Vous êtes sur la page 1sur 2

753 708 298

Contrats Spéciaux

Sujet : Le transfert de propriété

La vente est une convention par laquelle l’un s’oblige à livrer une chose et l’autre à la payer.
Le transfert de propriété s’opère après le simple échange de consentement, sans aucune
formalité, il s’agit d’un effet légal du contrat de vente.
Dans le cadre du contrat de vente nous allons nous concentrer sur le transféré de propriété.
La question juridique qui se pose alors est de savoir : Quelles sont les modalités du transfert
de propriété ?
Ce sujet nous pose un intérêt pratique en nous aidant à mieux comprendre le transfert de
propriété sachant que les contrats de vente sont réalisés aux quotidiens. Il présente
également un intérêt théorique car les modalités du transfert de propriété diffèrent selon
les lois des différents Etats.
Nous étudierons dans une première parties le principe du transfert immédiat et dans une
seconde parties les limites du principe de transfert de propriété

I) Le principe du transfert immédiat


A) La vente comme convention par laquelle l’un s’oblige à livrer une chose
et l’autre a payer

La vente comme convention par laquelle l’un s’oblige à livrer une chose et l’autre à payer.
Elle est parfaite entre les parties, et la propriété est acquise de droit à l’acheteur à l’égard
du vendeur. Elle peut être faite par un acte authentique ou sous seing privé. Le transfert de
propriété s’opère après le simple échange des consentements, sans aucune formalité. Il
s’agit d’un effet du contrat de vente. Ce qui est vrai du transfert de propriété d’une chose
et aussi valable pour le transfert d’autre droit privé comme les droits sociaux.
Néanmoins celui qui à perdu ou auquel il à été volé une chose peut le revendiquer durant
une certaine durée.
Entre les parties le transfère de plein droit entraine le transfère de la charge des risques de
la chose en même temps.

B) L’acheteur propriétaire de la chose


Le transfert de propriété rend le créancier propriétaire et met la cause à ses risque des
l’instant où elle à du être livrée, à moins que le débiteur ne soit en demeure de la livrer,
auquel la chose reste aux risque de ce dernier.
II) Les limites aux principes
Elle ne porte pas sur le fait que le transfère de propriété s’effectue par le simple échange
des consentements mais la dissociation entre le transfert de la propriété et le transfère des
risques.

A. Exceptions légales
Il ya les vente de choses de genre : C’est l’individualisation de la chose effectue le transfert
de propriété. L’individualisation se produit lorsque la chose est isolée du reste des stocks du
vendeur, elle peut s’effectuer par divers méthodes, marquage, pesage, placement dans un
camion etc… Lorsque la chose de genre doit être transférée par un tiers, l’individualisation
s’effectue par la remise au transporteur. Toutefois, si un transport groupé est organisé il se
peut que l’individualisation n’ait lieu qu’au moment de la remise de la chose.
Le transfère de propriété et des risques ne peut avoir lieu au moment de l’échange des
consentements car la chose n’existe pas.

B. Modifications conventionnelles du transfert de propriété et des risques


Il y a les clauses retardant le transfert de propriété. Ces clauses sont très fréquentes en
matière immobilière. Le transfère de propriété est retardé au moment de la signature de la
vente. La clause en matière mobilière est aussi fréquente entre commerçant, il s’agit de la
clause de réserve de propriété jusqu’au paiement total du prix. C’est clause c’est beaucoup
répandu depuis que la loi a reconnu l’opposabilité. Cette clause retarde aussi le transfert
des risques, sauf clauses contraires. Entre commerçant et non commerçant ce retard à un
certain intérêt dans les ventes en libre-service. La Cour de cassation admet que dans ce
type de vente les parties sont implicitement convenu que l’acheteur ne deviendra
propriétaire de la chose qu’au moment du paiement du prix, avant il ne s’agit que d’un
simple détenteur.
Et enfin les clauses anticipant le transfert de propriété : C’est l’hypothèse de la vente d’une
chose à fabriquer. Les parties peuvent convenir que l’acheteur deviendra propriétaire au
fur et à mesure de la construction. Il s’agit d’une garantie pour l’acheteur si le vendeur
n’arrive pas à terminer la chose. Il existe aussi : les clauses dissociant les transfèrent
propriété et le transfert des risques, la clause affectant le caractère définitif du transfert de
propriété
En principe la propriété est définitivement transférée sauf si plus tard les parties procèdes à
une vente inverse.