Vous êtes sur la page 1sur 19

‫الـــممــــلكة المـــغربية‬

Royaume du Maroc

,MINISTERE DE L’AGRICULTURE, DE LA PECHE MARITIME


DU DEVELOPPEMENT RURAL ET DES EAUX ET FORETS

Direction Provinciale de l’Agriculture de Marrakech

Appel d’offres n° 21/2020


RESERVE A LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE NATIONALE, A LA
COOPERATIVE, A L’UNION DES COOPERATIVES ET A L’AUTO
ENTREPRENEUR

Objet : Réalisation des essais de contrôle de qualité travaux


d’aménagement des pistes rurales et ouvrages annexes à travers la
Province d'Al Haouz.

REGLEMENT DE CONSULTATION

1
ARTICLE 1 : DISPOSITIONS GENERALES

Le présent Appel d'Offres ouvert en séance publique est lancé par la Direction
Provinciale de l’Agriculture de Marrakech suivant les modalités prévues au
Décret n° 2-12-349 du 08 joumada I 1434 (20 mars 2013)fixant les conditions
et les formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines règles
relatives à leur gestion et à leur contrôle.

ARTICLE 2 : OBJET DE L'APPEL D'OFFRES

Le présent règlement de consultation concerne l’appel d’offre ouvert sur offres


de prix ayant pour objet : Réalisation des essais de contrôle de qualité
travaux d’aménagement des pistes rurales et ouvrages annexes à
travers la Province d'Al Haouz.

Il a été établi en vertu des dispositions de l’article 18 du décret n° 2-12-349


du 08 joumada I 1434 (20 mars 2013) fixant les conditions et les formes de
passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines règles relatives à leur
gestion et à leur contrôle.

Les prescriptions du présent règlement ne peuvent en aucune manière


déroger ou modifier les conditions et les formes prévues par le décret n° 2-
12-349 précité. Toute disposition contraire au décret n° 2-12-349 précité
est nulle et non avenue. Seules sont valables les précisions et les
prescriptions complémentaires conformes aux dispositions de l’article 18 et
des autres articles du décret n° 2-12-349 précité.

ARTICLE 3 : ORIGINE DES FONDS

Les prestations objet du présent appel d’offres seront financées par le


budget de l’Etat.

ARTICLE 4 : MAITRE D’OUVRAGE

Le maître d’ouvrage pour lequel est lancé le présent appel d’offres est la
Direction Provinciale de l’Agriculture de Marrakech (ci-après désignée par la
DPA ou l’Administration).

ARTICLE 5 : CONDITIONS REQUISES DES CONCURRENTS

Conformément aux dispositions de l’article 24 du °2-12-349du 08 joumada I


1434 (20/ 03/2013 précité :

1 - Seules peuvent participer au présent appel d’offres les personnes


physiques ou morales qui :

Justifient des capacités juridiques, techniques et financières requises ;

2
sont en situation fiscale régulière, pour avoir souscrit leurs déclarations
et réglé les sommes exigibles ou, à défaut de règlement, constitué des
garanties jugées suffisantes par le comptable chargé du
recouvrement ;
sont affiliées à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ou à un régime
particulier de prévoyance sociale, et souscrivent de manière régulière
leurs déclarations de salaires et sont en situation régulière auprès de
ces organismes.

2 - Ne sont pas admises à participer à la présente consultation :

les personnes en liquidation judiciaire ;


les personnes en redressement judiciaire, sauf autorisation spéciale
délivrée par l'autorité judiciaire compétente ;
les personnes ayant fait l'objet d'une exclusion temporaire ou
définitive prononcée dans les conditions fixées par l'article 159 ci-
dessous.
les personnes qui représentent plus d’un concurrent dans une même
procédure de passation de marchés.

. ARTICLE 6 : CONNAISSANCES DES LIEUX 

a- Les candidats sont sensés avoir une parfaite connaissance des lieux et des
suggestions d'exécution résultant des conditions du ou des site(s) des
prestations. Le consultant ne relèvera aucune réclamation, ne demandera
aucune indemnité au cas où il estimerait que du fait des renseignements
donnés dans les documents contractuels, il aura subi une perte ou des
dépenses imprévues par suite de sous-estimations des risques ou de toutes
suggestions.

b- S’ils le désirent, les candidats pourront, après autorisation de


l’administration, procéder à leurs frais à des sondages, prélèvements
d’échantillons et analyses qu’ils jugeraient utiles d’exécuter, et à réunir sous
leurs responsabilités propres, tous les renseignements qui pourraient leur
être nécessaires pour préparer leurs offres. Cependant les candidats
intéressés ne pourront pas arguer de cette faculté pour demander un report
de la date de remise des offres.

ARTICLE 7 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE

Le candidat fournira un cautionnement de soumission (ou cautionnement


provisoire) qui fera partie intégrante de sa soumission. En cas de
groupement, le cautionnement provisoire doit être établi dans les conditions
prévues par l’article 157 du décret n° 2-12-349 du 08 joumada I 1434 (20 mars
2013) précité selon qu’il s’agit d’un groupement solidaire ou conjoint. Ce
cautionnement est de : 4000.00 Dh (Quatre Mille Dirhams).

