Vous êtes sur la page 1sur 19

CENTRE UNIVERSITAIRE AHMED BEN YAHIA AL-WANCHARISI - T I S S E M S I L T

INSTITUT DES SCIENCES ECONOMIQUES COMMERCIALES ET SCIENCES DE GESTION

L’audit externe entre les normes nationales et


internationales : étude de terrain auprès des cabinets de
commissariat aux comptes et expertise comptable

ANSEUR FATIMA ZOHRA


Doctorante en finance et système comptable
Universite Oran 2 Mohamed Ben Ahmed
Fatizohra186@gmail.com
Sous la direction de Mr : BELOUTI NABIL
Maitre de conférences -A-
Universite Oran 2 Mohamed Ben Ahmed

Résumé
Au cours de la période 2016-2018, la commission chargée du développement des normes
d’audit a publié seize normes algériennes d’audit NAA en s’inspirant des normes
internationales ISA . Ces normes tardent à s'appliquer pas à ce jour pour différentes raisons.
Leur mise en œuvre fait partie des réformes engagées depuis l'adoption du nouveau
référentiel comptable (SCF) fortement basé sur les normes IAS / IFRS. Nous cherchons à
évaluer dans quelle mesure ces normes sont appliquées par les auditeurs algériens.
Mots clés : CNC-ISA-NAA-reformes-SCF-auditeurs algériens.

Abstract
During the period 2016-2018, Algeria adopted the international auditing standards ISA,
by the publication of the sixteen NAA standards by the commission in charge of
developing NAA standards at the level of the Algerian CNC, these standards did not apply to
date, due to their incompatibility with the Algerian environment. The implementation of
these is part of the reforms initiated since the adoption of the new accounting framework
(SCF) based heavily on IAS / IFRS. We seek to assess the extent to which Algerian
auditors apply these standards. Key
Words : CNC-ISA-NAA-reforms-SCF- Algerian Auditors

1
Introduction

La globalisation de l’économie implique de plus en plus l’utilisation de règles et de


références comptables ce qui rendre l’adoption du référentiel comptable international IAS
/IFRS indispensable par l’Algérie, et cela, avec la mise en place de la loi 07-11 du 25
novembre 2007 portant système comptable financier (en vigueur depuis 1 er janvier 2010).

En 2010, cette évolution continue, pour mener cette fois-ci à une réforme de la
profession comptable engagée et mise en œuvre par la Direction Générale de la Comptabilité du
Ministère des Finances. À travers la loi n° 10-01 du 29 juin 2010 relative aux professions
d’expert-comptable, de commissaire aux comptes et de comptable agréé,

En outre, l'internationalisation de la comptabilité a exigé la mise en place d'un système de


contrôle international. Cela a mené l' État algérien à l’adoption du référentiel d’audit
international ISA. À cet effet, plusieurs questions se posent : pourquoi le référentiel d'audit ISA et
existent-il une différence entre ce référentiel et les normes algériennes d'audit NAA ?

Par ailleurs, plusieurs écrits ont dénoncé le fait que « l’application du SCF n’ayant été ni
précédée ni accompagnée par des actions de formation initiées par les pouvoirs publics, il serait
incompréhensible que cette expérience soit rééditée » Devant ce constat, est-ce que les auditeurs
1

algériens sont capables d’appliquer les NAA ? Est quelle est le degré d’application de ces
dernières ?

Objectif de la recherche

L’objectif principal de cette étude est d'analyser de près la différence entre normes
nationales(NAA) et et celles internationales (ISA) d’une part et l’étendue d’application des
normes NAA par les auditeurs algériens d’autre part.

1
BOUBIR, Djelloul. De l'IFAC en général et du risque d'audit selon le cadre conceptuel du référentiel
international d'audit, ISA. L'AUDITEUR N°2. p. 11.
2
La problématique de notre communication porte sur la question principale suivante :

Les normes algériennes d’audit NAA, sont-elles inspirées des normes d’audit
international ISA ? Et quel est le degré d’application de ces normes par les auditeurs
algériens ?

