Vous êtes sur la page 1sur 200

Université de Mansourah

Faculté de Pédagogie
Section du Français

(F.311)
TROISIÈME ANNÉE
PREMIER SEMESTRE
Par

DR.ABDELWAHAB ELSAADANI
Professeur en linguistique française
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Descriptif académique d'un programme d'enseignement


1) Identification du Programme:
Appellation de la matière d'enseignement Grammaire
Année et semestre d’étude 3e année/1ersemestre
Code du programme F. 317
Nombre d'heures hebdomadaires 3 heures
Répartition du nombre d'heures hebdomadaires Conférence (3heures)
Enseignant chargé de la matière Dr. A.Elsaadani
2) Objectifs du Programme d'Enseignement:
1. Maîtriser les règles de la grammaire française en vue de préciser le « bon » et le « mauvais »
emploi;
2. acquérir une meilleure pratique de la langue française, une meilleure maîtrise des règles pour
parvenir ainsi à la communication la plus large et la plus correcte ;
3. développer la production écrite et orale des étudiants qui est à la base de toute communication
avec les autres.
3) Résultats Escomptés
a. En connaissances et compréhension:
a.1 Identifier les règles de la grammaire française
a.2 Décrire les règles de la grammaire française
a.3 Préciser les emplois de règles de la grammaire française
a.4 Reconnaitre les cas particuliers
a.5 Résumer les règles de la grammaire française
b. En aptitudes intellectuelles:
b.1 Comparer les règles de la grammaire française à celles de l'arabe
b.2 Distinguer les ressemblances et les différences
b.3 Analyser avec rigueur et vigilance les propos oraux et les textes qui leur sont adressés
b.4 Critiquer le génie de la langue cible
c. En aptitudes pratiques et professionnelles:
c.1 Utiliser d'une façon correcte les règles de la grammaire de la langue cible
c.2 Fonctionner les règles acquises dans le contexte: les termes utilisés doivent traduire ce que
l’on veut exprimer
c.3 Faire l'auto évaluation
d. En aptitudes générales et transmises:
d.1 Exprimer oralement et par écrit dans une situation de communication
d.2 Lire et comprendre des textes de types variés.
4) Contenu du programme d'enseignement:
Cours: (1-6)
Introduction: Qu'est-ce qu'une phrase?
Les groupes des mots
1. Le verbe et ses espèces
Le mode indicatif
 Le présent de l'indicatif
 Le passé composé
 L'imparfait de l'indicatif
 Le plus que parfait
 Le passé simple

(5)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Le futur simple
 Le futur proche
 Le futur antérieur
Le mode impératif
 L'impératif présent
Le mode subjonctif
 Le subjonctif présent
Le mode conditionnel
 Le conditionnel présent
 Si conditionnel
Cours (7-10) :
2. Le groupe du nom
Ce qui précède le nom
Les adjectifs démonstratifs
Les adjectifs possessifs
Les adjectifs numéraux
Les adjectifs indéfinis
Les adjectifs interrogatifs et exclamatifs
Le nom: Le nom propre et le nom commun
Ce qui complète le nom
Les adjectifs qualificatifs
Le complément du nom
La proposition relative
Les comparatifs
Ce qui remplace le nom
Les pronoms personnels
Les pronoms démonstratifs
Les pronoms possessifs
Les pronoms indéfinis
Les pronoms interrogatifs
Les pronoms relatifs
3. Les invariables
Les prépositions
Les adverbes
Les conjonctions et les interjections
Cours (10-13) :
Les fonctions grammaticales des mots dans la phrase
Le sujet
Le prédicat verbal
L'attribut
Les compléments
L'apposition
L'apostrophe
Cours (14) Examens partiels et révisions
5) Evaluation de l’étudiant: Répartition des notes :
1 Examen partiel 30
2 Participation à la classe 15
3 Examen final 105
Total 150

(6)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Avant-propos
L'idée de ce livre est née d'une longue expérience professionnelle, tant à
l'université que dans l'enseignement public ou dans les centres de
langues.
Ce livre s'adresse à nos apprenants adultes arabophones ayant déjà
étudié la grammaire de base et désireux d'approfondir leurs
connaissances et leurs savoir-faire en étudiant la phrase française
simple. Tout d'abord, il s'avère que nos étudiants doivent se remémorer
les acquis des classes précédentes centrées sur l'étude des parties du
discours avant de commencer, avec ce livre, l'étude des groupes de
mots, les fonctions et les types de la phrase simple. Ce livre comporte
donc deux tomes: l'un est consacré à l'étude des groupes des mots et
des fonctions des mots dans la phrase simple; l'autre traite les types
obligatoires et facultatifs de la phrase française.
Ce premier tome comporte deux grandes parties. Dans la première
partie, on traite le groupe verbal (les principaux temps des modes
personnels: de l'indicatif, de l'impératif, du subjonctif et du conditionnel;
les modes impersonnels: infinitif et participe); le groupe nominal (ce qui
précède le nom, ce qui le complète et ce qui le remplace) et les mots
invariables: prépositions (groupe prépositionnel) et adverbes (groupe
adverbial). Dans la deuxième partie, on traite les fonctions
grammaticales: le verbe, le prédicat de la phrase, autour duquel les
autres mots s'organisent selon leurs fonctions: sujet, attribut,
compléments de verbe (complément d'objet direct et indirect),
compléments de phrase (circonstanciels).
En présentant ce livre, nous avons tenté d'expliquer simplement les faits
grammaticaux de la phrase française simple en espérant que nos
étudiants, les futurs enseignants, en profiteront dans leur vie pratique et
académique.
L'auteur
Dr. A.Elsaadani

(7)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

(8)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Introduction
Qu'est-ce qu'une phrase?
La phrase est une suite de mots construite selon un ordre
grammatical correct et qui permet la transmission d'une information.
Elle exprime un jugement, une pensée sur un être, sur une chose. Pour
être acceptable, toute phrase doit être grammaticale et sémantique !
On parle de phrase simple lorsque la phrase ne contient qu'un seul
verbe conjugué. On peut l'appeler également phrase de base ou
phrase canonique.
Structure de la phrase simple
La phrase simple peut avoir l'une des structures suivantes:
● Sujet + verbe d'action
 les oiseaux volaient.
☞ Ce modèle de base est constitué d’un sujet, d’un verbe d'action et,
souvent, d’un ou de plus d’un complément de phrase (complément
circonstancielle).
 Tous les matins, le soleil se lève derrière la maison.
 Le bébé dort dans son berceau.
● Sujet + verbe d'état + attribut
 La terre est ronde, Jean deviendra avocat,…
● Sujet + verbe + complément d'objet
 Le soleil éclaire la terre. (COD).
 je téléphonerai à mon oncle. (COI).
● Sujet + verbe + complément d'objet + complément
circonstanciels
 Mon fils étudie l'anglais à la faculté des lettres. (CC de lieu).
 A l'occasion de son anniversaire, Jean offre un cadeau à sa
mère. (CC de cause).
● La notion de phrases à construction particulière
On regroupe sous l’appellation « phrases à construction particulière »
les types suivants :
 les phrases impersonnelles (dont le noyau du groupe
verbal est un verbe impersonnel)
 Il pleuvra demain.
 Il fallait partir tôt.
(9)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Il reste peu de temps avant la première.


☞ Quand le noyau du groupe verbal est un verbe occasionnellement
impersonnel, on peut considérer la phrase impersonnelle comme une
phrase construite à partir du modèle de base.
 Il est arrivé un accident. (Un accident est arrivé.)
 Les phrases à présentatif (voici, voilà, il y a, c’est)
 Il y a un problème.
 Y a-t-il des solutions?
 Voilà une bonne réponse!
 Ce n’est pas dramatique.
 Les phrases infinitives (dont le noyau du groupe verbal est
un verbe à l’infinitif)
 Pourquoi refuser une telle offre?
 Ne pas copier sur son voisin.

Les divers aspects de la phrase simple


On distingue en français deux types de phrases simples complètes: la
phrase nominale et la phrase verbale.

A. La phrase nominale
Cette phrase est également appelée "phrase attributive", elle a deux
types:
a) la phrase nominale à l'état pur (sans verbe d'état) :
 Demain, promenade et vendredi, piscine.
 Attention à la fermeture des portes.
 Stationnement interdit.
b) la phrase nominale à copule:
Dans ce type de phrase, le verbe copule être relie le sujet à l'attribut:
 L'examen est facile.
☞ Le verbe être, comme copule, peut être commuté par l'un des
verbes d'état: paraître, sembler, devenir, rester, demeurer,
avoir l'air,…
B. La phrase verbale (d'action)
Le mot essentiel de la phrase verbale est le verbe qui indique une
action:
 Les bons étudiants respectent leurs professeurs.
 Les enfants obéissent à leurs parents.

(10)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

(11)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

(12)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

DE LA NOTION DE CLASSES DE MOTS


À LA NOTION DE GROUPE DE MOTS
Le discours en telle langue a généralement neuf parties, c'est-à-dire
neuf classes de mots qui peuvent être classifiés en deux catégories :
 mots variables : cinq classes variables, c'est-à-dire qu'ils
peuvent changer de forme. Ce sont : le nom, l'article,
l'adjectif, le pronom et le verbe.
 mots invariables: Quatre classes invariables, c'est-à-dire
qu'ils ne changent jamais de forme. Ce sont : l'adverbe, la
préposition, la conjonction et l'interjection.

Les neuf parties du discours font cinq groupes de mots; chacun de ces
groupes de mots est une unité syntaxique construite à partir d’un
noyau, auquel on peut ajouter des expansions (des compléments).
C’est généralement le noyau qui donne son nom au groupe.

Les groupes de mots sont:


1. Groupe verbal(GV) et prédicat
Parler de verbe ou de groupe verbal (GV), c’est indiquer une classe
grammaticale mais parler de prédicat, c’est indiquer la fonction
syntaxique du groupe verbal, comme on le fait quand on parle de
sujet à propos d’un groupe nominal (GN).
Le groupe verbal est un groupe de mots dont le noyau est un verbe.
N.B. Dans l’analyse grammaticale traditionnelle, on parlait
simplement de verbe et de groupe verbal et l’on ne disait rien de sa
fonction. C’est par souci de cohérence que le terme « prédicat » a été
retenu pour nommer la fonction syntaxique du GV.
Le GV peut se composer :
- d’un verbe seul :
 Pierre sourit.
- d’un verbe suivi d’un attribut du sujet :
 Pierre est content.
- d’un verbe modifié par un adverbe :
 Pierre marche vite, parle vite, sourit malicieusement.
- d’un verbe accompagné de son complément, direct ou indirect :
 il aime ses parents et leur obéit aveuglement.

(13)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

- d’un verbe accompagné de plusieurs compléments (du verbe), directs


ou indirects :
 deux compléments : Claire a prêté son livre (1) à Pierre (2).
Marie a reçu des félicitations (1) de ses collègues (2).
 trois compléments : son père lui (2) a acheté son vélo (1) à 80
euros (3).
2. Groupe nominal (GN)
Le noyau du groupe nominal (GN) est un nom commun, un nom
propre ou un pronom.
Le GN peut être minimal, c’est-à-dire composé d’un nom seul ou
d’un déterminant et d’un nom:
 Le peuple se dresse contre le gouvernement.
Le GN enrichi est un groupe nominal accompagné de ses expansions
sous forme d'un complément du nom, d'une épithète…
On peut supprimer ces expansions : si on perd des détails, la phrase
garde cependant un sens:
 Le peuple politiquement conscient se dresse contre le
gouvernement. (= Le peuple se dresse contre le
gouvernement.)
Le noyau du groupe nominal peut être un pronom:
 Celui qui sait bien ses devoirs peut réclamer ses droits.
3. Groupe prépositionnel (GPrép): groupe de mots composé
d’une préposition suivie :
• d’un groupe nominal
 Le professeur [de la langue française] travaille [dans la salle 4]
[avec les étudiants du premier semestre].
• d’un groupe adverbial: Le bus vient [d’ici].
4. Groupe adjectival (GAdj): un groupe de mots dont le noyau est
un adjectif (ou un participe adjectif).
L’adjectif peut être complété par :
• un groupe prépositionnel (GPrép)
 Tu sembles [content de ta réponse]. (complément de l’adjectif)
• une subordonnée complétive
 Tu sembles [content que cette histoire se termine bien].
5. Groupe adverbial (GAdv): un groupe de mots dont le noyau est
un adverbe. L’adverbe peut être complété par un autre adverbe.
 Tu sembles [vraiment très] content.

(14)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

1. LE VERBE
1. Définition
À la grammaire traditionnelle, on définit le verbe comme un mot
exprimant une action ou un état. Mais si l'on considère que le nom
peut aussi exprimer une action (l'explication) et l'état (la clarté), il
s'avère que le concept moderne est le plus net et le plus précis: le verbe
est un mot qui situe l'action dans le temps. Le verbe est la seule classe
qui assume cette fonction:
 Aujourd'hui, nous avons un cours de grammaire.
 Hier, je me suis promené avec ma petite fille.
 Demain, je partirai pour la France.

2. Espèces des verbes


Il y a deux espèces de verbes : les verbes attributifs et les verbes non-
attributifs.

 Verbes attributifs
Le verbe attributif ou traditionnellement le verbe d'état dit comment
est la personne, l’animal ou la chose dont on parle.
Les verbes Être, paraître, sembler, avoir l'air, devenir,
demeurer, rester, s'appeler, se nommer, se trouver, passer
pour (être considéré, avoir la réputation de..) sont les verbes d’état les
plus souvent utilisés:
 Nicole est heureuse.
 Balzac passe pour un observateur.
 Pierre semble triste.
 Elle est très belle mais elle semble fatiguée.
 Ce chien deviendra gros.
 Cette table paraît solide.
 Il a vécu riche mais il est mort pauvre.
 Verbes non attributifs
Un verbe non attributif a quatre types :
A. un verbe transitif ou intransitif;
B. un verbe pronominal;
C. un verbe impersonnel.
D. Un verbe semi-auxiliaire.
(15)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

A) Les verbes intransitifs et transitifs


- Les verbes intransitifs sont des verbes qui s'emploient seuls sans
complément d'objet direct ou indirect. Mais ils peuvent être suivis
d'une information sur le lieu, le temps, la cause, le moyen, etc.
 Il pleut/neige.→ Il pleut très fort depuis deux jours.
 On part!→ On part à la montagne pendant le week-end.
 Je reste. →je reste à Paris parce que mes parents viennent
d'Italie.
- Un verbe transitif est un verbe qui permet la présence d’un
complément (direct ou indirect).
 Il [comprend la leçon].
 Il [répond à la question].
 Il [explique la leçon à ses élèves].

B) Verbe pronominal
C’est une forme qui a trois caractéristiques:
- Certains n’ont que la forme pronominale:
Ces verbes sont souvent appelés “ essentiellement
pronominaux” : S’en aller, s’enfuir, se méfier de, se souvenir de,
s’absenter, se moquer de, s’écrouler, s’effondrer, s’évader:

 Je m'en vais au marché. (Partir du lieu où l'on est.)


 Il s'en ira bientôt. (partir.)
 Je me méfie des flatteurs (des on-dit des flatteurs).
 Je me souviens de mon enfance à la campagne.

- D'autres verbes sont précédés d’un pronom personnel complément


qui représente la même chose ou la même personne que le sujet:

 Le matin, elle se lève à six heures (elle et se renvoient à la


même personne);
 Pierre et Catherine se regardent. (le verbe se regardent peut
avoir deux sens: Chacun se regarde soi- même (réfléchi),
chacun regarde l’autre (réciproque).

- aux temps composés, l’auxiliaire est toujours être:


 Longtemps, je me suis couché de bonne heure.

(16)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

C) Verbe impersonnel
Un verbe essentiellement impersonnel est toujours employé avec le
sujet impersonnel «il».
 Il pleut.
Un verbe occasionnellement impersonnel est, dans une phrase
donnée, employé avec le sujet impersonnel «il».
 Il est arrivé une catastrophe.

D) Les verbes semi-auxiliaires qui sont toujours suivis d'un


infinitif et peuvent avoir différentes valeurs:
☞ Une valeur de temps (passé): venir de + l'infinitif ou (futur)
aller + l'infinitif.
 Elle vient juste de sortir; on va partir dans dix minutes.
☞ Une valeur d'aspect (début, déroulement ou fin d'une action):
commencer à / être en train de, continuer à / finir de.
 Votre fils a commencé à travailler?
 Non, il finit d'abord de passer ses examens; il travaillera
après.
☞ Une valeur de mode
- exprimant une possibilité: pouvoir + l'infinitif:
 Il peut très bien faire ce travail seul.
- exprimant une obligation: devoir +l'infinitif; il faut +l'infinitif; il
faut que + subjonctif:
 Je dois partir, il faut absolument partir, il faut que je parte
tout de suite.
- exprimant la volonté, le désir, le souhait: vouloir que +le
subjonctif:
 Je voudrais que tu fasses ton travail avant le diner.

E) La locution verbale
C'est un groupe de mots qui joue le rôle d’un verbe : avoir raison,
avoir tort, avoir faim, avoir soif,…
 Jacques a besoin de ton aide.
 Vous auriez la bonté de prendre conscience aux pauvres.

(17)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

EXERCICES PRATIQUES
1. Dans les phrases suivantes, encercler le verbe qui exprime une action ou un
état
 Les étudiants iront au cinéma ce soir.
 Les chats mangent les souris.
 L'enfant demande une pomme.
 Deux moineaux sont perchés sur la branche.
 Luc va sur le quai.
 Les enfants chantent dans la chorale.
 Ton rêve se réalisera.
 Vous allez au marché ?
 La mère attend son enfant.
 La mariée sera coiffée par mon coiffeur.
 Le coq chante le matin.
 Les hirondelles volent tout le jour.
 Le rat mange le fromage.
 La poule couve ses œufs.
 Des perles décorent son costume.
 Tous les jours, les hiboux se cachent.
 Le facteur distribue le courrier.
 Le rayon de lune éclaire la plage.
 Mon oncle souffre beaucoup.
 La pluie tombe soudainement.
 Le froid me gèle les mains.
 Nous aurons des nuits fraîches.
 Écoute – moi!
2. Distinguez les verbes transitifs (directs et indirects) et les verbes intransitifs:
 Sybille a lu cette annonce dans le journal.
 Accepteriez-vous du pain et du lait?
 On a aligné tous les mets sur une longue table.
 Une plaisanterie d'un goût douteux lui a échappé.
 Nous l'avions vue, en un éclair, descendre au fond de l'eau.
 Il répond des dettes de son associé.
 Marie rêvera de cette soirée pendant longtemps.
 Il a sauté à pieds joints par-dessus la haie.
(18)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Mes parents tiennent beaucoup à ce plat ancien.


 J'obéissais servilement aux plus grands que moi.
 Les flammes dévoraient les broussailles desséchées.
 Le douanier examine avec soin les bagages des passagers.
 Ce souvenir a déclenché le fou rire.
 «Je te pardonne», lui a dit maman en l'attirant vers elle.
 Les arbustes vacillaient sous la puissance du vent.
 La gelée avait beaucoup nui aux récoltes.
 Son interlocutaire ricana vulgairement.
 On joue aux dominos, on crie, on rit.
3. Relevez dans ces phrases tous les verbes attributifs:
 Cet homme passe pour milliardaire.
 Vous paraissez fatigués.
 Tel était riche qui se trouve pauvre tout d'un coup.
 Ces pommes de terre ont l'air gelées.
 Avec ces romans; je deviens parfois le personnage dont je lis les aventures.
4) Répondez aux questions au choix, selon le modèle.
- Vous vous levez tôt ou tard, le samedi? → le samedi, je me lève tard.
 Vous vous réveillez tôt ou tard, le matin?
 Nous nous couchons plus tard le samedi. Et vos enfants?
 Ma femme se promène sur la plage. Et vos amis?
 Jacques s’intéresse à la politique. Et François?
 Je me repose le dimanche. Et vos étudiants?
 Vous vous préparez vite ou lentement?
 Vous vous couchez avant ou après minuit?
5) Refaites l’exercice à la forme négative:
- Je ne me lève pas très tôt.
6) Complétez avec les pronoms et les négations manquants.
Je m’appelle Michel. Mon père ………. appelle André. ………. ressemblons
beaucoup: …………. habillons de la même manière et …………. intéressons aux
mêmes choses.
Souvent, on ……. Énerve quand on parle de politique, mais on …….fâche pas
longtemps. Comme je suis le plus têtu, je ……..arrête pas de discuter le premier et
souvent, je ………. contrôle plus, mais si on …….. bagarre beaucoup, tous les deux,
on……… amuse aussi beaucoup.

(19)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Les formes du verbe


 Modes, temps, aspect

 Le mode peut exprimer l'attitude d'une personne par rapport à


ce qu'elle dit.
Observez
 Il pleut. (Mode indicatif: on énonce un fait, une réalité)
 Je voudrais qu'il pleuve. (Mode subjonctif: on exprime un désir,
un souhait)
 J'ai peur qu'il pleuve. (Mode subjonctif: on exprime une
crainte).
On distingue six modes des verbes :
 l'indicatif,
 le conditionnel,
 le subjonctif,
 l'impératif,
 l'infinitif,
 le participe.
Les quatre premiers de ces modes sont dits modes personnels parce
qu'ils ont des désinences particulières pour chaque personne ; les deux
derniers sont dits modes impersonnels, parce qu'ils n'acceptent pas la
variation selon les personnes, il s'agit de l'infinitif (chanter), du
participe (chanté/chantant).

 Le temps
En français, ce mot a deux sens: le temps au sens chronologique et
temps au sens grammatical.
Observez
 Si je dis: l'année prochaine, je vais au Canada, le temps au
chronologique est futur mais le temps au sens grammatical
que j'utilise le présent.
Il y a trois temps : le présent, le passé et le futur.
 Le présent indique que l'action se fait au moment où l'on parle.
 Le passé indique que l'action s'est faite avant le moment où l'on
parle.

(20)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Le futur indique que l'action se fera après le moment où l'on


parle.
De là trois groupes de temps : temps à sens présent, temps à sens
passé, temps à sens futur. Nous allons les étudier à travers les modes
personnels.

 L'aspect du verbe c'est-à-dire la manière dont se déroulent


les choses.
 L'action peut durer (il habite à Paris) ou non (il arrive!)
 L'action peut être en train de se réaliser (on dîne) ou déjà fini
(on a dîné au restaurant hier soir).
 L'action peut se réaliser dans un avenir proche (ce soir, on va
dîner au restaurant).
 L'action peut venir de se réaliser (on vient de dîner).
 Elle peut se répéter (tous les soirs, on dîne à 8 heures).

LE MODE INDICATIF

Le mode indicatif présente l'action comme réelle; il comporte ces


temps :

 Le présent
 Le passé composé,
 L'imparfait,
 Le passé composé
 Le plus-que-parfait,
 Le passé simple,
 Le passé antérieur

(21)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

1- Le Présent de l’indicatif
Au sens strict, le présent indique que le fait a lieu au moment même de
l'écrit ou de la parole.
Le présent, dans ces emplois particuliers, peut alors exprimer diverses
nuances :
- une action habituelle - présent d'habitude :
 Il travaille souvent le soir ;
- un fait passé - présent de narration :
 Alexandre le Grand se dirige alors vers l'Orient ;
- une vérité générale :
 Le soleil se lève à l'Est ;
- un fait futur présenté comme certain :
 Un mot de plus, je sors! ;
- un fait qui déborde légèrement soit dans le passé, soit dans
le futur :
 Il nous quitte à l'instant. Il revient tout de suite.

Conjugaison des verbes au présent


 Les verbes du 1er groupe
Au présent de l’indicatif, les verbes du 1er groupe prennent tous les
mêmes terminaisons : e – es – e – ons – ez – ent
CHANTER
Je chante Nous chantons
Tu chantes Vous chantez
Il, elle, on chante Ils, elles chantent

Attention à certains verbes !


 verbes en -cer comme avancer, commencer, placer :
j’avance, nous avançons
 verbes en ger comme changer, manger, ranger : je range,
nous rangeons
 verbes en yer comme payer, employer, essuyer : j’essuie,
nous essuyons
 verbes en eler ou eter comme appeler, jeter,: j’appelle, nous
appelons, je jette, nous jetons

(22)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 (mais il gèle, il pèle, il achète, il décèle…)


 verbes en ier, uer, ouer : je crie, je tue, je joue
 verbes comme céder : je cède, nous cédons
 verbes comme semer : je sème, nous semons.

 Les verbes du 2e groupe


Au présent de l’indicatif, les verbes du 2e groupe prennent tous les
mêmes terminaisons : is – is – it – issons – issez – issent
Finir Réussir
je finis je réussis
tu finis tu réussis
il, elle, on finit il, elle, on réussit
nous finissons nous réussissons
vous finissez vous réussissez
ils, elles finissent ils, elles réussissent

Voici une liste des verbes du 2e groupe les plus fréquents:


A : abolir, aboutir, accomplir, adoucir, affaiblir, agir, agrandir,
aguerrir, allégir, alourdir, anéantir, anoblir, appauvrir, applaudir,
approfondir, arrondir, assouplir, atterrir, attiédir, avertir, ….
B : bannir, bâtir, bénir, blanchir, bleuir, blondir, bruir, brunir.
C : chérir, choisir, convertir,…
D : définir, démolir, désobéir, désunir,…
E : éclaircir, élargir, enhardir, ennoblir, enrichir, envahir, épanouir,
établir, s'évanouir.
F : faiblir, finir, fleurir, fournir, fraîchir, franchir.
G : garantir, garnir, grandir, gravir, grossir, guérir
H/I/J/L : haïr, intervenir, investir, jaunir, jouir, languir, …
M : maigrir, meurtrir, mollir, munir, mûrir,….
N : noircir, nourrir, se nourrir. O/P : obéir, obscurcir, pâlir, pâtir,
R : ralentir, ravir, réagir, réfléchir, réjouir, remplir, répartir, réunir,
réussir, rôtir, rougir, …
S/T : saisir, salir, subir, trahir,… U / V : unir, verdir, vieillir, …

(23)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Les verbes du 3e groupe


Au présent de l’indicatif, les terminaisons des verbes du 3e groupe
sont :
 le plus souvent : s – s – t – ons – ez – ent
 mais aussi : x – x – t – ons – ez – ent
 pour les verbes en –endre : ds – ds – d – ons – ez – ent

 Les verbes en « ir »
Pronoms 3ème groupe « ir »
sujets
courir Mourir partir Venir
Je Cours
courir Meurs Pars Viens
tu cours meurs pars viens
il, elle, on je
court
cours meurt part vient
nous courons
tu cours mourons partons venons
vous ilcourez
court mourez partez venez
ils, elles courent
nous meurent
courons vous courezpartent viennent
ils courent
 Comme venir, on conjugue les dérivés : devenir, revenir, se
souvenir, tenir, obtenir, retenir, détenir, soutenir,……
 Comme partir,mourir
on conjugue les verbes : sortir, sentir, servir,
dormir,…
Je meurs
Verbes en « ir » se conjuguent
tu meurs
Pronoms comme ceux du 1er groupe
il meurs
sujets
nousCueillir
mourons Offrir ouvrir
Je/j' vouscueille
mourez offre ouvre
tu ils cueilles
meurent offres ouvres
il, elle, on cueille offre ouvre
nous cueillons offrons ouvrons
vous cueillez offrez ouvrez
ils, elles cueillent offrent ouvrent

 Comme cueillir, on conjugue les dérivés : accueillir,


recueillir,……
 Comme offrir, on conjugue le dérivé: souffrir.
 Comme ouvrir, on conjugue les dérivés : couvrir et découvrir.

(24)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Les verbes en « re »
 Comme attendre, on conjugue les verbes : descendre,
entendre, répondre, perdre, rendre, défendre, confondre,
répandre, vendre, prétendre,…
 Comme prendre, on conjugue les dérivés : apprendre,
comprendre, reprendre, surprendre
 Comme paraitre, on conjugue les dérivés : apparaitre,
disparaitre, naitre, connaitre, croitre,…
 Comme mettre, on conjugue les dérivés : remettre, permettre,
promettre, soumettre,…

Attendre Prendre paraitre mettre


Je/j' Attends Prends Parais mets
tu attends Prends parais mets
il, elle, on attend Prend parait met
nous attendons Prenons paraissons mettons
vous attendez Prenez paraissez mettez
ils, elles attendent Prennent paraissent mettent

 Comme rire, on conjugue le verbe sourire.


 Comme conduire, on conjugue les verbes : produire,
construire, détruire, plaire,…

Rire Lire conduire vivre


Je Ris lis Conduis vis
tu ris lis conduis vis
il, elle, on rit lit conduit vit
nous rions lisons conduisons vivons
vous riez lisez conduisez vivez
ils, elles rient lisent conduisent vivent

 Comme écrire, on conjugue les dérivés : décrire, inscrire,…


 Comme peindre, on conjugue les verbes : craindre, joindre,
atteindre, éteindre,…

(25)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Ecrire Vaincre boire peindre


Je/j' Ecris Vaincs Bois peins
tu écris Vaincs bois peins
il, elle, on écrit Vainc boit peint
nous écrivons Vainquons buvons peignons
vous écrivez Vainquez buvez peignez
ils, elles écrivent Vainquent boivent peignent

Être Dire faire


Je suis Je dis Je fais
Tu es Tu dis Tu fais
Elle est Il dit Il fait
Nous sommes Nous disons Nous faisons
Vous êtes Vous dites Vous faites
Ils sont Ils disent Ils font
Croire Coudre Suivre
Je crois Je couds Je suis
Tu crois Tu couds Tu suis
Il croit Il coud Il suit
Nous croyons Nous cousons Nous suivons
Vous croyez vous cousez Vous suivez
Ils croient Ils cousent Ils suivent
 Les verbes en « oir »
AVOIR VOIR RECEVOIR
j’ai je vois je reçois
tu as tu vois tu reçois
il, elle, on a il, elle, on voit il, elle, on reçoit
nous avons nous voyons nous recevons
vous avez vous voyez vous recevez
ils, elles ont ils, elles voient ils, elles reçoivent
VOULOIR POUVOIR DEVOIR
je veux Je peux Je dois
tu veux Tu peux Tu dois
il, elle, on veut Il, elle, on peut Il, elle, on doit
nous voulons Nous pouvons Nous devons
vous voulez Vous pouvez Vous devez
ils, elles veulent Ils, peuvent Ils, elles doivent

(26)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

SAVOIR VALOIR FALLOIR


je sais je vaux Il faut
tu sais tu vaux PLEUVOIR
il, elle, on sait il, elle, on vaut Il pleut
nous savons nous valons
vous savez vous valez
ils, elles savent ils, elles valent

 Comme voir, on conjugue les verbes entrevoir, prévoir,


revoir, ….
 Comme recevoir, on conjugue les verbes percevoir,
apercevoir, concevoir, décevoir,…

EXERCICES PRATIQUES
1. Écrivez au présent :
 Pierre et Catherine (parler) et (raconter) des histoires.
 Tu (jouer) au loto et tu (gagner).
 Nicolas (aimer) le chocolat et (détester) les carottes.
 Vous (étudier) le français : vous (travailler) beaucoup.
 Je (inviter) des amis. Nous (déjeuner) ensemble.
2. Écrivez au présent en mettant l'accent si nécessaire :
 Vous (appeler) le chien, je (appeler) les enfants.
 Elle (jeter) un verre cassé ; nous (jeter) un vieux sac.
 Il ne (geler) pas dehors, mais vous (geler).
 Ils (acheter) des disques, nous (acheter) des livres.
 Tu (congeler) des légumes, nous (congeler) du poisson
 Ils (posséder) une grande maison et nous (posséder) un petit appartement.
 Tu (envoyer) une lettre.
 Nous (payer) très cher le studio.
 Vous (espérer) avoir de bonnes notes à l'examen.
 Tu (soulever) la valise. Elle (peser) vingt kilos.
 Il (répéter) la question. Nous (répéter) la réponse.
 Nous (commencer) le jeu.
 Nous (manger) du chocolat.
 Les touristes (changer) de l'argent.
 Tu (recommencer) l'exercice.
(27)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Je (nager) assez mal.


 Elle (lever) la tête, nous (lever) la tête aussi ; nous regardons les étoiles.
3. Écrivez au présent :
 Je (grossir) un peu.
 Tu (grandir) beaucoup.
 Elle (maigrir) lentement.
 Nous (vieillir) vite.
 Vous (rougir) souvent.
 Le fruit (mûrir).
 Les cheveux (blanchir).
 Les fleurs (pâlir) au soleil.
 L'enfant (salir) la nappe.
 Les feuilles (jaunir).
4. Conjugue ces verbes à l’indicatif présent :
 Il (faire) un temps superbe.
 Les fruits mûrs (tomber) par grappes.
 Nous (promettre) d’arriver à l’heure.
 Elles (pouvoir) courir dans le pré.
 Vous (dire) que l’arbitre à raison.
 Les scouts (dormir) sous la tente.
 Nous (aller) à Anvers.
 Tu (boire) trop de limonade.
 Fabien (savoir) raconter des histoires.
 Je (perdre) la tête.
 Tu (répondre) poliment.
 Nous (couvrir) nos cahiers.
 Frédéric (ouvrir) la fenêtre.
 Vous (finir) votre dessin.
 Je (choisir) ce livre.
5. Conjugue les verbes entre parenthèses à l’indicatif présent :
 Je (partir) tôt le matin.
 Vous (se lever) les bras.
 Il (vivre) comme un ermite.
 Elle (dormir) paisiblement.
 Nous (offrir) des bonbons aux petits.

(28)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

6. Réécris chaque phrase en changeant de sujet :


 Je pars ce week-end en Ardennes.
Nous…………………………………………………………….
 Il ne boit pas assez d’eau.
Elles…………………………………………………………
 Il recopie sa dictée.
Les élèves …………………………………………….
 Magali et Philippe jouent au tennis.
Paul et moi …………………………………………….
Vous……………………………………………………
7. Conjugue ces phrases au présent :
 Paul (caresser) le chat du voisin.
 Tu (faire) le ménage.
 Vous ne (lire) pas beaucoup.
 Ils (élire) le président.
 Le policier (interdire) l'entrée.
 Je (traduire) un roman espagnol.
 Ils (construire) un pont.
 Nous (détruire) une vieille maison.
 Véronique et Yasmine (soigner) les lapins.
 Je (suivre) un cours de français.
 Elle ne (vivre) pas à Paris
 Tu (peindre) les murs, nous (repeindre) les fenêtres.
 Je (éteindre) une lampe, vous (éteindre) la lumière.
 Ils (rejoindre) des amies au café.
8. Écrire au présent :
 L'enfant ..., je ... de la chambre, (dormir-sortir)
 Il ... Patricia, il ne ... pas content, (attendre-paraître)
 Je ... la radio et je ... au téléphone, (éteindre-répondre)
 Tu ... la bouteille, tu ... le vin aux invités, (ouvrir-servir)
 Vous... à Paris, vous ... la ville, (vivre-connaître)
 Ils ... en vacances, ils ... vite, (partir-conduire)
 Tu ne... pas la vérité, tu .... (dire-mentir)
 Elle ... et elle ... des cadeaux, (promettre-offrir)
 Nous..., nous ... un nouveau roman, (lire-découvrir)
 Tu ... et tu ... des tableaux, (peindre-vendre)
(29)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

2. LE PASSÉ COMPOSÉ
On utilise le passé composé pour
 exprimer une action ponctuelle, (date) :
 J’ai rencontré Michel le 21 mars 2007.
 exprimer une action qui se déroule pendant une durée longue
mais précise, dont on indique, même implicitement, le début et la
fin.
 J’ai vécu à Lyon pendant vingt- cinq ans.

Le passé composé peut être utilisé avec les expressions de


temps suivants: Aujourd’hui/ Hier /Cette semaine/ La semaine
dernière/Ce mois – ci/ Le mois dernier/Cette année/ L’année
dernière/Il y a deux jours/Il y a trois ans.

Formation du passé composé


Le passé composé se forme avec l’auxiliaire “ être” ou “ avoir” au
présent + participe passé.
Dans la majorité des cas, l'auxiliaire est “avoir” mais pour certains
verbes, il faut utiliser l'auxiliaire “être”.

 Hier, j’ai diné à huit heures et je suis allé au cinéma.

 L’auxiliaire “AVOIR” + le participe passé

 Hier, j’ai mangé au restaurant./je n'ai pas mangé chez moi.


 Tu as mangé chez toi.
 Il/ elle/ on a mangé à midi et demi.
 Nous avons mangé ensemble.
 Vous avez mangé tard.
 Ils/ elles ont mangé avec deux amies.

☞ Comment avoir le participe passé?


- Le participe passé des verbes du premier groupe en “ – er” se
forme sur le radical de l’infinitif + “é”:
 Manger: J’ai mangé
 Regarder: J’ai regardé.
(30)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

- Quant aux verbes du deuxième groupe en “– ir”, on supprime


“- r” de l’infinitif:
 Finir : J’ai fini mes devoirs
 Réussir: J’ai réussi à l'examen.
 Réfléchir: Elles ont réfléchi à la question du professeur.
 Avertir: J'ai averti les étudiants des dangers de la fumée.

- Les participes passés des verbes du 3e groupe conjugués avec


l’auxiliaire AVOIR.
Avoir Eu Etre été Rire ri
Boire Bu Faire fait savoir su
Conduire Conduit Falloir fallu suivre suivi
Connaître Connu lire Lu Taire tu
Courir Couru Mettre mis Tenir tenu
Croire Cru Ouvrir ouvert valoir valu
Devoir dû (f. due) Offrir offert Vivre vécu
Dire Dit pleuvoir plu Voir vu
Ecrire Ecrit Pouvoir pu vouloir voulu
Prendre Pris Recevoir reçu plaire plu

 Répondre: Il a répondu au message.


 Prendre: Hier, nous avons pris le train de 8 heures pour aller à
Paris.
☞ Les deux verbes “être” et “avoir” se conjuguent avec l'auxiliaire “
avoir”:
 Hier, j’ai été malade. J’ai eu mal à la gorge.

☞ Le participe le passé conjugué avec l'auxiliaire « avoir »


ne s’accorde pas avec le sujet:
 Marie a mangé un gâteau.
 Les enfants ont mangé un gâteau.
mais il s’accorde avec le C.O.D., si ce dernier est placé avant le
verbe:
 Ton père a acheté cette voiture ?
Oui, il l’a achetée la semaine dernière.

(31)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 La voiture que mon père a achetée est japonaise.


(la voiture est japonaise, mon père a acheté cette voiture.)

 Le passé composé avec l’auxiliaire “être”


Observons le tableau suivant:
 Hier, je suis parti (e) tard.  Je ne me suis pas levé(e) tôt.
 Tu n'es pas arrivé(e) tôt.  Tu t’es couché (e) tard.
 Il/ elle/ on est venu(e)s à cinq  Il/ elle/ on s’est arrêté au feu
heures. rouge.
 Nous sommes monté(e)s au
 Nous nous sommes assis(e)s
troisième étage.
sur un banc.
 Vous êtes descendu(e)(s) au
sous – sol.  Vous vous êtes ennuyé(e)s.
 Ils/elles sont allé(e)s au  Ils/ elles se sont
cinéma. embrassé(e)s.

Les verbes conjugués avec l’auxiliaire “ être”:


1- les quatorze verbes décrivant des activités fondamentales de
l’être vivant ou plutôt le déplacement; ce sont:
Infinitif Participe passé Infinitif Participe passé
naître Né Mourir mort
tomber Tombé Rester resté
monter Monté Descendre descendu
arriver Arrivé Partir parti
aller Allé Venir venu
passer Passé Retourner retourné

Avec ces dérivés :


 Rentrer → rentré
 revenir→ revenue
 Devenir→ devenu
 parvenir→ parvenu
 intervenir→ intervenu
☞ Le verbe “ rester” indique une absence de déplacement:
 Je suis resté à l’hôtel signifie: Je ne suis pas sorti.

(32)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

☞ Le participe passé conjugué avec l'auxiliaire « être »


“s’accorde avec le sujet:
 Marie est restée chez elle.
 Pierre et Sophie sont allés au restaurant.
2. Les verbes pronominaux
 Elle ne s’est pas levée tôt c'est pourquoi elle s’est dépêchée.
 Ils se sont rencontrés dans l’ascenseur.
Les verbes réfléchis et réciproques se construisent avec l’auxiliaire “
être”; le participe passé s’accorde, en général, avec le sujet:
 Elle s’est endormie dans le train.
 Nous nous sommes regardées.

☞ “ ETRE” ou “ AVOIR”?
Certains verbes de déplacement habituellement utilisés avec “ être” se
construisent avec “avoir” quand ils sont suivis d'un complément
d’objet direct:
Sans complément d’objet Avec complément d’objet direct:
direct: “ être” “avoir”
- Il est sorti dans la rue. - Il a sorti le chien.
- Nous sommes entrés dans le - Mon père a entré la voiture
garage. dans le garage.
- Ils sont passés devant la - Ils ont passé de bonnes
banque. vacances.
- Elle est descendue à la cave. - Elle a descendu la poubelle.
- Je suis monté à pied. - J’ai monté les bagages dans
ma chambre.
- Je suis retourné au bureau. - J’ai retourné mes poches.

☞ L’accord du participe passé


Avec l’auxiliaire «être » , le participe passé s’accorde avec le sujet.
 Magali est arrivée.
 Les enfants sont arrivés.
 Les filles sont arrivées.
 Magali ne s’est pas levée tôt c'est pourquoi elle s’est dépêchée.
 Ils se sont rencontrés dans l’ascenseur.