1. Le cautionnement de soumission est nécessaire pour protéger


l’administration contre les risques de désistement du candidat avant
l’expiration du délai de validité des offres et qui justifierait la saisie de
sa caution de soumission.
3
2. Le cautionnement de soumission sera libellé en Dirhams et sera émis par
une banque marocaine, dans la forme prévue par la législation en vigueur.
3. Toute offre non accompagnée du cautionnement ci-dessus sera écartée par
la commission de
4. jugement d’appel d’offres, comme ne satisfaisant pas aux conditions de
l’appel d’offres.
5. Le cautionnement de soumission de l’entrepreneur qui sera déclaré
soumissionnaire provisoire du marché sera libéré après approbation et
notification du marché, et après dépôt du cautionnement de bonne
exécution ou cautionnement définitif.
6. La caution de soumission peut être saisie :
a) Si le soumissionnaire retire son offre pendant le délai de validité des offres ;
b) Si le soumissionnaire n’accepte pas la correction du montant de l'acte
d'engagement après les résultats de la vérification des calculs par la
commission de jugement des offres ;
c) Si le titulaire refuse de signer le marché ;
d) Si le soumissionnaire ne réalise pas le cautionnement définitif dans le délai
prescrit par l'article 12 du CCAG-EMO.
ARTICLE 8 : JUSTIFICATION DES CAPACITES ET DES QUALITES
En ce qui concerne les concurrents qui vont présenter leurs dossiers par voie électronique, toutes
les pièces contenues dans chacune des enveloppes prévues ci-après, doivent être regroupées dans
un fichier électronique conformément aux conditions d’utilisation du portail des marchés
publics.
Les pièces visées ci-dessous doivent être signes électroniquement et séparément par le
concurrent ou son représentant dûment habilité, avant leur insertion dans le fichier électronique,
et ce en cas de soumission électronique.
Conformément aux dispositions de l’article 25 du décret n°2-12-349 relatif aux marchés tel qu’il
a été modifié et complété, les pièces à fournir par les concurrents sont :
1 ) Un Dossier Administratif Comprenant :
1.1- Au moment de la présentation des offres :
a) La déclaration sue l’honneur comportant les indications et les engagements précises l’article 26
du décret n° 2-12-349 précité tel qu’il a été modifié et complété ;
N.B : Il importe de signaler que :
- Les concurrents qui ne sont pas en redressement judiciaire doivent supprimer le
paragraphe (3) dans le modèle type de la déclaration sur l’honneur.
- Pour les concurrents qui sont en redressement judiciaire doivent produire l’autorisation à
poursuive l’exercice de son activité fournie par l’autorité judiciaire compétente.
b) L’original du récépissé du cautionnement provisoire ou l’attestation de la caution
personnelle et solidaire qui en tient lieu, le cas échéant :
N.B : Il importe de signaler que tout récépissé du cautionnement provisoire ou toute
attestation de la caution personnelle et solidaire portant ou mentionnant des restrictions de

