Vous êtes sur la page 1sur 3

III.

L'appel à la prière [Al Adhâne] ( ‫) الذان‬

1. Définition

Linguistiquement, le terme Adhâne signifie l'annonce, la proclamation et le fait d'informer.


Juridiquement, il désigne un ensemble de paroles spécifiques qui ont pour but d'annoncer aux croyants
l'entrée du temps légal de la prière obligatoire.

2. Historique de son institution

L'appel à la prière a été institué par le Coran, la Sunna et a été confirmé par le consensus des
savants. Il a été légiféré la première année de l'Hégire.
Selon Ibn Omar : « Quand les musulmans arrivèrent à Médine, ils prirent l'habitude de se regrouper et
d'attendre l'heure de la prière, sans appel qui la précède. Un jour, ils s'entretinrent sur le sujet. Certains
dirent : Adoptons une cloche semblable à celle des chrétiens. D'autres dirent : Non, mais plutôt un cor
semblable à celui des juifs. Omar dit : Pourquoi ne désignons-nous pas un homme pour appeler à la prière ?
Le Messager d'Allah dit alors : Ô Bilâl, lève-toi et appelle à la prière » (Boukhârî et Mouslim).

3. Les mérites de l'appel à la prière

– Selon Abou Hourayra, le prophète a dit : « Si les gens savaient le mérite de l'appel à la prière et du
premier rang, quand bien même ils ne trouveraient que le tirage au sort pour se départager, ils n'hésiteraient
pas à y recourir... » (Boukhârî et Mouslim).
– Selon Mu'âwiya, le prophète a dit : « Les Muezzins auront les cous les plus longs le jour de la
résurrection » (Mouslim).
– Abou Sa'îd Al Khoudrî a dit à un compagnon : « … tout djinn, humain, ou autre créature qui entend
la voix de celui qui appelle à la prière, témoignera en sa faveur le jour de la résurrection » (Boukhârî).

4. Le statut juridique de l'appel à la prière

L'avis le plus probable est que l'appel à la prière est une obligation collective ( ‫) فرض كفاية‬.
Si les habitants d'une cité s'accordent à le délaisser, ils doivent être combattus.
L'appel à la prière est légiféré pour les cinq prières obligatoires uniquement, accomplies à l'heure ou
rattrapées, en résident ou en voyage, pour les hommes et non les femmes.

5. Les formules de l'appel à la prière

Le Adhâne de Koûfa Le Adhâne de M édine Le Adhâne de La Mecque

4 x ‫اأكبر‬ 2 x ‫اأكبر‬ 4 x ‫اأكبر‬


2 x‫أ شهد أ ن ل إله إ ل ا‬ (voix basse) 2 x‫أ شهد أ ن ل إله إ ل ا‬ (voix basse) 2 x‫أ شهد أ ن ل إله إ ل ا‬
2 x‫أ شهد أ ن محمدا ر سول ا‬ (voix basse)  2 x‫أ شهد أ ن محمدا ر سول ا‬ (voix basse)  2 x‫أ شهد أ ن محمدا ر سول ا‬
2 x ‫ح ي عل ى ال صلة‬ (voix haute) 2 x‫أ شهد أ ن ل إله إ ل ا‬ (voix haute) 2 x‫أ شهد أ ن ل إله إ ل ا‬
2 x‫ح ي عل ى الفلح‬ (voix haute) 2 x‫أ شهد أ ن محمدا ر سول ا‬ (voix haute) 2 x‫أ شهد أ ن محمدا ر سول ا‬
2 x‫اأكبر‬ 2 x ‫حي عل ى ال صلة‬ 2 x ‫حي عل ى ال صلة‬
1 x‫ل إله إ ل ا‬ 2 x‫ح ي عل ى الفلح‬ 2 x‫ح ي عل ى الفلح‬
2 x ‫اأكبر‬ 2 x ‫اأكبر‬
1 x‫ل إله إ ل ا‬ 1 x‫ل إله إ ل ا‬

15 mots 17 mots 19 mots


Remarque : Il n'est pas légiféré d'ajouter d'autres formules dans l'appel à la prière en dehors de ce qui a été
cité ci-dessus (sauf dans deux cas)

6. Conditions de l'appel à la prière

1) L'entrée du temps légal de la prière annoncée (sauf pour la prière du Fajr).