(33)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

EXERCICES PRATIQUES
1. Répondez aux questions selon le modèle.
- En général, vous déjeunez à la cafétéria ou chez vous?
- En général, je déjeune à la cafétéria, mais hier, j’ai déjeuné chez moi.
 D’habitude, vous mangez du poisson ou de la viande à midi?
 En général, vous dînez chez vous ou au restaurant?
 D’habitude, vous travaillez sept heures ou huit heures par jour?
 En général, vous commencez à huit heures ou à neuf heures?
 D’habitude, vous terminez à 6 heures ou à 7 heures?
2. Répondez aux questions selon le modèle.
- Vous avez passé vos vacances en Espagne?
- Oui, nous avons passé nos vacances en Espagne.
 Vous avez emmené vos enfants?
 Vous avez rapporté des souvenirs?
 Vous avez visité le musée du Prado?
 Vous avez visité l’Andalousie?
 Vous avez aimé Séville?
 Vous avez filmé une corrida?
 Vous avez mangé des “ tapas”?
3. Conjuguez au passé composé
 Je (prendre) le train pour Paris hier.
 Ils (offrir) un cadeau à Anne.
 Tu (préparer) un bon repas.
 Nous (manger) beaucoup de chocolat hier.
 Elle (regarder) un film très intéressant.
 Vous (boire) un chocolat chaud dans ce café.
 On (perdre) le match de football.
 Ce matin, le réveil (sonner) à 7h30.
 Vous (acheter) des roses pour Emilie.
 Ils (apprécier) l’après-midi.
 vous (bronzer) pendant votre séjour aux sports d'été.
 Tu (dîner) au restaurant.
 Tu (finir) travail.
 Vous (vendre) votre vieille voiture.
 Tu (attendre) longtemps l'arrivée de l'autobus.

(34)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Je (perdre) dix livres en suivant un régime.


 La neige (blanchir) le sol en quelques minutes.
 Je (avoir) peur d'arriver en retard au boulot.
 Je (faire) ma toilette rapidement.
 Je (mettre) mes vêtements.
 Je (prendre) le bus pour aller à mon travail.
 Nous (boire) un café au lait.
 Mes amis (vouloir) rester encore un peu pour discuter.
 On (pouvoir) parler des vacances.
4. Faites plusieurs phrases selon le modèle.
- Acheter du pain.
Hier soir à six heures, j’ai acheté du pain au supermarché.
 Retirer de l’argent,
 Manger un croissant,
 Acheter une revue,
 Ranger ses affaires,
 Avoir mal à la tête,
 Téléphoner à un copain.
5. Mettez les phrases au passé composé selon le modèle.
Paul est malade: La semaine dernière, Paul a été malade.
Elle a la grippe. ………………………………………………….
Elle a de la fièvre. ……………………………………………….
Sa mère est inquiète. ……………………………………………
Mais Paul est content. …………………………………………..
De rester quelques jours à la maison ………………………..
6. Faites des phrases au passé composé, à partir des infinitifs et selon le
modèle.
Hier, j’ai déjeuné chez moi et j’ai mangé des pâtes.
Déjeuner/ manger, acheter/ payer, chercher/ trouver
Commencer/ terminer, déjeuner/ diner, aimer/ détester.
7. Écrivez au passé composé comme dans l'exemple :
- prendre : J'... déjà pr... mon petit déjeuner. → J'ai déjà pris mon petit
déjeuner.
 (apprendre) Est-ce que vous ... app... le départ de Michael ?
 (comprendre) Excusez-moi, je n'... pas compr... votre question.
 (mettre) Où est-ce que j'... m... la clé?

(35)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 (promettre) Ils ... prom... de revenir bientôt.


 (reprendre) Est-ce que tu ... repr... des forces depuis ta maladie ?
8. Racontez les événements de la journée d’hier, selon le modèle.
Un avion arrive à Orly → hier, un avion est arrivé à Orly.
Un bébé naît dans une maternité.
 Une cigogne passe dans le ciel gris.
 Jean arrive des Etats- Unis.
 Des enfants vont au bord de la mer.
 Deux voleurs entrent dans un appartement.
 Un homme d’Etat meurt dans son lit.
 Un grand écrivain rentre dans son pays.
 Jean monte dans le taxi.
 Une femme sort sous la pluie.
 Un homme tombe amoureux.
8. Conjuguez au passé composé les verbes entre parenthèses.
 Ils (venir) à l’école en métro hier.
 Vous (se reposer) dimanche dernier?
 Mes grands-parents (se promener) dans le jardin du Luxembourg.
 Nous (s'asseoir) sur les bancs de la place de La concorde.
 Vous (arriver) avant six heures?
 Les touristes (s'arrêter) devant la fontaine saint- Michel.
 Vous (se perdre) pour rentrer chez vous?
 Vous (se coucher) très tôt?
 Vous (passer) devant la Concorde?
 Jacqueline (sortir) avec tes amies hier soir.
 vous (revenir) de Paris la semaine dernière?
9. Complétez le texte avec les auxiliaires manquants.
Mon grand- père est né en Provence, il ……… resté toute sa vie en Provence et il
…… mort, à quatre- vingt- dix- sept ans, dans son village natal. On dit dans la famille
que s’il ……. devenu si vieux (et il …… resté lucide jusqu’au bout), c’est parce qu’il
n’……… jamais intervenu dans les affaires du village: Il est vrai que tous ses amis,
qui …….. morts assez jeunes………. devenus un jour ou l’autre maires ou conseillers
municipaux.
Ma grand- mère et mon grand- père …….. restés à l’écart du monde. Ils ………. sortis
du village seulement pour aller voir leurs enfants: ils ………venus chez nous (à trente
kilomètres!) pour notre mariage et ils …….. allés chez ma sœur quand son bébé …….
(36)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

né. Pendant des années, nous ……. allés les voir à Noel et nous ……….. restés
quelques jours en leur compagnie si reposante. La dernière fois, les enfants et mon
grand- père……… montés au grenier et ils ……… redescendus charges de vieux
atlas merveilleux, entièrement annotés: mon grand- père n’……… jamais sorti de sa
province, mais il …….. allé partout avec ses livres.
10. C’est l’emploi du temps de Julien. Complétez le texte suivant avec
l’auxiliaire qui convient:
La semaine dernière, Julien………. allé à Paris. Il ………….arrivé à Montparnasse à
13 heures et il …….allé directement à son hôtel. Il ………….mangé un sandwich dans
un café. L’après- midi, il ………allé au cinéma. Il …….vu un film de Truffaut. Après ce
film, il s’ ……..promené au bord de la Seine. Il ………..regardé quelques cartes
postales chez les bouquinistes. Puis il s’………..assis à une terrasse de café. Ensuite,
il ……….. retourné au cinéma voir un film américain et il ………..dîné chez un ami. Il
……..resté le lendemain à Paris pour son travail. Puis il ………….resté en Bretagne.
11. Conjuguez ces pronominaux au passé composé (corrigé)
1. Vous (se tromper) vous êtes trompée de numéro, Madame.
2. Je n'avais rien à faire, je (s'ennuyer) me suis ennuyé(e) tout le week-end.
4. Il est huit heures et vous (ne pas encore se lever) ne vous êtes pas encore
levé(e)(s)
5. Il (se casser) s’est cassé une jambe.
7. Un très dangereux prisonnier (s'échapper) s’est échappé de la prison de la ville.
8. Dès que nous (se voir) nous sommes vus, nous (se sourire) nous sommes
souris et nous (s'aimer) nous sommes aimés
9. Vive la paix ! Les généraux des deux armées ennemies (se serrer) se sont serrés
la main hier.
12. Complétez avec “être” ou “ avoir” et la forme pronominale si nécessaire.
Hier matin, Paula ……..levée très tôt; elle ………descendu les escaliers en vitesse.
Elle ……arrêtée au bar pour prendre un café. Quand elle …….sorti son portefeuille
pour payer, une photo ………tombée par terre. Un garçon brun ……..ramassé la
photo. Il ……….regardé Paula et il ……..souri. Ils ………commencé à bavarder et ils
……….passé toute la matinée ensemble. Paula ……….tout oublié ce jour- là, c’est à
dix heures du soir qu’elle ……..souvenue de son rendez- vous chez le dentiste.
13. Mettez au passé composé avec “ être” ou “ avoir”.
a. Vous passez devant la porte.
b. Il tombe dans la rue.
c. Elle descend la piste de ski.
d. Nous montons les valises dans la chambre.

(37)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

e. Vous descendez au sous-sol


f. Nous passons nos vacances à Alexandrie.
g. je sors avec mes amis en week-end.
14. Complétez les phrases avec “ avoir” ou “ être”.
Les techniciens ont examiné la turbine.
a. Ils ………..démonté tous les éléments.
b. ils ………..allés contrôler la chaudière.
c. Ils ………..passé plusieurs heures au sous- sol.
d. Ils ………..restés très tard à l’usine.
e. L’ingénieur en chef ……..arrivé dans la soirée.
f. Il ……….posé beaucoup de questions.
g. Il ………contrôlé la pression de la machine.
h. Tous les employés ………parties à vingt heures.
i. Les techniciens………..retournés à l’usine le lendemain matin.
15. Complétez le texte avec “ être” ou “ avoir”( avec l’élision, si nécessaire).
Bernard et moi, nous sommes arrivés à Lisbonne le jour de la fête de la Saint- Jean.
Nous nous ……….promenés dans le quartier de l’Alfama. Nous nous ……..assis sur
les escaliers au milieu des enfants et nous ………mangé des sardines grillées. Je
…….réussi à dire quelques mots de portugais. Les enfants se ………..moqués de moi
gentiment et nous ……..devenus amis. Un orchestre…………commence à jouer et
tout le monde …… ….dansé. Nous……… chanté et nous nous ……….amusés
comme des fous. Bernard……….bu beaucoup de porto et moi, je ……….dansé toute
la nuit. Le lendemain, nous ………dû aller à la pharmacie pour acheter de l’aspirine
(pour sa migraine) et du sparadrap (pour mes pieds).
16. Mettez au passé composé, selon le modèle.
A. II ne parle jamais de son passé.
Il n'a jamais parlé de son passé.
 Elle ne sort pas ce matin. Elle ne travaille pas.
 Elle n'a pas de chance dans la vie. Elle n'est pas heureuse.
 Il ne fume plus depuis ce jour-là.
 Je ne vois jamais de fantômes. Ils ne viennent jamais chez moi.
 Je ne comprends pas encore.
 Il ne voit rien, il n'entend rien, il ne veut rien savoir.
 Depuis ce jour-là, il ne conduit plus.
B. Il ne voit personne.
Il n'a vu personne.
 Nous n'avons aucun problème. Nous ne demandons rien.
(38)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Il ne va nulle part. Il ne rencontre personne.


 Mon frère n'écoute personne et n'accepte aucun conseil.
17. Choisis le bon ou les bons participe(s) passé(s).
1. Elle est _______ chez elle.
□ rentré □ rentrés □ rentrée □ rentrées
2. Nous nous sommes _______
□ levés □ levé □ levées □ levée
3. Il est _______ quelque part.
□ partis □ partie □ parties □ parti
4. Elle n'est pas _______.
□ descendue □ descendus □ descendu □ descendues
5. Ils sont _______ dans une voiture grise.
□ montée □ montés □ montées □ monté
6. Il est sûrement _______.
□ morte □ morts □ mort □ mortes
7. Vous êtes _______ à Paris cet hiver ?
□ allées □ allés □ allée □ allé
8. Mon frère s’est _______ tard.
□ couché □ couchée □ couchés □ couchées
9. Mes parents sont _______ là-bas.
□ restées □ restée □ restés □ resté
10. Ma mère et ma tante sont _______ le même jour.
□ né □ nées □ née □ nés
11. Vous êtes _______ malades samedi.
□ tombé □ tombés □ tombée □ tombées
12. Elle est _______ dans la maison.
□ revenues □ revenu □ revenus □ revenue
13. Elles sont _______ en Turquie.
□ retournées □ retourné □ retournée □ retournés
14. Nous ne sommes pas _______.
□ entrés □ entré □ entrées □ entrée
15. Je me suis _______ les dents.
□ lavé □ lavés □ lavées □ lavée
16. Elles se sont ______.
□ réveillés □ réveillée □ réveillé □ réveillées
17. Vous êtes ______ toute la nuit.
□ sorti □ sortie □ sortis □ sorties

(39)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

3. L’IMPARFAIT DE L’INDICATIF
L'imparfait exprime une action en cours dans le passé, au
moment où une autre action se produit. Il peut aussi exprimer:
- une action située à un moment précis du passé “ imparfait
narratif ”
 Le 25 janvier 2011, Le Caire était en flammes.
- une action qui dure dans le passé:
 Le vent soufflait et emportait les nuages.
- une action habituelle - imparfait d'habitude
 Jadis, je passais le week-end chez mes parents à la campagne.
- L’imparfait est souvent utilisé pour décrire une scène, un
paysage…
 Hier, nous sommes sortis vers sept heures. Le jour se levait
à peine, il y avait peu de monde dans les rues, seules les
boulangeries étaient ouvertes. Le brouillard était épais et il
faisait très froid.
Formation de l’imparfait
Pour former l’imparfait, on ajoute au radical de la deuxième personne
du pluriel les terminaisons suivants: “ – ais”, “ – ais”, “ – ait”,
“ – ions”, “– iez”, “ – aient”.
Les verbes du 1er groupe
PARLER PLACER PLONGER BALAYER
Je' parlais Plaçais Plongeais balayais
Tu parlais plaçais plongeais balayais
Il, elle, on parlait plaçait plongeait balayait
Nous parlions placions plongions balayions
Vous parliez placiez plongiez balayiez
Ils /elles parlaient plaçaient plongeaient balayaient
Modèles des verbes du 2e groupe et du 3e groupe
FINIR ETRE AVOIR DIRE pleuvoir
Je/j' Finissais étais avais disais Il pleuvait
Tu finissais étais avais disais
Il, elle, on finissait était avait disait
Nous finissions étions avions disions falloir
Vous finissiez étiez aviez disiez Il fallait
Ils /elles finissaient étaient avaient disaient

(40)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

☞Les relations imparfait/ passé composé


Observez:
 J’ai rencontré Paul le 21 mars 1997.
 J’ai vécu à Lyon pendant vingt- cinq ans.

- Dans la première phrase, le passé composé exprime une action


ponctuelle, date.

- Dans la seconde phrase, en revanche, l’action se déroule pendant


une durée longue mais précise, dont on indique, même implicitement,
le début et la fin.

Point commun: dans les deux cas, l’action ou l’événement sont vus
comme terminés dans le passé.

Observez:
 Jadis, beaucoup d’enfants travaillaient aussi dur que les
adultes.
 J’ouvrais la porte quand le téléphone a sonné.

- Dans la première phrase, l’imparfait indique bien que l’action se


situe dans un passé indéterminé, dont on ne précise pas les limites.

- Dans la seconde phrase, en revanche, l’imparfait indique un point


de repère dans le temps. Il marque la quasi-simultanéité entre deux
actions (=j’étais en train d’ouvrir la porte quand le téléphone a sonné).

En général, lorsqu’il y a dans une même phrase imparfait et passé


composé, l’imparfait sert d’arrière-plan (il indique les circonstances, le
décor ou un commentaire), le passé composé introduit le premier plan
(il introduit l’action, l’événement, ce qui survient).

 Hier, après le travail, quand je suis rentré chez moi, je suis


resté stupéfait: tous mes amis étaient là, le salon était
décoré, il y avait un buffet, des fleurs, des cadeaux….
C’était une surprise de ma femme pour mon anniversaire.

(41)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

EXERCICES PRATIQUES
1. Écrivez à l'imparfait le verbe entre parenthèses:
 Les étoiles (briller) dans le ciel.
 Vous (gagner) rarement aux cartes
 Il (signer) beaucoup de lettres.
 Avant cet accident, je (nager) avec plaisir.
 Ils (commencer) à peindre leur cuisine.
 Tu (prononcer) bien l'anglais.
 A cette époque-là, nous (déménager) trop souvent.
 Dans cette région, il ne (neiger) jamais.
 Est-ce que, d'habitude, vous (diriger) l'orchestre ?
 Tu (finir) toujours ton travail à l'heure.
 II ne (réfléchir) pas assez.
 Les avions (atterrir) l'un après l'autre.
 Nous ne (pouvoir) pas passer.
 Est-ce que cela (valoir) la peine ?
 Tu (devoir) arriver plus tôt.
 Il ne (pleuvoir) plus.
 Il (falloir) répondre très vite
 L'été dernier, je (être) en Provence.
 L'année dernière, il (avoir) beaucoup de projets.
 Hier, il (être) de bonne humeur.
2. Faites une phrase à l'imparfait avec les éléments donnés :
 D'habitude - Philippe et moi - sortir après le déjeuner.
 Généralement - mes amis - venir me voir pendant le week-end.
 Chaque soir - rejoindre Annabel dans un bistrot de mon quartier.
 Chaque jour - elle - découvrir de nouveaux amis.
 Dans leur jeunesse - mes parents - ne jamais aller à la montagne.
 Pendant l'été - tu - nager tous les jours.
 Tous les matins - ouvrir sa fenêtre et faire du yoga.
 Est-ce que - écrire souvent à ton ami pendant ton séjour à Prague ?
 En général - Sophie - lire les romans à la mode.
 Habituellement - passer vos vacances dans les îles grecques.
3. Mettez le texte à l’imparfait comme dans le modèle.
- J’habite dans une tour de trente étages.

(42)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Mes grand- parents habitaient dans une ferme.


 Je ne connais pas mes voisins. …………..……… tout le village.
 Je mange de la viande surgelée. ……………………produits frais.
 je vais au marché en voiture. ……………………cheval.
 Je cuisine à l’électricité. …………..……… au feu de bois.
 Le soir je regarde la télé. ……………………………………
4. Mettez le texte suivant au passé.
Madame Elise est une vieille dame qui vit seule sur la colline. Elle est veuve et elle
n’a pas de famille. Un jour, la colline prend feu. Madame Elise voit le feu avancer de
tous les côtés. Elle est trop vieille pour courir, alors, elle se met à genoux et elle dit
une prière: elle est prête à mourir et elle attend. Mais le feu s’arrête tout près d’elle.
Alors madame Elise change complètement de vie: elle vend sa maison, elle retire son
argent de la banque et elle part faire le tour du monde. Elle va en Chine. Elle monte
sur le Kilimandjaro et elle descend le fleuve Amazone. Elle publie ses mémoires et à
quatre-vingt-cinq ans, elle devient très célèbre.
5. Faites un petit récit au passé, selon le modèle.
Evénements :
 partir en vacances
 tomber en panne
 perdre son portefeuille
 rentrer chez soi
 prendre de l’argent- repartir- arriver sur la plage- etc.
Situations :
 Le temps- l’heure- la forme physique- les vêtements- le lieu
Quand je suis parti en vacances en juin dernier, il faisait beau……
6. Commencez le texte suivant par Hier au lieu de Ce matin.
Ce matin, mon fils se lève à sept heures, et comme toujours, il est de mauvaise
humeur. Il prend son petit déjeuner sans dire un mot. Comme toujours, il a son
walkman sur la tête et il porte des lunettes noires. Il ressemble à un Martien. A huit
heures, il quitte la maison pour prendre le bus. Il fait froid et pleut légèrement, mais,
comme tous les jours, mon fils n’a qu’un vieux pull sur le dos. Il porte aussi des jeans
troués et des baskets très fluorescents. Je ferme la porte derrière lui et je me
demande, perplexe, si j’étais comme ça à son âge.
Hier, mon fils s'est levé……………………………………………………….
7. Complétez le texte avec les verbes manquants.
Hier, quand Jacques s’est levé, il était cinq heures et quart. Jacques…………habillé
rapidement et à six heures, il ……..déjà dans la rue.
(43)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Il y ………très peu de gens de hors. Il ……….encore nuit. Jacques …………..le métro


et il ………….à la gare chercher Maria. Le train de Madrid…………à huit heures, il
………… très en retard; Maria ………..un peu fatiguée et elle …………un peu froid
parce qu’elle………une robe très légère. A Paris, il ………seulement quinze dégrées,
mais à Madrid, ……….. très chaud, c’………..encore l’été.
8. Mettez le texte au passé.
Je suis à la terrasse d’un café près de l’Opéra. Il fait très beau. J’attends une amie. Je
regarde les passants. Il n’y a pas beaucoup de monde. Soudain, je Remarque une
femme sur le trottoir d’en face. Le feu passé au vert, puis au rouge et de nouveau au
vert, mais elle reste immobile, comme une statue. Elle est grande très pâle et elle
semble fatiguée et même exténuée. Tout à coup, une voiture s’arrêtée devant elle.
Un homme sort. Il porte une petite valise. Il est très brun et il a de petites moustaches.
Il a l’air dangereux. Je suis un peu inquiet. Il tend la valise à la dame et il repart tout
de suite. Mais je ne vois pas la suite parce que mon amie arrive, elle m’embrasse et
elle s’assoit en face de moi. Quand je tourne la tête, la femme n’est plus là.
9. Imparfait ou passé composé?
a. Dimanche dernier, je (se lever) à 7h, ( prendre) le train pour Chartres, je (arriver) à
9 h, je ( visiter) la cathédrale. Tous les vitraux (briller) au soleil.
b. Hier, nous (passer) la journée à la plage, nous (se baigner), l’eau (être) délicieux.
c. Autrefois, Sylvie et moi, nous (monter) à cheval tous les samedis, mais une fois, je
(faire) une chute et je (rester) immobilise pendant six mois.
d. L’année dernière, je (aller) régulièrement à la piscine; cette année, je n’y (aller) que
deux ou trois fois.
10. Mettez les verbes aux temps convenables.
Diane a 25 ans. Elle (être) hôtesse de l’air à Air- France. Quand elle (être) enfant, elle
(voyager) avec ses parents qui (être) diplomates. Ça lui (donner) le goût d’apprendre
les langues. Maintenant, elle (faire) partie de l’équipage Paris- Tokyo, mais dans
quelques mois, elle (changer) de ligne. Elle ne (savoir) pas encore où elle (aller). Elle
ne (avoir) jamais d’accidents en vol et elle (espérer) qu’elle n’en (avoir) jamais.
11. Mettez les verbes à l'imparfait :
L'année dernière à la montagne, nous (faire) de longues balades l'après-midi et nous
(passer) toujours des soirées agréables. Nous (jouer) aux cartes, nous (choisir) un
bon disque à écouter ou José (prendre) sa guitare pour chanter. Parfois, Muriel nous
(lire) un chapitre d'un roman policier, des amis nous (rejoindre). Ils (venir) rire avec
nous. Puis, nous (aller) dans une discothèque et nous (finir) la soirée ensemble.

(44)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

4. LE PLUS-QUE-PARFAIT
 Formation

On forme le plus- que-parfait avec “être” ou “ avoir” à l’imparfait +


participe passé:

(avoir) chanter (être) tomber


j’avais chanté j’étais tombé (-ée)
tu avais chanté tu étais tombé (-ée)
il avait chanté il était tombé
elle avait chanté elle était tombée
nous avions chanté nous étions tombés (-ées)
vous aviez chanté vous étiez tombés (-ées)
ils avaient chanté ils étaient tombés
elles avaient chanté elles étaient tombées

 Utilisation
Le plus- que-parfait n'est jamais utilisé tout seul. Il exprime
l'antériorité d'un fait par rapport à un autre, lui aussi dans le passé, et
qui peut être à l'imparfait ou au passé composé.
 Il m'a enfin rapporté hier les livres que je lui avais prêtés
il y a trois mois.
 Dès que le professeur avait fini le cours de grammaire, tous
les étudiants allaient à la cafétéria.
Les deux actions sont dans la passé mais l'une précède l'autre
(d'abord, le professeur finit le cours, ensuite étudiants vont à la
cafétéria.)

EXERCICES PRATIQUES
1. Répondez aux questions selon le modèle
- Quand votre mari est arrivé, vous aviez déjà déjeuné?
- Oui, quand il est arrivé, j’avais déjà déjeuné.
a. Quand vous avez trouvé du travail, vous aviez déjà terminé vos études?
b. Quand vous êtes parti à l’étranger, vous étiez déjà marié?
c. Quand vous avez commencé le cours de français, vous aviez déjà passé un test?
d. Quand vous avez passé le test, vous aviez déjà parlé avec le directeur des cours?
(45)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

2. Mettez au passé composé ou au plus-que-parfait selon le sens :


- Nous (marcher) toute la journée, donc, nous (dormir) bien.
Nous avions marchés toute la journée, donc, nous avons bien dormi.
 Jeudi dernier, la production de l'usine (s'arrêter) : les ouvriers (se mettre) en grève
mercredi soir.
 Elle (dîner) déjà, elle (ne pas vouloir) aller au restaurant avec nous.
 Hier, on (condamner) deux hommes : ils (voler) de l'argent dans une banque.
 Je lui (amener) des amis suédois à déjeuner, mais je la (prévenir) avant.
3. Mettez à l'imparfait ou au plus-que-parfait selon le sens :
- Il (être) ivre, il (boire) toute la soirée. → Il était ivre, il avait bu toute la soirée.
 En 1992, ils (habiter) à Bali, mais avant, ils (vivre) longtemps à Bornéo.
 Il (jouer) très bien de la guitare. Il (prendre) des leçons avec un grand guitariste.
 Nous (avoir) faim, nous (ne rien manger) depuis vingt-quatre heures.
 Je (être) content, je (obtenir) ma carte de séjour.
 À ce moment-là, ils (s'aimer) déjà, mais ils (ne pas se le dire encore).
4. Transformez les phrases selon le modèle.
- Anne a appelé le médecin avant votre arrivé?
- Non, quand je suis arrivé, elle n’avait pas encore appelé le médecin.
a. Martine a préparé le repas avant votre arrivée?
b. Antoine est rentré avant l’arrivée de son père?
c. Les enfants ont mangé avant l’arrivée des autres invités?
d. Jean a fait la vaisselle avant votre départ?
5. Faites des phrases avec un des verbes au plus- que- parfait.
Quand je suis allé en France, j’avais déjà étudié le français.
 Étudier le français/ aller en France
 vendre sa moto/ acheter une voiture
 Visiter l’Espagne et le Portugal/ visiter l'Italie et la France
 Recevoir une lettre / recevoir un coup de fil
6.Mettez les verbes à l'imparfait, au passé composé ou au plus-que-parfait
selon le sens :
L'autre jour, je (ne plus trouver) mon passeport, je (ne plus savoir) où je le (mettre).
Alors, je (ouvrir) tous mes tiroirs, je (mettre) tout par terre, mais il ne (se trouver) nulle
part. Je (être) désespéré. Où est-ce que je le (ranger) donc ? Tout à coup, je (s'en
souvenir) : je le (cacher) dans un livre ! Je (se précipiter) vers la bibliothèque. Il (être)
bien là ! Je le (y placer) en rentrant de mon dernier voyage, et je le (oublier)
complètement.

(46)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

5. LE PASSÉ SIMPLE
Valeurs du passé simple: le temps du récit
C’est un temps que l’on réserve à l’écrit. Il n’existe plus guère à l’oral,
sauf dans l’écrit oralisé (les contes de fée par exemple ou à la radio).
Mais attention: le passé simple ne tend pas à disparaître, il reste très
fréquent à l’écrit (dans la littérature, dans les journaux, etc.).

Comme le passé composé, le passé simple présente un fait, un


événement ou une action comme terminés dans le passé.
 Le 14 juillet 1789, le peuple de Paris s’empara de la Bastille.
Les quelques prisonniers qui y étaient enfermés
sortirent sous les applaudissements de la foule.
On l’emploie le plus souvent pour présenter une série d’action qui
constituent une “histoire”. On emploiera donc le passé simple
essentiellement dans les récits (historiques, par exemple) ou dans les
contes.
Formation
Les formes du passé simple sont assez complexes. Il existe quatre
types de terminaisons.
1. Tous les verbes du premier groupe (er) prennent les
terminaisons suivants: ai, as, a, âmes, âtes, èrent.
Marcher → march + ai, as, a, âmes, âtes, èrent.
 Marcher: il marcha
 Ils marchèrent longtemps puis arrivèrent dans un château.
Le roi les salua, leur donna à diner, puis leur demanda ce qu’ils
voulaient.
2. Presque tous les verbes en – ir + d’autres verbes avec
participe passé en – i (comme rire ou suivre) prennent les
terminaisons suivants: is, is, it, îmes, îtes, irent.
Finir → fini+ is, is, it, îmes, îtes, irent
☞ prendre, attendre, entendre, craindre, répondre,, faire, mettre, dire,
voir…
 Il entendit un bruit, ouvrit la porte mais ne vit rien.
Il finit par rentrer.

(47)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

☞ Le verbe naître est un verbe très irrégulier


Je naquis tu naquis il naquit
nous naquîmes vous naquîtes ils naquirent

3. La plupart des verbes en – oir ou oire + d’autres verbes avec


participe passé en – u (comme paraître ou lire) prennent les
terminaisons suivants: us, us, ut, ûmes, ûtes, ûrent.

 Dès que les journaux parurent, il ne put contenir son


impatience: Il courut les acheter et les lut en chemin.

☞ Le verbe vivre est un verbe très irrégulier:


Je vécus tu vécus il vécut
nous vécûmes vous vécûtes ils vécurent

4. Deux verbes seulement (et leurs composés) dans cette catégorie:


venir et tenir

Venir→ v + ins, ins, int, înmes, întes, inrent


Tenir → t + ins, ins, int, înmes, întes, inrent

 Ils vinrent tous vers dix heures et tinrent conseil toute la


nuit.

Tableaux de conjugaison des verbes au passé simple


Tableau (1)
Gr. 1 Gr. 2 Gr. 3 Les auxiliaires
Chanter Finir Être faire Avoir
je (j’) Chantai Finis fis Fus eus
tu chantas finis fis fus eus
il, elle, on chanta finit fit fut eut
nous chantâmes finîmes fîmes fûmes eûmes
vous chantâtes finîtes fîtes fûtes eûtes
ils, elles chantèrent finirent firent furent eurent

(48)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Tableau (2)
Aller Voir Pouvoir Venir
je (j’) Allai Vis pus vins
tu allas vis pus vins
il, elle, on alla vit put vint
nous allâmes vîmes pûmes vînmes
vous allâtes vîtes pûtes vîntes
ils, elles allèrent virent purent vinrent

Tableau (3)
Dire Partir Prendre vouloir
je Dis Partis Pris voulus
tu dis partis pris voulus
il, elle, on dit partit prit voulut
nous dîmes partîmes prîmes voulûmes
vous dîtes partîtes prîtes voulûtes
ils, elles dirent partirent prirent voulurent

EXERCICES PRATIQUES
1. Conjugue les verbes suivants au passé simple de l’indicatif
 Parler, aller
 Choisir, sortir, secourir
 revenir, obtenir
 Lire, écrire, apprendre
 Être, avoir
 Conduire, faire, apparaître
 Vouloir, pouvoir, savoir.
2. Mettez les verbes soulignés au passé simple
- Il est entré dans la taverne avec son ami.→ Il entra dans la taverne avec son ami
a. Ils ont salué l’assistance.
b. Nous avons tous levé nos mains pour saluer le président.
c. Juliette a entrepris de chanter une chanson nationale.
d. Moi, j’ai souri de voir cette heureuse assistance.
e. Vous, vous avez continué à discuter sans comprendre.
f. Le poète s’est un peu fait prier avant d’accepter.
h. Finalement, il a pris la parole.

(49)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

6. LE FUTUR SIMPLE
Le futur simple exprime un fait ou une action qui se déroulera plus
tard, on l'utilise quand on imagine l’avenir ou quand on fait des
projets:
 En 2031, j’habiterai sur Mars.
 Tu habiteras sur Vénus.
 Il/ elle/ on parlera toutes les langues.
 Nous travaillerons deux jours par semaine.
 Vous passerez les vacances sur Terre.
 Ils/ elles voyageront en voitures solaires.
 Dans cinq ans, je prendrai ma retraite.
 Quand je serai vieux, je vivrai à la campagne.
 En 2024, j’aurai soixante ans.

FORMATION
1. Conjugaison des verbes du premier groupe
Au futur simple, les verbes du 1er groupe sont formés de l’infinitif du
verbe + des terminaisons : ai – as – a – ons – ez – ont
Considérons la conjugaison des verbes suivants :
Chanter Appeler lever Essuyer

Je (j’) Chanterai appellerai lèverai essuierai


tu chanteras appelleras lèveras essuieras
il, elle, on chantera appellera lèvera essuiera
nous chanterons appellerons lèverons essuierons
vous chanterez appellerez lèverez essuierez
ils, elles chanteront appelleront lèveront essuieront

☞ aller : j’irai, tu iras, il ira, nous irons, vous irez, ils iront
☞ envoyer : j’enverrai, tu enverras, il enverra, nous enverrons, vous
enverrez, ils enverront

2. Conjugaison des verbes du 2ième


L’infinitif du verbe (finir) + ai – as – a – ons – ez – ont
Je finirai tu finiras il finira
nous finirons vous finirez ils finiront

(50)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

3. Quelques verbes du 3ième groupe en « ir » au futur


simple sont formés de l’infinitif du verbe et des terminaisons.
 Ex. : Partir
Je partirai tu partiras il partira
nous partirons vous partirez ils partiront
☞ Comme partir, on conjugue les verbes : sortir, sentir, servir,
dormir, offrir, ouvrir
4. Verbes du 3ième groupe en « re »
Pour les infinitifs terminés par « re », le « e » disparaît avant
d’ajouter les terminaisons:
 Boire: je boirai
 Dire: je dirai
 Mettre: Je mettrai
Sauf au cas de deux verbes être et faire, on a les radicaux:
 être → ser + terminaisons
 faire→ fer + terminaisons
 Certains verbes sont irréguliers. C’est le cas de voir, venir,
devoir, vouloir, pouvoir, savoir, falloir, recevoir, courir,
pleuvoir, envoyer, avoir.
 être : je serai, tu seras, il sera, nous serons, vous serez, ils
seront
 avoir : j’aurai, tu auras, il aura, nous aurons, vous aurez, ils
auront
 venir : je viendrai, tu viendras, il viendra, nous viendrons, vous
viendrez, ils viendront
 tenir : je tiendrai, tu tiendras, il tiendra, nous tiendrons, vous
tiendrez, ils tiendront
 cueillir : je cueillerai, tu cueilleras, il cueillera, nous
cueillerons, vous cueillerez, ils cueilleront
 savoir : je saurai, tu sauras, il saura, nous saurons, vous
saurez, ils sauront
 pouvoir : je pourrai, tu pourras, il pourra, nous pourrons, vous
pourrez, ils pourront

(51)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 vouloir : je voudrai, tu voudras, il voudra, nous voudrons,


vous voudrez, ils voudront
 voir : je verrai, tu verras, il verra, nous verrons, vous verrez, ils
verront
 devoir : je devrai, tu devras, il devra, nous devrons, vous
devrez, ils devront
 recevoir : je recevrai, tu recevras, il recevra, nous recevrons,
vous recevrez, ils recevront
 courir : je courrai, tu courras, il courra, nous courrons, vous
courrez, ils courront
 mourir : je mourrai, tu mourras, il mourra, nous mourrons,
vous mourrez, ils mourront
 s’asseoir : je m’assiérai, tu t’assiéras, il s’assiéra, nous nous
assiérons, vous vous assiérez, ils s’assiéront
 falloir : il faudra - pleuvoir : il pleuvra.

EXERCICES PRATIQUES
1. Mettez au futur selon le modèle.
Actuellement, je travaille en France, mais plus tard, je travaillerai à l’étranger.
a. Maintenant, j’habite dans un petit studio, mais un jour,……
b. Actuellement, je n’ai pas beaucoup d’argent, mais plus tard,..
c. En ce moment, je vais à l’université en bus, mais plus tard,…
d. Maintenant, je fais beaucoup de fautes de français, mais un jour, ….
2. Mettez au futur les verbes entre parenthèses.
Exemple: Dans dix ans, la population mondiale approchera six milliards. (approcher)
a. Dans deux ans, ils n’ (habiter) plus à cette adresse.
b. Si je gagne au loto, je (pouvoir) prendre ma retraite.
c. “ Vous (épouser) un homme riche, beau et célèbre”, lui annonce la voyante.
d. Je te le jure, on (se revoir).
e. En l’an 2030, l’eau (coûter) le double d’aujourd’hui.
f. Demain, nous au bois . (aller)
g. Aie confiance, tu (s’en sortir).
h. Cette année, nous (fêter) les soixante ans de notre père.
3. Transformez les phrases suivantes en employant les verbes soulignés au
futur simple.
Exemple: Attendez- moi devant cet hôtel. → Vous m’attendrez devant cet hôtel.
a. Envoyez- moi votre note de restaurant.
(52)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

c. Soyez aimable de nous donner votre réponse rapidement.


e. Essayez de ne pas parler durant la conférence.
g. Faites- nous plaisir en acceptant notre invitation.
h. Ayez la gentillesse de ne pas mettre vos pieds sur les banquettes.
4. Mettez les verbes au futur et soulignez les indicateurs de temps.
a. Ma sœur habite à Madrid. Je (aller) bientôt la voir.
b. Carla et Bob (revenir) en France l’année prochaine.
c. Tu n’as pas encore 18 ans. Tu (conduire) ma voiture plus tard!
d. On (annoncer) la date de l’examen aux étudiants dans quelques jours.
5. Conjuguez les verbes entre parenthèses à l’indicatif futur simple :
Le mois de juillet est déjà là. Ce sont enfin les vacances. Dans trois jours, je (partir)
en vacances à la ferme. Je (retrouver) mes cousins et cousines et ensemble nous
(passer) des journées formidables. Le matin, ma tante nous (servir) un bon déjeuner
et nous (boire) un grand bol de lait.
L’année dernière, j’avais pu traire une vache, j’espère que je (pouvoir) recommencer
cette année.
6. Ecrivez ce texte au futur simple.
Pour aller à la poste, tu prends la première rue à gauche, puis tu dois traverser
carrefour. Là, tu suis les panneaux, tu fais cent mètres, tu vois un grand bâtiment, tu
peux reconnaître la poste. Tu entres, tu choisis un guichet, tu attends ton tour
demandes et tu reçois ton argent, tu remercies l'employé. Avant de sortir, tu
m'achètes des timbres !
3. Mettez les “ prévisions de Madame Saturne” au futur simple.
Les gens habitent tous à la campagne. Les villes sont presque vides. Tout le monde a
une maison individuelle, plusieurs télévisions et plusieurs ordinateurs. On ne voyage
plus: on voit ses amis sur des écrans, chez soi. Les étudiants communiquent par
câble avec les plus grands professeurs. Les gens sont grands, mince et en bonne
santé.
En 2080, les gens habiteront tous à la campagne …………………
4. Transposez le texte suivant au futur simple.
Demain, je (aller) à l'aéroport, je (prendre) ma voiture, je ne (conduire) pas trop vite
et je (essayer) d'être à l'heure à notre rendez-vous. Toi, tu (descendre) de l'avion, tu
(courir) vers la sortie et nous nous (retrouver).
Ensuite, nous (revenir) à la maison. Nous (rencontrer) nos anciens amis. Ils se
(souvenir) de toi. Je (inviter) tout le monde pour le dîner. Nous (faire) une grande fête.
Il y (avoir) beaucoup d'ambiance.

(53)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

7. LE FUTUR PROCHE
Le futur proche indique un événement immédiat.
 Vite: le train va partir!
 Regarde: il va pleuvoir!
 Attention: tu vas tomber!
Avec un complément de temps, il indique un futur plus ou moins
lointain:
 Je vais partir en septembre.
 Nous allons rester six ou sept ans à Londres.

FORMATION
Verbe “ aller” au présent + infinitif:
 Je vais partir.
 Nous allons déménager.
Pour le futur proche d’ “ aller”, on utilise deux fois le verbe “ aller”:
 Je vais aller en Grèce. Ils vont aller en Espagne.

Des expressions de temps exprimant le futur:


Aujourd’hui/ demain /Cette semaine/ La semaine prochaine
Cette année/ l’année prochaine/Ce mois- ci/ le mois prochain
Dans cinq minutes/Cinq ans

EXERCICES PRATIQUES
1. Mettez le texte au future proche selon le modèle.
En général, je me lève à 7 heures. Je vais au bureau à pied. D’abord, je lis le courrier
puis je téléphone aux clients. Je dicte des lettres. A midi, je vais à la piscine avec
Rachel. Je ne déjeune pas: je mange une pomme et je bois de l’eau. L’après- midi, je
participe à des réunions. A 6 heures, je téléphone à ma fille. Je rentre à 8 heures. Je
ne me couche pas tard.
Demain, Ingrid va se lever à sept heures…………………………
2. Faites des phrases selon le modèle.
Faire des courses/ inviter des amis.(Annie)
Annie va faire des courses parce qu’elle va inviter des amis.
a. Economiser de l’argent/ partir six mois en Chine.(Mon frère).
b. Faire beaucoup d’exercices/ passer un examen.( les étudiants).
c. Faire le ménage/ recevoir des amis.( je).
d. Prendre un congé d'un an / écrire un livre.(mon professeur).
(54)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

8. LE FUTUR ANTÉRIEUR
Formation
L’auxiliaire être ou avoir au futur simple + le participe passé.
Le futur antérieur peut exprimer l’antériorité par rapport au futur
simple
 Quand tu auras fini de travailler, tu pourras sortir (= d’abord tu
finis de travailler, et tu sors ensuite).

EXERCICES PRATIQUES
1. Mettez au futur simple et au futur antérieur, en variant les personnes.
Ex. Je ferai des crêpes quand j’aurai terminé le pot- au- feu.
a. Terminer le pot au feu/ faire des crêpes
b. passer le permis/ acheter une voiture
c. Enregistrer le premier dialogue / enregistrer la face B de la cassette
d. Faire l’exercice no 2/ faire l’exercice no3
2. Faites des phrases selon le modèle.
- Terminez votre traitement et revenez me voir.
- Revenez me voir quand vous aurez terminé votre traitement.
a. Réfléchissez à ma proposition et téléphonez- moi.
b. Parlez à votre banquier et tenez- moi au courant.
c. Terminez votre travail et venez dans mon bureau.
d. Enregistrez les données et débranchez l’ordinateur.
e. Prenez une décision et écrivez- moi.
3. Complétez le texte avec des verbes au futur simple et au futur antérieur.
A la fin de la semaine, quand les travaux de maçonnerie…………….terminés dans
mon appartement, nous………………la peinture. Ensuite, quand la peinture ……..
terminée, nous…………..la menuiserie. Nous………….une grande fête quand tous les
travaux ……………!
4. Mettez le verbe entre parenthèses au futur simple ou au futur antérieur.
a. L’année prochaine, nous (repeindre) la chambre.
b. Ne vous inquiétez pas: je (finir) avant ce soir.
c. D’ici un mois, notre plombier (refaire) les tuyauteries.
d. L’autoroute est encombrée. Nous n’ (arriver) pas avant la nuit.
e. Tu comprendras lorsque je te (tout expliquer).
f. Quand vous (lire) l’article, vous me (dire) ce que vous en pensez.
g. J’espère qu’on (se revoir) bientôt.

