Vous êtes sur la page 1sur 14

Variation du capital social

Comptabilité approfondie
2018/2019

Préparé par :

Yassmine BOUHRI « FBA »

El mahdi KARFACH « FBA »

Youssra BAKASSOU« FFO »

Amine EL HOUTI « AGR »

Mohamed BIHI « FFO »

Hanane BERHOUCHI« FBA »

Lamiae El BDAOUI « FBA »

Ayoub CHOKRI « AGR »


Le capital social peut être augmenté ou réduit par décision de l’AGE (assemblée
générale extraordinaire des actionnaires)

I. Augmentation du capital social :


- Les motifs d’augmentation du capital :

L’augmentation du capital est souvent nécessaire pour renforcer les fonds


propres de l’entreprise. Ces derniers permettent de couvrir:

– Le risque économique de l’entreprise;

– De protéger les créanciers sociaux;

– De préserver l’indépendance financière de l’entreprise.

1. Augmentation du capital par des apports nouveaux

L’augmentation peut se traduire:

– Soit par l’augmentation de la VN des actions existantes : dans ce cas le


nombre des titres composant le capital social restent inchangé, il n’y a
pas d’émission des titres nouveaux ni de prime d’émission ni de droit
préférentiels de souscription, les anciens associés sont généralement
seuls souscripteurs dans la même proportion que leurs part de capital.

– Soit par émission d’actions nouvelles dont la VN est égale à celle des
actions anciennes, mais avec une prime d’émission et la création d’un
droit préférentiel de souscription(DPS) réservé aux anciens associés.

Cette augmentation du capital social peut s’effectuer par

– Les anciens actionnaires seulement;

– De nouveaux actionnaires;

– Ou les deux à la fois.

Lorsque l’augmentation du capital est justifiée par l’émission de nouvelles actions ceci
implique la détermination d’un prix d’émission pour les actions nouvelles, la
détermination DPS et la passation des écritures comptables correspondantes.

Prix d’émission = valeur nominale + prime d’émission


 La prime d’émission doit être libérée en totalité à la souscription des actions
émises à l’occasion de l’augmentation du capital.
 le droit de souscription possède une valeur monétaire qui compense la perte de
valeur réelle de l’action ancienne et donc cette DS confère un avantage aux
actionnaires, à chaque action ancienne est rattachée un DS

DS = Valeur réelle avant augmentation du capital – valeur réelle après


augmentation du capital

Valeur réelle après augmentation du capital = (valeur réelle avant augmentation *


Nombre d’action anciennes + nombre d’action nouvelles émises * prix d’émission) /
nombre total des actions

V : Valeur réelle avant augmentation du capital

V’ : Valeur réelle après augmentation du capital

N : Nombre d’action ancienne

N’ : nombre d’action nouvelles

E : Prix d’émission

V’ = (V * N + N’ * E) / N+N’

Valeur
Composition du -Nombre de
Valeur réelle unitaire réelle
capital titres
globale

Actions anciennes 10 000 120 1 200 000

Actions nouvelles 5 000 108 « Prix d’émission » 540 000

Après
15 000 (*) 116 1 740 000
augmentation

Tableau explicatif

* (*) Calculé ainsi : 1 740 000 / 15 000

DS = Vavant - Vaprés = 120 - 116 = 4,00 DH

- Le rapport de souscription divise les actions nouvelles par les actions


anciennes, par exemple si le rapport de souscription = 1/10 cela veut dire que
pour acheter une action nouvelle à un prix d’émission le souscripteur doit avoir
10 DS.
- L’ancien actionnaire peut soit utiliser le DS pour augmenter sa part dans le
capital en souscrivant à des actions nouvelles, soit le vendre à un prix
négociable à celui qui désir l’acheter pour acquérir les actions nouvelles.