Nous l’entamerons donc par état des lieux de la littérature lequel nous exposons
l’adoption du référentiel ISA par l’Algérie ensuite suivi par une étude comparative entre les
normes ISA et les normes NAA. Nous terminons note exposé par les résultats et une partie
empirique basée sur une enquête de terrain matérialisée par une questionnaire et portant sur un
échantillon de cabinets de commissariats aux comptes et d’expertise comptable.

3
1. Adoption du référentiel international ISA par l’Algérie
Au milieu des développements mondiaux, l'Algérie a cherché à adopter des normes
internationales de contrôle dans le cadre des réformes qu'elle a initiées. Mais, existaient-ils
des normes d'audit avant les NAA ? Oui. Mais elles s'appliquaient uniquement au
commissaire aux comptes. Elles sont régies par la décision 103/SPM/94 du ministre de
l'économie (incluant à l'époque les Finances). Cette décision s'applique encore pour les
diligences non abrogées implicitement par les NAA. Il est à constater que les décisions de
2016, 2017et 2018 ne font anormalement pas référence à la décision de 1994, et sont muettes
quant à la date de l'application effective des NAA. On peut donc supposer qu'elles le sont
dès leur publication. Mais beaucoup d'entre elles font référence à d'autres NAA non encore
publiées.

1.1. Quand et pourquoi doit-on référer aux référentiels internationaux

BOUBIR Djelloul, commissaire aux comptes, Chargé d’élaboration des normes NAA
introduit dans son article qu’il a été publié dans la revue périodique N°4 « L’AUDITEUR »
que : « ...il est tout à fait indiscutable que lorsque les dispositions du SCF de souffrent
d’aucune équivoque par leur clarté, se sont-elles qui ont force de loi en Algérie, y compris
bien entendu les avis des commissions paritaires habilitées du CNC. Dans le cas contraire, il
est tout aussi clair que la référence à l’internationale coule de source, pourquoi ? La réponse
se décline en ces points. » :
1.2. L’adoption des normes ISA par l’Algérie

L’Algérie s’est engagée dans un vaste programme de réformes de la comptabilité


d’entreprise et de l’état, avec respectivement le nouveau système comptable financier, SCF,
inspiré du référentiel international IAS-IFRS2et la mise en œuvre prochaine d’une adaptation
Des normes IPSAS3, le référentiel comptable international élaboré par l’IFAC4.
Elle s’apprête à parachever cette réforme par la transposition-adaptation dans la
réglementation nationale des normes internationales d’audit, ISA, qui s’intègrent dans un
référentiel plus vaste, à savoir le référentiel IFAC, à l’instar du processus suivi pour
l’élaboration du SCF, mais de manière plus progressive. En effet, il va de soi qu’un
2
Guide pratique d'application des normes professionnelles ESPACE OHADA. s.l. : IFAC,p149.
3
« International public sector Accounting standards » : normes compitales internationales du secteur public (au sens
de gouvernement, collectivités locales établissements publics et parapublics tenant une comptabilité de type
administratif, institutions internationales...etc.)
4
BOUBIR, Djelloul. « De l'IFAC en général et du risque d'audit selon le cadre conceptuel du référentiel
international d’audit, ISA ». L'AUDITEUR N°2, p7.

4
référentiel comptable fondé sur un référentiel international.
2. Etude comparative entre les normes ISA et NAA
À travers cette étude et afin de répondre à l'hypothèse que les normes NAA publiées sont
intégralement inspirés des normes ISA .On a procédé à l'étude théorique de ces normes qui nous
a menés de conclure les similitudes ainsi que les divergences entre les deux.
2.1.Les critères de comparaison

 La Publication

Tableau 1 : Comparaison entre les normes ISA et NAA publiées par critère de publication5
Signification

N/A Non avenu(ou pas d’équivalent)

ISA/NAA Normes
Principes généraux et responsabilité
ISA 200 Objectifs généraux de l’auditeur indépendant et réalisation d’un audit
conforme aux normes internationales d’audit
NAA 200 N/A

ISA 210 Accord sur les termes et conditions d’une mission d’audit

NAA210
Accord sur les termes des missions d’audit
ISA 220 Contrôle qualité d’un audit d’états financiers.
NAA 220
N/A

ISA 230 Documentation de l’audit


NAA 230 Documentation d’audit
ISA 240 Responsabilités de l’auditeur concernant les fraudes lors d’un audit
d’états financiers.
NAA 240 N/A
ISA 250 Prise en compte des textes légaux et réglementaires dans un audit
d’états financiers.
NAA 250

N/A

ISA 260 Communication avec responsables de la gouvernance.


