Vous êtes sur la page 1sur 18

TOUT CE QUE

VOUS AVEZ
TOUJOURS
VOULU SAVOIR
SUR LES

DIRECTEURS
DES SYSTÈMES
D’INFORMATION
Profil, priorités, enjeux,
difficultés, partenaires, etc.
EDITO
Le DSI, de la gestion opérationnelle à la stratégie
d’entreprise.

Le DSI ne s’intéressait, traditionnellement, qu’aux opérations informatiques,


mais, son rôle dans la conduite de la stratégie de l’entreprise s’est accru de
façon exponentielle au fil du temps. Le savoir-faire des DSI était technique,
ils étaient considérés comme des facilitateurs de la stratégie et non comme
des stratèges. Cependant, à mesure que la technologie s’est intégrée dans
toutes les fonctions de l’entreprise, le rôle du DSI s’est élargi pour devenir
de plus en plus essentiel à son succès. Aujourd’hui, le DSI doit garder un
œil sur les aspects traditionnels de ses rôles tout en étant suffisamment
agile pour proposer de nouveaux concepts, suivre les tendances et amener
l’entreprise dans de nouvelles perspectives.

Priorités, enjeux, difficultés… Découvrez dans ce livre blanc les profils des
DSI afin de mieux comprendre l’évolution de leur rôle et les défis qui en
découlent.

Qui sont les Directeurs


Ú des systèmes
d’information ?
SOMMAIRE

pages 3 à 6

Parole de DSI
pages 7 à 9

Les enjeux et
problématiques des
Directeurs des systèmes
d’information
pages 10 à 16

Conclusion
page 17

2
QUI SONT LES DIRECTEURS
DES SYSTÈMES D’INFORMATION ?
SYSTÈMES
Ú PROFIL DES DIRECTEURS DES D’INFORMATION
HOMMES

FEMMES
89% 11%

TRANCHE D’ÂGE DES DSI

28%
33%
17%
11%
9%
1%

DE 30 DE 35 DE 40 DE 45 DE 50 55 ANS
À 34 À 39 À 44 À 49 À 54 OU +

3
Ú PARCOURS

TOP 3 DES FORMATIONS

29% 27 % 25%

ÉCOLE D’INGÉNIEURS FORMATION UNIVERSITAIRE ECOLE D’INGÉNIEURS


GÉNÉRALISTE BAC+4 OU SUPÉRIEUR EN INFORMATIQUE

EXPÉRIENCE

13
ANNÉES
d’expérience sont en moyenne
nécessaires avant d’obtenir le poste de
Directeur des systèmes d’information

D’OÙ VIENNENT LES DIRECTEURS DES SYSTÈMES D’INFORMATION ?

RESPONSABLE / CHEF DE PROJET 60 %


RESPONSABLE DES ÉTUDES INFORMATIQUES 40 %
DÉVELOPPEUR 32 %
SALARIÉ AU SEIN D’UNE ESN / SSII 29 %
RESPONSABLE INFRASTRUCTURES / ARCHITECTURES / URBANISTES 22 %
ANALYSTE 12 %
INGÉNIEUR CONCEPTEUR 12 %
MOA 12 %

4
Ú ÉQUIPE

TAILLE MOYENNE DES ÉQUIPES SI

NOMBRE MOYEN DE PERSONNES


DANS UNE ÉQUIPE DSI

NOMBRE MOYEN DE PERSONNES


ENCADRÉES PAR LES DSI

83
PERSONNES

42 45
20 17 PERSONNES
23
PERSONNES
PERSONNES

PERSONNES PERSONNES

PME ETI GRANDS COMPTES


(-250 SALARIÉS) (ENTRE 250 ET (+ 5000 SALARIÉS)
5000 SALARIÉS)

COMPOSITION DES ÉQUIPES SI


ANALYSTE
CHEF DE PROJET 41 %
89 % RSSI
INFRASTRUCTURE / ARCHITECTURE / URBANISTES 41 %
80 % INGÉNIEUR CONCEPTEUR
DÉVELOPPEUR 34 %
67 % MOA
ÉTUDES INFORMATIQUES 34 %
62 % RESPONSABLE DÉCISIONNEL
SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D’INFORMATION 34 %
52 % DESIGNER
19 %
5
Ú RÉMUNÉRATION

NIVEAU DE RÉMUNÉRATION

PLUS DE 150 K€
27 %
125 À 150 K€
11 %
100 À 125 K€
12 %
75 À 100 K€
27 %


50 À 75 K€
17 %
MOINS DE 50 K€
6%

70% des DSI sont membres du Comité de


Direction de leur entreprise actuelle.

