Vous êtes sur la page 1sur 326

SAPTEC_10

Notions de base de SAP


NetWeaver Application Server

SAP Formation
Support de cours

T H E B E S T- R U N B U S I N E S S E S R U N S A P
SAPTEC
Notions de base de SAP NetWeaver
Application Server

.
.
SUPPORT DE COURS DU PARTICIPANT
COURS AVEC INSTRUCTEUR
.
Version du cours : 10
Durée du cours : 3 Jours
Numéro d'article : 50112066
Copyrights et marques SAP

© 2014 SAP AG. Tous droits réservés.

Il est interdit de reproduire ou d'envoyer tout ou partie de ce document sous quelque forme
ou dans quelque but que ce soit sans la permission expresse de SAP AG. Les informations
fournies dans le présent document peuvent être modifiées sans notification préalable.
Certains logiciels commercialisés par SAP AG et par ses distributeurs contiennent des
composants logiciels qui sont la propriété d'autres fournisseurs.

● Microsoft, Windows, Excel, Outlook et PowerPoint sont des marques déposées de


Microsoft Corporation.

● IBM, DB2, DB2 Universal Database, System i, System i5, System p, System p5, System
x, System z, System z10, System z9, z10, z9, iSeries, pSeries, xSeries, zSeries, eServer,
z/VM, z/OS, i5/OS, S/390, OS/390, OS/400, AS/400, S/390 Parallel Enterprise
Server, PowerVM, Power Architecture, POWER6+, POWER6, POWER5+, POWER5,
POWER, OpenPower, PowerPC, BatchPipes, BladeCenter, System Storage, GPFS,
HACMP, RETAIN, DB2 Connect, RACF, Redbooks, OS/2, Parallel Sysplex, MVS/ESA,
AIX, Intelligent Miner, WebSphere, Netfinity, Tivoli et Informix sont des marques ou des
marques déposées d'IBM Corporation.

● Linux est une marque déposée de Linus Torvalds aux États-Unis et dans d'autres pays.

● Adobe, le logo Adobe, Acrobat, PostScript et Reader sont des marques ou des marques
déposées d'Adobe Systems Incorporated aux États-Unis et/ou dans d'autres pays.

● ORACLE est une marque déposée d'Oracle Corporation.

● UNIX, X/Open, OSF/1 et Motif sont des marques déposées d'Open Group.

● Citrix, ICA, Program Neighborhood, MetaFrame, WinFrame, VideoFrame et MultiWin


sont des marques ou des marques déposées de Citrix Systems, Inc.

● HTML, XML, XHTML et 3C sont des marques ou des marques déposées de W3C®,
World Wide Web Consortium, Massachusetts Institute of Technology.

● JAVA est une marque déposée de Sun Microsystems, Inc.

● JAVASCRIPT est une marque déposée de Sun Microsystems, Inc., utilisée sous licence
pour une technologie inventée et implémentée par Netscape.

● SAP, R/3, SAP NetWeaver, Duet, PartnerEdge, ByDesign, SAP BusinessObjects


Explorer, StreamWork et les autres produits et services SAP mentionnés ici, ainsi que
leurs logos respectifs, sont des marques ou des marques déposées de SAP AG en
Allemagne et dans d'autres pays.

● Business Objects et le logo Business Objects, BusinessObjects, Crystal Reports, Crystal


Decisions, Web Intelligence, Xcelsius et les autres produits et services Business Objects
mentionnés ici, ainsi que leurs logos respectifs, sont des marques ou des marques
déposées de Business Objects Software Ltd. Business Objects est une société SAP.

● Sybase et Adaptive Server, iAnywhere, Sybase 365, SQL Anywhere et les autres
produits et services Sybase mentionnés ici, ainsi que leurs logos respectifs, sont des
marques ou des marques déposées de Sybase, Inc. Sybase est une société SAP.

Tous les autres noms de produits et de services mentionnés sont des marques de leurs
sociétés respectives. Les données contenues dans ce document sont fournies uniquement
à titre informatif. Les spécifications de produits nationales peuvent changer.
Ces informations peuvent être modifiées sans préavis. Ces informations sont fournies par SAP
AG et ses sociétés associées (« Groupe SAP ») uniquement à titre informatif, sans
représentation ou garantie de quelque sorte que ce soit, et le Groupe SAP ne pourra pas être
tenu responsable des erreurs ou des omissions concernant les présentes informations. Les
seules garanties pour les produits et services du Groupe SAP sont celles définies dans les
déclarations de garanties expresses fournies avec lesdits produits et services, le cas échéant.
Aucun élément des présentes informations ne doit être interprété comme constituant une
garantie supplémentaire.

© Copyright . Tous droits réservés. iii


iv © Copyright . Tous droits réservés.
Conventions typographiques

Le français est la langue utilisée dans ce manuel.


Les conventions typographiques décrites ci-après sont également utilisées.

Ces informations apparaissent dans la présentation de l'animateur.

Démonstration

Procédure

Avertissement ou Attention

Astuce

Informations connexes ou supplémentaires

Invitation à la discussion

Contrôle d'interface utilisateur Exemple de texte

Titre de fenêtre Exemple de texte

© Copyright . Tous droits réservés. v


vi © Copyright . Tous droits réservés.
Sommaire :

ix Vue d'ensemble du cours

1 Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

2 Sujet: Identification des parties du portefeuille SAP


13 Sujet: Énumération des fonctionnalités clés de SAP NetWeaver
21 Sujet: Prise en compte de la stratégie de disponibilité et de
maintenance des versions SAP
27 Exercice 1: Accès au document de stratégie de disponibilité et de
maintenance des versions SAP

35 Chapitre 2: Navigation

36 Sujet: Navigation dans les systèmes SAP


49 Exercice 2: Connexion au système et navigation dans l'écran
52 Sujet: Exécution de la navigation avancée dans l'interface SAP GUI
57 Exercice 3: Appel de fonctions
61 Sujet: Utilisation des options de personnalisation de l'aide et de
l'interface utilisateur
67 Exercice 4: Utilisation de l'aide F1 et de l'aide à la saisie

77 Chapitre 3: Noyau du système

79 Sujet: Exploitation de l'architecture SAP NetWeaver Application


Server
85 Sujet: Distinction entre les processus SAP NetWeaver AS Java et
ABAP
99 Exercice 5: Détermination de la structure d'une instance
102 Sujet: Traitement des ordres AS ABAP
109 Exercice 6: Énumération des processus de travail configurés sur une
instance d'AS ABAP
112 Sujet: Explication des processus AS ABAP
121 Exercice 7: Définition et contrôle des entrées de blocage
127 Exercice 8: Impression d'une capture d'écran dans AS ABAP
131 Exercice 9: Planification d'un programme simple en arrière-plan
136 Sujet: Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x
et versions inférieures
144 Sujet: Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.3
EHP1

© Copyright . Tous droits réservés. vii


161 Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

162 Sujet: Utilisation de la structure des données d'un système SAP


ABAP
166 Sujet: Gestion des processus logistiques logiciels dans
l'environnement ABAP
175 Sujet: Description des outils les plus importants d'ABAP Workbench
178 Sujet: Implémentation d'un programme ABAP
187 Exercice 10: Accès aux objets d'ABAP Repository et édition
193 Sujet: Présentation de SAP NetWeaver Development Infrastructure

209 Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

210 Sujet: Gestion du cycle de vie des applications


217 Exercice 11: Consultation du contenu de System Landscape
Directory et de la feuille de route pour la mise en œuvre ASAP
222 Sujet: Implémentation et installation des systèmes SAP
231 Exercice 12: Vérification de votre architecture technique à l'aide de
PAM
235 Sujet: Gestion des systèmes SAP
245 Exercice 13: Planification des intervalles de temps de maintenance

253 Chapitre 6: Technologies de communication et d'intégration

254 Sujet: Intégration d'applications existantes aux applications SAP


259 Exercice 14: Utilisation d'une Business Application Programming
Interface
263 Sujet: Liaison de processus de gestion inter-systèmes
266 Sujet: Utilisation des services Web sur SAP NetWeaver Application
Server
270 Sujet: Explication de l'architecture orientée service

279 Chapitre 7: SAP System Administration

280 Sujet: Administration des systèmes SAP


285 Sujet: Monitorage des systèmes SAP
289 Exercice 15: Tâches quotidiennes d'administration du système

299 Chapitre 8: Sources d'informations supplémentaires

300 Sujet: Consultation de SAP Service Marketplace


305 Exercice 16: Consultation de SAP Service Marketplace
309 Sujet: Consultation de SAP Community Network

viii © Copyright . Tous droits réservés.


Vue d'ensemble du cours

PUBLIC CONCERNÉ
Ce cours s'adresse aux participants suivants :
● Consultant applicatif
● Consultant données
● Consultant développement
● Consultant analyste métier
● Consultant du support
● Consultant technologique
● Développeur
● Administrateur système
● Support IT

© Copyright . Tous droits réservés. ix


x © Copyright . Tous droits réservés.
CHAPITRE 1 Vue d'ensemble du portefeuille
SAP

Sujet 1
Identification des parties du portefeuille SAP 2

Sujet 2
Énumération des fonctionnalités clés de SAP NetWeaver 13

Sujet 3
Prise en compte de la stratégie de disponibilité et de maintenance des versions SAP 21
Exercice 1: Accès au document de stratégie de disponibilité et de maintenance des 27
versions SAP

OBJECTIFS DU CHAPITRE

● Déterminer les composantes du portefeuille SAP qui correspondent le mieux à vos


besoins.
● Énumérer les fonctionnalités clés de SAP NetWeaver
● Rechercher des informations de maintenance et de montée de version pour les solutions
SAP

© Copyright . Tous droits réservés. 1


Chapitre 1
Sujet 1
Identification des parties du portefeuille SAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon décrit le portefeuille SAP et la structure des solutions logicielles SAP.

Exemple de gestion
Votre société envisage l'introduction d'un progiciel SAP. En tant que membre d'une équipe de
projet, vous souhaitez obtenir une vue d'ensemble du portefeuille SAP. Vous avez pour cela
besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des composantes clés du portefeuille SAP.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Déterminer les composantes du portefeuille SAP qui correspondent le mieux à vos
besoins.

Domaines clés de SAP

Figure 1: Domaines clés de SAP

Afin d'apporter un soutien à ses clients sur un marché en constante évolution, SAP développe
son portefeuille de solutions avec des innovations visant à fournir une valeur ajoutée
instantanée aux besoins informatiques des clients. Tout en développant son portefeuille de
solutions, SAP maintient la cohérence des données, des processus et des applications qui en
font partie.

SAP se concentre sur les domaines clés suivants :

2 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Identification des parties du portefeuille SAP

● Adaptation à l'activité de base des clients (sur site) ;


● Innovation via des extensions (à la demande) ;
● Extension de la portée des clients (sur les dispositifs).

SAP : sur site, à la demande et sur dispositif

SAP : Sur site


SAP continuera à évoluer et à renforcer son activité de base : fournir des solutions pour
toutes les branches et tous les segments de marché.
Les solutions SAP s'adaptent aux processus de gestion centraux des clients et leur
fournissent une valeur ajoutée instantanée. Pour simplifier l'utilisation de ces solutions, SAP
assure la continuité de leur pré-intégration et de leur implémentation. Les solutions SAP sont
développées selon des principes logiciels comme le découplage, la superposition,
l'abstraction et la conception.
Avec l'approche SAP de l'architecture orientée service (SOA), des solutions tierces sont
intégrées en cohérence avec les processus de gestion centraux des clients.
Le logiciel SAP Business Suite 7, un livrable majeur dans ce domaine, est déjà disponible.
D'autres sont prévus dans les prochaines années.

SAP : À la demande
SAP propose des innovations rapides qui fournissent des fonctionnalités étendues à la
demande pour un secteur d'activité spécifique.
Les clients peuvent instantanément utiliser les innovations SAP sans que le service
informatique sur site n'ait à gérer l'infrastructure.
Comme les innovations s'intègrent parfaitement avec les processus de gestion centraux des
clients, ces derniers bénéficient d'une intégration des processus de gestion de bout en bout.

SAP : Sur dispositif

SAP souhaite également étendre la portée des clients en utilisant les moyens suivants :
● En permettant aux utilisateurs finaux d'utiliser partout les données et processus SAP à
partir de différents dispositifs via des applications SAP pour entreprise mobile ;
● En fournissant aux utilisateurs finaux des informations internes et externes à l'entreprise
de manière à ce qu'ils puissent prendre des décisions basées sur un large éventail de
données selon leurs cas d'utilisation ;
● En aidant les utilisateurs finaux à coopérer et à optimiser les performances au sein d'un
réseau commercial dynamique ;
● En permettant aux partenaires, clients et utilisateurs finaux d'étendre les fonctionnalités
de SAP pour créer leur propre expérience utilisateur.

Orchestration
Pour garantir que l'ensemble des solutions et composantes logicielles s'adaptent
parfaitement à l'environnement du client, une couche d'orchestration fonctionnant à travers
l'ensemble des applications est nécessaire.
SAP continuera à investir dans la gestion du cycle de vie, la gestion des données de base et
l'orchestration de processus.

© Copyright . Tous droits réservés. 3


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

L'objectif de cet investissement est de réduire continuellement le coût de possession et


d'assurer la cohérence des données et la gestion des processus à travers les différentes
couches d'applications.

Des produits pour les entreprises de toutes tailles

Figure 2: Différents produits pour des entreprises de tailles diverses

SAP propose une vaste gamme de produits évolutifs pouvant être adaptés aux entreprises de
toutes tailles et adaptés à leurs processus en constante évolution.

Les solutions SAP suivantes sont disponibles pour les PME/PMI, comme illustré dans la
figure :
● SAP Business One ;
● SAP Business ByDesign ;
● SAP Business All-in-One.

SAP Business One


SAP Business One est une application ERP (Enterprise Resource Planning) complète et
intégrée, dotée d'une interface similaire à Windows. L'application a été développée
spécialement pour les PME/PMI.

SAP Business One comporte les fonctionnalités suivantes :


● SAP Business One fournit des options simples de navigation et d'expansion, des fonctions
glisser-déplacer innovantes et une intégration à Microsoft Word et Excel ;
● SAP Business One vous permet de gérer uniformément d'importants secteurs d'activité
comme la vente, la distribution et les finances à l'aide d'une application intégrée unique.
L'application SAP Business One fournit une vue d'ensemble actualisée des données
importantes d'une société. Ces informations permettent aux entreprises de mieux
répondre aux besoins de leurs clients, ce qui constitue un important préalable à une
croissance rentable ;
● L'application SAP Business One peut être hébergée localement dans une société ou par un
partenaire et peut être implémentée en deux mois.

SAP Business One est la solution idéale pour les petites entreprises d'environ 100 employés
qui recherchent un système abordable pour garantir le fonctionnement rentable de leurs
processus centraux, tels que les finances, la vente, le service client et les opérations. SAP

4 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Identification des parties du portefeuille SAP

Business One est exclusivement commercialisé par l'intermédiaire d'un réseau international
de partenaires certifiés et expérimentés. Ces partenaires proposent un support 24 heures sur
24 qui couvre les extensions des fournisseurs de logiciels indépendants. SAP Business One
est actuellement utilisé par plus de 34 000 clients répartis dans plus de 40 pays depuis 2012.
Pour obtenir de plus amples informations sur SAP Business One, voir http://www.sap.com/
solutions/sme/businessone.

SAP Business ByDesign

SAP Business ByDesign est une solution pour les petites (100 employés environ) et
moyennes (100 à 500 employés) entreprises qui souhaitent utiliser une solution à la demande
pour améliorer leurs processus centraux et réduire leurs coûts d'acquisition et d'exploitation.
La solution est destinée aux PME/PMI qui n'utilisent pas de logiciel de gestion intégré.

SAP Business ByDesign comporte les fonctionnalités suivantes :


● Elle combine les avantages d'une application intégrée de bout en bout et d'une solution à la
demande. Avec un potentiel de risque réduit et un faible coût d'exploitation, SAP Business
ByDesign fournit un service et un support intégrés, une adaptabilité et des fonctionnalités
conviviales. La solution garantit également la transparence et respecte les exigences
légales ;
● C'est la solution à la demande la plus complète, entièrement intégrée, qui aide les
PME/PMI à gérer finances, ressources humaines, projets, production ainsi que relations
fournisseurs et clients. Elle prend également en charge les exigences légales régionales et
locales des sociétés. La conception de SAP Business ByDesign répond aux problèmes
(réglementaires) de conformité propres aux pays.

SAP Business ByDesign n'a pas été développée uniquement pour les applications de gestion
standard ou la gestion de la relation client. Elle inclut en effet des interfaces utilisateur
personnalisables par rôle utilisateur pour prendre en charge les processus de gestion au sein
d'une société. Elle offre des processus de bout en bout pour tous les postes de travail.
Pour obtenir de plus amples informations sur SAP Business ByDesign, voir http://
www.sap.com/solutions/sme/businessbydesign.

SAP Business All-in-One

SAP Business All-in-One est une solution optimisée par SAP NetWeaver et comprend
l'application SAP ERP, l'application SAP CRM (Customer Relationship Management) ainsi que
des applications du portefeuille SAP BusinessObjects. SAP All-in-One est le nom commercial
des solutions verticales (spécifiques à la branche ou au pays) qui s'appuient sur la technologie
SAP NetWeaver et ont été développées en collaboration avec les partenaires de SAP.

SAP Business All-in-One comporte les fonctionnalités suivantes :


● Elle permet aux entreprises d'exploiter les meilleures pratiques des leaders de la branche à
un prix fixe abordable, le tout sur une plateforme qui reste adaptée à l'entreprise ;
● Elle peut être utilisée comme logiciel local ou hébergée par un partenaire d'une société ;
● Elle s'appuie sur plusieurs produits SAP en mettant l'accent sur SAP ERP, SAP CRM et le
portefeuille SAP BusinessObjects ;
● Elle fournit un portefeuille de fonctions propres à la branche basé sur SAP Best Practices ;
● Elle peut être facilement planifiée.

© Copyright . Tous droits réservés. 5


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

Plus de 13 000 clients de PME/PMI répartis dans plus de 50 pays exécutent SAP Business All-
in-One. Plus de 1 000 partenaires SAP dans le monde fournissent un support local pour
l'implémentation et la personnalisation de SAP Business All-in-One, vous donnant accès à
l'assistance d'experts, où que vous soyez. Des scénarios de gestion préconfigurés et des
accélérateurs d'implémentation peuvent être implémentés dans cette application en 8 à 16
semaines.
Pour obtenir de plus amples informations sur SAP Business All-in-One, voir http://
www.sap.com/solutions/sme/businessallinone.

Solution SAP

Le tableau suivant présente une comparaison des solutions SAP destinées aux PME/
PMI :

Paramètres SAP Business One SAP Business SAP Business All-in-


ByDesign One
Vue d'ensemble Application intégrée Solution de gestion Solution métier
unique permettant de d'entreprise intégrée intégrée complète
gérer l'ensemble de unique fournie en permettant
l'activité tant que logiciel Saas d'exploiter l'activité
de bout en bout
Parfaitement adaptée Qui ont dépassé le Qui doivent Pour les sociétés
aux entreprises logiciel purement remplacer des suivantes :
comptable et doivent solutions ponctuelles,
● Qui ont dépassé
remplacer plusieurs des processus
les solutions
applications non manuels et des
ponctuelles, les
intégrées calculs avec tableur
applications
héritées ou
personnalisées ou
le progiciel de
gestion intégré
standard actuel
● Qui disposent
actuellement de
solutions ne
répondant pas
forcément aux
besoins de la
branche ou
manquant de
fonctionnalités
transverses
● Qui font face à une
complexité
croissante des
processus de
gestion et ont
besoin de
systèmes évolutifs

6 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Identification des parties du portefeuille SAP

Paramètres SAP Business One SAP Business SAP Business All-in-


ByDesign One
pour satisfaire les
plans de
croissance

Taille de l'entreprise Jusqu'à 100 100–500 Jusqu'à 2 500


Personnel Ressources Ressources Personnel
informatique et informatiques informatiques informatique interne
capacités limitées ou limitées ou
externalisées externalisées
Option de livraison Sur site ou hébergée À la demande Sur site ou hébergée
par un partenaire par un partenaire

Présentation de SAP Business Suite


Le portefeuille de logiciels SAP est constamment étendu, optimisé et adapté aux besoins du
marché. SAP a développé au cours des années de nombreuses applications métier et ajouté
des produits pour les PME/PMI à son portefeuille de logiciels. SAP permet l'intégration entre
diverses applications (modules) de différents fournisseurs et au-delà des frontières de
l'entreprise.
Les applications SAP Business Suite constituent un ensemble étendu d'applications de
gestion permettant aux entreprises de gérer la totalité de leur chaîne de création de valeur
ajoutée. Ces applications fournissent aux utilisateurs des résultats cohérents dans l'ensemble
du réseau de l'entreprise et la flexibilité nécessaire pour répondre à l'évolution du marché. Les
applications prennent également en charge les processus inter-sociétés.

SAP Business Suite fournit des fonctionnalités élaborées :


● Un panel complet de solutions de gestion ;
● Une infrastructure technologique qui associe ouverture et flexibilité à maturité et stabilité ;
● Des interfaces d'intégration de produits non SAP ;
● Des composantes qui s'adaptent aux différents besoins de gestion ;
● De nombreuses fonctions spécifiques à la branche.

SAP Business Suite joue un rôle central dans les entreprises. De nombreuses sociétés
bénéficient déjà des applications de gestion complètes et flexibles de SAP Business Suite en
raison de leurs fonctions hautement élaborées. Ces fonctions comprennent l'intégration
complète, des fonctions spécifiques à la branche, une évolutivité illimitée et une bonne
collaboration sur Internet.
Pour obtenir de plus amples informations sur SAP Business Suite, voir http://www.sap.com/
solutions/business-suite.

© Copyright . Tous droits réservés. 7


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

Architecture de SAP Business Suite

Figure 3: SAP Business Suite – Architecture

Voir sur la figure les composants de l'architecture de SAP Business Suite.


Comme illustré dans la figure, les applications centrales de SAP Business Suite sont SAP ERP,
SAP CRM, SAP Product Lifecycle Management (SAP PLM), SAP Supplier Relationship
Management (SAP SRM), et SAP Supply Chain Management (SAP SCM). Ces applications
prennent en charge les processus de gestion essentiels d'une société.

SAP ERP
L'application SAP ERP est une application leader sur le marché destinée à optimiser la gestion
et l'informatique via la réduction de la complexité informatique, l'amélioration de l'adaptabilité
et la génération d'une valeur informatique plus élevée à un coût inférieur à celui des solutions
ERP traditionnelles. Elle prend en charge les processus de gestion stratégiques de bout en
bout pour les finances, la gestion du personnel, la gestion des immobilisations, la vente,
l'approvisionnement et d'autres fonctions d'entreprise essentielles.
SAP ERP prend également en charge les processus métier en fournissant des fonctions
spécifiques à la branche pouvant être activées de manière sélective via l'outil Switch
Framework. Cet outil assure la stabilité du noyau de l'application et contribue à garantir des
performances maximales.

SAP Customer Relationship Management


L'application SAP CRM offre une plateforme complète qui permet aux professionnels du
marketing, de la vente et des services d'obtenir une parfaite connaissance du client et de la
mettre à profit pour gérer efficacement les clients et les processus liés.
SAP CRM permet les interactions client multicanaux, y compris avec les smartphones
mobiles, Internet et les média sociaux. Elle offre aussi une infrastructure de communications
dédiée qui contribue à connecter tous les utilisateurs à tout moment, où qu'ils se trouvent.

SAP Product Lifecycle Management, SAP Supplier Relationship Management et SAP


Supply Chain Management

SAP Product Lifecycle Management

8 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Identification des parties du portefeuille SAP

L'application SAP PLM aide les entreprises à gérer, suivre et contrôler toutes les informations
produit durant le cycle de vie complet des produits et immobilisations ainsi que dans
l'ensemble de la chaîne logistique étendue.
SAP PLM favorise la créativité et libère le processus d'innovation produit des contraintes
organisationnelles.

SAP Supplier Relationship Management


L'application SAP SRM fournit une plateforme d'approvisionnement qui permet aux
entreprises de toutes branches d'améliorer la détermination des sources
d'approvisionnement et la gestion des contrats et d'interagir avec les fournisseurs via
différents canaux.
SAP SRM accélère et optimise l'intégralité du processus d'approvisionnement de bout en
bout grâce à la prise en charge de processus intégrés et au respect des contrats. Les
processus intégrés et une meilleure conformité des contrats entraînent habituellement des
économies spectaculaires.

SAP Supply Chain Management


L'application SAP SCM permet aux entreprises d'adapter leurs processus de chaîne logistique
à un environnement compétitif en constante évolution.
SAP SCM transforme les chaînes logistiques traditionnelles de processus séquentiels
linéaires en réseaux d'approvisionnement ouverts, configurables et réactifs. Dans ces
réseaux, les entreprises orientées besoins et clients peuvent répondre plus intelligemment et
plus rapidement aux dynamiques de l'offre et de la demande dans un environnement réparti à
l'échelle mondiale.

Applications métier
SAP répond aux besoins de processus de gestion spécifiques dans de nombreuses branches,
en complétant les processus de gestion de base communs à toutes les grandes entreprises.
La prise en charge de ces processus spécifiques à la branche est fournie dans le cadre de SAP
ERP ou en tant qu'application métier distincte, telle que l'application SAP Dealer Business
Management, s'intégrant aux autres applications de SAP Business Suite. L'architecture et les
fonctions de gestion des applications métier sont fondées sur une connaissance approfondie
de SAP des besoins et processus de gestion spécifiques à la branche. Les portefeuilles métier
SAP sont constamment étendus par l'ajout de nouvelles applications répondant aux besoins
hautement complexes des clients sur les marchés cibles.

Le tableau suivant répertorie certaines des applications métier proposées par SAP :

Branche Portefeuille métier


Industries de fabrication SAP for Aerospace & Defense
SAP for Automotive
SAP for Engineering, Construction &
Operations
SAP for High Tech
SAP for Industrial Machinery & Components

© Copyright . Tous droits réservés. 9


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

Branche Portefeuille métier


Industries de process SAP for Life Sciences
SAP for Mill Products
SAP for Mining
SAP for Oil & Gas
SAP for Chemicals

Industries des biens de consommation SAP for Consumer Products


SAP for Retail
SAP for Wholesale Distribution

Secteur tertiaire SAP for Media


SAP for Professional Services
SAP for Telecommunications
SAP for Transportation & Logistics
SAP for Utilities

Services publics SAP for Defense & Security


SAP for Healthcare
SAP for Higher Education & Research
SAP for Public Sector

Services financiers SAP for Banking


SAP for Insurance

Applications supplémentaires et packages d'extension


Les applications supplémentaires apportent de la valeur ajoutée, intéressent les utilisateurs
spécialisés et offrent un niveau élevé de flexibilité des processus.
Les applications supplémentaires pilotent des processus de gestion spécialisés communs à
un grand nombre de branches comme les applications de fabrication, les solutions SAP pour
l'identification automatique et la sérialisation des produits et les applications pour entreprise
mobile.

SAP NetWeaver
La plateforme technologique SAP NetWeaver fournit une base fiable, sécurisée et évolutive
pour exécuter des applications de gestion comme SAP Business Suite et SAP
BusinessObjects.
SAP NetWeaver garantit que les grandes entreprises peuvent exécuter leurs processus de
gestion stratégiques.
En tant que socle technique de l'architecture orientée service (SOA), SAP NetWeaver offre un
ensemble complet de fonctions middleware dans un environnement logiciel modulaire, dans
le but de réduire la complexité informatique et d'améliorer la flexibilité de gestion à travers
des paysages informatiques hétérogènes. Grâce à la gestion unifiée du cycle de vie, la gestion
des identités, des communications sécurisées et un monitorage transversal, SAP NetWeaver
offre aux organisations informatiques le coût de fonctionnement le plus faible et la meilleure

10 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Identification des parties du portefeuille SAP

disponibilité de gestion pour les applications SAP à travers des paysages informatiques
hétérogènes.

Packages d'extension
SAP dispose également d'une méthode éprouvée pour fournir en permanence des mises à
jour de SAP Business Suite et SAP NetWeaver sans interrompre les activités de l'entreprise.
SAP fournit des packages d'extension contenant des collections de fonctions de gestion
nouvelles ou améliorées pouvant être déployées de façon modulaire et selon la propre
planification de l'entreprise.
Les packages d'extension permettent aux sociétés de tirer parti des innovations en cours tout
en conservant la stabilité de leur logiciel principal. Les packages ont été introduits avec
l'application SAP ERP 6.0. Plusieurs packages d'extension ont été lancés depuis 2006. Toutes
les applications centrales de SAP Business Suite peuvent maintenant bénéficier d'une
innovation continue via les packages d'extension.
À l'avenir, SAP continuera à fournir des packages d'extension pour ses applications centrales.
Les entreprises auront ainsi moins besoin de se lancer dans des projets de mise à jour
susceptibles d'entraîner des perturbations.

Applications et composantes SAP

Figure 4: Applications et composantes SAP

SAP Business Suite fournit de nombreuses applications visant à relever les défis de
l'entreprise. Cependant, les sous-modules de nombreuses applications ont des exigences
similaires pour les fonctions de gestion. Ainsi, des applications différentes contiennent, dans
certaines parties, des composantes logicielles semblables. Une composante représente la
plus petite unité logicielle susceptible d'être produite, livrée, installée et gérée séparément.
Exemples de composantes : SAP ERP Central Component (ECC), SAP SCM et SAP
NetWeaver Portal.
La figure présente une vue d'ensemble des applications et composantes SAP.

© Copyright . Tous droits réservés. 11


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Déterminer les composantes du portefeuille SAP qui correspondent le mieux à vos
besoins.

12 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 1
Sujet 2
Énumération des fonctionnalités clés de SAP
NetWeaver

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon explique le rôle central de SAP NetWeaver Application Server (SAP NetWeaver
AS) dans SAP NetWeaver et les fonctionnalités clés de SAP NetWeaver.

Exemple de gestion
En tant qu'administrateur, vous souhaitez en savoir plus sur SAP NetWeaver et sur le rôle que
joue SAP NetWeaver AS dans SAP NetWeaver. Vous avez pour cela besoin des connaissances
suivantes :
● Une compréhension des fonctionnalités clés de SAP NetWeaver ;
● Une compréhension du mode d'accès à SAP NetWeaver Technology Map ;
● Une compréhension des cas d'utilisation de SAP NetWeaver.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Énumérer les fonctionnalités clés de SAP NetWeaver

SAP NetWeaver Technology Map – Vue des fonctionnalités


La plateforme technologique SAP NetWeaver constitue une base fiable, sécurisée et évolutive
pour exécuter des applications de gestion comme SAP Business Suite et SAP
BusinessObjects. Elle permet aussi aux grandes entreprises d'exécuter leurs processus de
gestion stratégiques.

SAP NetWeaver offre les avantages suivants :


● En tant que socle technique de SOA (Service-Oriented Architecture), SAP NetWeaver
fournit un ensemble complet de fonctions middleware dans un environnement logiciel
modulaire. Ces fonctions contribuent à réduire la complexité informatique et à améliorer la
flexibilité de gestion à travers des infrastructures informatiques hétérogènes.
● SAP NetWeaver offre aux organisations informatiques le coût d'exploitation le plus bas et
la meilleure disponibilité opérationnelle des applications SAP à travers des infrastructures
informatiques hétérogènes. Les opérations à bas coût et la disponibilité opérationnelle
sont rendues possibles par une gestion unifiée du cycle de vie, une gestion des identités,
des communications sécurisées et un monitorage de bout en bout dans SAP NetWeaver.
● SAP NetWeaver apporte la flexibilité permettant d'intégrer et d'étendre les processus de
gestion exécutés dans les applications SAP, dans celles des partenaires certifiés SAP et
dans les applications personnalisées. Cette flexibilité découle du contenu d'intégration
préconfiguré et des services d'entreprise, mais aussi des outils basés sur un modèle qui
prennent en charge un déploiement rapide dans SAP NetWeaver.

© Copyright . Tous droits réservés. 13


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

● SAP NetWeaver prend en charge la gestion des processus de gestion, ce qui favorise le
suivi de l'efficacité, de l'intégrité et de la sécurité des processus de gestion stratégiques.
Les utilisateurs peuvent également utiliser SAP NetWeaver pour définir des règles de
gestion afin de garantir la cohérence dans l'ensemble d'un réseau d'entreprise.
● SAP NetWeaver intègre et relie des personnes, des informations et des processus de
gestion à travers différentes technologies et entreprises. Elle permet aux entreprises de
s'adapter rapidement aux changements. SAP NetWeaver garantit la fiabilité, la sécurité et
l'évolutivité des processus de gestion essentiels d'une entreprise. De plus, SAP NetWeaver
permet aux entreprises d'optimiser les avantages procurés par leurs logiciels et systèmes
existants.
● SAP NetWeaver consolide les technologies non uniformes et fournit un contenu de gestion
prédéfini, ce qui réduit l'effort manuel nécessaire à la gestion du contenu. SAP NetWeaver
repose sur une technologie utilisant des normes industrielles et peut être étendue avec
des outils de développement populaires.

SAP NetWeaver Technology Map - Fonctionnalités

Figure 5: SAP NetWeaver Technology Map - Fonctionnalités (édition 2010)

SAP NetWeaver Technology Map comporte une structure simplifiée, comme illustré dans la
figure. La structure facilite le référencement des fonctionnalités de SAP NetWeaver à l'aide de
scénarios d'application, tout en prenant en charge une procédure d'analyse descendante plus
intuitive des composants de SAP NetWeaver. SAP NetWeaver Technology Map n'est pas lié à
un produit ou une version spécifique de SAP NetWeaver, mais comporte toutes les
fonctionnalités fournies par la plateforme SAP NetWeaver.
Comme illustré dans la figure, SAP NetWeaver est dotée de diverses fonctionnalités telles que
la productivité des utilisateurs, Business Intelligence (BI) et la composition des processus de
gestion.

Fonctionnalités de SAP NetWeaver - Productivité des utilisateurs, BI, composition des


processus de gestion et EIM

Productivité des utilisateurs

14 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Énumération des fonctionnalités clés de SAP NetWeaver

SAP NetWeaver peut aider les utilisateurs et les groupes à améliorer leur productivité en
fournissant une collaboration avancée, une gestion des connaissances optimisée et une
recherche intuitive dans les objets de gestion et le contenu non structuré.
SAP NetWeaver peut fournir un accès personnalisé aux applications et données stratégiques
à l'aide de portails, de clients de bureau et d'interfaces mobiles. La technologie d'interface
utilisateur flexible de SAP NetWeaver permet aux organisations et partenaires informatiques
de créer leurs propres applications de pointe.

Business Intelligence
Les solutions BI (Business Intelligence) de SAP fournissent des fonctionnalités BI complètes
qui peuvent aider les utilisateurs à prendre des décisions efficaces et avisées sur la base des
données et de leur analyse.
Les solutions BI fournissent un accès aux informations à tous les utilisateurs, de l'analyste de
haut niveau jusqu'à l'utilisateur occasionnel. Ces solutions requièrent une dépendance
minimale vis à vis des ressources informatiques et des développeurs et permettent aux
utilisateurs d'accéder aux informations, de les mettre en forme, de les analyser, de les
parcourir et de les partager au sein d'une organisation.

Composition des processus de gestion


La composition des processus de gestion permet aux utilisateurs de concevoir, modéliser,
implémenter, exécuter, suivre, exploiter et améliorer les processus de gestion.
Les clients qui utilisent SAP NetWeaver peuvent se concentrer sur le développement des
applications composites basé sur un modèle au lieu de la traditionnelle approche basée sur le
code utilisée pour développer ces applications.

Enterprise Information Management


Enterprise Information Management (EIM) constitue l'activité de gestion consistant à créer,
nettoyer, intégrer, gérer, gouverner et archiver les données structurées et non structurées
utilisées par une organisation.

Les activités EIM sont prises en charge par les familles de produits SAP :
● Gestion d'EDW (Enterprise data warehouse) ;
● Gestion des données de base ;
● Intégration des données et gestion de la qualité des données ;
● Gestion des métadonnées ;
● Gestion du cycle de vie des informations ;
● Gestion de contenu pour l'entreprise.

EIM peut aider les organisations à intégrer des données et rapprocher les informations de
gestion dans des infrastructures informatiques hétérogènes et des réseaux d'entreprise inter-
sociétés.
L'intégration et le rapprochement des données favorisent à leur tour une fondation de
données fiable pour les initiatives opérationnelles, analytiques et de gouvernance. SAP fournit
des solutions issues de différentes familles de produits, dont SAP NetWeaver, SAP
BusinessObjects EIM et les extensions de solution SAP.

En gérant efficacement les ressources d'informations, les entreprises peuvent réduire les
efforts d'intégration des données, rationaliser l'exécution des processus de gestion de bout
en bout et obtenir une approche de gestion bien fondée.

© Copyright . Tous droits réservés. 15


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

Fonctionnalités de SAP NetWeaver – Middleware SOA, développement personnalisé,


gestion de la sécurité et des identités et gestion du cycle de vie des applications

Middleware SOA (Architecture orientée service)


SAP NetWeaver permet aux organisations informatiques d'utiliser des services Web basés
sur des standards pour créer des solutions de gestion nouvelles et innovantes qui répondent
aux besoins en constante évolution. En particulier, SAP NetWeaver fournit le middleware SOA
qui facilite la communication entre des applications disparates. D'un point de vue technique,
le middleware SOA est constitué d'un référentiel et d'un registre de services d'entreprises,
d'un bus de services d'entreprises et des outils de gestion SOA.
Avec le middleware SOA, les professionnels de l'informatique peuvent s'appuyer sur une
plateforme ouverte et basée sur des standards pour accélérer l'intégration opérationnelle.

Développement personnalisé
Avec SAP NetWeaver, les professionnels de l'informatique peuvent étendre ou améliorer les
applications existantes.
Ils peuvent créer des applications personnalisées à l'aide des langages de programmation
ABAP ou Java.

Gestion de la sécurité et des identités


Les sociétés sont confrontées aujourd'hui à un défi majeur dans un monde sensibilisé à la
sécurité. Elles doivent prendre en charge des frontières d'entreprise transparentes, des
utilisateurs indépendants du site et des demandes croissantes en termes de conformité
réglementaire.
Avec SAP NetWeaver, les organisations informatiques peuvent introduire des mesures qui
protègent leur activité tout en aidant les utilisateurs et en permettant aux processus de
gestion de s'exécuter sans difficultés grâce aux opérations de sécurité.

Gestion du cycle de vie des applications


La gestion du cycle de vie des applications fournit des processus, des outils, des services et
un modèle organisationnel pour gérer les solutions SAP et externes tout au long du cycle de
vie de l'ensemble de l'application.
Au lieu de se concentrer simplement sur les phases individuelles, SAP fournit une approche
holistique. Les résultats d'une phase particulière peuvent être exploités par d'autres phases
grâce à l'intégration fournie par SAP Solution Manager. Ce type d'intégration contribue à
implémenter et exploiter les solutions informatiques plus rapidement et à moindre coût.

Table de mappage – SAP NetWeaver Technology Map

Le tableau suivant fournit une comparaison entre les éditions 2007 et 2010 de SAP
NetWeaver Technology Map :

SAP NetWeaver Technology Map – SAP NetWeaver Technology Map –


Édition 2007 Édition 2010
Permet la productivité des utilisateurs Productivité des utilisateurs
Unification des données Gestion des informations
Gestion des informations de gestion Gestion des informations
Gestion des événements de gestion Gestion des processus de gestion

16 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Énumération des fonctionnalités clés de SAP NetWeaver

SAP NetWeaver Technology Map – SAP NetWeaver Technology Map –


Édition 2007 Édition 2010
Intégration des processus de bout en bout Gestion des processus de gestion,
middleware SOA
Développement personnalisé Composition et développement des
applications
Gestion unifiée du cycle de vie Gestion du cycle de vie
Gouvernance des applications et gestion de Gestion de la sécurité et des identités
la sécurité
Consolidation Gestion du cycle de vie, gestion des
informations
Conception et déploiement d'une Middleware SOA
architecture SOA

SAP NetWeaver Application Server

Figure 6: SAP NetWeaver AS, base des systèmes SAP

De nombreux systèmes SAP (dont SAP ERP Central Component, SAP NetWeaver Portal, SAP
CRM et SAP SRM) sont basés sur SAP NetWeaver AS et l'utilisent comme environnement
d'exécution.
Associé à une base de données, SAP NetWeaver AS constitue la plateforme d'application de
SAP NetWeaver.

© Copyright . Tous droits réservés. 17


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

Propriétés de SAP NetWeaver Application Server

Figure 7: SAP NetWeaver Application Server

SAP NetWeaver AS est le résultat du développement logique de la technologie du serveur


d'application SAP (appelé auparavant système de base SAP), où une attention particulière est
portée aux applications Web.

SAP NetWeaver AS offre les fonctionnalités suivantes :


● Un environnement d'exécution fiable et largement testé, dont le développement s'est
poursuivi pendant plus de dix ans ;
● Une infrastructure pour exécuter des processus de gestion complexes, conformément aux
normes de sécurité les plus élevées ;
● Un environnement de développement convivial et fiable ;
● La prise en charge de standards ouverts comme HTTP, HTTPS, SMTP, WebDAV, SOAP,
SSL, SSO, X.509, Unicode, HTML, XML et WML, WS Policy, SOAP, WS Trust, Java SE, JSR,
WSRP et SAML ;
● Une forte évolutivité ;
● La prise en charge de plateformes de systèmes d'exploitation et de bases de données
hétérogènes.

Les applications fournies par SAP ne requièrent pas toujours les deux environnements
d'exécution ABAP et Java. Il existe différentes options d'installation pour SAP NetWeaver AS.

Options d'installation de SAP NetWeaver Application Server

Les options d'installation suivantes sont disponibles pour SAP NetWeaver AS :


● SAP NetWeaver AS ABAP

18 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Énumération des fonctionnalités clés de SAP NetWeaver

Infrastructure complète pour le développement et l'utilisation des applications reposant


sur ABAP.
● SAP NetWeaver AS Java
Infrastructure complète pour le développement et l'utilisation des applications
compatibles Java 2 Enterprise Edition (J2EE).
● SAP NetWeaver AS ABAP + Java (double pile)
Infrastructure complète pour le développement et l'utilisation des applications reposant à
la fois sur ABAP et J2EE.

SAP NetWeaver – Cas d'utilisation et fonctionnalités

Le tableau suivant fournit les principaux cas d'utilisation de SAP NetWeaver 7.3x et les
fonctionnalités de l'application associées aux cas d'utilisation :

Cas d'utilisation Fonctionnalité correspondante de SAP


NetWeaver
Création d'applications composites SAP NetWeaver Composition Environment
Entreposage de données SAP NetWeaver Business Warehouse
Intégration et mise en libre-service de SAP NetWeaver Process Integration
contenu avec SAP NetWeaver Portal
Création de scénarios d'intégration SAP NetWeaver Portal
Extension des processus de gestion aux SAP NetWeaver Mobile
utilisateurs nomades
Développement d'applications Tous les domaines qui permettent un
personnalisées (ABAP) développement ABAP sous AS ABAP

Les cas d'utilisation illustrent la manière dont vous pouvez utiliser l'implémentation de SAP
NetWeaver.

Remarque :
SAP NetWeaver Mobile est disponible uniquement en tant qu'add-on de EHP pour
SAP NetWeaver 7.3. Pour plus d'informations, reportez-vous à la note SAP
1645275.

© Copyright . Tous droits réservés. 19


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

Fonctionnalités de SAP NetWeaver

Figure 8: SAP NetWeaver - Fonctionnalités

Comme illustré dans la figure, SAP NetWeaver fournit les fonctionnalités suivantes :
● Environnement de composition ;
● Intégration de processus ;
● Gestion du cycle de vie des applications ;
● Gestion de la sécurité et des identités ;
● Plateforme d'application :
- ABAP Server,
- Java Server.

Remarque :
Pour plus d'informations, consultez le Master Guide SAP NetWeaver 7.3 EHP1 sur
SAP Service Marketplace à l'adresse http://service.sap.com/instguides. Sur SAP
Service Marketplace, sélectionnez SAP NetWeaver → SAP NetWeaver
7.3 → Installation → Master Guide for SAP Enhancement Package 1 for SAP
NetWeaver 7.3. Vous pouvez aussi consulter SAP Developer Network à l'adresse
http://www.sdn.sap.com/irj/sdn/nw-73.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Énumérer les fonctionnalités clés de SAP NetWeaver

20 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 1
Sujet 3
Prise en compte de la stratégie de disponibilité
et de maintenance des versions SAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon explique les différentes phases d'une solution SAP type jusqu'à sa prochaine
montée de version. Elle explique également la durée de maintenance garantie par SAP pour
ses produits.

Exemple de gestion
Vous souhaitez obtenir des informations actualisées sur la disponibilité des versions des
solutions SAP pour prendre la bonne décision concernant l'achat ou la montée de version
d'une solution SAP. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des informations de disponibilité, de maintenance et de mise à jour ;
● Une compréhension de l'accès au document sur la stratégie de disponibilité et de
maintenance des versions SAP.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Rechercher des informations de maintenance et de montée de version pour les solutions
SAP

Stratégie de disponibilité et de maintenance des solutions SAP

Figure 9: Phases de la livraison de logiciels par SAP

© Copyright . Tous droits réservés. 21


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

La stratégie de disponibilité et de maintenance des versions SAP détermine la disponibilité de


nouvelles versions logicielles SAP (y compris les versions ou packages d'extension de SAP
Business Suite, SAP NetWeaver et le portefeuille SAP Business Objects). La stratégie
détermine aussi la durée et les conditions de la maintenance des versions et les dépendances
entre les versions.
Les versions SAP et les packages d'extension correspondants sont introduits sur le marché
en deux ou trois phases de livraison, telles que les phases de livraison bêta, restreinte et
générale.
Les packages d'extension SAP contiennent de nouveaux développements et extensions
d'applications pour les produits comme SAP Business Suite, SAP NetWeaver et le portefeuille
SAP Business Objects.

Phases de livraison bêta et restreinte

Phase de livraison bêta


Dans certains cas, SAP propose une livraison bêta avant la phase de livraison restreinte (qui
intervient avant la date de livraison au client). Les livraisons bêta ne peuvent être utilisées
qu'à des fins de test.
Elles ne sont pas disponibles pour une utilisation en mode de production.
Phase de livraison restreinte
Les nouvelles versions de logiciels ne sont mises à la disposition que d'un nombre restreint de
clients. La date de livraison au client marque le début de la phase de livraison restreinte.
Pendant cette phase, la nouvelle version du logiciel est soumise à un processus standardisé
appelé Ramp-Up. Ramp-up est le nom donné au processus d'introduction de nouveaux
produits ou de nouvelles versions de logiciels SAP sur le marché.
Le progiciel SAP peut être utilisé pour une implémentation en mode de production.
Pendant le Ramp-up, le logiciel n'est disponible que pour un cercle limité de clients, qui se
sont inscrits auprès de SAP pour participer.
Le Ramp-up permet de prendre en considération les souhaits des clients avant la mise à
disposition du logiciel SAP concerné.
Les participants au Ramp-up accèdent directement à l'environnement de développement
SAP et reçoivent une assistance étendue pour l'implémentation du progiciel SAP.
Un Ramp-up dure environ six mois.

Remarque :
Pour obtenir de plus amples informations sur le Ramp-up, accédez à SAP Service
Marketplace via l'alias /ramp-up.

Phase de livraison générale


Une fois le programme SAP Ramp-up correctement exécuté, la phase de livraison générale
d'une version SAP démarre à la date de version standard. Après la date de version standard,
tous les clients peuvent demander le nouveau logiciel sans restriction.
La dernière version disponible du progiciel SAP est appelée la version standard. Lorsque les
clients SAP commandent un logiciel auprès de SAP, ils reçoivent la version standard actuelle.

22 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Prise en compte de la stratégie de disponibilité et de maintenance des versions SAP

Stratégie de maintenance SAP

Figure 10: Stratégie de maintenance SAP

SAP prend en charge votre contrat de maintenance via SAP Service Marketplace. Le contrat
comprend des Support Packages qui résolvent les problèmes dépendant du composant
survenant lors de l'utilisation du progiciel SAP. SAP fournit ces Support Packages
périodiquement.

Remarque :
La durée de la maintenance de base peut être différente pour certains logiciels
SAP. Par exemple, certaines applications centrales de SAP Business Suite
bénéficient d'une durée de maintenance de base beaucoup plus longue.

Une stratégie de maintenance 5-1-2 a été introduite en 2004 pour prendre en charge les
phases de maintenance entre les versions SAP. Pour continuer à fournir une structure de
prise en charge solide et fiable pour les solutions clés de la branche, SAP a étendu sa stratégie
5-1-2 à 7-2 : sept années de maintenance de base, avec une option supplémentaire de deux
ans de maintenance étendue.
Certaines applications, comme SAP Business One et des applications composites, ne suivent
pas les règles de stratégie de maintenance. Elles ont une durée de maintenance de base
minimum de deux ans et ne proposent pas de maintenance étendue.
Dans le cadre de SAP Enterprise Support, les clients reçoivent automatiquement une
maintenance étendue pour certaines versions, sans frais supplémentaires. Des règles
spéciales s'appliquent au contenu.

© Copyright . Tous droits réservés. 23


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

Extension de maintenance SAP Business Suite 7

Figure 11: Extension de maintenance SAP Business Suite 7

Pour plus d'informations, reportez-vous à la note SAP 1648480.

Types de maintenance

Les types suivants de maintenance sont disponibles chez SAP :


● Maintenance de base
La maintenance de base commence à partir de la date de livraison au client et se termine
au bout de sept ans. Cette maintenance couvre les phases de livraison restreinte et
générale.
● Maintenance étendue
Le client peut prolonger la période de support (prenant en compte les corrections et
modifications légales) moyennant des frais de maintenance plus élevés.
Le périmètre du support pour toute la période de maintenance étendue est similaire à celui
fourni pendant la maintenance de base. SAP publie en avance les informations relatives à
la disponibilité et au périmètre de la maintenance étendue.
● Maintenance personnalisée
Vous n'ajustez pas la version pour répondre à des exigences externes après une période
donnée pendant le cycle de vie d'une version. Il peut s'agir d'exigences concernant
l'implémentation de modifications légales ou la prise en charge de nouvelles technologies.
La fin de la maintenance étendue ou la fin de la maintenance de base marque la période en
question, à condition qu'aucune maintenance étendue ne soit offerte. C'est à ce moment-
là que commence la maintenance personnalisée.

Une version passe automatiquement en maintenance personnalisée. Il n'est pas nécessaire


de demander un contrat supplémentaire. Pendant cette phase, les clients bénéficient de
services support semblables à ceux proposés dans la phase de maintenance de base, avec
certaines restrictions supplémentaires. Par exemple, SAP ne fournit pas de nouveaux
Support Packages ou de nouvelles mises à jour pour couvrir les modifications légales et les
mises à jour technologiques sont limitées. La résolution de problèmes est spécifique au client,
ce qui signifie que les clients sont facturés pour les solutions à des problèmes qui ne sont pas
encore connus de SAP.

24 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Prise en compte de la stratégie de disponibilité et de maintenance des versions SAP

Remarque :
Pour obtenir des informations supplémentaires sur la stratégie de maintenance,
voir SAP Service Marketplace, alias/maintenance. Voir la note SAP 52505 pour
obtenir des détails sur la maintenance personnalisée.

Montée de version
SAP fournit des chemins de montée de version pour les versions SAP et les versions de
contenu correspondantes. SAP fournit également un accès aux procédures de montée de
version pour la version actuelle. En général, les clients peuvent effectuer directement la
montée de version dans la mesure où les versions se trouvent dans la phase de maintenance
de base. Selon les contraintes technologiques, si la version actuelle d'un client est très
ancienne, il se peut que la montée de version doive s'effectuer en plusieurs étapes.
Pour faciliter les montées de version, SAP applique un chevauchement suffisant de deux
versions successives pour s'assurer que la durée pendant laquelle les clients peuvent
effectuer une montée vers la version suivante est d'au moins un an. Pour les versions de
contenu, le chevauchement est d'au moins six mois.

Remarque :
Pour plus d'informations sur les montées de version, consultez SAP Service
Marketplace, alias /montée de version.

Historique d'une sélection de composantes logicielles

Figure 12: Évolution des fonctionnalités de base et des fonctionnalités de gestion

La figure présente l'historique de développement des composantes suivantes :

© Copyright . Tous droits réservés. 25


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

● La technologie de base (SAP Basis → SAP Web AS → SAP NetWeaver AS)


● La fonctionnalité de gestion de base (SAP R/3 → SAP R/3 Enterprise → SAP ERP Central
Component)

Bases techniques (serveur d'application) dans SAP

Quand l'offre de SAP était constituée de deux produits (SAP R/2 et SAP R/3), le
développement de la base technique était intimement lié au développement d'applications.
Les noms de version de SAP Basis correspondaient à la version SAP R/3. Par exemple, SAP
Basis 4.0B formait la base technique de SAP R/3 4.0B.
Le portefeuille SAP s'est considérablement développé avec le temps. De nouveaux produits
ont été créés et ils exigeaient des modifications et extensions plus fréquentes de SAP Basis
que SAP R/3. Ceci a marqué la transition du SAP Basis classique (dernière version de SAP
Basis 4.6D) vers SAP Web Application Server (SAP Web AS). Les nouvelles technologies
Internet (Internet Communication Manager à partir de SAP Web AS 6.10) et l'ajout de
Java/JEE à l'environnement ABAP classique (à partir de SAP Web AS 6.20) ont constitué des
jalons importants.
SAP Web AS 6.40 formait la base technique (également appelée « plateforme d'application »)
de SAP NetWeaver 2004. SAP NetWeaver offre des fonctionnalités étendues, comme la
composante SAP NetWeaver Business Warehouse (SAP NetWeaver BW), qui s'appuient
toutes sur la plateforme d'application. À partir de SAP NetWeaver 7.0 (anciennement SAP
NetWeaver 2004s), les noms et versions des produits ont été adaptés. SAP NetWeaver 7.0
est maintenant basé sur SAP NetWeaver AS.
Alors que les versions 7.1x et 7.20 de SAP NetWeaver AS sont réservées à certaines
composantes (telles que SAP NetWeaver Process Integration (PI) et SAP NetWeaver
Composition Environment (CE)), SAP NetWeaver 7.3 est une livraison complète de
l'architecture technique SAP NetWeaver.