NAA 260
N/A
ISA 265 Renseignement sur les droits d’auteur, les marques déposées et les

5
Elaborer par nos soin.
5
permissions.
NAA 265
ISA 265 Renseignement sur les droits d’auteur, les marques déposées et les
permissions.
NAA 265 N/A

Evaluation des risques et réponse aux risques évaluées

ISA 300
NAA300 Planification d’un audit d’état financier.
ISA 315 Compréhension de l’entité et de son environnement aux fins de
l’identification et de l’évaluation des risques d’anomalies significatives.
NAA 315
ISA 320 Caractère significatif dans la planification et la réalisation d’un audit.

NAA 320 N/A


ISA 330 Réponses de l’auditeur à l’évaluation des risques
NAA 330 N/A
ISA 402 Facteurs à considérer pour l’audit d’entités faisant appel a une société
de services.
NAA 402
N/A
ISA 450 Evaluation des anomalies détectées au cours de l’audit.
NAA 450 N/A
Eléments probants
ISA 500
NAA 500 Eléments probants.
ISA 501 Eléments probants-considérations particulières concernant certains
points.
NAA 501 Eléments probants-caractéristiques spécifiques
ISA 505
NAA505 Confirmations externes
ISA 510 Audit initiale-soldes d’ouverture.
Mission d’audit initiale-soldes d’ouverture.
NAA510
ISA 520
NAA520 Procédures analytiques.
ISA 530 Sondages en audit.
NAA 530 Sondage en audit
ISA 540 Audit des estimations comptables. Y compris les estimations
comptables en juste valeur, et des informations y afférentes a fournir.

NAA 540 Audit des estimations comptables. Y compris les estimations


comptables en juste valeur, et des informations fournies les concernant.
ISA 550 Parties liées.

NAA 550 N/A


6
ISA 560 Evènements postérieurs à la date de clôture.

Evènementsde
modifications postérieurs
concordanceà la clôture.
apportées a la norme 700(révisée)
NAA560
NAA 805 ,opinion et rapport sur les états financiers.
ISA 570
NAA570 N/A
Continuité d’exploitation.
ISA 810 Missions visant la délivrance d’un rapport sur des états financiers
ISA 580
résumés.
NAA 580 Déclarations écrites.
NAA 810
Utilisation des travaux d’autres professionnelles
ISA 600 Audits d’états financiers de groupe (y compris l’utilisation des travaux
des auditeurs des composantes)-considérations particulières.

NAA 600 N/A

ISA 610 Utilisation des travaux des auditeurs internes.


NAA610
ISA 620 Utilisation par l’auditeur des travaux d’un expert de son choix.

NAA 620 Utilisation des travaux d’un expert désigné par l’auditeur.

Conclusion de l’audit et rapport d’audit


ISA 700 Opinion et rapport sur des états financiers.
NAA700 Fondement de l’opinion et rapport d’audit sur des états financiers.
ISA 701 Communication des questions clés de l’audit dans le rapport de
l’auditeur indépendant.
NAA701 N/A
ISA 705 Expression d’une opinion modifiée dans le rapport de l’auditeur
indépendant.
NAA 705 N/A
ISA 706 Paragraphes d’observations et paragraphes sur d’autres points dans le
rapport de l’auditeur indépendant.
NAA 706 N/A
ISA 710 Informations comparatives-chiffres correspondants et états financiers
NAA 710 comparatifs.
N/A
ISA 720 Responsabilités de l’auditeur concernant les autres informations.
N/A
NAA 720
Domaines spécialisés

ISA 800 Audits d’états financiers préparés conformément a des référentiels a


usage particulier-considérations particulières et modifications de
concordance apportées a la norme ISA 700(Révisée),opinion et rapport
sur les états financiers.
NAA 800 N/A
ISA 805 Audit d’états financiers isolés et d’éléments, de comptes ou de poste
spécifiques d’un état financier-considération particulières et

