Vous êtes sur la page 1sur 4

L’associatif au service du patrimoine

Le patrimoine, aussi bien matériel qu'immatériel, est une ressource


essentielle pour le développement des pays et des populations. Le patrimoine
témoigne de l'histoire d'un territoire et des ses habitants et contribue à la
construction des identités en formant une base référentielle pour le changement.
Ainsi, le patrimoine contribue à la réflexion de la société sur son passé et
oriente le futur. Il joue un rôle fondamental dans la confiance en soi des peuples
et leur capacité de prendre leur propre développement en main.

De ce fait plusieurs expériences associatives ont été menées pour sauvegarder et


valoriser notre patrimoine dans sa diversité. Nous avons choisi donc, trois
associations qui ont utilisé trois supports différents (film documentaire, ateliers
de compétence, restauration d’une kasbah) pour sensibiliser, valoriser et
promouvoir le patrimoine matériel et immatériel au sein des oasis.

Dans le cadre du projet regards croisés sur le patrimoine culturel


marocain menés par le forum des alternatives du Maroc et co-financé par
l’Union Européenne et en partenariat avec l’association du Troisième Millénaire
pour le développement de l’action associative au Sud- est (Erachidya) , le
documentaire ‘’Grain de sable, une histoire d’eau’’ a été porté sur le système
d’irrigation, les khettarats, comme patrimoine matériel qui a été hérité depuis
des siècles et des siècles, et aussi comme patrimoine immatériel qui se trace
dans la gestion social de l’eau distribué par le cheik de la khettarat. Ce
document a aussi traité la vente de l’eau ainsi que plusieurs termes qui reflètent
le système traditionnels d’irrigation tel que la « FARDIA » et « NZOULl » etc.
Tout un système qui se fond par consensus et qui n’as pas besoin de lois
rédigées sur papiers et c’est ce qui a été appelé par le consultant MR
OUHSSEIN Mohamed «la démocratie directe ».
L’immigration, l’ensablement, le pompage, sont les problèmes majeurs qui

1
peuvent risquer la vie des khettarats et c’est dans ce sens que le documentaire a
essayé de démontrer les efforts de la société civile nationale et internationale,
pour sauvegarder les khettarat dans la région du Sud- Est afin d’assurer la vie de
sa population qui est attachée à ses ressources.

1. Forum des jeunes marocains pour le troisième millénaire :

Village de millénaire pour les jeunes.

Le Forum des Jeunes Marocains du 3ème Millénaire en partenariat avec le


Ministère délégué auprès du Premier Ministre chargé des affaires économiques
et générales, a choisi de mener un processus de pérennisation des actions
socioéducatives pour les jeunes par les jeunes, avec l’Organisation de la 2ème
édition du « Village du Millénaire pour les Jeunes » sous le thème « l’Economie
Sociale et Solidaire un levier pour l’intégration des jeunes » à la ville de TATA
qui a eu lieu du 26 au 31 Janvier 2010.

Dans sa deuxième édition, « le village du Millénaire pour les Jeunes » est une
initiative de partenariat, de renforcement des capacités, d’intermédiation, et
d’études menées durant cinq jours. Plus que trois espaces vont être dédiés aux
300 jeunes issus des quartiers et douars de TATA, des associations du
développement, des coopératives et des entreprises. Il s’agit notamment :

- Une Université des Jeunes pour le Développement

- Expo Social

- Assaragh du Village

Coopération international sud-sud (CISS) :

2
Renforcement des capacités d’intervention des organisations de base pour
la préservation des écosystèmes oasiens au Maroc.

Compte tenu de la complexité de la problématique du développement oasien, la


traduction pratique de la volonté exprimée par l’Etat marocain pour préserver
les oasis nécessite une large implication et un renforcement des capacités de
tous les acteurs, et notamment des organisations locales. L’action est donc
centrée sur un objectif de renforcement de l’intervention des organisations
locales en matière de préservation et valorisation de l’écosystème oasien, qui se
décline en deux niveaux d’intervention distincts mais interdépendants et
fortement complémentaires.

Cette action s’assigne comme objectif spécifique de renforcer les capacités


d’intervention des communautés et organisations locales en matière de
préservation, valorisation et gestion durable des écosystèmes oasiens, dans la
perspective de contribuer aux objectifs globaux suivants:

• Contribuer à la lutte contre la désertification et à la conservation de la


biodiversité au Maroc à travers la préservation, la valorisation et la
gestion durable de ses écosystèmes oasiens.

• Contribuer à l’émergence d’une dynamique nationale de capitalisation,


d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques, de travail en réseau, de
renforcement des capacités et de plaidoyer en faveur de la préservation
des écosystèmes oasiens.

Webographie :

Forum des alternatives du Maroc :

regards croisés. http://www.forumalternatives.org/aj/spip.php?article182

3
http://www.cissong.org/fr/press/news/lettre-dinformation-sur-
l2019ecosysteme-oasien-n.3

Haut du formulaire
_xclick donazioni@cisso MAROC|préserva EUR

Bas du formulaire