Vous êtes sur la page 1sur 7

Séance n° 8- Statistique descriptive – Semestre 2 – Enseignant : Abdessamad OUCHEN –

ENCG FÈS –Année universitaire : 2019/2020.


Correction des exercices 7 et 8 des travaux dirigés de « Statistique descriptive »
-Semestre 2- ENCG Fès -Année universitaire : 2019/2020–
Enseignant : Abdessamad OUCHEN.

Exercice 7 :

1- *La population étudiée est l’ensemble des consommateurs du nouveau produit ;


*L’unité statistique ou l’individu est un seul consommateur du nouveau produit ;
*Le caractère étudié est le prix du nouveau produit ;
*Sa nature : c’est un caractère quantitatif discret.
2- Le calcul des fréquences relatives et des fréquences cumulées croissantes :
Tableau-Fréquences relatives et fréquences cumulées croissantes
Modalités Effectifs Fréquences Fréquences relatives
xi ni relatives fi cumulées croissantes Fi
x1 = 10 n1 = 2 f1 = 0,08 F1= 0,08
x2 = 12 n2 = 5 f2 = 0,2 F2= 0,28
x3 =13 n3 = 5 f3 = 0,2 F3= 0,48
x4 =14 n4 = 6 f4 = 0,24 F4= 0,72
x5 =15 n5 = 3 f5 = 0,12 F5= 0,84
x6 =16 n6 = 2 f6 = 0,08 F6= 0,92
x7 =17 n7 = 2 f7 = 0,08 F7= 1
Total n = 25 1 -

3- Le diagramme en bâtons et le polygone des fréquences :

1
Séance n° 8- Statistique descriptive – Semestre 2 – Enseignant : Abdessamad OUCHEN –
ENCG FÈS –Année universitaire : 2019/2020.
4- Les indicateurs de position et de valeur centrale :

*Le mode 𝒎𝒐 :

Le mode est 𝑚𝑜 = 𝑥4 = 14 𝑢𝑛𝑖𝑡é𝑠 𝑚𝑜𝑛é𝑡𝑎𝑖𝑟𝑒𝑠 (𝑈𝑀) qui a le plus grand effectif 𝑛4 = 6.

*La médiane 𝒎𝒆 :
On a : n = 2 p + 1 = (2 x 12) + 1 = 25 est un nombre impair.
∗ ∗ ∗
Alors : la valeur médiane est 𝑚𝑒 = 𝑥𝑝+1 = 𝑥12+1 = 𝑥13 = 14 𝑈𝑀 . C’est la valeur de X
correspondant à la 14ème observation, c’est-à-dire x = 14 UM (la quatrième modalité 𝑥4 = 14 𝑈𝑀).

Il y a au moins 50% des consommateurs qui ont proposé un prix inférieur ou égal à 𝑚𝑒 = 14 𝑈𝑀.
A l’inverse, il y a au moins 50% des consommateurs qui ont proposé un prix supérieur ou égal à
𝑚𝑒 = 14 𝑈𝑀.


ATTENTION : L’indice « p+1 » pour 𝑥𝑝+1 renvoie au rang de l’observation et non pas à celui de
la modalité xi. On a 7 modalités (x1 = 10 ; x2 = 12 ; x3 = 13 ; x4 = 14 ; x5 = 15 ; x6 = 16 ; x7 = 17),

mais 25 observations (𝑥1∗ ; 𝑥2∗ ; … ; 𝑥25 ) qui prennent l’une des 7 valeurs des modalités.

*La moyenne arithmétique est :


7
1 (2𝑥10) + (5𝑥12) + (5𝑥13) + (6𝑥14) + (3𝑥15) + (2𝑥16) + (2𝑥17)
𝑥̅ = ∑ 𝑛𝑖 𝑥𝑖 = = 13,6 𝑈𝑀
𝑛 25
𝑖=1

5-Les indicateurs de dispersion :


xi ni 𝒏𝒊 𝒙𝒊 𝟐
10 2 200
12 5 720
13 5 845
14 6 1176
15 3 675
16 2 512
17 2 578
Total 25 4706
*La variance V(X) :
𝑘=7
1
𝑉(𝑋) = ∑ 𝑛𝑖 (𝑥𝑖 − 𝑥̅ )2
𝑛
𝑖=1

Ou encore :

