Vous êtes sur la page 1sur 8

Les eicosanoïdesNote 1 (du grec ancien εἴκοσι / eíkosi , signifiant « vingt »)

ou icosanoïdes1,2 constituent une vaste famille de dérivés d'oxydation d'acides gras polyinsaturés à


20 atomes de carbone comme l'acide arachidonique (C20:4 (ω-6)).

Ils peuvent être cycliques ou linéaires (leucotriènes).

On distingue deux types d’eicosanoïdes :

 les leucotriènes ;
 les prostanoïdes, parmi lesquelles :
 les prostaglandines (PG),
 les thromboxanes (TX),
 les prostacyclines (PGI).

Synthèse
Ils dérivent d’acides gras polyinsaturés (AGPI) à 20 atomes de carbone. L’acide
arachidonique (C20:4Δ5,8,11,14 ou C20:4ω6) est le principal précurseur ; les acides dihomo-linolénique
γ (C20:3ω6) et eicosapentaénoïque (C20:5ω3) sont également précurseurs.

Leucotriènes
La synthèse a lieu principalement dans les leucocytes et secondairement dans d’autres cellules de
divers organes. Ils renferment quatre doubles liaisons dont trois sont conjuguées. Ils portent souvent
un groupement protidique, constitué d’un, deux ou trois acides aminés liés par des liaisons
peptidiques.

Role : -augmente la permebilite capillaire ;

Prostanoïdes
Il s’agit d’eicosanoïdes cycliques. Les acides gras précurseurs ne sont pas libres mais estérifiés au
niveau de phospholipides. La phospholipase A2 va permettre de libérer l’acide
arachidonique (précurseur le plus abondant). Notons en passant que les corticostéroïdes inhibent la
phospholipase A2 (PLA2), et par conséquent la synthèse des prostanoïdes, notamment
des prostaglandines, ce qui explique leur action anti-inflammatoire. Cependant, leur action anti-
inflammatoire serait surtout due à l'inhibition de la sécrétion de médiateur de l'inflammation, comme
certaines cytokines ou le TNF.

L'aspirine et les anti-inflamatoiress non stéroïdiens sont des inhibiteurs des cyclooxygénases, étape
initiale de la synthese des prostaglandines.

Rôle physiologique
Ce sont généralement des hormones autocrines ou paracrines.

 les prostaglandines
 les thromboxanes
 les leucotriènes

En tant qu'hormones lipophiles, elles sont capables de traverser la membrane


plasmique des cellules pour atteindre leur site récepteur. Elles jouent un rôle dans
l’inflammation(douleur, fièvre, etc.), la contraction des muscles lisses (vaisseaux
sanguins, bronches, utérus, intestin, etc.), la régulation des métabolismes, et dans l'agrégation
plaquettaire. Les eicosanoïdes ont un impact sur les maladies cardio-vasculaires ainsi que sur le
diabète (pour les eicosanoïdes des familles Oméga-6 et Oméga 3).

Récepteurs
Leucotriènes
le LTB4 est un agent chimiotactique impliqué dans les phénomènes pro inflammatoires et
inflammatoires.

Prostanoïdes

 les prostaglandines sont des molécules impliquées dans la parturition (accouchement), aide


à la parturition ;
 les prostacyclines ;
 le thromboxane A2 est impliqué dans le phénomène de coagulation.

Metabolic actions of selected prostanoids and leukotrienes†[15]

Stimulation of platelet
PGD2 Promotion of sleep TXA2
aggregation; vasoconstriction

Smooth muscle contraction;


PGE2 inducing pain, heat, fever; 15d-PGJ2 Adipocyte differentiation
bronchoconstriction

PGF2α Uterine contraction LTB4 Leukocyte chemotaxis

Inhibition of platelet aggregation; Anaphylaxis; bronchial smooth


PGI2 Cysteinyl-LTs
vasodilation; embryo implantation muscle contraction.
Les eicosanoïdes ne sont généralement produits que suite à une stimulation cellulaire. De
nombreux stimuli paraissent induire la production de l’un ou l’autre, voire de plusieurs,
composés bioactifs :

