Vous êtes sur la page 1sur 5

La prise en charge de la santé et de la sécurité

dans un établissement d’enseignement


La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie
intégrante des activités quotidiennes d’un établissement. Cette
fiche vous explique comment, à titre de gestionnaire, vous pouvez
implanter les quatre étapes d’une démarche de gestion de la santé
et de la sécurité dans votre établissement d’enseignement. Vous
pourrez ainsi diminuer les risques et les dangers tout en offrant
un environnement qui optimise les apprentissages. Soyez de ceux
qui améliorent de façon continue leur performance en matière de
santé et de sécurité du travail.

Les quatre étapes de la démarche

Étape 1 - L’engagement de la direction S’engager c’est :


»» Informer le personnel et les étudiants que la »
Le facteur de succès le plus important en ce qui concerne la gestion
priorité est accordée à la santé et à la sécurité
de la santé et de la sécurité du travail dans un établissement
d’enseignement est sans contredit l’engagement de la direction. »» Organiser et mettre en œuvre la démarche de
prévention :
1.1 La priorité • Donner priorité au dossier de la santé
• Parmi l’ensemble des responsabilités de gestion, quelle place occupe et de la sécurité ;
• S’engager à moyen et à long terme afin
la santé et la sécurité ? La prévention doit être une priorité de gestion
d’assurer la régularité, la continuité et
puisqu’elle concerne le respect de la personne et de son intégrité physique
le suivi de la démarche.
et mentale. L’organisation met en œuvre un système de gestion de

la prévention qui repose sur la transparence, la recherche de solutions, »» Gérer le processus de changement et ses effets
la collaboration et le partage d’expertise, la participation, la responsabili- • R
 emettre en question les pratiques établies ;
sation et l’engagement de tous. • Gérer les résistances et les conflits.

»» Travailler en collégialité et avec leadership :


• La gestion de la santé et de la sécurité doit être intégrée aux autres
• Partager l’information et l’expertise ;
activités de gestion, qu’elles soient administratives, pédagogiques ou
• Susciter l’adhésion de tous les membres
matérielles.
de l’organisation et des étudiants ;
• Assurer le leadership sur le processus
1.2 Les actions et le contenu.
• Quel est le bilan des actions en matière de santé et de sécurité ? Comment
»» Définir clairement les rôles et les responsabilités
s’intègrent-elles aux activités de formation ? La direction doit faire de la
des gestionnaires, des employés et des étudiants. »
prévention et de l’intégration des compétences en santé et en sécurité un
modèle de gestion, adhérant ainsi aux principes énoncés dans le Protocole
»» Réaliser les actions pour lesquelles vous vous êtes
de Québec. engagés.
Les quatre étapes de la démarche

Étape 2 - L’élaboration du plan d’action


2.1 Constituer un groupe de travail
• Il est essentiel qu’en plus du gestionnaire responsable,
le personnel et les étudiants participent à la démarche
de prévention. En conséquence, le plan d’action doit
préférablement être élaboré par un groupe de travail.

• La constitution, le rôle et les fonctions du groupe


de travail peuvent s’inspirer de ceux du comité de santé
et de sécurité prévus par la Loi sur la santé et la sécurité
du travail (LSST) dans certains secteurs d’activité.

• La constitution du groupe de travail doit représenter • Il est également important de ne pas chercher à tout faire
la structure organisationnelle de l’établissement. ou à résoudre tous les problèmes par le premier plan
Choisissez des collaborateurs motivés, intéressés et d’action. Donnez-vous des objectifs réalistes en fonction
convaincus relativement à la santé et à la sécurité parmi des ressources disponibles, des caractéristiques de
les enseignants, les techniciens, les professionnels et les l’organisation (taille, secteurs d’activité, historique en
étudiants ; des personnes qui partagent les mêmes valeurs santé et en sécurité) et des risques présents.
que vous et qui ont des connaissances complémentaires
de l’établissement.
2.3 Désigner les responsables et établir les échéances
• La stabilité du groupe est aussi importante puisque son • Lorsque vous élaborerez le plan d’action, désignez
expertise et la cohésion de ses membres augmentent clairement les responsables et établissez les échéances
avec le temps. à respecter.

• Déterminez quels seront les pouvoirs exclusifs de décision 2.4 Inscrire au plan d’action les activités essentielles
du groupe de travail, puis faites-les connaître aux autres • Afin de pouvoir remplir leur rôle, il est probable que les
comités de l’établissement. Par ailleurs, les travaux du personnes responsables aient besoin de formation portant
groupe de travail pourraient être complémentaires à notamment sur les méthodes d’identification et
ceux d’autres comités, par exemple dans le domaine d’élimination des risques, sur les obligations légales et
pédagogique. les règles de l’art en santé et en sécurité du travail (SST).
Ces personnes pourront ensuite agir comme relayeurs
2.2 Se donner des objectifs réalistes au sein de l’établissement et partager leur expertise.
• Définissez a priori les objectifs en santé et en sécurité
afin de vous assurer que le plan d’action vise une véritable • En plus d’intégrer la SST au programme de formation
prise en charge de la santé et de la sécurité dans des étudiants, il est également important que ceux-ci
l’établissement. participent aux différentes activités inscrites au plan
d’action. De cette façon, ils pourront expérimenter
• Les actions inscrites au plan d’action doivent viser une concrètement la gestion de la SST et seront d’autant plus
prise en charge progressive, structurée et durable de la aptes à faire face aux risques professionnels de
prévention. Il faut éviter de s’éparpiller ou de produire leur métier.
une liste d’épicerie.