7
Source :élaborer par nos soin

 Discussion des résultats

Lorsqu’on fait l’analyse de ce tableau, on observe que les normes NAA publiées
représentent 2/3 des normes ISA donc 16 NAA ont été publiées durant la période 2016-2018
comme suit :

Tableau 2 : les normes NAA publiées par catégorie6


Catégories NB NB normes NAA NAA /ISA
normes
Principes généraux et ISA
responsabilité 8 2 0.
Évaluation des risques 25
et réponses aux risques 6 1 0.
Evaluées 17
Éléments probants
1 1 0.
Utilisation des travaux 1 0 91
d’autres 3 2 0.
professionnelles
Conclusion de l’audit et 67
rapport de l’audit 6 1 0.
Domaines spécialisées 17
3 0 0
Source : élaborer par nos soins

 Discussion des résultats

Reposant sur l’analyse du tableau n°3 on peut conclure que :

Catégorie 1 : principes généraux et responsabilité : publication de deux normes NAA


équivalentes des ISA ce qui représente 25 % (c’est les normes NAA 210,NAA230)
Catégorie 2 : évaluation des risques et réponses aux risques avalées : publication d’une seule
norme NAA équivalente des ISA ce qui représente 17 % (c’est la norme NAA 300).

6
Elaborer par nos soin.
8
Catégorie 3 : éléments probants : publication de 10 normes NAA équivalentes des ISA ce
qui représente 91 % (c’est les normes NAA501, NAA 500, NAA 505, NAA505, NAA 510,
NAA 520, NAA 530, NAA540, NAA560, NAA 570, NAA 580).
Catégorie 4 : utilisation des travaux d’autres professionnelles : publication de 2 normes
NAA équivalentes des ISA ce qui représente 67 % (c’est les normes NAA 610, NAA 620).
Catégorie 5 : conclusion d’audit et rapport d’audit : publication d’une seule norme NAA
équivalente a la norme ISA 700 (les normes NAA publiées dans cette catégorie représenten t
17 % des normes ISA publiées).
Catégorie 6 : domaines spécialisés : aucune norme appartenant à cette catégorie n’a été publié
(il n’y a pas des normes NAA équivalentes des trois normes IAS).

 Volume

Tableau 3 : comparaison entre les ISA et NAA par critère de volume.7


ISA NAA
N° NB N° NB pages NAA /ISA
ISA 210 pages
2 NAA 210 9 0.
ISA 230 51 NAA 230 6 36
0.
ISA 300 71 NAA 300 6 35
0.
ISA 500 82 NAA 500 9 33
0.
ISA 501 21 NAA 501 5 41
0.
ISA 505 14 NAA 505 5 36
0.
ISA 510 61 NAA 510 7 31
0.
ISA 520 71 NAA 520 4 41
0.
ISA 530 22 NAA 530 6 33
0.
ISA 540 11 NAA 540 1 29
0.
ISA 560 01 NAA 560 06 10.
ISA 570 53 NAA 570 8 40
0.
ISA 580 42 NAA 580 6 24
0.
ISA 610 02 NAA 610 4 30.
ISA 620 82 NAA 620 8 14
0.
ISA 700 54 NAA 700 6 32
0.
9 12
Source : élaborer par nos soins

 Discussion des résultats

À partir du tableau n°4, on a conclu que les normes NAA sont réduites (nombre des
pages) par rapport aux normes ISA. Donc on peut dire que chaque norme NAA représente
entre 10 % et 41 % du volume de la norme équivalent dans les ISA .
7
Elaborer par nos soin.
9
 Structuration

Tableau 4: comparaison entre ISA et NAA par critère de structuration8


ELEMENT ISA NAA
Introduction Oui Oui

Champ d’application Non Oui

Objectifs Oui Oui

Diligences requises Non Oui

Définitions Oui Non

Exigences Oui Non

Application et autres Oui Non


éléments explicatifs
importants

8
Elaborer par nos soin.
10
Annexes Oui Oui
Source : élaborer par nos soins

11
 Discussion des résultats

À partir du tableau suivant, on observe qu’il y a des rubriques des ISA qui ne sont pas
incluses dans les NAA telles que : définitions, application et autres éléments explicatifs
importants.

