorité?

A. aucun
B. une IRM cérébrale
C. une TDM cérébrale
D. une TDM cérébrale avec angio TSAO des troncs
supra-aortiques
E. un EEG
Dossier progressif
L’imagerie cérébrale est normale.
Dossier progressif - QROC

Quel est l’autre examen complémentaire à réaliser et pourquoi?


Dossier progressif - QROC

Quel est l’autre examen complémentaire à réaliser et pourquoi?

ponction lombaire à la recherche d’une hémorragie méningée