(55)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

MODE IMPÉRATIF
L’impératif est un mode. Il comporte deux temps:
1. L’impératif présent: il est utilisé pour donner un ordre, exprimer
une prière ou situer l’action dans un futur immédiat:
 Sers- moi à boire, s’il te plaît.
 Passez- moi ce livre, s’il vous plaît.
 N’oublie pas d’aller chercher les enfants à l’école ce soir !
2. L’impératif passé
On ne s'étendra pas davantage sur l'impératif passé car
personnellement, je ne l'ai jamais vraiment beaucoup rencontré.
Disons simplement qu'il se forme avec l'auxiliaire être et avoir et
qu'il exprime un procès achevé dans l’avenir, à un moment souvent
exprimé par un complément ou une subordonnée circonstancielle de
temps:
 Aie rangé tes affaires quand j'arrive.
 Soyez rentrés avant minuit.
 Tu peux aller à cette fête mais surtout sois revenue avant que
ton père (ne) rentre!

 L’impératif présent
Pour former l’impératif, on utilise le présent avec trois personnes (tu,
vous, nous) et on enlève le sujet:
 la 2e du singulier (tu) lorsqu’on s’adresse à une personne à qui
on dit “ tu”:
 Prends le temps de visiter la ville, elle en vaut la peine.
 Finis ton assiette avant de quitter la table.
 la 2e du pluriel (vous) lorsqu’on s’adresse à une personne à qui
on dit “ vous” ou à plusieurs personnes:
 Prenez le temps de visiter la ville, elle en vaut la peine.
 Finissez votre assiette avant de quitter la table.
 et plus rarement, la 1re du pluriel (nous) si on s’inclut dans le
groupe concerné:
 Prenons le temps de visiter la ville, elle en vaut la peine.
 Prenons le temps de réfléchir, ne décidons pas les choses à
la légère.

☞ Un groupe nominal, mise en apostrophe, avant ou après


le verbe, précise parfois à qui on parle.
(56)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Les enfants, ne restez pas dehors sous la pluie, rentrez


dans la maison!
 Mathias, éteins la télé!

 Remarques
1. Le “s” disparait à la deuxième personne du singulier avec les verbes
en -er (y compris aller) et certains verbes du troisième groupe
comme cueillir. Sauf devant “en” et “y” où l'on garde le “s” pour
une raison de sonorité.
 Si tu as faim, mange !
 Cueille des fleurs!
 Va te coucher!
 Allons-y!
2. Avec les verbes pronominaux, le pronom complément est placé
après le verbe à la forme affirmative:
 Tu te reposes → Repose-toi ! (te devient toi).
 Vous vous reposez→ Reposez-vous !
À la forme négative, les pronoms sont devant le verbe à l'impératif:
 Repose-toi ! → Ne te repose pas !
 Reposez-vous !→ Ne vous reposez pas !
3. Etre et avoir utilisent sous la forme du subjonctif.
 Sois courageuse! Soyez heureux! Soyons prudents!
 Aie un peu d’ambition! Ayez confiance en moi. Ayons une
politique commune.
3. Le verbe savoir a un impératif formé sur le radical du subjonctif.
Les terminaisons sont : - e, - ons,- ez.
 Sache bien que c’est la dernière fois que je t’aide.
 Sachons à l'heure!
 Sachez garder votre calme, s’il vous plait!
4. Le verbe vouloir est particulier: la 2e personne du singulier:
veuille, est formée sur le radical du subjonctif (que je veuille)
Mais attention, les 1re et 2e personnes du pluriel: veuillons,
veuillez, sont différentes de celles du subjonctif (rappel: que nous
voulions, que vous vouliez) ; de ces trois formes (Veuille,
veuillons, veuillez), seule la forme veuillez est utilisée; les autres
sont extrêmement rares.
 Veuillez agréer, Madame/ Monsieur, l’expression de mes
salutations distinguées.
(57)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Valeurs et emplois
L’impératif sert à exprimer une injonction qui peut aller de l’ordre plus
ou moins brutal (Descendez de là immédiatement !) à la prière
(Ecoute- moi, je t’en prie).
Le sens le plus habituel est celui de l’ordre ou son contraire, la
défense.
 Apprenez cette leçon et n'oubliez pas de faire les exercices.
Il peut exprimer aussi:
- le conseil: sachez rester tranquille, soyez patient, tout va
s’arranger.
- le souhait: Passez un bon week-end! Soyez en forme lundi!
- la prière: Ayez pitié de nous!
- la politesse formelle, à l’écrit surtout, avec veuillez:
 Veuillez trouver ci- joint le document que nous vous avez
demandé.
 Veuillez agréer, Madame/ Monsieur, l’expression de mes
salutations distinguées.
- la condition:
 Finis ton travail et tu pourras rejoindre tes copains ( = si tu finis
ton travail, tu pourras rejoindre tes copains).
- l’opposition/ concession:
 Criez, menacez, suppliez, nous ne reviendrons pas sur notre
décision. (= même si vous criez, menacez, suppliez, nous ne
reviendrons pas sur notre décision).
- une vérité intemporelle, souvent sous la forme de proverbes:
 Ne jouez pas avec le feu.
 Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier.
 Ne vendez pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

EXERCICES PRATIQUES
1. Mettez le verbe à l’impératif affirmatif puis négatif.
A. Ex: Tu manges. → Mange/ Ne mange pas
 Tu sors
 Vous parlez
 Vous partez
 Tu ouvres
 Vous répondez.
(58)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

B. Ex: Tu te promènes → Promène- toi/ Ne te promène pas.


 Tu te lèves
 Vous vous asseyez
 Tu t’arrêtes.
 Tu te tais.
2. Imitez l’exemple.
Ex: Tu aimes la salade des fruits, (se servir) → Sers- toi!
 Tu as mal à la gorge, (prendre des pastilles).
 Vous êtes en colère, (se calmer)
 Ce chien n’est pas méchant, (ne pas avoir peur)
 Tu as froid, (mettre un pull).
 Vous êtes fatigué, (se reposer)
3. Complétez les phrases par un des verbes suivants: écouter, s’installer,
prendre, lire, faire, se lever.
Passez un bon dimanche!
…….. à l’heure que vous voulez, ………. un bon petit déjeuner,………..une
promenade avec des amis. Le soir quand vous rentrez, ……. dans un fauteuil
confortable,…….de la musique et ……… votre journal préféré!
4. Imitez le modèle.
- Tu m’achèteras le journal. → Achète- moi le journal!
a. Tu lui diras bonjour de ma part.
b. Vous lui offrirez du champagne.
c. Tu te laves les mains avant de déjeuner.
5. Remplacez l'infinitif par l'impératif le verbe :
Pour être impossible à vivre :
1. Dormir peu, être de mauvaise humeur.
2. Boire beaucoup d'alcool, fumer comme un pompier.
3. Voir des films violents, devenir agressif.
4. Ne jamais rendre service, dire des méchancetés.
5. N'avoir que des ennemis, suivre ces conseils.
... et tu seras vite seul au monde !
6. Donnez des conseils selon le modèle.
- Je n’ai pas envie de téléphoner à Louis. → Ne lui téléphone pas!
a. Je n’ai pas envie d’aller au cinéma.
b. Je n’ai pas envie de prendre de thé.
c. Je n’ai pas envie d’écrire à mes parents.
d. Je n’ai pas envie d’inviter les voisins.
(59)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

LE SUBJONCTIF
L’indicatif exprime des événements dans le monde de la réalité tandis
que le subjonctif est le mode de la subjectivité: l'interprétation d'un
fait est plus importante que sa réalisation
 Indicatif: Paul est ici.
 Subjonctif: Il faut qu’il soit là.
Je voudrais qu’il soit là.
Je suis content qu’il soit là.
Le subjonctif n'est presque jamais utilisé seul, il est dans une
proposition subordonnée introduite par que après les verbes
exprimant une contrainte, un désir, un sentiment ou une
attente: il faut que, il est important que,…
Le subjonctif a deux temps: le subjonctif présent (Téléphone – lui
avant qu'elle parte) et le subjonctif passé (Téléphone – lui avant
qu'elle soit partie).

 Le subjonctif présent
On forme le subjonctif présent sur le radical de la troisième personne
du pluriel du présent de l’indicatif pour les trois premières du singulier
(je, tu, il/elle) et la troisième personne du pluriel (ils/elles).
 Radical+“- e”, “- es”, “- e”, “- ent” (On prononce tous ces
quatre personnes de la même façon)
 Parler →Ils parlent → que je parle, que tu parles, qu'il parle,
qu'ils parlent
 Finir →Ils finissent → que je finisse, que tu finisses, qu'il
finisse qu'ils finissent
 Prendre →Ils prennent → que je prenne, que tu prennes, qu'il
prenne, qu'ils prennent
 Boire → ils boivent → que je boive, que tu boives, qu'il boive,
qu'ils boivent

☞ Pour “ nous” et “vous”, c'est la même forme que l'imparfait :


 Prendre → nous prenons → que nous prenions, que vous
preniez
 Boire → nous buvons → que nous buvions, que vous buviez

(60)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Verbes irréguliers
Être Avoir Faire
Que je/j' Sois Aie Fasse
Que tu Sois Aies Fasses
Qu'il/elle Soit Ait Fasse
Que nous Soyons Ayons Fassions
Que vous Soyez Ayez Fassiez
Qu'ils/elles Soient Aient Fassent
Savoir Pouvoir Vouloir
Que je sache Puisse veuille
Que tu saches puisses veuilles
Qu'il/elle sache puisse veuille
Que nous sachions puissions voulions
Que vous sachiez puissiez vouliez
Qu'ils/elles sachent puissent veuillent.
Aller Valoir Falloir
Que je/j' aille Vaille Qu'il faille
Que tu ailles vailles
Qu'il/elle aille vaille
Que nous allions valions
Que vous alliez valiez
Qu'ils/elles aillent vaillent.

Principaux verbes et expressions suivis du subjonctif


- accepter, aimer, apprécier, attendre, conseiller, craindre, défendre,
demander, désirer, détester, douter, empêcher, entendre, s'étonner,
éviter, exiger, interdire, mériter, ordonner, permettre, se plaindre,
préférer, proposer, recommander, redouter, refuser, regretter,
suggérer, supporter, vouloir, etc.
Expressions impersonnelles:
-Il arrive, il convient, il faut, il est question, ……
-Il est désolant, essentiel, fréquent, impensable, obligatoire, possible,
surprenant, utile, dommage, étonnant, indispensable, regrettable, etc.

 Le subjonctif passé
On utilise, en général, le subjonctif présent quel que soit le temps du
verbe principal:
(61)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 J’attends qu’il soit là.


 J’ai attendu qu’il soit là.
 J’attendrai qu’il soit là.
On utilise en général le subjonctif passé pour exprimer une action
achevée. On le forme avec l’auxiliaire “ être” ou “avoir” au subjonctif
présent + participe passé.
 Je regrette qu’il soit parti.
 Je suis content que Pierre ait trouvé un emploi.
Valeurs et emplois du subjonctif
On utilise le subjonctif surtout pour exprimer:
 L'ordre, la volonté, le souhait
 Il faut que tu fasses la vaisselle ce soir.
 Je veux que tu viennes avec moi.
 Ma mère souhaite que ma sœur sache le français.
 Il est nécessaire que tu étudies pour l’examen.
 La surprise, la doute
 Je ne pense pas que la classe de français soit difficile.
 Ça m'étonne que le directeur soit absent.
 ou encore les sentiments
 Je suis ravi que tu puisses venir à mon soirée.
 Ma mère regrette que je choisisse cette chemise.
 Il est dommage que les révolutions du printemps arabe aient
avorté par les militaires.

☞Il faut + infinitif exprime une contrainte générale:


 Il faut manger pour vivre = on doit manger pour vivre
☞Il faut que+ subjonctif exprime une contrainte personnelle:
 Il faut que je travaille samedi= je dois travailler samedi.
☞ Les verbes et les constructions qui expriment une certitude sont
suivies de l’indicatif sauf au cas de la négation ou de
l'interrogation:
Comparez!
 Je pense que ce livre est facile. (indicatif)
Je ne pense pas que ce livre soit facile. (Subjonctif)

(62)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Pensez-vous que ce livre soit facile? (subjonctif)


 Il est clair que vous comprenez bien la leçon.
Il n'est pas clair que vous compreniez bien la leçon.
 Il est certain que cet examen est compliqué.
Il n'est pas certain que cet examen soit compliqué.

EXERCICES PRATIQUES
1. Employez le subjonctif après les verbes suivants:
 Vouloir: Je veux que tu le (comprendre).
Je voudrais que tu le (revoir).
Son père veut bien qu'il (suivre) ce cours
 demander : Je demande que tu me (répondre) vite.
 proposer : Vous proposez que nous (aller) boire un verre.
 accepter : Ta mère accepte mal que tu (vouloir) sortir avec moi.
 refuser : Nous refusons que les enfants (courir) juste à côté du lac.
 interdire : Le médecin interdit que tu (fumer).
 permettre : La loi ne permet pas que l'on (boire) de l'alcool avant dix-huit ans
dans un bistrot.
 aimer : Il aime que tu le (embrasser).
J'aime bien que vous (venir) me voir.
Tu aimes mieux qu'il (dormir) tard.
J'aimerais bien que tu me (vendre) ton caméscope.
 détester : Nous détestons qu'ils (partir) sans rien dire.
 préférer : Je préfère qu'elle (se taire), mais tu préfères qu'elle (continuer) à
parler.
 souhaiter : Est-ce que tu souhaites qu'il (gagner) ou qu'il (perdre) ?
 désirer : Elles désirent que vous (revenir) plus tard.
 regretter : Est-ce que tu regrettes qu'elle (être) loin ?
 attendre : J'attends qu'il n' (avoir) plus peur de moi.
 douter : Je doute qu'il (pouvoir) répondre à ma question.
2. Cochez la bonne réponse :
1. J'aimerais que nous ________ au cinéma.
allions aillent
2. Elle voudrait que son amie ________ chez elle.
vienne viennes
3. Il faut que tu ________ ce film !
voient voies
(63)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

4. Nous doutons que ce ________ une bonne idée.


soit sois
5. Il est indispensable que vous ________ un effort.
fassiez fasse
6. Préférez-vous que nous nous ________ la semaine prochaine ?
rencontrent rencontrions
7. Il suffit qu'ils ________ ma proposition.
accepte acceptent
8. Je regrette que vous ne ________ venir.
puisse puissiez
9. Pierre et Yves désirent que tu ________ une décision.
prennes prenne
10. Il est nécessaire qu'elle me ________.
croies croie
11. Il faudrait que tu me ________ les clés.
donne donnes
12. Je souhaite que vous ________.
réussissent réussissiez
13. Ils ont insisté pour que je ________ mon article.
finisses finisse
14. Mon frère aimerait qu'ils ________ de faire du bruit.
arrêtent arrête
15. Il serait intéressant que nous ________ de cela.
discutent discutions
16. Il faut que tu ________ tous les documents.
aies aie
17. Nous pensons que vous ________ réfléchir.
devriez devraient
18. Je suis content qu'ils ________ le concert.
aime aiment
19. Il faudrait que la situation s'________.
arrange arranges
20. Ils aimeraient que tu ________ les voir.
reviennes revienne
3. Transformez les phrases selon le modèle.
- Vous devez parler français. Il faut que vous parliez français.
a. Vous devez répéter souvent les mêmes structures.
b. Vous devez écouter des cassettes d’exercices.
c. Vous devez corriger votre accent.
d. Vous devez noter du vocabulaire.
e. Vous devez regarder des films français.

(64)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

4. Faites des phrases selon le modèle.


Contrôler le matériel, emporter des pulls chauds, regarder la météo, Se coucher tôt la
veille préparer des sandwichs manger avant de partir.
Avant de partir de faire de l’escalade, il faut que nous contrôlions le
matériel…………………………………………………
5. Faites des phrases selon le modèle.
- Paul partira demain à cinq heures- →Il faut vraiment qu’il parte à cinq heures?
a. Nous ferons une réunion tous les lundis.
b. Marie attendra sa remplaçante.
c. Votre fille prendra des antibiotiques.
d. Les étudiants apprendront ce texte par coeur.
e. Vous mettrez des subjonctifs partout.
6. Mettez les textes au subjonctif selon le modèle.
- Je trouve que mon bureau est trop petit et qu’il n’y a pas assez de lumière.
Je voudrais que mon bureau soit plus grand et qu'il y ait trop de lumière.
a. Je trouve que la moquette est trop vieille et que la couleur des murs est trop triste.
b. Je constate qu’il n’y a toujours pas de stores ni de rideaux aux fenêtres et qu’il n’y
a ni placard personnel, ni portemanteau.
c. Je pense que nous faisons trop d’heures supplémentaires et que nous n’avons pas
assez de temps pour déjeuner.
7. Mettez le texte au subjonctif, selon le modèle.
Je trouve que mon fils ne sort pas assez. Il n’a pas d’amis. Il est souvent dans sa
chambre. Je pense qu’il n’est pas assez sociable et qu’en général, il ne fait pas assez
d’efforts. Je remarque qu’il n’est pas très costaud. Il ne fait pas du tout de sport. Il ne
va même plus à la piscine, comme avant. J’espère qu’il reprendra au moins ses cours
de guitare et qu’il ira de nouveau au concert le jeudi.
J’aimerais que mon fils sorte souvent. …………………………
8. Mettez le verbe entre parenthèses à l’indicatif ou au subjonctif.
a. Le ciel est tout bleu. C’est certain qu’il (faire) beau demain.
- Il y a beaucoup de nuages. Ça m’étonnerait qu’il (faire) beau demain.
b. Il apprend que son ami (être) à l’hôpital.
- Je regrette que son ami (être) à l’hôpital.
c. Je sais qu’il y (avoir) une manifestation d’étudiants demain et qu’on (ne pas
pouvoir) stationner dans cette rue.
d. Stéphane n’arrête pas de dire que notre appartement (être) trop petit et il voudrait
que nous (déménager).

(65)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

LE CONDITIONNEL
Le conditionnel est à la fois un temps (le futur du passé) et un mode,
le mode de l'éventualité, de l'imaginaire et du non certain.

 possible mais incertain : Si tu venais, je te montrerais ma


collection. (potentiel)
 ou non réalisé dans le présent : Si tu étais majeur, tu serais
plus libre. (irréel du présent)

Formation :

Le conditionnel a deux formes:

☞ Le conditionnel présent est formé du radical du futur simple


suivi des terminaisons de l’imparfait : ais, ait, ions, iez , aient.

☞ Le conditionnel passé (être ou avoir au conditionnel


présent + le participe passé) exprime un fait non réalisé dans le
passé :

 Si j’avais écouté tes conseils, j’aurais évité des ennuis. (irréel


du passé)

Aller Vouloir
Cond. Cond .passé Cond. présent Cond. passé
Présent
j'irais Serais allé Je voudrais Aurais voulu
tu irais Serais allé Tu voudrais Aurais voulu
il irait Serait allé Il voudrait Aurait voulu
nous irions Serions allés(es) Nous voudrions Aurions voulu
vous iriez seriez allés(es) Vous voudriez Auriez voulu
ils iraient seraient allés Ils voudraient Auraient voulu

Valeurs et emplois
1. valeur de temps: le futur du passé:
 Hier, il a promis (passé) qu'il viendrait (futur du passé)
quand il pourrait (futur du passé).
2. Valeur de mode:
- Le souhait et le désir:
 Nous serions bien heureux de vous recevoir chez nous.

(66)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Je voudrais vous offrir un cadeau.


- Le regret, le reproche:
 J'aurais voulu assister à votre réunion.
 Vous auriez pu agir plus noblement.
- La suggestion
 On pourrait diner dehors?
- Le rêve, la fiction
 Je serais riche, je rendrais beaucoup d'hommes heureux.
- La politesse:
- Voudriez- vous me prêter votre livre?

(Si) conditionnel
 Si + présent / futur dans la principale
L'hypothèse concerne le futur, la condition peut se réaliser.
 Si vous êtes à Paris en octobre prochain, vous pourrez assister
au Festival d'automne.
 Si tu ne te dépêches pas, tu seras en retard.
 Nous irons nous promener en forêt s'il y a du soleil demain.

 Si + imparfait / conditionnel présent dans la


principale.
L'hypothèse concerne le futur, la condition a peu de chances de se
réaliser.
 S'il y avait du soleil, nous irions nous promener en forêt
L'hypothèse concerne le présent, la condition ne peut pas se réaliser.
 Si nous avions un chalet à la montagne, nous ferions du ski
plus souvent.
(= … mais nous n'avons pas d chalet)
 Je ferais du sport si je n'avais pas mal au dos.

 Si + plus-que-parfait / conditionnel passé dans la


principale
L'hypothèse concerne le passé, la condition ne s'est pas réalisée.

 Samedi dernier, s'il y avait eu moins de monde, nous serions


allés visiter cette exposition.
(= … mais il y avait beaucoup de monde)

(67)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

EXERCICES PRATIQUES
1. Mettez le verbe au conditionnel présent (politesse) :
1. Je veux parler à M. Lion, s'il vous plaît.
2. Est-ce que vous pouvez m'indiquer le chemin de la gare ?
3. Acceptez-vous de prendre un verre avec moi ?
4. Aurez-vous la gentillesse de m'apporter le courrier?
5. Je désire avoir un rendez-vous le matin.
2. Mettez le verbe au conditionnel présent (conseil) :
1. Vous tombez de sommeil, vous (faire) mieux d'aller dormir !
2. Il est tard, il (valoir) mieux rentrer tout de suite !
3. Tu as besoin d'argent ! Il (falloir) en emprunter. Tu (devoir) demander à tes
parents.
4. Il (devoir) passer plusieurs années à l'étranger, ce (être) une bonne expérience.
5. Il (falloir) manger un peu moins pour maigrir
3. Mettez les verbes entre parenthèses au temps convenable.
 Si tu m' (oublier), je serais très triste.
 Si j’avais un passeport, je (partir) en voyage avec vous.
 S'il y (avoir) assez de vent, nous sortirions le bateau.
 Si nous le (pouvoir), nous resterions au bord de la mer.
 Où est-ce que vous vous installeriez si vous (déménager)?
 Si elle dormait mieux la nuit, elle (ne pas avoir) sommeil pendant la journée.
 Je te (comprendre) mieux si tu ne criais pas comme ça.
 Tu (pouvoir) devenir un très bon musicien si tu le voulais.
 Si on me proposait de partir en voyage, je (faire) aussitôt ma valise.
 Je (ne pas lire) ce livre si on n'en avait pas beaucoup parlé.
 Cet enfant (venir) dans notre bateau s'il avait su nager.
 Si elle n'avait pas beaucoup changé, je la (reconnaître).
 Le concert (avoir) un public plus nombreux si la publicité avait été mieux faite.
 S’il chantait juste, nous le (prendre) dans notre chorale.
 Je te (être) très reconnaissant si tu me rendais ce service.
4. Qu'est-ce que tu feras ...
 ... si personne ne t'attend à l'aéroport ?
 ... si tu ne trouves pas d'appartement ?
 ... si tes parents ne t'aident plus ?
 ... si tu n'as plus d'argent ?
 ... si tu n'aimes plus ton travail ?
(68)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

LE MODE IMPERSONNEL
Il est invariable, il ne porte aucune marque de personne ou de temps.
C'est le verbe principal qui remplit ce rôle.
Observez
 Il veut venir→ il a voulu venir →il voudra venir
 Gérard pleure en partant.
 Il a beaucoup pleuré en partant.
 Il pleurera aussi en revenant.

 L'infinitif
L'infinitif est souvent appelé la forme nominale du verbe, car l’action
du verbe équivaut à un nom :
 Boire est agréable (=la boisson est agréable).
Il représente donc un nom d’action :
 il n’y a pas grande différence entre dire « nous partons pêcher »
et « nous partons pour la pêche ».
Certains infinitifs ont même le statut nominal: on les emploie
fréquemment comme des noms:
 le déjeuner, le dîner, le souvenir, le repentir, le devoir, le
savoir, le pouvoir, le savoir-faire, le rire, …

Les fonctions de l'infinitif


Il peut remplir toutes les fonctions d’un nom :
 Fonction sujet : Voyager me semble un exercice profitable.
(Montaigne)
 COD : J’aime voyager.
 CC de but : Je prends l’avion pour voyager plus rapidement.
 C du nom : Je savoure la joie de voyager.
 C de l’adjectif : Je suis désireux de voyager.
 Attribut : Mon plus grand plaisir est de voyager.
 Apposition : Ma plus grande joie, voyager.

Les formes de l'infinitif


Il existe deux formes d’infinitif: l’infinitif présent et l’infinitif passé
exprimant l’achèvement.
Pour le verbe finir, on aura les formes suivantes :

(69)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 je voudrais finir mes devoirs avant dix heures. (finir à l'infinitif


présent).
 Après avoir fini mes devoirs à dix heures, je regarde le film
français. (finir à l'infinitif passé).

Voici quelques règles à retenir pour l’orthographe des


infinitifs :

☞ Après une préposition, le verbe se met toujours à l’infinitif.


 C’est l’heure de nous quitter.
☞ Quand deux verbes se suivent, le deuxième se met toujours à
l’infinitif.
 Rien ne sert de courir, il faut partir à point.
 On entend chanter les enfants (rire).

☞ L’infinitif présent se manifeste dans les différents types de phrase:


 Infinitif interrogatif
 Que faire? Où aller?
 Infinitif exclamatif
 Se comporter de la sorte, à votre âge !
 Infinitif impératif
 Répondre aux questions suivantes.

☞ L’infinitif présent est susceptible, suivant le temps du verbe qui


l’introduit, d’exprimer à lui tout seul le présent, le futur ou le passé :
 Il est en train de lire (présent progressif).
 Il va lire (futur proche).
 Il se plaisait à lire (passé).

 Le participe
Le participe est un mode qui comporte deux temps :
1. le participe présent
Le radical de la 1ère personne du pluriel de l’indicatif présent + ant
 Chanter → chantons→ chantant
 Remplir → remplissons→ remplissant
 Prendre → prenons→ prenant

(70)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Excepté: avoir → ayant, être → étant, savoir → sachant.

2. le participe passé
Comme nous l’avons appris pour le passé composé, le participe
passé s’accorde avec le sujet s'il est utilisé avec l’auxiliaire être et
lorsqu’il est employé avec l’auxiliaire avoir il s’accorde avec le
C.O.D. si celui-ci est placé avant le verbe. (Voir le passé composé).
☞ Le participe présent est utilisé principalement à l’écrit
pour :
a) Caractériser, définir, préciser
Il remplace alors une phrase relative avec « QUI »
 Nous recherchons une secrétaire qui sache parler anglais et
français
Nous recherchons une secrétaire sachant parler anglais et
français
 Je ne supporte pas les gens qui prétendent tout savoir
Je ne supporte pas les gens prétendant tout savoir
 Il n'y a pas beaucoup de mots français qui commencent par
«w»!
Il n'y a pas beaucoup de mots français commençant par
«w»!
 Nous cherchons un réceptionniste qui parle chinois.
Nous cherchons un réceptionniste parlant chinois.
b) Exprimer la cause
 Puisque le temps est si mauvais, nous devons annuler
l’excursion.
Le temps étant si mauvais, nous devons annuler
l’excursion
☞ Le participe présent a son sujet (le temps)

 Le gérondif
Le gérondif se forme en faisant précéder le participe présent
par la préposition « en ». Le gérondif est plus utilisé que le
participe présent.
Le gérondif a la valeur circonstancielle ; ainsi il peut exprimer une
relation de temps – simultanéité (ex. 1), de manière (ex.2), de

(71)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

cause (ex.3), de condition (ex.4) et de moyen (ex.5),


l'instrument (ex.6).
1. J’ai pris froid en attendant l’autobus.
2. ils se sont quittés en pleurant.
3. L'avare perd tout en voulant tout gagner.
4. En mangeant moins de sucre et moins de beurre, tu
maigriras. (Si tu manges moins…..)
5. en passant par la fenêtre, le voleur est entré dans
l’appartement de notre voisin.
6. La comédie corrige les travers, en les ridiculisant.

 L’adjectif verbal
Certains participes présents sont devenus des adjectifs. Ils s’accordent
alors avec le nom qu’ils accompagnent:
 Une soirée amusante, des décisions importantes.

Parfois l’adjectif verbal se distingue du participe présent par une


différence orthographique:
participe présent adjectif verbal
Différant Différent
c’est une personne différant Elle porte toujours une robe
toujours les décisions différente

Précédant Précédent
J’ai voyagé dans la voiture Elle est passée la semaine
- ant – ent

précédant celle du Président précédente


Excellant Excellent
c’est un sportif excellant dans c’est une excellente skieuse
toutes les disciplines
Influant Influent
c’est une découverte influant actuellement, c’est une des
profondément sur l’évolution personnalités les plus influentes
scientifique
Convainquant convaincant
c’est une campagne publicitaire ses paroles sont très
-quant- cant

convainquant tout le monde convaincantes


Provoquant Provocant
c’est une décision provoquant des il s’habille de manière très
réactions indignées provocante

(72)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Fatiguant Fatigant
guant
- gant
le néon est une lumière fatiguant quelle journée fatigante !
les yeux
Négligeant Négligent
c’est un homme négligeant ses L’accident a été provoqué par
devoirs un comportement négligent
Divergeant Divergent
Geant

c’est une conclusion divergeant Il n’accepte pas les points de


Gent

des idées reçues vue divergents

EXERCICES PRATIQUES
1. Remplace la proposition relative par le participe présent correspondant
1) Les gens qui parlent l'anglais sont de plus en plus nombreux.
2) Les touristes qui polluent l'environnement recevront des amendes.
3) Les élèves qui travaillent bien bénéficieront d'une bourse.
4) J'aime me promener le long du fleuve qui baigne la ville.
5) Les oiseaux qui chantent au petit matin me réveillent agréablement.
6) La route qui passe par Rennes a été construite récemment.
7) L'étoile qui brille dans le ciel est la grande Ourse.
8) Cécile, qui avait perdu ses clés, a dû appeler les pompiers.
9) Les trains qui partent de la gare de Lyon vont tous vers le sud.
10) L'avion qui atterrit maintenant provient de Bogota.
2. Transforme les phrases suivantes en utilisant le participe présent
1. Comme il néglige ses amis, il les perd les uns après les autres.
2. Puisqu'il n'avait pas gagné, il décida de ne jamais plus jouer aux jeux de hasard.
3. Puisqu'elle a les poumons fragiles, elle ne devrait plus fumer.
4. Il ne veut plus acheter des produits qui viennent de Chine
5. Elle aime regarder les hirondelles qui voltigent dans l’air.
6. J'ai pris la radio parce que je pensais que tu aimerais écouter un peu de musique
pendant le trajet.
7. Puisque tu ne réussis pas à le joindre au téléphone, tu lui enverras un
télégramme.
8. Comme elle fait partie de l'union des consommateurs, elle a le droit à des
escomptes dans un certain nombre de magasins.
9. Je ne t'ai pas attendu parce je savais que tu préférerais rentrer seul avec
Monique.

(73)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

3. Transforme les phrases en employant le gérondif


1) Elle est tombée parce qu'elle courait trop vite.
2) Elle étudie et elle écoute de la musique en même temps.
3) Elle lit des revues et répond en même temps au téléphone.
4) Il a provoqué un incendie : il a laissé le gaz ouvert.
5) L'automobiliste est passé à toute vitesse et klaxonnait en même temps.
6) Si vous travaillez dur vous pourrez gagner une fortune
7) Les ouvriers travaillaient et parlaient de leurs problèmes syndicaux.
4. Écrivez les phrases en formant le gérondif comme dans l'exemple :
Je suis parti(e) et j'ai claqué la porte. →Je suis parti(e) en claquant la porte.
1) Il est tombé, il descendait les escaliers.
2) Je chante et je prends ma douche.
3) Tu ne peux pas lire et conduire en même temps.
4) Vous avez réussi. Vous avez fait un effort.
5) Elle est tombée malade. Elle voulait faire un régime.
6) J'ai cassé la clé : je la mettais dans la serrure.
8) Il a renversé un pot de peinture. Il repeignait sa chambre.
5. Répondez aux questions en utilisant un verbe au gérondif:
Comment as-tu appris toutes ces langues ?
Je les ai apprises en vivant à l'étranger.
- Comment gagnez-vous votre vie ?
- Comment ont-ils trouvé leur studio ?
- Comment a-t-il eu cet accident ?
- Comment t'es-tu cassé le bras ?
- Comment a-t-elle maigri ?
- Comment êtes-vous tombé ?
6. Complète les énoncés suivants en choisissant la forme convenable et en
faisant l’accord de l’adjectif verbal, quand il le faut.
- Après une journée si …... je n’ai d’autres aspirations que de voir un beau film à la
télé (fatigant/fatiguant)
- Nos idées ne ………… pas, j’ai arrêté de discuter avec lui (coïncident/coïncidant)
- On pourrait demander à Monsieur Sautet : je sais qu’il a des amis ………. (influent
/influant)
- C’est un élève ……… toujours ses copains : il a fini par être appelé par le directeur
(provoquant/provocant)

(74)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

2. LE GROUPE DU NOM
Le nom ou le substantif est un mot variable qui désigne une
personne, un animal, une chose, une catégorie, un ensemble, une idée.
Le nom est le noyau du groupe nominal qui se compose de deux
éléments nécessaires: le déterminant et le nom. Les déterminants
se trouvent toujours devant le nom; il s’agit des articles, des adjectifs
possessifs, indéfinis…, etc. À ces deux constituants, (Dét. et N), on s’en
ajoute souvent un troisième généralement après le nom, mais
facultatif: il s’agit surtout des adjectifs (un gentil garçon, un chat
souple…), des compléments de nom (le livre de mon ami, l’homme
au visage souriant…), des relatives (le livre que j’ai lu).

1. Ce qui précède le nom: les déterminants


Qu’est-ce que c’est?
Les déterminants donnent une information sur le nom.
Les déterminants sont: les articles, les adjectifs possessifs, les adjectifs
démonstratifs, les adjectifs indéfinis, les adjectifs interrogatifs et les
adjectifs exclamatifs.
À quoi ça sert?
Les déterminants informent sur le genre du nom (masculin ou
féminin) et sur le nombre du nom (singulier ou pluriel).
Ils indiquent si le nom est général ou spécifique; s'il a déjà été
mentionné, s'il est présent ou absent, s'il a un lien de possession avec
la personne qui parle ou une autre personne.
Comment ça fonctionne?
Le déterminant est toujours devant le nom.
Il est choisi selon le genre, le nombre, la fonction, la particularité du
nom.

Les articles
A- Les articles indéfinis : un, une, des.
Les articles indéfinis s’emploient devant un nom de personnes ou de
choses, en général, qui ne sont pas identifiées.
 Il y a un agent de police dans la rue.
 M. Duval vient d’acheter une maison en Provence.
(75)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Isabelle porte des lunettes de soleil.


☞ Quand un nom pluriel est précède d’un adjectif, “des” devient
“de”:
 Voilà des tulipes jaunes. → Voilà de belles tulipes jaunes.
 Ce sont des amis. → Ce sont de bons amis.

B- Les articles définis: le, la, (l’) les.


L’article défini s’emploie:
- devant un nom de personne ou de chose:
 Connue: le Premier ministre, la France.
 Unique: le soleil, la terre.
 Déterminée: les amis de Nicolas, les rues de Marseille
- devant un nom à valeur générale
 J’aime la musique et la peinture moderne.
 Je prends le métro chaque jour.
 Vive la République!

☞ Quand une chose ou une personne est présentée pour la première


fois, on utilise l'article indéfini. Par la suite, lorsqu'on parle encore de
cette personne ou de cette chose, on utilise l'article défini.
 C'est une maison magnifique. Dans la maison, il y a une
famille. La famille est composée de quatre personnes.

C- Les articles définis contractés “ au, à la, à l’, aux ” et


“du, de la, de l’, des”.
Les articles contractés sont utilisés quand le verbe de la phrase est
suivi de la préposition à ou de:
 à+ le → au : je vais au cinéma.
à+ les → aux : Ils habitent aux Etats- Unis.
Mais à la → je suis à la maison.
à l’ →Il va à l’hôtel.
 de+ le → du : Il revient du Liban.
de+ les→ des : Il revient des Etats- Unis.
Mais de la → Il parle de la vie en France.
de l’ → Ils parlent de l'examen.
Les articles contractés sont utilisés pour compléter un nom:
 Je veux un pain au chocolat et un pain aux raisins.
 Le livre du maitre est sur la table des étudiants
(76)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

D- Les articles partitifs (du, de la, “ de l’ ”, des)


Il exprime une quantité indéterminée qu’on ne peut pas compter. Il est
souvent employé devant:
- des noms de nourriture
 Au petit déjeuner, je prends du thé, du pain avec du beurre et
de la confiture.
 J’ai acheté des oranges, du pain et de la crème.
Devant un verbe à la forme négative, les articles indéfinis deviennent
“de”:
 Je n’ai acheté ni de lait, ni de confiture, ni de fruits.
- des noms concernent la météo
 Pour demain, on annonce du soleil le matin mais de la pluie le
soir.
- des noms abstraits pour parler de sentiments ou de
qualités chez une personne:
 Claude est un garçon formidable! Il a du courage, de la
patience, de l’humour!

EXERCICES PRATIQUES
1) Complétez par l'article défini ou l'article indéfini:
 … oiseaux n'ont que deux pattes.
 … chien errait sur … route.
 Avez–vous … montre?
 … vache de … ferme voisine donne … lait excellent.
 J'ai acheté … nouvelle robe à Stéphanie.
 … oiseaux ont mangé … miettes que nous avions laissées sur … rebord de
… fenêtre.
 Hier, nous avons mangé … glaces.
 … réveil est cassé.
 … nuit, j'ai vu … étoiles se refléter dans … lac … château.
 … lait est utile à … santé.
2. Compléter par les articles qui conviennent :
 Vous avez ... problèmes. J'ai ... idée.
 Voilà ... adresse (de) ... discothèque (de) ... quartier.
 C'est ... exercice. Il est dans ... livre de grammaire.
 À ... maison, ... photos ... enfants sont sur ... cheminée.

(77)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Ce sont ... billets (de) ... concert de rock.


 Elle a ... rendez-vous avec ... copain.
 Il aime ... poulet et ... frites.
 Tu as ... frère et ... sœur.
 Il y a ... accidents sur ... routes.
 Je n'ai pas mal (à) ... pieds, j'ai mal (à) ... jambes.
3. Remplacez les points par les articles convenables:
 Denis a trouvé … travail très bien payé.
Cécile aime beaucoup … travail qu'elle fait.
Le professeur nous a donné … travail pour demain.
 . … Soleil éclaire … Terre.
Ce jour-là, il faisait … soleil magnifique.
Hier, il y a eu … soleil presque toute la journée.
 … fromage est riche en calcium.
Nous mangeons souvent … fromage.
Le gruyère est … fromage fort.
 Cet homme gagne … argent fou!
On dit souvent que l'argent ne fait pas … bonheur. Il a demandé … argent à
son père.
 Il fait … vent.
Il fait … vent violent.
 J’aime boire … thé très parfumé.
Je n’aime pas … thé que tu as acheté.
J’aime boire … thé.
 Les hommes ont toujours lutté pour … liberté.
Les hommes ont souvent lutté pour n’obtenir que … liberté relative.
4. Complétez avec des articles définis ou indéfinis.
Voici ... immeuble neuf. Il a ... grande porte vitrée, ... ascenseur, ... couloirs
modernes. Voilà ... porte de ... appartement de François. C'est ... «deux-pièces». Ilya
... entrée, ... salon, ... chambre, ... salle de bains et ... cuisine. ... appartement a ...
fenêtres larges et ... belle vue. Le matin, il y a ... oiseaux dans ... arbres. ... nuit, ...
silence total et ... calme sont merveilleux.
5. Complétez les phrases par l’article indéfini ou partitif.
Au supermarché, j’ai acheté ……….pommes de terre, ………….. salade, ……….
melon, ……….viande et …………… fromage. J’ai aussi acheté………. paquet de
café, ……… moutarde, …………..jus de fruits et ……….bouteille de vin.

(78)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

6. Complétez les phrases suivantes par l’article partitif


 C'est un tube de dentifrice. Il y a ... dentifrice dans le tube.
 C'est un pot de moutarde. Il y a ... moutarde dans le pot.
 C'est un verre d'eau. Il y a ... eau dans le verre.
 C'est un paquet de bonbons. Il y a ... bonbons dans le paquet.
 C'est une bouteille de Champagne. Il y a ... Champagne dans la bouteille.
 J'aime le chocolat. Je mange ... chocolat.
 J'aime la musique. J'écoute ... musique.
 J'aime les jeux. J'ai ... chance.
 Je n'aime pas le bruit. J'entends ... bruit.
 Les tartines beurrés sont encore meilleurs avec…… confiture.
 Il faut avoir …….. patience pour faire un puzzle.
 Elle a ………. goût et elle s’habille très bien.
 Dans le nord, on trouve …… charbon et ….. fer avec lesquels on fait …..
acier.
 Cette centrale nucléaire fournit …….. énergie à toute la région.
 J’ai préparé ……… épinards à la crème pour ce soir.
7. Complétez les phrases suivantes par l’article qui convient:
a. Il y a ….. station de métro tout près d’ici; c’est ..... station Concorde.
b. ……. café m’empêche de dormir.
c. J’aime bien prendre ….. tasse de café après …….. déjeuner.
d. Mathilde fume…….. cigarettes blondes.
e. Mathide n’aime que …….. cigarettes blondes.
f. …….. dimanche, nous allons souvent à …….. cinéma.
g. Ma fille est née …….. dimanche.
h. Allez - vous lire ce livre à …… enfant de huit ans?
i. Dans ……. écoles primaires, on fait faire …… travaux manuels à …….. enfants.
j. En général, ……… villes de province offrent moins d’activités culturelles que Paris;
cependant, il y a ……… villes très vivantes qui organisent …… concerts, …….
expositions, …….. représentations théâtrales et ……. festivals en été.
8. Mettre si nécessaire un article (défini, défini contracté, indéfini ou partitif) :
Nous visitons ... musée ... Louvre. Voici ... entrée ... visiteurs. Elle est sous ...
pyramide. Il y a ... escalier, ... grand hall avec ... comptoirs. Nous allons vers ... salles
... musée. Il y a ... monde, ... bruit et aussi beaucoup (de) ... touristes et peu (de) ...
bancs. Après la visite, nous allons à ... cafétéria pour boire ... tasse (de) ... thé. Nous
sommes contents. C'est ... visite intéressante.