2
Séance n° 8- Statistique descriptive – Semestre 2 – Enseignant : Abdessamad OUCHEN –
ENCG FÈS –Année universitaire : 2019/2020.
𝑘=7
1
𝑉(𝑋) = ∑ 𝑛𝑖 𝑥𝑖2 − 𝑥̅ 2
𝑛
𝑖=1

𝑉(𝑋) = 3,28 𝑈𝑀2


*L’écart-type 𝝈𝒙 : 𝜎𝑥 = √𝑉(𝑋) = √3,28 = 1,8111 𝑈𝑀
*Le coefficient de variation :
𝜎𝑥 1,8111
𝐶𝑉 = = = 0,1332 = 13,32 %
𝑥̅ 13,6
Le coefficient de variation est un peu faible. L’écart-type 𝜎𝑥 représente 13,32 % de la moyenne
arithmétique 𝑥̅ .

6-*Les indicateurs de forme :


xi ni ̅) 𝟑
𝒏𝒊(𝒙𝒊 − 𝒙 ̅) 𝟒
𝒏𝒊(𝒙𝒊 − 𝒙
10 2 -93,312 335,9232
12 5 -20,48 32,768
13 5 -1,08 0,648
14 6 0,384 0,1536
15 3 8,232 11,5248
16 2 27,648 66,3552
17 2 78,608 267,2672
Total 25 0 714,64

*Le coefficient d’asymétrie de Fisher (ou Skewness) est égal à:


1
𝜇 ∑𝑘=7
𝑖=1 𝑛𝑖 (𝑥𝑖 −𝑥̅ )
3
0/25
𝛾 = 𝜎33 = 𝑛 3 = 1,81113 = 0.
𝑋 𝜎𝑋

D’où : la distribution est symétrique autour de la moyenne.

*Le coefficient d’aplatissement de Fisher (ou Kurtosis) est égal à:


1 𝑘=7 714,64
𝜇4 ∑ 𝑛 (𝑥 −𝑥̅ )4
𝑛 𝑖=1 𝑖 𝑖 25
Γ = 𝜎4 − 3 = 4 −3= − 3 = −0,3429 < 0.
𝑋 𝜎𝑋 1,81114

D’où : la distribution est plus aplatie que la distribution normale. Elle est platikurtique.

3
Séance n° 8- Statistique descriptive – Semestre 2 – Enseignant : Abdessamad OUCHEN –
ENCG FÈS –Année universitaire : 2019/2020.
Exercice 8 :

1- La variable « âge du visiteur » (X) est une variable quantitative continue.


Tableau-Fréquences relatives et fréquences cumulées croissantes
Classes Effectifs Fréquences Fréquences relatives
[ei-1; ei[ ni relatives fi cumulées croissantes Fi
[15; 25[ n1= 96 f1= 0,192 F1= 0,192
[25; 35[ n2= 118 f2= 0,236 F2= 0,428
[35; 50[ n3= 138 f3= 0,276 F3= 0,704
[50; 65[ n4= 101 f4= 0,202 F4= 0,906
[65; 80[ n5= 47 f5= 0,094 F5= 1
Total n=500 1 -
N.B. : D’après les données de l’exercice, nous n’avons pas la valeur de la borne supérieure de la
dernière classe. De ce fait, nous avons adopté une valeur pour l’amplitude de cette classe égale à
celle de la classe précédente.

2- Le mode, la médiane, les quartiles et la moyenne arithmétique


*Le mode 𝒎𝒐 :
Les amplitudes des 5 classes sont inégales. Nous devrons ainsi calculer les fréquences corrigées
pour calculer le mode 𝑚𝑜 .

Centres Fréquences corrigés


Classes 𝒆𝒊−𝟏 + 𝒆𝒊 Effectifs Fréquences Amplitudes 𝒂𝒓
𝒙𝒊 = 𝒇′𝒊 = 𝒇𝒊
[ei-1; ei[ 𝟐 ni relatives fi ai 𝒂𝒊
[15; 25[ 20 96 0,192 10 0,096
[25; 35[ 30 118 0,236 10 0,118
[35; 50[ 42,5 138 0,276 15 0,092
[50; 65[ 57,5 101 0,202 15 0,0673
[65; 80[ 72,5 47 0,094 15 0,0313
Total 500 1 - -

N.B. : L’amplitude des références est 𝑎𝑟 = 5 (C’est vrai que la plus petite amplitude est égale à 10,
mais 10 n’est pas un diviseur de 15. Pour tracer l’histogramme et le polygone des fréquences, il
n’est pas possible de subdiviser les rectangles dont la base est égale à 15 en des sous-rectangles de
base égale à 10. De ce fait, l’amplitude de référence sera égale à 5, soit le plus grand diviseur
commun de toutes les amplitudes (de 10 et 15)).