DG OR NOT DG ?

des DSI se voient à court, moyen


51% ou long terme à un poste de
Direction générale.

6
PAROLE DE DSI
LAURENT ROUSSET,
DSI de The Adecco Group France

Laurent Rousset est le DSI de The Adecco


Group France, acteur mondial des solutions
en ressources humaines, depuis trois ans.
À la tête de 120 personnes, il nous
dévoile une partie de ces objectifs et
des problématiques qu’il rencontre. Ou
comment passer du transactionnel au
relationnel.

Faites-vous appel à des ESN ?


Bien sûr ! Chez Adecco, il y a deux niveaux distincts. Au
Quels sont les principaux sujets de la DSI d’Adecco ? niveau global, des pans applicatifs et technologiques
Comme dans beaucoup d’organisations, la DSI épouse dépendent des décisions de la DSI monde d’Adecco.
les contours de la transformation métier. Dans le cas Pour des besoins ponctuels, je fais appel à des ESN
d’Adecco, nous vivons le passage d’une entreprise locales. Généralement, nous travaillons avec des
mono-métier à multi-métiers, de mono-produit (intérim) entreprises que nous connaissons déjà.
à multi-produits. Nous devons répondre aux nouveaux
Comment faites-vous face aux menaces de sécurité
enjeux du marché de l’emploi comme la flexibilité
informatique ?
responsable, la transformation des compétences ou la
Je viens d’un univers BtoC. Je travaillais dans le retail où
problématique des talents. La mise en place de moyens
l’exposition du consommateur est importante. Que ce
digitaux permet de dépasser l’approche classique BtoB
soit pour le hackage ou l’attaque de bases de données,
pour aller vers le BtoC : le Business to Candidats.
nous n’avions pas le droit à l’erreur sinon nous étions
Les systèmes d’information doivent donc suivre pour
morts ! Chez Adecco, j’emploie les mêmes méthodes
que nous demeurions au centre de l’écosystème du
by design. Nous bénéficions de l’appui d’un prestataire
marché de l’emploi.
externe qui gère la sécurité au jour le jour.
« Être au carrefour des autres directions « Le DSI pourrait devenir
est une obligation » un pur orchestrateur de services »
Pouvez-vous nous indiquer vos priorités en termes
Est-ce que le métier de DSI a changé ?
d’investissement ?
Cela fait 30 ans que l’on croit tuer le DSI ! Nous
Notre priorité est de transformer notre front-office
devions être remplacés par le Chief marketing officer
pour simplifier l’accès à nos offres. Nous sommes dans
ou le Chief digital officer... Si le DSI existe encore,
une démarche de plateformisation afin que nos clients
c’est parce que l’entité a évolué. Nous sommes sortis
entrent sur notre site en fonction de leurs besoins.
du transactionnel pour nous diriger vers le relationnel.
L’autre vrai sujet concerne la connectivité. Comment
Puisque les données transactionnelles sont gérées
être 100% connecté ? Enfin, nous ouvrons des chantiers
de manière commoditaire par les ERP, l’entreprise
concernant l’ouverture et les API.
se tourne aujourd’hui vers la DSI pour bénéficier de
Dans une moindre mesure, nous accordons du budget
systèmes d’information qui vont supporter les offres
à l’équipement middle et back.
commerciales et marketing. La transversalité de notre
métier est une évolution naturelle. Par ailleurs, grâce à
Dans les années à venir, quelle sera l’évolution
l’APIsation, nous gérons une autre tendance de fond
du métier de DSI ?
importante : l’interconnectivité.
Même si le sujet fait déjà le buzz et que sa portée reste
limitée jusqu’à présent, je pense que l’intelligence
« Cela fait 30 ans que l’on croit artificielle deviendra un vrai game-changer. L’IA va
tuer le DSI ! » rendre la donnée vivante. Nous arriverons jusqu’à
l’augmentation des individus ainsi que des utilisateurs.
La DSI est donc au carrefour des décisions ? A l’avenir, nous allons travailler en un mode augmenté.
Être au carrefour des autres directions est une Tout cela rebat les cartes vis-à-vis des investissements
obligation. De manière générale, il n’existe plus du futur. Le DSI pourrait devenir un pur orchestrateur
de nouvelles offres commerciales ou de nouveaux de services entre la plateforme, les partenaires et les
services qui ne soient pas informatisés ou digitaux. fournisseurs tout en gérant une galaxie de données.
7
PAROLE DE DSI
CHRISTOPHE LERAY ,
DSI de la Stime (Groupement les Mousquetaires)