(79)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Les adjectifs
1. L’adjectif démonstratif
2. L’adjectif possessif
3. L’adjectif numéral
4. L’adjectif indéfini
5. L’adjectif interrogatif

1. L’adjectif démonstratif
Les adjectifs démonstratifs servent à montrer, à désigner les êtres ou
les objets. Ils s’accordent en genre et en nombre avec le nom auquel ils
se rapportent et qu’ils déterminent :
 Le client a visité cette grande foire.
 Cette voiture vient d’arriver sur le marché.

Formes des adjectifs démonstratifs :


Les adjectifs démonstratifs sont de forme simple ou de forme
renforcée.

 Forme simple

NOMBRE MASCULIN FEMININ


(devant les consonnes et « h »aspiré) cette cour
singulier Ce livre, ce stylo, ce cahier cette montre
(devant les voyelles et « h » muet). cette année
Cet immeuble, cet homme cette histoire
pluriel ces livres ces tables
ces héros ces héroïnes

 Formes renforcées:
Elles sont faites avec les adverbes de lieu « ci » et « là » placés après le
nom auquel ils sont liés par un trait d’union. « ci » marque la
proximité, « là », l’éloignement.

Pour insister, on ajoute souvent« là »


 Il est parti en 2000 pour Paris. A cette date-là, son père était
doctorant à la Sorbonne.
 Je voudrais essayer ce pantalon-là.

(80)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Les adjectifs démonstratifs peuvent aussi indiquer :


- la personne, la chose ou l’idée dont on vient de parler ou dont on va
parler :
 il n’avait guère le temps, disait-il ; cette réponse n’arriva pas
à convaincre l’assistance
- le temps où l’on vit et les circonstances présentes
 cette année, l’hiver a été rude.
- le mépris (péjoratif)
 que me veut cet individu.
- l’admiration
 ma mère, cette belle femme au sourire si doux !
- l’étonnement ou l’indignation
 partir sans saluer et remercier ; cette impolitesse.

EXERCICES PRATIQUES
1. Complétez les phrases avec “ ce”, “ cet”, “cette” ou “ces”.
a. …….. problème est complexe.
b. …….. poires sont trop mûres.
c………. acteur est insupportable.
d……… bijoux sont très beaux!
e. …….. histoire est terrible!
f. ……... homme est dangereux.
g. ……… livre est passionnant.
h. ……… alcool est trop fort.
i. ……… café est excellent!
2. Mettez les phrases suivantes au féminin.
a. Cet homme charmant est veuf.
b. Ce nouveau vendeur est très sérieux.
c. Cet homme est doux et chaleureux.
d. Ce garçon est un peu fou!
e. Ce danseur est merveilleux.
3. Mettez au singulier les mots en italique.
a. Le professeur va répondre à ces questions.
b. Le technicien va réparer ces ascenseurs.
c. Je lis souvent ces journaux.
d. Les contrôles de sécurité sont très sévères dans ces aéroports

(81)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

2. L’adjectif possessif
L’adjectif possessif est toujours placé devant le nom: c’est un
déterminant.
Il s’accorde en genre et en nombre avec ce nom: il est masculin ou
féminin, singulier ou pluriel.
Il change de forme selon la personne du possesseur: 1re, 2e ou 3e.
Un possesseur
Possesseur Masculin Féminin Pluriel Pluriel
singulier singulier masculin féminin
Je Mon père Ma mère Mes parents Mes tantes
Tu Ton père Ta mère Tes parents Tes tantes
Il/elle Son père Sa mère Ses parents Ses tantes

Plusieurs possesseurs
Possesseur Masculin Féminin Pluriel Pluriel
singulier singulier masculin féminin
Nous notre père notre mère nos parents nos tantes
Vous votre père votre mère vos parents vos tantes
Ils/elles leur père leur mère leurs parents leurs tantes

L’adjectif possessif peut signifier :


- La possession
 mes cahiers et mon crayon sont sur mon bureau
- l’origine
 Mon pays est là-bas près de la mer.
- Le sujet de l’action
 Ma faute est de ne pas lui avoir tout avoué. (la faute que j’ai
commise)
- L’objet de l’action
 À ma vue, il se tient tranquille. (en me voyant)
- La répétition, l’habitude
 Il a raté son cours.
- L’affection, l’intérêt
 Notre enfant est tout heureux.
- le respect
 Mon général, nous sommes prêts.

(82)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Remarque :
☞ l’adjectif possessif est remplacé par l’article défini quand il s’agit de
noms des parties du corps ou de vêtement et que le possesseur est
clairement désigné :
 il a levé la main
 il a mal à la tête
☞ Quand le possesseur est le pronom indéfini « on », l’adjectif
possessif est régulièrement « son, sa, ses ». Lorsque « on » signifie
nous ou vous, l’adjectif possessif est « notre, votre, nos, vos »:
 on a le droit d’avoir son opinion
 on ne sait plus nos devoirs envers notre patrie.
☞ Quand le possesseur est le pronom indéfini « chacun », l’adjectif
possessif est régulièrement « son, sa, ses, » mais il peut être «leur ou
leurs » quand chacun est précédé d’un nom pluriel :
 chacun tenait son livre à la main
 les élèves ont chacun son crayon (ou leur crayon)
☞ l’adjectif possessif peut être remplacé par le pronom personnel
« en » quand le possesseur est un nom de chose et qu’il ne se trouve
pas dans la même proposition que l’objet possédé :
 le bureau était fermé ; mais le gardien n’en avait pas donné les
clés (objet possédé : clés de la maison).

EXERCICES PRATIQUES
1. Complétez par des adjectifs possessifs.
a. J’ai laissé……. parapluie et ……. gants dans……. voiture.
b. Allô Martin! Tu as oublié chez moi ……. cigarettes et ……. briquet.
c. Voici la petite Juliette. ……père est italien, …….mère est française.
d. Nous partons toujours en vacances avec…….. chien et ………deux chats!
e. Monsieur, montrez- moi……….passeport et ouvrez………. valises.
f. Pour les vacances, ils emportent ………. bicyclettes sur le toit de ……. voiture.
2. Remplacez les pointillés par un adjectif possessif:
- Dans.......sac, j’ai toujours........porte-monnaie, ............carte d’identité et ...........clefs.
- Jean, en rentrant à la maison, tu prendras .......... goûter, puis tu iras dans
............chambre et tu feras .........devoirs.
- Pour la soirée de fin d’année, chacun apportera .................disques.
- Dans..........sac de sport, elle a mis..........affaires de tennis et ...........raquette.
- Ils sont partis avec..........chien et.....affaires pour un mois.
(83)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

3. L’adjectif numéral
L'adjectif numéral exprime le nombre ou le rang des êtres qu'il
détermine.
Il y a deux sortes d'adjectifs numéraux : les adjectifs numéraux
cardinaux, qui expriment le nombre (deux trains, trois wagons) et
les adjectifs numéraux ordinaux, qui expriment le rang (le
deuxième train, le troisième wagon).
 Adjectifs numéraux cardinaux
À l’écrit, on doit prendre en considération les remarques
suivantes:
☞ Les nombres cardinaux sont, en général, invariables : “Les Quatre
Saisons” , “Les Sept jours”.
☞ “vingt” et “cent” multipliés par un autre nombre prennent un
“s” : quatre-vingts, trois cents.
☞ La liaison met en évidence le pluriel : quatre-vingts ans
[katrvɛzᾶ], trois cents heures [trwasᾶzœr].
☞ “Vingt” et “cent” sont invariables s’ils sont suivis d’un autre
nombre : quatre-vingt-trois, trois cent cinquante
☞ “mille” est toujours invariable, “million” et “milliard”
s’accordent : trois mille hommes, trois millions d'euros, dix milliards
de dollars
☞ Jusqu’à cent, les dizaines et les unités sont reliées par un tiret ou
par “et” : dix-sept, cinquante-cinq, soixante-douze vingt et
un.
À l’oral, on doit prendre en considération les remarques
suivantes:
☞ Pour “cinq”, “sept”, “huit”, “neuf”, on prononce la consonne finale ;
pour “six” et “dix”, le “x” se prononce [s].
☞ Devant une voyelle ou un “h” muet, la prononciation peut changer
avec la liaison : six adultes [sizadylt], dix amis [dizami], dix-huit
jours [dizЧitʒur].
☞ La finale de “cinq”, “six”, “huit” et “dix” est muette devant une
consonne : cinq cents [sɛsᾶ], six livres [silivr], huit jours [Чiʒur],
dix personnes [dipεrsɔn].
Mais : dix-neuf [diznœf].

(84)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

☞“Neuf” se prononce [nœv] devant “heures” et “ans” : neuf heures


[nœvœr], neuf ans [nœvᾶ]
☞ La consonne finale de “vingt” est muette, sauf de 21 à 29.
 Adjectifs numéraux ordinaux
Les adjectifs numéraux ordinaux marquent l'ordre ou le rang des êtres
qu'ils déterminent. Ils se forment des adjectifs numéraux cardinaux
correspondants en ajoutant le suffixe ième : unième, deuxième,
troisième, etc.

1er Premier 11e Onzième 21e Vingt et unième


2e Deuxième 12e Douzième 30e Trentième
3e Troisième 13e Treizième 31e Trente et unième
4e Quatrième 14e Quatorzième 40e Quarantième
5e Cinquième 15e Quinzième 50e Cinquantième
6e Sixième 16e Seizième 60e Soixantième
7e Septième 17e Dix-septième 70e Soixante-dixième
8e Huitième 18e Dix-huitième 71e Soixante et onzième
9e Neuvième 19e Dix-neuvième 80e Quatre-vingtième
10e Dixième 20e Vingtième 91e Quatre-vingt-onzième

 100e : Centième
 1000 e : millième
 1000 000e : millionième
 1/2 : un demi
 1/3 : un tiers
 1/4 : un quart
 10% : dix pour cent
 50% : cinquante pour cent

EXERCICES PRATIQUES
1. Transformez ces chiffres en lettres:
80 tables, 71 élèves, 51 classes, 91 pommes, 200 villes et 220 villages, 2004, 1973
2. Écrire en lettres les nombres contenus dans les phrases suivantes:
Ex : Ouvrez votre livre à la page 80 → .Ouvrez votre livre à la page quatre-vingts .
Ex : Les quartiers populaires des 19e et le 20e → dix-neuvième et le vingtième.
- Le 7e arrondissement, 16e siècle, nos 11 joueurs, les 30 minutes, 5ème et 6ème
rues, 5.000.000 dollars, le 1er juin, 2.000.000 habitants.

(85)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

4. L’adjectif indéfini
L’adjectif indéfini désigne d'une manière vague et générale le nom
qu'il détermine ; il est toujours placé avant le nom:
 certains généraux, maints colonels, quelques lieutenants.

 Il exprime presque toujours une idée de quantité:


☞ Idée de quantité zéro: ne … aucun, aucune (=pas un)
 Je n'ai lu aucun roman de Voltaire, vraiment pas un seul!
 Vous n'avez aucune raison de vous inquiéter: tout va très bien.
☞ Idée de quantité limitée: quelques (un petit nombre)
 Il est resté seulement quelques minutes, il était un peu pressé.
Remarque: on rencontre quelquefois les quelques quand on veut
préciser:
 J'ai beaucoup aimé les quelques jours passés avec vous.
☞Idée de quantité moins limitée: plusieurs (un certain
nombre).Toujours pluriel.
 J'ai téléphoné chez lui plusieurs fois mais il n'est jamais là.
 Il habite à Londres pendant plusieurs années
☞ Idée d'individualité (on prend les éléments un par un): chaque
(toujours singulier et invariable).
 Une revue hebdomadaire parait chaque semaine, une revue
mensuelle parait chaque mois.
☞ Idée de totalité: “Tout, toute, tous, toutes” s’accordent avec le
nom qui suit:
 J’ai tous les livres de la grammaire française.
 Je connais toutes ses règles.
 Tout le texte est clair. Tous les textes sont clairs.
 Toute la page est claire. Toutes les pages sont claires.
“Tous” et “toutes” suivis d’une expression de temps signifient
“chaque”:
 Tous les jours (= chaque jour) toutes les nuits (=chaque nuit)
☞Idée de ressemblance, de similitude, d'identité: même
(masculin et féminin), mêmes (masculin et féminin). Vous remarquez
que cet adjectif indéfini est précédé d'un déterminant défini indiquant
le genre du nom
 Moi et mon cousin, nous avons le même âge: 20 ans et la
même taille: 1m60.

(86)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Remarque: pour insister, on utilise même après les pronoms toniques


(moi, toi, lui, elle,…)
 Personne ne m'a aidé, j'ai tout fait moi-même.
☞Idée de différence: autre(s) ; il est précédé d'un déterminant
indéfini ou défini.
 j'ai deux frères: le premier est étudiant, l'autre est lycéen.
 Tu es fatigué, on peut se voir un autre jour si tu préfères.
 Il a d'autres idées que moi, nous ne sommes jamais d'accord.

☞ Certain, nul, tout.


Certain signifiant sûr, nul signifiant sans valeur, tout signifiant
tout entier, sont adjectifs qualificatifs :
 La nouvelle est certaine ;
 votre excuse est nulle ;
 toute la classe est responsable.

EXERCICES PRATIQUES
1. Complétez au choix par “quelques”, “plusieurs”, ‘différent(e)s” ou
“certain(e)s”.
 Ma machine à écrire a ……… types d’écriture.
 …….. parties du livre sont très complexes.
 Je fais du tennis ……… fois par semaine.
 La bibliothèque a ……… manuscrits du XVIe siècle.
 Dans …….. pays, il y a encore des régimes dictatoriaux.
 . ……… médicaments ont ……. contre-indications.
2. Complétez par “quelques” ou “quelques-uns”, “chaque” ou “chacun”.
Nous avons quelques produits nouveaux. Quelques-uns sont révolutionnaires.
 …….. produit est écologique. ……… a un label de qualité.
 J’ai …….. pièces de monnaie anciennes. ……….. sont de 1850.
 Mes enfants ont ……… leur chambre. ……….. chambre a un bureau.
 Attendez! ……… son tour! …………passager a un ticket
 avec un numéro!
 Il y a beaucoup de détails dans votre article ……….. est important………….
explication est utile.
 …………. passages du livre sont ennuyeux. ………… sont même illisibles.

(87)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

3. Mettez les expressions soulignées au pluriel :


 Est-ce que tu envoies un autre fax ou une autre lettre ?
 Nous rencontrons souvent cet avocat, mais nous ne voyons jamais l'autre.
 Qu'est-ce que vous pensez des articles de l'autre journaliste ?
 Est-ce qu'ils vont faire une autre proposition ?
 Est-ce que vous pouvez donner un autre conseil ?
 Voici une valise. Mais où est l'autre ?
 Nous devons prendre un autre billet.
 Y a-t-il une autre place ?
 Je n'aime pas les discours de l'autre candidat.
 Tu ne veux pas de rosiers. Est-ce que tu as envie d'une autre plante ?
4. Complétez par “tout”, “toute”, “tous” ou “toutes”.
- Tous les documents et toutes les lettres sont sur votre bureau.
- Toutes vos idées et vos propositions sont intéressantes.
 J’ai lu ………. les livres de Balzac!
 Je suis ………. la journée à la bibliothèque.
 Je suis ……….. le temps très calme.
 Vous êtes ………… les matins chez vous?
 Je passe une visite médicale ………… les deux ans.
 Je suis abonné: j’ai le journal ………. les jours dans ma boîte aux lettres.
 J’ai mal à la tête : je prends un cachet …….. les 2 heures.
 ……… les vendredis après-midi, je suis chez le coiffeur.
 ……….. les employés ont une augmentation de salaire………. le monde est
content.
5. Accordez l'adjectif tout, toute, tous, toutes avec le nom :
- Il traduit ... les mots difficiles. → Il traduit tous les mots difficiles.
 Elle chante ... la journée, elle rit ... le temps.
 ... la famille est réunie, ... les invités sont là, la fête peut commencer.
 Il ne vient pas ... les jours, mais il reste souvent ... la soirée avec nous.
 Elle ne connaît pas ... les œuvres de cet artiste, mais elle va voir ... ses
expositions.
 Nous ne sommes d'accord ni avec ... vos projets ni avec ... vos idées.
 J'écris à ... mes amis chaque année.
 Il est capable de manger ... une baguette au petit déjeuner.
 ... ces jeunes cherchent du travail.
 Elle passe ... sa matinée à faire des courses.
(88)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

5. L’adjectif interrogatif et exclamatif


On utilise les mêmes adjectifs pour l'interrogation et l'exclamation:
Quel, quels, quelle, quelles :
 Quel ordinateur as-tu utilisé ?
 Chez quel ami as-tu passé la nuit ?
 Quels journaux lis-tu ?
 Quelle auto penses-tu acheter ?
 Quelles plages préfères-tu ?
 Pour quel prof fais-tu ce travail ?
 À quelle heure sont-ils arrivés ?
 Par quels chemins êtes-vous passé ?
 Quel beau temps!
 Quelle bonne idée!

EXERCICES PRATIQUES
1. Posez la question avec quel, quelle, quels, quelles :
Mon Numéro de téléphone. C'est 98 76 54 32. →Quel est ton numéro de téléphone ?
 Heure. Il est midi.
 Âge. J'ai vingt ans.
 Parfum. C'est « Dune » d'Yves Saint-Laurent.
 Couleurs. Je préfère le bleu et le vert.
 Pointure. C'est 38.
2. Complétez la question avec quel, quelle, quels, quelles :
 ... est ton prénom ?
 De... nationalité sont-ils ?
 ... sont vos projets ?
 Pour ... raisons déménages-tu ?
 À ... adresse doit-on envoyer ce paquet?
3. Formez une phrase exclamative avec quel, quelle, quels, quelles :
II fait très beau ce soir. → Quel beau temps ce soir !
 Elle est très belle, cette fille.
 Ils sont très sympathiques, tes amis.
 Elle est très bruyante, cette machine.
 Tu es très désagréable, aujourd'hui.
 C'est difficile de parler français.
 J'ai passé de très bonnes vacances à Paris

(89)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

2. Le nom
Définition:
Un nom (appelé aussi substantif) est un mot qui désigne ou qui
nomme une personne, un animal, une chose.
Exemples de noms :
 Chien → Le mot « chien » désigne un animal. C’est un nom.
 William → Le mot « William » nomme une personne.
 Chaise → Le mot « chaise » désigne une chose.

Il existe deux grandes catégories de noms : le nom propre et le nom


commun.

 Le nom propre désigne une personne, un animal, un lieu qui


sont uniques et qui s'écrivent avec une majuscule:
 une personne → Arthur, Anne, Sasha, John...
 un personnage → Bill, Mickey, Cendrillon...
 un animal → Idéfix, Medor...
 un lieu → Espagne, Lyon, Japon, Bretagne...
Pour chaque nom propre, on peut préciser ce qu’il est en utilisant un
nom commun. Cela permet de savoir ce qu'il désigne.
 Louis XIV → un roi
 la Seine → un fleuve
 Michel Ange → un peintre
Remarque :
☞ Les noms de marques de voitures, de jeux, de vêtements... sont
comme des noms propres.
☞ Les noms propres s’écrivent avec une majuscule. En général, les
noms propres ne sont pas accompagnés d’un déterminant,
sauf certains noms de lieux.
 le Canada, les Pyrénées, la France, le Brésil…
Mais on écrit Paris, Moscou, Athènes…
☞ Les noms qui désignent des habitants peuvent être des noms
propres qui prennent une majuscule.
 Les Italiens (nom propre) ont construit de belles villes.

 Les noms communs : qui peuvent désigner des êtres animés (un
chat, un enfant) des choses (une table, une orange), des idées, des
(90)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

sentiments, des actions, des événements (l'intelligence, la peur, le


départ, le travail).

On identifie le nom selon ses variations en genre et en nombre.


1. Le genre
Sur le plan du genre, nous ferons simplement un rappel des
terminaisons des mots dont la forme féminine est différente de celle
du masculin :

A. Masculin et féminin des personnes


Pour les personnes, le genre des noms correspond au sexe:
 un étudiant → une étudiant
☞ En général, pour former le féminin, on ajoute “– e” au masculin:
 Un étudiant chinois → une étudiante chinoise
 Un ami adoré → une amie adorée
☞ Parfois toute la terminaison du mot change:
 Un jardinier → une jardinière
 un paysan → une paysanne
 Un musicien italien → une musicienne italienne
 Un champion breton → une championne bretonne
 Un vendeur travailleur → une vendeuse travailleuse
☞ Masculin en – teur, féminin en –teuse (si le verbe d’origine se
termine en – ter):
 chanter: chanteur, chanteuse.
☞ Masculin en – teur, féminin en –trice:
 directeur, directrice; conservateur, conservatrice.
☞ En général, quand le masculin se termine par “- e”, on change
seulement l’article:
 Un concierge → une concierge
- Cas particuliers:
 Un garçon, un fils → une fille
 Un neveu → une nièce
 Un copain → une copine
 Un compagnon → une compagne
 Un homme, un mari → une femme
 Un mâle → une femelle
 un gendre → une bru

(91)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Un roi → une reine


 Un monsieur → une dame
 Un prince → une princesse
 Un maitre → une maitresse
☞ Certains noms n’ont pas de féminin ex :
 amateur
 assassin
 censeur
 prédécesseur
 successeur
 témoin
 vainqueur
 voyou

B. Le genre et les titres ou professions


Selon la norme québécoise et selon les recommandations de l’Office
québécois de la langue française, on procédera à la féminisation
systématique des termes de métiers et de professions, des titres et des
dénominations de personnes.
Quelques exemples :
 le juge/la juge;
 le professeur/la professeure;
 le ministre/la ministre;
 le député/la députée;
 le policier/la policière;
 le docteur/la docteure;
 l’auteur/l’auteure;
 l’écrivain/l’écrivaine;
 le chauffeur de taxi/la chauffeuse de taxi;
 le chef/la chef;
 le chercheur/la chercheuse;
 le médecin/la médecin;
 l’orienteur/l’orienteuse;
 le pasteur/la pasteure;
 le premier ministre/la première ministre;
 le réviseur/la réviseuse ou la réviseure.

(92)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

C.Les noms d’animaux sont très irréguliers:


 Le chat → la chatte
 Le chien → la chienne
 Le coq → la poule
 Le canard→ la cane
 Le dindon→ la dinde
 Le jars → l'oie
 Le loup → la louve
 L'âne → l'ânesse
 le cheval → la jument
 Le jumeau→ la jumelle
 Le lévrier → la levrette
 Le bœuf, le taureau → la vache
 Le veau → la génisse
 Le bouc → la chèvre
 Le mouton → la brebis
 Le singe → la guenon
☞ La mouche et la souris ont un genre unique.

D. Masculin ou Féminin des choses


Pour les objets et les notions, le genre est arbitraire:
 Un placard, une armoire
 Un jour, une heure
☞ La terminaison des mots peut cependant indiquer le genre:
 Masculin:
- âge: le garage, le fromage, le ménage…
(Mais: la plage, la cage, la page, la nage, l’image)
- ment: le gouvernement, le monument, le médicament…
- eau: le bureau, le couteau, le carreau…
- phone: le téléphone, le magnétophone…
- scope: le microscope, le télescope…
- isme: le réalisme, le socialisme…

 Féminin:
- tion: la situation, la solution, la réalisation…
- sion: la décision, la télévision…
- té: la société, la réalité, la bonté, la beauté…
(Mais: le côté, l’été, le comité, le député, le pâté)
(93)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

- ette: la bicyclette, la trompette, la disquette…


- ance: la connaissance, la dépendance, la ressemblance…
- ence: la référence, la permanence, la différence…
- ure: la culture, la peinture, la nourriture…
- ode/-ade/- ude: la méthode, la salade, la certitude…
 -Sont masculins:
Un problème, un système, un programme, un volume, un modèle, un
groupe, un domaine.

E. Singulier et pluriel
Le pluriel des noms et des adjectifs est semblable: en général, on
ajoute “- s” au singulier.
 une copie → des copies
 Un chemin → des chemins
 un outil → des outils
☞ Quand les noms se terminent par “-s”, “–x” au singulier, le pluriel
est identique:
 Un cas précis → des cas précis
 Un choix malheureux → des choix malheureux
 Un gaz dangereux → des gaz dangereux
☞ Quand les noms se terminent par” al” au singulier, le pluriel est “
aux”:
 Un journal original → des journaux originaux

À l’exception de :

☞ aval, bal, carnaval, chacal, festival, cérémonial, choral, pal,


récital, régal qui font : festivals, récitals.............
 Un carnaval banal → des carnavals banals
 Un bal fatal → des bals fatals
Remarque :
Les deux adjectifs banal et idéal font banals ou banaux et idéals
ou idéaux ; ils suivent le pluriel de leur qualité d’adjectifs ; on dit:
idées idéaux et idées idéales.

☞ Les noms qui se terminent par “au”, “eau” et “- eu” au singulier


deviennent “aux”, “eaux” et “- eux” au pluriel:
 Un jeu → des jeux

(94)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Un noyau → des noyaux


 Un tableau génial → des tableaux géniaux
Mais: Un pneu → des pneus

☞ Quelques noms terminés par « ail » se transforme en « aux »: bail,


corail, émail, soupirail, travail, vantail et vitrail
 un bail →des baux
 un travail → des travaux

☞ Quelques noms terminés par “- ou” prennent un “-x” au pluriel:


chou, genou, hibou, joujou, pou,….
 Des bijoux, des cailloux, des genoux, des choux

☞ Certains pluriels sont irréguliers:


 Un œil → des yeux
 Madame → Mesdames
 Monsieur → Messieurs

F. Pluriel des noms composés

Les noms composés comportent le nom, l’adjectif qualificatif, le


verbe, l’adverbe et la préposition.

☞ Règle générale:
 Seuls le nom et l’adjectif prennent la marque du pluriel.
 Les autres mots sont invariables : le verbe parce qu’il s’accorde
avec son sujet et que dans les noms composés il n’a pas de
sujet ; l’adverbe et la préposition sont invariables par définition.

Quelques cas
- Noms soudés : Ils suivent la règle générale et prennent « s »
 un contrevent → des contrevents
À l’exception de :
 Gentilhomme → gentilshommes
 Bonhomme → bonshommes
 Monsieur → Messieurs
 Madame → Mesdames
 Mademoiselle → Mesdemoiselles...

(95)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

- Composés de deux noms :


Juxtaposés dont le second joue le rôle d’un qualificatif : les deux
prennent le pluriel :
 un chien-loup → des chiens-loups
 Un chou-rave → des choux-raves
Juxtaposés dont le second est complément du premier : seul le
premier prend le pluriel :
 un chef-d’œuvre → des chefs-d’œuvre
 Un arc-en-ciel → des arcs-en-ciel
Quelques exceptions (clichés) :
Coq-à-l’âne, pied-à-terre, pot-au-feu, tête-à-tête, tête-à-queue, corps
à corps.....
- Composés d’un nom et d’un adjectif ou inversement :
Les deux prennent la marque du pluriel :
 une basse-cour → des basses-cours
 Un blanc-bec → des blancs-becs
 Un rouge-gorge → des rouges-gorges
Quelques exceptions :
Les composés féminins de grand :
 La grand-mère → les grand-mères
 La grand-messe → les grand-messes
- Composés d’un verbe et d’un nom :
En général, le verbe reste invariable sauf s’il est assimilé à un nom.
Son complément varie si l’idée du pluriel domine :
 un tire-bouchon → des tire-bouchons
 Un couvre-lit → des couvre-lits
Mais on écrit :
 Un gratte-ciel → des gratte-ciel (le ciel)
 Un porte-plume → des porte-plume (pour la plume)
 Un grille-pain → des grille-pain (du pain)
 Un abat-jour → des abat-jour (le jour dans le sens de
lumière).
Cependant, ce complément est toujours au pluriel aussi bien au
singulier qu’au pluriel du nom composé :
 Un porte-avions → des porte-avions
 Un cure-dents → des cure-dents

(96)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

EXERCICES PRATIQUES
1. Mettre le nom au féminin :
A. Un voisin → une voisine.
un ami, un étudiant, un candidat, un employé, un inconnu
B. Un étranger →une étrangère.
un cuisinier, un passager, un ouvrier, un romancier, un boulanger
C. Un prince → une princesse.
Un tigre , Un maître
D. Un voyageur →une voyageuse.
un coiffeur, un danseur, un chanteur, un skieur, un voleur
E. Un spectateur → une spectatrice.
un acteur, un producteur, un auditeur, un instituteur, un électeur un nageur, un
chômeur, un vendeur, un tricheur, un menteur, un directeur, un présentateur, un
conducteur, un animateur, un traducteur
F. Un artiste → une artiste.
un russe, un propriétaire, un touriste, un journaliste, un cinéaste, un secrétaire, un
locataire, un photographe, un pianiste.
2. Complétez avec “ un” ou “une”
Un homme, une femme.
 ……garçon,……dame,……garage,…….homme,……lionne,
 ……pharmacienne,……….étudiante,…….musicien,………assiette,
 …..chienne, ………monsieur, …….téléphone,
 ……bicyclette, ……fromage,…….télévision, ……..fourchette,
 ……sculpture, ….télescope, ….nuage, …. baguette,
 …. image, …..balance,…bâtiment,……voiture,
 ….. bateau, …….aventure,……..société, ,……..sondage,
 ……solution, …….santé,…….nature,….solidarité, ….modèle.
3.Écrire la fin du nom (regarder l'article masculin ou féminin) :
1. C'est une hôt... de l'air.
2. C'est un champ... de tennis.
3. C'est la traduct... du livre de Kundera.
4. Ce n'est pas une bonne cuisin....
5. C'est une employ... de banque.
6. C'est une jolie Dan....
7. Le propriét... a une maison à Paris.
8. Le chant... est avec une act....
(97)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

9. C'est la patr... du restaurant.


10. La voyag... est dans l'avion.
4. Complétez avec “ un” ou “une”.
 Une création mondiale
 ……….. voiture performante
 ……….. beauté éclatante.
 ……….. situation gênante
 ……….. voyage intéressant.
 ……….. événement important.
 ……….. équipement complet.
 ……….. attitude prudente.
 ……….. traduction précise.
 ……….. dosage précis.
 ……….. émotion forte.
 ……….. médicament dangereux
 ……….. société imparfaite.
 ……….. sculpture originale.
 ……….. téléphone digital.
5. Mettez les phrases au pluriel.
1. Tu as un chapeau.
2. J’ai une écharpe.
3. C’est un pianiste.
4. C’est une bouteille.
5. Il a une moustache.
6. Elle a un chemisier.
7. J’ai un frère et une sœur.
8. C’est un bijou.
9. Le pharmacien est dans la pharmacie.
10. Il y a un téléphone sur le bureau.
11. Le sac n’est pas à la jeune fille.
12. Dans la gare, il y a un quai, un train, une horloge.
13. Le malade est dans l’hôpital.
14. C’est le cheval du cavalier.
15. Le poireau est un légume.
16. Le jeu de l'enfant est sur le tapis.
17. C'est un réveil et un appareil photographique.

(98)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

6. Mettez tous les éléments des phrases au singulier:


1. Ce sont des vendeurs et des vendeuses.
2. Ce sont les clés des voitures.
3. Ce ne sont pas des étrangères.
4. Voici des fruits et des fleurs.
5. Voici les traducteurs des livres.
6. Ce sont des musiciens. Ils sont dans des orchestres.
7. Nous avons des amis. Ils ont des problèmes.
8. Vous avez des bijoux. Nous avons des tableaux.
9. Les oiseaux sont sur les branches des arbres.
10. Ce sont les héros des romans.
7. Mettre au pluriel les noms en italiques. Accorder les articles et les verbes si
c'est nécessaire :
 Bonjour Madame, Mademoiselle, Monsieur.
 Aujourd'hui, dans le journal, il y a un détail sur le vol du bijou de la comtesse.
 Sur le plateau, il y a un couteau, une fourchette, un morceau de pain, une noix,
un chou à la crème, un gâteau au chocolat et une tasse de thé.
 Le cheval est un animal. Le rossignol est un oiseau. Le saumon est un poisson.
La tulipe est une fleur. Le cactus est une plante.
 C'est le neveu de la voisine.
 Ce n'est pas le fils du propriétaire.
 C'est un fou de cinéma.
 C'est un pays d'Europe.
 Voici le prix du repas.
8. Mettre au pluriel:
 C'est un spectacle merveilleux, une histoire merveilleuse.
 Il est amoureux et heureux.
 Le conducteur est furieux.
 C'est un sport dangereux.
 Est-il courageux ou peureux?
 Elle a un mari jaloux.
 C'est un club sportif et une association.
 Le résultat est négatif....
 C'est un adolescent agressif.
 Il a un vélo neuf et une voiture.

(99)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

3. Ce qui complète le nom


Qu’est-ce que c’est?
Comme nous l'avons vu, le groupe nominal comprend un déterminant,
un nom, et très souvent,
- un ou plusieurs adjectifs qualificatifs:
 Mon frère a acheté une nouvelle voiture rose.
- ou un complément de nom:
 Cette voiture rose est la voiture de ses rêves.
- ou une proposition relative:
 C'est une voiture qui étonne tout le monde.
À quoi ça sert?
Ces éléments sont utilisés pour donner une précision sur le nom. C'est
ce qu'on appelle l'expansion nominale en linguistique descriptive.
Comment ça fonctionne?
Cela dépend de l'élément utilisé pour préciser le nom.

Les adjectifs qualificatifs

Les adjectifs qualificatifs expriment une qualité du nom. Ils


s'accordent en genre et nombre avec le substantif auquel ils se
rapportent.
 Le genre de l'adjectif qualificatif
Plusieurs cas se présentent:
☞ Les adjectifs qui se terminent par un “e” ont la même forme au
masculin et au féminin.
 Il est sympathique, elle est sympathique;
 il est drôle, elle est drôle;
 il est jeune, elle est jeune.
☞ Pour les autres adjectifs, en général, on forme l’adjectif féminin en
ajoutant un “-e” à l’adjectif masculin.
 Un grand jardin, une grande maison.
☞ Parfois, la prononciation est la même:
 joli, jolie; [ʒoli]
 espagnol, espagnole; [εspaɲɔl]
 bleu, bleue; [blø]
 national, nationale; [nasjonal]
(100)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 meilleur, meilleure. [mεjœr]


Mais attention, souvent la prononciation change:
- au féminin, on entend la consonne finale:
 gros, grosse [gro/gros];
 petit, petite [pəti / pətit];
 grand, grande [grᾶ / grᾶd]
 français, française [frᾶsε / frᾶsεz] ;
- au masculin, il y a une voyelle nasale et, au féminin, on la dénasalise
+ n:
 bon, bonne [bɔ/bɔn];
 égyptien, égyptienne [eʒpsjɛ/eʒpsjεn];
 paysan, paysanne [peizᾶ/peizan]
- Beaucoup d’adjectifs ont la forme d’un verbe au participe présent ou
passé.
 Cet enfant est amusant.
 C’est une histoire très émouvante.
 Ils sont fatigués.
 Elles sont fâchées.
 Il était désespéré.
 Beaucoup de féminins se forment autrement:
- masculin en –f, féminin en –ve:
 actif, active; positif, positive; neuf, neuve.
- masculin en – c, féminin en – que:
 public, publique; turc, torque; grec, grecque.
- masculin en – g, féminin en – gue :
 long, longue.
- masculin en –er, féminin en –ère:
 premier, première; dernier, dernière; cher, chère.
- masculin en – eur, féminin en – euse:
 travailleur, travailleuse; moqueur, moqueuse.
- masculin en – eux, -oux, féminin en – euse, - ouce, - ousse ou –
ouse:
 heureux, heureuse;
 doux, douce;
 roux, rousse;
 jaloux, jalouse.

(101)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

☞ Les adjectifs suivants ont trois formes (deux masculins selon la


première lettre du mot qui suit, et un féminin).
 un amour fou, un fol amour, une folle aventure.
 un beau printemps, un bel été, une belle journée.
 un homme très vieux, un vieil ami, une vieille amie.
 un nouveau film, un nouvel élève, une nouvelle élève.
 Le pluriel
La règle générale dit qu'on ajoute un «s», mais il existe des cas
particuliers:
Singulier Pluriel
-s ou -x : bas, doux,… -s ou -x : bas, doux,…
-eau : beau,… -eaux : beaux,…
-al (national), mais: banal, -aux (nationaux), mais: banals,
final, glacial, natal, fatal, finals, glacials, natals, fatals,
naval,… navals, …

☞ Avec les adjectifs de couleur, le nom et l’adjectif s’accordent en


général:
 Elle a les yeux bleus et les cheveux noirs.
Mais:
- s’il s’agit d’un nom “ adjectif”, il peut rester invariable:
 Des yeux marron, des yeux noisette, des jupes orange.
- si l’adjectif est composé, l’adjectif est invariable:
 Des yeux bleu clair, des jupes bleu marine, des chaussures
rouge cerise.

 La place des adjectifs


La plus grande partie des adjectifs sont placés après le nom.
Quelques-uns sont toujours placés devant le nom; d'autres, par contre,
n'ont pas de place fixe.
☞ Les adjectifs de couleur, de nationalité, de forme, de religion,
les participes employés comme adjectifs et les adjectifs suivis
d'un complément sont toujours placés après le nom:
 Des drapeaux noirs, des étudiantes égyptiennes, un jardin
carré, des livres intéressants, un élève intéressé, un roman
facile à lire.

(102)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

☞ Quelques adjectifs fréquents et assez courts se placent devant le


nom: bon, mauvais, beau, joli, double, jeune, vieux, petit, grand, gros,
demi, prochain, dernier, nouveau, etc.
☞ Les nombres se placent toujours devant le nom:
 Les trois mousquetaires, les sept nains, le septième art.
☞ Quand il y a plusieurs adjectifs, les chiffres se placent avant les
autres:
 Les deux derniers films de Fellini, les trois premiers exercices.
☞ “premier”, “dernier” et “prochain” se placent devant le nom pour
les “séries”:
 Le premier candidat, le prochain candidat, le dernier
candidat.
☞ “ dernier” et “ prochain” se placent après les noms pour les dates:
 Mardi dernier, Le mois dernier
 Mardi prochain, Le mois prochain
☞ Voici une liste de quelques adjectifs qui changent de sens
selon leur place:
 Un ancien hôpital: qui n'est plus un hôpital
Un meuble ancien: qui a de la valeur
 Un brave homme: gentil
Un homme brave: courageux
 Une certaine envie: plus ou moins grande
Une envie certaine: sûre
 Une histoire drôle: amusante
Une drôle histoire: bizarre
 Un homme grand: de haute taille
Un grand homme: célèbre
 Un jeune professeur: qui enseigne depuis peu
Un professeur jeune: qui n'est pas vieux
 Un livre rare: qui a de la valeur
De rares amis: peu nombreux
 Un seul enfant: il n'y a pas d'autres
Un enfant seul: sans compagnie
 Un vrai problème: important
Une histoire vraie: réelle
 Un pauvre homme: qui est à plaindre
Un homme pauvre: qui n'a pas d'argent.

(103)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

6. La construction de l’adjectif
L'adjectif peut se construire:
 à ou de + nom → Je suis apposé à cette idée
→ Elle est fidèle à ses amis.
→ Il est content de ce voyage.
 à ou de + infinitif → vous êtes prêts à partir.
→ Je suis heureux de vous connaitre.

Le complément du nom

Le nom est souvent complété par une préposition (le plus souvent à
ou de) et un autre nom.

 Le complément du nom introduit par de peut exprimer:


- La matière: une chemise de coton, un foulard de soie.
- Le contenu: une tasse de café, un sac de pommes de terre.
- La quantité: un kilo de tomates, un litre d'huile.
- La mesure, la durée: un week-end de trois jours, un film de
trois heures.
- La relation: le fils de voisin, le tableau de Picasso.

 Le complément du nom introduit par à peut exprimer:


- L'usage: une machine à laver, une tasse à café.
- La caractéristique: une planche à voile.

La proposition relative

La proposition relative permet d'apporter des informations, des


précisions. Elle caractérise (qualifie) le nom.

