Vous êtes sur la page 1sur 20

Edition: 1,1

( 'ojet: Orly

Module de Connaissance
Fondamentale

DESCRIPTION
VEHICULE

DOCUMENT DE COURS

Document de formation préparé par COMEL!


~.~

(-OMELI -=- SUIVI DES MODIFICATIONS


{@:»;;»::::W=~~:<:»:<=::<::::::::~:::::;:@<~0::~::::<::0:::0~0~0::::::::0:::::::::::::::<::<:::;::::~0::::;;::::;~:::;::::::::::0:::::::::_~::_:@::@::::::<~~:;W:0:::<:~:;:0:~=m:::;:0:~
Edition: 1,1
-ojet: Orly

lVlodule • Module de Connaissance Fondamentale


Cours : DESCRIPTION VEHICULE
Référence : MCFNEHIIORUDBZ
......................................................········1········.. ····································...........................................................................................................................................................
Projet : Orly
Rédacteur i D Bereiziat
.............................................................. -;- ....................................: ...................................................................................................................................................................

Nombre de pages i 20

Version . Date Pages modifiées


1 14/3/1991 Première version
.......................... ..;. .................................... :...................................................................................................................................................................................................

...........~.'.~...................1..9.!?!.~.9..~.1........l:'.. 7.!. .~.? .............................................................................................................................................................................


...............................l.................................... 1.................................................................................................................................................................................................. .
~ [
.....................................................................;. ..................................................................................................................................................................................................

.............................. ~ .....................................~ ..................................................................................................................................................................................................

l..................................................................................................................................................................................................
.............................. 1.....................................

...................................................................1..................................................................................................................................................................................................
...............................•........................................................................................................................................................................................................................................

...............................:........................................................................................................................................................................................................................................ .

...............................:- .................................... :...................................................................................................................................................................................................

.............................. : .....................................;. ..................................................................................................................................................................................................


: :
;
.............................. .....................................~ ...................................................................................................................................................................................................

.............................. ~ ....................................)..................................................................................................................-................................................................................
:
· ..
...........................i..................................... ~ ...................................................... _.......................................................................................................................................... .
........... {...................~ .................................... i...................................................................................................................................................................................................
. . . . . . . . . . . . . . . .l. . . . . . . . . ~. . . . . . . . .!. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ~. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..
.............................. _...................................................................................................................................................................................................................................... ..

........ ......... ........ .... . .................................... ..;. ..................................................................................................................................................................................................


~

....................................................................
· i.....................:.............................................................................................................................................................................
.
; j
....................................................................~ ..................................................................................................................................................................................................

............................................................................... -...................................................................................................................................................................................... ..

...............................,...................................................................................................................................................................................................................................... ..

.............................. i...... :.................................................................... ............................................................................................................................................................ ..


· .
............. ....... ... ....... ~ .................................... ~ ...................................................................................................................................................................................................
· ~
.............................. ; .....................................~ .............. _...................................................................................................................................................................................
Module de Connaissance Fondamentale
DESCRIPTION VEHICULE .
Edition: 1,1
Page 3
.irojet: Orly

SOMMAIRE
1. GENERALITES
2. LA CAISSE ET LES AMENAGEMENTS INTERIEURS
2.1. STRUCTURE DE LA CAISSE

2.2. LES PORTES


2.2.1. Les portes véhicules coulissantes

2.2.2. Les portes d'intercirculation

2.3. LES SIEGES


2.4. LES EQUIPEMENTS INTERIEURS
2.4.1. Les équipements intérieurs accessibles au public

2.4.2. Les équipements intérieurs accessibles aux agents opérations

2.5. LA SIGNALETIQUE
2.6. L'ECLAIRAGE
i:!cu 2.7. CHAUFFAGE ET VENTILATION
s:
~ 3. LE ROULEl\ŒNT
4. LA SUSPENSION
5. LA TRACTION
6. LE FREINAGE
7. PRODUCTION D'AIR
8. IMPLANTATION DES MATERIELS
8.1. VOITURE PA