Fonctions ERP centrales

Avec les versions de SAP R/3, la base technique et le développement d'applications étaient
interconnectés et ce jusqu'à SAP R/3 4.6C inclus.
C'est SAP R/3 Enterprise (4.7), basé sur SAP Web AS 6.20, qui a introduit le concept
d'Enterprise Extensions de SAP R/3.
L'application centrale (connue auparavant sous le nom de « solution ») de SAP Business Suite
est SAP ERP. La composante logicielle centrale de SAP ERP est SAP ERP Central Component
(SAP ECC). Nous pouvons donc considérer que SAP ECC 5.00 est le successeur technique de
SAP R/3 Enterprise et s'appuie sur une version SAP Web AS 6.40. Au moment de la création
de ce document, la version en cours est SAP ERP 6.0 (précédemment : SAP ERP 2005), qui
inclut SAP ECC 6.00. SAP ECC 6.00 est exécuté sur SAP NetWeaver AS 7.00 et d'autres
composantes. Les packages d'extension mettent des extensions fonctionnelles à disposition
des différentes composantes logicielles.
SAP NetWeaver AS 7.1x ou 7.20 ne sont pas utilisés comme base technique pour un système
SAP ERP Central Component. D'autres composantes SAP NetWeaver, telles que SAP
NetWeaver Process Integration (PI) et SAP NetWeaver Composition Environment (CE),
requièrent cette version SAP NetWeaver AS.

26 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 1
Exercice 1
Accès au document de stratégie de
disponibilité et de maintenance des versions
SAP

Exemple de gestion
Vous souhaitez déterminer la date de fin de la maintenance étendue du package
d'extension 6 pour SAP ERP 6.0.
Utilisez SAP Service Marketplace pour rechercher la date de fin de la maintenance étendue du
package d'extension 6 pour SAP ERP 6.0.

Astuce :
Cet exercice requiert un utilisateur enregistré sur SAP Service Marketplace. Si
vous n'avez pas accès à votre S-User, veuillez ignorer cet exercice.

1. À quelle date se termine la maintenance étendue du package d'extension 6 pour SAP


ERP 6.0 ?

© Copyright . Tous droits réservés. 27


Chapitre 1
Solution 1
Accès au document de stratégie de
disponibilité et de maintenance des versions
SAP

Exemple de gestion
Vous souhaitez déterminer la date de fin de la maintenance étendue du package
d'extension 6 pour SAP ERP 6.0.
Utilisez SAP Service Marketplace pour rechercher la date de fin de la maintenance étendue du
package d'extension 6 pour SAP ERP 6.0.

Astuce :
Cet exercice requiert un utilisateur enregistré sur SAP Service Marketplace. Si
vous n'avez pas accès à votre S-User, veuillez ignorer cet exercice.

1. À quelle date se termine la maintenance étendue du package d'extension 6 pour SAP


ERP 6.0 ?
a) Naviguez vers SAP Service Marketplace, alias ou Release strategy. Voir https://
service.sap.com/releasestrategy.

b) Sélectionnez SAP's Release Strategy (From 2005 Onward). Ouvrez le document


nommé SAP Release Strategy.

c) Dans ce document, recherchez SAP ERP. L'un des résultats vous permettra d'accéder
au tableau présentant les informations détaillées relatives à SAP ERP. La maintenance
étendue de SAP EHP 6 pour SAP ERP 6.0 se terminera en décembre 2020.

28 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Prise en compte de la stratégie de disponibilité et de maintenance des versions SAP

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Rechercher des informations de maintenance et de montée de version pour les solutions
SAP

© Copyright . Tous droits réservés. 29


Chapitre 1: Vue d'ensemble du portefeuille SAP

30 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 1

Évaluation des connaissances

1. Les solutions externes peuvent être intégrées de manière cohérente aux processus de
gestion centraux du client via ___________________.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Une architecture orientée service (SOA)

X B SAP Customer Relationship Management (CRM)

X C SAP ERP

X D SAP NetWeaver

2. SAP Business All-in-One est la solution idéale pour les PME/PMI (jusqu'à 2 500 employés)
avec des processus stables et souhaitant utiliser un système SAP préconfiguré.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

3. SAP ERP ne prend pas en charge les processus métier.


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

4. Identifiez les fonctionnalités clés de SAP NetWeaver.


Sélectionnez les réponses correctes.

X A Middleware SOA (Architecture orientée service)

X B Gestion de la sécurité et des identités

X C Business Intelligence

© Copyright . Tous droits réservés. 31


Chapitre 1: Évaluation des connaissances

5. Identifiez les différentes options d'installation pour SAP NetWeaver Application Server
(AS).
Sélectionnez les réponses correctes.

X A SAP NetWeaver AS ABAP

X B SAP NetWeaver AS Java

X C SAP NetWeaver AS ABAP + Java

X D SAP NetWeaver AS C++

6. Dans la phase de maintenance personnalisée, les Support Packages sont livrés aux clients
pour résoudre des problèmes liés au système et au client.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

7. ___________ sont utilisés pour résoudre des problèmes (dépendant du composant) qui
surviennent lors de l'utilisation d'un progiciel SAP.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Support Packages

X B Composants de maintenance étendue

X C Fonctions ERP centrales

32 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 1

Évaluation des connaissances - Réponses

1. Les solutions externes peuvent être intégrées de manière cohérente aux processus de
gestion centraux du client via ___________________.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Une architecture orientée service (SOA)

X B SAP Customer Relationship Management (CRM)

X C SAP ERP

X D SAP NetWeaver

2. SAP Business All-in-One est la solution idéale pour les PME/PMI (jusqu'à 2 500 employés)
avec des processus stables et souhaitant utiliser un système SAP préconfiguré.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

3. SAP ERP ne prend pas en charge les processus métier.


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

4. Identifiez les fonctionnalités clés de SAP NetWeaver.


Sélectionnez les réponses correctes.

X A Middleware SOA (Architecture orientée service)

X B Gestion de la sécurité et des identités

X C Business Intelligence

© Copyright . Tous droits réservés. 33


Chapitre 1: Évaluation des connaissances - Réponses

5. Identifiez les différentes options d'installation pour SAP NetWeaver Application Server
(AS).
Sélectionnez les réponses correctes.

X A SAP NetWeaver AS ABAP

X B SAP NetWeaver AS Java

X C SAP NetWeaver AS ABAP + Java

X D SAP NetWeaver AS C++

6. Dans la phase de maintenance personnalisée, les Support Packages sont livrés aux clients
pour résoudre des problèmes liés au système et au client.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

7. ___________ sont utilisés pour résoudre des problèmes (dépendant du composant) qui
surviennent lors de l'utilisation d'un progiciel SAP.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Support Packages

X B Composants de maintenance étendue

X C Fonctions ERP centrales

34 © Copyright . Tous droits réservés.


CHAPITRE 2 Navigation

Sujet 1
Navigation dans les systèmes SAP 36
Exercice 2: Connexion au système et navigation dans l'écran 49

Sujet 2
Exécution de la navigation avancée dans l'interface SAP GUI 52
Exercice 3: Appel de fonctions 57

Sujet 3
Utilisation des options de personnalisation de l'aide et de l'interface utilisateur 61
Exercice 4: Utilisation de l'aide F1 et de l'aide à la saisie 67

OBJECTIFS DU CHAPITRE

● Naviguer dans les systèmes SAP à l'aide de SAP GUI


● Appeler des fonctions dans les systèmes ABAP
● Utiliser les options d'aide dans SAP
● Personnaliser l'interface utilisateur d'un système SAP.

© Copyright . Tous droits réservés. 35


Chapitre 2
Sujet 1
Navigation dans les systèmes SAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon fournit une vue d'ensemble des options de navigation dans les systèmes SAP.
Vous découvrirez les commandes de navigation de base en utilisant l'interface SAP GUI
(Graphical User Interface) pour Windows.

Exemple de gestion
Vous voulez connaître les options disponibles pour que vos utilisateurs accèdent aux
systèmes SAP via SAP GUI. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des interfaces utilisateur dans l'environnement SAP ;
● Une compréhension de la connexion au système ;
● Une compréhension de l'utilisation de la structure d'écran ;
● Une compréhension de SAP NetWeaver Business Client.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Naviguer dans les systèmes SAP à l'aide de SAP GUI

Interfaces utilisateur de l'environnement SAP


La plupart des applications SAP sont basées sur SAP NetWeaver AS ABAP. Les applications
CRM (SAP Customer Relationship Management) et SCM (SAP Supply Chain Management) en
sont des exemples.
Certaines applications et composantes SAP, comme SAP NetWeaver Portal, SAP NetWeaver
Process Integration (SAP NetWeaver PI) et SAP NetWeaver Composition Environment (SAP
NetWeaver CE), sont basées sur SAP NetWeaver AS Java.
Certaines applications, comme SAP Business One et SAP StreamWork, ainsi que des
solutions comme SAP Crystal, ne sont pas du tout basées sur SAP NetWeaver Application
Server (SAP NetWeaver AS).

Remarque :
Certaines solutions SAP, telles que SAP Solution Manager, sont basées sur AS
ABAP et Java.
Selon leur utilisation, les solutions SAP utilisent des interfaces utilisateur
distinctes.

36 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Navigation dans les systèmes SAP

Différentes technologies d'accès


Certaines technologies d'accès sont fréquemment utilisées par les utilisateurs finaux du
système SAP, mais rarement par les utilisateurs techniques.

Le tableau suivant répertorie des exemples de technologies d'accès :

Produit SAP Technologie d'accès type


SAP ERP SAP GUI for Windows ou SAP GUI pour
HTML
SAP NetWeaver Business Intelligence (BI) Interface basée sur navigateur (différents
navigateurs possibles)
SAP Business ByDesign Interface basée sur navigateur (différents
navigateurs possibles), SaaS (Software as a
service)
Solutions SAP Business All-in-One SAP NetWeaver Business Client

Remarque :
Dans ce cours, nous nous intéressons plus particulièrement à SAP NetWeaver et
sa technologie.

Cette liste ne couvre pas tous les produits SAP. Elle ne couvre pas non plus toutes les
technologies d'accès possibles. Par exemple, il est possible d'accéder à un système utilisant
SAP ERP via votre navigateur ou SAP GUI pour Java. SAP NetWeaver BI est également
accessible à l'aide de SAP GUI for Windows.
L'interface de présentation, SAP GUI, permet à l'utilisateur d'interagir avec les systèmes SAP
basés sur AS ABAP. SAP GUI utilise les fonctions fournies par l'environnement de
présentation approprié. SAP GUI est basée sur le guide de style Windows et est disponible
pour plusieurs plateformes. Elle fournit des fonctions identiques pour chaque plateforme. Il
existe plusieurs types d'interface SAP GUI qui fonctionnent tous de la même manière,
indépendamment de la plateforme sous-jacente.

© Copyright . Tous droits réservés. 37


Chapitre 2: Navigation

Variantes de SAP GUI

Figure 13: Variantes de SAP GUI

La figure illustre les types d'interface SAP GUI et leur flux de communication avec le
répartiteur ABAP ou ICM (Internet Communication Manager).

Remarque :
Les termes officiels de SAP GUI sont SAP GUI for the Windows environment, SAP
GUI for the Java environment et SAP GUI for Java. Ces termes n'existent qu'en
anglais. Les termes SAP GUI for Windows, SAP GUI pour Java et GUI Web sont des
synonymes couramment utilisés.

Attention :
Les variantes de SAP GUI concernent uniquement les systèmes SAP basés sur
AS ABAP. SAP GUI pour Java ne permet pas d'accéder aux systèmes SAP basés
sur AS Java. Le nom SAP GUI pour Java fait référence à sa technologie
d'implémentation. Cette interface utilisateur graphique a été implémentée dans
Java et peut être utilisée sur les ordinateurs frontend dont le système
d'exploitation n'est pas Windows (par exemple, Mac OS X ou Linux).
Les applications SAP basées sur AS Java sont accessibles via un navigateur.

SAP GUI
SAP GUI for the Windows environment (SAP GUI for Windows) est l'implémentation de SAP
GUI dans un environnement Microsoft Windows. SAP GUI for Windows est écrit en langage C

38 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Navigation dans les systèmes SAP

et C++, s'exécute sur les plateformes Windows et prend en charge toutes les transactions
d'un système SAP.
Le flux de données entre les couches de présentation et d'application n'est pas constitué
d'écrans prédéfinis, mais d'informations compactes et logiques sur des éléments de
commande et des entées utilisateur (protocole DIAG). Le volume des données transférées
pour chaque changement d'écran est de quelques Ko. Il est donc facile de connecter les
serveurs de présentation sur des réseaux WAN.
SAP GUI for the Java Environment (SAP GUI pour Java) est écrit en langage Java et constitue
l'implémentation de SAP GUI indépendante de la plateforme. Comme SAP GUI for the
Windows environment, elle utilise le protocole DIAG. Vous pouvez installer SAP GUI sur
l'ordinateur frontend ou un terminal serveur. Si vous installez SAP GUI sur un terminal
serveur, vous pouvez y accéder à l'aide de terminaux clients.
SAP GUI pour HTML requiert SAP Internet Transaction Server (ITS), qui fait partie d'AS ABAP
côté serveur et un navigateur Web côté client. SAP ITS fournit les services nécessaires à la
création de réponses au format HTML au sein du système SAP. Ces réponses sont
transférées au serveur Web ou au client Web à l'extérieur du système SAP, à l'aide de l'ICM
d'AS ABAP.
Le principal avantage de SAP GUI pour HTML est sa simplicité d'installation sur l'ordinateur
frontend. Elle requiert l'installation d'un navigateur.

Remarque :
Des informations supplémentaires sur les types de SAP GUI sont à votre
disposition dans les notes SAP suivantes :
● Note SAP 66971 : Supported SAP GUI platforms
● Note SAP 314568 : SAP GUI for HTML functionality / Limitations / Sp. Behavior
● Note SAP 146505 : SAP GUI for the Java environment (Platform Independent
GUI)
● Note SAP 138869 : SAP GUI on Windows Terminal Server (WTS)
● Note SAP 147519 : Maintenance strategy/deadlines for SAP GUI

Connexion au système

Figure 14: Programme SAP Logon

© Copyright . Tous droits réservés. 39


Chapitre 2: Navigation

La plupart des solutions fournies par SAP sont accessibles à l'aide de l'interface SAP GUI. SAP
Logon est un programme Windows servant d'intermédiaire entre le système SAP et SAP GUI.

Procédure d'accès à un système SAP à l'aide de SAP Logon :


1. SAP Logon affiche une liste de systèmes SAP. Cette liste est extraite d'un fichier sur
l'ordinateur frontend, saplogon.ini, préconfiguré centralement et fourni aux utilisateurs
finaux. Sélectionnez le système auquel vous voulez vous connecter. Lors de la connexion,
SAP Logon permet la répartition de la charge de connexion en utilisant les ressources
disponibles sur le système sélectionné.

2. Lors de la connexion à un système SAP, vous êtes notamment invité à saisir un nom
d'utilisateur et un mot de passe. L'implémentation d'un environnement SSO (Single Sign-
On) peut vous dispenser de saisir ces informations. Lors de la connexion, vous
sélectionnez également un mandant du système SAP.

Astuce :
Les mandants correspondent à des entités de gestion indépendantes et
peuvent être utilisés pour représenter une société dans un système SAP.
Cela signifie que si un système SAP comporte plusieurs mandants, plusieurs
sociétés peuvent être représentées et activées simultanément dans ce
système. Le mandant comporte une zone clé correspondante dans les tables
de la base de données utilisée par le système SAP. Lors de l'utilisation d'un
mandant, vous n'avez accès qu'à ses données professionnelles.

Vous pouvez également sélectionner une langue de connexion prise en charge par ce
système. L'installation SAP standard comprend l'allemand et l'anglais, mais vous pouvez
installer d'autres langues. Le nombre de langues installées détermine celles prises en
charge par votre système.

3. Dans l'écran de connexion, utilisez le bouton de commande Nouveau mot de passe pour
modifier votre mot de passe. Cette action n'est possible qu'une fois par jour au maximum.

Au cours d'une session de connexion à un système, vous pouvez utiliser simultanément


plusieurs sessions SAP GUI. Votre administrateur système peut utiliser un paramètre
système (rdisp/max_alt_modes) pour définir le nombre de sessions SAP GUI autorisées à
chaque connexion au système SAP.
Pour accéder à des informations sur les restrictions de connexion, voir la note SAP 12466. Les
notes SAP contiennent des informations détaillées sur certaines fonctions ou corrections
d'erreurs connues dans les produits SAP. Les notes SAP sont par exemple accessibles sur
Internet via SAP Service Marketplace à l'aide d'un utilisateur (S-user) et d'un mot de passe
valides. Pour obtenir de plus amples informations sur les notes SAP, voir http://
service.sap.com/solutionmanager.

40 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Navigation dans les systèmes SAP

Écran de connexion d'un système SAP

Figure 15: Écran de connexion d'un système SAP

Les données utilisateur des systèmes SAP s'appellent la fiche utilisateur. Un mandant SAP
archive la fiche utilisateur dans le système Ceci signifie que vous ne pouvez vous connecter
qu'aux mandants pour lesquels votre fiche utilisateur existe. Si votre utilisateur est défini
uniquement pour le mandant 100, vous pouvez vous connecter à ce mandant. Si vous
parvenez à vous connecter à plusieurs mandants, c'est que vous avez plusieurs fiches
utilisateurs, ce qui peut vous permettre d'effectuer différentes activités selon le mandant
choisi. Votre administrateur système peut ajouter un texte à votre écran de connexion.
Pour consulter la procédure d'ajout de texte à votre écran de connexion, voir la note SAP
205487 : Own text on the SAP GUI Logon screen.
Les tentatives de connexion multiples à un système SAP sont journalisées pour des raisons
de sécurité et d'octroi de licence. Si le même utilisateur se connecte plusieurs fois, le système
affiche un message d'avertissement lors de chaque connexion.

Ce message offre les options suivantes à l'utilisateur :


● Poursuivre la connexion en cours et interrompre toutes les autres connexions existantes ;
● Poursuivre la connexion en cours sans interrompre les autres connexions existantes (cela
est enregistré dans le journal et SAP se réserve le droit de le consulter) ;
● Interrompre cette connexion.

La deuxième option peut être désactivée de manière centralisée, à l'échelle du système.

Modification du mot de passe initial


Lors de votre première connexion au système, utilisez le mot de passe qui vous a été
initialement attribué. Lors de la première tentative de connexion, le système vous invite à
modifier et sauvegarder votre mot de passe. Pour des raisons de sécurité, il est judicieux de
modifier votre mot de passe de temps en temps.

© Copyright . Tous droits réservés. 41


Chapitre 2: Navigation

Utilisez la procédure suivante pour modifier votre mot de passe :

1. Saisissez votre nouveau mot de passe dans les zones Nouveau mot de passe et Confirmer
mot de passe. Vous pouvez passer d'une zone à l'autre à l'aide d'un clic de la souris ou de
la touche de tabulation. Notez que votre système peut contenir de nombreuses règles
concernant la structure d'un mot de passe.

Figure 16: Boîte de dialogue de modification du mot de passe

2. Sélectionnez (Suite) pour sauvegarder votre mot de passe.

Nouvelle modification du nouveau mot de passe


Les utilisateurs ne peuvent modifier leur mot de passe dans l'écran initial qu'une seule fois par
jour. En revanche, les administrateurs des utilisateurs autorisés à effectuer la transaction
SU01 peuvent modifier les mots de passe des utilisateurs aussi souvent qu'ils le souhaitent.
En fait, l'administrateur peut seulement attribuer de nouveaux mots de passe initiaux. Un mot
de passe initial doit être modifié lors de la prochaine connexion de l'utilisateur correspondant.

Procédure pour modifier à nouveau votre mot de passe :

1. Saisissez vos données et votre mot de passe actuel dans l'écran de connexion du système
SAP.

2. Sélectionnez le bouton de commande Nouveau mot de passe.

3. Modifiez votre mot de passe et sauvegardez vos données.

42 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Navigation dans les systèmes SAP

Structure de l'écran SAP Easy Access

Figure 17: Écran SAP Easy Access

Après la connexion, l'écran initial du système SAP s'affiche (écran SAP Easy Access).
L'écran SAP Easy Access est l'écran initial par défaut des systèmes SAP. Le panneau gauche
de l'écran contient une arborescence hiérarchique des menus disponibles dans le système
SAP.
Vous pouvez utiliser la partie droite de l'écran pour afficher le logo de votre société.
L'administrateur système met cette image à disposition de manière centralisée et les
utilisateurs individuels ne peuvent pas la personnaliser.
Une description détaillée de la procédure de configuration de l'image est disponible dans
l'écran SAP Easy Access Autres fonctions → Informations administratives (si vous disposez de
l'autorisation appropriée). Notez que cette image est sauvegardée dans le système et
chargée sur l'ordinateur frontend à chaque connexion utilisateur. Comme le transfert
s'effectue sous forme comprimée, l'image ne doit pas dépasser 20 Ko.

L'une des options suivantes permet également d'empêcher l'affichage de l'image :


● Sélectionnez l'option Connexion lente dans SAP Logon.
Voir la note SAP 161053 : Using SAP GUI in WAN.
● Sélectionnez Autres fonctions → Options dans l'écran SAP Easy Access.

© Copyright . Tous droits réservés. 43


Chapitre 2: Navigation

Éléments d'écran dans SAP GUI

Figure 18: Éléments d'écran dans SAP GUI

Un écran type (contenant des éléments communs) s'affiche lorsque vous sélectionnez la
page à onglet Constantes sous Système → Valeurs utilisateur → Données utilisateur. L'écran
illustré dans l'image s'affiche alors avec les données de votre utilisateur.

Une interface utilisateur SAP peut afficher, par exemple, les éléments d'écran basiques
suivants :
● Barre de menus
● Barre d'outils système
● Zone de commande
● Barre de titre
● Barre d'outils d'application
● Onglets
● Zone de saisie Cases à cocher
● Cases d'option
● Barre d'état

Vous pouvez démarrer des applications directement en saisissant leur code de transaction
dans la zone de commande. Vous pouvez masquer et afficher la zone de commande à l'aide
du petit triangle situé à droite de la zone. Le code de transaction d'une application se trouve
dans le menu SAP de l'écran SAP Easy Access, dans la barre d'état ou dans l'application elle-
même, sous Système → Statut.

44 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Navigation dans les systèmes SAP

La barre de menus est la ligne supérieure de toute boîte de dialogue du système SAP. Les
menus qui y sont affichés dépendent de l'application utilisée. Les menus peuvent également
comporter des menus en cascade.
Les boutons de commande de la barre d'outils standard sont affichés dans chaque écran SAP
Easy Access. S'ils ne sont pas disponibles dans une application, cela signifie qu'ils sont
désactivés. Lorsque vous maintenez le curseur un bref instant sur un bouton de commande,
le système affiche un code contenant le nom ou la fonction du bouton de commande Le cas
échéant, le système affiche également l'affectation des touches de fonction correspondante.

Descriptions des éléments d'écran :


● La barre de titre indique le nom de la fonction que vous utilisez.
● La barre d'outils d'application présente les boutons de commande disponibles dans
l'application que vous utilisez actuellement.
● Les onglets structurent divers sous-écrans pour gagner en clarté.
● Les cases à cocher d'un groupe de zones permettent de sélectionner simultanément
plusieurs options.
● Les cases d'option permettent de sélectionner une option d'un groupe de zones.
● Les zones de saisie et les boutons de commande sont des éléments d'écran
supplémentaires.
● La barre d'état affiche les informations relatives au statut système actuel, telles que les
avertissements et les erreurs. Vous avez également la possibilité de modifier la variante
d'affichage afin d'indiquer, par exemple, le code de la transaction en cours.

Déconnexion du système

La procédure de déconnexion du système est la suivante :

1. Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez Système → Fin de session.

Astuce :
Sinon, sélectionnez le bouton de commande Terminer dans l'écran SAP Easy
Access ou saisissez la commande /NEND dans la zone de commande. Si
plusieurs sessions SAP GUI (sessions de fenêtre) sont ouvertes, sélectionnez
le bouton de commande Terminer pour fermer uniquement la fenêtre active.
La zone de dialogue de déconnexion ne s'affiche que dans la dernière fenêtre.

Attention :
La commande /NEX interrompt immédiatement votre connexion sans
consultation préalable des fenêtres de dialogue. Toutes les sessions SAP GUI
de votre session sont fermées et les entrées non sauvegardées sont perdues.

2. La boîte de dialogue Déconnexion s'affiche et vous prévient que vous perdrez les données
non sauvegardées lors de la déconnexion.

© Copyright . Tous droits réservés. 45


Chapitre 2: Navigation

Figure 19: Boîte de dialogue de déconnexion

3. Pour vous déconnecter, sélectionnez le bouton de commande Oui.

Astuce :
Du point de vue du système d'exploitation Windows, une session SAP
représente une application standard. Vous pouvez également fermer les
sessions SAP GUI à l'aide de la combinaison de touches Alt + F4 du système
d'exploitation. La boîte de dialogue Déconnexion s'affiche également lors de
la fermeture de la dernière fenêtre de votre session.

SAP NetWeaver Business Client

Figure 20: Démarrage de SAP NetWeaver Business Client

SAP NetWeaver Business Client offre aux utilisateurs des différents systèmes SAP basés sur
SAP NetWeaver un aspect et une convivialité unifiés. Vous pouvez, par exemple, travailler sur
des systèmes utilisant SAP NetWeaver Portal, SAP Solution Manager ou SAP ERP à l'aide
d'une interface similaire.

46 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Navigation dans les systèmes SAP

Remarque :
Les notes SAP suivantes peuvent vous être utiles lorsque vous utilisez pour la
première fois NetWeaver Business Client :
Note SAP 1029940 : NetWeaver Business Client requirements and restrictions
Note SAP 1400383 : SAP BP : SAP NWBC 3.0 as of EhP4 for SAP ERP 6.0, ABAP
Config
Note SAP 900000 : NetWeaver Business Client - FAQ

Options de connexion

Dans notre environnement de formation, vous pouvez accéder au système SAP ECC à
l'aide de la transaction NWBC ou de SAP NetWeaver Business Client avec les options de
connexion suivantes :

Options de connexion Description


Nom SID de votre système de formation
URL URL permettant de connecter SAP
NetWeaver Business Client à un système
SAP. Par exemple, http://server.<nom
complet>:<Port de l'ICM ou HTTP(S)>.
Notez que la chaîne /sap/bc/nwbc dépend
du type de système auquel vous voulez vous
connecter.

Type ABAP, par exemple, ou tout autre type requis


par le système auquel vous voulez vous
connecter.

Mandant Le mandant auquel vous voulez vous


connecter.
Langue Langue que SAP NetWeaver Business Client
doit utiliser pour la connexion au système
SAP (par exemple, EN ou DE)

Description SAP GUI Logon Habituellement, vous n'avez pas besoin


d'utiliser cette zone. Pour plus d'informations
à ce sujet, consultez l'aide contextuelle
concernant cette zone.

Commentaire Description dans l'écran Connexion SAP


NWBC

© Copyright . Tous droits réservés. 47


Chapitre 2: Navigation

Attention :
Pour que SAP NetWeaver Business Client NWBC fonctionne correctement avec
SAP Solution Manager, au moins un rôle de poste de travail doit être affecté à
votre utilisateur dans le système SAP.

Utilisation de SAP NetWeaver Business Client

Figure 21: Utilisation de SAP NetWeaver Business Client

Après avoir fourni les informations de connexion correctes (l'écran de connexion n'est plus
affiché), vous pouvez utiliser le système SAP avec les rôles spéciaux affectés à votre
utilisateur.

48 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 2
Exercice 2
Connexion au système et navigation dans
l'écran

Exemple de gestion
Vous souhaitez travailler dans le système SAP Solution Manager.
Connectez-vous au système de formation PSM et effectuez certains exercices de base dans
le système (le chemin de menus fait référence au menu SAP standard).

Astuce :
Utilisez les données de connexion fournies par votre animateur.

1. Lancez le programme de connexion SAP et créez une nouvelle entrée en suivant les
instructions de votre animateur. Sélectionnez le bouton de commande Connexion.
Saisissez le mandant, le nom d'utilisateur, le mot de passe initial et la langue de travail
spécifiés par l'animateur. Lors de votre première connexion, saisissez deux fois dans la
fenêtre qui s'affiche un nouveau mot de passe de votre choix.

2. Combien de sessions SAP GUI parallèles pouvez-vous ouvrir au maximum via


Système → Créer mode ?

3. Comment s'appelle la fonction à laquelle vous accédez en sélectionnant


Outils → Administration → Moniteur → Monitorage système → Liste des utilisateurs ? Quel
code de transaction utilisez-vous pour appeler cette transaction au lieu du chemin de
menus indiqué ?

© Copyright . Tous droits réservés. 49


Chapitre 2
Solution 2
Connexion au système et navigation dans
l'écran

Exemple de gestion
Vous souhaitez travailler dans le système SAP Solution Manager.
Connectez-vous au système de formation PSM et effectuez certains exercices de base dans
le système (le chemin de menus fait référence au menu SAP standard).

Astuce :
Utilisez les données de connexion fournies par votre animateur.

1. Lancez le programme de connexion SAP et créez une nouvelle entrée en suivant les
instructions de votre animateur. Sélectionnez le bouton de commande Connexion.
Saisissez le mandant, le nom d'utilisateur, le mot de passe initial et la langue de travail
spécifiés par l'animateur. Lors de votre première connexion, saisissez deux fois dans la
fenêtre qui s'affiche un nouveau mot de passe de votre choix.
a) Suivez les instructions de l'exercice.

2. Combien de sessions SAP GUI parallèles pouvez-vous ouvrir au maximum via


Système → Créer mode ?
a) Ce système de formation devrait vous permettre d'ouvrir jusqu'à 6 sessions SAP GUI.

3. Comment s'appelle la fonction à laquelle vous accédez en sélectionnant


Outils → Administration → Moniteur → Monitorage système → Liste des utilisateurs ? Quel
code de transaction utilisez-vous pour appeler cette transaction au lieu du chemin de
menus indiqué ?
a) La fonction s'appelle Liste des utilisateurs. Vous trouverez le code de transaction
approprié en sélectionnant Système → Statut. Dans ce cas, le code de transaction est
SM04.

b) Vous pouvez également choisir d'afficher le code d'une transaction active dans la
barre d'état.

c) Sinon, l'écran SAP Easy Access permet l'affichage permanent des codes de
transaction. Sélectionnez Autres fonctions → Options et activer la zone Affichage des
noms techniques.

d) Une quatrième option consiste à afficher les détails en sélectionnant le point de menu
correspondant, puis Autres fonctions → Détails techniques.

50 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Navigation dans les systèmes SAP

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Naviguer dans les systèmes SAP à l'aide de SAP GUI

© Copyright . Tous droits réservés. 51


Chapitre 2
Sujet 2
Exécution de la navigation avancée dans
l'interface SAP GUI

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon décrit les diverses manières d'appeler une fonction dans les systèmes SAP et
décrit la gestion des menus utilisateur et SAP et des favoris.

Exemple de gestion
En tant qu'utilisateur final, vous souhaitez savoir comment lancer des fonctions dans le
système SAP et l'aide que le système fournit. Vous avez pour cela besoin des connaissances
suivantes :
● Une compréhension de l'utilisation des menus SAP et utilisateur ;
● Une compréhension de la gestion des favoris ;
● Une compréhension des étapes requises pour créer une liste de codes de transaction ;
● Une compréhension des fonctions d'appel.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Appeler des fonctions dans les systèmes ABAP

52 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Exécution de la navigation avancée dans l'interface SAP GUI

Menus Utilisateur et SAP

Figure 22: Liste des favoris et menu utilisateur

L'écran SAP Easy Access s'affiche automatiquement après la connexion. Cet écran
représente le point d'accès standard à un système SAP dans SAP GUI for Windows. La barre
de navigation située dans la partie gauche de l'écran contient une arborescence composée de
points de menus et de favoris. Vous pouvez ajuster la zone Favoris selon vos besoins. Seuls
les administrateurs système peuvent modifier les points de menus SAP et utilisateur.

L'utilisateur final peut passer d'un menu utilisateur basé sur les rôles au menu SAP standard
(lorsque le paramétrage système le permet).

Astuce :
La table USERS_SSM permet aux administrateurs système de déterminer si les
utilisateurs sont autorisés à basculer entre le menu SAP et leurs menus
utilisateur. La disponibilité des menus SAP ou utilisateur n'affecte pas les
autorisations de l'utilisateur. Cela signifie qu'un utilisateur peut toujours appeler
des fonctions autorisées à l'aide d'un code de transaction, indépendamment de
la structure du menu.

Menu utilisateur basé sur les rôles


Un menu utilisateur basé sur les rôles est créé d'après le rôle affecté à un utilisateur et
transféré au système frontend. Il est donc utile que le nombre de rôles reste le plus réduit
possible parce que dans certains cas, la durée de transfert d'un grand nombre de rôles vers le
système frontend pourrait être longue.
Si un utilisateur se voit attribuer plusieurs rôles, il se peut que certaines fonctions soient
dupliquées dans différents menus utilisateur.

© Copyright . Tous droits réservés. 53


Chapitre 2: Navigation

Si vous ne souhaitez pas que ces fonctions se répètent, consultez la note SAP 357693 -
Redundancy Avoidance in Easy Access (et les autres notes indiquées dans la liste) pour savoir
notamment comment identifier et supprimer les doublons.

Astuce :
Dans la mesure où vous disposez de l'autorisation appropriée, vous pouvez
également afficher des menus utilisateurs autres que ceux qui sont attribués
dans votre fiche utilisateur. Pour exécuter cette action, sélectionnez le bouton de
commande Autre menu. Sélectionnez Créer rôle pour lancer la transaction de
gestion des rôles, PFCG.

La structure des menus SAP et utilisateur peut s'avérer extrêmement complexe. Il devient
alors difficile de retrouver le chemin exact de la transaction recherchée. Les transactions
SEARCH_SAP_MENU et SEARCH_USER_MENU peuvent être utilisées pour rechercher les menus
correspondants pour un modèle de texte prédéfini. Le résultat de la recherche s'affiche dans
une représentation sous forme de liste à partir de laquelle vous pouvez obtenir le chemin de
navigation. Les transactions trouvées ne peuvent pas être lancées directement par double-
clic.

Gestion des favoris


Outre le menu utilisateur ou le menu SAP, l'utilisateur dispose également de fonctions dans la
zone Favoris. Vous pouvez sauvegarder les accès aux transactions, liens Web ou fichiers
fréquemment utilisés dans la zone Favoris.

La liste des favoris contient des références aux fonctions du système SAP, des liens vers des
contenus Internet ou vers des fichiers des ordinateurs frontend des utilisateurs finaux.
Chaque utilisateur final peut modifier la liste des favoris selon ses préférences. Au départ, la
liste est vide. Vous ne pouvez afficher que votre propre liste des favoris. Comme un système
SAP stocke les données de la liste des favoris de chaque utilisateur, un utilisateur peut avoir
différentes collections de favoris dans différents systèmes.

Astuce :
L'intégralité du menu Favoris, y compris la structure des dossiers, peut
facilement être téléchargée et copiée d'un système SAP à l'autre. Les menus
Favoris téléchargés sont stockés temporairement sur l'ordinateur frontend.

Menu Favoris
Afin d'améliorer la structure de la liste des favoris, triez les favoris en dossiers. Vous pouvez
traiter les favoris dans l'écran SAP Easy Access en sélectionnant Favoris.

Le menu Favoris permet d'effectuer les tâches suivantes :


● Vous pouvez ajouter une fonction à votre liste personnelle de favoris à partir du menu
utilisateur (ou SAP) en sélectionnant la fonction, puis en sélectionnant Favoris → Créer. Le
chemin de menus est écrit en partie avec le texte de l'entrée de favori.
● Si vous avez mis en surbrillance un point de menu avec la souris, vous pouvez copier le
nœud sélectionné dans la zone Favoris en effectuant un clic droit.

54 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Exécution de la navigation avancée dans l'interface SAP GUI

● Vous pouvez également faire glisser les éléments de la zone de menus avec la souris et les
placer dans la zone Favoris.
● Vous pouvez ajouter des URL ou des liens vers des fichiers à votre liste de favoris en
sélectionnant Favoris → Ajouter d'autres objets. Pour développer ou réduire la liste des
favoris, cliquez sur le symbole triangulaire situé à gauche du symbole du fichier.

Astuce :
Pour modifier le nom d'une transaction dans les favoris, mettez l'entrée de favori
correspondante en surbrillance et sélectionnez le chemin de menus
Favoris → Modifier. La boîte de dialogue qui s'ouvre permet de modifier et de
sauvegarder ce texte. Les entrées de favoris dont vous n'avez plus besoin
peuvent être supprimées. La suppression des entrées supprime le lien vers les
fonctions correspondantes de votre liste de favoris. Pour supprimer l'intégralité
du menu Favoris, mettez l'entrée Favoris en surbrillance et effectuez un clic droit
pour afficher le menu contextuel disponible. Sélectionnez Supprimer tous les
favoris.

Options d'appel de fonction

Figure 23: Options d'appel de fonction dans un système SAP

Les options d'appel de fonctions dans un système SAP sont les suivantes :
● saisie de codes de transaction dans la zone de commande ;
● sélection de points de menu dans le menu SAP ;
● sélection de points de menu dans un menu utilisateur ;
● sélection d'éléments dans la liste des favoris ;
● sélection de points de menus dans la barre de menus.

© Copyright . Tous droits réservés. 55


Chapitre 2: Navigation

Les menus de la barre de menus sont accessibles par la combinaison de touches Alt + <#> (#
correspond à la lettre soulignée du point de menu sélectionné) ou Alt puis navigation avec le
curseur à l'aide des touches de direction du clavier.
Vous pouvez utiliser les touches de raccourci clavier pour accéder à l'écran SAP Easy Access
ou à la zone de commande d'où vous pouvez appeler les fonctions système.

Astuce :

Pour naviguer à l'aide du clavier, servez-vous des touches suivantes :


● Tabulation permet de se déplacer d'un élément de zone à l'autre dans un
groupe de zones.
● Ctrl + Tabulation permet de se déplacer d'un groupe de zones au premier
élément du groupe de zones suivant.
● Ctrl + / permet de se déplacer directement dans la zone Code OK.

Vous trouverez des raccourcis supplémentaires sous Ajuster mise en forme locale (Alt
+F12) → Aide de SAP GUI.

Vous pouvez utiliser la touche F1 dans la zone de commande pour afficher les entrées
possibles suivantes :
● /N pour annuler la transaction en cours.

● /NXXXX pour appeler directement la transaction XXXX à partir d'une autre transaction.
Sans le préfixe, vous pouvez uniquement appeler XXXX depuis l'écran SAP Easy Access.

● /O pour afficher la vue d'ensemble des sessions SAP GUI sur votre ordinateur.

● /OXXXX pour appeler directement la transaction XXXX dans une nouvelle fenêtre à partir
d'une autre transaction.
● /NEND pour mettre fin à la session actuelle avec une boîte de dialogue de confirmation.

● /NEX pour mettre fin à la session actuelle sans boîte de dialogue de confirmation.

● /I pour supprimer la fenêtre en cours d'utilisation.

Remarque :
La sélection de la touche F4 dans la zone de commande n'affiche pas l'aide à la
saisie. Elle affiche la liste des 15 dernières entrées dans la zone sur votre système
frontend. Cette liste est stockée dans le registre du système frontend et est
disponible pour toutes les sessions de ce système (quel qu'il soit).

56 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 2
Exercice 3
Appel de fonctions

Exemple de gestion
En tant qu'utilisateur final, familiarisez-vous avec plusieurs manières d'appeler les fonctions.
Identifiez les personnes actuellement connectées au système de formation PSM et créez un
menu Favoris pour votre utilisateur.
Tâche 1
Trouvez plusieurs moyens d'afficher la liste des utilisateurs connectés.

1. Exécutez la transaction permettant d'afficher une liste des utilisateurs connectés. Dans
l'écran SAP Easy Access, sélectionnez Outils → Administration → Moniteur → Monitorage
système → Liste des utilisateurs. Notez que ce chemin de menus peut ne pas être
disponible par défaut dans votre système de formation. Dans ce cas, saisissez /nS000
dans la zone de commande.

2. Quittez la liste des utilisateurs connectés à l'aide de la touche F3 ou du bouton de


commande Retour de la barre d'outils standard.
Exécutez le code de transaction SM04, qui vous amène directement à la liste des
utilisateurs connectés.

Tâche 2
Créez un menu Favoris. Enregistrez les transactions fréquemment utilisées dans un menu
Favoris.

1. Pour afficher la liste des utilisateurs connectés, sélectionnez


Outils → Administration → Moniteur → Monitorage système → Liste des utilisateurs dans
l'écran SAP Easy Access .
Sélectionnez l'entrée de la transaction. Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez
Favoris → Créer. La transaction est enregistrée dans la zone Favoris.

2. Ajoutez les transactions RSPFPAR, SEARCH_SAP_MENU et SEARCH_USER_MENU au menu


Favoris sans développer le menu SAP.

3. Pouvez-vous faire la distinction entre les entrées de favoris d'après la méthode utilisée
pour les insérer ?

4. Créez un dossier Options de recherche pour y stocker les deux transactions de recherche.

5. Recherchez la fréquence et l'emplacement de la transaction SM04 de liste des utilisateurs


connectés dans le menu SAP.

© Copyright . Tous droits réservés. 57


Chapitre 2
Solution 3
Appel de fonctions

Exemple de gestion
En tant qu'utilisateur final, familiarisez-vous avec plusieurs manières d'appeler les fonctions.
Identifiez les personnes actuellement connectées au système de formation PSM et créez un
menu Favoris pour votre utilisateur.
Tâche 1
Trouvez plusieurs moyens d'afficher la liste des utilisateurs connectés.

1. Exécutez la transaction permettant d'afficher une liste des utilisateurs connectés. Dans
l'écran SAP Easy Access, sélectionnez Outils → Administration → Moniteur → Monitorage
système → Liste des utilisateurs. Notez que ce chemin de menus peut ne pas être
disponible par défaut dans votre système de formation. Dans ce cas, saisissez /nS000
dans la zone de commande.
a) Voir l'exercice pour obtenir la solution.

2. Quittez la liste des utilisateurs connectés à l'aide de la touche F3 ou du bouton de


commande Retour de la barre d'outils standard.
Exécutez le code de transaction SM04, qui vous amène directement à la liste des
utilisateurs connectés.
a) Voir l'exercice pour obtenir la solution.

Tâche 2
Créez un menu Favoris. Enregistrez les transactions fréquemment utilisées dans un menu
Favoris.

1. Pour afficher la liste des utilisateurs connectés, sélectionnez


Outils → Administration → Moniteur → Monitorage système → Liste des utilisateurs dans
l'écran SAP Easy Access .
Sélectionnez l'entrée de la transaction. Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez
Favoris → Créer. La transaction est enregistrée dans la zone Favoris.
a) Voir l'exercice pour obtenir la solution.

Astuce :
Vous pouvez aussi faire un glisser-déposer ou utiliser le menu contextuel
pour copier les transactions dans la zone Favoris. Le menu contextuel
s'ouvre par un clic droit de la souris.

2. Ajoutez les transactions RSPFPAR, SEARCH_SAP_MENU et SEARCH_USER_MENU au menu


Favoris sans développer le menu SAP.

58 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Exécution de la navigation avancée dans l'interface SAP GUI

a) Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez Favoris → Ajouter transaction.

b) Dans la zone Code de transaction, entrez la transaction voulue.

c) Sélectionnez le bouton de commande Suite.

d) Exécutez ces étapes pour chaque transaction.

3. Pouvez-vous faire la distinction entre les entrées de favoris d'après la méthode utilisée
pour les insérer ?
a) Oui, lors de l'insertion avec la sélection préalable dans le menu, une partie des
informations du chemin d'accès au menu est stockée comme texte de favori.

4. Créez un dossier Options de recherche pour y stocker les deux transactions de recherche.
a) Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez Favoris → Ajouter dossier.

b) Dans la zone Nom du dossier, entrez Options de recherche.

c) Faites glisser les transactions de recherche SEARCH_SAP_MENU et


SEARCH_USER_MENU dans le fichier.

5. Recherchez la fréquence et l'emplacement de la transaction SM04 de liste des utilisateurs


connectés dans le menu SAP.
a) Exécutez la transaction de recherche SEARCH_SAP_MENU.

b) Dans la zone Saisie du texte de recherche, entrez SM04.

c) La transaction SM04 est archivée trois fois dans différents chemins du menu SAP,
comme le montre le tableau suivant.
Transaction Chemin dans l'écran SAP Easy Access
SM04 Outils → Administration → Moniteur → M
onitorage système → Liste des
utilisateurs
SM04 Outils → Administration → Moniteur → Pe
rformance → Exceptions/Users → Active
users → Users
SM04 Outils → CCMS → Contrôle/
Monitorage → Performance → Exceptions
/Users → Actives Users → Users

De la même façon, vous pouvez effectuer une recherche dans le menu utilisateur.

© Copyright . Tous droits réservés. 59


Chapitre 2: Navigation

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Appeler des fonctions dans les systèmes ABAP

60 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 2
Sujet 3
Utilisation des options de personnalisation de
l'aide et de l'interface utilisateur

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon explique les différentes options de navigation dans les systèmes SAP et le mode
d'utilisation des options du menu SAP. Elle présente également la personnalisation de
l'interface SAP GUI.

Exemple de gestion
Vous souhaitez savoir comment lancer les fonctions dans le système SAP. Vous voulez aussi
en savoir plus sur l'aide système disponible. En tant qu'utilisateur final, vous devez
personnaliser le mode d'accès aux écrans SAP. Vous avez pour cela besoin des
connaissances suivantes :
● Une compréhension de l'aide F1, F4 et SAP ;
● Une compréhension des menus système et de l'aide ;
● Une compréhension de la personnalisation de l'interface utilisateur ;
● Une compréhension de la personnalisation de SAP GUI.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Utiliser les options d'aide dans SAP
● Personnaliser l'interface utilisateur d'un système SAP.

© Copyright . Tous droits réservés. 61


Chapitre 2: Navigation

Aide F1

Figure 24: Aide F1

La touche F1 vous permet d'afficher des explications sur les zones, les menus, les fonctions et
les messages. L'aide F1 affiche également les informations techniques sur la zone pertinente
et fournit l'identification de paramètre à utiliser pour configurer les valeurs par défaut
personnalisées des zones de saisie, liées à l'identification de paramètre. L'aide F1 vous permet
également d'afficher des informations utiles, par exemple, sur la zone de commande.
Vous disposez également d'autres boutons de commande dans la boîte de dialogue de
l'Assistant de performance pour afficher des informations concernant la zone sélectionnée.
Outre le lien vers l'aide à l'application contextuelle, le lien vers les informations techniques
représente une des sources d'informations les plus importantes. Cliquez sur ce lien pour
afficher des informations détaillées, telles que l'identification de paramètre affectée à une
zone. Vous pouvez utiliser les paramètres pour définir les valeurs par défaut des zones de
saisie fréquemment utilisées. Les paramètres sont stockés avec les valeurs souhaitées dans
les fiches utilisateur.

Remarque :
Il est possible que vous deviez d'abord activer l'Assistant de performance en
sélectionnant Aide → Options → Aide F1.

62 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Utilisation des options de personnalisation de l'aide et de l'interface utilisateur

Aide à la saisie

Figure 25: Aide à la saisie

Vous pouvez sélectionner l'aide à la saisie pour afficher les valeurs de saisie possibles pour
une zone. Vous pouvez aussi appeler l'aide à la saisie pour une zone en utilisant le bouton
situé en regard de la zone. Lorsqu'une zone contient une coche, vous pouvez passer à l'étape
suivante dans cette application après avoir saisi une valeur autorisée (saisie obligatoire) dans
la zone. La personnalisation ou les variantes de transaction ou d'écran vous permettent de
marquer les zones comme obligatoires ou facultatives, masquées ou renseignées avec des
valeurs standard masquées.
L'aide à la saisie affiche une liste des entrées possibles pour une zone. S'il existe de
nombreuses entrées possibles, elle affiche un écran de sélection séparé. Lorsque la liste des
entrées est longue, l'aide à la saisie affiche uniquement les entrées que l'utilisateur a
indiquées sur la page à onglet Aide à la saisie sous Aide → Options. La valeur par défaut du
nombre maximum d'entrées affichées est de 500. Prenez le temps de vous familiariser avec
les autres options disponibles de l'aide à la saisie.

Remarque :
Les utilisateurs peuvent également créer des listes de valeurs personnelles. Un
commercial, qui est uniquement responsable des clients de la région parisienne
par exemple, ne souhaite afficher que les clients de cette région et définit une liste
de valeurs personnelles correspondantes. Il conserve toutefois la possibilité de
passer à une vue complète de tous les clients. Il peut aussi mettre à jour ou
supprimer la liste des valeurs, en fonction des autorisations qui lui sont affectées.

© Copyright . Tous droits réservés. 63


Chapitre 2: Navigation

Aide SAP

Figure 26: Bibliothèque SAP

La documentation d'aide SAP est très utile pour comprendre les fonctions système. Elle est
disponible en ligne et décrit comment utiliser les fonctions système. Elle explique aussi les
concepts d'architecture système, donne des exemples sur la manière dont vous pouvez
configurer les divers processus et vous alerte des erreurs utilisateur possibles et de leurs
conséquences. La documentation en ligne contient également des conseils et astuces pour
vous aider à exécuter rapidement et facilement les tâches courantes.

64 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Utilisation des options de personnalisation de l'aide et de l'interface utilisateur

Menus système et Aide

Figure 27: Menus système et Aide

Les menus système et Aide sont toujours disponibles avec les mêmes options dans chaque
écran d'un système SAP.
Le menu système vous permet d'accéder à diverses fonctions système. Il contient également
des fonctions auxquelles vous pouvez accéder uniquement par le biais de ce menu (et nulle
part ailleurs). Vous pouvez vous déconnecter via Système → Fin de session. Vous pouvez
aussi afficher des informations utiles sur votre système et la fonction utilisée, telles que le
code de transaction, en sélectionnant Système → Statut.
Le menu Aide vous permet d'accéder à la documentation système. Vous pouvez également
afficher les notes de version et configurer les options standard de l'aide à la saisie. En outre,
vous pouvez utiliser le menu Aide pour aller à une section spécifique de la documentation,
pertinente pour votre travail en cours dans le contexte actuel. L'aide contextuelle s'appelle
également l'Aide à l'application. La Bibliothèque SAP est l'outil permettant d'accéder à
l'ensemble de la documentation.

© Copyright . Tous droits réservés. 65


Chapitre 2: Navigation

66 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 2
Exercice 4
Utilisation de l'aide F1 et de l'aide à la saisie

Exemple de gestion
En tant que développeur, familiarisez-vous avec les manières d'appeler les fonctions et de
naviguer dans le système. Pour ce faire, vous devez savoir comment utiliser l'aide F1 et l'aide
à la saisie.
Utilisez les informations techniques de l'aide F1.

1. Trouvez dans quelle table de votre système SAP sont stockés les codes de transaction.
Utilisez la zone de saisie pour saisir une transaction initiale. Dans l'écran SAP Easy Access,
sélectionnez Autres fonctions → Définir transaction initiale.

© Copyright . Tous droits réservés. 67


Chapitre 2
Solution 4
Utilisation de l'aide F1 et de l'aide à la saisie

Exemple de gestion
En tant que développeur, familiarisez-vous avec les manières d'appeler les fonctions et de
naviguer dans le système. Pour ce faire, vous devez savoir comment utiliser l'aide F1 et l'aide
à la saisie.
Utilisez les informations techniques de l'aide F1.

1. Trouvez dans quelle table de votre système SAP sont stockés les codes de transaction.
Utilisez la zone de saisie pour saisir une transaction initiale. Dans l'écran SAP Easy Access,
sélectionnez Autres fonctions → Définir transaction initiale.
a) Dans la boîte de dialogue Définir transaction initiale appuyez sur la touche F1 dans la
zone code de transaction.

b) Dans la boîte de dialogue Assistant de performance, cliquez sur le bouton de


commande Informations techniques.

c) Dans la boîte de dialogue Informations techniques, dans la section Données de zone,


assurez-vous que la saisie dans la zone Nom de table est TSTC.

68 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Utilisation des options de personnalisation de l'aide et de l'interface utilisateur

Personnalisation de l'interface utilisateur

Figure 28: Options de personnalisation possibles

Utilisez les méthodes suivantes pour personnaliser l'interface SAP GUI :


● Vous pouvez utiliser Autres fonctions → Options pour modifier l'apparence de l'écran initial
du système SAP. Par exemple, vous pouvez désactiver l'affichage graphique du côté droit
de l'écran. Vous pouvez également afficher les noms techniques (codes de transaction)
dans l'écran SAP Easy Access.
● Dans la barre d'outils standard, sélectionnez le bouton de commande Ajuster mise en
forme locale. Le bouton de commande Ajuster mise en forme locale vous permet de gérer
l'historique des entrées en sélectionnant Options... → Données locales. A l'aide de cette
option, l'historique des entrées crée dans le système frontend une petite base de données
qui contient les n dernières entrées effectuées dans des zones de saisie des transactions.
Vous pouvez spécifier la valeur de n. Ces entrées sont proposées comme aide à la saisie
dans les zones correctement déclarées. L'historique des entrées est mis à jour après un
certain délai. Pour le réduire, sélectionnez Options → Données
locales → Historique → Immédiat. Vous pouvez également définir la vitesse de l'info-bulle
et des messages système à afficher dans les boîtes de dialogue (Options... → Messages).
D'autres aides et options sont également disponibles à cet endroit. Par exemple, vous
pouvez sélectionner un schéma de couleurs pour votre interface utilisateur graphique.

© Copyright . Tous droits réservés. 69


Chapitre 2: Navigation

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Utiliser les options d'aide dans SAP
● Personnaliser l'interface utilisateur d'un système SAP.

70 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 2

Évaluation des connaissances

1. Les données utilisateur des systèmes SAP s'appellent ______________________.


Sélectionnez la réponse correcte.

X A Enregistrement utilisateur

X B Fiche utilisateur

X C Enregistrement archivé

2. Un système SAP vous permet de travailler uniquement dans une seule fenêtre (session) à
la fois.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

3. Les chaînes suivantes sont des entrées valides dans la zone de commande de l'écran SAP
Easy Access.
Sélectionnez les réponses correctes.

X A /nend

X B /nex

X C ?SM04

X D /nsm04

X E Depuis l'écran SAP Easy Access : SM04

X F Depuis l'écran SAP Easy Access : search_sap_menu

© Copyright . Tous droits réservés. 71


Chapitre 2: Évaluation des connaissances

4. Identifiez les affirmations qui décrivent avec précision un mandant dans un système SAP ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Un mandant représente une entité commerciale complètement indépendante.

