Vous êtes sur la page 1sur 40

Introduction et intérêt de

l’Anatomie Pathologique
3ème Année – M
Bactéries - érysipèle

Physique - Engelure Parasites - Léishmaniose

Lésion

Virus - Herpes
Chimique
I. Introduction :

Tout processus pathologique doit être identifié et


rapporté à sa cause afin d'adapter la thérapeutique et
instaurer éventuellement une prévention.

Les agents causaux (physiques, chimiques,


biologiques) des différentes maladies provoquent des
altérations tissulaires appelées lésions.

Ces lésions, une fois installées, se manifestent par des


signes cliniques : fonctionnels ou physiques.
L'histoire de la médecine est une constante démarche
pour faire coïncider les différentes lésions avec les signes
qu'elles produisent, cette démarche est appelée : la
méthode anatomo-clinique (instaurée par René Laennec,
inventeur du stéthoscope).
Bichat
Traité des membranes
fhghjg
Ouvrage de
René Laennec
II. Définition et techniques de l'anatomie
pathologique :

1- L'anatomie pathologique est l'étude des


modifications structurales des organes résultant des
actions des agents causaux et des réactions de l'hôte.
* L'anatomie pathologique générale traite les grands
processus pathologiques : les inflammations, les
malformations, tumeurs ...etc
* L'anatomie pathologique spéciale traite les
altérations (lésions) spécifiques à chaque organe. Ex :
neuropathologie, uropathologie, ...etc
2- les prélèvements histo-cytologiques :
a. Biopsie :
C'est le prélèvement d'un fragment de tissu lésionnel
ou non sur un vivant tout en laissant la lésion en place
sous contrôle de la vue (endoscopie).
NB : le prélèvement sur un cadavre s'appelle nécropsie.
b. Ponction biopsie :
Ex : ponction biopsie du foie (PBF)  Elle est réalisée
à l'aide d'une aiguille ou d'un trocart, puis on retire un
cylindre du parenchyme hépatique.
Ces ponctions biopsies peuvent être guidées par un
examen d'imagerie (échographie, scanner …) 
guider la ponction pour tomber sur le tissu lésionnel
recherché.
c- Biopsie exérèse : c'est le prélèvement d'une
lésion en l'emportant dans sa totalité. C’est une
technique réservée aux lésions de petite taille. Ex :
naevus, polype …
d- Les pièces opératoires : C'est le matériel que le
chirurgien peut réséquer au cours d'une intervention
chirurgicale, cela peut intéresser un ou plusieurs
organes, une partie ou bien la totalité d’un organe.
e- Prélèvements cytologiques :
Par étalement sur une lame de verre d’un liquide
biologique (sang), ou par raclage d'une surface
muqueuse (ex : frottis cervico-utérin FCU), ou par
brossage (endoscopie bronchique) ou par
cytoponction (nodules mammaires, thyroïdiens 
aiguille fine …)
3- Techniques de base :
1) Examen histo-pathologique :
Doit passer par un certains nombres d'étapes :
a- La fixation : c'est l'opération de tuer les cellules
tout en préservant leur structure (sinon autolyse).
Les produits les plus utilisés sont : le formol et le
liquide de Bouin.

b- Inclusion en paraffine et coupe :


La paraffine est une cire qui solidifie et rend les
coupes réalisables grâce à un appareil appelé
« microtome ».
Coupe macro
Introduction
Coupe
c- La coloration :
Il existe des colorants basiques qui se fixent sur les noyaux
(acides).
Il existe des colorants acides qui se fixent sur le cytoplasme
(basique).
d- Le montage : recouvrir par une lamelle avec le même
indice de réfraction que le verre.
e- Observation au microscope

2) Examen extemporané :
La conduite chirurgicale peut s'avérer parfois difficile et
nécessite un diagnostic histopathologique surtout dans le
domaine de l'oncologie.
Cette technique est possible grâce à la congélation des
tissus à – 30°C et la coupe est alors réalisée par cryotome.
C'est un examen approximatif et nécessite toujours une
confirmation par un examen histo-pathologique définitif.
3) Autres techniques :
a- Techniques histochimiques : reposent sur des colorations
spéciales permettent de mettre en évidence certaines
substances particulières
Ex : PAS  glycogène
b- Techniques histoenzymologiques :
c- Techniques immunohistochimiques : permettent de mettre en
évidence un très grand nombre de récepteurs et de protéines.
C'est une réaction antigène anticorps qui se voit sur une coupe
histologique et qui permet d'identifier un très grand nombre de
substances : protéines, antigènes … C'est une technique qui a connu
un développement très important ces dernières années et sa valeur
diagnostique est considérable.
d- Microscopie électronique
e- Cytométrie en flux : mesure la teneur du noyau en ADN
f- Cytogénétique
g -Techniques de biologie moléculaire
Violet de crésyl color gold de cajal GFAP
Cirrhose coupe macro Rouge sirius - cirrhose
Hémochromatose – coloration au bleu de prusse
Dépots d’Ig lors d’une néphropathie IF AC anti nucléaire IF
Microscopie électronique à transmission division mitochondriale dans une
cellule oxyphile
Microscopie électronique à balayage macrophage en phase de
reconnaissance de bactéries
IHC CD 136 KAHLER

CK Chordome
FISH
III- Quelques définitions :
1. L'hypertrophie :
C'est l'augmentation du volume d'un tissu ou d'un organe liée
soit à l'augmentation du nombre de cellules, soit à
l'augmentation d'un autre constituant tissulaire.
2. L'hyperplasie :
C'est l'augmentation de la masse ou du volume d'un tissu ou
d'un organe liée à l'augmentation du nombre de cellules qui le
composent.
3- L’hypotrophie :
C’est la diminution du volume d’un tissu ou d’un organe liée
ou non à la diminution du nombre des cellules.
4- L’hypoplasie :
C’est la diminution de la masse ou du volume d’un tissu ou
d’un organe liée à la diminution du nombre de cellules qui le
compose.
5. Nécrose :
C'est l'ensemble des modifications macroscopiques et
microscopiques résultant de la mort cellulaire.
6. Métaplasie :
C'est la transformation d'un tissu de formation et de
structure définies en un autre tissu de constitution et de
formation différentes.
Exemples : métaplasie épithéliale, métaplasie conjonctive
7. Dysplasie :
C'est toute anomalie du développement d'un tissu ou d'un
organe rentrant dans le cadre de :
- maladies malformatives constitutionnelles, Ex : la
dysplasie fibreuse de l'os (pseudotumeurs avec lacunes qui
remplacent l’os)
- Lésion renfermant des anomalies cyto-nucléaires et
architecturales avec une signification précancéreuse.
8. Dystrophie :
C'est l'altération d'un tissu ou d'un organe ou
d'une partie de l'organisme entier liée à un trouble
nutritionnel.

En pratique, sous le terme de dystrophie, sont


regroupées toutes les lésions qui ne sont : ni
malformatives, ni inflammatoires, ni tumorales. Ex :
dystrophie mammaire, ovarienne …etc.