8.2. VOITURE HACHEUR


Module de Connaissance Fondamentale
DESCRIPTION VEHICULE > TRA'NSP09TI'i
Edition: 1,1
Page 4
rojet: Orly

9. ORGANES DE CHOC ET TRACTION: L'ATTELAGE


10. SECURITE DU VEHICULE

10.1. DISPOSITIONS PRISES POUR EVITER LES RISQUES


D'INCENDIE A L'INTERIEUR DES VEHICULES
10.1.1.Généralités

10.1.2. Le plancher coupe feu

10.2. RESISTANCE DES VITRAGES


10.2.1. Résistance des baies latérales

10.2.2. Résistance du pare brise

11. ETUDE SPECIFIQUE D'EQUIPElVIENTS

Il.lL'ECLAIRAGE

Il.2. VENTILATION· CHAUFFAGE


Module de Connaissance Fondamentale
~
:x:lM··E·..'7;,.,T"", - -
... v . n.z=::··
DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 5
rajet: Orly

1. GENERALITES
Les choix fondamentaux pour l'étude et la réalisation du VéhiculeAutomatique Léger (VAL) sont
les suivants:

- Un petit gabarit pour limiter le poids mais aussi pour diminuer le coût du génie civil et en
faciliter l'insertion dans le tissu urbain.

- Un véhicule léger d'où l'emploi de matière telle que l'aluminium.

- Un essieu orientable, ce qui permet un gain de poids par rapport au boggie traditionnel.

- L'emploi de pneumatiques.

- Une motorisation importante.

- L'automatisme intégral.

Un véhicule est composé de deux voitures inscindables PA et ER.

Les caractéristiques générales sont les suivantes:

* Longueur : 26,14 m
* Largeur: 2,06 m
* Hauteur: 3,28 m
* Masse totale à vide : 31 tonnes
* Vitesse de pointe: 80 km/h
* Nombre de place : charge normale =124 personnes
charge exceptionnelle = 208 personnes

VOITURE PA VOITUREHR
Module de Connaissance Fondamentale
DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 6
. 'rojet: Orly

2. LA CAISSE ET LES AMENAGEHENTS INTERIEURS


2.1. STRUCTURE DE LA CAISSE
La structure de chaque voiture comprend:

- Un châssis dont le plancher peut supporter une charge de 680 kg/m2.

- Deux faces latérales comportant de larges surfaces vitrées et, par face, trois emplacements
réservés pour les portes véhicules.

- Un pavillon.

- Un bout d'extrémité en polyester armé de fibre de verre utilisé en cas de collision.

- Un bout intermédiaire en aluminium avec un emplacement réservé pour une porte inter-

Structure' de Caisse Chassis

Bout
d'extrémité
Module de Connaissance Fondamentale
DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 7
rojet: Orly

2.2. LES PORTES


2.2.1. Les portes véhicules coulissantes

Chaque voiture comporte 3 portes coulissantes par face (soit, pour un véhicule, 6 portes
coulissantes par face).

Ces portes offrent une ouverture de passage de 1,30 m de large pour 1,90 m de haut.

La commande d'ouverture des portes est assurée :

- en sécurité par les automatismes lorsque la rame est en mode de fonctionnement automatique.

- par l'agent conducteur lorsque la rame est en mode de fonctionnement "conduite manuelle à
vue". C'est alors l'agent qui assure la sécurité.

La manoeuvre de chaque porte est assurée par un moteur électrique .


.......
~ Chaque porte est munie d'une poignée d'évacuation d'urgence (EVAC) plombée et protégée par un

~ r...
cache en plastique. Une action sur une poignée provoque, sous certaines conditions, l'arret du vé-
hicule et le déverrouillage de la porte.
tl
Q.
~ Chaque vantail est muni d'une poignée permettant la manoeuvre de l'intérieur en cas
tl
,~ d'évacuation d'urgence.
r.;;,
Q.