X B Un mandant dispose de sa propre base de données.

X C Un mandant correspond à un client.

X D Un mandant peut représenter une société toute entière.

5. Seuls les _______________ peuvent modifier les points de menus SAP et utilisateur.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Utilisateurs actuels

X B Administrateurs système

6. La touche F4 vous permet d'afficher des explications sur les zones, les menus, les
fonctions et les messages. L'aide F1 affiche des informations techniques sur les zones
concernées.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

7. Lorsque vous aurez pris l'habitude d'utiliser les options de personnalisation, vous serez en
mesure d'identifier les options de personnalisation disponibles dans SAP GUI :
Sélectionnez les réponses correctes.

X A vous pouvez modifier la taille de police de l'interface SAP GUI dans une certaine
mesure ;

X B vous pouvez afficher des messages système dans une boîte de dialogue ;

X C vous pouvez modifier la taille des zones de saisie ;

X D vous pouvez désactiver l'affichage d'images dans SAP GUI ;

X E vous pouvez intégrer votre image dans l'écran SAP Easy Access ;

X F vous pouvez utiliser votre historique des entrées personnelles dans votre système
frontend.

72 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 2

Évaluation des connaissances - Réponses

1. Les données utilisateur des systèmes SAP s'appellent ______________________.


Sélectionnez la réponse correcte.

X A Enregistrement utilisateur

X B Fiche utilisateur

X C Enregistrement archivé

Les données utilisateur des systèmes SAP s'appellent la fiche utilisateur. Les fiches
utilisateurs sont stockées dans le système par un mandant. Cela signifie que vous pouvez
uniquement vous connecter aux mandants pour lesquels votre utilisateur (fiche
utilisateur) existe.

2. Un système SAP vous permet de travailler uniquement dans une seule fenêtre (session) à
la fois.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

Vous pouvez travailler dans plusieurs fenêtres (sessions SAP GUI) en parallèle au cours
d'une connexion.

© Copyright . Tous droits réservés. 73


Chapitre 2: Évaluation des connaissances - Réponses

3. Les chaînes suivantes sont des entrées valides dans la zone de commande de l'écran SAP
Easy Access.
Sélectionnez les réponses correctes.

X A /nend

X B /nex

X C ?SM04

X D /nsm04

X E Depuis l'écran SAP Easy Access : SM04

X F Depuis l'écran SAP Easy Access : search_sap_menu

Vous pouvez saisir directement des codes de transaction valides dans l'écran SAP Easy
Access. Si vous utilisez une autre fonction, saisissez /n devant le code de transaction. /
nend et /nex sont deux options de déconnexion différentes. ?SM04 n'est pas une entrée
valide. L'entrée valide est search_sap_menu, qui crée un écran de recherche pour les
entrées dans le menu SAP.

4. Identifiez les affirmations qui décrivent avec précision un mandant dans un système SAP ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Un mandant représente une entité commerciale complètement indépendante.

X B Un mandant dispose de sa propre base de données.

X C Un mandant correspond à un client.

X D Un mandant peut représenter une société toute entière.

Les données de tous les mandants d'un système SAP sont sauvegardées dans une base
de données unique commune. Ces données sont cependant réparties par mandant pour
permettre la gestion et le contrôle de sociétés différentes dans différents mandants. Un
mandant n'est pas un client dans un système SAP.

5. Seuls les _______________ peuvent modifier les points de menus SAP et utilisateur.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Utilisateurs actuels

X B Administrateurs système

Seuls les administrateurs système peuvent modifier les points de menus SAP et
utilisateur.

74 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 2: Évaluation des connaissances - Réponses

6. La touche F4 vous permet d'afficher des explications sur les zones, les menus, les
fonctions et les messages. L'aide F1 affiche des informations techniques sur les zones
concernées.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

La touche F1 vous permet d'afficher des explications sur les zones, les menus, les
fonctions et les messages. L'aide F1 affiche également des informations techniques sur les
zones concernées.

7. Lorsque vous aurez pris l'habitude d'utiliser les options de personnalisation, vous serez en
mesure d'identifier les options de personnalisation disponibles dans SAP GUI :
Sélectionnez les réponses correctes.

X A vous pouvez modifier la taille de police de l'interface SAP GUI dans une certaine
mesure ;

X B vous pouvez afficher des messages système dans une boîte de dialogue ;

X C vous pouvez modifier la taille des zones de saisie ;

X D vous pouvez désactiver l'affichage d'images dans SAP GUI ;

X E vous pouvez intégrer votre image dans l'écran SAP Easy Access ;

X F vous pouvez utiliser votre historique des entrées personnelles dans votre système
frontend.

De nombreuses options de personnalisation sont disponibles à l'aide du menu Autres


fonctions, du bouton de commande Ajuster mise en forme locale et via la barre d'état et
Aide → Options.... L'utilisateur final ne peut cependant pas modifier la taille des zones de
saisie. L'interface SAP GUI ne vous permet pas non plus d'afficher un écran de votre choix
dans l'écran SAP Easy Access.

© Copyright . Tous droits réservés. 75


Chapitre 2: Évaluation des connaissances - Réponses

76 © Copyright . Tous droits réservés.


CHAPITRE 3 Noyau du système

Sujet 1
Exploitation de l'architecture SAP NetWeaver Application Server 79

Sujet 2
Distinction entre les processus SAP NetWeaver AS Java et ABAP 85
Exercice 5: Détermination de la structure d'une instance 99

Sujet 3
Traitement des ordres AS ABAP 102
Exercice 6: Énumération des processus de travail configurés sur une instance d'AS 109
ABAP

Sujet 4
Explication des processus AS ABAP 112
Exercice 7: Définition et contrôle des entrées de blocage 121
Exercice 8: Impression d'une capture d'écran dans AS ABAP 127
Exercice 9: Planification d'un programme simple en arrière-plan 131

Sujet 5
Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x et versions inférieures 136

Sujet 6
Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.3 EHP1 144

OBJECTIFS DU CHAPITRE

● Comprendre l'architecture SAP NetWeaver AS


● Identifier les processus exécutés sur SAP NetWeaver AS
● Planifier l'architecture du système de différents types de SAP NetWeaver AS
● Décrire le traitement des demandes dans AS ABAP
● Décrire le traitement des transactions dans AS ABAP

© Copyright . Tous droits réservés. 77


Chapitre 3: Noyau du système

● Expliquer les processus ABAP et leurs objectifs


● Décrire les mécanismes et processus de base dans AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x et
versions antérieures
● Décrire les mécanismes et processus AS Java de base dans SAP NetWeaver 7.3 EHP1

78 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3
Sujet 1
Exploitation de l'architecture SAP NetWeaver
Application Server

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente l'architecture principale des systèmes SAP et les processus de SAP
NetWeaver Application Server (AS) basés sur des configurations client/serveur simples. La
leçon explique également le terme instance.

Exemple de gestion
Au cours de l'implémentation d'un système SAP, vous devez comprendre l'architecture des
systèmes SAP et déterminer le mode de distribution des processus du système SAP parmi le
matériel disponible. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des configurations client/serveur ;
● Une compréhension du terme instance.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Comprendre l'architecture SAP NetWeaver AS

Termes de base
Les systèmes SAP servent à exécuter des processus ou des applications de gestion. Il est
nécessaire d'implémenter ces applications indépendamment de l'environnement matériel
utilisé (système d'exploitation et base de données) dans la mesure du possible.

SAP NetWeaver fournit les environnements d'exécution suivants :

● Environnement d'exécution ABAP (AS ABAP) ;


● Environnement d'exécution Java (AS Java).

Environnement d'exécution ABAP


ABAP est un langage de programmation développé par SAP. De nombreuses applications de
gestion du système SAP sont écrites dans ABAP. ABAP a été optimisé pour développer des
applications de gestion hautement évolutives. Les clients peuvent utiliser ABAP Workbench
pour développer de nouvelles applications ou pour étendre et modifier des applications SAP
standard. Les applications sont développées ou étendues à l'aide de l'infrastructure d'AS
ABAP. AS ABAP fournit l'environnement d'exécution des programmes écrits dans ABAP.
SAP fournit un environnement d'exécution pour les programmes ABAP et Java.

Environnement d'exécution Java

© Copyright . Tous droits réservés. 79


Chapitre 3: Noyau du système

AS Java est un serveur d'application basé sur le standard J2EE (Java 2 Enterprise Edition).
Java est un langage de programmation orienté objet et indépendant de la plateforme, qui est
appliqué dans de nombreux domaines Le concept Java permet de développer un large
éventail d'applications, allant des applications classiques aux applets utilisés sur les sites Web
pour les applications client/serveur.
À partir de SAP Web Application Server 6.20, SAP fourni une infrastructure d'exécution
complète compatible Java EE. Jusqu'à SAP NetWeaver AS Java 7.0, l'infrastructure était
compatible J2EE 1.3. AS Java 7.1x est compatible EE 5 et à partir de AS Java 7.3x, elle est
compatible EE6. L'architecture d'un serveur d'application conforme aux spécifications Java
EE est similaire à l'environnement d'exécution ABAP utilisé pour les solutions SAP. Les deux
environnements d'exécution sont indépendants de la plateforme, exécutés dans une
architecture à plusieurs niveaux et disposent d'une logique de présentation et d'une logique
de gestion distinctes.

L'utilisation de Java EE dans la technologie SAP présente les avantages suivants pour
SAP Netweaver Application Server :
● Architecture d'intégration ouverte : SAP NetWeaver s'intègre parfaitement à l'ouverture de
Java EE ;
● Java EE est une nouvelle preuve de la stratégie d'indépendance vis à vis de la plateforme
poursuivie par SAP ;
● L'architecture du connecteur Java EE permet une intégration standardisée des
applications externes ;
● Les technologies des services Web sont directement prises en charge par Java ;
● La communauté Java, dont la croissance est très rapide, fournit un accès simple aux
développeurs expérimentés.

Client et serveur – Définition de la terminologie

Figure 29: Vue orientée matériel et vue orientée logiciel

Les concepts de client et serveur peuvent être définis de la manière suivante :

80 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Exploitation de l'architecture SAP NetWeaver Application Server

● Dans la vue orientée matériel, le terme serveur se rapporte au serveur central d'un réseau
fournisseur de données, de mémoire et de ressources pour les stations de travail (clients).
● Dans la vue orientée logiciel, client et serveur sont tous deux définis au niveau du
processus (service). Le processus demandant un service est le mandant, et le serveur est
le processus fournissant le service.

Dans le contexte des systèmes SAP, les termes « client » et « serveur » sont utilisés tels que
définis dans la vue orientée logiciel.

Configuration client/serveur pour systèmes SAP

Figure 30: Configurations client/serveur simples

Les processus suivants sont utilisés pour exécuter des progiciels de gestion intégrés :
● Processus de présentation (pour afficher des écrans, par exemple) ;
● Processus d'application (pour exécuter des applications, par exemple) ;
● Processus de base de données (pour gérer et organiser des bases de données, par
exemple).

Lors de l'installation et de la configuration d'un système SAP, vous devez décider de la


distribution des processus requis parmi le matériel disponible. SAP ECC (SAP Enterprise Core
Component) est un exemple de progiciel de gestion intégré. La figure illustre différents types
de configurations en relation avec le nombre de couches matérielles utilisées.

Configurations mononiveau, à deux niveaux et à trois niveaux

Configuration mononiveau
Dans la configuration mononiveau, un seul ordinateur exécute l'ensemble des tâches de
traitement (processus de base de données, d'application et de présentation). Il s'agit du
traitement classique sur ordinateur central.
Les configurations à un seul niveau sont utilisées pour des tests et des démonstrations (un
système SAP sur un ordinateur portable par exemple). Si plusieurs utilisateurs souhaitent
travailler sur un système configuré avec un seul niveau, les coûts de matériel supplémentaires

© Copyright . Tous droits réservés. 81


Chapitre 3: Noyau du système

pour chaque utilisateur supplémentaire sont plus importants que les coûts associés à
l'implémentation d'autres niveaux matériels (déplacer les processus de présentation vers
d'autres hôtes, par exemple).

Configuration à deux niveaux


Les serveurs de présentation spéciaux utilisés pour mettre en forme l'interface graphique
implémentent habituellement des configurations à deux niveaux. Une configuration à deux
niveaux comportant des processus de présentation répartis peut assurer de bonnes
performances pour un grand nombre d'utilisateurs. Il n'y a pas d'augmentation substantielle
des coûts de matériel par rapport à une configuration mononiveau. La charge résultant des
processus de présentation est répartie sur les divers ordinateurs frontend afin que les
performances de l'hôte de bases de données ne soient pas impactées.
Une alternative à la configuration à deux niveaux consiste à installer des systèmes de PC
puissants et à les utiliser pour les processus de présentation et d'application (client/serveur à
deux niveaux). Cette configuration est particulièrement adaptée aux applications comportant
de fortes demandes au niveau des processeurs (par exemple, pour les simulations ou les
développeurs de logiciels). Ce type de configuration est implémenté dans l'environnement
SAP uniquement à des fins de tests, car il requiert des tâches administratives
supplémentaires.

Configuration à trois niveaux


Dans une configuration à trois niveaux, chaque couche est exécutée sur son hôte. Plusieurs
serveurs d'application peuvent utiliser simultanément les données d'un seul serveur de base
de données.
Si le nombre d'utilisateurs dépasse une certaine limite, l'hôte central, sur lequel s'exécutent
les processus d'application et de base de données, se transforme en goulot d'étranglement.
Pour éviter cette situation, vous pouvez améliorer les performances du système SAP en
répartissant les processus de la couche d'application sur plusieurs hôtes.
L'ajout d'une couche matérielle facilite l'évolutivité, en particulier pour les processus
d'application. Si le nombre d'utilisateurs SAP d'un système augmente au cours du temps, les
performances du système s'en trouvent affectées. Afin de les améliorer, un hôte
supplémentaire peut souvent être ajouté pour les processus d'application.
Dans l'environnement SAP Business Suite, des configurations client/serveur plus complexes
de plus de trois niveaux sont théoriquement possibles et utilisées dans la pratique. Un serveur
Web peut, par exemple, constituer un niveau supplémentaire.

82 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Exploitation de l'architecture SAP NetWeaver Application Server

Instance

Figure 31: Instance d'un système SAP (exemple)

Une instance est une unité administrative qui combine les composantes du système SAP afin
de fournir un ou plusieurs services. Les services fournis par une instance sont lancés ou
arrêtés en même temps. Un profil d'instance commun est utilisé pour définir les paramètres
des composantes d'une instance. Chaque instance a ses propres zones de mémoire tampon.
Une instance est exécutée sur un seul ordinateur physique, mais plusieurs instances peuvent
se trouver sur un même ordinateur. Une instance est identifiée par l'ID système (SID) et le
numéro d'instance.

Astuce :
Les termes instance SAP et serveur d'application sont souvent utilisés comme
synonymes.

Lors de l'installation d'un système SAP, vous avez la possibilité de séparer les processus de
l'application de ceux de la base de données. Cela signifie que l'installation et l'exécution de la
base de données d'un système SAP peuvent être réalisées sur un ordinateur physique
distinct, séparé des instances du système SAP. Il existe une seule base de données par
système SAP. Cette base de données possède un ID système (ID BD) identique à celui du
système SAP.

Instance centrale
L'instance centrale d'un système SAP propose des services qu'aucune autre instance du
système ne fournit. Pour AS ABAP, l'instance centrale fournit le serveur de messages et le
processus de travail de blocage.
L'instance Central Services fournit le service de messages et le service de blocage pour AS
Java. S'agissant d'AS ABAP, il est possible de déplacer ces services vers l'instance Central

© Copyright . Tous droits réservés. 83


Chapitre 3: Noyau du système

Services ABAP pour une plus haute disponibilité. Si les services sont déplacés, les systèmes
AS ABAP ne disposent plus d'une instance centrale.
Toutes les autres instances d'un système sont habituellement appelées instances de
dialogue.
Si l'instance centrale et la base de données (et l'instance Central Services pour AS Java
également) sont installées sur le même ordinateur, celui-ci est alors nommé système central.

Système SAP
Le système SAP est un système logiciel installé qui fournit un ensemble défini de fonctions
faisant partie d'une solution SAP. Ces fonctions sont implémentées dans un ensemble de
composantes logicielles. Un système SAP est installé et configuré en tant qu'unité. Il
comprend une base de données, une ou plusieurs instances de serveur d'application (ABAP
et/ou Java), des services centraux (comme un serveur de messages et un serveur de
blocage), ainsi que des composantes facultatives (comme TREX et liveCache). Le système
est identifié par son ID système SAP, qui comporte trois lettres ou chiffres (par exemple,
DCC).

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Comprendre l'architecture SAP NetWeaver AS

84 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3
Sujet 2
Distinction entre les processus SAP
NetWeaver AS Java et ABAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon explique l'architecture et le processus des différents types de SAP NetWeaver
Application Server (SAP NetWeaver AS).

Exemple de gestion
Au cours de l'implémentation d'un système SAP, vous devez établir l'architecture des
systèmes SAP et connaître le mode de distribution des processus requis parmi le matériel
disponible. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des processus AS ABAP ;
● Une compréhension de la manière d'identifier les processus qui s'exécutent sur SAP
NetWeaver AS ;
● Une compréhension des types de SAP NetWeaver AS ;
● Une compréhension de l'architecture AS Java ;
● Une compréhension de l'architecture AS ABAP.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Identifier les processus exécutés sur SAP NetWeaver AS
● Planifier l'architecture du système de différents types de SAP NetWeaver AS

© Copyright . Tous droits réservés. 85


Chapitre 3: Noyau du système

Processus AS ABAP

Figure 32: Processus AS ABAP

Comme illustré dans la figure, dans AS ABAP, ces processus ABAP comprennent le
répartiteur et un certain nombre de processus de travail sur le serveur d'applications, selon
les ressources matérielles.
Le répartiteur distribue les requêtes aux processus de travail.

Les processus de travail disponibles sont les suivants :


● Les processus de travail pour étape de dialogue exécutent toutes les requêtes d'exécution
des étapes de dialogue déclenchées par un utilisateur actif. Chaque répartiteur requiert au
moins deux processus de travail pour étape de dialogue.
● Les processus de travail spool transmettent un flux de données séquentiel aux
imprimantes. Chaque système SAP nécessite au moins un processus de travail spool. Il est
possible de configurer plusieurs processus de travail spool par répartiteur.

Remarque :
Si un système n'est pas utilisé pour l'impression, un processus de travail spool est
néanmoins nécessaire pour stocker les listes générées dans le contexte du
processus d'arrière-plan dans TemSe (objet séquentiel temporaire).

● Les processus de travail de mise à jour exécutent les ordres de mise à jour. Comme pour
les processus de travail spool, au moins un processus de travail de mise à jour est
nécessaire par système SAP. Vous pouvez configurer plusieurs processus de travail de
mise à jour par répartiteur.
● Les processus de travail d'arrière-plan exécutent des programmes qui fonctionnent sans
interaction avec un utilisateur. Un seul processus d'arrière-plan suffit pour le

86 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Distinction entre les processus SAP NetWeaver AS Java et ABAP

fonctionnement normal d'un système SAP. Cependant, pour une mise à niveau ou
l'importation des ordres de transport ABAP, un deuxième processus d'arrière-plan est
nécessaire. Vous pouvez configurer plusieurs processus d'arrière-plan par répartiteur.
● Le processus de travail de blocage gère la table de blocage dans la mémoire partagée.
Cette table contient les blocages logiques de la base de données de l'environnement
d'exécution ABAP. Un seul processus de travail de blocage est nécessaire pour chaque
système SAP.
● La configuration de processus de travail de blocage supplémentaires doit être effectuée
sur la même instance que le premier processus de travail de blocage, car ces processus
doivent accéder à la même table de blocage.

Pour résumer, le répartiteur d'une instance ABAP gère différents types de processus de
travail dans son instance, par exemple les processus de travail pour étape de dialogue, les
processus de travail de mise à jour, de blocage et spool. Ces processus fonctionnent sur
différentes tâches lors de l'exécution des procédures de gestion dans un système SAP.
L'administrateur d'un système SAP peut utiliser les paramètres de profil pour configurer le
nombre de processus de travail de différents types.

Astuce :
Les types et le nombre de processus de travail à lancer pour chaque instance
sont configurés à l'aide du paramètre de profil système SAP.

Remarque :
Pour en savoir plus sur le nombre de processus de travail ABAP à configurer pour
une instance, voir la note SAP 39412.

Services supplémentaires du système d'exécution ABAP

Outre les processus de travail, le système d'exécution ABAP fournit les services de
communication interne et externe suivants (il ne s'agit pas de processus de travail) :
● Le serveur de messages (MS) gère les communications entre les répartiteurs distribués
dans l'AS ABAP, permettant l'évolutivité de plusieurs serveurs d'application parallèles. Le
serveur de messages est configuré une seule fois par système SAP.
● Le processus de passerelle (GW) permet de communiquer entre les systèmes SAP ou
entre ces systèmes et des systèmes d'application externes. Il existe un lecteur de
passerelle par répartiteur.
● L'Internet Communication Manager (ICM) permet de communiquer avec le système SAP
grâce à des protocoles Web comme HTTP. L'ICM reçoit des requêtes d'un mandant et les
transmet pour traitement au système SAP. Dans un système ABAP + Java, l'ICM reconnaît
si la requête est un appel pour AS ABAP ou AS Java et la transmet en conséquence. Il peut
aussi orienter les requêtes HTTP d'un système SAP vers un serveur Web et renvoyer la
réponse du serveur Web au système SAP. Vous pouvez configurer un seul processus ICM
par serveur d'application (vue basée sur le logiciel).

© Copyright . Tous droits réservés. 87


Chapitre 3: Noyau du système

Processus SAP NetWeaver AS Java 7.0x et versions antérieures

Figure 33: Processus SAP NetWeaver AS Java 7.0x et versions antérieures

Les processus suivants existent dans AS Java :


● Le répartiteur distribue les requêtes entrantes aux processus serveur.
● Le processus serveur exécute les applications Java. Chaque processus serveur est
multithread et peut traiter plusieurs requêtes en parallèle, contrairement aux processus de
travail ABAP. Chaque répartiteur peut compter de un à seize processus serveur.

Remarque :
Généralement, il y a moins de processus serveur Java configurés par
répartiteur Java que de processus de travail configurés pour chaque
répartiteur ABAP. Au maximum, 16 processus serveur Java peuvent être
configurés pour chaque instance.

● Le service de messages Java gère une liste de répartiteurs et de processus serveur Java. Il
est responsable des communications au sein de l'environnement d'exécution Java. Le
service de messages est configuré une seule fois par système SAP sur l'instance Java
Central Services
● Le service de gestion des blocages Java gère les blocages logiques définis par le
programme d'application Java exécuté dans un processus serveur. Le service de blocage
est configuré une seule fois par système SAP sur l'instance Java Central Services
● Pour chaque système Java SAP, il existe un processus SDM qui se trouve dans l'instance
centrale de Java.
● Le Software Deployment Manager (SDM) est l'outil standard utilisé pour installer les
composantes logicielles Java sur SAP NetWeaver AS Java.

88 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Distinction entre les processus SAP NetWeaver AS Java et ABAP

Pour les versions 7.0x et antérieures, une instance Java qui n'est pas du type Java CS (service
centraux) comporte un seul répartiteur et requiert au moins un processus serveur. Plusieurs
instances peuvent être installées sur un hôte.

Processus dans SAP NetWeaver AS Java 7.1x et versions supérieures

Figure 34: Processus dans SAP NetWeaver AS Java 7.1x et versions supérieures

Un cluster AS Java comprend plusieurs instances. Chaque instance a un numéro et s'exécute


sur une JVM (Java Virtual Machine). Vous pouvez démarrer, arrêter et surveiller les instances
séparément.

Les processus d'AS Java 7.1x et versions supérieures sont les suivants :
● L'instance des services centraux comprend un service de messages, un service de blocage
et un service de passerelle. Ces services sont respectivement responsables de l'échange
des messages et de l'équilibrage de la charge avec le cluster Java, de l'administration des
blocages et de la communication externe.
● ICM gère les requêtes des mandants et les répartit entre les processus serveur
disponibles. Le transfert de données s'effectue d'ICM vers les processus serveur et en
sens inverse à l'aide de FCA (Fast Channel Architecture), ce qui permet une
communication rapide et fiable. ICM remplace le répartiteur Java.
● Le processus serveur exécute les applications Java. Le processus est responsable du
traitement des requêtes entrantes, qui sont affectées par ICM. Chaque processus serveur
est multithread et peut traiter simultanément un grand nombre de requêtes.

© Copyright . Tous droits réservés. 89


Chapitre 3: Noyau du système

Types de SAP NetWeaver AS - Options d'installation (versions 7.0x et


antérieures)

Figure 35: Types possibles de SAP NetWeaver AS (versions 7.0x et antérieures)

Selon l'application ou le produit utilisé, les types de serveurs d'application suivants sont
installés :
● Système AS ABAP
Ce type d'AS fournit une infrastructure complète dans laquelle les applications ABAP
peuvent être développées et utilisées.
● Système AS Java
Ce type d'AS fournit une infrastructure complète pour développer et utiliser des
applications J2EE.
● Système AS ABAP + Java
Ce type d'AS fournit une infrastructure complète dans laquelle les applications ABAP et
J2EE peuvent être développées et utilisées. Ce système ne doit être installé que s'il est
explicitement requis par une solution, comme SAP NetWeaver PI 7.0 ou SAP Solution
Manager 7.1.

L'une des caractéristiques principales de SAP NetWeaver AS est que le schéma ABAP de la
base de données stocke les tables, programmes et données d'application ABAP tandis que le
schéma Java stocke les données Java. Ici, l'environnement d'exécution ABAP peut avoir
accès au schéma ABAP de la base de données. L'environnement d'exécution Java peut avoir
accès au schéma Java. Dans un système ABAP + Java, les différents environnements
d'exécution communiquent directement par le biais du SAP Java Connector (JCo).

90 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Distinction entre les processus SAP NetWeaver AS Java et ABAP

Types possibles de SAP NetWeaver AS (versions 7.10 et supérieures)

Figure 36: Types possibles de SAP NetWeaver AS (versions 7.10 et supérieures)

Architecture d'AS ABAP

Figure 37: Architecture d'AS ABAP (7.0x et versions antérieures)

Dans AS ABAP 7.0x et versions antérieures, l'instance centrale a pour particularité d'exécuter
le serveur de messages et le processus de travail de blocage. Toutes les autres instances du
système sont appelées instances de dialogue. Vous pouvez également nommer les instances
en fonction des services fournis.
Pour SAP NetWeaver AS ABAP, aucune modification n'a été apportée d'un point de vue
architectural entre les versions 7.0x et supérieures. Dans les versions 7.1 et supérieures, seul

© Copyright . Tous droits réservés. 91


Chapitre 3: Noyau du système

le terme “instance centrale” a été renommé “Primary Application Server (PAS)” et “instance
de dialogue” a été renommé “Additional Application Server (AAS)”.
Les types de processus de travail dans un serveur d'application déterminent les services
fournis par le serveur d'application. Un serveur d'application peut jouer plusieurs rôles. Par
exemple, un serveur d'application peut fonctionner comme un serveur de dialogue et un
serveur de mise à jour s'il fournit plusieurs processus de travail pour étape de dialogue et au
moins un processus de travail de mise à jour.

Remarque :
Une synthèse des instances AS ABAP est disponible dans SM51. Dans l'écran SAP
Easy Access, sélectionnez Outils → Administration → Moniteur → Monitorage
système → Serveur.

Utilisez la transaction SM50 pour afficher une synthèse des processus de travail sur l'instance
à laquelle vous êtes actuellement connecté. Vous pouvez également afficher cette synthèse
en sélectionnant Outils → Administration → Moniteur → Monitorage système → Synthèse du
processus dans l'écran SAP Easy Access.

Serveur de messages

Les fonctions d'un serveur de messages sont les suivantes :


● Fournit à AS ABAP un service de messages centralisé pour les communications internes
(par exemple, lancement de mises à jour, demande et suppression de blocages ou
déclenchement de requêtes d'arrière-plan) ;
● Fournit des informations sur les instances du système qui sont actuellement disponibles ;
● Permet la communication entre les processus parmi les répartiteurs ABAP des serveurs
d'application. Le serveur de messages est installé exactement une fois par système SAP ;
● Réalise la répartition de charge des utilisateurs sur les instances disponibles quand les
utilisateurs se connectent à AS ABAP en utilisant des groupes de connexion sur SAP GUI
pour Windows ou SAP GUI pour Java.

La répartition de charge, qui a lieu lors de la procédure de connexion, s'appelle également la


répartition dynamique des utilisateurs. Après la répartition réalisée par le serveur de
messages, l'interface SAP GUI communique directement avec le répartiteur. L'utilisateur
reste connecté à cette instance jusqu'à la prochaine déconnexion.

Remarque :
Une synthèse des utilisateurs qui sont connectés à l'instance à laquelle vous êtes
aussi connecté est disponible en utilisant la transaction SM04 (vous pouvez aussi
sélectionner Outils → Administration → Moniteur → Monitorage système → Liste
des utilisateurs).

Pour voir l'instance à laquelle vous êtes connecté, suivez le chemin de menus : Système
→ Statut.
Si vous accédez à AS ABAP en utilisant les protocoles Web, comme HTTP, dans un
navigateur, ICM reçoit une requête. ICM transmet la requête au répartiteur de l'instance qui
est affecté après l'équilibrage de la charge.

92 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Distinction entre les processus SAP NetWeaver AS Java et ABAP

Le lecteur passerelle accepte les communications provenant d'autres systèmes SAP via le
Remote Function Call (RFC).

Architecture d'AS Java (7.0x et versions antérieures)

Figure 38: Architecture d'AS Java 7.0 et versions antérieures

Dans AS Java 7.0x, vous distinguez l'instance centrale par le fait que le SDM y est exécuté. Le
serveur de messages et le serveur de blocage des Central Services s'exécutent dans
l'instance des Central Services (CS). Toutes les autres instances du système sont appelées
instances de dialogue.
Dans AS Java 7.3 EHP1, l'instance Java est composée d'ICM et d'un ou plusieurs processus
serveur. Le processus SDM a été supprimé.

Remarque :
La totalité de l'environnement Java (tous les processus et les schémas de base de
données) s'appelle aussi le cluster Java. Les processus individuels (répartiteur et
serveur) s'appellent des nœuds pour le cluster Java.

Vous pouvez obtenir une synthèse des processus Java qui ont été lancés via les informations
système de l'environnement d'exécution Java (http://<nom d'hôte>:<répartiteur Java-HTTP-
port de l'instance>/sap/monitoring/SystemInfo, par exemple http://twdf1234.wdf.sap.corp:
50000, sélectionnez System Information).

© Copyright . Tous droits réservés. 93


Chapitre 3: Noyau du système

Architecture d'AS Java 7.1x et versions supérieures

Figure 39: Architecture d'AS Java 7.1x et versions supérieures

Comme pour AS ABAP, le service de messages d'AS Java offre un service de messages
centralisé pour les communications internes. Le service de messages Java fournit également
des informations sur les instances et les nœuds AS Java disponibles. Chaque nœud du cluster
Java peut communiquer directement avec le service de messages.
Dans AS Java, le service de gestion des blocages gère les blocages logiques. Chaque nœud du
cluster Java peut communiquer directement avec le service de gestion des blocages. Lorsque
vous accédez à AS Java via un navigateur, le répartiteur Java reçoit les requêtes qui sont
ensuite traitées par les processus serveur.

94 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Distinction entre les processus SAP NetWeaver AS Java et ABAP

Architecture d'AS ABAP + Java

Figure 40: Architecture d'AS ABAP + Java 7.0x et versions antérieures

L'architecture AS ABAP + Java (c'est-à-dire les processus ABAP et Java dans le même
système SAP, sous le même ID système) est soumise aux mêmes principes que les systèmes
AS ABAP et Java séparés. Il existe toutefois des particularités, car les deux environnements
d'exécution sont intégrés l'un dans l'autre.

Remarque :
AS ABAP + Java est désignée comme une installation type add-in parce qu'il est
possible d'installer AS ABAP d'abord et de la compléter ensuite par AS Java.

L'instance centrale d'un système AS ABAP + Java peut être reconnue par les processus
ABAP-MS, un processus de travail de blocage, et SDM. L'instance Central Services de Java
fournit aussi les Central Services de l'environnement d'exécution Java (Java-MS et Java-ES).
Toutes les autres instances sont appelées instances de dialogue.
Les environnements d'exécution AS ABAP et Java peuvent répondre aux requêtes à l'aide de
protocoles Web, de sorte qu'ICM doit déterminer à quel environnement la requête est
adressée. ICM décide de l'adresse de la requête en fonction de son URL. Si la requête
s'adresse à l'environnement d'exécution ABAP, comme pour l'appel d'un Web Dynpro ABAP,
ICM la transmet au répartiteur ABAP et les processus de travail répondent à la requête.
Si le système génère une requête destinée à l'environnement d'exécution Java, comme pour
l'appel de Java Server Pages (JSP), ICM la transmet au répartiteur Java et un des processus
serveur répond à la requête.
Dans un système AS ABAP + Java, les données sont aussi conservées dans des schémas de
base de données séparés (mais dans la même installation de base de données). Par
conséquent, les processus de travail accèdent uniquement aux données ABAP et les
processus serveur accèdent uniquement aux données Java. Dans l'échange de données, les
deux environnements d'exécution communiquent en utilisant le SAP Java Connector (JCo).

© Copyright . Tous droits réservés. 95


Chapitre 3: Noyau du système

Cette communication est nécessaire si, par exemple, des données de facturation stockées
dans le schéma de données ABAP doivent être affichées dans une interface utilisateur Java.
Le SAP Jco est intégré dans AS Java et est utilisé lorsqu'un système AS Java doit
communiquer avec un système distant AS ABAP.

Remarque :
Le SAP JCo fournit le protocole SAP RFC pour l'environnement Java. Le JCo est
également disponible dans une installation séparée, par exemple, pour connecter
des produits non SAP dans Java avec des systèmes SAP ABAP. Une autre
particularité d'AS ABAP + Java est le stockage collectif. Dans ce cas, User
Management Engine (AS Java) utilise les utilisateurs d'AS ABAP.

Architecture d'AS ABAP + Java 7.1x et versions supérieures

Figure 41: Architecture d'AS ABAP + Java 7.1x et versions supérieures

La figure illustre l'architecture d'un système SAP basé sur SAP NetWeaver AS 7.10 ou une
version supérieure.

Modifications apportées avec SAP NetWeaver AS 7.1x

À partir de SAP NetWeaver AS 7.10, les modifications suivantes ont été apportées à
l'architecture :
● L'ancienne instance centrale a été renommée Primary Application Server (PAS) ;
● L'ancienne instance de dialogue a été renommée Additional Application Server (AAS) ;
● Le répartiteur Java a été remplacé par le processus ICM ;
● Le processus SDM a été supprimé ;
● L'instance Central Services (Java) comprend désormais un processus de passerelle.

96 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Distinction entre les processus SAP NetWeaver AS Java et ABAP

L'instance qui est installée en premier est désignée comme instance PAS. Les autres
instances d'un système sont désignées comme instances AAS.

© Copyright . Tous droits réservés. 97


Chapitre 3: Noyau du système

98 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3
Exercice 5
Détermination de la structure d'une instance

Exemple de gestion
En tant qu'administrateur système, vous voulez obtenir une synthèse des processus de votre
système SAP.

Déterminez le nombre d'instances qu'un système SAP peut avoir.

1. Avec quelle instance travaillez-vous actuellement dans le système PSM ?

2. Quelles instances (AS ABAP) votre système de formation PSM propose-t-il ?


Quels sont les services fournis ?
Quel est le numéro de l'instance centrale du système ?

3. Quelles instances AS Java existent dans un système PSM ?

© Copyright . Tous droits réservés. 99


Chapitre 3
Solution 5
Détermination de la structure d'une instance

Exemple de gestion
En tant qu'administrateur système, vous voulez obtenir une synthèse des processus de votre
système SAP.

Déterminez le nombre d'instances qu'un système SAP peut avoir.

1. Avec quelle instance travaillez-vous actuellement dans le système PSM ?


a) Connectez-vous à l'écran SAP Easy Access via la SAP GUI pour Windows.

b) Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez Système → Statut.

c) Le nom de l'instance à laquelle vous êtes connecté s'affiche dans la zone Nom du
serveur et présente la structure suivante : <nom ordinateur>_<SID>_<numéro
instance>.

2. Quelles instances (AS ABAP) votre système de formation PSM propose-t-il ?


Quels sont les services fournis ?
Quel est le numéro de l'instance centrale du système ?
a) Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez le code de transaction SM51 (ou
sélectionnez Outils → Administration → Moniteur → Monitorage système → Serveur).

b) Vous obtenez la liste de toutes les instances AS ABAP lancées et des services fournis.

c) L'instance dans laquelle le processus de travail de blocage est configuré est l'instance
centrale.

d) Dans la transaction SM51, vous pouvez identifier cette instance par le type de message
Mise en file d'attente.

3. Quelles instances AS Java existent dans un système PSM ?


a) Lancez un navigateur Internet.

b) Exécutez la page d'ouverture d'AS Java dans votre système SAP PSM.

c) Tapez l'adresse de la page d'ouverture du serveur Web Java du système SAP PSM
sous la forme suivante : http://<nom d'hôte>:<numéro de port> (par exemple http://
twdf1928.wdf.sap.corp:58000/)

d) Sur la page d'accueil AS Java, appelez le lien System Information.

e) Connectez-vous avec l'utilisateur et le mot de passe fournis par l'animateur.

f) Vous accédez aux informations sur les instances et Central Services (SCS) AS Java.

100 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Distinction entre les processus SAP NetWeaver AS Java et ABAP

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Identifier les processus exécutés sur SAP NetWeaver AS
● Planifier l'architecture du système de différents types de SAP NetWeaver AS

© Copyright . Tous droits réservés. 101


Chapitre 3
Sujet 3
Traitement des ordres AS ABAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente le fonctionnement de SAP NetWeaver Application Server ABAP (AS
ABAP). Elle explique également le fonctionnement des processus AS ABAP.

Exemple de gestion
Votre société a décidé d'implémenter SAP ERP. Les fonctions de gestion de base, telles que la
comptabilité dans SAP ERP, sont traitées par l'environnement d'exécution ABAP. Les
employés des différents services techniques (développement, administration système,
préparation du travail, sécurité etc.) doivent comprendre comment fonctionne AS ABAP de
manière plus détaillée. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension du fonctionnement d'AS ABAP ;
● Une compréhension de l'interface de base de données d'AS ABAP ;
● Une compréhension du traitement des ordres pour AS ABAP.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Décrire le traitement des demandes dans AS ABAP

102 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Traitement des ordres AS ABAP

Traitement des demandes par SAP GUI

Figure 42: Traitement d'une demande utilisateur dans ABAP

Les utilisateurs peuvent se connecter à un système SAP via SAP GUI ou un client Web
(navigateur). Quand les utilisateurs se connectent à l'aide de SAP GUI, l'environnement
d'exécution ABAP traite les demandes utilisateur. Quand les utilisateurs se connectent à l'aide
d'un navigateur, le traitement peut être effectué par l'environnement d'exécution ABAP ou
Java selon la demande utilisateur.

Les utilisateurs se connectent à l'aide du serveur de messages ABAP (équilibrage de la


charge) ou directement sur le répartiteur ABAP. Les processus de travail exécutent les
demandes utilisateur.
Le traitement d'une demande utilisateur dans AS ABAP, comme illustré dans la figure,
implique différents processus sur les trois couches (présentation, application et base de
données).
Les entrées à l'écran d'un utilisateur sont acceptées par l'interface SAP GUI du programme de
présentation SAP, converties en un format interne, puis transmises à AS ABAP.

Répartiteur ABAP

Le répartiteur ABAP constitue le processus central d'AS ABAP, qui exécute les fonctions
suivantes :
● gestion des ressources des applications écrites dans ABAP en coordination avec le
système d'exploitation respectif ;
● répartition des demandes entre les différents processus de travail ;
● intégration de la couche présentation ;
● organisation des activités de communication ;

© Copyright . Tous droits réservés. 103


Chapitre 3: Noyau du système

● sauvegarde des demandes de traitement dans les files d'attente, puis traitement selon le
principe du premier entré/premier sorti.

Les données sont traitées dans un processus de travail et le même processus de travail n'est
pas toujours affecté à l'utilisateur qui crée la demande via SAP GUI. Il n'existe pas
d'affectation fixe des processus de travail aux utilisateurs. Pour traiter les demandes
utilisateur, il est souvent nécessaire de lire les données à partir du schéma ABAP de la base
de données ou de les y écrire. Chaque processus de travail se connecte directement au
schéma ABAP de la base de données pour traiter les demandes utilisateur.

Remarque :
Le schéma de base de données (l'ensemble des tables d'AS ABAP) appartient à un
utilisateur, qui se connecte à la base de données à l'aide des processus de travail.
Jusqu'à la version 4.6C, cet utilisateur s'appelait SAPR3. Par la suite, le nom
d'utilisateur a été changé en SAP<SID> afin que plusieurs systèmes SAP puissent
être exploités dans une base de données. Vous pouvez rechercher cet utilisateur
dans le système SAP sous Système → Statut. Pour AS Java, l'utilisateur (le
schéma de base de données) s'appelle SAP<SID>DB.

Une fois le processus de travail terminé, son résultat est renvoyé à SAP GUI via le répartiteur
ABAP. SAP GUI interprète ce résultat et génère l'écran d'édition pour l'utilisateur.
Les mémoires tampons contribuent à accélérer le traitement des demandes utilisateur. Les
données fréquemment lues mais rarement modifiées (les programmes ou les données du
Customizing comme les mandants, les devises ou les sociétés) peuvent être conservées
comme copie du contenu de la base de données dans la mémoire partagée du serveur
d'application. Cela signifie que les données n'ont pas besoin d'être lues depuis la base de
données chaque fois qu'elles sont utilisées. Elles peuvent être appelées rapidement depuis la
mémoire tampon. Chaque instance possède ses propres mémoires tampons.

Remarque :
Pendant l'initialisation du système SAP, le répartiteur exécute notamment les
actions suivantes :
● il lit les paramètres du profil système ;
● il lance les processus de travail ;
● il réalise les connexions au serveur de messages.

104 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Traitement des ordres AS ABAP

Déroulement des demandes

Figure 43: Déroulement des demandes

Les processus de travail exécutent la logique d'exécution des programmes d'application.


Outre la mémoire interne, un processus de travail possède un gestionnaire de tâches qui
coordonne les actions au sein du processus, des processeurs logiciels et une interface de
base de données. Le processeur d'écran exécute la logique d'exécution du programme
d'application, appelle les modules de la logique d'exécution et transfère le contenu des zones
vers la logique d'exécution. L'interpréteur ABAP exécute la logique d'exécution réelle des
programmes d'application ABAP. Le processeur d'écran informe le processeur ABAP du
sous-programme à exécuter, en fonction du statut de traitement de la logique d'exécution de
dynpro.

Le processus de travail pour étape de dialogue sélectionné par le répartiteur effectue d'abord
un rappel du contexte utilisateur. Les données du statut de traitement d'un programme en
cours d'exécution ainsi que les données de l'utilisateur sont transmises au processus de
travail. Le processus de travail traite ensuite la demande utilisateur, ce qui peut inclure par
exemple la demande de données à la base de données ou aux mémoires tampons dans la
mémoire partagée. Une fois que le processus de travail pour étape de dialogue a traité l'étape
de dialogue, il renvoie le résultat, transfère le contexte utilisateur à la mémoire partagée et
redevient disponible pour une nouvelle demande utilisateur de la file d'attente. Le résultat est
transféré à SAP GUI et l'utilisateur accède au nouvel écran.

Interface de base de données d'AS ABAP


Les systèmes de gestion de base de données relationnelle (SGBDR) sont utilisés pour gérer
de grands ensembles de données. Un SGBDR sauvegarde les données et leurs relations dans
des tables bidimensionnelles connues pour leur simplicité. Les données, tables et relations de

© Copyright . Tous droits réservés. 105


Chapitre 3: Noyau du système

tables sont définies au niveau de la base de données dans le catalogue de base de données
(Dictionnaire ABAP) du SGBDR.
Dans l'ABAP du langage de programmation SAP, vous pouvez utiliser ABAP Open SQL
(Structured Query Language), un langage de requêtes de base de données, pour accéder aux
données d'application de la base de données, indépendamment du SGBDR utilisé. L'interface
de base de données, qui fait partie de chaque processus de travail d'AS ABAP, traduit les
instructions Open SQL d'ABAP en instructions SQL correspondantes pour la base de données
utilisée (Native SQL). Ainsi, les programmes ABAP sont indépendants de la base de données.

Remarque :
ABAP Open SQL est un langage de requêtes de base de données basé sur le SQL
standard (ISO). Ce langage comporte des extensions qui ne font pas partie du
SQL standard.

Lors de l'interprétation des instructions Open SQL, l'interface de base de données SAP vérifie
la syntaxe de ces instructions et s'assure que les mémoires tampons SAP locales de la
mémoire partagée du serveur d'application sont utilisées de façon optimale. Les données
fréquemment demandées sont enregistrées dans ces mémoires tampons, ce qui évite au
système de devoir accéder au serveur de base de données pour les lire. En particulier, toutes
les données techniques, comme les programmes ABAP, les écrans, les informations du
Dictionnaire ABAP et certains paramètres de gestion d'entreprise, ne sont pas modifiées dans
un système opérationnel. Les données techniques sont idéalement adaptées à la mise en
mémoire tampon.

Flux d'une requête de base de données

Figure 44: Flux d'une requête de base de données

Vous pouvez utiliser des commandes Native SQL dans ABAP sans utiliser les mémoires
tampons locales et sans que l'interface de base de données n'interprète les commandes. Pour
ce faire, vous devez inclure les commandes entre crochets EXEC SQL - END EXEC dans le
programme ABAP. L'interpréteur ABAP ne contrôle pas la syntaxe des commandes entre
crochets. Si vous utilisez Native SQL pour développer les programmes, vous ne pourrez plus
garantir l'indépendance de plateforme des programmes.

106 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Traitement des ordres AS ABAP

Remarque :
S'il existe plusieurs instances, il y a également plusieurs mémoires tampons. Il est
donc possible que vous ayez à synchroniser occasionnellement les mémoires
tampons.

Traitement des requêtes de dialogue

Figure 45: Multiplexage des processus de travail pour étape de dialogue

Comme illustré dans la figure, une étape de dialogue de programme est affectée à un
processus de travail pour étape de dialogue spécifique au cours de l'exécution. Les étapes de
dialogue d'un programme se composent de plusieurs écrans pouvant être exécutés par
différents processus de travail pour étape de dialogue pendant l'exécution du programme. Il
s'agit du multiplexage des processus de travail. Un processus de travail pour étape de
dialogue traite les étapes de dialogue de façon séquentielle pour plusieurs utilisateurs et
programmes.
Les applications SAP font la distinction entre l'interaction utilisateur et la logique d'exécution.
Les actions utilisateur sont techniquement réalisées à l'aide d'écrans, également appelés
dynpros (dérivé de programmes dynamiques), qui consistent en une image d'écran et la
logique d'exécution sous-jacente. Le processeur d'écran du processus de travail exécute la
logique d'exécution de l'application, appelle les modules de la logique d'exécution et transfère
le contenu de zone vers la logique d'exécution.

La logique d'exécution est elle-même divisée en différents modules :


● Process Before Output (PBO)
Le traitement se déroule avant l'envoi de l'image d'écran.
Cette partie appartient logiquement à l'image d'écran suivante.
● Process After Input (PAI)

© Copyright . Tous droits réservés. 107


Chapitre 3: Noyau du système

Le traitement s'effectue après interaction de l'utilisateur à l'écran.


Cette partie de l'étape de dialogue appartient logiquement à l'image d'écran précédente.

La logique d'exécution réelle des programmes ABAP est exécutée par l'interpréteur ABAP. Le
processeur d'écran informe le processeur ABAP du sous-programme à exécuter, qui dépend
du statut de traitement de la logique d'exécution.
Si les données doivent être échangées avec la base de données ou les mémoires tampons lors
d'une étape de dialogue, cet échange a lieu via l'interface de base de données. Cela permet
notamment d'accéder aux tables de base de données, aux programmes ABAP ou au
Dictionnaire ABAP.

108 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3
Exercice 6
Énumération des processus de travail
configurés sur une instance d'AS ABAP

Exemple de gestion
Vous souhaitez obtenir une synthèse des processus de travail configurés avec leur état réel.
Utilisez la transaction SM50 pour répondre aux questions suivantes (sinon, dans l'écran SAP
Easy Access, sélectionnez Outils → Administration → Moniteur → Monitorage du
système → Synthèse des processus).

1. Combien existe-t-il de processus de travail pour étape de dialogue sur l'instance à laquelle
vous êtes connecté ?

2. Cliquez sur Rafraîchir plusieurs fois dans la synthèse des processus.


Vos requêtes sont-elles toujours traitées par le même processus de travail ?

© Copyright . Tous droits réservés. 109


Chapitre 3
Solution 6
Énumération des processus de travail
configurés sur une instance d'AS ABAP

Exemple de gestion
Vous souhaitez obtenir une synthèse des processus de travail configurés avec leur état réel.
Utilisez la transaction SM50 pour répondre aux questions suivantes (sinon, dans l'écran SAP
Easy Access, sélectionnez Outils → Administration → Moniteur → Monitorage du
système → Synthèse des processus).

1. Combien existe-t-il de processus de travail pour étape de dialogue sur l'instance à laquelle
vous êtes connecté ?
a) Dans l'écran SAP Easy Access, exécutez le code de transaction SM50. Cette action
permet d'afficher le nombre de processus de travail pour étape de dialogue.

b) Comptez les processus de type DIA.


La transaction SM50 affiche les processus de travail de l'instance à laquelle vous êtes
actuellement connecté.
Pour afficher les processus de travail de l'ensemble du système SAP, exécutez la
transaction SM66. (Vous devez dans ce cas définir les options appropriées à l'aide des
boutons de commande Select process et Options.)

2. Cliquez sur Rafraîchir plusieurs fois dans la synthèse des processus.


Vos requêtes sont-elles toujours traitées par le même processus de travail ?
a) Dans la transaction SM50, sélectionnez le bouton de commande Rafraîchir.
Recherchez votre processus de travail en recherchant votre nom d'utilisateur dans la
colonne Nom d'utilisateur.
Vous constaterez peut-être que vos requêtes sont traitées par plusieurs processus de
travail.

110 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Traitement des ordres AS ABAP

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Décrire le traitement des demandes dans AS ABAP

© Copyright . Tous droits réservés. 111


Chapitre 3
Sujet 4
Explication des processus AS ABAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon décrit le traitement des transactions dans AS ABAP et explique les processus
ABAP et leurs objectifs.

Exemple de gestion
Vous voulez savoir ce que signifie le terme transaction et ce que sont les transactions ABAP
et de base de données.
Vous voulez également gérer les entrées de blocage. Vous avez pour cela besoin des
connaissances suivantes :
● Une compréhension du terme transaction ;
● Une compréhension des transactions ABAP et de base de données ;
● Une compréhension de la gestion des blocages ;
● Une compréhension des processus AS ABAP.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Décrire le traitement des transactions dans AS ABAP
● Expliquer les processus ABAP et leurs objectifs

Transactions

Les transactions sont des unités de traitement qui fonctionnent ensemble.

Elles sont dotées des caractéristiques principales suivantes, qui forment ensemble
l'acronyme ACID :
● Atomique
Signifie qu'une transaction est soit correctement exécutée, soit qu'elle n'a aucun effet. Si
un système orienté transaction s'interrompt, les résultats partiels et incohérents ne sont
pas stockés.
● Cohérente
Signifie que le statut système passe d'un statut à un autre, les deux étant exacts et
cohérents en termes de gestion.
● Isolée
Signifie que les modifications apportées à une transaction sont visibles par d'autres
transactions, même celles exécutées simultanément, uniquement après la confirmation
finale (Commit).

112 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS ABAP

● Durable
Les résultats d'une transaction sont durables, car ils sont stockés définitivement dans la
base de données après confirmation finale.

Transactions ABAP et de base de données


Chaque processus de travail est connecté à un partenaire de communication particulier au
niveau de la base de données pour la durée d'exécution d'une instance SAP. Les processus de
travail ne peuvent pas changer de partenaires pendant l'exécution. C'est la raison pour
laquelle un processus de travail peut modifier la base de données uniquement dans une
transaction de base de données.

Transaction de base de données


Une transaction de base de données est, selon le principe ACID, une séquence indivisible
d'opérations de base de données dont l'ensemble de données doit être cohérent du début à la
fin. Le début et la fin d'une transaction de base de données sont définis par une commande
commit (commit de la base de données) dans le système de base de données. Pendant une
transaction de base de données (entre deux commandes commit), le système de la base de
données vérifie lui-même la cohérence de l'ensemble de données. Le système de la base de
données restaure l'ensemble de données à son état précédent si une erreur interrompt une
transaction (rollback).

Transaction de gestion
Les transactions de gestion sont des unités de traitement qui sont regroupées pour fournir
une fonction spécifique. Ces unités de traitement exécutent des modifications dans la base de
données qui sont cohérentes et ont un sens en termes de gestion. Exemples de transactions :
les mises à jour du débit et du crédit, qui ne sont utiles qu'ensemble ou la création d'une
commande client et la réservation des articles concernés. Une transaction AS ABAP est
définie comme un processus de gestion indivisible qui doit être exécuté dans son intégralité
ou pas du tout. Les transactions AS ABAP sont implémentées comme séquences d'étapes de
dialogue logiquement liées, cohérentes en termes de gestion. Une image d'écran représente
une étape de dialogue utilisateur.

Relation entre les transactions SAP et de base de données

Figure 46: Relation entre les transactions SAP et de base de données

© Copyright . Tous droits réservés. 113


Chapitre 3: Noyau du système

La relation entre les transactions SAP et de base de données est illustrée dans la figure.
Il n'est pas nécessaire que l'exécution d'une transaction SAP ait lieu dans un processus de
travail pour étape de dialogue. Dans une transaction de modification des données de la base
de données, l'utilisateur demande les modifications par l'intermédiaire des écrans affichés.
Une fois la transaction terminée, les modifications doivent aboutir à la cohérence du statut de
la base de données. Vous pouvez traiter une boîte de dialogue par divers processus de travail
(multiplexage de processus de travail). Chaque processus de travail gère les étapes du
dialogue de manière séquentielle pour les applications non liées. Les applications dont les
étapes de dialogue sont exécutées l'une après l'autre par le même processus de travail ne
peuvent être exécutées dans la même transaction de base de données si elles ne sont pas
liées. Par conséquent, un processus de travail doit lancer une nouvelle transaction de base de
données pour chaque étape de dialogue.

