Vous êtes sur la page 1sur 4

Fracture de l’extrémité supérieure

De l’humérus.

1- Introduction :

 Chez l'adulte, elles sont fréquentes, surtout chez le sujet âgé


(femmes ++). Le traumatisme est en général minime
(ostéoporose).
 Trauma violent chez le sujet jeune.

 Les fractures passent par

 les 2 tubérosités (trochiter et trochin),


 le col anatomique et par le col chirurgical.
 Les fractures sont souvent engrenées, ou déplacées en adduction
ou en abduction.

2- Mécanismes :
.

     

Chute sur Chute sur le coude : fracture Chute sur la main : fracture en
l'épaule en adduction abduction

3- Clinique :
 sur la douleur au niveau du col huméral
 parfois, une déformation visible dans les fractures en abduction
 une ecchymose diffusant vers le bras et le coude.
 Attitude du traumatisé du membre supérieur.

 rechercher les complications:


 vasculaires : lésions des vaisseaux axillaires (pouls)
 nerveuses : lésions du plexus brachial, du nerf circonflexe, du
radial
 cutanées : l'ouverture est rare

4- Radiographie :
Il faut faire une radio face-profil de l’épaule.

5- Traitement :
A- Traitement des fractures peu déplacées :

 Elles sont simplement immobilisées sans tentative de réduction


car elles sont stables et il n'y aurait que des inconvénients à
déstabiliser ce foyer de fracture par une tentative de réduction.

 Une simple écharpe est possible mais il vaut mieux faire un


bandage de VELPEAU pendant 2 semaines.
 Après ce délai, la mobilisation de l'épaule doucement et
progressivement en gardant une simple écharpe protectrice
quelques jours.

 Après 4 semaines, la rééducation peut être commencée


activement et passivement pour récupérer la mobilité de l'épaule.

B- Traitement des fractures déplacées :


a)- traitement orthopédique :

 La réduction orthopédique sous anesthésie générale est menée


progressivement.

 la traction continue avec une broche dans l'olécrâne et un étrier.


La traction se fait au zénith ou sur le plan du lit.

 plusieurs méthodes de contention :

 L'immobilisation coude au corps est possible, mais il faut éviter


la position en rotation interne,. Après une réduction, il est
préférable de mettre en rotation neutre, main en avant.

b)- traitement chirurgical :


 on peut utiliser soit un enclouage ou un embrochage centro-
medullaire à foyer fermé.

 Comme on peut faire une réduction sanglante et mise en place


soit de clou, broche, plaque.

6- Evolution :
 cal vicieux est bien toléré en cas de fractures extra-articulaires.
 Si la fracture siège au niveau du col, elle peut se compliquer de
pseudarthrose avec raideur articulaire.
 La nécrose de la tête humérale peut survenir après 6 à 12 mois
d’évolution d’où la nécessité de surveiller à long terme ce type
de fracture.