Vous êtes sur la page 1sur 2

Cours à domicile 77 916 55 76

Lycée El Hadji Omar lamine Badji Année scolaire 2013-2014


Cellules de sciences physiques Classe : TS1
LOI DE LAPLCE
EXERCICE 1 :
Une roue de rayon R plonge légèrement par sa partie inférieure dans du mercure. Elle est plongée entièrement dans un
champ magnétique uniforme B perpendiculaire à son plan.
On «lance» dans la roue voir figure ci‐contre un courant d’intensité I.
Le courant arrive par l’axe O et sort par le mercure : on constate que la roue tourne.
1. Expliquer. Préciser le sens de rotation sur une figure très claire.
La roue atteint au bout d’un certain temps une vitesse constante de 90 tours/min.
2. Calculer le moment du couple dû aux forces résistantes.
3. Calculer la puissance de la force électromagnétique qui s’exerce sur la roue.
4. On coupe le courant. Au bout de combien de temps la roue
s’immobilise‐t‐elle si les forces résistantes demeurent constantes ?
On donne : R 5 cm ; I 5 A ; B 0,02 T ; masse de la roue m 20 g

EXERCICE 2 :
Un conducteur rectiligne et homogène OA, de masse m 12g et de longueur
l OA 36 cm est suspendu par son extrémité supérieure O à un point fixe.

om
Le conducteur peut tourner librement autour de O.
Les bornes C et D sont reliées à un générateur qui maintient dans le conducteur

t.c
un courant d’intensité I 7,5 A.

in
Un champ magnétique uniforme est créé comme l’indique la figure :

po
la direction de B est horizontal et le sens de l’arrière vers l’avant. re
Le conducteur OA s’écarte de sa position d’équilibre d’un angle α 5°.
On suppose que A est situé au voisinage de la surface du mercure.
ha

1. Donner la polarité des bornes C et D.


.s

2. Calculer l’intensité du champ magnétique B.


ie

On donne : d1 20 cm ; d2 25 cm.
im


EXERCICE 3 :
ch

Un conducteur OB de longueur L, de masse m, parcouru par un courant d’intensité I et


ue

plongeant dans un champ magnétique uniforme B de largeur d, est incliné à l’équilibre d’un
iq

angle α sur la verticale du point de suspension O voir figure a


ys

Exprimer littéralement :
1.1. La longueur du conducteur situé dans le champ magnétique, en fonction de d et α ;
ph

1.2. La force de Laplace ;


1.3. La distance OA en fonction de L’’ et α .
://

1.4. Par application du théorème des moments, montrer que l’équation d’équilibre s’écrit :
tp

sin3α – sinα k 0
ht

1.5. Vérifier que la valeur α 11,5° est solution de l’équation précédente. On donne : L 1,0
m ; m 8,0 g ; I 2,0 A ; L’’ 0,75 m ; d 5,0 cm ; B 0,10 T et g 9,8 m.s‐2
1.6. Maintenant l’extrémité B du conducteur plonge dans un récipient contenant du
mercure ; celui‐ci assure le contact électrique. On néglige l’action de contact du mercure.
Grâce à un petit ressort horizontal accroché en G, légèrement tendu à la distance OG, on
maintient le conducteur vertical figure b . Le sens du courant restant toujours le même,
déterminer l’allongement du ressort de constante de raideur k 2N.m‐1

EXERCICE 4:
Deux rails parallèles AD et A’D’, distants de 12 cm, sont disposés selon des lignes de plus grande pente d’un plan faisant
un angle α 8° avec le plan horizontal. Les deux rails sont reliés à un générateur électrique ; et le circuit est fermé par
une tige T de masse m 32 g qui peut glisser sans frottement en M et en N sur les rails en restant horizontale. Le circuit
est alors parcouru par un courant d’intensité I 2 A indépendant de la position de la tige .
1. Un champ magnétique uniforme et vertical s’exerce sur la tige
a Représenter les trois forces qui s’exercent sur la barre MN.

M. MBODJ PC Page 1
 
(C) Wahab Diop 2014 Ce document a été téléchargé sur le site: http://physiquechimie.sharepoint.com
Cours à domicile 77 916 55 76

b Déterminer le sens et la norme du vecteur champ magnétique Bpour que la tige reste immobile
g 10 m/s2 .

2. On supprime instantanément le champ magnétique à une


date t 0. Indiquer la nature du mouvement du centre
d’inertie G de la tige situé au milieu de MN . Préciser son
équation horaire jusqu’aux extrémités D et D’ des rails,
supposés situées dans un même plan horizontal. Calculer sa
vitesse à ce moment si, à l’instant initial, elle occupe la position
CC’ telle que CD 15 cm.
3. En réalité, la vitesse de G est 0,60 m/s. Expliquer les raisons
de la différence avec la valeur calculée précédemment.

EXERCICE 5 :
On réalise le dispositif suivant :
- OA est une tige de cuivre de longueur l mobile autour de O
et plongeant en A dans le mercure ;
- la tige est placée dans un champ magnétique uniforme
sur la longueur x
- f est un fil inextensible de masse négligeable ;

om
- P est une poulie de masse négligeable ; m est une masse marquée.
La tige est maintenue initialement verticale ;

t.c
1. On « lance » un courant d’intensité I dans la tige : elle demeure en

in
équilibre vertical, le entre N et P étant horizontal. Quel est le sens du courant ?

po
1.1. Faites l’inventaire des forces qui s’exercent sur la tige et la masse m.
1.2. Ecrire la condition d’équilibre de la tige. On posera OC a et ON b
re
1.3. Calculer m.
ha

2. On brûle le fil f, la tige dévie de α par rapport à la verticale.


Calculer α on supposera que la longueur de la tige placée dans le champ reste sensiblement égale à x
.s

Données : I 10 A ; l 80 cm ; x 4 cm ; b 70 cm ; a 48 cm; B 0,02 T; la masse de la tige est M 10 g


ie


im

EXERCICE 6 : Expérience d’Oersted‐ Force de Laplace sur un cadre indéformable


ch

On considère un fil conducteur horizontal, rectiligne, infiniment long


ue

parcouru par un courant continu I.



iq

1. Sous ce fil est placé en G une aiguille aimantée, parallèle au fil en


ys

l'absence de courant et distante de d OG 5,0 cm du fil. Figure 1


ph

1.a. Représenter au point G le champ magnétique B créé à la distance


://

d par le fil lors du passage du courant.


tp

1.b. Donner l'expression du champ magnétique Bc.



ht

1.c. L'aiguille tourne alors d'un angle α. A l'aide d'un


Figure 1

schéma clair déterminer la relation liant α, I et la composante horizontale BH du champ magnétique terrestre. Afin de
déterminer BH, on fixe l’intensité du courant à la valeur de I 6,00 A. La mesure de α donne α 50,0°. Calculer BH.
2. On remplace l'aiguille aimantée par un cadre carré placé dans le plan
vertical contenant le fil Figure 2 . Le cadre de côté a 1,0 cm, de centre
situé en G est parcouru par un courant d'intensité I’ 5,0 A.

Etablir l'expression de la composante verticale Fz des forces de Laplace,
dues à l'action de Bc et de BH s'exerçant sur le cadre en fonction de 0, I, I’,
a et d.

Figure 2
 

 
M. MBODJ PC Page 2
 
(C) Wahab Diop 2014 Ce document a été téléchargé sur le site: http://physiquechimie.sharepoint.com