 L’enregistrement comptable :

La souscription :

3461 associés comptes d’apport en société

1111 Capital social

1121 Prime d’émission

Libération :

5141 Banque

Les comptes concernés par les apports en nature

4462 associés versements reçus sur augmentation du capital

2113 frais d’augmentation du capital social

5141 Banque
Ensuite: on solde les deux comptes 3461 et 4462

Exercice d’application :

Une SA constituée au capital de 25000 actions de valeur nominal 100dhs. L’AGE


décide une augmentation du capital par émission de 10000 actions par apport
numéraire de valeur nominal 100dhs au prix d’émission de 165dhs. La valeur réelle de
l’action avant augmentation du capital est de 200dhs. Les actions nouvelles sont
libérées du minimum légal par versement au compte bancaire de la SA. Les frais
d’augmentation du capital de 8500dhs sont payés par chèque bancaire.

TAF:

1) Calculer la valeur théorique du DS

2) Quelles sont les différentes utilisations possibles du DS pour un ancien


actionnaire porteur de 100 actions avant augmentation du capital

3) Quel est le prix à payer par un nouvel actionnaire qui désire souscrire 50 actions
nouvelles

4) Passer au journal de la SA l’écriture comptable relative à l’augmentation du


capital

Corrigé :

1)
DS = V –V’

V’ = (V * N + N’ *E) / N+N’ = (200 * 25000 + 10000 * 165) / (25000+10000)

= (5000000 + 1650000) / 35000 = 190dh

DS = 200 – 190 = 10dh

2) Le rapport de souscription = 10000/25000 = 2/5

Un actionnaire porteur de 100 actions a le choix entre :

- Acquérir 40 actions nouvelles avec un prix d’émission de 165dh + 100 DS


- Vendre les 100 DS à un prix négociable à un acheteur qui désire acquérir de
nouvelles actions.
3) Un actionnaire qui désir acquérir 50 actions nouvelles doit payer :
(50 * 165) + 125 DS (acheté les DS auprès des anciens actionnaires)

4)

3461 associés comptes d’apport en société 900000

1111 (10000*100*1/4) Capital social 250000

1121 Prime d’émission 650000

5141 Banque 900000

4462 associés versements reçus sur augmentation du capital 900000

2113 frais d’augmentation du capital social 8500

5141 Banque 8500

2. Augmentation de capital par incorporation des réserves

Cette opération consiste à transformer les réserves en capital dont la propriété sera,
désormais, matérialisée par des actions qui seront, rémunérées par des dividendes.

Elle n’implique pas par des apports nouveaux par conséquent le patrimoine de la
société reste inchangé après l’augmentation du capital. L’incorporation des réserves au
capital se traduit par la diminution des réserves et l’augmentation du même montant du
capital.
1. L’augmentation de la VN des actions existantes :

Cette opération n’implique pas la création des actions nouvelles par conséquent le
nombre d’actions reste inchangé mais avec une valeur nominale plus grande.

Exemple :

• Une SA au capital de 1.250.000 DH (5000 actions), a décidé le 01/10/2018,


d’augmenter son capital par incorporation des réserves (réserves facultatives
750.000 DH), par l’augmentation de la VN des actions.

Calculer la nouvelle valeur nominale

Le nouveau capital est =1.250.000 + 750.000 = 2.000.000

La nouvelle valeur nominale = 2.000.000 DH / 5000 Actions = 400 DH

La valeur nominale de l’action est passée de 250 dh à 400 dh, alors que le
nombre d’action est resté constant.

2. La distribution d’actions gratuites :

• Notion de droit d’attribution (DA)

• Chaque ancien actionnaire reçoit un nombre d’actions gratuites


proportionnellement à sa part dans le capital avant augmentation.