4
délai de validité entraine l’écart et l’élimination systématique de l’offre du concurrent. En
tenant lieu, le cas échéant ;
c) Pour les groupements, une copie légalisée de la convention constitutive du groupement prévue
à l’article 157 du décret N°2-12-349 précité, accompagnée d’une note indiquant notamment
l’objet de » la convention, la nature du groupement, le mandataire, la durée de la convention, la
répartition des prestations, le cas échéant.
d) Pour les coopératives et l’union des coopératives : Une attestation d’inscription au registre
local des coopératives.
e) Pour l’auto-entrepreneur : Une attestation d’inscription au registre national de l’auto-
entrepreneur ou sa copie certifiée conforme à l’originale délivrée depuis moins d’un an.
1-2- Pour le concurrent auquel il est envisagé d’attribuer le marché :
I. POUR LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE NATIONALE :
Et conformément aux dispositions de l’arrêté du ministre de l’économie et des finances n° 3011-
13 du 24 huja 1434 (30/10/2013) portant application de l’article 156 du décret précité publie
dans le BO n° 6210 du 05/12/2013, les pièces à fournir par le concurrent sont :
a) La ou les pièces justifiant les pouvoirs conférés à la personne agissant au nom du concurrent ;
-Cas de la personne physique  :
 Aucune pièce n’est exigée pour la personne physique agissant pour son propre compte ;
 Une copie conforme de la procuration légalisée pour le représentant de la personne physique.
- Cas de la personne morale  :
 La ou les pièces justifiant les pouvoirs conférés à la personne agissant au nom du
concurrent mentionnant que la société est gérée ou administrée par les personnes physiques qui
sont les propriétaires, copropriétaires ou actionnaires ;
 Un extrait des statuts de la société et/ou le procès-verbal de l’organe compétent lui donnant
pouvoir selon la forme juridique de la société.
 L’acte par lequel la personne habilitée délègue son pouvoir à une tierce personne, le cas échéant.
b) L’attestation ou sa copie certifiée conforme à l’originale délivrée depuis moins d’un an (par
rapport à sa date de production) certifiant que le concurrent est en situation fiscale régulière
ou à défaut de paiement qu’il à constituer les garanties prévues à l’article 24 du décret n° 2-12-
349 précité. Cette attestation doit mentionner l’activité au titre de la laquelle le concurrent est
imposé ;
c) L’attestation ou sa copie certifiée conforme à l’originale de la CNSS (justifiant que l’effectif que
le concurrent a employé ne dépasse pas 200 (deux cent) personnes) délivrée depuis moins d’un
an (par rapport à sa date de production) certifiant que le concurrent est en situation régulière
envers cet organisme conformément aux dispositions de l’article 24 du décret 2-12-349 précité
ou de la décision du ministre chargé de l’emploi ou sa copie certifiée conforme à l’originale
assortie de l’attestation de l’organisme de prévoyance sociale auquel le concurrent est affilié et
certifiant qu’il est en situation régulière vis-à-vis dudit organisme.
d) Le certificat d’immatriculation au registre de commerce (Modèle 9) pour les personnes
assujetties à l’obligation d’immatriculation conformément à la législation en viguer.
e) L’attestation mentionnant le chiffre d’affaires ou l’attestation du bilan annuel des deux dernières
années sauf pour les sociétés nouvellement créées qui restent soumises à la loi 53-00 délivrée par
la direction générale des impôts.
II. POUR LA COOPERATIVE OU L’UNION DES COOPERATIVES  :
1- La ou les pièces justifiant les pouvoirs conférés à la personne agissant au nom de la coopérative
et l’union des coopératives.
2- L’attestation ou sa copie certifiée conforme à l’originale délivrée depuis moins d’un an par
l’administration compétente du lieu d’imposition certifiant que le concurrent est en situation
fiscale régulière ou à défaut de paiement qu’il a constitué les garanties prévus à l’article 24 du
décret n°2-12-349 précité. Cette attestation doit mentionner l’activité de la coopérative ou
l’union des coopératives.
3- L’attestation ou sa copie certifiée conforme à l’originale de la CNSS délivrée depuis moins d’un
an certifiant que la coopérative ou l’union des coopératives est en situation régulière envers cet
organisme conformément aux dispositions de l’article 24 du décret n°2-12-349.c

5
III. POUR L’AUTO-ENTREPRENEUR :
4- 1- L’attestation ou sa copie certifiée conforme à l’originale délivrée depuis moins d’un an par
l’administration compétente du lieu d’imposition certifiant que le concurrent est en situation
fiscale régulière ou à défaut de paiement qu’il a constitué les garanties prévus à l’article 24 du
décret n°2-12-349 précité. Cette attestation doit mentionner l’activité de l’auto-entrepreneur.
«  La date de production des pièces exigées par l’auto-entrepreneur, la coopérative ou l’union
des coopératives sert de base de l’appréciation de leur validité.  »
N.B : Pour le concurrent ayant déposé le pli par voie électronique, et auquel il est envisagé
d’attribuer lez marché : en plus des pièces suscitées, le concurrent sera tenu de fournir
l’original des pièces déposées lors des phases précédentes et ayant été à l’origine de son
admission.

B- Un dossier technique comprenant :