Christophe Leray dirige la Stime, la filiale


qui gère les systèmes d’information du
Groupement Les Mousquetaires. Créé en
1969, celui-ci réunit des chefs d’entreprise
indépendants de la grande distribution.
Il est notamment connu par ses enseignes
Intermarché, Netto, ou encore Bricomarché,
Bricorama et Roady, etc.

expose le SI qui était auparavant considéré comme


une fonction technique et met le DSI et son équipe
sur le devant de la scène.
Concrètement, comment le DSI doit être « équipé »
Quel a été votre parcours jusqu’à la DSI du
pour relever ces défis ?
groupement Les Mousquetaires ?
Une part importante du métier est dorénavant liée à
J’ai pris mes fonctions à la STIME il y a 2 ans. Mon
la communication et à la pédagogie. L’époque du DSI
parcours professionnel a toujours été dédié aux
geek, enfermé dans son bureau, est finie ! Le DSI rend
systèmes d’information (SI) des entreprises. Je suis
compréhensible pour tous des systèmes qui deviennent
tombé dans la marmite du numérique dès mon plus
de plus en plus complexes. Pour y parvenir, nous devons
jeune âge ! Mais les entreprises par lesquelles je suis
travailler différemment avec nos équipes et le reste de
passé ont des activités et des cultures très différentes.
l’entreprise, en développant de nouveaux savoir-être et
J’ai commencé à travailler au sein d’une SSII avant
savoir-faire. Les méthodes d’agilité à l’échelle mettent
de rejoindre une banque d’investissement, puis une
en effet en contact des populations à la culture et au
société industrielle cotée au CAC40 et enfin j’ai
parcours professionnel très différent, ce qui met les soft
passé presque 10 ans au sein du PMU. Ma formation
skills au centre du jeu. Ensuite, nous devons penser et
et mon début de carrière se sont faits sur le volet
concevoir les SI différemment. Pour y parvenir, nous
« infrastructures et télécom » du métier.
devons bien nous entourer pour piloter l’abondance
Vous gérez aujourd’hui plus de 800 collaborateurs des nouvelles opportunités technologiques. Mieux
au sein de la STIME… vaut avoir des notions d’architecture très forte, et
J’ai acquis mes compétences managériales à force une stratégie d’ouverture, d’interopérabilité et de
d’expériences. J’ai d’abord eu une personne sous ma modularité du SI.
responsabilité, puis trois, puis dix… et aujourd’hui je
dirige une DSI très particulière puisque c’est une entité au Le DSI doit-il être au comex ?
statut de filiale qui représente plus de 1 000 personnes, To be or not to be on the board ? C’est l’éternelle
si l’on compte les effectifs de nos fournisseurs. La taille question existentielle de la profession… Pour ma part,
de la STIME peut surprendre, mais elle se justifie par je formule une réponse simple : je n’envisagerai pas de
la volonté des Mousquetaires de garder en interne les travailler pour une entreprise qui positionne son DSI
moyens de leur indépendance informatique ainsi que ailleurs qu’au comex, car cela veut dire qu’elle ne place
par la taille globale du Groupement Les Mousquetaires, pas le numérique au cœur de sa stratégie. IA, Big Data,
qui réalise plus de 44 milliards d’euros de chiffre d’affaires IoT… tous ces mots clés ont un impact sur les modèles
et compte 150 000 collaboratrices et collaborateurs. d’activité, mais ces termes ont été galvaudés à coup de
marketing et de mauvaise communication : le DSI doit
Avez-vous vu le rôle et les responsabilité des DSI être celui qui dissipe le brouillard pour le comex, en
évoluer avec le temps ? apportant une vision technologique réaliste, au service
Ce rôle dépend de la place que tient le numérique du business. Il est celui qui aide l’entreprise à dépasser
dans la vision stratégique de l’entreprise. Au PMU, les POC , en en livrant des solutions « à l’échelle » qui
100% des revenus étaient basés sur le SI, ce qui en apportent réellement de la valeur au business. Il y a 10
faisait le centre névralgique de l’activité. C’était à ans, les cassandre voyaient dans le digital la fin de la
l’époque un positionnement atypique, plus proche DSI, aujourd’hui c’est tout le contraire, nous vivons une
de ce qui se vivait dans les salles de marché que époque formidable en tant que DSI. Nous avons acquis
dans une entreprise classique. Mais depuis 10 ans une légitimité et une reconnaissance fortes. Cela porte
environ, le SI prend un rôle de plus en plus central aussi une exigence et une responsabilité beaucoup plus
dans toutes les entreprises, quelles que soient les importantes vis-à-vis de l’entreprise. C’est extrêmement
activités de celles-ci. La transformation digitale motivant et c’est ce qui en fait un beau métier !
8
PAROLE DE DSI
THIERRY GALVAGNI,
DSI de Cegid