-         Infection

-         Coups

-         Blessures

-         Brûlures

-         Substances toxiques

-         Allergies

-         Radiations

-         Changement de volume cellulaire

-         Cytokines
-         Hormones

-         Changement de statut métabolique

Organes Effets Eicosanoïdes


Vasoconstriction (hypertension) PGF2, TXA2, LTC4, LTD4
Vaisseaux
Vasodilatation (Hypotension) PGI2 (le plus actif), PGE2, PGD4
Anti-agrégant PGE, PGI2
Plaquettes
Pro-agrégant TXA2
Bronchoconstriction PGF2, TXA2, LTC4, LTD4
Bronches
Bronchodilatation PGE, PGI2
Nausées, diarrhées PGE, PGF
Intestin
Motilité PGE2, PGF2
Inhibition de la sécrétion gastrique PGE, PGI2
Estomac
Motilité PGE2, PGF2
Utérus Contraction PGE2, PGF2, TXA2
Augmentation de la filtration rénale par
Rein PGH2, PGE1, PGI2
augmentation du débit sanguin.
Augmentation hypothalamique et
Hypothalamus et Hypophyse PGE1, PGE2
hypophysaire (ACTH, GHRH)

On peut aussi attribuer aux prostaglandines des effets tels que :

-         Stimulation dans la contraction des muscles lisses en général

-         Régulation de la biosynthèse des stéroïdes

-         Régulation de la transmission nerveuse

-         Sensibilisation à la douleur

-         Médiation de la réponse inflamatoire.

IV.  Mode d’action des eicosanoïdes

Les eicosanoïdes sont les principales hormones liposolubles dont les récepteurs siègent à
la surface de la cellule. Ces hormones s’attachent à des récepteurs ancrés à la surface cellulaire et
enclenchent soit un accroissement, soit un abaissement du taux cytosolique de messager second
(AMPc ou Ca++), l’activation d’une protéine kinase, ou une modification du potentiel
membranaire.

1.      Les récepteurs

Il existe huit types de récepteurs aux eicosanoides :

-   Récepteur DP : Prostaglandines D

-   Récepteurs EP1

-   Récepteurs EP2                                        Prostaglandines E1, E2, E3, E4


-   Récepteurs EP3

-   Récepteurs EP4

-   Récepteurs FP : Prostaglandines F

-   Récepteurs IP : Prostacyclines

-   Récepteurs TP : Thromboxanes

2.      Effets des différents récepteurs

            L’étude des effets induits par ces récepteurs se fait par l’utilisation des agonistes sélectifs
(ex : Pour l’IP, on utilise du Cicaprost ou de l’Iloprost)

Dans les vaisseaux sanguins, la PGI2 sur un récepteur IP provoque un relachement des


muscles (agonistes utilisés : Cicaprost, Iloprost).

Les Thromboxanes sur les récepteurs TP provoquent  la contraction des artères


pulmonaires humaines, la contraction des muscles lisses bronchiques (agoniste : GR 32 191).

Les Prostaglandines E3 sur les récepteurs EP3 provoquent la vasoconstriction des artères


pulmonaires.

Les Prostaglandines E2 et les prostacyclines, respectivement sur les récepteurs EP2 et IP,
provoquent la relaxation des bronches humaines isolées.

3.      Exemples

a.    Les seconds messagers

            Le mécanisme initial est la liaison de la molécule à son récepteur qui est couplé à une

protéine G. Il y a ensuite activation ou inhibition d’un protéine effectrice par la protéine G,

puis suit une chaîne réactionnelle.

Il peut y avoir plusieurs messagers second qui interviennent :

-   L’AMPc (Adényl cyclase) : elle active la protéine kinase A (PKA),

-   La Phospholipase A2 : elle provoque la production d’acide arachidonique et de

lipooxygénase.