..........s::!
Cl Les portes situées à l'extrémité avant comportent un triangle intérieur et extérieur manoeuvrable
tl
avec une clé de service par les agents d'opération ou de maintenance.
Ë
~
~
......
~ 2.2.2. Les portes d'intercirculation
e:
::!
~
f"'.
Elles sont réservées aux agents d'opération ou de maintenance.

Elles s'ouvrent de l'intérieur à l'aide d'une clé de service, de l'extérieur avec une poignée.

Ces portes 'sont verrouillables de l'intérieur et de l'extérieur avec la même clé de service.

2.3. LES SIEGES


Les sièges sont disposés le long des baies vitrées de façon à avoir le maximum de places et faciliter
la circulation à l'intérieur de chaque voiture.

Un élément offre 60 places assises et 62 places debout en charge normale soit 122 places.

Le schéma de la page suivante indique la répartition des sièges et strapontins ainsi que le nombre
de personnes transportées en charge normale ou exceptionnelle. Les sièges sont en polyester
renforcé de fibre de verre, avec galette en tissus anti vandalisme.
Module de Connaissance Fondamentale
MELI DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 8
"ojet: Orly

c1trn,Oû[
~~~.

Schéma sièges intérieurs

2.4. LES EQUIPEMENTS INTERIEURS


2.4.1. Les équipements intérieurs accessibles au public

On trouve par voiture:

- 1 poignée d'évacuation localisée dans l'ouïe de ventilation au dessus de chaque porte. Cette
poignée est masquée par un cache.

- 3 interphQnes publics intitulés "Appel d'urgence". - 1 extincteur.

2.4.2. Les équipements intérieurs accessible's aux agents opérations

On trouve par voiture:

- 1 pupitre de conduite manuelle à vue (CMV)

- l interphone de service.

On trouve également dans chaque voiture des équipements sous les sièges et des armoires
techniques placées au bout d'extrémité de chaque voiture (près du pupitre de CMV).
Module de Connaissance Fondamentale
MEL] DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 10
'ojet: Orly

2.5. LA SIGNALETIQUE
Il existe deux types de signalétique :

- La signalétique avec pictogrammes éclairés par des tubes fluorescents, par exemple pour Lille:

* Plan de la ligne.
* Recommandations (appel interphone, fraude, l'accès des personnes à mobilité réduite,
l'interdiction de fumer).

- La signalétique par autocollants, par exemple pour Lille:

* Sièges réservés aux invalides, femmes enceintes ou accompagnées d'enfants de moins


de 4 ans.

* Utilisation des interphones.


* Utilisation de la poignée d'évacuation.
* Numéro de la voiture.
* Emplacement de l'extincteur.

* Interdiction de fumer.
* Utilisation des strapontins.

2.6. L'ECLAIRAGE
L'éclairage se décompose en deux parties:

- L'éclairage de base: 6 tubes fluorescents.

- L'éclairage supplémentaire: 12 tubes fluorescents.

L'éclairage est alimenté en basse tension 72V=.

En fonctionnement normal, tous les tubes fluorescents sont allumés.

En cas de perte d'alimentation 750 V et/ou d'incidents sur la distribution basse tension, seul
l'éclairage de base est allumé, ceci pour économiser les batteries (position dite délestée).

2.7. CHAUFFAGE ETVENTll.ATION


Le chauffage est assuré par 24 radiateurs par véhicule (12 par voiture) placés de chaque coté des
portes.
ffc'SOMELj::: -- Module de Connaissance Fondamentale
DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page Il
mjet: Orly

Leur puissance permet d'assurer une température intérieure de 15°C par une température
extérieure de - 9°C.

La ventilation de chaque voiture est assurée par 4 ventilateurs intégrés dans le plafond.

Le fonctionnement de la ventilation est lié aux températures extérieure et intérieure (voir cha-
pitre 11).

Le schéma indique la manière dont sont conçus l'aspiration, la ventilation et le refoulement.