Cegid est un acteur majeur des solutions de


gestion pour les professionnels des métiers
de l’expertise comptable, de la finance et
de la fiscalité, de la paie et des ressources
humaines et du retail. Fort de son expérience
de leader des solutions de gestion SaaS, Cegid
accompagne la digitalisation des entreprises.

DSI de Cegid, Thierry Galvagni se définit


comme un agent du changement. Fort de
trente années de carrière, il prône le sens du ans Deloitte avait annoncé que la gamification deviendrait
collectif, l’écoute des attentes et l’innovation un levier d’adhésion. Après, il faut savoir comment
à des fins utiles. intégrer ces innovations, rupture ou transformation à venir
dans la roadmap métier afin de répondre aux attentes et
aux objectifs de l’entreprise. A propos de l’innovation, je
me méfis des effets d’annonce. Je suis contre l’innovation
pour l’innovation. Elle doit avoir un sens et s’inscrire dans
Auparavant vous avez travaillé chez Alten et Chevron.
le bon timing de l’entreprise, en un mot être utile !
Est-ce que le métier de DSI est le même quel que soit
le secteur ou le type d’entreprise ?
Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?
Non. En ce qui me concerne, je me considère comme
La résistance au changement ! La vraie question est
un levier de transformation au service de l’entreprise.
la suivante : est-ce qu’on veut la plus belle solution
Mon métier s’incarne dans les enjeux business de
du monde ou une solution viable et efficace ? Il est
l’entreprise et ceux-ci sont différents à chaque fois. Ma
important de concevoir mais il faut savoir vendre.
vocation première c’est d’être au service des métiers.
Cela réclame beaucoup d’accompagnement avant,
En revanche, les fondamentaux restent les mêmes.
pendant et surtout après la livraison du projet. Il est
Quels sont les fondamentaux ? fondamental que les directions métiers soit le sponsor
Un DSI classique doit produire et délivrer des services de la transformation. Les systèmes d’information sont
tous les jours. Mais j’ai le privilège d’avoir un deuxième là pour améliorer ou reconstruire des processus et cela
métier : participer à l’accélération de la transformation bouleverse parfois les organisations. En tant que DSI, je
de l’entreprise. Il s’incarne, entre autres, dans la mise en suis un agent de transformation. Je sais que mes actions
œuvre et l’animation d’une gouvernance avec les métiers peuvent être parfois disruptives.
pour accompagner, prioriser et mettre son énergie dans Être membre du comité exécutif facilite la vie
les projets qui auront un impact business élevé. Cette d’un DSI ?
constatation est valable pour les ESN, l’industrie ou un La stratégie digitale est de plus en plus intégrée à
éditeur comme Cegid. la stratégie de l’entreprise. La transformation est un
élément d’amélioration afin d’accélérer la croissance
En trente ans de carrière, votre profession a