-   La Phospholipase C : elle induit une vasoconstriction, la contraction des muscles lisses.
b.      Exemple de la Phospholipase C

Lorsque la PGI2 se fixe sur le récepteur IP, cela active la protéine Gp, qui va alors

activer la phospholipase C. Celle ci va transformer le PIP2 (Phosphatidyl-inositol 4,5

biphosphate) en IP3 (Inositol 2,4,5 triphosphate) et libérer du DAG (diacyl glycérol). Le DAG

active la Protéine kinase C qui provoque divers effets (Phosphorilation, différentiation

cellulaire, exocytose…). L’IP3 peut redonner de la PIP2 grâce à la phospho inositol kinase.

L’IP3 diffuse dans le cytoplasme, active un récepteur canal homotétramérique du

réticulum endoplasmique qui s’ouvre et libère du calcium dans le cytoplasme. Le calcium lui-

même module l’ouverture de ce récepteur canal. L’élévation du Ca2+ libre

intracytoplasmique entraîne l’activation d’un certain nombre de processus Ca2+-dépendants,

comme l’activation de la calmoduline qui possède quatre sites de fixation des ions Ca2+. La

complexe Ca2+/Calmoduline peut activer un très grand nombre d’enzymes qui ne sont pas

toutes présentes dans chaque cellule et parmi lesquelles on peut citer la MLCK (Myosin Light

Chain Kinase), ce qui augmen,te la contraction des muscles lisses, l’AMPC

phosphodiestérase, la GMPc phosphodiestérase, la phospholipase A2, la Phosphorylase

kinase, certaines ATPases, la tyrosine et la phénylalanine hydroxylases.

Les eicosanoïdes sont les super-hormones  de l'organisme.


 
Elles sont produites par toute cellule vivante du corps humain. Elles contrôlent tous les
systèmes hormonaux de l'organisme et pratiquement toutes ses fonctions physiologiques
vitales tels que : système immunitaire, cardiovasculaire, nerveux central, reproductif, etc.
La fonction des eicosanoïdes est de nous garder en vie et en santé, mais elles peuvent
également être source de la plupart de nos maladies, lorsque notre alimentation et notre
mode de vie provoque un déséquilibre entre elles.
 
Les eicosanoïdes sont les agents biologiques les plus puissants de notre organisme, elles
apparaissent et disparaissent à la vitesse de l'éclair.
Comme toutes les hormones, les eicosanoïdes agissent comme des systèmes de contrôle,
mais comme nombre d'hormones elles ont également des fonctions opposées, qui seront
la source de bonnes ou mauvaise eicosanoïdes!
 
Il faut comprendre que rien n'est jamais complètement bon ou mauvais. Tout dépend de
la quantité et de l'équilibre. Toute maladie, que ce soit une cardiopathie, un cancer ou
une maladie auto-immune, est au niveau moléculaire, la conséquence d'une surproduction
demauvaises eicosanoïdes, particulièrement l'acide arachidonique, et d'une production
insuffisante de bonnes eicosanoïdes. 
Pour certaines personnes ce déséquilibre signifiera cardiopathie, pour d'autres, cancer,
faible résistance aux infections, arthrite ou obésité. Cette liste n'est pas limitative.
 
En fait la santé pourrait consister en un organisme qui produit PLUS de bonnes
eicosanoïdes et moins de mauvaises!

La production et l'activité des eicosanoïdes dans notre organisme sont


grandement influencés par notre alimentation, notre mode de vie et la
consommation de certains médicaments.
 