FILTRE

VENTILATEUR

ASPIRATION
VENTILATION

REFOULEMENT
Module de Connaissance Fondamentale
MELI DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 12
~ojet: Orly

3. LE ROULEMENT
Le roulement du VAL présente deux caractéristiques:

- L'essieu orientable qui permet un gain de poids important par rapport à l'essieu rigide ou
boogie (double essieu).

- Le roulement sur pneumatique qui améliore le confort des passagers et les performances des
véhicules.

La grande adhérence des pneumatiques permet d'appliquer aux véhicules des accélérations éle-
vées dans la mesure où le dimensionnement des moteurs le permet.

Suspension
pneumatiQue

Rou •• d. ,uid~ce a pneus


Module de Connaissance Fondamentale
DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 13
ojet: Orly

C'est en partie les pneumatiques qui donnent au VAL une vitesse commerciale élevée (35 km/h
arrêts compris avec une vitesse maximale modérée à 60 km/h) et qui permettent le
franchissement de pentes de 7%.

Les pneumatiques assurent au Métro un roulement silencieux qui améliore très sensiblement le
confort des clients mais aussi celui des riverains.

Chaque voiture est équipée de deux essieux comprenant:

- Deux roues porteuses.

- Un pont moteur relié d'une part aux roues porteuses et d'autre part au moteur traction.

- Un cadre de guidage du véhicule équipé de :

* 4 pneus de guidage.
* 2 galets d'aiguillage.

4. LA SUSPENSION
L'essieu est relié à la caisse par une suspension pneumatique souple (coussins de suspension)
filtrant les vibrations et maintenant le plancher à niveau constant lors des arrêts en station.

5. LA TRACTION
Chaque essieu est couplé à un moteur à courant continu fixé sous la caisse. Il y a donc 4
moteurs sur un véhicule. Chaque essieu est un essieu moteur.

Les 2 moteurs d'une voiture associés en série sont alimentés par un hacheur électronique . En
freinage, le hacheur permet la récupération de l'énergie : les moteurs fonctionnent alors en
génératrice.

L'économie réalisée est de l'ordre de 20 % sur la consommation d'énergie de traction.

La puissance élevée des moteurs, jointe à l'adhérence des pneus, permet des accélérations
importantes et le franchissement de rampes à 7% même avec l'une des deux voitures en panne de
motorisation.

Pour assurer le confort des voyageurs, l'accélération ou la décélération du véhicule sont contrôlées
et limitées.
Module de Connaissance Fondamentale
MELI: DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 14
'rojet: Orly

6. LE FREINAGE
Nous avons vu l'existence d'un freinage électrique. Il existe évidemment un freinage mécanique
de sécurité.

Ce freinage mécanique est fait au niveau de chaque essieu à l'aide d'un cylindre qui, en l'absence
d'air, applique des plaquettes de frein sur des disques solidaires de l'arbre d'entraînement des
roues porteuses.

7. PRODUCTION D'AIR
Un groupe motocompresseur assure la production d'air comprimé pour l'ensemble du véhicule.

Cet air est stocké dans des réservoirs avant d'alimenter les utilisateurs (suspension, freinage, at-
telage) à travers une conduite principale.
Module de Connaissance Fondamentale
DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 15
rojet: Orly

8. IMPLANTATION DES MATERIELS


Un certain nombre d'équipements ne sont pas implantés sur chaque voiture, par exemple:

- L'électronique de pilotage se trouve dans la voiture PA

- L'électronique de commande des moteurs (hacheur) se trouve dans la voiture hacheur HR

Voici, pour infonnation, leur localisation dans chaque voiture.

8.1. VOITURE PA
a) A l'intérieur de la voiture se trouvent:

- L'annoire PA qui assure les fonctions:

* sécurités de pilotage
* pilotage de la rame
* séquence d'arrêt en station