 Le contenu

Après une analyse approfondie des normes ISA et des normes NAA, on constate qu’il y a
une grande similitude a laquelle concerne le champ d’application, l’objectif et les exigences(ISA)
ou les diligences requises(NAA).En parallèle, il y’a certaines divergences telles que « autre
éléments explicatifs importants », cet élément qui est nécessaire et contribue à la bonne
application de ces normes ISA. Donc, l’absence de ce dernier dans les NAA, est influée
négativement l'application de ces normes au niveau national.

3. Le degré d’application des normes NAA par les auditeurs algériens


Afin de déterminer la capacité ainsi le degré d’application des normes d’audit algérienne
par les professionnels algériens, on a eu l’intention de réaliser un questionnaire adressé a 24
cabinets de commissariats au comptes ainsi d’expertise comptables dans la wilaya d’Oran, avec
l’aide de mon directeur technique ainsi les autres wilayas au moyen des réseaux sociaux. En
outre, on a fait des entretiens avec plusieurs auditeurs au niveau de la wilaya d’Oran plus les
sondages qu’on a été effectué au moyen des réseaux sociaux pour les wilayas et spécialement
avec les membres chargés de l’élaboration de ces normes.

Quelle est la différence entre questionnaire et sondage ?

Un Sondage est une enquête à une question et un Questionnaire peut contenir une ou
plusieurs questions. Un Sondage ne requiert pas un code Questionnaire et les destinataires du
Sondage peuvent soumettre leurs réponses directement. Aucune réponse spécifique n'est requise.
3.1. Enquêtes par moyen de questionnaire

3.1.1. Résultats obtenus :

Les résultats de notre questionnement sont les suivantes :

3.1.1.1 L’auditeur en tant qu’élément d’analyse


 Le code de déontologie de la profession du commissaire aux comptes

12
100 % des répondeurs affirment qu’il y a un code de déontologie qui est pour objet de fixer des
règles de déontologie professionnelles applicables.

3.1.1.2. Procédures préliminaires pour la réalisation d’un audit d’états financiers


 Planification préliminaire pour la réalisation d’un audit d’états financiers
100% des communicants ont répondu qu’avant de procéder à une mission d’audit ils
sont établis un plan de mission.
 Accord sur les termes de mission avec le client (NAA210)
85% des ont répondu qu’ils tiennent un accord sur les termes de mission avec leur client
dans une lettre de mission Alor que 15 % ont nié la tenue de cet accord.
 Vérification du solde d’ouverture (NAA 510)
100% ont répondu qu’ils vérifient le solde d’ouverture avant de procéder à une mission d’audit.

3.1.1.3. Au cours de la mission d’audit

 Les principes adoptés par l’auditeur pour exécuter sa mission (ISA 210)

Un seul professionnel a répondu que l’auditeur doit adopter tous les principes et les
normes généralement admises. (Réponse ne portaient aucune signification).
 Utilisation des travaux d’auditeur interne ainsi que des experts des domaines autres
que la comptabilité et l’audit
100% des répondants ont répondu qu’il utilise des travaux des auditeurs internes ainsi
de l’expert des autres domaines en cas de besoin. (NAA 610 et NAA 620).
 Moyen d’obtention des éléments probants (NAA 501, NAA505, NAA 510, NAA
520, NAA530, NAA 540)
62% ont répondu que l’obtention des éléments probants s’effectue par demandes
officielles des documents probants ainsi les différentes méthodes de contrôles notamment
l’audit avec les différentes structures. Dont 38 %, ils n’ont pas donné aucune réponse.
 Fondement d’une opinion (NAA 700)
100% ont répondu que l’opinion exprimée se fonde sur la base des normes d’audit
généralement admises ainsi les procédures formelles de l’entité et la réglementation en vigueur.
 Rapport d’audit (NAA 700)
100% ont répondu que la préparation d’un rapport d’audit est basée sur des critères
spécifiques énoncés pas par les normes et la règlementation en vigueur rapport d’audit.

3.1.1.4. Évènement postérieur à la clôture


13
 Audit des évènements intervenus entre la date des états financiers et la date du
rapport (ISA 560)
68% ont répondu qu’il effectue un audit entre les deux dates afin de faire les
ajustements possibles ,32% ont nié de faire cette procédure.