et d’augmenter les revenus. C’est pourquoi le DSI doit
connu beaucoup d’évolutions ?
comprendre les enjeux de l’entreprise et les traduire
À la base, nous étions plutôt des développeurs
dans sa stratégie. Au sein du comité exécutif, le DSI
d’applications. On faisait de la haute couture en
a aussi vocation à évangéliser sur certains sujets afin
fonction des besoins clients en interne. Aujourd’hui,
de les partager et participer également à la prise de
ce n’est plus mon job. Je suis un intégrateur de
conscience et de décision.
solutions. Je dois comprendre les processus métiers
et les rationaliser afin de gagner en efficience, fournir
Dans ce contexte de transformation, le management
des informations intégrées en temps utile ainsi que du
de vos équipes est essentiel ?
reporting connecté au biorythme de l’entreprise. Je fais
Rien n’est gagné, rien n’est acquis. Il faut savoir faire
du prêt à porter. Du prêt à intégrer même ! Le temps
preuve d’humilité dans ce domaine, d’autant que
est de plus en plus court. Tout s’accélère. Le DSI doit
les systèmes et les organisations sont de plus en plus
maintenir la cohérence des systèmes d’informations
complexes. Il est difficile d’avoir une vision holistique
tout en gardant la péréquation temps-qualité-coûts.
face à des risques multiples et changeants. Comment
Le monde digital va vite. Comment fait-on pour faire émerger le risque et le traiter de façon systémique ?
rester à jour ? En tant que leader, je dois m’appuyer sur le travail
Vous auriez pu poser la même question à un médecin ou à collaboratif et développer l’intelligence collective afin
un chercheur ! L’innovation fait bouger le monde. C’est un de transcender cette complexité. Je dois répartir les
moteur puissant. Des cabinets comme Gartner, Forester challenges et demeurer garant de la cohérence globale
9 ou Deloitte donnent des tendances stratégiques. Il y a dix du système d’information. Une vraie passion !
LES ENJEUX ET
PROBLÉMATIQUES DES DSI
Ú OBJECTIFS ET DÉFIS POUR L’ANNÉE
À VENIR ?

TOP
10
LES GRANDS SUJETS DE LA DSI LES PRINCIPAUX DÉFIS DES DSI
TRANSFORMATION DIGITALE DE L’ENTREPRISE AMÉLIORER L’EXPÉRIENCE UTILISATEURS
74% 62%
DATA AMÉLIORER LES PERFORMANCES DES SI
63% 52%
SÉCURITÉ INNOVATION TECHNOLOGIQUE
63% 50%
CLOUD OPTIMISATION DE L’ARCHITECTURE
52% 50%
STANDARDISATION ET AUTOMATISATION RECRUTER ET GARDER DES SALARIÉS TALENTUEUX
DES PROCESSUS IT
48%
44% NÉCESSITÉ D’ÊTRE AGILE
REFONTE DU SI
43%
42% INNOVATION DES OFFRES ET DES SERVICES
MISE / MAINTIEN AUX CONFORMITÉS LÉGALES
(RGPD, BOFIP,...) 42%
39% MONTÉE EN COMPÉTENCES DES ÉQUIPES

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE 39%


38% AMÉLIORER L’ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL
DES SALARIÉS
OPTIMISATION DES INSTALLATIONS RÉSEAU
31% 36%
OPTIMISER LA COLLABORATION AVEC
MOBILITÉ LES AUTRES DÉPARTEMENTS
30% 33%
10
Ú LE DSI ET LA TRANFORMATION
DIGITALE