* dialogue avec le PCC
- Le pupitre de conduite manuelle (vitesse maximale du véhicule 5 mis =20 kmlh).

Sous les sièges se trouvent également:

- Les organes pneumatiques de commande de suspension (vannes et robinets d'isolement).

- Les organes de commande en air comprimé des cylindres de frein (appellation PEPD).

- Les appareils de détection de la décélération (décélérostats) limitant le freinage.

- Le relayage basse tension.


Module de Connaissance Fondamentale
MELl, DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 16
'rojet: Orly

VOITURE PA VOITUREHR

b) Sous la caisse :

- Le dispositif de production d'air comprimé pour le freinage: compresseur (3) + réservoirs (2).

- un coffre appareillage PA (5) contenant les batteries d'alimentation et divers contacteurs.

- Un coffre convertisseur statique (4).

- Deux moteurs (1) à courant continu et les 2 roulements associés.

8.2. VOITURE HACHEUR


a) A l'intérieur :

- L'annoire de commande des hacheurs et le bloc de sécurité traction (BST).

- Le pupitre de commande manuelle (l à chaque extrémité de l'élément donc 1 par voiture).

Sous les sièges :

- Les organes pneumatiques de suspension et freinage (identiques au véhicule PA)

- Un réservoir d'air auxiliaire

b) Sous la caisse :

- 2 coffres hacheurs (7 et 9) qui commandent les moteurs Cl hacheur commande 2 moteurs du


même véhicule).

- 1 coffre appareillage HR (8) contenant le bloc disjoncteur et divers contacteurs.

- 2 coffres de self (6 et 10).

- et évidemment 2 moteurs (1) et les 2 roulements associés.


Module de Connaissance Fondamentale
DESCRIPTION VEHICULE "·;'·'rf13··;'
Edition: 1,1
Page 17
"'ojet: Orly

9. ORGANES DE CHOC ET TRACTION: L'ATTELAGE


Dans certains cas de panne, il est possible de pousser un élément en panne par un autre élément
en raccordant électriquement et mécaniquement l'élément en panne à l'élément pousseur, procédé
dit d'accostage.

Cet accostage est généralement réalisé automatiquement par télécommande depuis le PCC.

A cette fin, chaque élément est muni aux extrémités avant et arrière, d'un attelage
automatique.

Cet attelage assure, entre les deux éléments, une triple liaison mécanique, électrique et
pneumatique.

La liaison mécanique permet:

- La liaison mécanique elle-même entre 2 éléments,

- La limitation des efforts de choc transmis par l'élément accosteur à l'élément à l'arrêt (accostage
à 0,8 mis) avec utilisation des fusibles mécaniques en cas de choc important.

La liaison électrique permet le passage des signaux de commande des automatismes d'un
élément à un autre par l'intermédiaire d'un coupleur électrique. Ces signaux transitent par des
Lignes de Train (LT).

Dans le cas où un élément en panne n'est plus capable d'élaborer le signal de commande de ses
hacheurs, ce signal est fourni par le véhicule accosteur.

Pendant la marche, c'est le véhicule pousseur qui commande les moteurs et le freinage du
véhicule en panne. Seul l'élément pilote (pousseur) reçoit les signaux de vitesse émis du sol et
commande les deux éléments en automatique (un élément est dit asservi à l'autre élément).

La liaison pneumatique permet l'alimentation en air comprimé par l'intermédiaire d'un


coupleur pneumatique.

Cette utilisation permet, en cas de panne de compresseur d'air d'un élément, d'alimenter les
dispositifs de freinage des éléments à partir d'un seul compresseur. Elle permet de séparer
mécaniquement les deux éléments (désaccouplement automatique).

A noter que la liaison permanente entre les deux voitures PA et HR, dites "inscindables", est
réalisée par une barre qui s'articule sur la caisse de chaque voiture.
Module de Connaissance Fondamentale
MELI DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