3.1.1.5. Autour des normes d’audit algériennes NAA


 La réalisation d’une mission d’audit
29.8% ont répondu que la réalisation d’une mission d’audit se base sur les normes
NAA publiées ainsi la méthodologie antérieure. Dont 70.2% en répondu qu’actuellement la
réalisation de la mission d’audit se limite dans la méthodologie antérieure.
 La connaissance des normes NAA par les auditeurs algériens
20 % ne connaissent même pas ces normes ,75% connaissent que les numéros et
les intitulés,5% ceux qui représentent des membres de la commission chargée d’élaboration
des NAA ayant une connaissance modérée de ces derniers.
 L’impact des NAA sur le domaine d’audit
100 % confirment que les apports de ces normes NAA sont certains et ne sont pas
discutables, mais il faut toute une mise à niveau et une sensibilisation de notre environnement.

3.1.2 Discussion des résultats

Sur la base des réponses précédentes, nous avons constaté que les auditeurs
algériens n'appliquaient pas tous les normes, ce qui est montré à travers leurs réponses
vagues ou manquantes.
3.2. Enquête par moyen du sondage (réseaux sociaux)
Afin de confirmer la validité des résultats obtenus précédemment, nous avons utilisé
le moyen des réseaux sociaux à travers la création d’un sondage au niveau d’un
groupe des professionnels algériens .11 professionnels ont répondu à ma question.
La question posée : les normes NAA, sont-elles appliquées par les auditeurs algériens ? Et
quelles sont vos suggestions de solution ?

14
3.2.1. Les Résultats obtenus

On peut classifier les résultats à la manière suivante :

3.2.1.1. Totalité des professionnels

Les réponses obtenues sont les suivantes :

Tableau 5 : réponses obtenues des professionnels9


OUI NON APPLIQUEES
PARTELLEME
CAC ET 0 5 7 NT
EXPERTS
COMPTABLES Source : élaborer par nos soins.

 Analyse des résultats

Les résultats des sondages sont les suivantes :

 0% des répondants que les auditeurs algériens sont appliqués les normes NAA
intégralement.
 46% ont affirmé le non-respect de ces normes NAA, car l’environnement algérien
ne permet pas de les appliquer et qu’il fallait d’abord maitriser le référentiel
comptable SCF et comprendre ces normes pour pouvoir les appliquer.

15
 54% se mettent d’accord du respect des normes NAA et l’application partielle de
ces derniers. À titre d’exemple certains managers sont frileux à signer la lettre
d’affirmation par exemple. (Non-respect de la norme NAA 580)

 82% des répondants sont des commissaires au compte dont leurs réponses se
divisent comme suit :

-44% des Commissaires aux comptes ont dit que les normes NAA sont
partiellement appliquées.

-56% on dit que les normes NAA ne sont pas appliquées.

3.2.1.2. Par critère d’expérience

Tableau 7 : tableau représentatif des réponses par critère d'expérience


Professionnelles Oui Non Partiellement

Débutants 0 3 2

Expérimentés 0 1 6

Source : élaborer par nos soins

 Analyse des résultats

• Débutants
 60% ont répondu que ces normes ne sont pas appliquées.
 40% sont affirment l’application partielle des normes NAA.

• Expérimenté
 86% des répondants ont répondu que les normes NAA sont partiellement appliquées.

 14% ont répondu que ces normes ne sont pas appliquées.

16
3.2.2. Discussion des résultats

D’après ce qui précède, on aperçoit que les seize normes NAA publiées par le
Conseil national de la comptabilité à travers les quatre décisions ministérielles n’ont pas été
appliquée s intégralement ceux qui constitue un obstacle qui engendre a la non-réalisation
du projet d’harmonisation des pratiques d’audit. Cette difficulté d’application des NAA par les
auditeurs algériens a été générée en raison des conditions inadéquates et dans divers
domaines ce qui empêche la mise en œuvre de ces derniers.