Comparez:
- Le cinéma est fermé.
- Le cinéma qui se trouve rue Saint Michel est fermé.
- Le cinéma que j'aimais tant est fermé.
- Le cinéma où nous sommes allés la semaine dernière est fermé.
- Le cinéma dont je vous ai souvent parlé est fermé.
(Voir les pronoms relatifs pp.154-157)

(104)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

EXERCICES PRATIQUES
1. Complétez les phrases (faire attention aux adjectifs féminins):
a. (doux) il a un regard …… Elle a une voix ……
b. (roux) Le jeune homme est…La jeune fille est…
c. (faux) Le billet est … La pièce de monnaie est…
d. (muet) C’est un film……….C’est une enfant……
e. (gentil) C’est un ami très………..C’est une fille…
f. (menteur) C’est un garçon…..C’est une fille ……
g. (public) C’est un jardin…….C’est une place………
h. (turc) C’est un mot….C’est une expression……
i. (grec) C’est un port…..C’est une île ……………
j. (favori) C’est le plat….de Jules et la recette…de Julie.
k. (fou) IL est ………….Elle est ………………
l. (long) Le film est ….. L’émission est …………..
2. Accordez les adjectifs de ces annonces, si c’est nécessaire.
a. Famille (dynamique) et (actif) recherche une jeune fille (gaie), (spontanée),
(responsable) et (sérieux) pour s’occuper de deux petites filles (plein) de vie, (doux) et
(gentil).
b. Dame (âgé), (cultivé) et (sensible) cherche dame de compagnie (vivant),
(énergique) et (joyeux) pour l’accompagner à des soirées (culturel).
3. Accorder les adjectifs avec les noms :
- À l'université, il y a des garçons très (sportif) et des filles très (actif).
- Les (nouveau) voisines de Pauline sont (gentil).
- Ce sont des plantes (dangereux) pour la santé.
- Les glaces (italien) sont (excellent), les jus (espagnol) sont (bon) aussi.
- Les (premier) mois et les (premier) années de la vie sont très (important).
- Il a une (long) barbe, des cheveux (blanc) et des yeux (doux).
- Ce sont des informations (exact) avec des détails (intéressant).
- Les (vieux) dames sont (assis) sur des fauteuils, les (petit) enfants sont (assis) par
terre.
4. Faites l’exercice selon le modèle.
 Médor (chien, animal/ gros, très doux)
Médor est un gros chien, mais c’est un animal très doux.
a. Mademoiselle Eléonore (voisine, femme/ réserve, curieuse)
b. Alexandre (enfant, écolier/ agité, studieux)
c. Madame Claude (femme, voisine/ seule, bruyante)
d. Les ordinateurs portables (objets, appareils/ pratiques, chers)
(105)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

e. Le mari de Nadia (mari, sculpteur/ mauvais, bon)


f. Ketty (femme, actrice/ belle, mauvaise)
5. Complétez les phrases avec “ neuf”, “nouveau”, “vieux”, “ancien” ou
“grand”.
a. Je dois vous donner mon ……………..numéro de téléphone.
b. J’ai mal aux pieds parce que mes chaussures sont …
c. Je connais Patricia depuis hier: c’est ma ………….copine!
d. Ma grand- mère est une …………dame de quatre- vingt- dix- huit ans.
e. Marie a 25 ans et on se connait depuis 15 ans: c’est une....amie.
f. Estelle lit beaucoup, romans et poésie: c’est une…….. lectrice.
g. Je regrette souvent mon …………travail, si agréable.
6. Trouver le contraire de l'adjectif
 C'est un homme politique honnête.
 C'est un adolescent prudent.
 C'est un garçon sympathique.
 C'est une réponse directe.
 C'est un camarade agréable.
 C'est une famille riche.
 Vous êtes optimiste.
 Tu es content.
 C'est une qualité supérieure.
 Le partage est égal.
 Il y a un escalier intérieur
7. Mettre les phrases au pluriel:
A/ C'est une grosse erreur. —► Ce sont de grosses erreurs.
 Voilà un grand jardin et une petite maison.
 Ce n'est pas un très bon danseur. C'est un mauvais danseur.
 C'est un long voyage dans une vieille voiture.
 Il y a un autre problème. Il y a une autre solution.
 C'est une nouvelle vendeuse. C'est une jolie fille.
B/ C'est un bijou ancien. —► Ce sont des bijoux anciens.
 Ce n'est pas une pièce confortable.
 C'est une femme extraordinaire.
 Voici une plante verte.
 Il a une amie très fidèle.
 C'est une fleur rouge magnifique
(106)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Les comparatifs
On compare deux caractéristiques, deux qualités. Le
comparatif s’utilise pour marquer:
☞ La supériorité:
Plus+ adj. ou adv. + que+ nom ou pronom
 Tom est un peu plus âgé que sa sœur.
☞ L’égalité:
Aussi + adj. ou adv. + que + nom ou pronom
 Il est aussi amusant qu’elle. Ils sont drôles, tous les deux!
☞ L’infériorité:
Moins+ adj. ou adv. + que + nom ou pronom
 Nana est moins sage que lui, elle fait beaucoup de bêtises.

 Les comparatifs irréguliers


☞ L’adjectif bon devient meilleur et l’adjectif mauvais devient
pire
 Pauline est bien meilleure en grammaire qu’en calcul.
 En calcul, ses notes sont bien pires que ce qu’on imaginait.
C’est une catastrophe!
☞ L’adverbe bien devient mieux et l’adverbe mal devient pis
 Il travaille beaucoup mieux et elle, malheureusement, c’est de
mal en pis!
☞ L’adjectif petit (dans un sens abstrait) devient moindre
 On m’a volé une montre ancienne et quelques objets de
moindre valeur.
☞ Dans le sens habituel, concret, on dira: plus petit
 Il est plus petit que moi. Sa petite maison est plus petite
que l’autre.
 On compare deux quantités
☞ Pour marquer la supériorité, on utilisera le comparatif:
 Plus de + nom + que : Elle a plus de patience que moi.
☞ Pour marquer l’égalité:
 Autant de + nom + que: Mon fils a autant d’amis que l’année
dernière.
☞ Pour marquer l’infériorité:
 Moins de + nom + que : Il gagne un peu moins d’argent que sa
femme.
(107)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 On compare deux actions ou deux états


☞ Pour marquer la supériorité, on utilisera le comparatif:
 Verbe+ plus + que: Mon fils m’écoute un peu plus qu’avant. Il
devient raisonnable.
☞ Pour marquer l’égalité:
 Verbe+ autant + que: Ce livre m’a fait rire autant que le
précèdent. Il est vraiment drôle.
☞ Pour marquer l’infériorité:
 Verbe+ moins + que: Alexandre parle moins qu’Ivan. Elle est
un peu timide.
Remarque
☞ Davantage adverbe signifie “ plus” (Modifiant un verbe).
Comme dans:
 Il n'en sait pas davantage.
 Travaillez davantage, et vous réussirez.
 Il l'aime comme un frère, sinon davantage.
 Jamais il n'avait davantage eu confiance en lui-même.
Davantage comparatif équivaut à “plus” mais il est plus fort. On
l’utilise surtout avec le verbe. On dira correctement : Il est intelligent,
sa sœur l'est davantage, mais non : Elle est davantage intelligente
que son frère.

EXERCICES PRATIQUES
1. Comparez aujourd’hui et autrefois en utilisant les comparatifs manquants.
(-) Aujourd’hui, les travaux ménagers sont moins durs qu’autrefois.
a. (-) Le niveau de vie est …………….élevé…………..autrefois.
b. (-) Les aliments sont ……………… naturels ………….avant.
c. (+) Les femmes sont ……..indépendantes………….autrefois.
d. (-) Les voyages sont …………..dangereux ………….dans le passé.
e. (-) La nature est …………. Sauvage ………..avant.
f. (=) L’être humain est ………….mystérieux ……….autrefois.
g. (+) Les informations circulent ………. Vite…………au siècle dernier.
h. (+) Les gens vivent ……….. Longtemps ………avant.
i. (=) Les homes se battent…………aveuglement …….. autrefois.
2. Complétez le texte avec “ aussi” ou “ autant de”.
Les chiens sont aussi indépendants que les chats.
a. Philippe achète…………. vêtements………….sa femme.
(108)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

b. Il n’y a pas ………….touristes ………..l’année dernière.


c. Ma fille est ………… grande…………….moi.
d. Les italiens ne mangent pas…………beurre……………les Français.
e. Souvent, au bar, l’eau coûte …………cher ……….le vin!
3. Créez des phrases selon le modèle, en utilisant ce vocabulaire : chaud, tôt,
près, vieux, cher, vite.
a. Pierre arrive au bureau à 8h30 et Claire à 10 heures.
☞ Pierre arrive au bureau plus tôt que Claire.
b. La voiture roule à 150 km/ heure et la moto à 180 km/ heure.
c. Alain a 50 ans et Adrien 40 ans.
d. La pizzeria est à environ 300 mètres et le restaurant à 500n mètres.
e. Le disque compact coûte 150 francs et la cassette 80 francs.
4. Faites des comparatifs, en accordant les adjectifs, selon le modèle.
L’huile/ l’eau (+ lourd) → L’huile est beaucoup plus lourde que l’eau.
a. l’argent/ l’or (- précieux).
b. l’acier/ le fer (+ résistant).
c. la soie/ le lin (+ léger).
d. l’essence/ l’électricité (+ polluant).
e. le pétrole/ l’uranium (- rare).
g. la laine/ le polyester (+ chaud).
h. les pommes/ les pêches (- cher).
j. la fusée/ l’avion (+ rapide).
5. Complétez les phrases par “ aussi……. que/ autant……….que”.
a. Monsieur Durand est à la retraite, mais il est ……….actif ……..avant.
b. Cette année à Chamonix, il a ………neigé………..l’année dernière.
c. Paola parle français ………..bien ……..les Français.
d. Le prix d’essence a augmenté, mais il y a ………..de voitures sur les routes
……avant.
6. Plus ou moins. Faites des phrases comme dans l’exemple.
Il joue souvent au tennis, (son frère)
→ Il joue moins souvent au tennis que son frère.
(plus ... que) : Vous êtes restés longtemps à Nice, (à Marseille)
(aussi ... que): Est-ce que tu conduis bien ? (ta sœur)
(moins... que): Vous parlez vite, (la plupart des Français)
(aussi ... que): Elle comprend facilement l'allemand, (le russe)

(109)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

4. Ce qui remplace le nom: les pronoms


Définition :
Le pronom est un mot qui remplace le nom ; il est utilisé pour éviter
la répétition. Il est choisi selon le nombre, le genre, la fonction; la
particularité du nom qu'il remplace. Il a donc les mêmes fonctions que
le nom.
II en existe six sortes :
(1) Les pronoms personnels
(2) Les pronoms possessifs
(3) Les pronoms démonstratifs
(4) Les pronoms relatifs
(5) Les pronoms interrogatifs
(6) Les pronoms indéfinis

Selon le fonctionnement des pronoms dans la phrase, les pronoms ont


deux catégories :
 les pronoms de reprise (qui reprennent un élément du
texte)
• pronoms personnels (il, elle, ils, elles, le, la, lui, eux, en, y)
• pronoms indéfinis (certains, les autres, plusieurs…)
• pronoms démonstratifs (celui, ceux, celle, celles, celui-ci, celles-là…)
• pronoms possessifs (le mien, la mienne, les siens, la leur, les leurs…)
• pronoms relatifs (qui, que, quoi, dont, duquel, de laquelle, auxquels,
où…)
• pronoms interrogatifs (qui, que, quoi, lequel…)
• pronoms numéraux (un, deux, trois…)
 les pronoms nominaux (sans antécédent dans le texte)
• pronoms personnels (je, me, moi, tu, te, toi, nous, vous)
• pronoms indéfinis (on, rien, personne, quelqu’un, quelque chose,
chacun, tout…)

(110)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

1. LES PRONOMS PERSONNELS


Les pronoms personnels remplacent un nom de personne ou de chose.
Ils changent de forme selon leur fonction: ils sont sujets ou
compléments. Ils permettent d'éviter une répétition.
☞ Il existe 3 personnes grammaticales:
 la première personne, celle qui parle d’elle-même ;
 Je, me, moi au singulier, nous au pluriel.
 la deuxième personne, celle à qui l’on parle ;
 Tu, te, toi au singulier, vous au pluriel.
 la troisième personne, celle de qui l’on parle.
 Il, elle, le, la, lui, au singulier, Ils, elles, les, leur, eux, pour le
pluriel
 En, y, s’appliquant aussi bien au singulier qu’au pluriel.
La 3e personne est appelée « l’absent ».
☞ Les pronoms personnels ont trois fonctions:
A. Les pronoms personnels sujets
Les pronoms personnels sujets désignent les ou les personnes sujet (s)
du verbe:
Singulier Pluriel
1er Je Nous/on
Tu Vous
2 e
Vous (politesse) Vous
3e Il Ils
Elle Elles
 Je suis égyptien. (le pronom je désigne la 1ère personne).
 La terre est ronde. Elle tourne autour du soleil. (le pronom elle
désigne la 3e personne).
☞ Le pronom sujet est toujours placé avant le verbe sauf
dans les propositions interrogatives.
Ex : Comprenez-vous la leçon ?
☞ On emploie le pronom “vous” pour parler à une seule personne
quand on ne la connaît pas; par respect ou par politesse:
 Pardon madame! Est- ce que vous pourriez me dire où est la
rue de Rivoli?
(111)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

☞ Moi + un nom ou un autre pronom=Nous


☞ Toi + un nom ou un autre pronom = Vous
☞ Moi + Toi = Nous
 Mariam et moi, nous mangeons ensemble.
 Toi et Mohammed, vous faites du sport.
 Moi et toi, nous aimons l’arabe.
☞ Dans la langue courante, “ nous” est souvent remplacé par “ on”:
 On a gagné! (= nous avons gagné!)
 Paul et moi, on va à Montréal demain. (= nous allons)
 Tu es prêt? On part. ( = nous partons)
☞ Le verbe qui a, comme sujet, “ on” utilisé au sens de “ nous” se
met à la 3e personne du singulier, mais les adjectifs ou participes
s’accordent comme si “ nous” est le sujet :
 Marie a dit : « Maman et moi, on est allées à Québec hier. »

B. Les pronoms toniques


Généralement, les pronoms personnels toniques (disjoints)
représentent des personnes ou remplacent des noms de personnes.

Personnes Singulier Pluriel


1er personne Moi Nous
2e personne Toi Vous
2e personne de politesse Vous Vous
3e personne masculin Lui Eux
3e personne féminin Elle Elles
Sujet indéterminé Soi Soi

7. Emploi des pronoms toniques: Le pronom tonique est


utilisé:
 pour mettre en relief (renforcer) le sujet:
 Moi, je suis égyptien. Et vous?
Il peut également résumer une phrase entière (Et vous=Quelle votre
nationalité?):
 Nous, nous sommes libanais.
 après les prépositions (par, avec, chez, etc.)
 Vous allez chez vos amis?
Non, je ne vais pas chez eux, je vais chez mes parents.
(112)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Je suis arrivé avant lui.


 J’irai à Montréal avec lui.
 Il part sans elle.
 avec ne … que et les mots seul ou seulement :
 Toi seul peux le faire.
 Je n’ai vu qu’elle.
 Seulement lui m’a téléphoné.
 Je n’ai téléphoné qu’à toi.
 après c’est et ce sont :
 Est-ce lui qui a fait cela ? – Oui, c’est lui.
 Qui a dit cela ? – C’est moi.
 avec même :
 Le devoir, il le fera lui-même.
 Elle se parle à elle-même.
 avec des comparatifs (adjectifs ou adverbes) :
 Il est plus fort que moi.
 Il nage aussi bien qu’elle.
 Il court moins rapidement que moi.
 avec des sujets ou objets multiples coordonnés par et ou ni … ni :
 J’ai vu elle et toi.
 Je n’ai vu ni elle ni lui.
 Je n’ai vu ni Paul ni elle.
 Avec des sujets multiples, le verbe se met à la personne
grammaticale la plus élevée et la politesse veut qu’on se nomme en
dernier :
 Toi et moi irons le voir.
 après l’impératif affirmatif :
 Donne-moi ton avis.
 Réponds-lui le plus tôt possible.
 pour accentuer ou mettre en relief un nom sujet :
 Gilles, lui, fera le ménage.
 Les animaux, eux aussi, ont besoin d’affection.
 Lui et eux peuvent s’employer au lieu de il et ils; il s’agit d’une
mise en relief affaiblie :
 Léo s’est aperçu que les autres enfants avaient deux bonbons
alors que lui en avait trois.
 Léo avait trois bonbons alors qu’eux en avaient deux.

(113)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 comme sujet d’un infinitif ou d’un participe :


 Moi, partir sans mon mari… Jamais de la vie !
 Une fois lui parti, la vie sera plus désagréable.
 avec certains verbes ou locutions verbales qui se
construisent avec la préposition «à» ou «de» :
 aller à : Pour de l’aide, j'irai à lui.
 avoir affaire à: Tu vas avoir affaire à moi !
 courir à: L’enfant a couru à elle.
 être à: Ce livre est à moi.
 être habitué à: Je suis habitué à elle !
 faire attention à: Fais attention à elle !
 penser à: Marie pense à lui.
 prendre garde à: Prends garde à lui !
 recourir à: Nous devrons recourir à elle.
 Renoncer à: Elle a renoncé à lui.
 Rêver à qqn: Elle a rêvé à son copain (à lui).
 Songer à: Je songe à lui pour ce poste.
 Tenir à: Je tiens à toi.
 Venir à: L’enfant est venu à moi.
 Parler de: j'adore mes parents; j'aime toujours parler d'eux.
 avec les verbes pronominaux qui se construisent avec la
préposition «à» ou «de» :
 s’adresser à: Elle s’adresse à moi.
 se confier à: Je me suis confié à elle.
 S'habituer à: Je me suis habitué à lui.
 S'intéresser à: Elle s’intéresse à eux.
S'inquiéter de: leur fille rentre tard, ses parents s'inquiètent
d'elle.
 quand on a déjà comme COD un des pronoms me, te, nous, vous,
se :
Comparez
 Je vais leur présenter Rita. → Je vais la leur présenter.
Je vais vous présenter à mes parents. → Je vais vous présenter
à eux.
 Il lui a recommandé Rita. →Il la lui a recommandée.
Il m’a recommandé à Monsieur Smith. →Il m’a recommandé à
lui.

(114)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 quand le pronom est complément d’un adjectif, d’un participe passé


ou d’un nom :
 C’est une façon propre à elle de parler.
 C’est un ami à moi.
 Tu as lu une lettre adressée à moi !

C. Les pronoms des verbes pronominaux


Certains pronoms personnels sont utilisés avec les verbes
pronominaux (se lever, se laver, s'habiller, etc.)
Dans ce cas, le pronom correspond à la même personne que le sujet du
verbe: me, te, se, nous, vous, se.

Singulier Pluriel
Se lever

Je me lève Nous nous levons


Tu te lèves Vous vous levez
Il/elle se lève Ils/elles se lèvent

 Catégories de verbes pronominaux


Selon la fonction du pronom, on distingue quatre catégories de verbes
pronominaux:
a. Les verbes pronominaux purs
- Certains n’ont que la forme pronominale: ces verbes sont souvent
appelés « verbes pronominaux purs » : S’en aller, s’enfuir, se
méfier de, se souvenir de, s’absenter, se moquer de, s’écrouler,
s’effondrer, s’évader, s'étonner, se taire, se passer…
 Elle s'évanouit à cette nouvelle.
 Elle s'en moque.
 Je m'en vais au marché. (Partir du lieu où l'on est.)
 Il s'en ira bientôt. (partir.)
 Je me méfie des flatteurs (des on-dit des flatteurs).
 Je me souviens de mon enfance à la campagne.
- Certains peuvent avoir deux formes (pronominale et non
pronominale) mais avec un léger changement de sens. Dans ce cas,
vous marquerez le plus souvent la préposition change.
☞ Décider de/ se décider à:
 Il a décidé de partir (On ne donne aucune indication sur la
manière dont la décision a été prise)

(115)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Il s’est décidé à partir (sous- entendu: après des hésitations,


après avoir bien réfléchi).
☞ Attendre qqn, qqch, un événement / s’attendre à quelque chose
(penser que cette chose arrivera) s’attendre que + indicatif ou ne
s’attendre que + subjonctif:
 J’attends les résultats de l’examen.
 Dans la vie, il ne faut s'étonner de rien, il faut s'attendre à tout.
 Attends- toi à une surprise (= prépare- toi mentalement,
psychologiquement).
 Je m'attends que vous viendrez demain.
 Le subjonctif est de règle après la négation: Je ne m'attends pas
que les circonstances politiques s'améliorent prochainement.
☞ Échapper à (un danger, une menace, un attentat…) / s’échapper de
(prison, chez lui, la cage= un lieu fermé).
 Les détenus se sont échappés de prison.
 S'échapper à toutes jambes. (S'enfuir).
 S'échapper pour gagner un refuge. (= Réfugier (se)).
 S'échapper des mains, des bras de quelqu'un. (=Dégager (se)).
 Ces jeunes gens s'échappent de chez eux (= Escapade).
 Le chien rompt sa chaîne et s'échappe.
 L'oiseau s'est échappé de sa cage.
☞ Plaindre quelqu’un (= avoir pitié de) / se plaindre de quelque chose
ou de quelqu’un (= protester contre).
- Enfin, certains peuvent aussi avoir les deux formes (pronominale et
non pronominale), mais avec deux sens tout à fait différents:
☞ Apercevoir quelque chose ou quelqu’un (= voir de loin,
difficilement) / s’apercevoir de quelque chose ou s’apercevoir que +
indicatif (= remarquer, constater).
 J’aperçois quelqu’un à la fenêtre. Qui est- ce? (= je vois)
 Quand j’ai ouvert mon sac, je me suis aperçu (e) qu’on m’avait
volé mon portefeuille (= j’ai constaté).
☞ Douter de quelque chose ou de quelqu’un (avoir des doutes) / se
douter de quelque chose ou se douter que + subjonctif (= soupçonner
quelque chose, ne pas être surprise de quelque chose).
 Elle doute de la fidélité de son mari (= elle a des doutes).
 Il est acteur? Je m’en doutais (= ça ne m’étonne pas), il a une
voix si extraordinaire!
(116)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Ces verbes s’accordent avec le sujet du verbe.


b. Les verbes pronominaux réfléchis
Dans la phrase: Le matin, elle se lève à six heures.
L’action revient sur le sujet “elle”: elle “ lève-t-elle- même” à six
heures. (Le pronom se est un COD).
Avec les temps composés, regardez bien si le verbe a un complément
d’objet direct ou non. S’il a un COD placé après le verbe, pas d’accord
sujet participe!
 La petite fille s’est lavée toute seule (= elle a lavé elle- même).
 La petite fille s’est lavé les cheveux (= elle a lavé ses cheveux).
On ne peut pas dire elle se lave ses dents ou il s’est cassé son bras.
Quand le sujet fait l’action sur une partie de son corps, on n’emploie
pas le possessif. On dit: Elle se lave les dents. Il s’est cassé le bras.
c. Les verbes pronominaux réciproques
Le pronom “se” est COD ou COI qui exprime la réciprocité:
 Ils se sont rencontrés et ils se sont aimés immédiatement.
Dans cette phrase, le pronom “se” est COD qui exprime l'idée de
réciprocité (A aime B et B aime A); c'est pourquoi le sujet est toujours
pluriel.
 | Les hommes se battront jusqu'à ce que la plus forte partie
opprime la plus faible.
Dans cette phrase, le verbe se battre est verbe pronominal réciproque
dont le sujet est toujours pluriel ou collectif: le pronom “se” est COI
qui exprime l'idée de réciprocité (X bat à Z et Z bat à X).
Parfois, un énoncé peut être ambigu. Le verbe pronominal est- il
réfléchi ou réciproque?
Par exemple, la phrase: Pierre et Catherine se regardent peut avoir
deux sens: Chacun se regarde soi- même (réfléchi), chacun regarde
l’autre (réciproque).
Le participe passé s’accorde avec le COD place avant le verbe.
d. Les verbes pronominaux à sens passif
 Cette année, le coton s’est très bien vendu.
Dans la phrase, le coton ne s’est pas vendu lui- même, il a été vendu
par les cotonniers ou par les négociants du coton.
e. Les verbes pronominaux à valeur de possessif (avec un
nom qui désigne une partie de l'individu).
 On se rince la bouche, on se lave les mains, on s'asperge la
barbe d'eau.
(117)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

D. Les pronoms compléments

 Les pronoms compléments d'objet direct (COD)


Lorsqu'un nom de personne ou d'une chose est un COD, on peut
remplacer ce nom par un pronom appelé pronom COD.
 Tu connais Pierre Baron?
 Non, je ne le connais pas.
(Pierre Baron est COD masculin singulier, on le remplace par
le pronom le).
 Mais, tu connais sûrement sa femme Béatrice Baron?
 Oui, je la connais, elle est très célèbre; tout le monde la connaît

Pour trouver le COD, on pose la question Qui? ou Quoi? après le


verbe:
 Vous regardez la télévision.
Vous regardez quoi? La télévision (COD).
Je la regarde.
(La télévision est un nom féminin singulier, le pronom COD
correspondant est le pronom la).

 Formes
Singulier Pluriel
1ère personne Tu m'écoutes? Vous nous écoutez?
me, m' nous
2e personne Oui, je t'écoute Oui, nous vous écoutons
te, t' vous
2e personne de Je vous prie de patienter.
politesse vous
3 personne
e Tu lis le journal? Tu entends les enfants?
masculin Oui, je le lis le matin. Oui, je les entends jouer.
(personne ou chose) le, l'. Les
3e personne féminin Vous regardez la radio? Il a lavé les assiettes?
Oui, nous la regardons le Non, il va les laver à son
soir. retour.
la, l' Les

(118)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Les pronoms compléments d'objet indirect (COD)


Le pronom COD est inséparable du verbe et toujours placé avant lui;
sauf au cas de l’impératif affirmatif, il est placé après le verbe. À
l’impératif négatif, il est placé avant le verbe.
 Maman, j’ai vu un livre génial. Je l’achète?
 Non, ne l’achète pas, il est très cher. Prends-le à la
bibliothèque.
☞ Me, te, nous, vous représentent des personnes; le, la, les, des
personnes ou des choses.
☞ Le, la, les peuvent remplacer:
- des noms communs définis, c’est à dire précédés d’un article défini,
d’un adjectif possessif ou d’un adjectif démonstratif:
 Tu as lu le dernier roman de Grillet ?
Non, je ne l’ai pas encore lu.
 Vous prenez vos billets maintenant?
Non, je les prendrai demain.
 Je mets cette chemise dans ta valise?
Non, je la déteste!
- ou encore des noms communs définis par le contexte, par la
situation:
 Vous avez une carte de réduction?
Oui, mais je ne l’ai pas actuellement. Je l’ai oubliée à la maison.
- des noms propres:
 Vous avez rencontré Marie, à Londres?
Oui, je l’ai vue plusieurs fois.
Attention!
Souvent, avec des verbes qui expriment les gouts (aimer, adorer,
détester, etc.), on ne peut pas utiliser les pronoms COD habituels pour
les choses:
J'aime la soupe! Je l'aime! J'aime ça!

 Les pronoms compléments d'objet indirect (COI)


Lorsqu'un nom de personne est un COI, on peut remplacer ce nom par
un pronom appelé pronom COI: lui et leur.
(119)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Vous téléphonez souvent à votre ami?


 oui, je lui téléphone souvent
(à votre ami est COI masculin singulier, on le remplace par le
pronom lui).
☞ Pour trouver le COI, on pose la question À qui? après le verbe:
 Vous obéissez à vos parents?
Vous obéissez à qui? à mes parents (COI).
Je leur obéis.
(à mes parents est un nom de personne pluriel COI, le pronom COI
correspondant est le pronom leur).
☞ Les pronoms COI représentent uniquement personnes. Les
verbes concernés par ces pronoms sont essentiellement des verbes
de communication (parler à quelqu'un, écrire à quelqu'un,
téléphoner à quelqu'un, etc.).

Formes
Singulier Pluriel
1ère personne Il ne m'a pas téléphoné hier. Il nous a parlé de toi.
J'espère qu'il me téléphonera nous
demain.
me, m'
2e personne Je te laisse les clés dans mon Il vous souhaite
appartement. bonne chance
te, t' vous
2e personne de Elles vous passent le bonjour.
politesse Vous
3 personne masculin
e Qu'est-ce qu'ils racontent à Qu'est-ce qu'elle
(personne uniquement) Maxime? raconte à ses
Ils lui racontent des histoires. enfants?
Lui Elle leur raconte des
histoires.
Leur
3e personne féminin Qu'est-ce que nous dirons à Qu'est-ce que vous
(personne uniquement) Laurence? direz à vos filles?
Nous lui dirons la vérité. Je leur dirai de faire
Lui attention.
Leur

(120)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

☞ Le pronom COI est inséparable du verbe et presque toujours placé


avant lui; sauf au cas de l’impératif, il est placé après le verbe. Mais à
l’impératif négatif, il est placé avant le verbe.
 Il faut absolument que je parle avec Diane. Je lui téléphone?
 Oui, téléphone- lui.
 Tout de suite?
 Non, ne lui téléphone pas maintenant, appelle- la plutôt ce
soir.
☞ Vous remarquez que lui et leur sont indifféremment masculin ou
féminin.
 Il parle à Pierre= Il lui parle
 Il parle à Maria= Il lui parle
 Il parle à ses amis= Il leur parle
 Il parle à ses amies= Il leur parle.

 Le pronom “en”
Le pronom “en” est invariable. Il remplace un nom (masculin ou
féminin, singulier ou pluriel) quand ce nom est accompagné de l'idée
de quantité.
 Cette idée de quantité peut être représentée par un article partitif
qui ne donne pas de précision:
 Vous buvez du café? Oui, j’en bois.
 Vous mangez de la salade? Oui, j’en mange.
 Vous ajoutez des herbes indiennes? Oui, nous en ajoutons.
 Quand la quantité est précise, elle est ajoutée en fin de phrase:
 Vous avez des enfants? Oui, j’en ai deux.
 il y a trente étudiants? Oui, il y en a trente.
 Il y a assez de pain? Oui, il y en a assez.
Non, il n'y en a pas.
 Vous avez un stylo? Oui, j’en ai un.
Non, je n'en ai pas.
Attention! Avec la négation, on ne répète pas la quantité.
 On utilise “en” avec les verbes qui se construisent avec “de”:
 Il parle de son travail? Oui, il en parle souvent.
 Ils s’occupent de ce projet? Oui, ils s’en occupent.
 Elle fait du ski? Oui, elle en fait chaque hiver.
(121)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Le pronom “en” peut remplacer un lieu quand il est utilisé avec un


verbe qui signifie la provenance, l'origine.

 Pardon Madame, vous savez où se trouve la poste? Oui, j'en


viens. C'est là-bas.→ je viens de la poste.
 Elle revient de la piscine? Oui, elle en revient.
 Pour les noms de personnes, on utilise “de” suivi d’un pronom
tonique
 Vous parlez de votre père? Oui, je parle de lui.
☞ À la négation, les particules se placent avant et après le bloc formé
par les pronoms et les verbes:
 Vous n’en achetez pas?
 Il n’y en a plus.
☞ Expressions idiomatiques avec “en”
 Je ne supporte plus cette situation, j’en ai assez!
 J’en ai marre! (français familier)
 Je suis fatigué, je n’en peux plus.
 Je ne lui pardonne pas: je lui en veux.(je le lui reproche.)
 Tout cela n’est pas grave, ne vous en faites pas.

☞ Il ne faut pas confondre en, pronom, avec en, adverbe de lieu, ni


avec en, préposition.
En, pronom, signifie de lui, d'elle, d'eux, d'elles, de cela.
En, préposition, signifie dans.
En, adverbe de lieu, signifie de là.

 Parmi les heureux qui vivent en ce monde, combien en trouve-


t-on qui ne désirent quelquefois en sortir ?
“en ce monde ” (= dans ce monde) en préposition ;
combien “en” trouve-t-on (= de ces hommes), en pronom ;
“en” sortir (= sortir de là), en adverbe de lieu.
 Il a passé le week-end à la campagne, il a fait un accident en
en revenant.
“en en” revenant: (le premier en est la préposition qui
précède le participe; la deuxième en est un adverbe de lieu qui
remplace “de la campagne”.

(122)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Le pronom “Y”
Le pronom “ Y” est invariable; il est utilisé pour remplacer:
 le complément de lieu:
 Vous allez à Rome en train? Non, j’y vais en avion.
 Anne habite à Lisbonne; elle y habite depuis un an.
 Jean est sur les Champs Elysées. Il y est depuis midi.
 les noms des choses précédés de la préposition “ à”:
 Je pense à mon pays. J’y pense souvent.
 Je participe à ce projet. J’y participe.
 Je réfléchis à sa proposition. J’y réfléchis.
☞ À la négation, le bloc formé par le(s) pronom(s) et le verbe se
place entre les particules de négation:
 Je n’y vais pas
 Je n’y pense pas
 Il n’y en a plus.
☞Avec le futur simple du verbe aller, l'utilisation du pronom y est
impossible:
 Tu iras au Caire? Oui, j'y irai

☞ Il ne faut pas confondre Y, pronom personnel avec Y adverbe de


lieu.
Y, pronom, signifie à lui, à elle, à eux, à elles, à cela.
Y, adverbe de lieu, signifie là.
 Vous me faites de Rome un tableau charmant : plus j'y
réfléchis, plus j'ai envie de vous y rejoindre.
 J'y réfléchis (= je réfléchis à cela, au tableau), y est
pronom;
 vous y rejoindre (= vous rejoindre là), y est adverbe de lieu.

☞ Après ces verbes: penser à , songer à , renoncer à , être à ,


s’adapter à , s’attaquer à , s’intéresser à , s’habituer à , faire
attention à , s’opposer à , les noms de personnes sont remplacés
par les pronoms toniques: lui, elle, eux, elles.
 Je pense à mon père. Je pense à lui.
 Je pense à mère. Je pense à elle.
 Je pense à mes parents. Je pense à eux.
 Je pense à mes filles. Je pense à elles.

(123)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Place des pronoms personnels compléments

Lorsque les pronoms personnels compléments sont au nombre de


deux, ils forment un couple le plus souvent inséparable dont la place
dans la phrase est celle des pronoms simples, à savoir :

 avant le verbe conjugué ou l'auxiliaire dans les phrases


assertives et à l'impératif négatif ;
 Il ne nous les offre pas ; Il les leur a vendus ; Ne me les
montre pas.
 après le verbe à l'impératif affirmatif (ils sont alors
rattachés au verbe par un trait d'union) ;
 Montre-les-moi.
 avant l'infinitif si le verbe conjugué régit un autre verbe à
l'infinitif.
 Tu peux me le dire ; Vous ne pouvez pas me les donner.
À l'intérieur du couple, l'ordre dans lequel apparaissent les pronoms
personnels compléments n’est pas toujours le même selon les
personnes indiquées.

 Ordre des pronoms dans les 3 cas mentionnés :

a) Avec les verbes conjugués (aux modes indicatif, subjonctif et


conditionnel) dans les phrases assertives et à l'impératif négatif.
Les pronoms atones se placent devant le verbe. En ce qui concerne
l'ordre dans lequel ils sont énoncés, trois cas sont possibles :

 1er cas
1. P.1 P. 2
Sujet (ne) me, m’ le, l' Verbe (pas)
te, t’ la, l'
- Pron. COI 1°, 2° pers. se, s’ les
- "se" (réfléchi) nous y
- Pron. COD 3° pers., vous en
y, en

(124)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 2e cas
2. P.1 P. 2
- Pron. COD 3° pers. Sujet (ne) le lui Verbe (pas)
- Pron. COI 3° pers. la leur
(sauf "se"), y, en les y
en

 3e cas
3. P.1 P. 2
- Pron. COI 3° pers. Sujet (ne) Lui y Verbe
- en leur en (pas)

Ces pronoms se placent toujours devant le verbe. Lorsqu’il y a deux


pronoms, l'ordre est le suivant :
 le pronom COI se place devant le pronom COD, sauf dans le cas ou
le pronom COI est à la troisième personne.

 Il te les envoie ; Il ne vous l'envoie pas ; Les lui envoie-t-il ?


Il nous les as montres ; Le leur a-t-il montre ? Il ne te les a
pas montres.
 Le pronom ≪ en ≫ se place toujours à la dernière place.
 Du pain ? Il y en a encore ; Nous ne lui en avons pas parlé ;
Je vous en donne.

b) Avec l’impératif affirmatif


À l'impératif affirmatif, les pronoms se placent après le verbe, auquel
ils sont rattachés par un trait d’union. Ils suivent l’ordre suivant :
 1er cas
1. P.1 P. 2
Verbe Le Moi
la Nous
- Pron. COD 3° pers. les lui
- Pron. COI 3° pers. (essentiellement 1° et leur
3° pers.)

(125)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 2e cas
2. P.1 P. 2
- Pron. COI (toutes les pers.) Verbe m’, t’, lui En
- "en" nous, vous, leur
 Lorsque ≪ toi ≫ et ≪ moi ≫ précèdent ≪ en ≫ ils s’élident et
prennent les formes : m' / t'
 Raconte-la-moi cette histoire ; Donne-la-lui ; Donnez-nous-
en ; Parle-m' en.
 À la forme négative, par contre, les pronoms compléments se
placent devant le verbe et gardent le même ordre que celui de la
phrase assertive.
 Ne lui en parle pas.
c) Avec un infinitif
Les pronoms compléments de l’infinitif se placent immédiatement
avant l’infinitif, c’est-à-dire entre le verbe conjugué et l’infinitif. C'est
le cas notamment avec les verbes aller, devoir, falloir, pouvoir,
savoir, venir, vouloir suivis d’un infinitif.
 Il faut le leur donner ; Je dois vous les redonner ; Ils doivent
leur en offrir
☞ Lorsque les verbes entendre, faire, laisser et voir sont suivis d’un
infinitif, on place les pronoms compléments avant le verbe principal
qui est conjugué. Ces locutions verbales forment un tout compact qui
ne peut être séparé.
 Je le leur laisse faire ; Nous le lui entendons dire souvent ; Il
n'y a pas moyen de le lui faire comprendre.
☞ Il faut cependant observer que cette construction n’est pas possible
dans les deux cas suivants :
- lorsqu'il y a deux pronoms et que l'un d'entre eux est le pronom
≪ en ≫ ou ≪ y ≫.
 J'entends mes enfants faire du bruit
Je les entends en faire.
- quand dans les groupes "pronom COD + pronom COI de 3°
personne" (Ex : le lui, la leur, les lui, etc.) les pronoms COI ≪ lui ≫
et ≪ leur ≫ sont compléments d’un verbe intransitif construit avec
la préposition ≪ à ≫.
 J’ai vu le directeur parler à ses ouvriers.
Je l’ai vu leur parler.
(126)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

EXERCICES PRATIQUES
1. Écrivez le pronom personnel tonique qui convient :
a. Toi, tu habites dans une ville, moi, j'habite à la campagne.
 ..., vous apprenez le chinois, ..., nous étudions l'arabe.
 ..., je fais du judo, ..., tu joues au golf.
 Florence,..., aime la marche.
 Bob, ..., est champion de ski.
 ..., ils sont sportifs, ..., elles préfèrent le cinéma.
b. Est-ce que ce sac est à toi ? Non, il n'est pas à moi
 Ils ont invité leurs amis chez ... samedi dernier.
 Il est petit. Elle paraît très grande à côté de ...
 Viens avec ... ! Nous allons voir une exposition de photos.
 Tu connais Martine ? Jean est capable de tout pour ..., il est fou d'...
2. Mettez les verbes aux temps indiqués :
- entendre: Présent : Les personnes âgées n'... pas toujours bien.
Les personnes âgées n'entendent pas toujours bien.
- s'entendre avec: Présent : Elle ... bien avec sa belle-mère.
Elle s'entend bien avec sa belle-mère.
 (décider de) : Passé composé- Je ... de mener une vie plus régulière.
(Se décider à) : Passé composé - À deux heures du matin, il... à partir.
 (apercevoir) : Présent - De ma fenêtre, je ... les arbres de la forêt.
(S'apercevoir de): Passé composé-Il ne ... pas... de son erreur.
 (servir à) : Présent - À quoi ... un aspirateur ?
(Se servir de) : Présent - Pour déboucher une bouteille, on ... d'un tire-bouchon.
 (attendre) : Imparfait - Je ... Louis depuis une heure. Enfin, il est arrivé.
(S'attendre à) : Imparfait -Nous ne ... pas à ce résultat.
 (rendre): Passé composé -Est-ce que tu ... son disque à ton copain ?
(Se rendre à) : Futur - L'année prochaine, nous ... au Festival de Cannes.
 (trouver) : Passé composé - Est-ce que tu ... ce mot dans le dictionnaire ?
(Se trouver) : Présent - Notre maison de campagne ... près de Bordeaux.
 (mettre) : Impératif - ... tes bottes ! Il pleut.
(Se mettre à) : Passé composé - J'ai dit une bêtise. Ils ... à rire.
 (produire) : Présent - La Martinique ... des bananes et des ananas.
(Se produire) : Passé composé - Quel événement important ... en 1789 en France ?
 (passer) : Passé composé - Est-ce que vous ... une bonne journée ?
(Se passer) : Passé composé - Que ...-il ... hier?
(127)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 (arrêter) : Passé composé- Ils ... leurs études.


(S'arrêter de) : Passé composé - Est-ce que tu ... de fumer?
8) Complétez les phrases par un infinitif.
Ex: (se revoir): Après un an de séparation, ils vont enfin se revoir!
 (se parler) Dans la classe, nous devons ……………en français.
 (s’habituer) J’espère que je vais …………à mon nouveau travail.
 (s’inscrire) Vous voulez entrer dans cette école? Il faut ………..avant le 15 mai.
 (apprendre) Son fils va continuer ses études en France; il doit ….. le français
avant son départ.
9) Complétez les phrases par la forme du verbe qui convient: présent ou
présent pronominal.
 (rencontrer/ se rencontrer) Je ……..quelque fois Lucie dans la rue. Nous
………..souvent au café Voltaire.
 (promener/ se promener) La famille Bardot …………dans la forêt. M.
Bardot……… son chien trois fois par jour.
 (aimer/ s’aimer) M. Legrand………..beaucoup la Bretagne.
 Ces deux enfants passent leurs temps ensemble. Ils …………….beaucoup.
 (connaître/ se connaître) Vous ………….ce monsieur?
 Jean et moi, nous …………..depuis 10 ans.

3. Répondez affirmativement et négativement en faisant attention à l'accord du


participe passé :
A. - Est-ce que tu lis le journal / ce journal / ton journal tous les soirs ?
Oui, je le lis tous les soirs. / Non, je ne le lis pas tous les soirs.
 Est-ce que tu écoutes la radio tous les matins?
 Est-ce que vous regarderez le match à la télévision?
 De votre chambre d'hôtel, est-ce que vous verrez la mer?
 Est-ce qu'il accepte les critiques ?
 Est-ce que tu aimes les bandes dessinées ?
 Connais-tu ces chanteurs ?
 Ecoute-t-elle souvent ce disque ?
 Mettras-tu cette jupe ce soir ?
 Avez-vous votre carte de séjour?
 Est-ce que tu as retrouvé ton sac ?
 Lirez-vous cet article ?
 Descendras-tu mes valises ?

(128)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 A-t-il emporté son ordinateur ?


 Paient-ils leurs factures ?
 Est-ce qu'elle détestait sa belle-mère ?
B. As-tu apporté ta raquette de tennis ?
Oui, je l'ai apportée. /Non, je ne l'ai pas apportée.
 Avez-vous perdu vos papiers ?
 A-t-on filmé cette scène à Venise?
 Avez-vous photographié la Tour Eiffel ?
 Roméo a-t-il aimé Juliette ?
 A-t-il photocopié ces documents ?
 A-t-elle montré ses photos ?
4. Remplacez les mots en italiques par “ le, la, les” ou “ lui, leur”
 La petite Aurore ressemble à sa mère. Elle imite toujours sa mère.
 Clotilde a téléphoné à son copain. Elle retrouvera son copain dans un café.
 Jeanne demande souvent conseil à ses amis. Elle écoute les conseils de ses
amis.
 Le maître-nageur surveille les enfants. Il apprend aux enfants à nager.
5. Répondez aux questions selon le modèle.
- Vous parlez à votre professeur en français?
Oui, je lui parle en français.
 Vous téléphonez à votre mère le dimanche?
 Vous écrivez à vos amis?
 Vous répondez rapidement à vos clients?
 Vous envoyez un cadeau à votre fille?
 Vous offrez des fleurs à votre femme?
6. Remplacez les mots soulignés par “ lui” ou “ leur”.
 Etienne a envoyé une lettre de motivation au directeur du personnel.
 Madame Lenoir et Monsieur barrot partent à la retraite. Le personnel de l’usine
offrira des cadeaux à Madame Lenoir et à Monsieur Barrot.
 Alex n’a pas bien répondu au professeur.
 En quittant ses amis, on dit “ au revoir” ou “ salut” à ses amis.
7. Répondez affirmativement et négativement comme dans le modèle!
A. Est-ce que tu as écrit à Mario (à Paula) ?
Oui, je lui ai écrit. /Non, je ne lui ai pas écrit.
 Est-ce qu'elle a parlé à son père ?
 Avez-vous téléphoné à votre avocat ?