DA = valeur de l’action avant augmentation – valeur de l’action après


augmentation

Généralisation du calcul de la valeur théorique de droit d’attribution

DA = V - V’

V’ = V * N / N + N’

DA = V - V * N / N + N’

DA = V * N’ / N+N’

Cette formule est identique à celle adoptée pour le calcul du DS. Si on donne à E = 0
(les actions nouvelles émises sont gratuite) on retrouve la formule du DS.
 Enregistrement comptable :

1152 Réserves facultatifs

1111 Capital social

2113 frais d’augmentation du capital social

5141 Banque

Exemple :

Soit les capitaux propres d’une SA avant augmentation du capital par


incorporation de la totalité de la réserve facultative:

– Capital social: 300000dhs (2000 actions)

– Réserve légale: 22500dhs

– Réserve facultative : 150000dhs

– Autres réserves: 27500dhs

Frais d’augmentation 7000 DH payé par chèque bancaire.

TAF:

1. Déterminer la valeur de l’action avant et après l’augmentation du capital


2. Déterminer la valeur du droit d’attribution
3. Passer les écritures comptables correspondantes

3. L’augmentation de capital par la compensation des dettes :


Pour faire face aux problèmes de trésorerie, une société peut proposer a ses créanciers
une compensation de leurs créances sur la société par des actions. Cette opération peut
être assimilée a une augmentation du capital du capital par des apporteurs en
numéraire. Elle suppose que les anciens actionnaires renoncent a leurs droits
préférentiels de souscription.
Exemple :

Pour faire face a des difficultés de trésorerie, L’A.G.E décide, le 1/10/2010, de


convertir la créance d’un associé estimée a 200000 dh ( figurant en compte courant
d’associé sont de 125 dh dont 100 dh de valeur nominale et 25 dh au titre de la prime
d’émission. Les frais d’augmentation du capital sont de 5000 dh.

Travail a faire :

 Calculer le nombre d’actions émises.


 Passer les écritures comptables correspondantes.

Solution :

Le nombre d’actions émises = 200000/125= 1600 actions

4463 Compte courant d’asso créditeurs (ou fournisseur) 200000

4462 Ass. Vers. Recu sur aug. Capital 200000

Conversion des créeances en capital

4462 Ass. Ver. Recu sur augmentation de capital 200000

1111 Capital social 160000

1121 Prime d’émission 40000

2113 Frais d’augmentation du capital 5000

5141 Banque 5000


II. La réduction de capital :
Une société peut être conduite à réduire son capital pour deux raisons :

 Pour annuler des pertes antérieures


 Pour rembourser une partie des apports lorsque le capital est trop important
Les modalités de réduction du capital :

La réduction du capital peut s’opérer par trois procéder :

- La diminution de la valeur nominale des actions ou parts sociales


- la diminution du nombre des titres
- le rachat par la société de ses propres titres pour les annuler
L’enregistrement comptable :

Dans tous les cas, l’enregistrement comptable de la réduction consiste à débiter le


compte capital par le crédit des comptes :

1169 Report à nouveau pour annuler les pertes

4461 associés, capital à rembourser

3501 actions

1-L’annulation des pertes :

Cette forme de réduction peut se faire de deux manières : la diminution de la valeur


nominale de tous les titres d’un même montant ou bien la réduction du nombre de
titres (annulation)

L’écriture comptable consiste à débiter le compte du capital et en contrepartie créditer


le compte du report à nouveau débiteur du montant de la perte enregistrée.

Si le montant de la perte à annuler diffère du montant du capital à réduire ; l’équilibre


se fait par les réserves

-si la réduction du capital dépasse le montant de la perte figurant au débit du compte


report à nouveau, la différence représentant un excédent qui est inscrite au crédit du
compte réserve

-dans le cas contraire, le compte réserve est débité de la différence.

Exemple :

La société anonyme alpha au capital de 3750000dh (30000actions de 125dh), figure un


report à nouveau débiteur de 750000dh. Il est décidé d’annuler cette perte par une
réduction du capital du même montant.
1111 capital social 750000

1169 Report à nouveau 750000

Dans le premier cas la valeur nominale devient :

(3750000-750000)/30000=100 au lieu de 125dh

Dans le deuxième cas, le nombre d’actions devient :

30000-750000/125=24000 actions au lieu de 30000 actions

Dans le deuxième cas, le capital est le même :

3000000 dh c’est-à-dire 30000*100 ou 24000*125

On suppose que la réduction du capital de 750000dh vise a annuler une perte de


700000dh.