Bienfaits pour la santé de certaines bonnes eicosanoïdes
 Système cardiovasculaire : Elle assure un certain nombre de fonctions
cruciales au niveau du système cardiovasculaire. Elle empêche l'agrégation des
plaquettes, réduisant de cette façon les risques de formation de caillots
sanguins. Elle favorise la dilatation des vaisseaux sanguins, protège de
l'hypertension, assurant une bonne circulation sanguine et prévenant les effets
obstruant de l'athérosclérose (on utilise souvent les injections de cette hormone
comme traitement, aux hommes souffrant d'impotence). Elle réduit également la
production de cholestérol dans le foie.
 Les bonne eicosanoïdes ont également des effets puissants sur le système
immunitaire en contrôlant la libération des lymphokines, des substances qui
stimulent le système immunitaire. Elles réduisent la prolifération des cellules
immunes qui peuvent quelquefois réagir de manière exagérée et s'attaquer aux
autres cellules de l'organisme. C'est ce qui se produit lors de maladies auto-
immunes (par exemple dans l'arthrite rhumatoïde). 
Elles stabilisent et réduisent la production d'histamine ce qui permet de freiner
une grande variété de réactions allergiques et réduisent la douleur et
exercent un effet anti-inflammatoire. Elles stimulent la production des
lymphocytes T, cellules actives de l'immunité.
 Une bonne eicosanoïde exerce également une action au niveau endocrinien en
stimulant la production et la sécrétion d'hormones vitales dans les glandes
thyroïde, surrénales et hypophyse, incluant l'hormone de croissance. Elle
contrôle les neurotransmetteurs qui agissent comme les messagers chimiques du
système nerveux. En augmentant l'absorption et la libération de ces messagers,
elle réduit le besoin de sommeil et calme la dépression.
 " Elle est également en mesure de jouer un rôle régulateur sur la
productiond'insuline.
 Au niveau digestif et de l'estomac, une bonne eicosanoïde contrôle et freine la
sécrétion d'acides qui pourraient provoquer des ulcères.
 Au niveau respiratoire, elle a un effet apaisant sur les tissus des bronches,
aidant àréduire l'intensité des crises d'asthme.
 Son activité anti-inflammatoire a un effet important sur la protection de
nombreuses affections allant de l'arthrite en passant par le cancer et
l'obésité!
 Système reproducteur : Équilibre la production d'œstrogènes et de la
progestérone dont les taux fluctuent constamment pendant la deuxième moitié
du cycle menstruel.
 Système immunitaire : Peau, ongles et cheveux : Améliore la qualité du
tissu cutané, des cheveux et des ongles.

Effets des mauvaises eicosanoïdes sur la santés


Il faut comprendre que les mauvaises eicosanoïdes ne sont mauvaises que lorsqu'elles
sont produites en trop grande quantité, lorsque l'équilibre est rompu. 
Lorsque l'alimentation ou la supplémentation apportent les éléments nutritifs
indispensables au processus qui mène aux bons eicosanoïdes, il n'y aura pas de problème.
Mais dans le cas contraire il risque d'avoir production d'un excès d'acide arachidonique
(AA), ce qui constitue un véritable désastre biologique, surtout si votre alimentation
est également riche en cet acide AA, ce qui est le cas avec certains aliments.
 
Pour comprendre l'importance de l'équilibre de ces hormones, prenons l'exemple d'un
excès de mauvaises eicosanoïdes qui favorise la formation de plaquettes sanguines et peut
conduire à des caillots et à un trouble cardiovasculaire tel que la thrombose. Mais sans ce
type de mauvais eicosanoïdes, il y aurait des risque graves d'hémorragie! Tout est dans
l'équilibre.
 
Conclusion
Les effets d'un excès de mauvaises eicosanoïdes sont les risques de thrombose,
d'hypertension, d'allergies de tout types, de cancer, de maladies inflammatoires et auto-
immune, d'une baisse du système immunitaire et la porte ouverte à de nombreuses
maladies infectieuses, une augmentation de la douleur.
 
Notre mode de vie, particulièrement notre alimentation et éventuellement
certains suppléments, détermineront le type d'eicosanoïde qui seront produits en
plus grands nombre. Pour maintenir un bon équilibre, garder ou retrouver la
santé, une des actions les plus importantes que l'on puisse faire est de favoriser
la production de bons eicosanoïdes et favoriser un équilibre positif.
 
Comment ces super-hormones sont-elles élaborées et comment favoriser les
bons eicosanoïdes pour une santé optimale. A lire dans le suite de cette
chronique dans la section des membres AMIS.