(129)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Est-ce que tu ressembles à ta grand-mère ?


 Est-ce qu'il a répondu poliment à cette cliente ?
 Est-ce que Paul plaît à Virginie ?
B. Est-ce que tu penses à Jacques (à Anne) ?
Oui, je pense à lui (à elle). /Non, je ne pense pas à lui (pas à elle).
 Est-ce que tu penses à ta mère ?
 Est-ce que tu penseras à ton cousin, le jour de sa fête ?
 Est-ce que tu as pensé à tes amis pendant leur absence ?
 Est-ce que tu pensais souvent à tes amies ?
C. Est-ce que vous êtes fier de votre fils (de votre fille) ?
Oui, je suis fier de lui (d'elle)
 Est-ce que tu as encore besoin de ta maman ?
 Est-ce qu'elle a peur de son patron ?
 Est-ce que tu es amoureux de cette fille ?
 Est-ce qu'elle parle souvent de ses trois maris ?
 Est-ce qu'elle est jalouse de ses sœurs ?
8. Répondez affirmativement et négativement comme dans le modèle!
A. Avez-vous une idée ? - Oui, j'en ai une. / Non, je n'en ai pas.
 Est-ce que tu as un problème ?
 Est-ce qu'on prend un taxi ?
 Est-ce que tu poseras une question ?
 Est-ce que tu bois un café ?
 Est-ce qu'ils veulent une petite fille
 As-tu fait un dessert pour le dîne]
B. Lisez-vous des romans policiers ?-Oui, j'en lis. /Non, je n'en lis pas.
 Portez-vous des lunettes de soleil ?
 Y a-t-il des fantômes chez vous
 Est-ce que tu achèteras des fruits ?
 Casse-t-elle souvent des verres
 Ont-ils demandé des conseils ?
 Est-ce qu'il fait des bêtises ?
C. Avez-vous entendu du bruit ?
- Oui, j'en ai entendu. /Non, je n'en ai pas entendu.
 Est-ce que vous voulez du vin ?
 Est-ce qu'elle a de la patience ?
 Avez-vous de la mémoire ?
(130)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Avez-vous fait de la musique ?


 As-tu pris de l'argent dans mon sac ?
 Reprenez-vous du thé ?
D. Combien de frères as-tu?- J'en ai trois/ je n'en ai aucun
 Combien de bouteilles achètera-t-il ?
 Combien de tartines est-ce que tu prends le matin ?
 Combien de tasses de café buvez-vous chaque jour?
 Combien d'enfants est-ce qu'ils ont?
 Combien d'étages y a-t-il dans cet immeuble ?
E. Dis –tu quelques mots de chinois?
-Oui, j'en dis quelques-uns/ je n'en dis aucun mots
 Prendras-tu quelques photos ?
 Est-ce qu'il a écrit plusieurs livres ?
 A-t-il bu plusieurs verres de cognac ?
 Avez-vous fait plusieurs erreurs ?
 Reste-t-il quelques bouteilles ?
 Ai-je oublié quelques détails ?
9. Répondez aux questions selon le modèle.
- Vous mangez souvent de la viande?
Oui, j’en mange souvent.
 Vous mangez du pain à tous les repas?
 Vous achetez quelquefois du pain complet?
 Vous avez beaucoup de livres de grammaire?
 Vous parlez souvent de votre travail?
 Vous parlez quelquefois de votre passé?
10. Répondez aux questions.
- Vous avez quatre enfants? Oui, j’en ai quatre.
Votre mari a neuf sœurs? Oui, ……………………………………………………………….
 Vous avez beaucoup de neveux et nièces? Oui,……………………………………….
 Est- ce que les enfants parlent souvent de leurs cousins? Oui, ……………………..
 Est- ce que vous achetez beaucoup de cadeaux? Oui, ……………………………….
 Est- ce que vous racontez parfois des histories? Oui,…………………………………
 Est- ce que vos enfants ont un chien? Oui, ……………………………………….........
 Il y a un parc près de votre immeuble? Oui,……………………………………………
 Il y a beaucoup de jardins dans Paris? Oui,……………………………………………..
 Buvez-vous des boissons chaudes en hiver? Oui, …………………………………….
(131)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

11. Répondez à la forme négative, selon le modèle.


- Vous avez un ordinateur? Non, je n’en ai pas.
 Paul parle de sa vie privée?
 Vos parents ont un jardin?
 Votre fils mange du fromage?
 Votre professeur a des lunettes?
 Vous avez de la monnaie?
 Il y a une bouteille d’eau dans le frigo?
 Il y a une poste près d’ici?
 Les enfants ont des enfants?
12. Répondez aux questions au choix.
- Vous restez à Genève deux ou trois jours? J’y reste trois jours.
 Vous allez à l’aéroport à cinq heures ou à six heures?
 Vous êtes à Paris deux ou trois mois?
 Vous allez chez le dentiste mardi ou mercredi?
 Vous retournez à Berlin la semaine prochaine ou le mois prochain?
 Vous restez en Allemagne deux ou trois jours?
13. Répondez en remplaçant le complément d'objet indirect par le pronom y.
- Est-ce que tu as assisté à cette fête ? Oui, j'y ai assisté. /Non, je n'y ai pas assisté.
 Est-ce qu'il réfléchit à cette possibilité ?
 Est-ce que vous pensez souvent à votre départ ?
 Est-ce que tu répondras à cette question ?
 Est-ce qu'ils désobéissent toujours aux ordres ?
 Est-ce qu'elles jouent au volley-ball chaque semaine ?
14. Répondez en remplaçant le complément de lieu par le pronom y.
A. Est-ce que tu vas souvent à la piscine ?
Oui, j'y vais deux fois par semaine. /Non, je n'y vais jamais.
 Est-ce que tu es allé au Musée d'Art Moderne ?
 Est-ce qu'ils resteront longtemps à Milan ?
 Est-ce que vous avez toujours habité dans cette rue ?
 Est-ce que les vélos sont dans le garage ?
 Combien de temps a-t-il vécu en Malaisie ?
B. Je vais à la piscine à 16 heures et vous?- J’y vais aussi à 16 heures.
 Nous allons au théâtre jeudi soir, et vous?
 Mon frère va en Grèce en juillet. Et vos enfants?
 Mes amis vont aux Etats- Unis pour Noel. Et votre fils?
(132)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Je vais chez le coiffeur vendredi. Et vous?


 Nous allons au cinéma samedi soir. Et Paula?
15. Répondez en remplaçant le complément de lieu par le pronom en :
- À quelle heure est-ce que l'avion repartira de l'aéroport d'Orly ?
Il en repartira à seize heures.
 Est-ce que tu descendras de l'autobus au prochain arrêt ?
 Est-ce qu'il est déjà sorti de la banque ?
 Est-ce que ta maison est proche de la gare ?
 Est-ce qu'il est rentré de son voyage ?
 Est-ce que tu viens du Sud de la Norvège ?
16. Répondez à la forme affirmative ou négative en employant des pronoms :
A. Diras-tu la vérité à Nicolas ?
Oui, je la lui dirai. Non, je ne la lui dirai pas.
 Est-ce que vous apporterez ce bouquet à Charlotte ?
 Présenteras-tu tes excuses à ton patron ?
 Est-ce qu'elle montrait ses sentiments à ses enfants ?
 Est-ce que tu as souhaité sa fête à Catherine ?
 Ferez-vous cette surprise à vos parents ?
 Vous parlez votre vie privée au professeur?
 Vous laissez vos clés aux ouvriers?
 Vous prêtez votre voiture à votre fils?
 Vous envoyez des cartes postales à vos cousins?
 Vous achetez beaucoup de bonbons à votre neveu?
 Vous vous servez du Minitel du bureau?
B. Est-ce que tu me prêtes ton vélo ?
Oui, je te le prête. /Non, je ne te le prête pas.
 Est-ce que vous nous raconterez votre histoire ?
 Me proposera-t-il son aide ?
 Est-ce que tu me donneras ton adresse ?
 Est-ce qu'on nous posera ces questions à l'examen ?
 Est-ce que je t'ai annoncé mon départ ?
C. Est-ce que tu as emprunté de l'argent à Jean-Luc ?
Oui, je lui en ai emprunté. /Non, je ne lui en ai pas emprunté.
 Est-ce que tu as pris une cravate à ton père ?
 Est-ce qu'ils vous ont réclamé une facture ?
 Paieront-ils des études supérieures à leurs enfants ?
(133)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Est-ce qu'ils se servent encore de leur vieille voiture ?


 Est-ce que tu me donneras de tes nouvelles ?
 Est-ce que tu te souviendras de mon numéro de téléphone ?
D. Emmènerez-vous ces touristes à Chamonix ?
Oui, je les y emmènerai. / Non, je ne les y emmènerai pas.
 Est-ce que tu as remis les clés dans le tiroir ?
 Avez-vous rencontré Marie à Tahiti ?
 Est-ce que vous vous êtes mis au travail ?
 Est-ce que tu t'intéresses encore à la politique ?
 Est-ce que je m'habituerai un jour à votre accent ?
17. Remplacez les compléments par les pronoms qui conviennent, puis mettez
le verbe à l'impératif négatif :
A. Envoie ta lettre au directeur ! Envoie-la-lui ! /Ne la lui envoie pas !
 Portez ce paquet aux voisins !
 Chante cette chanson à Camille !
 Donnez ces fleurs à Myriam !
 Propose tes photos à ce publiciste !
 Faites vos critiques à l'hôtesse !
 Explique ton problème à Marc
B. Apportez-moi votre dossier ! Apportez-le-moi ! / Ne me l'apportez pas !
 Rendez-moi la monnaie!
 Lis-nous le menu!
 Achète-moi le journal!
 Lave-toi les cheveux maintenant !
 Passez-nous la carte!
 Renvoie-moi ces documents !
C. Laissez du temps aux candidats ! - Laissez-leur-en ! /Ne leur en laissez pas !
 Donnez-moi du chocolat noir !
 Demandons de l'aide aux voisins !
 Parle de ce projet à ta cousine !
 Préparez-nous de la limonade!
 Sers-toi de mon fax !
 Passez-vous de tabac!
18. Remplacez le complément par le pronom qui convient :
Méfie-toi de cet homme ! Méfie-toi de lui !
Méfie-toi des embouteillages ! Méfie-t'- en !
(134)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Parle-moi de Sylvie !
 Ne te moque pas de ton frère !
 Parle-moi de tes projets !
 Écris-moi de tes rêves.
 Ne te moque pas de mon accent !
 Souviens-toi de tes copains !
 Intéresse-toi aux autres!
 Souviens-toi de tes promesses !
 Ne t'intéresse pas trop aux sports !
 Occupe-toi de tes affaires !
 Habituez-vous à ce chef !
 Occupe-toi de ces clientes !
 Habituez-vous au climat!
19. Remplacez les pointillés par les pronoms personnels qui conviennent:
 Mon petit fils est gravement malade. Je …..accompagnerai à l’hôpital.
 Ses oncles vivent à la campagne. Il passe ses vacances chez …..
 J’adore Paris, j’…..ai vécu deux ans.
 Vos questions? J’y pense et je….répondrai dans deux semaines.
 Les enfants aiment beaucoup les chocolats. Leur maman ….. achète trois kilos.
 Ses grands-parents vivent à la campagne. Il passe ses vacances chez …..
 Je suis né à Mansoura en 1982. Je…..adore.
20. Remplacez les pointillés par le pronom qui convient :
Sur le divan du psychanalyste :
- Bonjour, docteur.
- Bonjour, madame, asseyez-... ! Que puis-... faire pour ... ?
- Docteur, ma vie est un enfer: ... ne mange plus, ... ne dors plus, je ... en prie,
aidez-... !
- Madame, installez-... ici ! (Il ... montre le divan) Allongez-..., fermez les yeux et
racontez-... tout !
- Docteur, mon mari ne ... regarde plus, ... ne ... voit plus.
Je ... parle, il ne ... écoute pas, je ... interroge, il ne ... répond pas. Mon anniversaire ?
Il ... oublie toujours. Des cadeaux ? Il ne ……….fait aucun.
Au restaurant, au cinéma? Nous n'... allons jamais. Des amis ? Nous n'... recevons
plus. Des voyages ? Nous n'... faisons pas. Docteur, je ... en supplie, conseillez-... !
Dites-...: que dois-... faire, que dois……. dire? Je ... aime encore, mais bientôt, .........
vais ... détester.

(135)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

2. LES PRONOMS DEMONSTRATIFS


Singulier Pluriel Neutre
Masculin féminin Masculin féminin
Celui Celle Ceux Celles Ce, c’+ voyelle,
Celui-ci celle- ci Ceux-ci Celles-ci ceci/ ça (familier)
Celui- là celle- là Ceux-là Celles-là

Valeurs et emplois
 Les formes simples: celui, ceux, celle, celles, elles sont
accompagnées:
- soit de la préposition de
“de” + nom (ces formes expriment alors la possession):
 Il y avait deux parapluies dans mon porte- parapluie et par
erreur j’ai pris celui de mon amie, j’ai pris celui de Catherine.
“de”+ adverbe:
 Ce repas est délicieux, mais celui d’hier était tout aussi bon.
“ de” + infinitif:
 Avec l’âge, il avait pris certaines habitudes, notamment celle de
faire la sieste.
- soit d’un pronom relatif
 J’ai vu ce fameux spectacle, tu sais, celui que tu m’as conseillé,
celui qui fait scandale, celui dont tout le monde parle en ce
moment.
 Les formes composées: celui- ci, celui –là, ceux- ci, ceux- là,
celle- ci, celle- là, celles- ci, celles- là
Elles s’emploient seuls et elles remplacent:
- un nom détermine par le contexte:
 Il bavarda pendant des heures avec ses amis; ceux- ci
rentraient d’un long voyage et avaient beaucoup de choses à
raconter.
- un nom accompagné de l’adjectif démonstratif:
 Ce dictionnaire est très clair, mais celui- là me semble plus
complet.
☞ Ces formes composés peuvent s’utiliser pour opposer ou distinguer
quelqu’un ou quelque chose de proche (celui- ci) de quelqu’un et de

(136)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

quelque chose d’éloigné (celui- là) ou pour renvoyer au premier


nommé (celui- là) et au dernier nommé (celui- ci).
 Hum, ces gâteaux ont l’air vraiment délicieux. Je voudrais
celui- ci, non, celui- là, non, non celui- ci… oh et puis tant
pis donnez- moi celui- ci, celui- là et puis celui- là, là- bas.
☞ Ces formes s’utilisent aussi avec la valeur de l’un/ l’autre.
 Quand on a une décision importante à prendre, on demande
souvent conseil à celui- ci, à celui- là, et finalement on prend
sa décision tout seul.

 Les formes neutres: ceci, cela, ça, ce, c’.


Elles ne remplacent jamais un nom, elles remplacent une proposition.
Donc elles ne renvoient pas à un animé.
En principe, ceci annonce ce qu’on va dire, ce qui est présent, cela
renvoie à ce qui a été dit.
Les pronoms ceci et cela appartiennent à la langue écrite et à une
langue oral soutenue Dans la langue courante orale, on utilisera plutôt
le pronom ça.
 Ecoute bien ceci: je ne partirai pas avec toi.
 Nous avons bien rendez- vous demain soir, n’est- ce pas?
 Oui, oui, c’est bien cela, nous avons rendez- vous à 8 heures.
 Pourquoi ris- tu?
 je trouve “ cela” un peu snob!
☞ Le pronom ça est la forme familière, orale de cela (et aussi de
ceci).
 Je ne répondrai pas à tes reproches, ça (= cela) n’en vaut pas
la peine.
 Alors, ton entretien avec le chef du personnel, ça s’est bien
passé, ça a marché?
 Qu’est- ce que c’est que ça? (utiliser pour exprimer
l’étonnement, la colère….)
 Ça va? – oui ça va bien, et toi?
☞ On utilise également ça avec des verbes impersonnels accompagnés
d’un pronom complément.
 Regardez- vous dans la glace, est- ce que cette coiffure vous
plaît?
 C’est moi ça?

(137)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Je ne me reconnais plus!
 Mais qu’est- ce que c’est que ça? Ça me change complètement!
Non, ça ne me plait pas.
☞ Le pronom ce introduit une proposition relative neutre.
 Voilà ce que je te propose (= voilà la chose, l’idée que je te
propose).
 Répète ce que tu as dit! (répète les mots que tu as dits, la
phrase que tu as dite).
☞ Comme sujet des verbes être, pouvoir être, devoir être, il sert
à présenter ou à mettre en relief.
 Qui est ton écrivain préféré? – C’est Proust.
 Qui est- là? – c’est moi!
 Quel spectacle! C’était magnifique!
 J’ai raccourci la robe; ce (ou ça) doit être maintenant la bonne
longueur.
 Ce n’est qu’en 1945 que les femmes françaises ont obtenu le
droit de vote.

EXERCICES PRATIQUES

1. Écrivez le pronom démonstratif qui convient


A. Pronom démonstratif +“de” + nom propre
 Je peux porter la valise de Pauline, mais ... de Séverine est trop lourde.
 Ce n'est pas la voix de Martin, c'est ... de Marc.
 Toi, tu prends le vélo d'Eric, moi, je prends ... de Tony.
 Ces lunettes ne sont pas ... d'Annie.
 On appelle les passagers du vol pour Sydney et ... du vol pour Singapour.
B. Pronom démonstratif +“de” + nom commun
 Cette voiture n'est pas ... (de) ... docteur.
 Je connais le numéro de téléphone de la police, mais j'oublie toujours ... (de) ...
pompiers.
 Il prend les clés de la maison, mais il oublie ... (de) ... garage.
 J'aime les pains au chocolat de cette boulangerie, mais pas ... (de) supermarchés.
 Ce quartier est trop calme ; je préfère ... (de) ... grands magasins.
C. Voici deux lettres : ... vient de Rome, ... vient de Londres.
Voici deux lettres : celle-ci vient de Rome, celle-là vient de Londres.
 Il ne faut pas prendre la mauvaise route : ... va vers le Sud, ... va vers le Ne
(138)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Ces groupes de rock sont très bons : ... sont anglais,... sont américains.
 Ces deux menus ont l'air excellents, ... avec du saumon, ... avec des huîtres
 Je viens d'acheter deux croissants. ... est au beurre, ... est aux amandes.
 Ces chansons paraissent très jolies: ... sont coréennes, ... sont suédoises.
2. Complétez les phrases suivantes par celui, celle, ceux ou celles.
- J’achète celui qui est le moins cher.
 ………………..avec les longs poils, tu le vois? C’est mon chien.
 Tu aimes cette chemise? Moi, je préfère ……… de ton frère.
 …………..qui veulent rester, levez le doigt!
 Les voitures américaines sont souvent très grandes, …………….d’Europe sont
plus petites.
 De ces deux cadres, je préfère ………… du salon.
 Je m’adresse à …………..d’entre vous qui n’ont pas eu leur ticket.
 Parmi toutes les propositions, …………….de Patrick me semble la plus
raisonnable.
 Il y a de nombreuses pistes de ski en France. ……………….des Alpes sont les
plus fréquentées.
3. Trouvez la réponse en utilisant celle, celles, celui ou ceux.
- C’est ton bonnet? Non, c’est celui de Vincent.
 C’est ton chien? Non, c’est ……………de la concierge.
 Tu vas à la soirée de mercredi ou de samedi? A ………….. de samedi.
 Que préfères- tu? Les fauteuils de droite ou les fauteuils de gauche?
…………….de droite.
 Entre le film d’hier et le film d’aujourd’hui, lequel as- tu le plus aimé? ……d’hier.
 Ce sont les petits chats? Non, ce sont ………………….de mon voisin.
 Ce sont les danses de l’Inde ou de l’Indonésie? Ce sont …………. de l’Inde.
 Tu suis plutôt la mode d’aujourd’hui ou la mode de l’an dernier? ………………de
l’an dernier.
 Tu t’es promené dans les rues du 4e ou du 3e arrondissement? Dans…….du 4e.
4. Complétez par ce ou ceux.
- Il ne fait jamais ce qu’on lui demande.
 Ces chocolats sont ceux que je préfère.
 …………qu’il m’a dit me semble juste.
 Elle adore les vieux films d’aventure, particulièrement…….avec Stewart Granger.
 J’ignore …………..dont il peut avoir besoin.
 ………………que j’ai vus ne m’ont pas fait bonne impression.
(139)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Il fait ………qu’il veut.


 Tu cherches des livres? Dis- moi ………..qui te manquent.
 Tous …………qui ont soutenu cette équipe de basket ont été déçus.
 ……..que j’ai vu me suffit. e. Avez- vous pensé à ………..dont vous avez besoin?
 Les films policiers sont ………….que je préfère.
 Je ne suis pas venu parce que je ne savais pas ………..que vous aviez décidé.
 Il n’est pas facile pour ………..qui travaillent d’aller à la banque aux heures
d’ouverture.
 Veux- tu répéter ………….qu’il t’a dit.
 Est- ce que je connais ………….qui ont dit ça?
 Est- ce que je peux te demander …………que tu as fait des clés de la voiture?
 ……………..qui font ce genre d’expérience sont un peu fous. Tu ne crois pas?
5. Remplacez les mots soulignés par un pronom démonstratif.
- La maison d’Aline ressemble à (la maison) celle de ses parents.
 Choisis les disques que tu préfères.
 C’est sans doute le briquet de Fabien.
 J’ai trouvé la bague que tu avais perdue.
 Le style de l’écrivain Claude Simon est à l’opposé du style d’André Malraux.
 Il pense à ses problèmes mais jamais aux problèmes des autres.
 Les premières peintures de Picasso font penser aux peintures de Cézanne.
 Je n’avais pas de dictionnaire. Alors j’ai emprunté le dictionnaire de mon voisin.
 Je connais bien les rues de Paris, mais la rue que tu mentionnes, je ne vois pas
où elle peut être.
6. Complétez les phrases suivantes par celle(s)- ci, celle(s)- là, celui- ci, celui-
là, ceux- ci ou ceux- là ( parfois deux possibilités)
- Je garde celui- ci et je vous rends celui- là.
 Je prends cet appareil. …………….me semble plus maniable.
 Ces gens- ci sont d’accord, mais …………….ne le sont pas.
 Je peux choisir les grappes de raisin? Alors je prendrai …………..et ………………
 Ma femme préfère l’avion au train car………..est plus rapide.
 Mes fils m’étonnent …………..ont en effet décide de faire le tour de France à pied.
 Ne prends pas ce champagne- ci; prends plutôt………………………………………
 Elle hésite entre ces deux bagues, mais …………..lui paraît plus belle.
 Je crois que le musée sera fermé. ………………semblait en travaux lorsque je
suis passé devant hier.

(140)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

3. LES PRONOMS POSSESSIFS

Le pronom possessif remplace un nom précédé de l’adjectif possessif


pour éviter la répétition.
 Je posterai ta lettre avec les miennes (= mes lettres).
 Tu peux me prêter ta voiture?
La mienne est en panne (= ma voiture).
Le pronom possessif est formé de l’article défini suivi de mien, tien ….
Il varie en genre, en nombre et en personne.
 Voici ma place et voilà la tienne (= ta place).
 Ah! Voici mes bagages, je vois votre valise, les miennes et puis
la vôtre.
Qui possède Singulier Pluriel
Masculin Féminin Masculin Féminin
Je Le mien La mienne Les miens Les miennes
Tu Le tien La tienne Les tiens Les tiennes
Il /elle Le sien La sienne Les siens Les siennes
Nous Le nôtre La nôtre Les nôtres Les nôtres
Vous Le vôtre Le vôtre Les vôtres Les vôtres
Ils /elles Le leur La leur Les leurs Les leurs

 Fonctions et valeur
Le pronom possessif a toutes les fonctions du nom.
 Quelle est date ta voiture?
 La mienne semble plus récente (sujet).
 j’ai acheté la mienne l’année dernière (complément d’objet
direct).
Le pronom possessif peut avoir la valeur d’un nom.
 On s’inquiète toujours pour les siens (= sa famille)
 Qui a gagné? – les nôtres (= notre équipe).

EXERCICES PRATIQUES
1. Mettez le pronom possesif qui convient au sens de la phrase:
 Ils ont leur vie, j'ai…….
 Vous connaissez ma famille, je ne connais pas…………
 J'aime bien ses disques, mais je préfère……………
 Tu exagères, ce n'est pas de ma faute, c'est de………..
(141)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Nous sommes avec nos amis, nos parents sont avec ……….
 Toi, tu paies ton loyer, eux, ils ne paient pas ………………….
 Je n'ai pas mes lunettes, mais vous avez ……………………..
 Ma chambre est au quatrième étage. Et eux, à quel étage est ……… ?
 Vous prenez votre avion, nous prenons …………..
 De ma fenêtre, je vois le Panthéon. De ………, il voit Montmartre.
2. Remplacez les ... par un adjectif ou un pronom possessif :
Christophe et Valérie parlent : «Comment sont ... parents?
-Ils sont jeunes; ... père a trente-six ans et ... mère en a trente.
-… sont plus âgés et, en plus, ... grands-parents sont très vieux. Et….. ?
- Je ne connais pas….. Ils sont morts. Mais où habites-tu ?
- Moi, j'habite en banlieue, mais je n'aime pas beaucoup ... quartier. Et toi ?
- ... appartement est à Paris, mais ... maison de campagne est en Normandie. Nous
passons ... week-ends là-bas. Parfois j'invite ... amis, tu veux venir ? Et puis, tu sais,
... voisins sont très gentils ; ... enfants jouent souvent avec nous. Et ils invitent aussi
... copains. Alors avec …. Et …. , cela fait une bande énorme ! »
3. Remplacez les mots soulignés par un pronom possessif.
 Tu as vu ma montre? – Non, et toi, tu as vu ma montre?
 L’opticien a réparé ses lunettes mais il n’a pas encore fait mes lunettes.
 À ta santé! A ……………………….
 J’ai apporté mon disque. J’espère que tu as apporté ton disque.
 Elle a retrouvé ses clés. Et toi, tu as retrouvé tes clés?
 Tu as pu reprendre tes valises rapidement mais elle, elle attend encore ses
valises.
4. Trouvez la bonne réponse en utilisant la tienne, le sien, la sienne, les miens,
les nôtres, la vôtre, la leur, les leurs (parfois deux possibilités).
- C’est sa valise? Oui, c’est la sienne.
 C’est son sac? Non, ………………………………
 Ce sont vos papiers? Oui, ………………………
 Il me semble que c’est ma voiture, là? Oui, ……
 Je crois que ce sont leurs disques? Non, ………
 Tiens, on dirait tes enfants? Non, …………………
 C’est son écriture? Oui, ……………………………
 C’est bien leur maison, là- bas? Oui, ………….
 N’est- ce pas ma montre? Non, ………………….

(142)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

4. LES PRONOMS INDEFINIS


Le pronom indéfini remplace un nom. Il peut exprimer la quantité
zéro, la singularité, la pluralité, la totalité, la différence ou la
semblance.
☞ Pour e pronom indéfini "on" (voir les pronoms sujet).
Il est toujours sujet :
 On a souvent besoin d'un plus petit
 On m'a confié ce secret (un homme, que je ne désigne pas,
m'a confié ce secret) ; on est un pronom indéfini.

 Quantité nulle
☞ Aucun:
Ce pronom s’emploie le plus souvent au singulier. Le pronom (aucun)
est la forme négative de (chacun).
 J’ai corrigé les réponses ; aucune n’a la mention (excellent).
☞ Personne
Il ne faut pas confondre personne, pronom indéfini, qui est du
masculin et ne prend jamais l'article, avec personne, nom commun
féminin, qui peut prendre la marque du pluriel et qui se construit avec
l'article.
 Personne n'est venu. (personne est pronom indéfini).
 Quelles sont les personnes qui sont venues ? (Personne est un
nom commun).
☞ Rien
Le pronom indéfini rien est neutre ; il n'a pas de pluriel et n'est jamais
précédé de l'article :
 Rien n'est plus beau que la vertu.
Il faut se garder de le confondre avec le nom masculin rien qui
comporte les deux nombres et se construit avec l'article :
 Laissez de côté ces riens qui vous préoccupent.

 Singularité
☞ Quelqu'un
Quelqu'un ne représente que des personnes et seulement au
masculin
 Tu as rencontré quelqu'un? (=une personne)
 Non, je n'ai rencontré personne.

(143)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

☞ Quelque chose
 Vous voulez quelque chose d'autre ? (=une autre chose).
 Non, je ne veux rien.
Non, rien d'autre, merci.
☞ N'importe qui (pour les personnes),
 Qui t'accompagne ce soir? Laurent? Jean? Ou Michel?
 N'importe qui (=l'un ou l'autre), ça m'est égal.
 N'importe qui : le premier venu.
 N'importe qui pourrait entrer.
☞ N'importe quoi (pour les choses)
 Qu'est-ce que vous prenez au petit déjeuner?
 N'importe quoi, un café, un thé, un chocolat. Peu importe.
 Il est très riche; il achète n'importe quoi.
 Il est audacieux; il raconte n'importe quoi.
 Mais tu dis n'importe quoi !
☞N'importe lequel, laquelle (pour les personnes et les
choses). |On va voir quel film. N'importe lequel. Celui qui tu veux.
Ça m'est égal.
Remarquons l'emploi de la locution adverbiale: N'importe…...
 Je te suivrai n'importe où.
 Cet avion atterrit n'importe où. (Partout).
 Il travaille n'importe comment.
 Il peut arriver n'importe quand.
On se rappelle la fameuse formule donnée à une certaine politique
française :
 Mettre n'importe qui n'importe où, pour n'importe quoi.
☞ Chacun:
Ce pronom n’a pas de pluriel, il désigne les personnes et les choses.
 Chacun travaille pour soi.
 J’ai acheté chacune de ces chemises à vingt dollars.
 Ces romans coûtent cinq livres égyptiennes chacun.
Le pronom (chacun) placé avant le verbe se construit avec
(son, sa, ses).
 Chacun doit parler à son tour.
Lorsque le pronom (chacun) est placé après le verbe, il se
construit indifféremment avec (son, sa, ses) ou avec (leur,
leurs).

(144)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Les abeilles bâtissent chacune (sa) ou (leur) cellule.


☞ Le pronom indéfini "un"
Il est le plus souvent construit avec l'article (l'un, l'une; les uns, les
unes):
 Victor Hugo est l'un des auteurs les plus célèbres du XIXe
siècle.
 L'Europe doit à la Méditerranée l'un de ses contacts avec
l'Orient.
Il n'accompagne jamais un nom, il est ordinairement opposé à autre
dans les locutions l'un et l'autre, ni l'un ni l'autre.
 Ce sont deux vrais amis; ils se sacrifient l'un pour l'autre.

 Pluralité
☞ D'autres
 J'ai déjà lu ces livres. Vous en avez d'autres? (d'autres livres).
☞ Quelques un(e)s
 Tu as des amis en France?
Oui, quelques-uns. (Quelques amis)
☞ Plusieurs :
 Vous avez lu des romans de Balzac?
Oui, plusieurs (plusieurs romans), j'adore cet auteur.
 On est toujours moins perdu lorsqu'on est plusieurs.
☞N'importe lesquels, lesquelles (pour les personnes et les
choses).
 Quelles jaquettes veux- tu importer?
N'importe lesquelles. Ça n'a pas d'importance.

 Totalité
☞ Tout
Le singulier (tout) est neutre ; il s’emploie pour les choses. Le pluriel
(tous) et (toutes) s’emploie pour les personnes et pour les choses. Ce
pronom n’a pas de féminin singulier.
 L’homme ne peut pas tout savoir.
 Il y a trente filles dans la classe ; toutes sont polies.
 Levez – vous, tous.
Tout peut être utilisé comme adjectif indéfini, adjectif qualificatif ou
nom commun:
- Il est nom commun quand il est précédé de l'article :
(145)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 le tout est plus grand que la partie.


Au pluriel, on dit les touts : les touts et leurs parties.
- Il est adjectif indéfini quand il accompagne ou détermine un nom :
 À notre pays, on respecte tous les droits de l'homme.
- Il est adjectif qualificatif quand il signifie tout entier :
 tout le discours était ennuyeux.

 Ressemblance et différence
☞ Le même, la même, les mêmes
 J'adore ton sac. Il est superbe.
Si tu veux le même (le même sac), il y en a encore dans la
boutique.
☞ Un autre, une autre, d'autres
 Prendre qqn pour un autre (une autre personne); une chose
pour une autre.
 Moi et les autres; Tendre une main, puis l'autre.
(Opposé à un) L'un… l'autre; les uns… les autres.
 L'un est riche, l'autre est pauvre.
 Les uns sont de cet avis, les autres n'en sont pas.
 L'un n'est pas meilleur que l'autre.
 Aller tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre.
 Quel flatteur! il dit d'une façon et fait d'une autre.
☞ D'autres : d'autres choses.
Considérons l'emploi du pronom "d'autres" dans ces
locutions:
 Il n'en fait jamais d'autres : il commet toujours les mêmes
sottises, les mêmes étourderies.
 Il en sait bien d'autres (malice, tours, etc.).
 J'en ai vu bien d'autres (choses extraordinaires).

EXERCICES PRATIQUES
1. Mettez le pronom sujet "on" et mettez le verbe au présent (3e personne du
singulier) :

- Dans un hôpital, ... ne (devoir) pas faire de bruit.


Dans un hôpital, on ne doit pas faire de bruit.
 ... (frapper) à la porte.
 Ici, ... (parler) l'anglais, l'allemand et le japonais.
(146)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 ... ne (pouvoir) pas toujours gagner.


 Tu viens! ... (aller) au cinéma.
 En France, ... n'(avoir) pas de pétrole, mais ... (avoir) des idées.
2.Choisissez entre quelque chose de, quelqu'un de, rien de, personne de
 Je viens de recevoir ... joli.
 Il n'y a ... sûr dans ce projet.
 Vous dites ... évident.
 Tu as l'air de porter ... lourd.
 Cet avocat est ... actif.
 Je ne vois ... connu dans cette foule.
 C'est ... très intelligent.
 Je ne connais ... génial.
 Vous faites ... interdit.
 Je ne trouve ... intéressant à lire.
3. Construisez la phrase en imitant le modèle :
A. Enregistrer une chanson. Je ...
J'enregistre plusieurs chansons.
 Aller chez le dentiste une fois par an. On ...
 Lire un journal par jour. Elle ...
 Poser une question. Nous ...
 Jouer une valse de Chopin. Le pianiste ...
 Traduire un roman. Vous ...
B. Avoir un jour de congé. Je ...
J'ai quelques jours de congé.
 Revenir dans une minute. Le gardien de l'immeuble ...
 Avoir un ami au Mexique. Tu ...
 Déboucher une bouteille de Champagne. Nous ...
 Acheter une affiche. Il ...
 Faire une critique. Vous ...
C. J'invite beaucoup d'ami(e)s ... ne peuvent pas venir.
Quelques-uns(es) ne peuvent pas venir
 J'aime tes idées mais ... sont étranges.
 Ces jeunes viennent d'avoir dix-huit ans mais ... ne veulent pas voter.
 Est-ce que je peux emprunter ... de tes livres?
 Elle reçoit beaucoup de cartes postales. ... arrivent de très loin.
 Beaucoup de plages sont propres mais ... sont polluées.
(147)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

D. ... les magasins (être) fermés le dimanche.


La plupart des magasins sont fermés le dimanche.
 ...les jeunes filles (faire) attention à leur silhouette.
 ...les femmes (vivre) plus longtemps que les hommes.
 ...les trains (partir) à l'heure.
 ...les gens (être) égoïstes.
 …le temps, il (faire) beau dans le sud de la France.
4. Complétez les phrases en introduisant l'un(e)... l'autre :
- Je vois deux taxis : ... est occupé, ... est libre.
Je vois deux taxis : l'un est occupé, l'autre est libre.
 Je regarde deux tableaux : ... est de Renoir, ... est de Monet.
 Je confonds ces deux femmes : ... ressemble beaucoup à ...
 Voici deux jeunes gens: ... est anglais, ... est irlandais.
 Il y a deux vendeuses : ... est souriante, ... n'est pas aimable du tout.
 Ces deux hommes ? ... est intéressant, ... est ennuyeux.
5. Inventez la suite de la phrase en utilisant les un(e)s ...les autres...
- Il y a beaucoup de voyageurs dans la gare : ...
Les uns sont pressés, les autres prennent leur temps.
 J'envoie beaucoup de cartes postales :...
 Nous connaissons beaucoup de restaurants :...
 Elle achète plusieurs cadeaux :...
 Il a beaucoup d'idées :...
 Ces touristes viennent de pays différents :...
6. Remplacez les ... par: l'une à l'autre , l'un ou l'autre, l'un de l'autre, l'un ...
l'autre, ni l'un ni l'autre.
 ... dit oui, ... dit non.
 Je n'aime ...
 Elles pensent ...
 Ils sont jaloux ...
 Tu peux acheter ..., les deux sont beaux.
7. Répondez négativement à la question
- Vas-tu quelque part cet été? Non, je ne vais nulle part.
- Es-tu chez toi ce soir ? Non, je suis autre part (ailleurs).
 Vas-tu à Lyon?
 En juin, vas-tu quelque part?
 Où est ton stylo ?
(148)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Est-il dans ta poche


 Vas-tu quelque part dimanche ?
 Veux-tu dormir dans cet hôtel ?
8. Compléter les phrases suivantes par: on, quelqu’un, quelques-uns(e)s,
quelque chose, quelque part:
 ..................a laissé son journal sur la banquette du train.
 Il y a ..................que je ne comprends pas dans ce mode d’emploi.
 Bientôt, ..............pourra aller en Grande-Bretagne par le tunnel sous la Manche.
 Les enfants n’ont pas mangé tous les chocolats. Il en reste encore ..............
 J’ai déjà rencontré cette dame .............., mais je ne sais plus où.
 Je n’arrive pas à trouver la rue des Franc-Bourgeois; je vais demander à .............
 ..................ne doit pas fumer dans cette salle.
9.Complétez avec: certains, d’autres, aucun, plusieurs, quelques et un(e) autre.
 Il a plu pendant …………... mois. C’était long ! On avait l’impression que ça ne
finirait jamais. Heureusement, depuis …………. jours, ça y est : le soleil est enfin
revenu !
 Voici les résultats de votre examen. ,………… les plus nombreux, ont assez bien
réussi,………un peu moins bien mais ……. d’entre vous n’a réussi tous les exercices.
 Ils ont déjà ……… enfants, au moins cinq ou six, et ils en veulent encore ………. !
Mais ils disent que, cette fois, ce sera le dernier.
10. Répondez en employant un des pronoms tout, tous, toutes :
A. Est-ce que tout va bien ici ? Oui, merci, tout va bien.
 Est-ce que vous comprenez ... dans cet article ?
 Est-ce qu'un médecin doit ... dire à son malade ?
 ... est-il parfait sur la terre ?
 Est-ce que ... est en solde?
 Est-ce qu'il faut ... jeter?
B. Est-ce que tous ces parfums sont chers ?
Oui, ils sont tous chers. (Oui, tous sont chers.)
Non, ils ne sont pas tous chers. (Non, tous ne sont pas chers.)
 Est-ce que tous ces arbres sont en fleurs ?
 Toutes ces informations sont-elles exactes ?
 Est-ce que toutes les émissions de télévision sont bonnes ?
 Est-ce que tous tes copains vont à ce concert ?
 Est-ce que tous ces disques sont à toi ?

(149)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

5. LES PRONOMS INTERROGATIFS


A. Les pronoms interrogatifs d’identité
Les pronoms interrogatifs d’identité ont une forme courte et une
forme longue :

Personnes Choses
Fonction Courtes Longues Courtes longues
Sujet Qui qui est-ce qui ------ qu’est-ce qui
COD Qui qui est-ce que Que qu’est-ce que
COI à qui à qui est-ce que à quoi à quoi est-ce que
de qui de qui est-ce que de quoi de quoi est-ce que
avec qui avec qui est-ce que avec quoi avec quoi est-ce que

Fonctions des pronoms interrogatifs d'identité:


 sujet / personnes
 Qui a mangé la pomme ?
 Qui est-ce qui a mangé la pomme ?
 sujet / choses
 Qu’est-ce qui vous préoccupe ? (L’examen)
 Qu’est-ce qui s'est passé (est arrivé) ? –Un accident.
 objet direct / personnes
 Qui avez-vous vu ?
 Qui est-ce que vous avez vu ?
 objet direct / choses
 Que manges-tu ?
 Qu’est-ce que tu manges ?
 Que mange Pierre ?
 Qu’est-ce que Pierre mange ?
 Qu’a dit ta mère?
 Qu’est-ce que ta mère a dit ?
 Qu’as-tu mangé?
 Qu’est-ce que tu as mangé ?
 Que boit- il ? – De la limonade.
 Qu’est-ce qu’il boit ? – De la limonade.
 Qu’est-ce qu'il s'est passé (est arrivé) ? Il s'est passé un
accident.
(150)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Remarque: pour poser une question sur l'action (verbe), on utilise


Que + v. faire conjugué au même temps:
 Je lis des romans français.
Que fais-tu? Qu'est-ce que tu fais?
 objet indirect / personnes
 À qui parles-tu ?
 À qui est-ce que tu parles ?
 À qui est ce journal ?
 De qui parles-tu ?
 De qui est-ce que tu parles ?
 Avec qui parles-tu?
 Avec qui est-ce que tu parles ?
 Chez qui es-tu allé ?
 Chez qui est-ce que tu es allé ?
 objet indirect / choses
 À quoi t’attends-tu ?
 À quoi est-ce que tu t’attends ?
 De quoi as-tu besoin ?
 De quoi est-ce que tu as besoin ?
 Avec quoi t’amuses-tu?
 Avec quoi est-ce que tu t’amuses ?