 Pour les concurrents installés au Maroc
Les candidats nationaux doivent produire le certificat de qualification et de
classification, délivré par Le Ministère de l'Equipement et du transport
conformément à l'arrêté n° 2523-13 et n° 2524-13 publié le 12 Aout 2013
abrogeant et remplaçant la liste des activités des laboratoires de bâtiment et
de travaux publics annexée au décret n° 2-01-437 du 19 septembre
2001instituant, pour la passation des marchés pour le compte de l'Etat, un
système de qualification et de classification des laboratoires de bâtiment et
de travaux publics. Ces certificats concernent les branches d’activités et les
catégories suivantes :
Branche
Intitulé de la branche d’activité Catégorie demandée
d’activité
2
2.2 : contrôle des travaux de terrassement et
contrôle de 4
chaussées à base de graves non traitées
qualité
 Pour les concurrents non installés au Maroc 
1) Une note indiquant les moyens humains et techniques du
concurrent, le lieu, la date, la nature et l’importance des prestations qu’il a
exécutées ou à l’exécution desquelles il a participé ;
2) Il est joint à cette note les attestations délivrées par les hommes de
l’art sous la direction desquels les dites prestations ont été exécutées ou par
les bénéficiaires publics ou privés desdites prestations. Chaque attestation
précise notamment la nature des prestations, le montant, les délais et les
dates de réalisation, l’appréciation, le nom et la qualité du signataire.
C- Un dossier additif comprenant :
Le règlement de consultation et le cahier des prescriptions spéciales
paraphés et signés à la dernière page avec la mention « lu et accepté ».
ARTICLE 9 : COMPOSITION DU DOSSIER D’APPEL D’OFFRES
Conformément aux dispositions de l’article 19 du décret 2-12-349 précité, le
dossier d’appel d’offres comprend :
 Une copie de l’avis d’appel d’offres ;
 Un exemplaire du cahier des prescriptions spéciales ;
 Le modèle de l’acte d’engagement ;
 Le model du bordereau des prix détail estimatif ;
 Le modèle de déclaration sur l’honneur ;
 Le présent règlement de consultation.
ARTICLE 10 : MODIFICATION DANS LE DOSSIER D’APPEL D’OFFRES
Conformément aux dispositions de l’article 19 § 7 du décret 2-12-349
précité, le maître d’ouvrage peut introduire des modifications dans le dossier
d’appel d’offres sans changer l’objet du marché. Dans ce cas, les
6
modifications seront communiquées à tous les concurrents ayant retiré le
dossier d’appel d’offres et introduites dans les dossiers mis à la disposition
des autres concurrents.
Lorsque les modifications nécessitent la publication d’un avis
modificatif, celui-ci sera publié conformément aux dispositions du § 1-2,
alinéa 1, de l’article 20 du décret 2-12-349 précité.
Ces modifications peuvent intervenir à tout moment à l’intérieur du
délai initial de publicité de l’avis d’appel d’offres sous réserve que la séance
d’ouverture des plis ne soit tenue que dans un délai minimum de dix (10)
jours à compter du lendemain de la date de la dernière publication de la
modification sans que la date de la nouvelle séance ne soit antérieure à celle
prévue initialement.
Les modifications visées ci-dessus interviennent dans les cas suivants :
 Lorsque le maître d’ouvrage décide d’introduire des modifications dans le
dossier d’appel d’offres qui nécessitent un délai supplémentaire pour la
préparation des offres ;
 Lorsqu’il s’agit de redresser des erreurs manifestes constatées dans l’avis
publié ;
 Lorsque, après publication de l’avis, le maître d’ouvrage constate que le
délai qui doit courir entre la date de la publication et la séance
d’ouverture des plis n’est pas conforme au délai réglementaire.

ARTICLE 11 : REPARTITION EN LOTS ET NOMBRE DE LOTS A


ATTRIBUER

Le présent appel d’offres concerne un marché lancé en lot unique.

ARTICLE 12 : RETRAIT DES DOSSIERS D’APPEL D’OFFRES


Le dossier d’appel d’offres peut être retiré du Bureau des Marché de la
Direction Provinciale de l’Agriculture de Marrakech, dès la parution de l’avis
d’appel d’offres au portail des marchés de l’État ou au premier journal et
jusqu’à la date limite de remise des offres.
Le dossier d’appel d’offres est mis gratuitement à la disposition des
concurrents.
Le dossier d’appel d’offres peut être téléchargé sur le portail des marchés de
l’Etat (www.marchespublics.gov.ma) et sur le site
www.marchespublics.gov.ma

ARTICLE 13 : INFORMATIONS DES CONCURRENTS


Tout concurrent peut demander au maître d’ouvrage, par lettre
recommandée avec accusé de réception, par fax confirmé ou par voie
électronique de lui fournir des éclaircissements ou renseignements
concernant l’appel d’offres ou les documents y afférents. Cette demande
n’est recevable que si elle parvient au maître d’ouvrage au moins sept (7)
jours avant la date prévue pour la séance d’ouverture des plis.
Tout éclaircissement ou renseignement, fourni par le maître d’ouvrage à un
concurrent à la demande de ce dernier, est communiqué le même jour et
dans les mêmes conditions, et au moins trois (3) jours avant la date prévue
pour la séance d’ouverture des plis, aux autres concurrents ayant retiré le
dossier d’appel d’offres et ce par lettre recommandée avec accusé de
réception, par fax confirmé ou par voie électronique. Il est également mis à

7
la disposition de tout autre concurrent et communiqué aux membres de la
commission d’appel d’offres.

ARTICLE 14 : CONTENU ET PRESENTATION DES DOSSIERS DES


CONCURRENTS
1. CONTENU DES DOSSIERS

Conformément aux dispositions de l’article 27du décret n° 2-12-349 précité,


les dossiers présentés par les concurrents doivent comporter, outre le cahier
des prescriptions spéciales paraphé et signé :

- le dossier administratif précité ;


- le dossier technique précité ;
- le dossier additif;
- l’offre financière

Le montant de l’acte d’engagement ainsi que les prix unitaires du bordereau


des prix détail estimatif doivent être indiqué en chiffres et en lettres.

2. PRÉSENTATION DES DOSSIERS DES CONCURRENTS :

Conformément aux dispositions de l’article 29 du décret n°2-12-349 précité,


le dossier présenté par chaque concurrent est mis dans un pli cacheté
portant :

Le nom et l’adresse du concurrent ;


L’objet du marché et l’indication du lot (numéro et objet);
La date et l’heure de la séance publique d’ouverture des plis ;
L’avertissement que « le pli ne doit être ouvert que par le président de
la commission d’appel d’offres lors de la séance publique d’ouverture
des plis».