4
Séance n° 8- Statistique descriptive – Semestre 2 – Enseignant : Abdessamad OUCHEN –
ENCG FÈS –Année universitaire : 2019/2020.
La classe modale est la classe [eio-1; eio[=[25; 35[qui a la plus grande fréquence corrigée :
𝑑1
𝑓𝑖′ = 𝑓2′ = 0,118. Le mode est alors : 𝑚𝑜 = 𝑒𝑖𝑜−1 + (𝑒𝑖𝑜 − 𝑒𝑖𝑜−1 )(𝑑 )
1 +𝑑2

où :𝑒𝑖𝑜−1 = 25 est l’extrémité inférieure de la classe modale ;

𝑒𝑖𝑜 − 𝑒𝑖𝑜−1 = 35 − 25 = 10 est l’amplitude de la classe modale ;

𝑑1 = 𝑓′𝑖 − 𝑓 ′ 𝑖−1 = 𝑓 ′ 2 − 𝑓 ′1 = 0,118 − 0,096 = 0,022 ;

et 𝑑2 = 𝑓′𝑖 − 𝑓′𝑖+1=𝑓′2 − 𝑓 ′ 3 = 0,118 − 0,092 = 0,026.

𝑑1 0,118−0,096
𝑚𝑜 = 𝑒𝑖𝑜−1 + (𝑒𝑖𝑜 − 𝑒𝑖𝑜−1 ) ( ) = 25 + (35 − 25) ( ) = 29,5833 𝑎𝑛𝑠.
𝑑1 +𝑑2 0,118−0,096+0,118−0,092

*Le premier quartile Q1 :

La classe qui contient le premier quartile est la classe [ei-1; ei[=[25, 35[ dont la fréquence cumulée
croissante approche 0,25 par excès : 𝐹𝑖 = 𝐹2= 0,428 > 0,25. Par interpolation linéaire, on trouve :

0,25 − 𝐹𝑖−1 0,25 − 0,192


𝑄1 = 𝑒𝑖−1 + (𝑒𝑖 − 𝑒𝑖−1 ) ( ) = 25 + (35 − 25) ( ) = 27,4576 𝑎𝑛𝑠.
𝐹𝑖 − 𝐹𝑖−1 0,428 − 0,192

Il y a au moins 25% des visiteurs du musée qui ont un âge inférieur ou égal à 𝑄1 = 27,4576 𝑎𝑛𝑠.

*Deuxième quartile Q2=me ou médiane :

La classe qui contient le deuxième quartile est la classe [ei-1; ei[=[35, 50[ dont la fréquence cumulée
croissante approche 0,5 par excès : 𝐹𝑖 = 𝐹3= 0,704 > 0,5. Par interpolation linéaire, on trouve :

0,5 − 𝐹𝑖−1 0,5 − 0,428


𝑄2 = 𝑚𝑒 = 𝑒𝑖−1 + (𝑒𝑖 − 𝑒𝑖−1 ) ( ) = 35 + (50 − 35) ( ) = 38,913 𝑎𝑛𝑠.
𝐹𝑖 − 𝐹𝑖−1 0,704 − 0,428

Il y a au moins 50% des visiteurs du musée qui ont un âge inférieur ou égal à
𝑄2 = 𝑚𝑒 = 38,913 𝑎𝑛𝑠.

*Troisième quartile Q3 :

La classe qui contient le troisième quartile est la classe [ei-1; ei[=[50, 65[ dont la fréquence cumulée
croissante approche 0,75 par excès : 𝐹𝑖 = 𝐹4= 0,906 > 0,75. Par interpolation linéaire, on trouve :

0,75 − 𝐹𝑖−1 0,75 − 0,704


𝑄3 = 𝑒𝑖−1 + (𝑒𝑖 − 𝑒𝑖−1 ) ( ) = 50 + (65 − 50) ( ) = 53,4158 𝑎𝑛𝑠.
𝐹𝑖 − 𝐹𝑖−1 0,906 − 0,704

Il y a au moins 75% des visiteurs du musée qui ont un âge inférieur ou égal à 𝑄3 = 53,4158 𝑎𝑛𝑠.