B. Les pronoms interrogatifs de choix:


Ces pronoms représentent une personne ou une chose déjà nommée.
Ce sont lequel, laquelle, lesquels, lesquelles ; ils peuvent remplir
plusieurs fonctions :

 Sujet:
 Il y a deux romans; lequel est le plus intéressant ?
 Complément d'objet direct:
 Laquelle de ces voitures aimerais-tu posséder ?
 Lesquels de ces romans avez-vous lus ?
 Lesquelles de ces revues achètes-tu régulièrement ?
 Avec une préposition:
On contracte les prépositions à et de avec lequel, lesquels et
lesquelles :
- à lequel  auquel
- de lequel  duquel
(151)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

- à lesquels  auxquels
- de lesquels  desquels
- à lesquelles  auxquelles
- de lesquelles  desquelles
 Auquel de tes enfants as-tu téléphoné ?
 Auxquelles de ces femmes a-t- il remis un questionnaire ?
 Auxquels de ces étudiants parlais-tu ?
 À laquelle de ces politiciennes faites-vous confiance ?
 Duquel de ces outils te sers-tu le plus ?
 De laquelle de ces revues aimez-vous les illustrations ?
 Desquels de ces outils as-tu besoin ?
 Desquelles de ces chansons aimez-vous les paroles ?

EXERCICES PRATIQUES
1. Complétez avec les mots interrogatifs qui conviennent: Qui/ Qui est- ce qui/
Qui est- ce que/ Que? Qu’est- ce que/ Qu’est- ce qui.
 Ce livre est très intéressant, …………te l’a offert?
 ……………tu veux faire samedi soir?
 Je ne comprends pas bien, ………….vous voulez dire dans cette phrase?
 ………….. a gagné la Coupe de France de football?
 Quand vous étudiiez à Paris, ………….faisiez- vous le samedi et le dimanche?
 …………..avez- vous vu le samedi soir 25 novembre à 17 h?
 …………… avez- vous rencontré ensuite à 20 h? Continue le policier.
 Oh! Là, là! Il y a beaucoup de monde dans cette rue, ………….. se passe?
 Moi, je prends une limonade et vous, ……………prenez- vous?
 ……………avez- vous rencontré, M. Dubois ou Mme Lamotte?
 ……………tombe ? (L'enfant)
 ……………tombe sur la montagne ? (la neige)
 ..………….. manque dans la classe ? (Sonia et Bruno)
 …………… manque sur la table ? (les verres)
 …………… passe vite ? (le temps)
 …………… tu fais comme sport ?
 …………... ne va pas?
 …………… il y a comme film ?
2. Qui est- ce qui? Ou Qui est- ce que? Trouvez la question.
- C’est Pierre qui a fait ce programme.

(152)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

- Hier soir? J’ai rencontré Véronique et Patrick?


- Je suis sûre que c’est Sophie. Elle oublie toujours ses lunettes.
- Daniel. Son tableau est joli, n’est- ce pas?
- Nous avons emmené les enfants et un des leurs copains.
- Elles ont invité Thierry, Hélène et Catherine.
3. Complétez les phrases suivantes par: quel ou lequel en faisant l’accord
nécessaire:
- Vous qui avez vu presque tous les films de Fellini.
Lequel préférez- vous?
Quel est celui que vous préférez?
 Il y a plusieurs restaurants grecs au Quartier latin.
……….. me conseilles- tu?
………….est celui que vous préférez?
 Regarde ces deux robes!
………….choisirais- tu?
……………. est celle que tu choisirais?
 Il y a beaucoup de monuments à Paris.
…………….avez- vous visités?
…………….sont ceux que vous avez visités?
 Vous avez répondu à toutes les questions?
……………vous ont paru difficiles?
……………sont celles qui vous ont paru difficiles?
4. Complétez avec quel ou lequel. (Attention aux accords).
 Il y a nombreuses bibliothèques à Grenoble.
- Oui, je sais mais …………..préfères- tu?
 J’aimerais bien aller au cinéma. Tu viens avec moi?
- Oui d’accord, mais ……………film allons- nous choisir?
 Tu vas acheter une nouvelle voiture?
- Oui, mais je ne sais pas ………….prendre.
 Tu peux me prêter des ciseaux?
- Oui, bien sûr, ……………veux- tu? Les grands ou les petits?
 Tu as des disques de Francis Cabrel?
- Oui, j’en ai plusieurs. …………. Chansons veux- tu écouter?
 Il y a tellement de jolies chaussures dans ce magasin que je ne sais pas ………..
acheter.
 Pendant mes vacances, j’ai visité la Grèce.
- C’est beau n’est- ce pas? ……….. ville as- tu préféré?
(153)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

6. LES PRONOMS RELATIFS


Les pronoms relatifs peuvent être simples (qui, que, où, dont) ou
composés (lequel, laquelle, etc.)

A. Les pronoms relatifs simples


 «QUI» sujet
Comme sujet, «qui » s'applique à des choses ou des personnes :
 Les perroquets sont des oiseaux qui imitent la voix humaine.
 Prenez la route qui tourne.
 Adressez-vous à l'employée du guichet n °4; c'est celle qui
s'occupe des passeports.
 Celui qui a dit ça est un menteur.
 «QUI» complément d’objet indirect
Comme complément, «qui» est précédé d'une préposition et ne
s'applique pas aux choses
 je connais la femme à qui il envoie des fleurs.
 «QUE » complément d'objet direct
«Que» s'applique à des personnes ou des choses. Il est généralement
complément d'objet direct
 Les Fortelle sont de très bons amis, nous connaissons ces amis
depuis dix ans. (Ces amis; objet direct du verbe connaissons)
- Les Fortelle sont de très bons amis que nous connaissons
depuis dix ans.
 Le musée est consacré à la peinture du XIXe siècle. André
visitera ce musée samedi prochain. (Ce musée: objet direct du
verbe visitera)
Le musée qu’André visitera samedi prochain est consacré à la
peinture du XIXe siècle.
 Voici mon cousin Pierre que je voulais vous présenter depuis
longtemps.
 Les étudiants lisent les romans que les professeurs proposent.
 Je lis le livre que m'a offert ma sœur.
 Je lis la brochure que m'a offerte mon frère.
 DONT
«Dont» peut s'appliquer à des personnes ou à des choses.
Il remplace un complément introduit par de.
1. Complément du nom.

(154)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Tu devrais lire ce roman, l'auteur de ce roman a reçu le prix


Goncourt. (Ou Son auteur a reçu le prix Goncourt)
- Tu devrais lire ce roman dont l'auteur a reçu le prix
Goncourt.
 C'est un chanteur très célèbre, tout le monde connaît les
chansons de ce chanteur. (Ou Toute monde connaît ses
chansons.)
- C'est un chanteur très célèbre dont tout le monde connaît les
chansons.
2. complément du verbe.
 J'ai écouté avec plaisir ce pianiste. On m'avait beaucoup parlé
de ce pianiste.
- J'ai écouté avec plaisir ce pianiste dont on m'avait beaucoup
parlé.
 Mes parents m'ont offert un disque dont j'avais envie depuis
longtemps. (Avoir envie de….)
 C'est la vieille cousine dont j'ai hérité.
(Dont, complément d'objet indirect du verbe hériter).
3. complément de l'adjectif.
 Je viens d'acheter un magnétoscope. Je suis très satisfait de ce
magnétoscope.
- Je viens d'acheter un magnétoscope dont Je suis très
satisfait. (Être satisfait de…)
 OÙ
«Où»: ne s'applique qu'à des choses et est toujours complément
circonstanciel de temps ou de lieu.
1. Complément de lieu.
 La Bourgogne et le Bordelais sont des régions; on produit de
très bons vins dans ces régions.
- La Bourgogne et le Bordelais sont des régions où on produit
de très bons vins. (= des régions dans lesquelles on…)
 Leur appartement a une terrasse où ils ont installé une table
de ping-pong. (= une terrasse sur laquelle ils ont…)
Où s'emploie après les adverbes là, partout:
 Là où il habite, on trouve peu de magasins. (= dans l'endroit
où…)
 Partout où il va, il se fait des amis.
Où s'emploie aussi après les prépositions de et par:
(155)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Montez au dernier étage de la tour Eiffel d'où vous aurez une


vue magnifique sur Paris.
 Indiquez-moi la route par où il faut passer.
2. Complément de temps.
Après un nom qui indique le temps: l'époque où, l'instant où, le
moment où l'heure où, le mois où , etc.
 Je suis arrivé à Paris un jour. Il faisait un temps splendide ce
jour-là.
- Je suis arrivé à Paris un jour où il faisait un temps splendide.
 Nous étions aux Etats-Unis l'année où le président Kennedy a
été assassiné.
N.B.
La première fois que (et non la première où) :
Ex : La première fois que je l’ai rencontré, je ne l’ai pas trouvé
sympathique.

B. Les pronoms relatifs composés

Qui
PRÉPOSITION + lequel, laquelle,
lesquels, lesquelles

 Si l'antécédent est une personne; on utilise «


préposition + qui »
 C'est un ami. Je vais souvent faire de la bicyclette avec cet ami.
- C'est un ami avec qui Je vais souvent faire de la bicyclette.
 Monsieur Durand est un Collègue. Vous pouvez compter sur lui.
- Monsieur Durand est un Collègue sur qui vous pouvez
compter.
 C'est vraiment quelqu'un à qui on peut faire confiance. (Faire
confiance à…)
 L'antécédent est une chose ou un animal:
Préposition + lequel/ laquelle/ lesquels/ lesquelles.

(156)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Au zoo, il y a des animaux. Il est interdit de donner de la


nourriture à ces animaux.
- Au zoo, il y a des animaux auxquels il est interdit de donner
de la nourriture.
 Voici des photos sur lesquelles on peut voir toute ma famille.
 Une scie est un instrument avec lequel on coupe le bois.

Notez bien
1- Quand (lequel) est précédé de la préposition (à) ou de
la préposition (de), il y a contraction.
- à + lequel = auquel.
- à + lesquels = auxquels.
- à + lesquelles = auxquelles.
- de + lequel = duquel.
- de+ lesquels = desquels.
- de + lesquelles = desquels.
 Voici le roman. Je tiens à ce roman.
Voici le roman auquel je tiens.
 Ces hommes sont polis. Je parle à ces hommes.
Ces hommes auxquels je parle, sont polis. Ou
 Ces hommes à qui je parle, sont polis.
2- On remplace généralement (duquel, de laquelle, desquels,
desquelles) par le pronom (dont).
 Voici l’élève. Je parle de cet élève.
Voici l’élève dont je parle
 Voilà les livres. Ma sœur parle de ces livres.
Voilà les livres dont ma sœur parle.

EXERCICES PRATIQUES
1. Mettez qui ou que :
 Où est le livre ... était ici?
 Où est le livre ... tu viens de lire ?
 C'est un homme ... est très aimable.
 C'est un homme ... j'admire.
 J'ai découvert un film ... j'ai trouvé excellent.
 Il y a un mois, j'ai vu un film ... est encore à l'affiche.

(157)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Les cours de russe ? Ce sont des cours ... je suis régulièrement et ...
m'intéressent.
 Valérie est une fille ... plaît beaucoup à Antoine et ... il aime beaucoup.
2.Réunissez les deux phrases par le pronom relatif dont :
A. J'ai un appartement. Les pièces de cet appartement sont claires.
J'ai un appartement dont les pièces sont claires.
 Il travaille dans une société. Le directeur de cette société est jeune.
 Hier soir, j'ai rencontré un jeune homme. J'ai oublié le nom de ce jeune
homme.
 Tu peux écouter ton père. Les conseils de ton père sont souvent bons.
 Nous suivons une direction. Nous ne sommes pas très sûrs de cette direction.
 C'est un bon résultat. Je suis satisfait de ce résultat.
 Ce sont de jeunes sportifs. Je m'occupe de ces jeunes sportifs.
 Est-ce que tu as lu ce reportage ? On a beaucoup parlé de ce reportage.
 Je prends plusieurs médicaments. J'ai besoin de ces médicaments.
B. Je connais une plage. (Son sable est très fin).
Je connais une plage dont le sable est très fin.
 Nous avons un copain. Son père a un grand bateau.
 C'est un peintre connu. Ses tableaux se vendent cher.
 Elle a fait un gâteau au chocolat. Son goût est amer.
C. Je vais lui offrir ces bretelles. (Il en a envie).
Je vais lui offrir ces bretelles dont il a envie.
 Il a quitté ce club de tennis. (Il en faisait partie).
 Nous avons un ordinateur. (Nous en sommes très contents).
 Ils ont passé une soirée extraordinaire. (Ils s'en souviendront toujours).
3. Mettez dont ou que :
 Voilà le dictionnaire ... j'ai besoin.
 C'est le dictionnaire ... j'utilise tout le temps.
 Le dîner ... tu nous as servi était délicieux.
 L'aspirateur ... je me sers d'habitude ne marche plus.
 La maison ... nous apercevons là-bas semble inhabitée.
 J'ai fait une bêtise ... je me suis aperçu un peu tard.
 L'enfant ... elle s'occupe a quatre ans.
 L'enfant ... elle garde a quatre ans.
 Le bruit...vous entendez vient de la rue.
 C'est un animal ... nous n'avons pas peur.
(158)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

4. Réunissez les deux phrases par le pronom relatif où :


A. Nous irons à Rome. Nous ne sommes jamais allés à Rome. (ou Nous n'y
sommes jamais allés).
Nous irons à Rome où nous ne sommes jamais allés.
 Ils sont allés dans une île. (Leurs amis y ont une petite maison de pêcheur)
 Je ne veux pas vivre à Marseille, (je ne connais personne à Marseille)
 Dans la rue (j'y fais mes courses) le stationnement est interdit.
 Le quartier (vous y habitez) est très agréable.
 Je ne suis jamais retournée dans le village (j'y suis née).
B. R est arrivé un jour. (J'avais mal aux dents ce jour-là).
R est arrivé un jour où j'avais mal aux dents.
 Nous sommes partis à l'instant (ils arrivaient à cet instant-là).
 Il y a eu de graves inondations l'année (son fils est né cette année-là)
 Tu n'oublieras jamais le moment (il t'a dit «je t'aime » à ce moment-là)
 Hier, nous sommes rentrés à l'heure (nous sortons d'habitude à cette heure-là).
 Vous êtes allés à la piscine un jour (il pleuvait ce jour-là).
C. Dans la région, (je viens de cette région), il y a beaucoup de vignes.
Dans la région d'où je viens, il y a beaucoup de vignes.
 Ils nous ont montré leur terrasse (ils ont une très belle vue de cette terrasse).
 On va fermer le musée (ils sortent de ce musée).
 Viens chez moi ! J'ai un grand balcon (nous verrons le feu d'artifice de mon
balcon).
5. Mettez le pronom relatif composé (lequel, laquelle, lesquels, lesquelles) après la
préposition indiquée :
- C'est une journée pendant ... nous nous sommes bien amusés.
C'est une journée pendant laquelle nous nous sommes bien amusés.
 Comprends-tu la raison pour ... il est parti?
 Je ne me rappelle plus le nom de l'avenue dans ... j'ai garé ma voiture.
 Ne perds pas tes billets sans ... tu ne pourras pas entrer.
 L'arbre sous ... vous vous trouvez est un cerisier.
 Les routes par ... nous sommes passés étaient en mauvais état
6. Mettez qui ou lequel (laquelle...) après la préposition :
Ce sont des gens à ... je téléphone souvent.
Ce sont des gens à qui (auxquels) je téléphone souvent.
 Voici Julien avec ... je fais du bateau tous les week-ends.
 Ils ne connaissent pas très bien les personnes chez ... ils sont invités ce soir.
 Les copains à ... j'écris ne reviendront que le mois prochain.

(159)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Le candidat pour ... nous avons voté n'est pas élu.


 C'est un joueur contre ... il s'est battu avec courage.
7. Complétez par qui ou lequel (laquelle...) après la préposition :
 Je te présente Charlotte avec ... je suis allé en Espagne.
 Elle a une bicyclette avec ... elle fait de grandes balades.
 L'aventure à ... nous avons participé était extraordinaire.
 C'est un pays pour ... j'ai une vraie passion.
 C'est un homme pour ... j'ai une vraie passion.
 Ce sont des arbres à côté de ... je me sens tout petit.
8. Relier les propositions suivantes au moyen d’un pronom relatif:
 Les étudiants étudient par cœur les poèmes. Les professeurs proposent ces
poèmes.
 J'ai des amis français. J'écris toujours à ces amis
 Tu imagines une histoire; tu vas la raconter aux enfants.
 Nous avons pris le train à l’instant; mes amis sont arrivés à cet instant.
 Il travaille dans une école ; le directeur de cette école est Tunisien.
 Je vous présenterai mes amis, je leur ai parlé de vous.
 J'ai reçu le programme du congrès. J'ai l'intention d'y participer.
9. Complétez par le pronom relatif qui convient :
 Je vais te raconter la bêtise ... je viens de faire.
 Il s'est arrêté de parler au moment ... il l'a vue.
 C'est quelque chose ... lui fera plaisir.
 Pouvez-vous me prêter ce dictionnaire ... j'ai besoin?
 Donne-moi ton numéro de téléphone ... je ne me souviens plus.
 Vous prendrez ce chemin au bout de ... vous trouverez une auberge de
jeunesse.
 Montre-moi la mairie ... tu t'es marié.
10. Remplacez les points par le pronom relatif convenable
 J'ai acheté l'ordinateur…….. j' avais besoin.
 Je vous présenterai mes amis…….je vous ai souvent parlé .
 Il cueille des cerises……… sont délicieux.
 Les enfants……. sont les frères de Jean, jouent dans la rue.
 La bombe a explosé dans le wagon…. j'avais voyagé.
 Les bons outils ……l'ingénieur a envie coûtent chers.
 Le professeur sait bien ses devoirs. Il travaille sérieusement.

(160)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

3. LES MOTS INVARIABLES


A. Les prépositions
Définition
La préposition est un mot invariable qui permet de marquer un
rapport entre le mot qui la précède (verbe, nom ou adjectif) et celui
qu'elle introduit.
La préposition peut être simple (de, à, après, contre, dans…) ou
complexe (à travers, au lieu de, près de, quant à…).

La préposition peut servir à exprimer diverses relations :


1° pour marquer le lieu : dans, en, chez, vers, devant, derrière, sur,
sous, entre, parmi.
 Je travaille dans une grande université.
 Tu viens chez moi? Il vient de Rome.
- Destination et localisation des villes: à.
 Je vais à Paris
 Il habite à Paris.
- Destination et localisation des pays et des régions: Pays ou
région Masculin singulier au (en devant une voyelle); Féminin
singulier en; pluriel aux
 (le Portugal) Il va au Portugal chaque été.
 Je passe mes vacances au Portugal.
 (la France) Nous allons en France.
 Elle vit en France depuis 2 ans.
 (la Catalogne) Ils sont venus en Catalogne.
 Ils vont rester vivre en Catalogne.
 (l’Aragon) Elle passe ses vacances en Aragon.
 Nous irons en Aragon ce week-end.
 (les Etats-Unis) Je pars aux Etats-Unis.
 Il aimerait vivre aux Etats-Unis.
2° pour marquer le temps : de, à, avant, après, pendant, depuis,…
- de ... à ... (marqueurs d’une durée): de 2001 à 2008, de 8 h à
13h, du 4 au 8 avril, de mars à octobre, etc ...
 Nous avons travaillé de huit heures à midi.
- pendant (durée effective présente ou future) :
(161)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 J’ai travaillé chez IBM pendant 7 ans.


 Nous logerons ici pendant 4 jours.
- il y a (temps passé entre l’action et le présent) :
 Il est parti il y a 3 ans.
- depuis (durée qui continue dans le présent) :
 Elle habite ici depuis 2 ans.
- dans (temps futur entre l’action et le présent) :
 Le train partira dans 15 minutes.
- en (durée nécessaire pour accomplir une action) :
 Il réparera la télé en une heure environ.
- il y a / ça fait (familier)... que (s’utilise pour le temps passé
ou la durée d’une action présente) :
 Il y a/Ça fait deux ans qu’elle travaille ici. Il y a/Ça fait deux
ans qu'elle est arrivée ici.
3° pour marquer l'attribution : à, pour ;
 Nous avons acheté un cadeau pour notre mère.
4° pour marquer la provenance et le moyen: de, par, en
 Pierre vient de Paris en train.
5° pour marquer la manière : avec, sans, selon ;
 Le professeur corrige les réponses avec un stylo vert.
6° pour marquer la cause : par, pour ;
 Ils travaillent pour réussir.
7° pour marquer la direction : vers, contre, envers, voici, voilà ;
 Ils se dirigent vers le centre-ville.
8° pour marquer l'identité (dans l'apposition) : de.
 Le Caire est la capitale d'Egypte.

Les prépositions les plus fréquents sont: à, de, en

 La préposition à.
La préposition à sert à marquer :
 Elle peut être un complément d'un verbe:
 Ah! Je commence à comprendre.
 Ils jouent au foot.
 complément d'un adjectif:
 C'est facile à dire mais difficile à faire.
 Complément d'un adverbe:

(162)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Je n'ai rien à ajouter.


 Il y aurait beaucoup à dire.
 Complément d'un nom avec une idée d'utilisation, d'emploi:
Une machine à laver, une machine à coudre, une assiette à soupe.
On notera la distinction entre assiette à soupe et assiette de soupe : le
premier désigne un récipient, le second désigne le contenu.
 Complément d'un nom avec une idée de description:
 La fille aux yeux verts, le garçon aux cheveux noirs.
 L'homme à la voiture rouge est très réputé dans la région.
 Elle introduit un complément de mode :
 Il parle à voix basse.
 Ces sacs sont faits à la main, en revanche ceux-là sont faits à la
machine.
 Devant un moyen de transport si celui-ci n’est pas fermé :
 Je vais au marché à pied/à cheval/à moto/à bicyclette/à vélo,
etc.
 Elle peut aussi indiquer:
- l'idée de temps précis :
 Je viendrai à huit heures.
 Au printemps, tout revit.
Pour les jours, si le moment n'est pas déterminé avec précision,
l'emploi de à est populaire ou archaïque.
Exemples:
 à soir = ce soir
 à matin = ce matin
 à tous les jours = tous les jours
Pour désigner les saisons, on notera une différence selon que
l'indication est vague ou précise:
 au printemps, en été, en automne, en hiver.
- l'idée de distance:
 Marseille est à 800 km de Paris.
 En T.G.V., Marseille est à trois heures de Paris.
- l'idée de manière:
 Un travail fait à la va vite, du riz à l'indienne.
- l'idée de direction, si le verbe le permet :
 aller à Montréal, se rendre à la plage
- l'idée de lieu :

(163)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Elle introduit un complément de lieu quand on emploie le verbe aller,


habiter, vivre, être, rester, se trouver, etc.:
o Un nom de ville:
 Je vais à Paris. Je vis à Madrid. Je suis à Lyon. Je reste à
Budapest.
o Un nom de pays masculin:
 Je vais/Je vis/Je suis/Je reste au Japon (canada, Portugal,
Liban, Maroc, Soudan,...
o Un lieu en général:
 Je vais, Je suis, Je reste à la plage, au cinéma, à l'aéroport, à
l'hôtel, aux concerts de jazz.
Si un lieu est désigné par un nom de profession, on emploie chez et
non pas au ni à la.
 Elle va chez le médecin.
- l'idée de la composition:
 J'aime la tarte au chocolat et la glace à la vanille.
- Après le verbe jouer si celui-ci fait référence aux sports ou
aux jeux :
 Je joue au ballon/aux cartes.

 La préposition de.
Le plus souvent de marque un rapport d'appartenance et il précède
ainsi en général le complément du nom :
 le livre de Pierre, l'espoir de la récompense.
Mais il peut indiquer :
 la manière, le moyen: c'est un homme de génie, il répond d'une
façon bien claire.
 la matière : un vase d'or,
 le contenu : une carafe d'eau,
 la durée : un travail de dix années,
 l'apposition : la ville de Rome, le mois de mai,
 l'origine : il est né d'un père illustre,
 le lieu (d'origine) :
 J'arrive de la France/de Bretagne/du travail/de l'hôtel.
 Il vient (revient) de Rome.
Elle peut aussi être utilisée:
 pour délimiter la distance de temps ou de lieu:
 De 10h à 14h, je serai au travail.
(164)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 De Lille à Paris, il y a environ 200 kms.


 pour exprimer le mode: Il me regarde d'un air triste, fâché.
 pour exprimer la cause: Il est mort de soif/de peur.
 pour exprimer la mesure: En quatre mois, le bébé a grandi de 5
centimètres et a grossi de 3 kilos.
 après quelqu'un, quelque chose, rien, personne +
adjectif ou adverbe, comme un complément explicatif ou
descriptif:
 Je connais quelqu'un d'intéressant.
 J'ai vu quelque chose de bien pour lui.
 Je ne vois rien d'anormal.
 Il ne connaît personne de sympathique ici.
 après la forme impersonnelle: il est + adjectif+ de + infinitif
 Il est important, intéressant, difficile, etc., de faire cela.
 après une expression de quantité ou contenu:
 Je voudrais un kilo de pommes et une bouteille d'eau.
 après le verbe jouer, quand celui-ci fait référence à un
instrument de musique:
 Je joue du saxophone et vous, vous jouez de la
trompette.
 après beaucoup de verbes, dont voici les principaux:
Abuser de, avoir besoin de, avoir peur de, avoir envie de, dépendre de,
descendre de, dire du bien/du mal de, être amoureux de, être
capable/incapable de, être certain/incertain/sûr de, être chargé de,
être content/mécontent de, être responsable de, être satisfait de, faire
preuve de, parler de, s'agir de, s'inquiéter de, s'occuper de , se
composer de, se méfier de, se moquer de, se passer de, se préoccuper
de, se réjouir de, se rendre compte de, rêver de, rire de se servir, se
souvenir de .

 La préposition en
On emploie la préposition en
 devant une expression de temps pour exprimer la durée d'une
action :
 Il compte lire ce livre en deux jours.
 Il a fait sa composition en deux heures.
 L’électricien installera ce lustre en moins d’une demi-heure.

(165)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 devant un nom de continent, de pays, de province ou de région


féminin ou commençant par une voyelle :
 Mes parents sont en Europe actuellement.
 J’irai en France bientôt.
 Il vit en Espagne depuis sept ans.
 Iras-tu en Provence ou en Bretagne?
 avec les mois, les saisons (été, automne, hiver), les années :
 Il terminera ses études en avril prochain.
 En automne et en hiver, il va à l’école; en été, il travaille.
 Ils se sont mariés en 1990.

Mais : Pierre est souvent malade au printemps.


 avec les moyens de transport :
 Aimez-vous mieux voyager en autobus, en train, en auto
ou en bateau ?
 Il voyage toujours en avion.
Mais : à vélo, à moto, à cheval
 devant un gérondif :
 C’est en travaillant qu’on réussit.
 Il est parti en souriant.
 devant un nom sans article défini :
 Elle est en prison.
Mais : Elle est dans la prison.
 pour indiquer la matière dont un objet est fait (de est aussi
employé quelquefois) :
 Mon portefeuille n’est pas en plastique, il est en cuir.
 Ce complet est en laine.
 dans quelques locutions adverbiales ou prépositives :
 Nous sommes arrivés en même temps.
 J’étais assise en face de lui.
 Il est en train de regarder la télé.
 Que ferez-vous pour moi en retour de ce service ?
 dans certaines descriptions :
 Les pommiers sont en fleur.
 Il semblait en colère.
 Nous prenons nos vacances en famille.

(166)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

L'emploi d'autres prépositions

 La préposition après
Cette préposition marque pour l'essentiel un rapport de postériorité
 dans le temps : après le déjeuner, nous faisons du sport.
 dans l'espace : après la montagne vient la plaine
 La préposition avec
 l'accompagnement : je vais à Paris avec mes parents.
 le moyen : je paie le logeur avec un chèque bancaire
 Il prend congé en nous faisant signe avec la main.
Le français populaire diverge du français soigné dans l’usage de cette
préposition.
Forme incorrecte Forme correcte
- Sortir avec un veston. - Sortir en veston.
- Il est furieux avec lui. - Il est furieux contre lui.
- Il la suit avec les yeux. - Il la suit des yeux.
- Il est assuré avec l'assurance vie - Il est assuré à l'assurance vie
égyptienne. égyptienne.
- Je serai avec vous dans un instant. - Je serai à vous dans un
- Nous avons soupé avec une boîte de instant.
macaroni. - Nous avons soupé d'une boîte
de macaroni.

 La préposition contre
Contre exprime une idée:
- d'opposition:
 Il faut se battre contre l'injustice.
- d'échange:
 Je t'échange ta montre contre mon vélo. D'accord?
- de surface verticale:
 Le tableau est contre le mur.
 La préposition dans
On emploie la préposition dans
 devant une expression de temps pour exprimer le moment où
une action future se produira :
 Le film va commencer dans cinq minutes.
 Il arrivera dans dix minutes.
 Revenez me voir dans deux heures.

(167)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Nous partons dans deux semaines.


 au sens de à l’intérieur de :
 Le crayon est dans le tiroir.
 Nous nous sommes perdus dans New York.
 Elle est dans le jardin.
 Dans la vie, il faut travailler si on veut réussir.
 Nous n'étions pas encore dans l'avion.
 pour indiquer une approximation :
 Elle a dans les 60 ans.
 Ça va coûter dans les 300 dollars.
 pour indiquer la manière, l'état :
 Ils vivent dans la pauvreté et la misère.
 au sens de à travers :
 Nous avancions dans la neige.
 J'ai passé le doigt dans l'anneau.
 La préposition par
Par exprime une idée:
- de passage:
 Pour aller à la faculté de pédagogie, on passe par la rue El gala.
- de quantité:
 Pendant la guerre 1914-1918, les soldats sont morts par
millions.
- de distribution:
 Mettez-vous en rang deux par deux.
 Il va chez le coiffeur deux fois par mois.
- De cause:
 Tu as fait exprès?
Non, j'ai fait ça par inattention, par erreur, par maladresse.
- Par est utilisé avec les verbes qui expriment le début ou la fin
d'une action: commencer par, débuter par, finir par, terminer
par.
- Par fait partie de certaines locutions figées courantes: par
hasard, par chance, par conséquent, par exemple, etc.
 La préposition pour
Pour exprime une idée:
- de destination:
 Il est parti pour Paris.

(168)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Cette lettre est pour vous.


- de but:
 Il est parti pour oublier.
 On se réunira pour parler des vacances.
- de cause (pour=à cause):
 Le magasin est fermé pour congés annuels.
 Il a été condamné pour un vol à main armée.
- de durée ou de date prévue:
 Il s'est absenté pour une heure.
 J'ai un rendez-vous pour la semaine prochaine.
- de prix:
 La villa, Ils l'ont vendue pour 100000 euros.
- De goût, de sentiment:
 Ma mère a une passion pour la cuisine indienne.
 J'ai beaucoup d'amitié pour lui.
- de pourcentages:
 45 pour cent des Français ne partent pas en vacances.

 La préposition sans
Sans exprime une idée:
- de manque:
 C'est un voyageur sans bagages; un homme sans barbe ni
moustache ni lunettes.
- de condition:
 Sans toi, je suis perdue, tu le sais bien!

 La préposition sur
Sur exprime une idée:
- de lieu; de surface:
 marcher sur la plage, flotter sur la mer (On dit que L'arche de
Noé flotta sur les eaux quarante jours), marcher sur le trottoir,
attendre sur le quai d’une gare, passer ses vacances sur la côte
méditerranéenne
- de relation entre deux quantités:
 Ma chambre mesure trois mètres sur quatre.
- sur est utilisé avec les verbes suivants: appuyer sur… ,
compter sur…, baser sur…, s'étendre sur… (Sur huit mètres de
longueur), frapper sur qqn, sur qqch, peser, presser sur un
(169)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

bouton, tirer sur… mettre, porter la main sur…, verser,


répandre un liquide sur…, tomber, retomber sur le toit mais
par terre et sur les toits, Jeter, renvoyer la lumière sur…

 La préposition jusqu'à
Jusqu'à introduit un complément exprimant une idée:
- de lieu (concret ou métaphorique)
 Aller jusqu'à Moscou, jusqu'au Mexique.
 Il a couru jusqu'à la gare.
 Il est venu jusqu'à ma place pour me serrer la main.
 Le garçon a rempli le verre jusqu'au bord.
 Ces évènements remuent les âmes jusqu'au fond (Jusqu'au fond
de l'âme).
- de temps
 Il est resté éveillé jusqu'au matin (Jusqu'au point du
jour, Jusqu'à une heure avancée, Jusqu'au soir, Jusqu'à la
dernière minute, Jusqu'à la fin).
 Il a vécu jusqu'à quatre-vingt-quatre ans.
 Ne touchez à rien jusqu'à mon retour.
 Elle garda le silence jusqu'à sa mort.

Remarque! On confond souvent certaines prépositions.


Distinguez bien:
 En et dans:
 On va à Marseille en voiture ou en train? (= mode de
transport).
 Zut! J'ai oublié mon sac dans le train. (= à l'intérieur).
 Pour et par:
 Il a tué son voisin par accident. (=manière)
 Il a tué son voisin pour 100 euros. (= but).
 Vers et envers:
 Il se dirige vers la place de la république. (=en direction de)
 Il a été toujours adorable envers nous. (à l'égard de, pour nous).
 Entre et parmi:
 Installe-toi entre Sami et Ali. (= deux personnes)
 Il habite entre Le Caire et Tanta. (= deux villes).
 Parmi les écrivains français, mon préféré est Anatole France.
(Parmi suppose toujours plus de deux éléments).
(170)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

EXERCICES PRATIQUES
1- Mettez la préposition «à» ou «dans » devant le nom :
 Est-ce que tu es inscrit ... l'université?
 Elle achète son pain ... la boulangerie. Elle entre ... la boulangerie.
 Où est mon porte-monnaie ? Le voilà, ... ma poche.
 Moi, je veux aller ... la campagne, toi, tu as envie de te promener ... la forêt.
 Eux, ils préfèrent rester ... la maison et lire ... leur chambre.
2- Faites une phrase avec les lieux proposés en employant les prépositions de
lieu comme dans les exemples :
A. La Corée, Séoul, le centre de la ville. Monsieur Park dirige une banque ...
M. Park dirige une banque en Corée, à Séoul, dans le centre de la ville.
 La France, Paris, le cinquième arrondissement. Nous cherchons un
appartement...
 La Suisse, Genève, la vieille ville. Ils travaillent ...
 L'Angleterre, Londres, un beau quartier. Vous vivez ...
 L'Espagne, Séville, le sud du pays. Tu vas en vacances ...
 La Bourgogne, Dy on, une jolie région. Elle fait un séjour ...
B. Le Sénégal, Tombouctou, la banlieue. Ils sont installés ...
Ils sont installés au Sénégal, à Tombouctou, en banlieue.
 Le Mexique, Acapulco, la ville. Est-ce que tu vas habiter ... ?
 Le Portugal, Lisbonne, la banlieue. Il installe une usine ...
 Le Kenya, Nairobi, la ville. Elle a vécu ...
 Le Danemark, Elseneur, la province. Est-ce que Hamlet est toujours ... ?
 Le Japon, Tokyo, la banlieue. Marum habite ...
3. Mettez la préposition «à, de, par, vers ou jusqu'à» selon le sens :
 Nous allons passer ... Rome pour aller ... Florence ... Naples.
 Le bateau ne reste pas ... port, il part ... le large.
 Tu sors ... la gare, tu prends la première rue ... droite, puis la seconde rue ...
gauche et tu marches ... la grille blanche. Tu peux sonner, j'habite là.
 Il nous raccompagnera ... la frontière et s'arrêtera là.
 Ce pont permet de traverser le lac et de passer ... un côté ... l'autre.
4. Faites une phrase avec les éléments suivants en utilisant l'une des
prépositions proposées :
A. chez, derrière, devant, entre, sous, sur
 Poser - son chapeau - la table.
 Avoir rendez-vous - le café de la Paix.
(171)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Acheter - des médicaments - le pharmacien.


 Le petit Pierre - se cacher- les rideaux.
 La montagne - être - belle - le ciel étoilé.
 Ce camping - se trouver - l'autoroute et la plage.
B. à côté de, au-dessus de, au-dessous de, aux environs de, au fond de, au
milieu de, autour de, en face de, loin de, près de
 Une fontaine - se trouver- la place.
 La minijupe - être- le genou.
 La terre - tourner- le soleil.
 Il - partir : il - vouloir - vivre - sa famille.
 Nice - être- la frontière italienne.
 Au cinéma - les spectateurs - être - l'écran.
 On - découvrir - du pétrole - la mer.
 Venir - s'asseoir- moi !
 Il - faire froid : Il - faire - quinze degrés - zéro.
 Il - y avoir - beaucoup de vignes - Bordeaux.
5. Mettez la préposition de temps à ou de devant le nom :
 Je dois partir ... minuit.
 Ce musée est ouvert ... dix heures ... dix-huit heures.
 Est-ce que tu peux peindre ... matin ... soir?
 En été, ... midi, sur la plage, il fait chaud.
 J'ai écouté une émission: ... début ... la fin, je n'y ai rien compris.
6. Mettez la préposition depuis ou pendant :
 Vous dirigez cette entreprise ... douze ans.
 Vous avez dirigé cette entreprise ... douze ans.
 ... mes vacances, j'ai beaucoup marché.
 ... la fin des vacances, je ne fais plus de sport.
 ... la naissance de sa fille, il est tout joyeux.
7. Mettez la préposition pour ou pendant :
 Je m'installe à Paris ... toute une année.
 Nous avons vécu à Paris ... dix ans.
 Elles ont été absentes ... une semaine.
 Elle va partir ... quelques jours, elle se reposera à la campagne.
 Vous avez discuté ... une demi-heure.
8. Mettez la préposition dans ou en :
 Ne t'inquiète pas, je serai là ... deux minutes.
(172)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Elle a appris à conduire ... quelques semaines.


 Tu es jeune, tu apprendras à conduire ... quelques années.
 ... un siècle, comment vivront les gens ?
 Il a lu et compris tout ce dossier ... un quart d'heure.
9. Mettez il y a ou dans :
 Nous finirons de dîner ... un petit moment.
 Je suis rentré de voyage ... trois semaines.
 ... combien de temps serez-vous majeur?
 ... plusieurs années, cet homme a fait une expérience étrange.
 ... quelques instants, le réveil a sonné. Je me lèverai ... deux minutes.
10. Mettez la préposition qui convient : avec, sans, pour, contre, en, par, sur, à, à
cause de.
 ... le brouillard, les avions atterrissent ... du retard.
 Je n'aime voyager ni ... voiture ni ... train. Je préfère aller ... bus, ... cheval ou
... pied.
 Il était furieux. Il est parti ... moi.
 Cette association humanitaire lutte ... la faim dans le monde.
 Vous courez ... la plage et nous sommes couchés ... soleil ... le sable.
 Cette photo-ci est ... couleurs, celle-là est ... noir et blanc.
 Tu achètes toujours les croissants deux ... deux.
 Parmi ces fruits, un ... deux n'est pas assez mûr.
 Est-ce que tu as mis ta chemise ... l'endroit ou ... l'envers?
 C'est la saison des soldes : il y a vingt ... cent de réduction sur les prix.
11. Mettez les prépositions qui conviennent:
 Je vais … les Alpes … faire du ski.
 Il est allé … ville … bicyclette.
 Elle fait … l’escalade … ses risques et périls.
 … force … mentir, il ne se fait plus respecter … personne.
 Il connaît sa grammaire … A … Z.
 Elle est restée … Toronto … Canada … six ans.
 … accident, nous arriverons … l’heure … la gare.
 L’étudiant a échoué … l’examen et a cédé … découragement.
 Il est rentré … voyage … avion.
 Tout le monde veut aller … bord … la mer, mais très peu … gens … la
campagne.
12. Même exercice:
(173)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Il cherche … atteindre le but.


 Il est difficile … vous contenter.
 Elle est partie … Grèce.
 Elle est partie … Paris.
 Cette hypothèse n’est pas facile … vérifier.
 Ce service ne relève pas … mes compétences.
 Les asperges étant trop chères, je me suis rabattu … les artichauts.
 Réagissez … votre tendance … la dépression.
 Il résulte … notre discussion que tout est … reprendre.
 Ne vous reposez pas … vos lauriers.
 Réconciliez-vous … votre belle-mère.
 Il s’est retranché … les arguments sans valeur.
 Il manque … patience.
 Vous manquez … tous vos devoirs.
 Je penche … cette dernière solution.
13. Mettez la préposition qui convient:
 Un Français … cent va … cinéma une fois … semaine.
 C’est un peintre … bâtiment. … deux heures il a abattu un travail fantastique.
 Elle va plus souvent … le coiffeur que … le dentiste.
 Sa fille était insolente; il l’a remise … sa place.
 Sa chambre était … remettre en ordre. Il a remis … place les étagères … sa
bibliothèque.
 … sa salle à manger il y avait une magnifique cheminée … marbre, polie …
la perfection.
 J’ai acheté une douzaine … tasses … café. - Voulez-vous un petit verre …
liqueur?
 Sa fille était assise … un fauteuil; … le canapé était posée sa robe …
chambre.
 Quel but poursuis-tu … travaillant jour et nuit? Est-ce … le dessein …
prendre … l’avance ou bien … dessein … briller … tes supérieurs? Je crois
plutôt que c’est dans l’intention … obtenir une augmentation en vue …
t’acheter une grosse cylindrée.
 … qui as-tu confiance … la vie?
 Il a été confié … l’Assistance publique.
 Il hésitait … lui demander ce service.
 Il est chez nous … une semaine encore.
(174)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

B. Les adverbes

1. Définition :
L’adverbe est un mot (ou une locution) invariable (sauf tout) qui a
pour rôle de modifier ou préciser le sens ; c’est-à-dire qu’il apporte un
complément d’information :
 d’un verbe → il vient souvent.
 d’un adjectif → il est très gentil.
 d’un autre adverbe → il vient assez souvent.
 d’une phrase → décidément, vous êtes bête.