2) L'intention.
3) La formulation du Adhâne en langue arabe tel qu'il a été défini.
4) Le respect de l'ordre dans les formules.
5) La continuité.
6) Ne pas comporter d'erreurs qui changent le sens.
7) Effectuer l'appel à voix haute, de sorte à faire entendre l'appel aux absents.

7. Les conditions de l'appelant (Muezzin)

Le Muezzin doit être musulman, sain d'esprit, de sexe masculin.

8. Les caractéristiques recommandées de l'appelant (Muezzin)

– l'honorabilité
– être pubère
– ne pas être aveugle
– être libre
– être en état de purification
– avoir une voix belle et forte
– effectuer l'appel à la prière debout
– effectuer l'appel à la prière au début de son heure
– se diriger vers la qibla
– procéder à l'appel à partir d'un endroit élevé
– mettre les doigts dans les oreilles
– tourner la tête à droite et à gauche lors des formules ‫ حي على الصلة‬et ‫حي على الفلح‬
– At-Tathwîb lors de l'appel à la prière du Fajr
– exécuter l'appel à la prière avec lenteur en marquant un arrêt entre chaque formule
– ne pas demander un salaire.

9. Les actes recommandés pour celui qui entend le Adhâne

– Répéter ce que dit le muezzin


– Prononcer l'invocation de la prière sur le prophète après l'achèvement de l'appel à la prière
– Demander à Allah d'accorder le degré de Al Wassîla au prophète en prononçant l'invocation
suivante :
‫ه‬W‫دت‬Y ‫ع‬W ‫و‬W ‫ مودا^ الذي‬Y‫مح‬W ^ ‫مقاما‬W e‫ثه‬Y ‫ع‬W ‫ب‬Y ‫ و ا‬W‫ و الفضيلة‬W‫ت محمدا^ الوسيلة‬
l ‫مة آ‬W l‫ة القائ‬l ‫مة و الصل‬p ‫ة التا‬l ‫ هذه الدعو‬t‫رب‬W ‫اللهم‬
– Prononcer l'invocation suivante :
‫أشهد أن ل إله إل ا وحده ل شريك له و أن محمدا عبده و رسوله‬
‫ا و بالسلم دينا و بمحمد ر سول‬p‫رضيت بال رب‬
– Invoquer Dieu après l'appel à la prière
– L'interdiction de sortir de la mosquée après l'appel à la prière.
10. Al Iqâma ( ‫) الاقامة‬

C'est l'annonce en se levant à la prière par l'usage d'une formule spécifique.

10.1. Le statut juridique d'Al Iqâma

Tout comme l'appel à la prière (Adhâne), c'est une obligation collective pour les
hommes priant en groupe.

10.2. Les formules d'Al Iqâma

1ère sorte de Iqâma 2ème sorte de Iqâma

4 x ‫ا أكبر‬ 2 x ‫ا أكبر‬
2 x ‫أشهد أن ل اله إل ا‬ 1 x ‫أشهد أن ل اله إل ا‬
2 x ‫أشهد أن محمدا رسول ا‬ 1 x ‫أشهد أن محمدا رسول ا‬
2 x ‫حي على الصلة‬ 1 x ‫حي على الصلة‬
2 x ‫حي على الفلح‬ 1 x ‫حي على الفلح‬
2 x ‫قد قامت الصلة‬ 2 x ‫قد قامت الصلة‬
2 x ‫ا أكبر‬ 2 x ‫ا أكبر‬
1 x ‫ل اله إل ا‬ 1 x ‫ل اله إل ا‬

17 mots 11 mots

10.3. Quelques règles et remarques sur Al Iqâma

1) Il n'est pas obligatoire que le Adhâne et Al Iqâma soient effectués par la même personne, mais cela
reste tout de même recommandé.
2) Il est recommandé de séparer le Adhâne et Al Iqâma par un laps de temps suffisant pour accomplir
deux unités de prière au minimum.
3) Certains savants légifèrent, pour celui qui entend Al Iqâma, de répéter ce que dit l'annonceur, comme
pour le Adhâne.
4) Dès qu'il y a Iqâma, il ne faut pas entamer de prière surérogatoire.
5) Il est préférable d'exécuter Al Iqâma à une cadence accélérée, plus rapide que celle du Adhâne.
6) Celui qui rassemble entre deux prières effectue Al Iqâma pour chacune des deux.
7) Al Iqâma ne s'effectue que lorsque l'annonceur voit l'imam arriver.