Ce pli contient:

1. Une première enveloppe contenant :


1.1. Le dossier administratif ;
1.2. Le dosser technique ;
1.3. Le cahier des prescriptions spéciales signé et paraphé par le
concurrent ou la personne habilité à cet effet ;
1.4. Le dossier additif.

Cette enveloppe doit être cachetée et porter de façon apparente la


mention « dossiers administratif, technique et additif » ;

2. Une deuxième enveloppe contenant l’offre financière. Elle doit être


cachetée et porter de façon apparente la mention « offre financière ».

Les enveloppes visées aux paragraphes n° 1 et 2 ci-dessus indiquent de


manière apparente :
Le nom et l’adresse du concurrent ;
8
L’objet du marché et l’indication du lot (numéro et objet);
La date et l’heure de la séance publique d’ouverture des plis ;
L’avertissement suivant : « ce pli ne doit être ouvert que par le
président de la commission d’ouverture des plis et de jugement des
offres lors de la séance publique ».

ARTICLE 15 : DEPOT DES PLIS DES CONCURRENTS

Conformément aux dispositions de l’article 31 du décret n°2-12-349 précité,


les plis sont, au choix des concurrents :

 Soit déposés, contre récépissé, dans le bureau du maître d’ouvrage


indiqué dans l’avis d’appel d’offres ;
 Soit envoyés par courrier recommandé avec accusé de réception, au
bureau précité ;
 Soit remis, séance tenante, au président de la commission d’appel
d’offres au début de la séance, et avant l’ouverture des plis.
 Sois les envoyer par voie électronique via le Portail des Marchés
publics de l’Etat :

Le délai pour la réception des plis expire à la date et l’heure fixées par l’avis
d’appel d’offres pour la séance d’examen des offres.
Les plis déposés ou reçus postérieurement au jour et à l’heure fixés ne sont
pas admis.

A leur réception, les plis sont enregistrés par le maître d’ouvrage dans leur
ordre d’arrivée sur un registre spécial. Le numéro d’enregistrement ainsi que
la date et l’heure d’arrivée sont portées sur le pli remis.

Les plis resteront cachetés et seront tenus en lieu sûr jusqu’à leur ouverture
dans les conditions prévues à l’article 36 du décret n°2-12-349.

ARTICLE 16 : RETRAI DES PLIS :

Conformément aux dispositions de l’article 32 du décret n°2-12-349 précité,


tout pli déposé ou reçu peut être retiré antérieurement au jour et l’heure
fixés pour l’ouverture des plis.
Le retrait du pli fait l’objet d’une demande écrite et signée par le concurrent
ou son représentant dûment habilité. La date et l’heure de retrait sont
enregistrées par le maître d’ouvrage dans le registre spécial instauré par
celui-ci.

Les concurrents ayant retiré leurs plis peuvent présenter de nouveaux plis
dans les conditions de dépôt des plis fixées à l’article 31 du décret n°2-12-
349 et rappelées à l’article 14 ci-dessus.

ARTICLE 17 : DELAI DE VALIDITE DES OFFRES :

Conformément aux dispositions de l’article 33 du décret n° 2-12-349 du 8


Joumada I 1434 (20 Mars 2013) relatif aux marchés publics, les
9
soumissionnaires qui n’ont pas retirés définitivement leur pli dans les
conditions prévues à l’article 13 ci-dessus resteront engagés par leurs offres
pendant un délai de soixante-quinze (75) jours à compter de la date
d’ouverture des plis.
Si dans ce délai, la commission de l’appel d’offres estime n’être pas en
mesure d’exercer son choix, le maître d’ouvrage peut proposer, par lettre
recommandée avec accusé de réception, la prolongation de ce délai. Seuls
les soumissionnaires qui ont donné leur accord par lettre recommandée avec
accusé de réception adressée au maître d’ouvrage restent engagés pendant
ce nouveau délai.

ARTICLE 18 : OUVERTURE DES PLIS ET JUGEMENT DES OFFRES

L’ouverture des plis aura lieu en séance publique conformément à l’article


36 du Décret n° 2-12-349 précité.

Les Offres seront jugées à huis clos par une Commission présidée par le
Directeur Provincial de l’Agriculture de Marrakech ou son représentant et
désigné à cet effet.
Les éléments pris en compte pour le jugement sont :
- Le dossier administratif ;
- Le dossier technique ;
- Le dossier additif ;
- Les incidents imputés à la société d’étude et relevés par
l’administration des études en cours d’exécution par cette société,
ayant fait l’objet d’une décision d’exclusion du Ministre de
l’Agriculture et de la Pêche Maritime ou du Premier Ministre,
- L’offre financière.