Gestion des blocages

Figure 47: Gestion des blocages dans AS ABAP

Pour garantir la cohérence des données dans un système SAP, vous devez vous assurer
qu'un seul utilisateur à la fois peut accéder aux enregistrements de données et les modifier.
Le système SAP dispose de son propre concept de gestion des blocages.
Du point de vue de la base de données, chaque étape de dialogue forme des unités physiques
et logiques comme la transaction de base de données. L'administration du blocage de la base
de données peut coordonner uniquement ce type de transaction de base de données.
Cependant, du point de vue de SAP, cela n'est pas suffisant. En effet, les transactions SAP,
formées d'une séquence d'étapes de travail associées logiquement, qui sont cohérentes en
termes de gestion, sont constituées de plusieurs étapes de dialogue. Les systèmes SAP
doivent appliquer leur propre gestion des blocages. SAP répond à ce besoin par le biais du
processus de travail de blocage. Cela garantit également l'indépendance de la gestion des
blocages par rapport aux plateformes.

114 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS ABAP

Selon le concept de blocage SAP, les programmes SAP créent des entrées de blocage dans
une table de blocage pour les enregistrements de données à traiter. Les entrées de blocage
ne peuvent être créées que si elles n'existent pas dans la table de blocage.
Le processus de travail de blocage gère le blocage logique des transactions SAP dans la table
de blocage. Vous pouvez localiser la table de blocage dans la mémoire principale de l'instance
dans laquelle est configuré le processus de travail de blocage.

Remarque :
L'instance dont la mémoire principale contient la table de blocage s'appelle
également serveur de blocage.

Demande de blocage
Si un utilisateur souhaite modifier des données, le processus de travail pour étape de dialogue
en cours d'exécution demande un blocage (le programmeur d'application doit programmer
cette demande explicitement).
Si le serveur de blocage traite une requête de dialogue, le processus de travail pour étape de
dialogue peut accéder directement à la table de blocage. Le processus de travail pour étape
de dialogue vérifie que la génération d'un nouveau blocage ne crée pas de conflit avec des
blocages existants. Si un blocage peut être défini, le processus de travail pour étape de
dialogue crée le blocage et l'utilisateur (le propriétaire du blocage) reçoit la clé de blocage. La
clé de blocage est conservée dans le contexte utilisateur de la mémoire partagée.
Si le processus de travail pour étape de dialogue qui traite la demande utilisateur et le
processus de travail de blocage ne sont pas exécutés sur la même instance, ces deux
processus communiquent par l'intermédiaire du serveur de messages. Dans ce cas, la
demande de blocage est transmise du processus de travail pour étape de dialogue au
processus de travail de blocage via les répartiteurs et le serveur de messages.
Le processus de travail de blocage vérifie ensuite si un blocage peut être défini. Si tel est le
cas, le blocage est défini par le processus de travail de blocage. La clé de blocage est
transférée au processus de travail pour étape de dialogue demandeur via le répartiteur et le
serveur de messages.
Quand le système reçoit la demande de blocage, il vérifie que ce blocage n'entraîne pas de
conflits avec les entrées existantes de la table de blocage. Si la table de blocage contient déjà
les entrées correspondantes, la demande de blocage est refusée. Le programme d'application
informe alors l'utilisateur qu'il est impossible d'exécuter l'opération demandée.

Remarque :
Pour que le système exécute les demandes de blocage, l'objet de blocage doit être
défini dans le Dictionnaire ABAP. L'objet de blocage contient une ou plusieurs
tables dont les entrées doivent être bloquées. Vous pouvez définir un mode de
blocage pour un objet de blocage.

Modes de blocage

Le développeur d'application a le choix entre plusieurs modes de blocage :


● Blocages en écriture (mode de blocage exclusif)

© Copyright . Tous droits réservés. 115


Chapitre 3: Noyau du système

Un seul utilisateur peut modifier les données de blocage. Les demandes concernant un
autre blocage en écriture et en lecture sont refusées. Un blocage en écriture protège les
objets bloqués contre tout autre type de transaction. Seul le propriétaire du blocage peut
le définir à nouveau (cumuler).
● Blocages en lecture (mode de blocage partagé)
Plusieurs utilisateurs peuvent avoir un accès en lecture aux données de blocage en même
temps. Les demandes de blocage en lecture supplémentaires sont acceptées, même si
elles sont émises par d'autres utilisateurs. Un blocage en écriture est rejeté.
● Blocages en écriture étendus (mode de blocage exclusif non cumulatif)
Alors qu'une transaction peut demander et valider successivement les blocages en
écriture, un blocage en écriture étendu ne peut être demandé qu'une seule fois, même par
la même transaction. Toutes les autres demandes de blocage sont refusées.
● Blocages optimistes (mode de blocage optimiste)
Les blocages optimistes répondent au début comme les blocages en lecture et peuvent
être changés en blocages en écriture. Un blocage optimiste est défini si l'utilisateur affiche
les données en mode de modification. L'affectation de plusieurs blocages optimistes sur
un même objet ne provoque pas de conflit. Pour sauvegarder les données (modifiées),
l'utilisateur doit modifier le blocage optimiste en blocage en écriture (mode E). Cette
opération échoue si quelqu'un définit auparavant un blocage non optimiste sur l'objet. Les
autres blocages optimistes sur l'objet sont supprimés dans le processus.

Les blocages définis par un programme d'application sont validés par ce programme ou par le
programme de mise à jour une fois que la base de données a été modifiée. Les blocages ayant
été transférés à un processus de travail de mise à jour sont également écrits dans un fichier
au niveau du système d'exploitation et peuvent être restaurés si le serveur de blocage
s'interrompt.
La transaction SM12 (Outils → Administration → Moniteur → Entrées de blocage) affiche les
blocages actuellement définis. Si le processus de mise à jour hérite d'un blocage, le code de
sauvegarde est également activé. Ce genre de blocage est également de nouveau inclus dans
la table de blocage après le redémarrage du serveur de blocage.

Suppression d'un blocage

Il existe deux méthodes de suppression des blocages détenus par des utilisateurs :
● Interruption de la session utilisateur dans la transaction de liste des utilisateurs connectés
SM04 (Outils → Administration → Moniteur → Monitorage du système → Liste des
utilisateurs connectés) ;
● Suppression manuelle des entrées de blocage dans SM12.

Avec la première méthode (interruption de la session utilisateur), le propriétaire d'origine du


blocage quitte la transaction et libère tous les blocages qu'il détient. La deuxième méthode
(suppression manuelle à l'aide de la transaction SM12) supprime simplement l'entrée de
blocage de la table de blocage. Cette méthode permet théoriquement à plusieurs utilisateurs
de modifier simultanément les mêmes enregistrements de données.

116 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS ABAP

Attention :
Avant de supprimer les blocages, l'administrateur système doit d'abord vérifier
(à l'aide de la transaction SM04) si l'utilisateur propriétaire du blocage est
toujours connecté au système. Vous ne devez supprimer les entrées de blocage
à l'aide de la transaction SM12 que si l'utilisateur est déconnecté du système et
qu'il est toujours le propriétaire du blocage (par exemple, en cas de rupture de la
connexion entre SAP GUI et le système SAP due au fait que l'utilisateur a
désactivé son ordinateur frontend sans se déconnecter du système).

Serveur de blocage autonome/Central Services ABAP


Pour garantir une meilleure disponibilité, il est possible de séparer le processus de travail de
blocage et le serveur de messages ABAP de l'instance centrale et de les installer comme
instance Central Services ABAP (ASCS). Pour plus de détails, consultez la bibliothèque SAP
NetWeaver et sélectionnez Le concept de blocage SAP → Serveur de blocage autonome.

Traitement des mises à jour

Figure 48: Principe des mises à jour asynchrones

Très souvent, une transaction SAP, mappée à une transaction commerciale (par exemple, la
création d'une commande), comporte plusieurs changements d'écran. Les modifications de
données effectuées par ce processus sont sensées être exécutée intégralement ou pas du
tout dans la base de données. Si une erreur se produit pendant la transaction et que
l'opération est interrompue, aucune modification n'est supposée être apportée à la base de
données. Le système de mise à jour SAP y veille.

Système et processus de mise à jour


Le système de mise à jour offre une sécurité et une performance renforcées. Il donne
également la possibilité de restaurer les données pendant l'exécution des modifications de
base de données.

© Copyright . Tous droits réservés. 117


Chapitre 3: Noyau du système

La technologie du système de mise à jour permet aux transactions SAP de décharger les
modifications de base de données qui nécessitent beaucoup de temps. Celles-ci sont alors
exécutées de manière asynchrone dans des processus de travail de mise à jour spéciaux. Cela
évite les problèmes de rollback causés par la différence de conception de l'unité de travail
logique (LUW) dans une transaction SAP et dans la base de données.
Si les données stockées temporairement pour traitement sont transmises à un processus de
travail de mise à jour pour traitement complémentaire pendant un processus de travail pour
étape de dialogue, ce dernier n'attend pas la fin de l'exécution de l'ordre de mise à jour. La
mise à jour est asynchrone (non simultanée).
La partie dialogue se termine par la commande ABAP COMMIT WORK et la partie mise à jour
de la transaction commence.
Le serveur de mise à jour transfère l'ordre de mise à jour à un processus de travail de mise à
jour. Chaque étape de dialogue correspond à une transaction de base de données, qui est
exécutée soit intégralement soit pas du tout dans la base de données et qui est clôturée par la
commande COMMIT. Le système exécute la partie de mise à jour de la transaction SAP dans
une transaction de base de données. C'est seulement à ce point que le système copie les
données dans la table applicative.

Mises à jour asynchrones

Figure 49: Mises à jour asynchrones

Pour modifier un enregistrement de données dans une transaction SAP, l'utilisateur doit
appeler la transaction correspondante en mode dialogué, effectuer les entrées nécessaires
dans les écrans, puis lancer le processus de mise à jour en sauvegardant les données.

Étapes des mises à jour asynchrones

Le processus de mise asynchrone se déroule comme suit :


1. Le programme bloque l'enregistrement de données pour d'autres utilisateurs en
l'envoyant au processus de travail de blocage (via le serveur de messages, si nécessaire).

118 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS ABAP

Le processus de travail de blocage crée l'entrée correspondante dans la table de blocage.


Si un autre utilisateur a déjà bloqué les données, le processus de travail de blocage
l'informe que l'enregistrement de données ne peut pas être actuellement modifié.

2. Si le processus de travail de blocage réussit à écrire l'entrée de blocage dans la table de


blocage, il transmet la clé de blocage créée à l'utilisateur. Le programme lit
l'enregistrement à modifier dans la base de données. L'utilisateur peut modifier
l'enregistrement dans l'image d'écran de la transaction SAP.

3. Dans le processus de travail pour étape de dialogue active, le programme appelle un


module fonction à l'aide de l'instruction CALL FUNCTION …… IN UPDATE TASK et écrit
l'ordre de mise à jour dans les tables de mise à jour de base de données. Celles-ci sont
aussi appelées Tables VB*, car leurs noms commencent par VB. Elles font office de
mémoire temporaire et stockent les données à modifier jusqu'à leur collecte et leur
écriture dans les tables applicatives de la base de données (dans une transaction de base
de données unique).

4. Au terme de la phase de dialogue de la transaction (par exemple lorsque l'utilisateur


sauvegarde les données, notamment après l'achèvement des autres étapes de dialogue),
le programme lance la clôture de la transaction par l'instruction COMMIT WORK. Le
processus de travail qui gère l'étape de dialogue active clôture l'en-tête de mise à jour et
déclenche le processus de mise à jour.

5. En fonction des informations (clé de l'ordre de mise à jour et clé de blocage) provenant du
processus de travail pour étape de dialogue, le processus de travail de mise à jour lit dans
les tables VB* les enregistrements du journal système qui appartiennent à cette
transaction SAP.

6. Le processus de travail de mise à jour transfère les modifications marquées et collectées


dans les tables VB* vers la base de données sous forme d'ordre de mise à jour et évalue la
réponse de la base de données. Si les modifications sont correctement écrites dans les
tables cibles, le processus de travail de mise à jour déclenche un commit de la base de
données après la dernière modification de la base de données et supprime les entrées des
tables VB*. En cas d'erreur, le processus de travail de mise à jour déclenche un rollback de
la base de données, quitte les enregistrements du journal système dans les tables VB* et
les marque comme erronés.

7. Les entrées de blocage de la table de blocage sont réinitialisées.

Astuce :
Les éléments sous-jacents aux tables VB* sont VBHDR (en-têtes de mise à jour),
VBMOD (modules de mise à jour), VBDATA (données de mise à jour) et
VBERROR (informations sur les erreurs possibles). Les structures des tables
peuvent être affichées à l'aide du Dictionnaire ABAP (transaction SE11).

Remarque :
Le développeur d'application décide d'utiliser ou non les mises à jour asynchrones
lors de la programmation de la transaction et de la méthode à employer. D'autres
techniques de mise à jour (mise à jour synchrone ou locale, par exemple)
s'ajoutent à la mise à jour asynchrone.

© Copyright . Tous droits réservés. 119


Chapitre 3: Noyau du système

Types de mises à jour

Les développeurs d'application peuvent configurer plusieurs types de mises à jour pour
améliorer les performances :
● Mises à jour V1 primaires urgentes
Ces mises à jours s'appliquent à des objets qui ont une fonction de contrôle de gestion
dans le système SAP, comme une modification du stock article ou une création d'ordre.
● Mises à jour V2 secondaires non urgentes
Ces mises à jour dépendent des mises à jour V1 Il s'agit, par exemple, de mises à jour
purement statistiques tels que le calcul de résultats.
● Mises à jour non urgentes
Elles sont collectées et traitées ultérieurement (exécution collective)

Les modules V1 d'une transaction SAP sont traités de façon séquentielle dans un seul
processus de travail de mise à jour. Si un système SAP possède un processus de travail pour
les mises à jour V2 (type UP2), les modules V2 ne seront mis à jour que sur le système SAP.
Une fois le traitement terminé, le processus de travail de mise à jour V1 valide de nouveau les
blocages correspondants. Par conséquent, la disponibilité des processus de travail de mise à
jour standard est accélérée pour les mises à jour V1 urgentes et les entrées de blocage
correspondantes sont supprimées plus rapidement. Si vous n'avez configuré aucun
processus de travail de mise à jour V2, le processus de travail V1 gère toutes les mises à jour.
Les modules ne sont pas mis à jour automatiquement lors de l'exécution collective. Les
modules sont mis à jour uniquement lorsqu'un programme spécial (programme RSM13005)
déclenche la mise à jour. Tous les appels des modules fonction sont alors collectés, agrégés
et mis à jour en une seule fois. Les modules fonction sont gérés comme les modules de mise à
jour V2.
Une erreur pendant une mise à jour interrompt le traitement de la composante de mise à jour
active. À la fin d'une mise à jour, les utilisateurs reçoivent automatiquement une notification
par mail express.
Si un processus de travail pour étape de dialogue est interrompu pendant l'écriture de
données dans les tables VB*, celles-ci contiendront des données susceptibles de ne pas être
mises à jour. Ces données sont automatiquement supprimées au prochain démarrage du
système. Elles peuvent aussi être supprimées manuellement. Les tables applicatives restent
inchangées après suppression des données.
Une mise à jour asynchrone peut être interrompue pour diverses raisons. Par exemple, si
plusieurs tentatives sont effectuées pour écrire le même enregistrement de données dans
une table (à l'aide de l'instruction INSERT), cela déclenche la condition d'exception Clé en
double dans le codage, car une entrée existe déjà dans la table pour cette clé.
L'enregistrement de données correspondant ne peut donc être écrit qu'une seule fois dans la
table de base de données.

Lorsqu'une mise à jour est interrompue, le système envoie un mail express à l'utilisateur qui
l'a déclenchée. Toute étape supplémentaire doit être effectuée par l'administrateur système.
La transaction SM13 (ordres de mise à jour) fournit aux administrateurs système des outils
d'analyse pour gérer les mises à jour interrompues. Après correction de l'erreur ayant
provoqué l'interruption (réparation d'un dommage matériel, par exemple), l'utilisateur final
doit relancer le traitement.

120 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3
Exercice 7
Définition et contrôle des entrées de blocage

Exemple de gestion
Vous souhaitez connaître le mode de fonctionnement de la gestion des blocages dans AS
ABAP.
Découvrez le fonctionnement de la gestion des blocages dans les systèmes SAP.

1. Modifiez vos données utilisateur.

2. Ouvrez une nouvelle fenêtre et contrôlez la liste des entrées de blocage afin de déterminer
les tables qui comportent un blocage.

3. Dans une autre fenêtre, tentez une nouvelle fois de modifier vos données utilisateur.

4. Fermez la fenêtre qui affiche vos données utilisateur prêtes à être modifiées.
Que se passe-t-il au niveau des entrées de blocage ?

© Copyright . Tous droits réservés. 121


Chapitre 3
Solution 7
Définition et contrôle des entrées de blocage

Exemple de gestion
Vous souhaitez connaître le mode de fonctionnement de la gestion des blocages dans AS
ABAP.
Découvrez le fonctionnement de la gestion des blocages dans les systèmes SAP.

1. Modifiez vos données utilisateur.


a) Dans l'écran SAP Easy Access, exécutez le code de transaction SU3 pour gérer
certaines de vos données utilisateur (sinon, sélectionnez Système → Valeurs
utilisateur → Données utilisateur).

Remarque :
Vos données utilisateur sont alors bloquées exclusivement au niveau du
système SAP.

2. Ouvrez une nouvelle fenêtre et contrôlez la liste des entrées de blocage afin de déterminer
les tables qui comportent un blocage.
a) Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez Système → Créer mode pour ouvrir une
nouvelle fenêtre.

b) Exécutez le code de transaction SM12 (sinon, sélectionnez


Outils → Administration → Moniteur → Entrées de blocage).

c) Appuyez sur la touche Entrée sans modifier les valeurs par défaut.
Vous constatez qu'il existe une entrée de blocage (détenue par votre utilisateur) pour
votre enregistrement de données dans la table USR04.

3. Dans une autre fenêtre, tentez une nouvelle fois de modifier vos données utilisateur.
a) Dans l'écran SAP Easy Access, (sélectionnez Système → Créer mode) exécutez à
nouveau la transaction SU3 pour ouvrir la deuxième fenêtre.

Remarque :
Le système renvoie un message d'information indiquant que les données
demandées sont déjà en accès de modification par un autre utilisateur
(vous-même dans ce cas). Les données bloquées peuvent toujours être
affichées. Comme la transaction SU3 est toujours en mode de modification,
il vous est demandé d'utiliser la transaction SU01 pour afficher les données
utilisateur actuellement en cours de modification.

4. Fermez la fenêtre qui affiche vos données utilisateur prêtes à être modifiées.

122 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS ABAP

Que se passe-t-il au niveau des entrées de blocage ?


a) Pour fermer la fenêtre de modification de votre utilisateur, exécutez le code de
transaction SM04 (sinon, sélectionnez Outils → Administration → Administration
système → Moniteur → Monitorage système → Liste des utilisateurs).

b) Sélectionnez votre utilisateur, puis cliquez sur le bouton de commande Sessions.

c) Positionnez le curseur sur la ligne Gérer les données propres des utilisateurs et
sélectionnez le bouton de commande Terminer session.

d) Si vous sélectionnez maintenant vos entrées de blocage actuelles à l'aide de la


transaction SM12, le blocage défini pour la table USR04 n'apparaît plus.

Remarque :
Si une action est interrompue dans un système SAP (volontairement ou
non), les blocages activés par cette action sont supprimés.

© Copyright . Tous droits réservés. 123


Chapitre 3: Noyau du système

Impression

Figure 50: Impression dans AS ABAP

Le système SAP fournit de nombreuses options de représentation des données de gestion et


autres données. Créées et mises en forme dans une étape de dialogue, ces données peuvent
être envoyées aux imprimantes et autres interfaces d'édition (télécopie, e-mail, etc.). Avant
l'envoi, vous devez d'abord configurer l'imprimante dans le système.
Sélectionnez une imprimante déjà configurée à l'aide de la commande Imprimer (Ctrl + P),
puis utilisez l'aide F4. Une imprimante standard est en général définie par défaut dans votre
profil utilisateur.
Une fois l'imprimante configurée, le système SAP possède toutes les informations
nécessaires pour procéder à la création d'un ordre spool.
Un ordre spool contient les informations sur les données à éditer, leur formatage et le modèle
de l'imprimante utilisée. L'ordre spool généré est stocké dans le TemSe (fichier séquentiel
temporaire).

Astuce :
Les ordres spool peuvent être créés par des processus de travail pour étape de
dialogue ou par des processus de travail en arrière-plan. Les processus de travail
spool ne créent pas d'ordres spool.

Un processus de travail spool met en forme les données spécifiées dans l'ordre spool et crée
un ordre d'édition. L'ordre d'édition contient toutes les données dans un format approprié
pour l'imprimante. Ces données peuvent être transmises à un processus de travail spool
approprié du système d'exploitation localement (sur le même ordinateur) ou à distance (par
une connexion réseau).

124 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS ABAP

Remarque :
Dans un système SAP, la connexion entre un processus de travail spool et le
processus spool du système d'exploitation s'appelle la méthode d'accès. Il existe
d'autres méthodes d'accès que celles étudiées ici. Elles constituent les méthodes
les plus couramment utilisées pour la connexion des imprimantes aux systèmes
SAP. Dans ce contexte, les spécifications distant ou local ne désignent pas une
localisation physique de l'édition, mais l'emplacement de la connexion du
processus de travail spool à celui du système d'exploitation.

Pour de meilleures performances d'impression, vous pouvez envoyer les données à imprimer
au système d'exploitation dès que possible. Pour envoyer les données à imprimer, utilisez la
méthode d'accès local. Le système d'exploitation effectue les tâches restantes, comme la file
d'attente et le transfert de données vers l'imprimante sélectionnée.

Astuce :
Chaque imprimante sélectionnable doit imprimer au niveau du système
d'exploitation.

Vous pouvez afficher vos ordres spool et d'édition en sélectionnant Système → Ordres spool
utilisateur (transaction SP02).
Sélectionnez Système → Valeurs utilisateur → Données utilisateur (code de transaction SU3)
pour spécifier vos paramètres d'impression personnels dans la page à onglet Par défaut de la
section Contrôle spool.

Remarque :
Le cours ADM100 fournit d'autres informations sur l'impression et la configuration
des imprimantes dans AS ABAP.

© Copyright . Tous droits réservés. 125


Chapitre 3: Noyau du système

126 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3
Exercice 8
Impression d'une capture d'écran dans AS
ABAP

Exemple de gestion
L'administration du système requiert une liste des processus de travail configurés sur chaque
instance. Pour cela, vous devez pouvoir imprimer une capture d'écran dans AS ABAP. Vous
devez également pouvoir expliquer la différence entre les ordres spool et les ordres d'édition.

Imprimez une simple liste et générez un ordre d'édition à partir d'un ordre spool.

Imprimez la liste des processus de travail.

1. Appelez la transaction SM50. Imprimez la liste.

2. Affichez vos ordres spool et générez un ordre d'édition à partir de l'ordre spool.

© Copyright . Tous droits réservés. 127


Chapitre 3
Solution 8
Impression d'une capture d'écran dans AS
ABAP

Exemple de gestion
L'administration du système requiert une liste des processus de travail configurés sur chaque
instance. Pour cela, vous devez pouvoir imprimer une capture d'écran dans AS ABAP. Vous
devez également pouvoir expliquer la différence entre les ordres spool et les ordres d'édition.

Imprimez une simple liste et générez un ordre d'édition à partir d'un ordre spool.

Imprimez la liste des processus de travail.

1. Appelez la transaction SM50. Imprimez la liste.


a) Appelez la transaction SM50 (sinon, sélectionnez
Outils → Administration → Moniteur → Monitorage système → Synthèse des
processus et sélectionnez Imprimer (Ctrl + P).

b) Utilisez l'aide F4 pour sélectionner une Unité de sortie comme LP01 et sélectionnez
Suite.

c) Sélectionnez Suite pour confirmer votre option dans la boîte de dialogue affichée.

2. Affichez vos ordres spool et générez un ordre d'édition à partir de l'ordre spool.
a) Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez Système → Ordres spool utilisateur.
Contrôlez le statut et le nombre de pages de votre ordre spool.

b) Sélectionnez votre ordre spool, puis le bouton de commande Imprimer sans


modification afin de créer un ordre d'édition pour l'ordre spool sélectionné.

c) Sélectionnez votre ordre spool, puis le bouton de commande Ordres d'édition pour
afficher les ordres d'édition de votre ordre spool.
Le texte du statut En attente du programme d'édition est affiché. Étant donné
qu'aucune imprimante n'est connectée au système de formation, toute impression
papier est impossible.

128 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS ABAP

Traitement en arrière-plan

Figure 51: Planification des tâches d'arrière-plan (jobs)

La méthode SAP de traitement en arrière-plan automatise les tâches journalières et optimise


les ressources informatiques SAP de votre entreprise.

Caractéristiques du traitement en arrière-plan :


● Vous pouvez utiliser le traitement en arrière-plan pour démarrer automatiquement les
programmes planifiés pour vous.
● Cette méthode vous permet d'exécuter des programmes nécessitant beaucoup de temps
ou de nombreuses ressources en période d'activité réduite.
● Elle vous permet également d'affecter au système la tâche d'exécution des états et des
programmes. Vos ressources de dialogue sont libérées de toute contrainte et les
programmes exécutés en arrière-plan échappent aux restrictions d'exécution du
traitement de dialogue (interruption du programme après une durée d'exécution de
dix minutes).

La séparation du traitement en arrière-plan et des processus de travail spéciaux confère une


dimension supplémentaire pour isoler le traitement en arrière-plan du travail interactif. Le
traitement en arrière-plan et le travail interactif se déroulent en général à des moments
distincts. Le système est, par exemple, utilisé interactivement pendant la journée alors que le
traitement en arrière-plan a lieu la nuit. Vous pouvez utiliser les processus de travail en
arrière-plan pour séparer le traitement en arrière-plan et le travail interactif par serveurs. Les
jobs d'arrière-plan sont en effet uniquement exécutés sur des serveurs qui permettent un
traitement en arrière-plan.

Exécution de programmes en arrière-plan

L'exécution d'un programme en arrière-plan se déroule comme suit :

© Copyright . Tous droits réservés. 129


Chapitre 3: Noyau du système

● Un utilisateur final peut planifier le lancement du programme en arrière-plan sous forme


de job à partir de la transaction d'application.
● Le job attend l'heure d'exécution planifiée dans la table de planification de job.
● À l'heure de l'exécution et lorsque des processus de travail en arrière-plan sont
disponibles, le job est distribué à un de ces processus par le planificateur de jobs d'arrière-
plan, puis est exécuté.
● Les utilisateurs affichent les résultats dans la transaction d'application, ou, dans le cas de
générateurs de liste, examinent l'ordre spool appartenant au job (voir la section
Impression). Pour afficher vos propres jobs, sélectionnez Système → Jobs utilisateur dans
l'écran SAP Easy Access (code de transaction SMX).

Les personnes chargées de l'administration du système et de la préparation du travail ont


accès à un outil de planification des différentes tâches d'arrière-plan à l'aide de la transaction
SM36 ( Outils → CCMS → Traitement en arrière-plan → Définir job). Le monitorage des jobs à
l'échelle du système est exécuté via la transaction SM37 (Outils → CCMS → Traitement en
arrière-plan → Jobs - Overview and Administration).
Utilisez SAP CPS (SAP Central Process Scheduling) et d'autres produits partenaires sous
licence pour la planification et le monitorage des tâches d'arrière-plan inter-systèmes.

130 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3
Exercice 9
Planification d'un programme simple en
arrière-plan

Exemple de gestion
En tant qu'administrateur système ou utilisateur final, vous devez planifier l'exécution d'un
programme en arrière-plan.
Planifiez et contrôlez des jobs. Faites la différence entre l'exécution d'un programme en mode
dialogue et en mode d'arrière-plan. Planifiez l'exécution d'un job simple.

1. Dans l'écran SAP Easy Access, exécutez le code de transaction SA38


(Système → Services → Reporting) et sélectionnez le programme RSUSR000 en mode
dialogue.

2. Appelez la transaction SA38 pour exécuter le programme RSUSR000 en arrière-plan.


Affichez les résultats du job.

© Copyright . Tous droits réservés. 131


Chapitre 3
Solution 9
Planification d'un programme simple en
arrière-plan

Exemple de gestion
En tant qu'administrateur système ou utilisateur final, vous devez planifier l'exécution d'un
programme en arrière-plan.
Planifiez et contrôlez des jobs. Faites la différence entre l'exécution d'un programme en mode
dialogue et en mode d'arrière-plan. Planifiez l'exécution d'un job simple.

1. Dans l'écran SAP Easy Access, exécutez le code de transaction SA38


(Système → Services → Reporting) et sélectionnez le programme RSUSR000 en mode
dialogue.
a) Dans l'écran SAP Easy Access, exécutez le code de transaction SA38.

b) Dans l'écran Éditeur ABAP : écran initial, entrez le nom de programme RSUSR000 dans
la zone Programme, puis sélectionnez le bouton de commande Exécuter.
Vous accédez à la liste des utilisateurs connectés.

2. Appelez la transaction SA38 pour exécuter le programme RSUSR000 en arrière-plan.


Affichez les résultats du job.
a) Dans l'écran SAP Easy Access, exécutez le code de transaction SA38.

b) Dans l'écran ABAP : exécution de programme, entrez le nom de programme RSUSR000


dans la zone Programme.

c) Sélectionnez le bouton de commande Arrière-plan.

d) Sélectionnez le bouton de commande Exécuter immédiatement. Vous pouvez aussi


sélectionner le bouton de commande Planifier.
Vérifiez que le Nom du job et l'heure d'exécution ont été saisis.
Assurez-vous que l'heure d'exécution n'est pas trop éloignée dans le temps (par
exemple, 2 minutes environ). Sinon, vous ne pourrez pas accéder rapidement au
résultat du job.

e) Sélectionnez ensuite le bouton de commande Planification unique.

f) Dans l'écran Planifier programme, sélectionnez Système → Jobs utilisateur.


Le job que vous venez de planifier figure dans la liste affichée.
S'il est marqué comme « validé », vous devez attendre l'heure d'exécution
sélectionnée. S'il est marqué comme « terminé », vous pouvez afficher le résultat sous
forme d'une liste spool.
Pour afficher le résultat, sélectionnez le job, puis le bouton de commande Spool.
Sélectionnez l'ordre spool, puis le bouton de commande Afficher contenu. Vous
accédez à la liste des utilisateurs connectés au moment de l'exécution du job.

132 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS ABAP

Communication via la passerelle

Figure 52: Communication par passerelle

Chaque instance d'un système AS ABAP contient une passerelle. Elle est utilisée pour la
communication entre les processus de travail des diverses instances ou des systèmes SAP.
La passerelle est également utilisée pour la communication entre les processus de travail et
les programmes externes. Le lecteur passerelle (ou simplement passerelle) constitue le
processus principal du système de passerelle. Le répartiteur lance la passerelle et la contrôle
périodiquement.

La passerelle est toujours utilisée pendant la communication entre les instances d'un ou de
plusieurs systèmes via un RFC (Remote Function Call) ou une CPIC (Common Programming
Interface for Communications). Si un processus de travail pour étape de dialogue doit établir
une connexion RFC à un système distant dans le cadre d'une requête, par exemple, pour
extraire des données client, il utilise la passerelle. La passerelle prend alors en charge la
communication avec le système distant. Elle transmet la requête à la passerelle du système
distant. Cette dernière transfère la requête au répartiteur, qui la transmet à son tour à l'un de
ses processus de travail. Les processus de travail communiquent alors directement avec la
passerelle du répartiteur.
Les connexions RFC entrantes sont toujours reçues par la passerelle. Les connexions
sortantes sont lancées par le processus de travail.

© Copyright . Tous droits réservés. 133


Chapitre 3: Noyau du système

Traitement des demandes Web

Figure 53: Traitement d'une demande Web pour 7.0x ou version antérieure

Internet Communication Manager permet aux systèmes SAP de communiquer en utilisant les
protocoles HTTP, HTTPS et SMTP. ICM peut traiter les demandes d'Internet qui comprennent
dans leurs URL sa combinaison serveur/port. Les requêtes HTTP(S) peuvent être traitées par
le processus de travail ABAP (les applications Web Dynpro ABAP, par exemple) ou
transmises à AS Java (les applications Web Dynpro Java, par exemple). ICM peut utiliser
l'URL pour déterminer où transmettre la demande en cas de double pile. Si des données de la
base de données sont requises pour AS ABAP, une connexion à un processus de travail est
créée en utilisant les Memory Pipes.
Si la demande est adressée à AS Java, elle est envoyée au répartiteur Java (2b) pour SAP
NetWeaver 7.0 ou version antérieure, qui la transmet à un processus serveur Java (3b). Le
répartiteur Java est remplacé par ICM dans SAP NetWeaver 7.1x ou versions supérieures. Le
processus serveur Java se réfère alors, le cas échéant, au schéma Java de la base de données
et renvoie la réponse à ICM. Enfin, ICM envoie la réponse du système SAP à l'utilisateur
émetteur de la demande (5).

134 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS ABAP

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Décrire le traitement des transactions dans AS ABAP
● Expliquer les processus ABAP et leurs objectifs

© Copyright . Tous droits réservés. 135


Chapitre 3
Sujet 5
Explication des processus AS Java pour SAP
NetWeaver 7.0x et versions inférieures

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente le fonctionnement de SAP NetWeaver Application Server Java (AS
Java). Elle présente également les processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x et versions
inférieures.

Exemple de gestion
Pour consolider votre infrastructure système hétérogène, votre société a décidé de migrer les
applications J2EE (Java 2 Enterprise Edition), jusqu'à présent exécutées sur un serveur J2EE
tiers, vers SAP NetWeaver 7.0 AS Java. Vous avez pour cela besoin des connaissances
suivantes :
● Une compréhension du fonctionnement d'AS Java ;
● Une compréhension des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x et versions
inférieures ;
● Une compréhension du traitement des requêtes dans AS Java.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Décrire les mécanismes et processus de base dans AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x et
versions antérieures

136 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x et versions inférieures

Traitement des demandes dans AS Java version 7.0 et versions antérieures

Figure 54: Traitement d'une demande utilisateur dans la version 7.0x et versions antérieures

Le traitement d'une demande utilisateur dans AS Java, comme illustré dans la figure, implique
différents processus sur les trois couches (présentation, application et base de données). Un
navigateur Web agit comme interface utilisateur standard pour AS Java.

Une demande utilisateur est traitée de la manière suivante :


● Le répartiteur Java reçoit la demande utilisateur pour AS Java, qui est une requête HTTP ;
● Le répartiteur Java transmet la demande utilisateur à l'un des processus serveur de
l'instance du répartiteur ;
● Le traitement réel de la demande a lieu dans le processus serveur, où l'utilisateur qui a
envoyé la demande se voit à nouveau affecter le même processus serveur pour la
demande suivante.

Remarque :
Dans AS Java, chaque demande supplémentaire peut également être traitée par
l'un des processus serveur. Cependant, par défaut, les requêtes HTTP sont
réparties de manière hétérogène. Cela signifie que, pour la demande, un
processus serveur est sélectionné de manière aléatoire et que toutes les
demandes suivantes sont ensuite attribuées au même processus serveur. La
répartition des demandes suivantes est réalisée à l'aide de cookies. Voir
également à ce sujet la bibliothèque SAP NetWeaver sous SAP NetWeaver par
domaine clé → Plateforme applicative par domaine clé → Technologie
Java → Manuel d'architecture → Architecture du cluster Java → Équilibrage de la
charge des applications Java → Équilibrage de la charge des applications Web
J2EE.

© Copyright . Tous droits réservés. 137


Chapitre 3: Noyau du système

Le répartiteur et les processus serveur d'AS Java sont également appelés des nœuds. Tous
les processus AS Java rassemblés avec le schéma de base de données forment le cluster
Java. Contrairement aux processus AS ABAP, à l'exception d'ICM (Internet Communication
Manager), les nœuds de cluster AS Java sont multithread. Cela signifie qu'un processus AS
Java comprend plusieurs threads. Chaque thread traite une demande. Par conséquent, un
processus serveur traite toujours plusieurs demandes utilisateur en parallèle.
Pour traiter les demandes utilisateur, il est souvent nécessaire de lire les données du schéma
Java de la base de données ou de les écrire dans le schéma. Pour ce faire, chaque processus
serveur se connecte plusieurs fois au schéma Java de la base de données via un pool de
connexion (pool BD).
Une fois le traitement terminé, son résultat est renvoyé par les processus serveur au
navigateur Web via le répartiteur.

Les mémoires tampons contribuent à accélérer le traitement des demandes utilisateur. Il


n'est donc pas nécessaire de lire chaque fois les données demandées par un utilisateur dans
la base de données, car elles peuvent être appelées rapidement à partir d'une mémoire
tampon. Chaque processus serveur possède sa propre mémoire tampon.

Traitement des requêtes HTTP

Figure 55: Traitement d'une requête HTTP

Les nœuds AS Java sont fractionnés en différents modules fonctionnels appelés


gestionnaires et services. Les gestionnaires forment le Java Enterprise Runtime. Le Java
Enterprise Runtime (également nommé noyau du système d'exploitation) fournit les
fonctions fondamentales d'AS Java.

138 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x et versions inférieures

Les services, avec les interfaces et les bibliothèques, sont appelés composants AS Java. Les
composants AS Java fournissent les API (interfaces de programmation d'applications) aux
applications. Les applications peuvent alors utiliser ces API pour accéder aux fonctions AS
Java.

Les étapes de traitement des requêtes sont les suivantes :


1. Dans le cas d'une requête HTTP au répartiteur Java, le gestionnaire du manipulateur de
connexions contient un objet de connexion avec des informations sur le client émetteur de
la requête.

2. HTTP Provider Service transmet ensuite la requête à l'un des processus de cette instance
à l'aide d'un Cluster Manager.

3. Le Cluster Manager du processus serveur reçoit la requête et la transmet au HTTP


Provider Service.

4. La logique de présentation de l'application est traitée dans le Web Container Service.

5. Le Web Container Service permet le traitement des servlets et des JavaServer Pages
(JSP).

6. La logique de la structure de gestion de l'application est traitée sous la forme de beans


EJB dans l'EJB Container Service.

7. Si des données d'une base de données sont demandées lors du traitement d'une requête,
le JDBC Connector Service est utilisé pour établir une connexion à la base de données et
demander les données.

8. Si le même contenu de table a déjà été demandé par le processus serveur, il peut être
récupéré dans la mémoire tampon de la table au niveau de l'application (si la table
autorise la mise en mémoire tampon).

Traitement des transactions


Le concept ACID a été implémenté dans AS Java de la même façon que dans AS ABAP. Dans
AS Java, le Transaction Service est responsable de la gestion des transactions.
L'implémentation des deux standards J2EE, Java Transaction API (JTA) et Java Transaction
Service (JTS), est réalisée à l'aide du Transaction Service. Les applications (développeurs
d'application) peuvent utiliser le Java Transaction Service par l'intermédiaire de l'interface
JTA.

Dans le standard J2EE, l'implémentation de la logique de transaction est en grande partie


laissée à la base de données utilisée. Le plus souvent, une transaction au niveau de
l'application correspond exactement à une transaction de base de données dans le standard
J2EE.

© Copyright . Tous droits réservés. 139


Chapitre 3: Noyau du système

Transactions dans AS Java

Figure 56: Transactions dans AS Java

La figure utilise l'exemple d'une application JSP pour illustrer la corrélation entre un
processus serveur et une transaction Java.

Dans AS Java, les modifications et les entrées de l'interface utilisateur (dans le navigateur
Web) ne sont pas immédiatement rendues persistantes dans la base de données. Lorsque
l'utilisateur sauvegarde ses entrées, la transaction Java est exécutée immédiatement et les
données sont rendues persistantes dans une transaction de la base de données. Une
transaction Java consiste donc en une transaction de base de données.

Remarque :
En cas de transactions réparties sur plusieurs gestionnaires de ressources,
plusieurs transactions de base de données ont lieu. Toutefois, SAP ne
recommande pas les transactions réparties.

140 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x et versions inférieures

Persistance

Figure 57: Open SQL (Structured Query Language) pour Java

SAP a créé pour AS Java le logiciel intégré Open SQL (Structured Query Language) pour Java.
Celui-ci permet aux développeurs d'applications Java d'accéder à plusieurs techniques de
programmation indépendantes des bases de données et à d'importantes fonctions qui
améliorent les performances et la correction des erreurs.

Si Java s'exécute avec une base de données autre que celle utilisée à l'origine (le programme
Java est portable), les développeurs peuvent choisir entre Open SQL/JDBC, Open SQL/SQLJ,
Enterprise JavaBeans (EJB) et Java Data Objects (JDO). Si les développeurs utilisent Native
SQL dans le programme, ils perdent la portabilité et ne peuvent pas utiliser la mémoire
tampon de table d'Open SQL pour Java.

© Copyright . Tous droits réservés. 141


Chapitre 3: Noyau du système

Gestion des blocages J2EE

Figure 58: Gestion des blocages dans AS Java

Le concept de blocage d'une base de données est utilisé dans le standard J2EE. Si les
programmeurs d'applications s'assurent d'implémenter un accès aux bases de données
indépendant du type de base de données, l'application est portable mais présente une
sémantique différente selon les plateformes de bases de données. Pour cette raison et afin
d'améliorer les temps de réponse, SAP a introduit le concept de service de gestion des
blocages, analogue à celui d'AS ABAP.
Si un utilisateur veut modifier des données, le processus serveur en cours d'exécution
demande un blocage. Pour permettre la demande de blocage, le développeur d'application
doit programmer explicitement la requête.
Le développeur d'application utilise l'interface d'Application Locking Service pour demander
un blocage logique.
La demande de blocage logique est transmise au serveur de blocage via le Locking Adapter
Service et le Locking Manager. Le serveur de blocage contrôle alors la génération d'un
nouveau blocage (autrement dit, le serveur contrôle s'il y a un conflit entre les blocages déjà
activés dans la table de blocage). Si un blocage peut être activé, le processus de travail pour
étape de dialogue crée le blocage et l'utilisateur (le propriétaire du blocage) reçoit la clé de
blocage.
Si la table de blocage contient déjà des entrées de blocages correspondantes, la demande de
blocage est refusée. L'application informe alors l'utilisateur qu'il est actuellement impossible
d'exécuter l'opération demandée.

142 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x et versions inférieures

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Décrire les mécanismes et processus de base dans AS Java pour SAP NetWeaver 7.0x et
versions antérieures

© Copyright . Tous droits réservés. 143


Chapitre 3
Sujet 6
Explication des processus AS Java pour SAP
NetWeaver 7.3 EHP1

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon explique le fonctionnement d'AS Java (Application Server Java) pour SAP
NetWeaver 7.3 EHP1.

Exemple de gestion
Pour consolider votre infrastructure système hétérogène, votre société a décidé de migrer les
applications J2EE (Java 2 Enterprise Edition), jusqu'à présent exécutées sur un serveur J2EE
tiers, vers SAP NetWeaver 7.3 EHP1. Vous avez pour cela besoin des connaissances
suivantes :
● Une compréhension de l'architecture d'une instance Java ;
● Une compréhension des transactions dans AS Java ;
● Une compréhension de la gestion des blocages ;
● Une compréhension du traitement des requêtes HTTP dans AS Java.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Décrire les mécanismes et processus AS Java de base dans SAP NetWeaver 7.3 EHP1

Architecture d'une instance Java

Figure 59: Architecture d'une instance Java

144 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.3 EHP1

Une instance Java est une unité d'un cluster AS Java, identifiée par son numéro d'instance.
Les éléments qui constituent une instance s'exécutent sur une seule machine physique. Il est
également possible d'exécuter plusieurs instances sur une machine physique, mais il est
conseillé de répartir les instances sur plusieurs machines physiques.

Une instance Java comprend les composants suivants :


● Internet Communication Manager (ICM) ;
● Un ou plusieurs processus serveur.

ICM est un élément de l'instance Java, qui gère les demandes des clients et les répartit entre
les processus serveur disponibles. Le transfert de données s'effectue d'ICM vers les
processus serveur et en sens inverse à l'aide de FCA (Fast Channel Architecture), ce qui
permet une communication rapide et fiable.
ICM lit la requête depuis la pile TCP/IP dans FCA, qui détermine quel processus serveur
gérera la demande (équilibrage de la charge). FCA envoie ensuite directement la demande au
processus individuel. ICM récupère les informations requises pour l'équilibrage de la charge
dans le serveur de messages.
Quand un processus serveur dispose de ressources suffisantes pour exécuter la demande, le
processus extrait la demande de la file d'attente FCA, la traite et la réécrit dans la file d'attente
afin qu'elle soit renvoyée à son émetteur.
Les processus serveur d'AS Java exécutent réellement l'application Java. Ils sont
responsables du traitement des demandes entrantes affectées par ICM.
Chaque processus serveur est multithread et peut traiter simultanément plusieurs
demandes. Lorsque plusieurs processus serveur s'exécutent dans une instance Java, ils ont
tous la même fonctionnalité.
La procédure d'installation d'une instance Java configure le nombre optimal de processus
serveur dans l'instance, en fonction des ressources matérielles disponibles. Vous pouvez
ajouter des processus serveur à une instance Java existante.
Les processus serveur d'une instance ont une mémoire partagée, ce qui permet une
interaction plus rapide. Dans la mémoire partagée, les processus serveur et ICM archivent
toutes leurs informations de monitorage, qui peuvent être utilisées pour une analyse détaillée
du statut interne actuel de chaque instance Java.
Toutes les machines virtuelles (JVM) de l'instance ont accès à une zone de mémoire
partagée, qui est utilisée comme archivage de sessions et offre une protection contre les
défaillances de machines virtuelles. La mémoire partagée est activée à l'aide de
l'implémentation SAP de la JVM (Java Virtual Machine).

SAP Java Virtual Machine


AS Java utilise SAP JVM comme plateforme d'exécution. SAP JVM est basé sur Hotspot Java
VM, fourni par Sun Microsystems.

Les fonctionnalités de SAP JVM sont les suivantes :


● Débogage à la demande
Cette fonctionnalité permet de basculer un système en cours d'exécution en mode de
débogage, et vice versa, sans redémarrer la machine virtuelle. Le basculement en mode de
débogage sans redémarrer la machine virtuelle réduit les efforts nécessaires pour suivre
un problème dans les scénarios réels.
● Analyse de mémoire

© Copyright . Tous droits réservés. 145


Chapitre 3: Noyau du système

Cette fonctionnalité détecte facilement les cas de dépassement de mémoire et analyse


l'encombrement mémoire dû aux fonctionnalités de débogage de mémoire intégrées à une
machine virtuelle.
● Profilage des performances
Cette fonctionnalité détecte les goulots d'étranglement au niveau des performances dus
aux fonctionnalités de traçage d'exécution intégrées à une machine virtuelle.
● Robustesse
Cette fonctionnalité détecte le basculement de session rapide d'après la mémoire
partagée.
La fonctionnalité de robustesse repose sur deux concepts principaux : un nombre moins
élevé de demandes utilisateur actives par machine virtuelle et un archivage sûr des
sessions utilisateur inactives indépendant de la machine virtuelle. Plusieurs machines
virtuelles peuvent s'exécuter sur chaque ordinateur afin de réduire le nombre de
demandes utilisateur par machine virtuelle traitées en parallèle. Les sessions utilisateur
inactives sont séparées des machines virtuelles.

Homogénéité dans une instance Java


L'instance Java par elle-même est homogène, c'est-à-dire que tous les processus serveur
s'exécutant dans une instance ont les mêmes composants déployés sur chacun d'entre eux.

Les composants suivants sont identiques pour tous les processus serveur :
● Configuration
Tous les processus serveur utilisent le même modèle de configuration et partagent les
paramètres personnalisés d'une instance.
● Cycle de vie
Le statut de tous les composants est identique. Lorsqu'un composant est démarré/arrêté
sur un processus serveur, il est démarré/arrêté sur tous les processus serveur de
l'instance Java. Si un composant ne démarre pas sur un processus serveur, il est arrêté sur
tous les processus serveur pour garantir l'homogénéité.

Requêtes HTTP dans AS Java

Figure 60: Traitement d'une requête HTTP

Toutes les requêtes HTTP passent par ICM. Si ICM décide que la requête doit être traitée
dans AS Java, le gestionnaire Java la transmet via une connexion FCA (en fonction des
Memory Pipes) au processus serveur pertinent d'AS Java.

Les requêtes sont traitées comme suit :

146 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.3 EHP1

● ICM place la requête dans la file d'attente des requêtes HTTP, qui est traitée par les
threads de traitement HTTP du processus serveur Java.
● Dès qu'un thread de traitement HTTP est libre, il extrait une requête de la file d'attente et la
traite. Le thread de traitement HTTP transmet également la requête aux conteneurs
appropriés. Si nécessaire, le thread de traitement met à jour le statut de la session.

Le processus serveur de Java doit avoir le statut ACTIF, ce qui implique que le service HTTP
et les applications Web sont en cours d'exécution dans AS Java. Le processus serveur
contribue à l'équilibrage de la charge d'AS Java.
Le graphique décrit l'ensemble du processus depuis l'envoi d'une requête HTTP d'un client
Web jusqu'à la réception de la réponse par le client. Il met l'accent sur la manière dont est
traitée la requête dans AS Java.

Infrastructure de la persistance Java

Figure 61: Infrastructure de la persistance Java

AS Java prend en charge à la fois la persistance relationnelle et celle des objets, d'après
les modèles d'implémentation suivants :
● Persistance relationnelle : Java Database Connectivity (JDBC)
● Persistance relationnelle des objets Java Persistence Application Programming Interface
(JPA) 1.0 et Java Database Objects (JDO)

Tous ces modèles d'implémentation sont basés sur une infrastructure de persistance
commune dans AS Java. L'infrastructure est établie sur un moteur Open SQL (Structured
Query Language) qui traite toutes les instructions SQL créées n'importe où dans un serveur
Java.

Le moteur Open SQL est destiné à atteindre les objectifs suivants :


● Portabilité du sous-ensemble de langage Open SQL à travers toutes les plateformes de
bases de données prises en charge par SAP ;
● Optimisation des performances via la mise en mémoire tampon des données côté client ;
● Maintenance facilitée grâce à des capacités de suivi et de traçage appropriées
indépendantes des bases de données.

Couches d'accès aux bases de données


La figure fournit une vue d'ensemble de l'architecture des couches d'accès aux bases de
données disponibles dans l'infrastructure de persistance d'AS Java.

Le moteur Open SQL comprend les couches suivantes, créées les unes sur les autres :

© Copyright . Tous droits réservés. 147


Chapitre 3: Noyau du système

● Open SQL
Fournit la couche d'abstraction de base de données propriétaire SAP, qui est conçue pour
fournir la portabilité à travers diverses plateformes de bases de données et l'optimisation
des performances par la mise en mémoire tampon des données côté client. Cette couche
fournit des fonctionnalités avancées telles que mémoire tampon de table, trace SQL et
pooling d'instruction.
● Native SQL
Fournit l'accès direct à une base de données, permet d'exploiter totalement les
fonctionnalités du système de base de données sous-jacent et prend en charge des
fonctionnalités avancées telles que trace SQL et pooling d'instruction.
● SQL fournisseur
Implique un pilote de base de données spécifique à la plateforme fourni par le fournisseur
de base de données ou un tiers.

Transactions sous SAP NetWeaver AS Java


Une transaction représente une séquence d'opérations traitées sous forme d'unité pour
satisfaire une demande et assurer l'intégrité de la base de données.

Les transactions sont dotées des fonctionnalités suivantes, désignées sous le terme de
caractéristiques ACID :
● Atomicité
Si la transaction échoue, tous ses effets sont annulés. Autrement dit, soit toutes les
modifications sont reflétées sur les données dans le magasin de données, soit aucune
n'est appliquée.
● Cohérence
Les effets d'une transaction préservent l'intégrité de la base de données.
● Isolement
L'exécution de toutes les transactions se fait indépendamment les unes des autres. Les
états intermédiaires d'une transaction ne sont pas visibles pour les autres transactions.
● Durabilité
Les résultats d'une transaction sont durables et ne peuvent pas être perdus.

Les transactions peuvent être plates, chaînées ou imbriquées.


SAP NetWeaver AS Java prend uniquement en charge les transactions plates.
Transaction Service contrôle l'exécution de l'association et de la dissociation des transactions
dans le contexte de threads. Il gère en outre le cycle de vie des transactions s'exécutant sous
AS Java et la propagation du contexte de transaction aux autres serveurs. Le service
comprend deux modules : les implémentations de Java Transaction API (JTA) et de Java
Transaction Service (JTS).
AS Java assure la prise en charge des transactions réparties et locales.
Pour fournir une exécution sans défaut et sans perte de données dans un environnement
distribué, Transaction Service prend en charge le protocole 2PC (validation en deux phases)
pour les transactions globales. Le protocole 2PC comprend une phase de préparation et une
phase de validation qui s'effectue uniquement quand toutes les branches de la transaction
répartie sont prêtes pour la validation. Ces phases préservent l'atomicité des transactions
réparties et garantissent la cohérence des données.

148 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication des processus AS Java pour SAP NetWeaver 7.3 EHP1

La prise en charge des transactions réparties vous permet également d'utiliser des
ressources XA.
Dans les applications qui accèdent à une base de données, vous pouvez utiliser JTA ou des
transactions locales.

Gestion des blocages pour les processus Java 7. EHP13


Le concept de blocages est très proche du concept d'isolement des transactions. L'isolement
des transactions garantit que deux transactions qui s'exécutent simultanément ne s'affectent
pas mutuellement. La définition de blocages sur les lignes qui sont lues ou modifiées dans une
table de base de données autorise des niveaux d'isolement des transactions. Les bases de
données fournissent plusieurs niveaux d'isolement qui déterminent l'importance de
l'isolement entre deux transactions qui s'exécutent simultanément. L'expérience montre que
plus l'isolement est important, plus le débit et l'évolutivité diminuent.
Il est conseillé de choisir une stratégie de blocage et de l'appliquer de manière cohérente à
travers l'ensemble des composants applicatifs.