Les quatre étapes de la démarche

Activités incontournables que doit comporter le plan d’action


»» Réalisation d’un diagnostic de la situation de l’établissement
• Évaluez la performance générale de l’établissement en »» Mise en place de mécanismes de contrôle
matière de gestion de la santé et de la sécurité. • Identifiez des moyens qui vous permettront de vous assu-
rer que les correctifs apportés aux situations dangereuses
• Évaluez plus spécifiquement le niveau d’intégration
sont permanents. Vous éviterez ainsi que le danger ne
de la SST dans la formation offerte aux étudiants.
revienne. Une façon simple de procéder consiste à mesurer
les résultats obtenus et à mettre en œuvre des mesures
pour éviter l’apparition de nouveaux risques :

- Vérifiez périodiquement si les correctifs apportés


sont encore présents (inspection, entretien, rappel de
formation, exercice d’évacuation, etc.) ;

- Déterminez des moyens pour éviter d’introduire des


dangers (politique d’achat, formation des nouveaux
employés, sessions d’accueil sur la SST pour les
nouveaux étudiants, etc.).

»» Mise en œuvre d’un plan de communication


• Déployez un plan de communication pour que l’informa-
tion que détiennent les gestionnaires et le groupe de
travail soit transmise à toutes les personnes qui fréquen-
tent l’établissement d’enseignement.

• Suscitez l’engagement d’un maximum de personnes


»» Élaboration d’une politique en santé et en sécurité envers la santé et la sécurité en utilisant les moyens de
• Dressez un inventaire des politiques existantes, communication les plus appropriés (participation à des
des directives et des règles de fonctionnement déjà projets ou à des travaux, semaine de la santé et de la sécu-
en vigueur dans l’établissement. Inspirez-vous des rité, concours, affichage, etc.).
politiques des autres établissements d’enseignement.
Vous n’avez pas à tout réinventer. L’élaboration d’une
politique en santé et en sécurité constitue une étape
importante, car elle permet de connaître les points de
vue de chacun et de préciser la raison d’être de la pré-
vention dans l’établissement.

»» Vérification de la conformité des lieux, des machines et des


équipements
• La conformité est un minimum exigé par les règlements,
les lois et les normes applicables. La modification des
attitudes et des comportements de même que l’intégra-
tion de la santé et de la sécurité vont bien au-delà de la
recherche de la conformité. L’analyse des risques et, par le
fait même, une meilleure connaissance de l’établissement
favoriseront la mise en œuvre d’une démarche structurée »» Intégration de la SST dans la formation
et plus efficace. • Assurez-vous que les étudiants développent leurs compé-
• Identifiez puis corrigez les situations à risque. Utilisez tences en SST tout au long de leur parcours de formation.
une méthode éprouvée pour identifier les risques et les
classer dans un ordre de priorité. À cet égard, différents

outils sont disponibles.


Les quatre étapes de la démarche

Étape 3 - L a mise en œuvre Étape 4 - L’évaluation


du plan d’action et l’amélioration
• Poursuivez le travail de collaboration et de soutien mutuel, • Vérifiez si les actions réalisées vous ont permis d’atteindre
car la participation du personnel et des étudiants est une les objectifs visés.
clé maîtresse quand il s’agit d’atteindre ses objectifs en
santé et en sécurité. Chacun doit assumer ses responsabi- • Assurez-vous auprès des utilisateurs que les solutions
lités et rendre compte des résultats qu’il a obtenus. implantées sont efficaces à long terme. Au besoin, peaufi-
nez la solution avec eux.
• La supervision et les suivis sont essentiels au succès de
cette étape. Ils permettent de repérer rapidement tout • Déterminez quels sont les éléments à améliorer dans la
retard ou toute difficulté, puis d’y remédier sans compro- démarche pour le prochain plan d’action.
mettre la réalisation des actions prévues.
Vérification de la démarche

La prise en charge
de la santé et de la sécurité
dans un établissement d’enseignement
Les quatre étapes de la démarche ✓

Étape 1 - L’engagement de la direction

Étape 2 - L’élaboration du plan d’action

2.1 Constituer un groupe de travail

2.2 Se donner des objectifs réalistes

2.3  Désigner les responsables et établir les échéances

2.4 I nscrire au plan d’action les activités essentielles

Réalisation d’un diagnostic de la situation de l’établissement

Élaboration d’une politique en santé et en sécurité

Vérification de la conformité des lieux, des machines et des équipements

Mise en place de mécanismes de contrôle

Mise en œuvre d’un plan de communication

Intégration de la SST dans la formation

Étape 3 - La mise en œuvre du plan d’action

Étape 4 - L’évaluation et l’amélioration


DC500-302-1 (2011-12)

Parce que le Québec a besoin


de tous ses travailleurs
www.csst.qc.ca

Vous aimerez peut-être aussi