Le jugement se déroulera en trois phases :

I. Ouverture et évaluation des dossiers administratifs,


techniques et additifs :

La commission de jugement ouvrira les plis administratifs, techniques et


additifs. Elle procédera à l’analyse de ces dossiers conformément aux
dispositions de l’article 36 du Décret n° 2-12-349 précité. Elle se réunit à
huis clos pour examiner les dossiers administratifs et techniques et additifs
et écarte :

1.1. Les offres des sociétés ayant fait l’objet antérieurement d’une
décision (en vigueur à la date de l’appel d’offres) d’exclusion de
la participation aux marchés du Ministère de l’Agriculture et de
la Pêche Maritime ou du Premier Ministre ;

1.2. Les offres des concurrents qui n’ont pas respecté les
prescriptions de l’article 15 ci-dessus en matière de
présentation de leurs dossiers ;

1.3. Les concurrents qui n’ont pas qualité pour soumissionner ;

1.4. Les concurrents dont les capacités techniques et financières


sont jugées insuffisantes eu égard aux critères figurant au

10
règlement de consultation. Etant entendu que l’activité des
concurrents est appréciée au vu de l’ensemble des pièces des
dossiers administratifs et techniques.

A l’issue de l’examen objet de cette première phase, la commission arrête


alors la liste des concurrents admissibles.

II. Ouverture des offres financières


III. EVALUATION DES OFFRES FINANCIERES:

La commission procédera à l’ouverture des offres financières des


concurrents admissibles lors de la deuxième phase, et donne lecture
des actes d’engagement.
Les offres financières des concurrents admissibles sont examinées
conformément aux dispositions des articles 39,40 et 41 du décret n° 2-12-
349 précité tel qu'il a été modifié et complété par le décret n° 2.19.69 du 3
juin 2019. Les offres seront jugées sur la base de l’offre financière la moins
disante, sous réserve des vérifications et application, le cas échéant, des
dispositions prévues aux articles 40 et 41 du décret n° 2-12-349 précité tel
qu'il a été modifié et complété par le décret n° 2.19.69 du 3 juin 2019.
La commission retient le critère prix pour l’attribution du marché. Ce dernier
sera attribué au concurrent dont l’offre financière est la moins disante.
Dans le cas ou plusieurs offres jugées les plus avantageuses sont tenues
pour équivalentes, tous éléments considérés, la commission pour départager
les concurrents, procède entre eux à un tirage au sort, sauf si parmi eux il y
a une coopérative ou une union de coopératives ou un auto-entrepreneur.
Si un des concurrents est une coopérative ou une union de coopératives ou
un auto-entrepreneur, un droit de préférence est attribué dans le cas ou
plusieurs offres jugées les plus avantageuses sont tenues pour équivalentes,
à l'offre présentée par un auto-entrepreneur, une coopérative ou une union
de coopératives. En cas d'offres équivalentes d'une coopérative ou une union
de coopératives et d'un auto-entrepreneur il est procédé à un tirage au sort
pour les départager »..

ARTICLE 19 : PRÉFÉRENCE EN FAVEUR DE L’ENTREPRISE « NATIONALE, DES


COOPÉRATIVES, DES UNIONS DE COOPÉRATIVES ET DE « L’AUTO-ENTREPRENEUR:

Conformément aux dispositions de l’article 155 du décret n°2-12-349 précité


tel qu'il a été modifié et complété par le décret n° 2.19.69 du 3 juin 2019. , les montants des
offres financières présentées par les entreprises étrangères sont majorés
d’un pourcentage de quinze pour cent (15%).

En cas des groupements comprenant des entreprises nationales, ou des


coopératives ,ou des unions de coopératives ou de l’auto-entrepreneur avec
des entreprises étrangères soumissionnant au présent appel d’offres, le
pourcentage visé ci-dessus est appliqué à la part des entreprises étrangères
dans le montant de l’offre du groupement, Dans ce cas, les groupements
concernés doivent fournir, dans le pli contenant l’offre financière visé à
l’article 27 du décret n° 2-12-349 précité et rappelé à l’article 8 du présent
règlement de consultation, le contrat de groupement

11
ARTICLE 20 : MONNAIE :

Les offres seront exprimées en Dirham Marocain et les montants dus au


titre du marché à l’Entreprise seront réglés dans cette même monnaie.
Toutefois, et conformément aux dispositions du paragraphe 6 de l’article 18
du décret n° 2-12-349 précité, et lorsque le concurrent n’est pas installé au
Maroc, la monnaie dans laquelle le prix des offres doit être formulé et
exprimé, est l’EURO. Dans ce cas, pour être évaluées et comparées, les
montants des offres exprimées en EURO doivent être convertis en dirham.
Cette conversion doit s’effectuer sur la base du cours vendeur du dirham en
vigueur le premier jour ouvrable de la semaine précédant celle du jour
d’ouverture des plis, donné par Bank Al Maghrib.

ARTICLE 21 : LANGUE DE L’APPEL D’OFFRES

Toutes les pièces contenues dans les dossiers et les offres présentées
par les concurrents doivent être établies en langue Française.