Les techniques de blocage suivantes sont disponibles :


● Blocages de base de données
Avec les blocages de base de données, vous appliquez la technique de blocage proposée
par votre fournisseur de base de données. Pour de plus amples informations, reportez-
vous à la documentation de votre base de données.
Les fournisseurs de base de données ne proposent pas une sémantique uniforme pour les
blocages. Pour des raisons de portabilité, il est conseillé d'utiliser des blocages logiques.
● Blocages logiques
Avec les blocages logiques, vous utilisez une technique de blocage fournie et gérée
centralement par AS Java. Le serveur de blocage gère les blocages logiques à l'aide d'une
table de blocage centrale. Les applications Java EE utilisent les interfaces de blocage
logique et de blocage de table fournies par Application Locking Service.

Blocage dans AS Java

Figure 62: Blocage dans AS Java

© Copyright . Tous droits réservés. 149


Chapitre 3: Noyau du système

Les applications exécutées sous AS Java ne peuvent utiliser que les interfaces de blocage
logique et de blocage de table, qui sont fournies par l'Application Locking Service. Ces
interfaces accèdent au Locking Manager, ce qui garantit qu'une application J2EE peut
uniquement activer ou valider les blocages pour l'utilisateur qui utilise actuellement
l'application ou pour la transaction en cours.
La figure illustre les composants d'AS Java et leurs relations entre eux et avec le blocage.
Startup Framework contrôle chaque processus serveur d'AS Java qui est lancé par le service
initial SAP. Le service de gestion des blocages fait partie des services centraux.

Le processus serveur AS Java comporte les composants en couche suivants pour le


blocage :
● Bibliothèque JENQUEUE
Cette bibliothèque constitue la couche de base qui maintient une connexion TCP/IP avec
le serveur de blocage et contient les fonctions utilisées pour exploiter ce dernier.
● Locking Manager
Locking Manager est un des gestionnaires de base d'AS Java. Il fournit les classes et
méthodes Java permettant d'activer, de valider et de gérer les blocages.
● Locking Service
Application Locking Service est basé sur Locking Manager et implémente les interfaces qui
sont utilisées par les applications JEE exécutées sous AS Java.
Locking Service est basé sur Locking Manager et fournit les fonctions d'administration à
NetWeaver Administrator. Ces fonctions peuvent également être exécutées à l'aide de
commandes shell.
● Startup Framework
Startup Framework peut supprimer les blocages non résolus après un arrêt imprévu du
processus serveur. Pour ce faire, le processus de démarrage se connecte directement au
serveur de blocage.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Décrire les mécanismes et processus AS Java de base dans SAP NetWeaver 7.3 EHP1

150 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3

Évaluation des connaissances

1. Java est un langage de programmation orienté objet et indépendant de la plateforme.


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

2. Dans une configuration client/serveur à deux niveaux, chaque couche est exécutée sur
son propre hôte.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

3. Quels sont les avantages d'une configuration client/serveur à trois niveaux par rapport à
une configuration mononiveau ou à deux niveaux ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Simplification de l'évolutivité

X B Simplification de l'administration

X C Équilibrage de la charge

X D Aucun des trois

4. Software Deployment Manager (SDM) est l'outil standard utilisé pour installer les
composantes logicielles ABAP.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

© Copyright . Tous droits réservés. 151


Chapitre 3: Évaluation des connaissances

5. Le lecteur passerelle permet la communication entre les systèmes SAP ou entre les
systèmes SAP et des systèmes d'application externes.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

6. Les données n'ont pas besoin d'être lues depuis la base de données chaque fois qu'elles
sont requises dans une instance. Elles peuvent être appelées rapidement depuis la
mémoire tampon.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

7. __________________________ est utilisé(e) pour gérer de grands ensembles de données.


Sélectionnez la réponse correcte.

X A Une interface utilisateur graphique (GUI)

X B Un système de gestion de base de données relationnelle

X C Un processeur Dynpro

X D Un répartiteur ABAP

8. Identification des types de processus de travail dans un système AS ABAP.


Sélectionnez les réponses correctes.

X A Processus de travail pour étape de dialogue

X B Processus de serveur de messages

X C Processus de travail de mise à jour

X D Processus Internet Communication Manager (ICM)

X E Processus d'arrière-plan

X F Processus de travail de blocage

X G Processus de travail spool

152 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3: Évaluation des connaissances

9. Dans les ___________, plusieurs utilisateurs peuvent avoir un accès en lecture aux données
de blocage en même temps.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Blocages en écriture

X B Blocages en lecture

X C Blocages en écriture étendus

X D Blocages optimistes

10. Une demande utilisateur pour AS Java est en général une requête HTTP reçue par le
répartiteur Java.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

11. Les nœuds de cluster d'AS Java ne sont pas multithread.


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

12. Les nœuds AS Java sont fractionnés en différents modules fonctionnels appelés
gestionnaires et services. Les gestionnaires constituent ___________.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Java Enterprise Runtime

X B Les composants AS Java

X C Le gestionnaire du manipulateur de connexions

13. ________ représente une séquence d'opérations pour satisfaire une requête et pour
assurer l'intégrité de la base de données.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Une bibliothèque de blocages

X B Une transaction

X C L'atomicité

© Copyright . Tous droits réservés. 153


Chapitre 3: Évaluation des connaissances

14. Il existe trois types de transactions : plates, chaînées et imbriquées. SAP NetWeaver
Application Server (AS) Java prend uniquement en charge les transactions __________.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Plates

X B Chaînées

X C Imbriquées

154 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3

Évaluation des connaissances - Réponses

1. Java est un langage de programmation orienté objet et indépendant de la plateforme.


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

Le langage de programmation Java a été lancé par Sun Microsystems Inc.™ en 1995. Ce
langage orienté objet et indépendant de la plateforme est appliqué dans plusieurs
domaines.

2. Dans une configuration client/serveur à deux niveaux, chaque couche est exécutée sur
son propre hôte.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

Dans une configuration à trois niveaux, chaque couche est exécutée sur son propre hôte.
Plusieurs serveurs d'application peuvent utiliser simultanément les données d'un seul
serveur de base de données.

3. Quels sont les avantages d'une configuration client/serveur à trois niveaux par rapport à
une configuration mononiveau ou à deux niveaux ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Simplification de l'évolutivité

X B Simplification de l'administration

X C Équilibrage de la charge

X D Aucun des trois

Dans une configuration à trois niveaux, l'implémentation d'une couche matérielle


supplémentaire pour les processus d'application facilite l'adaptation d'un système SAP si
le nombre d'utilisateurs change (évolutivité). La couche supplémentaire simplifie
également l'affectation de groupes d'utilisateurs à des serveurs d'application spécifiques
(vue orientée logiciel, équilibrage de la charge). Cependant, elle ne permet pas de réduire
la charge de travail administratif.

© Copyright . Tous droits réservés. 155


Chapitre 3: Évaluation des connaissances - Réponses

4. Software Deployment Manager (SDM) est l'outil standard utilisé pour installer les
composantes logicielles ABAP.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

SDM est l'outil standard utilisé pour installer les composantes logicielles Java sur SAP
NetWeaver AS Java.

5. Le lecteur passerelle permet la communication entre les systèmes SAP ou entre les
systèmes SAP et des systèmes d'application externes.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

Le lecteur passerelle permet la communication entre les systèmes SAP ou entre les
systèmes SAP et des systèmes d'application externes. Il existe un lecteur de passerelle
par répartiteur.

6. Les données n'ont pas besoin d'être lues depuis la base de données chaque fois qu'elles
sont requises dans une instance. Elles peuvent être appelées rapidement depuis la
mémoire tampon.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

Les données lues mais rarement modifiées (par exemple, les programmes ou les données
du Customizing comme les mandants, les devises ou les sociétés) peuvent être
conservées comme copie du contenu de la base de données dans la mémoire partagée du
serveur d'application. Cela signifie que les données n'ont pas besoin d'être lues depuis la
base de données chaque fois qu'elles sont requises. Elles peuvent être appelées
rapidement depuis la mémoire tampon. Chaque instance possède ses propres mémoires
tampons.

156 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3: Évaluation des connaissances - Réponses

7. __________________________ est utilisé(e) pour gérer de grands ensembles de données.


Sélectionnez la réponse correcte.

X A Une interface utilisateur graphique (GUI)

X B Un système de gestion de base de données relationnelle

X C Un processeur Dynpro

X D Un répartiteur ABAP

Les systèmes de gestion de base de données relationnelle sont utilisés pour gérer de
grands ensembles de données.

8. Identification des types de processus de travail dans un système AS ABAP.


Sélectionnez les réponses correctes.

X A Processus de travail pour étape de dialogue

X B Processus de serveur de messages

X C Processus de travail de mise à jour

X D Processus Internet Communication Manager (ICM)

X E Processus d'arrière-plan

X F Processus de travail de blocage

X G Processus de travail spool

Dans un système AS ABAP, les processus de travail pour étape de dialogue, de mise à
jour, d'arrière-plan, de blocage et de spool sont présents.

9. Dans les ___________, plusieurs utilisateurs peuvent avoir un accès en lecture aux données
de blocage en même temps.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Blocages en écriture

X B Blocages en lecture

X C Blocages en écriture étendus

X D Blocages optimistes

Dans les blocages en lecture, plusieurs utilisateurs peuvent avoir un accès en lecture aux
données de blocage en même temps.

© Copyright . Tous droits réservés. 157


Chapitre 3: Évaluation des connaissances - Réponses

10. Une demande utilisateur pour AS Java est en général une requête HTTP reçue par le
répartiteur Java.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

Une demande utilisateur pour AS Java est en général une requête HTTP reçue par le
répartiteur Java. Le répartiteur Java transmet les demandes de traitement à un processus
serveur de son instance.

11. Les nœuds de cluster d'AS Java ne sont pas multithread.


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

Les nœuds de cluster d'AS Java sont multithread. Cela signifie qu'un processus AS Java
est composé de plusieurs threads et qu'une demande peut être traitée dans chaque
thread.

12. Les nœuds AS Java sont fractionnés en différents modules fonctionnels appelés
gestionnaires et services. Les gestionnaires constituent ___________.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Java Enterprise Runtime

X B Les composants AS Java

X C Le gestionnaire du manipulateur de connexions

Les gestionnaires forment le Java Enterprise Runtime. Le Java Enterprise Runtime fournit
les fonctions fondamentales d'AS Java.

13. ________ représente une séquence d'opérations pour satisfaire une requête et pour
assurer l'intégrité de la base de données.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Une bibliothèque de blocages

X B Une transaction

X C L'atomicité

Une transaction représente une séquence d'opérations pour satisfaire une requête et pour
assurer l'intégrité de la base de données.

158 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 3: Évaluation des connaissances - Réponses

14. Il existe trois types de transactions : plates, chaînées et imbriquées. SAP NetWeaver
Application Server (AS) Java prend uniquement en charge les transactions __________.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Plates

X B Chaînées

X C Imbriquées

SAP NetWeaver Application Server (AS) Java prend uniquement en charge les
transactions plates.

© Copyright . Tous droits réservés. 159


Chapitre 3: Évaluation des connaissances - Réponses

160 © Copyright . Tous droits réservés.


CHAPITRE 4 Développement de logiciel dans
les systèmes SAP

Sujet 1
Utilisation de la structure des données d'un système SAP ABAP 162

Sujet 2
Gestion des processus logistiques logiciels dans l'environnement ABAP 166

Sujet 3
Description des outils les plus importants d'ABAP Workbench 175

Sujet 4
Implémentation d'un programme ABAP 178
Exercice 10: Accès aux objets d'ABAP Repository et édition 187

Sujet 5
Présentation de SAP NetWeaver Development Infrastructure 193

OBJECTIFS DU CHAPITRE

● Décrire la structure des données de la pile ABAP dans un système SAP


● Transporter des objets de développement ABAP dans une infrastructure multi-systèmes
● Différencier modifications, extensions et développement client dans l'environnement
ABAP
● Expliquer les notions de base d'un programme ABAP
● Planifier l'infrastructure de développement pour le développement de Java
● Planifier l'utilisation de NWDI et du CTS étendu

© Copyright . Tous droits réservés. 161


Chapitre 4
Sujet 1
Utilisation de la structure des données d'un
système SAP ABAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente la structure des données de la pile ABAP dans les systèmes SAP et
l'infrastructure à trois systèmes de l'environnement ABAP.

Exemple de gestion
En tant que développeur ABAP dans un système SAP, vous disposez de vastes autorisations
de modification. Une compréhension de la structure de données des systèmes SAP est donc
essentielle. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension de la structure des données de la pile ABAP d'un système SAP ;
● Une compréhension des notions de base de la logistique logicielle des systèmes SAP
basés sur AS ABAP ;
● Une compréhension des détails de l'infrastructure à trois systèmes recommandée par
SAP.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Décrire la structure des données de la pile ABAP dans un système SAP

162 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Utilisation de la structure des données d'un système SAP ABAP

Structure des données des systèmes SAP

Figure 63: Structure des données de la pile ABAP dans un système SAP

Une structure de données spécifique caractérise la pile ABAP des systèmes SAP. Outre les
options de gestion (le Customizing) qui ne s'appliquent qu'à des mandants particuliers d'un
système SAP, chaque système SAP comporte aussi des options inter-applications et des
objets du Repository.

Astuce :
Dans cette leçon, le terme système SAP fait toujours référence à la pile ABAP
d'un système SAP.

Dans les systèmes SAP, les termes suivants doivent être différenciés en fonction de la
structure des données :
● Données dépendantes du mandant ;
● Customizing inter-mandants ;
● Objets du Repository.

Un mandant est une unité d'un système SAP qui est indépendante en termes de gestion,
d'organisation et de données. Un mandant se caractérise par son propre environnement de
données de gestion ainsi que de données de base, de transactions et utilisateur. Les données
d'un mandant sont appelées données dépendantes du mandant. Tous les types de données
dépendantes du mandant sont interdépendants d'une manière ou d'une autre. Par exemple,
lorsqu'elles sont saisies et refusées, la cohérence des données d'application de gestion est
contrôlée par rapport aux options du Customizing pour le mandant.
Lors de la préparation d'un système SAP avant son utilisation, le Customizing est configuré
pour chaque mandant. Les options du Customizing sont utilisées pour définir les structures
organisationnelles des mandants, telles que les canaux de distribution et les sociétés. Les
options du Customizing sont également utilisées pour définir les paramètres des transactions

© Copyright . Tous droits réservés. 163


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

SAP afin qu'elles reflètent les processus spécifiques au mandant. En plus des options du
Customizing dépendantes du mandant, il existe aussi des options qu'il suffit d'activer une fois
pour tous les mandants d'un système SAP. Ces options du Customizing inter-mandants
comprennent par exemple le calendrier des jours fériés et les paramètres des options de
modification du système.

Repository

Le Repository permet d'accéder aux objets à l'aide d'ABAP Workbench. C'est un lieu de
stockage inter-mandants contenant tous les objets du Dictionnaire (tables, éléments de
données et domaines) ainsi que tous les programmes, menus et écrans ABAP. En cas de
développement ou modification d'un objet du Repository dans un mandant, un système SAP
utilise la même forme de l'objet dans tous les autres mandants.
Les objets du Repository sont regroupés en packages. Les packages sont des conteneurs
pour les objets de développement sémantiquement reliés (programmes, tables, etc.). L'ABAP
Repository contient les packages de toutes les composantes logicielles.

Infrastructure à trois systèmes

Figure 64: Infrastructure à trois systèmes dans l'environnement ABAP

Tous les systèmes SAP nécessitent une maintenance constante, qui peut être déclenchée par
SAP ou les clients utilisateurs des systèmes. Les modifications correspondantes du codage
des programmes et/ou des données du Customizing peuvent être stratégiques et doivent
être testées au préalable. Les modifications demandent également une journalisation
détaillées des ordres de transport.
En outre, les objets de l'ABAP Repository sont indépendants du mandant, c'est-à-dire que les
modifications effectuées dans un mandant affectent immédiatement tous les autres
mandants du système SAP. Dans la plupart des cas, les options du Customizing ne doivent
pas être configurées directement dans les systèmes de production. Les options particulières
du mandant peuvent être configurées pour éviter toute modification des options du
Customizing.
Dans une infrastructure à trois systèmes, vous pouvez configurer plusieurs systèmes SAP sur
une licence. Cependant, un seul de ces systèmes est utilisable comme système de
production. Chaque infrastructure à trois systèmes contient un mandant de travail et d'autres

164 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Utilisation de la structure des données d'un système SAP ABAP

mandants. Pour faciliter la cohérence des options du Customizing, trois mandants de travail
peuvent porter le même numéro d'identification. Toutefois, dans la pratique, les mandants de
développement, de test et de production ont parfois des numéros différents.

Processus impliqués dans une infrastructure à trois systèmes

Dans une infrastructure à trois systèmes, vous paramétrez les options du Customizing
requises pour les processus SAP standard dans le système de développement. Vous y
développez aussi des programmes. Toutes les options du Customizing ainsi que les
modifications (développements, corrections ou modifications si nécessaire) apportées au
Repository sont transférées au système d'assurance qualité (ou système de test) pour y être
contrôlées sans affecter la production.
Après avoir testé l'ensemble des objets et paramètres importés dans le système de test, vous
pouvez les transférer vers un plusieurs systèmes de production.

Les systèmes inclus dans une infrastructure à trois systèmes doivent avoir des désignations
uniques à trois caractères, par exemple DEV pour développement, QAS pour assurance
qualité et PRD pour production.
Les abréviations DEV, QAS et PRD, que vous trouverez dans d'autres cours, sont utilisées
dans l'environnement SAP au niveau international.
L'identificateur système (ou SID) comporte toujours trois caractères et commence par une
lettre, mais il peut être constitué de lettres et de chiffres. SAP réserve certains SID. Le SID
SAP ne peut pas être utilisé pour installer un système SAP. Pour de plus amples informations,
reportez-vous au guide d'installation du logiciel SAP que vous souhaitez installer.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Décrire la structure des données de la pile ABAP dans un système SAP

© Copyright . Tous droits réservés. 165


Chapitre 4
Sujet 2
Gestion des processus logistiques logiciels
dans l'environnement ABAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente certains outils d'ABAP Workbench Elle fournit également une vue
d'ensemble de la structure des données de la pile ABAP et traite de l'importance des
transports entre les différents systèmes SAP.

Exemple de gestion
En tant que développeur ABAP, vous voulez gérer les processus logistiques logiciels dans
l'environnement ABAP. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension de la procédure des transports ;
● Une compréhension du mode d'accès aux objets d'ABAP Repository ;
● Une compréhension de l'exportation et de l'importation des objets du référentiel.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Transporter des objets de développement ABAP dans une infrastructure multi-systèmes

166 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion des processus logistiques logiciels dans l'environnement ABAP

Transports dans l'environnement ABAP

Figure 65: Ordre de transport et tâches affectées

Dans une infrastructure multi-systèmes, les transports servent à transférer d'un système à
un autre les modifications apportées aux objets du Repository (ou leur création) et les options
du Customizing définies par le client. Pour ces transports, des ordres de transport sont
utilisés.
Transport Organizer enregistre les modifications des objets du Repository et les transporte
sous forme d'ordres du Workbench. L'accès à Transport Organizer se fait à l'aide du code de
transaction SE09. Vous pouvez aussi sélectionner Outils → ABAP
Workbench → Synthèse → Transport Organizer pour accéder à Transport Organizer. La même
méthode sert à enregistrer et transporter les options du Customizing sous forme d'ordres du
Customizing. Les options et ordres du Customizing sont également appelés ordres de
transport (sans distinguer leur type).
Au démarrage d'un projet de développement, son responsable crée un ordre de transport.
Cette personne affecte ensuite l'ordre de transport aux membres de l'équipe.

Remarque :
La transaction Transport Organizer SE09 affecte un numéro à l'ordre de transport
(au format <SID>K9<nnnnn>, par exemple, DEVK900050). Un ordre de transport
doit contenir des objets ayant un lien logique. L'ordre permet le transport et
l'administration des objets de développement.

Transport Organizer crée automatiquement une tâche pour cet ordre de transport pour
chaque employé affecté à l'ordre. Si un employé affecte un objet du Repository nouvellement
créé ou modifié à l'ordre de transport, la création ou les modifications de cet objet sont
enregistrées dans la tâche de cet employé.

© Copyright . Tous droits réservés. 167


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

Ordres du Workbench

Figure 66: Développement, validation et transport des objets du Repository

Les ordres du Workbench sont des ordres de transport permettant de transporter le


Customizing inter-mandants et les objets du Repository. La figure illustre ce processus en
prenant comme exemple les objets du Repository. Le processus est le même pour le
Customizing inter-mandants que pour les ordres du Customizing, sauf que les modifications
sont enregistrées dans des ordres du Workbench.

Le processus des ordres du Workbench est le suivant :


● Transport Organizer crée une tâche pour chaque employé affecté à l'ordre de transport.
Lorsqu'un employé affecte un objet du Repository à l'ordre de transport, cet objet est
enregistré par son nom dans la tâche de cet employé.
● Quand l'employé termine le projet de développement, il valide la tâche. Cette action
transfère les objets de la tâche par nom à l'ordre de transport. Après validation des tâches
par les employés, le chef du projet de développement peut valider l'ordre de transport.
Quand l'ordre est validé, tous les objets qu'il contient sont automatiquement exportés. Un
ordre de modification regroupe les objets du Repository utilisés au cours d'un projet de
développement.
● Si un développeur modifie un objet du Repository et l'inclut à un ordre de transport, l'objet
est réservé exclusivement au traitement par les employés auxquels l'ordre de transport a
été affecté. Jusqu'à ce que l'ordre de transport soit validé, la maintenance des objets de
développement est bloquée pour tous les autres développeurs non concernés par ce
transport. Ces développeurs peuvent uniquement afficher les objets.
● Chaque employé qui est impliqué dans l'ordre de transport et modifie l'objet reçoit une
entrée correspondante dans la liste d'objets de sa tâche. L'entrée donne la possibilité de
déterminer l'employé qui peut modifier l'objet.
● Les objets sont débloqués lorsque l'ordre de transport est validé. Une fois cette étape
terminée, d'autres développeurs peuvent utiliser les objets qui sont à nouveau bloqués.

168 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion des processus logistiques logiciels dans l'environnement ABAP

Les modification des données du Customizing sont également enregistrées dans


Transport Organizer. Dans le cas du Customizing, les tables correspondantes sont
bloquées uniquement quand le processus de travail de blocage y accède. Il n'existe pas de
blocage d'objet pour le Customizing.

Transport Organizer met également à jour les versions des objets du Repository, ce qui
permet de comparer les versions précédentes et d'y accéder. De cette manière, vous pouvez
voir les anciennes versions des objets du Repository et recréer de nouvelles versions des
objets. La validation d'un ordre de transport génère une nouvelle version de l'objet du
Repository.

Ordres du Customizing

Figure 67: Exécution, validation et transport des ordres du Customizing

Un ordre du Customizing peut contenir des objets pour les données du Customizing
spécifiques au mandant, les données de base et altérables ainsi que les données utilisateur.
Seules les données du Customizing spécifiques au mandant sont transportées dans un ordre
du Customizing. Les données du Customizing inter-mandants sont transportées via des
ordres du Workbench.
Transport Organizer crée une tâche pour chaque employé concerné par l'ordre de transport.
Lorsqu'un employé affecte une activité IMG à l'ordre du Customizing, cet objet est enregistré
par son nom dans la tâche de cet employé. Ainsi, toutes les activités IMG associées qu'un
employé modifie sont regroupées dans la tâche.
Lorsque les employés terminent leur Customizing, ils valident leurs tâches. Cette validation
transfère les activités des tâches par nom à l'ordre du Customizing. Après validation des
tâches par tous les employés, le chef du projet de Customizing peut valider et exporter l'ordre
de transport dans son ensemble.
La structure des projets de Customizing et de développement est similaire. Les employés
concernés par les projets de Customizing sont le chef du projet de Customizing, qui crée et

© Copyright . Tous droits réservés. 169


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

valide les ordres du Customizing, et les membres de l'équipe de projet, qui effectuent le
Customizing et en affectent les données à un ordre du Customizing.
Les modification des données du Customizing sont également enregistrées dans Transport
Organizer. Dans le cas du Customizing, seules les entrées de table correspondantes sont
bloquées lors du traitement par le processus de travail de blocage.

Exportation et importation des objets du Repository

Figure 68: Transports dans une infrastructure à trois systèmes

Le transport des objets comprend l'exportation et l'importation. Les objets sont exportés
depuis le système de développement et importés dans des systèmes cibles tels que le
système d'assurance-qualité et le système de production. L'exportation des données du
système source est uniquement déclenchée si un ordre de transport est transportable.
Transport Organizer classe automatiquement un ordre de transport comme transportable ou
local selon les objets qu'il contient.
Quand un développeur termine le projet de développement, il valide la tâche correspondante.
Cette validation transfère les objets de la tâche dans l'ordre de transport. Quand tous les
membres de l'équipe ont validé leur tâche, le responsable du développement peut valider
l'ordre de transport, qui combine les objets du Repository ayant été créés ou modifiés
pendant le projet.
Quand un ordre est validé, les objets du Repository sont copiés de la base de données source
vers un répertoire central des transports au niveau du système d'exploitation. Ces actions
sont journalisées dans le journal des transports de l'ordre de transport.
L'importation des objets du Repository dans le système cible n'est pas automatique ; elle est
déclenchée par l'administrateur des transports dans le TMS (Transport Management
System). Les objets du Repository sont copiés du répertoire central des transports au niveau
du système d'exploitation dans la base de données système cible. Les journaux d'importation
peuvent être contrôlés pour vérifier que les objets ont bien été copiés.

170 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion des processus logistiques logiciels dans l'environnement ABAP

Remarque :
En termes techniques, une copie des données de la base de données du système
de développement est écrite dans le répertoire central des transports lors de
l'exportation de l'ordre de transport. Au cours de son importation, l'ordre de
transport archivé dans le répertoire central des transports est copié dans la base
de données du système cible.

Le répertoire central des transports se trouve dans un système de fichiers auquel tous les
systèmes appartenant à l'infrastructure du système ont un accès en écriture et en lecture.
Chaque système détermine l'emplacement du répertoire des transports à utiliser à l'aide du
paramètre de profil DIR_TRANS. L'emplacement par défaut du répertoire des transports
est /usr/sap/trans. Cet emplacement peut toutefois être adapté selon les besoins. Utilisez
plusieurs répertoires locaux des transports plutôt qu'un seul répertoire central uniquement
dans des cas exceptionnels. Le processus de transport est alors légèrement plus difficile,
mais cela peut s'avérer utile pour des raisons de sécurité ou de réseau.

Types d'ordres dans les systèmes SAP

Un système SAP utilise les types d'ordres suivants :


● Ordre de transport
Le terme ordre de transport est un terme générique qui peut être utilisé pour un ordre du
Workbench et du Customizing.
● Ordre du Workbench
Un ordre du Workbench contient des objets ou des options indépendants du mandant.
● Ordre du Customizing
Un ordre du Customizing contient des options dépendantes du mandant.
● Ordre de modification
Un ordre de modification décrit un type spécifique de demande ou d'ordre utilisé dans la
gestion des demandes de modification de SAP Solution Manager. L'ordre contient une
description de certaines modifications requises au sein d'un processus, d'une fonction ou
d'un paramètre au sein de l'organisation. Cet ordre peut se traduire par un travail effectué
par les développeurs de logiciel, des modifications du Customizing d'un système SAP ou
d'autres types de modifications organisationnelles ou techniques.
● Transport de consolidation
Un transport de consolidation est un ordre de transport transporté vers le système de
consolidation (système d'assurance-qualité).

© Copyright . Tous droits réservés. 171


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

Importation des ordres de transport

Figure 69: Importation des ordres de transport

Dans le système cible, vous pouvez afficher les ordres de transport qui sont prêts pour
l'importation dans le système avec la transaction STMS. Dans une infrastructure à trois
systèmes, l'ordre de transport est marqué pour l'importation dans le système suivant
(système d'assurance-qualité) lorsqu'il est exporté à partir du système de développement.
Vous pouvez afficher les ordres de transport prêts pour l'importation dans les systèmes en
aval dans le TMS (transaction STMS) en sélectionnant Synthèse → Imports dans l'écran SAP
Easy Access. La file d'attente des imports des systèmes concernés s'affiche alors. Pour
afficher des détails sur les files d'attente des imports, sélectionnez File d'attente des
imports → Afficher.
Un ordre d'importation dans les systèmes en aval est lancé manuellement par
l'administrateur des transports à l'aide du TMS du système SAP correspondant ou de la
transaction STMS.
Il existe plusieurs méthodes d'importation des ordres de transport dans le système cible.
Parmi les options d'importation disponibles, l'importation de tous les ordres de transport et
l'importation d'ordres de transport individuels sont le plus souvent utilisées. En cas
d'importation de tous les ordres de transport, tous les ordres de transport de la file d'attente
des imports sont sélectionnés et importés. En cas d'importation d'ordres de transport
individuels, ceux qui se trouvent dans la file d'attente des imports sont importés.
Ces options peuvent être exécutées en mode dialogue ou en arrière-plan.
Dans les deux cas, tous les objets sont d'abord importés par type, puis dans l'ordre des ordres
de transport de la file d'attente des imports. Les objets du Dictionnaire sont importés avant
les autres objets du Repository et les programmes similaires. L'ordre des ordres de transport
dans la file d'attente des imports du système d'assurance-qualité est identique à celui de
l'exportation à partir du système de développement. En comparaison, l'ordre dans la file
d'attente des imports du système de production correspond à l'ordre d'importation dans le
système d'assurance-qualité. La file d'attente des imports du système de production peut
donc être ordonnée différemment de celle du système d'assurance-qualité. Cette file

172 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion des processus logistiques logiciels dans l'environnement ABAP

d'attente des imports reflète l'ordre des importations dans le système d'assurance-qualité ;
elle est donc techniquement acceptée dans le système d'assurance-qualité.
Dans un système SAP, l'administrateur des transports lance les importations à l'aide du code
de transaction STMS. L'administrateur des transports accède à la file d'attente des imports
(Synthèse → Importations), sélectionne le système dans lequel doit avoir lieu l'importation,
puis sélectionne File d'attente des imports → Afficher. L'importation est lancée en cliquant sur
le bouton de commande Importer tous les ordres ou Importer ordre.
Techniquement, le programme exécutable du système d'exploitation TP est utilisé pour
l'exportation et l'importation. L'importation utilise toujours les fichiers de données générés et
archivés dans le répertoire central des transports lors de l'exportation.

Contrôle des transports

Figure 70: Contrôle des transports

Durant le transport, les étapes effectuées lors des différentes phases du transport sont
journalisées. Vous pouvez utiliser Transport Organizer pour contrôler les transports. La liste
des transports est affichée dans la partie droite de l'écran initial de Transport Organizer.
Le bouton de commande Transports vous permet d'obtenir un affichage hiérarchique des
ordres de transport validés et des étapes de transport correspondantes, organisés en
fonction des systèmes cibles.
La réussite ou l'échec des différentes étapes du transport peut être identifié(e) grâce à la
légende de couleur, au commentaire et au code retour en regard des étapes. Si des erreurs
surviennent au cours du transport, la cause est indiquée dans le journal des transports. En
double-cliquant sur une étape du transport, vous affichez le journal des transports
correspondant.
Toutes les étapes d'importation sont journalisées lors de l'importation effectuée par
l'administrateur des transports dans la transaction STMS. Vous pouvez afficher les
informations pertinentes directement dans le journal ou à l'aide de Transport Organizer.

Pour plus d'informations sur l'importation, appelez le journal système TP du système à


surveiller dans la transaction STMS et sélectionnez Synthèse → Importations (ou directement

© Copyright . Tous droits réservés. 173


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

le bouton de commande Synthèse des importations). Pour exécuter cette fonction,


sélectionnez le système à contrôler dans la synthèse des imports et affichez le journal
système en sélectionnant Saut → Journal système TP dans la file d'attente des imports. À
partir du journal système, vous pouvez effectuer une analyse supplémentaire des erreurs à
l'aide d'autres fichiers journaux.
Vous avez la possibilité de sélectionner la vue détaillée dans la file d'attente des imports
(Traiter → Afficher plus). Dans la colonne RC, double-cliquez sur le code retour pour accéder
directement au journal détaillé.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Transporter des objets de développement ABAP dans une infrastructure multi-systèmes

174 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 4
Sujet 3
Description des outils les plus importants
d'ABAP Workbench

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente divers outils du Workbench et leurs relations réciproques.

Exemple de gestion
En tant que développeur ABAP, familiarisez-vous avec les outils les plus importants d'ABAP
Workbench. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des modifications et adaptations de logiciels SAP ;
● Une compréhension du cycle de développement logiciel.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Différencier modifications, extensions et développement client dans l'environnement
ABAP

Modifications et adaptations du logiciel SAP

Figure 71: Ajustements d'ABAP Repository

© Copyright . Tous droits réservés. 175


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

Vous pouvez adapter le logiciel SAP AS ABAP à l'aide des fonctions du Customizing et en
créant ou modifiant des objets d'ABAP Repository.
Le logiciel SAP est un progiciel de gestion standard qui doit être adapté aux besoins
spécifiques de l'entreprise lors de son implémentation. Le processus d'adaptation du logiciel
aux besoins de l'entreprise s'appelle le Customizin. Il comprend à la fois les options
spécifiques au mandant et inter-mandants. Les systèmes SAP basés sur AS ABAP
comprennent un guide d'introduction spécial dans le système SAP, à savoir le Guide
d'implémentation de référence SAP (IMG), auquel il est possible d'accéder à l'aide du code de
transaction SPRO. Vous devrez peut-être répéter le Customizing à plus petite échelle lorsque
vous effectuerez une montée de version de votre système SAP.
Il n'est pas obligatoire de modifier les objets du Repository pour utiliser un système SAP.
Cependant, en fonction de vos besoins, vous pouvez modifier ou créer des objets individuels.

Plusieurs méthodes permettent les modifications ou les extensions d'ABAP Repository :


● Développements client
Dans un système SAP, les clients peuvent créer leurs propres objets du Repository comme
les tables, les programmes et les transactions. L'ensemble du développement client a lieu
dans l'espace nom client. Tous les objets créés par un client ont des noms d'un espace
nom spécifié. Ces noms commencent par la lettre Y ou Z. Cette convention d'appellation
s'applique aux programmes ABAP, aux tables, etc. Depuis plusieurs années, SAP fournit
aussi une méthode supplémentaire d'affectation unique globale des espaces noms
individuels. Exemple d'espace nom client : /<nomsociété>/.
● Extensions client
Pour ce type de modification, des objets client sont ajoutés au Repository.
Il existe dans le codage des emplacements spécifiques (appelés exits client) où les clients
peuvent compléter le système SAP standard avec leurs propres objets. Il existe également
une autre méthode moderne pour l'extension spécifique au client du système standard :
l'utilisation des BAdl (Business Add-Ins).
● Modifications du système SAP standard
Les modifications des objets SAP, tels que les programmes et les définitions de tables,
sont appelés des modifications. Le Repository fourni par SAP est non seulement étendu,
mais également modifié. Lorsque les clients effectuent une montée de version de leur
système ou importent des Support Packages, ils doivent vérifier ces modifications par
rapport au nouveau Repository. L'ajustement des modifications prend du temps.
L'utilisation de l'assistant de modification accélère nettement le processus.

176 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Description des outils les plus importants d'ABAP Workbench

Cycle de développement de logiciel

Figure 72: Cycle de développement de logiciel

Vous pouvez planifier et exécuter la totalité du cycle de développement du logiciel ABAP dans
le système SAP.
L'ABAP Workbench de SAP est un environnement de programmation permettant de
développer des solutions client/serveur de gestion à l'échelle de l'entreprise. SAP prend en
charge l'ensemble du cycle de développement de logiciel avec des outils de modélisation, de
programmation à l'aide du langage ABAP, de définition des données et structures de table et
de conception d'interfaces utilisateur graphiques. Une large gamme d'outils de test, de
réglage et de maintenance des logiciels est aussi disponible. Elle répond aux besoins de
développement au sein de grands groupes.
Dans la phase conceptuelle d'un projet, vous entrez les résultats de vos analyses dans le
modèle de données SAP. L'implémentation des modèles se fait sous forme de tables et de
programmes. Vous développez ensuite les composants individuels des programmes tels que
l'interface utilisateur et le code ABAP dans l'ordre qui vous convient avec les différents outils
de développement conçus pour chaque fonctionnalité. Il vous suffit de combiner les
différentes composantes en une application unique quand vous souhaitez l'exécuter. Le cycle
de développement se termine par les tests de programme et le transport dans le système de
production.
Outre les outils de développement, SAP fournit une bibliothèque de composantes logicielles
de gestion et utilitaires que vous pouvez incorporer facilement dans vos propres
programmes.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Différencier modifications, extensions et développement client dans l'environnement
ABAP

© Copyright . Tous droits réservés. 177


Chapitre 4
Sujet 4
Implémentation d'un programme ABAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente divers outils d'ABAP Workbench et leurs relations réciproques. Elle
présente également le langage de programmation ABAP et fournit des informations sur la
navigation dans le code source fourni par SAP. La leçon explique aussi comment écrire votre
propre programme court ABAP et définit le Dictionnaire ABAP.

Exemple de gestion
En tant que développeur ABAP, vous devez créer votre premier programme ABAP. Vous
devez aussi afficher les définitions de tables. Vous avez pour cela besoin des connaissances
suivantes :
● Une compréhension d'ABAP ;
● Une compréhension d'ABAP Workbench et de ses outils ;
● Une compréhension du Dictionnaire ABAP.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Expliquer les notions de base d'un programme ABAP

178 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Implémentation d'un programme ABAP

ABAP

Figure 73: Langage de programmation ABAP

ABAP est un langage de programmation développé par SAP. La plupart des applications de
gestion d'un système SAP sont écrites dans ABAP. Un programme ABAP comprend des
instructions individuelles commençant par un mot-clé et se terminant par un point.
Exemple de programme :
REPORT first report.
WRITE 'My first ABAP report!'.

L'exemple de programme contient deux instructions, une par ligne. Les mots-clés sont
REPORT et WRITE. Le programme affiche une liste. Ici, la liste contient la ligne : Mon premier
programme ABAP !
La figure illustre un extrait de programme ABAP. Dans les programmes ABAP, vous pouvez
utiliser des commandes ou mots-clés spéciaux pour créer des écrans de sélection (mot-clé
PARAMETERS), pour imprimer des listes (mot-clé WRITE) ou pour accéder au contenu des
tables (par exemple, en utilisant le mot-clé SELECT). L'instruction ABAP CALL SCREEN
appelle un écran (comprenant une image d'écran et sa logique d'exécution) défini dans
l'écran Screen Painter.
ABAP utilise des commandes SQL (Open Structured Query Language) pour accéder à la base
de données. Open SQL est composé d'un ensemble d'instructions ABAP qui exécutent des
opérations sur la base de données centrale du système SAP. Open SQL est utilisé de manière
identique pour toutes les plateformes de base de données prises en charge par les systèmes
SAP basés sur AS ABAP, c'est-à-dire que le type de base de données utilisé n'a aucun effet
sur le développement d'un programme.

Caractéristiques d'ABAP :

© Copyright . Tous droits réservés. 179


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

● Multilinguisme (les éléments de texte comme les en-têtes de listes et les textes des zones
de saisie sont sauvegardés séparément pour chaque langue prise en charge) ;
● Développement simple et efficace d'interfaces utilisateur graphiques ;
● Programmation orientée objet (ABAP Objects) ;
● Indépendance de la plateforme (à l'aide de Open SQL et de l'interface de base de
données) ;
● Accès efficace aux structures des données telles que tables, éléments de données, etc.

Outils d'ABAP Workbench

Figure 74: Exemples d'outils d'ABAP Workbench

Dans AS ABAP, vous utilisez ABAP Workbench, environnement de programmation graphique,


pour écrire des programmes d'application. ABAP Workbench vous permet d'utiliser des outils
de programmation, des boutons de commande, le menu contextuel (clic droit de la souris) ou
la navigation vers l'avant (double-clic sur un nom d'objet). Une application ABAP est, par
exemple, une transaction ou un programme.
Les outils d'ABAP Workbench sont disponibles dans l'écran SAP Easy Access en sélectionnant
Outils → ABAP Workbench → Développement.

Vous pouvez accéder à toute une gamme d'outils, notamment :


● Éditeur ABAP (transaction SE38 ou SE80) pour l'écriture de programmes ABAP ;

● Dictionnaire ABAP (transaction SE11) pour définir et décrire les tables, les éléments de
données, les objets de blocage, etc. ;
● Screen Painter (transaction SE51 dans le sous-répertoire Interface utilisateur) pour créer
des interfaces utilisateur interactives ;

180 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Implémentation d'un programme ABAP

● Function Builder (transaction SE37) pour créer et gérer les modules fonction (il s'agit de
modules indépendants du code ABAP ayant une interface d'entrée/sortie définie).

Les outils individuels du Workbench se combinent pour former un système intégré. Si vous
travaillez, par exemple, avec des objets de programme dans l'éditeur ABAP, celui-ci reconnaît
aussi les objets créés à l'aide d'autres outils. Un outil spécifique pour traiter un objet se lance
lorsque vous sélectionnez l'objet et double-cliquez dessus.
En travaillant dans le Workbench, vous rencontrerez des objets de développement et des
packages. Les objets de développement comme les programmes, les transactions ou les
définitions d'écrans sont des objets que vous pouvez traiter en utilisant ABAP Workbench. Un
package contient des objets de développement ayant un lien logique, par exemple tous les
objets d'une application spécifique.

Astuce :
Dans les versions précédentes, les packages s'appelaient des classes de
développement.

SAP fournit l'outil Object Navigator pour vous aider à organiser vos processus de
développement avec ABAP Workbench. Il permet un accès simple et uniforme aux objets du
Repository et aux outils de développement correspondants. Object Navigator est accessible à
l'aide de la transaction SE80. Vous pouvez aussi sélectionner Outils → ABAP
Workbench → Synthèse → Object Navigator.

Accès au code source ABAP

Figure 75: Navigation vers le code source

SAP fournit le code source de tous les programmes ABAP. Vous pouvez afficher le code et
l'utiliser notamment comme modèle pour vos propres programmes.
Dans toutes les applications, vous pouvez sélectionner Système → Statut, puis double-cliquer
pour naviguer vers l'outil approprié d'ABAP Workbench. Le Workbench affiche l'objet
sélectionné dans l'outil approprié, à condition que vous disposiez des droits d'accès
nécessaires.

© Copyright . Tous droits réservés. 181


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

Création de programmes ABAP à l'aide de l'éditeur ABAP

Figure 76: Traitement des programmes ABAP à l'aide de l'éditeur ABAP

Vous pouvez utiliser l'éditeur ABAP (transaction SE38 ou le lien dans l'Object Navigator,
transaction SE80) pour créer et traiter des programmes. Les programmes ABAP sont stockés
dans le système SAP sous forme d'entrées dans des tables de base de données.
Pour créer un programme, saisissez un titre de programme et des attributs. Ces attributs
comprennent le type de programme (par exemple, programme exécutable), le statut (par
exemple, programme de test) et la composante applicative. Quand vous sauvegardez un
programme, vous devez aussi l'affecter à un package.
Une fois que ces activités sont terminées, vous pouvez écrire votre propre programme en
utilisant l'éditeur ABAP.

Éditeur ABAP
L'éditeur ABAP fournit des fonctions variées, dont un contrôle de syntaxe et une option de
mise en majuscules des mots-clés ABAP. Vous pouvez aussi afficher une aide syntaxique
pour un mot-clé ABAP en positionnant le curseur sur le mot-clé et en appuyant sur F1. SAP
vous recommande de développer les programmes ABAP en utilisant exclusivement l'éditeur
ABAP. L'éditeur ABAP vous permet de naviguer vers les autres outils de l'environnement de
développement, comme le Dictionnaire ABAP, le Screen Painter et le Menu Painter en double-
cliquant sur les objets du Repository dans le codage.
Si vous créez ou modifiez un programme (ou un objet de développement), puis le
sauvegardez, une version inactive du programme (ou de l'objet de développement) est
toujours sauvegardée dans l'ABAP Repository, ce qui donne la possibilité de continuer le
développement du programme sans modifier le système actif. Jusqu'à l'activation de la
version inactive du programme (ou de l'objet), tous les appels du programme (ou de l'objet)
utilisent la dernière version active au lieu de la version que vous utilisez.
Activez un objet du Repository pour le rendre disponible dans le système. L'activation de
l'objet en crée une version active qui est ensuite utilisée si, par exemple, un utilisateur
souhaite exécuter un programme.

182 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Implémentation d'un programme ABAP

Vous pouvez exécuter votre programme dans l'éditeur ABAP en utilisant le traitement direct
(touche F8). Cette action exécute la version inactive de votre programme à des fins de test.

Astuce :
Vous trouverez une liste complète d'exemples de programmes à tester en
utilisant le code de transaction ABAPDOCU.

Dictionnaire ABAP
Le Dictionnaire ABAP est une composante centrale d'ABAP Workbench, qui contient à la fois
les définitions commerciales et techniques et les descriptions des données SAP.
L'environnement d'exécution ABAP, comme l'interpréteur et le processeur d'écran ABAP,
accède aux informations du Dictionnaire ABAP.
Le Dictionnaire ABAP permet de décrire et de gérer de manière centralisée toutes les
définitions de données utilisées par le système SAP. Le Dictionnaire ABAP est un dictionnaire
actif entièrement intégré à l'environnement SAP de développement et d'exécution. Les
informations du Dictionnaire ne sont créées qu'une seule fois, mais sont disponibles à tout
moment dans l'ensemble du système. Le dictionnaire ABAP (transaction SE11) fournit
automatiquement toutes les informations ayant été créées ou modifiées, ce qui garantit que
les objets d'exécution sont à jour et que les données sont cohérentes et sécurisées.

Les objets du Dictionnaire ABAP peuvent être subdivisés en :

● Définitions d'objets de base de données (tables, vues, etc.) ;


● Définitions de types (structures, types de tables, etc.) ;
● Définitions de services (aide F1, aide F4, objets de blocage, etc.).

Types d'objets du Dictionnaire ABAP


Les tables, vues, objets de blocage et domaines sont des types d'objets importants du
dictionnaire ABAP.

Explication des différents types d'objets :


● Tables
La définition des tables du dictionnaire ABAP est indépendante de la base de données. Elle
sert de base pour la création d'une table ayant la même structure dans la base de données
sous-jacente.
● Vues
Il s'agit des vues logiques d'une ou plusieurs tables. Les structures de vues sont définies
dans le dictionnaire ABAP. Elles servent de base pour la création d'une vue de la base de
données.
● Objets de blocage
Les objets de blocage coordonnent les tentatives d'accès au même ensemble de données
par plusieurs utilisateurs. Les modules fonction sont générés à partir de la définition des
objets de blocage dans le Dictionnaire ABAP. Les utilisateurs peuvent les utiliser dans les
programmes d'application.

© Copyright . Tous droits réservés. 183


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

● Domaines
Les domaines sont utilisés pour regrouper les zones ayant des objectifs techniques ou
commerciaux similaires. Un domaine définit la plage de valeurs de l'ensemble des zones de
tables et des membres de structure se référant à ce domaine.

Le dictionnaire ABAP fournit aussi la documentation (aide F1) et l'aide à la saisie (aussi
appelée aide F4) pour une zone d'un écran de saisie.

Importance du dictionnaire ABAP

Figure 77: Importance du dictionnaire ABAP

L'intégration du dictionnaire ABAP dans l'exécution du programme est basée sur la méthode
interprétative de l'environnement d'exécution AS ABAP. Au lieu d'utiliser la version originale
d'un programme ABAP, le processeur ABAP interprète un objet d'exécution généré à partir du
texte de programme avant sa première exécution. Les objets d'exécution sont générés
automatiquement avant l'exécution d'un programme si une comparaison d'horodatage révèle
qu'ils ne sont plus cohérents avec le statut actuel du dictionnaire ABAP.
Le Dictionnaire ABAP permet également de gérer les tables de base de données pertinentes
pour le système SAP. Vous n'avez pas besoin de posséder de connaissances approfondies
spécifiques de la base de données pour le développement d'applications. Le dictionnaire
ABAP transfère les définitions de tables d'exécution au niveau de la base de données.
L'interaction entre le Dictionnaire ABAP et l'environnement de développement ou d'exécution
est illustrée dans la figure.

Astuce :
Remarque : chaque système de base de données contient également un
dictionnaire. Il ne s'agit pas du dictionnaire traité dans cette leçon.

184 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Implémentation d'un programme ABAP

Définition de table et concept de domaine à deux niveaux

Figure 78: Définition de table et concept de domaine

Vous pouvez définir les tables d'une base de données indépendamment dans le Dictionnaire
ABAP. Quand vous activez la table, un système crée une définition physique de table dans la
base de données sur la base de la définition de table sauvegardée dans le Dictionnaire ABAP.
La définition de table du Dictionnaire ABAP est convertie en définition pour la base de
données utilisée.
Une table est une matrice bidimensionnelle composée de colonnes (zones) et de lignes
(entrées). Une table possède un nom et des attributs. Chaque table comporte une clé
primaire qui est une combinaison de colonnes identifiant de manière unique chaque ligne de
la table. Les valeurs de clé primaire sont donc uniques dans une table.
Une zone n'est pas un objet indépendant, elle dépend d'une table et peut uniquement être
gérée dans cette table.
Vous pouvez utiliser les domaines et les éléments de données pour définir les zones d'une
table. Un domaine est utilisé pour définir techniquement une zone de table. Par exemple, la
longueur et le type de zone, les attributs d'édition et les restrictions des valeurs possibles
(valeurs fixes) sont définis dans le domaine.
Les éléments de données sont utilisés pour décrire les attributs sémantiques d'une zone dans
le contexte d'une table. Dans un élément de données, vous pouvez par exemple définir une
description synthétique d'une zone de table qui sera affichée à l'écran quand vous appelez
l'aide F1. L'élément de données vous permet également de spécifier le texte d'écran de la zone
de saisie (par exemple, descripteur de zone : Aéroport de destination).
Le concept de domaine à deux niveaux (composé du niveau élément de données et du niveau
domaine) permet de définir et de gérer les attributs de zones techniques au niveau du
domaine. Un domaine peut transmettre ses attributs de zone à n'importe quel nombre de
zones. Lors de la modification des attributs de zone, vous modifiez le domaine, mais pas les
zones individuelles. Les zones basées sur le même domaine garantissent que les valeurs de
zone sont correctement renseignées et sans conversion.

© Copyright . Tous droits réservés. 185


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

Les tables, les éléments de données et les domaines sont gérés de manière centralisée dans
le Dictionnaire ABAP.

Astuce :
Si vous souhaitez vérifier où une définition de données particulière (élément de
données, domaine, table, ou autre) est utilisée dans le système SAP, vous
pouvez consulter la liste des cas d'emploi correspondants dans la transaction
SE11.

La figure illustrant une définition de table et le concept de domaine utilise comme exemple la
table SPFLI du modèle de données de vol. Cette table gère les vols (par exemple, vol XY de A à
B). La table contient des zones pour l'aéroport de départ (AIRPFROM) et l'aéroport de
destination (AIRPTO) car il s'agit de deux choses différentes dans un contexte de gestion.
Deux éléments de données sont définis : S_FROMAIRP et S_TOAIRP. Cependant, comme les
deux colonnes contiennent les noms des aéroports, les deux éléments de données font
référence au même domaine, S_AIRPID. Le type technique du domaine est CHAR et sa
longueur est de trois caractères.

Modélisation dans le Dictionnaire ABAP

Figure 79: Modélisation dans le Dictionnaire ABAP

La figure illustre la modélisation de données (entité/relations entre les tables) dans le


Dictionnaire ABAP. SAP fournit des modèles de données pour certaines applications. Ces
modèles peuvent être affichés à l'aide de la transaction SD11. Les modèles affichent les
entités et leurs relations. Les entités sont les tables du Dictionnaire ABAP.

186 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 4
Exercice 10
Accès aux objets d'ABAP Repository et édition

Exemple de gestion
En tant que développeur ABAP, vous créez un programme ABAP. Vous pouvez afficher les
définitions et le contenu des tables associées au programme.
Contrôlez vos ordres de transport et vos tâches Validez ensuite la tâche et écrivez un petit
programme ABAP.
Effectuez cet exercice dans le système DCC.
Tâche 1
Utilisez les ordres de transport et identifiez le nombre de tâches qui vous sont affectées.

1. Affichez tous les ordres de transport qui vous sont affectés.

Combien de tâches sont affectées à ces ordres ?


__________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________

Tâche 2
Écrivez un petit programme ABAP et dans l'éditeur ABAP, écrivez un programme ABAP qui
édite une ligne de texte.

1. Lancez l'éditeur ABAP (transaction SE38 ou SE80) et nommez votre programme


ZPROGRAM_##, où ## est votre numéro de groupe, puis sauvegardez vos données.
Définissez les attributs suivants pour votre programme :

Nom de zone ou type de données Valeur


Type Programme exécutable
Statut Programme de test
Application Inter-applications

2. Dans l'écran de sélection qui apparaît, sélectionnez le bouton de commande Objet local ou
saisissez le nom d'un package indiqué par votre animateur.
Si vous ne sauvegardez pas votre programme comme objet local, vous devez indiquer un
ordre de transport.
Pour ce faire, sélectionnez l'ordre que vous avez affiché dans la tâche 1.

© Copyright . Tous droits réservés. 187


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

3. L'action de l'étape 2 vous amène à l'éditeur ABAP, où vous pouvez écrire votre texte de
programme (si nécessaire, après avoir sélectionné Afficher ↔ Modifier).
Sélectionnez le bouton de commande Retour après le point final (.) de la ligne.
REPORT ZPROGRAMM_##.
Passez ensuite à la ligne suivante et saisissez un texte, par exemple :
write 'C'est mon premier programme ABAP !'.

Attention :
Utilisez des guillemets simples (') et non doubles (")dans cette ligne.

4. Sélectionnez ensuite les boutons de commande suivants dans l'ordre indiqué :


● Sauvegarder
● Contrôler
● Activer
● Direct (F8)

Votre programme ABAP doit s'exécuter sans erreur.


Les descriptions des boutons de commande sont les suivantes :
Bouton de commande Description
Sauvegarder Sauvegarde le programme dans la base de
données.
Contrôler Exécute un contrôle de syntaxe.
Activer Génère un objet d'exécution pour que le
programme généré puisse aussi être
exécuté par d'autres personnes en dehors
d'ABAP Workbench.

Félicitations, vous avez créé votre premier programme ABAP !

Tâche 3
Validez votre tâche pour l'ordre de transport.