LE RÔLE DU DSI DANS L’ÉLABORATION DE LA STRATÉGIE


NUMÉRIQUE DE L’ENTREPRISE

57 %

22 % 21 %

LEADER PARTENAIRE CONSEILLER

QUI SONT LES AUTRES PILOTES


DE LA TRANSFORMATION OÙ EN ÊTES VOUS DANS
DIGITALE ? VOTRE TRANSFORMATION
DIGITALE ?
Chantier en développement (Stade mature)
DIRECTION GÉNÉRALE 64 %
41%
Chantier en développement (Stade précoce)
DIRECTION DIGITALE 36 %
38%
DIRECTION COMMERCIALE 10 % Stade exploratoire
11 %
CONSULTANT 5% Les gros chantiers sont déjà terminés
8%
DIRECTION COMMUNICATION 5% Stade embryonnaire
2%
DIRECTION MARKETING 3%

des DSI ont mis en place


56% des indicateurs spécifiques pour
piloter la transformation digitale.

11
Ú LE DSI ET LE CLOUD

70%

des DSI ont mis en place des


projets reposant ou faisant appel à
des solutions de Cloud Computing

LES AVANTAGES DU CLOUD COMPUTING


DANS LE QUOTIDIEN D’UN DSI

Ne pas avoir à investir dans des infrastructures coûteuses Partager des données au sein d’un écosystème
77% 37%
Accélérer les développements (web, applicatifs, mobiles) Livrer dynamiquement / tester sans contrainte
50% de nouvelles applications
Disposer rapidement d’un environnement de travail 29%
48% Stocker de gros volumes de données
Accéder rapidement à des ressources lorsque 29%
celles-ci sont insuffisantes ou non-existantes Enrichir ou compléter des applications existantes
45% 19%
Mieux adapter les ressources dans le temps Mieux intégrer les composantes du web
43% 14%

LES NOUVEAUX DÉFIS DES PROJETS DE CLOUD COMPUTING

71 % 67 %
51 %
35 % 30 %

Sécurité et Évolution en Respect Complexité Nouveaux


protection compétences du RGPD des aspects projets requérant
des données techniques des juridiques des expertises
équipes de la DSI pointues
12
Ú LE DSI ET LA SÉCURITÉ
INFORMATIQUE

OÙ EN SONT LES ENTREPRISES EN TERMES


DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE ? 77% des DSI
ont révélé avoir déjà
subi une attaque
NOUS SOMMES EXTRÊMEMENT VIGILANTS ET SENSIBILISONS informatique
RÉGULIÈREMENT LES COLLABORATEURS AUX RISQUES INFORMATIQUES

65 %
NOUS APPLIQUONS LES RÈGLES DE BASE (CHANGEMENT DE
MOTS DE PASSE, PROTECTION,...)
27 %
LA SÉCURITÉ EST PARFOIS MISE EN PÉRIL PAR CERTAINS COLLABORATEURS INTERNES
4%
LA PRIORITÉ EST DONNÉE AUX BUSINESS, ET CE, PARFOIS
AU DÉTRIMENT DES PROTOCOLES DE SÉCURITÉ
2%

LES PROBLÈMES LES MESURES ENTREPRISES


OPÉRATIONNELS LIÉS À PAR LES DSI POUR
LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE RENFORCER LA SÉCURITÉ
INFORMATIQUE
Capacité à avoir une visibilité sur les incidents au fur Informer régulièrement les utilisateurs finaux
et à mesure qu’ils se produisent 71%
47% Externalisation ou ajout d’outils afin
Pas de RSSI dédié pour la sécurité informatique de renforcer la sécurité
36% 50%
Le budget alloué pour détecter les incidents n’est pas Mise en œuvre de processus
assez élevé d’authentification multi facteurs
30% 46%
Pas de personnel qualifié pour gérer les incidents Gestion des menaces persistantes avancées
22% 44%
Renforcement de la sécurité mobile