2. Formes:
On peut trouver les adverbes sous forme :
 des adverbes simples : ici, là, hier, assez, heureusement, etc.
 des adverbes complexes : à peu près, tout à coup, etc.
 des adverbes dérivés d'un adjectif:
 sérieux → sérieusement
 rapide → rapidement
 poli → poliment

3. Valeurs et emploi
Les adverbes peuvent exprimer :
-La quantité : beaucoup, trop, assez, peu, davantage, plus, moins,
autant, etc.
 Elle est trop nerveuse en ce moment.
-L’intensité : très, tellement, si, tant, etc.
 Il faisait très chaud, si chaud qu’on ne pouvait plus lever un
doigt !
-La comparaison : plus, moins, aussi, autant, etc.
 Jean est plus jeune que Paul.
-Le temps : alors, après, avant, aujourd’hui, hier, demain,
bientôt, aussitôt, déjà, depuis, maintenant, autrefois, etc.
 On sera bientôt en vacances.
 J’ai déjà lu ce livre.
-Le lieu : ici, là, ailleurs, loin, près, dedans, dehors, arrière, avant,
çà et là, nulle part, autre part, dessus, dessous, devant, derrière,
etc.

(175)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 On se réunit toujours ici ; la prochaine fois on pourrait se


réunir ailleurs.
-L’interrogation : quand, où, pourquoi, combien, comment, etc.
 Combien vous dois-je ?
-La négation : non, ne, ni, pas du tout, etc.
 Je ne parle pas russe.
-L’affirmation : oui, si.
 Il n’a pas plu cette nuit ? – Si, regarde, tout est mouillé
-L’exclamation : comme, combien, etc.
 Comme elle est jolie !
 Combien il a changé!
-La manière : bien, mal, mieux, pire, ainsi, ensemble, soudain, vite,
exprès, par hasard, etc.
 Ils ont été ensemble au cinéma.

4. Les adverbes de modalité :


Ils servent à indiquer l’attitude de celui qui parle par rapport à ce qu’il
dit. Ils peuvent exprimer :
-Le jugement : peut-être, évidemment, naturellement, certes,
dommage, malheureusement, bien sûr, hélas, etc.
 On avait rendez-vous à midi ; évidemment il est arrivé en
retard !
-L’affirmation : oui, certes, en effet, sans doute, etc.
 il était en effet là !
-La négation : aucunement, nullement, etc.
 Je n’ai aucunement promis d’aller au théâtre.
-L’exclamation : comme, que, bravo, chapeau, etc.
 Que tu as grandi, mon enfant !
 Alors là, chapeau ! Tu as réussi.
-L’ordre des événements : d’abord, ensuite, puis, enfin,
finalement, etc.
 Nous allons d’abord mélanger les ingrédients, puis nous les
mettons au four, ensuite nous faisons la sauce, finalement on
met le tout dans une assiette.
- « D’abord », « par ailleurs », « de plus », « en outre »,
« enfin » sont des adverbes utilisés à l’écrit pour indiquer
l’organisation et la hiérarchisation des idées :

(176)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 L’image de la femme est présentée de façon négative dans la


publicité. D’abord elle est présentée comme un objet de
consommation. De plus sa nudité est exploitée. Par ailleurs on
lui un impose une image à laquelle elle doit se ressembler. Etc.
-La précision : même, notamment, plutôt, surtout, seulement, etc.
 Ils sont agaçants, je dirais même insupportables.
 On annonce des grèves, notamment dans les transports.
-La restriction : au moins, du moins, etc.
 Il va être nommé directeur ; du moins c’est ce qu’on dit.
 Ils auraient pu au moins nous dire ce qu’ils allaient faire !

5. Adverbes en « -ment » [mã] :


Ils expriment la manière et sont formés de plusieurs façons selon
l’adjectif :
-Adjectif au féminin+ « -ment » quand celui-ci est terminé par une
consonne ou par « e » :
 lent → lente → lentement
 doux → douce → doucement
 vif → vive → vivement
 cruel → cruelle → cruellement
 rapide → rapidement
 facile → facilement

-adjectif au masculin + « -ment » quand celui-ci est terminé par


« i », « u », « ai » et « é » :
 poli → poliment
 vrai → vraiment
 exagéré → exagérément
 absolu → absolument

-Les adjectifs terminant en « ant » se transforment en


« amment », et les adjectifs terminant en « ent » se transforment
en « emment ».
 violent → violemment
 constant → constamment

N.B. tous les adverbes qui se prononcent [amã] s’écrivent mm ;


comparons : violemment [violamã]

(177)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

ATTENTION :
- On trouve « ément » au lieu de « ement » dans certains adverbes :
aveuglément, commodément, confusément, énormément,
expressément, intensément, précisément, profondément, etc.
- Gentil, impuni et bref donnent : gentiment, impunément,
brièvement.
-Pas tous les mots terminés par « ment » sont des adverbes :
 Avec tous mes remerciements (=nom).

6. Adverbes particuliers :
-Ils peuvent appartenir à plusieurs catégories sémantiques :
 Il travaille bien (manière)
 Il fait bien des erreurs (quantité = beaucoup)
 Il est bien aimable (intensité = très) – Ah, c’est bien lui
(jugement = tout à fait).
☞ L’adverbe « tout » (= entièrement) peut être variable ou
invariable ;
a) Il est invariable devant un adverbe, une préposition ou dans
certaines expressions :
 Il habite tout à côté de chez moi.
 On a passé la soirée tout tranquillement devant la télé.
 Tout à coup elle s’est mise à pleurer.
 On se voit tout à l’heure ? –Tout à fait d’accord.
b) Il est invariable devant un adjectif au masculin :
 Le salon est tout propre mais les meubles sont tous sales.
c) Il s’accorde avec l’adjectif au féminin qui commence par une
consonne ou un « h » aspiré :
 La cuisine est toute sale mais les chambres sont toutes
propres.
d) Il peut rester invariable ou s’accorder quand l’adjectif féminin
commence par une voyelle ou un « h » muet :
 Elle a semblé tout étonnée.
 Elle est tout heureuse.
☞ Plus tôt ou plutôt ? On écrit (adverbe + adverbe) quand il
représente le comparatif de supériorité de l’adverbe tôt ; il est
équivalent de moins tard :
 il est venu plus tôt que prévu.

(178)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Plutôt signifie « de préférence » :


 Je préfère plutôt la viande que le poisson.

7. Comportement de l’adverbe :

-L’adverbe se comporte différemment de la préposition :


 Marche devant ton frère.
La préposition « devant » introduit un G.N. dont elle marque la
fonction ; elle n’a pas de fonction par elle-même ; c’est le groupe tout
entier (préposition + G.N.) qui en assure une, celle de C.C.L.
 Marche devant.
Ici, l’adverbe « devant » assure à lui seul la fonction C.C.L.

-L’adverbe se comporte différemment de la conjonction de


subordination :
 Je finirai après que tu sois parti.
La locution conjonctive « après que » introduit une proposition
subordonnée dont elle marque la fonction ; elle n’a pas de fonction par
elle-même ; c’est l’ensemble (locution conjonctive + proposition
subordonnée) qui en assure une, celle C.C.T.
 Je finirai après.
Ici l’adverbe après assure à lui seul la fonction C.C.T.

-L’adverbe se comporte différemment de la conjonction de


coordination. Certains adverbes, appelés adverbe de liaison, sont
proches par leur sens, des conjonctions de coordination.
Ainsi, la conjonction de coordination se place toujours entre les mots
ou groupes de mots qu’elle coordonne, mais elle ne se rapporte ni à
l’un ni à l’autre :
 Il a tout fait pour réussir, mais il a échoué.

Tandis que l’adverbe se rapporte toujours aux groupes de mots entre


lesquels il établit une relation ; et il peut, à différence de la
conjonction, se placer après ou à l’intérieur du groupe de mots qu’il
détermine :
 Il a tout fait pour réussir, cependant il a échoué.
 Il a tout fait pour réussir, il a cependant échoué.
 Il a tout fait pour réussir, il a échoué cependant.

(179)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

8. Où placer l'adverbe?
-Il se place devant un adjectif ou un adverbe ; et il les suit dans leurs
déplacements :
 Ils sont très sympathiques.
 Je vais plutôt bien en ce moment.
-Il se place après un verbe conjugué à un temps simple :
 Elle travaille beaucoup.
 Parle doucement !
-Il se place entre l’auxiliaire et le participe passé avec un verbe
conjugué à un temps composé :
 Elle a toujours affirmé que c’était vrai.
 La lettre est déjà arrivée.
N.B. L’adverbe peut aller après le participe passé pour lui donner une
valeur plus forte ou parce qu’il est « long » (plusieurs syllabes) :
 Elle a violemment réagi → Elle a réagi violemment
 Elle est déjà arrivée (affirmation) ; elle est arrivée déjà !
(surprise)
-L’adverbe de lieu est toujours placé après l’auxiliaire :
 Je l’ai cherché partout et je ne l’ai trouvé nulle part.
-Sa place varie quand il modifie l’ensemble d’une phrase :
 Autrefois, les enfants jouaient plus dans la rue.
 Les enfants jouaient plus dans la rue autrefois.
 Les enfants, autrefois, jouaient plus dans la rue.
-Les adverbes qui déterminent un participe présent changent de place
selon que le participe est employé comme adjectif (adjectif verbal) ou
comme verbe :
 Il est toujours partant lorsqu’il s’agit de s’amuser ; (l’adverbe
précède l’adjectif verbal.)
 Partant toujours au dernier moment, il arrive en retard ;
(l’adverbe suit le participe présent.)
- Les adverbes « peut-être », « aussi », « ainsi », « à peine », « sans
doute » sont suivis de l’inversion du verbe et du sujet quand ils sont
placés au début de la phrase :
 Il va peut-être venir dans la soirée
 Peut-être va-t-il venir dans la soirée.
L'inversion après peut-être à l'initial de la phrase est surtout utilisé à
l’écrit.

(180)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

EXERCICES PRATIQUES
1. Placez l'adverbe dans la phrase
(Presque) Il est huit heures. → Il est presque huit heures.
 (bien) Tu joues au football.
 (mal) Elle comprend cette phrase.
 (vite) La voiture roule sur la route.
 (souvent) Ils ne vont pas à la piscine.
 (bientôt) Il revient chez lui.
 (beaucoup) Il aime les fleurs
 (tout à fait) Elle est d'accord.
2. Complétez les phrases par un adverbe (attention, l'adverbe est invariable) :
À Paris, les fleurs sont chères, (adjectif)
Les fleurs coûtent... → Les fleurs coûtent cher, (adverbe)
 La vie est dure pour toi, mais tu travailles ...
 Je parle à voix basse : je parle très ...
 Elle appelle d'une voix forte : elle crie ...
 C'est une journée chaude : il fait ...
 Ces gâteaux paraissent bons, ils sentent ...
3. Imitez les modèles pour écrire l'une des deux phrases :
J'utilise seulement ce dictionnaire. → Je n'utilise que ce dictionnaire.
 Ils ont un enfant.
 Elle mange une salade verte.
 Vous prenez huit jours de congé.
 Il y a vingt francs dans ma poche.
 Tu penses à lui
4. Donnez les contraires des adverbes dans les phrases suivantes:
 Il travaille bien en classe.
 Il marche devant.
 Il arrive tôt à son travail.
 D'habitude, tu parles beaucoup.
 En ce moment, vous travaillez moins.
 Pour moi, le temps passe vite.
5. Transformez les adjectifs en adverbes puis placez-les dans les phrases :
difficile - courant - énorme - prudent - poli - fréquent - léger - patient - rare -
profond.
 Antonio parle ... le français, mais Peter comprend ...
(181)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Tu as des qualités : tu conduis ..., tu écoutes ..., et tu réponds ...


 Mais, tu as un défaut : tu fumes ...
 Moi, je dors ..., mais mon mari dort ...
 Nous sortons ..., mais nos amis sortent ...
6. Complétez le texte avec “bon’, “mauvais”, “bien” ou “mal”.
Votre idée de transformer mon studio en deux pièces est une bonne idée.
 J’ai envie d’aller voir un film et de dîner dans un restaurant.
 Ne mélangez pas le citron et l'orange : c’est….. pour l’estomac.
 Je vous félicite pour vos résultats, continuez, c’est…... !
 Sébastien lit un texte : attention à vos erreurs, Mademoiselle !
 Gérard est un ami, mais il a caractère.
7. Complétez les phrases avec “beaucoup” ou “très” (si nécessaire).
Dans les Alpes, en hiver, il fait très froid en altitude.
Le matin, je mange peu, mais je bois beaucoup de lait.
 Gérard Depardieu est un acteur populaire et sympathique.
 Marc est enrhumé et il tousse beaucoup.
 La nuit, je rêve et le matin, je suis fatiguée !
 Le TGV roule vite et c’est un train confortable.
 Il fait chaud et j’ai soif.
8. Transformez les adjectifs en adverbes, selon le modèle.
 Doux → doucement.
 Chaud, Long, Poli, Léger, Fou, Sec, Sincère, Pauvre, Passif, Absolu .
 Rare, Vrai, Discret, Tranquille, Méchant, Régulier, Mou, Franc, Secret,
Récent, Gentil, Énorme, Simple, Fréquent, Rapide.
9. Complétez les phrases selon le modèle.
 Ce camion est très lent. Il roule lentement.
 Cet élève est attentif. Il écoute……………………..
 Cette femme est patiente. Elle attend ……………
 Ce garçon est très sérieux. Il travaille …………
 Ce chauffeur est prudent. Il conduit …………….
10. Transformez les phrases selon le modèle.
 Roulez avec prudence. Roulez prudemment.
 Parlez avec franchise.
 Agissez avec discrétion.
 Répondez avec fermeté.
 Parlez-lui avec gentillesse.
(182)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

C. Les conjonctions
La conjonction est un mot invariable qui sert à unir deux mots ou deux
propositions. Il y a deux sortes de conjonctions : les conjonctions de
coordination et les conjonctions de subordination.
1. La conjonction de coordination (le coordonnant) unit
toujours des phrases ou des groupes fonctionnels équivalents sur le
plan syntaxique. Les principales conjonctions de coordination sont :
et, ou, ni, mais, or, car, donc, …
 le printemps et l'été, (deux noms) ; lui ou moi (deux pronoms) ;
vert et rouge (deux adjectifs) ; rire et causer (deux verbes) ;
prudemment et habilement (deux adverbes) ; pour ou contre
quelqu'un (deux prépositions) ; je termine et je pars (deux
propositions principales).
 Je parle à mon père et à ma mère. (* Je parle à mon père et ma
mère.)
Les conjonctions de coordination expriment :
- l'opposition : mais, cependant, néanmoins, pourtant,
toutefois ;
 Le président a prononcé un bon discours,
mais les députés n'ont pas eu l'air convaincu.
 Je suis très fatigué; pourtant je rentre de vacances.
- l'union, la séparation ou l'alternative : et, ni, ou ;
 Elle rentre chez elle et elle allume la radio.
- la preuve, l'explication, hypothèse: car, en effet ; soit;
 Ils avançaient difficilement car le chemin était plein de pierres.
- la conséquence : donc, aussi, ainsi, par conséquent ;
 cet enfant est très intelligent par conséquent il n'a aucune de
difficulté à se concentrer.
- ou une simple transition : or, d'ailleurs, de plus, du moins.
 Il se dit innocent, or toutes les preuves sont contre lui.

2. La conjonction de subordination (le subordonnant) unit


toujours des phrases (propositions), en subordonnant la phrase qu’elle
introduit (P2= la proposition subordonnée) à la première phrase (P1=
la proposition principale). La phrase (P2) possède donc une fonction
syntaxique par rapport à la phrase P1. (C'est le thème de l'étude dans
le livre de la phrase complexe).
(183)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

La proposition subordonnée peut être introduite par :


 un pronom relatif:
 Le député qui a pris la parole s'appelle Dubois.
 Je n'ai rien compris au discours que j'ai entendu hier.
 J'ignore les problèmes dont vous me parlez.
 C'est le village où j'ai passé ma jeunesse.
 la conjonction que:
 Il dit que la guerre est déclarée.
 des conjonctions temporelles :
 Quand j'ai compris ses intentions, j'ai fait attention à mes
paroles.
 des conjonctions causales :
 Le chat est un animal domestique parce qu'il peut vivre
avec l'homme.
 des conjonctions consécutives (ou de conséquence) :
 Il a lu tant de livres qu’il s’est fatigué la vue.
des conjonctions concessives (incluant les adversatives) :
 Bien qu’il fasse beau, elle est restée chez elle.
 des conjonctions comparatives :
 Ainsi que les vices sont frères, les vertus devraient être
sœurs.
 des conjonctions hypothétiques :
 S’il faisait beau, je sortirais.
 Je sortirai à condition qu’il fasse beau.

D. L'INTERJECTION.
L’interjection (Ah ! Eh ! Oh ! Bravo ! Hélas !) est un mot invariable
qui sert à imiter un bruit ou à exprimer un sentiment de joie,
d’admiration, de douleur, etc.
La locution interjective (Hé bien ! Tant mieux ! etc.) est un groupe
de mots qui jouent le rôle d'une interjection.
 Ouf ! enfin on va pouvoir respirer.
 Eh bien ! qu’en pensez-vous ?
Les interjections proprement dites sont des cris:
- d'étonnement : Eh ! Ah ! Bah !
- de joie : Oh !
(184)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

- de douleur : Hélas ! Aïe !


- d'indignation Ha ! Ho !
- d'aversion :Fi ! Hou ! Pouah !
- d'encouragement : Hue !
- d'invocation : O !
- d'appel familier : Hé ! Hem ! Hein ! Chut !
- de soulagement : Ouf !
On emploie aussi comme interjections:
- certains noms : courage ! patience ! paix ! silence ! foin ! dame !
diable ! adieu !
- certaines formes verbales : allons ! suffit ! soit ! gare ! vivat !
- certains adjectifs : bons ! ferme !
- certains adverbes : arrière ! bien !

EXERCICES PRATIQUES
1. Dans les phrases suivantes, encadre [les conjonctions de coordination],
souligne les éléments unis par ces conjonctions et précise la classe de ces
groupes.
Exemples :
 Vendredi dernier, Claude [et] Denise ont acheté une poupée à Jeanne.
o Unit deux GN
 À la mer [ou] à la montagne, nous nous sentons toujours bien.
o Unit deux Gprép.
 Nous nous préparons pour la production écrite, [car] elle aura lieu à la fin de
la semaine.
o Unit deux phrases
 Un jour, il encaissa un gros montant et en donna à tout le monde.
 Il s’est disputé sérieusement avec Annie et avec Jean-François.
 La noirceur et l’humidité tombent lentement.
 Elle était une femme extrêmement belle et très riche.
 Nous aimerions vous rencontrer, car vous nous intéressez.
2. Déterminez la valeur sémantique de chacune des conjonctions de
coordination soulignées dans les phrases suivantes : Addition - Cause - Choix -
Opposition
 Ni vous ni moi n’iront en voyage cette année.
 Nous aimons la musique, mais pas les mêmes groupes.

(185)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Luc et Pierre ne s’aiment pas beaucoup.


 Chantal partira en vacances ou elle demeurera chez elle.
 Vincent ne viendra pas au restaurant, car il est occupé.
 Il s’en est souvenu et il est retourné sur ses pas.
 Ce matin, je ferai soit du ménage, soit de la correction.
 Anaïs est heureuse, car elle a gagné.
3. Dans les phrases suivantes :
-encadrez [les propositions principales] ;
-soulignez les subordonnées ;
-indiquez la fonction des propositions subordonnées.
Ex. : [Je te redonnerai ton téléphone cellulaire] lorsque j’en aurai terminé.
Fonction : Prop. Subordonnée de temps
 Sophie mange des rôties quand il n’y a plus de céréales.
 Diane se rendra au chalet parce que c’est la fin de semaine.
 Myriam voulait que je lui donne ma poupée.
 L’enseignante doute que tous ses élèves réussissent.
 Le voleur est parti afin que les policiers ne l’attrapent pas.
 Il était malheureux, au point qu’il pleurait tous les jours.
 Cynthia pense que vous ne voulez plus jouer avec elle.
4. a. Entourez les conjonctions de coordination et soulignez les mots et
groupes de mots reliés.
b. Mettez entre crochets les subordonnées introduites par une conjonction
ou une locution conjonctive de subordination.
 Elise rit et saute de joie, parce qu’elle a réussi son examen.
 Ce téléphone mobile est joli mais peu pratique, [si bien que je vais en prendre
un autre.
 Nous n’avons reçu d’elle ni lettre ni coup de fil, alors qu’elle avait promis de
donner de ses nouvelles.
 Pour que tu voies et que tu entendes bien, je t’ai réservé une place au
premier rang.
5. Soulignez les interjections et précisez ce qu’elles expriment: douleur,
séparation, joie, soulagement ou agacement.
 Youpi ! J’ai réussi ! …………………….
 Ah ! te voilà enfin ! …………………….
 Adieu, je pars pour toujours. …………
 Ouïe, ma tête ! …………………………
(186)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

(187)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

(188)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

LES FONCTIONS GRAMMATICALES


DES CONSTITUANTS DANS LA PHRASE SIMPLE

Dans la phrase, tous les mots n'ont pas la même importance. Le plus
important est le verbe (le prédicat de la phrase) autour duquel les
autres mots s'organisent selon leurs fonctions: sujet, attribut,
compléments de verbe (complément d'objet direct et indirect),
compléments de phrase (circonstanciels).
 LE SUJET
Le sujet est au départ un constituant de type nominal : un syntagme
nominal, c'est-à-dire au minimum un nom précédé d’un déterminant.
Il s'agit d'une fonction nominale.
Ce syntagme peut être remplacé, comme pour la plupart des fonctions
nominales, par un nom propre, un pronom, un infinitif. Dans la
phrase complexe, la subordonnée complétive pure peut être sujet,
ainsi que la subordonnée relative sans antécédent (substantivée), voire
une autre subordonnée, substantivée.
 Le chat de la voisine dort sur la pelouse. (syntagme nominal)
 Mistigri n'a pas bonne réputation. (nom propre)
 Celui-ci me déplaît plus que les autres. (pronom démonstratif)
 Et vivre sans aimer n’est pas proprement vivre. [Molière]
(syntagme infinitival)
 Que mes impôts soient augmentés me paraît peu douteux.
(subordonnée complétive)
Que tu aimes les bonbons me réjouit. (Subordonnée
complétive)
 Qui m'aime me suive ! (subordonnée relative substantivée)
 Qu'importe si nous perdons, ce n’est qu’un jeu!(Subordonnée
interrogative substantivée)

 Principaux problèmes concernant le sujet


Il se présente plusieurs situations non canoniques :
1) L'inversion du sujet :
- Dans la phrase interrogative, en langue soutenue, le sujet pronom
personnel est inversé, et tout autre sujet est repris par un pronom
personnel postposé :
 Viendras-tu?
(189)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Ton frère viendra-t-il?


 Quand ton frère viendra-t-il?
 Cela vous convient-il?
- La présence d'un élément circonstanciel en tête de phrase entraîne
souvent l'inversion, car aucune confusion n’est possible :
 Ainsi faisait mon grand-père.
 Dans une heure commenceront les préparatifs de la cérémonie.
- Dans une subordonnée relative ou infinitive, l’inversion est
fréquente, pour des raisons d'équilibre :
 J'ai retrouvé la méthode qu'utilisait mon grand-père.
 Nous regardions défiler les soldats.
2) Le verbe n'est pas à un mode personnel :
- La phrase infinitive : des phrases courtes et exclamatives où le sujet
de 1ère personne n’est pas toujours exprimé :
 Moi, me soumettre?! (indignation)
 Ah! passer des vacances au soleil, sous les cocotiers!... (souhait)
 Lui, prêter de l’argent ? (doute).
- La subordonnée infinitive : un infinitif possédant un sujet propre,
l'ensemble étant régi par un verbe principal, cela s'analyse
généralement comme une subordonnée infinitive, en principe COD
d’un verbe de perception :
 Je vois (regarde) [tomber la neige].
 J'entends (écoute) [les oiseaux gazouiller dans les rameaux].
 Je sens [l'odeur du café noir monter de la cuisine].
- La subordonnée participiale : de la même manière, un participe
peut posséder un sujet propre et donner naissance à une subordonnée
participiale circonstancielle, détachée par la ponctuation :
 [Le niveau du fleuve montant], il fallut évacuer la population.
(= parce que le niveau du fleuve montait)
3) Les verbes impersonnels :
On a coutume d'appeler impersonnel tout verbe gouverné, en
apparence, par un pronom qui n'est pas un représentant, c'est-à-dire
le pronom il, parfois ce ou ça. Celui-ci n'est qu'un indicateur de la
3ème personne du singulier : n'étant pas représentant, le pronom ne
peut être de la 1ère ni de la 2ème personne, ni être au féminin ou au
pluriel, il est donc neutre.
 Il pleut
 Il y a…
(190)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Ça craint !…
On analyse le pronom neutre comme sujet grammatical (ou
apparent), car il se contente de régir l'accord du verbe ; on trouvera
derrière le verbe le véritable sujet, le sujet logique (ou réel), ce que
montre la transformation :
 Il manque une carte = une carte manque
 Il reste du rôti = du rôti reste
 Il est interdit de fumer = fumer est interdit
 Il nous est arrivé une mésaventure = une mésaventure nous est
arrivée, etc.

 PRÉDICAT
Dans une Phrase, le prédicat ne peut être ni supprimé ni déplacé:
 [Tu «sujet»] [achèteras du pain «prédicat»].
La fonction prédicat est toujours remplie par un groupe verbal, c’est-à-
dire par un groupe de mots dont le noyau est un verbe. Ce verbe peut
être attributif ou non attributif. Les verbes attributifs sont
accompagnés d’attributs (du sujet ou du complément direct du verbe),
les verbes non attributifs (verbe intransitif, verbe transitif, verbe
pronominal, verbe impersonnel) sont employés seuls ou introduisent
des compléments du verbe.
☞ Parler de verbe ou de groupe verbal (GV), c’est indiquer une
classe grammaticale, comme on le fait quand on parle de nom ou
de groupe nominal (GN), de préposition ou de groupe prépositionnel,
etc.
☞ Parler de prédicat, c’est indiquer la fonction syntaxique du
groupe verbal, comme on le fait quand on parle de sujet à propos d’un
groupe nominal (GN).
On parlera donc de groupe verbal prédicat comme on parle de groupe
nominal sujet ou d’adjectif attribut du sujet.
Le GV prédicat peut se composer :
- d’un verbe seul
 Pierre sourit.
- d’un verbe suivi d’un attribut du sujet

(191)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Son attitude est très déconcertante.


- d’un verbe modifié par un adverbe
 Pierre marche vite.
 Claude sourit malicieusement.
- d’un verbe accompagné de son complément, direct ou indirect
 Tous les soirs, il promène son chien.
 Nous en avons parlé.
- d’un verbe accompagné de plusieurs compléments (du verbe), directs
ou indirects :
- deux compléments :
 Claire a prêté son livre (1) à Pierre (2).
 Marie a reçu des félicitations (1) de ses collègues (2).
- trois compléments :
 Ce ferry transporte les voitures (1) de Calais (2) à Douvres (3).
 La ville lui (2) a acheté son terrain (1) 8000 euros (3).
- d’un verbe suivi d’une subordonnée conjonctive
 Pierre s’imagine qu’il n’y arrivera pas.

 ATTRIBUTS
On distingue au moins deux constructions fréquentes, et une troisième
rare :
a. Attribut du sujet (AS)
Dans une phrase, l’attribut du sujet désigne une qualité que l'on
donne, que l'on attribue au sujet à l'aide d'un verbe d'état.
L’attribut du sujet peut être :
- un nom:
 Pierre (sujet) est devenu ingénieur (attribut du sujet).
 Cet acteur est devenu une vedette.
- un adjectif:
 Mon ami est prudent; Il semble sérieux.
- un infinitif:
 Parler n'est pas bavarder; crier n'est pas chanter.
- un pronom:
 Sérieux, je le suis.
- une subordonnée relative substantivée, en langage assez familier :
 Je suis qui vous savez.

(192)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

- une subordonnée conjonctive essentielle :


 La vérité est que tu es un menteur.
- Une subordonnée circonstancielle substantivée:
 La pauvreté, c'est quand on a perdu ce qu'on aime.
b. Attribut du complément direct
Dans une phrase, l’attribut du complément direct fait partie d’un
groupe verbal dont le noyau est un verbe transitif.
 J’ai trouvé ce film divertissant. (divertissant est attribut du
COD film).
 Elle a les yeux qui pleurent. (La subordonnée relative qui
pleurent est attribut du COD les yeux).
 On considère cette vedette (COD) comme un grand acteur
(attribut du COD).
c. Attribut du complément indirect
 Un metteur en scène astucieux a fait de cet acteur (COI) une
vedette (attribut du COI).
N.B. L'attribut est une fonction essentielle, au plus haut degré. En
fait, il ne tolère pas d'ellipse : toute phrase dont on supprime l'attribut
devient agrammaticale :
 *Il devient.
 *Il est considéré comme.
 *Cet homme semble.
La phrase suivante, quand on supprime l'attribut du COD, change
complètement de sens :
 Je le croyais sincère. (c'est un jugement que je porte sur lui)
 Je le croyais. (= je pensais qu'il disait la vérité ; le verbe perd
son caractère attributif)

 COMPLÉMENTS
En général le verbe qui indique une action n'a pas un sens complet par
lui-même. Quand je dis Paul aime, je sais bien la personne qui fait
l'action d'aimer, mais je ne sais pas qui il aime. Le mot qui complète le
sens du verbe s'appelle complément : Paul aime ses parents,
parents est complément de aime.
Il y a quatre espèces de compléments:
 des compléments du verbe;

(193)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 des compléments du nom;


 des compléments du pronom;
 des compléments de l’adjectif.

A. Les sortes de complément du verbe :


 des compléments d’objet direct (COD)
 des compléments d’objet indirect (COI)
 des compléments circonstanciels essentiels du verbe.
 des compléments d’agent (CAG).

 Le complément d’objet direct (COD)


Le complément d'objet direct, c'est la personne ou la chose sur laquelle
passe l'action exprimée par le verbe, sans l'intermédiaire d'une
préposition, si bien que cette personne ou cette chose est
indispensable au sens de ce verbe : Paul aime ses parents.
Le COD peut être:
 un nom : Elle arrose ses fleurs.
 un pronom: Elle les arrose.
 un infinitif: Elle aime arroser ses fleurs.
 une proposition: Elle pense que j’arrose ses fleurs.
 Le complément d’objet indirect (COI)
Le complément d'objet peut être précédé d'une préposition ; on dit
alors qu'il est complément indirect d'objet : Paul pense à son maître ;
maître est complément indirect d'objet de pense.
Le COI peut être
 un nom : elle participe à la réunion; elle téléphone à ses
parents.
 un pronom : elle y participe; elle leur téléphone.
 un infinitif: Je me prépare à partir.
 subordonnée complétive: Elle [doute que ce yogourt soit
encore bon]. (= douter de quelque chose)

 Le complément circonstanciel essentiel du verbe.


Lorsqu’un complément circonstanciel (de lieu, de temps, de prix ou de
mesure) ne peut être ni supprimé ni déplacé, il s’agit alors d’un
complément essentiel du verbe:

(194)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Il vient à Paris. / Il réside à Lyon. / Il se rend à la


campagne.
 Un tableau de maître se vend plusieurs millions.
 La piste du stade mesure quatre cents mètres.

 Le complément d’agent (CAG)


Le CAG est un mot qui complète le sens d’un verbe passif en
indiquant qui fait l’action subie par le sujet. Le CAG peut être:
 un nom: Cette lettre a été écrite par Céline.
 un pronom : Cette lettre a été écrite par elle.

B. Le complément du nom (CN)


ou le complément du pronom (CP)
Le CN ou le CP sont introduits par la préposition de (souvent à en
langue parlée). Ils servent à préciser la possession, le lieu, la matière,
l’origine, la qualité, l’espèce, l’instrument, le contenu, etc.
Le CN et le CP peuvent être :
 un nom : La bicyclette de mon frère est rouge. (=celle de mon
frère est rouge.)
 un pronom : La bicyclette de celui-ci est rouge.
 un infinitif : J’ai le goût de travailler.
 un adverbe : Les hivers d’autrefois semblaient plus longs.
(ceux d'autrefois semblaient plus longs.)
 une proposition: La peur qu’il soit là me rendait malade.
On appelle aussi les CN et les CP des compléments déterminatifs.

C. le complément de l’adjectif (CA)


Le CA est un mot ou une proposition qui complète le sens d’un
adjectif. Le CA peut être :
 un nom : Pierre est amoureux de Marie.
 un pronom : Pierre est amoureux d’elle.
 un infinitif : Je suis content de partir.
 une proposition : Je suis content que tu sois là.

D. Le complément circonstanciel (CC) ou le complément de


phrase
Les compléments circonstanciels complètent la phrase dans son
ensemble. On peut les déplacer et les supprimer. Ils peuvent être un
(195)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

groupe nominal, un groupe prépositionnel, un groupe adverbial, un


gérondif, une subordonnée conjonctive; participiale ou infinitive.
 Josette joue au tennis chaque matin. (groupe nominal)
 Josette joue au tennis dans la cour d’école. (groupe
prépositionnel)
 Josette joue au tennis là-bas. (groupe adverbial)
 Josette joue en regardant les spectateurs. (subordonnée
participiale)
 Josette joue au tennis quand il est tôt. (subordonnée à verbe
conjugué)
 Josette joue avec ses amies avant de rentrer à la maison.
(subordonnée infinitive)
On distingue les compléments circonstanciels de :
 temps (Quand ? Pendant combien de temps ?…) :
 Demain, je partirai.
 lieu (Où ? Vers où ? Par où ?…) :
 Il prend des leçons de guitare, près de chez lui.
 manière (De quelle manière ?) :
 Ils marchent avec entrain.
 moyen (Au moyen de quoi ?) :
 Le jardinier ramasse les feuilles mortes avec un
râteau.
 accompagnement (En compagnie de qui ?) :
 J’irai au cinéma avec mes amis.
 cause (Pour quelle raison ?) :
 Tu nages bien, parce que tu t’entraînes
sérieusement.
 conséquence (fait qui découle d’un autre) :
 Elle est heureuse, si bien qu’elle rit sans cesse.
 but (Dans quel but ?) :
 Nous nous sommes réunis pour prendre une
décision.
 opposition (lorsque deux faits s’opposent) :
 Malgré leurs efforts, ils n’ont pas réussi.
 condition (À quelle condition ?) :
 J’irai vous voir, si je passe dans votre région.
 comparaison (Comme qui ou quoi ?) :
 Tu joues du piano comme un virtuose.
(196)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

E. Complément du verbe impersonnel


Le complément du verbe impersonnel fait partie d’un groupe verbal
(GV) dont le noyau est un verbe impersonnel. Il complète ce verbe.
 Il faudrait que tu te couches plus tôt.

 LE MOT EN APPOSITION (MA)


Le MA est un mot qui précise le sens d’un nom ou d’un pronom. Le
MA est souvent isolé par la virgule.
 Tu lui as parlé, à ce garçon ? Garçon est en apposition à lui.
 Ton ami Alain est venu. Alain est en apposition à ami.

 LE MOT EN APOSTROPHE (MAP)


Le MAP est un mot qui indique la personne à qui l’on s’adresse.
Le MAP est isolé par la virgule.
 Gilles, où étais-tu passé ?
 Etyla, es-tu là?
 À demain, les amis!

EXERCICES PRATIQUES
1. Précisez la fonction de tous les groupes de mots soulignés ou encadrés
dans les phrases suivantes :
 Dans le ciel clair de la nuit de juillet, les étoiles éclairent les vallées [de la
montagne].
 Tous les matins, le cordonnier cirait [ses chaussures].
 Lors de la réunion de parents, de nombreux enseignants n’ont pas participé
aux discussions.
 Durant son absence prolongée, [la stagiaire [de français] ] [l’]a remplacée.
 Ma petite sœur suivait, à tous les lundis soirs, un cours de piano très
intéressant.
2. Soulignez les compléments d'objet et précisez s'il s'agit de C.O.D. ou de
C.O.I. ?
 Ma sœur écrit une lettre.
 Elle écrit à une amie.
 Maman pardonne la bêtise de Julien.
 Maman pardonne à Julien. Je tiens mon petit frère par la main.
 Patrick montre son cahier au maître.

(197)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

3. Indiquez la fonction des compléments soulignés puis répondez aux


questions en utilisant un pronom personnel pour éviter la répétition ?
 Connais-tu l'histoire de Marco Polo ?
Oui, je ……………………………….
 Savez-vous faire de la bicyclette ?
Oui, je ……………………………….
 Vous souvenez-vous de vos amis ?
Oui, je ……………………………….
 Es-tu allé au match ?
Oui, j' ……………………………….
 Entendez-vous les enfants jouer ?
Oui, je ……………………………….
 As-tu parlé aux enfants du concierge ?
Oui, je……………………………….
4. Indiquez la fonction des groupes soulignés.
 Tous les jeudis soir, Damien se rend à l'entraînement de football.
 Les premiers bourgeons apparaissent sur les arbres du jardin.
 Chaque matin, dès l'aube, commence le travail des équipes.
 Le grand champion a encore gagné une étape du tour de France.
 Le capitaine demanda conseil à l'un de ses marins.
 Mon correspondant allemand est venu en France pour 6 mois.

(198)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

BIBLIOGRAPHIE
 Bouillon (Bernard), Université d'Artois, LES FONCTIONS
SYNTAXIQUES, septembre 2004.
 Boularès (Michèle) ; Frérot (Jean Louis) , Grammaire
progressive du français, Niveau avancé , Cle International ,
Paris, 1997.
 Calvet (J.) & (Chompret) C., Grammaire Française Cours
moyen, Huitième édition, PARIS, EDITION de J. DE
GIGORD1931
 Chevalier, (Jean Claude) & Benveniste (Blanche Claire),
Grammaire Larousse du français contemporain, Paris,
Larousse, 1985.
 Delatour (Y) & allié, Grammaire du français, Cours de la
civilisation de la Sorbonne, Paris, Hachette, 1991.
 Dubois (Jean) & Lagane (René), La nouvelle grammaire du
français, Paris, Larousse ; 1983.
 Gaillard (Bénédicte) « Pratique du français de A à Z ».
Hatier. Paris, 1995.
 Grevisse (Maurice), Le Bon Usage, 14e édition, Bruxelles
(Belgique) DeBoek & Duculot, 2008.
 Grégoire (Maia); Thiévenaz (odile), grammaire progressive
du français, Niveau intermaidiaire, CLE International, 1995.
 Le Goffic (Pierre), Grammaire de la phrase française,
Paris, Hachette 1993.
 Martin (Rie gel) & allié, Grammaire méthodique du
français, Paris, P.U.F, Coll. Linguistique nouvelle, 1994.
 MONNERIE- GOARIN(Annie); BREANT (Marie- Thérèse),
Exercices de grammaire, Didier/ Hatier, 1998.
 PAUL (Joëlle), Cahier d’EXERCICES, Rappels de cours,
Fiches Méthode, Evaluations, Préparations de dictées;
Bordas / SEJER, 2012
 Quinton (Sylvie Poisson) & allié, Grammaire expliquée du
français, Paris, CLE international/SEJER, 2007
 SIREJOLS (Evelyne); RENAUD (Dominique), 450 nouveaux
exercices, CLE International, 1996.

(199)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

 Wagner (Robert Léon) & Pichon (Jacqueline), Grammaire


du français moderne et classique, Paris, hachette, 2000.
 Y. delatour, D. Jennepin, M. Léon- Dufour, A. Mattlé- yeganeh,
B. teyssier, Exerçons- nous (grammaire, 350 exercices
niveau moyen). Hachette.

(200)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Table des matières


Avant-propos 7
Introduction: Qu'est-ce qu'une phrase? 9
Première partie
De la notion des classes de mots
à la notion des groupes de mots
13
Les groupes des mots
15
1. Le verbe et ses espèces 18
Exercices pratiques 20
Les formes du verbe
Le mode indicatif 22
Le présent de l'indicatif 27
Exercices pratiques 30
Le passé composé 34
Exercices pratiques 40
L'imparfait de l'indicatif 42
Exercices pratiques 45
Le plus que parfait 45
Exercices pratiques 47
Le passé simple 49
Exercices pratiques 50
Le futur simple 52
Exercices pratiques 54
Le futur proche 54
Exercices pratiques 55
Le futur antérieur 55
Exercices pratiques 56
Le mode impératif 56
L'impératif présent 58
Exercices pratiques 60
Le mode subjonctif 60
Le subjonctif présent 63
Exercices pratiques 66
Le mode conditionnel 66
Le conditionnel présent 67
Si conditionnel 68

(201)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Exercices pratiques
Le mode impersonnel
L'infinitif 69
Le participe 70
Le gérondif 71
Exercices pratiques 73
2. Le groupe du nom 75
Ce qui précède le nom
Les articles 75
Exercices pratiques 77
Les adjectifs démonstratifs 80
Exercices pratiques 81
Les adjectifs possessifs 82
Exercices pratiques 83
Les adjectifs numéraux 84
Exercices pratiques 85
Les adjectifs indéfinis 86
Exercices pratiques 87
Les adjectifs interrogatifs et exclamatifs 89
Exercices pratiques 89
Le nom
Le nom propre 90
Le nom commun 91
Exercices pratiques 97
Ce qui complète le nom
Les adjectifs qualificatifs 100
Le complément du nom 104
La proposition relative 104
Exercices pratiques 105
Les comparatifs 107
Exercices pratiques 108
Ce qui remplace le nom
Les pronoms personnels 111
Exercices pratiques 127
Les pronoms démonstratifs 136
Exercices pratiques 138
Les pronoms possessifs 140

(202)
La phrase simple (groupes de mots et fonctions grammaticales)  DR. A.Elsaadani

Exercices pratiques 140


Les pronoms indéfinis 143
Exercices pratiques 146
Les pronoms interrogatifs 150
Exercices pratiques 152
Les pronoms relatifs 154
Exercices pratiques 157
3. Les invariables
Les prépositions 161
Exercices pratiques 171
Les adverbes 175
Exercices pratiques 181
Les conjonctions 183
Les interjections 184
Exercices pratiques 185
Deuxième partie
Les fonctions grammaticales des
constituants de la phrase simple
Le sujet 189
Le prédicat verbal 191
L'attribut 192
Les compléments 193
L'apposition 197
L'apostrophe 197
Exercices pratiques 197
Bibliographie 199
Table des matières 201

(203)