1. Utilisez le Transport Organizer pour valider votre tâche pour l'ordre de transport.

188 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 4
Solution 10
Accès aux objets d'ABAP Repository et édition

Exemple de gestion
En tant que développeur ABAP, vous créez un programme ABAP. Vous pouvez afficher les
définitions et le contenu des tables associées au programme.
Contrôlez vos ordres de transport et vos tâches Validez ensuite la tâche et écrivez un petit
programme ABAP.
Effectuez cet exercice dans le système DCC.
Tâche 1
Utilisez les ordres de transport et identifiez le nombre de tâches qui vous sont affectées.

1. Affichez tous les ordres de transport qui vous sont affectés.

Combien de tâches sont affectées à ces ordres ?


__________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________

Si votre animateur a créé un ordre de transport pour tous les participants, vous verrez une
entrée pour l'ordre de transport avec plusieurs tâches (une pour chaque groupe de
participants).

a) Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez Outils → ABAP


Workbench → Synthèse → Transport Organizer ou exécutez la transaction SE09.

b) Dans l'écran Transport Organizer, vérifiez que votre nom est entré dans la zone
Utilisateur et que la case Ordres du Workbench est cochée.

c) Utilisez le bouton de commande Afficher pour afficher les ordres de transport qui vous
sont affectés en tant que développeur.
Si votre animateur a créé un ordre de transport pour tous les participants, vous verrez
une entrée pour l'ordre de transport avec plusieurs tâches (une pour chaque groupe
de participants).

Tâche 2
Écrivez un petit programme ABAP et dans l'éditeur ABAP, écrivez un programme ABAP qui
édite une ligne de texte.

1. Lancez l'éditeur ABAP (transaction SE38 ou SE80) et nommez votre programme


ZPROGRAM_##, où ## est votre numéro de groupe, puis sauvegardez vos données.
Définissez les attributs suivants pour votre programme :

© Copyright . Tous droits réservés. 189


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

Nom de zone ou type de données Valeur


Type Programme exécutable
Statut Programme de test
Application Inter-applications

a) Appelez l'éditeur ABAP (exécutez la transaction SE38 ou sélectionnez Outils → ABAP


Workbench → Développement → Éditeur ABAP).

b) Saisissez le nom de votre programme ZPROGRAMM_## et sélectionnez le bouton de


commande Créer.
Créez le programme avec un titre explicite et des attributs spécifiques.

c) Sauvegardez vos données.

2. Dans l'écran de sélection qui apparaît, sélectionnez le bouton de commande Objet local ou
saisissez le nom d'un package indiqué par votre animateur.
Si vous ne sauvegardez pas votre programme comme objet local, vous devez indiquer un
ordre de transport.
Pour ce faire, sélectionnez l'ordre que vous avez affiché dans la tâche 1.
a) Pour connaître la procédure, reportez-vous à l'exercice.

3. L'action de l'étape 2 vous amène à l'éditeur ABAP, où vous pouvez écrire votre texte de
programme (si nécessaire, après avoir sélectionné Afficher ↔ Modifier).
Sélectionnez le bouton de commande Retour après le point final (.) de la ligne.
REPORT ZPROGRAMM_##.
Passez ensuite à la ligne suivante et saisissez un texte, par exemple :
write 'C'est mon premier programme ABAP !'.

Attention :
Utilisez des guillemets simples (') et non doubles (")dans cette ligne.

a) Pour connaître la procédure, reportez-vous à l'exercice.

4. Sélectionnez ensuite les boutons de commande suivants dans l'ordre indiqué :


● Sauvegarder
● Contrôler
● Activer
● Direct (F8)

Votre programme ABAP doit s'exécuter sans erreur.


Les descriptions des boutons de commande sont les suivantes :
Bouton de commande Description
Sauvegarder Sauvegarde le programme dans la base de
données.

190 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Implémentation d'un programme ABAP

Bouton de commande Description


Contrôler Exécute un contrôle de syntaxe.
Activer Génère un objet d'exécution pour que le
programme généré puisse aussi être
exécuté par d'autres personnes en dehors
d'ABAP Workbench.

Félicitations, vous avez créé votre premier programme ABAP !

Tâche 3
Validez votre tâche pour l'ordre de transport.

1. Utilisez le Transport Organizer pour valider votre tâche pour l'ordre de transport.
a) Accédez à nouveau au Transport Organizer (sélectionnez Outils → ABAP
Workbench → Synthèse → Transport Organizer) ou exécutez directement le code de
transaction SE09 dans l'écran SAP Easy Access.

b) Dans l'écran Transport Organizer, sélectionnez votre ordre de transport, qui est défini
comme modifiable et sélectionnez le bouton de commande Afficher individuellement.

c) Dans l'écran Transport Organizer : ordres, sélectionnez la tâche à valider, puis le


bouton de commande Libérer directement.

Astuce :
Il se peut que vous deviez d'abord créer la documentation pour cette
tâche.
Pour ce faire, double-cliquez sur votre tâche.
Passez ensuite à la page à onglet Documentation et, en mode de
modification, saisissez une description significative pour votre tâche.
Sélectionnez ensuite le bouton de commande Retour.

© Copyright . Tous droits réservés. 191


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Expliquer les notions de base d'un programme ABAP

192 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 4
Sujet 5
Présentation de SAP NetWeaver Development
Infrastructure

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon propose une synthèse des étapes que le développeur doit effectuer pour exécuter
une application Java. Elle présente aussi SAP NetWeaver Development Infrastructure (NDWI)
et le Change and Transport System étendu (CTS +), qui permet le transport des objets non
ABAP avec le Change and Transport System (CTS) d'AS ABAP.

Exemple de gestion
Votre société utilise des systèmes SAP basés sur la plateforme technologique SAP
NetWeaver et envisage de développer ses propres applications Java. En tant que membre de
l'administration du système, vous voulez avoir une vue d'ensemble de l'infrastructure de
développement fournie par SAP à cet effet. Vous avez pour cela besoin des connaissances
suivantes :
● Une compréhension des composantes de NWDI ;
● Une compréhension de l'intégration de NWDI dans le CTS étendu.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Planifier l'infrastructure de développement pour le développement de Java
● Planifier l'utilisation de NWDI et du CTS étendu

© Copyright . Tous droits réservés. 193


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

Langage de programmation Java

Figure 80: Du développement à l'exécution d'une application Java

Java est un langage de programmation orienté objet, similaire à C++ ou C#. Cependant, Java
n'est pas totalement orienté objet. Les types de données de base comme int et booléennes,
par exemple, ne sont pas des objets.
Java offre la possibilité d'écrire des classes qui peuvent être exécutées dans plusieurs
environnements d'exécution. De cette manière, il est par exemple possible d'exécuter des
applets dans les navigateurs Web qui prennent en charge Java. Java possède une importante
bibliothèque de classes. Cette bibliothèque fournit aux programmeurs une interface uniforme
et indépendante du système d'exploitation (interface de programmation d'applications
(API)).
Le code source écrit dans Java est d'abord traduit par le compilateur Java javac dans un code
intermédiaire indépendant de l'architecture, le pseudo-code. Un fichier de classe est créé à
partir de chaque fichier source (fichier .java). Ce pseudo-code ne peut pas être exécuté
directement. Le code est interprété et exécuté par une machine virtuelle ou compilé et
exécuté comme code processeur natif au moment de l'exécution.

Environnement d'exécution Java

L'environnement d'exécution Java comporte les composants principaux suivants :


● Les chargeurs de classes sont utilisés pour charger toutes les classes nécessaires à
l'exécution d'un programme. Ils pilotent la fourniture fiable des informations de classe à la
Java Virtual Machine (JVM).
● Les vérificateurs de pseudo-code sont utilisés pour contrôler si les classes chargées sont
compatibles avec la spécification de la machine virtuelle. Ce contrôle évite à la JVM
d'exécuter tout pseudo-code invalide.

194 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Présentation de SAP NetWeaver Development Infrastructure

● La JVM est utilisée pour contrôler l'indépendance de la plateforme Java Enterprise Edition
(Java EE) par rapport au matériel et au système d'exploitation.

Lors de l'exécution d'un programme Java, un Java Runtime Environment (JRE) est requis. Le
JRE comprend la JVM, les interfaces standard Java et les autres composants requis pour
l'exécution des applications et des applets Java.

Astuce :
Java EE est un ensemble de règles devant être respectées par les applications
pour que ces dernières puissent être considérées comme conformes à Java EE
et exécutées sur un serveur Java EE (qui doit également être conforme à ces
règles).

Kit de développement progiciel Java

Figure 81: Kit de développement Java

Par rapport au JRE, le kit de développement progiciel Java (également appelé Kit de
développement Java (JDK) ou Software Development Kit (SDK)) inclut des outils
supplémentaires de développement d'applications Java. Ces outils incluent notamment le
compilateur Java et le débogueur Java.
Un environnement de développement intégré (IDE) est utilisé pour développer les
programmes propres aux clients. Il prend en charge le développement des applications Java
EE. Ceci constitue le SDK.

© Copyright . Tous droits réservés. 195


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

Application Java EE

Figure 82: Application Java EE

Java EE (Java Platform, Enterprise Edition) est une norme qui permet de développer et
d'exécuter des applications Java distribuées multiniveau à l'aide de composantes modulaires.
L'architecture Java EE est composée de 3 couches (niveaux) : couche de présentation,
couche intermédiaire et couche de backend. La couche de backend peut être un système de
fichiers, une base de données (autonome) ou un système Enterprise Resource Planning.
Plusieurs clients comme les navigateurs Web ou les applications Java peuvent être utilisés
dans la couche de présentation. La couche intermédiaire contient le serveur Java EE, qui joue
un rôle central dans le contexte de ce modèle à trois niveaux. La logique d'application et la
logique de présentation de serveur sont séparées sur le serveur Java EE. Le serveur Java EE
accepte les requêtes de la couche de présentation, exécute la logique de gestion des
applications et, si nécessaire, échange les données avec la couche de back-end.
La communication entre le serveur Java EE et le frontend est principalement basée sur les
normes Web comme HTTP, HTML ou XML. Le serveur Java EE peut utiliser les JavaServer
Pages (JSP) et les servlets Java pour générer des pages HTML ou des données XML. Les
servlets sont des classes Java qui traitent les requêtes et peuvent générer des réponses de
manière dynamique sous la forme de pages HTML. Les JavaServer Pages sont des
documents texte qui décrivent comment une requête HTTP doit être traitée pour générer une
réponse HTTP. Une JSP est composée de modèles, avec des commandes, des éléments de
script et éventuellement des balises. Cela permet au développeur d'inclure du code Java dans
une page HTML, qui est converti en servlet par le Web Container. Les JSP et les servlets
s'exécutent dans un conteneur pour les composants Java EE Web (Web Container), qui fait
partie du serveur Java EE.
Les applets peuvent être intégrés dans les pages HTML qui sont envoyées au navigateur. Un
applet est une petite application Java qui est exécutée sur la Java Virtual Machine du client
(c'est-à-dire dans le navigateur Web).

196 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Présentation de SAP NetWeaver Development Infrastructure

Différences entre les développements ABAP et Java dans l'environnement SAP

Figure 83: Environnement J2EE - Développement décentralisé

Compte tenu des différences dans les philosophies de développement d'ABAP et de Java, il
est relativement difficile de comparer les processus de développement.

Le processus de développement dans l'environnement ABAP est le suivant :


● Les développeurs se connectent à un système de développement comme le système de
développement pour les applications CRM.
● Ils travaillent dans ce système de développement avec l'aide d'ABAP Workbench en tant
qu'environnement de développement ABAP intégré.
● Les développeurs n'ont que la SAP Graphical User Interface (SAP GUI) installée sur leur
PC. L'environnement d'exécution pour le premier test des applications écrites (également
dans le cadre des programmes d'autres développeurs) est le système de développement
central.

Le processus de développement dans l'environnement Java est le suivant :


● Les développeurs sont habitués au développement décentralisé.
● Chaque développeur a un environnement d'exécution local, en plus de l'environnement de
développement, sur son ordinateur. Un développeur peut donc développer et tester une
application localement, indépendamment de ses collègues.
● Les applications des développeurs sont combinées dans un système central une fois le
développement terminé (ou à d'autres moments spécifiques).

© Copyright . Tous droits réservés. 197


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

SAP NetWeaver Developer Studio

Figure 84: SAP NetWeaver Developer Studio

SAP NetWeaver Developer Studio est un environnement pour développer des applications
Java multiniveau. L'environnement de développement est basé sur le produit open source
Eclipse. L'architecture ouverte de plug-in d'Eclipse fournit une plateforme adéquate qui peut
être étendue avec des fonctions spéciales.
SAP NetWeaver Developer Studio fournit, pour tous les aspects du développement
d'applications, une gamme d'outils dont certains sont listés ci-dessous à titre d'exemple :
● Composite Application Framework (CAF) est une plateforme standardisée pour
développer des applications composites.
● Les outils Java EE sont des outils pour créer des applications Java EE comme Enterprise
JavaBeans.
● SAP Development and Modeling Infrastructure (MOIN) contient notamment un Design
Time Repository (Enterprise) qui gère le contenu requis pour la modélisation.

L'avantage de ces outils de développement réside dans leur intégration continue à SAP
NetWeaver Development Infrastructure (NWDI). Tous les objets de développement créés
peuvent donc être stockés et gérés dans un System Repository central, le Design Time
Repository (DTR). Ces objets peuvent être créés dans un processus de création automatisé à
l'aide de Component Build Service (CBS), ajoutés à la gestion des modifications et distribués
via un processus de logistique logicielle défini.
Eclipse fournit tous les outils nécessaires pour développer des programmes Java. Pour les
projets Java, d'autres fonctions non fournies par Eclipse sont nécessaires dans
l'environnement SAP comme l'intégration au serveur d'application.

SAP NetWeaver Developer Studio fournit une gamme d'outils pour tous les aspects du
développement d'application, qui sont les suivants :
● Les outils de service Web peuvent être utilisés pour développer les interfaces Web ;

198 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Présentation de SAP NetWeaver Development Infrastructure

● Les outils Java EE sont utilisés pour créer des applications Java EE, comme les
applications d'Enterprise Java Beans ;
● Les outils Java Dictionary ou d'autres outils de persistance prennent en charge l'accès aux
données.

Les outils de développement sont parfaitement intégrés dans l'infrastructure SAP NWDI.
Tous les objets de développement créés peuvent donc être stockés et gérés dans un System
Repository central, le Design Time Repository (DTR). Un processus de création automatique
est réalisé dans le repository en utilisant le Component Build Service (CBS), qui est affecté à
la gestion des modifications (CM) et enfin distribué par le biais d'un processus de logistique
logicielle défini.

Architecture de SAP NetWeaver Development Infrastructure

Figure 85: Synthèse de NWDI

La figure montre l'architecture de NWDI avec le CTS étendu.


SAP NetWeaver Developer Studio fournit l'accès à NWDI. NWDI est composé d'un
environnement de développement intégré (IDE) sur les systèmes des développeurs et de
services sur serveurs, ce qui permet de fournir de manière centralisée un environnement
cohérent aux équipes de développement et de prendre en charge le développement de
logiciel pendant tout le cycle de vie d'un produit.
L'infrastructure centrale contient DTR, CBS, Change Management Services (CM Services) et
le serveur de noms dans le cadre du System Landscape Directory (SLD).
DTR permet une gestion des versions du code source et donc le développement partagé de
logiciels entre les équipes ainsi que le transport et la réplication des sources.
CBS est utilisé pour la création centralisée du texte source. L'opération de création pour les
développeurs est intégrée dans SAP NetWeaver Developer Studio. Pour le processus de
création, CBS communique automatiquement avec DTR. Pour le traitement ultérieur, CBS
communique avec la logique système de Change Management (CM) Services.

© Copyright . Tous droits réservés. 199


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

CBS fournit les fonctions clés suivantes :


● Création à la demande ;
● Stockage centralisé des résultats de création et des outils de création ;
● Activation d'objets d'application.

Les Change Management Services (CM) sont utilisés pour l'administration centrale de
l'infrastructure de développement Java. Les fonctions de CM Services sont étroitement
interconnectées avec DTR, CBS et SLD.

Astuce :
À partir du package d'extension 1 de SAP NetWeaver 7.0, SAP fournit CM
Services. L'intégration étroite de CM Services avec le mécanisme du CTS étendu
vous permet désormais de gérer vos configurations de développement en même
temps que votre infrastructure de transport via le système CTS central. CM
Services succède au CMS, qui est désormais en mode de maintenance.

CTS est utilisé pour le transport des modifications dans les systèmes suivants. À partir de
SAP NetWeaver 7.0, CTS est capable de transporter des modifications non ABAP, comme les
applications Java.
Le développement de logiciel au niveau mondial implique une méthode exempte de conflits
pour la création des noms des objets logiciels. Sans une telle méthode, les différentes équipes
peuvent utiliser accidentellement les mêmes noms pour des objets logiciels dont l'utilisation
est différente. Si les objets logiciels sont ensuite combinés dans le même environnement
d'exécution, un simple conflit de noms peut entraîner la désactivation d'applications. Pour
éviter les conflits de noms, SLD fournit un service de réservation de nom (serveur de noms)
qui permet de réserver des noms uniques à l'échelle mondiale.

Composantes NWDI

La table suivante récapitule les composantes NWDI et leurs propriétés de


caractéristiques :

Composantes NWDI Propriétés


DTR Administration centrale et versionnement du
code source
CBS ● Création à la demande
● Stockage centralisé des résultats de
création et des outils de création
● Activation d'objets d'application

CTS ● Administration centrale de l'ensemble de


l'infrastructure de transport
● Transports entre les niveaux de
développement individuels (système de
développement, système d'assurance-
qualité et système de production)

200 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Présentation de SAP NetWeaver Development Infrastructure

Composantes NWDI Propriétés


CM Services Exportation des applications Java qui sont
développées à partir de SAP NetWeaver
Developer Studio vers CTS
SLD Synthèse des systèmes, des produits
installés et des versions des logiciels
(versions et Support Packages)
Service de noms Prévention des conflits de noms

Caractéristiques spéciales pour le développement d'une version SAP qui utilise une
version différente du SDK que le système NWDI SAP
Si SAP NetWeaver Development Infrastructure (NWDI) doit prendre en charge le
développement d'applications Java pour différentes versions AS Java, différentes versions du
Java Development Kit (JDK) peuvent être requises pour créer les applications.
Les applications pour SAP Web AS Java 6.40 ou AS Java 7.0x sont basées sur JDK 1.4.2 ; les
applications pour SAP NetWeaver 7.3x, d'autre part, sont basées sur la version 1.6 du JDK.
Par conséquent, pour le développement d'applications basées sur SAP NetWeawer 7.0x et
antérieures, JDK 1.4.2 (qui est responsable de la création centrale) doit être fourni pour le
Component Build Service (CBS) du système SAP NWDI (basé lui-même sur AS Java 7.3x),
avec JDK 1.6, qui est requis pour l'installation du système SAP NWDI. Ce JDK doit aussi être
installé au niveau du système d'exploitation de l'hôte SAP NWDI.

Comparaison des outils de développement pour AS ABAP et AS Java


Pour développer et exécuter les applications, quel que soit le langage de programmation
choisi, vous avez besoin au moins d'un éditeur, d'un compilateur ou d'un interpréteur et d'un
environnement d'exécution. Si les applications doivent être exécutées sur d'autres
ordinateurs lors d'une étape ultérieure, il vous faut en plus un mécanisme de transport (qui
peut consister en un simple processus de copier-coller). Un système d'administration et de
versionnement pour le code source est également souhaitable, en particulier pour au
développement impliquant plusieurs développeurs.
Toutes ces exigences sont satisfaites dans le domaine AS ABAP. L'Object Navigator
(transaction SE80) est disponible comme éditeur (point d'accès). ABAP est un langage
interprété. L'interpréteur ABAP est un composant de chaque processus de travail ABAP. Le
noyau ABAP (instance) fonctionne donc à la fois comme interpréteur et comme
environnement d'exécution. L'ABAP Transport Management System (TMS), transaction
STMS, est disponible pour le transport entre les environnements de développement et de
production. L'ABAP Workbench fournit un versionnement pour le code source dans le
système de développement correspondant.
Dans le Java Software Development Kit, un compilateur (javac) et un environnement
d'exécution (le JVM) sont fournis. Cependant, il n'y a pas d'éditeur, de système
d'administration du code source ni de mécanisme de transport. Ces domaines ne sont pas
spécifiés précisément dans le standard Java. Les développeurs Java doivent donc utiliser les
outils disponibles sur le marché (pour les éditeurs, par exemple) ou développer leurs propres
outils et processus (pour les mécanismes de transport, par exemple).
NWDI fournit un éditeur, un système d'administration pour le code source et un mécanisme
de transport.

© Copyright . Tous droits réservés. 201


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

Différence entre les développements ABAP et Java dans l'environnement SAP

La table suivante répertorie les différences entre les développements ABAP et Java dans
un environnement SAP :

Outils de développement AS ABAP AS Java


Éditeur Object Navigator (SE80) SAP NetWeaver Developer
Studio
Compilateur ou interpréteur Noyau (instance) CBS
Environnement d'exécution Noyau (instance) Noyau (instance)
Administration et Versionnement dans le DTR
versionnement du code système de développement
source
Mécanisme de transport Transport Organizer (SE09) CM Services
(partie exportation)
Mécanisme de transport Transport Management Transport Management
(partie importation) System (STMS) System (STMS)

SAP NetWeaver Developer Studio est utilisé en tant qu'éditeur et DTR fonctionne comme un
système central pour l'administration et le versionnement du code source. Le TMS d'AS
ABAP est utilisé pour le transport du système de développement vers d'autres systèmes. En
plus de ces composantes, CBS permet une création centralisée des applications.

CTS étendu – Transport d'objets non ABAP

Figure 86: Un seul outil de transport central pour l'ensemble de la Business Process Platform

Jusqu'aux assemblages de support packages de différentes composantes 12 pour SAP


NetWeaver 7.0, les restrictions suivantes s'appliquaient malgré les outils disponibles pour les

202 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Présentation de SAP NetWeaver Development Infrastructure

transports ABAP et Java. Il n'y avait pas de synchronisation automatique pour les applications
mixtes, comme SAP NetWeaver Process Integration, qui est une double pile, et les
développeurs devaient utiliser différents outils pour transporter différentes parties de la
même application. Par ailleurs, il n'existait aucun contrôle centralisé du transport SAP
NetWeaver Portal ni aucun contrôle centralisé de tous les transports dans les systèmes de
production.
Avec les assemblages de support packages de différentes composantes 14 de SAP
NetWeaver, le CTS ABAP a été étendu au transport d'objets non ABAP. En conséquence, une
synchronisation entre les transports ABAP et Java est maintenant possible. Le contenu SAP
NetWeaver Portal peut aussi être transporté en utilisant le CTS ABAP.
Pour effectuer des transports CTS d'objets non ABAP, la condition préalable est d'utiliser un
contrôleur de domaine TMS sur un système SAP basé sur AS ABAP + Java, comme le
système SAP Solution Manager. Dans la partie AS Java de ce système SAP, vous devez
disposer du CTS Deploy Web Service.
Le CTS étendu donne la possibilité de transporter des objets créés dans d'autres langages
qu'ABAP via le CTS d'ABAP. En ce qui concerne le transport, l'objectif est de disposer d'un
outil de transport (CTS) qui prenne en charge l'ensemble des Workbenches et applications.
Les outils de création d'applications et de contenu restent les mêmes et les options pour
joindre des applications ou du contenu à une requête de transport CTS sont intégrées dans
les différents Workbenches. Le niveau d'intégration varie en fonction des différents
Workbenches. Le CTS étendu sert d'outil de transport unifié qui simplifie la tâche d'un
administrateur responsable de l'exécution des importations. Il suffit que l'administrateur ait
accès à un outil pour commencer les importations pour les divers systèmes backend. Les
outils de déploiement sont appelés automatiquement, ce qui simplifie la surveillance des
objets déjà importés. Si l'importation est correctement exécutée, les files d'attente dans CTS
fournissent une synthèse fiable de ce qui doit être importé.

Remarque :
Pour plus d'informations sur le CTS étendu, consultez la note SAP 1003674 -
Enhancement for non-ABAP systems in CTS and on SAP Developer Network,
alias /cts (http://sdn.sap.com/irj/sdn/cts).

Fonctionnalité du CTS étendu (outil de transport)

Les objets suivants peuvent être transportés avec le CTS étendu en plus des objets de
développement ABAP :
● SCA
● Enterprise Application Archives (EAR)
● Software Delivery Archives (SDA)
● Enterprise Portal Archives (EPA)
● Applications Enterprise Portal (PAR)
● Objets Knowledge Management tels que le contenu KM et les configurations KM
● Objets Integration Builder (TPZ)
● Objets de contenu System Landscape Directory comme les produits, composantes
logicielles, systèmes techniques et systèmes de gestion

© Copyright . Tous droits réservés. 203


Chapitre 4: Développement de logiciel dans les systèmes SAP

Vous pouvez importer ces objets avec les objets de développement ABAP dans les systèmes
cible. Le déploiement des objets est réalisé automatiquement.
Notez que, dans certains scénarios, vous devez effectuer des étapes manuelles
supplémentaires pour ajouter des objets Java à des ordres de transport. Par ailleurs, vous
devrez peut-être également effectuer des étapes pour certains types d'objets après le
déploiement.
La fonctionnalité étendue du CTS simplifie de nombreux scénarios de transport dans une
infrastructure système SAP hétérogène. Même s'il n'est pas requis d'utiliser le CTS, son
implémentation a des avantages qui valent la peine d'être pris en compte.

Remarque :
Le type d'utilisation DI n'est en aucun cas invalidé par ce scénario ; NWDI est
l'environnement recommandé pour un développement Java. Toutefois, vous
devez envisager d'utiliser NWDI avec le CTS pour unifier les transports dans les
systèmes de production.

Remarque :
La note SAP 1163044, Transport Portal Content via NWDI, indique que SAP
recommande d'utiliser les fonctionnalités du Change and Transport System
étendu, qui sont étroitement intégrées à l'éditeur d'export de package de SAP
NetWeaver Portal.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Planifier l'infrastructure de développement pour le développement de Java
● Planifier l'utilisation de NWDI et du CTS étendu

204 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 4

Évaluation des connaissances

1. _______________ sont contenus dans un mandant.


Sélectionnez la réponse correcte.

X A Customizing inter-mandants, données utilisateur et données applicatives

X B Customizing et objets du Repository

X C Customizing dépendant du mandant, données utilisateur et données applicatives

X D Uniquement les données applicatives saisies dans un mandant

2. SAP recommande une infrastructure à trois systèmes __________.


Sélectionnez les réponses correctes.

X A En raison de la structure des données spéciale des systèmes SAP

X B Pour permettre la préparation et le test des montées de version

X C Pour vendre davantage de licences

X D Parce que vous ne pouvez créer qu'un mandant par système

3. À la fin d'un projet de développement ABAP, les tâches et ordres de transport doivent être
validés pour pouvoir être exportés. Laquelle des actions suivantes permet de valider les
ordres ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Les développeurs valident leurs tâches

X B Le responsable du développement valide les ordres dans leur ensemble

X C L'ordre est validé automatiquement

© Copyright . Tous droits réservés. 205


Chapitre 4: Évaluation des connaissances

4. Dans l'environnement ABAP, vous pouvez effectuer l'ensemble du cycle de


développement de logiciel dans le système SAP en utilisant les outils de l'ABAP
Workbench.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

5. Il est obligatoire de modifier les objets du Repository pour utiliser un système SAP.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

6. Le Dictionnaire ABAP est une composante centrale d'ABAP Workbench, qui contient des
définitions commerciales, mais pas les définitions techniques et les descriptions des
données SAP.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

7. Lesquels des services suivants sont des éléments de SAP NetWeaver Development
Infrastructure (NWDI) ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Design Time Repository (DTR)

X B Outil de développement d'objet

X C Component Build Service (CBS)

X D Change Management Services (CM Services)

X E Central Make Tool

8. Le CTS étendu donne la possibilité de transporter des objets créés dans d'autres langages
qu'ABAP via le CTS d'ABAP.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

206 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 4

Évaluation des connaissances - Réponses

1. _______________ sont contenus dans un mandant.


Sélectionnez la réponse correcte.

X A Customizing inter-mandants, données utilisateur et données applicatives

X B Customizing et objets du Repository

X C Customizing dépendant du mandant, données utilisateur et données applicatives

X D Uniquement les données applicatives saisies dans un mandant

2. SAP recommande une infrastructure à trois systèmes __________.


Sélectionnez les réponses correctes.

X A En raison de la structure des données spéciale des systèmes SAP

X B Pour permettre la préparation et le test des montées de version

X C Pour vendre davantage de licences

X D Parce que vous ne pouvez créer qu'un mandant par système

3. À la fin d'un projet de développement ABAP, les tâches et ordres de transport doivent être
validés pour pouvoir être exportés. Laquelle des actions suivantes permet de valider les
ordres ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Les développeurs valident leurs tâches

X B Le responsable du développement valide les ordres dans leur ensemble

X C L'ordre est validé automatiquement

© Copyright . Tous droits réservés. 207


Chapitre 4: Évaluation des connaissances - Réponses

4. Dans l'environnement ABAP, vous pouvez effectuer l'ensemble du cycle de


développement de logiciel dans le système SAP en utilisant les outils de l'ABAP
Workbench.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

5. Il est obligatoire de modifier les objets du Repository pour utiliser un système SAP.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

6. Le Dictionnaire ABAP est une composante centrale d'ABAP Workbench, qui contient des
définitions commerciales, mais pas les définitions techniques et les descriptions des
données SAP.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

7. Lesquels des services suivants sont des éléments de SAP NetWeaver Development
Infrastructure (NWDI) ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Design Time Repository (DTR)

X B Outil de développement d'objet

X C Component Build Service (CBS)

X D Change Management Services (CM Services)

X E Central Make Tool

8. Le CTS étendu donne la possibilité de transporter des objets créés dans d'autres langages
qu'ABAP via le CTS d'ABAP.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

208 © Copyright . Tous droits réservés.


CHAPITRE 5 Gestion du cycle de vie des
logiciels

Sujet 1
Gestion du cycle de vie des applications 210
Exercice 11: Consultation du contenu de System Landscape Directory et de la feuille de 217
route pour la mise en œuvre ASAP

Sujet 2
Implémentation et installation des systèmes SAP 222
Exercice 12: Vérification de votre architecture technique à l'aide de PAM 231

Sujet 3
Gestion des systèmes SAP 235
Exercice 13: Planification des intervalles de temps de maintenance 245

OBJECTIFS DU CHAPITRE

● Utiliser les outils de gestion du cycle de vie des applications (ALM)


● Configurer l'architecture technique adéquate conformément à vos exigences.
● Appliquer les outils d'installation et utilitaires de SAP
● Vérifier votre architecture technique à l'aide de PAM (Product Availability Matrix).
● Gérer les systèmes SAP en utilisant les outils appropriés

© Copyright . Tous droits réservés. 209


Chapitre 5
Sujet 1
Gestion du cycle de vie des applications

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente la gestion du cycle de vie des applications (ALM) pour les systèmes SAP
et les étapes incluses dans le cycle de vie complet des applications. Elle présente également
deux outils utilisés pour gérer le cycle de vie des logiciels, System Landscape Directory (SLD)
et SAP Solution Manager.

Exemple de gestion
Votre société veut introduire des applications SAP. En tant que chef de projet, vous souhaitez
savoir comment les outils fournis par SAP peuvent prendre en charge la gestion du cycle de
vie des applications. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension de la gestion du cycle de vie des applications (ALM) ;
● Une compréhension de l'importance de SLD à partir de SAP pour ALM ;
● Une compréhension des outils de gestion du cycle de vie des applications fournis par SAP
Solution Manager.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Utiliser les outils de gestion du cycle de vie des applications (ALM)

Gestion du cycle de vie des applications

Figure 87: Phases de la gestion du cycle de vie des applications

ALM (gestion du cycle de vie des applications) permet le contrôle centralisé de tous les types
de modifications requis lors du cycle de vie des solutions.

210 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion du cycle de vie des applications

Un logiciel, à l'image de tout autre produit, a un certain cycle de vie. Il s'agit de la période
allant de sa conception et son lancement sur le marché (dans l'entreprise) jusqu'à son retrait
du marché. Un logiciel perdure tant qu'il est encore utilisé et qu'il continue à être un produit
rentable sur le marché. La planification du cycle de vie d'un logiciel est une tâche qui s'intègre
à la gestion des stratégies d'une entreprise. L'environnement SAP se concentre plutôt sur les
applications (c'est à dire les processus de gestion) que sur les systèmes SAP impliqués dans
ces applications.
SAP se concentre donc sur ALM. ALM est un processus continu de gestion de la vie d'une
application par le biais de la gouvernance, du développement et de la maintenance. SLM
(Software Lifecycle Manager) contient les outils et processus d'installation, de maintenance
ou de mise à niveau d'un système SAP spécifique nécessaires pour certaines applications ou
certains processus de gestion.
En raison de la complexité croissante des infrastructures de solutions, chaque entreprise a
des besoins d'intégration particuliers selon les applications stratégiques implémentées. Plus
les solutions et applications logicielles des infrastructures client sont intégrées et complètes,
plus il est nécessaire d'adopter une approche holistique de la gestion du cycle de vie des
applications. ALM est une approche globale de support dans l'environnement applicatif qui
couvre la totalité du cycle de vie des solutions informatiques, depuis la conception jusqu'à
l'abandon progressif.

Phases de la gestion du cycle de vie des applications

Les phases d'ALM sont les suivantes :


● Phase d'évaluation des besoins
Lors de cette phase, vous devez avant tout évaluer des scénarios et les processus de
gestion correspondants, puis vérifier leur viabilité dans le cadre d'un projet.
● Phase de conception
Lors de la phase de conception, un chef de projet d'implémentation supervise et dirige le
déploiement des nouveaux produits, services ou projets d'une organisation. Le
responsable du développement définit le modèle du projet et les jalons et établit
l'organigramme technique de projet.
● Phase de création
Les modifications d'une application sont implémentées lors de la phase de création. Il peut
s'agir d'une extension de solution avec des activités de développement personnalisées, de
modifications du Customizing, de modifications d'interface ou de l'intégration d'une
application tierce ou partenaire. Les développeurs effectuent des tests de modules et le
service d'assurance qualité met en place des tests fonctionnels et d'acceptation utilisateur
pour la phase suivante.
● Phase de test
L'étendue des tests est dérivée de la liste des processus de gestion ayant été adaptés pour
l'application. Lors de la phase de test, tous les types de tests pertinents sont exécutés,
notamment :
- tests de régression ;
- tests d'intégration ;
- tests de scénarios ;

© Copyright . Tous droits réservés. 211


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

- tests d'acceptation utilisateur ;


- tests de performances.
● Phase de déploiement
L'objectif de la phase de déploiement est d'effectuer la transition d'un environnement de
pré-production à une exécution en mode de production. Il est important d'établir des
structures de support pour les utilisateurs finaux qui soient disponibles à long terme et
non pas uniquement durant la période critique suivant immédiatement la mise en
production.
● Phase d'exploitation
La phase la plus longue du cycle de vie est la phase d'exploitation, au cours de laquelle les
utilisateurs finaux utilisent le produit. Lors de cette phase, toute erreur qui pourrait
survenir doit être corrigée par les développeurs SAP sous la forme de corrections
d'erreurs.
● Phase d'optimisation
En cours d'exploitation, une optimisation peut s'avérer nécessaire, par exemple en
analysant les exécutions au niveau du service. Lors de la phase d'optimisation, vous
exécutez des activités visant à améliorer les processus de gestion. Ceci peut faire émerger
de nouveaux besoins.

Une planification minutieuse constitue la base de chaque tâche dans ALM. Les multiples
dépendances entre les différents produits et systèmes de votre infrastructure peuvent rendre
ces tâches très complexes. Avec SLD et SAP Solution Manager, SAP fournit des outils de
planification de la gestion du cycle de vie des applications. Vous pouvez également profiter
des avantages des meilleures pratiques sous forme de documentation ou de scénarios
préconfigurés, ce qui simplifie nettement la maintenance de votre infrastructure système.

System Landscape Directory et SAP Solution Manager pour la gestion du cycle


de vie des applications

Figure 88: Flux d'informations dans SAP Solution Manager via SLD

Les infrastructures logicielles modernes sont constituées de différentes composantes


logicielles et matérielles dépendant les unes des autres de manière complexe. Les entreprises

212 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion du cycle de vie des applications

ont donc besoin d'un concept global qui simplifie l'implémentation, la mise à jour et la
maintenance de ces infrastructures complexes.
SAP Solution Manager sert de système central pour l'administration des infrastructures de
solutions. Il comprend des fonctions de Knowledge Workbench, utilisées par exemple pour la
documentation des processus, des fonctions de CRM (Change Request Management),
utilisées par exemple pour les documents de modification CRM, et un BPR (Business Process
Repository), qui est un référentiel central des processus de gestion des applications SAP.
SAP Solution Manager utilise des informations sur l'infrastructure du système. Ces
informations peuvent être obtenues à partir de SLD. En outre, SAP Solution Manager utilise
des destinations RFC (Remote Function Call) pour accéder aux informations (données de
monitorage, par exemple) directement à partir des systèmes gérés.

Remarque :
Les systèmes gérés sont enregistrés dans SLD à l'aide de la transaction RZ70 (AS
ABAP) ou de SAP NetWeaver Administrator (AS Java). Les informations système
sont ensuite envoyées périodiquement des systèmes gérés à SLD afin que SLD
dispose toujours d'informations actualisées.

System Landscape Directory

Figure 89: System Landscape Directory

En raison de la complexité des infrastructures logicielles modernes et des dépendances entre


les composantes logicielles individuelles et les applications, le support en matière de
planification, monitorage et maintenance des infrastructures, ainsi qu'en matière
d'implémentation et de montée de version, est indispensable.
SLD est le répertoire central des informations relatives à l'infrastructure du système,
pertinentes pour la gestion du cycle de vie des logiciels. Il comporte une description de
l'infrastructure actuelle (c.-à-d. des composantes logicielles installées sur les systèmes), ainsi
qu'un référentiel des composantes logicielles qui peuvent théoriquement être installées (par
exemple, les composantes logicielles développées par SAP). Comme ces données sont
automatiquement mises à jour, SLD fournit des informations actuelles sur l'infrastructure du
système avec un minimum de tâches administratives. SLD est ainsi le fournisseur
d'informations central des outils SAP (et non SAP) requérant ces données.

© Copyright . Tous droits réservés. 213


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

SAP Solution Manager et la méthodologie ASAP

Figure 90: SAP Solution Manager propose des feuilles de route pour l'implémentation

SAP exploite un ensemble de méthodologies et d'outils essentiels, conçus pour fournir des
résultats rapides et fiables et pour aider les clients à exploiter au mieux leurs solutions. La
méthodologie ASAP et la suite d'applications SAP Solution Manager en font partie.
La méthodologie ASAP pour l'implémentation fournit le contenu méthodologique structuré
nécessaire à l'implémentation des solutions SAP. Ce contenu comprend des processus, des
procédures, des accélérateurs, des listes de contrôle et des liens vers la documentation SAP
standard
La méthodologie ASAP pour l'implémentation fournit des guides pour les projets SOA, BPM et
les projets d'implémentation traditionnels durant tout le cycle de vie du projet, depuis
l'évaluation et la livraison jusqu'à l'exploitation post-projet de la solution.
Les feuilles de route ASAP couvrent les aspects et les phases les plus importants de
l'implémentation, des extensions et des mises à niveau des solutions SAP en respectant les
principes de la méthodologie ASAP. Les feuilles de route sont fournies dans le cadre de SAP
Solution Manager, la plateforme d'implémentation et d'exécution.
SAP Solution Manager assiste le client au lancement du projet (pour implémenter une
application SAP) et lors de l'implémentation fonctionnelle et technique, de l'exécution et de
l'optimisation de l'infrastructure du système. SAP Solution Manager permet également de
communiquer à tout instant avec SAP et ses partenaires, étendant ainsi le service complet
sur site.
SAP Solution Manager fournit un accès centralisé à l'ensemble des outils, méthodes,
documents et autres données requises dans l'environnement d'implémentation. Le contenu
d'implémentation inclut le scénario prédéfini, le processus et les structures de configuration
des applications SAP, ainsi que des informations pertinentes pour l'implémentation, sous la
forme de documentation générale, préconfiguration et scénarios de tests. Le contenu est
fourni avec SAP Solution Manager et est régulièrement mis à jour. Vous pouvez modifier le
contenu d'implémentation pour l'utiliser dans un contexte spécifique à votre entreprise.

214 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion du cycle de vie des applications

Une fois le projet d'implémentation terminé, les scénarios de gestion et les processus
implémentés, ainsi que les informations système associées, sont transférés dans un
répertoire personnalisé (Solution Directory). Ils peuvent y être gérés et utilisés pour les
phases d'exécution (par exemple, pour Business Process Monitoring).

La feuille de route et les accélérateurs fournissent la structure du processus


d'implémentation et l'accélèrent. Vous pouvez, par exemple, définir vos processus de gestion
à l'aide des outils proposés par la feuille de route.
SAP Solution Manager est la plateforme centrale d'implémentation et d'exécution des
applications SAP. La connexion de vos systèmes à SAP Solution Manager fournit, par
exemple, la répartition centrale et la synchronisation du Customizing, la gestion centrale de
tests, le monitorage et la gestion des incidents.

Outils de SAP Solution Manager

Figure 91: Outils de SAP Solution Manager

SAP Solution Manager fournit des postes de travail pour différents domaines d'ALM. Il s'agit
d'une plateforme client qui sert à implémenter et exécuter les applications SAP. Les postes de
travail sont des environnements de travail centralisés permettant d'accéder à des fonctions
propres à un rôle. La structure d'un poste de travail dépend de votre rôle. Vous avez accès
aux messages, alertes, programmes et documents pertinents auxquels votre rôle est autorisé
à accéder.

© Copyright . Tous droits réservés. 215


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

216 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 5
Exercice 11
Consultation du contenu de System Landscape
Directory et de la feuille de route pour la mise
en œuvre ASAP

Exemple de gestion
Votre société souhaite implémenter de nouveaux processus de gestion basés sur un progiciel
SAP. En tant que membre de l'équipe de gestion de projets, vous voulez savoir comment SLD
et SAP Solution Manage peuvent vous aider à gérer le cycle de vie de l'application
correspondante.
Vous voulez effectuer une recherche simple dans le catalogue du logiciel SLD et accéder au
contenu de la feuille de route pour la mise en œuvre ASAP (AcceleratedSAP) dans un
système SAP Solution Manager.
Tâche 1
Connectez-vous au SLD utilisé dans votre cours de formation. Recherchez la version produit
utilisant la version de composante logicielle SAP Basis 7.31. Recherchez aussi les systèmes de
votre infrastructure dans lesquels est installée la composante logicielle.

1. Connectez-vous à SLD et accédez à la zone Composantes logicielles.

2. Recherchez la version de composante logicielle SAP Basis 7.31. Dans quelles versions de
produit cette composante logicielle sera-t-elle utilisée ?

3. Sur quel système de l'infrastructure cette version de composante logicielle est-elle


installée ?

Tâche 2
Familiarisez-vous avec le contenu de la feuille de route Méthodologie ASAP pour
implémentation 7.2.

1. Connectez-vous au système SAP Solution Manager utilisé dans votre cours de formation.
Saisissez la transaction correspondant aux feuilles de route SAP Solution Manager
(RMMAIN) et sélectionnez la feuille de route Méthodologie ASAP pour implémentation 7.2.

2. Accédez au domaine Formation dans la phase Business Blueprint. Passez à l'étape Analyse
des besoins en qualification.

3. Affichez le contenu du document Analyse des besoins en qualification.

© Copyright . Tous droits réservés. 217


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

Remarque :
Pour obtenir de plus amples informations sur ALM, accédez à SAP Developer
Network (SDN) et sélectionnez le lien rapide /alm (http://
sdn.sap.com/irj/sdn/alm ou http://service.sap.com/alm).
Pour obtenir des informations spécifiques sur SLD, accédez à SDN et
sélectionnez le lien rapide /nw-sld (http://sdn.sap.com/irj/sdn/nw-sld). Les
informations concernant SAP Solution Manager sont accessibles sur SAP
Service Marketplace à l'aide du lien rapide /solution manager (http://
service.sap.com/solutionmanager).

218 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 5
Solution 11
Consultation du contenu de System Landscape
Directory et de la feuille de route pour la mise
en œuvre ASAP

Exemple de gestion
Votre société souhaite implémenter de nouveaux processus de gestion basés sur un progiciel
SAP. En tant que membre de l'équipe de gestion de projets, vous voulez savoir comment SLD
et SAP Solution Manage peuvent vous aider à gérer le cycle de vie de l'application
correspondante.
Vous voulez effectuer une recherche simple dans le catalogue du logiciel SLD et accéder au
contenu de la feuille de route pour la mise en œuvre ASAP (AcceleratedSAP) dans un
système SAP Solution Manager.
Tâche 1
Connectez-vous au SLD utilisé dans votre cours de formation. Recherchez la version produit
utilisant la version de composante logicielle SAP Basis 7.31. Recherchez aussi les systèmes de
votre infrastructure dans lesquels est installée la composante logicielle.

1. Connectez-vous à SLD et accédez à la zone Composantes logicielles.


a) Ouvrez un navigateur Web et entrez l'URL du SLD utilisé dans votre cours de formation
(http://<nom d'hôte de votre système de formation>:5<Numéro de l'instance centrale
de ce système>00/sld). Dans l'écran de connexion, saisissez le nom d'utilisateur et le
mot de passe fournis par votre animateur.

b) Sélectionnez Accueil → Composantes logicielles.

2. Recherchez la version de composante logicielle SAP Basis 7.31. Dans quelles versions de
produit cette composante logicielle sera-t-elle utilisée ?
a) Dans l'écran suivant, saisissez SAP BASIS dans la zone Filtre et sélectionnez le bouton
de commande Lancement.

b) Faites défiler la liste qui s'affiche (à l'aide du bouton de commande Page suivante)
jusqu'à ce que la ligne comportant la version de composante logicielle SAP Basis 7.31
apparaisse.

c) Sélectionnez cette ligne, puis la page à onglet Produits.


Sur cette page, vous trouverez les versions dans lesquelles est utilisée SAP Basis 7.31
(vous devrez éventuellement faire défiler vers le bas pour trouver toutes les versions
du produit).

3. Sur quel système de l'infrastructure cette version de composante logicielle est-elle


installée ?
a) Sélectionnez la page à onglet Systèmes installés.

© Copyright . Tous droits réservés. 219


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

Sur cette page, vous trouverez les systèmes de votre infrastructure sur lesquels est
installée cette version de composante logicielle.

Tâche 2
Familiarisez-vous avec le contenu de la feuille de route Méthodologie ASAP pour
implémentation 7.2.

1. Connectez-vous au système SAP Solution Manager utilisé dans votre cours de formation.
Saisissez la transaction correspondant aux feuilles de route SAP Solution Manager
(RMMAIN) et sélectionnez la feuille de route Méthodologie ASAP pour implémentation 7.2.
a) Connectez-vous au système utilisant (la partie AS ABAP de) SAP Solution Manager
dans votre cours de formation. Entrez votre utilisateur <ID-cours>-##, où ##
représente votre numéro de groupe. Saisissez le mandant utilisé dans votre formation
(par exemple, mandant 100).

b) Saisissez la transaction RMMAIN. Si vous y êtes invité, sélectionnez la feuille de route


Méthodologie ASAP pour implémentation 7.2 (double-cliquez dessus).

Astuce :
Sinon, vous pouvez passer à une autre feuille de route à l'aide du bouton
de commande Autre feuille de route de la barre de fonctions système.

2. Accédez au domaine Formation dans la phase Business Blueprint. Passez à l'étape Analyse
des besoins en qualification.
a) Dans la feuille de route Méthodologie ASAP pour implémentation 7.2, sélectionnez le
lien Formation dans la colonne Business Blueprint. Développez la liste de résultats et
sélectionnez l'entrée 2.3.1 Analyse des besoins en qualification.

3. Affichez le contenu du document Analyse des besoins en qualification.


a) Double-cliquez sur l'entrée de table Analyse des besoins en qualification. La nouvelle
fenêtre qui s'affiche contient un guide descriptif sur l'analyse des besoins en
qualification (déjà rempli avec du contenu).

Remarque :
Pour obtenir de plus amples informations sur ALM, accédez à SAP Developer
Network (SDN) et sélectionnez le lien rapide /alm (http://
sdn.sap.com/irj/sdn/alm ou http://service.sap.com/alm).
Pour obtenir des informations spécifiques sur SLD, accédez à SDN et
sélectionnez le lien rapide /nw-sld (http://sdn.sap.com/irj/sdn/nw-sld). Les
informations concernant SAP Solution Manager sont accessibles sur SAP
Service Marketplace à l'aide du lien rapide /solution manager (http://
service.sap.com/solutionmanager).

220 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion du cycle de vie des applications

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Utiliser les outils de gestion du cycle de vie des applications (ALM)

© Copyright . Tous droits réservés. 221


Chapitre 5
Sujet 2
Implémentation et installation des systèmes
SAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


La gestion du cycle de vie des applications (ALM) SAP peut se décomposer en trois parties :
implémentation et installation, exécution et monitorage, maintenance et montées de version.
Cette leçon concerne la phase d'implémentation du cycle de vie.
Elle explique certains points importants qui doivent être pris en compte avant l'installation
réelle d'un système SAP. Elle présente aussi les outils et la documentation disponible.

Exemple de gestion
Dans le cadre de son passage à SAP ERP 6.0, votre société souhaite installer des systèmes
SAP supplémentaires. En tant que membre de l'équipe de projet, vous voulez obtenir des
informations sur les concepts et les outils disponibles pour l'implémentation des applications
SAP. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des aspects de l'implémentation technique des systèmes et
applications SAP.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Configurer l'architecture technique adéquate conformément à vos exigences.
● Appliquer les outils d'installation et utilitaires de SAP
● Vérifier votre architecture technique à l'aide de PAM (Product Availability Matrix).

222 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Implémentation et installation des systèmes SAP

Considérations de pré-implémentation pour le progiciel SAP

Figure 92: Considérations relatives à l'implémentation des applications SAP

Prenez en considération quelques questions fondamentales concernant l'architecture du


système avant de commencer l'installation réelle d'un ou plusieurs systèmes SAP. La figure
liste quelques questions concernant l'architecture du système.
Ces points sont abordés en détails plus loin dans cette leçon.

Considérations relatives à l'implémentation technique

Figure 93: Considérations relatives à l'implémentation technique

La figure montre la Product Availability Matrix (PAM) et la taille des systèmes SAP. La PAM
aide les clients à connaître le produit SAP qui est disponible dans divers systèmes
d'exploitation et bases de données. L'outil de dimensionnement aide les clients à
dimensionner les serveurs SAP.

© Copyright . Tous droits réservés. 223


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

Plateformes supportées
La PAM fournit des informations techniques et des informations pour la planification des
versions pour les produits SAP et leurs versions.
Elle vous permet de rechercher des informations sur la disponibilité des versions de
composantes SAP (versions de produit), la fin de leurs périodes de maintenance respectives,
les procédures de montée de version et des informations techniques de version (par exemple,
plateformes de bases de données, systèmes d'exploitation et langues prises en charge).

Astuce :
Pour accéder à la PAM, allez dans SAP Service Marketplace et sélectionnez
l'alias /pam.

Dimensionnement
Pour vous faire une première idée du matériel requis pour exploiter un système SAP, évaluez
la configuration matérielle requise de votre système (dimensionnement). Le matériel inclut la
bande passante du réseau, la mémoire physique, la taille de l'unité centrale et la capacité
entrées/sorties requises. Les considérations de gestion et les aspects techniques influencent
la taille du matériel et de la base de données (c'est-à-dire le nombre d'utilisateurs, les
applications utilisées et le volume de données résultant de ces applications sur le réseau).
Pour mener une évaluation initiale du matériel requis, SAP vous fournit l'outil Quick Sizer. En
fonction des questions sur le nombre attendu d'utilisateurs, les applications, etc., Quick Sizer
définit une valeur SAPS (SAP Application Performance Standard) que le partenaire matériel
peut utiliser pour déterminer une configuration matérielle pour votre système SAP.

Astuce :
Pour obtenir de plus amples informations sur le dimensionnement, accédez à
SAP Service Marketplace et sélectionnez l'alias /quicksizer. Voici un lien vers
l'outil Quick Sizer.
Le dimensionnement est un processus continu. Lorsque de nouveaux utilisateurs
accèdent au système ou que de nouvelles applications sont utilisées, il peut être
nécessaire d'adapter le dimensionnement.

224 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Implémentation et installation des systèmes SAP

Équilibrage de la charge

Figure 94: Équilibrage de la charge dans un système SAP (SAP NetWeaver ASs 7.0x et versions antérieures)

Dans les systèmes dotés de plusieurs instances et d'un grand nombre d'utilisateurs, la
question se pose souvent de savoir comment répartir au mieux les utilisateurs entre les
instances du système SAP.

Les mécanismes suivants sont disponibles pour gérer l'équilibrage de la charge dans un
système SAP :
● Serveur de messages ABAP
Lors de sa connexion avec l'interface SAP GUI, le serveur de messages ABAP peut répartir
les utilisateurs individuels entre les différentes instances lorsque ceux-ci se connectent au
système SAP. Vous ne pouvez pas modifier cette répartition avant de vous déconnecter.
Comme cela a lieu au moment de la connexion, on parle de répartition dynamique des
utilisateurs.
● Répartiteur
Si un utilisateur est connecté à une instance spécifique, le répartiteur (répartiteur ABAP ou
Java selon le type d'ordre) prend en charge la tâche de la répartition entre les processus
de travail individuels ou les nœuds de serveur.
● Internet Communication Manager (ICM)
Les requêtes HTTP reçues via l'Internet Communication Manager (ICM) d'une instance
sont transférées par l'ICM au répartiteur responsable (ABAP ou Java) (si l'ICM ne peut pas
répondre lui-même à la requête depuis le cache). En d'autres termes, l'ICM répartit les
requêtes HTTP d'une instance dans l'environnement d'exécution ABAP ou Java.
● SAP Web Dispatcher

© Copyright . Tous droits réservés. 225


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

Il existe également une option pour utiliser SAP Web Dispatcher (ou un switch Web
commercial non SAP) dans une zone démilitarisée (DMZ). Cette DMZ est située avant le
système SAP, où les requêtes HTTP entrantes sont réparties entre les instances du
système SAP, en fonction de règles spécifiques.

Équilibrage de la charge dans un système SAP (7.31)

Figure 95: Équilibrage de la charge dans un système SAP (7.31)

La figure explique l'équilibrage de charge à divers niveaux dans un système SAP (7.31).