Le Directeur Provincial Lu et accepté par :


de la l’Agriculture de Marrakech

12
PIECES ANNEXES

13
ANNEXE 1

PIECE N° 1 - MODELE DE DECLARATION SUR L'HONNEUR

Mode de passation : Appel d’offres ouvert sur offres de prix, en


application al. 2, § 1 de l'art. 16 et (§) l de l'art. 17 et al. 3, § 3 de l'art. 17
du décret n° 2-12-349 du 8 Joumada I 1434 (20 Mars 2013), relatif aux
marchés publics fixant les principes et modalités de passation des
marchés de l’Etat.

Appel d’offres ouvert, sur offres des prix N° 21 /2020 du19/05/2020 à 11


heures

Objet du marché : Réalisation des essais de contrôle de qualité


travaux d’aménagement des pistes rurales et ouvrages annexes à
travers la Province d'Al Haouz.

A - Pour les personnes physiques

Je soussigné,........(nom, prénom, et qualité)


Numéro de tel............numéro du fax...............
adresse électronique....agissant en mon nom personnel et pour mon
propre
compte,
adresse du domicile élu :..................................
affilié à la CNSS sous le n° :.....,..(1)
inscrit au registre du commerce de...............................(localité) sous le n°
....................................................(1) n° de patente
....(1)
n° du compte courant postal-bancaire ou à la TGR..........(RIB)
B - Pour les personnes morales
Je soussigné,....(nom, prénom et qualité au sein de l'entreprise)
Numéro de tel...........numéro du fax..............
adresse électronique..........
agissant au nom et pour le compte de........(raison sociale et forme
juridique de la société) au capital de..........................
adresse du siège social de la société..........................
adresse du domicile élu...............
affiliée à la CNSS sous le n°..........(1)
inscrite au registre du commerce..................................(localité) sous le n°
...................................................(1)
n° de patente..,(1)
n° du compte courant postal-bancaire ou à la TGR(2). .(RIB), en vertu des
pouvoirs qui me sont conférés ;
- Déclare sur l'honneur :

14
1 - m'engager à couvrir, dans les limites fixées dans le cahier des
charges, par une police d'assurance, les risques découlant de
mon activité professionnelle ;
2 - que je remplie les conditions prévues à l'article 24 du décret
n°2-12-349 du 8 joumada 1 1434 (20 mars 2013) relatif aux
marchés publics ;
3 Étant en redressement judiciaire j'atteste que je suis autorisé
par l'autorité judiciaire compétente à poursuivre l'exercice de
mon activité (2) ;
4 - m'engager, si j'envisage de recourir à la sous-traitance :

- à m'assurer que les sous-traitants remplissent également les


conditions prévues par l'article 24 du décret n°2-12-349 du 8
joumada I 1434 (20 mars 2013) précité ;
- que celle-ci ne peut dépasser 50% du montant du marché, ni
porter sur les prestations constituant le lot ou le corps d'état
principal prévues dans le cahier des prescriptions spéciales, ni sur
celles que le maîtres d'ouvrage a prévues dans ledit cahier ;
- à confier les prestations à sous-traiter à des PME installées aux
Maroc ; (3)
5 - m'engager à ne pas recourir par moi-même ou par personne
interposée à des pratiques de fraude ou de corruption de personnes qui
interviennent à quelque titre que ce soit dans les différentes procédures
de passation, de gestion et d'exécution du présent marché ;
6- m'engage à ne pas faire par moi-même ou par personne interposées,
des promesses, des dons ou des présents en vue d'influer sur les
différentes procédures de conclusions du présent marché.
7 - atteste que je remplis les conditions prévues par l'article 1er du
dahir n° 1- 02- 188 du 12 joumada I 1423 (23 juillet 2002) portant
promulgation de la loi n°53-00 formant charte de la petite et
moyenne entreprises (4).
8 - atteste que je ne suis pas en situation de conflit d'intérêt tel que
prévu à l'article 168 du décret n°2-12-349 précité .
9 - je certifie l'exactitude des renseignements contenus dans la
présente déclaration sur l'honneur et dans les pièces fournies dans
mon dossier de candidature ;
10 - je reconnais avoir pris connaissance des sanctions prévues par les
articles 138 et
159 du décret n°2-12-349 précité, relatives à l'Inexactitude de la
déclaration sur
l'honneur.

Fait à............, le..............

Signature et cachet du concurrent

15
(1) pour les concurrents non installés au Maroc, préciser la référence
aux documents équivalents lorsque ces documents ne sont pas
délivrés par leur pays d'origine ou de provenance.
(2) à supprimer le cas échéant.
(3) Lorsque le CPS le prévoit.
(4) à prévoir en cas d'application de l'article 156 du décret précité n°
2-12-349
(*) en cas de groupement, chacun des membres doit présenter sa propre
déclaration sur l'honneur

16
ANNEXE 2

- MODÈLE D'ACTE D'ENGAGEMENT

A – Partie réservée à l’Administration


Appel d’offres ouvert, sur offres des prix N° 21 /2020 du19/05/2020 à 11
heures

Objet du marché : Réalisation des essais de contrôle de qualité


travaux d’aménagement des pistes rurales et ouvrages annexes à
travers la Province d'Al Haouz.