13
36%
Ú DIFFICULTÉS ET BUDGET

LES DIFFICULTÉS MAJEURES AUXQUELLES EST


CONFRONTÉE LA DIRECTION INFORMATIQUE

DIVERSITÉ ET TIMING DES PROJETS À METTRE EN OEUVRE 64 %


MANQUE D’EFFECTIF / DE COMPÉTENCES SPÉCIFIQUES 60 %
BUDGETS LIMITÉS 46 %
UNE TENDANCE DES MÉTIERS À VOULOIR CONTOURNER LA DSI 28 %
MANQUE D’ÉCOUTE DE LA PART DE LA DIRECTION GÉNÉRALE 23 %
ÉVOLUTION RAPIDE DES TECHNOLOGIES 22 %
RÉDUCTION DU PÉRIMÈTRE DE LA DSI 7%
AUCUNE DIFFICULTÉ MAJEURE 6%

L’ÉVOLUTION DU BUDGET DE LA DSI POUR CETTE ANNÉE

BUDGET STABLE PAR


AUGMENTÉ RAPPORT
À L’ANNÉE
DERNIÈRE
39%

45%
16%
BUDGET
DIMINUÉ

14
Ú LE RÔLE DE LA DSI DANS L’ACHAT
DE SOLUTIONS INFORMATIQUES
LES SOLUTIONS INFORMATIQUES UTILISÉES PAR LES ENTREPRISES

86 % OUTILS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (SIRH)

76 % SOLUTION DE BUSINESS INTELLIGENCE

73 % LOGICIEL DE GESTION / COMPTABILITÉ

70 % DONNÉES

70 % ERP

64 % SÉCURITÉ

61 % CRM

36 % LOGICIEL COMMERCIAL / MARKETING

29 % LOGICIEL DE GESTION SAV

26 % SUPPLY CHAIN

POUR QUEL ACHAT LE DSI A-T-IL POUR QUEL ACHAT LE DSI A-T-IL
ÉTÉ LE DÉCIDEUR PRINCIPAL ? PARTICIPÉ À LA DÉCISION DE L’ACHAT ?

20 % SOLUTION DE BUSINESS INTELLIGENCE 41 %


18 % ERP 32 %
17 % CRM 38 %
17 % SÉCURITÉ 28 %
14 % DONNÉES 38 %
6% LOGICIEL DE GESTION SAV 7%
4% OUTILS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (SIRH) 26 %
3% LOGICIEL COMMERCIAL / MARKETING 9%
2% LOGICIEL DE GESTION / COMPTABILITÉ 13 %
0% SUPPLY CHAIN 10 %
15
Ú LES DSI ET LES ESN

93% 70%
des DSI ont déjà fait des DSI sont satisfaits ou très
appel à une ESN / SSII satisfaits des services des ESN

LES TYPES DE PRESTATIONS POUR LESQUELS


LES DSI ONT FAIT APPEL À UNE ESN

CONCEPTION ET DÉVELOPPEMENT D’APPLICATIONS


70%
ÉTUDE OU CONSEIL EN MATIÈRE DE SYSTÈME D’INFORMATION
62%
CRÉATION D’UN SITE WEB OU D’UN LOGICIEL
57%
SÉCURITÉ DU SYSTÈME D’INFORMATION
55%
INSTALLATION ET MAINTENANCE DES RÉSEAUX INFORMATIQUES
52%
GESTION DE PROJET
48%
CLOUD SAAS, SYSTÈMES DISTRIBUÉS
46%
DIGITAL
41%
SUPPORT ET ASSISTANCE AUX UTILISATEURS
41%
GESTION DU PARC INFORMATIQUE
38%
BIG DATA
31%
INNOVATION ET TECHNOLOGIES ÉMERGENTES
26%
INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
18%
16
CONCLUSION
DSI… OU DIRECTEUR DE
LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE ?

Quel rôle d’avenir pour le Directeur des systèmes d’information ?


Cette question est celle d’une réinvention, alors que les systèmes
d’information n’ont jamais été aussi importants pour assurer la bonne
tenue du business, pour croître et se transformer.

Il suffit de regarder autour de soi pour comprendre : le numérique, c’est


aujourd’hui le business. En partant de ce postulat, le DSI doit se retrouver
logiquement aux premières loges de la transformation de l’entreprise. Mais
ces dernières années l’ont vu être chahuté, notamment par la coexistence
avec d’autres acteurs, comme le Chief digital officer ; le DSI s’éloignant
alors parfois de la dynamique digitale pour se concentrer sur le maintien des
systèmes historiques, le « legacy ».