En outre, l'incapacité des auditeurs à appliquer ces normes s’explique aussi par le manque
de compréhension de ces derniers à cause de non-publication de la norme NAA 200 qui
représente le cadre conceptuel du référentiel NAA. Ainsi, l’insuffisance d e s formations et des
colloques.
3. recommandation :

À la lumière des résultats obtenus, on peut proposer un ensemble de recommandations,


qui peuvent servir à l’application intégrale des normes NAA, donc il est nécessaire de :

 Publié la norme NAA 200 celles qui représentent le cadre conceptuel, pour
aider les professionnels à faire connaissance des définitions, des objectifs,
etc. de ces derniers ;
 Organisation des ateliers animé par des professionnelles (experts comptables
et commissaires aux comptes) normes NAA au niveau des universités
algériennes, pour bien former les futures comptables (la connaissance des
normes)
 Formation et encadrement des auditeurs algériens de façon permanente sur
les NAA pour qu’ils puissent prendre connaissance de ces normes. Donc, il
vaut mieux dépenser un peu de son temps et de son argent que de retrouver
en.....
Prison.
 Organisation des journées scientifiques sur ces normes avec la présence du

membre du CNC qui sont chargées de l’élaboration de ces normes ;


 Adoption des auditeurs algériens de leurs honoraires aux nouvelles
exigences des NAA. Car leur faiblesse actuelle ne les exonérera pas de
leurs responsabilités, auditeurs légaux et contractuels. Sinon ils peuvent se
retrouver également en Prison.

17
Conclusion
Dans le cadre de la réalisation du projet d’harmonisation des pratiques comptables et afin
de reformer le domaine d’audit, l’Algérie a publié seize normes d’audit par quatre décisions
ministérielles.
Après l’étude comparative qu’on a réalisée entre les ISA et les NAA on a constaté que ces
derniers ne sont pas fortement ou intégralement inspirés des ISA parce qu’on a marqué qu’il y a
plusieurs différences dans le fond et la forme entre les deux. Car certaines rubriques ont été
éliminées intégralement. Donc la première hypothèse n’est pas valide.
En outre, et par le biais d’une enquête qu’on a exécutée, on a distingué deux groupes
des répondants : la première affirme que ces normes ne sont pas appliquées, car
l’environnement algérien ne permet pas leur application. Donc, les auditeurs algériens appliquent
la méthodologie antérieure, la deuxième affirme que ces normes sont appliquées, mais
partiellement, car certaine s normes ne peuvent pas être appliquées, et cela, pour plusieurs
raisons comme celle de gouvernance d’entreprise. Aussi, la façon dont les gestionnaires
pensent est un obstacle à la réalisation de certains d'entre eux. Donc la deuxième hypothèse est
valide.
Cependant, notre étude comporte des limites qui sont d’ordre empirique. Notre étude n’a
concerné que 24 bureaux de commissariat aux comptes et expertise comptable au niveau de
certaines wilayas telles que les wilayas d’Oran de Tlemcen et d'Alger, sur l’application des
normes NAA
.L’élargissement de l’échantillon de l’étude (un bureau de chaque wilaya) favoriserait surement
l’obtention des résultats plus probants et plus valides, ce qui constitue pour nous une perspective
de recherche.

18
LA BIBLIOGRAPHIE

 LES OUVRAGES

Guide pratique d'application des normes professionnelles ESPACE OHADA.


s.l. : IAASB,2013.

 ARTTICLES

BOUBIR, Djelloul. « de l'IFAC en général et du risque d'audit selon le


cadre conceptuel du référentiel international d’audit, ISA ». L'AUDITEUR N°2.

 TEXTES DE LOIS

ministre des finances, loi 10-01 du 29 juin 2010 relative aux professions
d'expert- comptable, de commissaire aux comptes et de comptable agréé, JO
N°7.disponible sur http://www.cn-onec.dz/index.php/2016-02-07-08-2431/2016-
10-24-10-12-59/download/6- loi-decrets-arretes/20-loi-n-10-01-du-29-juin-2010-
relative-aux-professions-d-expert- comptable-decommissaire-aux-comptes-et-
comptable-agree.
OHADA, règlement n°01 /CM/2017 portant harmonisation des pratiques des
professionnels de la comptabilité et de l’audit dans les pays membre de
l’OHADA. Disponible sur
http://www.ohada.com/content/newsletters/3573/Reglement-n-
012017CMOHADA-fr.pdf

19

Vous aimerez peut-être aussi