5
Séance n° 8- Statistique descriptive – Semestre 2 – Enseignant : Abdessamad OUCHEN –
ENCG FÈS –Année universitaire : 2019/2020.
*La moyenne arithmétique est :
𝑘=5
1 (96𝑥20) + (118𝑥30) + (138𝑥42,5) + (101𝑥57,5) + (47𝑥72,5)
𝑥̅ = ∑ 𝑛𝑖 𝑥𝑖 = = 41,08 𝑎𝑛𝑠
𝑛 500
𝑖=1

L’âge moyen du visiteur du musée est égal à 41,08 ans (si l’écart-type est faible).

3- Les caractéristiques de dispersion :


[ei-1; ei[ 𝒙𝒊 𝒏𝒊 𝒏𝒊 𝒙𝒊 𝒏𝒊 𝒙𝟐𝒊 𝒏𝒊 |𝒙𝒊 − 𝐱̅|
[15; 25[ 20 96 1920 38400 2023,68
[25; 35[ 30 118 3540 106200 1307,44
[35; 50[ 42,5 138 5865 249262,5 195,96
[50; 65[ 57,5 101 5807,5 333931,25 1658,42
[65; 80[ 72,5 47 3407,5 247043,75 1476,74
Total - 500 20540 974837,5 6662,24
*L’étendue :
Étendue=Maximum-Minimum=80-15=65 ans

*L’écart absolu moyen par rapport à la moyenne arithmétique :


𝑘=5
1
𝑒x̅ = ∑ 𝑛𝑖 |𝑥𝑖 − x̅|
𝑛
𝑖=1
6662,24
𝑒x̅ = = 13,32 𝑎𝑛𝑠
500
*L’écart-type est : 𝝈𝒙 = √𝑽(𝑿)
Où :
𝑘=5
1
𝑉(𝑋) = ∑ 𝑛𝑖 (𝑥𝑖 − 𝑥̅ )2
𝑛
𝑖=1
Ou encore :
𝑘=5
1
𝑉(𝑋) = ∑ 𝑛𝑖 𝑥𝑖2 − 𝑥̅ 2
𝑛
𝑖=1

974837,5
𝑉(𝑋) = ( ) − 41,082 = 262,1086 𝑎𝑛𝑠 2
500

D’où : 𝜎𝑥 = √𝑉(𝑋) = √262,1086 = 16,1898 𝑎𝑛𝑠

6
Séance n° 8- Statistique descriptive – Semestre 2 – Enseignant : Abdessamad OUCHEN –
ENCG FÈS –Année universitaire : 2019/2020.
4- Les caractéristiques de forme de Fisher :

[ei-1; ei[ 𝒙𝒊 𝒏𝒊 ̅) 𝟑
𝒏𝒊 (𝒙𝒊 − 𝒙 ̅) 𝟒
𝒏𝒊 (𝒙𝒊 − 𝒙
[15; 25[ 20 96 -899255,3964 18956303,76
[25; 35[ 30 118 -160509,702 1778447,498
[35; 50[ 42,5 138 395,133744 561,0899165
[50; 65[ 57,5 101 447137,2301 7341993,318
[65; 80[ 72,5 47 1457861,947 45806022,36
Total - 500 845629,212 73883328,02

*Le coefficient d’asymétrie de Fisher (ou Skewness) est égal à:


1 𝑘=5
𝜇3 ∑ 𝑛 (𝑥 −𝑥̅ )3 845629,212/500
𝑛 𝑖=1 𝑖 𝑖
𝛾 = 𝜎3 = 3 = = 0,3986 > 0.
𝑋 𝜎𝑋 16,18983

D’où : la distribution est asymétrique étalée vers la droite.

On constate également que :

𝑚𝑜 = 29,5833 𝑎𝑛𝑠 ≤ 𝑚𝑒 = 38,913 𝑎𝑛𝑠 ≤ 𝑥


̅ = 41,08 𝑎𝑛𝑠

Une distribution asymétrique étalée à droite

𝑚𝑜 𝑚𝑒 𝑥̅

*Le coefficient d’aplatissement de Fisher (ou Kurtosis) est égal à:


1 𝑘=5 73883328,02
𝜇4 ∑ 𝑛 (𝑥 −𝑥̅ )4
𝑛 𝑖=1 𝑖 𝑖 500
Γ = 𝜎4 − 3 = 4 −3= − 3 = −0,8491 < 0.
𝑋 𝜎𝑋 16,18984

D’où : la distribution est plus aplatie que la distribution normale. Elle est platikurtique.

Vous aimerez peut-être aussi