Vous êtes sur la page 1sur 3

BACCALAUREAT EUROPEEN 2007 FRANÇAIS LANGUE II

Nathalie Sarraute , Enfance, ( extrait)


Dans «  Enfance  », Nathalie Sarrraute (1900-1999) nous raconte ses souvenirs d’enfance. Dans l’extrait suivant, ma
5narratrice lit «  Rocambole  », un roman de Ponson du Terrail ( écrivain français, 19° siècle). «  Rocambole  » est un roman
dit «  populaire  »,paru d’abord en feuilletons, et qui raconte les aventures extraordinaires (cf.  »rocambolesques  ») d’un
personnage marginal et sans passé qui, grâce à ses qualités exceptionnelles, va triompher de tous les dangers, de toutes
les embûches, de tous les adversaires et assumer un destin de héros.

1
On a mis dans ma chambre une vieille commode achetée chez un brocanteur, elle est en bois
sombre, avec une épaisse plaque de marbre noir, des tiroirs ouverts se dégage une forte odeur
de renfermé, de moisi, ils contiennent plusieurs énormes volumes reliés en carton recouvert d’un
papier noir… c’est un roman de Ponson du Terrail, Rocambole.
5 Tous les sarcasmes de mon père… «  c’est de la camelote, ce n’est pas un écrivain, il a écrit…
je n’en ai, quant à moi, jamais lu une ligne…mais il paraît qu’il a écrit des phrases grotesques… « 
Elle avait les mains froides comme celles d’un serpent… » c’est un farceur, il se moquait de ses
personnages, il les confondait, les oubliait, il était obligé pour se les rappeler de les représenter
par des poupées qu’il enfermait dans ses placards, il les en sortait à tort et à travers 1, celui qu’il
10avait fait mourir, quelques chapitres plus loin revient bien vivant… tu ne vas tout de même pas
perdre ton temps… » Rien n’y fait…dès que j’ai un moment de libre je me dépêche de retrouver
ces grandes pages gondolées, comme un peu humides, parsemées de taches verdâtres, d’où
émane quelque chose d’intime, de secret…une douceur qui ressemble un peu à celle qui plus tard
m’enveloppait dans une maison de province, vétuste, mal aérée, où il y avait partout des petits
15escaliers, des portes dérobées, des passages, des recoins sombres…
Voici enfin le moment attendu où je peux étaler le volume sur mon lit, l’ouvrir à l’endroit où
j’ai été forcée d’ abandonner… je m’y jette, je tombe…impossible de me laisser arrêter ,retenir
par les mots, par leur sens, leur aspect, par le déroulement des phrases, un courant invisible
m’entraîne avec ceux à qui je suis attachée, à eux qui sont la bonté, la beauté, la grâce, la
20noblesse, la pureté, le courage même…Je dois avec eux affronter des désastres, courir d’atroces
dangers, lutter au bord de précipices, recevoir dans le dos des coups de poignard, être
séquestrée, maltraitée par d’affreuses mégères2, menacées d’être perdues à jamais… et chaque
fois, quand nous sommes tout au bout de ce que je peux endurer, quand il n’ y a plus le moindre
espoir, plus la plus légère possibilité… cela nous arrive…un courage insensé, la noblesse,
25l’intelligence parviennent juste à nous sauver…(…)
et c’est à ce moment là qu’il faut répondre à des voix d’un autre monde … «  mais on t’appelle,
c’est servi, tu n’entends pas ? »…il faut aller au milieu de ces gens petits, raisonnables, prudents,
rien ne leur arrive,que peut-il leur arriver où ils vivent…là tout est si étriqué 3, mesquin,… alors
que chez nous là-bas, on voit à chaque instant des palais, des hôtels, des meubles, des objets, des
30jardins, des équipages4 de toute beauté, comme on n’en voit jamais ici, des flots de pièces d’or,
des rivières de diamants…

Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983

35QUESTIONS

I. COMPREHENSION ( 20 points)

1. Quel jugement le père porte-t-il sur l’auteur de Rocambole ?


40 6 points
2. Qui sont « les voix d’un autre monde » (ligne 26) 4 points
Où est-ce « chez nous là-bas » (ligne 29) 4 points

1
à tort et à travers : sans raison ni justesse
2
mégère : femme méchante
3
étriqué : médiocre, étroit
4 équipages :ensemble de voitures, des chevaux et du personnel qui en a la charge
5
4

2
3. Comment comprenez-vous :
a) » C’ est de la camelote » ( ligne 5) 2 points
b) « gondolées » ( ligne 12) 2 points
c) « séquestrée » ( ligne 21) 2 points
5

II INTERPRETATION (40 points)

101) Quelles oppositions y a-t-il entre le quotidien de la narratrice et l’enchantement


de la lecture ? (20 points)

2) Pourquoi la narratrice aime-t-elle Rocambole ? Que pouvez-vous dire de sa


personnalité ? (20 points)
15

III ESSAI (40 points)

20
Vous traiterez, au choix l’un des deux sujets suivants.

SUJET 1
25
Racontez un souvenir d’enfance qui vous semble particulièrement décisif,
déterminant. Vous ferez comprendre son importance en le racontant de façon
détaillée, en faisant alterner des descriptions, narrations et explications.

30SUJET 2

Quelles fonctions la lecture peut-elle avoir pour les adolescents ? Vous répondrez à
cette question dans un essai structuré en vous référant à des exemples précis, pris
dans les œuvres étudiées ces deux dernières années.
35