Passez l’écriture nécessaire :

Solution :

La capital diminue de 750000dh mais la perte n’est que de 700000dh, cela veut dire
qu’il y a un excédent de 50000 dh qui doit figurer dans le compte réserve facultative.

1111 capital social 750000

1169 Report à nouveau 700000

1152 Réserve facultative 50000

2-Remboursement du capital :

Cette modalité de réduction du capital ne vise pas à annuler une perte, mais à
rembourser une partie du capital aux actionnaires. Elle se fait donc sous formes de
Trois manières :
-la diminution de la valeur nominale et la réduction du nombre de titres

- le rachat de ces propres titres

-l’annulation des titres racheter

2.1- Remboursement des actions par la diminution du nombre ou la réduction de


la valeur nominale des titres :

 La constatation de la réduction :

1111 Capital social X

4461 Associés, capital à rembourser X

 Le remboursement :

4461 Associés, capital à rembourser X

5141 Banque X

2.2- Le rachat par la société de ses propres titres :

Pour diminuer le capital social, la société peut acheter ses propres titres afin de les
annuler, en cas si la réduction n’est pas motivée par les pertes. Le prix d’achat des
titres est donc fixé par un accord commun entre la société et les associés vendeurs.

Exemple :

Une S.A a réduit son capital de 2.000.000 DH à 1.500.000 DH par rachat de 5.000
actions. L’avis de débit envoyé par la banque précise que :

 Montant de transaction : 5.000*96 = 480.000dh


 Commission : 1%*480.000= 4800
 TVA/commission : 7%*4.800= 336 dh

Net à votre débit : 485136

Ecriture comptable :
3501 Actions 5000*96 480.000

6147 Frais d’achat et de vente des titres 4.800

34552 Etat, TVA récup/charge 336

5141 Banque 485.136

Avis de débit n°… Relatif à l’achat des actions propre de la société pour les
annulées

1111 Capital social 500.000

3501 Actions, partie libérée 480.000

7385 Produits nets sur cession des TVP 20000

Annulation des 5.000 actions achetées

On constate que la société achète 5.000 actions à 96 DH alors que la valeur nominale
est de 100 DH.

5.000*96= 480.000 DH

La société gagne la différence de : 5.000.000-480.000=20.000

III. Amortissement du capital :


C'est une opération par laquelle une société rembourse le capital aux actionnaires avant
la liquidation et le reconstitue par un prélèvement sur les bénéfices distribuables ou sur
une réserve (à l'exclusion de la réserve légale) de manière à maintenir la garantie de
ses créanciers.

Par conséquent, les actions remboursées sont échangées contre d'autres titres appelés
"actions de jouissance" à laquelle reste attachés le droit de vote dans les assemblées, le
droit au superdividende dans les répartitions de bénéfices et le droit aux réserves et aux
plus-values de liquidation en cas de dissolution de la société.

 Écriture comptable
Les écritures d'amortissement sont constatées comme suit :
- le remboursement du capital comme dans le cas d'une réduction de capital.

- sa reconstitution par une réserve équivalente.

Exemple :

Une SA décide d'amortir son capital de 1.000.000 DH divisé en actions de 100 DH.

Une réserve facultative de 400.000 DH ainsi qu'une réserve statutaire de 600.000 DH


sont affectées à cette opération.

TAF:

Passer les écritures d'amortissement nécessaires

Solution :

1111 Capital social 1.000.000

4461 Associés, capital à rembourser 1.000.000

1151 Réserves statutaires 600.000

1152 Réserves facultatives 400.000

1111 Capital Social (amorti) 1.000.000

4461 Associés, capital à rembourser 1.000.000

5142 Banque 1.000.000

Vous aimerez peut-être aussi