226 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Implémentation et installation des systèmes SAP

Haute disponibilité

Figure 96: Haute disponibilité - Points de défaillance uniques dans les systèmes SAP (7.0x et versions
antérieures)

Dans de nombreux cas (notamment dans le domaine des processus inter-sociétés), la


disponibilité des systèmes de production est cruciale.
SAP fournit une architecture multiniveau évolutive ayant fait ses preuves. Les éléments de
cette architecture peuvent être protégés par une évolutivité horizontale (l'utilisation de
plusieurs composantes tolérant la défaillance de composantes individuelles) ou par des
solutions de cluster et bascule. Tous les partenaires matériels SAP fournissent des solutions
avérées qui, avec d'autres matériels et logiciels, assurent la haute disponibilité des
applications SAP.

La figure illustre les points de défaillance uniques (SPOF) dans les systèmes SAP :
● Serveur de messages ABAP ou Java ;
● Processus (de travail) de blocage ABAP ou Java ;
● Base de données ;
● SAP Web Dispatcher (si utilisé).

À partir de SAP Web Application Server (SAP Web AS) 6.40, le domaine AS Java inclut
l'instance Central Services contenant le serveur de messages Java et le service de gestion des
blocages Java. À l'instar d'une base de données ou de SAP Web Dispatcher, cette instance
peut être rendue hautement disponible par le biais d'un scénario de bascule.
Vous devez extraire le service de gestion des blocages de l'instance centrale pour assurer la
haute disponibilité du service dans AS ABAP. Le serveur de blocage autonome met ensuite à
disposition le service. À la place de l'instance centrale classique (serveur d'application
complet avec processus de travail de blocage et table de blocage), vous obtenez une instance
Central Services pour AS ABAP (instance ASCS). Tout comme pour l'instance Central

© Copyright . Tous droits réservés. 227


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

Services d'AS Java (instance SCS), le serveur de messages fait également partie de l'instance
ASCS.
Vous pouvez utiliser le serveur de blocage autonome dans le cadre du serveur de blocage de
haute disponibilité (avec serveur de réplication) et rendre le serveur de blocage infaillible.
Dans ce cas, le fait de redémarrer le service de blocage sur un autre ordinateur n'entraîne plus
la perte d'une table de blocage. Les procédures à utiliser pour cela sont étroitement liées au
logiciel de cluster utilisé.
Pour obtenir de plus amples informations, allez sur SAP Developer Network (SDN) et
sélectionnez l'alias /ha (http://www.sdn.sap.com/irj/sdn/ha).

Adaptive Computing
Le terme Adaptive Computing fait référence à une nouvelle approche de développement des
matériels, logiciels et services système en fonction des exigences de processus en constante
évolution. L'objectif est de permettre aux clients d'exécuter un service donné à tout instant
sur tout ordinateur. Une infrastructure informatique est appelée adaptive si elle permet
l'affectation dynamique de ressources matérielles à des services d'application spécifiques. En
fonction de cette définition, SAP NetWeaver active une infrastructure Adaptive Computing
(ACI).
L'Adaptive Computing Controller (ACC), qui se trouve au cœur du concept SAP Adaptive
Computing, surveille l'infrastructure adaptative et peut démarrer, arrêter et déplacer les
services d'application vers divers serveurs.
Pour obtenir de plus amples informations sur Adaptive Computing, accédez au SDN et
sélectionnez l'alias /adaptive (http://www.sdn.sap.com/irj/sdn/adaptive).

Documentation et guides pour les systèmes SAP

Figure 97: Types de documentation

La figure répertorie les différents types de documentation qu'un système requiert pour
l'installation, la configuration et l'exécution des systèmes SAP. Il s'agit des documents
suivants :
● Master Guide ;
● Guide d'installation ;
● Documentation supplémentaire.

228 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Implémentation et installation des systèmes SAP

Après avoir défini les scénarios que vous souhaitez implémenter et évalué vos besoins en
termes de performances (nombre attendu d'utilisateurs ou débit de données attendu, par
ex.), vous pouvez utiliser le Master Guide pour vous faire une idée des modules requis (tels
que systèmes avec types d'utilisation ou moteurs autonomes). Vous pouvez ensuite utiliser
ces informations pour planifier le mappage de ces modules dans l'infrastructure de votre
système.
Le Master Guide fournit des informations sur la planification et les pratiques d'excellence
générales.
Le Master Guide (par exemple, Master Guide – SAP NetWeaver 7.3) contient des informations
sur la configuration requise du système pour le scénario à implémenter (par exemple,
exécution d'un portail d'entreprise), la séquence d'installation, ainsi que des liens vers la
documentation relative à l'installation concernée.
En plus du Master Guide, des guides pour l'infrastructure technique, la planification technique
et l'installation sont disponibles.
Le guide d'infrastructure technique décrit les bases de configuration de l'infrastructure pour
un système SAP de production. Ce guide traite de la répartition du logiciel à installer sur les
ordinateurs physiques et aborde les notions de performance, sécurité et haute disponibilité.
Lorsque vous aurez parcouru ce guide et le Master Guide, vous saurez quels types
d'utilisation installer sur tel ou tel ordinateur et quels systèmes SAP installer dans
l'infrastructure de votre système. Parcourez le Master Guide et le guide d'infrastructure
technique avant de débuter l'installation d'un système SAP.
À partir du package d'extension 5 de SAP ERP, un guide de planification technique pour
l'implémentation de l'infrastructure SAP Business Suite est également disponible.

Les guides de planification technique fournissent les informations suivantes :


● les modules pour les infrastructures du système ;
● la planification de l'infrastructure du système ;
● les scénarios de distribution ;
● les exemples d'implémentations.

Pour l'installation effective d'un système SAP, utilisez le guide d'installation correspondant
(par exemple : Guide d'installation des composantes – SAP NetWeaver 7.3, y compris le
package d'extension 1 ABAP + Java sur AIX : MaxDB). Les guides d'installation contiennent
des informations de planification relatives aux unités logicielles à installer (par exemple, les
paramètres devant être définis avant l'installation effective). Les guides décrivent aussi les
étapes nécessaires pour installer un système SAP spécifique.

Astuce :
Le guide d'infrastructure technique est disponible sur SDN sous https://
cw.sdn.sap.com/cw/community/docupedia/tig. Le guide de planification
technique est disponible sur SAP Service Marketplace, alias /instguides, zone
Guides d'installation & Montée de version → SAP Business Suite Family pour les
applications de gestion → SAP ERP → SAP ERP 6.0 → Planification.
Pour rechercher la documentation appropriée pour l'installation, accédez à SAP
Service Marketplace et sélectionnez l'alias /instguides.

© Copyright . Tous droits réservés. 229


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

Pour travailler dans le système SAP installé, SAP vous fournit une documentation sur les
versions respectives. Cette documentation fournit les informations nécessaires pour exécuter
les tâches dans la gestion du cycle de vie du logiciel.

Outils d'installation

Figure 98: Outil d'installation

Un système SAP est installé en utilisant l'outil SAPinst. Cet outil est utilisé pour implémenter
une nouvelle infrastructure du système ou ajouter un nouveau scénario à une infrastructure
du système existante. Le processus d'implémentation est simplifié et plus rapide que le
processus dans les versions précédentes de l'outil. Le nombre d'étapes manuelles est
également réduit. En fonction du scénario utilisé, un assistant de configuration
supplémentaire peut vous être proposé afin d'accélérer et de simplifier le processus (voir
figure). L'assistant de configuration est un outil de configuration central basé sur des modèles
de configuration, qui vous guide dans le processus d'installation (en fonction des types
d'utilisation à installer). L'assistant de configuration simplifie et accélère aussi la configuration
technique.
L'outil d'installation SAPinst contrôle la configuration requise (vérificateur des conditions
requises) et effectue l'installation d'un système SAP. L'outil répond à toutes les questions
relatives à l'installation avant d'installer le système SAP souhaité. SAPinst exécute aussi les
premières étapes de la configuration du système.
Si nécessaire, et si celui-ci est disponible pour votre type d'utilisation, lancez l'Assistant de
configuration dans l'outil SAP NetWeaver Administrator. Vous pouvez y sélectionner un
modèle permettant de configurer un type d'utilisation.

230 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 5
Exercice 12
Vérification de votre architecture technique à
l'aide de PAM

Exemple de gestion
Dans le cadre de l'introduction d'un progiciel SAP, votre société envisage d'installer un
système SAP NetWeaver Portal 7.3 En tant que membre de l'équipe de projet, vous voulez
obtenir des informations sur les logiciels requis.

Dans le cadre de l'introduction d'un progiciel SAP, votre entreprise envisage d'installer un
système SAP NetWeaver Portal 7.3 et d'exécuter ce système SAP dans un environnement
Windows 64 bits avec SAP MaxDB comme base de données.
Vérifiez si cette plateforme est prise en charge pour le système SAP choisi. Le cas échéant,
recherchez la durée d'exécution de la maintenance standard de la plateforme et
l'environnement d'exécution Java nécessaire pour l'installation.

1. Connectez-vous à SAP Service Marketplace et accédez à PAM.

2. Recherchez la date d'expiration de la maintenance standard de SAP NetWeaver 7.3.

3. Recherchez la version SAP MaxDB prise en charge par les différents systèmes
d'exploitation Windows pour votre système SAP NetWeaver Portal 7.3.

4. De quelle version du SDK (Software Development Kit) avez-vous besoin pour votre
système SAP NetWeaver Portal ?

© Copyright . Tous droits réservés. 231


Chapitre 5
Solution 12
Vérification de votre architecture technique à
l'aide de PAM

Exemple de gestion
Dans le cadre de l'introduction d'un progiciel SAP, votre société envisage d'installer un
système SAP NetWeaver Portal 7.3 En tant que membre de l'équipe de projet, vous voulez
obtenir des informations sur les logiciels requis.

Dans le cadre de l'introduction d'un progiciel SAP, votre entreprise envisage d'installer un
système SAP NetWeaver Portal 7.3 et d'exécuter ce système SAP dans un environnement
Windows 64 bits avec SAP MaxDB comme base de données.
Vérifiez si cette plateforme est prise en charge pour le système SAP choisi. Le cas échéant,
recherchez la durée d'exécution de la maintenance standard de la plateforme et
l'environnement d'exécution Java nécessaire pour l'installation.

1. Connectez-vous à SAP Service Marketplace et accédez à PAM.


a) Ouvrez Windows Explorer et entrez l'URL http://service.sap.com/pam.

b) Connectez-vous à SAP Service Marketplace avec votre S-User (si vous en avez un).

2. Recherchez la date d'expiration de la maintenance standard de SAP NetWeaver 7.3.


a) Utilisez l'écran de saisie pour rechercher SAP NETWEAVER 7.3. Sélectionnez le lien
correspondant (en l'absence de lien pour SAP NETWEAVER 7.3, utilisez la fonction de
recherche et sélectionnez la ligne intitulée SAP NETWEAVER 7.3 dans l'écran de
résultats).

b) Vous trouverez la date de fin de maintenance dans l'écran de résultats.

3. Recherchez la version SAP MaxDB prise en charge par les différents systèmes
d'exploitation Windows pour votre système SAP NetWeaver Portal 7.3.
a) Sélectionnez l'onglet Database Platforms dans la page à onglet "Technical Release
Information".

b) Dans les filtres de recherche, sélectionnez Enterprise Portal depuis la liste déroulante.
Puis dans la partie Database, cochez l'option MAXDB 64-BIT

c) Dans la partie Operating System, cochez l'option WINDOWS FOR X86_64. Vous verrez
alors dans la fenêtre que les versions MAXDB version 7.8 et 7.9 64-bits sont les
versions validées pour votre système SAP Netweaver Portal.

Astuce :
La colonne Additional Information contient des informations
supplémentaires sur les systèmes d'exploitation spécifiques.

232 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Implémentation et installation des systèmes SAP

4. De quelle version du SDK (Software Development Kit) avez-vous besoin pour votre
système SAP NetWeaver Portal ?
a) Ouvrez la page à onglet JSE Platforms. Ici (dans le sous-onglet Enterprise Portal), vous
verrez que vous avez besoin du JSE fourni par SAP (SAP JVM 6.1) indépendamment de
votre système d'exploitation.

© Copyright . Tous droits réservés. 233


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Configurer l'architecture technique adéquate conformément à vos exigences.
● Appliquer les outils d'installation et utilitaires de SAP
● Vérifier votre architecture technique à l'aide de PAM (Product Availability Matrix).

234 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 5
Sujet 3
Gestion des systèmes SAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon fournit une synthèse des différents types de maintenance des systèmes SAP,
puis examine les outils de maintenance fournis par SAP à cet effet.

Exemple de gestion
Votre société envisage l'introduction d'un progiciel SAP. En tant que membre de l'équipe de
projet, vous voulez découvrir les outils utilisés pour assurer la maintenance de divers types de
progiciels SAP. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension de la liste des outils utilisés pour la maintenance des systèmes SAP ;
● Une compréhension des concepts de Support Package et package d'extension SAP et de
la différence entre les deux

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Gérer les systèmes SAP en utilisant les outils appropriés

Synthèse de la maintenance

Figure 99: Informations de base sur l'architecture des systèmes SAP

La maintenance et la montée de version des systèmes SAP représentent un aspect important


de la gestion du cycle de vie des applications SAP (ALM). Selon le type de maintenance, nous

© Copyright . Tous droits réservés. 235


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

opérons une distinction entre différents termes dans l'environnement SAP. La figure fournit
une synthèse des termes utilisés.
Les types de modifications du repository sont détaillés plus loin. Cette leçon ne traite pas des
modifications de l'environnement d'exécution.

Logistique logicielle

Figure 100: Outils pour la logistique logicielle

Pour la logistique logicielle (en d'autres termes, le transport des modifications depuis le
système de développement jusqu'à un système de production via un système de test), SAP
fournit le Change and Transport System (CTS) qui permet de transporter à la fois les
applications ABAP et les applications non ABAP.
Le CTS ABAP contrôle les modifications du Customizing et des données du référentiel
effectuées à l'aide des Guides d'implémentation (IMG) ou de l'ABAP Workbench. Le CTS
ABAP enregistre les modifications dans des ordres de transport qu'il transporte vers les
systèmes suivants une fois qu'ils sont validés. Ces transports sont journalisés, ce qui facilite
l'identification des modifications qui ont été importées dans les systèmes. Les principaux
domaines de CTS sont le Transport Organizer (transaction SE09) et le Transport
Management System (transaction STMS).
SAP NetWeaver Development Infrastructure (NWDI) et d'autres environnements de
développement non ABAP (par exemple, pour le développement de contenu SAP NetWeaver
Portal) peuvent être intégrés au CTS.

236 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion des systèmes SAP

Astuce :
SAP NWDI prend en charge la gestion centralisée et le contrôle des textes source
dans le Design Time Repository (DTR). SAP NWDI permet aussi l'administration
centralisée des archives associées à un projet de développement dans le
Component Build Service. Avec l'aide de Change Management Services (CM
Services), qui permet l'intégration dans le CTS basé sur ABAP, vous pouvez
gérer et contrôler l'intégralité du cycle de vie d'un logiciel. SAP NetWeaver
Developer Studio (l'environnement de développement intégré) supporte la
création locale de composantes.

En plus du CTS, SAP Solution Manager inclut le Change Request Management (CRM), qui
vous permet de tracer les modifications. Le traçage des modifications aide les clients à
conserver la cohérence et la transparence de leurs infrastructures système.

Corrections d'erreurs à l'aide des notes SAP (SAP Notes)

Figure 101: Implémentation automatique des corrections d'erreurs avec Note Assistant

Les notes SAP sont utilisées à plusieurs fins. Elles peuvent fournir toutes sortes
d'informations aux clients et partenaires de SAP. Elles comportent aussi des solutions à des
problèmes connus dans le système SAP. Les notes SAP dont nous parlons ici sont
uniquement celles qui contiennent des solutions à des erreurs de code source d'un
programme ABAP fourni par SAP. Ces notes SAP décrivent le mode de suppression des
erreurs dans le système SAP en fournissant le code source approprié.
Lisez attentivement la note SAP avant de l'implémenter. La note SAP peut contenir des
conditions préalables, des interactions et des références à des activités de post-traitement,
telles que les modifications de table, que vous devez prendre en compte lorsque vous
implémentez les activités. En implémentant une note SAP, vous pouvez supprimer l'erreur à
laquelle elle fait référence.

© Copyright . Tous droits réservés. 237


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

L'implémentation manuelle d'une note SAP entraîne des coûts élevés et constitue un risque
d'erreurs, car les préparations requises peuvent être négligées. En outre, la personne
implémentant la note peut ne pas s'apercevoir qu'elle n'est pas valide pour sa version.
Dans Note Assistant (transaction SNOTE), SAP met à disposition un outil qui vous permet
d'implémenter les notes SAP. L'implémentation automatique des corrections améliore la
qualité, parce qu'elle réduit les erreurs qui résultent d'une implémentation manuelle.

Astuce :
Notez que toutes les corrections d'erreurs ne peuvent pas être gérées à l'aide de
Note Assistant. Il n'est pas possible de modifier les définitions de table en
utilisant Note Assistant.

Assemblages de support packages de différentes composantes

Figure 102: Outils pour l'import des Support Packages

Les corrections d'erreurs à l'aide des notes SAP sont uniquement disponibles pour les
composantes logicielles ABAP et ne concernent que les programmes individuels et les objets
de développement. Les Support Packages contiennent toujours une grande quantité de
corrections d'erreurs pour une composante logicielle spécifique (et une version déterminée),
de sorte qu'ils constituent un ensemble de corrections d'erreurs logicielles dans le système
SAP. Les Support Packages sont disponibles pour les composantes logicielles ABAP et Java.
Les assemblages de support packages de différentes composantes contiennent différents
Support Packages. Ils peuvent être importés en utilisant :
● Support Package Manager (SPAM) dans AS ABAP ;
● Java Support Package Manager (JSPM) dans AS Java ;
● Software Update Manager (SUM) dans AS ABAP et AS Java.

Les Support Packages peuvent être téléchargés depuis SAP Service Marketplace en utilisant
l'outil SAP Solution Manager “Maintenance Optimizer”.
Du fait de la grande variété de composantes dans une version produit, il est nécessaire
d'améliorer la transparence des Support Packages et correctifs implémentés et de définir des
recommandations claires concernant les combinaisons recommandées ou autorisées de

238 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion des systèmes SAP

packages. Un nouvel assemblage de support packages de différentes composantes est


associé à la plupart des versions produit tous les trois à six mois. Ces assemblages
contiennent la meilleure combinaison actuelle de versions de Support Packages et correctifs
pour les composants de produit. Ces assemblages permettent de réduire l'éventail théorique
de combinaisons de Support Packages aux combinaisons utiles dans la pratique.

Remarque :
Les assemblages de support packages de différentes composantes représentent
des combinaisons de Support Packages stipulées par SAP pour les versions
produit concernées. SAP recommande que les utilisateurs importent
régulièrement ces assemblages pour les produits SAP concernés.

Les outils permettant d'importer les Support Packages varient selon le type de Support
Package. Par exemple, les Support Packages pour les composantes logicielles ABAP sont
importés à l'aide du Support Package Manager (transaction SPAM) et les Support Packages
pour les composantes logicielles Java sont importées à l'aide du Java Support Package
Manager (JSPM).

Figure 103: Software Update Manager

Figure 104: Comparaison de SPAM et SUM

© Copyright . Tous droits réservés. 239


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

En 2011, SAP a lancé un outil logistique logiciel unifié pour différents types de processus
d'implémentation. Software Update Manager (SUM) est un outil à usage multiple, qui prend
en charge diverses procédures comme l'installation des packages d'extension et l'application
des assemblages de support package de différentes composantes dans SAP NetWeaver AS
ABAP et AS Java.

Remarque :
Pour SUM pour les systèmes AS ABAP, un fichier stack.xml (créé par
Maintenance Optimizer) est obligatoire pour appliquer les Support Packages SAP.

Vous pouvez appliquer la règle générale suivante : utilisez SPAM pour les cas normaux et
utilisez SUM si vous devez appliquer un grand nombre de Support Packages SAP dans un
système SAP ayant un temps d'arrêt critique.
Les Support Packages peuvent être obtenus sur SAP Service Marketplace (alias swdc).

Remarque :
Pour télécharger des assemblages de support packages de différentes
composantes pour les systèmes SAP basés sur SAP NetWeaver 7.0 (et version
ultérieure), vous devez utiliser l'outil Maintenance Optimizer de SAP Solution
Manager. Pour plus d'informations, voir https://wiki.sdn.sap.com/wiki/
display/SM/Overview.

Packages d'extension

Figure 105: Packages d'extension (pour SAP ERP 6.0, dans l'exemple)

SAP fournit un nouveau concept pour l'extension des applications dans SAP Business Suite. Il
s'agit des packages d'extension SAP.
La technologie de livraison des packages d'extension SAP permet à SAP de fournir de
nouveaux développements et extensions d'application pour les systèmes SAP Enterprise

240 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion des systèmes SAP

Central Components (ECC) 6.0 existants. Les packages vous permettent d'utiliser les
nouveaux développements fournis par SAP à votre gré et selon vos besoins en processus de
gestion. Les nouveaux développements et extensions ne sont activés que lorsque vous
décidez d'utiliser les nouveaux produits. Une fois que vous décidez d'utiliser les nouveaux
produits, les composants techniques concernés sont installés et les business functions
pertinentes sont activées dans votre système SAP basé sur ABAP (SAP Enterprise Central
Components). Les processus de gestion pour lesquels vous n'activez aucune Business
Function restent inchangés.
Les packages d'extension SAP avaient d'abord été fournis avec SAP ERP 6.0, mais ce concept
a été étendu à toutes les composantes SAP Business Suite, telles que les systèmes SAP CRM,
etc. SAP ERP 6.0 est basé sur SAP NetWeaver 7.0. Les nouveaux développements logiciels
sont fournis via des packages d'extension pour SAP ERP 6.0.
La figure résume les propriétés des packages d'extension SAP (pour SAP ERP dans
l'exemple).

Astuce :
Pour obtenir de plus amples informations sur les packages d'extension SAP dans
l'environnement SAP ERP 6.0, accédez à SAP Service Marketplace, alias /erp-
ehp. Pour donner aux participants une idée du contenu des packages d'extension
SAP, n'hésitez pas à leur montrer ce lien et les liens vers les nouvelles
fonctionnalités du package d'extension 6 pour SAP ERP 6.0.

Outils d'installation des packages d'extension

Figure 106: Outil d'installation des packages d'extension

© Copyright . Tous droits réservés. 241


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

Astuce :
Pour obtenir de plus amples informations sur les packages d'extension SAP dans
l'environnement SAP ERP 6.0, accédez à SAP Service Marketplace, alias /erp-
ehp. Pour donner aux participants une idée du contenu des packages d'extension
SAP, n'hésitez pas à leur montrer ce lien et les liens vers les nouvelles
fonctionnalités du package d'extension 6 pour SAP ERP 6.0.

Montée de version du système

Figure 107: Outils pour l'exécution technique d'une montée de version du système

Le terme montée de version de système fait référence au passage d'une ancienne version de
logiciel à une nouvelle version. La montée de version implique le remplacement de tous les
objets du repository fournis par SAP (programmes, définitions de table, etc.) et de
l'environnement d'exécution.
De nombreuses raisons peuvent expliquer une montée de version de système SAP. Les
montées de version peuvent être divisées grossièrement dans les catégories suivantes :
● Montée de version technique
Elle vise à conserver la compatibilité future requise d'une application SAP existante et à
réduire les risques d'incompatibilité logicielle.
● Montée de version fonctionnelle
Elle vise les extensions fonctionnelles limitées et la réduction du coût total de possession
(TCO). Dans cette montée de version, certaines modifications SAP peuvent être rejetées
pour retourner à la version standard d'une solution, en fonction de la phase des
adaptations de modification.
● Montée de version stratégique
Concerne la modification structurelle intra-entreprise et l'implémentation de nouveaux
processus de gestion stratégiques dans le cadre du projet de montée de version SAP.

En fonction du type de montée de version, le périmètre du projet de montée de version


associé varie. SAP fournit des services de montée de version, des outils et un contenu
personnalisés qui vous procurent un support efficace pour les défis majeurs qu'impliquent le

242 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion des systèmes SAP

choix d'un type de montée de version et la planification et l'exécution d'un projet de montée
de version.
D'un point de vue technique, la montée de version à proprement parler est effectuée par les
programmes SAPup (pour les systèmes ABAP) et SAPJup (pour les systèmes Java, à partir
de SAP Web Application (SAP Web AS) 6.40. Il s'agit des deux programmes de coordination
centrale des montées de version. Ces programmes contrôlent toutes les activités de montée
de version, telles que l'initialisation, le transfert des données ou la comparaison des
modifications.

SAP Solution Manager prend en charge la préparation, la structuration et l'exécution des


projets de montée de version. Il fournit un éventail de procédures, outils et services qui
simplifient la montée de version des systèmes SAP. SAP Solution Manager contient la feuille
de route de montée de version. Cette feuille de route comporte des informations avérées et
testées pour les montées de versions fonctionnelles et techniques. La feuille de route vous
guide dans tout le processus de montée de version. En plus de cette feuille de route, SAP
Solution Manager fournit une documentation sur toutes les informations liées au projet, le
support de configuration et la gestion des tests par exemple.

Astuce :
Pour plus d'informations sur les montées de version, voir SAP Service
Marketplace, alias /upgrade.

Feuille de route pour la montée de version dans un système SAP Solution Manager

Figure 108: Feuille de route pour la montée de version dans un système SAP Solution Manager

© Copyright . Tous droits réservés. 243


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

Support Packages, assemblages de support package de différentes composantes et note


correctives

Figure 109: Support Packages, assemblages de support package de différentes composantes et notes
correctives

La figure montre la différence entre les Support Packages, les assemblages de support
package de différentes composantes et les notes correctives.

244 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 5
Exercice 13
Planification des intervalles de temps de
maintenance

Exemple de gestion
Vous souhaitez déterminer quand le prochain assemblage de support packages de
différentes composantes sera disponible.
Utilisez SAP Service Marketplace pour savoir quand le prochain assemblage de support
packages de différentes composantes sera disponible pour le package d'extension 6 pour
SAP ERP 6.0.

Attention :
Cet exercice requiert un utilisateur enregistré sur SAP Service Marketplace. Si
vous n'avez pas accès à votre S-User, veuillez ignorer cet exercice.

1. Quand le prochain assemblage de support packages de différentes composantes pour le


package d'extension 6 pour SAP ERP 6.0 sera-t-il disponible ?

© Copyright . Tous droits réservés. 245


Chapitre 5
Solution 13
Planification des intervalles de temps de
maintenance

Exemple de gestion
Vous souhaitez déterminer quand le prochain assemblage de support packages de
différentes composantes sera disponible.
Utilisez SAP Service Marketplace pour savoir quand le prochain assemblage de support
packages de différentes composantes sera disponible pour le package d'extension 6 pour
SAP ERP 6.0.

Attention :
Cet exercice requiert un utilisateur enregistré sur SAP Service Marketplace. Si
vous n'avez pas accès à votre S-User, veuillez ignorer cet exercice.

1. Quand le prochain assemblage de support packages de différentes composantes pour le


package d'extension 6 pour SAP ERP 6.0 sera-t-il disponible ?
a) Ouvrez un navigateur Web et allez sur SAP Service Marketplace à l'adresse http://
service.sap.com/swdc. Connectez-vous avec les identifiants de votre S-user.

b) Sélectionnez Support Packages and Patches → SAP Support Package Stacks → SP


Stacks maintenance schedule du côté gauche.

c) Dans l'écran qui s'affiche, sélectionnez la ligne SAP EHP6 for SAP ERP 6.0 et
déterminez la semaine calendaire prévue.

Remarque :
Remarquez la clause de non-responsabilité en haut de la page.

246 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Gestion des systèmes SAP

Remarque :

Pour obtenir de plus amples informations sur les sujets abordés dans
cette leçon, utilisez les liens suivants :
● Alias sur SAP Service Marketplace (http://service.sap.com)
● Alias /notes pour la base de données SAP Notes sur SAP Service
Marketplace
● Alias /spmanager pour ABAP Support Package Manager
● Alias /jspm pour le JSPM
● Alias /sltoolset pour le SUM

Certains sujets de cette leçon sont aussi abordés dans les cours
suivants :
● ADM100 : AS ABAP – Administration I
● ADM200 : AS Java 7.0 – Administration
● ADM800 : AS Java 7.3 – Administration
● ADM326 : Montée de version SAP ECC
● ADM327 : Installation des packages d'extension SAP

Sur SAP Community Network (SCN), consultez http://


www.scn.sap.com/irj/scn. Pour les aspects techniques d'une montée de
version, consultez https://www.sdn.sap.com/irj/sdn/upgradetech. Pour
SAP Software Change Management, consultez https://
www.sdn.sap.com/irj/sdn/swchangemgmt.

© Copyright . Tous droits réservés. 247


Chapitre 5: Gestion du cycle de vie des logiciels

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Gérer les systèmes SAP en utilisant les outils appropriés

248 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 5

Évaluation des connaissances

1. Lesquels des outils SAP suivants peuvent vous assister dans vos tâches de gestion du
cycle de vie des applications (ALM) ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A SAP Solution Manager

X B Transaction S_LIFECYCLE dans tout système ABAP

X C System Landscape Directory (SLD)

X D SAP Advanced Landscape Optimizer

X E SAP Landscape Planning Tool - Version 1

2. Parmi ces affirmations sur l'équilibrage de la charge dans les systèmes SAP, lesquelles
sont correctes ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A L'Internet Communication Manager (ICM) répartit les requêtes HTTP entre toutes
les instances disponibles dans un système SAP.

X B Le serveur de messages ABAP peut répartir des requêtes entre toutes les
instances disponibles lors de la connexion avec l'interface SAP GUI.

X C Le répartiteur ABAP répartit les requêtes utilisateur entre les processus de travail
de l'instance actuelle.

X D SAP Web Dispatcher peut répartir les requêtes HTTP entre les différentes
instances successives d'un système SAP.

3. SAPinst exécute les contrôles des conditions requises pour l'installation.


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

© Copyright . Tous droits réservés. 249


Chapitre 5: Évaluation des connaissances

4. Les packages d'extension SAP ajoutent de nouvelles fonctionnalités aux applications dans
SAP Business Suite.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

5. Identifiez les affirmations correctes sur les Support Packages et les packages d'extension
SAP.
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Les Support Packages contiennent des corrections d'erreurs et des modifications


légales.

X B Les packages d'extension SAP contiennent des corrections d'erreurs et des


modifications légales.

X C L'importation des Support Packages est facultative dans un système SAP.

X D Les packages d'extension SAP sont cumulatifs.

X E Les packages d'extension SAP ajoutent de nouvelles fonctionnalités à un système


SAP.

250 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 5

Évaluation des connaissances - Réponses

1. Lesquels des outils SAP suivants peuvent vous assister dans vos tâches de gestion du
cycle de vie des applications (ALM) ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A SAP Solution Manager

X B Transaction S_LIFECYCLE dans tout système ABAP

X C System Landscape Directory (SLD)

X D SAP Advanced Landscape Optimizer

X E SAP Landscape Planning Tool - Version 1

2. Parmi ces affirmations sur l'équilibrage de la charge dans les systèmes SAP, lesquelles
sont correctes ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A L'Internet Communication Manager (ICM) répartit les requêtes HTTP entre toutes
les instances disponibles dans un système SAP.

X B Le serveur de messages ABAP peut répartir des requêtes entre toutes les
instances disponibles lors de la connexion avec l'interface SAP GUI.

X C Le répartiteur ABAP répartit les requêtes utilisateur entre les processus de travail
de l'instance actuelle.

X D SAP Web Dispatcher peut répartir les requêtes HTTP entre les différentes
instances successives d'un système SAP.

3. SAPinst exécute les contrôles des conditions requises pour l'installation.


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

© Copyright . Tous droits réservés. 251


Chapitre 5: Évaluation des connaissances - Réponses

4. Les packages d'extension SAP ajoutent de nouvelles fonctionnalités aux applications dans
SAP Business Suite.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

5. Identifiez les affirmations correctes sur les Support Packages et les packages d'extension
SAP.
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Les Support Packages contiennent des corrections d'erreurs et des modifications


légales.

X B Les packages d'extension SAP contiennent des corrections d'erreurs et des


modifications légales.

X C L'importation des Support Packages est facultative dans un système SAP.

X D Les packages d'extension SAP sont cumulatifs.

X E Les packages d'extension SAP ajoutent de nouvelles fonctionnalités à un système


SAP.

252 © Copyright . Tous droits réservés.


CHAPITRE 6 Technologies de
communication et d'intégration

Sujet 1
Intégration d'applications existantes aux applications SAP 254
Exercice 14: Utilisation d'une Business Application Programming Interface 259

Sujet 2
Liaison de processus de gestion inter-systèmes 263

Sujet 3
Utilisation des services Web sur SAP NetWeaver Application Server 266

Sujet 4
Explication de l'architecture orientée service 270

OBJECTIFS DU CHAPITRE

● Expliquer les RFC, le Business Object Repository (BOR) et les BAPI


● Décrire ALE
● Utiliser les services Web sur SAP NetWeaver AS.
● Décrire l'architecture orientée service (SOA) dans le contexte de SAP
● Différencier les services Web et d'entreprise pour SOA

© Copyright . Tous droits réservés. 253


Chapitre 6
Sujet 1
Intégration d'applications existantes aux
applications SAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon fournit une vue d'ensemble des technologies d'interface disponibles dans un
système SAP, tout en se concentrant sur l'importance de RFC (Remote Function Call) et des
BAPI (Business Application Programming Interfaces).

Exemple de gestion
Vous devez intégrer des applications existantes à des applications SAP. Les interfaces
standard présentent un intérêt particulier pour l'intégration. Vous avez pour cela besoin des
connaissances suivantes :
● Une compréhension des diverses technologies d'interface utilisées par les systèmes SAP ;
● Une compréhension de la création d'un RFC ;
● Une compréhension de l'utilisation des objets de gestion et de leurs BAPI.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Expliquer les RFC, le Business Object Repository (BOR) et les BAPI

Synthèse des interfaces

Figure 110: Technologies d'interface utilisées dans les systèmes SAP

254 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Intégration d'applications existantes aux applications SAP

Les systèmes SAP sont dotés d'interfaces à différents niveaux de communication, incluant
des options de connexion hautement techniques (utilisant par exemple le protocole TCP/IP
ou CPI-C) et des interfaces hautement spécialisées conçues pour des objets de gestion, telles
que les BAPI ou les IDoc utilisées dans l'environnement Application Link Enabling (ALE). Les
interfaces supérieures qui ont accès aux objets de gestion ou aux processus utilisent la même
technologie, les RFC.

Les systèmes SAP utilisent les technologies d'interface suivantes listées dans la figure :
● ALE
● BAPI
● CPI-C (Common Program Interface-Communication)
● Échange de Données Informatisé (EDI)
● HyperText Transfer Protocol (HTTP(S))
● Logical Unit 6.2 (LU 6.2)
● RFC
● Object Linking and Embedding (OLE)
● Simple Mail Transfer Protocol (SMTP)
● Simple Object Access Protocol (SOAP)
● Transmission Control Protocol/Internet Protocol (TCP/IP)
● eXtensible Markup Language (XML)

Remote Function Call

Figure 111: Options pour les connexions utilisant Remote Function Call

L'interface RFC est un protocole d'interface SAP basé sur CPI-C et TCP/IP, qui simplifie la
programmation de processus de communication entre divers systèmes. RFC vous permet

© Copyright . Tous droits réservés. 255


Chapitre 6: Technologies de communication et d'intégration

d'appeler et d'exécuter des fonctions prédéfinies dans un système distant ou au sein du


même système. RFC gère le processus de communication, le transfert de paramètres dans
un système ou entre systèmes et traite la gestion des erreurs.
RFC décrit une interface et non pas le langage de programmation dans lequel la fonction est
exécutée. Quand la communication RFC est utilisée entre deux systèmes SAP, le système
appelant utilise une définition RFC dans l'autre système pour accéder à une fonction
spécifique. Vous pouvez aussi utiliser RFC pour appeler des fonctions dans des systèmes non
SAP.
Pour lancer des programmes externes à distance, vous devez utiliser une interface RFC en
dehors du système SAP. Il peut s'agir, par exemple, d'une bibliothèque de liaisons
dynamiques (DLL). Chaque interface RFC est bidirectionnelle, ce qui signifie que les
programmes externes peuvent utiliser RFC pour accéder aux fonctions des systèmes SAP.

Remarque :
tous les modules fonction (y compris ceux accessibles à distance) sont créés,
avec leurs paramètres d'import et d'export, à l'aide du Function Builder. Pour
appeler le Function Builder, sélectionnez Outils → ABAP
Workbench → Développement → Function Builder ou bien utilisez le code de
transaction SE37.

Pour appeler un module RFC depuis un système SAP, vous devez connaître les paramètres
d'import et export (définis dans le Function Builder). Une connexion technique doit également
exister entre les deux systèmes. Cette connexion est appelée Connexion RFC ou Destination
RFC.
Vous pouvez gérer les connexions RFC en choisissant Technologies de communication et
d'intégration → Destinations RFC (Afficher/Gérer) ou bien utiliser la transaction SM59.

Remote Function Call en détails

Figure 112: Remote Function Call en détails

256 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Intégration d'applications existantes aux applications SAP

La figure montre le système appelant dans lequel une destination RFC nommée DEST a été
créée. Ne confondez pas une destination RFC dans la transaction SM59 avec un système SAP,
car une connexion RFC ne peut pointer que vers un seul mandant dans un système SAP. Ces
connexions sont aussi appelées des connexions entre systèmes logiques.
Vous pouvez avoir au moins autant de connexions RFC entre deux systèmes qu'il existe de
mandants dans le système cible. Sachant que vous pouvez indiquer un identifiant pour la
destination dans chaque connexion RFC, vous pouvez également accéder plusieurs fois à des
mandants du système cible, par exemple, avec un identifiant différent à chaque fois. Si vous
avez besoin d'une connexion RFC bidirectionnelle entre deux systèmes (c'est à dire que le
système appelé exécute aussi des modules RFC dans le système appelant), vous devez
configurer une seconde connexion RFC équivalente dans le système appelé.
Lorsque vous définissez des destinations RFC dans des systèmes SAP basés sur AS ABAP,
les connexions RFC s'adressent toujours à un mandant lorsque vous ciblez un système SAP
basé sur AS ABAP. Les connexions sont utilisables à partir de tous les mandants du système
(si les autorisations appropriées ont été définies).

Dans ABAP, vous utilisez RFC pour appeler un module fonction dans un autre système.
L'appel du module fonction s'effectue de la façon suivante :
CALL FUNCTION <Name>
DESTINATION <Target>
EXPORTING ...
IMPORTING ...
La fonction à exécuter dans le système cible est nommée. Le nom de la cible doit faire
référence à l'une des connexions RFC disponibles. Lorsque vous créez une connexion RFC,
vous devez spécifier les données de connexion pour le système cible ou bien saisir les
paramètres de connexion quand vous démarrez RFC. L'exportation et l'importation sont
utilisées pour transmettre des paramètres à la fonction cible et pour recevoir les paramètres
renvoyés par la fonction cible. La fonction appelée dans le système cible est exécutée avec
l'ID utilisateur saisi pour la connexion.

Remarque :
Vous pouvez également créer des connexions RFC pour lesquelles l'utilisateur
effectuant l'appel est utilisé dans le système cible. Cela signifie que des
utilisateurs différents peuvent utiliser la même connexion dans le système cible.
Cette procédure est aussi appelée RFC sécurisé. L'une des conditions préalables
est que des utilisateurs identiques soient créés dans le système source et le
système cible.

RFC est devenu l'interface la plus importante de l'environnement SAP. Certains modules RFC,
qui suivent des conventions spécifiques, sont également appelés BAPI.

© Copyright . Tous droits réservés. 257


Chapitre 6: Technologies de communication et d'intégration

Business Object Repository et Business Application Programming Interfaces

Figure 113: Business Object Repository et Business Application Programming Interfaces

Une BAPI est une interface de programmation standardisée qui facilite l'accès interne et
externe aux processus et données de gestion des systèmes SAP. Une interface BAPI est
utilisée avec SAP Business Workflow. Les BAPI sont définies dans le BOR en tant que
méthodes d'objets de gestion SAP et activent une vue orientée objet de données de gestion
dans un système SAP. Les fonctions pouvant être appelées à l'aide des BAPI sont
implémentées et stockées dans l'outil Function Builder (dans ABAP Workbench) en tant que
modules fonction compatibles RFC. Vous pouvez afficher une synthèse des BAPI disponibles
dans le BOR, par exemple, en activant le bouton de commande Business Object Repository
dans Business Object Builder. Pour accéder à Business Object Builder, choisissez
Outils → ABAP Workbench → Développement → Business Object Builder ou bien utilisez la
transaction SWO1. Vous pouvez accéder directement au BOR via le code de transaction BAPI.

Les BAPI sont utilisées dans des contextes variés pour :


● lier des processus de gestion entre différentes frontières du système (en utilisant, par
exemple, ALE) ;
● intégrer des solutions variées dans le cadre de SAP Business Suite ;
● connecter un système SAP à Internet ;
● se connecter à des programmes externes.

Remarque :
Les BAPI sont créées et testées de la même façon que d'autres modules fonction,
en utilisant le Function Builder ou la transaction SE37. Les BAPI sont ensuite
définies comme des BAPI dans le BOR.

258 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 6
Exercice 14
Utilisation d'une Business Application
Programming Interface

Exemple de gestion
Vous avez besoin de données utilisateur d'un autre système SAP.
Utilisez une BAPI pour afficher les données d'adresse de votre utilisateur dans le système.

1. Lancez la transaction de synthèse pour le BOR.

2. Recherchez la méthode USER.Change. Affichez la documentation relative à cette


méthode.

3. Appelez l'outil Function Builder pour la méthode USER.Display. Le code source de la BAPI
s'affiche dans le Function Builder.

4. Exécutez cette BAPI pour votre utilisateur avec la destination RFC NONE.

5. Une fois la boîte de dialogue confirmée, l'écran des résultats de la requête s'affiche.
Le code retour et le temps de réponse à votre requête apparaissent.

© Copyright . Tous droits réservés. 259


Chapitre 6
Solution 14
Utilisation d'une Business Application
Programming Interface

Exemple de gestion
Vous avez besoin de données utilisateur d'un autre système SAP.
Utilisez une BAPI pour afficher les données d'adresse de votre utilisateur dans le système.

1. Lancez la transaction de synthèse pour le BOR.


a) Dans l'écran SAP Easy Access, sélectionnez Outils → ABAP
Workbench → Développement → Business Object Builder ou entrez la transaction
SWO1.
Cliquez ensuite sur le bouton de commande Business Object Repository dans la barre
de menu. Sélectionnez BAPI dans la boîte de dialogue qui s'affiche, puis validez.

2. Recherchez la méthode USER.Change. Affichez la documentation relative à cette


méthode.
a) Cliquez sur la page à onglet Alphabétique. Dans l'écran BAPI Explorer, recherchez
l'objet de gestion USER.
Parmi les BAPI disponibles pour cet objet de gestion, sélectionnez la BAPI
USER.Change.
Utilisez la page à onglet correspondante pour afficher la documentation de cette BAPI
dans la partie droite de l'écran BAPI Explorer.

3. Appelez l'outil Function Builder pour la méthode USER.Display. Le code source de la BAPI
s'affiche dans le Function Builder.
a) Passez à la BAPI USER.Display.

b) Sur la page à onglet Outils, sélectionnez Function Builder.

c) Sélectionnez le bouton de commande Afficher.

4. Exécutez cette BAPI pour votre utilisateur avec la destination RFC NONE.
a) Dans l'écran Function Builder, sélectionnez le bouton de commande Tester/Exécuter
(F8).

b) Dans l'écran Module fonction test : Écran initial, saisissez NONE dans la zone Entrée du
système cible RFC (qui fait référence à votre système).

c) Saisissez votre nom d'utilisateur dans l'écran de la requête (par exemple,


SAPTEC-04).

d) Sélectionnez le bouton de commande Exécuter (F8).


Vos données utilisateur, demandées via RFC par l'interface BAPI, s'affichent.

5. Une fois la boîte de dialogue confirmée, l'écran des résultats de la requête s'affiche.

260 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Intégration d'applications existantes aux applications SAP

Le code retour et le temps de réponse à votre requête apparaissent.


a) Le code retour de votre requête s'affiche comme valeur du paramètre d'export
RETURN dans l'écran Module fonction de test :. Résultat.

© Copyright . Tous droits réservés. 261


Chapitre 6: Technologies de communication et d'intégration

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Expliquer les RFC, le Business Object Repository (BOR) et les BAPI

262 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 6
Sujet 2
Liaison de processus de gestion inter-
systèmes

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon aborde les notions fondamentales du concept Application Link Enabling (ALE).

Exemple de gestion
Votre société souhaite implémenter les fonctions d'e-commerce de CRM (SAP Customer
Relationship Management) afin de vendre ses produits à des clients sur Internet. Vous avez
pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des processus de gestion inter-systèmes ;
● Une compréhension du concept ALE.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Décrire ALE

Importance des processus de gestion inter-systèmes


Commençons par définir les processus de gestion inter-systèmes en utilisant des situations
courantes comme exemples.
Par exemple, dans une société, le système des ressources humaines peut être séparé du
reste du système logiciel de gestion, mais les systèmes ne peuvent pas être complètement
séparés car le système comptable a besoin des données de salaires des employés. Dans cette
situation, vous devez utiliser des processus de gestion inter-systèmes pour échanger les
données pertinentes.
Les processus de gestion inter-systèmes sont utilisés, par exemple, lorsque deux sociétés
collaborent étroitement et envoient des commandes collectives au fournisseur. Les systèmes
informatiques de gestion des deux sociétés doivent pouvoir communiquer afin de fusionner
les quantités à commander. Dans ce cas, le processus de gestion ne croise pas uniquement
les frontières des différents systèmes, mais aussi celles des deux sociétés.
Un autre exemple de l'utilisation des processus de gestion inter-systèmes pourrait être celui
du transfert d'une quantité limitée de données spécifiques, comme le transfert électronique
des données d'un extrait de compte d'une banque vers une société. Les développements
connus dans le passé laissent penser que les processus de gestion inter-systèmes continuent
à prendre rapidement de l'ampleur.

© Copyright . Tous droits réservés. 263


Chapitre 6: Technologies de communication et d'intégration

Application Link Enabling (ALE)

Figure 114: Distribution des processus de gestion à l'aide d'Application Link Enabling

ALE permet de créer et d'exécuter des applications distribuées. Le concept de base d'ALE
consiste à assurer l'exécution d'une infrastructure de système distribuée et intégrée. Cela
implique l'échange de messages contrôlés, en utilisant des données cohérentes à travers des
systèmes d'application plus ou moins liés. Les applications sont intégrées via une
communication synchrone et asynchrone, et non pas via une base de données centrale.
Les systèmes utilisant ALE pour échanger des données peuvent être implantés dans la même
société ou appartenir à différentes sociétés. ALE se caractérise notamment par le fait que
différents systèmes sont liés en termes de gestion via un transfert des données sécurisé et
cohérent.
Vous pouvez aussi décrire ALE en termes d'éléments : qui échange les données, quelles
données sont échangées et quand, avec qui les données sont échangées et par quels moyens.

Implémentation d'Application Link Enabling

Pour implémenter ALE, clarifiez les points suivants :


● Identifiez le processus de gestion et les objets concernés ;
● Identifiez les informations à transmettre ;
● Indiquez le format des données à transférer ;
● Décidez de la technologie à utiliser pour le transfert ;
● Décidez du type de transfert ;
● Indiquez la destination du transfert de données.

Le tableau suivant contient un exemple de synchronisation des données dans un


processus de gestion :

264 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Liaison de processus de gestion inter-systèmes

Processus e-commerce pour les clients utilisant SAP


CRM
Identifier les informations à transmettre Séquence de données du système SAP CRM
à transférer à un backend ERP
Indiquer le format des données à transférer Format IDoc
Décider de la technologie pour le transfert Par Remote Function Call (RFC)
Décider du type de transfert Asynchrone, toutes les 60 secondes
Décider de l'objectif du transfert Fourniture de biens et/ou de services en
vente sur Internet

Les données dans le système SAP sont identifiées à l'aide d'un objet de gestion et de ses
Business Application Programming Interfaces (BAPIs). Une BAPI est une méthode d'objet de
gestion (par exemple, fiche article). La création ou la modification des données de base article
peut être une méthode autorisée. Les BAPI vous permettent de traiter toutes les données
appartenant à un objet.
Le format IDoc décrit la structure des documents intermédiaires. Il existe plusieurs types de
formats IDoc pour les différents types de données à échanger. ALE peut aussi être utilisée
pour transférer des données dans un format XML convenu.
Vous pouvez sélectionner la technologie de transfert de données de votre choix dans la limite
des contraintes imposées par le système. Vous pouvez, par exemple, transférer des données
via RFC ou en utilisant HTTP ou HTTPS.

Types de transferts

Les types de transferts de base sont les suivants :


● Synchrone
● Asynchrone

Un transfert synchrone signifie que les données sont transférées quand elles sont créées ou
modifiées. Vous pouvez lancer les transferts asynchrones aux intervalles de votre choix.
Il existe quelques restrictions lorsque vous essayez de relier les systèmes. Les systèmes
étant liés doivent avoir la capacité technique de recevoir les communications (RFC et HTTP)
et d'interpréter le format transféré (IDoc ou XML). Les systèmes SAP de versions différentes
peuvent être liés avec ALE.

Remarque :
BIT300 et BIT350 sont des formations plus avancées sur ALE.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Décrire ALE

© Copyright . Tous droits réservés. 265


Chapitre 6
Sujet 3
Utilisation des services Web sur SAP
NetWeaver Application Server

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente les services Web et leur administration.

Exemple de gestion
Votre société souhaite implémenter des services en ligne en utilisant les services Web. Vous
avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des services Web ;
● Une compréhension de SAP NetWeaver Application Server (SAP NetWeaver AS).

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Utiliser les services Web sur SAP NetWeaver AS.

Notions de base des services Web


SAP NetWeaver AS est une plateforme de développement de services Web, utilitaire qui
fournit une API (Application Programming Interface). Dans la pratique, le service Web est mis
à disposition via un protocole Internet et l'application utilisant le service est exécutée à l'aide
d'un navigateur Web. Notez que cela ne correspond pas à la véritable définition d'un service
Web.
Les services Web forment la base technique qui permet de rendre directement disponibles les
fonctions d'une application. La fonction existante d'une application peut être traitée à l'aide de
protocoles d'accès standardisés et le contenu peut être échangé sous une forme structurée.
Les fonctions inter-applications peuvent également être développées de manière flexible. La
combinaison de plusieurs services granulaires, dans le sens de scénarios de gestion
autonomes, est appelée un service d'entreprise.

Les standards de base suivants des services Web sont implémentés dans SAP NetWeaver
AS :
● XML (eXtensible Markup Language)
● SOAP (Simple Object Access Protocol)
SOAP décrit un protocole que vous pouvez utiliser pour appeler les services Web dans des
infrastructures de systèmes répartis. SOAP utilise HTTP comme journal des transports.
Un message SOAP comporte une en-tête avec des informations spécifiques et un corps
avec le message.
● WSDL (Web Service Description Language)

266 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Utilisation des services Web sur SAP NetWeaver Application Server

WSDL est un métalangage utilisé pour décrire la fonction d'un service Web. Les fonctions,
les paramètres et les codes retour notamment sont décrits sous une forme lisible par
l'ordinateur. WSDL est standardisé par W3C (World Wide Web Consortium). Pour obtenir
de plus amples informations sur la standardisation de WSDL, voir l'URL suivante : http://
www.w3.org/TR/wsdl.html.
● UDDI (Universal Description, Discovery and Integration)
UDDI est un service d'annuaire pour les services Web dynamiques. Un annuaire des
services Web est fourni via une interface SOAP. Les informations y sont mises en
surbrillance sur des pages blanches, jaunes et vertes. Pour obtenir de plus amples
informations sur UDDI, voir http://www.uddi.xml.org. SAP exécute elle-même un serveur
UDDI. Vous trouverez des informations sur UDDI chez SAP à l'adresse : http://
scn.sap.com/docs/DOC-18439. (Panneau de navigation : Service Oriented Architecture
ES Workplace ou panneau de navigation : Service Oriented Architecture Discovery
System). Vous trouverez ici des informations sur les services Web pouvant être
enregistrés et recherchés. SAP NetWeaver AS est livré avec Enterprise Services
Repository basé sur UDDI et Services Registry, qui peuvent être utilisés pour la
gouvernance des services Web à l'échelle de l'entreprise.

Services Web et SAP NetWeaver Application Server

Figure 115: Présentation d'un scénario de service Web

Avec SAP NetWeaver, les outils de développement et de configuration des services Web ont
été considérablement étendus pour SAP NetWeaver AS ABAP et SAP NetWeaver AS Java.

À l'aide de SAP NetWeaver, le scénario illustré dans la figure peut être exécuté de la
manière suivante :
● Un service Web fourni ou implémenté sur SAP NetWeaver AS peut être publié dans le
Services Registry, où il peut être recherché par un client potentiel.
● L'utilisation des services Web est prise en charge par diverses applications de SAP
NetWeaver. L'implémentation des services Web est entièrement prise en charge par les
outils de développement ABAP et Java.

© Copyright . Tous droits réservés. 267


Chapitre 6: Technologies de communication et d'intégration

● Les consommateurs de service Web peuvent appeler le service dans le système


fournisseur.
Le contrat des paramètres à transmettre et du résultat à renvoyer est le WSDL du service
Web. Le WSDL est publié par le fournisseur et constitue la base de l'implémentation du
service Web lui-même et de l'appel du service.

Les approches suivantes servent à implémenter les services Web :


● Approche interne
Une fonctionnalité existante est exposée comme service Web. Cette fonctionnalité peut
être un module fonction existant compatible RFC côté ABAP ou une classe de bean ou
Java existante côté Java. Le WSDL est dérivé de l'interface fournie par les méthodes de la
classe/du bean répondant au module fonction.
● Approche externe
Le service Web est créé à l'aide d'un WSDL existant comme base. Les interfaces de service
Web que représente le WSDL peuvent être conçues pour des instances dans l'Enterprise
Services Repository en respectant les directives de gouvernance des services Web et en
utilisant des types de données prédéfinis. Du point de vue de la gouvernance, cette
approche est la méthode recommandée pour implémenter les services Web.