Page 18
ojet: Orly

. 10. SECURITE DU VEHICULE


10.1. DISPOSITIONS PRISES POUR EVITER LES RISQUES D'INCENDIE
A L'INTERIEUR DES VEHICULES
10.1.1.Généralités

Les différents critères retenus sont:

- Les matériaux doivent être incombustibles et les mesures ont été prises pour que ceux-ci ne
dégagent pas de produits toxiques en cas de combustion.

- Les compartiments de voyageurs sont isolés des cellules dans lesquelles des incendies sont
susceptibles de prendre naissance, par des cloisons résistantes au feu.

- Des précautions ont été prévues pour éviter que les liaisons par gaine, câbles ou tuyauteries
puissent propager un incendie vers les compartiments voyageurs.

Les dispositifs de commande de freinage d'urgence conservent leur efficacité en cas d'incendie du
véhicule.

Les compartiments des voyageurs sont munis d'extincteurs.

10.1.2. Le plancher coupe feu

Pour isoler les compartiments de voyageurs des cellules, dans lesquelles des incendies sont
susceptibles de prendre naissance, le plancher est classé "coupe-feu" une demi-heure.

Il satisfait aux critères cités ci-dessous pendant au moins une demi-heure.

- La résistance mécanique doit préserver la stabilité de la construction.

- L'isolation thennique doit satisfaire aux nonnes requises.

- L'étanchéIté aux flammes doit être réalisée (critère relatif à la fois à la résistance mécanique au
point de vue des défonnations admises et à l'efficacité de l'isolation thennique).

- Aucune émission de gaz inflammable ne doit exister hors de la face exposée de 1'élément.

10.2. RESISTANCE DES VITRAGES


10.2.1. Résistance des baies latérales

Les vitres latérales sont montées sur joints élastomères et ne peuvent être "déboitées" de leur
logement.
Module de Connaissance Fondamentale
DESCRIPTION VEHICULE
Edition: 1,1
. Page 19
rojet: Orly

Le vitrage utilisé est du verre à haute résistance de 4,76 millimètres.

Ce vitrage résiste à un essai consistant à faire chuter une bille de 600 grammes d'une hauteur de
2,50m.

10.2.2. Résistance du pare brise

Les pare-brises sont situés aux bouts d'extrémités de chaque voiture (soit deux pare-brises par
véhicule). Il est constitué par deux épaisseur de verre (3mm) avec au milieu une couche de PVB.

Le pare-brise résiste à des essais d'impact de projectile en béton de 4 kg lancé à 80 km/h.

Il. ETUDE SPECIFIQUE D'EQUIPEMENTS


Il. 1 L'ECLAIRAGE
Nous avons vu que l'éclairage était composé :

- De l'éclairage de base avec 6 tubes fluorescents.

- De l'éclairage supplémentaire avec 12 tubes fluorescents.

Un commutateur d'alimentation d'éclairage (KAE), situé dans l'armoire de la voiture PA,


sélectionne selon sa position un des quatre modes de fonctionnement.

- "Hors service": tout l'éclairage est mis hors service.

- "Normal": Les éclairages base et supplémentaire sont tous allumés ou tous éteints suivant l'état
de préparation ou de non préparation de l'élément.

En cas de commutation du pilote automatique, une très brève extinction de l'éclairage


supplémentaire est perceptible.

- "Base": s~ull'éclairage de base est alimenté si le véhicule est préparé.

- "Base + supplémentaire" : l'éclairage complet est allumé si le véhicule est préparé (dans cette
position, il n'y a pas de microcoupure de l'éclairage en cas de commutation du pilote automatique).

Nota:

En cas d'absence tension sur l'élément ou d'anomalie sur la distribution basse tension, l'éclairage
se déleste, c'est-à-dire que seul l'éclairage de base reste alimenté (fonctionnement sur batterie).

Les éclairages base et supplémentaire des voitures PA et HR sont protégés par quatre
microdisjoncteurs.

En cas de défaut, une alarme défaut éclairage est transmis au PCC.