Passé par appel d’offres ouvert sur offres de prix, en application al. 2, § 1
de l'art. 16 et (§) l de l'art. 17 et al. 3, § 3 de l'art. 17 du décret n° 2-12-
349 du 8 Joumada I 1434 (20 Mars 2013), relatif aux marchés publics
fixant les principes et modalités de passation des marchés de l’Etat.

B - Partie réservée au concurrent

a) Pour Ses personnes physiques

Je (4), soussigné (prénom, nom et qualité), agissant en mon nom


personne! et
pour mon propre compte (4), adresse du domicile élu.......... affilié à la
CNSS sous le......(5) inscrit au registre du commerce de (localité) sous
le
n°........(5) n° de patente..(5)

b) Pour !es personnes morales

Je (4), soussigné......(prénom, nom et qualité au sein de l'entreprise)


agissant au
nom et pour le compte de...(raison sociale et forme juridique de la société)
au
capital de.......adresse du siège social de la société. . .adresse du domicile
élu...............affiliée à la CNSS sous le n°. .(5) et (6) inscrite au registre du
commerce........... (localité) sous le n°......... (5) et (6) n° de patente (5)
et (6)

En vertu des pouvoirs qui me sont conférés :

après avoir pris connaissance du dossier (d'appel d'offres, du concours, du


marché négocié)(l) concernant les prestations précisées en objet de la
partie A ci-dessus ;
après avoir apprécié à mon point de vue et sous ma responsabilité la
nature et les difficultés que comportent ces prestations :

17
1) Remets, revêtu (s) de ma signature un bordereau de prix, un détail
estimatif et/ou la décomposition du montant global) établi (s)
conformément aux modèles figurant au dossier (d'appel d'offres, du
concours, de la procédure négociée) (1) (8) ;
2) m'engage à exécuter lesdites prestations conformément au cahier
des prescriptions spéciales et moyennant les prix que j'ai établi moi-
même, lesquels font ressortir (7) (8):

- montant hors T.V.A. :.......(en lettres et en chiffres)


- taux de la T. VA :.............(en pourcentage)
- montant de la T. V.A. :.....(en lettres et en chiffres)
- montant T. V.A comprise : (en lettres et en chiffres)

L'État se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au
compte à la trésorerie générale, bancaire, ou postal) (1) ouvert à mon
nom(ou au nom de la société) à bancaire (RIB) numéro (localité), sous
relevé d'identification
(1)
Fait à le
(Signature et cachet du concurrent) supprimer les mentions inutiles

(1) indiquer la date d'ouverture des plis


(2) se référer aux dispositions du décret selon les indications ci-après :

- appel d'offres ouvert au rabais : - alinéa (al.) 2, paragraphe (§) 1 de


l'article (art) 16 et (§) lde l'art. 17 et al. 2, § 3 de l'art. 17
- appel d'offres ouvert sur offres de prix : - al. 2, § 1 de l'art. 16 et (§) l de
l'art. 17et al. 3, § 3 de l'art. 17
- appel d'offres restreint au rabais : - al. 2, § 1 de l'article 16 et(§) let 2de
l'art. 17 et al. 3, § 3 de l'art. 17
- appel d'offres restreint sur offres de prix : - al 2, § 1 de l'art 16 et(§) l et
2de l'art. 17et al. 3, § 3 de l'art. 17
- appel d'offres avec présélection au rabais : - al. 3, § 1 de l'art. 16 et (§) let
2de l'art. 17 et al. 2 § 3 de l'art. 17
- appel d'offres avec présélection sur offres de prix : - al. 3, § 1 de l'art. 16
et al.3, § 3 de l'art. 17
- concours : - al. 4, § 1 de l'art. 16
- marché négocié :- al. 5, § 1 de l'art. 16 et § ... de l'art. 86 (préciser le n°
du § approprié)
(4) lorsqu'il s'agit d'un groupement, ses membres doivent :
a) mettre : « Nous, soussignés......nous obligeons
conjointement/ou solidairement
(Choisir la mention adéquate et ajouter au reste de l'acte d'engagement
les rectifications grammaticales correspondantes)
b) ajouter l'alinéa suivant : « désignons, (prénoms, noms et qualité)
en tant que mandataire du groupement ».
c) préciser la ou les parties des prestations que chacun des
membres du groupement s'engage à réaliser pour le groupement
conjoint et éventuellement pour le groupement solidaire.

18
(5) pour les concurrents non installés au Maroc, préciser la référence des
documents équivalents et lorsque ces documents ne sont pas délivrés
par leur pays d'origine, la référence à l'attestation délivrée par une
autorité judiciaire ou administrative du pays d'origine ou de
provenance certifiant que ces documents ne sont pas produits.
Ces mentions ne concernent que les personnes assujetties

19