Pour les consommateurs de service Web, le WSDL est toujours nécessaire pour générer les
classes de proxy conformément à l'interface de service Web.

Outils de configuration des services Web

Figure 116: Port logique (consommateur) – Point d'accès au service (fournisseur)

Pour pouvoir appeler un service Web, les côtés fournisseur et consommateur doivent être
configurés. Pour qu'un service puisse être appelé, les points d'accès doivent être configurés.
Un point d'accès détermine les options de configuration d'exécution (par exemple, pour la
sécurité et une messagerie fiable) qui sont appliquées à la communication consommateur-
fournisseur. Un service peut comporter plusieurs points d'accès.
La configuration des points d'accès s'applique également côté consommateur. Côté
consommateur, vous devez affecter des options de configuration d'exécution. Un
consommateur peut avoir plusieurs ports logiques. Un appel de service Web peut s'exécuter
correctement uniquement si les ports logiques et les points d'accès correspondent à leurs
options. Par exemple, il n'est pas possible d'appeler un service Web avec une authentification
par utilisateur et mot de passe si seuls les tickets de connexion sont autorisés par la
configuration du point d'accès.

268 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Utilisation des services Web sur SAP NetWeaver Application Server

La configuration peut s'effectuer à l'aide des outils suivants :


● AS ABAP (code de transaction SOAMANAGER) ;

● AS Java (Administrateur SAP NetWeaver → SOA).

Côté fournisseur et consommateur, les fournisseurs et consommateurs sont configurés à


l'aide du même outil.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Utiliser les services Web sur SAP NetWeaver AS.

© Copyright . Tous droits réservés. 269


Chapitre 6
Sujet 4
Explication de l'architecture orientée service

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente une synthèse des principes de l'architecture orientée service (SOA) et
explique l'infrastructure de SOA dans le contexte de SAP.

Exemple de gestion
Pour expliquer les principes et l'infrastructure de SOA, vous souhaitez implémenter une
infrastructure du système complexe servant une solution qui utilise SOA avec SAP. Vous avez
pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension de SOA dans le contexte de SAP ;
● Une compréhension de la différence entre les services Web et les services d'entreprise.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Décrire l'architecture orientée service (SOA) dans le contexte de SAP
● Différencier les services Web et d'entreprise pour SOA

Vue d'ensemble
SOA est un modèle d'architecture informatique adaptable, flexible et ouverte permettant de
développer des solutions de gestion modulaires basées sur les services. Dans le passé, les
solutions informatiques et les systèmes d'application étaient homomorphes. Tant qu'un seul
système d'application sert de solution informatique à vos besoins en gestion, SOA n'est pas
nécessaire.
SOA s'avère utile pour les infrastructures système complexes servant une solution. SOA
repose sur la possibilité de coupler les systèmes d'application. L'objectif du couplage est la
prise en charge des processus qui interagissent dans les systèmes d'une infrastructure de
l'application pouvant être ouverte.
Le couplage doit pouvoir être installé par un mécanisme indépendant de la technologie des
systèmes d'application sur lesquels est établie l'infrastructure. Sinon, les investissements
futurs deviendraient plus dépendants des technologies sur lesquelles reposent les solutions
existantes.
Les mécanismes et les normes de couplage suivent l'évolution d'Internet. En outre, les
innovations technologiques et les nouveaux standards comme les services Web, la
modélisation des processus d'information, l'optimisation des processus de gestion et la
transformation opérationnelle sont les moteurs clés de SOA.
Le changement d'architecture avec SOA est comparable aux anciens changements
d'architecture tels que la transition de l'architecture sur ordinateur central à l'architecture
client-serveur.

270 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication de l'architecture orientée service

Bref historique de l'architecture orientée service

Figure 117: Bref historique de l'architecture orientée service

Les applications SOA permettent à une entreprise d'exploiter ses investissements


informatiques existants. Les fonctionnalités peuvent être exposées de manière standard à
partir des applications existantes et réutilisées dans les applications SOA. SOA est une
architecture non liée à une technologie spécifique, qui peut être implementée à l'aide d'une
large gamme de technologies, telles que DCOM (Distributed Component Object Model),
CORBA (Common Object Request Broker Architecture) et les services Web.
SOA est une architecture utilisant des services faiblement couplés pour prendre en charge les
besoins en matière de processus de gestion. C'est un environnement où les ressources sont
mises à disposition sous forme de services indépendants auxquels il est possible d'accéder
sans connaître l'implémentation de la plateforme sous-jacente.

SOA repose sur les principes directeurs suivants :


● Réutilisation de la granularité, de la modularité, de la subdivision en composantes et de
l'interopérabilité ;
● Conformité aux standards (communs et spécifiques au secteur).

SOA fournit un moyen uniforme de gérer les fonctions, car des standards Web largement
connus et acceptés sont utilisés.

Les standards Web sont les suivants :


● Web Service Definition Language (WSDL) ;
● Simple Object Access Protocol (SOAP) ;
● Universal Description, Discovery and Integration (UDDI).

© Copyright . Tous droits réservés. 271


Chapitre 6: Technologies de communication et d'intégration

L'architecture orientée service dans le contexte de SAP

Figure 118: L'architecture orientée service dans le contexte de SAP

SAP permet à ses clients de standardiser et d'innover sur une plateforme unique de la
manière suivante :
● SAP Business Suite fournit des processus de gestion prêts à être exécutés pour 24
branches. De nouvelles fonctionnalités et la prise en charge de nouveaux processus de
gestion sont ajoutés en permanence, par exemple avec des packages d'extension qui
apportent de l'innovation sans interruption. SAP Business Suite est orientée services avec
plus de 2 800 services d'entreprise. Les clients peuvent exploiter les services d'entreprise
à l'aide de SAP NetWeaver Process Integration (SAP NetWeaver PI).
● SAP NetWeaver Composition Environment (SAP NetWeaver CE) représente un type
d'utilisation de SAP NetWeaver Application Server (AS) Java et permet de créer des
processus flexibles personnalisés que SAP ne fournit pas encore avec le logiciel standard.
C'est là où SAP NetWeaver CE joue un rôle important. SAP NetWeaver CE est un ensemble
d'outils qui donne aux sociétés la possibilité de composer de nouveaux processus et
d'étendre les processus de gestion centraux. En d'autres termes, ces processus
composites sont créés sur SAP Business Suite et en constituent des extensions. Ils sont
typiquement agiles et ont tendance à être souvent modifiés.

Types de processus de gestion composites

Les processus de gestion composites sont les suivants :


● Orienté humain
Les activités majeures des processus de gestion composites sont pilotées par des activités
humaines. C'est là où les nouvelles offres de SAP, comme SAP NetWeaver Business
Process Management (SAP NetWeaver BPM) et SAP NetWeaver Business Rules
Management (SAP NetWeaver BRM), sont bien adaptées. Les deux offres font partie
intégrante de SAP NetWeaver CE.
● Orienté système

272 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Explication de l'architecture orientée service

Les processus orientés système se concentrent sur les processus d'application centraux
avec des systèmes tiers. Les processus orientés système types s'utilisent également dans
les cas de B2B (business-to-business), par exemple pour l'intégration avec les
fournisseurs et les clients. Ce besoin est couvert par SAP NetWeaver PI.

Services Web et d'entreprise


SAP permet aux entreprises d'adopter SOA dans le cadre de leur implémentation des
solutions SAP. Le concept de services d'entreprise est au cœur de l'approche des standards
ouverts de SAP pour SOA. Les services d'entreprise sont fortement intégrés aux services
Web, qui sont bâtis avec une logique de gestion et une sémantique harmonisée accessible et
réutilisable à maintes reprises pour permettre les processus de gestion de bout en bout.
Le concept d'interfaces de services d'entreprise est également au cœur de l'approche des
standards ouverts de SAP pour SOA. Ces interfaces fournissent des processus de gestion (ou
des étapes de processus de gestion) qui peuvent être utilisés pour composer des scénarios
de gestion tout en assurant l'intégrité opérationnelle et la facilité de réutilisation. SAP conçoit
et implémente les services d'entreprise de manière à sauvegarder l'harmonisation de la
sémantique et la pertinence de gestion. En utilisant les services d'entreprise, vous pouvez
exploiter les solutions SAP avec des solutions de partenaires et des infrastructures de
solutions développées en interne pour créer des solutions nouvelles, flexibles et innovantes
basées sur un concept d'intégration cohérent.
Les services d'entreprise permettent d'exploiter les solutions SAP pour inclure une large
gamme d'applications composites fournies par les partenaires et clients de SAP. SAP publie
tous les services d'entreprise qui prennent en charge les fonctions de SAP Business Suite sur
le site Enterprise Services Workplace (ES Workplace) dans SAP Community Network (SCN).

Différence entre services Web et services d'entreprise

Les caractéristiques suivantes différencient les services d'entreprise des services Web
standard :
● Sémantique de gestion
Les services d'entreprise sont structurés selon un modèle d'entreprise harmonisé
reposant sur des objets de gestion, des composantes de processus et des types de
données globaux (GDT). Ils sont définis en utilisant une approche externe (règles de
gestion communes), plutôt qu'une implémentation spécifique à SAP.
● Qualité et stabilité
Les services d'entreprise conservent une interface stable pour les versions futures
(rétrocompatibilité). Leur comportement, les conditions requises, les dépendances
d'utilisation et les possibilités de configuration sont bien documentés.
● Standards
Les services d'entreprise sont basés sur des standards ouverts. Les interfaces sont
décrites conformément au WSDL et créées à l'aide de GDT basés sur la CCTS (Core
Component Technical Specification) UN/CEFACT. Les services d'entreprise B2B sont
définis conformément aux standards du e-business quand ils sont applicables.

Il existe diverses applications pour les services d'entreprise, par exemple, intégration A2A
(application-to-application) et B2B ou interfaces utilisateur.
Les services d'entreprise sont identifiés à un niveau de gestion qui prend en charge les
processus de gestion. Avec Enterprise Services Community (ES Community), SAP implique
activement ses clients et partenaires dans le processus d'identification et de définition des
services d'entreprise. À cet égard, SAP analyse en permanence tous les processus de gestion

© Copyright . Tous droits réservés. 273


Chapitre 6: Technologies de communication et d'intégration

du point de vue des principaux facteurs déterminants pour SOA, tels que l'automatisation des
processus de gestion, l'innovation des processus de gestion, l'efficacité des utilisateurs et la
flexibilité du déploiement.
SAP définit et développe des produits pour un ensemble complet de services d'entreprise afin
d'aider les clients, les partenaires et les développeurs à créer des applications flexibles dans
SAP Business Suite. Ces services sont publiés dans ES Workplace.
Pour obtenir de plus amples informations sur SOA et ES Workplace, voir les sites
http://scn.sap.com/comunity/soa et
http://scn.sap.com/docs/DOC-25499.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Décrire l'architecture orientée service (SOA) dans le contexte de SAP
● Différencier les services Web et d'entreprise pour SOA

274 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 6

Évaluation des connaissances

1. _____________ facilite un accès interne et externe aux processus et données de gestion


des systèmes SAP.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Business Object Repository (BOR)

X B Business Application Programming Interface (BAPI)

X C Application Link Enabling (ALE)

2. Identifiez les interfaces et options de communication prises en charge par les systèmes
SAP.
Sélectionnez les réponses correctes.

X A HyperText Transfer Protocol (HTTP)

X B Simple Mail Transfer Protocol (SMTP)

X C Remote Function Call (RFC)

X D Business Application Programming Interfaces (BAPI)

X E Extended Data Transfer Protocol

X F SAP Transfer Protocol

3. Parmi les fonctions suivantes, pour lesquelles les BAPI peuvent-elles être utilisées ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Demander les données d'un système SAP

X B Transférer des données à un système SAP

X C Transférer des images d'écran SAP à des applications tierces (comme Microsoft
Word)

X D Accéder à des processus de gestion dans des systèmes SAP

© Copyright . Tous droits réservés. 275


Chapitre 6: Évaluation des connaissances

4. Les BAPI (Business __________ Programming Interfaces) sont des modules ___________
spécialisés. Leur accès se fait via l'interface ____________. Elles sont créées et gérées à
l'aide de ___________ Builder.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Application, fonction, Remote Function Call, Fonction

X B Application, Remote Function Call, Fonction, fonction

X C Application, fonction, Remote Function Call, Fonction

X D Fonction, Remote Function Call, fonction, Application

5. Quelle action pouvez-vous exécuter avec ALE (Application Link Enabling) ?


Sélectionnez les réponses correctes.

X A Échanger des données exclusivement entre des systèmes SAP de la même version

X B Échanger des données entre les frontières des systèmes, mais uniquement pour
les applications SAP

X C Échanger des données entre entreprises qui collaborent, à l'aide de formats et


technologies spécifiques

X D Communiquer entre les systèmes de votre infrastructure

X E Mettre à jour vos données d'ordre à l'aide de la BAPI (Business Application


Programming Interface) appropriée, une fois par 24 heures uniquement.

6. Les processus composites sont des extensions de SAP Business Suite.


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

276 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 6

Évaluation des connaissances - Réponses

1. _____________ facilite un accès interne et externe aux processus et données de gestion


des systèmes SAP.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Business Object Repository (BOR)

X B Business Application Programming Interface (BAPI)

X C Application Link Enabling (ALE)

2. Identifiez les interfaces et options de communication prises en charge par les systèmes
SAP.
Sélectionnez les réponses correctes.

X A HyperText Transfer Protocol (HTTP)

X B Simple Mail Transfer Protocol (SMTP)

X C Remote Function Call (RFC)

X D Business Application Programming Interfaces (BAPI)

X E Extended Data Transfer Protocol

X F SAP Transfer Protocol

3. Parmi les fonctions suivantes, pour lesquelles les BAPI peuvent-elles être utilisées ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Demander les données d'un système SAP

X B Transférer des données à un système SAP

X C Transférer des images d'écran SAP à des applications tierces (comme Microsoft
Word)

X D Accéder à des processus de gestion dans des systèmes SAP

© Copyright . Tous droits réservés. 277


Chapitre 6: Évaluation des connaissances - Réponses

4. Les BAPI (Business __________ Programming Interfaces) sont des modules ___________
spécialisés. Leur accès se fait via l'interface ____________. Elles sont créées et gérées à
l'aide de ___________ Builder.
Sélectionnez la réponse correcte.

X A Application, fonction, Remote Function Call, Fonction

X B Application, Remote Function Call, Fonction, fonction

X C Application, fonction, Remote Function Call, Fonction

X D Fonction, Remote Function Call, fonction, Application

5. Quelle action pouvez-vous exécuter avec ALE (Application Link Enabling) ?


Sélectionnez les réponses correctes.

X A Échanger des données exclusivement entre des systèmes SAP de la même version

X B Échanger des données entre les frontières des systèmes, mais uniquement pour
les applications SAP

X C Échanger des données entre entreprises qui collaborent, à l'aide de formats et


technologies spécifiques

X D Communiquer entre les systèmes de votre infrastructure

X E Mettre à jour vos données d'ordre à l'aide de la BAPI (Business Application


Programming Interface) appropriée, une fois par 24 heures uniquement.

6. Les processus composites sont des extensions de SAP Business Suite.


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

278 © Copyright . Tous droits réservés.


CHAPITRE 7 SAP System Administration

Sujet 1
Administration des systèmes SAP 280

Sujet 2
Monitorage des systèmes SAP 285
Exercice 15: Tâches quotidiennes d'administration du système 289

OBJECTIFS DU CHAPITRE

● Identifier les transactions et outils utilisés pour l'administration d'un système SAP.
● Utiliser CCMS et SAP Solution Manager pour surveiller un système SAP

© Copyright . Tous droits réservés. 279


Chapitre 7
Sujet 1
Administration des systèmes SAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente certaines des fonctions d'administration les plus utilisées dans un
système SAP.

Exemple de gestion
Vous devez surveiller et contrôler un système SAP dans un contexte technique. Vous avez
pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des fonctions d'administration fréquemment utilisées dans un
système SAP.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Identifier les transactions et outils utilisés pour l'administration d'un système SAP.

Administration d'AS ABAP

Figure 119: Transactions importantes de l'administration du système pour AS ABAP

Les administrateurs système utilisent un ensemble de transactions dans AS ABAP, comme


illustré dans la figure. Les utilisations de ces transactions sont les suivantes :
● Transactions SM04 et AL08

280 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Administration des systèmes SAP

La liste des utilisateurs connectés (transaction SM04) affiche tous les utilisateurs
connectés à l'instance locale. Les fonctions d'administration disponibles incluent la
déconnexion d'un utilisateur et l'affichage d'une liste des ressources de mémoire
principale requises par les sessions individuelles. La liste globale des utilisateurs
connectés (transaction AL08) affiche une liste de tous les utilisateurs connectés à un
système, triés par instance. La transaction AL08 ne fournit pas de fonctions de traitement,
contrairement à la transaction SM04.

● Transaction SM51
La transaction SM51 affiche toutes les instances actuellement actives d'un système SAP.
Vous pouvez accéder à de nombreuses transactions à partir d'ici et vous pouvez exécuter
ces transactions sur un serveur d'application sélectionné. Pour afficher une liste
informative et simple du statut actuel (notamment la capacité disponible) d'une file
d'attente de requêtes gérée par une instance, sélectionnez Saut → Informations
serveur → Informations sur la file d'attente.
● Transaction SM37
La transaction SM37 fournit une synthèse des jobs d'arrière-plan planifiés ou déjà exécutés
dans un système SAP. Vous pouvez sélectionner ces jobs de différentes manières ; par
exemple, en utilisant le nom d'un programme ABAP exécuté sur l'une des étapes de job.
Notez que vous pouvez utiliser le bouton de commande Modifier la mise en forme pour
adapter la quantité d'informations affichées.

Gestion des processus de travail et entrées de blocage

Les transactions pour gérer les processus de travail et entrées de blocage dans les
systèmes SAP sont les suivantes :
● Transactions SM50 et SM66
Les transactions SM50 et SM66 fournissent des fonctions similaires. La synthèse locale des
processus de travail (transaction SM50) fournit des informations complètes sur les
processus de travail configurés dans l'instance connectée, telles que leur statut actuel, le
temps processeur requis depuis leur lancement et des fonctions d'administration
(redémarrage d'un processus de travail, fonctions de traçage, etc.). La synthèse globale
des processus de travail (transaction SM66) fournit les mêmes fonctions que la synthèse
locale des processus de travail (transaction SM50).
Les processus de travail doivent être configurés pour être relancés automatiquement.
Pour relancer automatiquement les processus de travail, assurez-vous que la colonne
Début contient la valeur Oui. L'aide F1 fournit des informations complémentaires sur
différentes zones.
● Transaction SM12
La transaction SM12 vous permet d'afficher et de gérer les entrées de la table de blocage.
Le processus de travail de blocage gère la table de blocage. Toutefois, dans des cas
exceptionnels, l'administrateur peut être amené à intervenir dans la gestion des entrées de
blocage. La transaction SM12 affiche toutes les entrées dans la table de blocage, avec un
code dans la colonne appropriée pour marquer les blocages partagés. Utilisez le bouton de
commande Détails pour afficher des informations complémentaires, telles que la
transaction ayant défini le blocage. Supprimez les blocages manuellement dans SM12 en
cas de circonstances exceptionnelles, et après avoir réalisé un contrôle approfondi en
utilisant les transactions SM50 et SM04. Les contrôles doivent garantir que le blocage à
supprimer n'est plus utilisé.

© Copyright . Tous droits réservés. 281


Chapitre 7: SAP System Administration

Gestion des utilisateurs et des enregistrements de mise à jour

Utilisez les transactions suivantes si vous devez gérer des utilisateurs et des
enregistrements de mise à jour dans des systèmes SAP :
● Transaction SU01
La transaction SU01 est utilisée pour gérer les fiches utilisateur en créant de nouvelles
fiches utilisateur ou en modifiant les fiches utilisateur existantes. Vous pouvez, par
exemple, affecter de nouveaux rôles et des profils d'autorisation aux fiches utilisateur
existantes. Utilisez la transaction SU10 pour la gestion en masse des utilisateurs.

● Transaction SM13
La transaction SM13 vous permet de vous assurer que le processus de mise à jour est
exécuté sans difficultés dans un système SAP. Si des problèmes apparaissent lors d'une
mise à jour, ils sont journalisés dans cette transaction où vous pouvez les analyser. Si vous
utilisez la transaction SM13 pour afficher des données à mettre à jour (telles qu'une
augmentation de salaire), cette action est alors journalisée dans le journal système.
La transaction SM13 fournit diverses options pour passer à l'administration des mises à
jour (transaction SM14). SM13 vous permet aussi de traiter à nouveau des
enregistrements de mise à jour si le processus n'a pas été correctement exécuté au
départ. N'utilisez pas cette option pour les enregistrements de mise à jour de type V1.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la bibliothèque SAP pour SAP NetWeaver 7.0.
Vous pouvez accéder à la bibliothèque SAP en sélectionnant Bibliothèque
SAP → Bibliothèque SAP NetWeaver → Domaines clés de SAP NetWeaver → Domaines
clés de la plateforme d'application → Technologie ABAP → Technologie client/
serveur → Mises à jour dans le système SAP (BC-CST-UP).

Journaux système et messages système

Les transactions suivantes sont utilisées pour analyser les journaux système et envoyer
des messages système dans les systèmes SAP :
● Transaction SM21 (le journal système ou SysLog)
La transaction SM21 vous permet d'analyser les messages système qui sont enregistrés
dans un fichier journal. Les entrées des messages, alertes et erreurs ont un code couleur
dans le fichier journal, ce qui permet de les distinguer. Le journal système vous permet
d'identifier l'utilisateur ayant déclenché le problème, la transaction associée, ainsi que
d'autres détails. Utilisez toujours le journal système pour analyser les erreurs passées.
Chaque instance a son propre journal système. Si vous utilisez UNIX, vous avez l'option de
créer un journal système central.
● Transaction SM02
Les messages système (transaction SM02) vous permettent de partager des informations
importantes sur le système ou d'ordre général avec les personnes concernées. Les
messages système sont affichés pour chaque utilisateur dans leur prochaine interaction
avec le système, à condition que la date d'expiration du message n'ait pas été atteinte.
Lors de la création des messages système, vous pouvez indiquer la date d'expiration pour
un message, le mandant et le serveur. Cela signifie que ces messages s'afficheront soit

282 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Administration des systèmes SAP

pour tous les utilisateurs d'un mandant spécifique, sur un serveur spécifique, soit pour
tous les utilisateurs de l'ensemble du système.
La transaction RZ20 est abordée séparément dans la section Fonctionnalités du
Computing Center Management System dans la leçon 2.

Administration d'AS Java

Figure 120: Outils pour l'administration d'AS Java pour 7.0x ou antérieur

La figure illustre certains des outils d'administration pour AS Java–SAP NetWeaver


Administrator, User Management Engine (UME) Console et Config Tool.

SAP NetWeaver Administrator combine les principaux outils d'administration et de


monitorage des systèmes AS Java et AS ABAP dans une nouvelle interface utilisateur HTML.
Pour AS Java, SAP NetWeaver Administrator remplace divers outils spécialisés pour
l'administration du système par un seul outil intégré simple d'utilisation. De plus, SAP
NetWeaver Administrator exécute l'intégration des sources de données pour assurer leur
surveillance.

UME fournit les fonctions requises pour gérer les fiches utilisateur pour AS Java.
Utilisez UME pour définir et exécuter les concepts d'autorisation et utilisateur pour AS Java.
UME a sa propre console d'administration (console UME) pour les tâches d'administration
utilisateur de routine comme la création d'utilisateurs et de groupes ou l'affectation de rôles.
Avant de bloquer un utilisateur, vous pouvez utiliser les paramètres de sécurité pour définir
les politiques de mot de passe comme la longueur minimum du mot de passe et le nombre de
tentatives de connexion incorrectes.

Visual Administrator est une interface utilisateur graphique (GUI) qui permet l'administration
de tous les éléments de cluster Java (répartiteur Java et serveur Java) et de tous les modules
exécutés sur ces éléments. Cette GUI fournit une interface unique permettant de surveiller et

© Copyright . Tous droits réservés. 283


Chapitre 7: SAP System Administration

configurer à distance le manager, les services, les interfaces et les bibliothèques de Java. Elle
n'est plus disponible pour SAP NetWeaver 7.1 et les versions ultérieures. SAP NetWeaver
Administrator a remplacé Visual Administrator.

Config Tool

Config Tool exécute des tâches de configuration avancée sur un système AS Java hors ligne.
Vous pouvez par exemple ajouter des processus serveur à une instance Java, reconfigurer les
paramètres Java Virtual Machine (JVM) ou afficher et reconfigurer des propriétés système.
Vous pouvez configurer et gérer des éléments de cluster AS Java quand le système n'est pas
en cours d'exécution (configuration hors ligne). La plupart des modifications que vous
exécutez à l'aide de Config Tool ne prennent effet qu'au redémarrage du système. Vous
pouvez utiliser Config Tool dans un mode de travail local ou à distance.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Identifier les transactions et outils utilisés pour l'administration d'un système SAP.

284 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 7
Sujet 2
Monitorage des systèmes SAP

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente SAP Solution Manager et Computing Center Management System
(CCMS), qui fournissent de nombreuses fonctions importantes pour l'administration des
systèmes SAP.

Exemple de gestion
L'administrateur système a identifié un problème dans un système SAP et recherche une
solution. Pour cette raison, les connaissances suivantes sont requises :
● Une compréhension de certains des services fournis sur SAP Service Marketplace ;
● Une compréhension du mode de recherche et d'utilisation des notes SAP sur SAP Service
Marketplace.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Utiliser CCMS et SAP Solution Manager pour surveiller un système SAP

Fonctionnalités de CCMS (Computing Center Management System)

Figure 121: Monitorage du système à l'aide de la transaction RZ20

© Copyright . Tous droits réservés. 285


Chapitre 7: SAP System Administration

CCMS fournit les fonctions d'administration suivantes :


● Administration système (démarrage, arrêt et configuration système) ;
● Traitement en arrière-plan et planification des jobs ;
● Configuration de l'infrastructure d'impression ;
● Réglage du système ;
● Administration de la base de données (sauvegarde, par exemple) ;
● Gestion du profil système ;
● Équilibrage dynamique de la charge ;
● Monitorage du système.

Les administrateurs système utilisent quotidiennement la plupart de ces fonctions. La


transaction RZ20 (moniteur d'alertes) fournit un point d'entrée central pour le monitorage du
système. La figure illustre un écran type du moniteur d'alertes et fournit quelques notes
explicatives.
La transaction RZ20 fournit une infrastructure de monitorage du système qui permet
d'effectuer une surveillance centralisée de la plupart des paramètres système. Elle fournit
également des liens vers les options d'analyse se trouvant dans le système SAP, par exemple
les transactions SM50 et SM04.
Les interfaces ouvertes peuvent être utilisées pour l'intégration d'autres outils de monitorage
d'un système externe. Les fonctions de la transaction RZ20 sont disponibles sur tous les
systèmes SAP qui utilisent AS ABAP.

Remarque :
SAP Solution Manager 7.1 a introduit une nouvelle architecture de monitorage. Si
vous envisagez de configurer une infrastructure centrale de monitorage, utilisez
SAP Solution Manager et les fonctions du CCMS. SAP Solution Manager et les
fonctions du CCMS sont différents, mais non contradictoires. Ils peuvent donc
théoriquement être implémentés en même temps, mais cela peut se révéler peu
pratique.
SAP Solution Manager constitue l'outil idéal de création d'une infrastructure
centrale de monitorage.

Vous pouvez surveiller plusieurs systèmes SAP à l'aide des connexions RFC (Remote
Function Call), quelle que soit la version du système SAP distant. Vous pouvez également
créer vos propres vues (appelées définitions de moniteur) pour les systèmes surveillés, qui
affichent uniquement les attributs sélectionnés dont des groupes d'utilisateurs donnés ont
besoin. Vous créez et appelez ces définitions de moniteur à l'aide de la transaction RZ20.

Caractéristiques du système et monitorage des alertes

Utilisez des valeurs seuils pour surveiller les valeurs affichées d'attributs spécifiques. Si une
valeur surveillée est supérieure ou inférieure au seuil indiqué, elle peut être affichée comme
avertissement (jaune) ou alerte (rouge).
Une fonctionnalité particulièrement utile du moniteur d'alertes est la réaction automatisée à
des situations problématiques spécifiques. Si une réaction automatique a été configurée pour

286 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Monitorage des systèmes SAP

un attribut et que cet attribut dépasse ensuite (ou tombe sous) le seuil indiqué, le système
déclenche une réaction prédéfinie.
Le degré de complexité de la réaction déclenchée est quasiment illimité. Tout ce qui peut être
effectué via le traitement en arrière-plan ou la programmation peut être utilisé comme
réaction à une situation d'erreur. Par exemple, si un problème grave survient, cela peut
déclencher un SMS envoyé sur le téléphone portable d'un administrateur. La figure
Monitorage du système à l'aide de la transaction RZ20 illustre un attribut de monitorage et
plus spécifiquement le temps moyen de réponse en mode dialogue (au cours des 15 dernières
minutes). La valeur de l'attribut figure en vert à l'écran si elle ne dépasse pas le seuil indiqué
pour un avertissement.
Le moniteur d'alertes fournit également une représentation centralisée du statut système.
Comme vous l'avez appris dans cette leçon, il existe un éventail complet de transactions
importantes. L'intégration de ces transactions dans l'architecture de monitorage central les
rend faciles à utiliser et efficaces, même au-delà des limites du système.
Le moniteur d'alertes est un outil polyvalent et puissant pour le monitorage du statut
système. Il est configuré à l'aide de la transaction RZ21 (Monitorage – Propriétés et
méthodes).

SAP Solution Manager

Figure 122: Monitorage de plusieurs infrastructures système à l'aide de SAP Solution Manager

SAP Solution Manager prend en charge les tâches suivantes :


● Simplification de l'implémentation et de l'intégration de nouvelles solutions SAP dans une
infrastructure système existante ;
● Gestion de la documentation centrale des composantes de l'infrastructure système ;
● Surveillance du fonctionnement de toutes les composantes SAP ;
● Analyse des causes profondes d'un comportement inhabituel ou inattendu du système ;
● Surveillance des processus de gestion inter-systèmes ;

© Copyright . Tous droits réservés. 287


Chapitre 7: SAP System Administration

● Contrôle des performances du système SAP à l'aide d'EarlyWatch Alerts et des meilleures
pratiques permettant une optimisation constante ;
● Configuration d'une infrastructure de support interne à l'entreprise à l'aide de ressources
SAP CRM ;
● Accès à des fonctions spéciales de SAP Service Marketplace.

Remarque :
Pour obtenir de plus amples informations sur SAP Solution Manager, cliquez sur le
lien http://service.sap.com/solutionmanager.
Abonnez-vous à la lettre d'information sur la page d'accueil de SAP Solution
Manager pour recevoir des actualités concernant SAP Solution Manager.

Les cours suivants fournissent des informations de base sur l'utilisation de


SAP Solution Manager :
● SM100 (SAP Solution Manager - Opérations et configuration)
● SMI210 (SAP Solution Manager - Synthèse des méthodes d'implémentation)
● SMI210 (SAP Solution Manager - Outils d'implémentation en détails)

288 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 7
Exercice 15
Tâches quotidiennes d'administration du
système

Exemple de gestion
Vous voulez en savoir plus sur des fonctions d'administration spécifiques. Votre formateur
vous fournira les données système et de connexion.
Tâche 1
Recherchez combien d'utilisateurs utilisent la même instance que vous.

Astuce :
Réalisez l'exercice avec l'utilisateur affecté.

1. Utilisez la transaction appropriée pour déterminer le nombre d'utilisateurs connectés à la


même instance que vous.

Tâche 2
Affichez une vue d'ensemble des blocages en cours dans le système.

1. Dans l'écran SAP Easy Access, exécutez la transaction SU3 pour modifier votre profil
utilisateur.
En restant dans la transaction SU3, affichez une vue d'ensemble des blocages en cours
dans le système dans une session parallèle.

Tâche 3
Recherchez le nombre maximum de requêtes en attente dans la file d'attente des requêtes de
dialogue de votre instance.

1. Dans l'affichage de la file d'attente des requêtes de votre instance (transaction SM51),
sélectionnez Rafraîchir (F8) plusieurs fois.

Tâche 4
Recherchez le temps de réponse moyen en mode dialogue.

1. Utilisez la transaction RZ20 et un modèle de moniteur pour connaître le temps de réponse


moyen en mode dialogue dans les 15 dernières minutes.

Tâche 5
Affectez le rôle SU53ONLY à votre propre utilisateur.

© Copyright . Tous droits réservés. 289


Chapitre 7: SAP System Administration

1. Lancez la transaction de gestion des utilisateurs SU01.

290 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 7
Solution 15
Tâches quotidiennes d'administration du
système

Exemple de gestion
Vous voulez en savoir plus sur des fonctions d'administration spécifiques. Votre formateur
vous fournira les données système et de connexion.
Tâche 1
Recherchez combien d'utilisateurs utilisent la même instance que vous.

Astuce :
Réalisez l'exercice avec l'utilisateur affecté.

1. Utilisez la transaction appropriée pour déterminer le nombre d'utilisateurs connectés à la


même instance que vous.
a) Dans l'écran SAP Easy Access, exécutez la transaction SM04 et indiquez le nombre
d'utilisateurs qui travaillent sur la même instance que vous.

Tâche 2
Affichez une vue d'ensemble des blocages en cours dans le système.

1. Dans l'écran SAP Easy Access, exécutez la transaction SU3 pour modifier votre profil
utilisateur.
En restant dans la transaction SU3, affichez une vue d'ensemble des blocages en cours
dans le système dans une session parallèle.
a) Exécutez le code de transaction SU3.

b) Dans l'écran Gestion des valeurs propres à l'utilisateur, sélectionnez le bouton de


commande Créer un nouveau mode.

c) Exécutez le code de transaction SM12, qui affiche une vue d'ensemble des blocages en
cours dans la table de blocage.

Tâche 3
Recherchez le nombre maximum de requêtes en attente dans la file d'attente des requêtes de
dialogue de votre instance.

1. Dans l'affichage de la file d'attente des requêtes de votre instance (transaction SM51),
sélectionnez Rafraîchir (F8) plusieurs fois.

© Copyright . Tous droits réservés. 291


Chapitre 7: SAP System Administration

a) Pour rechercher les informations voulues dans la transaction SM51, sélectionnez


Saut → Serveur → Informations → Infos file d'attente dans l'écran Serveur SAP.
Notez que cet affichage vous permet de tirer des conclusions sur la charge du
système.

Tâche 4
Recherchez le temps de réponse moyen en mode dialogue.

1. Utilisez la transaction RZ20 et un modèle de moniteur pour connaître le temps de réponse


moyen en mode dialogue dans les 15 dernières minutes.
a) Exécutez le code de transaction RZ20.

b) Dans l'écran CCMS : ensemble de moniteurs - Fonctions de gestion désactivées,


sélectionnez SAP CCMS Monitor Template → Dialog Overview.

c) Dans l'écran SAP CCMS Monitor Templates (Dialog Overview) - Fonctions de gestion,
déroulez l'arborescence sous la case Dialog Response Time et notez le temps indiqué.

Tâche 5
Affectez le rôle SU53ONLY à votre propre utilisateur.

1. Lancez la transaction de gestion des utilisateurs SU01.


a) Ouvrez votre propre fiche utilisateur en mode de modification.

b) Sur la page à onglet Rôles, entrez le rôle SU53ONLY dans la zone Affectation de rôles.

c) Sauvegardez le rôle.

d) Sélectionnez la touche de fonction F3 pour quitter la transaction et appeler le menu


utilisateur.
Vous pouvez voir les options de menu du rôle venant d'être ajouté.

Astuce :
Dans les options SAP Easy Access, activez l'affichage du premier niveau.
Ainsi, tous les rôles affectés sont indiqués séparément.
Sans cette option, les points de menu redondants sont automatiquement
supprimés.

292 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Monitorage des systèmes SAP

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Utiliser CCMS et SAP Solution Manager pour surveiller un système SAP

© Copyright . Tous droits réservés. 293


Chapitre 7: SAP System Administration

294 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 7

Évaluation des connaissances

1. Parmi les codes de transaction suivants, quels sont ceux qui vous permettent d'afficher
les connexions utilisateur dans AS ABAP ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A SM04

X B SM30_USERS_SSM

X C USER

X D AL08

X E SM51

2. Vous pouvez utiliser la transaction SM50 (synthèse des processus de travail ) pour
afficher le temps processeur utilisé par les processus de travail individuels depuis leur
dernier lancement.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

3. Laquelle des actions suivantes est exécutée par la transaction RZ20 ?


Sélectionnez les réponses correctes.

X A Monitorage central d'un grand nombre de systèmes SAP

X B Définition simplifiée des valeurs seuil propres au système

X C Fourniture de liens vers de nombreuses fonctions d'administration standard

X D Monitorage de systèmes comportant différentes versions

X E Définition de réactions automatiques à des types spécifiques de statut système

X F Relances simples de systèmes SAP entiers ou d'instances individuelles

© Copyright . Tous droits réservés. 295


Chapitre 7: Évaluation des connaissances

4. Lesquelles des fonctions suivantes exécutent le CCMS (Computing Center Management


System) ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Planification des jobs dans un système SAP

X B Analyse des messages système dans un fichier journal

X C Gestion des entrées de blocage

X D Configuration de l'infrastructure d'impression

X E Gestion d'un profil système

X F Équilibrage de la charge

296 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 7

Évaluation des connaissances - Réponses

1. Parmi les codes de transaction suivants, quels sont ceux qui vous permettent d'afficher
les connexions utilisateur dans AS ABAP ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A SM04

X B SM30_USERS_SSM

X C USER

X D AL08

X E SM51

2. Vous pouvez utiliser la transaction SM50 (synthèse des processus de travail ) pour
afficher le temps processeur utilisé par les processus de travail individuels depuis leur
dernier lancement.
Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

3. Laquelle des actions suivantes est exécutée par la transaction RZ20 ?


Sélectionnez les réponses correctes.

X A Monitorage central d'un grand nombre de systèmes SAP

X B Définition simplifiée des valeurs seuil propres au système

X C Fourniture de liens vers de nombreuses fonctions d'administration standard

X D Monitorage de systèmes comportant différentes versions

X E Définition de réactions automatiques à des types spécifiques de statut système

X F Relances simples de systèmes SAP entiers ou d'instances individuelles

© Copyright . Tous droits réservés. 297


Chapitre 7: Évaluation des connaissances - Réponses

4. Lesquelles des fonctions suivantes exécutent le CCMS (Computing Center Management


System) ?
Sélectionnez les réponses correctes.

X A Planification des jobs dans un système SAP

X B Analyse des messages système dans un fichier journal

X C Gestion des entrées de blocage

X D Configuration de l'infrastructure d'impression

X E Gestion d'un profil système

X F Équilibrage de la charge

298 © Copyright . Tous droits réservés.


CHAPITRE 8 Sources d'informations
supplémentaires

Sujet 1
Consultation de SAP Service Marketplace 300
Exercice 16: Consultation de SAP Service Marketplace 305

Sujet 2
Consultation de SAP Community Network 309

OBJECTIFS DU CHAPITRE

● Consulter SAP Service Marketplace pour obtenir des informations supplémentaires sur les
systèmes, les solutions et les services associés SAP
● Utiliser SCN.

© Copyright . Tous droits réservés. 299


Chapitre 8
Sujet 1
Consultation de SAP Service Marketplace

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon vous présente le point d'accès central de tous les services SAP : SAP Service
Marketplace. Au cours de cette formation, nous vous présentons, à titre d'exemple, quelques
services particulièrement pertinents pour SAP Business Suite.

Exemple de gestion
L'administrateur système a établi qu'il existe un problème dans un système SAP et recherche
une solution. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension des services fournis sur SAP Service Marketplace ;
● Une compréhension de la recherche et de l'utilisation des notes SAP sur SAP Service
Marketplace.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Consulter SAP Service Marketplace pour obtenir des informations supplémentaires sur les
systèmes, les solutions et les services associés SAP

Connexion, personnalisation et navigation


Pour vous connecter à SAP Service Marketplace, enregistrez-vous en tant qu'utilisateur SAP
Service Marketplace (précédemment appelé utilisateur OSS ou utilisateur SAPNet). Il existe
un contact dans chaque société qui crée des utilisateurs pour les employés, selon les besoins,
et définit leurs autorisations. L'accès à SAP Service Marketplace est gratuit pour les clients
(en dehors de l'accès Internet requis).
Une fois connecté à SAP Service Marketplace, vous disposez d'un choix de rubriques. Vous
pouvez personnaliser votre page d'accueil et configurer vos propres pages avec les rubriques
qui vous intéressent plus particulièrement.
Les alias vous permettent d'accéder rapidement à des domaines spécifiques de SAP Service
Marketplace. Pour accéder à un alias, il vous suffit de l'ajouter à l'adresse Web en le faisant
précéder du caractère / (par exemple, /https://service.sap.com/instguides). Une fois
connecté à SAP Service Marketplace, vous pouvez accéder à une sélection d'alias.

300 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Consultation de SAP Service Marketplace

Services importants de SAP Service Marketplace

Figure 123: SAP Service Marketplace

Certaines fonctions de SAP Service Marketplace, comme illustré dans la figure ci-dessus,
sont disponibles à l'adresse https://service.sap.com.

Services de gestion des systèmes SAP

SAP Service Marketplace fournit les services suivants pour gérer les systèmes SAP :
● Administration des utilisateurs
En tant qu'utilisateur SAP Service Marketplace muni de l'autorisation appropriée, vous
pouvez demander et gérer d'autres utilisateurs SAP Service Marketplace sous /user-
admin. Vous pouvez, par exemple, refuser l'autorisation nécessaire pour créer des
messages SAP.
● Clé du développeur
Un développeur a besoin d'une clé du développeur pour créer ou modifier des objets dans
un système SAP. Vous pouvez demander cette clé en utilisant l'alias /sscr (SAP Software
Change Registration). Les modifications d'objets SAP (tels que les programmes ABAP)
s'appellent des modifications et requièrent une clé d'objet, qui peut également être
demandée via /sscr.
● Base de données de notes
Vous pouvez accéder à une base de données de notes exhaustive en utilisant l'alias /notes.
Vous pouvez accéder à des notes SAP spécifiques en saisissant directement le numéro de
la note ou en utilisant des critères de recherche (tels que le nom d'une transaction ou un
code d'erreur).
● Note Assistant

© Copyright . Tous droits réservés. 301


Chapitre 8: Sources d'informations supplémentaires

Tous les systèmes SAP à partir du SAP Web AS 6.10 (SAP Web Application Server) sont
dotés de Note Assistant. Cet outil (transaction SNOTE) importe automatiquement les
corrections de code ABAP des notes SAP dans les systèmes SAP. L'alias /note assistant
fournit des informations sur l'implémentation de Note Assistant dans les systèmes SAP
dotés de versions plus anciennes, ainsi que d'autres informations sur l'outil.
● Corrections et messages d'erreurs
SAP fournit régulièrement des corrections aux problèmes connus (par exemple, Support
Packages, correctifs noyau ou frontend). Vous pouvez les télécharger via /patches.
Conservez vos corrections le plus à jour possible.
En 2003, la stratégie de SAP en matière de Support Packages pour certaines versions de
produits a été étendue aux assemblages de support packages de différentes
composantes. Cette stratégie prend en charge la manière dont la plupart des clients
importent les Support Packages, aide à améliorer la qualité et le service et réduit les coûts
d'exploitation du client. Vous trouverez des informations sur les assemblages de support
packages de différentes composantes sous /sp-stacks.
Certains assemblages de support packages de différentes composantes ne sont
disponibles qu'en utilisant Maintenance Optimizer (dans SAP Solution Manager). Pour
obtenir des informations sur les assemblages de support packages de différentes
composantes disponibles, voir /solman-mopz.
Il est possible que des notes SAP ou corrections ne soient pas disponibles pour certaines
erreurs. Dans ce cas, vous pouvez envoyer un message à SAP sous /message pour
déclencher une action de la part de SAP Support.

Accès aux systèmes SAP et exigences pour les solutions SAP

SAP Service Marketplace permet également d'accéder aux systèmes SAP et aux services
et informations associés sur les exigences matérielles et logicielles liées aux solutions
SAP, comme suit :
● Accès à un système SAP et à d'autres services
Si un employé SAP a besoin d'accéder à un système SAP pour travailler sur un problème,
vous pouvez valider sa connexion en utilisant l'alias /serviceconnection.
Ce type d'accès est également nécessaire pour d'autres services tels que EarlyWatch (/
earlywatch : les experts SAP analysent vos systèmes SAP de manière proactive pour vous
garantir les meilleures performances et disponibilités possibles). Vous pouvez rechercher
et commander les services fournis par SAP Support dans la section Support Offerings de
SAP Service Marketplace (alias /supportofferings).
● Logiciels requis
Vous recherchez des informations sur les logiciels requis (version du système
d'exploitation ou de la base de données) pour une solution SAP spécifique ? Vous
trouverez les réponses à vos questions dans la Product Availability Matrix (PAM), alias /
pam.
● Informations sur les derniers développements de SAP Enterprise Resource Planning (ERP)
Utilisez l'alias /erp pour consulter les messages concernant l'application SAP ERP.
● Investissements matériels
Quick Sizer (/quicksizing) est un outil qui vous aide à planifier vos investissements
matériels. Vos besoins attendus en matériels (tels que l'espace disque ou la mémoire

302 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Consultation de SAP Service Marketplace

principale) sont déterminés d'après votre profil de planification à long terme. Les
benchmarks SAP standardisés exécutés par les partenaires matériels SAP à intervalles
réguliers sur leurs serveurs vous aident à dimensionner correctement votre matériel.

© Copyright . Tous droits réservés. 303


Chapitre 8: Sources d'informations supplémentaires

304 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 8
Exercice 16
Consultation de SAP Service Marketplace

Exemple de gestion
Votre administrateur système recherche certaines réponses à des problèmes spécifiques
dans les solutions SAP.

Connectez-vous à SAP Service Marketplace et accédez à des informations spécifiques.


Tâche 1
Connectez-vous à SAP Service Marketplace.

1. Si vous êtes utilisateur de SAP Service Marketplace, connectez-vous à https://


service.sap.com.

Tâche 2
Affichez des informations spécifiques.

1. Vous souhaitez ajouter du texte à l'écran de connexion de SAP GUI (SAP Graphical User
Interface) d'un système AS ABAP. En utilisant les notes SAP, déterminez comment
procéder.

2. Affichez la note SAP 996600. De quoi traite cette note SAP ?

© Copyright . Tous droits réservés. 305


Chapitre 8
Solution 16
Consultation de SAP Service Marketplace

Exemple de gestion
Votre administrateur système recherche certaines réponses à des problèmes spécifiques
dans les solutions SAP.

Connectez-vous à SAP Service Marketplace et accédez à des informations spécifiques.


Tâche 1
Connectez-vous à SAP Service Marketplace.

1. Si vous êtes utilisateur de SAP Service Marketplace, connectez-vous à https://


service.sap.com.
a) Lancez un navigateur Web et entrez https://service.sap.com.

b) Sélectionnez le lien SAP Support Portal.

c) Entrez vos données de connexion

Tâche 2
Affichez des informations spécifiques.

1. Vous souhaitez ajouter du texte à l'écran de connexion de SAP GUI (SAP Graphical User
Interface) d'un système AS ABAP. En utilisant les notes SAP, déterminez comment
procéder.
a) Lancez l'alias /notes dans SAP Service Marketplace.

b) Comme critère de recherche, entrez le texte "SAPGui logon screen" et sélectionnez le


bouton de commande Search.

c) Dans la liste des résultats de la recherche, la note SAP 205487 (titre Own text on SAP
GUI Logon screen) s'affiche. Sélectionnez cette entrée pour ouvrir la note SAP.

2. Affichez la note SAP 996600. De quoi traite cette note SAP ?


a) Vous trouverez un lien vers les notes SAP sur la page d'ouverture du portail de
support : Help & Support → SAP Note. Vous pouvez aussi utiliser l'alias /notes de
différentes manières, comme suit :
● en suffixant des notes à l'adresse https://service.sap.com/ dans le navigateur ;
● en sélectionnant les alias dans la barre d'en-tête et en sélectionnant des notes dans
la liste.

b) Saisissez le numéro de note SAP 996600 et lancez la recherche de la note SAP.

306 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Consultation de SAP Service Marketplace

c) La note SAP que vous recherchez peut s'ouvrir automatiquement. Si tel n'est pas le
cas, vous pouvez sélectionner son titre dans les résultats de la recherche pour afficher
la totalité de la note SAP (si vous avez recherché plusieurs notes en même temps en
utilisant une recherche par mots clés). La note SAP 996600 vous informe que les
plateformes 32 bits ne doivent plus être utilisées en mode productif à partir de SAP
NetWeaver 7.0 (2004s).

© Copyright . Tous droits réservés. 307


Chapitre 8: Sources d'informations supplémentaires

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Consulter SAP Service Marketplace pour obtenir des informations supplémentaires sur les
systèmes, les solutions et les services associés SAP

308 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 8
Sujet 2
Consultation de SAP Community Network

VUE D'ENSEMBLE DU SUJET


Cette leçon présente SCN (SAP Community Network), plateforme d'aide technique et
opérationnelle sur les solutions SAP d'une communauté d'experts SAP.

Exemple de gestion
L'administrateur système a établi qu'il existe un problème dans un système SAP et recherche
une solution. Vous avez pour cela besoin des connaissances suivantes :
● Une compréhension de l'accès à SCN (SAP Community Network) ;
● Une compréhension de certains services de SCN.

OBJECTIFS DU SUJET
À la fin de ce sujet, vous serez en mesure de :
● Utiliser SCN.

À qui s'adresse SAP Community Network ?

Figure 124: À qui s'adresse SAP Community Network ?

SCN est un réseau social pour les professionnels SAP qui compte plus d'un million de
membres. Il regroupe plus de 200 000 ressources qui aident les membres à trouver des
réponses à leurs questions, à résoudre des problèmes, à enrichir leurs connaissances sur les
systèmes et solutions SAP.

© Copyright . Tous droits réservés. 309


Chapitre 8: Sources d'informations supplémentaires

Modes d'utilisation de SAP Community Network

Figure 125: Meilleures manières d'utiliser SCN

L'une des raisons les plus populaires qui poussent les utilisateurs à se rendre sur SCN à
l'adresse www.scn.sap.com est l'apprentissage. Les fonctionnalités de SCN sont aussi
utilisées à d'autres fins, par exemple pour acquérir une notoriété dans la communauté et
trouver des connexions afin d'étendre son réseau professionnel.
La force de SCN réside dans la collaboration qu'il encourage. Les utilisateurs collaborent, car
ils obtiennent une valeur ajoutée pour eux-mêmes, leurs sociétés et leurs réseaux
professionnels.

SCN offre les fonctionnalités suivantes :


● Contenu exclusif
Pratiques leaders, guides pratiques, white papers, articles, newsletters, services
d'entreprise, définitions, matrices de gestion, implémentation et réponses à des questions
spécifiques sur des solutions et services SAP.
● Connectivité
Mise en réseau avec des pairs, événements, forums relatifs à la branche ou aux solutions,
blogs de leaders d'opinion et wikis collaboratifs.
● Ressources multiples pour l'utilisation des systèmes SAP
Exemples de configuration et d'optimisation de solutions SAP, démonstrations audio/
vidéo, e-learning, widgets, assistants, éditeurs, aperçus, tests, add-ons, outils, Analyzers,
kits de développement, Solution Composers et téléchargements.
● Valorisation professionnelle
Amélioration des compétences, points attribués aux membres, programmes de
récompense, appréciation, sensibilisation, visibilité, enseignement, développement,
certification de compétence et programme de mentor SAP.

Espaces de contenu dans SCN


SCN est organisé en plus de 300 espaces, qui prennent en charge des petites communautés
autonomes orientées produit, solution ou technologie. Chaque espace dans SCN contient un
ensemble complet d'outils de mise en réseau social comprenant un forum de discussion, une
zone de blog et une zone dans laquelle les membres peuvent publier et collaborer sur des
documents.
Un membre connecté peut accéder à n'importe quel espace de contenu dans l'infrastructure
SCN. Les membres peuvent être plus particulièrement intéressés par un ensemble d'espaces

310 © Copyright . Tous droits réservés.


Sujet: Consultation de SAP Community Network

qui reflètent leurs intérêts et dans lesquels d'autres membres partageant les mêmes intérêts
sont susceptibles de se trouver.
Les membres peuvent gagner des points pour leurs contributions à SCN et acquérir une
notoriété dans les espaces SCN.

Les espaces des rubriques SCN sont les suivants :


● Forums
Les forums se trouvent dans les espaces appropriés qui existent en tant que zones de
discussion sur SCN. Les zones de discussion sur SCN sont ouvertes et les membres
connectés peuvent contribuer à n'importe quelle zone. Un membre collecte des points et
acquiert une notoriété dans les espaces dans lesquels il est actif.
● Blogs
Chaque membre connecté peut créer un blog dans la zone SCN de son choix. Les blogs
sont publiés immédiatement (pas besoin de l'autorisation du modérateur) et sont mis à la
disposition des utilisateurs ayant des intérêts similaires. Un blog est publié dans un
espace, mais il peut être diffusé dans d'autres espaces liés en utilisant les métabalises.
● Profils
Le profil d'un membre sur SCN joue un rôle essentiel, car le site est une plateforme de
mise en réseau social complète.

SYNTHÈSE DU SUJET
Vous êtes désormais en mesure de :
● Utiliser SCN.

© Copyright . Tous droits réservés. 311


Chapitre 8: Sources d'informations supplémentaires

312 © Copyright . Tous droits réservés.


Chapitre 8

Évaluation des connaissances

1. Quelle est l'audience cible de SAP Service Marketplace ?


Sélectionnez les réponses correctes.

X A Toute personne intéressée par SAP

X B Les employés SAP

X C Les partenaires SAP

X D Les clients SAP

X E Les concurrents de SAP

2. Un blog est publié dans un espace de SAP Community Network (SCN).


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

© Copyright . Tous droits réservés. 313


Chapitre 8

Évaluation des connaissances - Réponses

1. Quelle est l'audience cible de SAP Service Marketplace ?


Sélectionnez les réponses correctes.

X A Toute personne intéressée par SAP

X B Les employés SAP

X C Les partenaires SAP

X D Les clients SAP

X E Les concurrents de SAP

2. Un blog est publié dans un espace de SAP Community Network (SCN).


Indiquez si cette proposition est vraie ou fausse.

X Vrai

X Faux

314 © Copyright . Tous droits réservés.

Vous aimerez peut-être aussi