Le paradoxe n’est qu’apparent : tout tient à la façon dont le DSI interagit avec le
reste de l’entreprise, et en particulier les « métiers ». S’il est vu comme un facteur
bloquant, une dichotomie ne tarde pas à se créer entre une partie « digitale »
portée par des acteurs vus comme plus compatibles avec le métier, à l’image du
CDO. A l’inverse, quand la relation est bonne, que les méthodes de travail ont
changé, le DSI devient naturellement un acteur clé de la transformation.

« Ce rôle dépend de la place que tient le numérique dans la vision stratégique de


l’entreprise » résume ainsi Christophe Leray, Directeur générale de la STIME, la
DSI du groupement Les Mousquetaires. Il partage dans ces pages sa conviction :
« Le DSI doit être celui qui dissipe le brouillard pour le comex, en apportant
une vision technologique réaliste. Il est celui qui aide l’entreprise a dépasser les
expérimentations, en industrialisant. »

Cette osmose de la Direction des systèmes d’information avec le reste de


l’entreprise va être d’autant plus importante dans les mois et années à venir.
En effet, alors que toutes les organisations ont compris l’impact qu’avait
le numérique sur leurs activités, les prochaines étapes de la transformation
sont placées sous le signe du travail en écosystème et de la plateformisation.
Les organisations s’ouvrent mieux à de nouveaux partenaires, à leurs clients,
à leurs prestataires, et cela révolutionne jusqu’à leur business model. Mais
pour y parvenir, le système d’information doit être capable de supporter cette
ouverture. Ce qui implique un changement profond dans la façon dont il est
conçu, pensé et opéré… et un rôle de chef d’orchestre bien différent pour le
DSI, au cœur du business.

17
Nomination est la plateforme de référence en prospection B2B. Notre mission : vous aider
à augmenter votre chiffre d’affaires en vous fournissant les meilleurs points d’accès à vos
futurs clients ! En produisant des données fiables et inédites sur les entreprises et leurs
décideurs, Nomination agit comme un facilitateur de rencontres business. Avec nos outils,
accédez aux « vrais » décisionnaires, exploitez des alertes business personnalisées et
engagez vos prospects ! Découvrez nos différents services :

SALES INTELLIGENCE SMART MAILING CONNECTEUR CRM


Parce que prospecter à Optimisez l’impact de vos Exploitez tout le potentiel de
froid est souvent synonyme campagnes e-mailing avec votre CRM en y intégrant la
d’échec, Nomination a mis Nomination. Appuyez-vous smart data Nomination :
au point un outil intelligent sur des données fiables, opportunités de business,
qui vous permet de suivre plus de 50 critères de organigrammes, mise à jour de
et d’engager vos prospects ciblage et des indicateurs données... Retrouvez le plaisir
efficacement. de performance pertinents. de prospecter via votre CRM !

450 clients tels que Deloitte, IBM et Best Western font déjà confiance à
Nomination dans leur recherche de performance commerciale et
marketing. Pourquoi pas vous ?

www.nomination.fr
Contact :
Benoît Marcellin - Directeur marketing
benoit.marcellin@nomination.fr - 01.82.69.69.09

Alliancy, média d’influence sur la transformation numérique, s’adresse aux TOP décideurs
des entreprises et organismes publics et privés qui croient à l’innovation, à la coconstruction
et au numérique pour transformer leur organisation et accélérer leur développement.
Engagé en faveur du « travailler ensemble pour innover plus vite », Alliancy décrypte les
stratégies d’entreprises inspirantes : comment engager une dynamique d’innovation,
repenser les modèles économiques autour du numérique, anticiper les besoins sociétaux,
adapter les gouvernances et s’approprier les nouvelles technologies. Alliancy numérique et
business, et réciproquement…

www.alliancy.fr
Contact :
Anne-Lise Marco – Opérations spéciales
al.marco@alliancy.fr – 01 42 66 87 72

Vous aimerez peut-être aussi